DES ÉTUDES ET DES JEUX !

Publié: 7 août 2014 dans Uncategorized

academicschemistryJ’ai déjà écrit un billet – Du Pain et des Jeux– sur le sport et la culture, deux choses nécessaires et compatibles. Les médias ont récemment étalé le cas de ce jeune de 19 ans à qui on refuse son football parce que son dossier scolaire n’est pas satisfaisant.

Le sport a-t-il sa place à l’école? Bien sûr, mais à la condition qu’il se limite à deux périodes de « récréation » d’une demi-heure chacune par jour et qu’il se déroule dehors, dans la cour de l’école…comme autrefois. On joue au soccer avec un vieux ballon de caoutchouc, des buts fabriqués de gros cailloux et l’hiver, les jeunes s’arment des 25 pelles entreposées dans le placard de l’école pour dégager la patinoire afin de pouvoir jouer ensuite au ballon-ballai ou au hockey. La commission scolaire économise ainsi les frais d’une pelleteuse et encourage l’exercice physique. L’école commence à 8 heures et finit à 17h et non pas à 15h30.

Le sport chez les jeunes est sain et nécessaire. Il leur permet de se détendre , de s’ébrouer, et de se tenir en forme. Il ne vise pas à les mener aux jeux olympiques ou à la LNH. La culture américaine l’a malheureusement dénaturé en l’intégrant à l’éducation. Aux USA, on choisit souvent son collège ou son université davantage sur la base des performances de l’équipe de foot plutôt que sur les réalisations ou la réputation des diplômés.

Au Québec, le sport à l’école est devenu le « nanane », la carotte de l’âne, (le bâton étant depuis longtemps interdit) que certains éducateurs et parents brandissent pour retenir à l’école certains décrocheurs potentiels. Voilà où nous en sommes. Des bureaucrates de la Grande Allée ont inventé toutes sortes de programmes et de stratagèmes pour empêcher le décrochage. Du témoignage de ce jeune de 19 ans à la radio j’ai retenu « j’avais des bonnes notes dans les cours qui m’intéressaient et des moins bonnes dans ceux qui ne me disaient rien ». Se pourrait-il que ce jeune ait été victime d’enseignants plates? Peut-on remplacer alors un prof de philo de cegep qui répète le même discours plate depuis 25 ans en attendant la retraite, par un match de football dans lequel le jeune se sent un acteur important?

La vocation de l’école est faussée. Elle doit se limiter à l’enseignement. À l’école, on doit enseigner le français, l’anglais, les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, la géologie, l’économie, l’histoire, la géographie et les arts. Pour le reste, c’est à dire le sport et la morale (ou la religion), c’est le rôle et le devoir des parents et de la communauté. Mais plusieurs parents ont abdiqué. Ils ont confié ces rôles à l’école. On se débarrasse de ces petits en les parquant aussi tôt que quelques mois après leur naissance dans des CPE à 7$. Papa et maman bénéficient pourtant de congés de mater et maintenant de pater.. nité. Qui s’occupe du petit pendant huit heures par jour? Qui est la mère? C’est le CPE, la maternelle, et ensuite l’école. Combien de parents n’iront même pas voir ou écouter ce qu’on raconte à leurs enfants à l’école mais visiteront 3 ou 4 concessionnaires automobiles avant de choisir leur voiture neuve ou passeront des heures sur internet pour choisir leur tout-compris en Rep. Dom. ou à Cuba?

Les enseignants en éducation physique seront désormais embauchés par la ville, qui fournit en même temps les infrastructures – gyms, terrains de soccer, de foot et arenas- . Les parents assumeront leur rôle en choisissant avec leurs enfants, les programmes sportifs qui leur conviennent.

La démarche ardue et laborieuse, parfois douloureuse,  de l’apprentissage des matières essentielles (le mot « matière » est-il encore dans le vocabulaire de l’éducation québécoise?) est devenue peu à peu édulcorée,  d’abord par un renouveau pédagogique appelé « la réforme » afin de faire croire aux petits que cela est un jeu, et ensuite par des artifices du genre sports-études. S’il s’agit de démarches anti-décrochage, qui doivent être des plaisirs, la carotte de l’âne, afin d’adoucir la douleur de l’apprentissage, alors pourquoi pas pour certains élèves délinquants ou pervers, des programmes pot-études ou sexe-études?

L’enseignement est un art. L’enseignant qui le maîtrise, peut transformer sa matière ardue en un plaisir, le plaisir d’apprendre et non pas le devoir et la douleur d’apprendre. Plus besoin alors de ces édulcorants sports-études.

Redonnons à l’éducation le seul rôle duquel elle n’aurait jamais dû dévier. Ce sera le parent qui décidera , après la lecture du bulletin de Toto, si Toto peut continuer à jouer au football. Les études avant, le sport après!

commentaires
  1. Monsieur Du Berger…, Pourquoi ne pas dire  »du vin et des jeux » ! L’humanité est-elle évolué ? Doit-on respecté les  »traineux » de savate…, vous savez ; ceux qui vise la cible qui est à quelques pouces de leur nez ; ceux qui ne veulent pas faire aucun effort ! Je crois que l’humanité est en train de se discipliner…, il y aura les génies qui vivront bien…, et les peu évolué qui vivront dans la frustration jusqu’à leur mort ! Dites moi quelqu’un que la vie ce n’est pas cela !!!

  2. Bernard Henault dit :

    Bravo M. Duberger prendre ces responsabilité et cessé de les laissé aux autres

  3. En relisant votre texte Monsieur Du Berger, j’ai comprit que selon vous les écoles doivent faire des choix. C’est un peu comme le Meilleur des monde de Huxley, il y a des gens bon dans tel où tel domaine, mauvais dans d’autres. Les écoles devraient être prêtes à les aider dans ces domaines et ne pas essayer de faire un astrophysicien avec un gros bras de footballeur ! Il y a les Alphas et les Epsilons ! Ref. Aldous Huxley

    • Reynald Du Berger dit :

      Mieux vaut un menuisier qui travaille qu’un historien en chômage. C’est au primaire qu’on doit repérer le décrocheur potentiel. Il faut alors l’encadrer étroitement et ne rien négliger. L’enseignant doit parfois se substituer au(x) parent(s) dans certaines interventions nécessaires. On ne doit cependant pas s’acharner. On n’a pas tous ni le goût ni les aptitudes pour plusieurs matières. La mesure du QI est importante. On peut ré-orienter le jeune vers le manuel plutot que l’intellectuel. Mais au moins, tous les efforts auront été tentés. Le métier d’enseignant (professeur des écoles en France) est un des plus exigeants mais aussi un des plus dévalués. Il faut de meilleurs candidats dans les facs d’éducation, un profil de carrière avec catégories (système de promotion, assistant, régulier, agrégé et titulaire) et de meilleurs salaires.

      • Robert dit :

        Le Québec a littéralement massacré notre système d’éducation. Pour donner juste un exemple: Ils (les technocrates patentés) ont éliminé tous les calculs mathématiques en Physique et en Chimie…Incroyable. Un exemple: Si in étudiant lance une pierre à la verticale, celui-ci apprend (par cœur) que la pierre gagne de l’énergie potentielle mais au détriment d’une perte en énergie cinétique. Il est cependant incapable d’effectuer des calculs de hauteur, de vitesse etc,,,Qui auraient pour conséquence de bien comprendre ce qu’il a appris (En d’autres mots, le développement du raisonnement)! Nos jeunes « SAVENT » mais « NE COMPRENNENT PAS »

        Robert

      • Robert…, j’aime votre commentaire. J’irais encore plus loin. Les cours de philosophie devrait être donner au secondaire ainsi qu’au CÉGEP. Nos jeune pourraient ainsi apprendre à raisonner plus facilement !

      • Reynald Du Berger dit :

        Le Q.I. est le facteur le plus important qui détermine la réussite dans les matières que j’ai énumérées -le sport n’étant pas une matière- . Ensuite viennent la créativité, le jugement, la persévérance, la curiosité, la résilience, la combativité etc… Combien de parents connaissent le Q.I. de leur(s) enfant(s)? et s’en préoccupent? Ils ne connaissent probablement pas leur propre Q.I. Il parait que le sens de l’humour serait un – parmi d’autres- indices de Q.I. élevé. À la lecture sur facebook des commentaires suite aux posts insignifiants de plusisurs de mes « amis », commentaires plates et insipides comme « elle est donc cute » ou « félicitations » qu’on m’impose, plusisurs de ces « amis » ont un Q.I. inférieur à 80 (ni humour, ni originalité) . Les enfants surdoués sont supposés être des enfants qui ont une capacité intellectuelle supérieure à la moyenne des enfants du même âge. Le moyen le plus courant pour détecter la haute potentialité chez un enfant consiste à lui faire passer le test de qi, néanmoins il existe de nombreux signes dans son comportement qui peuvent être aussi des signes de cette particularité.

        L’un des plus importants comportements d’un enfant surdoué concerne sa façon de s’exprimer. En effet les enfants surdoués aiment beaucoup discuter avec des adultes, et ont un vocabulaire assez riche (avis aux animateurs de radio qui nous accablent de leurs primitifs bye de oué!) pour leur âge. Le second comportement concerne la curiosité et la mémoire. Ce ne sont là que des exemples de comportements d’un enfant surdoué, et il existe encore des dizaines d’autres comme cela tels que l’humour, l’hyper sensibilité, etc. votre métier réflète-t-il votre Q.I. ?
        http://www.iqcomparisonsite.com/occupations.aspx

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Je suis ébahi par votre commentaire monsieur Du Berger, bref, je n’en reviens tout simplement pas que vous débarquiez avec le concept de surdoué, des fois j’ai l’impression que vous sombrez dans les ténèbres du paradigme gauche-droite, et tout à coup, vous évacuer quelque chose d’extraordinaire.

        Votre blogue intéressant, il n’est pas régressif, j’ai appris beaucoup, mais avec ce que j’ai appris, j’ai aussi du m’autodiagnostiqué ou plutôt faire le constat de mon échec scolaire, parce que personne d’autre ne le fera a ma place et surtout de façon satisfaisante de mon point de vue.

        La seule intervention que j’ai eue à la petite école a été un diagnostic d’enfant-roi. Ce qui était ridicule selon moi, l’intervenante s’est fait enfumer. Bref, elle sait suicidé une année plus tard, donc elle faisait peut-être un transfert sur moi , mais même si je ne suis pas très combatif comme vous, je suis encore vivant, j’ai une bonne résilience.

        Le réel problème c’est que je n’ai pas de mémoire, je n’ai donc pas vraiment de réel intérêt à apprendre, car tout sera oublié. Si cela fait plaisir au professeur, je vais me forcer, sinon j’aime mieux rêvassé dans le monde artificiel que je me suis créé, dans cet univers parallèle pas besoin de drogue pour plané et s’amuser la concentration est au rendez-vous, j’ai beaucoup plus de puissance pour résoudre des problèmes, je ne suis alors pas dérangé par toute cette agitation autour de moi, c’est épuisant tout ce fouillis pour suivre ce que l’enseignant essais d’expliquer au tableau, il se passe tellement de choses dans cette classe qui dévie l’attention sur autre chose et qui démarre la réflexion sur quelque chose d’insignifiant qui n’a aucun rapport avec la scolarité.

        Un autre de mes problèmes est la logique, je vois les possibilités plutôt que les combinaisons gagnantes ce qui cause beaucoup de problèmes quand les enseignants sont vague ou imprécis, je reviens avec des chaudières de vapeurs ou des canettes d’électricités et je me retrouve à avoir du retard par rapport aux autres, et souvent, je fais de très grands efforts pour trouvé une banale logique insignifiante, c’est très frustrant. J’ai besoin de temps pour réfléchir pour vérifier si ça fonctionne, une meilleure idée remplacera souvent les moins bonnes. La société ne fonctionne pas dans ce modèle, c’est affrontement dans le débat, tout n’est plus une question d’être convainquant et de croire en son produit ou sa camelote que de réelles vérités et le titre de gagnant est souvent attribué de façon superficielle par des analystes et des contres analystes qui ont décidé que la rafale verbale tirée en direction de l’adversaire était faite dans tel manque de respect qu’il l’a conquis de façon subjuguente dans l’expression d’ un visage au trait bouche bée. L’auditeur lui, s’il interprète lui-même sans tenir compte de l’opinion de l’analyste, ce fera-t-il son opinion sur cet air condescendant qui lui rappel son père lors de l’enfance, ou cette tétine au visage qui le justifie ou lui permet de lancé des épithètes péjoratives sur un ton moqueur qui n’est pas réellement de l’humour.

        Il y a des écoles spécialisées en France et aux États-Unis et dans certains pays de la zone euro qui apprennent à réfléchir à ces enfants et à les sortirs de leur décalage par rapport aux autres. En France elles ont de la difficulté à s’implanter à cause de l’égalitarisme du socialisme et du pourcentage marginal des individus et du fait que tout c’est concepts sont relativement nouveau et que certains prétendent que c’est du gros n’importe quoi.

        J’avais écrit un commentaire à saveur humoristique, mais vous m’avez devancé avec votre dernier commentaire, se serait en quelque sorte du plagia, car je ne suis pas vraiment rapide pour concocté ce que j’écris, pour que ça marche, j’attends trop les mots, ils appellent cela la dyslexie, bref, quand je lis un livre arrivé environ à la page 30, j’oublie le début, alors je dois recommencé plusieurs fois pour venir a bout de me souvenir du début et d’avancé, sa me tue lire quelque chose qui pourrait être simplifié en 5 phrases faire 200 pages, je suis un simpliste, les carnets de Leonard de Vinci on 700 pages et cela se lis tout seul, tous des concepts de 1 à 4 paragraphes.

        Je ne sais pas si c’est de l’humour, mais moi j’ai trouvé cela drôle que vous fassiez chiffré votre mauvaise foi, je pense que vous vouliez plus mesuré la mauvaise foi de Youppi par rapport à votre perception, la bonne réponse pour être juste me semblait être 5 de cette façon personnes ne se fait coincé, l’erreur est que dans la vie, personne ne fait chiffré sa mauvaise foi, j’ai trouvé cela rigolo, une autre chose que vous faites et que personne ne fait.

  4. Robert dit :

    Reynald;

    Tu as bien raison. Notre « Société distinct système scolaire » égalise tout le monde au plus bas dénominateur commun. C’est triste de voir comment on a massacré nos jeunes de cette façon. Notre seul espoir, ce sont les écoles privées qui, je l’espère, ont trouvé des moyens de contrecarrer ces débiles programmes fabriqué par des syndicalistes de gauche!
    Lorsque j’écris sur les blogues, je réalise que les jeunes ne sont pas capable de calculer (Ils ne font qu’utiliser des mots)….Ex: Si je laisse tomber une roche d’un édifice de 50 mètres et que je néglige la friction de l’air. À quelle vitesse touchera-t-elle le sol?

    En passant…On ne voit plus Jacques Brassard écrire sur JDQ?…Tu as une idée?

    Robert

    • Robert,

      Elle touchera le sol à 31,3 m/s, considérant g=9,8 m/s2. Mais il faut dire que je ne correspond pas exactement au type jeune.

      Ce n’est pas le genre de question qu’ils ( les réformistes) veulent que les jeunes se posent. Dans mon temps c’était ça, maintenant c’est plus genre : Lorsqu’un arbre tombe en forêt et qu’il n’y a personne pour l’entendre, est-ce que l’arbre fait du bruit en tombant? Bonne réponse : jeulsé tu moé.

      • Robert dit :

        Gilles;

        Moi je pense qu’un finissant du secondaire doit être capable de calculer à quelle vitesse la pierre touche le sol. C’est ce qui fait un homme (Femme)…être capable de mettre en chiffre ce que la culture populaire dit! De cette façon, les gens intelligents peuvent planter n’importe qui…Juste par 2+2 = 4!

        On dit, de nos jours, les ordinateurs font tous les calculs. Le jeune n’a pas à faire tous ces calculs. C’est faux. C’est comme si on disait: Un enfant n’a pas à apprendre à marcher car dans 5 ans, il y aura une machine qui fera la job à sa place!

        Robert

      • Monsieur Larouche…, moi qui a grandi sur une terre de l’Abitibi…, je peux vous dire qu’un arbre abattu par grand froid l’hiver ; ne fait pas de bruit. La raison :  »Le froid gèle le bruit » ! Incroyable n’est-ce pas ! Le résultat de ce phénomène étrange est qu’au printemps…, durant le dégèle, la forêt rugit comme si elle était hantée ! Dans cette région de l’Abitibi…, les bûcherons ne travaillent pas dans cette forêt au printemps. Vous pouvez croire cette histoire autant que le réchauffement de la planète causé par les humains😉

      • Monsieur Larouche…, la pierre ne devrait telle pas toucher le sol à 32,5 m/s ? Sérieusement…, dans mon cas j’aurais de la difficulté à faire le calcul. Je suis du genre à vivre l’expérience dans la réalité…, avec des caméras, des horloges électroniques qui me permettrait de faire des mesures jusqu’aux millième de seconde. J’utiliserait aussi la pomme. Je sais que cela n’a rien à voir mais je me dis qu’un vieil anglais l’a fait et aujourd’hui…, Tout le monde en parle ! Y a t’il un rapport avec Radio Canada et Guy A Lepage ??? SVP DONNEZ-MOI MA  »PELUNE » !!! 😉

      • Robert dit :

        Gilles;

        LOL,,,,

        Robert

      • Robert dit :

        Gilles;

        Vous avez raison. C’est bien 31,3 m/sec. Mais ce qui est derrière ce problème c’est que l’énergie potentielle (mgH) se converti graduellement en énergie cinétique (1/2 mV^2) à mesure que la roche tombe. Donc, V= Racine (2gH) lorsque rendu au sol. Mon avis est qu’il est primordial que le jeune effectue ces calculs. …C’est de cette manière qu’un esprit se forme. Que la roche gagne de la vitesse en tombant, il le sait parfaitement. Ce qu’il ne sait pas, c’est tout le coté mathématique accolé au raisonnement…Il pourra peut-être aussi déterminer ce qui advient de l’énergie cinétique. Il pourra facilement parler de la résistance de l’air etc…!

        On a mis les cerveaux de nos jeunes entre les mains d’incompétents carriéristes. Pourquoi on a fait cela? Probablement une question de culture que nous n’avions pas au départ…La culture du savoir et du goût d’apprendre que bien d’autres peuples ont (Allemand, Anglais, Japonais…)!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        J’ai eu des élèves dans mes cours de géophysique, dont Gilles, à qui je soumettais le problème de mesurer la distance entre le rez-de-chaussée et le 4ième étage de l’UQAC avec un gravimètre de 50 000$… personne ne m’a répondu qu’il suffisait de laisser tomber le gravimètre et de chronométrer sa chute.

      • Reynald Du Berger dit :

        je retiens Robert votre nuance entre savoir et comprendre. Les tis-namis apprennent déjà à la maternelle « papa, tu pollues! » c est la culture de 2014.

      • Reynald Du Berger dit :

        et les tis-namis n’ont pas idée de ce qu’est la pollution, qualitative et quantitative… la science ne leur est enseignée ni en qualité ni en quantité… juste en slogans: papa tu pollues avec ton 4×4 et le ti nounours à la page 480 de mon manuel va crever par ta faute! on est rendus-là au Québec.. où en etes-vous en France?

  5. Jean-Pierre,

    « Vous pouvez croire cette histoire autant que le réchauffement de la planète causé par les humains ;-) »
    Vous avez raison! Je ne vous crois pas du tout.

  6. Reynald,

    « Combien de parents connaissent le Q.I. de leur(s) enfant(s)? et s’en préoccupent? Ils ne connaissent probablement pas leur propre Q.I. »

    Je suis très étonné que personne ne soit encore débarqué pour condamner tes propos. Te traiter d’Hitler. Etc… Etc…

    Parce que ce que tu dis là, ça sent pas un peu l’aryanisme? Si on laisse le parfum se répandre, bien sûr.

    • Reynald Du Berger dit :

      Si Mailloux dit, en se basant prétend-il sur des études, que les afro-américains ont en moyenne un Q.I. inférieur à la moyenne des blancs américains, – même en expliquant le contexte de l’esclavage- il a un procès!. Il a beau tenter de se racheter en parlant de la taille de leurs attributs sexuels, ya rien à faire. Par contre, je peux témoigner du Q.I. nettement supérieur de la majorité des étudiants vietnamiens que j’ai cotoyés dans les années ’60 à l’université… mais on dit aussi – je n’ai jamais vérifié- qu’ils ont les plus petits zizis. Bref, le cerveau est sacré, la quéquette est profane.

      • Le champ de l'abstraction dit :

        J’écoute le doc Mailloux depuis que j’ai 16 ans, ce gars est convainquant dans son argumentation, il fait réfléchir. Si vous n’êtes pas d’accord avec lui et vous êtes une figure publique, vous allez être enclin à avoir une tare, et vous avez donc ainsi la malchance de ne pas être psychiatre, vous ripostez donc avec des cartouches à blanc ou vaux munitions vont tout simplement ricocher.
        À un moment donnez, un animateur de radio ne peut pas influencer les prises de décisions politiques importantes alors qu’il y a réfléchi deux minutes entre deux gorgées de boisson gazeuse et qu’il s’imagine qu’il a les vrais chiffres. C’est simple à comprendre ce qui lui est arrivé.

        C’est un peu comme vous monsieur Du Berger, si vous alliez a tout le monde en parle et qu’on vous demanderait de redéfinir la genèse du terme écoterroriste, ce terme qui est teinté d’image destructive et qu’en plus ont vous réclame du même cout de pointer avec un curseur laser sur les imposteurs de l’inquisition verte sur un tableau placardé de silhouettes connues installées pour l’évènement. Le notable Suzuki, respectable Gilbaut, tousses des personnalités de l’année au Canada et acclamée par tous ses concitoyens, et que toute cette mascarade soit à cause que les recherchistes de l’antenne sont tombés par hasard sur le vrai travail de moine qu’a fait Youppi dans sa partie de pêche pour vous tirez les vers du nez. Ce serait de toute beauté, avec comme public une salle bondée de vos préférés de classe, les carréééés rougeeeees!!!, un diable dans l’eau bénite quoi!! Vous en boiriez en vous à s’en faire peter la sous-ventrière!!!

        Les hauts quotients ne sont pas tout semblables à ce que j’aie vérifié, ces termes sont à connotation intergalactique, dans le jargon, ils appellent cela des Thpi et les Thpe c’est 155 et plus de Q.I, de façon simpliste, Thpi est une calculatrice et le Thpe sont des diseuses de bonne aventure et des gratteux de guitare. Sur le forum ou je vais, on ne peut discuter avec eux, car ils sont toujours dans leur salon de thé, apparemment ils boivent beaucoup de thé, c’est aussi qu’ils ont leur certification Mensa internationale, eh oui le club select. Des cerveaux certifiés triples AAA, avec une viande très tendre, cela fond dans la bouche et avec un petit arrière goût de thé.

        La question qui tue! À 77 de Q.I, est-ce que vous me laissez mon permis de conduire pour que je puise allé travailler, parce que je ne suis pas logique, qui sait il y a peut-être des morts dans le bas-côté de la route que j’aurais lutée sans m’en rendre compte, ou peut-être mieux, une limite de vitesse limitée au Q.I avec des voitures qui s’opère au survoltage d’éclairs de génie. Imaginez ça un peu, le gouvernement qui se lance dans le concept de l’intelligence. Des autoroutes à 70km/h et des routes de campagne sinueuse ou les véhicules croisent à 90km/h.

      • J’aime bien le commentaire tinté d’humour du Champ de l’abstraction. À ce qu’il dit, il a moins de 80 d’IQ ! Difficile à croire. Selon les test de IQ que j’ai passé, je me situerais à 142. Mais avec la  »Saga » Mailloux qui a dit sur les ondes, que les plus intelligents serait les asiatiques. Les Noir et les Amérindiens serait les moins intelligents et nous les québécois…, un petit peut, je dis bien…, un petit peu plus qu’eux ! De plus, la psychologue qui a fait passé les test…, serait asiatique elle aussi. Alors avec mon gros cerveau parano, je me suis dit qu’il y avait peut être une raison pour que les asiatiques passent ce genre de tests plus facilement que les autres…, voici. L’écriture des asiatiques est composé de signes…, presque des petits dessins. Pour nous, cette écriture, c’est du Chinois. C’est incompréhensible ! Par contre…, ces petits dessins pour un asiatique…, c’est facile à comprendre. Alors…, les test d’intelligence sont souvent fait avec des petits dessins qu’il nous faut analyser et comparer rapidement…, sauf Mensa où il y a plus de connaissances général et de logique. Pour ces raison…, les asiatiques aurait plus de facilité à faire ces tests d’intelligences sans être vraiment plus intelligents ! Je me pose la question : Faut il revoir ces tests d’intelligences ? Faut il se remettre à niveau ? Tout d’un coup que les psychologues se seraient trompé avec ces tests de IQ ????

      • Robert,

        « Mon avis est qu’il est primordial que le jeune effectue ces calculs. …C’est de cette manière qu’un esprit se forme. »

        Je trouve cela ridiculement réducteur. L’esprit humain ne se limitera jamais qu’à des formules mathématiques aussi géniales soient-elles.

        Votre formule : V=Racine(2gH), je ne la connaissait même pas. Je l’ai déduite en raisonnant la question. Ma formule à moi était : V=g Racine(2H/g), ce qui je sais, revient au même que Racine(2gH)] quand on simplifie l’équation.

        Mais, il n’est pas toujours bon de simplifier, comme vous le savez sûrement, souvent le bon sens voire le sens même, fout le camp avec la simplification.

  7. Le champ de l'abstraction dit :

    Jean Pierre, pour être vous manquez de respect et à ceux qui créer ces tests, je taquinais monsieur du berger. Je n’ai pas passé d’examen Q.I approfondi, car je pressens que cela va être un désastre, je ne sais pas si je veux faire cela pour me réconforter ou pour progresser, j’y pense!. Les tests internet, je les ai faits à différente période de ma vie, il m’attribut entre 72 et 116, la moyenne ce situerait 86 selon moi.

    Plusieurs personnes sur internet ont réussi a saboter le test de Mensa en ce falsifiant une logique artificiel pour passé du côté émotionnel au côté intellectuel. Pour être honnête dans les tests, je ne sais pas ce qu’ils veulent que je fasse réellement. En algèbre bien souvent je devinais les réponses et j’écrivais n’importe quoi au raisonnement. Je n’avais pas de lunette à l’école, je connaissais mon alphabète des ombres. J’ai eu la meilleure note de la polyvalente en histoire alors que je ne connais rien à l’histoire, juste le fait de deviner les réponses, tout ça à cause de la façon que les questions étaient formulées. C’est juste pour vous donnez un idéé de comment tout cela est bizarre et n’importe quoi.

    Je n’ai pas vraiment d’opinion sur le sujet, mis à part qu’à mon jeune âge un vrai test Q.i m’aurait aidé à comprendre ce qui se passait, l’internet n’existait pas à cette époque, j’étais isolé. J’ai appris des choses qui ne s’apprennent pas à l’école, donc qui ne sont pas accessibles à tous. Je ne veux pas mettre la société à mon image, car je suis une bébitte.

    Je ne sais pas si c’est une bonne chose de retirer le sport des écoles et quel résultat ils obtiendraient. Je n’aimais pas le sport, quand j’allais à l’école bien souvent je travaillais après les classes et je ne voulais pas m’épuiser en faisant du sport. Il y a des jeunes qui adorent le sport et ils entrent littéralement en transe, ce qui leur fait oublier les soucis de la vie au quotidien, c’est une échappatoire pour se ressourcer, donc je ne sais pas ce qui est le mieux pour la collectivité.
    Qu’est-ce qu’il y a de bon dans les sports, c’est quand ils laissent les enfants formé leurs équipes eux-mêmes, stratégiquement ils choisissent les meilleurs en premiers jusqu’ au moins bon. Il reste a peux près juste cela pour se mesuré les uns avec les autres à l’école.

    Cela me fesait de la pe-peine à l’époque, mais je rend compte aujourd’hui que cela m’a fait progressé, c’est un peu comme ceux qui m’ont aidé, ils l’ont fait par ce qu’ils étaient et non ce qu’il ont fait.

    • Monsieur Champ de l’abstraction, Je ne manque pas de respect pour ces vieux psychologues qui ont inventé les test de QI. Je me pose simplement des questions sur ces méthodes. Vous savez…, il ne faut pas faire confiance aux hommes quand ils structurent des Dogmes…, voyez ce que les chrétiens ont fait au moyen-âge et ce que font certains groupes Islamistes aujourd’hui. Les test de QI n’ont jamais été expliqués et comme mon gros cerveau parano veut savoir…, je pose des questions ! Dans mon commentaire précédent concernant l’affaire Mailloux, je crois que ma question était pertinente mais je ne crois pas qu’aucun psychologue spécialisé en test de QI fassent de commentaires intelligent sur cette question ; ils vont tout faire pour protéger leurs Dogmes !

      • normand dit :

        Je me souvenais d’avoir lu, il y a bien longtemps, un article qui remettait en question notre conception des tests d’intelligences développés au XXe siècle en proposant que l’intelligence pourrait être redéfinie comme « la capacité de s’adapter à son environnement » et que les tests devraient tendre à réfléter cette définition…

        L’article en question faisait référence à des tests de QI « adaptés » aux Aborigènes qui étaient, traditionnellement, classés comme la race obtenant les plus mauvais résultats à « nos » tests de QI (en moyenne, autour de 62).

        Après quelques recherches, et j’ai retrouvé ceci sur le Web :

        ————————————————————

        « …the Australian Journal of Psychology by Kearins (1986) reports an investigation of Lockard’s (1971) hypothesis that human populations are shaped by natural selection to fit a particular ecological niche. Why is it, asks Lockard, that Aboriginal people do so poorly on IQ tests, yet possess such remarkable survival skills? Perhaps there are different, genetically determined patterns of intelligence.

        Kearins first conducted a series of carefully controlled experiments to establish whether the IQ hypothesis was valid. She used a standardized « visual memory test » in which groups of suburban European and Western Desert Aboriginal children were given 30 seconds to memorize a set of objects presented on a tray, then to recall them: the Aboriginal children scored significantly WORSE at this test than the Europeans. She then administered a set of « spatial relocation tests » in which objects which could not always be differentiated by name (rocks, leaves, twigs) were arranged on a grid and presented for 30 seconds; they were then disarrayed and the children were asked to replace them in the original positions. The Aboriginal children scored significantly BETTER than the Europeans at these tasks. Her studies confirmed Lockhard’s hypothesis that the Aboriginal children had differently developed visual memory skills…

        Kearins notes Rowe’s (1985) observation that, « Intelligence does not operate in a vacuum… if our assessment of intelligence is to increase in validity… we shall have to observe the individual’s functioning in REAL LIFE, rather than in a laboratory or in a standardized testing situation » (p.10).

        Kearins’ recognized serious problems in trying to conduct experimental studies in a cross-cultural situation. »

        ————————————————————

      • Reynald Du Berger dit :

        Si on définit l’intelligence comme « la capacité de s’adapter à son environnement » et qu’on me lâche tout nu dans mon environnement, la chatte de mon voisin est alors plus intelligente que moi… je sais même pas attrapper une souris…

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Désolé Monsieur Chabot, je n’ai pas relu le texte à voix haute pour tester les erreurs de syntaxe. Je voulais dire «  Jean Pierre pour ne pas vous manquer de respect ainsi qu’à ceux qui créent ces tests« .

        Votre questionnement est tout à fait légitime.

      • Le champ de l'abstraction dit :

        C’est vraiment intéressant ce que tu as posté Normand, le niveau d’importance de la sélection des perceptions n’est pas la même d’une culture à l’autre du aux capacités qu’ils ont du développer pour faire face à leur environnement.

  8. Robert dit :

    G. H. Larouche
    13 août 2014 à 1:25

    « Votre formule : V=Racine(2gH), je ne la connaissait même pas. Je l’ai déduite en raisonnant la question. Ma formule à moi était : V=g Racine(2H/g), ce qui je sais, revient au même que Racine(2gH)] quand on simplifie l’équation.

    Mais, il n’est pas toujours bon de simplifier, comme vous le savez sûrement, souvent le bon sens voire le sens même, fout le camp avec la simplification. »

    Gilles;

    C’était juste un exemple…Ce n’était pas pour vous en particulier (d’autant plus que je connais votre formation académique)!

    Bonne nuit!

    Robert

  9. Reynald,
    « Si on définit l’intelligence comme « la capacité de s’adapter à son environnement » »
    Il peut y en avoir bien d’autres. Et si on ne s’entend même pas sur la définition de l’intelligence.
    Que penser alors de la valeur des mesures de QI ?

    Ce que je sais des QI, et qui me déconcerte, c’est qu’ils ne s’additionnent pas.

    Par exemple : Un comité de 10 intellos non-imputables, ayant chacun un QI de 130, ne trouvera jamais meilleure solution qu’une personne responsable ayant un QI de seulement 100.

    C’est d’ailleurs un des problèmes fondamentaux, de nos démocraties.

    Et Dieu merci! La science n’est pas un processus démocratique, du moins pas encore, mais qui sait avec le GIEC…

    Et les idées géniales ne sont pas, et n’ont jamais été, l’apanage des génies.

    Qu’en penses-tu?

    Pour les souris… des trappes ont été inventées.😉
    Mais je te suggèrerais de commencer par te vêtir.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Mais je te suggèrerais de commencer par te vêtir. » en effet… à mon âge et dans ma condition, je risque d’effrayer mes voisines plutot que de les attirer… bon weekend!

    • Monsieur Larouche…, je pense comme vous concernant les test de QI. Par contre les gens instruits peuvent à mon avis développer davantage leurs intelligences…., plus que ceux qui n’ont jamais le goût d’ouvrir un livre !

  10. Je suis exactement dans cette condition😉

  11. M. Chabot,

    Encore vous faudrait-il définir qu’elle est cette « intelligence » qui se développe avec la lecture.
    Ce qui implique que l’a intelligence se développerait avec l’âge. Ce que je ne pense pas, qui ce soit le cas.

    L’intelligence est selon moi, une habileté à manipuler des concepts, des idées abstraites. Or il y a des gens dont la débrouillardise ne se manifeste que dans le concret, les objets tangibles. Et il existerait donc des formes d’intelligence.

    • Reynald Du Berger dit :

      c est la capacité à résoudre rapidement des problèmes bien spécifiques comme associer des formes géométriques, des chiffres, trouver des nombres ou mots manquants dans des suites, … bref regardez les tests et vous verrez. Ya pas 36 définitions du QI. l’habilité à souder, clouer, visser , empiler… défaire, reconstruire, ne font pas partie de ces tests et les tests actuels sont capables d abstraire du milieu , de l’origine ethnique bref ils sont fiables à 100% Et non il n’y a pas plusisurs « formes » d’intelligence au grand dam de ceux dont les tests révèlent qu’ils sont en bas de 100.

      • Monsieur Du Berger…, j’ai travaillé longtemps comme chauffeur d’autobus pour la compagnie Voyageur. Je parcourais une partie de l’Amérique du Nord en faisant des voyages organisés. Un jour j’ai pris en charge un groupe de scientifiques, avec un guide qui les aidait avec les chambres et les repas etc. Vous savez…, j’ai une personnalité ouverte vers les autres et quand je pouvais j’entrais en communication avec ces savants. Je sais que chacun de ces savants avait probablement plus de 160 de QI mais je vous le dis…, peu d’entre eux pouvaient se débrouiller dans un voyage comme celui qu’ils avaient entreprit. La plupart étaient incapable de s’orienté. Je me suis dis : Nous formons une équipe ; eux sont capable de résoudre des équations complexes mais ils ont besoin de moi pour s’orientés…, ils ne peuvent pas voyager seul ! Donc…, j’ai pensé à Huxley et je me suis dit que j’étais probablement un Delta😉

      • Dans ce cas Monsieur Du Berger, peu de gens devraient lire  »Le meilleur des mondes de Huxley. Peu de gens aimerais se voir comme étant des epsilon. Cependant dans le réalité…, il est probable que 80% de l’humanité sont des catégories 5…, c’est triste ! Pas surprenant que le GIEC ait autant d’adeptes !

      • Reynald Du Berger dit :

        l’ntelligence, telle que révélée par les tests de QI est un paramètre bien défini et mesurable avec fiabilité . C’est une caractéristique des humains et des animaux. Il y a d’autres qualités heureusement qui définissent l’humain, comme la compassion, la sensibilité, la créativité, le vertige, le sens de l’orientation (comme vous avez dit) , la résilience, le courage, l’intrépidité, le désir d’apprendre, de se cultiver, la combativité… l’intelligence n’est pas tout… mais ça aide à démarrer… surtout à l’école.

      • Je suis d’accord avec vous mais je me pose des questions sur ce sujet…, la mesure de l’intelligence. Par exemple…, je connais une famille ou les garçons laissent l’école trop tôt, avant le secondaire V. Ces gens ne sont pas intéressé à la politique, l’environnement, à la religion, à étudier sur des sujets tel l’astronomie, la géologie, la politique internationale comme par exemple l’Ukraine…, ils ne peuvent pas la trouver sur une carte du monde. Cependant…, donnez leur n’importe quel moteur brisé et ils le répareront facilement ; idem avec un ordi ! Curieux n’est-ce pas ???

      • normand dit :

        M. Du Berger, comment peut-on concilier votre certitude qu’il n’existe qu’une seule forme d’intelligence avec le « Syndrome Savant » ?

        Extrait de la page « Savant syndrome » sur Wikipedia ;
        « Savant syndrome is a condition in which a person with a mental disability, such as an autism spectrum disorder, demonstrates profound and prodigious capacities or abilities far in excess of what would be considered normal. The most dramatic examples of savant syndrome occur in individuals who score very low on IQ tests, while demonstrating exceptional skills or brilliance in specific areas, such as rapid calculation, art, memory… »

      • Reynald Du Berger dit :

         » Cependant…, donnez leur n’importe quel moteur brisé et ils le répareront facilement ; idem avec un ordi ! Curieux n’est-ce pas ??? » ce ne sont en aucun cas des mesures de l’intelligence… ce sont de petits débrouillards , voilà… Il n existe en effet qu’une seule définition de l’intelligence humaine et les tests qui mesurent le QI sont infaillibles et y en n’ a pas 36. que cela plaise ou non. Toutes les autres « choses » ou « qualités » comme « compétences transversales » comme habileté à survivre seul dans la foret, à retrouver son chemin pour rentrer a l’hotel, à clouer des planches pour faire une étagere, à viser le centre d’une cible avec un arc ou un gun, sont autres choses mais ne sont pas des tests fiables de l’intelligence humaine, bien que certaines de ces habiletés et compétences soient parfois facilitées par un QI élevé. La moitié des gens que vous croisez dans la rue ont un QI inférieur à 100, et ça c est pas politiquement incorrect… faudrait dire que l’autre moitié est au-dessus de 100 et là le plateau de TLMEP va vous applaudir. On a beaucoup de difficulté au Québec à appeler un chat un chat. Faut pas confondre intelligence avec compétence, habileté et débrouillardise. Avez-vous vu le Moulin à images? c’est ingénieux mais pas génial du tout… voilà la différence.

      • Pour mettre un exemple sur vos argument Monsieur Du berger…, Albert Oppenheimer était d’une intelligence de plus de 160 et il a pu créer un détonateur pouvant faire exploser une bombe atomique. Le pilote qui a lancé la bombe au dessus du Japon avait probablement un QI près du 120 et peut-être plus mais il n’était pas assez intelligent pour créer la bombe.

      • Reynald Du Berger dit :

        sans vouloir mettre fin a la discussion… oui ya des 160 qui ont commis ceci et cela et des 90 qui se sont débrouillés avec ceci et cela… mais je demande à ceux qui contestent mes affirmations
        1- définisez le quotient intellectuel et
        2- présentez-moi VOTRE test pour le mesurer chez un enfant de disons 9 ans, afin de jauger ses chances de réussite scolaire (pas de tests de survie en foret ou de construction de cabanes à moineaux, ou de tapponage de moteurs d’auto svp) allez! vos réponses!

        je reconnais la compétence des psys en cette matière de QI et mon incompétence… je ne fais que relever leurs opinions.. quelle est la vôtre? un peu de sincérité et d’humilité svp.

      • Monsieur Du Berger, rendu à mon âge, avec mon gros cerveau parano. je ne peux plus passer ce genre de tests sur le QI ! Ma mémoire est comme mes genoux…, défaillante ! Par exemple…, je regarde un vieux film avec mon épouse et je m’obstine avec elle sur le nom de l’acteur principal. Je ne m’en souviens plus et elle non plus. Pour en avoir le cœur net, j’ouvre l’ordi et je fais une recherche sur le titre du film et j’ai la réponse. J’avais le nom sur le bout de la langue mais…, !!! C’est la raison pour laquelle je ne peux plus passer ces tests de QI…, je ne suis plus une voiture de course. Alors les vieux…, arrêtez de vous sentir juger…, nous le savons…, nous sommes super intelligents ! Alors il nous faut maintenant définir le mot  »Super » !!! Tabarnakkk ;-(

      • Reynald Du Berger dit :

        à « notre » âge, les tests de QI ne sont pas importants… c est entre 5 et 15 ans qu’ils le sont… mes tests sont ceux qui m’aiment et ceux qui me détestent… tant que les deux plateaux de la balance seront en équilibre, je tenterai de continuer ma vie comme je l’ai menée… il faut les deux… question d’équilibre… je me méfie des gens qui n’ont que des admirateurs et aucun prédateur!

      • Comme c’est bien dit Monsieur Du Berger !

      • Reynald Du Berger dit :

        Normand, on a démontré que ces supercalculateurs sont souvent des débiles et leur capacité à calculer rapidement n’a absolument rien à voir avec l’intelligence… reférez-vous aux tests de QI… l,association rapide des formes, des objets, la capacité à trouver rapidement la logique dans une suite… rien à voir avec le calcul.

      • Bizarre…, bizarre !!! ??? /// ( :- ) :- ((( Opps…, cé quoi ça ??? Malgré tout Monsieur Du Berger, avouez avec moi que les gens qui ont un IQ de 160 et plus auraient du mal à survivre si les epsilon n’étaient pas là pour faire le travail de base ! Je ne me considère pas comme un epsilon mais j’ai de la difficulté à voir les autres comme étant des epsilon…, j’ai l’impression de manquer de respect pour une tranche de l’humanité.
        Malgré tout…, paradoxe, je me dis que je dois l’avoué…, il y a des humains qui sont collectivement plutôt bête. Ici je pense aux gens qui vivent à Gaza. Ils acceptent que se cache dans la population civile, des assassins qui lancent des roquettes sur Israël, tout en sachant que la riposte sera très destructrice.
        Israël…, elle, s’acharne à vouloir élargir son territoire en disant que ces terres ont été promis par Dieu aux peuple élu…, les fils de Jacob qui lui, a changé son nom pour celui d’Israël ! Jacob était le fils d’Isaac qui lui était le fils d’Abraham. Abraham lui était plusieurs fois l’arrière petit fils de Sem…, fils de Noé. Noé vécu près de 900 ans et Sem 600 ans.
        L’humanité s’est basé sur le Pentateuque qui raconte ces sottises pour inventer les trois grande religions monothéistes ! Question : Les hommes qui ont vécu plus de 500 ans selon le pentateuque…, ont-ils vraiment existé ? S’ils n’ont pas existé…, comment ont-ils pu engendré Israël pis sa gang ???
        Si Israël n’a pas eu de père…, comment a t’il pu engendré 12 fils ? La logique nous dit que l’histoire d’Israël est une  »Joke » !!! La même chose pour l’Islam qui aurait pour ancêtre le premier fils d’Abraham, Ismaël avec sa concubine Agar ??? Plus de 4 milliards d’humains croient en cela encore aujourd’hui !!! ??? Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas !

      • normand dit :

        « Normand, on a démontré que ces supercalculateurs sont souvent des débiles et leur capacité à calculer rapidement n’a absolument rien à voir avec l’intelligence… »
        Qui a démontré ?… et si ça n’a rien à voir avec une certaine forme d’intelligence, c’est quoi leur truc ? Et si les élites de MENSA ne réussissent pas à dupliquer leurs performances, on explique ça comment ?

        « La capacité de trouver rapidement la logique dans une suite » démontre peut-être tout simplement que l’on a des aptitudes à « trouver rapidement la logique dans une suite ». Selon moi, c’est un signe certain d’intelligence… pas la mesure UNIQUE, ni ABSOLUE, et surtout pas PRÉCISE de l’intelligence.

        Et si un indien vivant reclu en Amazonie, et qui n’a jamais jonglé avec les concepts de formes géométriques 2D ou 3D, de chiffres ou de nombres, échoue lamentablement ces tests, ce n’est pas, non plus, une mesure UNIQUE, ni ABSOLUE, ni PRÉCISE de sa stupidité.

        En matière de compréhension et de mesure de l’intelligence (au singulier ou au pluriel selon notre humeur) les divers arguments sont suffisamment étoffés pour que j’adhères à l’idéee que « The Debate is not Over »…

      • Je me rappelle avoir déjà dit que le débat pouvait développer les connaissances et les informations sur nos environnements. Je crois que je suis d’accord avec moi même😉

      • normand dit :

        La semaine dernière, j’ai vu un film relatant l’histoire de Robert William Kearns, inventeur de l’essuie-glace intermittent. Dans le procès qui l’a opposé aux grands constructeurs automobiles qui lui avaient « volé » son concept breveté, Ford énonçait que Kearns n’avait rien inventé puisque toutes les composantes de son système existait déjà. Kearns opposa à ce raisonnement le livre d’un auteur renommé en mettant en évidence que tous les mots contenus dans ce livre existait déjà… et que le génie de l’auteur résidait dans sa façon d’agencer des mots existants pour en créer une oeuvre totalement nouvelle.

        Réorganisation de choses existantes !!! Dans les tests de QI, quelles questions mettent en valeur cette aptitude ?

      • 16 août 2014 vers les 5 heure commentaire de Normand. Sacré Normand…, il est intelligent ce calin de bin😉

      • Reynald Du Berger dit :

        ma réponse à Normand: en effet, le raisonnement de Kearns est stupide, et anachronique car 150 ans avant lui… on avait dit que Mozart n’était pas un génie car toutes les notes existaient déjà… fallait juste les mettre dans le bon ordre et avec la bonne dose… sortez-en une meilleure… à date je vous accorde un ti-pouce vers le bas…

      • Reynald Du Berger dit :

        en effet, le raisonnement de Kearns est stupide, et anachronique car 150 ans avant lui… on avait dit que Mozart n’était pas un génie car toutes les notes existaient déjà… fallait juste les mettre dans le bon ordre et avec la bonne dose… sortez-en une meilleure… à date je vous accorde un ti-pouce vers le bas…

  12. Reynald,
    Est-ce-toi qui a adopté cette ridicule attitude de croyants soutenant qu' »il n existe en effet qu’une seule définition de l’intelligence humaine et les tests qui mesurent le QI sont infaillibles et y en n’ a pas 36. que cela plaise ou non. » Est-tu sérieux? Tu réalises que cette définition, n’en est une, que parmi beaucoup d’autres.

    Ton gars avec un QI de 160 ne saurait même pas trouver son chemin dans un immeuble pour aller passer son test de QI? Ça n’a de bon sens.

    • Reynald Du Berger dit :

      Gilles, oui les test sont infaillibles en 2014, mais ne l étaient pas en 1950… et non c est pas moi qui ai défini ça et c’est pas ridicule… as-tu d’autres définitions de ce qu’est le quotient intellectuel et la façon de le mesurer? désolé, mais envoyer les gars dans le bois et celui qui en est ressorti vivant au bout de 3 jours, n’est pas un test admis par les spécialistes pour mesurer le QI… pas plus que tu leur donne 3 morceux de bois et leur demande de te faire un tabouret non plus… as-tu une autre définition du QI et un questionnaire ou test à soumettre? les test de QI servent a évaluer le potentiel de l enfant à réussir a l’école… surtout dans toutes les matières que j ai citées et ca exclut le sport et la survie en foret et la capacité de construire une cabane à oiseaux…

    • Monsieur Larouche…, ne soyez pas trop dur avec notre ami Raynald…, il a sûrement raison ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Jean-pierre, votre ironie est un signe d’intelligence… mais oui!!! c’est dûr d’accepter un QI en bas de 100… mais le gars il a autre chose qu’un QI bas.. il sait faire pas mal de choses que moi je ne sais pas faire… on parle de QI ici, pas de compassion de résilience, de débrouillardise, de bref de tout ce que tu veux… on ne parle que de QI!!! la capacité de passer le test impitoyable , sec et simple qui concerne des formes, des suites etc… me suis-je enfin fait comprendre? IL n’existe pas 36 formes d intelligence, il n’y en a qu une seule et elle est mesurable avec fiabilité… donc OUI infaillible.

  13. Si j’en fait une analyse sérieuse, je suis obligé d’être d’accord avec vous. Monsieur Du Berger. Par exemple, je sais que je ne suis pas assez intelligent pour inventé un moteur qui contrôle la force magnétique et ainsi voyager partout entre les planètes. Mail il y a quelque part un ou des hommes qui peuvent le faire. Donc je suis fier d’être un Delta. Et ceux qui ont moins de IQ…, s’il ne le savent pas…, cela ne fait pas mal. Pour ma part je crois que je suis entouré de delta😉

  14. Robert dit :

    Je lis des commentaires de QI de 160…Faudrait savoir que seulement 2 % de la population a un QI supérieur à 130.

    Robert

    • Reynald,

      « as-tu d’autres définitions de ce qu’est le quotient intellectuel et la façon de le mesurer? »
      Non je n’en ai pas. Mais tu semblait dire que QI = intelligence. Et c’est avec ça que je ne suis
      pas d’accord.

      « QI!!! la capacité de passer le test impitoyable »

      Le QI est le résultat d’un test d’évaluation de l’intelligence, c’est donc au mieux, un signe, un indice ou un indicatif de l’intelligence.

      On peut donc accorder au QI, la justesse que l’on veut bien, quant à sa capacité de mesurer l’intelligence.

      Intelligence (le Robert): « Faculté de connaître, de comprendre; qualité de l’esprit qui comprend s’adapte facilement. »

      Et je continue de croire qu’il existe plusieurs formes d’intelligence. Peut-être pas 36! Mais…

      Y’avait pas des « matières » dans lesquelles tu avais plus de faciletés que d’autres à l’école?

      • Reynald Du Berger dit :

        Gilles, laisse tomber la définition du petit Robert (le dico, pas l’intervenant sur ce blogue). Chez les profanes comme nous la définition de l’intellignece n’est pas consensuelle. Chez les spécialistes du sujet, psys et psychiatres, elle l’est. Et les tests pour la mesrurer (QI) sont infaillibles, et capables d’abstraire du milieu social et culturel; et c’est ça qui est important. Si on en revient à ce QI et à la quintessence de cette discussion, qui concerne la réussite scolaire vs le sport, il est certain que le QI EST l’indice majeur pouvant indiquer aux parents les chances de réussite scolaire de leur enfant dans toutes les matières , pas seulement les maths et sciences. IL y a aussi des facteurs secondaires qui viennent après l’intelligence , comme la faculté d’adaptation, la socialisation, le tempéramment, la résilience, le courage, la détermination… Lr QI n’est pas tout mais il est LE facteur principal. S’il existe ^plusisurs formes de mémoire, il n’existe qu’une forme d’intelligence et une seule façon de la mesurer. Il est aussi certain que le désir d’apprendre, de pousser plus loin sa démarche intellectuelle, est plus répandu chez les QI élevés que chez les bas. À titre d’exemple, de l’association fréquente intelligence-culture, écoute une entrevue , n’importe laquelle, à une radio populaire québécoise, et ecoute ensuite celles sur France-culture. J’écoute France culture la nuit en podcasts et ne fais jamais de cauchemars, et me réveille chaque matin, un peu moins abruti que la veille… essaie pour voir. http://www.franceculture.fr/

    • Robert,

      « C’était juste un exemple…Ce n’était pas pour vous en particulier (d’autant plus que je connais votre formation académique).

  15. Robert dit :

    Reynald;

    Il faut faire attention de ne pas établir un lien trop rapide entre QI et réussite scolaire. Il y a ces fameux « PASSEURS D’EXAMENS ». Ces gens qui suivent leurs cours et ont la capacité de deviner les questions d’examens. J’en ai connu deux. La majorité des professeurs disent leurs futures questions (c’est connu) croyant que ça passe inaperçu. Il y a des étudiants tellement habiles qu’ils notent ces questions et ce sont finalement les seules qu’ils étudient…Remarque que c’est peut-être un signe d’intelligence?

    Robert

    • Reynald,

      Normand a raison. Le QI de Mensa ne serait rien de plus qu’une mesure de « La capacité de trouver rapidement la logique dans une suite ». Et affirmer que cette capacité est déterminante de l’intelligence, est tout simplement un acte de foi, l’adhésion à un dogme. Le dogme du QI.
      Si tu veux y croire, c’est ton affaire. Mais serais-tu en train de tenter de nous convertir!

      « Chez les profanes comme nous la définition de l’intellignece n’est pas consensuelle. Chez les spécialistes du sujet, psys et psychiatres, elle l’est. » Ne serait- ce pas là ton consensus (de 95
      %) visant à nous convaincre et nous clouer le bec.

      Je suis un septique, pas seulement climato-septique, vois-tu?

      • Reynald Du Berger dit :

        Gilles, il n y a aucune contradiction entre ma position de sceptique sur le climat et l’affirmation que ya pas de consensus dans la population sur le QI et il y en a un parmi les psys. Un climatologue ça n’existe pas, donc il n est pas logique qu’on invoque un consensus parmi les climatologues. Tandis que psychiatre et psychologue ça existe, ce sont les gens qui connaissent mieux que nous l esprit humain. Qui a parlé de clouer des becs? pas moi. Je ne suis pas plus que toi spécialiste du cerveau et de l’esprit. Eux le sont. On peut tu parfois écraser, faire acte de modestie et reconnaitre la compétence de gens dans des domaines que nous prétendonc maîtriser? J’ai tenté de ramener le sujet sur la voie avec le QI vs les chances de réussite scolaire, c est de cela qu’il s agit ici et je vois que cela dérape encore… non ya pas différentes formes ou sortes ou catégories d’intyelligence et le test de QI sont excellents et indicateurs de réussite scolaire. Est-ce que ceci interdit de faire passer un test de sciage de planche ou de construction de cabane a moineau pour voir si le jeune a des habiletés manuelles ? ou un test de survie en foret pour tester la débrouillardise? qui interdit cela? mais ce ne sont pas des tests d intelligence.

      • normand dit :

        M. DuBerger,

        Deux individus dont la taille est 1.80 m, après mesure, seront confirmés mesurant 1.80m ! Voila un exemple de mesure comparative fiable à 100% et incontestable.

        Si ces deux mêmes individus passent un test de QI basé sur les suites logiques et que :

        1. L’individu 1 passe ces tests de suite logique pour la 12e fois (sait à quoi s’attendre), vient d’une famille aisée, est heureux en couple, à un excellent salaire, est en grande forme physique, etc…

        2. L’individu 2 passe un test de QI pour la première fois, vient d’une famille dysfonctionnelle et de parents toxicomanes, a décroché en Sec 3, est en processus ardu de divorce, doit de l’argent à un « pusher », est acculé à la faillite, à une maladie chronique qui lui occasionne des douleurs et des nausées, etc…

        Mon expérience de vie m’amènes à avoir la certitude que le 2e individu part avec 2 retraits et 2 prises contre lui avant même d’avoir lu la première question du test de QI…

        Et là, on a même pas abordé les différences culturelles…

        Bons résultats aux tests de QI = indice significatif d’intelligence… je veux bien !
        Résultats infaillibles et précis… vous aurez beau continuer à nous le marteler… je n’y crois pas !

        Les tests sont infaillibles en 2014 et sont incontestables ?…
        http://www.medicaldaily.com/study-confirms-iq-tests-do-not-accurately-predict-intelligence-243971

      • Reynald Du Berger dit :

        Normand, je comprends la réticence naturelle et presque automatique des gens comme vous qui n’êtes pas plus spécialiste que moi sur la question du QI, à admettre qu’on puisse mesurer l’intelligence avec des tests sûrs. Moi je fais acte d’humilité et l’admets. Votre exemple ne tient pas la route. Fouillez la littérature sur le sujet et relisez mes commentaires: les tests font abstraction du milieu culturel et social, donc le QI du petit de Céline Dion de Vegas PEUT RIGOUREUSEMENT ET SCIENTIFIQUEMENT être comparé à celui du petit noir du Bronx!!! eh oui!!! ça vous parait incroyable, ou innacceptable , mais c’est la vérité, pas une opinion, la vérité, que cela vous plaise, vous choque ou non. J’ai été membre pendant qq années du Conseil de module enseignement primaire et pré-scolaire à L’UQAC et me suis intéressé à ce sujet.J’ai questionné des professeurs spécialistes de l’évaluation scolaire, du QI, j’ai lu des publications là-dessus et voilà comment ma conviction de la fiabilité de ces tests s’est formée. Quelle est la vôtre? et sur quelles observations est-elle basée? quel est votre test à vous?

        Pour vos deux individus, le 1er a plus de chances de réussir , il part avec une longueur d avance. Le deuxième a pas de chance. Mais faites leur passer le même test de QI, pas le vôtre, celui agréé par les spécialistes, et si les deux ont le même degré d,intelligence, ils obtiendront c est sûr, le même score.

      • normand dit :

        M. Du Berger, vous me mettez au défi « quel est votre test à vous ? »…

        Premièrement, je ne suis pas obsédé par l’idée d’associer un chiffre à un phénomène qui, j’en suis convaincu, est très difficile à cerner.

        Mais si vous y tenez à tout pris, je vous dirais que, pour moi, le meilleur test de QI, c’est d’aller prendre une bière avec le sujet… et à la fin de la soirée, bien qu’approximatif, j’aurai fait ma propre évaluation😉

      • Reynald Du Berger dit :

        j ai pas de tests moi… je ne suis pas compétent pour en pondre un… je fais confiance a ceux qui sont les spécialistes…qui les ont faits, expérimentés et validés. je ne suis pas compétent pour fabriquer ce type de test.. mais vous prétendez l’être alors voilà pourquoi je vous demamnde VOTRE test..puisque vous semblez douter des tests officiels … quel est VOTRE test à vous pour mesurer le QI d’un jeune de disons 9 ans ? et svp je sais que à QI égal celui dont papa vient de dire « papa et maman vont se séparer » a un handicap par rapport à celui dont les parents s’aiment. On parle de QI . Vous me rappelez avec votre bière le concierge à Laval qui me disait le soir quand je sortais vers 11h minuit, « moé just à vouère comment le gars y passe la porte , je peux te dire ce qui va devenir dans la vie! » le bonhomme avait une belle phrase percutante mais insignifiante.

      • G.H. Larouche dit :

        « Je suis un septique, pas seulement climato-septique, vois-tu? »

        Oups! Je pense que je suis mis un peu dans la merde, en écrivant celle-là!
        Sceptique, bien-sûr, je voulais dire.

        Bref, pour moi, invoquer un consensus de climatologues ou de psys, c’est du pareil au même.
        Ce n’est pas parce que des types se concertent pour dire tous la même chose, qu’ils ont raison. Il faut voir!

        Je comprend habituellement vite, mais il faut qu’on m’explique longtemps.😉

        « Un climatologue ça n’existe pas, donc il n est pas logique qu’on invoque un consensus parmi les climatologues. »

        À partir de quand les climatologues auront-il droit d’existence? Me semble qu’ils brassent beaucoup de cages, pour des gens qui n’existent pas.

        As-tu entendu la dernière polémique, concernant les psys qui disent n’importe quoi à la cour, pour défendre leurs clients?

        À force d’abstraite des choses, peut-être ont-ils abstrait le GBS?

      • Reynald Du Berger dit :

        « Bref, pour moi, invoquer un consensus de climatologues ou de psys, c’est du pareil au même ».Eh bien pour moi , pas du tout! la psychologie comme science et la psychiatrie comme spécialité de la médecine, ça existe, c’est bien établi, ça a créé un corpus de connaissainces issues de recherches sérieuses, (eh oui, entre autres sur l’intelligence humaine) avec des publications qui font consensus parmi TOUTE la profession, relis ce billet et tu verras la différence https://duberger.me/2012/12/25/quest-ce-quun-climatologue/

      • Reynald Du Berger dit :

        « As-tu entendu la dernière polémique, concernant les psys qui disent n’importe quoi à la cour, pour défendre leurs clients? » je suis géophysicien et j ai accompagné plusieurs géologues sur le terrain… devant qq chose de difficile plusieurs d’entre eux partaient dans des explications farfelues… d’autres me répondaient simplement « je sais pas ». Voilà la vraie science et la vraie sagesse. Tu crois que des géologues cités à témoin en cour se contredisent moins que des psys?

  16. normand dit :

    Pour ce qui est d’en revenir à votre sujet principal de la place du sport à l’école, je peux vous faire part de mon expérience personnelle…

    Mes enfants ont fait beaucoup de sports (équipes civiles et équipes scolaires) à des niveaux élites. En moyenne, les résultats scolaires des sportifs que j’ai côtoyés étaient supérieurs à la moyenne. Le sport semble favoriser l’apprentissage d’une certaine discipline et de gestion de l’horaire.

    Je suis d’accord que la priorité doit être des résultats scolaires répondants à des attentes élevées et que, si ce n’est pas le cas, le « privilège » de faire du sport doit, si possible, être sanctionné.

    Dans le cadre du sport scolaire, il est plus facile pour l’école de sanctionner le sport que si l’élève évolue dans une équipe civile et qu’il éprouve des difficultés à l’école.

    Personnellement, j’ai préféré le cadre du sport à l’école… mais je conçois que ça peut varier en fonction du milieu, des coéquipiers, du coach, de l’encadrement, de la direction, etc…

    • Reynald Du Berger dit :

      Le sport (sauf les deux récréations de am et pm) doit être évacué des écoles et Comm. scolaires et ça presse! . On le glorifie … »si mon gars ya pas décroché… blablabla sports études blablabla  » ritournelle et mythe à détruire. Oui au sport , mais surtout pas obligatiore et organisé par la ville et le ou les parents . Oui au sport mais APRES l’école! Ce sra un des sujets que j aborderai en ondes et j ai bien l intention de brasser la cage aux sports!!! On forme des athlètes abrutis , incapables de savoir la différence entre symphonie, concerto, sonate et récital… , la renaissance et le clacicisme… des abrutis musclés en forme et aussi des abruties qui savent enfiler un condom sur un manche a balai sans égratigner le bout du manche! Cest ca la réforme, le sport études!

      • normand dit :

        M. Du Berger, je veux bien comprendre votre point !

        « Oui au sport mais APRES l’école! »…

        Est-ce qu’une équipe de basketball scolaire qui fait 2 ou 3 entrainements APRÈS les classes, joue un ou deux matchs par semaine le SOIR, et participe à quelques tournois la FIN DE SEMAINE correspond à votre définition de ce qui est acceptable concernant la place du sport à l’école ?

        Dans votre phrase qui commence par « On forme des athlètes abrutis… », est-ce que le mot « athlètes » pourrait être retiré de la formulation compte tenu de votre opinion sur le système scolaire en 2014 ? Est-ce que vous croyez que les Non-Athlètes connaiterait plus « la différence entre symphonie, concerto, sonate et récital… , la renaissance et le classicisme… » ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Oui vous comprenez bien mon point Normand. 2 ou 3 matchs/semaine je m en fous ou matchs de fins de semaine m’en fous aussi. On autorisera le petit au sport APRES les études! et EN DEHORS DU SYSTÈME SCOLAIRE! c est pas le sport qui va lui faire gagner sa vie. Sport: pour se détendre et maintenir la forme pas plus, PAS PLUS! .École et les 11 matières réussies y compris arts (pas enseignées en ce moment) : devenir un homme, un vrai, avec job, actif pour la société à 20, 30 40 50 ans… bref pour la vie! Le sport en dehors de l’école! allez faire passer un test de culture physique, puis un test de culture générale à ces petits de sec 5 et vous verrez…et les examens du MELS sont de plus en plus pour abrutis sportifs… pas pour intellectuels ou jeunes instruits. La décadence.

  17. Robert dit :

    Reynald;

    « …La décadence. »

    que vous avez raison!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      oui Robert, les tis zamis tous égaux, les sports, ya plus de notes …ya un seul manuel écrit par les bureaucrates de la Grande Allée gauchiste, ça mène au sport études et à tout ce que tu veux comme autre lubie, sauf à des citoyens instruits, cultivés et capables de prendre des décisions éclairées. Régarde le résultat NPD au Québec! il me semble que ca devrait être évident? le mal existe depuis la révolution tranquille.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Quand je pense que les citoyens de Saguenay ont dégommé un formidable ministre comme J-P Blackburn pour le remplacer par un insignifiant (vire capot) …Même Robert Bouchard (ex député du BLOC…le gars a remonté dans mon estime) a déclaré que J-P Blackburn était, de loin, le meilleur ministre Fédéral que le Saguenay ait jamais eu. Maudite ignorance qui nous tue!

        Robert

  18. G.H. Larouche dit :

    Reynald,

    « Tu crois que des géologues cités à témoin en cour se contredisent moins que des psys? »
    Se contredire est une chose, et dire n’importe quoi est autre chose.

    Gérard Woussen n’est plus? C’était un professeur formidable et un chic type. On le surnommait Tintin, à cause de la ressemblance.

    « je ne dirai aucun nom, tu dois t en douter »
    Je n’ai aucune idée de qui tu as en tête. Il y en a beaucoup, tu sais?

    • Reynald Du Berger dit :

      selon certains d’entre vous, il y aurait différentes « formes… sortes… catégories… avez-vous un autre mot?  » d’intelligence… ah ouin???

      vraiment?

      écoutez bien cette émission: le QI , qu’on appelle dans cette émission « capacité cognitive » et c est clair… est mesuré… et on prétend que c est déterminé génétiquement, et l’enviroinnement, comme je vous l’ai dit est un facteur secondaire.
      que cela plaise ou non, c’est comme ca… là ou je diverge d opinion avec les intervenants c est que le QI différent de débile à génie , est une injustice. On va où si on dit que le beau est injuste envers le laid? le généreux envers le pingre? faudrait que la go-gauche soit cohérente … la biodiversité… c est aussi l’homodiversité!!!

      allez écouter ça : http://www.radioego.com/ego/listen/16492

      voici une émission qui donne l’heure presque juste … écoutez… et comme moi vous vous coucherez plus instruit

      • Bonjour Monsieur Du Berger. Je me suis amusé avec vous et votre groupe ces dernières semaines concernant le concept du QI. Je viens d’apprendre qu’il y aura une augmentation de l’essence de trois sous le litre dans quelques mois. Y a t’il des gens responsable qui dénonceront cette arnaque parmi nos journalistes et nos politiciens ? Je n’oublis pas nos scientifiques mais chez eux il y a tellement de lâcheté que je n’ose en parler ! Naturellement…, vous et vos amis ne sont pas dans le lot des lâches. La province de Québec est le territoire moderne qui produit le moins de gaz à effet de serre…, du au fait qu’il est vaste et qu’il a une population faible ; peu d’humains au kilomètre carré. Comparé à la France par exemple, qui a une population de près de 70 000 000 d’humains pour un territoire près de 5 fois plus petit que le Québec…, il y a beaucoup plus de pollueurs en France qu’ici ! Donc…, les  »environnementaleux », Green Peace et Cie, ont réussi à faire payé la population du Québec des millions de Dollars par ans parce qu’il sont selon eux, des pollueurs ! Or…, dans la réalité nous sommes les moins pollueurs en Amérique ainsi qu’en Europe ! Si les citoyens du Québec se laissent faire sans dénoncer…, ils démonteront que leurs QI est vraiment en bas de 70 sur le plan collectif ! Vous l’aviez prédit mais vos messages ne sont pas lu par la masse et les gens des média font parti des lâches où des stupides ;-(

  19. Robert dit :

    @Jean-Pierre Chabot :
    27 août 2014 à 12:20

    Ce que vous dites est parfaitement vrai. J’ai hâte que nos soi-disant experts en « gaz à effet de serre » nous établissent une relation mathématique claire entre la concentration en CO2 et un un réchauffement qui n’existe pas. Imaginez, selon les organisations serviles au GIEC (NOAA et GISS), cette augmentation est à peine de 0,88 oC en 134 ans. Pour d’autres organismes tels RSS-MSU, UAH-MSU et Hadley, cette augmentation est beaucoup moindre.

    Mais ne vous en faites pas, le bon ti-Québécois moyen va accepter de payer ce 3 cents et continuer à gober tout ce que disent les hauts-parleurs de RDI et LCN.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      même le GIEC dans son dernier AR5 admet qu’ils ont probablement sur-évalué la sensibilité climatique, parce que ça ne se réchauffe pas au rythme prédit. Même chose pour le niveau des océans, il n’y a pas d’accélération de la hausse, juste une hausse normale et monotone, beaucoup plus petite que ce que les alarmistes comme Gore ou Tisseyre nous disent.

      • Jean-Pierre,

        « Je n’oublis pas nos scientifiques mais chez eux il y a tellement de lâcheté que je n’ose en parler ! »
        Osez, osez donc… Je ne vos suit pas trop trop?
        Quel lien faite vous, entre le prix de l’essence et la lâcheté des scientifiques?

      • Monsieur Larouche, ce qui me fâche c’est que peu de scientifiques au niveau international acceptent de s’impliquer dans ce débat du réchauffement climatique, soit disant causé par l’homme. Les  »Verts » ont toute l’espace médiatique pour vendre leurs salades…, tellement et si bien qu’ils ont réussi avec la complicité des Média à voler les citoyens en leur sous-tirant trois sous à chaque litre d’essence vendu au Québec. Cela représente des millions de $ ! Par exemple…, je pense à un homme pour lequel j’ai eu le plus grand respect, Hubert Reeves. Pour des raisons que je ne comprend pas…, il est embarqué dans la Galère des  »Verts » ! Vous et moi savons que la  »Clique » des  »Verts » se base sur les émotions sans fondement et la science réel n’est pas au rendez-vous. Certes…, il y a le groupe de Monsieur Du Berger qui fait du bon travail mais cela n’est pas assez pour rejoindre le grand public. C’est ce que je dénonce.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Si on assume que toute la fonte des glaciers (260 Km ^3 selon le GIEC) s’en va dans les océans, cette fonte ne provoque que 0,6 mm de montée des océans. Ce chiffre, je le répète, ne tient pas compte de la proportion (5%) qui s’en va dans la nappe phréatique. C’est cette fonte qui alimente notre nappe phréatique. Cette fonte est donc essentielle à notre survie. C’est comme l’EPA qui déclare le CO2…gaz toxique. Toute cette campagne de peur est basée sur l’ignorance de la population. Même chose pour le réchauffement des océans qui est somme toute infinitésimal.

        Nous ne voyons plus Keven, Youppi et cie… Je me demande s’il ne commencent pas à se sentir un peu gênés?

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Robert,
        Keven a accepté de croiser le fer avec moi en ondes, et la rentrée des radios est déjà annoncée et amorçée Je lui fais donc un rappel poli et courtois sur ce blogue, en lui laissant le choix de la station.

      • J’aime le commentaire de Robert du 29 août à 3:41 h. Je fais remarquer dans ce blog qu’il y a des  »environnementaleux » à Laurier Station…, qui redémarrer la  »gégeurre » concernant le gaz de  »shale ». Imaginez qu’il y a de petites bulles qui s’échappent des puits abandonnés. De plus…, qui a fait fermer ces puits ????? Si ces puits étaient ouvert, les gaz seraient récupérés. Malgré tout…, les  »environnementaleux » ne laisseront pas s’exprimer les vrais scientifiques qui pourraient expliquer aux gens comment cela fonctionne. La population ignorante va accepter de se faire passer un sapin…, vive les QI de 70 !

      • pat beauderick dit :

        Bonsoir M. Du Berger. Je constate que vous proclamez de nouveau votre souhait de croiser le fer avec Keven. Or, celui-ci ne cesse de vous reiterer qu’il souhaite relever le defi. Craignez-vous de l’affronter? Sans doute. Mais la vraie raison demeure. Le 5 a 7 vous a coupe les vivres, m’a-t-on confirme. Dommage… j’entendrai donc uniquement le point de vue de Keven. moins comique, mais plus instructif.

      • Reynald Du Berger dit :

        Je ne « proclame » rien, et personne ne m a coupé de « vivres » comme vous dites… je reprends les ondes le 8 septembre si ça vous intéresse, à CIQI FM, ce sera les lundis 8h20 am, mais la marche est haute, car ma chronique sera juste après celle d’André Arthur… je parlerai aussi de façon sporadique à Radio-X Saguenay et aussi Montréal… donc stay tuned… et merci de m’écouter. Je ne suis pas seulement comique , je suis aussi sérieux et il y a bien des réchauffistes qui auraient souhaité que je n’eusses jamais existé.

      • Monsieur Du Berger, concernant les émissions dans lesquelles vous participez…, dites nous lesquelles sont accessible à Montréal ?

      • Reynald Du Berger dit :

        à partir de Montréal, et en direct, Radio-X , mais en podcast CIQI, Radio-X Saguenay

      • Reynald Du Berger dit :

        @ Pat Beau Derrick à propos de Monsieur Keven Roy et du défi que le lui ai lancé à maintes reprises et vous dites « Or, celui-ci ne cesse de vous reiterer qu’il souhaite relever le defi.  » ah oui??? indiquez-moi ces réitérations… références? allez! je trépigne! et j’ai promis à nos auditeurs que ce serait en septembre … allez Pat, poussez-le un peu que diable! je compte sur vous pour le convaincre !

  20. Robert dit :

    Reynald;

    Tiens moi au courant de l’heure et du poste…Je vais écouter!

    Je me demande quel individu m’envoie toujours le pouce par en bas…Un individu incapable de se confronter avec moi…probablement!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Ce sont des réchauffistes probablement…ils sont tellement cons qu’ils n’ont pas encore réalisé que le signe d’une température qui grimpe s’exprime par un pouce vers le haut ! Et certains d’entre eux sont en liberté non surveillée et infestent nos écoles!

      • Rey,

        « le signe d’une température qui grimpe s’exprime par un pouce vers le haut ! »

        Tu ne te trompes pas de doigt? Ne serait-ce pas plutôt le majeur?

      • pat beauderick dit :

        M. Du Berger, insinuez-vous que les gens qui defendent la these contraire a celle que vous aimeriez defendre sont de la vermine ou du mpina des indesirables? C’est ce que je percois des vocablrs que vous employez dans votre reponse. Par ailleurs, M. Roy a reitere son ouverture, voir l’historique des messages, y compris les messages que vous avez retires ou retravailles apres coup.

      • Reynald Du Berger dit :

        …. »sont de la vermine ou du mpina des indesirables? » expliquez ces mots svp et aussi démontrez-moi la réitération de l’ouverture de M Roy. et  » y compris les messages que vous avez retires ou retravailles apres coup. » prouvez-moi cela M. pat Beauderick… m’autorisez-vous a dévolier votre email à mes abonnés et à mes auditeurs en ondes M. Beauderick?

  21. Robert,

    « Un individu incapable de se confronter avec moi…probablement! »
    Comme il y a peu de gens capable de vous confronter dans vos envolées, les suspects sont nombreux.

  22. Les  »environnementaleux » de Cacouna se sont  »rivé » le nez sur le cap de roche. Bravo aux gens de Cacouna !

  23. Keven dit :

    Reynald,

    Je vous ai déjà dit que j’acceptais votre invitation, et ce tant sur les ondes de CHOI (au 5 à 7 le 12 mars dernier) que sur votre blogue (le 22 juillet dernier). Que vous faut-il de plus? Êtes-vous toujours collaborateur au 5 à 7 de CHOI-Québec? Si oui, comme j’y avais apprécié mon passage en décembre, y continuer la discussion serait mon premier choix. Je vous suggère de fixer par email privé les modalités du débat.

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      Bonjour Keven

      ça fait plus d’un an que je vous ai adressé l’invitation… vous communiquerez avec CHOI radio-X à Québec, sinon, KYK radio-X à Saguenay… Dominique Maurais… Dany Houle ou John Ferguson.

      au plaisir!

  24. Keven dit :

    Reynald,

    Je peux contacter Dany Houle si vous voulez… Mais l’organisation du « débat » n’a rien à voir avec un quelconque « fardeau de la preuve ». Ce n’est pas moi qui a lancé ces démarches: vous êtes celui qui avez lancé une « lettre ouverte » me sommant de « débattre » avec vous, alors que j’avais déjà accepté plusieurs mois auparavant… Soyons donc bien clair… Après tout, vous demeurez autant l’instigateur que celui qui a des contacts médiatiques.

    J’approuve bien que vous amorciez des démarches, mais si possible j’aimerais bien en être avisé, car j’ai comme vous un horaire à faire concilier. Je ne suis pas disponible demain en journée pour discuter à l’émission de M. Ferguson…

    Keven

    • pat beauderick dit :

      M. Du Berger, j’ai regarde les videos et ecoute les entrevues. Interessant. Cependant, il me semble y avoir une contradiction dans votre discours. Parfois vous dites que l’effet de l’homme sur la temperature de la planete est nul, parfois qu’il est insignifiant, parfois qu’il est present mais faible… a tout evenement, un complot socialiste manipule la planete. qu’en est-il? Convainquez-nous de votre point plutot que de pretendre que les rechauffistes, qui « Infestent » notre societe, ont le fardeau de la preuve.

      • Reynald Du Berger dit :

        @Pat: Il n’y a pas de contradiction entre nul et insignifiant, d’un point de vue scientifique. Comprenez bien ce que j’entends par fardeau de la preuve. Aucun sceptique n’accable les nations de la Terre afin de contrer ou accentuer un effet. On n’impose rien à personne. Par contre tous les réchauffistes accablent toutes les nations et leur imposent un immense fardeau aux conséquences socio-économiques lourdes. Ils ont donc le fardeau de la preuve. Je n’ai aucune preuve à faire sur mon attitude sceptique. TOUS les réchauffistes, quels qu’ils soient DOIVENT prouver le RCA et les conséquences néfastes ou catastrophiques si on ne réduit pas les émissions humaines de GES. Or il n’y a aucune preuve de ce RCA. Le fardeau est de plus en plus lourd et la preuve de plus en plus difficile à faire à mesure de l’accumulation des données contemporaines.

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven, contactez Dany Houle ou encore Dominic Maurais (nous serions alors diffusés en plus au Saguenay et à Montréal). Dans la mesure de ma disponibilité, votre date sera aussi la mienne. Il me semble qu’on devrait nous accorder au moins 30 minutes.

      • pat beauderick dit :

        Il y a une difference importante. Si l’homme a un impact faible mais avere, il faut quand meme s’y pencher. L’elevation meme faible de la temperature planetaire aurait dea effets importants. Peut etre pas au point d’inonder les cabanes sur lea rives de la riviere montmorency, mais peut etre inonder des zones d’importance!

      • Reynald Du Berger dit :

        en effet, Gore et Tisseyre (déjà publié dans des émissions à comités de lecture verte) nous prédisent une augmentation du niveau des mers de 2 mètres bien avant la fin du siècle… mais pas assez pour noyer la Statue de la Liberté. Bof, Ramsès II avait les orteils dans l’eau quand Marie Thérèse Noblecourt lança son alarme. On découpa le temple en blocs puis on le réinstalla plus haut. Je serai donc un réfugié du climat… on déménagera ma « cabane au Canada » qq mètres plus haut et j’aurai droit à la subvention pour réfugiés… ne vous tracassez pas pour moi… et même sans montée des mers, des endroits comme Bankok, Venise et Pays bas sont condamnés à construire des digues. Ne sousestimez pas l’ingéniosité de l’homme (et de l’ours polaire) à s’adapter. http://www.radioego.com/ego/listen/16262

  25. Robert dit :

    @Pat beauderick :
    3 septembre 2014 à 1:08

    « … L’elevation meme faible de la temperature planetaire aurait des effets importants. Peut etre pas au point d’inonder les cabanes sur lea rives de la riviere montmorency, mais peut etre inonder des zones d’importance! »

    Pourquoi prétendez vous que l’augmentation de la température planétaire (même faible), aura des effets importants? Apportez nous des preuves? Le réchauffement des océans est d’à peine 0,00073 oC par année et le réchauffement de la troposphère est de 0,8 oC en 134 ans (Selon certaines organisations, il est moindre). C’est insignifiant! En plus, ces mesures satellitaires ou autres, sont entachées d’une erreur de l’ordre de 40%. Toutes les mesures passées et présentes démontrent que l’augmentation de la teneur en CO2 n’est absolument pas relié à une quelconque augmentation de température. De 1945 – 1978 (33 ans), le CO2 a augmenté de 30 ppm et la température a baissée de 0,1 – 0,2 oC. De 1998 – 2014, le CO2 a aussi augmenté de 25 ppm et la température de la troposphère est restée stable.

    Des preuves svp?

    Robert

    • tipouceenbas dit :

      cette discussion a déjà eu lieu sur ce blogue il y a de cela plusieurs mois.

      donc un autre ti pouce par en bas

    • pat beauderick dit :

      Robert, votre explication : du rechauffe. M. Roy ou youppi a deja demoli tout cela il me semble. M. Du Berger, pourquoi lorsqu’il est question de debattre a la radio de quebec mettez-vous la balle dans le camp de M. Roy, alors que lorsqu’il est question de ferguson ou quelque autre bonhomme, vous vous precipitez au micro? Je ne vous entends plus dans la capitale, mais pourquoi donc?

      • Reynald Du Berger dit :

        Pat, par « balle dans le camp » vous parlez du fardeau de la preuve. alors relisez bien ceci: Comprenez bien ce que j’entends par fardeau de la preuve. Aucun sceptique n’accable les nations de la Terre afin de contrer ou accentuer un effet. On n’impose rien à personne. Par contre tous les réchauffistes accablent toutes les nations et leur imposent un immense fardeau aux conséquences socio-économiques lourdes. Ils ont donc le fardeau de la preuve. Je n’ai aucune preuve à faire sur mon attitude sceptique. TOUS les réchauffistes, quels qu’ils soient DOIVENT prouver le RCA et les conséquences néfastes ou catastrophiques si on ne réduit pas les émissions humaines de GES. Or il n’y a aucune preuve de ce RCA. Le fardeau est de plus en plus lourd et la preuve de plus en plus difficile à faire à mesure de l’accumulation des données contemporaines.

        Bref, celui qui accable, emmerde, impose à tous les autres des règles sévères sous le prétexte d’atténuer ou régler un faux problème, une situation dont la preuve n’a PAS été faite, et ne sera sans doute jamais faite, celui-là a le fardeau de la preuve. Je n’ai aucune preuve à faire , donc aucun fardeau de preuve à assumer puisque je n’emmerde personne, je n’impose rien à personne. L’emmerdé c’est moi et tous les sceptiques ou honnêtes citoyens qui subissent cette arnaque, l’emmerdeur c’est le réchauffiste, qu’il soit des médias, enseignant, chercheur, lobbyiste ou GIEC, à partir du moment où il prône et crie au RCA en accablant les autres, il a le fardeau de la preuve. Combien de fois faudra-t-il qu’on vous le répète? Tout réchauffiste, qu’ils soit Al Gore, Steven Guilbault, Tisseyere, ou Keven Roy , peu importe, ils ont tous un énorme fardeau de preuve à porter. Je n’ai donc aucune « balle dans mon camp »

  26. tipouceenbas dit :

    Prouvez nous que d’émettre dans la mince couche de l’atmosphère autant de polluant et de GES que l’humanité le fait que ça n’a pas d’impact ? c’est vous qui avez le fardeau de la preuve !!!

    Vos commentaires entraînent les gens à émettre plus de polluant et c’est la même chose pour tout les septiques. On trouve des solutions ou on remet à demain ou après demain ?

    En plus la recherche de solution va amener une amélioration de l’efficacité énergétique.

    Gros, énorme pouce vers le bas

    • Reynald Du Berger dit :

      même après autant de répétitions, vous ne saisissez toujours pas le principe du fardeau de la preuve, de la balle dans le camp. C’est celui qui crie, accable, scande, emmerde, clame en imposant aux autres sa solution à un faux problème qu’il prétend vrai, celui-là seul doit prouver. Je n’ai rien à prouver. VOUS devez prouver ce que vous criez haut et fort: le RCA est réel, et si on ne réduit pas les émissions de GES (couts sociaux et économiques déjà gigantesques) l’humanité court à sa perte. Voici ce que VOUS devez nous démontrer hors de tout doute.

      • pat beauderick dit :

        Je pense que de nombreuses études que M. Roy et autres vous ont postées, démontre cela. C’est donc à vous de démolir ces propos, plutôt qur d’invoquer des théories du complot socialiste !!! Vous êtes un des seuls à crier à l’arnaque ! Je constate que les forums pour vos dires semblent se réduire comme peau de chagrin : on a tiré la plogue. Choi vous a retire la parole. Retrouvez la.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ Pat, Keven n’a répondu à aucune des objections que je posais à la croyance au RCA, pas plus qu’aux 22 questions embêtantes et dérangeantes de l’ingénieur Jean-Pierre Bardinet. Relisez ce blogue.

        Aussi, quelle est cette obsession à propos de CHOI qui m’aurait tiré la « plogue » ?. C’est moi qui décide si je parle ou ne parle pas à CHOI quand on me le demande. J’ai des obligations depuis un an à l’Ordre des ingénieurs qui prennent beaucoup de mon temps, donc j’ai mis fin moi-même à ces chroniques hebdomadaires. Plusieurs auditeurs d’ailleurs m’ont dit qu’ils le déploraient. Si mes chroniques vous manquent, je reprendrai mes interventions bi-hebdomadaires à CIQI fm lundi vers 8h20 et en pm je devrais être à KYK Radio-X au Saguenay. Stay tuned.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous devriez vous-même relire votre blogue. Ça fait des mois que je vous explique des principes de base – effet de serre, réchauffement des océans, concentrations relatives, observations passées et récentes, etc. Quant aux 22 points de Bardinet, votre mémoire vous fait cruellement défaut. Retournez voir mes commentaires du 6 juin (11:45) (avec références au 4 mars 2014), puis le 6 juin (11:51). J’y aborde directement plusieurs de ces points (entre autres les points 8, 13 et 17).

    • Robert dit :

      @tipouceenbas :
      4 septembre 2014 à 11:05

      Vous semblez avoir peu de connaissance en science (spectroscopie). Vous êtes donc un croyant issu de la religion du réchauffisme!

      Le concept de l’effet de serre est simple.

      1) La terre émet des radiations dans l’infra-rouge thermique. L’eau absorbe à une bande IR de 6,7 micromètre. Le CO2 absorbe à 15 micromètre.
      2) Les radiations IR qui ne sont pas absorbées par l’eau et/ou le CO2 continuent leur chemin vers les zones froides, car voyez vous, la chaleur voyage toujours du chaud au froid. Et surtout, ne me dites pas que ces radiations reviennent du froid vers le chaud car c’est impossible.

      3) Il y a en moyenne 400 ppm de CO2 et peut-être 25 000 ppm de vapeur d’eau (très variable).
      L’effet de serre total est de 33 oC.

      4) Donc, la contribution du CO2 à l’effet de serre est de (400/25 000+400)*33 = 0,51. oC. Exprimé en %, c’est 1,6% pour le CO2 et 98,4% pour l’eau..

      C’est donc l’eau qui fait la JOB!…pas le CO2. Le rôle du CO2 est de nourrir les plantes. Les mammifères, poissons…consomment de l’oxygène et rejettent du CO2. Les plantes, font exactement le contraire. Elles absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène (photosynthèse). Le carbone est utilisé à l’intérieur des plantes pour synthétiser des sucres et des protéine , Éliminez le CO2 et c’est la fin de l’humanité.

      Quand je pense que l’EPA a déclaré le CO2 « Gaz toxique »…Quelle bande d’ignorants!

      Robert

      • tipouceenbas dit :

        quand on est pas d’accord avec Robert c’est donc qu’on est un croyant issu de la religion du réchauffisme… Tout un argument

        Ensuite vous dites la chaleur voyage toujours du chaud au froid.

        erreur l’énergie voyage, la chaleur n’est que le changement d’état (changement de la température) d’un corps. Vous faites une mauvaise utilisation du mot chaleur.

        de plus
        un volume d’air froid qui est poussé (par exemple par un ventilateur) sur un mur chaud, va refroidir le mur. Donc votre phrase : ‘la chaleur voyage toujours du chaud au froid’ n’est pas vraie. En voulez vous d’autres exemples comme cela. Vous faites des généralités qui ne marche pas.

        Autre exemple : la pluie froide refroidie le sol chaud lors d’une averse (mouvement du froid vers le chaud). On voit souvent cela à la fin d’une après midi d’été.

        Vous dites que vous êtes chimiste:

        Vous devez savoir que le phosphore est un fertilisant, mais que s’il se retrouve à des concentrations trop élevés dans les cours d’eau ou les lacs il est considéré comme un polluant.

        On a le même dilemme avec le cuivre et le zinc qui sont considérés oligo-éléments ou métaux lourds selon leurs concentrations.

        La faible concentration d’un élément dans un environnement X n’explique rien sur son effet. comme chimiste vous devez savoir cela ?

        c’est pareil avec le CO2, polluant, fertilisant et ou GES ?

        Moi j’aimerais bien savoir comment vous faites pour utiliser des combustibles fossiles et n’émettre que seulement du pur CO2 ? Si vous avez une méthode particulière en fait vous seriez mieux de ne pas nous le dire car vous allez faire fortune avec cette invention que je doute fort que vous avez dans vos filières.

        Tant qu’à R. Duberger qui nous dit que ces 22 vérités qui dérangent sont tous sans exception prouvées, vérifiées, etc. Eh bien je suis bouche bée…: vous êtes vraiment de mauvaise foi, ou comme un enfant qui a fait un mauvais coup et qui nous dit eh non ce n’est pas moi.

        Finalement je veux féliciter personnellement Keven qui nous donne toujours des explications claires et convaincantes, pas des ramassis d’idées mal brodées !!!

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous voilà encore à insulter les gens, cette fois-ci tipoucenbas à qui vous dites qu’il a peu de connaissances en science, en plus de traiter de bande d’ignorants l’EPA (pour quelque chose qu’ils n’ont jamais fait – ils ont déclaré le CO2 polluant, et non pas toxique…). Tout ça quand j’ai dû passer beaucoup de temps à vous expliquer des concepts physiques et mathématiques de base.

      Puis vous en ajoutez: « On veut que vous nous expliquiez par des calculs. On en a raz-le-bol de vos phrases toutes faites. et de vos insignifiants graphiques! »

      J’ai déjà pris beaucoup de temps à vous expliquer l’effet de serre et les feedbacks impliqués dans le système climatique. Si vous aviez pris le temps de me lire, vous vous seriez rendu compte qu’il est donc difficile de faire un simple calcul d’un seul paramètre sur Excel et espérer recréer fidèlement ce qui se passe dans l’atmosphère. C’est pourquoi on a besoin de programmes plus sophistiqués, qui calculent l’influence de tous ces transferts d’énergie et ces feedbacks en même temps. Fort heureusement, on n’est plus au 19e siècle (que vous le vouliez ou non), et on a des ordinateurs puissants qui sont capables de réaliser tous ces calculs simultanément. Et si vous voulez des détails sur les formules utilisées, il existe de nombreux volumes qui les décrivent. Je peux vous en fournir quelques-uns qui sont excellents.

      • Robert dit :

        Keven;

        Vous n’avez jamais rien expliqué. Cesser de dire que vous m’expliquez des choses. Vous n’expliquez rien. Vous ne cessez de vous cacher derrière vos beau programmes informatiques. C’est le truc du GIEC de répondre comme vous le faites présentement. » Ah oui, on sait que nos équations ne fonctionnent pas mais on en a d’autres cachées dans nos programmes informatiques, qui elles marchent ». Vous allez répondre à deux questions:

        1) Pourquoi prétendez vous que le produit de la longueur d’onde fois la fréquence n’est pas égale à la vitesse de la lumière.

        2) Avec des chiffres, expliquez nous ce qu’est le fameux Feed Back de l’eau. Vous dites que la contribution à l’effet de serre du CO2 est de 30%. Démontrez le?

        Normalement, ce qui est bien compris s’exprime clairement!

        En passant, le CO2 n’est pas un polluant, c’est l’oxygène des plantes. Je l’ai écrit souvent mais je vais vous le répéter:

        1- Les Humains, animaux, poissons…etc, absorbent de l’oxygène et rejettent du CO2.
        2- Les plantes, au contraire absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène. Le carbone du CO2 absorbé par les plantes est utilisé pour synthétiser des sucres et des protéines. Les deux fonctionnent donc en symbiose.

        Éliminer le CO2 et c’est la fin de l’humanité. car le blé, l’avoine, le riz, le mais…Ne pousseront plus!

        ET VOUS AVEZ LE CULOT DE DIRE QUE LE CO2 EST UN POLLUANT. Le CO2 est un gaz de vie essentiel à l’humanité.

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        En effet Robert, la manie qu’a Keven de prétendre nous « expliquer » comme il dit, est franchement détestable et insultante. Il nous prend pour des gosses du primaire. Et il nous cite des articles revus par des « comités de lecture » dont on peut douter du calibre et questionner la crédibilité. Un comité est crédible s’il juge la science pour sa valeur. Or ces comités , je l’ai déjà, pas expliqué, mais souligné, … sont farcis de réchauffistes de mauvaise foi ($$$$$ ) qui ont d’énormes intérêts. Donc, ces comités n’ont aucune crédibilité. « Lui, on ne le veut pas sur le comité , il est sceptique » voir les ecntaines de mails des deux Climategate.

      • Robert dit :

        Keven;

        Quand est-ce que vous allez comprendre que: »UN ORDINATEUR, ÇA NE RAISONNE PAS » ça ne fait qu’exécuter des codes que l’homme a programmé »?

        Robert

        P.S: En passant, je ne suis pas centenaire!

      • Keven dit :

        Reynald,

        Encore une fois, vous tombez dans la lubie conspirationniste et dites que les comités de lecture « sont farcis de réchauffistes de mauvaise foi ($$$$$ ) qui ont d’énormes intérêts ».

        Mais alors, quand vous dites que vous présentez « des faits scientifiques, des observations rigoureusement controlées et publiées dans des revues scientifiques avec comité de lecture » (dont vous n’avez toujours pas fourni les références, je le répète), de quels comités parlez-vous? Vous semblez leur accorder de l’importance, non? Soudainement, ils deviendraient crédibles?

        J’ai bien peur que votre position soit incohérente.

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, je suis cohérent dans mon scepticisme. Je n’ai que peu de doutes sur l’intégrité du comité de lecture de la revue disons « American Journal of crystallography » qui juge un article qui lui est soumis de celui qui propose un article sur la structure de la pentlandite telle que découverte par diffraction des Rayons-X . Je vous crois donc assez intelligent et initié aux coutumes – je n ose pas dire règles » car ce sont devenues des coutumes vicieuses, des revues ou sections de revues (AGU par exemple) pour comprendre que j’ai d’énormes doutes sur l’intégrité des réchauffistes qui forment à 100% les jurys de lecture de ces revues… demandez à Judith Cury par exemple. Combien de compétents sceptiques se sont fait refuser leurs papiers? Dois-je encore répéter les énormes intérêts $$$$$$ subventions qui motivent ces jurys? et combien de $$$$$ pour mainteneir la thèse d’un cristallographe? je pense que ceci doit être expliqué et en ferai une chronique à la radio.

      • Reynald Du Berger dit :

        et à propos d’intérêts, quels sont ceux qui motivent Judith Cury à douter du RCA et à l’exprimer et quels sont ceux qui motivent votre directeur de recherches à défendre son hypothèse du RCA… peut-on comparer cela en bas et vulgaires $$$$$ plus qu’en « désir de faire éclater la vérité » ou plus noblement exprimé  » faire avancer la science » et je vous rappelle Keven que vous avez maintes foi dit « la science démontre que ou dit que » sans que vous me précisiez de quoi et surtout de QUI est formée « la science ».

      • Keven dit :

        @Robert:

        Vous demandez: « Pourquoi prétendez vous que le produit de la longueur d’onde fois la fréquence n’est pas égale à la vitesse de la lumière? »

        Je n’ai jamais dit ça, voyons donc! Je fais simplement dire que les deux formulations de l’équation de Planck sont tout à fait équivalentes, et que toutes les deux respectent l’équation de la vitesse de la lumière constante. Vous n’arrivez pas à la même conclusion, car vous ne faites pas vos dérivées correctement (vos changements de variables, pour être plus précis).

        Vous dites aussi: « Avec des chiffres, expliquez nous ce qu’est le fameux Feed Back de l’eau. Vous dites que la contribution à l’effet de serre du CO2 est de 30%. Démontrez le? »

        Je vous ai déjà fourni des explications et des sources. Je vous ai déjà dit que ca prend plus que votre calcul sur Excel pour en arriver à une réponse qui a du sens si on inclut le feedback de l’eau (entre autres à cause de la composante dynamique), d’ou ma discussion des modèles informatiques qui sont nécessaires pour répondre à de telles questions. Si ce que vous cherchez, c’est que je vous fasse une petite règle de 3 sur Excel, vous allez attendre longtemps…

        Pourquoi dites-vous que je n’explique rien? C’est bien beau faire des calculs sur un blogue, mais si vous en tirez des mauvaises conclusions, qu’est-ce que ca donne?

  27. Robert dit :

    @pat beauderick :
    5 septembre 2014 à 12:09

    « Je pense que de nombreuses études que M. Roy et autres vous ont postées, démontre cela… »

    On vous demande de nous démontrer, chiffres à l’appui, ces études. On ne veut pas se faire répondre par des références, on les connait. On veut que vous nous expliquiez par des calculs. On en a raz-le-bol de vos phrases toutes faites. et de vos insignifiants graphiques!

    Exemple: Expliquez nous pourquoi l’augmentation de température que le GIEC a calculé être de 1,5 oC est plutôt de 0,33 0C.(1980-2014)

    Les gens du GIEC sont des politiciens…pas des scientifiques.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Juste un exemple parmi plusieurs des questions ou aspects que les réchauffistes pensent maîtriser en imposant leur « vérité qui dérange »: le niveau des océans.

      Ils prétendent qu’il y a accélération de la montée du niveau et prédisent une catastrophe avant la fin du présent siècle. Je n’ai entendu aucune protestations aux propos de Tissseyre (2 mètres avant la fin du siècle) et « réfugiés  » du climat. Aucun scientifique ne s’est objecté à cette alarme aussi exagérée que grossière. Deux fois j’ai été reçu par ces pseudo réfugies sur leurs atolls du Pacifique Sud, les fameux motus. Ils pêchent de magnifiques poissons perroquets que j’ai dégustés avec eux sur BBQ, ils cultivent le cocotier , cultivent aussi de belles perles noires et jouent du yukelele en chantant… amenez donc votre ami Tisseyre voir ces « réfugiés ». Ils prétendent que c est essentiellement une combinaison de fonte de calottes glaciaires et de glaciers et expansion thermique qui nous mènent à cette « catastrophe ». Aucun de ces réchauffistes ne peut pourtant me fournir un inventaire des sources d’eau au fond de la mer, de ces sources hydrothermales qu’on a découvertes un peu partout le long des dorsales depuis les années 70. L’eau des océans ne provient pas de l’espace, ni de la pluie. Elle provient des volcans. L’eau est de très loin le gaz volcanique le plus abondant , bien avant le CO2. Combien de milliards de tonnes par jour? les réchauffistes répondent que c’est insignifiant , mois je dis de façon plus prudente que je l’ignore, mais que cela n’est pas insignifiant. On n’a que quelques rares explorations de ces sources hydrothermales (riches aussi en sulfures) , donc très loin d’un inventaire qui pourrait permettre de dire que cela est insignifiant. Je déplore qu’on en connaisse plus sur la lune ou Mars que sur nos propres océans. Au fait j’ai calculé que mes émissions de CO2 permettaient à ces « réfugiés » de cultiver 5 cocotiers de plus par année… et leur ai envoyé une facture.

  28. Keven dit :

    Reynald,

    Vous dites que vous n’avez de preuve à faire à personne sur votre attitude « sceptique ». N’importe quoi. Vous vous bornez à dire que « ça ne vous convainc pas » et que vous n’avez rien à prouver à personne. Être sceptique, c’est être capable de critiquer et questionner en présentant des objections valides et appuyées. Votre attitude n’est pas sceptique du tout.

    Lorsque vous présentez dans les médias des positions sur le climat que les auditeurs vont écouter parce qu’ils respectent votre expertise, vous devez être en mesure de les élaborer en bon scientifique. Sinon, c’est juste du vent. Ou bien pire…

    Dans le vidéo que vous avez mis en lien avec Mario Dumont, vous dites pourtant: « Et on me questionne. Pis moi je ne présente pas des opinions personnelles. Je présente des faits scientifiques, des observations rigoureusement controlées et publiées dans des revues scientifiques avec comité de lecture. Je peux fournir les références scientifiques des arguments que j’apporte. » (2e vidéo à 2:45)

    Allez-y donc pour voir! Alors, quelles sont ces sources sérieuses? Quels sont ces faits et observations qui vous permettent de dire que l’influence de l’activité humaine sur le climat récent est insignifiante?

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven,
      …. »en présentant des objections valides et appuyées »…. me dites vous, alors relisez ce que je dis sur les océans et prouvez moi que
      1- ca monte
      2 ca s’accélère
      3- bien avant 2100 ca dépassera 2 m (Tisseyre et al.)
      4- c est dû essentiellement au RCA

      CQFD « F » est pour faudrait et non fallait.

      Bon weekend

      • Keven dit :

        Reynald,

        On s’est déjà parlé de ça, je ne me répèterai pas. Cependant, vous n’avez jamais défendu vos propos d’une quelconque façon. J’attends toujours, comme les autres lecteurs de ce blogue, ces sources sérieuses dont vous affirmez l’existence.

        « 1) ca monte: »

        http://www.cmar.csiro.au/sealevel/index.html

        « 2) ca s’accélère: »

        http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10712-011-9119-1

        3) « bien avant 2100 ca dépassera 2 m (Tisseyre et al.) » – franchement, dans l’extrait de Tisseyre qui vous obsède tant, il dit que le niveau des océans va monter d’ici la fin du siècle « possiblement de 1 mètre, possiblement de 2 mètres » – cessez de faire de la fausse représentation de ses propos au moins…

        « 4) c est dû essentiellement au RCA »

        http://www.climatechange2013.org/images/report/WG1AR5_Chapter13_FINAL.pdf (page 1157, figure 13.6)

        Voila. Maintenant, qu’est-ce qui vous permet de dire que les hausses observées sont naturelles? Vous devez bien vous baser sur quelque chose – vous êtes un scientifique après tout, non?

      • Reynald Du Berger dit :

        « Voila. Maintenant, qu’est-ce qui vous permet de dire que les hausses observées sont naturelles?  »
        J’ai dit ça moi? la balle et le fardeau de la pruve… chez-vous svp… je n’ai jamais dit ça mais avant d’AFFIRMER que ce n’est pas naturel puisque c est ce que vous AFFIRMEZ, avec les conséquences sociales et économiques de votre thèse il faut le prouver. Je n’ai rien a prouver, je DOUTE que votre AFFIRMATION qui dit « c’est à cause de l’homme que ca monte et ca va s’accélérer et on court à la catastrophe » . cest VOUS qui dites ca et prouvez-le. Je viens de voir un Jean Jouzel identifiée cliomatologue à la télé française qui alerte et alarme les gens sur les événements météo extrêmes… « ca va devenir de plus en plus blablabla…  » voyez le décor avec images de vagues comme celles que les réchauffistes adorent en guide d’épouvantails… quelle fumisterie! et basée sur aucune science aucune observation…. et vous ne réagissez pas? ce sont vos collègues réchauffistes qui propagent de tels scénarios d’horreur et vous laissez faire ça? vous approuvez cela?

      • Reynald Du Berger dit :

        juste un extrait en passant: Results suggest that in the tropical Pacific, sea level trend fluctuations are dominated by the internal variability of the ocean–atmosphere coupled system. While our analysis cannot rule out any influence of anthropogenic forcing, it concludes that the latter effect in that particular region is still hardly detectable.

        de Meissignac et al, dans Climate of the past, vol 8, p 787-802, 2012

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous devriez lire cet article avant de penser qu’il supporte votre point… Ces auteurs ne remettent pas en doute la hausse globale des océans observée aujourd’hui.

        Vous ne serez pas sans voir que la hausse des océans est variable géographiquement – regardez la figure 1 de cet article dont vous parlez. Certaines régions subissent des montées du niveau des mers jusqu’à 4 fois supérieures à la moyenne globale, alors que d’autres sont moins affectées. Ils regardent dans cet article la variabilité RÉGIONALE du niveau des mers dans une seule région: le Pacifique équatorial, une région grandement affectée par les oscillations El Nino-La Nina.

        L’une des auteures de cet article, Anny Cazenave, est une spécialiste de la mesure de l’évolution du niveau des mers, et elle ne met nullement en doute la contribution humaine récente. Dans son excellent résumé de 2010, elle dit: « The two main causes of global mean sea level change are the addition of freshwater to ocean basins as a result of land ice loss and water exchange with terrestrial reservoirs (soil and underground reservoirs, lakes, snowpack, etc.), and thermal expansion of the sea waters in response to ocean warming » (Contemporary Sea Level Rise – http://www.icess.ucsb.edu/~davey/Geog163/Readings/annurev-marine-120308-081105.pdf).

        En passant, l’analyse de l’article dont vous parlez est basée sur des comparaisons avec ces mêmes modèles climatiques que vous dénigrez tant! Si vous tentez d’utiliser de tels articles pour défendre votre point, c’est donc que vous donnez à ces modèles une certaine crédibilité, non?

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven je vous demande simplement d’affirmer ce que je vous ai demandé d’affirmer:
        1- montée
        2- accélération
        3- due essentiellement au RCA
        4- catastrophe si on ne fait rien

        c’est tout ce que je vous demande pour l’instant. et ah oui! je veux des chiffres précis, pas des approximations, ou des  » il est possible que » comme votre ami Tisseyre. Quand on alarme les gens on doit fournir des preuves avec des observations et surtout des chiffres. Le fardeau de la preuve vous pèse toujours.

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven
        sur l’accélération… il semble que cela ne s’accélère pas partout, et inégalement. Il y a même des endroits où ça décélère.

        Où sont les « possiblement 2 mètres d’ici la fin du siècle, et probablement bien avant cela » de votre ami Tisseyre dont vous dites que je déforme les propos?

        Endossez-vous ces propos de Tisseyre qui ont été répandus sur le Téléjournal de Radio-Can ?

        http://www.radioego.com/ego/listen/16262

        Il n’y pas d’accord partout entre marémètres et satellites

        Sea-Level Acceleration Based on U.S. Tide Gauges and
        Extensions of Previous Global-Gauge Analyses dans:Journal of Coastal Research
        J. R. Houston : Director Emeritus
        Engineer Research and Development
        Center, Corps of Engineers
        R. G. Dean : Professor Emeritus
        Department of Civil and Coastal Civil
        Engineering. University of Florida
        Abstract :
        Without sea-level acceleration, the 20th-century sea-level trend of 1.7 mm/y would produce a rise of only approximately 0.15 m from 2010 to 2100; therefore, sea-level acceleration is a critical component of projected sea-level rise. To determine this acceleration, we analyze monthly-averaged records for 57 U.S. tide gauges in the Permanent Service for Mean Sea Level (PSMSL) data base that have lengths of 60–156 years. Least-squares quadratic analysis of each of the 57 records are performed to quantify accelerations, and 25 gauge records having data spanning from 1930 to 2010 are analyzed. In both cases we obtain small average sea-level decelerations. To compare these results with worldwide data, we extend the analysis of Douglas (1992) by an additional 25 years and analyze revised data of Church and White (2006) from 1930 to 2007 and also obtain small sea-level decelerations similar to those we obtain from U.S. gauge records.

        Conclusion:
        Our analyses do not indicate acceleration in sea level in U.S. tide gauge records during the 20th century. Instead, for each time period we consider, the records show small decelerations that are consistent with a number of earlier studies of worldwide-gauge records. The decelerations that we obtain are opposite in sign and one to two orders of magnitude less than the +0.07 to +0.28 mm/y2 accelerations that are required to reach sea levels predicted for 2100 by Vermeer and Rahmstorf (2009), Jevrejeva, Moore, and Grinsted (2010), and Grinsted, Moore, and Jevrejeva (2010). Bindoff et al. (2007) note an increase in worldwide temperature from 1906 to 2005 of 0.74C.
        It is essential that investigations continue to address why this worldwide-temperature increase has not produced acceleration of global sea level over the past 100 years, and indeed why global sea level has possibly decelerated for at least the last 80 years.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Je ne reviendrai pas sur ce que Charles Tisseyre a dit – j’ai déjà répondu à ca tant par email l’an dernier que sur votre blogue il y a quelques mois (en juillet il me semble).

        Vous dites: « Il n’y pas d’accord partout entre marémètres et satellites ». Ah oui? C’est sûr que si vous comparez la moyenne globale vue par satellite aux marégraphes individuels, il n’y aura pas d’accord partout – encore la variabilité géographique du changement du niveau des mers.

        Passons à Houston & Dean (2011), cet article dont vous parlez maintenant. Ce même problème s’applique car ils utilisent en grande partie des marégraphes situés sur la côte est des États-Unis (dont plusieurs parties subissent encore aujourd’hui un affaissement isostatique post-glaciation), et tentent de tirer des conclusions sur le niveau GLOBAL des mers.

        De plus, ils font une régression à l’aide d’une simple quadratique, et assument donc que l’accélération qu’ils modélisent est constante sur le 20e siècle et le sera pour le 21e siècle, i.e. que le réchauffement climatique était, est et sera linéaire. Ce qui n’est pas représentatif.

        Quand ils étendent leur analyse à des données globales, ils utilisent un ensemble qui date de 1870, mais ne font la régression que sur la période post-1930. Pourquoi? Parce que choisir cette date comme point de départ minimise la valeur de l’accélération (terme de deuxième degré) de la régression (voir la figure 1 de l’article que j’ai mis en lien ici bas)! S’ils avaient choisi d’étudier toute la base de données depuis le début, ils auraient obtenu une accélération faible, mais positive. Eux-même semblent l’admettre quand ils disent ceci: « Since the worldwide data of Church and White (2006) appear to have a linear rise since around 1930, we analyzed the period 1930 to 2010. » Donc ils ont choisi un intervalle à la main qui contient le plateau de température atmosphérique de 1940 à 1980 (qui affecte directement la composante d’expansion thermique de la hausse des océans) et qui leur permet d’avoir une ligne plus ou moins droite de la hausse du niveau des mers qui minimisera la composante accélérationelle.

        Pour plus d’informations et d’autres problèmes avec leur analyse, voyez cette critique de Rahmstorf & Vermeer, disponible gratuitement ici (notamment la figure 1): http://www.pik-potsdam.de/~stefan/Publications/Journals/rahmstorf_vermeer_2011.pdf

        Donc, ils tentent de tirer des conclusions globales à partir de données locales, et s’ils avaient choisi n’importe quel autre point de départ que 1930 et ses environs, ils auraient obtenu une accélération et non une déccelération. Permettez-moi donc de douter de leur analyse.

        En avez-vous d’autres, des sources?

      • Reynald Du Berger dit :

         » Je ne reviendrai pas sur ce que Charles Tisseyre a dit » me permettez-vous Keven d’insister?

        Vous n’avez jamais été clair et désolé d’insister.

        J’apprécierais que vous disiez clairement si vous êtes d’accord avec ses propos. Juste oui on non… sans tourner autour du pot. sans « il y a de fortes chances que.. ou les données tendent à…il est possible que…  » juste OUI ou NON d’accord avec  » « possiblement 2 mètres d’ici la fin du siècle, et probablement bien avant cela »

        Vous êtes un de ceux qui travaillez sur ce sujet, donc un de ceux qui peut CONFIRMER ou INFIRMER . Tisseyre a propagé cela dans tout le Canada français. Je n’ai pas les qualités pour dire que c’est vérité ou bull shit, VOUS les avez. et j’attends votre réponse, les auditeurs attendent Keven… c’est VOUS le spécialiste de l’isostasie et du niveau des mers.

      • Reynald Du Berger dit :

        je suis désolé d’insister Keven, mais voyez-vous… l’idée que les gens se font n’est pas basée sur les publications scientifiques mais sur ce que dit Tisseyre, Galipeau, Guilbault et Villedieu. S’ils disent des vérités , ok, mais s’ils propagent des faussetés , c’est aux chercheurs concernés comme vous, qui se prétendent qualifiés dans le domaine à corriger. Vous avez donc un devoir d’approuver ou de réprouver le commentaire de Tisseyre, et ce devant le public.

    • Keven…, se peut-il que vos prémices de base soient fausses ? Vous savez qu’en science il nous faut toujours douter ????????

      • Keven dit :

        Jean-Pierre,

        C’est le propre d’un scientifique de rester ouvert d’esprit et de demeurer critique. Je base mes propos sur mon analyse personnelle autant de mes connaissances que des travaux publiés sur la question. Je n’ai pas encore vu une seule indication de la part de Robert ou Reynald qui me fasse douter de l’influence de l’activité humaine sur le climat. Au contraire, avec les arguments qu’ils présentent et leur invocation de théories conspirationnistes, je crois de plus en plus qu’ils approchent la situation d’un point de vue idéologique.

      • Reynald Du Berger dit :

        « C’est le propre d’un scientifique de rester ouvert d’esprit et de demeurer critique »

        vous êtes ouvert d’esprit quand vous AFFIRMEZ que c’est le RCA qui cause la montée des océans? critique? ouvert d’esprit? je vous demande alors devant les témoins de ce blogue d’affirmer qu’il est impossible que la majorité de cette hausse soit d’origine naturelle. Affirmez-le et ensuite on passera en revue les références que vous ne manquerez pas de nous citer. Je demande d’abord l’affirmation.

      • Keven, en réponse à votre commentaire du 6 sept 2014 à 6:31h, je comprends votre façon de voir mais je suis plus en accord avec la vision de Monsieur Du Berger et  »sa gang ». Pour jouer avec l’argumentaire, de dis ceci :  »L’homme fait partie de la Nature donc c’est un être  »Naturelle » ! Alors ce que fait l’homme est  »Naturel » ! Si nous transformons nos environnements…, c’est que c’est notre rôle ! Devant ce fait  »INCONTESTABLE »😉 soyez sobre !

      • Reynald Du Berger dit :

        L’homme fait partie de la nature oui, mais il y occupe un statut particulier et privilégié. Il la domine, et il doit la dominer. Il peut la modifier, dans le bon comme dans le mauvais sens, mais jamais de façon irréversible. Je vais scandaliser les verts en affirmant que l’hommme n’a jamais été à l’origine d’aucune catastrophe environnementale et n’un sera probablement jamais capable. Par exemple le déversement du Golfe du Mexique fut un accident, pas une catastrophe. La catastrophe était la mort de ces 11 pauvres gars tués dans l’explosion de la plateforme et dont on n’a pas parlé. Honte pour ces jeunes qui nettoyaient des cormorans et canards huileux pendant que leurs grands parents croupissaient dans leurs jus naturels dans des CHSLD. Voilà où mène la religion verte, aucun respect pour l’homme tout pour la Planète. La Terre est forte, c’est elle seule qui crée ses propres catastrophes. Aussi l’homme est incapable de modifier de façon significative le climat. L’industrie du catastrophisme environnemental, supportée par les gouvernements et les lobbies est cependant très présente et là pour rester. Les $$$$$$ en jeu sont énormes, tous, de chercheurs aux médias en passant par les activistes, ont flairé la poule aux oeufs d’or. Ils ne sont donc pas crédibles à cause de ces intérêts flagrants.

        L’homme a prodigué des bienfaits à l’environnement. Songez que la majorité de vos fruits et légumes ne sont pas naturels mais ont été créés par l’homme. Le bon blé d’inde par exemple , inexistant en Europe est le fruit des croisements faits par les mayas.. idem pour tomates, patates, pommes, fraises etc..

        Mais on insiste beaucoup plus sur les dommages que sur les bienfaits, dans les médias et à l’école. On propage une vision d’un rapport malsain entre l’hommme et la Terre, et cela n’est pas prêt de changer. La nature tue davantage d’hommes que l’homme tue la nature.

      • Monsieur Du Berger…, merci pour votre commentaire du 7 sept 2014 à 7:49h. Ce que vous dites est tellement réaliste. Ti Pouce devrait le lire. Je dis en terminant qu’il faut voir l’homme tel qu’il est…, un être qui fait partie de la NATURE ! L’homme n’est pas un extra terrestre destructeur ! Certes parfois il peut aller trop loin mais quand il s’en rend compte…, il s’adapte à la réalité Naturelle !

      • Reynald Du Berger dit :

        Jean-Pierre, il n’y a aucun mal que l’homme peut faire à la Terre, qui est irréversible…

        mais c est pas ce qu’on enseigne dans les écoles et dans les médias. Ti-pouce est endoctriné comme les petits que je vois dans les écoles… mais cet endoctrinement de ti-pouce est-il réversible selon vous? Ou est-il à jamais converti à la religion verte? Rappelez-vous le mouvement vers demain… ces gens naïfs sont maintenent dans le « vert demain ».

        Il doit s’endormir avec son ti-pouce dans la bouche en chantonnant ce que j’entends au primaire allez! en choeur vert! : https://www.youtube.com/watch?v=ZBhsEugE064

        La Terre tue des milliers d’hommes chaque année (faut-il faire un desin à ti-pouce?)

      • Monsieur Du Berger, en réponse à votre commentaire du 8 sept 2014 à 7:15 h, Il est possible qu’un individu comme Ti Pouce finisse sa vie en croyant les Gourous  »environnementaleux » de ce monde. S’il n’est pas trop intelligent il ne pourra pas se remettre en question. J’ai visionné votre lien…, quel tristesse. Les  »Verts » jouent le même discours que les religieux intégristes de ce monde et ils sont super organisés pour manipuler les naïfs qui prient pour se faire emplir comme des cruches ! Le monde politique font semblant d’apprécier ces menteurs d’environnementalistes parce qu’ils vont chercher des votes chez cette tranche de la population prête à croire en n’importe quoi ! Selon moi, je crois qu’il faut malgré tout que des gens généreux comme vous et votre équipe, ainsi que vos amis, continue à dénoncer les abus des ces  »Verts » ! Espérons que la population, en moyenne, aura assez de connaissance générale pour voir le vrai du faux. Malgré tout je trouve que cette étude sociale est fascinante. C’est mon côté masochiste ;-(

  29. Robert dit :

    Aux gens raisonnables et aux vrais scientifiques;

    Voici ce que j’ai écrit à Keven et autres adeptes du réchauffement:

    « En passant, le CO2 n’est pas un polluant, c’est l’oxygène des plantes. Je l’ai écrit souvent mais je vais vous le répéter:

    1- Les Humains, animaux, poissons…etc, absorbent de l’oxygène et rejettent du CO2.
    2- Les plantes, au contraire absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène. Le carbone du CO2 absorbé par les plantes est utilisé pour synthétiser des sucres et des protéines. Les deux fonctionnent donc en symbiose.

    Éliminer le CO2 et c’est la fin de l’humanité. car le blé, l’avoine, le riz, le mais…Ne pousseront plus!

    ET VOUS AVEZ LE CULOT DE DIRE QUE LE CO2 EST UN POLLUANT. Le CO2 est un gaz de vie essentiel à l’humanité. »

    Imaginez vous que deux RÉCHAUFFISTES sont en désaccord avec cela. Ils continuent de prétendre que le CO2 est un polluant.

    Robert

    • Robert…, c’est ce que je dis…, les  »réchauffistes » sont des idiots !

    • Keven dit :

      Robert, personne ne s’obstine avec vous pour dire que le CO2 est crucial pour les êtres vivants… Notez bien que le CO2 n’est pas un polluant per se, mais les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine – résultant directement de processus industriels ou indirectement de notre usage de la surface terrestre – le sont. Personne ne parle « d’abolir » le CO2 et de réduire la concentration atmosphérique à 0 ppm…

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven , plutôt que dire « personne ne s’obstine etc…  » je préférerais que vous AFFIRMIEZ haut et fort que le CO2 est crucial pour les êtres vivants . Trouvez-moi un seul réchauffiste qui affirme cela clairement et fortement.

        « de notre usage de la surface terrestre… » nous serions donc les seuls usagers de cette surface? que faites-vous de la nature elle-même qui génère des milliards de tonnes de CO2 dont personne – surtout pas le graphique du GIEC sur le cycle du carbone- ne peut évaluer la contribution ?

        y a-t-il des sceptiques qui prétendent que les réchauffistes veulent « abolir » le CO2? Ces derniers l’ont tout simplement diabolisé et on sait tous qu’il veulent en réduire les émissions d’origine humaine coûte que coûte, peu importe les conséquences sociales et économiques- sous prétexte de vouloir sauver la Planète… et sur la base de ce qu’ils appellent « la science » (dont ils ne nous ont toujours pas expliqué en quoi elle consiste) .

      • Robert dit :

        Monsieur Keven;

        Lorsque vous parlez de gaz à effet de serre, vous savez très bien que tout le monde sait que vous parlez du CO2.

        Quelle maudite différence y a-t-il entre du CO2 d’origine humaine et du CO2 d’autres sources?
        Vous en avez contre quoi? Le CO2 qu’on a mis sous pression dans votre bière ou votre verre de champagne? Le CO2 que vous dégagez lorsque vous respirez n’est-il pas d’origine humaine?

        Reynald a parfaitement raison lorsqu’il dit que les gens de votre gang ont diabolisé le CO2…

        Vous devriez faire amende honorable et vous rétracter, surtout depuis qu’il est de plus en plus démontré que le CO2 n’a aucun impact sur la température de la troposphère!

        Robert

  30. tipouceenbas dit :

    à Robert

    allez lire mon message du

    tipouceenbas dit :
    5 septembre 2014 à 8:12

    Est-ce que vous comprenez le GBS (gros bon sens). un composé peut-être un polluant, un GES et un fertilisant à la fois : ça dépends de sa concentration et de son utilisation.

    Si vous ne comprenez pas cela , c’est de la mauvaise foi !

    • Reynald Du Berger dit :

      @tipouceenbas qui dit « un composé peut-être un polluant, un GES et un fertilisant à la fois » alors si vous parlez du CO2 atmosphérique, selon vous et vos calculs, estimés, préjugés, connaissances , degré d’endoctrinement vert ou autres
      1- sur 400ppm … combien résultent de l’activité humaine ?
      2- combien sont causés par le dégazage océanique ?
      3- combien par la décomposition de matière organique ?
      4- combien servent à fabriquer la coquilles des huitres que vous dégustez?
      5- combien servent à fertiliser les cocotiers que cultivent les réfugiés du climat des atolls et motus que votre copain Tisseyre chérit et plaint, sans jamais les avoir visités comme moi j’ai fait plusieurs fois?

      j’attends vos réponses et aussi ce sur quoi vous les basez ces réponses… : vos calculs, estimés, préjugés, connaissances scientifiques, degré d’endoctrinement vert ou autres

      • Monsieur Du Berger, concernant la réponse que vous avez donné à Ti Pouce, ce dernier n’est pas intéressé à réfléchir sur ces sujets car ils ne font pas peur aux gens. Ce genre d’humains (les Verts) veulent faire peur avec des sujets eschatologiques, comme les Témoins de Jéhovah et autres regroupements chrétiens nombreux dans le monde ainsi que les sectarismes tel Green Peace et Cie. Jamais vous ne pourrai convaincre de pareils idiots !

  31. Robert dit :

    @tipouceenbas :
    6 septembre 2014 à 11:08

    C’est vous qui ne comprenez rien. LE CO2 EST L’OXYGÈNE DES PLANTES.(*).Je vous l’ai très bien expliqué. Vous êtes tellement endoctriné que n’importe qui arrive à vous faire accroire n’importe quoi!

    Robert

    (*) Il est démontré que la teneur en CO2 de l’atmosphère pourrait doubler et cela ne serait que bon pour l’humanité. Et vous faites des histoires avec 50 ppmv en trop en CO2. Le forcing ne change plus après une certaine teneur en CO2.

    http://wattsupwiththat.com/2010/03/08/the-logarithmic-effect-of-carbon-dioxide/

  32. Robert dit :

    @tipouceenbas;

    « Finalement je veux féliciter personnellement Keven qui nous donne toujours des explications claires et convaincantes, pas des ramassis d’idées mal brodées !!! »

    Keven n’a jamais donné la moindre explication claire. Il n’utilise que des mots et c’est ce que je lui reproche. Or, la science ne fonctionne pas avec des mots mais bien avec des démonstrations mathématiques ainsi qu’avec des mesures bien contrôlées.

    Vous avez écrit:

    « Ensuite vous dites la chaleur voyage toujours du chaud au froid.

    erreur l’énergie voyage, la chaleur n’est que le changement d’état (changement de la température) d’un corps. Vous faites une mauvaise utilisation du mot chaleur. »

    J’ai mon voyage, écrire une telle chose (La réalité est exactement le contraire). La chaleur est et sera toujours un mode de transfert d’énergie. C’est l’énergie qui est une fonction d’état. Il n’y a aussi aucun rapport entre chaleur et température. La preuve, vous ouvrez brusquement une bonbonne de CO2 (2500 Lb de pression) et la température du gaz baisse à un point tel que l’eau de l’atmosphère vient se condenser(forme de la glace) sur le cylindre. Pourtant, il n’y a eu aucun transfert de chaleur (Q=0). C’est justement parce qu’il n’y a eu aucun transfert de chaleur que la température a baissée. Le travail effectué par le gaz lorsque celui-ci s’est dilaté fut fait au détriment de la baisse en énergie interne dans le cylindre de gaz (Delta E = -W).

    Pour ce qui est de vos histoires de phosphates et d’oligo éléments, sachez que 50 ppm de CO2, c’est insignifiants.

    Robert

    P.S: J’ai enseigné la thermodynamique pendant 25 ans…Vous avez pas le bon gars!

    • Reynald Du Berger dit :

      à tipouceenbas qui veut féliciter « personnellement » wow!!! Keven, trève de congratulations, n’en jetez plus! ne lui jetez plus de fleurs, jetez-lui plutot le pot que moi je vous ai envoyé… les questions embêtantes que je vous ai posées et auxquelles vous n’avez pas répondu. Que répondez-vous ti-pouce? Je connaissais le lèche vitrine, le lèche c…. mais le lèche réchauffiste, c’est nouveau pour moi. pas de réponse? appelez alors votre Keven à votre rescousse, il répondra à votre place.

      donc dernier rappel:
      @tipouceenbas qui dit « un composé peut-être un polluant, un GES et un fertilisant à la fois » alors si vous parlez du CO2 atmosphérique, selon vous et vos calculs, estimés, préjugés, connaissances , degré d’endoctrinement vert ou autres
      1- sur 400ppm … combien résultent de l’activité humaine ?
      2- combien sont causés par le dégazage océanique ?
      3- combien par la décomposition de matière organique ?
      4- combien servent à fabriquer la coquilles des huitres que vous dégustez?
      5- combien servent à fertiliser les cocotiers que cultivent les réfugiés du climat des atolls et motus que votre copain Tisseyre chérit et plaint, sans jamais les avoir visités comme moi j’ai fait plusieurs fois?

      j’attends vos réponses et aussi ce sur quoi vous les basez ces réponses… : vos calculs, estimés, préjugés, connaissances scientifiques, degré d’endoctrinement vert ou autres

    • tipouceenbas dit :

      à Robert

      La chaleur est calculée par la multiplication de la masse et de la température (delta de T)

      L’énergie du soleil voyage par les ondes électromagnétique. Mais la chaleur ne voyage pas. La matière voyage, l’énergie aussi voyage. Je sais très bien qu’on parle de transfert de chaleur dans les cours de thermodynamique mais c’est l’énergie ou la masse qui voyage d’une endroit à l’autre. La chaleur c’est la mesure du changement de température d’une masse.

      Exemple de base pour tous.
      L’énergie du soleil part de celui ci et est dirigé vers la terre pour le réchauffer : on est d’accord avec cela ? … simple principe de base. Ça prend environ 8 minutes du soleil à la terre. Comment se fait t’il qu’à mi chemin dans le vide intersidéral la température soit tous près du zéro absolu 0 K (et donc que la chaleur soit si basse) mais que la terre est réchauffée par les rayons du soleil si ce n’est que le soleil nous transmets son énergie ?

      Si la chaleur voyageait le vide intersidéral ne serait pas si froid (proche du zéro deg. K).

      J’ai le regret de vous dire que vous oubliez des principes de base malgré votre longue expérience ce qui me fait douter TRES FORTEMENT de vos grandes envolées de calculs ou de mots.

      En ce qui concerne le CO2 considéré comme un polluant voici mon explication. La combustion de combustible fossile émet du CO2, de la vapeur d’eau et d’autres composés secondaires qui eux sont polluants (néfastes pour la santé ou l’environnement, tel que le CO et un paquet d’autres composés… vous en savez probablement plus que moi sur ce sujet). En donnant une mesure du CO2 émis dans l’atmosphère on a une approximation du taux d’émission de polluant dans celle-ci. Faudrait vraiment être d’une naiveté incommensurable pour penser que plus l’industrie émet de CO2 plus la qualité de l’environnement (atmosphère) s’améliore.

      Pouvez vous simplement répondre à ces deux derniers points ? Au lieu de divaguer.

      Quand à M. Duberger je vais prendre le temps de vous répondre soyez patients.

      • Robert dit :

        @tipouceenbas :
        6 septembre 2014 à 7:14

        Vous avez écrit:

        « En ce qui concerne le CO2 considéré comme un polluant voici mon explication. La combustion de combustible fossile émet du CO2, de la vapeur d’eau et d’autres composés secondaires qui eux sont polluants (néfastes pour la santé ou l’environnement, tel que le CO et un paquet d’autres composés… vous en savez probablement plus que moi sur ce sujet). En donnant une mesure du CO2 émis dans l’atmosphère on a une approximation du taux d’émission de polluant dans celle-ci. Faudrait vraiment être d’une naïveté incommensurable pour penser que plus l’industrie émet de CO2 plus la qualité de l’environnement (atmosphère) s’améliore. »

        Donc, vous admettez que le CO2, en lui-même n’est pas polluant? Vous dites que ce sont les autres constituants mineurs qui polluent lorsque le pétrole brule (CO, N2O, Un peu de pétrole non brulé…etc). Et je vous donne raison sur ce point Malgré qu’on ait fait d’énormes progrès en ce qui concerne la réduction des ces produits.

        Cependant, le problème est que présentement les politiciens et autres intervenants ne s’occupent plus de ces polluants pour se concentrer uniquement sur le CO2, qui lui, N’EST PAS UN GAZ POLLUANT DU TOUT. On essais de nous faire croire que le CO2 réchauffe la planète et c’est totalement faux. Toutes les données climatiques récentes et anciennes le démontrent.

        Robert

  33. Robert dit :

    Keven;
    Vous avez écrit:

    « Je n’ai jamais dit ça, voyons donc! Je fais simplement dire que les deux formulations de l’équation de Planck sont tout à fait équivalentes, et que toutes les deux respectent l’équation de la vitesse de la lumière constante. »

    Justement, ces deux équations ne sont pas équivalente quant à leur position…Elles sont déphasées. Prenez l’exemple du soleil dont la température est de 5900 K:

    1) Avez l’équation de Planck donnée en longueur d’onde, le maximum d’émission du soleil tombe à 508 nanomètres soit dans le jaune-vert….Ce qui est tout à fait normal. (2998/5900K= 0,508 micron=508 nm)

    2) Avec l’autre équation donnée en fréquence, ce maximum, lorsqu’on le converti en longueur d’onde, tombe à 865 nanomètres soit dans l’Infra-Rouge. Rappelez vous que vous m’avez affirmer dans un autre sujet que l’on ne pouvait pas faire le calcul pour convertir la fréquence obtenue en longueur d’onde…après – coup et que donc, il était faux, selon vous, de dire que le produit de la fréquence par la longueur d’onde est égal à la vitesse de la lumière? Je vous fait le calcul.

    (5,88 x 10^10 Hz/K * 5900 K)=3.47 x 10^14 Hz.

    Maintenant: Longueur d’onde = Vitesse de la lumière /fréquence

    = 3,00 x 10^8 (m/sec)/3.47 x 10^14 sec^-1.
    =8,65 x 10^-7 mètres = 0,865 microns = 865 nanomètres. (Dans l’IR)

    Les deux courbes lorsque intégrées donnent la même surface qui correspond à l’équation de Stefan – Boltzman. Cependant, les deux sont déphasées…et c’est ce qui ne marche pas!
    À 300 K, avec la formule en longueur d’onde, le maximum tombe à 9,8 microns tandis qu’il tombe à 17 microns avec la formule en fréquence.
    D’ailleurs, tous les organismes tels les organisations satellitaires utilisent l’équation donnée en longueur d’onde parce qu’avec l’équation en fréquence, ça ne fonctionnerait tout simplement pas!

    Je vais être honnête avec vous, je pense que les gens associés au GIEC (GISS, NOAA…) utilisent l’équation en longueur d’onde. Mais, lorsque vient le temps d’afficher les spectres en graphique, il affichent en fréquence (Cm-1) parce que cette façon de faire fait ressortir le CO2 beaucoup plus fortement.

    Robert

    P.S: Je sais comment ils font la dérivée pour passer de l’équation en longueur d’onde vers l’équation en fréquence. Mais, comme je l’ai mentionné précédemment, cette nouvelle équation en fréquence fonctionne pour la surface sous la courbe mais pas pour la position sur le graphique (maximum). SVP…Ne me sous-estimez pas en ce qui concerne les calculs!

    • Keven dit :

      Robert, c’est normal que l’aire sous la courbe soit la même – cette aire représente l’énergie totale qui va être la même peu importe la représentation. Mais c’est aussi normal que le maximum pour chaque forme ne corresponde pas. Il s’agit d’une équation différentielle, et si vous passez d’une unité à l’autre, il y a un facteur multiplicatif reliant ces unités que vous devez ajouter et qui change la position du maximum. Pas de complot ici, seulement des mathématiques.

  34. Robert dit :

    Keven;

    J’ai utilisé la loi de Wien, dans les deux cas. Une en fréquence et l’autre en longueur d’onde.

    1) Longueur d’onde = 2898/T (Qui est la dérivée première de Planck en longueur d’onde puis =0)

    2) Fréquence = 5,88 x 10^10 * T (Qui est la dérivée première de Planck en fréquence puis =0)

    J’ai laissé tomber les unités!

    Robert

  35. Robert dit :

    Keven;

    « Mais c’est aussi normal que le maximum pour chaque forme ne corresponde pas. Il s’agit d’une équation différentielle, et si vous passez d’une unité à l’autre, il y a un facteur multiplicatif reliant ces unités que vous devez ajouter et qui change la position du maximum »

    Je n’ai jamais dit qu’une de ces deux équations n’était pas bonne. Elles sont valable toutes les deux. Ce que je vous dit, c’est qu’une des deux n’est pas applicable aux cas qui nous concernent. Imaginez le maximum d’émission du soleil qui se fait dans l’Infra-Rouge(887 nm)? Vous me dites que les mathématique sont responsables de cet écart. Les mathématiques doivent expliquer les choses, pas les contredire. En plus, le fait de passer d’une unité à l’autre n’est pas sensé rendre l’équation inopérante. Lorsque Max Planck a présenté son papier, il a fait des erreurs car il en était à ses débuts. La présence de votre fameux facteur multiplicatif démontre justement que l’équation n’est pas valable. Le problème, c’est qu’ils ont dérivé cette équation, ce qui a totalement changé son maximum de place.
    C’est lorsqu’ils font: (dL/du)=-(dL/dLa) * (dLa/du) et dLa/du= – C/u^2

    La=Longueur d’onde
    L=Intensité
    u=Fréquence.
    C=Vitesse de la lumière

    Ensuite ils dérivent l’équation de Planck (en longueur d’onde) et y insèrent ces valeurs. Ce faisant, ils se trouvent à changer la forme de l’équation. C’est comme lorsque vous dérivez un équation du troisième degré, vous obtenez une équation du second degré et le maximum n’est plus à la même position.

    Pour notre application, ceci a de graves conséquences. Avec l’équation en fréquence, le maximum de cette courbe à 300 K tombe à 17 um ce qui est juste à coté de la bande de CO2 dont le maximum est à 15 um. Avec l’autre équation, le maximum est à 9,8 um…Ce qui est pas mal plus loin du CO2 (15 um). Les satellites font des mesures avec des canaux à 14-16 microns puis soustraient ces valeurs de la valeur calculé avec l’équation de Planck. C’est sur que le canal à 9,8 um ne donnera pas les mêmes valeurs que celui à 17 um.

    Robert

    PS: Cessez de dire que je ne comprend pas les mathématiques….SVP!

    • Keven dit :

      « La présence de votre fameux facteur multiplicatif démontre justement que l’équation n’est pas valable. »

      Pas du tout. Sa présence ne démontre que la nature différentielle de l’équation. Aucune contradiction ici – les deux valeurs trouvées ne représentent pas la même chose! Le maximum que vous trouvez dans la version de l’équation de densité énergétique en longueur d’ondes est « par rapport à un intervalle de longueur d’ondes » et celui que vous trouvez dans la version en fréquence est « par rapport à un intervalle de fréquence ». Comme ces unités ne sont pas indépendantes l’une de l’autre, les maximums trouvés ne seront pas au même endroit. Notez qu’en conséquence, il y a aussi deux formulations de la relation de Wien (une en fréquence et une en longueur d’ondes), dépendamment de la formulation utilisée. Vous ne pouvez pas convertir après coup les deux maximums et espérer qu’ils coincident: ils ne représentent pas la même chose!

      • Robert dit :

        Keven;

        Vous avez écrit:

        « …Vous ne pouvez pas convertir après coup les deux maximums et espérer qu’ils coincident: ils ne représentent pas la même chose! »

        Vous êtes pas sérieux. C’est sur qu’ils ne coïncident pas parce que l’une des deux équations n’est pas valable quant à la position de la courbe elle même. Elles sont équivalentes en ce qui concerne leur surfaces de 0 – infini. Mais, elles sont déphasés. Je vous ai donné l’exemple du soleil.

        Avec l’équation en lambda: Le maximum de la courbe, pour le soleil (pour 5750 K) est à 504 nanomètres. Cette longueur d’onde se situe dans le jaune-vert. C’est effectivement à cette longueur d’onde que le soleil émet le plus (on l’a mesuré).

        Avec l’équation en fréquence (Hz): Le maximum de la courbe, pour le même soleil, (aussi pour 5750 K) est cette fois-ci à 887 nanomètres. Cette longueur d’onde tombe dans l’infra-rouge. Êtes vous en train de me dire que l’on ne voit pas le soleil puisqu’il émet dans l’IR. Ce 887 nm correspond à une fréquence u = 5,879 x 10^10 * 5750 = 3.380 x 10^14 Hz.
        Mais lorsque l’on converti cette valeur en longueur d’onde avec Lambda=3.00 x 10^8/3.380 x 10^14 = 887 nm. Et ne me dites pas que je ne peux pas utiliser cette équation pour convertir une fréquence en longueur d’onde.Vous êtes encore en train de me répéter que je ne peux pas convertir une fréquence (Hz) en longueur d’onde en utilisant la relation: Lambda = C/Fréquence!

        C=Vitesse de la lumière.

        L’équation en fréquence est inapplicable pour ces domaines de recherche. Consultez votre directeur de recherche!

        Robert

  36. Robert dit :

    @tipouceenbas :
    6 septembre 2014 à 7:14

    Les rayons émis par le soleil (visible, UV et IR proche) ne sont pas chaud. Ce qui produit la chaleur, c’est la réémission de rayons IR thermiques (4,3 – 60 microns) par la terre et tous les objets qui s’y trouvent y compris l’atmosphère. Les rayons de soleil qui frappent votre peau ne sont à toute fin pratique pas chaud. C’est plutôt la réémission IR de votre peau qui vous fait sentir la chaleur.

    Mais, je pensait que vous aviez compris mon exemple du cylindre de CO2 qui en expulsant brusquement son gaz (détente adiabatique) abaissait sa température en pigeant dans son énergie interne et que cela était possible en raison du fait qu’aucune chaleur n’entrait dans le gaz pour compenser. Je tentais ainsi de vous démontrer qu’il peut y avoir changement de température sans qu’aucune chaleur ne soit impliquée….J’ai du mal m’expliquer (*)!

    Robert

    (*) Si j’ai utilisé cet exemple, c’est que j’avais compris que vous aviez tendance à mélanger « CHALEUR » avec « TEMPÉRATURE ». Si vous désirez mieux comprendre toutes ces questions de chaleur vs climat, allez visionner une conférence de Roy Spencer dans Youtube…Si évidemment vous n’avez pas trop de préjugés!

  37. Robert dit :

    @tipouceenbas :
    6 septembre 2014 à 7:14

    Je pourrais vous donner un autre exemple, cette fois en vous expliquant comment différencier Energie et chaleur.

    Les rayons UV qui frappent la terre sont beaucoup plus énergétique que les IR.

    1) Une mole de radiation UV qui a une longueur d’onde de 350 nanomètre a une énergie de 342 KJoule. Cette radiation est pourtant froide.

    2) Une mole de radiation Infra-Rouge de 10 micromètre a une énergie de 12 KJ. Cette radiation est chaude.

    Voyez vous la différence? La radiation la moins énergétique est la plus chaude. La radiation à 342 KJ vous brule la peau (Tan) tandis que celle à 12 KJ vous la réchauffe!

    Robert

  38. tipouceenbas dit :

    JP Chabot dit : « L’homme fait partie de la Nature donc c’est un être « Naturelle » ! Alors ce que fait l’homme est « Naturel » ! Si nous transformons nos environnements…, c’est que c’est notre rôle ! Devant ce fait « INCONTESTABLE »😉 soyez sobre !

    Et vous vous êtes le grand pape de votre gang ! et incontestable en plus. Ça ne vaut pas la peine d’en rajouter plus pour quelqu’un qui traite les autres d’idiots …

    • Ti Pouce, je voie que vous n’aimez pas mon commentaire mais c’est la réalité que l’homme, cet homo sapiens sapiens, a inventé les outils pour transformer son environnement et faire sa place sur cette terre. Ce que fait l’homme est donc  »Naturel » puisque l’homme vient de la nature. Vous ne pouvez pas vous obstiner sur ce fait que je qualifie incontestable ! Donc…, Ti Pouce, soyez sobre ! P-S. Ti Pouce…, ne vous fâchez pas. J’en met plus pour vous faire réagir😉

      • tipouceenbas dit :

        Voyons donc !!! Tous ce que fait l’homme est naturel, vous dites cela sans rire, sans discrimination, sans critère d’évaluation. Quand je lis de tels commentaires, eh bien je me dis que c’est vous le religieux, le sectaire.

        La mâchoire m’a décroché et je suis tombé sur le cul quand j’ai lu votre commentaire et celui de Duberger.

        C’est naturel d’extraire tous les combustibles fossiles accumulés sur des milliers, des centaines de milliers ou plus et les retirer du sous sol en moins de 100 ou 200 ans, c’est ce que vous appelez un phénomène naturel ? Moi j’appel cela une catastrophe écologique jamais vu auparavant. Mais qu’on pourrait contrôler si on était futé pour cinq cents.

        Vous me traitez de vert, de ‘vert demain’ en mauvais jeux de mots. Eh bien vous vous méritez un autre brownies, mais pas un tit gateau vachon….

        Ça vient lassant de tenter de discuter avec de pareil C…

        Je m’étais dit voilà quelques mois que s’en était assez que mon vase avait débordé :
        Youppi, j’arrête. En plus ce n’est pas nécessaire de répondre à R D car ça doit faire 1 ans ou plus qu’il radotte toujours la même rengaine. Qu’il n’a pas sa réponse. Eh bien il n’a qu’à la chercher lui même sa réponse. Qu’il fasse ces publications s’il veut qu’on le suive. Il n’a qu’à se présenter à Tisseyre ou à tous le monde en parle pour voir si son point est défendable. Pas une entrevue de complaisance comme avec Dumont. Une vraie entrevue.

  39. Robert dit :

    @tipouceenbas :
    6 septembre 2014 à 7:14

    Vous avez écrit:

    « Comment se fait t’il qu’à mi chemin dans le vide intersidéral la température soit tous près du zéro absolu 0 K (et donc que la chaleur soit si basse) mais que la terre est réchauffée par les rayons du soleil si ce n’est que le soleil nous transmets son énergie ? »

    Justement, ce ne sont pas les rayons du soleil direct (constitués à 45% de rayons visibles, 5% UV et le reste rayons Infra-rouge (IR) proche (NIR) et non chaud) qui nous réchauffent. Ce qui nous réchauffe, ce sont les rayons IR longs (4,3 – 60 microns), qui sont produits par réémissions des rayons du soleil froids sur la terre et les différents objets en y incluant la troposphère. Les rayons direct émis par le soleil sont donc plus énergétique car leurs longueurs d’onde sont plus courtes que les rayons IR réémis par la terre, dont les longueur d’onde sont plus longues. Je vous ai donné un exemple: (350 nm – Haute énergie (342 KJ) -froid) et (10 000 nm (10 microns)-Faible énergie(12 KJ) et chaud)…Voyez vous la différence?

    En fait: (Énergie = 0.1196 Joule/Longueur d’onde en mètres). Donc l’énergie d’une radiation est inversement proportionnelle à sa longueur d’onde. On a l’habitude de calculer cette énergie pour une mole de photons (6,023 x 10^23). Noter que lorsque les rayons du soleil frappent (disons la terre) ils cèdent une partie de cette énergie à la terre et réémettent le reste sous forme de rayons IR chaud. Comme vous le voyez, c’est vrai que le soleil nous transmet son énergie mais cette énergie n’est pas la chaleur que nous ressentons.

    Quelle est votre formation?

    Robert

  40. Robert dit :

    Keven;

    Allez voir l’article original de Planck:

    https://archive.org/stream/PlancksOriginalPapersInQuantumPhysics/Kangro-PlancksOriginalPapersInQuantumPhysics#page/n0/mode/2up

    Il y a une bonne partie en Anglais. Vous verrez qu’il comporte des erreurs…Entre autre, il met un (-) devant l’exponentiel. Il parle aussi de la formule en fréquence!

    Robert

  41. Robert dit :

    Keven;

    Pour continuer sur mon post de 12:29;

    Vous verrez que dans le papier original de Planck, il met beaucoup l’emphase sur l’équation en Fréquence. C’est un peu normal puisqu’il a, à ce moment, sorti la théorie des quantas et que sa constante (de Planck) était connue, quoique imprécise.

    Il semble que personne ne voit l’os qui se cache derrière ces deux équations.

    http://speclab.cr.usgs.gov

    Spectroscopy of Rocks and Minerals, and
    Principles of Spectroscopy
    by
    Roger N. Clark

    U.S. Geological Survey, MS 964
    Box 25046 Federal Center
    Denver, CO 80225-0046

    Dans la référence du haut (fig 3.b) ils ont pris des spectres de H2O, Sandstone, air par Modtran ainsi que la courbe de Planck à 288 K. Les spectres H2O et Sandstone furent pris par réflexion pour assurer leurs intégralité. Noter que les maximum de ces spectres (expérimentaux) tombent tous à 10 microns c’est-à-dire la valeur correspondant au maximum de la courbe de Planck en longueur d’onde à 288 K. C’est une excellente comparaison de l’équation de Planck avec de vrais valeurs expérimentales qui démontre la véracité de l’équation en longueur d’onde. Noter la position du pic d’ozone (9,… microns)!

    (*) Si ces maximums avaient tombés à 17 microns, j’aurais dit: « C’est l’équation en fréquence qui est la bonne »

    Robert

  42. Robert dit :

    @tipouceenbas :
    8 septembre 2014 à 9:03

    « C’est naturel d’extraire tous les combustibles fossiles accumulés sur des milliers, des centaines de milliers ou plus et les retirer du sous sol en moins de 100 ou 200 ans, c’est ce que vous appelez un phénomène naturel ? Moi j’appel cela une catastrophe écologique jamais vu auparavant.  »

    C’est votre réponse au pétrole. Sachez que le pétrole a fait faire un bond prodigieux à l’humanité. Moi, je dis: »BRAVO AU PÉTROLE »…Après, on aura d’autres sources d’énergie!

    C’est votre discours vert que de cracher sur les les progrès de l’humanité. Continuer à écouter RDI et leur haut parleur -Tisserre-

    Vous voulez nous retourner à l’age des cavernes …Aussi simple que celà!

    Ce que vous m’avez écrit m’a parfaitement démontré votre ignorance….Vous mêlez tout!

    Robert

  43. Yves dit :

    À tous les climatosceptiques de ce blog je vous pose une question: « Doutez-vous aussi de la théorie de l’évolution? »

    • Reynald Du Berger dit :

      Yves, qu’entendez-vous par « théorie de l’évolution »? définissez précisément ce dont vous parlez, avec détails et je vous dirai ensuite si ça se tient la route comme « théorie ». Si vous me demandez si je crois en la LOI de Newton , sans hésitation, je dirai oui. Vous ne vous attendiez peut-être pas à celle=là… en passant.. êtes-vous allé aux Galapagos? moi oui! et avec Pierre Dansereau… une autre peut-être que vous n’aviez pas vu venir?

      • Yves dit :

        J’entends par là les modifications génétiques et morphologiques des espèces biologiques au fil des générations par différents mécanismes comme la sélection naturelle, la dérive génique, etc.
        Je me questionne à savoir si les climatosceptiques ont aussi une tendance créationniste.

        En passant bravo pour votre voyage aux Galapagos, j’aimerais bien en faire de même !

      • Reynald Du Berger dit :

        Yves, je ne peux parler pour les autres climato-sceptiques, mais je n’ai aucune tendance créationniste…

        je connais malheureusement plein de réchauffistes , jeunes et vieux, qui ont une tendance simpliste et béate à gober en vrac la bouillie verte de Radio-Can , sans se questionner… « ben… si Tisseyre, Galipeau le disent… ben… ça doit être vrai!… » cela ne s’appelle pas créationnisme, mais crétinisme. On est de plus en plus entourés de crétinistes… vous trouvez-pas? ça gobe tout !

      • Reynald Du Berger dit :

        Pour répondre à votre question, une des îles (interdite aux touristes) où j’ai débarqué avec Pierre Dansereau en 1986 montrait des tortues qui ont évolué ainsi: la tortue se nourrissait des opuntias (cactus). L’opuntia a réagi pour se protéger en développant un tronc … la tortue a réagi en développant une carapace en forme de selle de façon a pouvoir atteindre les raquettes de l’opuntia de plus en plus hautes… aussi il y a là-bas des cormorans sans ailes… pas de prédateurs, pas besoin d’ailes… voilà la théorie de l,évolution en laquelle je « crois »… ce qui n’empêche pas les accidents et la mutations, qui peuvent faire parfois entorse à la « théorie ». Mais ya pas de $$$$$$$$ à faire avec cette « théorie » de l’évolution mais plein de fric $$$$$$$$$$$$$$$$$$ pour les chercheurs qui vous forcent leur hypothèse du RCA dans la gorge.

    • Yves…, je doute de tout. Cependant la théorie de l’évolution est beaucoup plus logique que les croyances créationnistes. Le fil des explications évolutionnistes est facile à suivre pour un être intelligent et curieux…, de plus ce n’est pas dangereux. Il n’y a pas de guerres religieuses qui se font sur ce sujet !

  44. Robert dit :

    @Yves dit :
    9 septembre 2014 à 2:35

    Vous comparez une théorie bien assise (évolution) qui est même devenue une loi avec une fausseté (Il est prouvé par des valeurs expérimentales que l’augmentation de la teneur en CO2 dans la troposphère, n’a jamais fait augmenter la température de celle-ci)!

    Le GIEC n’est pas une organisation scientifique, mais bien une organisation politique.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, le public ne sait pas comment marche la science, ni le processus de la publication scientifique. Il ignore que des périodiques comme Geophys Res. Letters ont des comités de lecture biaisés où transpire la malhonnêteté et la mauvaise foi. Les chercheurs sceptiques sont bannis par ces comités. Le public n’a pas idée des milliards de $$$$ en jeu pour les chercheurs réchauffistes qui ont d’énormes intérêts $$$$$$$$$ à ce que le pauvre bougre qui écoute Tisseyre, continue de croire au RCA et surtout d’avoir peur. Les emails des 2 climategates en disent long… « hide the decline » et tous ces « I dont want him on the board! he is a skeptic » le peuple soumis à Tisseyre est dupe mais pas moi. Je continue de dénoncer cela a la radio et sur le blogue et j’ai pas fini. Oui j’ai confiance totale aux comités de lecture du Journal of Mineralogy, mais aucune co0nfiance à ceux de AGU qui traitent de climat. C’est ce que certains réchauffistes appellent peut-être « la science » ? Pour moi la science c’est autre chose.

      • Keven dit :

        Quelques points:

        1) Le « climategate »? Vraiment? Croyez-vous à ces sornettes?
        2) Vous dites: « [le public] ignore que des périodiques comme Geophys Res. Letters ont des comités de lecture biaisés où transpire la malhonnêteté et la mauvaise foi. » Ce sont ici des accusations graves. Sur quoi vous basez-vous pour dire cela?
        3) Vous dites: « j’ai confiance totale aux comités de lecture du Journal of Mineralogy ». On repassera pour votre supposé « scepticisme ».

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        ce que vous appelez « sornettes » sont des emails gênants pour les chercheurs réchauffistes qui les ont émis. Ces mêmes réchauffistes en ont d’ailleurs reconnu l’authenticité. Bien sûr je n’ai pas de preuve de la mauvaise foi des comités dont je parle.. juste une impression extrêmement désagréable. Avez-vous des preuves de leur bonne foi?

        Pour la minéralogie, vous n’avez donc pas compris qu’il n’y a aucun $$$$ en jeu en minéralogie, tandis que pour le climat et ses chercheurs réchauffistes (seulement les réchauffistes) ilo y a une énorme poule aux oeuf d’or. j’ai pas de prob avec com de lecture des minéralogistes mais des doutes énormes avec climat de AGU. Autrement dit mon scepticisme ne concerne aucunement les minéralogistes , seulement les climatologues réchauffistes et les comités de lecture des revue où ils sont publiés.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Par rapport aux comités, c’est bien ce que je pensais: c’est vous dans votre salon qui avez des « impressions désagréables », rien de plus.

        Croyez-vous vraiment à cette supposée histoire de « climategate »? Le problème n’est pas l’authenticité des emails: les scientifiques ont en effet confirmé qu’ils existent. Cependant, il n’y a rien d’incriminant dans ceux-ci, et prétendre le contraire vous fait tomber dans le panneau de certains conspirationnistes américains qui ont tenté de créer une controverse ou il n’y en avait pas en citant des bribes prises hors-contexte. Les scientifiques dont les emails ont été frauduleusement obtenus ont été absous de toute mauvaise intention après tout ce brouhaha et vous savez comme moi que le « hide the decline » dont vous parlez ne faisait aucunement référence à une manipulation malicieuse des données. En fait, quelles sont donc les citations exactes de ces emails qui vous préoccupent tant?

        Keven

  45. Keven dit :

    Reynald,

    En réponse à vos questions sur la citation de Tisseyre, remplacons Tisseyre et cie. par quelque chose de plus général. Je ne vois pas pourquoi vous vous limitez à eux – incluons donc tous les intervenants sur le sujet. Vous dites donc:

    « L’idée que les gens se font n’est pas basée sur les publications scientifiques mais sur ce que disent [les journalistes et les intervenants dans les médias qui se disent scientifiques et/ou experts]. S’ils disent des vérités, ok, mais s’ils propagent des faussetés, c’est aux chercheurs concernés comme vous, qui se prétendent qualifiés dans le domaine à corriger. » – Reynald du Berger (8 septembre, 11:19), avec modification entre crochets

    Exactement, et c’est en plein ce que je fais sur votre blogue: i.e. corriger vos propos qui sont souvent faux et/ou empreints d’idéologie. Je ne tomberai pas dans le panneau de vos questions sur des citations déformées à répondre par un « oui ou non » réducteur. Si vous voulez que je commente, ce sera sur l’extrait en entier, et pas juste avec « oui » ou « non ».

    Jusqu’à présent, vous m’avez fourni deux articles pour supporter votre position sur le niveau des mers – l’un d’eux ne supportait pas du tout votre point et l’autre avait des failles importantes dans sa méthodologie (voyez mon commentaire du 8 septembre à 10:56, je les explique).

    Avez-vous donc des sources convaincantes? Je commence à en douter.

    Keven

  46. Keven dit :

    Reynald,

    Voici donc l’un de mes commentaires sur une intervention à la télévision – il s’agit de votre vidéo mis en lien plus haut quand vous avez passé à l’émission de Mario Dumont à V. Vous avez dit: « L’année 2011 a été une année anormalement froide à l’échelle globale. C’est sûr qu’en France il a fait chaud, mais à l’échelle globale, il a fait beaucoup plus froid que la normale. » (1er vidéo mis en lien de l’émission de Dumont à 3:45)

    Votre affirmation est fausse: l’année 2011 a été bien au-dessus de la moyenne du 20e siècle. Du site de la NOAA: « This year [2011] tied 1997 as the 11th warmest year since records began in 1880. The annual global combined land and ocean surface temperature was 0.51°C (0.92°F) above the 20th century average of 13.9°C (57.0°F). This mark[ed] the 35th consecutive year, since 1976, that the yearly global temperature was above average. » (http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/2011/13) ».

    Comme vous dites: « s’ils propagent des faussetés, c’est aux chercheurs concernés comme vous, qui se prétendent qualifiés dans le domaine à corriger. » Voila.

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven, les gens se font une idée basée sur Tisseyre et cie, et non sur Keven ou Reynald. Ils y croient. Si Tisseyre dit faux, voyez-vous les conséqences?.. ce sont des électeurs etc…ILs vont prendre les mauvaises décisions. Je vous demande donc simplement de dire oui ou non à l’affirmation de Tisseyre
      1- si oui, je veux des chiffres (pensez aux conséquences si ce que vous affirmez est faux) des chiffres pas des « very likely ou extremely likely » à la manière du GIEC.
      2- si c’est non, alors je vous demande de corriger publiquement l’affirmation de Tisseyre.

      on repârlera plus tard de 2011 et 2012 etc… et de mes propos à Dumont pas mal moins écoutés que ceux de Tisseyre.

    • Keven dit :

      Reynald,

      Le fait que vos propos soient moins écoutés ne les excuse pas. Vous parliez en figure d’autorité à la télévision et vous avez dit quelque chose de faux.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, je parle des conséquences de mes propos vs ceux de Tisseyre, on s’en fout de moi mais de Tisseyre…Tisseyre!!!!! il n’est pas question ici de qui dit vrai.. mais des conséquences des propos de qui dit vrai ou faux… et je vous demande toujours… oui ou…non. svp….

  47. Robert dit :

    Reynald Du Berger:
    9 septembre 2014 à 2:53

    Reynald, vous m’enlevez les mots de la bouche. Normalement, des individus avec de bonnes bases en chimie, physique, spectroscopique et autres ne peuvent pas croire à ces balivernes. Tous les réchauffistes que je connais, ou presque, sont absolument incapable d’expliquer scientifiquement leurs points de vue. Pourquoi en prenant de simples spectres Infra-Rouge d’air, l’eau compte pour 98% de l’absorption IR et le CO2 à 2%. La climatologie est une science relativement nouvelle et donc immature. Cette science n’a pas acquis ses lettres de noblesses en plus d’avoir été contaminée (noyautée) par des fanatiques de l’écologie!

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous avez parlé de l’évolution comme d’une « théorie bien assise » avec laquelle vous semblez être d’accord. Pourtant, êtes-vous capable de m’expliquer en détail, scientifiquement, les processus détaillés qui sont impliqués (les mutations génétiques, les processus qui contrôlent les populations)? Probablement pas – ni vous et moi sommes des biologistes de l’évolution, des phylogénistes ou des généticiens. Vous y croyez néanmoins et jugez que c’est bien assis, sans comprendre les détails des recherches impliquées. Pourquoi reprochez-vous alors à certaines personnes qui sont d’accord avec la position concensuelle des scientifiques du climat de ne pouvoir « expliquer scientifiquement leurs points de vue » dans un domaine pointu comme la spectroscopie?

      Keven

      • Robert dit :

        @Keven :
        10 septembre 2014 à 1:35

        Keven;

        Ouf!

        La théorie de l’évolution vient de Charles Darwin (1809-1882). Cette théorie fut prouvée à de nombreuses reprises. Sauf les malades, plus personne ne la remet en cause. Cette théorie a plus que 100 ans.

        Pour ce qui concerne votre théorie du réchauffement, celle-ci est récente. Elle date d’à peu près 1988 (année de la création du GIEC). Depuis cette date, de nombreuses preuves furent produites pour sérieusement mettre en cause ce fameux réchauffement. Mais, malheureusement, à chaque fois que des preuves sont amenées, tout les arguments sont bons, et même des hérésies scientifiques (comme prétendre que la chaleur voyage du froid au chaud et que la chaleur s’est caché dans le fond des océans (0 oC) pour sortir un jour dans la troposphère (18 oC)).

        La théorie du RCA est un ramassi de conneries. Je vais m’arrêter car j’en aurait pour des pages.

        En passant: Vous ne répondez pas trop aux questions que je vous ai posé.

        Répondez à juste une: « COMMENT ARRIVEZ VOUS À DIRE QUE LE CO2 PARTICIPE À 30 % DE L’EFFET DE SERRE? »….Je veux des exemples avec des calculs!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Voici une expérience qui me vient de mes amis sceptiques français et que je suggère à nos amis réchauffistes canadien… comme Archimède dans son bain… imaginez s’il avait pété en plus! il aurait découvert le moteur à réaction! allez les réchauffistes!

        Une expérience à faire dans votre lavabo

        a) régler l’évacuation d’eau pour que votre lavabo rempli d’eau froide se vide en 5 minutes

        b) ouvrir ensuite le robinet d’eau froide pour que le niveau reste à peu près constant, le débit du robinet d’eau froide compensant presque la perte d’eau par l’évacuation; mesurer la température de l’eau dans le lavabo

        c) introduire un petit filet d’eau chaude d’environ le (1/17)ème du débit du robinet d’eau froide

        d) mesurer régulièrement la température de l’eau

        L’expérimentateur verra que l’évacuation du lavabo évacue aussi bien l’eau chaude que l’eau froide, que la température de l’eau est la composition de (17/18)ème d’eau froide et de (1/18)ème d’eau chaude, que l’eau chaude ne s’accumule pas dans le lavabo et est tout comme l’eau froide évacuée par la vidange dans les mêmes proportions.

        Ceci, en remplaçant 5 minutes par 5 ans, l’eau froide par le dioxyde de carbone dégazé par les océans et par la pourriture de matière végétale (170 milliards de tonnes de carbone contenu par an), le lavabo par tout l’air (850 milliards de tonnes de carbone contenu dans le CO2), le filet d’eau chaude par le carbone des gaz de combustion de pétrole, de gaz et de charbon (10 milliards de tonnes de carbone contenu par an) vous suggère qu’il y a au plus dans l’air (1/18)ème de « carbone anthropique », soit entre 5% et 6%.

        Pas plus que l’eau chaude ne s’accumule dans le lavabo, le CO2 anthropique ne s’accumule pas dans l’air.

        La vidange est l’absorption de CO2 par les océans aux hautes latitudes et par la végétation dont c’est la nourriture; et même on a pour le CO2 une vidange qui croît comme le niveau d’eau dans le lavabo ce qui fait que le niveau ne croît que de 1/200ème par an.

        L’équivalent de la température de l’eau du lavabo est, comme nous le verrons, pour le dioxyde de carbone le rapport isotopique entre deux types (stables) d’atomes de carbone le carbone 13 et le carbone 12.

      • Reynald Du Berger dit :

        NEIGE D’ÉTÉ À CALGARY ! selon vous… c’est le Bigfoot? le Père Noël? le sale pétrole des sables bitumineux? l’oléoduc? les gaz à effet de lune? les trous dans la couche d’ozone, les pluies acides? les pluies alcalines? la droite? Reynald? …. se pourrait-il que ce ne soit que la nature? et …. à qui ça profite?

      • Martin Chicoine dit :

        « Pour ce qui concerne votre théorie du réchauffement, celle-ci est récente. Elle date d’à peu près 1988 (année de la création du GIEC). »

        Encore du grand n’importe quoi, Robert. La théorie du réchauffement date d’Arrhenius (1896).

      • Reynald Du Berger dit :

        M. Chicoine! allons donc! … un peu de sérieux!… c’est la théorie du « réchauffé » qui date d’Arrhénius !
        mais c’est pareil!
        dites-moi… tandis qu’on y est… avez-vous fait la petite expérience du lavabo?

  48. Robert dit :

    Chicoine;

    Arrhénius….LOL;;;Est bonne celle-là:

  49. Robert dit :

    Chicoine;

    Callender est un tricheur. Allez donc voir ses analyses de carottes glacières.

    Y avez vous pensé. CO2 qui double fait augmenter la température de 5-6 oC. En 1890, le CO2 est à 280 ppmv. 2 x 290 = 560 ppmv. Le CO2 est à 400 ppmv actuellement et l’augmentation de température depuis 1880 est de 0,7 oC. (Anomalie en 1880 = -0,39 anomalie en 2014 (moyenne de tous les satellites = +0,33 oC). Arrhénius était un nul dans ce domaine. Alors votre 5 – 6 oC….SVP!

    Vous avez écrit:

    « C’en est tellement ridicule à quel point vous ne savez pas de quoi vous parlez, les gars… »

    C’est vous qui ne savez pas de quoi vous parlez. Vous faites des petites incursions pour nous lancer des énormités semblables (5 – 6 oC)! C’est quoi votre problème…?

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      Premièrement, vous assumez des réponses linéaires et que le climat serait présentement en équilibre, ce qui est pour le moins farfelu. Au lieu de tout traiter d’énormités, pourriez-vous nous dire exactement ce que vous avez contre les récents estimés de la sensibilité climatique, qui oscillent pour la plupart autour de 3 degrés?

      Aussi, vous chialez sur les prédictions de sensibilité climatique d’Arrhénius, décrites en 1906.

      Cependant, ses calculs incluaient déjà les changements de rayonnement solaire avec la latitude et une version primitive de feedback de la vapeur d’eau. Bien qu’ils n’incluaient pas bien des choses (convection, nuages, etc.), ses calculs étaient en 1906 bien plus près de la réalité que vos règles de trois sur Excel. Un peu de respect, svp, au lieu de traiter de tricheurs ou menteurs les nombreuses personnes dont les travaux ne supporteraient pas votre idéologie.

      Keven

  50. Robert dit :

    Allez donc voir la tricherie de Callendar sur le site (Figure 4)

    http://www.geocraft.com/WVFossils/stomata.html

    Robert

  51. Il me semble que cette discussion commence à raser les pommes de route. Et discussion est un bien grand mot, pour cela…
    Arrhénius est mort, mais ce n’est pas une raison de spolier sa mémoire:
    http://www.lenntech.fr/effet-de-serre/histoire-rechauffement-global.htm

  52. Robert dit :

    Keven;

    Vous avez écrit:

    « Au lieu de tout traiter d’énormités, pourriez-vous nous dire exactement ce que vous avez contre les récents estimés de la sensibilité climatique, qui oscillent pour la plupart autour de 3 degrés?… »

    1) En 1880, l’anomalie telle que mesurée, surement très approximativement, était de -0,30 oC. L’anomalie présente est de +0,17 selon UAH-MSU, +0,27 selon RSS-MSU, +0,40 pour Hadcrut3 et Hadcrut4,+0,52 pour NCDC et +0,55 pour GISS. Pour une moyenne de +0,33 oC. Ce qui fait donc un changement de température global en 134 ans de 0,63 oC (0,30+0,33). Puis-je vous faire remarquer que c’est très loin du 6 oC d’Arrhénius ainsi que de votre 3 oC.

    2) À propos de Svante Arrhénius. Chimiste Physicien Suédois et prix Nobel de Chimie pour ses travaux sur les électrolytes. Il est aussi l’auteur de l’équation portant sur la vitesse des réactions chimiques en fonction de la température (Domaine où j’ai enseigné). Il a excellé dans ces deux domaines. Cependant, même si j’ai un peu exagéré, il demeure que ses travaux sur le climat n’ont pas été ses plus grosses contributions…Ces travaux ont en fait été souvent discrédités!

    Tiré de Wikipédia: « Dans un article intitulé « De l’influence de l’acide carbonique dans l’air… sur la température de la terre », publié en 1896, il estime qu’un doublement du taux de CO2 causerait un réchauffement de ~5 °C (soit un peu plus que les prévisions de 2 à 4,5 °C faites par le GIEC plus de 100 ans plus tard, en 2007(***)). Une réduction de moitié du CO2 atmosphérique diminuerait quant à elle la température moyenne de la surface du globe de 4 à 5 °C »

    Ces soi-disant influences de l’acide carbonique ont été grandement remises en cause. Il a été démontré que cet acide se converti instantanément en CO2 ou en bicarbonate à l’instant ou celle-ci rencontre une molécule d’eau (C’est le pH qui décide de la direction qui sera prise). Donc, l’acide carbonique n’existe à tout de fin pratique pas.

    (***). L’expérience démontre que le GIEC S’EST ROYALEMENT TROMPÉ. Imaginez, la réalité de 0.63 oC aux 4 oC de Svante Arrhénius (et du GIEC)

    3) Voici ce que l’équation du GIEC (Myhre et al) donnerait pour la période 1880 (CO2=280 ppmv) à 2014 (CO2= 400 ppmv).
    Deltat= 0,8 * 5.35 *Ln(400/280) = 1.5 oC….Très loin du 0,63 mesuré (et même du 0,88 de GISS).

    Keven: Coudon, quest-ce que vous avez contre Excel et les règles de trois? J’ai fait presque toute ma carrière sans Excel!

    Robert

  53. Robert dit :

    Keven;

    Voici un article intéressant (très bref) portant sur l’acide carbonique. On y explique que le temps de vie de cet acide n’est que de 1 nanoseconde.

    https://www.mbi-berlin.de/en/research/projects/2-04/highlights/Communiqu%E9_de_Presse_Francais-AcideCarbonique_TempsR%E9el.pdf

    C’est une des raisons pour laquelle la théorie d’Arrhénius sur le CO2/réchauffement ne tenait pas la route car basée sur la présence de l’acide carbonique qui est en fait la réaction du CO2 avec l’eau. Si cette eau est même légèrement acide, nous nous retrouvons avec la réaction suivante:

    H2CO3 + H2O= CO2 + 2H2O

    Cela va à l’encontre de l’article de M. Arrhénius tel que posté par M. Chicoine récemment:

    http://www.rsc.org/images/Arrhenius1896_tcm18-173546.pdf

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      encore à propos de la théorie d’Arrhenius, dans la Gazette de Montréal, réplique à un physicien de McGill
      http://www.montrealgazette.com/news/Opinion+Global+warming+pause+more+than+temporary+scientific+evidence+shows/10157491/story.html

      • Robert dit :

        Reynald;

        En appui à votre article de « The Gazette », un excellent article de Nathalie Elgrably dans J de M:

        http://www.journaldemontreal.com/2014/09/13/lutter-contre-les-sceptiques

        En voici un bref résumé;

        « Afin de réchauffer ses troupes avant la prochaine Conférence sur le climat qui se tiendra le 23 septembre prochain, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a publié un texte dans lequel il affirme avec aplomb : « Le réchauffement climatique s’accélère (*) et l’homme en est le principal responsable ». »

        (*) Ne sait-il pas qu’il a cessé d’augmenter depuis 16 ans et que ce plateau pourrait durer 50 ANS!

        Quel insignifiant ce Ban Ki-Moon!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        ce qui est déplorable et dévastateur, c’est que le « vrai monde… le monde ordinaire » … dois-je continuer ? oui c est péjoratif … et les chercheurs réchauffistes qui carburent aux $$$$$$$$$$ du RCA… et Tisseyre et Galipeau… profitent de cette naiveté de ce « vrai monde… le monde ordinaire » dois-je le répéter? LA POULE AUX OEUFS D’OR CLIMATIQUE!

  54. Reynald,

    Je ne suis pas équippé chez moi pour faire l’expérience du lavabo. Cependant, même si je l’étais, je ne l’essaierais pas.

    Ça semble vouloir démontrer que le CO2 ne s’accumule pas dans l’atmosphère. Or n’est ce pas un fait qu’ il augmente dans le temp.

    Ça veut prouver quoi cette expériençe? L’analogie entre l’atmosphère et le lavabo me paraît très douteuse.

  55. Robert dit :

    Toute cette histoire de RCA me rappelle la fameuse épisode des « pluies acides. » On nous montrait des lacs du nord Canadien, des lacs de cristal où toute forme de vie avait disparue en raison de leur acidification. Des compagnies ont même dépensé des millions en carbonates pour les neutraliser. Cette même idiotie se nourrissait de l’ignorance des gens. Je me souviens même que l’impayable Tisseyre avait fait des reportages là dessus. Entendez vous parler des pluies acides aujourd’hui?
    Ce qui est triste, c’est toute l’argent que l’on gaspille dans cette idiotie. L’essence est montée de 5 cents pour cette foutue histoire de bourse du carbone.

    Robert

    • Robert…, j’avais oublié ces pluies acides qui détruisaient tout, les végétaux, nos beaux érables, nos lacs, la nappe phréatique…, un peu plus nous du vivant…, fonderions ! Cette foutaise a duré quelques années et elle a disparue. La population niaise n’a pas posée la question :  »Où sont passé les pluies acides » ? La population c’est fait passer un sapin, sans vaseline, et elle a aimé cela. Cela me fait de la peine mais je dois reconnaître que la moyenne de QI sur notre population est faible. Il nous faut brasser la cage sinon ça va empirer !

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, ce sont le même genre de « chercheurs » qui à l’époque avaient flairé la poule aux oeufs d’or des pluies acides, – dont on a depuis tordu le cou- ils ont maintenant une poule des milliers de fois plus grasse… la poule du RCA et ils ne sont pas prêts de la laisser s’échapper.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Il y a de plus en plus de scientifiques sérieux qui s’opposent à ces fous du RCA. Des gens qui contestent tous les acteurs de cette arnaque. Ces gens vont bientôt se réunir, à l’échelle planétaire pour convaincre les politiques des faussetés véhiculées ainsi que des conséquences économiques impliqués. Un gars comme Al Gore est très populaire mais il en demeure pas moins qu’il véhicule les mensonges et inexactitudes du GIEC…Ça va prendre du temps, mais je suis sur que la vérité va finir par triompher. La crème finit toujours par remonter à la surface!

        Robert

      • Robert…, je suis athée mais je prie pour que vous ayez raison ! De plus, je suis d’accord avec cette façon de voir😉

      • Reynald Du Berger dit :

        Les trous dans les gruyères et dans les emmentals : une autre catastrophe causée par les pluies acides! assez!!! dit le lobby de l’Association des fromagers suisses. Ne manquez pas notre prochain reportage à Découverte, le « magazine » scientifique de Radio-Canada à la tête fromagée.

      • Monsieur Du Berger…, je ne suis pas certain que l’équipe de Découverte de Radio-Canada, a comprit votre humour…, Charles doit avoir envoyé une équipe pour vérifier vos dire😉

      • Keven dit :

        Robert,

        Vous dites: « Il y a de plus en plus de scientifiques sérieux qui s’opposent à ces fous du RCA. » Ah oui, de qui parlez-vous donc? « De plus en plus » implique une croissance: sur quoi vous basez-vous?

        Pourtant, je n’ai toujours pas eu de la part de Reynald ou vous les contributions de ces « scientifiques sérieux ». Vous ne faites qu’en parler, sans jamais les citer…

  56. Keven dit :

    Robert,

    En réponse à vos commentaires du 12 septembre, saviez-vous seulement que l’article d’Arrhénius auquel vous faites référence (« De l’influence de l’acide carbonique dans l’air… sur la température de la terre ») parle en fait du CO2…

    Dans le temps d’Arrhénius, le CO2 s’appelait « acide carbonique gazeux » – c’est une forme archaique qui n’existe plus aujourd’hui, mais vous devez faire attention avant de partir en peur dans vos tentatives de trouver des poux à tout prix…

    Et je n’ai rien contre Excel et les règles de trois, seulement contre la sur-interprétation (et aussi la mauvaise interprétation) de résultats.

    Keven

    • Robert dit :

      Keven;

      La théorie d’Arrhénius (qu’il a lui même reniée quelques années plus tard) a pour base le CO2 couplé à une molécule d’eau. Vous ne reconnaissez pas là votre fameux « feed back » de l’eau? Sauf qu’à l’époque, les scientifiques croyaient que l’acide carbonique (CO2 + H2O = H2CO3) était un composé stable et que le CO2 dans l’atmosphère humide, trainait toujours une molécule d’eau avec lui. La spectroscopie moderne nous a permis de découvrir que H2CO3 n’est qu’un intermédiaire très instable (durée de vie de une nanoseconde)….Des intermédiaires, il y en a dans toutes les réactions chimiques. Toute la théorie d’Arrhénius a pour base H2CO3…Appelez le comme vous voulez!

      J’en profite pour vous passer une remarque. À chaque fois que je relève une erreur dans un raisonnement quelconque, vous me répondez toujours en me disant qu’il s’agit d’une erreur dans la manière de s’exprimer (C’était pas H2CO3 mais CO2 qu’ils appelaient acide carbonique).

      « Et je n’ai rien contre Excel et les règles de trois, seulement contre la sur-interprétation (et aussi la mauvaise interprétation) de résultats »

      Excel fait des calculs…c’est tout. Il n’interprète aucun résultat. Vous dites toujours que c’est le fait d’utiliser Excel qui rend mon raisonnement que vous prétendez être faux. EN PASSANT, JE N’UTILISE À PEU PRÈS JAMAIS EXCEL. VOUS SERIEZ SURPRIS D’APPRENDRE QUE J’UTILISE PRINCIPALEMENT LES DONNÉES DU GIEC! Vous êtes le genre d’individu pour qui, tout est compliqué. Mais vous avez tort. C’est plus simple que vous ne le pensez. C’est souvent l’homme qui rend la science complexe. Dans le cas qui nous préoccupe, c’est la politique qui est en train de corrompre la science.

      Robert

      • Keven dit :

        @Robert, en réponse à votre commentaire du 15 septembre sur la théorie d’Arrhénius:

        « Toute la théorie d’Arrhénius a pour base H2CO3 »

        Faux.

        « Vous ne reconnaissez pas là votre fameux « feed back » de l’eau? »

        Le feedback de l’eau auquel Arrhenius fait référence vient du fait que si l’air se réchauffe un peu, il peut contenir plus de vapeur d’eau en suspension – comme je vous ai déjà longuement parlé.

        « Vous dites toujours que c’est le fait d’utiliser Excel qui rend mon raisonnement que vous prétendez être faux. »

        Pas du tout. C’est le fait que vous tirez des conclusions hors de la portée des équations que vous utilisez. Pas plus.

        « Vous êtes le genre d’individu pour qui, tout est compliqué. Mais vous avez tort. C’est plus simple que vous ne le pensez […]. À chaque fois que je relève une erreur dans un raisonnement quelconque, vous me répondez toujours en me disant qu’il s’agit d’une erreur dans la manière de s’exprimer (C’était pas H2CO3 mais CO2 qu’ils appelaient acide carbonique). »

        Je ne vois pas quand j’ai fait ça. Ici, c’est juste que parce que vous pensez qu’il parle de H2CO3, alors qu’il fait référence au CO2. Je n’ai fait que souligner cette erreur qui invalide votre objection sur le travail d’Arrhénius.

        Keven

  57. Keven dit :

    Reynald,

    Ce n’est pas à force de le répéter sans arrêt que votre idée de supposée « poule aux oeufs d’or » devient plus pertinente.

    Vous nous présentez un op-ed du groupe de lobbying politique Friends of Science, et ce dans quel but? Si vous en avez tant contre Greenpeace, pourquoi utilisez-vous des articles d’un autre groupe de pression? D’autant plus que je viens de lire ce lien, et j’ai compté au moins une dizaine d’erreurs factuelles de base dans celui-ci. Difficile de donner de la crédibilité à un tel texte à saveur politique.

    Pourtant, vous avez déjà dit que les affirmations de Friends of Science étaient très crédibles, même s’il s’agit d’un groupe de pression politique. Serait-ce parce qu’ils s’adonnent à partager votre idéologie?

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      « Ce n’est pas à force de le répéter sans arrêt que votre idée de supposée « poule aux oeufs d’or » devient plus pertinente. » … Pensez-vous que Tisseyre en parlera de cette poule aux oeufs d’or , qui n’est pas « supposée », elle est bien là, et à laquelle les scientifiques réchauffistes carburent. Pour vous, tout ce qui vient de Friends of Science ou de Heartland Institute, c’est de la « …… » de groupes de pression? quelle estime et confiance avez-vous Keven dans ces comités de lecture du AGU sur le climat? Dites-moi sans rire Keven que pour des climatologues à l’éthique élastique, le RCA n’est pas une poule aux oeufs d’or. Quelle considération avez-vous pour des climatologues comme Judith Cury qui a le courage d’aller à contre courant? qui tente de tuer la poule?

    • Keven dit :

      Reynald,

      Prenons vos questions une à la fois…

      1) « Pour vous, tout ce qui vient de Friends of Science ou de Heartland Institute, c’est des de la « …… » de groupes de pression? »

      Pas que c’est nécessairement de la « …… » comme vous dites, juste qu’il faut faire attention à tous les articles provenant de groupes de pression. Vous devriez pourtant le savoir en tant que « sceptique » auto-proclamé. Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai trouvé de nombreuses erreurs dans cet article de Friends of Science que vous avez mis en lien…

      2) « quelle estime et confiance avez-vous Keven dans ces comités de lecture du AGU sur le climat? »

      Je n’ai aucune raison de douter de leur professionalisme et sérieux – et j’ai eu à faire affaire avec eux directement. En contre-partie, j’aimerais bien que vous nous disiez sur quoi vous basez cette « mauvaise impression » qui vous fait douter de leur professionalisme.

      3) « Dites-moi sans rire Keven que pour des climatologues à l’éthique élastique, le RCA n’est pas une poule aux oeufs d’or. »

      Je ne sais même pas à quoi vous voulez faire référence – je me perds dans ces théories conspirationnistes! Parlez-vous de financement public – NSERC, FQRNT et al.? J’ose espérer que vous en avez eu aussi dans votre carrière de professeur!

      Ah, et quand Friends of Science prend une citation complètement hors contexte dans ce texte que vous avez mis en lien pour défendre leur point coûte que coûte, pourrait-on dire qu’ils ont une « éthique élastique »?

      Keven

    • Keven dit :

      Reynald,

      Quant à Judith Curry, je n’ai rien contre elle personellement. Seulement que ses arguments (qui se veulent techniques) n’ont rien de convaincant…

      Voyez entre autres cette discussion de Gavin Schmidt en réponse à Judith Curry: http://www.realclimate.org/index.php/archives/2014/08/ipcc-attribution-statements-redux-a-response-to-judith-curry/

      Vous attribuez son attitude à contre-courant à du « courage » (elle a déjà fait part de son questionnement à savoir pourquoi très peu de scientifiques pensent comme elle). Je dirais plutôt que c’est parce que ses arguments ne convainquent pas grand monde.

      Keven

    • Je crois Keven que Monsieur Du Berger n’est pas assez naïf pour croire au RCA. Comme il est un scientifique…, il cherche les solutions ailleurs. Vous devriez en faire autant.

  58. Robert dit :

    Keven;

    Étant donné que vous êtes incapable de nous expliquer le 30% de GES attribué au CO2, expliquez nous pourquoi le GIEC prétendait qu’en 2014 l’anomalie serait de 2 – 3 oC (1850-2014) alors que l’expérience vécue nous démontre qu’il n’est que de 0,6 – 0,8 oC en 134 ans (18850-2014) et qu’en plus, les périodes 1945-1978 et 1998-2014 démontrent qu’il n’existe aucune relation entre la teneur en CO2 dans l’atmosphère et la température de celle-ci?

    Robert

  59. Robert dit :

    Errata!

    C’est 1850…

    Robert

  60. @ Keven

    Je jubile dans l’attente de votre réponse à Robert.
    Mais allez cou seulement répondre? Ou fidèle à votre habitude, allez vous nous renvoyer à des références vaguement pertinentes, en nous disant qu’elles abordent ce sujet. Ou encore allez vous nous dire que vous avez déjà répondu à ça, et que vous n’allez pas vous répéter.

    Keven, confirmez donc le dicton : Ce qui est bien compris s’exprime simplement, et les mots pour le dire viennent aisément.

    Allez SVP…, faite nous bénéficier de votre savoir. Par définition, un sceptique ne demande qu’à être convaincu.

  61. Robert dit :

    Y en a qui se font aller le mâche-patate à ce foutu sommet sur le climat à New-York. Il y a juste un gars qui se tient debout…C’est Harper. Les autres sont tous des langues de bois!

    En tout cas, je leur accorde une chose au GIEC…Ils ont réussi à endormir un maudit paquet de monde!

    Robert

    Pour Keven;

    Pour la période de 1970(CO2=325)-1997(CO2=364):

    Le changement de température réel: 0,33 oC

    Le changement de température calculé avec l’équation du GIEC: 5,35*0,8*Ln(364/325) = 0.50 oC

    Le changement de température mesuré par la différence de température de brillance (*) = 1,5 oC

    (*) La température de brillance est calculée en inversant l’équation de Planck. Voir la figure-2 donnée dans la référence fournie. La différence de température de brillance (de 70 à 97) correspond au réchauffement (Selon GIEC). Si vous regardez sur la figure – 2, cette différence est de 1,5 oc à l’endroit où se trouve le CO2 (Malgré qu’il manque un petit bout sur le graphique. Le CO2 est à 667 cm-1).

    Ref:

    http://www.skepticalscience.com/empirical-evidence-for-co2-enhanced-greenhouse-effect.htm

    Tiré de la référence: « What they found was a drop in outgoing radiation at the wavelength bands that greenhouse gases such as carbon dioxide (CO2) and methane (CH4) absorb energy. The change in outgoing radiation is consistent with theoretical expectations. Thus the paper found « direct experimental evidence for a significant increase in the Earth’s greenhouse effect ». »

    C’est cette différence d’avec la réalité que je vous demande de nous expliquer depuis des mois???

    P.S: Si vous ne comprenez pas les calculs, je puis vous les expliquer!

    Robert

    • Robert…, Je crois que Keven est un croyant et ces gens son incapable de de se remettre en question. Ils restent donc des arriérés !

      • Pat Beauderick dit :

        @JPChabot

        Dans ce cas, il y aurait un maudit paquet d’arriérés sur la planète terre a commencer par les plus grands de ce monde. Non mais arrêtez ce délire, ce n’est pas sérieux.

        On sent bien votre frustration de ne pas être entendus et on peut l’expliquer. Quand on pense que les radios les plus «  »sceptiques » » ont coupé les vivres au discours bergéen (je lui fais une fleur par ce qualificatif), on se demande qui lui accorde une crédibilité.

        @Robert : un seul se tient debout, c’est Harper? Il se tient debout a quel endroit exactement, dans son salon? C’est vrai que la politique de la chaise vide a toujours été couronnée de succès… Évidemment. Saviez-vous qu’officiellement le gouvernement du Canada a une politique de lutte contre les changements climatiques? Il s’agit sûrement d’un odieux complot. Évidemment.

        Je vous suggère l’avenue politique. Présentez-vous aux prochaines élections fédérales. Programme du parti : démanteler le complot communiste-réchauffiste. En réalité, c’est dans cette arène que vous gagneriez a vous exprimer.

      • Reynald Du Berger dit :

        M. Beauderick, vous semblez regretter de ne plus m’entendre au 5 à 7 de Radio-X à Québec. J’ai cependant une chronique aux deux semaines à CIQI si vous appréciez m’entendre et c’est au côté de gros calibres comme Ségal, Lapierre, Proulx et Gendron. Voyez vous-même

        http://www.ciqifm.com/ciqi/index.php?p=209

        et je serai ce matin vers 10h30 l’invité de Maurais à son « Maurais Live » …toujours sur le climat. Stay tuned..

      • @Pat Beauderick, vous savez, je m’exprime sur ce  »blog » comme citoyen. Mon intérêt est la réalité vérifiable et les bondieuseries à la Guilbeau et à la Suzuku me font vomir et je l’exprime avec un plaisir exagéré…, pourquoi pas !!! Pour ce qui est du politique…, mes commentaires sont politiques. Vous rigoler parce que certains individus aimeraient couper la parole à Monsieur Du Berger…, à ceci je dis…, vous avez le droit d’être idiot !!!

    • Keven dit :

      Robert,

      Personne n’a dit qu’il devrait y avoir une corrélation linéaire directe entre le CO2 et la température de l’atmosphère pour chaque instant, parce que l’atmosphère ne contient qu’une faible portion de l’énergie totale du climat et est donc sensible à toute variabilité interne – si vous voulez faire des corrélations sur votre intervalle de choix, utilisez plûtot l’énergie totale du climat, dont les océans!

      Concernant la température de brillance, ce que vous appelez une « différence d’avec la réalité » n’est en fait dû qu’à votre mauvaise analyse de ces graphiques. Vous comparez littéralement des pommes avec des oranges.

      Vous interprétez mal ce que veut dire la température de brillance. Ca fait référence à la notion que l’énergie émise à chaque longueur d’onde peut être comparée à celle d’un corps noir d’une température donnée qui émettrait théoriquement cette même densité d’énergie. Un changement de cette température vis-à-vis une bande du CO2 donne de l’information sur la quantité d’absorption qui se passe dans l’atmosphère à cette longueur d’onde et non pas sur la température de la surface!*

      Vous aurez noté que la différence entre 1970 et 1997 pour les lignes de CO2 et CH4 est négative (pas positive!). La température de brillance a diminué, i.e. l’atmosphère absorbe davantage d’énergie à ces longueurs d’onde. C’est normal que le changement de température de brillance dans la région du CO2 ait un signe opposé au changement de température de surface. Vous ne pouvez pas comparer directement les deux!

      Keven

      * Si la température de brillance baisse dans une région spectrale occupée par un gaz à effet de serre, c’est qu’il y a plus d’énergie qui est absorbée par les couches de l’atmosphère à cette longueur d’onde. Notez que la température de brillance peut aussi donner de l’information sur la distribution verticale des gaz dans l’atmosphère (i.e. donner l’altitude – via la température – à laquelle l’atmosphère devient transparente à chaque longueur d’ondes). C’est donc seulement si vous regardez une fenêtre sans absorption que vous mesurez la radiance provenant du sol (et donc sa température). Dans le graphique auquel vous faites référence, l’influence des changements de température et d’humidité ont été enlevés pour ne laisser que l’influence radiative des gaz à effet de serre (c’est pourquoi le baseline entre les lignes d’émission est à 0, et non pas positif). Contrastez avec les figures 3 et 4 de Chapman et al., 2013 – http://proceedings.spiedigitallibrary.org/proceeding.aspx?articleid=1690262 – ou ces effets ne sont pas retirés.

  62. Robert dit :

    Beauderick;

    C’est quoi votre problème? Vous n’êtes pas allé à la grand messe des réchauffistes qui s’est tenue à New-York….Harper s’est tenu debout parce qu’il est un des seul à ne pas adhérer à votre stupide religion. L’atmosphère terrestre s’est à peine réchauffée de 0,7 oC en 134 ans (0,005 oC par année). Comparativement aux 3 – 4 oC prédits par les prêtres de votre religion. Quand au nombre de personnes à New-York, cela ne veut rien dire. À titre de comparaison, il y a 1,5 milliards de Musulmans sur la planète!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      L’absence de notre Premier ministre Harper de cette réunion de NY traduit simplement l’intérêt qu’il porte, avec raison, à ce pseudo-problème. Ce RCA a été tellement monté en épingle, qu’on oublie les trois graves problèmes que sont l’eau potable (1,3 milliards d,Humains n’y ont pas accès, les déchets urbains et surtout la faim dans le monde. Je ne connais cependant qu’un seul chef d’état qui a osé dire tout haut et publiquement qu’il ne croyait pas au RCA et que jamais il n’embarquerait son peuple dans cette arnaque, c’est Vaclav Klaus, le premier ministre de la République tchèque et ancien chef de l’Union européenne.

      • Robert dit :

        Reynald;

        En fait, on a simplement tout laissé tomber. C’en est rendu que le seul gaz toxique et polluant est le CO2. On ne parle plus de rien d’autre et c’est là le drame de tout ce cirque. En fait, on utilise toujours l’expression « gaz à effet de serre ». Mais, c’est du CO2 dont il s’agit. Une masse ignorante d’individus ne savent même pas que le CO2 est l’oxygène des plantes et que, sans ce gaz, aucune vie sur terre ne serait possible.

        Robert

  63. Keven dit :

    @G.H. Larouche, en réponse à votre commentaire du 17 septembre.

    « Mais allez cou seulement répondre? Ou fidèle à votre habitude, allez vous nous renvoyer à des références vaguement pertinentes, en nous disant qu’elles abordent ce sujet.  »

    Je suis désolé que vous trouviez mes références non pertinentes. Pourriez-vous me dire lesquelles svp? J’ajouterai des commentaires si nécessaires. À mon souvenir, je n’ai pas garroché de références sans les avoir mises en contexte.

    « Ou encore allez vous nous dire que vous avez déjà répondu à ça, et que vous n’allez pas vous répéter. »

    Que voulez-vous? J’arrête pas de voir les mêmes points revenir ad nauseam. Un gars se tanne de réécrire les mêmes choses.

    « Keven, confirmez donc le dicton : Ce qui est bien compris s’exprime simplement, et les mots pour le dire viennent aisément. Allez SVP…, faite nous bénéficier de votre savoir. »

    Je relève le sarcasme. Je ne prétends pas avoir les réponses à tout. Seulement, à cause de mon travail, je suis ce qui se passe dans le domaine et j’essaie d’éclairer à ma façon les points dont vous discutez. J’essaie d’être clair quand je commente et de ne pas alourdir avec des équations pour le fun de mettre des équations. Si c’est imprécis, n’hésitez pas à me le dire et je reformulerai autrement.

    « Par définition, un sceptique ne demande qu’à être convaincu. »

    Content de savoir que vous êtes ouvert d’esprit! Qu’est-ce qui vous convaincrait donc alors?

  64. Keven dit :

    @Robert, en réponse à vos questions du 16 septembre:

    « Étant donné que vous êtes incapable de nous expliquer le 30% de GES attribué au CO2… »

    J’imagine que vous faites référence au 30% de contribution du CO2 au forcage radiatif total (notamment à cause du feedback de la vapeur d’eau) – GES veut dire « gaz à effet de serre ». Ce que j’ai dit, c’est que pour déterminer la part totale du CO2 dans le budget radiatif vs. les autres composantes dynamiques comme la vapeur d’eau, il faut simuler le climat à l’échelle globale. Il est possible d’écrire une équation théorique déterminant la force du feedback de l’eau en faisant plusieurs approximations, mais elle contient un facteur multiplicatif qui doit provenir d’observations – je ne connais pas de manière d’obtenir ce facteur a priori. Que vous le vouliez ou non, le rôle de l’eau dans le budget radiatif (vapeur d’eau, nuages, etc.) est complexe: vous ne pouvez faire les coins ronds avec des règles de trois et espérer que ca tienne comme par magie…

    « le GIEC prétendait qu’en 2014 l’anomalie serait de 2 – 3 oC (1850-2014) »

    D’ou est-ce que vous tirez ca? Anomalie par rapport à quoi? Pour quelle variable?

    « les périodes 1945-1978 et 1998-2014 démontrent qu’il n’existe aucune relation entre la teneur en CO2 dans l’atmosphère et la température de celle-ci »

    Faux, vous sautez aux conclusions encore une fois en sélectionnant des intervalles précis. La seule chose que ca dit, c’est qu’il n’y a pas de relation linéaire simple et directe entre la concentration de CO2 et la température moyenne de la basse atmosphère. Ce n’est après tout qu’une petite partie du système climatique – vous devriez considérer le climat dans son ensemble, entre autres avec les océans, si vous voulez étudier le budget radiatif. Personne n’a dit que la hausse de température à la surface devait suivre directement le CO2 à la lettre à chaque seconde…

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven, vous êtes comme moi un géophysicien, donc savez ce qu’est une anomalie… une valeur anomale. Or pour qualifier qq chose d’anomal, il faut disposer de données de qualité (thermomètres et proxies) et en quantité pour calibrer cette valeur. On n’a ni la qualité, ni la quantité. Voilà pourquoi les modèles du GIEC ne sont pas plus calibrés que validés.

  65. Robert dit :

    .
    Keven;

    Vous avez écrit:

    « .. Personne n’a dit que la hausse de température à la surface devait suivre directement le CO2 à la lettre à chaque seconde… »

    Bon Dieu, 1945 à 1978 c’est 33 ans…C’est pas un bon échantillonnage ça. C’est pas assez long pour les climatologues.

    Je suis un Chimiste et, pour un Chimiste, la taille de l’échantillonnage détermine la précision des analyses. C’est celle-ci qui est la base même de la précision des mesures.

    Pour le reste, j’y reviendrai…Je n’ai pas le temps aujourd’hui!

    En attendant, expliquez moi ce que vous entendez par « FEED BACK DE L’EAU »?

    Robert

  66. Robert dit :

    Keven;

    Vous avez écrit:

    « J’imagine que vous faites référence au 30% de contribution du CO2 au forcage radiatif total (notamment à cause du feedback de la vapeur d’eau) – GES veut dire « gaz à effet de serre ». Ce que j’ai dit, c’est que pour déterminer la part totale du CO2 dans le budget radiatif vs. les autres composantes dynamiques comme la vapeur d’eau, il faut simuler le climat à l’échelle globale. Il est possible d’écrire une équation théorique déterminant la force du feedback de l’eau en faisant plusieurs approximations, mais elle contient un facteur multiplicatif qui doit provenir d’observations – je ne connais pas de manière d’obtenir ce facteur a priori. Que vous le vouliez ou non, le rôle de l’eau dans le budget radiatif (vapeur d’eau, nuages, etc.) est complexe: vous ne pouvez faire les coins ronds avec des règles de trois et espérer que ca tienne comme par magie… »

    Si c’est l’eau qui est le facteur prédominant, pourquoi vous en prenez vous tant au CO2. Dans votre texte que j’ai mis entre guillemets, vous êtes en train de nous dire que ce n’est pas le CO2 qui est le facteur principal, mais bien l’eau…Par feed back ou pas! Et je vous crois. C’est bien l’eau qui fait la job.

    Dans tous les rapports et publicités du GIEC, il est mentionné (généralement sur un graphique en pointe de tarte) que le CO2 compte pour 30% des GES.

    Je vais vous donner un devoir à faire.

    1) Obtenez une intensité d’un canal de CO2 (centré à 15 microns) mesurée par satellite disons en 2000. Inverser l’équation de Planck et calculer la température de brillance correspondante(*).

    2) Faites la même chose qu’en (1) mais en l’an disons 2013 (sur le même canal de CO2) et calculer aussi la température de brillance avec l’équation de Planck inversée.

    3) Faites la différence 2 – 3.

    Dans la référence que je vous ai fourni, il est bien mentionné que la différence de température de brillance obtenu (1970-1997) s’accorde parfaitement avec la théorie.

    Vous avez les valeurs de Mauna Loa en CO2 (2000 et 2013). Vérifiez vos équations et voyez si elles concordent.

    Étant dans le domaine. Il vous est donc possible d’obtenir des intensités….Ce qui n’est pas mon cas!

    (*): Je vous permet d’utiliser Excel…LOL

    Bien à vous;

    Robert

  67. Robert dit :

    Keven;

    Je dois partir, mais on se reparle concernant la température de brillance. C’est pas compliqué, au lieu de calculer une intensité pour une température donnée (à 15 u) en utilisant l’équation de Planck, on mesure l’intensité (à partir d’un satellite ou d’un ballon) et en isolant T dans l’équation de Planck, on calcule en somme à quelle équation de Planck correspond la température trouvée. La longueur d’onde est alors de 15 microns. Tout est dans la mesure de l’intensité mesurée par le satellite. Évidemment si c’est nuageux etc… Ça complique les choses. Je pense que c’est la différence entre deux intensités mesurées dans les mêmes conditions qui est intéressant.

    Robert

  68. Robert dit :

    Je viens juste d’écouter (par un pur hasard) un documentaire sur le cancer et les compagnies pharmaceutiques qui ont tout intérêt à ce que l’on ne puisse pas guérir le cancer. Le documentaire mentionnait qu’en 1900 une personne sur 20 avait le cancer. Maintenant, c’est une sur 3. L’industrie du cancer a besoin de ses patients pour survivre et continuer à faire des profits. En fait, pas seulement l’industrie pharmaceutique, mais aussi les Universités, les centres de recherche, les compagnies qui fabriquent des appareils sont dans le business. En fait, tout ceux qui sont dans cette business et qui en profitent largement tablent sur la peur des gens. Cela fait presque 100 ans que l’on fait des recherches et nous n’avons presque pas avancé dans ce domaine?

    Vous allez dire que je suis hors sujet. Peut-être. Mais je ne le suis pas vraiment. Je pense que l’on est en train de faire la même chose avec les changements climatiques. Des milliards de $ sont ou seront investis et profiteront à une certaine caste. C’est ce qui se passe présentement. Imaginez tous les faits démontrent que le réchauffement est minime (0,7 oC en 134 ans) et que personne n’a réussi à apporter ne serais-ce que le début du commencement d’une preuve qu’il existe une relation entre la teneur en CO2 dans l’atmosphère et la température de celle-ci. À chaque fois que j’en parle à Keven. celui-ci me lance son histoire du « feed back » de l’eau (qu’il est incapable d’expliquer). Il semble que pour les climatologues, les lois de la spectroscopie et de la thermodynamique ne tiennent pas. Tu sais Keven, la très fondamentale loi de « Lambert-Beer »…Ça ne te dis rien? Comme pour le cancer, cette gang de profiteurs tablent sur la peur des gens pour faire avancer leur cause!

    Robert

  69. Robert dit :

    Keven;

    Vous avez écrit:

    « D’ou est-ce que vous tirez ca? Anomalie par rapport à quoi? Pour quelle variable? »

    Le GIEC ainsi que presque toutes les organisations liées au climat utilisent la notion d’Anomalie (Anomaly). L’anomalie c’est une différence de température, généralement en degrés Celsius. Je crois que le zéro se situe aux alentour de 1980. (J’aurais du le spécifier…Évidemment, on peut aussi parler d’anomalie pour les niveaux des océans etc….).

    En 1880, l’anomalie se situait à -0,35 oC. En 2014 elle est approximativement de +0,39 oC. Les moyennes pour le plateau 1998 – 2014 sont: UAH-MSU=+0,17, RSS-MSU=+0,24, Groupe Hadley=+0,43, GISS =+0,55, NCDC=+0,57 pour une moyenne de +0,39. Donc, nous pouvons dire que de 1880 à 2014, la température de la troposphère a augmentée de +0,74 oC. Cet écart de température est insuffisant pour justifier toutes les sombres prédiction des alarmistes du climat.

    Pour ce qui est des prédictions par les modèles, je pense que, au départ, celles-ci se situaient aux alentours de 1,5 – 2 oC pour 2014. Vous voyez que l’écart est énorme. Les modèles des climatologues sont inexacts…Ça, tous le reconnaisse!

    Et sur ce; Bonsoir…

    Robert

  70. Keven,
    Votre silence vient-il du fait que vous voulez vous faire désirer, ou du fait que vous n’avez pas de réponse satisfaisante à donner? Ou… quoi?

  71. Robert dit :

    Keven;

    Vous avez écrit:

    « Que vous le vouliez ou non, le rôle de l’eau dans le budget radiatif (vapeur d’eau, nuages, etc.) est complexe: vous ne pouvez faire les coins ronds avec des règles de trois et espérer que ca tienne comme par magie… »

    Donc vous admettez que les climatologues ne savent pas où ils vont. Assez curieux, ils peuvent déterminer avec une très haute précision la part du CO2 mais pour l’eau (qui est le gaz à effet de serre le plus important) …Oubliez ça!

    Vous semblez croire que plus les équations sont complexes, meilleurs seront les résultats.
    Prenez E=mC^2 (Einstein), E=hu (Quantas de Planck), A=ElC ( Beer-Lambert)…Toutes ces équations sont très simples et pourtant disent tellement de choses.

    Si j’ai les coefficients d’extinction molaire du CO2 et de l’eau (E)(avec leur longueur d’onde évidemment), connaissant aussi la longueur du chemin optique(l) et la concentration de chacun (C), je suis en mesure en utilisant la loi de Beer-Lambert de calculer l’absorbance (A) de chacun des constituant. VOUS NE TROUVEZ PAS QUE L’ABSORBANCE RESSEMBLE ÉTRANGEMENT À L’EFFET DE SERRE?

    Robert

  72. Robert,
    Ça fait des siècles que je veux savoir l’absorbance de l’eau relativement à celle du CO2. C’est même une des premières chose que j’ai demandé à Keven quand j’ai su son domaine d’expertise.

    Il ne m’a jamais répondu!

    • Robert dit :

      Gilles; (Keven et autres aussi…)

      Je n’ai pas réussi à trouver une seule valeur sur le net. J’ai juste un graphique logarithmique où je n’ai pas réussi en digitalisant ce graphique à trouver de bonnes valeurs. Ce graphique est sur Wikipedia (Valeurs de MODTRAN) Pour le CO2 à 15 u j’ai trouvé 20,1 m^2/mole. Mais, je vais aller à la bibliothèque de l’Université Laval et je trouverai bien une valeur pour l’eau. Par contre, si je prend le spectre de Joel Kaufmann et que j’utilise les concentration C (CO2, 15u)=385 ppmv, C(H2O, 6,73 u)=29500 ppmv. J’ai calculé, en intégrant ces bandes, que l’absorbance de la bande d’eau était 76 fois plus grande que la bande de CO2. Puis j’ai utilisé l’équation de Beer-Lambert (A = eLC). Où e est le coefficient d’extinction molaire de l’eau ou du CO2. L est la longueur du chemin optique, C est la concentration. L’absorbance, A, n’a pas d’unité. On peut faire le rapport: A(H2O)/A(CO2)= (e(H2O)*C(H2O)*L(H2O))/(e(CO2)*C(CO2)*L(CO2)). Note que L(CO2) = L(H2O) car les deux sont dans la même cellule. Il reste donc A(H2O)/A(CO2))=(e(H2O)*C(H2O))/e(CO2)*C(CO2). Si j’isole e(CO2), j’obtiens: e (H2O)=(76*20,1*385)/(29500*1) = 19,9. Voici le spectre de Kaufman:

      Il semble donc que l’eau a à peu près la même valeur que le CO2. Mais, ce qui fait toujours toute la différence c’est qu’il y a 29500 ppmv de vapeur d’eau pour seulement 385 ppmv de CO2. C’est là que le bât blesse.

      Je n’ai jamais vu (ou lu) le GIEC dans ses nombreux rapports, mentionner ne serais-ce qu’une fois la loi de « Beer-Lambert ». …On dirait qu’ils n’ont aucune connaissance en spectroscopie. C’est ce qui m’agace le plus!

      Espérant avoir été clair

      Robert

  73. Robert dit :

    Gilles:

    Le CO2 est à 667 cm-1 (15 u) sur le spectre de Kaufman. L’eau est à 1600 cm-1(6,3 u). La longueur d’onde de l’eau est plutôt 6,3 u. J’avais mis 6,7 u…à vérifier! Note que l’autre bande de CO2 (2300 cm-1) est en dehors du domaine d’émission thermique de la terre. Le GIEC ne la considère pas…idem pour l’autre bande d’eau (vers 3600 cm-1)!

    Robert

  74. Robert dit :

    Tout ce qui nous donne tous ces stupides problèmes, c’est ce minable bande de CO2 à 667 cm-1. C’est rien à coté de l’eau!

    Robert

  75. G. H. Larouche dit :

    Robert,

    Vous semblez oublier que nous ne sommes pas tous spectroscopistes.
    Et je dois avouer, pour ma part, que je ne comprend pas trop votre commentaire. Des bribes certes…

    Vous dites : « Il semble donc que l’eau a à peu près la même valeur que le CO2. Mais, ce qui fait toujours toute la différence c’est qu’il y a 29500 ppmv de vapeur d’eau pour seulement 385 ppmv de CO2. C’est là que le bât blesse. »

    Mais, qu’est-ce qui vous permet de dire que l’eau a à peu près la même valeur que le CO2? La surface sous la courbe pour l’eau est beaucoup plus importante.

    Comme à votre habitude essayez d’être clair. Mettez-vous à notre place…

  76. Robert dit :

    Bonjour Gilles;
    Je comprend que ça prend des gens qui ont une certaine connaissante en spectroscopie pour comprendre le spectre que j’ai soumis. Il faut voir la bande d’eau et la comparer avec celle du CO2.Mais, c’est sur ces ignorances que le GIEC table. Il faut se défendre car ils sont en train de gagner. Nous n’aurons qu’à payer!

    Robert

    • Robert,
      « Il faut se défendre car ils sont en train de gagner. Nous n’aurons qu’à payer! »
      Mais Ils ont déjà gagné! Et ce depuis longtemps. La bourse de carbone Québec-Californie entre vigueur dès le 1er janvier 2015.

      Je ne pensais jamais, que de mon vivant, le Québec s’abaisserait à un tel niveau de bêtises. Quoiqu’au fond… Avec notre système de lèches-culs, il y avait peu de chances que ça fasse autrement.

      Nous avons perdu et nous ne sommes en somme que de foutus radoteux.

      • Je ne crois pas que votre groupe soit  »radoteux ». Au contraire…, il vous faut tenir le phare contre ces extrémistes  »d’environnementaleux ». Le temps démontrera que les septiques ont raisons. Déjà en janvier, nous au Québec, allons payer environ 5 sous de plus le litre pour notre essence. Pourtant le Québec est la province la moins polluante en Amérique du Nord ! La Religion des  »Vert » va trop loin et un jour proche…, elle subira la même chute que les autres religions en Amérique du Nord ! Les citoyens un jour vont se réveiller si les  »Verts » vont les voler. Il nous faut continuer à dénoncer !

  77. Robert dit :

    Gilles et autres;

    En Infra-rouge, l’Absorbance est égale à l’aire sous la bande en question(que l’on utilise pour faire de l’analyse quantitative).. Par une méthode de mon cru, j’ai calculé la surface sous la bande d’eau centrée a 1600 cm-1 ainsi que celle du CO2 à 667 cm-1. Je me suis rendu compte que le rapport de l’aire des deux bandes (H2O/CO2) était approximativement égal à 76/1. Chose curieuse si je fais aussi le rapport des concentrations (H2O/CO2), je trouve aussi une valeur de 76 (29500ppmv/385ppmv). Cela m’indique que le CO2 et l’eau semblent avoir des coefficients d’extinction molaire similaires.
    Mais, ceci est à vérifier avez de vraies valeurs tirées de la littérature.
    Je puis, sans me tromper affirmer que l’absorbance de l’eau ou du CO2, c’est bel et bien l’effet de serre. Le coefficient d’extinction molaire du CO2 à 15 u est 20, 1, je l’ai obtenu dans la littérature.
    Le spectre de l’air fut recueillie à Philadelphie(*), à 27 oC et 76 % d’humidité et 385 ppmv en CO2.
    Il faut que les gens comprennent ce qui se passe lorsque l’on prend un spectre Infra-rouge. On envoie de la lumière IR en balayant une gamme de longueurs d’onde. L’Oxygène ainsi que l’azote n’absorbent pas en IR et ne donnent donc pas de bandes. H2O et CO2 eux absorbent. Donc, lorsqu’une longueur d’onde donnée entre en résonance avec la molécule, celle-ci sera absorbée et génèrera une bande caractéristique.

    En climatologie, c’est un phénomène similaire sauf que la lumière IR c’est maintenant la terre qui émet des radiations dans une gamme (4,3 – 60 microns). La bande d’eau à 6,3 u absorbe une fraction de ces radiations chaudes, gardant ainsi la chaleur dans notre atmosphère. Le CO2, sa bande d’absorption thermique est à 15 u et il contribue aussi à l’effet de serre. Mais comme sa teneur est de 385 ppmv comparée à 29500 ppmv pour l’eau, sa contribution est beaucoup moindre.
    Le GIEC refuse de penser comme un spectroscopiste. Par toutes sortes d’entourloupettes, ils essaient de nous faire croire que c’est CO2 le gros générateur d’effet de serre. Lorsqu’un photon chaud n’est pas absorbé par un gaz à effet de serre (H2O, CO2, CH4…) il continue son bonhomme de chemin en se dirigeant toujours vers les zones les plus froides, Lorsque vous montez dans l’atmosphère, la température est de plus en plus froide (-56 oC dans la tropopause). Le second principe de la thermodynamique est formel et n’a jamais été pris en défaut. La chaleur voyage toujours du chaud au froid. Comme la froidure augmente avec l’altitude il est alors évident que les radiations chaudes (Soit celles qui n’ont pas été absorbées ou réémises par des molécules de CO2 et H2O)). Le bilan net sera toujours une montée de la chaleur bers les zones froides et il est impossible que ces photons chauds reviennent du froid au chaud.
    Difficile à comprendre que des individus comme Keven et Chicoine n’aient pas assimilés ce principe.

    (*) Voir spectre de Joël Kaufman

    Espérant avoir éclairci des choses:

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert

      Q: Quand vous mettez un cube de glace dans un verre d’eau chaude Est-ce que c’est la glace qui refroidi l’eau ou c’est le contraire l’eau chaude qui réchauffe la glace et la fait fondre ?

      vous me semblez tout confondre quand vous dite : La chaleur voyage toujours du chaud au froid.

      de plus vous dites :

      Lorsque vous montez dans l’atmosphère, la température est de plus en plus froide !

      votre affirmation est fausse: voir site suivant

      http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Couches_de_l%27atmosphere.png?uselang=fr

      Quand à votre esprit de synthèse et à la clarté de vos énoncés : c’est toujours du charabia vos propos.

  78. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    28 septembre 2014 à 10:44

    Vous n’êtes surement pas un scientifique pour ne pas savoir que la chaleur voyage toujours du chaud au froid…C’est le deuxième principe de la thermodynamique. Effectivement, c’est la chaleur de l’eau chaude qui s’en va dans le bloc de glace et le fait fondre.Évidemment, ce faisant, comme l’eau plus chaude a cédée de la chaleur, celle -ci se refroidi. C’est seulement lorsque les deux températures sont égales que la chaleur voyage dans les deux sens.

    « Quand à votre esprit de synthèse et à la clarté de vos énoncés : c’est toujours du charabia vos propos. »…C’est du charabia pour vous en raison de votre manque de connaissance en science…Principalement en spectroscopie.

    Quant à température, je spécifiais bien de la la température de la troposphère. Qui part de 15 oC et descend jusqu’à -56 dans la tropopause.

    Avant d’écrire n’importe quoi, commencez donc pas suivre un bon cours en science!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, j’en r’viens pas! au cours de tous ces vols que j’ai effectués en avion au-dessus du sud pacifique, où le commandant de bord nous disait à 35 000 pi d’altitude qu’il faisait -45C dehors, en plein été et au-dessus de Hawaii… il nous aurait menti? Merci jenrevienpas… vous faites ma journée… et il manque un « s » après votre revien.

    • Keven dit :

      Robert,

      Wow, ça n’a aucun bon sens, vous êtes encore à penser que le GIEC conspire pour violer la 2e loi de la thermodynamique. Cette loi s’applique au flux TOTAL d’énergie, pas à chacune des ondes individuelles!

      Ce que vous appelez bizarrement des « radiations chaudes » ne sont que des ondes électromagnétiques comme les autres – pas de différence à part la longueur d’onde. Suivant votre logique, vous êtes en train de me dire qu’une onde lumineuse choisit judicieusement à distance vers ou se propager pour être sûre d’aller juste vers le froid? Qu’une étoile à 5000K n’émettra pas de lumière en direction de toutes les autres étoiles plus chaudes? Que si je prends une lampe infrarouge fonctionnelle et que je l’enferme dans un poêle chauffé à 0.1 degré de plus que l’ampoule, l’ampoule cessera d’émettre toute radiation?

      Quand vous dites « c’est seulement lorsque les deux températures sont égales que la chaleur voyage dans les deux sens », c’est faux. Il y a toujours un transfert d’énergie de chaque côté pour ces deux corps noirs, seulement il y en a plus allant du corps chaud vers le froid, donc l’effet total est un transfert du chaud au froid. Quand les deux ont atteint la même température, la quantité d’énergie émise par chacun est la même mais dans des directions opposées – c’est ce qui donne un effet net de zéro changement.

      En ce qui concerne l’effet de serre, le flux d’énergie IR émis par la Terre sera vers le haut, mais les molécules de gaz à effet de serre qui vibrent et émettent des ondes dans l’atmosphère les émettent dans tous les sens, incluant vers le sol. Cette énergie sera absorbée et réémise à son tour jusqu’à ce qu’ultimement elle s’échappe de l’atmosphère. L’effet total de tout ça est de RALENTIR le flux d’énergie vers le haut, haussant la température de l’air au passage. Vous devez considérer le système dans son ensemble – relisez la deuxième loi de la thermodynamique!

      Vous reprochez à « jenrevienpas » de n’être « surement pas un scientifique » et de « suivre un bon cours en science ». Au lieu d’insulter les autres commentateurs en vous fiant sur votre CV, vous devriez prendre ce temps pour réviser votre mécanique quantique et votre thermodynamique.

      Keven

      • Robert dit :

        Keven;

        jenrevienpas m’a insulté le premier. Il m’a dit que je n’écrivait que du charabia, En plus, avez vous été nommé senseur de ce blogue? Pour défendre tout un chacun comme vous le faites.

        Pour revenir à nos moutons, je pense que c’est vous qui ne comprenez pas.

        LES RAYONS QUE LE SOLEIL NOUS ENVOIE ne sont pas chaud. Ils sont formés de rayons UV, Visibles et Infra-Rouge dans le Near c’est-à dire non thermique. Ce qui fait que vous ressentez de la chaleur lorsque le soleil vous frappe, ce sont les rayons Infra-Rouge thermiques qui sont réémis par votre peau ainsi que par les objets qui vous entourent. Alors, cessez de me parler du soleil et des autres astres…Si cela ne vous fait rien, on va s’en tenir au système solaire.
        Ces rayons réémis dits thermiques (4,3 à 40 microns) sont chauds et ce sont eux qui sont captés par des molécules comme H2O et CO2. Ils sont moins énergétiques que les rayons uV et visible mais sont plus chaud. Lorsque ces rayons visibles frappent un objet, ceux-ci perdent une partie de leur énergie. Le reste de l’énergie est réémis sous forme thermique à des longueurs d’onde plus longues. Ça s’adonne que l’eau, en raison de sa structure a la capacité d’absorber une bande IR à 6,3 microns. Le CO2 absorbe à 15 microns. C’est en absorbant ces bandes de radiation que ces molécules stockent de la chaleur.

        Les théories du GIEC sont farcies d’hérésies scientifiques. Comme de prétendre que les photons IR chauds reviennent vers le chaud après avoir été dans des zones plus froides.En fait, la même erreur est faites lorsque vous prétendez que la chaleur (présentement) est allée se cacher dans le fond des océans pour revenir plus tard. Encore une fois vous faites voyager la chaleur du froid au chaud. Remarquez que vous êtes parfaitement libre de penser comme vous le faites. Je ferai de même. Avez vous réalisé que vous avez écrit que les rayons thermiques n’existaient pas.
        Tout ce que je vous dit fut prouvé maintes et maintes fois. Un certain Ludwig Boltzman l’a parfaitement démontré. Je l’ai d’ailleurs très bien expliqué sur un autre blogue!

        Vous avez quoi contre mon CV?

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Les scientifiques réchauffistes implorent le pape François: « Saint Père ! sauvez la Planète ! » et c’est publié dans un de leur magazine préféré, Science. http://www.telegraph.co.uk/earth/environment/climatechange/11107434/Scientists-turn-to-Pope-Francis-and-worlds-religions-to-save-the-planet.html

      • Keven dit :

        Qu’avez-vous contre Science, Reynald? Et ce n’est pas ce que l’article dit.

      • Reynald Du Berger dit :

        je n’ai pas lu l’article de Science mais vous pouvez m’en envoyer copie? je ne suis pas abonné… ni accès à la bibliothèque de mon université comme vous… et suis à la bonne volonté de ceux qui le sont et veulent bien m’informer…
        Ce que je sais vient de « In an essay in the journal Science, a group of scientists are pinning their hopes for the salvation of the planet, in the face of climate change and habitat destruction – on religion. The article singles out Pope Francis and the Roman Catholic Church, with its 1.2 billion-strong network of followers, as the key but calls for religious leaders of every stripe to be recruited. » alors ce serait faux? les réchauffistes n’ont pas appelé le Pape à leur rescousse? ni le DalaïLama?

      • Keven dit :

        Reynald (et à tous aussi),

        Une bonne partie des articles de Science est disponible gratuitement si vous vous créez un compte sur le site (https://pubs.aaas.org/Promo/promo_setup_rd.asp?dmc=P0RFB1).

        L’article auquel vous faites référence (de Partha Dasgupta et Veerabhadran Ramanathan, publié le 19 septembre 2014) est parmi ceux disponibles gratuitement.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        merci Keven

  79. Robert dit :

    Pour calculer la surfaces de la bande d’eau (1600 cm-1), il faut passer comme une enveloppe qui recouvre tous les petits pics (qui sont en fait des bandes de rotation). Il faut compter les vides comme faisant partie de la bande. Il en est de même de la bande de CO2 à 667 cm-1. Noter que ces bandes proviennent de transition de vibration. Si on calcule ces deux surfaces, on constatera que la bande d’eau est 76 fois plus intense que la bande.de CO2. Il s’agit ici d’un échantillon d’air de Philadelphie (27oC et 76 % d’humidité). On constate que c’est l’eau qui fait la job de l’effet de serre en raison de sa concentration beaucoup plus élevée que le CO2.Plus l’absorbance d’une molécule est élevée, plus son effet de serre sera élevés…Ça tombe sous le sens!

    Robert

  80. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    C’est sur des gens comme vous que le GIEC compte pour propager ses niaiseries…Comme ne pas savoir que la chaleur voyage du chaud au froid (moins chaud) et qu’avec l’altitude, la température baisse. Avez vous déjà pris l’avion (à tout coup, le commandant le mentionne….comme l’a si bien mentionné Reynald)!

    Robert

  81. jenrevienpas dit :

    à Robert:

    J’en reviens pas que:

    vous ne fassiez pas la distinction entre troposphère et atmosphère !!! et vous n’avez pas regarder le graphique que je vous ai mis en lien. Donc je vous le mets en mots puisque que vous aimez cela!

    « L’atmosphère est divisée en plusieurs couches d’importance variable : leurs limites ont été fixées selon les discontinuités dans les variations de la température, en fonction de l’altitude. De bas en haut :

    la troposphère : la température décroît avec l’altitude (de la surface du globe à 8-15 km d’altitude) ; l’épaisseur de cette couche varie entre 13 et 16 km à l’équateur, mais entre 7 et 8 km aux pôles. Elle contient 80 à 90 % de la masse totale de l’air et la quasi-totalité de la vapeur d’eau14. C’est la couche où se produisent les phénomènes météorologiques (nuages, pluies, etc.) et les mouvements atmosphériques horizontaux et verticaux (convection thermique, vents) ;
    la stratosphère : la température croît avec l’altitude jusqu’à 0 °C (de 8-15 km d’altitude à 50 km d’altitude) ; elle abrite une bonne partie de la couche d’ozone ;
    la mésosphère : la température décroît avec l’altitude (de 50 km d’altitude à 80 km d’altitude) jusqu’à −80 °C ;
    la thermosphère : la température croît avec l’altitude (de 80 km d’altitude à 350-800 km d’altitude) ;
    l’exosphère : de 350-800 km d’altitude à 50 000 km d’altitude. »

    Je ne fais que vous souligner que la température ne fait pas que descendre au fur et à mesure qu’on monte en altitude dans l’atmosphère. Encore une fois vous nous montrez que ce qui fait votre affaire… explication incomplète, tordue, biaisée.

    J’en reviens pas que vous ne compreniez pas bien les transferts d’énergie et de chaleur. Pas aussi bien et clairement expliqué que Keven nous l’écrit… encore aujourd’hui !

    Je vous mentionne qu’un transfert de chaleur peut se faire par convection (flux d’air ou d’eau) ou conduction et se faire d’une zone froide vers une zone plus chaude et refroidir cette zone. Le transfert de chaleur ne se limite pas au transfert par radiation ou rayonnement qui lui se fait du ‘chaud’ au froid. Ainsi les courants d’air arctique amènent des masses d’air froid plus au Sud vers les zones plus tempérés. Je me demande si vous regardez la météo de temps en temps.

    Les courants marins font aussi la même chose sans que les principes de la thermodynamique ne soient pas respectés. C’est ce qui se passe quand je fais couler de l’eau froide dans mon bain chaud. j’amène de la chaleur ‘froide’ vers une zone plus chaude (du froid au chaud)… pas besoin d’être spectromètre pour comprendre cela !!

    En ce qui concerne mon surnom j’enrevienpas !: je peux l’écrire comme bon me semble🙂

  82. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    29 septembre 2014 à 11:01

     » j’amène de la chaleur ‘froide’ »…Ayoye…Êtes vous sur que ça existe de la chaleur froide. En premier lieu, le froid n’existe pas…Je suis au courant de tout ce que vous écrivez…Sauf les erreurs évidemment! J’ai enseigné la thermodynamique et la spectroscopie pendant plus de 20 ans…alors!

    Keven n’a donné aucune explication.

    Robert

  83. jenrevienpas dit :

    quand je dis ‘j’amène de la chaleur ‘froide’ vers une zone plus chaude’….

    J’avoue que chaleur froide c’est un peu nébuleux comme terme.

    Je voulais simplement dire qu’un courant d’eau froide va vers une zone chaude. Ainsi le froid peut aller vers le chaud (d’un corps froid vers un corps chaud).

    Ce qui m’agace au plus au point c’est de constater que vous comparez les transferts d’énergie (de chaleur) entre le soleil et la terre (par rayonnement) au transferts de chaleur dans les océans qui se font principalement par conduction et convection (courants marins). De lire que la chaleur ne peut pas descendre dans les profondeurs des océans parce que ça ne respecte pas les lois de la thermodynamique me renverse. N’avez vous jamais observé que les lacs se réchauffent à partir de leur surface vers leur profondeur et ce à chaque printemps depuis la nuit des temps ?

    Je suis encore plus bouche béé quand vous choisissez une période de 33 ans avec un point haut de départ et un point bas de fin pour établir que c’est une tendance solide de baisse de T.

    Tel que vous l’avez écrit : ‘Bon Dieu, 1945 à 1978 c’est 33 ans…C’est pas un bon échantillonnage ça. C’est pas assez long pour les climatologues.’

    R: effectivement c’est pas bon du tout comme interprétation. Je ne sais dans quels cours de science vous avez appris que c’était une bonne interprétation, mais j’aime mieux ne jamais avoir assisté à pareille formation !!!! vraiment nulle en plus de faire une régression linéaire en T et conc. CO2 atm.. vraiment pas convaincant vos arguments comme si le climat et l’atmosphère se résumaient à deux variables. Comme si les océans ne faisaient pas partie du système climatique que ceux-ci n’étaient pas en interaction avec l’atmosphère. Comme si les GES ne pouvaient pas influencer la température des océans aussi mais avec une évolution différente de l’atmosphère au fur des années.

    J’en reviens pas que vous écriviez que ‘Keven n’a donné aucune explication’… c’est de la mauvaise foi, du mensonge (presque). Il n’explique pas tout mais il a donné des explications, il a trouvé des contradictions et des failles (plusieurs) dans vos arguments. Il vous a expliqué ces points très clairement je dirais.

    Mes arguments sont factuelles, mais les vôtres sont la plupart du temps de l’opinion personnelle (surtout dans vos attaques contre le GIEC). Jamais vous ne dites Qui a dit ceci ou cela. D’ou mon commentaire sur votre charabia. Mais bon vous avez droit à votre opinion… mais pour moi c’est du vent.

  84. Robert dit :

    @jenrevienpas:

    Vous avez écrit:

     » De lire que la chaleur ne peut pas descendre dans les profondeurs des océans parce que ça ne respecte pas les lois de la thermodynamique me renverse…. »

    C’est exactement le contraire que j’ai écrit. Le fond des océans est à zéro degrés C tandis que la surface est à 20 oC. Donc, la chaleur , non seulement peut, mais va descendre dans le fond des océans (C’est d’ailleurs ce que l’on observe par des mesures à 700 et 2000 mètres-noter cependant que la profondeur maximale moyenne des océans est de 4000 m). Ce que j’ai écrit c’est qu’elle ne peut pas remonter d’une manière spontanée, car si elle le faisait, cela violerait le second principe de la thermodynamique. Par contre, si un courant part de la profondeur des océans pour remonter, ce phénomène ne constitue pas un processus spontané et est donc possible….Mais jusqu’à quel point est-ce si courant?

    À propos de la période 1945 – 1978, soit 33 ans. J’ai juste mentionné que malgré une augmentation importante de la concentration en CO2 (30 ppmv), la température de la troposphère avait baissée de 0,1 à 0,2 oC. D’ailleurs, la température au-dessus des océans (qui est un bon indicateur des océans eux-mêmes) a aussi baissée de 1945 à 1978 (voir le graphique). Vous nous casser constamment les oreilles en disant que c’est la teneur en CO2 dans la troposphère qui est responsable d’un soi-disant réchauffement global de 0,7 oC (en 134 ans). Lorsque vous réalisez que vos hypothèses sont fausses, vous vous rabattez alors sur les océans. Voici un beau graphique de NCDC:

    « J’en reviens pas que vous écriviez que ‘Keven n’a donné aucune explication’… c’est de la mauvaise foi, du mensonge … »

    Vous êtes le défenseur de Keven? Si vous vous occupiez de vos propres opinions à vous et laissiez faire Keven! En passant, Keven ne donne que son opinion et il en a parfaitement le droit…Cela ne fait pas de lui un détenteur de la vérité.

    Je passe outre sur vos commentaires concernant ma formation!

    Robert

  85. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « Mes arguments sont factuelles, mais les vôtres sont la plupart du temps de l’opinion personnelle… »

    Cibol…est bonne celle-là. Spécifier que le second principe de la thermodynamique doit être respecté, vous trouvez que c’est une opinion personnelle?

    Mentionner un fait que tous savent: Que de 1945 à 1978 (33 ans) la température de la troposphère a baissée lorsque la teneur en CO2 a augmentée, c’est personnel?

    Dire qu’en 134 ans, le réchauffement n’a été que de 0,7 oC (Valeur que tous admettent…même le GIEC)…Vous considérez que c’est mon opinion personnelle…etc?

    Vous voulez des références, je vous en donne une (C’était mon livre de physique à l’époque).:

    Physics PARTS I and II. David Halliday and Robert Resnick, John Wiley and sons Inc. New-York. Voir page 619 (Entropy and the Second Law of Thermodynamics)..

    Vous devriez pouvoir trouver ce livre dans toute bonne bibliothèque Universitaire.

    P.S: Ne passez pas de commentaires sur la formation des gens lorsque vous ne les connaissez pas!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert,

      Oui vos écrits sont de l’opinion

      voici pourquoi:

      ‘Mentionner un fait que tous savent: Que de 1945 à 1978 (33 ans) la température de la troposphère a baissée lorsque la teneur en CO2 a augmentée, c’est personnel?’

      Pour cette période c’est une évaluation tellement biaisée de dire que ça a baissé. Il faut choisir judicieusement le début et la fin pour dire que ça a baissé !!!. Statistiquement parler d’un plateau serait plus juste. De plus, est-ce que vous nous dites en même temps que les émissions d’aérosols et poussières était à la hausse et limitait l’augmentation de T. atm. ? Mais oui je sais que votre modèle climatique n’a que deux variables T et CO2🙂

      de plus vous dites: ‘Dire qu’en 134 ans, le réchauffement n’a été que de 0,7 oC (Valeur que tous admettent…même le GIEC)…Vous considérez que c’est mon opinion personnelle…etc?’

      oui c’est personnelle comme opinion car vous écrivez N’A ÉTÉ que de 0,7 C.
      Une phrase factuelle aurait dit : A ÉTÉ de 0,7 C.

      Vous émettez un opinion car vous sous entendez que ça aurait du être différent !

      Deux exemples qui montrent le biais que vous avez. Est-ce que vous vous en rendez compte ?
      Un lecteur averti y voie une différence importante.

      Finalement vous avez écrits : ‘P.S: Ne passez pas de commentaires sur la formation des gens lorsque vous ne les connaissez pas!

      commentaires : J’ai failli m’étouffer quand j’ai lu cette dernière phrase …..
      Note : Moi aussi j’ai un livre de thermodynamique et de transferts de chaleur à la maison.
      Ils sont vraisemblablement plus récents que les vôtres !

  86. normand dit :

    Je m’excuses de déranger cette discussion endiablée qui a envahi ce billet qui ne concernanit pas, au départ, le climat…

    Juste un mot pour M. DuBerger,

    Hier soir à TV5, il y avait un documentaire intitulé : «Le QI, histoire d’une imposture»

    Beaucoup d’arguments pertinents par rapport aux discussions que l’on a eu précédemment dans ce billet. À tout le moins, un énorme pavé dans la mare du Consensus !
    Sujet à débats et discussions…

    J’ai d’ailleurs retrouvé le documentaire sur YouTube :

    à youtube.com/watch?v=uLnpQXOghtM

    • J’ai visionné ce documentaire et je me dis qu’il nous faut étudier davantage les tests de QI si nous voulons s’approcher de la réalité vérifiable !

      • Reynald Du Berger dit :

        Le QI est mesurable maintenant pas des tests fiables, indépendants des conditions culturelles et sociales… la réussite scolaire dépend fortement et principalement sur le QI. Facile à mesurer. Il n’y a pas 36 sortes de QI. Le fait de se débrouiller dans la foret, les sens de l orientation, savoir planter un clou, avoir du jugement, ca n a rien à voir avec le QI.

      • Je comprends ce que vous dites Prof Du Berger mais j’insiste…, je ne veux pas donner tant de pouvoir à des psychologues qui pour des raisons qui leur sont personnelles, peuvent envoyer à la moulinette de purs génies ! Je me méfie toujours des grands Principes de certitude…, des dogmes ! Mon point de vue ne change pas grands choses…, je suis simplement prudent et connaissant le milieu de la psychologie…, je ne fais pas confiance😉

      • normand dit :

        M. DuBerger,

        Sur le lien youtube.com/watch?v=uLnpQXOghtM
        placer le curseur à 7:00 minutes

        SELON l’avis de PSYs spécialisés dans le domaine des tests cognitifs :

        … la preuve que le QI n’est que le diagnostic passager de certaines fonctions cérébrales… faisont mentir cette fausse vérité qui serait qu’on a le QI pour la vie et qu’il n’y a pas d’évolution…

        … le suivi du développement prouve qu’il ne s’agit que d’une information transitoire et éphémère !

        Si vous écoutez le documentaire au complet, leur conclusion est :
        – Les tests de QI ne prétendent pas mesurer l’intelligence
        – Les résultats ne sont pas stables dans le temps
        – L’entraînement à résoudre les énigmes modifie les résultats
        – L’environnement social et culturel joue un rôle déterminant dans les résultats
        etc…

      • Reynald Du Berger dit :

        Normand, je suis en désaccaord avec tous ces énoncés. Les tests de QI font totale abstraction du milieu socio-économique. Le QI d’un petit pauvre du Bronx est comparable à celui du petit riche de Los Angeles. Il est primordial de mesurer le QI de l’enfant afin d’évaluer ses chances de succès à l’école et les tests sont fiables à 100%. Il n’y a pas 36 sortes de QI… il y en a une seule et cela est mesurable par des tests fiables, mais ça l’était moins dans les années 50. Beaucoup de bullshit circule a propos des « formes  » d’intelligence.

      • Normand, à votre commentaire du 2 oct à 8:59 h. , je suis plutôt d’accord avec vous mais j’ai trop de respect pour Monsieur Du Berger pour lui dire qu’il peut se tromper sur ce sujet. Cependant je veux que les recherches continues dans ce domaine de QI et que les spécialistes soit évalués dans le temps et que les enfants soit aussi évalués dans le temps…., ceci pour vérifier vraiment l’aspect génétique et l’acquisition des connaissances !

  87. Robert dit :

    Aux réchauffistes ( Keven, jenrevienpas etc…)

    Un grand titre de CLIMATE:

    « What ocean heating reveals about global warming
    September 25th, 2013 by stefan

    « The heat content of the oceans is growing and growing. That means that the greenhouse effect has not taken a pause and the cold sun is not noticeably slowing global warming. »

    Voici le graphique publié avec cet article:

    J’ai digitalisé ce graphique et j’ai obtenu les pentes suivantes:

    De 2008 à 2012, Le stockage dans les océans est de 0.74 x 10^22 Joule/année.

    Mais:

    De 1968 à 1975, Selon le graphique, le Stockage dans les océans est beaucoup plus important: 0.96 x 10^22 Joule/ année (30% plus élevé).

    Pourtant entre 1968 et 1975, personne ne parlait de gaz à effet se serre?

    On peut facilement le visualiser par les pentes du graphique. Tous savons ce qu’est une pente.

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous vous amusez encore à choisir des intervalles de votre choix (de 7 ans à part ca, même pas une période de El Nino…), comme si la réponse du climat était linéaire à tout forcing…

      « Pourtant entre 1968 et 1975, personne ne parlait de gaz à effet se serre? »

      Faux. Voyez l’article de Gilbert Plass en 1956 (« Carbon dioxide and the climate »), parmi tant d’autres (http://www.americanscientist.org/issues/feature/2010/1/carbon-dioxide-and-the-climate).

      Voyez donc comment cette hausse du contenu énergétique des océans joue dans le budget total d’énergie du climat (j’ai trouvé une version gratuite de l’article sur SkepticalScience: http://www.skepticalscience.com/graphics.php?g=65).

      Keven

      • Robert dit :

        Keven;

        Faites vous exprès pour ne pas me comprendre. Je sais très bien qu’en 1968, l’effet de serre était connu. C’est juste que le fameux réchauffement, ( en ce qui concerne les médias et le bon peuple), on n’en a entendu parler qu’aux environ de1988. Gilbert Plass…On pourrait aussi parler de Svante Arrhénius.

        « Vous vous amusez encore à choisir des intervalles de votre choix (de 7 ans à part ca… »

        Si Stefan peut choisir une période de 5 ans, pourquoi ne puis-je pas choisir une période de 8 ans (pas 7 ans)?

        Écoutez, c’est simplement la pente les échauffements annuels!

        Je vous ai envoyé un autre post. J’espère que vous le lirez attentivement!

        Robert

  88. Robert dit :

    Pour ceux que ça intéresse, voici le site de RealClimate:

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2013/09/what-ocean-heating-reveals-about-global-warming/

    Le gars s’est planté lui-même…Incroyable!

    Robert

    • Je ne sais pas pour vous le  »Gang » de Monsieur Du Burger…, mais il y a quelques jours mon Facebook a été envahit par les disciples de David Suzuki. Je me suis débarrassé d’eux en utilisant les arguments contraire à ces  »environnementaleux ». Cependant, s’ils font cela avec tout le monde, ils iront chercher des adeptes naïfs !

    • Keven dit :

      Robert,

      Ah oui? Il s’est planté? De quelle façon? J’aimerais bien savoir ce que vous trouvez de problématique…

      En passant, ce « stefan » qui a écrit l’article est Stefan Rahmstorf, qui est Professeur de la Physique des océans à l’Université de Potsdam (http://www.pik-potsdam.de/~stefan/).

      Keven

      • Robert dit :

        Keven;

        Je vous répète ce que j’ai écrit:

        « J’ai digitalisé ce graphique et j’ai obtenu les pentes suivantes:

        De 2008 à 2012, Le stockage dans les océans est de 0.74 x 10^22 Joule/année.

        Mais:

        De 1968 à 1975, Selon le graphique, le Stockage dans les océans est beaucoup plus important: 0.96 x 10^22 Joule/ année (30% plus élevé).

        Pourtant entre 1968 et 1975, personne ne parlait de gaz à effet se serre?

        On peut facilement le visualiser par les pentes du graphique. Tous savons ce qu’est une pente »

        Et voici ce que Stefan a écrit:

        « The amount of heat stored in the oceans is one of the most important diagnostics for global warming, because about 90% of the additional heat is stored there (you can read more about this in the last IPCC report from 2007). The atmosphere stores only about 2% because of its small heat capacity (AUSSI EN RAISON DU FAIT QUE 1 KG D’AIR N’OCCUPE PAS TOUT À FAIT LE MÊME VOLUME QUE 1 KG D’EAU). The surface (including the continental ice masses) can only absorb heat slowly because it is a poor heat conductor. Thus, heat absorbed by the oceans accounts for almost all of the planet’s radiative imbalance.

        If the oceans are warming up, this implies that the Earth must absorb more solar energy than it emits longwave radiation into space. This is the only possible heat source. That’s simply the first law of thermodynamics, conservation of energy. This conservation law is why physicists are so interested in looking at the energy balance of anything. Because we understand the energy balance of our Earth, we also know that global warming is caused by greenhouse gases – which have caused the largest imbalance in the radiative energy budget over the last century.

        If the greenhouse effect (that checks the exit of longwave radiation from Earth into space) or the amount of absorbed sunlight diminished, one would see a slowing in the heat uptake of the oceans. The measurements show that this is not the case. »

        Il s’est TROMPÉ (pour être poli) avec le graphique qu’il a chois (*). Se basant sur son graphique dont j’ai inclus une copie Il s’est attardé à la période 2008-2012 où l’océan a absorbée 0,76 x 10^22 Joules de chaleur par année mais ne semble pas avoir vu que de 1968 à 1975, les mêmes océans ont absorbés 0,96 x 10^22 Joules par année. Pourtant, durant cette période, personne ne parlait de RCA (ni même de gaz à effet de serre, noter que l’échauffement de la troposphère fut un minable 0,05 oC).
        De plus, de 1978 à 1997 les océans n’ont presque pas stocké de chaleur, comparativement aux autres périodes (On le voit bien sur le graphique). Elles ont stocké en moyenne 0,32 Joule/année tandis que l’échauffement dans la troposphère durant cette période, fut un des plus élevé avec presque 0,39 oC (Il fut presque de zéro pour 2008-2012). Ne voyez vous pas que son raisonnement ne tient pas?

        En passant, un titre, ça ne m’impressionne pas du tout…J’en ai vu d’autres!

        (*) Il aurait du n’afficher que la période 2008 à 2012.

        Robert

  89. Robert dit :

    Keven;

    Période Joule/Année(2) Réchauffement (1)
    2008-2012 0.74 0,01
    1978-1997 0.32 0.39
    1968-1975 0.96 0.05

    Vous ne trouvez pas que lorsque le réchauffement de la troposphère diminue, les océans, eux, stockent plus de chaleur.

    (1) Pour la troposphère en oC.
    (2) Multiplié par 10^22

    Se pourrait-il que ce ne soit qu’un transfert de chaleur finalement?

    Robert

  90. Robert dit :

    Des fois, ça fait du bien de se rafraichir la mémoire:

    « As a matter of fact, many Himalayan glaciers are growing. In a defiant act of political incorrectness, some 230 glaciers in the western Himalayas – including Mount Everest, K2 and Nanga Parbat – are actually growing. … » (En gros, ce texte mentionne que 230 glaciers de l’Himalaya actuellement prennent du volume)

    «  »These are the biggest mid-latitude glaciers in the world, » says John Shroder of the University of Nebraska-Omaha. « And all of them are either holding still, or advancing. » Noter que le Dr Shroder est un spécialiste de l’Himalaya.

    Site intéressant à lire:

    http://www.iceagenow.com/Our_glaciers_are_growing_not_melting.htm

    Non seulement les glaciers ne fondent pas mais ils grossissent.

    Voyons voir les projections pessimistes du GIEC en ce qui concerne la montée des océans:

    .Dans leur premier rapport (1990), le GIEC avait prévu des augmentation du niveau des mers entre 10-367 cm d’ici à 2100.
    Dans leur second rapport, le GIEC a diminué à 3-124 cm d’ici à 2100.
    Troisième rapport ils ont encore rétréci à 11 – 77 cm d’ici à 2100.
    Leur quatrième rapport a vu la prédiction se rétrécir encore à 14- 43 cm. Voyant le ridicule de toute l’histoire ils l’ont changé pour 18- 59 cm dans la version finale du rapport.

    Dans le cinquième rapport, ils n’ont pas osé rétrécir, par peur du ridicule.

    Ce texte et ces données disponibles en Anglais dans Forbes:

    http://www.forbes.com/sites/larrybell/2013/09/24/alarmists-are-in-way-over-their-heads-on-rising-ocean-claims/

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      L’Antarctique et le Groenland contiennent, et de loin, la majeure partie de la glace continentale, et tous deux sont en recul important: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2009GL040222/abstract

      Quant aux glaciers de montagne, la plupart sont en recul alors que certains avancent (tout à fait normal, étant donné que leur situation dépend des conditions locales). Mais au total, la masse des glaciers de montagne est en baisse.

      Quand vous dites « Non seulement les glaciers ne fondent pas mais ils grossissent », c’est tout simplement faux.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, il y a plusieurs glaciers continentaux qui ne fondent pas, ils se subliment. C’est la cas de plusieurs calottes tant en Afrique qu’en Amérique. L’agriculture a changé les conditions LOCALES. Pour qu’un glacier se maintienne ou avance, il faut neige et froid. Moins de pluie en bas = moins de neige en haut, donc sublimation. Radio-Canada a malheureusement souvent présenté ces cas de sublimation comme des preuves de retrait des glaciers sous l’effet du RCA. De la désinformation. Pour l’Antarctique, ya qu’une partie, au Sud-ouest qui fond, tout le reste grossit. Vous vous rappelez de ce bateau rempli de touristes et de « scientifiques du climat » pris dans les glaces , que les Chinois sont venus remorquer? ils ont tous eu l’ai ridicules et Tisseyre n’en a pas parlé! Je ne sais pas où vous avez puisé ces propos alarmistes. Je tente dans les écoles comme dans les médias d’éteindre ces fausses alarmes.

      • Reynald Du Berger dit :

        Les réchauffistes voulaient camoufler la chaleur perdue depuis 15 ans au fond des océans. Il leur faudra désormais trouver une autre cachette.
        http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2014/06oct_abyss/

      • Keven dit :

        Reynald,

        Lisez donc l’article que vous mettez en lien. Il parle de l’océan sous 2000 mètres, alors que les études dont je vous ai parlées parlent d’une profondeur de moins de 2000 mètres – voyez par exemple le graphique mis en lien par Robert ici plus haut. Ca dit bel et bien de 0 à 2000 mètres de profondeur.

        Keven

      • Keven dit :

        Reynald,

        Voyez mes réponses ici bas.

        « Keven, il y a plusieurs glaciers continentaux qui ne fondent pas, ils se subliment. C’est la cas de plusieurs calottes tant en Afrique qu’en Amérique. »

        Premièrement, ne mêlons pas calottes continentales (inlandsis ou glaciers continentaux) (Groenland et Antarctique) et le reste des petits glaciers de montagne. Ils réagissent différemment. La sublimation joue un rôle important pour certaines régions, notamment dans les régions tropicales (le petit glacier du Kilimandjaro en est un exemple). Mais c’est un événement local. La fonte est particulièrement marquée dans les hautes latitudes, qui sont les régions les plus affectées par les changements climatiques.

        « Pour l’Antarctique, ya qu’une partie, au Sud-ouest qui fond, tout le reste grossit. »

        Oui, mais si vous faites le total, la masse de la calotte de l’Antarctique semble être en baisse. Ce qui est troublant étant donné que l’Antarctique est relativement isolée par l’océan Austral. Et le fait que les parties centrales d’un glacier gagnent en masse alors que les bords en perdent est compatible avec un réchauffement. Le même phénomène est observé de manière amplifiée au Groenland, et est causé par des précipitations au centre des glaciers affectés.

        « Vous vous rappelez de ce bateau rempli de touristes et de « scientifiques du climat » pris dans les glaces , que les Chinois sont venus remorquer? »

        Vous mêlez calotte glaciaire et glace de mer – les deux ne sont pas du tout pareils!

        « Je ne sais pas où vous avez puisé ces propos alarmistes. Je tente dans les écoles comme dans les médias d’éteindre ces fausses alarmes. »

        Ce n’est pas être alarmiste – c’est être réaliste. Les relevés scientifiques sont cohérents et pointent tous dans la même direction: alors que dites-vous dans les médias et les écoles pour « éteindre » le tout? Si vous ne leur parlez pas des données scientifiques recueillies, de quoi leur parlez-vous? De politique?

        C’est à cause de tout ça que j’ai finalement accepté votre demande répétée de débattre avec moi. D’ailleurs, avez-vous commencé à planifier l’événement? Je serai à Québec au début novembre – ce serait une belle occasion.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        je lis dans cet article que les océans profonds ne se sont pas réchauffées depuis 2005, or n’est-ce pas là que la chaleur manquante se serait réfugiée? Pour le débat je verrai avec les différents animateurs de radio-X ici ou à Saguenay et vous tiendrai au courant. Les réchauffistes ont le don d’accuser les sceptiques de mêler les calottes, les glaciers alpins et la glace de mer, quand cela fait leur affaire. Niez-vous que les centre glaciaires de Bolivie et Kilimanjaro se subliment et ne fondent pas, et que cela n a rien a voir avec un hypothétique RCA? et sinon, pourquoi n’intervenez-vous pas quand Tisseyre ou le téléjournal sortent de pareilles sornettes? pourquoi aussi n’intervenez-vous pas quand on affirme dans les médias que les événements météo extrêmes deviennent de plus en plus abondants et sévères à cause du RCA, quand vous savez très bien qu’il n’y a aucune preuve de cela?

  91. Robert dit :

    Keven;

    Ce n’est pas parce que vous dites que c’est faux que ça l’est vraiment! Un site concernant les glaciers:

    http://nofrakkingconsensus.com/2010/01/21/time-magazines-controversial-glacier-expert/

    D’après IPCC, depuis 1750, il s’est ajouté 120 ppmv de CO2 dans la troposphère. Savez vous c’est quoi 120 ppm de gaz? (Il y a 780000 ppmv de N2, 210000 ppmv d’O2, 9300 ppmv d’argon et entre 15000 – 30000 ppmv d’eau dans l’atmosphère) En plus, il est de plus en plus prouvé que les valeurs de teneur en CO2 dans les carottes glacières (Sur lesquelles Mann s’est basé pour faire son bâton de Hockey) sont de plus en plus discutables…Entre autre, elles ne concordent pas avec les stomatas (qui ont démontré des valeurs au moins 60 ppmv plus hautes…Ce qui met le plancher à 340 ppmv au lieu de 280, ce qui donne une augmentation de 60 ppmv au lieu de 120).

    Vous avez écrit;

     » Mais au total, la masse des glaciers de montagne est en baisse. »

    Ce n’est pas ce que des experts disent!

    Certains glaciers baissent en raison du déboisement excessif effectué au pied des montagnes….Ça n’a rien a voir avec le CO2!

    Ce 60 – 120 ppmv de plus dans l’atmosphère a le dos large?

    Robert

    P.S: Lorsqu’il ont réalisé que le soi-disant réchauffement était insignifiant (0,7 oC en 134 ans), ils ont changé la phrase pour « Changement climatique » au lieu de « Réchauffement climatique ».

  92. Robert dit :

    Ouf;

    Gérald Fillion qui nous fait tout un commentaire: Il a dit:

    « La planète se réchauffe, il faut intervenir »

    Ne sait-il pas que:

    1) La troposphère s’est à peine réchauffée de 0,7 oC en 134 ans.

    2) La troposphère ne s’est pas réchauffé depuis les 16 dernières années.

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert,

      Oui vos écrits sont de l’opinion

      voici pourquoi:

      ‘Mentionner un fait que tous savent: Que de 1945 à 1978 (33 ans) la température de la troposphère a baissée lorsque la teneur en CO2 a augmentée, c’est personnel?’

      Pour cette période c’est une évaluation tellement biaisée de dire que ça a baissé. Il faut choisir judicieusement le début et la fin pour dire que ça a baissé !!!. Statistiquement parler d’un plateau serait plus juste. De plus, est-ce que vous nous dites en même temps que les émissions d’aérosols et poussières était à la hausse et limitait l’augmentation de T. atm. ? Mais oui je sais que votre modèle climatique n’a que deux variables T et CO2🙂

      de plus vous dites: ‘Dire qu’en 134 ans, le réchauffement n’a été que de 0,7 oC (Valeur que tous admettent…même le GIEC)…Vous considérez que c’est mon opinion personnelle…etc?’

      oui c’est personnelle comme opinion car vous écrivez N’A ÉTÉ que de 0,7 C.
      Une phrase factuelle aurait dit : A ÉTÉ de 0,7 C.

      Vous émettez un opinion car vous sous entendez que ça aurait du être différent !

      Deux exemples qui montrent le biais que vous avez. Est-ce que vous vous en rendez compte ?
      Un lecteur averti y voie une différence importante.

      De plus vous avez écrits : ‘P.S: Ne passez pas de commentaires sur la formation des gens lorsque vous ne les connaissez pas!

      commentaires : J’ai failli m’étouffer quand j’ai lu cette dernière phrase …..
      Note : Moi aussi j’ai un livre de thermodynamique et de transferts de chaleur à la maison.
      Ils sont vraisemblablement plus récents que les vôtres !

      Plus récemment vous avez encore ajouté:
      P.S: Lorsqu’il ont réalisé que le soi-disant réchauffement était insignifiant (0,7 oC en 134 ans), ils ont changé la phrase pour « Changement climatique » au lieu de « Réchauffement climatique ».

      ‘que le soit disant réchauffement était insignifiant’ : fait scientifique ou opinion personnelle ?

      quand à la dernière partie Chang. clim. vs réchauffement climatique … on voit bien que vous n’avez pas compris la signification de CC vs RC.

  93. jenrevienpas dit :

    Duberger, dans l’article que vous avez cité il dise aussi :

    http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2014/06oct_abyss/

    Coauthor Felix Landerer of JPL noted that during the same period warming in the top half of the ocean continued unabated, an unequivocal sign that our planet is heating up.

    ça me semble assez claire.

  94. Robert dit :

    @jenrevienpas dit :
    6 octobre 2014 à 11:02

    C’est vous qui ne comprenez pas:

    Je vous parle de faits.

    0,7 oC en 134 ans…etc…me semble que c’est clair(*)!

    Vous avez écrit:

    « Moi aussi j’ai un livre de thermodynamique et de transferts de chaleur à la maison. »

    Vous devriez le lire. Cela vous aiderais à mieux comprendre …?

    En passant « Je dois avoir une douzaine de livre qui portent sur la thermodynamique…Alors »

    En outre, que votre livre soit plus récent ne change rien au fait que le deuxième principe de la thermodynamique est connu depuis au moins 125 ans!

    (*) Regardez un graphique de l’anomalie en fonction des années (Il y en a des douzaines). Vous allez voir que l’incertitude sur ces graphique est énorme. Savez vous ce que veut dire la phrase « BRUIT DE FOND ». Toutes votre histoire de réchauffement, navigue dans le BRUIT DE FOND et c’est là votre problème!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert

      La différence entre vous et moi, c’est que je vous ai donné des exemples tirés de vos écrits pour expliquer mon point alors que vous Robert du haut de votre titre d’enseignant universitaire vous affirmez des choses sur moi mais ne les appuyez jamais de points précis d’observations en lien avec mes écrits.

      Ma conclusion est donc claire vous présentez vos opinions mais ce ne sont pas des faits scientifiques et idem sur le RCA. Vous dites toujours que c’est le GIEC ceci ou cela mais sans jamais donner de point précis ou nous exposer les avis de chercheurs spécifiques qui viendraient appuyer vos dires. La qualité de votre démonstration est très douteuse puisqu’on sait que le modèle climatique ne se définit pas seulement par les deux variables que sont la teneur en CO2 atmosphérique et la température.

      Par rapport à l’incertitude sur les graphiques T vs CO2, le groupe de Best Berkerley Earth ont mieux faits que moi dans ce domaine et ont conclus qu’il y avait un lien très probable entre les deux !

      Allez discuter avec eux si le coeur vous en dit, ce sont eux les spécialistes dans ce domaine.

  95. Robert, Robert

    Vous ne trouvez pas que ces obstinations deviennent lassantes.
    Je sais que ce ne sont pas les sceptiques qui ont initiés ce débat, mais enfin il faut être au moins deux pour débattre. Vous n’en avez pas marre à la fin? Moi oui.

    Qu’ils aient raison ou tort, ils ont gagné. Que le RCA existe ou pas, n’a pas d’importance. Le monde y croit, c’est tout ce qui compte. Soumis ou non à nos démocraties, nous sommes tous maintenant des combattants des changements climatiques (des CCC, des Triples C), des donquichottes des exhausts. Pouvez vous imaginer plus ridicule que ça. Déjà qu’avec l’islam on commençait à avoir des problèmes. Nous voilà avec une nouvelle religion à problèmes.

    Vous n’y croyez pas, au RCA? Qu’à cela ne tienne. Vous allez payer quand même. Parce que eux y croient, et ils n’ont pas à le démontrer aux mauvais citoyens sceptiques que nous sommes.

    Qui sait, les djihâd islamistes vont-ils refroidir pour un temps, les humeurs des Triples C?
    Moi je pari sur ces derniers. Ça va être le bordel que nous allons voir!

    À jenrevienpas ou youppi, ce sont là des opinions!

    • Robert dit :

      Personne ne vous oblige à lire mes commentaires!

      Vous avez écrit:
      « Qu’ils aient raison ou tort, ils ont gagné. Que le RCA existe ou pas, n’a pas d’importance. Le monde y croit, c’est tout ce qui compte. »

      Ce que vous prétendez est totalement faux. Je vous donne un exemple:

      Lorsque Max Planck a publié sa théorie des quantas, il avait toute la communauté scientifique contre lui, même son meilleur ami…Albert Einstein!

      Vous dites. Tout le monde le fait, fait le donc,,,C’est qui le monde???

      Robert

  96. Robert,
    « C’est qui le monde??? »
    C’est la majorité des gens qui croient au RCA (comme ils croient en Dieu sans preuve) et ont laissé les Réchauffistes s’installer au pouvoir, et nous dicter leurs règles de conduite pour nous sauver du RCA (comme du courroux de Dieu).

    Ne pensez surtout pas que je suis d’accord, ça me révolte au dernier degré!

    Pourquoi sont-ce toujours les plus fanatiques qui gouvernent?
    Ben parce qu’un croyant, ça a des certitudes… des insécurités, une cause…alors qu’un sceptique, ça a des doutes, que des doutes apathiques sans conviction, et pas de cause.

  97. De tous temps, il a eu de ces croyants voulant nous partager et même nous imposer leu foi.
    Il y a eu les religions théistes et il y a maintenant les climatistes.
    Nos sociétés payent à temps plein, des milliers de ces croyants pour qu’ils renforcent et étayent leurs croyances climatistes.
    Pendant ce temps, les sceptiques doutent à temps partiel, non payés, toujours en réaction aux conneries que les climatistes vont sortir, pour faire peur au monde et se rendre intéressants.

    • Dans ces derniers commentaires, je comprends Monsieur Larouche d’en avoir mare de ces  »environnementaleux » naïfs. Ils ont des petits  »namis » partout et ils croient au ciel, aux anges et au Paradis. Ils croient aussi aux Démons…, les gens comme nous…, les sceptiques. Ils mettent toutes leur énergie à combattre ce qui est mal à leurs yeux, sans comprendre que leurs solutions entraîneraient la fin de l’humanité moderne. Comme nous vivons dans un pays démocratique, le monde politique doit faire semblant d’écouter ces petits névrosé de  »Verts » ! Même chose dans les autres pays. Imaginez, si Harper changeait d’idée et s’il commencerait à défendre Kyoto avec acharnement…, il irait chercher beaucoup de vote. Pour cette raison les politiciens intelligents qui veulent gagner leurs Élections doivent tenir compte des petits  »namis » verts ! Ce genre de politiciens, rendu au pouvoir, peuvent gérer convenablement sans tenir compte des petits  »namis » de  »Verts » ! Personnellement je ne fais pas partie de la religion des  »Verts » et j’ai le plaisir de les traiter de NAÏFS ! Il nous faut dénoncer les abus des  »Verts » même si c’est difficile !

  98. Robert dit :

    Gilles;

    Vous avez écrit:

    « Qu’ils aient raison ou tort, ils ont gagné. Que le RCA existe ou pas, n’a pas d’importance… »

    Ils n’ont pas gagné. Les deux pays les plus polluants n’ont rien signé (Chime et USA). Sur 60 états des USA et provinces Canadiennes, seulement deux se sont dotés de la niaiserie que l’on appelle « Bourse du Carbone ».La Californie car c’est le pays des artistes et de hippies et le Québec dans la quête constante d’une identité.(par ignorance aussi). Je n’ai qu’à lire jenrevienpas pour le réaliser pleinement. y a des individus qui ne font pas la différence entre CO, SO2 et CO2.

    Robert

    • Robert…, vous avez raison. Mais les sceptiques doivent continuer à dénoncer les abus des regroupements comme ceux de David Suzuki qui mentent à la population dans le but de la manipuler. Ce sont des Gourous et ils doivent être dénoncés ! Imaginez…, il y a au Québec un groupe de sceptique qui fait un travail formidable avec presque rien et dans 2 mois nous payerons 5 sous le litre d’essence de plus en en taxe sur le carbone. Les québécois dorment majoritairement au gaz et cette taxe sur le carbone, entre autre, montera année après année.

    • jenrevienpas dit :

      à Robert qui dit :

      Je n’ai qu’à lire jenrevienpas pour le réaliser pleinement. y a des individus qui ne font pas la différence entre CO, SO2 et CO2.

      Q: avez vous de mes écrits pour affirmer que je ne fais pas la différence entre CO, SO2 et CO2 ? svp soyez précis et factuel et citer moi un de mes écrits ou cessez de dire des conneries !!

      ensuite vous vous référer à Max Planck qui lui avait une théorie.

      Qu’elle est votre théorie à vous ?

      Finalement il y a plusieurs parmi vous qui s’attribue le mérite de la raison et non de l’émotion mais qui démontre par leurs écrits que c’est tout autrement. Votre raisonnement n’est pas plus censé qu’une discussion de brasserie🙂.

      • Robert dit :

        Monsieur jenrevienpas:

        En temps normal, je ne répond pas aux insultes. Mais lisez quand même ceci?

        « Le CO2 n’est pas un polluant. C’est l’oxygène des plantes. Il semble que des gens comme vous, ne sont pas au courant de cette donnée. Si on avait un peu plus d’O2 dans l’air ambiant, est-ce que l’on s’en plaindrait…Non. Beaucoup de Québécois ne font pas la différence entre CO et CO2. Le premier est un gaz mortel et l’autre est un gaz de vie. Éliminer le CO2 sur la terre et c’est la fin de l’humanité. Le carbone du CO2 est utilisé pour la synthèse des sucres et des protéines. C’est avec ces substances que nous nous nourrissons,

        Je me dis qu’un individu qui veut baisser le CO2 veut baisser la photosynthèse et donc l’apport en protéine, en sucre et en oxygène qu’elle nous procure. Vous et vos pareils ne semblent pas connaitre cette donnée essentielle!

        Si ce n’est pas votre cas, tant mieux pour vous(*)…Et cessez de constamment mentionner que vous, vous dites des choses factuelles…vous ne dites finalement rien!

        Robert

        (*) Effectivement beaucoup de Québécois, qui n’ont jamais fait ne serais-ce qu’une demi heure de chimie, ne font pas la différence entre CO et CO2. En outre, lorsqu’un organisme prestigieux comme l’EPA déclare le CO2, gaz polluant…¨Ça commence sérieusement à dérailler et entacher la crédibilité de cet organisme!

  99. G. H. Larouche dit :

    Robert,
    « Les deux pays les plus polluants n’ont rien signé (Chine et USA) »

    Le CO2 n’est pas un polluant! Venez-vous tout juste d’être converti?

    Si jamais Obama sent la soupe chaude, et on peut compter sur les réchauffistes pour lui servir chaude, il va signer des deux mains. Idem pour Maho! Mais dans leur cas, on ne sait jamais. Les droits et opinions de l’homme, il s’en torchent eux.

    60 états et il a fallu que l’on se retrouve dans un de « sanscouilles ».

    • Monsieur Larouche…, les gens comme nous s’adresse à la raison et les  »Verts » s’adressent aux émotions ! La raison vient du cerveau et les émotions viennent du ventre et dans le ventre, il y a de la………….. !!! ???

  100. Robert dit :

    Gilles;

    Vous avez raison, le CO2 n’est pas un polluant. C’est l’oxygène des plantes. Il semble que des gens comme jenrevienpas, ne sont pas au courant de cette donnée. Si on avait un peu plus d’O2 dans l’air ambiant, est-ce que l’on se plaindrait…Non. Beaucoup de Québécois ne font pas la différence entre CO et CO2. Le premier est un gaz mortel. Éliminer le CO2 sur la terre et c’est la fin de l’humanité. Le carbone du CO2 est utilisé pour la synthèse des sucres et des protéines. C’est avec ces substances que nous nous nourrissons,

    Robert

    P.S: J’ai hâte de voir la réaction des ti-Québécois lorsque le gaz va augmenter de 5 cents puis d’un autre 5 cents un peu plus tard. Nos bons adeptes du réchauffement qui n’existe pas vont mentir encore une fois et faire croire que ce sont les pétrolières. Ces gens ne savent pas que de telles ponctions diminuent notre compétitivité et risque de nous plonger en récession!

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, la go-gauche parle des deux côtés de la bouche.Ils détestent le capitalisme dont ils croient que le RCA est une conséquence… mais comme vous dites… en janvier à la pompe, on verra s’ils sont prêts à payer pour leurs émissions de GES. Moi je fais pousser des cocotiers et épinettes avec mon CO2 et devrais reclamer ma taxe aux arboriculteurs.
      et je veux pas payer cette taxe de carbone en janvier. Les sceptiques devraient être exemptés de cette taxe, seuls les réchauffistes devraient la payer car ca concerne leur seule religion, c’est la dime ou l’obole qu’ils doivent aux prêtres de leur religion verte. Je suis un athée vert (à thé vert) donc j’ai pas à payer, pas plus que le juif doit payer la dime au curé catholique. Logine non? et au Québec … écoles laïques? la religion verte y est enseignée plus que jamais.

      • Monsieur Du Berger, je suis d’accord à 110% avec votre commentaire. Sur mon terrain j’ai 230 arbres que j’ai plantés en partie. Je devrais avoir une exception pour cette taxe sur le carbone. je suis aussi a-thé vert. Il est vrai que cette taxe devrait être refilée aux adepte de la religion  »Verte ». Je me demande si les québécois seront prêt à payer cette taxe sur le carbone. Monsieur Du Berger, avez vous calculer le total de cette taxe sur l’ensemble des québécois sur un an et où ira cette argent ???

  101. G. H. Larouche dit :

    Jean-Pierre,
    Il va y avoir des amendements aux taxes sur les émanations de carbone. Puisque les grosses personnes, les grands sportifs et les gros mangeurs émettent plus de CO2 que les autres par leurs respires, ils recevront une facture annuelle de surtaxe d’émission , correspondante à leur condition.

    Les petites personnes frugales et non-sportives, pourront obtenir un crédit pour déficit d’émission, et vendre leurs crédits aux gros…

  102. Gilles dit :

    On parle pour rien là! Une pause psy ça fait toujours du bien.

    J-P: « Je me demande si les québécois seront prêt à payer cette taxe sur le carbone. »
    Prêts, pas prêts, ils paieront au delà de leurs moyens, jusqu’à ce qu’un nouveau politicien opportuniste lève l’index et dise: Un instant ça’ pas d’allure, on n’a pas les moyens.
    Puis ils cesseront de payer. Pas parce que ça n’a pas d’allure, mais parce qu’ils n’auront plus les moyens.

    Pourquoi, je sais ça? Ben parce qu’on construit encore au Québec, à un rythme effreiné, des éoliennes que tous savent être en pures pertes.
    Un peu comme entretenir un feu de camp avec de bons billets du Dominium.

  103. jenrevienpas dit :

    à Robert qui dit:

    ‘Je me dis qu’un individu qui veut baisser le CO2 veut baisser la photosynthèse et donc l’apport en protéine, en sucre et en oxygène qu’elle nous procure. Vous et vos pareils ne semblent pas connaitre cette donnée essentielle!’

    Encore une fois vous faites de la projection, vous mettez des mots dans ma bouche que je n’ai jamais prononcer !!

    Moi ou mes pareils comme vous dites n’avons jamais eu l’intention de réduire le CO2 atmosphérique. Nous voulons juste éviter qu’il continue d’augmenter, de doubler. Il était de 280 ppm dans les années 1900 et stable (entre 200 et 300 ppm) depuis des dizaines de milliers d’année. Nous voulons évité qu’il augmente trop. Aujourd’hui il est de 400 ppm et continue d’augmenter. DE Plus, il y a d’autres GES, tel le CH4, le N2O, etc qui continue d’augmenter.

    Dire qu’on veut éliminer le CO2 c’est carrément de la mauvaise foi. D’ailleurs comment on ferait cela ??? on éliminerait la vie ? voyons donc soyez sérieux svp !! Ne dites pas des stupidités pareils vous perdez en crédibilité..

    L’association que nous pouvons faire entre le CO et le CO2 c’est que ces deux composés sont dégagés pendant la combustion de combustibles fossiles. Le CO est toxique. Si on réduit les émissions de CO2 on réduit forcément les émissions de CO, n’est-ce pas ?

    Moi et mes pareils nous voulons faire le choix des énergies renouvelables. Nous voulons que cesse les subventions aux énergies non renouvelable comme le pétrole.

    Je m’identifie au Vert et suis fiers de l’être. Mais je ne crois pas qu’il faille retourner à l’age de pierre pour autant. L’âge du pétrole tire définitivement à sa fin que vous le vouliez ou non.

    Je n’anticipe rien de négatif d’une augmentation de 5 sous le litre. Pour moi ça représente une dépense supplémentaire de 62,5 $/an (1 dollars par jours) … ce qui n’est pas un ‘ruine pays’.

    • à jean reviens pas, vous dites que cela nous coûtera 365$ par année…, ce qui est faux ! Vous oubliez le transport de passagers et de marchandises. De plus…, tout cela se fait que dans la Province de Québec, la province la moins polluante du monde à cause du développement de notre réseau électrique. Comme j’ai dit plus haut, les gens comme vous se laisse aller à vos émotions et la raison…, connait pas !

      • jenrevienpas dit :

        non j’ai dit que ça me couterait 62,5 $/année (et donc 1 dollars par semaine !!!, excusez pour l’erreur )
        25 000 km /an x 5 L/100 km x 0,05 $/L = 62,5 $ de coût supplémentaire pour l’augmentation anticipée.

        depuis 10 ans que je roule en hybride ce surcoût a été nettement économisé.

        JP Chabot: je ne comprends pas votre point.

    • Jenrevienpas,

      « Je m’identifie au Vert et suis fiers de l’être. Mais je ne crois pas qu’il faille retourner à l’age de pierre pour autant. L’âge du pétrole tire définitivement à sa fin que vous le vouliez ou non. »

      Tout cela est factuel bien sûr!
      En fait, vous êtes un petit bonhomme vert qui voulez détruire l’humanité, et pour ce faire, prendre le contrôle du pétrole. Ai-je vu clair dans votre jeu? Vous ne l’admettre a pas bien sûr!

      • jenrevienpas dit :

        à GHL

        Votre opinion ??? petit bonshomme brun !!!

        Je veux éviter la destruction de l’humanité et de son environnement (l’humain et sa maison). Pourquoi, je voudrais prendre le contrôle du pétrole ? Moi je pense que vous voulez éviter de perdre le contrôle du pétrole (vous ne travaillez pas dans ce domaine ?)

      • Monsieur Larouche…, cet impoli de Jean-reviens-pas vous traite de  »Brun » !!! Il devrait s’appeler  »Je ne reviendrai pas ce petit arrogant ! Les sceptiques ne sont pas des bruns…, nous avons en nous les couleurs primaires avec toute les nuances pastels !

  104. Robert dit :

    @jenrevienpas dit :
    11 octobre 2014 à 11:26

    1) Votre teneur en CO2 de 280ppmv en 1900 est de plus en plus remise en question:

    Les analyses de stomatas (Cellules qui contiennent du CO2 fossilisés et qui sont vraiment représentatif de la teneur en CO2 de l’époque (1900 et plus ). Ces valeurs sont entre autre de 60 ppmv plus haute que les carottes glacières.

    2)En plus,des individus ont triché (Callendar et al)en éliminant des données de 400 ppmv lorsqu’ils avaient rapporté 280…

    Donc. vos écarts sont de 400 – 340 ppmv et donc un faiblotte 60 ppmv (Teneur absolumant incapable de produire votre réchauffement!

    Robert

    P.S: Sachez que le CO2 pourrait doubler sans que cela ne change quoi que ce soit dans le climat

    • Keven dit :

      Robert,

      Totalement faux. Il est connu et accepté que le CO2 (et les autres gaz à effet de serre) ont une effet important sur le climat. De nombreuses données paléoclimatiques (climat du passé) sont utilisées pour nous donner une idée de l’impact d’une hausse de CO2 dans l’atmosphère sur le climat. Cet effet est loin d’être nul!

      À tous, je vous suggère cet excellent article de synthèse de Knutti et Hegerl (2008), disponible ici: http://www.image.ucar.edu/idag/Papers/Knutti_nature08.pdf

      Il est faux de dire que doubler la concentration de CO2 ne changerait rien.

      Keven

  105. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    11 octobre 2014 à 11:26

    « L’association que nous pouvons faire entre le CO et le CO2 c’est que ces deux composés sont dégagés pendant la combustion de combustibles fossiles. Le CO est toxique. Si on réduit les émissions de CO2 on réduit forcément les émissions de CO, n’est-ce pas ? »

    Vous n’êtes certainement pas chimiste pour écrire de semblables âneries.

    À chaque fois qu’il y a combustion de bois, charbon, pétrole, etc (contenant du carbone) il y aura dégagement de monoxyde de carbone (CO) si cette combustion se fait avec insuffisance d’oxygène. Mais même si du CO est dégagé, celui-ci est très rapidement converti en CO2 par son contact avec l’oxygène. Toutes les espèces qui vivent sur cette planète en consommant de l’oxygène, rejettent du CO2. Et ce CO2 va constamment augmenter car voyez vous, en 1900 nous étions 1,5 milliards d’êtres humains et nous sommes maintenant 7 milliards….Sauf, que d’avoir plus de CO2 est une bonne chose. Ça a pour effet, entre autre, d’accélérer la croissance des plantes.

    Vous oubliez que, quelque soit le combustible utilisé, il y aura toujours un prix à payer. Ex: L’Hydroélectricité que les gens comme vous se plaisent à nommer « Énergie propre ». Sachez les choses suivantes:

    1) La construction des barrages a nécessite des millions de tonnes de béton. Or, l’industrie du béton est ce qui est le plus polluant.

    2) Il a fallu noyer des dizaine de milliers de km carré de forêt. Ce qui a eu pour effet de libérer une quantité astronomique de métaux lourds tels, mercure, plomb, arsenic…. Cela a fait que les inuit ont du carrément cesser de pêcher.

    3) Le méthane dégagé par le pourrissement des arbres…Dois-je vous faire un dessin?

    4) Les grandes étendues d’eau qui ont produit des…CHANGEMENTS CLIMATIQUES (Deux mots que vous aimez bien)
    5) Il y a aussi les drames humains chez les populations locales…Alcoolisme, drogues…

    Il y a toujours le nucléaire…On avait une seule usine te elle a été fermée. Le nucléaire ne produit pas de CO2!

    Les vire-vents. Totalement inefficaces (25% de rendement).

    Bien beau les voitures électriques, mais, les batteries, il faudra les recharger. Avec quoi? Avec des génératrices qui fonctionnent au charbon ou au pétrole?

    Votre problème, c’est que vous êtes parti sur une fausseté qui dit qu’une augmentation en CO2 c’est mauvais. Je vous dit que c’est le contraire.

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert:

      La chaine de production d’énergie du pétrole est moins efficace que l’éolien ou l’hydro:

      Pour les combustibles fossiles
      1) dépense d’énergie pour explorer et forer
      2) dépense d’énergie pour transformer le pétrole (raffinage)
      3) dépense d’énergie pour le distribuer
      4) faible efficacité du moteur à combustion (environ 35-40 % de l’énergie du combustible sert pour faire avancer le véhicule : du réservoir au roue … (et la distribution 3) est basé sur cette technologie)
      5) sans compter l’impact environnementale et sur la santé de l’exploitation, la distribution, l’utilisation.
      6) problème de contamination des sols et des nappes phréatiques (toutes les stations services ont des fuites de leurs réservoirs et les sols entourants ces réservoirs doivent être décontaminés…. vous savez cela ? je connais des firmes qui se sont spécialisés dans ce domaine.)

      à ce compte la chaîne du pétrole se montre pas si efficace que cela.

      De plus vous dites : le CO est émis dans l’atmosphère et est instantanément et totalement transformé en CO2 ??? Wow et ça n’a pas d’impact sur la santé humaine … cuit cuit je suis ébahie comme c’est tout beau dans votre monde idyllique !!!

      la combustion est toujours parfaite, jamais d’émission de CO ou d’autres composés secondaires ? juste du CO2 et H2O ? c’est ce que vous dites comme chimiste sérieux ??

      La passe de nous dire que l’augmentation du CO2 fait augmenter la croissance des plantes, je ne suis pas assez naïf pour la gober tel quel. Comment expliquer vous que le CO2 continue d’augmenter et est en croissance accélérée ? pourquoi les plantes n’ont pas décidé de pousser plus et de maintenir l’équilibre à 300 ppm, pourquoi on est rendu à 400 ppm ?

      vraisemblablement la nature ne le prend pas le surplus de CO2.

      • Reynald Du Berger dit :

        JeanrevienSpas, vous mêlez et confondez des choses, comme les biologistes d’ailleurs qui ont inventé l’expression « puits de carbone » pour signifier les éléments qui absorbent du CO2 comme le sol, les océans, les lacs et la végétation. On ne dépose pas des choses dans un puits , on en retire quelque chose. Cela vous donne une idée de la compréhension de la physique et de la chimie de la part des environnementalistes. Ces « puits » sont très efficaces, mais on en connait mal le régime ou le bilan. Combien de milliards de tonnes par jour? dans les océans, combien de GT de C par jour issus des volcans et source hydrothermales? Demandez donc à Keven et demandez-lui de produire la méthodologie qui le mène à ses chiffres, s’il ose en proposer. Le programme des Nations unies pour l’environnement montre un cycle du carbone farfelu, basé sur aucune donnée scientifique fondée et sérieuse. Que des hypothèses, comme cette hypothèse du RCA.

      • Robert dit :

        @jenrevienpas

        Vous avez tenté de m’imiter concernant le pétrole versus l’hydroélectricité. Étant donné que vos connaissances en chimie sont très limité, vous a amené à mentionner des items qui ne sont pas des faits mais bien des suppositions Par exemple: Dépenser de l’énergie pour forer c’est comme dépenser de l’énergie pour creuser pour faire un barrage. Cela n’a rien à voir avec ce que j’ai essayé de vous faire comprendre. Il y a des tonnes de CO qui sont émis à l’instant où une combustion se produit avec apport réduit en oxygène. Il n’est pas nuisible à la santé puisqu’il disparait presque instantanément, sauf s’il est confiné dans un espace clos.

        Je n’ai jamais dit qu’il y avait juste du CO2 et de l’eau de dégagé lors de la combustion. Il peut y avoir une foule d’autres produits. Mais, toutes ces choses ont toujours exsistées sauf dans votre petit monde idéal!

        Robert

      • Keven dit :

        Reynald,

        Je ne comprends pas votre acharnement à dire que le terme « puits de carbone » est incorrect. Vous savez que le mot « puits » a aussi un sens figuré, non?

        Je vous ai déjà fourni des sources sur la contribution des volcans – ce ne sont pas « mes » chiffres, mais ceux provenant d’experts en la matière. Commencez donc par me dire ce qui vous trouble dans leurs études.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Quel est le bilan carbonique des tous les appareils volcaniques sous-marins? volcans et sources hydrothermales? prétendez-vous que ces émissions carboniques n’ont aucun effet sur le climat? que sait-on sur
        1- la quantité totale
        2- les anomalies locales
        3- la circulation, le brassage
        4- les échanges fond – surface
        5- les effets des grands courants connus sur la dispersion et les courants inconnus
        6- les modèles de circulations océaniques
        7- et bien d’autres questions pour lesquelles des scientifiques réchauffistes prétendent détenir des réponses
        8- le cycle du carbone de l’ONU… d’où ça vient? valeur des chiffres, des échanges, basés sur quoi, quelle méthodologie?
        9- les proxies… quel est leur degré de fiabilité et leur rôle, pour calibrer les modèles?
        10- la validation des modèles… le sont-ils et si oui par quelles méthodes?
        11- quelle était la composition de l atmosphère au Précambrien?

        et bien d’autres

        Vous nous dites être familier avec les pollens comme proxies. Pierre Richard, mon ex-collègue de l’UQAC et palynologue à l’Université de Montréal, partage mon point de vue de sceptique et me l’a clairement exprimé, ses recherchas aboutissant beaucoup plus près de mes doutes que de vos conclusions.

        Pour les biologistes, y en a très peu en effet que j ai rencontrés qui savaient qq chose en physique ou thermo, je n’étends pas ma remarque à tous les biologistes. Danseraeu et Réjean Gagnon sont des exceptions. ILs ont imposé largemement leur vocabulaire .. biosphère, biomasse, éco-système etc.. j ai fait qq billets la dessus.

        On manque de données pour assoir les prédictions apocalyptiques du GIEC et c’est grave. On a échafaudé des modèles qui ne fonctionnent pas, on pense être en posseion de toutes les infos scientifiques et on ne les a pas… il manque d’énormes morceaux. Et surtout, tant que vos concitoyens continueront d y croire, d avoir peur et même d accepter d etre ranconnés par des scientifiques comme mes ex-collègues de l’UQAC, votre scénario va perdurer, et $$$ continuer d ‘affluer dans les coffres de ces réchauffistes… mais quand les gens se mettront à douter de ce que Tisseyre et les réchauffistes racontent… watch out! Vous devriez adopter une attitude beaucoup plus réservée et surtout modeste Keven et admettre qu’il vous manque beaucoup d’infos, que vous n etes pas pret d obtenir, et d autres que vous n aurez jamais, pour valider cette apocalypse anticipée.
        désolé pour les fautes, pas relu

  106. jenrevienpas dit :

    R. Duberger, je ne vous suis pas du tout, quel est le lien entre la présente discussion et votre aversion des biologistes et des puits de carbone. Pour moi c’est une diversion.

    ET NON je n’embarque pas dans votre jeux … à propos des océans, bla bla…

    Vous ne me la ferez plus ce tour de vous sortir d’un questionnement que j’ai. en nous ressortant de votre chapeau encore la même histoire que ce sont les océans qui seraient les responsables de l’augmentation du CO atmosphérique.

    Vous avez amplement eu l’occasion dans la dernière année de le faire et ne l’avez pas faites.

    • Reynald Du Berger dit :

      jenrevienSpas, vous n’avez pas encore compris que le CO2 SUIT la température et non pas le contraire? Les carottes de glace de Vostock vous connaissez? elle l’ont pourtant démontré de même que des publications scientifiques récentes. Le dégazage des océans, vous connaissez? et de quel jeu parlez-vous ? ce sont les biologistes qui ont inventé ce terme très inapproprié de puits de carbone… faudra-t-il que je vous l,explique encore et pourquoi? et quelle aversion ai-je démontrée pour les biologistes? je n’en connais aucun qui maîtrise la thermodynamique, c’est de l’aversion ça?

      • jenrevienpas dit :

        vous dites que le CO2 devance toujours la température, basé uniquement sur les glaces de Vostok,

        L’étude de Shakun 2012 dit que le CO est la plupart du temps devancé (93 vs 7 %) par la température selon d’autres proxies…

        Les glaces de Vostok suppose que la signature de la température est globale alors que c’est une donnée locale.Changes in global atmospheric CO2 are lagging 11–12 months behind changes in global sea surface temperature. voir mon commentaire suivant pour le global

      • Reynald Du Berger dit :

        Vostok est un proxie… vous connaissez les proxies? ca vous dit qq chose sur global vs local? et les sédiments de fonds de lacs, connaissez? et les pollens? et comment on s en sert comme proxies. connaissez?

      • Reynald Du Berger dit :

        jenrevienSpas, comme Robert l’a déjà relevé, vous êtes un très mauvais élève. Ouvrez-vous une bière, que voyez-vous? chauffez la… que voyez-vous? même les gamins d école auxquels je fais cela, avec Perrier, pigent vite. Vous pigez toujours pas? Voici un article à lire et méditer. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818112001658
        un article de 2013 et non pas de 2012…

        ► Changes in global atmospheric CO2 are lagging 9.5–10 months behind changes in global air surface temperature. ► Changes in global atmospheric CO2 are lagging about 9 months behind changes in global lower troposphere temperature. ► Changes in ocean temperatures explain a substantial part of the observed changes in atmospheric CO2 since January 1980. ► Changes in atmospheric CO2 are not tracking changes in human emissions.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Ca adonne que je suis très familier avec ces proxies (sédiments, pollen, carottes de glace) et leur signification locale ou globale: j’utilise de telles proxies climatiques dans ma recherche.

        Donc, quand vous dites « jenrevienSpas, vous n’avez pas encore compris que le CO2 SUIT la température et non pas le contraire? », je vous répète encore que c’est faux. La concentration de CO2 atmosphérique est un facteur déterminant de la température de l’atmosphère.

        Quant à cette étude de Humlum et al. que vous ne cessez de ressortir comme un lapin de votre chapeau (voir commentaires du 6 juin et 4 mars), je vous répondrai pour la 3e fois. Comme je vous l’ai dit alors, cet article a fait preuve de trois commentaires qui démontrent que leur méthodologie est incomplète et que leurs conclusions sont beaucoup trop ambitieuses. En gros, Humlum et al. oublient non seulement de considérer l’acidification des océans et l’évolution des isotopes de carbone, mais surtout utilisent une méthode biaisée qui viole la conservation de masse. Voyez:

        1) Richardson, M. (2013). Comment on “The phase relation between atmospheric carbon dioxide and global temperature” by Humlum, Stordahl and Solheim, Global and Planetary Change, 107, 226-228, http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818113000908
        2) Masters, T., and R. Benestad (2013). Comment on “The phase relation between atmospheric carbon dioxide and global temperature”, Global and Planetary Change, 106, 141-142. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818113000891
        3) Kern, Z., and M. Leuenberger (2013). Comment on “The phase relation between atmospheric carbon dioxide and global temperature” Humlum et al. [Glob. Planet. Change 100: 51–69.]: Isotopes ignored, Global and Planetary Change, 109, 1-2. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818113001562

        D’ailleurs, toutes ces études que vous avez déjà mentionnées par le passé pour défendre votre idée d’un lag parlent de la fin d’un âge glaciaire, et non pas d’un forcing de CO2 extérieur. Et ce qu’elles disent, c’est que le CO2 n’a pas INITIÉ le réchauffement à la fin des âges glaciaires (les variations orbitales de la planète l’ont initié), mais plutôt AMPLIFIÉ le réchauffement après cette perturbation initiale.

        Keven

        P.S.: « quelle aversion ai-je démontrée pour les biologistes? je n’en connais aucun qui maîtrise la thermodynamique, c’est de l’aversion ça? » Non seulement c’est de l’aversion, mais c’est aussi extrapoler vos préjugés personnels à toute une profession.

      • Robert dit :

        @jenrevienpas et Keven;

        Vous avez raison, Reynald;

        Comme pour tous les gaz, la chaleur de solution du CO2 (L) est négative. La raison est bien simple: Lorsque le CO2 se dissout dans l’eau, (Gaz —–Solution), des liaisons sont crées mais aucune n’est brisée. Or, lorsque des liaisons sont crées (entre les molécules de CO2 et les molécules d’eau), il y a dégagement de chaleur. Ce qui constitue un apport négatif à l’enthalpie. Comme il n’y a pas d’apport positif à l’enthalpie, pour venir contrebalancer cet apport négatif, le bilan net est donc une chaleur de solution négative. …Il en est ainsi pour tous les gaz. Si maintenant, nous appliquons l’équation de Clausius-Clapeyron soit:

        Ln S = (-L/R) * (1/T) + C (*)

        R : Constante des gaz (8,314)

        T = Température (K)

        S: Solubilité du CO2.(g/L)

        Ln: Logarithme népérien

        Comme L est négatif, si T augmente, S va alors diminuer.

        Donc, si la solubilité d’un gaz diminue, c’est TOUJOURS SUITE À UNE AUGMENTATION DE TEMPÉRATURE (1). Et si la solubilité dans l’eau diminue, nécessairement, la concentration en CO2 dans l’atmosphère va augmenter. Donc, augmentation de température suivi d’une augmentation de la teneur en CO2 dans l’atmosphère….Jamais l’inverse!

        (1) Ici, j’assume que la composition de l’eau de mer est demeurée constante.

        Robert

        (*) Dans tout bon livre de chimie-physique, vous allez trouver cette équation que j’enseignais à mes étudiants de l’UQUAC et du CÉGEP.

    • Reynald Du Berger dit :

      notez que je ne publie aucun lien qui m’est envoyé sans aucune commentaire. Vous devez commenter le lien que vous me lancez au visage. Question de politesse, de savoir-vivre élémentaires. Je n’accepte pas les quin toé!

  107. jenrevienpas dit :

    Mais il y a erreur sur la personne, je ne suis pas votre élève !! je n’ai jamais été votre élève et je n’ai aucun désire d’assister à vos formations du secondaire. Peut-être que les élèves du secondaire prenne pour du cash vos analogies qui expliquent l’augmentation du CO2 atmosphérique mais pas moi ! Est-ce que vous leurs expliquez la quantité de CO2 que l’activité humaine et industrielle produit et rejète dans l’atmosphère ? Est-ce qu’ils ont un portrait complet ?

    Pour être un mauvais élève faudrait que vous nous soumettiez à tous votre examen.

    Mais juste un point: si j’étais dans votre classe faudrait que vous répondiez à mes questions comme prof de qualité, si c’est le cas.

    Dans cette dernière discussion j’ai soumis quelques questions assez embêtantes et n’ait pas obtenu de réponse….

    J’observe que vous êtes passé d’un Lag de 800 ans à un de 9-10 mois. J’observe que la période de l’étude que vous me référez est de 1980 à 2011 (très court).

    et je lis la critique de Richardson 2013 sur l’article de Humulum que vous avez mis en lien.

    qui résumé dit:
    Humlum et al.’s conclusion of natural CO2 rise since 1980 not supported by the data
    Their use of differentiated time series removes long term contributions.
    This conclusion violates conservation of mass.
    Further analysis shows that the natural contribution is indistinguishable from zero.
    The calculated human contribution is sufficient to explain the entire rise.

    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818113000908

    • Reynald Du Berger dit :

      encore une mauvaise note ! bon je veux bien vous aider… « J’observe que vous êtes passé d’un Lag de 800 ans à un de 9-10 mois. J’observe que la période de l’étude que vous me référez est de 1980 à 2011 (très court). » relisez votre chapitre sur les proxies vs les mesures thermométriques ou satellitaires puis vous reviendrez me voir. Je vous interrogerai là-dessus. Et la leçon de la bière , qu’en retirez-vous? pas de réponse? et le commentaire que vous citez n’est qu une critique sans fondement, il y a eu un reply by the authors qui la démollissent. Un Perrier avec ça? Robert a détecté que vopus nÉtiez surement pas chimistes pour écrire ces…. bon… vous n etes surement pas physicien et encore moins géologue ca c est sûr!
      p.s. si vous saviez le nombre de « not supported by the data » que j ai croisés dans les publications … c est l excuse la plus cucu.

    • Je pose la question pour les  »Verts ». Les hommes sont le summum évolutif sur la terre. Les hommes font partie du vivant en évolution donc, les homme sont des êtres qui font partie de la Nature ! Le rôle de l’homme est d’étudier et de transformer son environnement. Qu’avez vous contre cette réalité ? Voulez vous limiter le rôle de l’homme à celui des animaux inférieurs ?

      • jenrevienpas dit :

        Non bien au contraire je n’ai rien contre cette réalité.

        Mais c’est parce que les faits sont là: il y a plusieurs études qui corroborent la très grande possibilité du RCA. Toutes ces études ont été réalisé par des scientifiques. Le rôle de l’humain après avoir pris actes des résultats des recherches est d’agir et de modifier ce qui n’a pas été fait correctement dans le passé, de corriger le tir s’il constate que ça doit être fait.

        L’article suivant est directement dans ma ligne de pensée:

        http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201409/27/01-4804109-changements-climatiques-la-terre-a-tremble-a-new-york.php

        Si la fondation Rockfeller a décidé de se lancer là dedans (la lutte au RCA) c’est qu’il y a un changement de mentalité important et une prise de conscience. Quand les ‘fondateurs’ de l’industrie pétrolière décident de se retirer de ce domaine c’est qu’il y a un changement de cap très important.

        Si les humains se sortent eux même de la nature, parce qu’on a trop fait de dégats environnementaux et surexploité nos ressources on aura pas prouvé qu’on est le summum de l’évolution

  108. jenrevienpas dit :

    à Kevin :bravo.

    Vous nous éclairez avec des explications simples et rationnelles.

    en plus vous nous démontrez que le prof est de plus en plus dépassé par ces élèves🙂

    Je constate que le prof n’arrête pas de nous parler que c’est cyclique l’évolution de la température, entre autre à cause de l’orbite terrestre (milankovitch). commentaire : Et si ce n’est pas cela, je ne vois pas que les volcans océaniques seraient cycliques au travers des millénaires. Je constate que dans le fond Le prof mêle causalité et les événements qui peuvent se passer en parallèle mais sans avoir de lien entre eux.

    Le paragraphe de Keven, à mon sens l’explique très clairement :

    ‘D’ailleurs, toutes ces études que vous avez déjà mentionnées par le passé pour défendre votre idée d’un lag parlent de la fin d’un âge glaciaire, et non pas d’un forcing de CO2 extérieur. Et ce qu’elles disent, c’est que le CO2 n’a pas INITIÉ le réchauffement à la fin des âges glaciaires (les variations orbitales de la planète l’ont initié), mais plutôt AMPLIFIÉ le réchauffement après cette perturbation initiale.’

    J’ai compris rendu à mi-vie que quand quelqu’un me dit que je ne comprends pas et que lui comprends parce que je ne suis pas chimiste, physicien ou géologue en me rabaissant eh bien c’est juste parce qu’il n’a plus d’argument. Qu’il utilise l’argument ‘prof – élèves’ sans me connaître ça s’éclaircit encore plus sa tactique.

    Pour donner un exemple tout simple sur la différence entre causalité et ‘qui se passe en même temps’, je me souviens qu’auparavant on pensait que le rougissement des feuilles à l’automne était du au gèle la nuit jusqu’à temps qu’on s’aperçoive que la vraie cause était juste la diminution de l’ensoleillement journalier. Je ne saurais dire si les changements de nos climats régionaux ont favorisé ces observations ou pas, mais que quelqu’un le penserait et je ne pourrait pas lui dire qu’il est dans l’erreur.

    Je vous reconnais M. Duberger une certaine dose du bon questionnement mais ce n’est pas une raison suffisante pour embarquer dans votre stratagème de ‘tentative de destruction du RCA’. Cette approche bien d’autres l’ont utilisé avant vous : on a qu’à pensé à l’industrie du tabac vs l’effet sur la santé de la cigarette.

    Quand vous nous dites qu’on en sait peu sur les volcans océaniques et leurs émissions vers l’atmosphère, je vous répondrai qu’on en sait beaucoup sur les émissions industrielles et l’évolution de l’extraction des combustibles fossiles et leurs utilisations !!! Ça devrait faire partie de votre bilan aussi…. assez facile à comprendre, n’est-ce pas !!!!

  109. Robert dit :

    @Keven :
    14 octobre 2014 à 3:19

    Vous avez oublié de nous perler des stomatas fossilisés qui démontrent que le CO2 mesuré dans les carottes glacières est au moins 60 ppm trop bas!

    Parlez nous donc aussi de la tricherie de Callendar?

  110. Robert dit :

    C’est rendu que tout ce qui se passe sur la planète a pour cause les foutus changements climatiques…Deux récents entendus à RDI:

    1) La tempête sur l’hymalaya qui a tué 4 Canadiens…Ce sont les changements climatiques. Imaginez, une tempête en montagne. C’est pas normal?

    2) La petite souris qui remonte vers le Québec et apporte la maladie de Lime…Changements climatiques!

    Le 60 ppm de CO2 en extra a le dos large?

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, une des raisons pour lesquelles je doute du sens de l’éthique et de l’honnêteté des scientifiques réchauffistes, est justement le fait qu’aucun d’eux ne réagit, aucun d’eux ne proteste publiquement et ouvertement devant des affirmations aussi farfelues que celles que vous venez de mettre en évidence. Ils sont alors automatiquement complices de cette désinformation. Tout comme le « bon » musulman qui ne réagit pas devant les crimes commis en son nom par l’état islamique. Combien de réchauffistes avez-vous vus ou entendus dans les médias quand Radio-Can et autres médias de gauche affirment un lien entre événements météo extrêmes et RCA? Ils savent pourtant tous qu’il n’y a aucun lien prouvé. S’ils ne disent rien ils sont alors complices de la propagation de ces conneries dans la population.

    • Vous avez raison Robert…, ces  »Verts » naïfs ce comportent exactement comme dans une secte composé d’adepte ignorants. Cela devient tellement ridicule que je me demande comment il se fait que ces groupes ne se font pas ridiculiser plus souvent !

  111. Robert dit :

    @Keven;

    J’aimerais bien que Keven (qui est en train de faire un PHD en climatologie) m’explique le simple calcul suivant. Ce calcul est basé sur le graphique suivant tel que publié par FUTURA.

    https://www.google.ca/search?q=temp%C3%A9rature+des+oc%C3%A9ans+en+profondeur&client=firefox-a&hs=oqG&rls=org.mozilla:fr:official&channel=sb&tbm=isch&imgil=GUtiQfY9HeuR3M%253A%253BPy7MgIJeDe99HM%253Bhttp%25253A%25252F%25252Ftpeabysseslyceeinter.e-monsite.com%25252Fpages%25252Fi-l-origine-d-une-importante-vie-abyssale-les-fumeurs%25252Fcaracteristique-des-fumeurs-noirs-et-de-ses-environs.html&source=iu&pf=m&fir=GUtiQfY9HeuR3M%253A%252CPy7MgIJeDe99HM%252C_&usg=__dzAZo0cGqFM8AWvdYekRDzy3KBM%3D&biw=1280&bih=882&ved=0CEQQyjc&ei=C4lBVO7rAcyxyASCjoLoAw#facrc=_&imgdii=_&imgrc=OWwn5_ANfMOTRM%253A%3BOZ9hu3EluTmROM%3Bhttp%253A%252F%252Ffr.cdn.v5.futura-sciences.com%252Fbuilds%252Fimages%252Frte%252FRTEmagicC_45513_ocean-energie-grl-trenberth_txdam35975_9dd4e4.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwww.futura-sciences.com%252Fmagazines%252Fenvironnement%252Finfos%252Factu%252Fd%252Fclimatologie-oceans-confirment-acceleration-rechauffement-climatique-45513%252F%3B1580%3B1048

    1) données nécessaires au calcul:

    1.1 Chaleur spécifique de l’eau de mer = 3990 J/oC.Kg. Symbole C dans la formule.
    1.2 Densité de l’eau de mer =1025 Kg/m^3
    1.3 Volume total des océans = 1,335 x 10^18 m^3
    1.4 Chaleur totale engrangée par les océans depuis 1960 (52 ans). = 20 x 10^22 Joules (Voir le graphique inclus ). C’est le symbole Q dans la formule. m est la masse totale des océans.

    2) En utilisant la formule: Q = m.C. Delta t et en isolant Delta t, on trouve un maigrichon 0.036 oC d’augmentation de température en 52 ans (1960-2012)…Alors lorsque l’on parle de réchauffement des océans???

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      C’est normal que vous arriviez à un petit chiffre: vous assumez que la chaleur est distribuée également à toutes les profondeurs, ce qui n’est pas le cas…

      Keven

      • Robert dit :

        Keven;

        J’ai fait les mêmes calculs pour les 700 et 300 premiers mètres. Pour les 300 premiers mètres, j’arrive à 0,16 oC. Pour les 700 premiers mètres (là où la chaleur est plus dispersée) je trouve 0,13 oC. Si je prend toute la profondeur, soit 4000 m, c’est encore plus dispersée et je trouve 0,036 oC.

        Il est tout à fait normal que le réchauffement soit plus élevée à la surface. Car la chaleur va constamment descendre puisque celle-ci voyage toujours du plus chaud au moins chaud. Il fait 22 oC à la surface et 0 à 4 oC au fond des océans.

        Robert

        P.S: Le gros problème en climatologie est que celle-ci navigue constamment dans le bruit de fond (Ils n’ont pas assez de signal—Vous savez le fameux rapport (Signal/Bruit de fond). Ils essaient constamment de faire des moyennes pour éliminer ce bruit de fond mais celui-ci est toujours présent. Vous pouvez me croire, le bruit de fond…C’est un domaine que je connais!

  112. jenrevienpas dit :

    il parle dans l’article que vous référez de chaleur contenue…. et non de chaleur accumulée dans les océans.

    de plus je ne suis pas certain qu’il considère le même volume d’eau que vous ? Est-ce la totalité des océans ou seulement la couche de 0 à 700 ou 2000 m ?

    donc il faudrait à tout le moins prendre une valeur moyenne de chaleur contenue à chaque année et additionné la chaleur contenue pour la période totale 52 ans.

    si je prends une moyenne pour les 52 ans de 10 au lieu du 20 considérée par vous

    52 ans x 10 x 10^22……j’arrive à 0,936 C

    ON parle bien de réchauffement des océans (et non lorsque L’ON parle bien🙂 )

    • Robert dit :

      @jenrevienpas dit :
      17 octobre 2014 à 11:00

      1) Regardez la ligne zéro. Elle passe de 1960 – 1980. La différence entre 2012 et 1960 (ou 1980) est de 20 x 10^22 Joules. Ce sont des valeurs relatives. Autrement dit, en 2012 il y a 20 x 10^22 Joule de plus de chaleur qu’il y en avait à la ligne de base 1960-1980. Et cela a généré une augmentation de température de 0,036 oC.

      2) Il est bel et bien question de « Total depth ». Évidemment, c’est une valeur moyenne de profondeur qui est reconnue comme étant de l’ordre de 4000 mètres.

      3) Faites le même calcul avec la courbe bleue (700 mètres). Cette fois-ci, la chaleur engrangée sur les premiers 700 mètres est de 12.5 x 10^22 Joules. En assumant que la profondeur moyenne des océans est de 4000 mètres, La masse d’eau sur 700 m est donc: (700)*1.368 x 10^21/4000 = 2.39 x 10 ^20 Kg.
      4) Et le delta t = (12,5 x 10^22)/(2,394 x 10^20*3990) = 0,13 oC

      5) Si vous faites le même calcul de 0 – 300 mètres, vous trouverez alors un réchauffement de 0,16 oC. Entre 0 et 300 mètres, il y a 6.5 x 10^22 joules de plus qu’en 1960.

      Il est tout à fait normal que le réchauffement soit plus élevée à la surface. Car la chaleur va constamment descendre puisque celle-ci voyage toujours du plus chaud au moins chaud. Il fait 22 oC à la surface et 0 à 4 oC au fond des océans.

      Robert

      P.S: Le gros problème en climatologie est que celle-ci navigue constamment dans le bruit de fond (Ils n’ont pas assez de signal—Vous savez le fameux rapport (Signal/Bruit de fond). Ils essaient constamment de faire des moyennes pour éliminer ce bruit de fond mais celui-ci est toujours présent. Vous pouvez me croire, le bruit de fond…C’est un domaine que je connais!

  113. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous ne comprenez donc pas que ce graphique est relatif…Comme tous les graphiques que l’on observe en climatologie.

    EXEMPLE POUR POUR LES 300 PREMIERS MÈTRES:

    En 1983, il y avait dans les océans 5 x 10^22 Joules de moins (-5 x 10^22) qu’en 1988. Ou si vous aimez mieux, en 1988, les océans avaient gagnés 5×10^22 Joules de chaleur de plus qu’en 1983. En 1988, le contenu en chaleur dans les océans n’était pas zéro, il était juste le même qu’en 1993. De 1988 à 1993, on peut donc dire que le delta t était zéro!

    Cet écart de chaleur (gagnée ou perdue) vous permet de le convertir en écart de température!

    C’EST COMME CELA QUE LE GRAPHIQUE MARCHE…IL EST RELATIF!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert,

      Je vous accorde que ce graphique est relatif…

      MAIS, Mais je ne peux pas croire que la température est la même sur 300 m de profondeur comme une couche uniforme. Je n’ai jamais constater cela dans un lac.

      Faudrait s’informer aux auteurs eux mêmes avant de faire une critique solide.

  114. Robert dit :

    @Jenrevienpas et Keven;

    Regardez cette image et vous constaterez que la température est constante pour les premier 300 mètres. Mais elle aurait augmenté de 0,16 oC depuis 1960. Noter cependant que ce 300 mètres s’est aussi refroidit à plusieurs reprise entre 1960 et 1988 pour se refroidir à nouveau jusqu’en 94 après un pic en 1990.Regardez la période 1960 (on peut presque deviné à partir de 1945) à 1978, période où la température a baissée, comme pour l’atmosphère. Je note aussi que le diagramme de Levitus (1) est différent?
    Si les océans se refroidissent et que l’atmosphère aussi se refroidit pendant que le CO2 augmente…On ne peut plus alors lier la teneur en CO2 à un quelconque réchauffement puisqu’il n’y a pas de transfert de chaleur de l’atmosphère vers les océans!

    http://uved.univ-perp.fr/module2/co/1-energie_thermique.html#

    Robert

    (1) Levitus et Al, 2012

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous ne pouvez « presque deviner » à partir de 1945: on appelle ça inventer des données. De plus, puisque vous parlez de bruit, considérez pour les années 60 les barres d’erreur qui sont plus importantes qu’aujourd’hui: vous verrez qu’il y a une stagnation pour les couches supérieures de l’océan et que la baisse vue pour la totalité de la profondeur dans les années 60 peine à sortir des barres d’erreur (ça aurait pu être une très faible baisse, presqu’une stagnation – c’est normal, on a peu de données pour cette époque).

      Notez aussi les bandes jaunes dans le graphique que vous avez mis en lien. Ce que ca dit, c’est que la baisse vue dans les couches supérieures des océans arrive après des éruptions volcaniques importantes. Comme ces éruptions affectent la balance radiative de la planète (la quantité d’énergie absorbée par le climat vs. réfléchie dans l’espace), c’est logique qu’autant l’atmosphère que les couches supérieures des océans y réagissent.

      Cependant, bien que leur effet puisse se faire ressentir pendant un bon bout, ce ne sont que des événements passagers. Il demeure que les émissions humaines de gaz à effet de serre affectent la balance énergétique et la « moyenne » sur laquelle les variations climatiques opèrent. Bien qu’ils soient assujettis à d’autres phénomènes climatiques plus ou moins cycliques, autant les océans que l’atmosphère se réchauffent.

      Keven

      P.S.: Le graphique que vous avez mis en lien vient de Balmaseda et al. (GRL, 2013) (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/grl.50382/abstract). La différence d’avec Levitus et al. (GRL, 2012) (ftp://www.lib.noaa.gov/pub/woa/PUBLICATIONS/grlheat12.pdf) vient du fait que Balsadema et al. considèrent la période 1958-1965 comme leur zéro alors que Levitus et collègues considèrent la moyenne 1956-2005 comme leur zéro. C’est normal qu’il y ait une différence d’échelle. Les deux groupes utilisent aussi des modèles d’assimilation différents qui donneront des résultats différents aussi, mais généralement dans la même marge d’incertitude. À noter que Levitus présente les résultats de l’agence américaine NOAA et Balsadema ceux de l’agence européenne ECMWF.

  115. Robert dit :

    Keven;

    Voici le graphique de Levitus et al:

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2013/09/what-ocean-heating-reveals-about-global-warming/

    1) Vous avez écrit:

    « Vous ne pouvez « presque deviner » à partir de 1945: on appelle ça inventer des données »

    En science, Il n’est pas interdit d’extrapoler lorsqu’une bonne tendance existe et peut être appuyée par d’autres données. Je dois cependant vous avouer que je ne publierais pas des résultats nouveaux basés sur des extrapolation.

    2) Lorsque je parle de bruit de fond, et de rapport Signal/Bruit, je veux dire que beaucoup de données des climatologues sont très imprécises. Vous n’avez qu’à prendre l’exemple des carottes glacières. Vous n’avez rien pour appuyer vos données (CO2, température). En fait, les seules valeurs qui pourraient confirmer vos valeurs de carottes sont les stomatas fossilisées. Pour le CO2, il n’y a aucune concordance. Vous (**) n’avez aucune preuve que la teneur en CO2 en 1850 était bien de 280 ppmv. Il vous faudrait autre chose. Il y aurait bien les stomatas mais celles-ci affichent des valeurs 60 ppm plus hautes. Il y a aussi cette manie que vous (**) avez de présenter les graphiques avec des échelles telles que vous faites toujours ressortir ce que vous voulez. Facile de faire ressortir des pentes pour impressionner la galerie en couvrant une très longue période de temps. Ex: Lorsque Levitus a publié son graphique, il a couvert une longue période (1958-2012). Eut-il couvert la période 2008-2012 que nous n’aurions vu qu’un nuage de points. Le problème ne réside pas dans vos méthodes de travail mais bien dans les précisions des résultats. Vous me dites que les données étaient moins bonne durant les années soixante, je puis en convenir. Mais, alors, comment pouvez vous nous présenter une courbe (bâton de hockey) qui ne présente presque pas de fluctuations à sa base. Je suis convaincu que les coefficients de variation sur les valeurs de température (obtenues par la mesure d’un isotope de l’eau) ainsi que de teneurs en CO2 sont très élevés. Vous allez me dire sur quoi je me base? Sur mon expérience de la chimie analytique et sur certaines données que j’ai pu glaner sur internet. Le réchauffement climatique en 164 ans (1), fut de 0,74 (1850 – 2014) mais, réalisez vous que la précision de vos résultats si je me fie aux graphiques est de l’ordre de +/- 0,3 (Peut-être même plus). Vos graphiques n’affichent que des tendances. Quelle est la précision réelle de votre 0,74 +/- ??. Et là, je n’ai pas encore abordé la relation que vous prétendez qu’il y a entre la teneur en CO2 dans l’atmosphère et ce foutu 0,74 oC de réchauffement.

    3) Le fait d’utiliser un zéro différent (Balmaseda 1958-1965) et Levitus (1956-2005??-êtes vous sur de cela?) ne fait que décaler les résultats. Cela ne change en rien les pentes ainsi que les allures des courbes. Dans un cas, on a juste soustrait une valeur différente que dans l’autre cas.

    4) Vous devez surement vous souvenir de la critique que j’ai apporté à un article de Stefan Rahmstorf, qui a utilisé le graphique de Levitus. Il a tenté de démontrer que le réchauffement des océans que l’on n’observait pas dans l’atmosphère prouvait que le climat dans son ensemble s’était bel et bien réchauffé. J’avais digitalisé les données et démontré que de 2008 – 2012 (sa période), les océans avaient engrangé 0,74 x 10^22 Joules/année de chaleur. Il disait que c’était là que s’était réfugié la chaleur. Je vous ai alors mentionné que durant la période 1968 – 1975, les mêmes océans avaient stocké 0,96 x 10^22 Joules/année, soit 30% de plus (quand même pas rien) pour un changement de température de l’atmosphère presque nul. Est-ce que de 68-75, la chaleur est aussi allé se cacher au fond des océans. Je ne connais pas ce professeur de physique. Je faisais juste me poser des questions. Je sais que c’est la théorie qui prévaut actuellement au GIEC (que de dire que la chaleur est allé se réfugier dans les océans et qu’elle nous reviendra tôt ou tard).

    (**) Ne prenez pas « Personnel » le « Vous » que j’utilise dans mes textes. En fait, ça touche toute la communauté des adepte du réchauffement.

    Robert

    (1) Données de Hadcrut4

    • Keven dit :

      Robert,

      Pourquoi utilisez-vous des « adeptes »? Ce n’est pas une question d’être un « adepte »… C’est juste une question de regarder les données, au lieu de lancer des préjugés à tout vent…

      « réalisez vous que la précision de vos résultats si je me fie aux graphiques est de l’ordre de +/- 0,3 (Peut-être même plus). »

      D’ou sortez-vous ca? Si ca vient de votre liste d’estimés que vous avez cité, vous savez bien qu’on ne combine pas des bases de données en regardant simplement les différences entre chaque banque: on doit considérer les erreurs individuelles de chacune d’entre elles et faire attention qu’on compare des pommes avec des pommes. L’important ici, c’est que la hausse enregistrée soit plus importante que la marge d’erreur dans les données individuelles: c’est la qu’elle devient significative. C’est ce qu’on observe pour la température.

      « En science, Il n’est pas interdit d’extrapoler lorsqu’une bonne tendance existe et peut être appuyée par d’autres données. »

      Si vous voulez extrapoler, vous devez faire plus que prendre une droite sur 5 ans, et la reculer dans le temps pour espérer que ca ait une certaine valeur.

      « Vous n’avez rien pour appuyer vos données (CO2, température) » et « Vous n’avez aucune preuve que la teneur en CO2 en 1850 était bien de 280 ppmv. »

      Qu’est-ce que vous voulez dire? Il existe une multitude de proxies, et puisque le CO2 est un gaz qui est bien mélangé dans l’atmosphère, il est possible d’être assez précis avec les inférences de concentrations de CO2 passées (notez que ce « 280 ppm » a une erreur associée). Et en utilisant une multitude de procédés et de reconstructions, pour le CO2, on obtient que la concentration actuelle est sans précédent pour les 800000 dernières années (haut niveau de confiance) et pour la température, on obtient entre autres que la moyenne de la température des 30 ou 50 dernières années à la surface de l’hémisphère nord a été la plus élevée des 800 dernières années, au moins. Voyez le rapport AR5 pour le résumé de ces inférences.

      « Facile de faire ressortir des pentes pour impressionner la galerie en couvrant une très longue période de temps. »

      Que voulez-vous? Il faut toujours regarder l’ensemble des données si on veut tirer des conclusions et augmenter le rapport signal/bruit, pas juste une fraction qui vous plaît. C’est justement en vous concentrant sur des petites périodes comme « 2008-2012 » que vous amplifiez ce bruit et que vous pouvez toujours trouver assez de bruit ou un phénomène cyclique à court terme pour soutenir votre préjugé initial.

      « Mais, alors, comment pouvez vous nous présenter une courbe (bâton de hockey) qui ne présente presque pas de fluctuations à sa base. »

      Regardez les marges d’erreur: la courbe pourrait se trouver entre ces valeurs et osciller sans problème. C’est le propre d’un intervalle d’incertitude.

      « Levitus (1956-2005??-êtes vous sur de cela?) »

      Vous avez raison: la période de référence est en fait 1955-2006. Désolé.

      « Est-ce que de 68-75, la chaleur est aussi allé se cacher au fond des océans[?] »

      Je ne crois pas. Allez voir le graphique pour les couches supérieures de l’océan. À première vue, ca me semble indiquer que ce sont les couches supérieures des océans qui ont joué un rôle important dans les années 70. Aussi, je ne suis pas d’accord avec votre terme « cacher ». La chaleur ne se cache pas: elle se distribue dans le système en fonction d’une multitude de paramètres.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        J’ai souvent attiré l’attention sur l’arbitraire des chiffres du « cycle » du carbone de l’ONU (GIEC). Les réchauffistes prétendent toujours et croient toujours fermement au RCA et ils affirment que c’est le carbone anthropique le responsable!!! tout le reste (causes naturelles, cycles naturels, volcans, vapeur d’eau, sont insignifiants) et y a pas d’autres facteurs qui changent le climat en 2014 que le CO2 anthropique. Et ils crient aussi à la catastrophe si on ne fait rien pour en réduire les émissions, corrigez-moi Keven si j’ai tort, dans ce que je viens d’avancer. Combien de carbone bouffent les plantes? l’ONU a-t-elle un chiffre? et basé sur quoi? http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/rechauffement-climatique-plantes-ralentissent-elles-changement-climatique-55711/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20141022-%5BACTU-Les-plantes-ralentissent-elles-le-changement-climatique–%5D

      • Robert dit :

        Keven;

        Un petit breafing portant sur le précision (precision) et la justesse (Accuracy)

        1) Je vous envoie la figure suivante:

        Le problème de la presque totalité des graphiques ressemble beaucoup à la figure du haut à gauche (Peu de précision et peu de justesse ).

        2) Voici un graphique de RSS montrant les anomalies en fonction des années. Dans les calculs qui vont suivre, j’ai couvert 2000 – 2014. J’ai laissé tombé le Lninio de 1998.

        http://wattsupwiththat.com/climate-fail-files/list-of-excuses-for-the-pause-in-global-warming/

        À partir de 2000, j’ai digitalisé les pointes (hautes et basses de ce graphique). J’ai obtenu 115 données qui ont généré les paramètres suivants: Anomalie moyenne = 0.22 oC- Écart-type= 0.16- deux écarts-type= 0.32. (J’ai calculé 2 écart-types pour avoir 95% de confiance). Ceci veut dire:

        0.22 oC +/- 0.32. Donc, 95% des valeurs fluctuent de (-0.10 oC à +0,54 oC). Ni plus ni moins, si je demande au satellite de RSS de prendre une nouvelle lecture, 95% des fois, il me fournira une valeur comprise entre -0.10 et +0.54 oC.

        Ex lu sur le graphique: En 2007, l’anomalie = +0.29 oC. En 2008, l’anomalie est maintenant de -0,020 oC.

        Je vous pose la question: Est-ce le climat qui a changé à ce point (de 2007 à 2008) ou est-ce du à l’imprécision des mesures…ou les deux?

        Remarquez que pour moi, passer d’une température de 15,29 (+0,29) oC à 14,98(-0,02) oC ne veut strictement rien dire. C’est comme une augmentation de 0,7 oC sur 134 ans. ÇA NE VEUT STRICTEMENT RIEN DIRE…C’est là que je n’accepte pas tout votre charabia d’une soi-disante relation entre un très incertain réchauffement et la teneur en CO2.

        Robert

  116. Robert dit :

    Keven;

    Je vous repose ma question;

    Si 3,7 x 10^22 Joules de chaleur(*) sont allés dans les océans de 2008 à 2012, qu’est-il advenu des 7,7 x 10^22 Joules de chaleur (*) qui sont aussi allés se cacher dans les océans durant la période 1968 – 1975)?

    (*) Tel que lu sur le graphique de Levitus!

    Robert

  117. jenrevienpas dit :

    Les mesures de températures viennent de milliers de stations qui prennent quotidiennement des mesures de T au moins au quinze minutes ce qui fait que pour une seule station c’est au moins 35 000 valeurs de T dans une année. C’est ce qui fait que la température globale est assez précise . Votre façon d’interpréter ne semble pas tenir compte de ce fait Robert..?

    • Robert dit :

      @jenrevienpas:

      Vous avez écrit.

      « Les mesures de températures viennent de milliers de stations qui prennent quotidiennement des mesures de T au moins au quinze minutes ce qui fait que pour une seule station c’est au moins 35 000 valeurs de T dans une année. »

      Et en dépit de toutes ces mesures, vos anomalies oscillent entre -0,10 et +0,54, 95 fois sur cent. Vos 35 000 lectures ont générées une anomalie de +0,29 oC en 2007 et -0,02 oC en 2008…Chercher l’erreur. Il y aurait un milliards de mesures que ça n’y changerait strictement rien.

      Exemple simple: J’utilise un appareil d’analyse dont la limite de détection est 0,01 ppm. J’essaie quand même d’analyser un inconnu à 0,005 ppm….ouf!

      Les mesures d’anomalies pour la période 1999 – 2014 ont été effectuées par plusieurs organismes. Voici les résultats obtenus pour chacun:

      UAH = 0.17
      RSS = 0.24
      Hadcrut3= 0,41
      Hadcrut4 = 0,45
      GISS = 0,55
      NCDC = 0,57

      POURQUOI CROYEZ VOUS QU’IL Y A TANT DE DIFFÉRENCE ENTRE CHACUN DES ORGANISME??

      P.S: Évidemment, comprendre cela nécessite un minimum de connaissances en statistiques.

      Robert

      • jenrevienpas dit :

        Si vous avez la réponse du à vos connaissances supérieures dites nous le !

      • Avez vous remarqué que les  »Verts » et compagnies veulent des réponses qui sont des certitudes. Ils sont incapables de se remettre ne question comme tout bon scientifique. C’est la raison pour laquelle les adeptes des  »Verts » ont besoin de Gourous. S’ils se pose des questions, c’est facile, le gourou leur dira la vérité incontestable et le meilleur sera le plus menteur ! Dans ce domaine comme dans d’autre…, il nous faut se servir de sa tête. Par exemple…, il y a une dizaine d’années, il y a eu près de 30 grosses tempêtes tropicales. Les Suzuki et compagnies crièrent à tout ceux qui voulait les entendre :  »Voici…, cela est dû au réchauffement climatique » ! L’année suivante il n’y eu que quelques tempêtes…, moins de 5. Croyez le ou non…, les Gourous se sont tu ! Je ne sais pas pourquoi mais il me vient cette chanson québécois en tête ; Ma gang de malade….. vous êtes don oùùùùù ???

      • Reynald Du Berger dit :

        Je fréquente régulièrement les écoles secondaires et note que les élèves ont horreur de l’incertitude, des choses en sciences qu’on ignore, et que leurs manuels scolaires reflètent cette attitude. Je n’ai rien vu dans aucun de leurs manuels leur exposant les choses qu’on ne connait pas ou pour lesquelles on n’a pas de réponse en sciences de la Terre, en physique ou en biologie. On ne leur enseigne pas la démarche scientifique ni la manière dont les connaissances scientifiques sont produites et publiées. Comme beaucoup de jeunes chercheurs, ils croient tous que « si c’est publié dans une revue à comité de lecture, et pis repris dans notre manuel, ben… ça doit être la vérité ». Ils n’ont aucune idée par exemple des énormes intérêts $$$$$$ que représente l’hypothèse du RCA pour les chercheurs réchauffistes et tout ce que ces chercheurs font pour que le bon peuple docile et subventionneur continue de croire en ce RCA et qu’il continue d’avoir peur. Ils croient que tous les chercheurs sont honnêtes, ils ont un angélisme qui me surprend encore.

  118. jenrevienpas dit :

    Robert

    vous parlez beaucoup du 0,7 C en 134 ans , mais pourquoi vous ne parlez pas du delta T depuis 1960 ? …..qui est presque aussi important

  119. jenrevienpas dit :

    http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/2014/9

    2014 semble bien mal partie pour arriver à vos prédictions de baisse de la température R. Duberger. Et peut-être que la ‘pause’ n’était qu’illusion ? comme les marches d’un escalier.

    Le pire c’est que certain climatoseptique dise que c’est quinze ans de pause et d’autres vont jusqu’à dire 20 ans de pause, mais en même temps il nous dise que c’est 1998 qui a été la plus chaude (alors que c’est 2010, 2005 et 1998 qui ont été dans cette ordre les plus chaudes).

  120. Robert dit :

    Bonjour Reynald;

    L’Union Européenne vient de décider que d’ici 2030, elle baisserait les GES de 40%. Ils ne vont utiliser que les énergies renouvelables. Mais, que vont – ils prendre pour remplacer les centrales au charbon, au pétrole, nucléaires? Les centrales hydroélectriques…ils n’ont pas de rivière? L.énergie solaire…trop couteux. Les vire-vents…peu efficaces (25%).

    ENCORE DE LA PETITE POLITIQUE pour plaire à la petite go-gauche Européenne.

    Robert

  121. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    23 octobre 2014 à 9:37

    « Si vous avez la réponse du à vos connaissances supérieures dites nous le ! »

    Lisez mes posts portant sur la précision et la justesse et vous allez comprendre. Ces fluctuations sont dues aux incertitudes dans ces types de mesure (l’écart-type…)!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Je crois que les différences d’anomalies de la température moyenne pour la période 1999 à 2014 (que vous avez cités) entre chacun de ces organismes viennent du nombre de stations et de leurs répartitions géographiques tous simplement. Est-ce que Keven confirme cette affirmation ?

      Ce serait plus productif pour tous le monde que JP Chabot nous montre son intelligence par des propos mieux appuyés au lieu de juste prétendre l’être plus Int…!!!

      • jenrevienpas dit :

        en complément de mon dernier commentaire

        http://static.berkeleyearth.org/memos/examining-the-pause.pdf

        Dans cette article il montre des anomalies des différents organismes bien différents des chiffres que vous avez cités. Donc je remet en question vos chiffres Robert, vos sources.

      • Jean-peux-plus…, qu’avez vous contre les gens intelligents qui sont capable de raisonner par eux même. Vous me faites penser à des adeptes d’une petite religion chrétienne en train de s’obstiner sur le point virgule qui ne devrait pas être à cet endroit dans un texte et de ce fait, change la signification de l’exposée. Vous pouvez vouloir me censurer mais cela ne changera rien à la réalité scientifique et le verbe restera le verbe.

      • Reynald Du Berger dit :

        Je vais dans les écoles justement pour inciter les jeunes à se questionner, à douter et à remettre la science officielle, celle politiquement officielle et surtout politiquement $$$$$$$ correcte pour les scientifiques réchauffistes, car elle est correcte parce que censurée par des « comités de lecture » (sic) . Quand Keven dit « la science » en parlant des scientifiques réchauffistes les oreilles me plient et mes poils se dressent. Et l’ONU incite les citoyens de la Terre à faire taire les climato-sceptiques. C’est votre science? c’est pas la mienne.

      • Bonjour Monsieur Du Berger, à 12:25 h. je répondais à jenrevienspas en changeant son nom pour Jean-peux-plus. Le travail que vous faites est pour moi extraordinaire et jamais je ne mettrai en doute vos travaux. Vous avez le courage de dénoncer Goliath et tel David…, vous gagnerez. Quand je parle de science…, je parle vraiment de science. Quand j’entend des gens comme les  »Verts » parler de science je dis non Monsieur…, vous, vous parler de Pseudoscience !

  122. Monsieur Du Berger, à votre commentaire du 24 oct à 10:02 h. je vous encourage à dénoncer davantage les adeptes du RCA. La population moyenne ne connait pas tout les millions que les  »Verts » font avec toutes ces pseudo études sur le réchauffement climatique !

  123. jenrevienpas dit :

    à JP chabot. Votre dévotion à M. Duberger ressemble à celle d’un disciple à son gourou et c’est ce que vous dénoncez … c’est ironique.

    vous dites ne pas vouloir être censuré mais en même temps vous voulez me dénigrer et me faire taire… c’est vraiment ironique …

    Vraisemblablement vous avez un combat, un agenda et votre science, mais sans pouvoir énoncer vos points et vos sources.

    J’en reviens pas

    Note : sur ce site je pose souvent des questions ou relève des failles des écrits des climatoseptiques, mais je n’ai pas souvent de réponses, de faits vérifiables.. plus souvent qu’autrement ce ne sont que des opinions.

    • jeanrevienpas, il est vrai que j’émets des opinions. Je suis un citoyen québécois qui a voyagé et travaillé dans le grand Nord du Québec et du Canada. J’ai donc vu ces grands espaces enneigées. Quand on me dit qu’il y a un réchauffement climatique dangereux pour l’humanité, je me dit qu’il y a des idiots qui n’ont jamais vue la Nature de près et voir la réalité vérifiable…, ils se base sur des (opinions) faites par des gens des villes qui restent dans leurs maisons bien chaudes. Donc…, mes opinions sont plus près de celle de Monsieur Du Berger que celle d’un illuminé tel les Verts !

  124. jenrevienpas dit :

    Depuis quand les changements climatiques serait dangereux dans des endroits ou les populations sont faiblement peuplées par exemple le nord Québecois ?

    Le risque sera le plus grand dans les zones urbaines, c’est à dire dans les villes, les mégapoles. Mais il y a aussi des risques pour l’agriculture et cela touche tout le monde.

    Vous êtes rapide de nommer idiot quelqu’un qui n’a pas la même opinion que vous… mais sans vérifier.

    Vous pensez que les écologistes notoires n’ont pas été constaté par eux même les impacts environnementaux de nos actions, vous êtes très forts. Mais vous vous avez constaté que l’humain n’a pas d’impact sur le RCA, basé juste sur votre opinion,…. bravo !!

    • À Jenrevienpas…, Vous avez remarqué, j’ai mi un majuscule à votre nom ! Quand j’émets une opinion, je le fait à partir de mes propres observations, de mon expérience et des étude que j’ai fait sur les sujets concernés. Par exemple, quand je regarde un reportage à Radio-Canada et que je voie la vedette du documentaire nous dire qu’il est présentement dans une grande baie en Antarctique, en automne, et qu’il passera l’hiver à cet endroit pour faire des études sur le climat et qu’il a peur que les glaces brise son bateau les mois qui vont suivre. Après quelques mois, il communique avec Radio-Canada et avec surprise il dit que la baie n’a pas gelée et que c’est la preuve qu’il y a réchauffement ! Or…, quand je voie de pareil scénario monté de toute pièce, mon expérience me dit qu’il n’y a rien de crédible dans un pareil documentaire. Les  »naïfs » qui veulent y croire le peuvent…, mais les gens intelligent comme moi en sont incapable ! Pour ce qui est de mon opinion…, je la préfère à celle d’illuminés tel que vous qui voulez développer l’idée de l’eschatologie dans la population ignorante dans le domaine du climat et je dis oui…, bravo à l’équipe des sceptiques de nous donner leurs points de vues scientifiques !

  125. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    25 octobre 2014 à 11:49

    Voici mes sources, tout est là! (UAH, RSS, Hadcrut3, Hadcrut4, GISS, NCDC). Il y a même un graphique qui résume tout. Avec votre histoire de « Berkeley », qu’un dénommé « Youppi » m’a déjà posté..(.Assez bizarre. )…Vous pouvez aller vous rhabiller. Toutes mes valeurs sont bonnes, je les ai vérifiées!

    http://climate4you.com/

    Robert

  126. Le champ de l'abstraction dit :

    Est-ce que G.H Larouche suit toujours ce billet?

  127. Robert dit :

    Reynald;

    Avez vous lu dans le journal de Québec de ce matin. Stephen Guilbault qui a dit que le projet Trans-Canada ne se ferait pas. Incroyable…Pendant combien de temps est-ce que les Québécois vont se laisser manger la laine sur le dos par cette gang de verdoyants? J’espère que Couillard va se tenir debout!

    Il y avait des perles dans le journal de ce matin. Il semblerait que le gouvernement s’apprêterait à nous forcer de jeter nos poêles à bois sous prétexte que ceux-ci émettent des produits polluants. Ils mentionnent les produits émis par la combustion du bois (qui existent dans toute forme de combustion et qui sont habituellement rapidement dégradés dans l’atmosphère). On sera forcé d’acheter les poêles des écologistes.

    Ils sont en train de mettre la table comme ils ont fait pour l’inexistant réchauffement climatique. Imaginez, cala fait 400 ans que l’on se chauffe au bois au Canada.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, j’habite à la campagne au bord de la Montmorency, et c’est pas eux qui vont m’empêcher de chauffer mon foyer (très efficace car c’est un insert) et qui crée tellement une belle ambiance. Ils vont voir de quel bois je me chauffe. Le gouvernement doit couper les vivres à ces parasites de sociétés pour vaincre ceci et protéger cela, les greenpeace et Équiterre… tous des parasites suçant l’état, vivant de la peur et de la culpabilité qu’ils entretiennent chez leurs concitoyens. Ce sont pour la plupart d’anciens traîneux de godasses dans les facs de sciences molles de Laval ou de UQAM, qui ne se trouvent pas de job ailleurs, ce ne sont jamais des scientifiques ou des ingénieurs.

      • Robert dit :

        À propos de ces polluants (poêle à bois) qui sont émis lors de la combustion du bois et autres. Est-ce que ces emmerdeurs public ont une idée des milliers de tonnes de ces polluants émis par un seul feu de forêt…leurs arguments (que tous les ignorants achètent) ressemblent en tout point aux arguments des réchauffistes.

        Robert

      • Bravo Monsieur Duberger pour vos deux derniers commentaires. En résumé je dis OUI…, nous devrions sortir dans la rue pour dénoncer les manipulations des pseudo environnementalistes. Le problème c’est que la population laisse toute la place à ces pleutres comme vous dites car elle doit prendre le temps pour travailler et survivre. De plus, les  »Pseudo Vert » ont réussi à s’infiltrer dans les médias et aux seins du Gouvernement. Ils s’amusent comme Larrons en foire ! Les gens les plus intelligent le savent mais ils ne réagissent pas…, ils laissent faire. Ils devraient regarder le film : Les Témoins.

  128. Robert dit :

    Reynald;

    Ces parasites semblent avoir leurs entrées au gouvernement. Je pense même qu’ils passent par les assurances. Il y a des compagnies d’assurance qui imposent de remplacer les chauffe-eau à tous les 10 ans. Ils pourraient tout aussi bien nous forcer à remplacer notre poêle à bois et notre cheminée. Ces pleutres ont réussi à faire interdire les nouveaux système de chauffage au bois sur toute l’ile de Montréal…Les Québécois ont tout gobé sans dire un mot. Je me demande si nous ne devrons pas nous aussi sortir dans la rue pour défendre nos droits.

    Robert

  129. G. H. Larouche dit :

    Robert,

    « Ces parasites semblent avoir leurs entrées au gouvernement. »

    Comme je vous le disais, il ont gagné… et pas à peu près.

    Non seulement ils ont leurs entrées au gouvernement, mais ils ont les journalistes à leurs pieds.
    Phil Couillard est en attente des instructions du pape Stephan Guilbeault pour savoir si le pipeline peut se faire.

    Et à part ça, il lui faudra demander à la Californie, s’il peut s’acheter une plus grosse limousine.

    C’est là qu’on en est rendu!

    • Monsieur Du Berger, en réponse à votre dernier commentaire, cela en dit gros sur l’intelligence collective de notre population. Une nouvelle religion est née, la symbolique du  »VERT » !!! Pourtant il y a environ 40 ans, ici au Québec nous avons jeté à la poubelle nos religieux fanatiques, menteurs et manipulateurs, sans aucun sentiment de culpabilité et, aujourd’hui, nous avons collectivement de la difficulté à faire la même chose avec nos Pseudo Verts Manipulateurs ! Je me pose la question : Est-ce que les humains sont assez intelligents pour résonner par eux même ou ont t’ils besoin de Gourous tel Suzuki et Guilbeault ???? Nos Caves de québécois n’ont pas réagi quand nous leur avons annoncé que nos  »Verts » étaient responsables de 5 sous le litre d’essence à partir de janvier ! Oui…, il y a de quoi à se poser de sérieuse question !

    • Robert dit :

      Gilles;

      Je suis d’accord en bonne partie avec vous. J’ai encore espoir que lorsque l’argent va parler, les gens vont réagir. Regarder ce qui s’est passé aux USA. Obama s’est fait tasser pas à peu près. Je pense qu’Obama devra approuver le projet Keystone …suite aux élections de mi-mandat. Ces échoterroristes essaient de tout bloquer (Trans-Canada, Rabaska, Anticosti…). J’ai hâte de voir, en Janvier, comment les bons Québécois vont réagir à l’augmentation de 5 cents le litre d’essence pour financer l’inutile bourse du carbone?

      Robert

  130. G. H. Larouche dit :

    Robert,
    .comment les bons Québécois vont réagir à l’augmentation de 5 cents le litre d’essence pour financer l’inutile bourse du carbone? »

    Sans savoir de quoi il est question, 50% d’entre eux diront « Ben j’pense que çaa du bon sein… de toutes façons jprend l’aatobus. »

    Ils sont pathétiques, les bons Québécois!

  131. G. H. Larouche dit :

    Robert,

    N’as tu pas trouvé étrange que youppi, tipouceenbas et jenrevienpas, tous des adorateurs de Berkeley University, ont en outre comme point commun d’avoir des noms commun (sans majuscule) comme nickname? Est-ça qu’ils enseignent à Berkeley?

  132. Robert dit :

    Gilles;

    Ces trois individus parlent du même coté de la bouche  » youppi, tipouceenbas et jenrevienpas, » Je me demande des fois, si ce n’est pas le même individu?

    P.S: Les réchauffistes sont en train de changer les graphiques. Les 18 ans sans réchauffement…Ça les fatigue!

    Robert

  133. G. H. Larouche dit :

    « Je me demande des fois, si ce n’est pas le même individu? »

    Reynald devrait être en mesure de nous dire ça?… Par les adresses IP?

    • jenrevienspas dit :

      Vous et Robert êtes vous en mesure de commenter les informations retrouvées sur le site de Berkerley. Pas juste des opinions, des commentaires scientifiques.

      Ce qui vous fatigue le plus avec les auteurs de ce regroupements scientifiques c’est que certains étaient climatoseptiques (comme Richard Muller) et que maintenant il a reconnu les causes et les effets du RCA.

      Je me souviens encore de commentaires émis par les climatoseptiques de votre genre qui disaient voilà quelques années, avant que Berkerley Earth ne sorte leurs résultats, que ceux-ci démoliraient la théorie du RCA alors qu’au contraire ils l’ont renforcies.

      autres commentaires à R. Duberger:
      Je me suis tappé votre chronique radio et j’ai rétrouvé les mêmes commentaires … toujours le même radotage, non appuyé sur des faits scientifiques. Par exemple : Parler du réchauffement climatique en faisant seulement références à l’évolution de la température de l’atmosphère pour une période choisie précisément. Dire que vous êtes géologue et ingénieur…. je ne me reconnais pas dans vos propos.

      • Reynald Du Berger dit :

        « non appuyé sur des faits scientifiques »…. qu’ai-je dit dans cette chronique qui n’est pas appuyé par des faits? un exemple?
        le fardeau de la preuve est aux réchauffistes, pas aux sceptiques.. qui eux doutent, ils n’affirment pas comme vous le RCA sûr à 95%. Prouvez-moi donc ce RCA et la catastrophe si on n’y fait rien.

        « pour une période choisie précisément »… de 1998 à maintenant peut-être? eh bien quoi? ça stagne depuis 18 ans… zavez pas mios le nez dehors? c’est un fait « scientifique » basé sur les observations, pas sur des proxies ou des divagations … ça vous cause problème?

      • Robert dit :

        @jenrevienspas
        9 novembre 2014 à 10:36

        Vous arrangez les choses à votre manière:

        Muller a bel et bien totalement réfuter la théorie du bâton de Hockey de Mann!

        http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_A._Muller

        Selon UAH la température a augmenté de 0,17 oC depuis 1960. L’augmentation est de 0.24 oC pour RSS, 0,41 oC pour le groupe Hadley. Mais 0,54 oC pour GISS et NCDC pour une myenne de 0,33 oC. Depuis 18 ans, la température est stable à toutes ces valeurs!

        Robert

        P.S: Ce bâton est la base même de votre théorie du réchauffement. Il est à la base du fameux 280 ppm qui perdurait (selon vous et vos acolytes) avant la venue de l’ignoble ère industrielle. Vous savez cette ère qui a fait faire un bon prodigieux à l’humanité…sois dit en passant!

      • Monsieur Du Berger…, avec un seul style…, genre Témoins de Jéhovah qui ont peur, naïvement de la fin du monde. Certes ces gens sont gentils mais ils ont la naïveté de l’enfant de 10 ans ! C’est ce que je voie chez tous les  »environnementaleux » ! Les adultes équilibrés doivent penser en adulte…, pas comme de petits enfants qui croient au Père Noël !!!

      • Reynald Du Berger dit :

        Jean-Pierre, ces naïfs qui croient au RCA, à la montée accélérée des océans « jusqu’à 2 m et ce avant la fin du siècle  » leur serine leur gourou Tisseyre ave3c la peur dans la voix, sont comme les enfants qui croyaient à l’enfer . Sauf que c est la même peur, toujours motivée par l’ignorance de la science et surtout par un total manque d esprit critique et de scepticisme. Ils croient tout ce que raconte la télé de radio-canada. Voilà pourquoi je continue ma croisade contre l ignorance, L’obscurantisme et la peur. Mais on est de plus en plus nombreux. De plus en plus de grands noms de la science du climat font leur coming out … il y a de plus en plus de sceptiques qui ne se laissent pas remplir, et de moins en moins de réchauffistes naïfs, ignorants et donc apeurés.

      • Merci pour votre commentaire de 10:33 h. J’espère que plus de citoyens comme moi oseront s’impliquer même si nous n’avons pas de longues formules pour expliquer nos points de vue. Je crois que le gros non sens, ici comme ailleurs, est le bien venue.

  134. G. H. Larouche dit :

    Robert,

    « Les réchauffistes sont en train de changer les graphiques. Les 18 ans sans réchauffement…Ça les fatigue! »

    Ils changent les graphiques à la lumière des commentaires des sceptiques. Quoi de nouveau?

  135. jenrevienspas dit :

    1998 à 2013 : 16 ans

    ET NON 18 Années !!! pas fort le prof …un fait scientifique WOOOOW

    si vous prenez 1999 comme point de départ, il y a augmentation.
    si vous prenez 1997 il y a aug.
    si vous prenez 1990 aussi il y a augmentation T atmosphérique.

    et 2014 sera comment dans cette tendance ?

    votre affirmation est fausse puisqu’il faudrait que pour votre période de référence les océans ne seraient pas réchauffés, les glaciers n’aient pas fondus, le permafrost pas diminué, le niveau des océans pas augmenté, etc…. POUR VOTRE Période de référence !!!!

    OUi j’en reviens pas,
    vous méritez un gros pouce en bas et
    je ne dit pas YOUPPI !!!

    • Reynald Du Berger dit :

      « votre affirmation est fausse » Elle est vraie et je vous mets au défi de me prouver qu’elle est fausse. Prouvez-nous que la température moyenne globale a monté régulièrement au cours 18 dernières années.

    • Reynald Du Berger dit :

      @G.H. Vous avez raison, vérification faite des IP, ces Youppi, jeanrevienspas et tipouceenbas sont une seule personne…. avec une seule opinion et un seul style.

  136. Robert dit :

    @Youppi, jeanrevienspas et tipouceenbas

    Vous devez vous trouver l’air intelligent, maintenant…LOL

    Robert

    • Robert…, Le but de ces gens c’est de manipuler au maximum les populations mondiales qui ignorent comment fonctionne la Nature dans son ensemble. Ils font d mal aux populations mais les plus naïfs d’entre eux ne le savent pas. Dénonçons !

  137. jenrevienpas dit :

    en 2003 MULLER a critiqué la courbe de MANN.

    et en 2012 il a écrit:

    On July 28, 2012, he stated, « [G]lobal warming [is] real …. Humans are almost entirely the cause.

    Il a le mérite d’avoir changer d’idée après avoir analyser toutes l’information disponible.

    C’est tout le contraire de ce que je lis de votre petit groupe !!

    Vous ne faites plus la différence entre 16 et 18 ans. Vous ne faites plus la différence entre 1995 et 1998. C’est toute pareil pour vous ?

    Allez voir le graphique suivant et dites moi sans rire qu’il y a une tendance stable de plateau depuis 18 ans (1995) !!

    Allez vous échouez encore aussi lamentablement votre examen !

    Vous êtes sérieux quand vous affirmez que la décennie 90 est pareil à la décennie 2000 ?

  138. Robert dit :

    @jenrevienpas
    10 novembre 2014 à 8:47

    À plusieurs reprises, j’ai tenté de vous faire comprendre le bon sens par l’utilisation d’arguments scientifiques…par des calculs statistiques etc. Malheureusement vous ne semblez rien comprendre. À mon avis, vos connaissances scientifiques sont très limité. Il n’y a personne de notre groupe qui est arrivé avec votre stupide graphique en escalier…Seulement vous. Des graphiques comme vous en présentez régulièrement, il y en a des milliers. Tous vos semblables s’acharnent à modifier les échelles de ces graphique dans l’espoir de bien faire paraitre leurs théories du réchauffement. Que vous le vouliez ou non, la troposphère est stable en température depuis 18 ans…Même le GIEC l’admet. Ne voyez vous donc pas que vous êtes dans le champ? Je vous donne un conseil: Remplacez vos graphiques par des données. Vous réaliserez alors combien il est difficile de tricher!

    Robert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s