UNE GRÈVE SCOLAIRE MONDIALE POUR LA SCIENCE

Publié: 17 mars 2019 dans Uncategorized

climato-crc389tins

J’ai reçu la semaine dernière, de la part d’un animateur de radio avec lequel j’ai une chronique régulière, le communiqué de presse ci-dessous, rédigé par la mère d’une jeune élève de 13 ans d’une école secondaire du Saguenay. Le nom de la rédactrice du communiqué, Émilie Boivin, ne me semblait pas inconnu. Serait-ce la fille d’un ami qui est le maire de la municipalité de St Prime au Lac-St-Jean et préfet de la municipalité régionale de son comté?

communiqué

La dernière fois que j’ai vu Émilie, elle avait à peu près l’âge de sa fille. Cette Émilie Boivin serait-elle la fille de mon ami Lucien? Le communiqué est signé et libellé « pour information… » avec un numéro de téléphone. Il n’en fallait pas plus…

J’ai dit à Émilie la double raison de mon appel 1- vérifier qu’elle était bien la fille de mon ami et 2- lui exposer les raisons pour lesquelles je désapprouvais cette grève scolaire des jeunes « pour le climat ».

Émilie a convenu avec moi que les jeunes de l’école de sa fille n’ont probablement pas l’information scientifique nécessaire pour se faire une tête sur les problèmes environnementaux actuels et qu’il serait bon qu’ils soient exposés à des faits scientifiques qui jettent de sérieux doutes sur ce que leur martèlent leurs enseignants et les médias. Je lui ai dit que j’étais prêt à aller présenter un autre point de vue aux élèves de l’école de sa fille,  qu’elle pouvait mettre sa fille en contact avec moi, que j’assumais mes frais de séjour et déplacement. Wait and see…

Si j’avais à faire le post mortem de cette journée de grève scolaire « pour le climat », je dirais qu’elle reflète avant tout, l’échec lamentable de l’enseignement des sciences à tous les niveaux. Il est dommage qu’aucun journaliste n’ait braqué son micro sous le nez de ces jeunes en leur posant des questions de nature scientifique, pourtant fondamentales, sur l’objet même de leur grève.

Combien de parents ont examiné les livres de référence dans l’enseignement des sciences à leurs enfants? Moi je l’ai fait , et pourtant je ne suis pas parent … on trouve par exemple cet ours polaire, heureusement virtuel mais néanmoins solitaire et larmoyant sur son glaçon fondant… avec un commentaire de désespoir assorti. Comment alors s’étonner que le petit Kevin rentre de l’école tout remué et surtout anxieux… éco-anxieux?

manuel scolaire

Kevin regardera désormais ses parents avec le regard menaçant de la petite héroïne Greta dont son école a fait un icône désormais  accroché dans toutes les classes, comme j’avais dans ma classe et au même âge, le portrait du pape Pie XII à côté du crucifix. Mais le regard de Pie XII était pas mal moins menaçant que celui de Greta. 

Greta

On parle même de donner à Greta, le prochain Nobel pour la paix, comme on l’a donné à Al Gore pour le navet que les enseignants de cette école n’ont sûrement pas manqué de projeter plusieurs fois aux élèves, pour achever la lessive de ces jeunes et vulnérables cerveaux.

Les parents de Kevin ont chacun leur voiture et la mère frileuse, ose même faire tourner le moteur de la sienne plus de 10 minutes avant de partir travailler par -25C et moins. Kevin a donc des parents éco-non-responsables. Le confort de sa Planète passe bien avant celui de sa maman. Il ignore que le CO2 est le gaz de la vie, il pense que « c’est de la pollution et que ça réchauffe la Terre » comme lui martèlent ses enseignants.

Kevin n’insiste plus auprès de ses parents afin qu’ils laissent Mélanie dormir chez-lui les vendredi soir, … mais il leur a demandé un ourson polaire en peluche comme cadeau d’anniversaire.

Je suggère donc que les jeunes prennent conscience de l’absurdité de leur grève de vendredi dernier. Qu’ils réalisent aussi qu’à travers la science que les adultes prétendent leur enseigner, il y a beaucoup de dogmes et très peu de démarches qui les amènent à développer leur esprit critique, à faire leurs propres choix personnels en environnement, plutôt que répéter comme des perroquets les mantras qui leur sont enseignés. Je leur propose donc une grande marche mondiale pour la science… mais un samedi… comme les gilets jaunes… car le vendredi, il y a des cours de science, qu’il ne faut surtout pas sécher!

Si pour expliquer les actions de ces jeunes grévistes, dont la majorité est cependant de bonne foi, j’avais à citer une des sept dernières paroles du Christ en croix, laquelle croyez-vous que je choisirais? – que les athées et incultes religieux s’épargnent la peine de googler « Christ… paroles… croix » voici la réponse! :

Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font!

p.s. Un communiqué d’une journaliste de Radio-Canada me confirme qu’il n’y a pas que les jeunes qui sont désinformés.. il y a aussi des adultes, mais eux, ils sont cons en plus !… « Pourquoi les élèves et étudiants canadiens font-ils la grève pour le climat? »…. la réponse est dans ta question connasse ! C’est pour le climat ! – Et les manifestants ont revêtu des gilets jaunes, le symbole de la protestation contre la taxe carbone ! c’est quoi la chanson de Brassens sur les cons ?!

Radio-Canada

commentaires
  1. RexTerras dit :

    Excellent comme d’habitude cher ancien prof de géologie qui m’a fait apprécier la roche et la Terre. Mais en 2019, scolaire et sciences dans la même phrase? Ça fait un oxymoron, non?
    Quant à la Greta agressive, ce devait être ses spm sur cette photo. Elle et ses suiveux, on se demande ce qu’ils proposent comme solution: un suicide collectif, l’éradication du Québec ou une pandémie (ou guerre) qui massacrerait 50% de la population? Voilà l’oeuvre des Greta de ce monde: une nouvelle doctrine politique basée sur le grétinisme et promue par les grétins. Bravo championne. Et vive l’ONU avec son agenda communiste caché (enfin, plus tellement caché).

  2. fcoulombe7 dit :

    Bravo ! Je vous trouve formidable de ne pas baisser les bras devant toutes ces folies de notre époque. On n’apprend vraiment pas de notre passé…on attend encore! que les gouvernements agissent !!! La seule méthode qu’ils connaissent c’est de TAXER ! C’est ce que ces jeunes vont recevoir par la tête, et finiront par re-sortir dans la rue comme les gilets jaunes parce qu’ils crouleront sous leurs impôts. Si vous les rencontrez, parlez leur de notre pont de Québec, rien ne bouge depuis des années juste question de le peinturer & l’arranger un peu. Ma prédiction, va falloir qu’il tombe avant qu’une décision se prenne ! Et vous espérez de cette méthode pour que ça change ???Mais je suis comme vous, le climat n’est pas le problème de fond, mais la surconsommation qu’on ne veux pas individuellement faire face. Le prochain iPhone…, regardez ces jeunes dans la « parade » se darder dessus ! Les prochains véhicules électriques, les nouvelles TV UXHD, et j’en passe…mais pas eux ! Je vois régulièrement de beaux reportages sur des régions pratiquement vierges et immenses sur notre belle planète, des espaces pratiquement inconnus, que notre ami Nicolas Hulot, ce français qui a parlé tout haut contre son gouvernement inactif, fort probablement poussé par son désir de retourner faire de si beaux voyages d’explorations, un globe-trotteur comme lui…au lieu de demeurer assied dans un vieux parlement, mais ça, il n’osera jamais dire qu’il a fait un mauvais choix de vie, la politique ce n’est pas en lui…Bon disons qu’ici, c’est une interprétation de ma part, mais elle m’apparait tellement évidente…Tout comme notre charmante Catherine Fournier, qu’a-t-elle derrière la tête ? Pensez vous qu’un/e ministre va nous dire qu’il/elle s’est trompé??? Non ! la technique, tu attaques ton parti !.et elle ne le re-Greta pas…En passant, j’adore les enfants, mais de là à ce qui nous gouvernent et nous montrent la voie à suivre ! c’est une autre affaire…quoique c’est de notre époque, l’enfant roi ! C’est peut-être le changement qu’il nous faut ???

  3. Paul S. dit :

    Le prof dit : “.. Je leur propose donc une grande marche mondiale pour la science… ..”

    Trop tard – c’est fait et que Trump se le tienne pour dit : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1029576/marche-science-jour-terre-recherche-scientifique

    • Reynald Du Berger dit :

      Radio-Canada parle de la « science » mais elle est politique …vous et moi parlons de la science… sans guillemets et je les invite à débattre… discuter… et leur réponse c’est NON !

      • jean-Pierre Rivest dit :

        Notre astrophysicien Lamontagne parle du climat mais il divise de façon simpliste en deux catégories possibles ; 1) ceux qui acceptent ( la théorie) de l’influence ( prépondérante ) de l’homme sur le climat et la science qui sous-tend cette conclusion 2) les autres qui ne sont pas d’accord et nient la science derrière ces conclusions donc la science . C’est drôle mais je ne me retrouve pas dans aucune de ces catégories. Chose certaine il y a une science que notre astrophysicien ne semble pas connaître c’est l’épistémologie ; la science qui clarifie la démarche scientifique pour en discerner entre autres ce qui est scientifique donc recherche de vérité de ce qui relève d’autres influences ; idéologie, lobby de tous genres, du financement $$$$ et de son rôle sur l’objectivité de ladite science

  4. Paul S. dit :

    La Greta Mauvais Œil – chanceuse de ne pas vivre à Salem il y a 320 ans ..

    Juste une petite question aux parents d’enfants en bas âge.

    Regardez les yeux fixes de la jeune “nobélisable pour la paix” : https://www.youtube.com/watch?v=Bypt4H8K5dI

    Si elle vous offrait ses services à titre de la “babysitter”, lui confieriez-vous la garde de votre enfant ?

    Ses motivateurs lui ont sûrement parlé de l’étude (publiée en Suède) sur l’importance comparative des péchés carboniques, “through providing accurate guidance and information, especially to ‘catalytic’ individuals such as adolescents”.

    Rationnelle et froide, pourquoi La Greta ne poserait-elle pas une “high impact action” (telle que définie par les auteurs) et ne déciderait ainsi de retirer de la circulation un pollueur responsable de 58.6 T CO2 équivalents / an, soit 25 fois le péché de conduite automobile ?

    En tout cas, moi je ne laisserai pas la jeune Thunberg seule avec ma chèvre urbaine.
    Des fois qu’elle la prendrait pour une petite vache qui pète le méthane et produit du steak proscrit.

  5. Jacques dit :

    Les grands manitous de l’alarmisme climatique ont eu une idée géniale en étendant leur propagande dans les écoles: ils ont ainsi mis en marche une formidable machine qui ne s’arrêtera pas facilement et qui permettra sans doute d’accélérer la lutte aux changements climatiques. Pour avoir une bonne idée de l’ampleur du mouvement:
    https://www.cnn.com/world/live-news/global-climate-strike-students-protest-climate-inaction-intl/index.html
    Le petit vidéo qui apparaît au début à droite est particulièrement instructif…

    Donc, vouloir contrer ce phénomène m’apparaît comme une ‘mission impossible’ et je ne pense pas que quiconque sera le bienvenu dans une classe pour tenir un discours qui va à l’encontre de la toute puissante ‘science’ du Giec. Alors bonne chance tout de même au prof, mais il risque fort de recevoir le même accueil qu’en 2015 au Cegep de TR:
    https://www.lenouvelliste.ca/actualites/environnement/changements-climatiques-le-cegep-annule-la-conference-de-reynald-duberger-72ced7def40ee20e3a02f6c905a6fd1e

    • Reynald Du Berger dit :

      je suis peut-être trop optimisme. Je crois qu’il est possible de réformer l’islam et de détruire le climatisme… Les deux sont des missions possibles.

    • Paul S. dit :

      Monsieur Jacques,

      L’idée d’instrumentaliser les enfants n’est pas neuve.

      Dans la référence datant de 2009 que vous avez affichée (https://les7duquebec.wordpress.com/2009/02/10/maurice-al-le-chicago-climate-exchange/) on attribue cette initiative à Al Gore :

      “.. Le 19 janvier dernier, Al Gore donnait une conférence à l’Université du Maryland, aux États-Unis, à des enfants de 12 ans. Il expliquait aux enfants: « Il y a certaines choses que vous savez que les personnes plus âgées ne savent pas »; « que vous savez plus que vos parents ce qui est vrai » et « vous n’avez pas à écouter vos parents à propos de choses qu’ils ne connaissent simplement pas ». Il est en train de monter les enfants de sa nation contre leurs parents. Quels autres régimes de l’histoire ont utilisé les jeunes pour les mouler selon les croyances du jour? Les soviétiques, les nazis, le régime de Mussolini? … Aurons-nous droit à la nouvelle garde, mais les « chemises vertes » cette fois? ..“

      Paul

      • Normand dit :

        J’aimerais souligner le texte de Michel Hébert paru aujourd’hui :
        L’Apocalypse, c’est pas des farces! Un climat de peur…

        Un rare texte anti-alarmiste dans nos médias Québecois
        https://www.journaldequebec.com/lapocalypse-cest-pas-des-farces

      • Paul dit :

        Une constatation lucide d’une psychose collective avancée.
        Voici, ce que la Nature cause chez des sujets faibles d’esprit, laissés à eux-mêmes, qui lisent peu, sauf quand obligés et qui sont dépourvus du GBS.

        Allez, déménagez moi toute cette tribu en Afrique dans une région rurale, ou dans une rizière en Asie, où il faut travailler dur pour survivre.
        Et pas de cell pour chatter d’un bout du champ à l’autre.

  6. Paul dit :

    Malheureusement, le prof est trop optimiste en disant : “.. Je crois qu’il est possible de réformer l’islam et de détruire le climatisme… Les deux sont des missions possibles.”

    Comment peut-on gagner, quand on ne se bat même pas et si l’on le faisait, on aurait les deux bras attachés dans le dos.

    Mais à tout va, voici une idée qui pourrait marcher dans une société portée sur le récit romancé cinématographique.

    Dans l’article de Jacques, on parle abondamment du père de l’arnaque climatique, le manitobain Maurice Strong, mais on ne dit pas tout sur ses manigances et ses accointances.
    Un caractère peu appétissant que tout le monde détesterait sur le grand écran dans l’histoire de sa vie, telle qu’elle était, sans l’avilir ni l’embellir.

    Surtout si le personnage était campé par un bon acteur et l’histoire était bien racontée.
    Mais le Hollywood est pro-démocrate ? ..
    Mais le film rapporterait des centaines de millions ! ..

    Les gens accepteraient bien plus facilement la thèse de la manipulation des masses démontrée dans un film que par n’importe quelle autre méthode.
    Et on comprendrait enfin le rôle de l’ONU dans la plus grande supercherie de l’histoire de notre espèce.

    Messieurs, quel acteur verriez-vous dans le rôle de Maurice Strong ?

  7. Normand dit :

    La Climato-hystérie…
    Et si c’était l’histoire D’UNE génération ???

    Vous vous rappelez les référendums pour l’indépendance du Québec ?
    À l’époque, on disait que lorsque les personnes agées (qui votaient majoritairement NON) disparaitraient, les générations suivantes amèneraient facilement le Québec à l’indépendance. On constate aujourd’hui que l’évolution des valeurs et des allégeances est un peu plus complexe…

    Quand on réalisera, dans 20 ans que l’écart entre les modèles et la TMAG s’est accentué davantage, il est loin d’être certain que ce délire collectif va se perpétuer.

    Certains disent que, souvent, on nait à gauche et que l’on meurt à droite…

    Nos jeunes manifestants du Climat seront bientôt des travailleurs et soyez assurés qu’il n’auront AUCUNE envie de vivre dans un monde ressemblant à celui qu’ils prétendent vouloir imposer aujourd’hui.

    • Paul S. dit :

      Bonjour M. Normand,

      Vous dites : “.. Quand on réalisera, dans 20 ans que l’écart entre les modèles et la TMAG s’est accentué davantage, ..”

      Vingt ans – du temps en masse pour détruire la civilisation.

      Les homards sont déjà dans la marmite et l’eau est tiède. Quand les homards commenceront à sentir de l’inconfort, ils ne pourront plus sortir, même si le couvercle n’était pas en place, car la protéine de leur chair aura commencé à coaguler.

      Au terme de la cuisson dans l’eau bouillante, les bestioles devenues rouges seront délicieuses au banquet des élus et des onusiens.

      À propos du péquisme : en 1980 et aussi en 1995, il n’y avait pas l’omniprésence de l’internet et les québécois francophones étaient à la merci de la désinformation des médias SSS (séparatistes, syndicalistes et socialistes).

      Les gens ont compris qu’il y a un monde valable hors des frontières de la province, alors pourquoi se laisser enfermer en dedans ?

      Bonne journée,
      Paul

      • Paul S. dit :

        Ah oui, j’oubliais.

        S’il gagnait, les homards pris dans les cages du pêcheur Jacques Parizeau en 1995, allaient être gardés dans un vaste vivier bleu bien fermé.
        Pour une cuisson ultime ? Je ne sais pas, mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

        Tandis qu’avec les grétistes verts : hop la marmite – et ça presse !

  8. rtemblay dit :

    J’aimerais savoir l’âge des personnes qui commentent ici sur ce blog ainsi que de R. Duberger ?

    On pourrait probablement ainsi faire un lien entre l’âge et :
    1) le je m’en fout de l’environnement en autant que mon confort du quotidien n’est pas modifié;
    2) la recherche d’un développement économique sans pensée durable (à court terme ça coûte moins chère, mais à long terme ce n’est pas pareil);
    3) le statu quo : faire des changements dans nos habitudes amènent plus d’incertitude et donc moins d’envie de changer quoi que ce soit. Ce qui est bien différent de la sagesse.
    4) l’urgence d’agir car si on est plus jeune on en aura peut-être à vivre longtemps de ces impacts négatifs du RCA;

    en même temps, je vous accorde que certaines jeunes personnes sont hystériques par rapport au RCA. Ce qui est dommage en soit. Mais ça ne change rien aux bases scientifiques de ce sujet et de l’appuie d’un nombre de scientifiques de plus en plus importants. En plus les faits s’accumulent ainsi que les impacts négatifs.

    Personnellement j’aimerais bien savoir ce que R. Duberger va amener comme sujet scientifique à ces jeunes car ici sur son propre blogue ou encore à la radio : son propos est de nature politique.

    La preuve de mon propos est qu’à chaque fois que j’apporte mon point , à chaque fois je me mérite des attaques personnelles et non pas des faits, des analyses ou des réflexions scientifiques. ou encore pire des coupes dans mes posts.

    Note : ceux qui voient des attaques personnelles dans mes propos n’ont rien compris dans ma démarche. Je veux juste essayé de comprendre la réflexion et les motivations de chacun.

    • Reynald Du Berger dit :

       » son propos est de nature politique. »…… Faux ! je vous ai posé 7 questions 100% scientifiques, que je pose aussi à ces jeunes: Vous n’avez répondu à aucune car incapable de répondre. Marchiez-vous avec ces jeunes vendredi ? Ma motivation ? Faire triompher la vérité sur les mensonges qui vous sont racontés et auxquels vous croyez, comme ces jeunes naïfs. Voici ma chronique de ce matin et c’est le co-animateur qui a rédigé mon titre, je ne suis pas spécialiste du climat. https://radiox.com/contenu/du-berger-ramasse-les-profs-ils-font-de-lendoctrinement-climatique-des-cas-de-dpj#

      • rtremblay dit :

        des questions 100 % scientifiques ne devraient pas avoir de biais dans leurs formulations!
        Par contre vos questions en ont plein de biais !

        Note : ce n’est pas une attaque personnelle, c’est juste un constat.

        Je vous ai proposé des formulations améliorées mais vous n’en avez pas tenu compte !

      • Reynald Du Berger dit :

        Montrez-nous le biais dans les questions suivantes:
        1- Pouvez-vous prouver que l’homme est le principal facteur influençant la variation de la TMAG ? si oui, montrez-nous cette preuve.

        2- Si vous prétendez que les émissions de CO2 et… sont le facteur… etc. expliquez-nous pourquoi etc… 20 ans… 40% des émissions ..bref vous l’avez lue assez pour compléter… où est le biais ?

    • Normand dit :

      M. Tremblay,

      Vous semblez incapable de concevoir que l’on puisse avoir à coeur la protection de l’environnement mais SIMULTANÉMENT, constater que l’hypothèse que le CO2 a déréglé le climat est bourrée de failles.

      Vous semblez incapable de concevoir que l’on puisse être pro-transports en commun mais SIMULTANÉMENT, ne pas gober que les pôles fondent dramatiquement (en dehors de la variabilité naturelle).

      Vous semblez incapable de concevoir que l’on puisse aller porter nos déchets toxiques dans des centres de dépôts mais SIMULTANÉMENT, estimer qu’un réchauffement catastrophique n’est pas en cours.

      Vous semblez incapable de concevoir que l’on puisse remplir consencieusement notre bac de recyclage mais SIMULTANÉMENT, ne pas croire que la hausse des océans s’accélère.

      Parmi nos manifestants pour le Climat, combien ont changé leur iPhone 7 pour un iPhone X parce qu’il y a plein de gadgets tellement plus hots ? Pourquoi y a-t-il une liste d’attente pour les stationnements de nos université alors qu’à mon époque, ils étaient quasi vides ? Pourquoi Léonardo DiCaprio est-il allé chercher son prix de porte parole de l’environnement en Jet privé ?

      Tous les jours, je constates que de nombreux prétendus éco-sensibilisés ont une empreinte environnementale TRÈS supérieure à la mienne… et à bien d’autres réalistes et modérés.

      N’avez-vous jamais réfléchi que la motivation puisse plutôt être qu’on ne veuille pas que nos enfants et nos petits enfants aient une vie misérable à payer pour des CHIMÈRES toute leur vie ?

      Plus vous êtes jeunes, plus longtemps vous subirez les conséquences de cette idéologie vous enjoignant d’expier votre présence sur terre.

      • Paul dit :

        Le philosophe Normand se défend : “.. que de nombreux prétendus éco-sensibilisés ont une empreinte environnementale TRÈS supérieure à la mienne… ..”

        Si c’était aussi simple que ça.

        Quand un prétendu, comme vous l’appelez, se met debout, il faut juger surtout de la qualité de son empreinte, pas vraiment de la taille.

        Tant qu’à moi, seulement les empreintes de joufflus des belles bougraises seraient admissibles, pas celles de derrières d’agitateurs verts masculins.

      • Paul dit :

        Bonjour monsieur Normand,

        En tant que philosophe de formation ou par migration intellectuelle, vous connaissez sans doute l’importance de NOMMER un objet de réflexion, pour se l’approprier et le rendre concret.

        Vous avez nommé, donc adopté et accepté ce concept de tordu : une “empreinte environnementale”.
        Et la vôtre serait raisonnable .. Ça reste à voir.
        Une fois que vous acceptez de marcher dans leurs combines, vous êtes pris. Un mâle blanc, tant que vous respirez, ils vous culpabiliseront pour le présent, le futur et le passé.

        Vous-ont ils dit de quelle partie de son anatomie ils prenaient l’empreinte avant de condamner un participant de la société de consommation ?
        Vu qu’il passe beaucoup de temps assis, ils prennent sûrement le moulage de son déversoir sud.

        D’où mon deuxième degré affirmatif, sans négation de la préférence esthétique.

        Je le dis pour m’excuser de la vulgarité apparente de mon commentaire ci-haut.

        Paul

        N.B. : Je suis un inconditionnel du Père Gédéon.
        Voici, pour ceux qui ne sont habitués qu’aux produits normalisés de l’École nationale de l’humour : https://www.youtube.com/watch?v=pFGfdBl6DfA

    • Normand dit :

      M. Tremblay, vous énoncez l’urgence d’agir…

      Dans les années 60-70 :
      – On a interdit le déversement de produits dans les rivières par les usines
      – On a interdit le transport du bois par flottage sur les rivières
      – On a retiré le plomb du carburant
      – On a rendu obligatoire les systèmes anti-pollution sur les véhicules
      – On a interdit l’usage des pesticides toxiques
      – Etc… etc… etc…
      Voici à quoi ressemblait des ACTIONS de dirigeants responsables qui RÉGLAIENT des atteintes à l’environnement sans que personne ne devienne catastrophiste.

      Aujourd’hui, les mesures instaurées se traduisent par la Taxe Carbone, les Éco-Frais, les Surtaxes sur les carburants, les budgets de recherche, le financement pour multiplier les modélisations informatiques, les subventions à des groupes de sensibilisation écocitoyenne, etc…

      N’y a-t-il pas une petite lumière qui devrait s’allumer dans les têtes des citoyens ???

      • Paul dit :

        Les politiciens et les fonctionnaires qui prenaient les décisions dans les années ’60-’70 ont été formés pendant la Grande noirceur, possiblement par un membre du clergé catholique.
        Ils savaient ce que c’est, la rigueur intellectuelle.

        Les générations de décideurs qui ont suivi et qui sévissent aujourd’hui, ont subi l’influence malsaine ininterrompue de professeurs gauchistes fumeux-de-pipe.
        Beaucoup de boucane, mais aucune rigueur.

      • rtremblay dit :

        merci Normand pour votre commentaire

        il y a eu beaucoup d’amélioration de nos gestes environnementaux c’est vrai, je vous l’accorde. Le contraire aurait été insoutenable.

        Mais est-ce que la suite est juste une fuite par en avant ? On pose des gestes positifs pour l’environnement et alors on se sent mieux. On oublie de regarder si globalement on a réglé le problème pour de vrai.

        et c’est justement pourquoi il faut aussi considérer la problématique des GES dans notre évaluation de solution et de développement environnementale.

        L’approche systémique semble être un outil puissant pour réfléchir et proposer des solutions durables.

        il faudrait que je retrouve les coordonnés d’un film qui parlait de la saga du plomb dans l’essence et qui a mis en lumière toutes les astuces que les pétrolières ont utilisés pour tenter de cacher le problème du plomb dans l’environnement sur la santé des gens. Le chercheur à l’origine de cette prise de conscience a toute mon admiration. Le pire dans cette histoire c’est que le plomb n’était pas absolument nécessaire comme additifs dans l’essence.

      • Normand dit :

        M. Tremblay,

        Concernant le rôle du plomb dans l’essence, il semble qu’il n’ait pas été un additif inutile à une certaine époque (mais simultanément nuisible pour l’environnement)…

        « Dans les anciens moteurs, le plomb servait à améliorer l’indice d’octane de l’essence. L’indice d’octane mesure la résistance aux cliquetis, un phénomène susceptible d’endommager le moteur, et améliore la combustion. De plus, le plomb avait aussi un rôle de lubrifiant sur les sièges de soupapes.
        Par quoi a-t-il été remplacé ?
        PAR RIEN DU TOUT ! Cela a été possible notamment grâce aux PROGRÈS DE RAFFINAGE, permettant d’augmenter l’indice d’octane. »

        C’est un exemple qui donne raison à M. DuBerger qui dit faire confiance à l’ingéniosité humaine pour améliorer nos technologies.

        http://www.linternaute.com/science/environnement/pourquoi/05/essence-sans-plomb/essence-sans-plomb.shtml

    • Normand dit :

      REPRENONS l’argent alloué à tous ceux qui disent qu’il FAUDRAIT FAIRE quelque chose et transférons ces sommes à ceux qui VONT FAIRE quelque chose !!!
      Ça, ce serait un réel avancement pour l’environnement !

      • Paul dit :

        La SOLUTION jovialiste de l’optimiste Normand : “.. transférons ces sommes à ceux qui VONT FAIRE quelque chose !!! Ça, ce serait un réel avancement pour l’environnement ! ..”

        Déjà dans les années ‘80, le bureau de génie conseil “S** Environnement” avait son pignon sur rue.
        Quand j’avais signalé à la direction qu’un de leurs employés avait sollicité une enveloppe brune (“.. vous savez monsieur ….., il est coutumier que les gagnants d’un gros contrat se montrent reconnaissants ..”), je fus convoqué au bureau principal et on m’avait menacé de poursuite. Moi, qui voulait seulement aider la S** à se débarrasser d’une pomme pourrie, mais qui sait, peut-être que le pot de vin refusé aurait abouti dans la famille élargie ?

        Au Québec nous n’avons pas seulement le problème de la rigueur intellectuelle, mais aussi celui de la probité des ingénieurs et des entrepreneurs.
        De plus, ces gens faisaient à l’époque plein d’erreurs.
        Mais, ils ne manquaient jamais de contrats…

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay, on ne sait rien de vous à part que vous êtes une sorte d’agronome, qui croit depuis au moins une vingtaine d’années, – comme tous les autres climato-crédules- que il est minuit moins une- Avez-vous des enfants ? ou petits-enfants ? Si oui, voici ma 8ième question: seriez-vous d’accord que j’aille présenter des données , observations scientifiques dans leur école ? discuter avec eux ? leur poser les 7 questions que je VOUS ai posées et auxquelles vous avez été incapable de répondre ?

      • Paul S. dit :

        R.D.B. : “.. seriez-vous d’accord que j’aille présenter des données , observations scientifiques dans leur école ? discuter avec eux ? ..”

        R.T. : “Va de retro Bergeras !”

      • rtremblay dit :

        1er biais

        changer 10 ans au lieu de 20 ans dans votre question FAUX

        ensuite changer 30 ans au lieu de 20 ans dans votre question ? FAUX

        sur 10 ou 30 ans le taux augmentation de la température est de 0,17 C/décennie. il n’y a pas de plateau. Je seconde Guillaume avec son terme climatologie-jovialiste et l’affirmation de plateau sur 20 ans ! FAUX

        2e biais

        choisir 1998 comme année de départ. l’année 98 a vraiment été plus chaude que 97 et 99. FAUX

        3e biais

        continuer de diffuser une information fausse : le plateau.. c’est un mythe. FAUX
        chacune des marches d’un escalier sont à l’horizontale mais pourtant l’escalier monte !!! FAUX

        4e biais

        utiliser le pourcentage des émissions .
        il faut plutôt évaluer la concentration de CO2 et voir s’il y a une corrélation entre CO2 et TMAG : réponse oui il y corrélation. FAUX

        ensuite il faut regarder si le CO2 atmosphérique et le taux d’émission de sources anthropiques est en lien : réponse oui ça colle !! FAUX

        5e biais

        présumer que le CO2 des émissions anthropiques ne reste pas longtemps dans l’atmosphère et qu’il retourne rapidement comme la vapeur d’eau. Le CO2 émis dans l’atmosphère y reste pour plusieurs années. FAUX

        6e biais

        séparer les émissions de CO2 des autres émissions de gaz toxiques et ensuite laisser sous entendre que les émissions liées à l’utilisation de combustibles fossiles ont un effet positif sur la nature. FAUX

        6 biais dans une seule question : j’ai rarement vu cela dans ma carrière. décrivez-nous cette « carrière ».. chercheur ? publications ?

        ah oui j’oubliais il y a aussi le biais politique (7, 8, 9, etc…) qui n’a pas de lien avec le fait scientifique. On s’en fout si c’est de gauche, de droite, ONU ou pas, capitaliste, communiste !!!!. toute les discussions autours des opinions politiques de chacun n’a pas de lien avec la science.

      • Reynald Du Berger dit :

        j’ai simplifié en indiquant FAUX à tous vos prétendus biais. Vous devez prouver ces prétendus biais avec des données… on attend…

        répondez svp à cette question fondamentale: Montrez-nous comment l’évolution de la TMAG entre 1997 ou 2000 , on s’en fout de l’année de référence… et 2019 reflète le FAIT qu’on a émis 40% de TOUTES nos émissions de CO2 pendant ces mêmes 20 ans !… réponse svp avec courbes superposées de l’augmentation de TMAG vs augmentation de CO2 anthropique… reflétant CLAIREMENT ce 40% d’émissions vs TMAG… est-ce clair ? Vous pouvez vous faire aider de rtremblay plutot que de peiner à googler à votre clavier, afin de trouver des « références » ou des « sources ».

      • Paul dit :

        R.T. : “.. On s’en fout si c’est de gauche, de droite, ONU ou pas, capitaliste, communiste !!!!. toute les discussions autours des opinions politiques de chacun n’a pas de lien avec la science. ..”

        Bonjour monsieur Rejean,

        Vos nombreux “biais” sont difficiles à saisir. Je préfère laisser cette tâche ardue à votre psychiatre.

        Par contre, la politique et ses abus, je connais très bien.
        Vous avez raison, les opinions politiques de victimes de l’arnaque onusienne n’ont aucune importance.

        Mais le cul de sac communiste dans lequel tente de nous fourrer le GIEC onusien, oui, cela nous concerne tous.

        La trame, patiemment tissée depuis le début des années ‘70, est facile à repérer et la récente réunion de Nairobi précise davantage l’intentions d’établir un régime dirigiste mondial sous l’autorité de l’ONU, fort probablement, elle même subrogée à la Chine communiste.

        Je suis de plus en plus convaincu que votre “science” de dupes n’est qu’un prétexte pour nous détourner de vrais enjeux.

        J’encourage Jacques et les autres, qui ont compris cela, à partager leurs informations sur le sujet.
        Pour résister, il faut savoir d’où vient l’attaque, ainsi que par qui elle passe.

        Connaissez-vous Rejean, le terme – la cinquième colonne ?
        Vous devriez, car vous en êtes.

        Solidairement,
        Paul

    • Paul dit :

      Bonjour Rejean,

      Voulez vous parler d’âge physique ou mental des invités du prof, incluant le vôtre, toujours au beau fixe non-évolutif ?

      Pourquoi, croyez-vous que ceux qui dénoncent la propagande verte triviale, veulent assassiner la planète ?

      Vos 4 points merdiques, ça vient d’où ? Le manuel du camarade répétiteur pour les récalcitrants ?

      Vous voulez parler de “bases scientifiques de ce sujet ..” (le RCA).
      Allons y.

      Vous avez consulté l’oracle scientifique infaillible à propos du “lag” : http://www.realclimate.org/index.php/archives/2019/03/unforced-variations-mar-2019/#comment-722758
      Il vous a répondu : En effet, les variations de la température à la surface du globe précédent dans le temps les variations de la concentration atmosphérique du CO2.
      Sans ce prérequis, les études démontrant le RCA doivent être retirées.

      Mes certitudes n’ont pas subi le brassage promis, mais vous, avez-vous tiré la bonne conclusion ?
      L’effet ne peut pas précéder la cause, alors pas de RCA.

      En disant “En plus les faits s’accumulent ainsi que les impacts négatifs.”, de quoi au juste voulez vous parler ?
      Pas du RCA, car même vous, tout handicapé par la pétrophobie débilitante que vous êtes, vous ne voudriez quand même pas combattre ce qui n’existe pas ?

      Ma motivation ?
      – Que cesse l’insulte verte à l’intelligence collective des peuples !!!
      – Que la vérité triomphe !

      Écolucidement,
      Paul

    • Paul Aubrin dit :

      rtemblay a dit: « ceux qui voient des attaques personnelles dans mes propos n’ont rien compris dans ma démarche ».
      Vos arguments sont bien de nature personnelle. Ce type d’argument ne vaut pas grand chose. En particulier vous accusez les gens plus âgés que vous de s’en foutre parce qu’ils seraient moins impactés par les conséquences que vous estimez négatives. Jusqu’ici, comme tous les réchauffements précédents, appelés optimums climatiques par les historiens, le réchauffement est largement positifs. Et comme en plus l’augmentation de la teneur en CO2 est favorable à la végétation, le réchauffement actuel est très positif. Les surfaces végétales ont augmenté considérablement en un siècle, principalement dans les contrées semi-arides. Elles représentent l’équivalent d’un sixième continent.
      Le hiatus (ou pause) observé de 1998 à 2015 a montré (et c’est irréversible) que la sensibilité climatique était dans la fourchette basse des estimations du GIEC, ou même moindre. A ces niveaux si faibles le réchauffement restera bénéfique. Il n’y a donc pas d’urgence climatique.

      • Paul S. dit :

        Un classique dans le jargon mafieux hollywoodien.

        Avant de la tuer, on rassure toujours la victime : “Ce n’est pas personnel”.
        Donc, tuer sans charge émotive rend la chose plus acceptable.

        Merci de nous rassurer Rejean.

        NOTE : Peut-être que RTremblay est plus vieux que vous ne le pensez. Si mes souvenirs sont bons, il y a quelques années, il avait mentionné de s’être occupé pendant les Pâques de ses parents, âgés dans la quatre- vingtaine.

      • Paul S. dit :

        Monsieur Aubrin,

        En présumant qu’il s’agit bien de votre commentaire ici (https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2018/12/04/de-la-cop21-a-la-cop24/#comment-6547), avez-vous approfondi davantage votre réflexion sur : “.. les variations de CO2 suivent les variations de température après un délai ..” ?

        Merci,
        Paul S.

      • Guillaume dit :

        Bonjour Paul,

        Les hypothèses de rtremblay ne sont pas farfelues. Si on n’a pas d’enfant ou si on a un certain âge, je présume que ça prend un effort supplémentaire pour avoir l’empathie nécessaire afin d’appréhender (correctement) l’impact des changements climatiques.

        Seuls les climato-incultes (le terme n’est pas de moi) ou les gens de (très) mauvaise foi prennent les années 1997-1998 comme référence pour affirmer qu’il y a eu une pause du réchauffement.

        Seuls les climato-jovialistes peuvent prétendre que les effets positifs du réchauffement surpassent les effets négatifs.

        Guillaume

      • Reynald Du Berger dit :

        « Les hypothèses de rtremblay ne sont pas farfelues. ».. 1- quelles hypothèses 2- sont -elles validées et 3- si validées, comment (preuves).

        « afin d’appréhender (correctement) l’impact des changements climatiques. »…. expliquez comment on peut « appréhender » .. ce que vous appelez « impact » d’un phénomène (qui reste à prouver) correctement vs faussement avec exemples à l’appui.

        « impact »… un impact ça frappe, ca fait bang. ça fait mal… prouvez-nous que la TMAG (et non pas le « climat » comme l’appellent les alarmistes et crédules) qui change et a toujours changé a un « impact » que ça fait mal et si ça fait mal , à qui , à quoi et à quel; degré ?

         » prennent les années 1997-1998 comme référence »…. Montrez-nous comment l’évolution de la TMAG entre 1997 ou 2000 , on s’en fout de l’année de référence… et 2019 reflète le FAIT qu’on a émis 40% de TOUTES nos émissions de CO2 pendant ces mêmes 20 ans !… réponse svp avec courbes superposées de l’augmentation de TMAG vs augmentation de CO2 anthropique… reflétant CLAIREMENT ce 40% d’émissions vs TMAG… est-ce clair ? Vous pouvez vous faire aider de rtremblay plutot que de peiner à googler à votre clavier, afin de trouver des « références » ou des « sources ».

  9. Jacques dit :

    Il y a de l’espoir concernant la propagande climatique: les tenants de l’alarmisme climatique s’agitent de plus en plus, ce qui est bon signe…
    https://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/31791-massive-coalition-backs-trump-s-climate-science-committee

    Et le fait que Michael Mann, un fraudeur scientifique avéré, s’enfonce davantage dans ses divagations, est aussi très révélateur:
    https://wattsupwiththat.com/2019/03/20/michael-mann-reviewing-climate-change-claims-is-stalinism/

  10. de Bremaecker dit :

    Pour information, les écoles flamandes de Belgique ont reçu une directive qui leur permet d’inscrire tous les élèves d’une école aux manifestations « pour le climat ». Par ailleurs, j’aimerais communiquer à monsieur Reynald Du Berger des informations sur un fascicule intitulé  » Comment nous allons sauver le monde. Manifeste pour une justice climatique » Quand j’ai lu ce titre j’ai cru avoir une hallucination. Je mets peut être ce commentaire à un mauvais endroit, je ne connais pas bien ce blog.

  11. Jacques dit :

    J’ai une question:
    Du 11 au 15 mars 2019 a eu lieu à Nairobi une importante réunion des Nations Unies sur l’Environnement (UNEA-4) qui réunissait quelque 4 700 représentants pour discuter principalement de développement durable.
    https://www.unenvironment.org/news-and-stories/press-release/world-pledges-protect-polluted-degraded-planet-it-adopts-blueprint

    Comment expliquer qu’on ait eu aucun compte rendu (à ma connaissance du moins) dans nos médias? Les exploits de la petite Greta sont sans doute plus importants pour nos vaillants ‘reporters’ !

    Voici un reportage d’Alex Newman qui jette un autre éclairage quelque peu inquiétant sur ce sommet environnemental:
    https://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/31778-un-summit-seeks-new-world-order-to-transform-the-way-we-live

    PS: Je ne sais pas si les délégués de ce sommet de l’ONU on pris le temps de visiter un des plus grands bidonvilles du monde, sans doute à quelques pas de luxueux hôtel qui les logeait ?

  12. rtremblay dit :

    Les biais que j’ai présenté sont par rapport à sa question

    « 2- Si vous prétendez que les émissions de CO2 et… sont le facteur… etc. expliquez-nous pourquoi etc… 20 ans… 40% des émissions ..bref vous l’avez lue assez pour compléter… où est le biais ? »

    Mais R. Duberger n’a qu’à mettre des FAUX et c’est climatio-jovialiste le suive sans critiquer !

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay … SVP répondez à cette question: 1- VOUS prétendez que le CO2 humain est LE facteur principal qui change la TMAG oui ou non ? … 2- Expliquez nous alors comment il se fait que entre 1997, 1998, ou 1999, ou 2000 (on s’en fout de l’année de départ) et 2019, TMAG a stagné ou augmenté à peine !… et 3- selon VOTRE prétention CO2 humain vs TMAG, montrez-nous que la courbe de TMAG entre ces années et 2019 reflète le FAIT qu on a émis 40% de TOUTES nos émissions ! Question claire, nette, sans bavure, sans biais, réponse SVP !

    • Paul dit :

      Le prof demande à l’activiste de prouver que cette fonction existe vraiment : T = f ([CO2])
      Pas en tant qu’une corrélation fortuite, mais relation fonctionnelle utilisable pour prédire avec précision l’évolution du climat futur.
      Après tout, on veut nous taxer lourdement pour limiter l’augmentation de la température, alors il faut pouvoir prouver que les chiffres avancés sont basés sur la science, pas sur la propagande.

      En attendant de satisfaire la demande LÉGITIME du prof, l’activiste peut-il au minimum certifier que les études qu’il tient pour conclusives sont basées sur les données consignant que les variations de la concentration du CO2 atmosphérique précédaient dans le temps les variations de la TMAG ?

      Les données sous la forme d’un tableau : I temps I [CO2] I Température I
      Rien de moins et rien de plus !
      Si un tel tableau n’est pas annexé à chaque étude ou retrouvable dans les archives officiels, alors l’étude en question doit être retirée et franchement les auteurs devraient rembourser l’organisation qui a financé l’étude.

  13. Paul dit :

    Bonjour Guillaume,

    En réponse à votre questionnement : https://duberger.me/2019/03/17/une-greve-scolaire-mondiale-pour-la-science/#comment-74380

    J’espère que vous passez du bon temps avec vos enfants et que ces derniers n’aient pas à pâtir un jour de décisions précipitées que, je crains, la société pourrait prendre en écoutant les exhortations “grétistes” venant de partout.
    En même temps, je ne voudrais pas qu’ils subissent les conséquences d’un manque d’action correctrice, si les sonneurs d’alarme climatique avaient raison (à 97 % improbable).

    L’hypothèse de Tremblay, pourrait n’être que de l’âgisme ou, à l’opposé, une dérision concernant la présumée immaturité des propos qui le dérangent. Monsieur Tremblay est parfois vague, pour diverses raisons ..

    Vous avez retenu : “après moi le déluge” d’un vieil égoïste incapable d’empathie.

    “N’avez-vous jamais réfléchi que la motivation puisse plutôt être qu’on ne veuille pas que nos enfants et nos petits enfants aient une vie misérable à payer pour des CHIMÈRES toute leur vie ?
    Plus vous êtes jeunes, plus longtemps vous subirez les conséquences de cette idéologie vous enjoignant d’expier votre présence sur terre.”
    Cette exclamation de monsieur Normand, plus haut sur cette page, est pertinente aussi dans mon cas.

    À contrario de l’hypothèse non-farfelue de Tremblay, mon opposition à l’activisme climatique s’alimente dans l’altruisme et dans le devoir de redonner à la société. Il y a aussi l’empathie pour les contribuables déjà surtaxés et pour le citoyen graduellement dépouillé de ses libertés et privilèges sous un faux prétexte.

    Depuis 2015, je m’impose aussi le devoir d’encourager les parents à ne pas laisser les éducateurs irresponsables voler l’enfance insouciante aux jeunes en les névrosant sans répit.

    C’est ce reportage complaisant de Radio Canada, montrant une “agente de sensibilisation” déjantée de la Coopérative Forêt d’Arden qui terrorisait les petits bouts de choux, sous l’œil complaisant de l’institutrice : https://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-22h/2014-2015/segments/reportage/4056/bourse-carbone-paris-climat?isAutoPlay=1
    (Un comportement criminel, accompagné d’extorsion à la Bourse Scol’ERE, encouragé par le Ministère de l’éducation.), qui m’a fait prendre conscience du problème de la névrose induite chez les enfants. Les débordements hystériques de jeunes marcheurs pour le climat ces dernières semaines prouvent ce problème aussi.

    Les parents d’enfants perturbés psychiquement pour longtemps devraient poursuivre en justice le MEQ, les institutrices incompétentes, ainsi que les agents de sensibilisation qui se donnent le droit de faire peur aux enfants. Au lieu de cela, on subventionne et on louange ces bandits.

    Pensez y bien Guillaume. Les enfants ne peuvent rien y changer directement, car ce sont leurs parents qui contrôlent leur consommation, alors pourquoi les névroser ?
    Pour faire partager la détresse psychique de l’enseignante ? Pour faire pression sur les politiciens comme le fait la Greta ?
    Un prix trop fort à payer par l’enfant perturbé et aussi par la société, en termes de la santé mentale des futures générations, mais du bon pour les psy – un métier d’avenir.

    Voilà un véritable “impact des changements climatiques” et correctement appréhendé celui-là.

    Se taire quand on voit l’arnaque et les abus, se serait tellement plus simple. Je pourrai même passer à la caisse avec des idées monnayables dans le filoutage pour sauver la planète.

    J’espère que ceci met au rancart l’hypothèse non-farfelue de Tremblay.

    Écoempathiquement,
    Paul

    • Guillaume dit :

      Bonjour,

      Je suis pour la propriété privée des moyens de production et pour le libre marché. Je suis d’accord pour payer une certaine quantité impôts et de taxes dans la mesure où ils sont utilisés efficacement.

      A priori, ça ne me fait pas plaisir de payer des taxes supplémentaires pour forcer la réduction d’émission de CO2. Certains affirment que c’est la meilleure façon d’y arriver. Franchement, j’ai vraiment aucune idée de la meilleure façon d’y arriver… Cependant, je suis pas mal convaincu qu’il faille les réduire, peu importe la façon. Tant mieux si on trouve une façon de le faire sans augmenter les taxes et sans virer fou comme faire la promotion du véganisme ou de l’anti-procréation.

      Mon dernier commentaire ne prônait pas l’endoctrinement des enfants ou leur névrose. Je disais simplement que toute autre chose étant égale par ailleurs, j’ai l’impression que les gens ayant des enfants doivent naturellement avoir une préoccupation plus grande par rapport aux changements climatiques.

      Guillaume

      • Paul dit :

        Monsieur Guillaume,

        Je vous ai relancé, avant de réaliser que vous vous adressiez en fait à M. Paul Aubrin.
        Puisque nous y sommes, voyons de plus près vos positions.

        Mr. G. : “Je suis pour la propriété privée des moyens de production et pour le libre marché. ..”

        Vous n’ignorez sûrement pas que les grands bonzes de l’ONU, en charge du climat, ne partagent pas votre préférence pour le régime capitaliste.
        Mme Figueres ne cachait pas que les “Conferences of Parties” (COP) futures devaient servir à changer le régime économique mondial et on devine que pour elle le climat n’est qu’un figurant.
        Comme il se doit, le changement de régime économique s’accompagnerait du changement de régime politique et la dame onusienne a exprimé souvent son admiration pour la dictature chinoise (voir aussi le commentaire de M. Jacques sur cette page).

        Mr. G. : “.. payer des taxes supplémentaires pour forcer la réduction d’émission de CO2. Certains affirment que c’est la meilleure façon d’y arriver. ..”.

        La lutte aux changements climatiques est une patente gauchiste et pour ces gens il faut TOUJOURS : plus de gouvernement, plus de taxes et plus d’encadrement (voire moins de libertés / privilèges) pour les citoyens inconscients.
        Quand l’impayable Champagne exige plus d’argent, que pensez-vous qu’il ferait avec ?

        Mr. G. : “.. les réduire, peu importe la façon. Tant mieux si on trouve une façon de le faire sans augmenter les taxes et sans virer fou comme faire la promotion du véganisme ou de l’anti-procréation. ..”.

        Que dire du retour préconisé aux couches de bébé lavables ? Moi, je m’en souviens encore très bien, visuellement et olfactivement.
        Non seulement les propagandistes verts veulent décourager la procréation, mais ils veulent aussi punir les procréateurs et leur entourage.
        L’autre punition pour l’erreur d’exister : la mise au ban de produits d’hygiène féminine.
        Guillaume, trouvez-vous ça normal que seule la procréation occidentale dérange ?

        Mr. G. : “Mon dernier commentaire ne prônait pas l’endoctrinement des enfants ou leur névrose. ..”.

        J’en suis certain, car vous êtes un homme intelligent.
        Mais, si vous constatiez que vos enfants souffraient trop à cause de la peurologie scolaire verte, iriez-vous remettre l’enseignant à sa place, vous plaindre à la Commission scolaire ou au MEQ ?
        Vraiment, je n’en revenais pas de voir les enfants hystériques à la camera pendant la Marche pour le climat. Des cas futurs (même présents) de psychiatrie.
        Au lieu de dire, ça va pas, les reporters voyaient cela comme l’incitatif suprême à l’urgence d’agir.
        Le négativisme ambiant destructif est frappant.
        Même chez les kamarades, on encourageait les enfants à profiter sans soucis de leur jeunesse, car le futur socialiste allait être bien meilleur que le présent.

        Mr. G. : “.. les gens ayant des enfants doivent naturellement avoir une préoccupation plus grande par rapport aux changements climatiques.”

        La nature a doté les femelles d’instinct maternel (pas seulement chez l’humain). C’est la femme qui en première ligne protège l’enfant.
        Diriez-vous, que les mères sont plus préoccupées par le RCA que les pères ?
        Si la mère protège contre le danger imminent ou direct, le père ne devrait-il pas voir au delà des apparences et prévenir les abus de toute sorte ?

        Paul

      • Guillaume dit :

        Bonjour,

        « La lutte aux changements climatiques est une patente gauchiste »

        Ce n’est pas ce que vous affirmez, mais juste au cas, je répète que je suis loin d’être à gauche de l’échiquier économique. Je demeure cependant convaincu que le RCA est réel et qu’il faut trouver des façons de l’atténuer car les impacts négatifs surpassent les effets positifs.

        Je me rends compte que j’ai oublié de mentionner un élément important : les droitistes bornés oublient systématiquement de considérer le coût de NE PAS prendre action contre les changements climatiques.

        Je vous invite au passage à prendre connaissance d’un autre rapport de l’OMM paru aujourd’hui sur l’état du climat en 2018. Encore une fois, tous les indicateurs vont dans le même direction. Encore une fois, aucun phénonème naturel parvient à les expliquer.

        https://public.wmo.int/fr/medias/communiqu%C3%A9s-de-presse/%C3%A9tat-du-climat-en-2018-%E2%80%93-les-cons%C3%A9quences-du-changement-climatique-s

        Libre à tous de pensez que l’ONU et l’OMM sont uniquement biaisée par des intérêts anti-capitalistes. Ce n’est pas mon avis.

        Guillaume

      • Paul dit :

        Bonjour Guillaume,

        RE – Votre réponse : https://duberger.me/2019/03/17/une-greve-scolaire-mondiale-pour-la-science/#comment-74789

        Sur cette page nous avons la mention de trois organes de l’ONU : le GIEC, l’ONU Environnement et l’Organisation Météorologique Mondiale.
        Les mêmes litanies chez tous, bien sûr, mais dans l’ONU activiste, pourrait-il en être autrement ?

        Les événements météo caractérisent une planète vivante.
        Plus d’occupants sur cette planète, alors plus de victimes potentielles et surtout plus de points d’observation.
        L’OMM constate, mais aussi interprète à travers les binocles du GIEC. L’activisme onusien est superposé à un rôle utile et important.

        Absolument, il faut connaitre les effets de la météo (et du climat) partout dans le monde pour aider nos proches, comme c’était le cas au début des années ‘70 (une phase de refroidissement climatique) quand la sécheresse avait causé la famine au Sahel et en Éthiopie.

        Parlons de “droitistes bornés” qui “oublient systématiquement de considérer le coût de NE PAS prendre action contre les changements climatiques”.

        Une amie française de la famille est désespérée. Son mari atteint d’Alzheimer, jadis un professeur de mathématiques et un activiste communiste passionné, maintenant ne reconnait plus ses enfants et la nuit il s’assoit dans la noirceur et il fixe le vide. Les deux sont dans la quatre-vingtaine et leur vie n’est plus qu’un linceul opaque.

        L’épouse d’un ex-collègue et ami est atteinte de cancer. J’essaie de motiver cette femme sportive en lui lançant le défi de reprendre nos affrontements au tennis d’antan. Afficher un esprit positif face à l’incertitude. On devrait pouvoir faire mieux.

        Une autre personne proche dans mon entourage vient d’apprendre que sa chimiothérapie n’a pas réussi.

        Un cousin lointain, abonné à la dialyse depuis des décennies, vient de libérer la place.

        C’est sans parler d’un aidant naturel à temps presque plein pour cause de la neuropathie périphérique de sa mère.

        Toutes ces conditions pourraient être mieux traitées, mieux diagnostiquées et éventuellement complètement corrigées, selon les MOYENS MIS EN JEU.

        Il y a aussi les CHSLD sous-financés, les villages sans puits en Afrique, etc., etc., etc..

        En un mot : beaucoup de besoins concrets, vraiment importants, avant d’écrire un chèque à Dominic Champagne pour des actions abstraites ou à l’Ouranos pour pitonner dans l’ordinateur des simulations bidon sur le climat (Ces gens n’ont vraiment jamais fait rien qui vaille).

        Les gauchistes sont comme des enfants : il suffit de demander pour recevoir et ensuite on fera payer les riches.
        Les droitistes bornés savent que les ressources (humaines, matérielles et financières) ne sont pas illimitées et qu’il faut faire des choix.

        Mais, somme toute, la mauvaise utilisation de ressources que l’on constate est négligeable quand on considère l’effet économique d’actions autodestructrices.

        Avant même de commencer à “considérer le coût de NE PAS prendre action contre les changements climatiques” il faudrait être raisonnablement sûrs qu’il ne s’agit pas d’une ruse onusienne pour détourner l’attention de vrais objectifs.

        Plus prosaïquement Guillaume, en considérant la permission (ratifiée par la COP21) à la Chine expansionniste de continuer son développement économique rapide, quel PRIX D’ASSERVISSEMENT pensez-vous que les sociétés libres auraient à payer au terme de dites actions que vous souhaitez et dont l’effet ne pourrait pas être autre que la décroissance économique marquée ?

        Avant de sortir les louanges, bébêtes à la Tremblay, de l’économie verte (subventionnée comment quand nous serons au bout d’argent ?), regardez ce que la Greta onusienne nous dit :
        “.. But to do that, we have to speak clearly, no matter how uncomfortable that may be. You only speak of green eternal economic growth because you are too scared of being unpopular. You only talk about moving forward with the same bad ideas that got us into this mess, even when the only sensible thing to do is pull the emergency brake. ..”.

        Écolucidement,
        Paul

      • Paul dit :

        Guillaume,

        SVP, aidez-nous à comprendre les rapports émanant de l’OMM et leur raison d’être.

        Dans le dernier on stipule : “.. L’exposition du secteur agricole aux extrêmes climatiques menace de compromettre les progrès réalisés dans la lutte contre la malnutrition. Il s’avère que la faim dans le monde, qui avait reculé durablement, est repartie à la hausse, selon les données récentes recueillies par plusieurs organismes des Nations Unies ..”.

        Ce rapport, ni d’autres publications de l’OMM (je ne les avais pas lues toutes, mais vous l’avez peut-être fait), ne quantifient pas la contribution du verdissement global (de 13 %, je crois) au recul considérable (durable, dans le jargon gauchiste) de la faim dans le monde. Sûrement, la croissance végétale accrue s’applique aussi aux cultures agricoles, pas seulement aux buissons et les herbacés aux abords des déserts.

        À l’opposé non-plus, on ne mentionne pas la contribution à la faim dans le monde de la diversion d’une forte partie de la production du maïs vers la production du gasohol.
        Les verts ne reconnaissent plus la paternité de cette décision indéfendable : qui produit presqu’autant des GES qu’elle ne retire de la circulation, qui a causé l’augmentation importante du prix des denrées alimentaires (pas seulement du maïs) et en a diminué l’accessibilité, surtout dans le Tiers Monde.
        De plus, le gasohol cause la corrosion et d’autres problèmes aux véhicules motorisés et l’essence au gasohol a une date d’expiration considérablement raccourcie par rapport aux mélanges traditionnels.

        Le gasohol – une véritable réussite verte et je suis certain que d’autres actions précipitées que vous réclamez, apporteront d’autres problèmes imprévus, omis dans le climat de fausse urgence.

        Bon, votre rapport de l’OMM a “encore une fois” porté les accusations habituelles, mais a-t-il été objectif ?

        Paul

    • Paul S. dit :

      Monsieur Guillaume,

      Vous affirmez : “Seuls les climato-incultes (le terme n’est pas de moi) ou les gens de (très) mauvaise foi prennent les années 1997-1998 comme référence pour affirmer qu’il y a eu une pause du réchauffement.”

      Je ne prétendrai pas d’être un climato-culte, mais …

      Je passe beaucoup de temps en ville, auprès de ma mère malade.
      En appelant ma conjointe chez nous dans la couronne nord (à 25 km environ en ligne droite de la maison de ma mère), je constate chaque fois une différence de température située entre 2 et 3 °C.
      La maison unifamiliale d’où je téléphone est loin du centre-ville bétonné.

      Quand je vous avais questionné sur le tripatouillage connu des données à la NOAA, vous m’avez répondu en citant un déni catégorique par un lauréat du Prix Nobel.

      La correction de lectures de la température pour l’effet de l’îlot urbain se fait et c’est une opération légitime.

      Mais, se fait-elle à la juste hauteur et d’une manière uniforme dans le temps ?

      Quand on prouve le réchauffement climatique en centièmes de °C, chaque correction de lecture peut faire la différence.

      Pour documenter l’état du climat, ne devrait-on pas retenir seulement les données satellitaires et celles des bouées Argos ?
      Avec ces lectures (non-ajustées) seulement, qu’en est-il de la pause / ralentissement du réchauffement climatique récent ?

      Paul

  14. Jacques dit :

    Paul dit:
    ‘La trame, patiemment tissée depuis le début des années ‘70, est facile à repérer et la récente réunion de Nairobi précise davantage l’intentions d’établir un régime dirigiste mondial sous l’autorité de l’ONU, fort probablement, elle même subrogée à la Chine communiste.’

    C’est une vision assez réaliste des choses à venir et j’ajouterais que l’ONU ne pèsera pas lourd face à la puissance politique et économique de la Chine.

    Il y a quelques années, Christiana Figueres a déclaré ceci:

    ‘United Nations climate chief Christiana Figueres said that democracy is a poor political system for fighting global warming. Communist China, she says, is the best model.’

    Traduction libre: la démocratie est un piètre système politique pour combattre le réchauffement global. La Chine communiste est le meilleur modèle.

    https://climatism.blog/2014/01/16/un-climate-chief-says-communism-is-best-to-fight-global-warming/

    Au lieu de paniquer avec le climat, les Gretas de ce monde devraient plutôt s’inquiéter de la main mise grandissante de la Chine sur la planète Terre. Tous ces étudiants pourraient, dans un avenir pas si lointain, goûter à la ‘médecine chinoise’ et il est peu probable qu’ils apprécieront la chose!

    La Presse et le Devoir ont fait état de la domination grandissante de la Chine sur le monde des médias, ce qui devrait aussi susciter certaines inquiétudes:
    https://www.ledevoir.com/culture/medias/550592/prudence-face-a-la-menace-mediatique-chine

  15. Jacques dit :

    Guillaume dit:

    ‘A priori, ça ne me fait pas plaisir de payer des taxes supplémentaires pour forcer la réduction d’émission de CO2. Certains affirment que c’est la meilleure façon d’y arriver. Franchement, j’ai vraiment aucune idée de la meilleure façon d’y arriver… Cependant, je suis pas mal convaincu qu’il faille les réduire, peu importe la façon. Tant mieux si on trouve une façon de le faire sans augmenter les taxes et sans virer fou comme faire la promotion du véganisme ou de l’anti-procréation.’

    Une taxe carbone, peu importe où elle est implantée, est une mesure bien peu efficace pour réduire les émissions de CO2, son seul effet est en fait un appauvrissement collectif. Une taxe sur les émissions de CO2 est une taxe sur tous les produits et services dont on a besoin. Tout ce qu’on fait, tout ce qu’on achète, recèle une empreinte carbone plus ou moins importante. Impossible d’y échapper.

    Personnellement, je suis particulièrement outré de devoir contribuer à subventionner des bourgeois écolos qui veulent une auto électrique: ils n’ont qu’à payer le prix du marché tout simplement. Et voilà que le gouvernement fédéral souhaite lui aussi accorder une subvention pour l’achat de véhicule électriques!

    Je me suis amusé à faire quelques calculs pour avoir une idée de l’impact de ces véhicules électriques sur les émissions de CO2.

    Supposons que le Québec atteigne son objectif de mettre 100 000 véhicules électriques sur les routes d’ici 2020. Il en coûtera 800 Millions$ en subventions à l’achat (un peu moins à cause des véhicules hybrides), et je ne compte pas les millions$ pour les bornes électriques publiques payées par HQ et les subventions pour les bornes privées.

    Il y a au Québec environ 5 Millions de véhicules de promenade en incluant les camions légers. Ces véhicules sont responsable d’à peu près 40% des émissions de GES qui totalisent actuellement quelque 78 Millions de tonnes (MT) par année au Québec. Alors, voyons la quantité d’émissions produites par ces 100 000 véhicules s’ils fonctionnaient au pétrole:

    100 000/ 5 000 000 = 2% de la flotte de véhicules
    Emissions du parc auto: 78 MT x 40% = 31 MT par année

    Pour 100 000 voitures (2% du parc) on a donc: 31 MT x 2% = 0,62 MT par année
    Donc, 100 000 voitures électriques réduiraient les émissions québecoises de 0,62 MT par année.

    Maintenant, pour avoir une meilleure idée de l’ordre de grandeur, on peut considérer les émissions de la Chine qui sont de l’ordre de 10,3 GT par année, soit 200 MT par semaine.

    Conclusion: 0,62 MT d’émissions sauvées par 100 000 voitures électriques représentent à peu près 3/4 d’heure (45 minutes) des émissions chinoises. Vous avez bien lu : 45 minutes. Faites les calculs vous-même !

    Bien sûr, les verts diront qu’il faut faire sa part et comme Greta disait dans un de ses discours: il n’y a pas de contribution trop petite (chaque gramme de CO2 compte…).

    Alors, M. Guillaume, toujours convaincu qu’il faut continuer à payer le gros prix pour réduire nos émissions et sauver la planète !

    Et autre détail: les émissions annuelles du Québec correspondent à environ 3 jours d’émissions chinoises…

    Et la cerise sur le gâteau: la Chine domine actuellement la fabrication des batteries et d’ici 2020 elle fabriquera les 2/3 de la production mondiale. Sachant que la Chine produit 70% de son électricité avec des centrales au charbon, alors on peut raisonnablement en conclure qu’il y aura plus d’émissions de CO2 associées à la fabrication des batteries que d’émissions sauvées en utilisant ces batteries pour remplacer les moteurs thermiques dans les véhicules…Intéressant n’est-ce pas! Vive les énergies propres, c’est l’avenir !!!

    • Guillaume dit :

      M. Jacques,

      « Alors, M. Guillaume, toujours convaincu qu’il faut continuer à payer le gros prix pour réduire nos émissions et sauver la planète ! »

      Visiblement, vous ne savez pas lire.

      Guillaume

    • rtremblay dit :

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1162048/shell-taxe-carbone-pression-lobby-petrolier-canada-acpp

      Même la très gauchiste compagnie Shell est pour la taxe Carbone. Ces dirigeants, associés au parti communiste, les mêmes qui n’ont fait aucune réflexion sur les changements climatiques se prononcent pour la taxe carbone.

      C’est un petit peu « embêtant » pour vous les climato-jovialiste 🙂

      • Paul dit :

        Ainsi la Royal Dutch a déterminé qu’au Canada il y a plus de climato-en*ulés que de climato-ouverts.

        Rejean achètera dorénavant son essence à briquet pour sa pipe à pot récréatif chez Shell et les climato-éveillés sauront où ne plus faire leurs achat de carburant.

        “Money talks. Both ways.”

        NOTE : Seulement un mutant se réjouit quand il se fait taxer, surtout d’une manière aussi régressive que celle dont il est question ici.

  16. Jacques dit :

    M. Guillaume, rassurez-vous, je sais très bien lire. J’ai beaucoup lu dans ma vie et je continue à lire.
    Le fait que vous ayez écrit que vous êtes pas mal convaincu qu’il faille réduire les émissions de CO2 m’a fait croire, peut-être à tort, que vous acceptiez de payer des taxes supplémentaires pour ce faire, même si ça ne vous fait pas plaisir …

    De toute façon, on contribue tous, qu’on le veuille ou non, à alimenter le Fonds Vert qui doit servir en principe à mettre en place la Transition énergétique du Québec sensée combattre les changements climatiques.

    Mais un fait demeure et c’est celui-ci:
    même si on interdisait en totalité les combustibles fossiles au Québec, on ne réussirait qu’à éliminer à chaque année l’équivalent d’environ 3 jours des émissions Chinoises. Peut-on penser sérieusement que ça changerait quelque chose au climat?
    Enlever un dé à coudre d’eau dans une piscine olympique change-il le niveau d’eau? La réponse est oui, mais il est impossible de mesurer la baisse du niveau, car elle est infinitésimale…

    • Paul dit :

      Bonjour monsieur Jacques,

      Pour écrire aussi bien, vous devez savoir lire et le faire en abondance. Mais comprenez-vous et interprétez-vous correctement vos lectures ?
      Je penserai que si, mais la question se pose pour d’autres aussi (à propos de leurs lectures).

      J’ajouterai à votre commentaire ceci.
      Pour les pauvres diables pataugeant, sans toucher le fond, dans votre piscine olympique et dont la noyade par épuisement bien planifiée est déjà en cours, le fait d’enlever un dé à coudre d’eau ou de cent barils, ne changera strictement rien à leur sort prévu.

      Voici pourquoi : https://climateactiontracker.org/countries/china/
      Les émissions réelles des GES de la Chine sont sous-rapportées, mais en ne considérant que les données favorables aux chinois, on constate qu’en 2030 leur courbe serait toujours ascendante et à 15,200 MtCO2eq/an, les émissions chinoises seraient environ 2.5 fois (60 % plus importantes que) celles des USA, stagnantes à 6,400 MtCO2eq/an.
      Pourtant, selon les onusistes, les émissions américaines seraient “critically insufficient”, tandis que les chinois seraient mieux classés en tant que “highly insufficient”.
      Même l’Union Européenne, qui fait vraiment du zèle (en 1990 : 5,655 MtCO2eq/an et en 2030 : 3,500 MtCO2eq/an), ne se mérite que la mention “insufficient”.

      Additionnons les prévisions 2030 du “monde libre” : USA (6,400) + UE (3,500) + Japon (1,100) + Corée du Sud (750) + Canada (700) + Australie (570) + Nouvelle Zélande (80) + Norvège (50) + Suisse (40) = 13,190 MtCO2eq/an. Tous ensemble, en privation sérieuse d’oxygène, les citoyens vivant dans les démocraties, seraient (à 2,000 MtCO2eq/an de moins) 13 % sous les émissions chinoises.

      L’ONU ne s’est jamais cachée (Kyoto, Sommet de Rio, etc..) de vouloir redistribuer la richesse mondiale sous le prétexte de la lutte aux changements climatiques.
      Une manière sûre d’y parvenir, c’est de rendre la Chine trop puissante (économiquement et militairement) par rapport aux sociétés libres. Éventuellement, les camarades de Pékin nous diront quoi faire, sans rouspéter.

      Les Accords de Paris en 2015 ont balisé la voie à l’affaiblissement de l’Occident et à la croissance sans embûche de la Chine, ainsi que d’autres pays émergeants.

      La décarbonisation de l’économie = décroissance.

      Le monde de demain dominé par la Chine ?
      Très peu pour moi.

      Le communisme – j’ai déjà donné.

      Paul

  17. Jacques dit :

    Bonjour M.Paul

    ‘Mais comprenez-vous et interprétez-vous correctement vos lectures ?’

    Je crois que ma compréhension des textes que je lis varie de bonne à excellente, mais pour ce qui est d’interpréter, je ne sais pas trop quoi répondre…Il peut sans doute arriver que je fasse dire à un texte quelque chose qu’il ne dit pas explicitement ou que je tire des conclusions erronées à partir d’un texte.

    J’essaie autant que possible de m’en tenir aux faits, aux statistiques, aux données, aux chiffres, aux lois mathématiques et physiques. Pour comprendre quelque chose, il faut se poser de bonnes questions et essayer de trouver de bonnes réponses, ce qui n’est pas simple en général. Et il convient surtout se méfier des discours qui apparaissent à une fréquence trop élevée dans les médias; les prévisions climatiques du GIEC entrent de toute évidence dans cette catégorie !

    Tim Ball, un canadien, a publié un article que je trouve assez pertinent pour en donner la référence:
    https://wattsupwiththat.com/2019/03/30/time-to-straighten-out-damage-from-the-big-lie-of-global-warming-starting-with-voltaires-admonition/

    Tim Ball a fait d’autres analyses intéressantes sur l’hystérie climatique comme ici:
    https://wattsupwiththat.com/2019/03/16/%ef%bb%bfan-analysis-of-the-climate-change-hysteria/

    Vous dites aussi:

    ‘Avant même de commencer à “considérer le coût de NE PAS prendre action contre les changements climatiques” il faudrait être raisonnablement sûrs qu’il ne s’agit pas d’une ruse onusienne pour détourner l’attention de vrais objectifs.’

    On répète en effet sans cesse qu’il coûtera beaucoup plus cher plus tard si on ne fait rien maintenant.
    Et bien, il y a deux scénarios:
    1- A l’heure actuelle, on a déjà dépensé des sommes colossales avec un résultat NUL, car les les émissions de GES continuent à augmenter. Si les thèses du GIEC sont fausses, alors le résultat final sera un appauvrissement collectif important et un enrichissement correspondant pour les profiteurs climatiques.

    2-Si les thèses du GIEC sont vraies, alors on continuera à dépenser des sommes pharaoniques toujours en pure perte. Pourquoi? Simplement parce qu’il est IMPOSSIBLE de diminuer les recours aux énergies fossiles: le mieux que l’on puisse faire avec les taxes sur le carbone et les énergies renouvelables, c’est de diminuer le taux d’augmentation de consommation des hydrocarbures. En fait, le seule possibilité de voir une diminution de l’ordre de celle exigée par le GIEC, c’est de provoquer une récession durable et de grande amplitude dans les pays industrialisés.

    Selon les calculs de l’ONU, le monde devrait investir en moyenne 3 trillons$ (3 000 Milliards$) par année durant les 3 prochaines décennies, essentiellement pour décarboner les systèmes d’énergie. Total de la facture: 90 trillons$. Pour comparaison, c’est environ le PIB mondial de 2018!

    Malgré les montants mirobolants consacrés aux énergies renouvelables, ces dernières fournissent à peine 3% de l’énergie consommée dans le monde et elles sont responsables d’un important saccage environnemental, sans parler des inconvénients parfois importants que doivent subir les riverains de ces installations industrielles.

    Enfin, un mot sur la fameuse taxe canadienne sur le carbone, acclamée par tous les économistes, cela va de soi, et aussi par toutes les organisations environnementales (Green Peace, Equiterre, Fondation Suzuki, etc).
    Les économistes qui affirment que cette taxe est le moyen le plus efficace pour freiner l’utilisation des hydrocarbures sont dans l’erreur. Durant la décennie qui a précédé 2008, l’économie américaine était en ébullition et la demande de pétrole a augmenté alors que le prix connaissait une une hausse de quelque 200% . La demande a chuté à partir de 2008 à cause de l’importante récession causée par la crise des subprimes. C’est l’activité économique qui régule le demande d’énergie.

    Trudeau taxera les hydrocarbures à la source, ce qui se traduira par une hausse de 4-5¢/litre à la pompe à partir d’avril 2019. De plus, il y aura une système de plafonnement et d’échange (cap and trade) pour les émetteurs industriels. Et qui dit ‘cap and trade’ dit ‘bourse du carbone’. Cette bourse fait rêver toutes les firmes de courtage, car l’état se chargera de faire augmenter régulièrement et sans limite la valeur du bien transigé. Plus besoin de manipuler les cours boursiers. C’est l’eldorado pour ces firmes et les banques également. Les économistes ne peuvent pas être défavorables à un tel système…

    Il faut comprendre qu’une taxe sur le carbone n’est pas du tout comme un taxe sur les produits et services. C’est une taxe sur tout, absolument tout, et cette taxe est ouverte (augmentations arbitraires sans limite) et sans limite dans la durée. Il y aura en effet toujours des émissions de CO2 qu’il faudra faire diminuer. C’est une taxe particulièrement pernicieuse, pour ne pas dire diabolique. Il n’y aura que deux gagnants: l’Etat et les boursicoteurs du carbone comme Al Gore.

    PS. En parlant de dépenses climatiques, n’est-il pas curieux de constater que les Etats avec les plus faibles émissions de GES sont ceux qui mettent en place les politiques les plus sévères et coûteuses pour réduire leurs émissions ? Je pense entre autres à l’Allemagne, au Danemark, à l’Australie du Sud, au Royaume-Uni. Ces pays ont aussi la particularité d’avoir les tarifs d’électricité les plus élevés du monde industrialisé (la première place revient à l’Australie du Sud, suivi du Danemark et de l’Allemagne ) et ce sont aussi des Etats où les énergies renouvelables ont été implantés à grande échelle, ce qui n’est certainement pas une coïncidence…

  18. Jacques dit :

    Vient de paraître dans le Devoir: danger en vue pour tous les Canadiens:

    https://www.ledevoir.com/societe/environnement/551189/le-canada-se-rechauffe-deux-fois-plus-vite-que-la-moyenne-mondiale

    On lit entre autres que:
    Les prévisions de la température annuelle moyenne à l’échelle du pays pour la fin du siècle (de 2081 à 2100) varient d’une augmentation de 1,8 °C, pour un scénario de faibles émissions, à 6,3 °C pour un scénario d’émissions élevées.
    ‘ Seul le scénario de faibles émissions permet de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale à moins de 2 °C au-dessus des niveaux préindustriels, conformément à l’Accord de Paris. Ce scénario nécessite que les émissions mondiales plafonnent presque immédiatement, avec de rapides et importantes réductions par la suite’ , souligne le document.

    Le fait que cette étude sorte le même jour que l’entrée en vigueur de la taxe carbone de Trudeau n’est qu’une coïncidence…

    Alors, avis à tous: si vous souhaitez laisser un pays où vos enfants et vos petits enfants pourront vivre confortablement, appuyez la nouvelle taxe carbone de Trudeau et mieux, exigez que le prix de départ soit doublé à 40$/tonne CO2 et augmenté de 40$/tonne à chaque année. Signez des pétitions, organisez des conférences et des manifestations, mobilisez les étudiants, sollicitez des experts comme Dominic Champagne qui se fera certainement un plaisir de militer dans ce sens. Il n’y a plus de temps à perdre!

    PS: mais je me demande quand même ce qu’il y a de particulier au Canada pour qu’il se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale…il y a sans doute quelque chose qui m’échappe.

  19. Paul S. dit :

    M. Guillaume a dit : “Seuls les climato-jovialistes peuvent prétendre que les effets positifs du réchauffement surpassent les effets négatifs.”
    (Ref. : https://duberger.me/2019/03/17/une-greve-scolaire-mondiale-pour-la-science/#comment-74380)

    D’abord, au premier paragraphe M. Guillaume parle “.. d’appréhender (correctement) l’impact des changements climatiques ..”.
    Appréhender, dans le sens de comprendre ou de craindre ?

    Les deux s’appliquent et sont d’ordre interprétatif.
    Pourquoi ne pas nous limiter à “constater” ?

    Les effets négatifs graves et RIGOUREUSEMENT CONSTATÉS, où sont-ils ?
    Les événements climatiques extrêmes plus nombreux, sont-ils confirmés par les données barométriques archivées (les dépressions importantes, ça se mesure) ?
    Les feux de forêts, allumés par des randonneurs imprudents ou par la foudre, quel rapport ?
    Les périodes de sécheresse régionale, n’ont-elles pas affecté (décimé) les Maya et d’autres peuples dans le passé ?
    La lente montée des eaux, n’a-t-elle pas débuté à la fin du Petit âge glaciaire ?
    L’ours polaire, est-il vraiment en danger ?
    Les réfugiés climatiques, ne sont-ils pas plutôt des migrants désespérés de vivre dans les pays sans avenir, étouffés par des tyrans (tous des membres votants de l’ONU) ?

    Le verdissement mesuré par la photogrammétrie satellitaire, dont parlait M. Aubrin, est un impact positif : https://globalobserver.blog/2018/07/11/global-greening/
    Autant sur les forêts que sur les rendements agricoles.

    C’est aussi un fait historique que l’humanité a progressé pendant les périodes un peu plus chaudes, quand les besoins de base pour la survie étaient plus facilement couverts.

    Maintenant, un effet positif auquel personne ne réfère, bien que réel et très important pour les générations futures lointaines, y compris celles des ours blancs.
    Nous sommes d’accord que la Terre profite de l’atmosphère en tant qu’isolant contre la perte de la chaleur.

    L’énergie thermique que la Terre émet par rayonnement vers l’espace provient de deux sources : du Soleil et de la fournaise interne du globe.
    Une surface plus chaude, ralentit la migration par conduction de la chaleur interne vers l’extérieur.
    Donc, avec un climat plus chaud, le noyau externe en fer liquide restera fluide plus longtemps et ainsi la dynamo au centre de la Terre pourra continuer à générer le champ magnétique.
    Sans le champ magnétique protecteur, pas de vie (Je ne le dirai toutefois pas aux petits, pour ne pas augmenter leur détresse – contrairement à Al Gore, aux fifilles institutrices, aux abuseurs de la Bourse Scol’ERE, et d’autres filous verts, moi j’ai de l’empathie.).

    Un effet infinitésimal ?
    Certes, comme celui des 15 ppm d’origine humaine ajoutés au CO2 atmosphérique.
    (Quelques ordres de grandeur en moins, mais on parle de très long terme et vraiment de la fin du monde habitable).

    Paul

    • Guillaume dit :

      « Appréhender, dans le sens de comprendre ou de craindre ? »

      Les deux… Judicieux choix de mots, n’est-ce pas ?

      Guillaume

      • Paul dit :

        En effet, judicieux.

        On n’a plus les hommes de science appréhendables d’antan, qui observaient, constataient, mesuraient et concluaient.

        La nouvelle édition de scientifiques apprend de bonne heure l’utilisation d’un langage d’incertitude calibré.
        Ainsi, l’on ne se trompe jamais complètement et on permet des conclusions alternatives, selon les préférences du lecteur.

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s