LA « MARCHE POUR LE CLIMAT »

Publié: 10 novembre 2018 dans Uncategorized

image

Il y a ce samedi à Montréal une « marche pour le climat ». Si des gens marchent pour une chose qu’ils appellent « le climat » , se pourrait-il qu’il existe des gens qui soient contre ce climat ? Et qui seraient aussi contre les couchers de soleil? Je suis un scientifique et si j’étais dans cette marche j’aurais des questions de nature scientifique à poser à ces manifestants qui prétendent vouloir protéger une chose laquelle je ne suis pas certain qu’ils connaissent et comprennent. Et protéger ce climat contre quoi? Ou contre qui?

La Terre n’a pas de climat. On ne peut donc pas parler du climat de la Planète. Le climat est une notion régionale et non globale. On peut en donner une définition simple en disant comme mon collègue géophysicien Vincent Courtillot, que c’est la moyenne sur une trentaine d’années du temps qu’il fait dans une région. Et ce temps qu’il fait, c’est non seulement la température, mais aussi le degré d’humidité, les vents, les précipitations, les événements météorologiques normaux ou « extrêmes » comme nous ânonnent les alarmistes.

Vous seriez probablement surpris des réponses à mon vox pop à ces manifestants si je leur posais les questions suivantes :

1- Vous manifestez pour « le climat »… c’est quoi « le climat » ?

2- Prétendez-vous qu’il est menacé? Et si oui, par quoi ou par qui et comment ?

3- Quelles sont les observations scientifiques sur lesquelles vous basez vos craintes ?

4- Comment expliquez-vous le fait que la température moyenne annuelle globale stagne ou augmente à peine depuis les 20 dernières années, en dépit du fait qu’on a émis plus de 40% de toutes nos émissions de CO2 durant ces mêmes 20 années?

5- Qu’appelez-vous « effet de serre »?

6- Quel est selon vous le « gaz à effet de serre » les plus important ?

7- La sensibilité climatique, ça vous dit quelque chose ?

Je pourrais en allonger encore pas mal et confondre la majorité de ces manifestants qui ont une grande charge émotive pour l’environnement et pensent que leur planète est en danger, mais sont incapables d’énoncer le moindre argument scientifique sur lequel ils pourraient asseoir leurs craintes (à part celui du pseudo-consensus qu’on leur serine dans les médias) …et c’est très triste. Comment des gens peuvent-ils sortir dans la rue pour manifester sur un sujet essentiellement scientifique dont ils connaissent presque rien et dont ils prétendent que leur survie et celle de leur planète dépend ?

Publicités
commentaires
  1. Alain Girard dit :

    Pour eux, pas besoin de se poser des questions, c’est indiscutable car tous les scientifiques l’affirment…😁

    Je me souviens, en troisième année, j’avais demandé au prof qu’elle preuve il y avait de l’existence de Dieu. Il m’avait dit que la preuve était l’univers qu’il avait créé…et j’ai eu droit à une rencontre avec le Père Normand, un bon Capucin qui m’a grondé et menacé des flammes éternelles si je doutais de l’existence de Dieu. Il me conseilla de prier pour sauver mon âme…un accident est vite arrivé, alors mieux vaut être prêt 😁

    La nouvelle religion est l’environnement. Crois et ferme ta yeule…

    • Reynald Du Berger dit :

      Il ne faut pas mélanger Dieu et les questions scientifiques. La science n’est pas incompatible avec la foi. J’ai des amis scientifiques chevronnés qui sont des croyants. La quintessence même de la foi consiste à croire en Dieu sans avoir la preuve « scientifique » de son existence. La foi n’est pas rationnelle et je suis très à l’aise avec cela. Il existe des choses, des concepts, des vérités qui échappent à notre raisonnement scientifique , du moins dans ce que NOUS appelons la science. Un peu de modestie ferait grand bien à ceux qui se disent athées… car l’athée dit « je sais et j’AFFIRME qu’il n’y a pas de Dieu ni de vie après la mort. – Faut être gonflé pour affirmer cela ! Le croyant , lui, affirme sa foi. L’agnostique, plus modeste dit simplement « je ne sais pas « ….

  2. Paul dit :

    Marche = démonstration

    Il y en a pour exprimer l’exaspération : les démonstrations contre le tzar ou celles conduisant à la chute de la monarchie en France.

    Il y des “marches” d’intimidation du pouvoir : l’action de nos “carrés rouges” incompris.

    Il y a des “marches de provocation” invitant la répression pour susciter la révolte.

    Il y a des “marches de ralliement” : c’est le cas de la “marche pour le climat”.
    Il s’agit ici de faire PRESSION sur le(s) gouvernement(s) par le nombre de participants, car il faut agir (dépenser) massivement et le faire tout de suite.

    Avec ces marches de pression “populaire” : les activistes gagnent et la majorité silencieuse perd.

    • Erik Beauséjour dit :

      On cré a ça a cause de la météo extrême et il nous reste 2 ans donc faut agir.

      • Paul dit :

        Donc la météo extrême, dont nous sommes responsables (nous = les hommes blancs hétérosexuels, ou aussi d’autres membres innocents du genre humain ?), nous donnerait deux ans de sursis ?
        Ça sort d’où ?
        La concentration du CO2 atmosphérique dépassait dans le passé lointain largement (par un degré de magnitude ou plus) les maigres 400 ppm d’aujourd’hui.

      • Erik Beauséjour dit :

        C’est ce qu’on me dit.

      • Georges PN dit :

        Il est désespérant de constater qu’on puisse se contenter d’un « c’est ce qu’on me dit »…

      • Paul dit :

        Hmm, vraiment seulement 2 ans, qu’ils nous accordent ces braves verts ..

        Le management fait appel à diverses technique, dont la manipulation (que l’on ne désigne jamais ainsi).
        Lors d’un séminaire, le formateur insistait que s’il passait tout droit, il fallait l’avertir à 14h42.
        J’avais demandé, pourquoi la précision à la minute près, car l’intervention prévue semblait banale.
        La réponse : en situant avec précision un événement dans le temps, on rehausse son importance.

        Voilà pourquoi on vous accorde la survie d’exactement de 2 ans, M. Erik. Ainsi la punition pour nos excès n’est plus abstraite, elle devient concrète.

        Vous avez sûrement compris de vous même que l’action verte n’a de science que l’apparence. Elle repose en entier sur la manipulation et la démagogie.

        Deux ans ?
        Faites donc la tache d’huile de votre empreinte écologique.
        Après nous, le déluge !
        Voilà la seule réponse logique à une exhortation ridicule.

  3. Georges PN dit :

    Nous avons eu la même marche, il y a 3 semaines, en France. Des amis y ont participé et je leur demandais s’ils n’étaient pas gênés d’être allés, avec leurs enfants, passer les vacances d’été en Indonésie, depuis Bordeaux, avec tout le dégagement de CO2 que cela implique. Apparemment, cela ne leur posait pas de problème métaphysique…

  4. Paul dit :

    Le prof se questionne : “.. se pourrait-il qu’il existe des gens qui soient contre ce climat ? ..”

    Ensuite il postule que le climat est l’amalgame de clichés météorologiques instantanés dans un lieu donné : “.. ce temps qu’il fait, c’est non seulement la température, mais aussi le degré d’humidité, les vents, ..”

    Alors, il s’en suit, que l’on peut être contre le climat en pissant contre le vent.

    Aussi longtemps que les climato-alarmistes contrôlent l’agenda et que la rectitude politique toute-puissante impose la pensée unique, c’est exactement ce que l’on est réduit à faire avec les conséquences que l’on sait.

    En d’autres mots, si le prof était de la marche et il tentait de relancer le débat d’idées, tout supérieur scientifiquement parlant qu’il soit, au mieux il se ferait traiter de demeuratus, ou lyncher pour apaiser la Gaïa et ses supporters.

  5. rtremblay dit :

    Vous auriez du y aller à cette marche si vous ne comprenez pas les raisons qui poussent les gens à prendre un samedi après midi de leur temps pour sortir !

    Vous devriez poser des questions au gens ordinaires qui y étaient, des vrais questions pas des questions techniques que les gens ne comprennent pas.

    Vous auriez pu aussi poser des questions scientifiques à des scientifiques présents à cette manifestation, car il y en avait plusieurs aussi. Quand il y a 50 000 personnes et plus qui sortent ainsi ça vaut la peine de s’informer avant de présumer des opinions comme vous le faites.

    Quand 160 000 personnes et plus (de tout horizon) signent « le pacte de la transition » il me semble que le message est on ne peut plus claire.

    Qu’est-ce que ça peut bien vous faire à vous qu’une bonne partie veuillent un environnement de meilleur qualité ?

    Quand je vois les climato-septiques se cacher derrières des artistes qui osent sortir pour ne pas agir, je me demande qu’elles sont leurs agendas ? Est-ce qu’ils ont des pipelines à protéger ?

    • Reynald Du Berger dit :

      « des vrais questions pas des questions techniques « ………….. j’adore !! …. autrement dit vous me reprochez de tester les connaissances scientifiques (techniques) sur le climat de ces marcheurs sur la science derrière la raison pour laquelle ils marchent ! …..eh oh ! je vous rappelle qu’ils prétendent marcher POUR une chose qu’ils appellent LE CLIMAT !!! ça vous dit qq chose le climat ? et vous M. Tremblay, pouvez-vous répondre à ces questions « techniques » comme vous dites… …spontanément… comme je pose aux gens de cette marche… sans aide de google ?

      je n’ai aucun intérêt contrairement à ces artistes qui doivent se créer une image de « sauveurs de planète » .. . toute personne avec intérêt$$$$$ comme des chercheur$$$ politiques$$$$ ou média$$$$ n’a aucune crédibilté, car dès que vous avez un intérêt à ce discours alarmiste, vous n’avez aucune crédibilité. Et non.. je ne reçois aucun $ d’aucune pétrolière,, pas plus que mes amis Friends of Science de Calgary.

    • Paul dit :

      “.. si vous ne comprenez pas les raisons qui poussent les gens à prendre un samedi après midi de leur temps pour sortir ! ”

      Je me suis hasardé ci-haut : c’était bien une marche de pression populaire pour inciter les pouvoirs publics à agir ?
      J’avais dit aussi, lorsque des intérêts particuliers et des activistes atteignent leurs buts, la majorité silencieuse perd.

      “Quand 160 000 personnes et plus (de tout horizon) signent « le pacte de la transition » il me semble que le message est on ne peut plus claire.”

      Plus prosaïquement, je m’attendrais à rencontrer 159163 d’hypocrites qui se donnent la bonne conscience, car pour la très grande majorité de nos concitoyens, parler d’un problème remplace le devoir de comportement responsable.

      “ Qu’est-ce que ça peut bien vous faire à vous qu’une bonne partie veuillent un environnement de meilleur qualité ? ”

      Moi aussi j’en veux un – un environnement de meilleure qualité et cela inclut aussi l’aspect visuel de la nature sauvage, sans ajouts artificiels, dangereux pour la faune forestière.
      À BAS LES VIRE-VENTS MONSTRUEUX ET INUTILES !
      Je ne veux pas sentir les effluves de pot dans l’air, lorsque je promène ma chèvre urbaine dans un parc.

      “Quand je vois les climato-septiques se cacher derrières des artistes qui osent sortir pour ne pas agir, ..”

      Cette tournure de phrase accusative présume la lâcheté des uns laissant les tartistes mener leur lutte à leur place.
      Ces gens n’ont jamais épousé les vues balancées de ceux qui ne se précipitent pas aux conclusions concernant le climat et qui tentent de bien comprendre les tenants et les aboutissants.
      Les tartistes québécois, en tant que groupe de pression populaire, n’ont jamais démontré beaucoup de jugeote et de jugement je ne parlerai même pas.

      • rtremblay dit :

        entre éolienne et pipeline subventionné, je choisis les pales !!!!!!

      • Reynald Du Berger dit :

        Allo les écocondriaques ! éoliennes = catastrophe économie, sociale et environnementale. Une horreur à démolir au plus vite! On en a pour des années à payer ! etr cela à cause de gens comme vous qui les ont réclamées. Et NON Friends of Science , n’est PAS à la solde de pétroliêres. Lâchez la go-gauche Google et informez-vous.

      • Paul dit :

        M. Tremblay fait son choix : “entre éolienne et pipeline subventionné, je choisis les pales !!!!!!”

        Dommage que les vrais habitants de forêts et de plaines n’ont pas de voix au chapitre : http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/10/03/01008-20141003ARTFIG00432-les-eoliennes-tueuses-de-chauves-souris.phpM.

        Vos vire-vents massacrent les oiseaux et les chauve-souris en grand nombre et vous dites que vos marcheurs pour le climat : “.. veuillent un environnement de meilleur qualité ..”.

        À bien y penser : moins de chauve-souris => plus de moustiques => plus de virus + plus de zika + d’autres pathologies propagées par les moustiques => genre humain affaibli + plus de mortalité = un environnement de meilleur qualité.

        Ils sont forts et rusés ces verts : utiliser les vire-vents pour réduire la population des occidentaux en surplus, tel que voulu par les hautes instances vertes.

  6. James C. dit :

    Champagne est un dangereux personnage. Avec sa violence verbale genre  » hors de l’église point de salut », il embrigade la majorité d’ignorants chez le bon peuple qu’il manipule sans vergogne. Hitler faisait la même chose. Sommes-nous en présence d’un mouvement genre  »nazi » de lavage de cerveaux? Le camarade Champagne semble être dominé par une haine féroce qu’il dirige vers ceux qui ne pensent pas comme lui. Je me trompe? Il ose déclarer, le camarade Champagne, qu’il s’y connait plus en la matière que les experts et le gouvernement. Il se prend pour le sauveur de la planète. Tout ça à cause d’un article parût la semaine dernière, sur le fait que de nombreuses espèces d’animaux seraient en mode extinction. Tout ça à cause de ce présumé réchauffement. Sa violence verbale va probablement engendrer des mouvements de soulèvements populaires qui embraseront la planète québécoise. Elle a bien autres choses à faire, la planète québécoise. C’est tellement payant de travailler pour le Cirque du soleil, qu’il se sent en mission parce que monsieur est libre de moyens monétaires. Quand un gauchiste fait de l’argent, souvent il devient arrogant. Il existe des médicaments pour soulager ce genre de comportement

    La gauche extrême est violente, dans sa nature, comme la droite extrême aussi. Attachez vos ceinture, ça va brasser. La société est vraiment divisée. L’ignorance commence à se manifester. Les idées centristes sont rendues très à droite, selon le raisonnement de ce personnage.Je recommanderais au premier ministre Legault de se méfier du camarade Champagne.

    Excusez ma montée de lait. Oups!!! ça fait sexiste et misogyne. Pardon, pardon!!!

    • Jacques L dit :

      Un nouveau gourou vient d’apparaître au Québec en la personne de M. Champagne ! Un personnage sans doute fort en gueule mais fondamentalement ignorant malgré ses prétentions. Il affirme qu’il est temps de laisser parler la science climatique (donc le Giec en fait) mais il ignore de toute évidence comment fonctionne le Giec et quelle est la mission de cet organisme. Le Giec est l’antithèse même de la science, c’est essentiellement un outil de propagande qui se cache derrière un paravent ‘scientifique’. Il ne faut jamais perdre de vue que le propagande se nourrit de l’ignorance…

      Le réchauffement global anthropogénique n’est rien d’autre qu’une nouvelle religion particulièrement intolérante qui a contaminé la planète . Pas convaincu? Allez sur Google et tapez : Climate Reality Project
      Le grand Gourou de cette secte planétaire n’est nul autre que Al Gore, personnage très actif sur la bourse du carbone de Chicago soit dit en passant …

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s