LA VINDICTE POPULAIRE

Publié: 13 septembre 2014 dans Uncategorized

lapidationUn homme est renversé par une voiture de police, puis succombe à ses blessures. Ses amis sont choqués et sortent dans la rue avec des pancartes condamnant les policiers. Un père infanticide assassine ses deux enfants sauvagement et avec rage. On le remet en liberté en attendant son procès. Le peuple gronde. On en entend de toutes les couleurs sur le système de justice canadien, sur le rôle du juge, le choix des experts et les sentences bonbons. Pour bien des gens, quelqu’un qui tue avec 44 coups de couteau doit mériter au moins 88 ans de prison ferme. On compare souvent d’ailleurs la légèreté de nos sentences à la sévérité de celles de nos voisins du sud.

Malgré ses imperfections, je continue cependant de croire en notre justice canadienne. Imaginez un instant qu’on procède par sondage pour condamner ou innocenter ce père, ainsi que décider de la sentence. À ce qu’on entend dans les médias sur la vindicte populaire, cet individu mériterait rien de moins que la peine capitale. Le processus du choix des experts est certes perfectible. Le juge a aussi comme rôle de ramener sur la voie, les jurés qui auraient tendance à s’y écarter. Ainsi il doit les mettre en garde contre la tendance naturelle de certains a faire prévaloir leurs émotions sur la raison.

J’étais à Ispahan un vendredi il y a de cela plus de 10 ans. On y avait organisé sur la place la lapidation d’un condamné. Le condamné est ligoté, recouvert d’un drap et enterré dans le sable – jusqu’à la taille pour un homme, jusqu’à la poitrine pour une femme- car le code criminel de l’Iran dit que le condamné est libre s’il peut sortir du trou par ses propres moyens. Il y a quand même un fond d’humanité dans ces exécutions barbares. On tient la foule à une distance « respectable »  du condamné par un ruban policier – comme s’il s’agissait d’une épreuve sportive dont les distances sont précisées par une fédération sportive- Arrive ensuite un gros camion qui déverse les pierres, dont la taille est précisée dans le code criminel de l’Iran : pas trop grosses afin de ne pas tuer trop rapidement, mais suffisamment pour blesser sérieusement. La foule s’empare alors des cailloux et les lance sur la fragile silhouette blanche du supplicié, en poussant des cris stridents et sauvages. Le drap devient de plus en plus rouge, puis la silhouette s’affaise. C’est le silence. C’est terminé et chacun rentre chez-lui, comme après un match sportif, où il ne peut y avoir qu’un perdant. Cela se déroule dans un pays où le degré de scolarisation des femmes est supérieur à celui des Québécoises et où on trouve moins d’analphabètes qu’au Québec.

À entendre certains commentaires Québécois contre la justice canadienne, et à constater la montée de l’islam en un pays comme le Canada, pourtant occidentalisé et civilisé, mes craintes de voir s’installer ici la charia avec sa vindicte populaire, ne seront jamais complètement apaisées. La justice canadienne est perfectible, mais je la préfère à celle de bien des pays.

commentaires
  1. Michel Bellemare dit :

    Je pense que l’on caricature, en invoquant la justice par sondage, ou le risque de lynchage comme dans les films de cowboys, par comparaison à la sagesse «raisonnée» de notre justice.

    Je pense que l’émotion a le dos large, et qu’on l’oppose trop facilement et de façon erronée à la raison dans ce cas-ci (Guy Turcotte). Il ne s’agit pas ici d’émotion, mais de capacité de prendre en considération la réalité (qui comprend énormément plus de variables, que l’ensemble de la jurisprudence et des articles du code criminel). Le public ici ne se laisse pas mener par ses émotions… mais tient compte de faits ignorés par le juge André Vincent dans l’affaire Guy Turcotte.

    Des faits comme:
    a) On a caché au jury le caractère froid et calculateur de Turcotte, négociant la possession de livres de «Harry Potter» avec Isabelle Gaston, des semaines après l’assassinat de ses enfants «sous l’emprise du lave-vitre».

    b) La maladie mentale de Guy Turcotte (le rendant irresponsable de son crime), a guérie spontanément, sans que Turcotte ne prenne aucune médication ou ne subisse aucun traitement à Pinel.
    Les troubles mentaux (sévère dépression) ne sont réapparus… que lorsque Turcotte a su qu’il aurait un autre procès. Et c’est pour cette dépression qu’il prend des antidépresseurs… pas pour soulager sa conscience du meurtre de ses enfants.

    Ce n’est pas de l’émotion, c’est le fait de prendre en considération des faits, qui mènent à la conclusion que Turcotte est un être froid, manipulateur et calculateur.

    Le juge arriverait à la même conclusion, s’il n’était pas soumis à une observation fragmentaire et codifiée de la réalité.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Je pense que l’on caricature,.. » allez en Iran, la Perse!! vous verrez si on caricature, un pays civilisé… vous pensez sérieusement que le Québec est à l’abri de cela? écoutez ces « éclairés » québécois parler sur les lignes ouvertes… ça ne vous fait pas peur? « Moé j’tel pendrais par les couilles » etc…ça vous donne pas froid dans le dos de savoir que pour un Turcotte il y a mille tis-clins justiciers commme ça ici?

  2. Je suis bien d’accord avec vous Monsieur Du Berger, un bon pourcentage de québécois d’origine se comportent comme ces barbares du Moyen Orient. Ils veulent  »La » vengeance et ne s’intéressent pas à la justice. Le Dr Turcotte par exemple qui a tué ses enfants…, est perçu pour certains comme un assassin de sang froid. Selon eux il aurait planifier ces meurtres dans une logique mathématique en tenant compte de toute les variantes. Bref…, ce n’est pas intelligent comme réflexion. Je n’ai pas participé au procès mais je ne voie pas les choses comme ces québécois vengeurs. Je crois que Turcotte était un individus naïf, qui n’avait pas prévu que son mariage se briserait après que quelques années de mariage. Oui…, pour lui le mariage était pour toujours…, il l’avait promis quelques années auparavant à son épouse chérie et vice-versa. Je sais que c’est fou de croire à de pareilles sornettes mais Turcotte le croyait. Quand il se réveilla cocu, avec le risque de perdre ses enfants, sa maison et les biens qu’il avait pu amassés jusqu’alors…, il a perdu tous ses repaires et il est devenu carrément fou et à cette instant, il a tué ses propres enfants ! Quelle tragédie ! Or…, le verdict du premier procès a tenu compte de tous ces facteurs et Turcotte a été tenu non criminellement responsable et ceci était juste comme jugement ! La punition de Turcotte est le fait qu’il a tué les enfant qu’il aimait dans un moment de folie !

  3. Robert dit :

    Il y a une femme dans la ville de Saguenay qui a empoisonné ses trois enfants. On en a parlé mais pas tant que pour Guy Turcotte…Elle a été libérée en attendant son procès Serais-ce que le poison c’est plus acceptable que l’arme blanche. En plus, Turcotte était un individu à l’aise financièrement…Ce défaut ne passe pas au Québec!

    Le Québec est difficile à comprendre. Prenez l’exemple des trois musulmans de Montréal qui ont tué leurs 3 filles et leur mère, mais qui ont fait l’erreur de le faire en Ontario…Vous me comprenez?

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      « Serais-ce que le poison c’est plus acceptable que l’arme blanche.? » poser la question c’est y répondre. Ce sont les mêmes émotifs qui crient au meurtre à l’injustice devant un petit blanchon de Bardot, tué sur la glace d’un coup de batte de baseball mais qui se réjouiraient devant un hideux dragon des iles Commodore assommé avec la même batte. La madame du Saguenay a deux atouts que le médecin n’a pas: elle est une femme et elle a utilisé du poison.

  4. Robert dit :

    Cela me fait aussi beaucoup penser à la tragédie de Lac-Mégantic qui a couté la vie à 47 personnes. Lorsqu’on écoute beaucoup d’individus, pour ceux-ci, il est absolument impossible que des syndiqués …N’AIENT TOUT SIMPLEMENT PAS FAIT LEUR JOB et que la cause soit aussi banale que cela. Il faut que ce soit des gros (La compagnie MMA, le gouvernement Fédéral (*))…sous prétexte que la tragédie est grosse.

    La femme qui a empoisonnée ses 3 enfants, pour ces même type d’individus qui peuplent le Québec, était une pauvre femme dépressive. On cherche presque à l’excuser comme on cherche aussi à excuser Harding et cie…Mais Turcotte est considéré comme un gros…lui, y fait pas pitié. Donc on lui fesse dessus!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      émotions… émotions… cela vous étonne que ce soient les mêmes Québécois émotifs qui se laissent émouvoir et endormir par des chercheurs de mauvaise foi $$$$$$$ et des médias qui entretiennent la nouvelle $$$$$$ du mythe climatique? sans nouvelle et banquise fondante, ^pas de $$$$$ ah! $$$$$$$ + peuple ému st surtout effrayé = la poule aux oeufs d’or qu’il ne faut pas tuer. Ya des chercheurs, des politiques et médias qui ont compris ça depuis longtemps. À qui le mythe profite?

    • À qui le mythe profite ? Je suis toujours surprit de voir tant de gens naïfs embarquer dans cette galère ! C’est comme si le peuple faisait la ligne pour démontrer à tous qu’ils ont un gros 55 de QI !

  5. Robert :
    « Mais Turcotte est considéré comme un gros…lui, y fait pas pitié. Donc on lui fesse dessus! »

    Turcotte est le meurtrier avéré de ses deux enfants qu’il a sauvagement poignardé lors d’ une crise de rage jalouse envers sa femme, qui s’était trouvée un nouveau chum. Et vous vous demandez pourquoi il n’inspire aucune empathie à personne? Vous êtes sérieux

    Ce gars là! Cardiologue… en attente d’un nouveau procès pour alourdir sa peine… me glace le sang. Et pourtant je ne suis pas d’une nature frileuse.

    Je rétablirais la peine de mort, juste pour ce genre de cas: de meurtriers avérés.

    • Si vous êtes sérieux Monsieur Larouche…, soyez patient, un homme ou une femme courageuse assassinera Turcotte bientôt. ! À ce moment là…, justice sera faite et la population du Québec sera heureuse !

  6. Reynald Du Berger dit :

    « Turcotte est le meurtrier avéré de ses deux enfants qu’il a sauvagement poignardé lors d’ une crise de rage jalouse envers sa femme, qui s’était trouvée un nouveau chum. Et vous vous demandez pourquoi il n’inspire aucune empathie à personne? Vous êtes sérieux  »

    Robert est sérieux… et Turcotte a posé le geste qu’il reconnait avoir posé…il a posé un geste… et c’est toi Gilles qui ensuite interprète le geste comme étant « sauvage, scabreux… – ya même des tis-clins qui ont dit « crapuleux »- et à la suite de ton interprétation, tu en rajoutes avec ton verdict. 47 ou 48 coups de couteau = 47 ou 48 ans de prison ferme pour ce « salaud », cet « éceurant ». Si ce « salaud » est encore inscrit au Collège des médecins, je lui confie ma santé… les yeux fermés. J’ai pas de médecin de famille et j’ai besoin d’un gars comme lui! On peut-tu faire confiance à notre justice canadienne? et foutre la paix à ce gars-là?

    • J’ai suivi l’affaire Turcotte dans les Média. Je n’ai pas été exposé à toutes les informations comme les membres du Jury. Eux ont eu l’ensemble des informations car ils ont entendu et vu tous ces gens qui ont témoigné dans ce procès, y comprit Turcotte. . Moi je n’ai que des bribes. Les jurées en sont arrivé à la conclusion que Turcotte n’était pas criminellement responsable ! Le Jury n’a pas de raison pour sauver Turcotte mais après ce qu’il a vu et entendu…, il est arrivé à la conclusion que cet assassin était innocent de son crime ! L’humanité dans son essence la plus parfaite, a rendu jugement…, et a jugé Turcotte innocent de ce crime ! Donc, dans notre état de droits, Turcotte est libre ! Les méchants sont ceux qui lui veulent du mal. Eux doivent être jugé pour les raisons qui les poussent à vouloir la vengeance. Peut-être sont-ils trop sots pour voir la réalité de cette triste tragédie ! En ce qui me concerne…, Turcotte doit être libéré !

      • Robert dit :

        Moi aussi j’aurais aimé voir Turcotte condamné. Mais, ce n’est pas ce qui est arrivé. J’ai toujours tendance à comparer cette affaire avec celle de Cathy Gauthier qui a empoisonné ses 3 enfants. Pourtant, elle avait l’ai d’une belle sainte-nitouche et avait tous les signes de l’innocence. Pourtant, le Jury l’a déclaré coupable!

        La vindicte populaire aurait probablement acquitté Gauthier mais aurait condamné Turcotte…Les gens ont tendance à baser leur jugement sur l’horreur du crime!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        émotions… les « canadiens français n’ont pas d’opinions, ils n’ont que des émotions » a dit le grand Wilfrid, et Gilles le confirme. 47 coups!!!! ou 48? il s’est acharné… yé encore plus salaud qu’un simple meurtrier… y savait c’qui faisait.. l’éceurant! et il est cardiologue en plus!!! un menuisier, une femme de chambre poserait ce geste… ça serait beaucoup moins grave….

        bon!

        on peut-tu lui foutre la paix? j’ai besoin d’un médecin!!! si vous connaissez le email de Guy Turcotte et s’il est membre du Collège… svp mettez-le en communication avec moi.

      • Jean-Pierre,
        Et si je vous disais que le jury a été privé d’informations que le public a pu lire dans les journaux? Ça change votre idée? Les jurées en ont su moins que le public…

      • Reynald Du Berger dit :

        enfin un débat sur le sujet de mon billet… ca nous change des changements… …………. climatiques.

      • Monsieur Larouche…, si vous m’affirmer que la vérité dans l’affaire Turcotte, vient des journaux…, Je commence à réfléchir. Vous avez bien raison…, nous pouvons faire confiance aux journaux et rejeter du revers de la main les juges et la pseudo justice ! Je commence à comprendre la réalité québécoise et sa Justice collective😉

  7. Reynald,
    Mort par injection léthale. C’est tout! Good grief!
    47 ou 48 coups de couteau? Il ne mériterais pas que quelqu’un se compromette pour sa disparition.
    47-48 ans de prison? Tu veux rire : 47-48 siècles plutôt…

    Il est cardiologue et si je considère ça dans la balance, ce n’est pas parce que le crime est plus grave à cause de ça. C’est juste qu’on peut présumer qu’il n’a pas eu une vie de bum qui pourrait expliquer sa déchéance.

  8. Robert,
    « La vindicte populaire aurait probablement acquitté Gauthier mais aurait condamné Turcotte…Les gens ont tendance à baser leur jugement sur l’horreur du crime! »

    Pour ce que j’en sais, la vindicte ( dans ce cas la rumeur ) a condamné Cathy Gauthier et Guy Turcotte.

    Est-il moins horrible d’empoisonner trois enfants que d’en poignarder deux? Il me semble que oui, pour ce qui est de la forme, mais pour ce qui est du résultat, c’est 1,5 (3/2) x fois horrible.

    • Jean-Pierre,
      « nous pouvons faire confiance aux journaux et rejeter du revers de la main les juges et la pseudo justice ! »

      Ce n’est pas ce que j’ai dit ou pense. J’ai lu (dans les journaux) que Turcotte avait refusé de partager les frais d’enterrement des enfants avec sa femme. Et que le juge a refusé que ce soit porté à la connaissance de jurés.

      Si c’était vrai (qu’il a refusé), alors je considère que les jurés ont été manipulés. Parce que c’était une information importante.
      Si c’était faux, alors c’est moi qui c’est fait manipuler.

      C’en est rendu qu’on ne sait plus qui croire!
      Pour avoir lu de nombreux jugement, oui je crois que la justice québécoise est perfectible. Elle dépend beaucoup trop de la compréhension spécifique du juge.

      • Monsieur Larouche, sur ce détail je suis d’accord avec vous. J’ai lu cette infos dans les journaux moi aussi. Mais je n’ai pas perçu la même chose que vous car je me suis dit au préalable que Turcotte, pour avoir commis un geste aussi horrible, devait être fou ! Donc le juge avait probablement perçu aussi cette folie et il a caché cette infos aux jury. Il a laissé le jury le découvrir lui même. Vous savez…, refuser de payer l’enterrement des ses enfants dans une situation comme la sienne, c’était de la folie !

  9. Robert dit :

    Reynald;

    « émotions… les « canadiens français n’ont pas d’opinions, ils n’ont que des émotions » a dit le grand Wilfrid »

    Il y a aussi l’ignorance d’un grand nombre. Notre propre système d’éducation cultive cette ignorance. Justement, dernièrement, je parlais avec un jeune de 20 ans qui a son secondaire 5. Imagine, il n’a eu aucun cours de Chimie, de Biologie etc…Juste un peu de physique qu’il avait choisi comme cours complémentaire. C’est déprimant. On ne développe plus le raisonnement comme on le faisait anciennement. Comment veux-tu que des gens portent des jugements éclairés?

    Robert

  10. Robert dit :

    Reynald;

    « enfin un débat sur le sujet de mon billet… ca nous change des changements… …………. climatiques. »

    Tu as raison, mais, toute cette histoire de CHANGEMENT CLIMATIQUE a presque remplacé le sempiternel discours sur la SOUVERAINETÉ du Québec!

    Tu as juste à écouter RDI pour réaliser comment ceux-ci vilipendent Stephen Harper parce qu’il n’est pas allé à New-York!

    Lorsqu’on s’y arrête, on réalise que la façon dont les Québécois traitent l’histoire de Turcotte et le fameux RCA se ressemblent…Le problème c’est qu’il n’y a pas assez d’individus, au Québec, qui sont capable de se faire leur propre opinion, basée sur la logique et l’acquisition de solides connaissances. La majorité a plutôt tendance à répéter ce qu’ils entendent. C’est de cette façon que le Québec a élu 50 poteaux orangés lors d’une certaine élection!

    Robert

    • Robert…, quand je vois aller Harper concernant le gros problème climatique, Je ne peux m’empêcher de l’aimer. Il passe son message sans dire un mot…, il dit au monde :  »Ne vous en faites pas car tout ceci ce est de la foutaise ». Monsieur Couillard qui représente le Canada à New York, dit haut et fort que le Québec est le territoire le moins pollué au monde et du même souffle les  »Verts » nous obligeront à payer, nous québécois, 5 sous de plus le litre, le carburant que nous utiliseront dans quelques semaines. Y a t’il une logique ???? Il n’y a pas de logique mais Philippe Couillard ose en parler publiquement comme s’il disait au peuple…, réveillez vous bande  »tabarnak » !!!! J’ose espéré qu’au Canada…, il y a de plus en plus de politiciens éveillés qui n’oseront pas appeler leur chien Kyoto !

  11. normand dit :

    En 2011, les 11 jurés ont estimé que Guy Turcotte n’était pas criminellement responsable parce qu’ils ont été convaincus par les psychiatres experts de la défense qu’il subsistait un doute raisonnable à l’effet qu’il était «en rupture de contact avec la réalité»…

    Au moment de leur verdict, pensaient-ils que, peu de temps après, les psychiatres experts de Guy Turcotte allaient obtenir une libération sous prétexte qu’il n’était pas déséquilibré et qu’il avait toute sa tête ?

    Critiquer le verdict des jurés est une chose… constater l’apparente incohérence du système dans la suite des événements en est une autre !

    Selon moi, la comparaison des cas Guy Turcotte VS Robert Latimer est une démonstration éloquente des sanctions difficilement justifiables de notre système judiciaire à l’occasion.

    • Libérer un assassins par un jury ce n’est pas bien de la population. De plus, l’assassin lui même a admis avoir commis ces meurtre sordide. Dans cette affaire Turcotte…, nous du grand publique…, devons aller plus loin dans raisonnement. Nous pouvons nous dire à nous même :  »Turcotte » a voulu se venger de son épouse par jalousie etc etc et encore etc. ! Mais si il y avait une autre réponse ????

    • normand dit :

      En 2009, dans le cadre du procès de Francis Proulx, le psychiatre expert de la défense, Louis Morissette, s’est fait prendre à avoir exprimé son évaluation basé sur des témoignages qu’il n’a jamais écouté…

      Trop souvent, on a l’impression que dans le domaine des psychiatres experts c’est ; « dis moi qui te paie et je peux prédire ce que seront tes conclusions »…

      Est-ce que des psychiatres experts nommés par la cour diminuerait le cynisme de la population face au système judiciaire ?

    • normand dit :

      Qu’est-ce qui alimente la vindicte populaire et le cynisme ???

      En cherchant « multirécidiviste alcool au volant » sur google, il ne m’a fallu que quelques minutes pour retrouver quelques exemples récents !

      Terry Gravel, multirécidiviste de l’alcool au volant,
      a tué Johanny Simard, 15 ans, sur la route 172 à Saint-Ambroise…

      Jaques Lehoux, multirécidiviste de l’alcool au volant,
      a tué Michaël Blais, 16 ans, sur la route 112 à Disraeli…

      Martin Roy, multirécidiviste de l’alcool au volant,
      a tué Vanessa Grant, 21 ans, sur la rue de la Faune à Québec…

      Alain Morneau, multirécidiviste de l’alcool au volant,
      a tué Mathieu Thibeault, 15 ans, sur Père-Lelièvre à Québec…

      Roger Walsh , multirécidiviste de l’alcool au volant,
      a tué Anee Khudaverdian, 47 ans, à Montréal…

      etc…

      Ainsi, des citoyens meurent parce que notre système judiciaire a estimé, à tort, que ces MULTIRÉCIDIVISTES méritaient d’être en liberté…

      Quand j’étais jeune, je croyais que l’on allait en prison pour ce que l’on avait fait… mais la nouvelle norme semble plutôt être d’excuser le passé et d’évaluer notre capacité à ne pas recommencer… et à ne pas rererecommencer… et à ne pas rererererererererecommencer… !!!

      Peut-être que les technologies du genre « bracelets GPS et caméra vidéo » pourront aider notre système judiciaire imparfait à s’améliorer.

      • Reynald Du Berger dit :

        votre remarque sur le multirécidivisme vaut pour les crimes sexuels et l’alcool au volant, mais pas pour les crimes passionnels comme le cas Turcotte.

      • normand dit :

        Oublions, pour un instant, la notion de doute raisonnable qui prévaut dans le système judiciare et tournons nous vers l’évaluation du risque au meilleur de notre connaissance :

        Guy Turcotte a manifesté le désir de se remarier et de fonder une nouvelle famille ! Dans l’éventualité où ce projet se matérialiserait, mon niveau d’inquiétude pour la sécurité de ses éventuels nouveaux enfants est de 9.9/10…

        M. DuBerger, quel serait votre niveau d’inquiétude à vous ?

      • Reynald Du Berger dit :

        il a tué ses deux enfants dans les circonstances que l’on connait. Je ne l’ai pas rencontré, ne lui ai jamais parlé, ni à lui ni à aucun de ses proches, ni à son avocat, ni aux psys qui l’ont évalué…. ni au juge ni aux jurés… Voilà pourquoi je me garde de tout jugement à son sujet. La justice a été rendue et je suis satisfait car elle a été rendue dans le stricte cadre des lois actuelles. Il y a des gens que cela dérange? il y a alors les voies normales de la démocratie pour cela.. des lois ça n’est jamais immuable. Voilà ma sentence. Qu’on lui fout la paix!

  12. Robert dit :

    @normand :
    23 septembre 2014 à 1:42

    Je suis en gros d’accord avec vous sauf que le premier problème de ces multirécidivistes de l’alcool au volant est leur alcoolisme. Il faudrait peut-être songer à soigner ces alcooliques. Les mettre en prison ne servirait à rien puisque tôt ou tard ils vont en ressortir. Lorsque ces individus ont un verre dans le nez, ils perdent tout sens des responsabilités. Ils ne conduiraient pas s’ils n’ont pas bu. Demandez à un ivrogne qui commence à boire s’il prendra le volant après 10 verres. Il vous répondra surement qu’il ne conduira pas. Mais, malheureusement, et c’est là le problème…Il va conduire même après 10 verres. Il n’y a qu’une seule solution pour ces individus…Cesser complètement de boire. Il existe des organismes comme les AA qui peuvent leur être d’un grand secours. Amener un alcoolique à cesser de boire n’a rien à voir avec le système judiciaire!

    Robert

    • Robert,
      « Le problème c’est qu’il n’y a pas assez d’individus, au Québec, qui sont capable de se faire leur propre opinion, basée sur la logique et l’acquisition de solides connaissances. »

      Je ne suis pas d’accord. Les Québécois sont suffisamment intelligents pour tenir des raisonnements logiques. Le problème se trouve plutôt au niveau de l’acquisition des connaissance, i.e. les infos dans les journaux.

      L’opinion de quelqu’un ne peut être meilleure que les infos sur laquelle elle est basée.

      Les journaux ont une responsabilité bien plus grande que ce que la plupart des gens croit.

      Je ne sais pas pour vous, mais quand je lis dans les journaux un article relatif à mon domaine d’expertise, j’y constate souvent un paquet d’erreurs pas évidentes, qui me font réaliser que l’auteur ne connaît absolument rien à la question. Et je réalise alors, du même coup, que si je ne connaissais rien au sujet, je ne réaliserais pas que c’est de la bullshit cet article.
      Et c’est une des raisons qui explique pourquoi, les gens sont généralement mal informé.
      La plupart des journalistes écrivent sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas. Et il ne s’agit pas seulement de la rubrique des potins.

      • Robert dit :

        Gilles;

        Je suis obligé de vous donner raison . Si les gens en général ne sont pas capable de se construire des opinions solides c’est souvent en raison de la maudite mauvaise information, souvent incomplète qu’ils reçoivent (C’est le bout que j’aurais du mettre). Dans mon cas, en vieillissant, j’ai appris à filtrer toute ces informations et à ne pas tenir compte de tout ce qu’elles rapportent. Je me base maintenant sur mes expériences personnelles (professionnelles), mais surtout ma logique.Lorsque j’étais jeune, j’adorais Charles Tisseyre. ..Avec les années, j’ai découvert jusqu’à quel point ce gars là était biaisé dans ses commentaires et qu’il taisait des faits importants pour être sur que ses idées passeraient bien. Comme vous, ll m’est aussi souvent arrivé d’écouter un reportage sur un sujet que je connaissait bien et de réaliser que la manière dont celui-ci était rapporté était totalement erronée.

        Robert

  13. Normand,
    « En 2011, les 11 jurés ont estimé que Guy Turcotte n’était pas criminellement responsable parce qu’ils ont été convaincus par les psychiatres experts de la défense qu’il subsistait un doute raisonnable à l’effet qu’il était «en rupture de contact avec la réalité»… »

    « À ce compte, tout un chacun peut se taper une rasade de lave vitre avant de tuer ses enfants »
    Et si le truc se propage, on rajustera la sentence. C’est comme ça que ça marche l’affaire justice au
    Québec?

    • normand dit :

      Pourtant, en matière d’alcool au volant, le fait d’être en rupture de contact avec la réalité avec un taux de .35 n’est pas accepté comme défense puisque la notion de s’être «autointoxiqué» prévaut !

      • Reynald Du Berger dit :

        le crime de l’alcool au volant n’est pas comparable au crime passionnel. Le conducteur sait les risques qu’il prend et les peines qu’il encoure. Il en est tout autrement de l’amant jaloux ou éconduit. Aucune comparaison possible entre ces jurisprudences.

      • normand dit :

        M. DuBerger, je trouves intéressant que, instinctivement, vous qualifiez le cas Guy Turcotte de « crime passionnel »…
        À moins que je ne sois dans le champ, il me semble qu’en défendant un verdict de non responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux basé sur une «rupture de contact avec la réalité», on élimine la notion de « crime passionnel »…

      • Reynald Du Berger dit :

        un crime passionnel peut très bien être commis par un gars qui souffre de troubles mentaux… la passion n’est pas l’apanage des gens équilibrés.

  14. Robert dit :

    Il m’arrive de penser au Juge Delisle qu’on a condamné à 25 ans de prison sous des preuves circonstancielles que je qualifierait de faibles. Aucune empreinte, aucune preuve d’ADN, seulement quelques déclarations à la police et aussi le fait qu’il avait une maitresse. Il est en outre tombé sur un procureur très habile. En plus, on a refusé de lui permettre d’avoir un second procès. Juste le fait qu’il n’a pas témoigné en raison d’une erreur de jugement de lui-même ou de son avocat devrait autoriser un autre procès (Il a 80 ans, je crois). C’est bizarre, personne ne s’est porté à sa défense….Est-ce parce qu’il était juge?

    Cette affaire me fait beaucoup penser à l’affaire Coffin (qui a été pendu). Le gars n’avait pas témoigné sur les conseils de son avocat…il l’a payé de sa vie!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      à l’époque de Coffin, la justice était expéditive. Rappelez-vous Sault-au-Cochon, le procès a duré qq jours seulement et on les a ensuite pendus.

      • Robert dit :

        C’est vrai que les deux affaires peuvent difficilement se comparer. Cependant, elles se comparent juste en raison du fait que dans les deux cas l’accusé n’a pas témoigné pour sa défense. Que serait-il arrivé si Coffin et Delisle avaient témoignés?
        Je pense que Delisle a été victime de l’affaire Turcotte.

        Robert

  15. Reynald,

    « un crime passionnel peut très bien être commis par un gars qui souffre de troubles mentaux… la passion n’est pas l’apanage des gens équilibrés. »

    La passion est bien beau mot pour décrire l’impulsion. Ça se résume comme suit: Je l’aimais. J’étais en tabar…! Sul coup j’ai pas pu m’empêcher…

    C’est quoi ça? De l’impulsion sous le coup de la passion? Certainement… Votre Honneur!

    • Monsieur Larouche, en lisant votre commentaire su l’coup je vous ai donné un pouce en haut mais à l’instant ou je l’ai fait je me suis dis…, mais calin de bin…, les choses sont plus complexe que cela. Parfois il peut y avoir perte de conscience d’avec la réalité !

  16. G. H. Larouche dit :

    Jean-Pierre,

    Shit! Je viens encore de perdre contact avec la réalité. J’espère que je n’ai offensé personne!

    Reynald,
    Lorsque Turcotte va retourner en prison dans l’attente de sa parodie de procès, auras-tu toujours une confiance inconditionnelle en la justice canadienne?

    • Monsieur Larouche…, bien sûr que je le savais😉 Pour ce qui est de la justice…, vous savez…, l’égalité des plateaux de la balance qui symbolise la justice, est-ce vraiment parfait. Je me dis qu’avec 12 jurés les risque d’erreurs sont plus faibles mais il y a quand même possibilité d’erreurs ;-(

      • Jean-Pierre,

        Turcotte a une première fois été trouvé non coupable à cause d’un perte de contact avec la réalité. Vous ne trouvez pas que c’est un peu trop facile.

        La justice est là pour protéger la population, pas seulement se protéger elle- même (sauvegarder l’apparence de justice).

        Apparemment, il serait un excellent médecin, lorsqu’il reste en contact. Et c’est le psy. Morissette, cet éminent menteur avéré, qui le cautionne moralement, même pas financièrement!

        Allons donc, vous avez confiance? Vous avez confiance en quoi?
        Qu’il ne retueras pas ses deux enfants?

  17. Jean-Pierre,
    « Vous pouvez toujours le retirer (votre pouce haut), mettez donc un pouce bas,si le cœur vous en dit, ça retirera votre pouce haut. »

    Mon commentaire se voulait littéral: vous pouvez changer votre vote, i.e. Annuler un pouce haut, en revotant avec un pouce bas. Le saviez-vous?

    • normand dit :

      Gilles,

      Je partages totalement votre point de vue…

      Si vous avez une fracture du bras, la radiographie le prouvera.
      Si on prétends que vous avez perdu contact avec la réalité… ça se prouves comment ?

      Connaissez-vous l’expérience menée par le Psy David Rosenhan en 1973 ?

      Lisez ceci… vous allez vous régaler !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Expérience_de_Rosenhan

      • Reynald Du Berger dit :

        la psychologie et la psychiatrie sont des sciences inexactes. Il peut donc en résulter des erreurs de diagnostic. Faut-il pour autant appliquer un « principe de précaution? » Ce principe est souvent invoqué pour empêcher la mise en oeuvre d’un projet qui pourrait avoir des effets néfastes sur l’environnement… on ne peut évaluer avec précision les conséquences, donc il n’y aura pas de projet. C’est une attitude stupide. Si on l’applique dans le cas de Turcotte on peut le faire dans un sens comme dans l’autre. On ne peut l’évaluer avec certitude, donc on le déclare innocent, ou on le condamne à mort. Malgré les erreurs possibles, je continue de croire en la justice canadienne… mieux vaut un coupable en liberté qu’un innocent pendu. Cela vaut pour Turcotte comme pour tous les autres.

  18. normand dit :

    Le terme «sciences inexactes» me semble un peu léger puisque l’expérience de Rosenhan a démontré que des simulateurs habiles ont réussi à berner les Psy dans 100% des cas !!!

    Avec un résultat de 0/100, peut-on encore appeler ça une science ?

    Et ce, sans tenir compte du fait que le Psy a toujours un diagnostic qui est, comme par hasard, favorable à celui qui le paie.

    «… on le déclare innocent ou on le condamne à mort… ???»
    «… mieux vaut un coupable en liberté qu’un innocent pendu… ???»

    Même reconnu SAIN D’ESPRIT et COUPABLE, Guy Turcotte serait comdamné à 25 ans, probablement libéré au 1/6 de sa peine et son temps d’incarcération compterait pour le double…

    • Reynald Du Berger dit :

      on peut discuter longtemps sur l’exactitude des sciences psy, mais ce qui me décoit, c’est cette passion, et surtout, cette haine que cette histoire a engendrée chez les tis-clins: 48 coups de couteau!!! = au moins 48 ans de tôle!!…le salaud! l’écoeurant!!! pis médecin cardiologue en plus!!! et avec de $$$$ … pauvres tis-clins, que de l’émotion!!! aucune raison . Je me réjouis que la justice ne soit pas confiée à ces tis-clins justiciers!!! Quel carnage on aurait chez les pédophiles, car imaginez le plaisir que ces tis-clins éprouveraient si on leur rentrait un fer chauffé à blanc dans l’anus pour les punir ces pédophiles, comme en France on infligeait au roi homosexuel!!. j’espère que la justice ne sera jamais influencée par ces tis-clins de la vindicte populaire, sinon, on se retrouvera en pays musulman avec la lapidation et au moyen-age avec la roue…les tis-clins justiciers au Québec, sont plus nombreux que les Turcotte… et j’ai peur.

  19. Reynald,
    Si je ne me sens pas visé, c’est probablement parce que je suis le plus con de tes tis-clins justiciers.
    Mais avoir des idées arrêtées sur l’administration de la justice, ne fait de personne des justiciers.
    Les justiciers agissent, ils ne placotent pas.
    Or donc, à ce compte, puisque Turcotte est encore vivant, il doit y avoir plus de Turcotte que de justiciers, même tis-clins.

    • Reynald Du Berger dit :

      Gilles, on peut avoir son opinion sur la justice, mais ici, dans cette affaire, je crains, et il ne faudrait absolument pas, que la justice rende une décision populaire, autrement dit, une décision qui plaise aux tis-clins… au peuple. Je ne suis pas compétent pour rendre un verdict dans cette cause, mais il y a des milliers de tis-clins qui eux se sentent compétents et , comme ils ont décidé « salaud!!! 47 coups!!! écourant!! médecin et $$$ en plus, lave-vitre, il savait ce qu’il faisait la charogne! » tu vois le résultat? si on confiait la justice à ces tis-clins? je préfère le juge et le jury et les experts aussi imparfaits soient-ils à ces tis-clins. Je crains car tous ces tis-clins gueulent dans les médias… et ils peuvent influencer la justice… la vindicte populaire!

    • Monsieur Larouche…, je crois que la  »Justice » a ses lacunes…, comme vous et moi qui sommes humain !

      • Reynald Du Berger dit :

        toute société évoluée se dote d’une justice civilisée et non pas sauvage (comme les lapideurs musulmans) , formée par des magistrats, des avocats, procureurs, jurés, experts. Les jurés sont justement là pour représenter le peuple… ils ne doivent pas représenter les tis-clins. Et le juge doit les ramener sur la voie s’ils ont tendance à se laisser emporter par leurs émotions « salaud! médecin!! 47 coups!!! etc » Bien sûr aucune justice n’est parfaite , mais oh! combien préférable à celle des tis-clins qu’on entend et lit dans les médias.

      • Oui Monsieur Duberger, quand je disais à Monsieur Larouche que la justice avait ses lacunes, je parlais de la justice dans nos pays démocratiques d’Amérique du Nord. Il peut y avoir rarement des erreurs mais comme vous dites…, vaut mieux un assassins libre qu’un innocent pendu ! Pour ce qui est de la justice des pays arriérés, elle est inexistante, la punition est écrite dans un livre arriéré et appliqué par des individus qui ont l’apparence humaine mais qui sont plus des animaux que des humains. Quand je dis animal…, je sais que j’insulte les animaux ! N’en déplaise à certains Islamistes, un individu qui coupe la tête d’un humain parce qu’il ne croit pas à son dieu fou…, ce n’est pas un humain !!!

  20. Reynald,

    « Faut-il pour autant appliquer un « principe de précaution? »
    Year! Sure! S’il y a un domaine où le principe de précaution, peut et doit légitimement être appliqué, c’est bien en matière de la justice qui oppose les prédateurs des proies.

    On ne parle pas ici d’un hypothétique réchauffement climatique présumé problématique, qui va faire pousser le gazon plu vite que d’habitude.

    On parle d’individus dangereux, qui risquent de récidiver, aussi inopinément, qu’ils ont agis, la 1ère fois.

  21. Reynald,

    Que la justice soit influencée par le peuple, n’est que justice. C’est la justice du peuple après tout. Notre justice a des règles qui sont très loin de l’exposer à la vindicte populaire. Et il n’y a rien à craindre de ce côté. Cet éloignement de la justice, c’est ça qui est frustrant pour ces gens, qui ne jouent qu’aux gérants d’estrades, ceux que tu qualifie de tis-clins justiciers.

    Il y a des malaises avec notre justice.
    Notre justice devrait être plus proche des opinions de la population. Peut-être…

    • Reynald Du Berger dit :

      La justice doit être indépendante du peuple, sinon elle n’est plus justice, elle est alors la vindicte populaire. La barbarie des lapidations et décapitations publiques islamiques. On n’en est pas loin avec cette affaire Turcotte. La plupart des gens n’aiment pas la musique classique ni l’opéra. Heureusement qu’on ne leur laisse pas la décision sur les subventions de l’art entre les mains.

    • normand dit :

      Voici une partie du témoignage de François Tartamella dans son procès pour double meurtre :

      «… sa «voix intérieure» lui aurait plutôt dicté de s’en prendre à sa belle-fille Laurie, 13 ans. «Poignarde-la. Poignarde-la». Il l’a écoutée en tuant l’ado d’au moins 23 coups de couteau. Il a ensuite tué Emmanuelle, devant les deux enfants du couple, âgés de un et trois ans…»

      Oublions un instant le fait que les voix intérieures, ça ne se prouves pas…
      … en quoi une voix intérieure nous déresponsabilise ?

      Dites-moi de VIVE VOIX de poignarder un enfant… je ne le ferai pas !

      Avec de tels arguments, on refait le procès de Nuremberg et plus personne n’est responsable de 40,000,000 de morts !

      • Reynald Du Berger dit :

        Jeanne d’Arc écoutait aussi ses voix… et elle s’est éteinte le 22 mai 1323, 3 heures après sa mort.

  22. Reynald,
    « La justice doit être indépendante du peuple, sinon elle n’est plus justice »
    La justice ne peut pas être indépendante du peuple. Voyons dont?
    Elle est le bras que le peuple se donne pour réprouver et empêcher les mauvais comportements de certains éléments du peuple.
    Et la répression qu’exerce la justice est basé sur des principes respectant les opinions du peuple.
    Si la justice n’était pas, pour le peuple et par le peuple » ce ne serait pas de la justice, mais des chatiments dictés par un quelconque dictateur moral (code ou individu(s)).

    Tuer deux enfants en les poignardant intentionnellement (en écoutant une voix intérieure qu’on est le seul à entendre) ne revient pas au même que de les écraser à mort accidentellement en reculant dessus par mégarde avec son véhicule, en écoutant la radio.

    Mais bien sûr, que si votre véhicule est un Hummer 25l/100km, alors c’est plus grave, à cause du réchauffement climatique induit par la surconsommation d’essençe. C’est clair.

    • Reynald Du Berger dit :

      Gilles, la Justice représente le peuple mais ce peuple élit un gouvernement démocratiquement, lequel se dote d’un système formé de juristes, juges, avocats, procureurs, jurés et surtout un code criminel et civil, et des procédures. Le jury représente le peuple. les tis-clins eux ne représentent pas le peuple, ils ne représentent qu’eux-mêmes. Mais les tis-clins ne peuvent s’empêcher de s’envoyer la gueule dans les médias, avec souvent force et férocité, beaucoup d’émotion et aucune compétence en matière juridique, et c’est justement ça le danger: que la Justice se laisse influencer par les tis-clins. « 47 coups… quin toé salaud ! » et c’est pas fini … Magnota s’en vient!!! avec toute cette boucherie rouge… les tis-clins vont resurgir!

    • Monsieur Larouche…, dites mois pourquoi un homme comme moi est d’accord pour libérer Turcotte…, même si j’ai soif de justice et que dans certains cas…, je suis pour la peine de mort ???

      • normand dit :

        M. Chabot,

        Je vous reposes la question que j’avais posé à M, DuBerger… parce que je crois que la question est tout à fait légitime et pertinente du point de vue de la responsabilité sociale…

        Guy Turcotte a manifesté le désir de se remarier et de fonder une nouvelle famille ! Dans l’éventualité où ce projet se matérialiserait, mon niveau d’inquiétude pour la sécurité de ses éventuels nouveaux enfants est de 9.9/10…

        M. Chabot, quel serait votre niveau d’inquiétude à vous ?

      • Reynald Du Berger dit :

        pourquoi 9,9/10 et pas 8,5/10 ou 10/10… quelle est votre méthodologie pour arriver à ce chiffre? 47 coups de couteau divisés par 2 enfants, multiplié par 2 litres de lave vitre et multiplié par le QI de Turcotte et enfin divisé par son age = 9,9 ah oui… faudrait ben faire rentrer le salaire de ce salaud dans l’équation… doit ben y a voir moyen… cherchez encore!

      • En réponse à Normand sur le commentaire du 02 oct à 9:30h. Je suis comme Grand Galop tir-vite…, perplexe et dérouté !

      • Normand en réponse à votre commentaire du 02 oct 09;13h. Les journalistes ont dit que Turcotte voudrait d’autres enfants. Cette phrase est au conditionnelle. De plus…, Turcotte ne connait pas son avenir et ce qu’il dit est hypothétique ! Dans son délire…, que veut-il vraiment ! Si une femme veux des enfants avec lui…, un homme aussi faible, libre à elle. Cependant je ne peux pas me fier sur vous ni sur moi pour choisir qui peut avoir des enfants ou non ! Hitler l’a essayé et ceci se nommait l’eugénisme !

      • G. H. Larouche dit :

        Jean-Pierre,

        Je ne suis pas psy.
        Mais il est toujours possible qu’il s’agisse d’une perte de contact avec la réalité.😉

      • Monsieur Larouche…, à votre commentaire de 01: 10 h. vous vous trompez me concernant…, a moins que ???????

      • normand dit :

        M. DuBerger,

        concernant votre commentaire du 2 octobre 2014 à 10:31

        Avez-vous remarqué que j’ai précisé que 9.9/10 exprimait MON niveau d’inquiétude !

        Si l’utilisation d’un chiffre vous tracasse à ce point, je pourrais vous le traduire par TRÈS, TRÈS,TRÈS, TRÈS, TRÈS inquiet… tout près de l’inquiétude totale et absolue!

        De plus, j’imagines que si vous accorder une importance aussi grande à décortiquer et extrapoler les méthodologies, vous devez être drôlement intrigué par la méthodologie qui amènes le PSY expert de Guy Turcotte à affirmer qu’il n’était pas responsable de ses gestes pour cause de troubles mentaux mais qu’il devait aussi être libéré car il est sain d’esprit !

        Rappelez-moi les preuves et arguments pour expliquer son délire ?
        Quant à sa guérison miraculeuse, ils l’ont expliqué comment déjà ?

        L’absence totale de substance concernant leurs méthodologies diagnostiques vous rassures ?

        Et bien moi, ça m’inquiètes… et ce, au plus haut point !

      • Reynald Du Berger dit :

        Normand, ça ne me tracasse pas, sauf que je vous pose cette question à propos de votre cote d’inquiétude de 9,9/10 comme je pose aussi la question au GIEC qui met 95% de certitude au RCA… quelle est la méthode qui a mené à ce chiffre? et votre « très très très très inquiet » ressemble au « extremely likely » du GIEC. Je trouve vraiment démesurée l’importance accordée par les médias à cette affaire Turcotte, comparée à d’autres problèmes comme la faim et la soif dans le monde, la montée de l’islam etc… que de verbiage inutile surtout par des tis-clins justiciers qui se croient plus experts que les experts. J’ai la désagréable impression que Laurier avait raison « ils n’ont pas d’opinion, ils n’ont que des émotions »… « 47 coups de couteau!!! le salaud, crapuleux, médecin et $$$$ en plus. Suffit de boire du lave-vitre pour plaider l’innocence et blablabla… » vous n’en avez pas assez de tous ces bavardages de pseudos-expert? moi si!. et Turcotte n est rien comparé aux blablabla Magnota qui s’en viennent… gare aux plaidoyers de folie! les tis-clins vont encore montrer les dents. Savoir Turcotte en liberté me dérange moins que de savoir que tous les jours des centaines d’enfants meurent de faim à Madagascar par la dévastation des récoltes de sorgo par des nuées de locustes… mais qui s’en préoccupe?

      • normand dit :

        Jean-Pierre,

        Vous dites « … je ne peux pas me fier sur vous ni sur moi pour choisir qui peut avoir des enfants ou non… »…

        Là n’est pas la question !

        À grand coûts de publicités, la DPJ nous encourages à faire un signalement si ON A DES RAISONS DE CROIRE que la sécurité d’un enfant est ou peut être compromise par des COMPORTEMENTS manifestés par ses parents (ou autre personnes) et qui nous font croire que l’enfant est en DANGER…

        … on ne doit pas demeurer indifférent et on doit signaler… c’est ce que la société attends de nous !

        Alors, est-ce que la parole du PSY de Guy Turcotte qui vous affirmes que son client ne représentes plus un danger vous convainct ?

        Vous êtes inquiets pour la sécurité d’enfants qu’il croisera dans le futur
        OU
        vous lui foutez la paix ?

        Moi, je refuses d’être indifférent !

  23. Prise 2 :
    Tuer deux enfants en les poignardant, après s’être auto intoxiqué intentionnellement, ne revient pas au même que de causer la mort de deux personnes, en freinant brusquement sur l’autoroute pour sauver des canards.

    Il est évident que le poignardeur est un irresponsable total (et donc non coupable).

    Mais que la conductrice qui a agi irresponsablement, est entièrement responsable de l’accident (et donc coupable). Entendu, qu’hors de tous doute, elle a freiné pour tuer ceux qui la suivaient sur l’autoroute, et non pas pour protèger les canards.

    Redite-moi que je me rappelle! C’est de la justice ça?

    • normand dit :

      Gilles,

      Les médias ont rapporté le cas de Emma Czornobaj comme suit :

      «Les deux victimes prenaient place sur une motocyclette lorsqu’ils ont embouti sa voiture immobilisée.»

      VOITURE IMMOBILISÉE ???

      N’a-t-on pas l’OBLIGATION de conserver une DISTANCE SÉCURITAIRE avec le véhicule qui nous précède pour pouvoir s’immobiliser, en tout temps, en cas d’urgence ? Je n’ai pas entendu ce point important dans le traitement de la nouvelle.

      MAIS SURTOUT :

      La femme (et mère) des victimes a aussi témoigné de ce qui suit :
      « Le 27 juin 2010 en fin de journée, Paula Volikakis était sur sa moto, derrière celle de son mari et de sa fille. La femme dit qu’elle a vu son mari André Roy gesticuler, comme pour avertir quelqu’un d’un danger. »

      GESTICULER POUR AVERTIR D’UN DANGER ???

      M. Roy aurait vu la situation d’avance et enlevé au moins une main de son volant en Moto ???? Une main qui aurait dû servir à FREINER (les freins étant sur les poignées) !!!

      Loin de moi l’idée de faire porter la responsabilité sur les victimes mais il me semble, à tout le moins, que la responsabilité est PARTAGÉE !

      Personne ne doute, qu’initialement, les intentions de Mlle Czornobaj, jeune femme sans histoire, étaient nobles et elle acquiert le statut de criminelle…
      … et plein de personnes avec des intentions maléfiques sont exemptés de ce statut !

      C’est souvent en comparant des verdicts que notre niveau de confiance au système s’effrite.

      • G. H. Larouche dit :

        Normand,

        Mon avis: Responsabilité partagée! Normand vous n’êtes pas juge? Et ca se voit. Vous faites trop de sens dans vos propos. En plus, vous n’avez même pas besoin de jurisprudence.

        Pour le départage, on n’utilisera sûrement pas la Méthode à Reynald, ci-dessus.

  24. Reynald

    « la psychologie et la psychiatrie sont des sciences inexactes. »
    Mets en! Et c’est pour ça qu’elles mesurent l’intelligence aussi inexactement par le QI.

    Normand!
    Les vrais mecs ne sont pas certains 9,9 / 10, ils sont sûrs à110%, et ont donc ainsi aucune méthodologie d’évaluation à fournir.

    Jean-Pierre,
    « Monsieur Larouche…, dites mois pourquoi un homme comme moi est d’accord pour libérer Turcotte…, même si j’ai soif de justice et que dans certains cas…, je suis pour la peine de mort ??? »
    Vous aurez compris ma réponse : »Je ne suis pas psy. Mais il est toujours possible qu’il s’agisse d’une perte de contact avec la réalité. ;) »

    • normand dit :

      Gilles,

      J’avais envisagé de mettre 10/10 ou 100%, mais je trouvais que ça démontrait une fermeture d’esprit… mais c’est tout a fait vrai que 110%, ça passes beaucoup mieux !

      Un ton léger, ça fait du bien… donnes-tu des cours !🙂

    • Monsieur Larouche…, selon vous, est-ce que je peux continuer à me poser des questions existentielles ou tout laisser tomber et m’en remettre à un gourou ???

      • Jean-Pierre,
        Je ne vais tout de même pas jouer au gourou en répondant à ces questions.

      • Monsieur Larouche, je vous comprends…, répondre à certaines questions ce n’est pas intéressant surtout quand les Gourous se monte le bout du nez. Rien de plus plate qu’un gourou pour des gens comme nous n’est-ce pas ? Ils savent tout ces espèces d’ignorants ! Sincèrement je préfère un bon vieux Jury sous un système de justice Britannique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s