Des indulgences vertes au Zoo de Granby

Publié: 25 août 2011 dans Uncategorized

Dans mon enfance, la foi catholique n’était pas seulement propagée dans les églises, mais il y avait aussi les missionnaires qui allaient porter la bonne parole, la dispersaient sur le Globe. Ils allaient donc en Chine , en Afrique, fonder des missions et souvent des écoles et dispensaires, car ces braves hommes et femmes, se sentaient non seulement un devoir d’évangélisation mais aussi d’éducation et de compassion. Il ne serait jamais passé dans l’esprit de ces courageux et généreux missionnaires de rançonner ceux qu’ils convertissaient à leur religion pour les péchés commis avant leur baptême, en sollicitant des dons.

J’ai publié mon premier billet sur les indulgences vertes que des chercheurs offrent de vous vendre afin de racheter votre péché carbonique, évidemment jamais complètement expié. – ça s’appelle les indulgences récurrentes, comme autrefois il y avait les indulgences partielles et les indulgences plénières-

Une lectrice de ce blogue a pris les photos qui illustrent ce billet au cours d’une visite au Zoo de Granby – cliquez pour agrandir- . On offre au visiteur de compenser son péché carbonique au moyen d’un don qu’il dépose dans le tronc du carbone boréal, tout comme il y avait autrefois à l’entrée de l’église,  le tronc des pauvres et celui pour l’achèvement de la restauration de l’église. Il y avait aussi l’ange-merci, qui inclinait la tête quand vous déposiez une pièce. Admirez donc le tronc de ces chercheurs astucieux: une image stylisée d’une épinette qu’on vous offre de planter pour racheter votre péché carbonique. Une indulgence pas tellement bon marché – si vous consultez leur tableau des tarifs- mais qui vous épargnera des années de purgatoire environnemental, et surtout… vous donnera bonne conscience, cette paix intérieure qu’on ressentait en sortant du confessionnal, la paix de l’ame. Ça s’appelle maintenant la paix verte. Selon la distance sur laquelle vous aurez conduit votre voiture pour vous rendre au zoo, la faute à racheter a son prix. Le zoo verse lui-même son aumône généreuse de 4 200$ par année soi-disant pour compenser les déplacements automobiles de ses employés.

Le calcul de la somme qu’on vous suggère de verser pour obtenir votre indulgence (qui est, soulignons-le, un pardon partiel et temporaire, qui doit  être sollicité et donc renouvelé annuellement à l’instar de celui du zoo) est grossier car il ne tient pas compte de la consommation de votre véhicule.

Mon dernier safari en Namibie et Botswana m’a appris, du moins si j’en juge par la taille de leurs déjections, que les éléphants étaient de formidables émetteurs de gaz à effet de serre. Pourquoi ne fait-on pas payer à ceux du zoo de Granby qui pètent le plus, leur péché carbonique flatulent? – d’autant plus cher que le méthane est un GES beaucoup plus efficace que le CO2 de nos voitures-.

Je crains que ce genre de tronc se multiplie désormais dans la  nature québécoise. Chaque événement auquel vous vous rendrez en voiture deviendra prétexte à cette lucrative quête verte, à cette vente d’indulgences qui ne sont pas bon marché. À vous de décider si vous êtes un pécheur carbonique et  vous soumettez alors au catéchisme vert.

À quand  un téléthon carbonique?

commentaires
  1. Je ne crois pas être un pêcheuse carbonique verte. Et je ne succomberai pas non plus. Les éléphants je les aimes bien mais de loin et encore de plus loin s’ils sont pas des pétards mais des pèteux. Moi qui ai le nez fin. Je préfère encore les GES des autos que les GES des éléphants. Ca doit pas être drôle en Afrique. Je me demandais aussi pourquoi les Africains étaient aussi noirs. Tu viens de me donner la réponse. JE vais me contenter de les regarder sur le canal Evasion. Et puis un éléphant ça trompe énormément. Non merci pour moi. Quelle belle occasion de déconner un peu.

  2. […] Des indulgences vertes au Zoo de Granby « Le blogue de Reynald Du Berger. Tags: Le blogue de Reynald Du Berger Akova blog | Bicycles Falardeau | Blogue de Midi Jazz | Blogue de Nicole Simard | Blogue du Festival d'été de Québec | Burp | Choux de Siam | CKRL | Culturils | Dominic Bellavance | Du cyberespace à la cité éducative | FEQ | Francis Desharnais | Francis Vachon photographe | Gilbert Lavoie | L'art quotidien | La marge | La Musicographe | La récréative | LCB | Le blog de Phlppgrrd alias Philippe Girard | Le Blogue de Limoilou | Le blogue de Nicolas Houle | Le blogue de Reynald Du Berger | Le blogue à Steph | Le carnet de Sophie Imbeault | Le mot du Cinephiliaque | Les Quatre Saisons | Librairie Vaugeois | livingthelivelife | Lévis urbain | Mario tout de go | Patwhite.com | podcast | Pour la suite… images et mots | Quebecspot Média | Québec t'aime | Québec Urbain | Sciences dessus dessous | Steve Deschênes | suggestions quotidiennes | Summer au pays des caribous | Synchro Blogue – Sandra Bellefoy | Voix de faits Blogue de combat | Vol de mots | […]

  3. G.H. Larouche dit :

    Ne serait-il pas plus simple de ne pas aller au zoo de Granby, et donc de ne pas commettre le péché carbonique.

  4. Reynald Du Berger dit :

    Les troncs du carbone boréal sont-ils limités aux zoos comme les troncs des pauvres l’étaient jadis aux églises? Quelqu’un sait-il s’il y a des troncs du carbone boréal dans les autres zoos du Québec comme St Félicien ou l’Aquarium de Québec?

  5. Raymonde Hamel dit :

    Des troncs du carbone boréal au zoo: c’est le comble de la manipulation. Et dire que plusieurs se laisseront prendre afin d’alléger leur conscience. Tous les moyens sont bons pour  »sensibiliser » les honnêtes gens. De plus, quel pourcentage des sommes perçues serviront à la plantation d’arbres, de conifères ou autres? J’invite donc ceux qui ne sont pas encore « pécheurs carboniques » à ignorer ces troncs et si cela peut vous influencer je vous suggère cette maxime fort connue: DANS LE DOUTE… S’ABSTENIR! (Rions un peu): et pour les pécheurs carboniques, pour votre pénitence vous écrirez 5 fois cette phrase: Je suis honteux d’avoir déversé du CO2 en utilisant ma voiture pour me rendre au zoo de Granby.

  6. Isabelle Robillard dit :

    Ayant habité le Plateau pendant plus de 10 ans, j’ai fréquenté des parents à l’éthique verte très développée. Certains d’entre eux déploraient l’existence même de zoos, clamant haut et fort que jamais ils ne feraient de telles sorties avec leurs enfants. Bien qu’ils reconnaissaient que le zoo de Granby faisait beaucoup d’efforts pour améliorer les conditions de vies des bêtes, ils en avaient beaucoup contre le fait de maintenir des animaux en captivité.

    J’imagine que le zoo de Granby, comme tous les autres établissements du genre, sont très sensibles à cette frange de la population et ont vite compris qu’il fallait montrer patte blanche (disons verte dans ce cas-ci).

    Ainsi, j’imagine qu’en mettant en évidence cet arbre, ils ont vu une opportunité de montrer leur bonne conscience et leur sensibilité à l’environnement. On sait que les groupes de pression environnementaux sont très « plogués » sur les médias mainstreams traditionnellement à gauche et donc traditionnellement ouvert à toutes leurs récriminations. 4200$ par année pour acheter la paix, c’est somme toute une aubaine. D’autant plus qu’on peut toujours refiler cette dépense dans le prix d’entrée. C’est donc le pauvre parent qui, finalement, fera une contribution involontaire. Peut-être aussi, est ce une dépense que le zoo peut déduire de ses impôts (contrairement au parent sensible qui aura mis un peu d’argent dans le tronc).

    Ça me fait beaucoup penser aux bars et discothèques qui paient la mafia en échange d’une relative immunité.

    On appelle ça un racket de protection.

  7. crioux dit :

    Si les écolos ont tellement peur du CO2, qu’ils arrêtent de respirer et de faire des enfants.

    Le CO2 est une gaz qui est infime dans l’atmosphère 0,054%, même s’il a déjà été 6 fois plus élevé à l’ère des dinosaures, ça reste un « trace gas ».

    Combien de ce minime pourcentage est dû à la respiration animale? Combien à la respiration des plantes (durant la nuit)? Combien est dû seulement à la respiration humaine, soit plus de 6,8 milliards dindividus? Il y a plusieurs sources mais en moyenne, il semble que l’humain exhale un peu moins de 1 kg de CO2 par jour.

    Donc 6,8 milliards d’humains sur terre, collectivement vont émettre 6.8 milliards de kg par jour, ou 6.8 millions de tonnes métriques par jour. Dans un an, ça fait 2.482 milliards de tonnes de CO2 produit seulement par la respiration humaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s