LA BOURSE DU CARBONE SCOLAIRE

Publié: 31 mai 2017 dans Uncategorized

carbone scolaire

J’ai déjà parlé sur ce blog, du “carbone boréal” et des indulgences carboniques que mes collègues de l’Université du Québec à Chicoutimi proposent de vous vendre afin d’expier à chaque année votre péché carbonique. Voici que des écoles québécoises proposent maintenant à leurs élèves une “bourse du carbone scolaire”. 

Bourse du carbone Scol’ERE 2016-2017 – Les élèves de l’École Desjardins champions en réduction d’émission de gaz à effet de serre !

Les élèves de 4e année du primaire de l’École Desjardins et leur enseignante, Mme Julie Carrier, ont reçu le 25 mai 2017 le titre de la classe ayant évité l’émission de la plus grande quantité de gaz à effet de serre (GES) au cours de l’année scolaire 2016-2017, à Lévis. Dans le cadre de la Bourse du carbone Scol’ERE 2016-2017 de la Coopérative Forêt d’Arden, spécialisée en éducation relative à environnement, les élèves ont su adopter des solutions pour réduire l’émission des gaz à effet de serre, et ce, de façon ludique et positive; entraînant leur famille, amis et autres sympathisants à faire de même, pour des résultats encore plus significatifs ! En relevant les défis et posant des actions concrètes, les élèves de l’École Desjardins ont réussi à éviter l’émission de 1347 kg de CO2 par élève !

Afin de les féliciter, des représentants de la Ville de Lévis, de la Coopérative Forêt d’Arden et le président de la Commission scolaire des Navigateurs, monsieur Jérôme Demers, ont tenu à venir à leur rencontre.

Monsieur Jérôme Demers s’est dit particulièrement heureux de constater que près d’une vingtaine d’écoles de la CSDN s’étaient engagées activement dans ce projet. « Je suis convaincu que les actions entreprises à l’école seront poursuivies au quotidien et à la maison et que nos élèves poseront désormais des gestes qui démontrent leur conscience accrue pour la sauvegarde de l’environnement », a-t-il ajouté.

Monsieur Guy Dumoulin, conseiller municipal à la Ville de Lévis et président de la commission consultative de l’environnement, et madame Isabelle Linteau, conseillère en qualité de l’air à la Ville de Lévis, ont remis un certificat signé par monsieur Lehouillier lui-même à trois étudiants s’étant particulièrement démarqués dans le cadre du projet. Tous les élèves ont également reçu en cadeau un verre réutilisable.

Je leur ai fait la proposition suivante :

Au enseignants de la Commission scolaire des Découvreurs.

Vous avez présenté à vos élèves un côté de la médaille climatique. Ils ont obtenu un prix suite aux actions qu’ils ont entreprises à ce sujet.

Afin de compléter votre démarche pédagogique, je vous propose de révéler à vos jeunes, le revers de cette médaille. J’aimerais donc leur présenter entre autres les faits suivants et en discuter avec eux et leurs enseignants.

1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97%  lancé par cet unique article des Australiens  en est en réalité  moins de 3%) .

3- Il n’y a aucune observation ni aucune  donnée qui démontre que les événements météorologiques  dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides- 

5- Il n’y au aucune accélération démontrée de la montée du niveau des océans

6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années.

7- Des chercheur$$$, politique$$$, groupe$$$ activiste$$$ et média$$$$ ont intérêt à entretenir l’ignorance et donc la crédulité climatique, ainsi que   la culpabilité et à  assujettir aussi  les citoyens à des taxes de carbone injustes.

Un des objectifs de l’éducation dont nous sommes collectivement responsables, est de développer l’esprit critique et fournir ainsi aux jeunes les connaissances nécessaires (surtout scientifiques) afin que maintenant et ensuite  devenus adultes, ils puissent en matière d’environnement, de climat, faire activement et de façon responsable et autonome, leurs propres choix, éclairés, raisonnés, judicieux , et pleinement AFFIRMÉS, pas seulement assumés, et non se les faire imposer passivement et aveuglement, par des politiques comme M. Couillard, des groupes d’intérêt  comme OURANOS ou Équiterre, et des médias comme Radio-Canada, TVA , Le Devoir, La Presse et LCN,  C’est le sens du complément de démarche pédagogique  que je propose aux écoles qui ont le courage de m’inviter à présenter le revers de cette médaille à leurs élèves. 

Si cela vous convient, c’est gratos, et vous m’appelez au 418-666-2782 ou reynald_duberger@uqac.ca

Reynald Du Berger

Biographie,  Reynald Du Berger (mai 2017)

Reynald Du Berger a été professeur titulaire de géophysique à l’Université du Québec à Chicoutmi. Il en a été l’un des professeurs fondateurs. Il est retraité depuis l’an 2000. Son domaine de recherche principal était la sismologie appliquée et à la fin de sa carrière, il a travaillé principalement à l’utilisation des méthodes sismiques dans la solution de problèmes liés à la nappe phréatique. Ses travaux ont permis de porter de 2% à 75% les succès des forages d’eau potable au Burkina Faso. Depuis sa retraite, il est impliqué comme bénévole dans plusieurs oeuvres caritatives, mais comme ingénieur et scientifique, il rencontre régulièrement des élèves du niveau secondaire, afin de les encourager à s’intéresser à la science et à la technologie, et aussi développer leur esprit critique en environnement. Dans les rares occasions où des enseignants lui permettent, il présente aux jeunes le revers de la médaille climatique qui leur est le plus souvent caché. Il habite à la campagne au bord d’une rivière dans la région de Québec, où il continue de surveiller les soubresauts du Globe, grâce à une station sismographique du Réseau national canadien, installée sur sa propriété. Ingénieurs Canada lui a accordé le titre de Fellow, en reconnaissance de sa contribution remarquable au rayonnement de sa profession chez les jeunes.

Publicités
commentaires
  1. Maurice Gagnon dit :

    Une vraie gang de théologistes environnementales polluent nos écoles comme la religion d’autrefois

  2. Paul S. dit :

    La Bourse Scolère est une “gamique” : https://duberger.me/2015/10/27/heureux-les-climato-soumis/#comment-35962

    Les enfants (ou leurs parents) formulent des intentions (pas des projets) d’évitement de la production du CO2.
    Puis des entreprises peu regardantes échangent ces intentions (des “intangibles” sans valeur comptable), contre des crédits carbone adossés sur la valeur courante déterminée par la Bourse du Carbone.
    Cela s’appelle une fraude dans le monde réel, mais dans celui de la propagande verte, le Gouvernement Couillard qui porte la Bourse du Carbone à bout de bras, n’y voit pas d’inconvénient.
    En fait on encourage les écoles à se joindre à l’arnaque.

    Je dis l’arnaque, car l’école ne garde pas l’argent pour en faire bénéficier les petits fraudeurs en devenir qu’elle endoctrine. Les sommes recueillies sont remises à la Forêt d’Arden, l’ONG qui organise et profite de cette arnaque.
    Ces dames et messieurs aiment voyager : https://duberger.me/2016/10/16/lideologie-du-rechauffisme-le-plus-grand-scandale-de-notre-epoque/#comment-40442

    Le désir du prof. Du Berger de développer l’esprit critique des enfants qui ont subi le lavage de cerveau est louable.

    Mais, également, on pourrait demander à une “belle grosse police” (un vrai policier qui fait peur, pas une moumoune) de parler aux élèves de la “participation accessoire au crime” et de peines prévues à cet effet : pour eux éventuellement s’ils persistent, mais pour les adultes impliqués tout de suite. Y compris les politiciens et surtout les ONGistes profiteurs de la vague verte.

  3. pierre Chagnon dit :

    Notre système d’éducation devenu un moyen de propagande de nos écolos communistes, nos enfants y sortent bien endoctrinés par eux

  4. JP Pilote dit :

    Similaire à l’endoctrinement des Jeunesses hitlériennes ou des jeunes Komsomol de Lénine et Staline. Ces jeunes seront capables de résonner aux signaux de leurs maîtres … mais pas de raisonner par eux-mêmes.

    • Paul S. dit :

      “…Ces jeunes seront capables de résonner aux signaux de leurs maîtres … mais pas de raisonner par eux-mêmes.”

      Si vous voulez parler de nos jeunes infortunés livrés aux enseignants syndiqués et gauchistes, je partage votre pessimisme. L’école québécoise décourage généralement les élèves de penser par eux mêmes.

      Par contre, les jeunes, nés jadis derrière le Rideau de fer, étaient pour la plupart, capables de faire la part des choses, tout en étant membres de jeunesses communistes (pionniers et komsomols).
      Ce n’était pas par l’opportunisme que l’on ne refusait pas d’entrer dans les rangs, lorsque l’école le proposait, seulement pour s’éviter, ainsi qu’à ses parents, des problèmes certains.

  5. rejean tremblay dit :

    sur le point 6 (pas uniquement sur ce point) mais c’est celui que j’aborde en premier…

    on voit très clairement qu’il n’y a pas de stagnation de la température depuis 20 ans

    http://www.drroyspencer.com/2017/06/uah-global-temperature-update-for-may-2017-0-45-deg-c/

    Sur ce graphique on voit clairement que malgré un El nino très élevé en 2016, il n’y a pas de La nina faible en 2017 comme il y avait eu en 1999… Il y a des projections qui commencent à parler d’un nouveau El-nino en 2017

    RSS l’a démontré de manière encore plus claire.

    http://images.remss.com/papers/rsstech/Jan_5_2017_news_release.pdf

    des informations de ce type montre bien l’effet des GES sur l’augmentation de T. atm.

    c’est une preuve de plus…

    Vous avez des RÉVÉLATIONS à nous faire part selon vos termes, basé sur quelle observations, qu’elle écrit ???

    Est-ce que le climatologue que vous avez choisi se nomme D. Trump ? si c’est le cas en quoi est-ce utile d’aller « révéler » cette information aux écoliers ??

    • Reynald Du Berger dit :

      montrez-nous comment l’augmentation de CO2 s’harmonise bien avec l’augmentation de T. i.e. que pendant les 20 dernières années, où on a émis 40% de tout le CO2 anrhropique, la T a suivi fidèlement cette augmentation très importante, vs les décennies qui ont précédé.

    • Paul S. dit :

      M. Re-Jean – L.,

      La question est légitime : “Est-ce que le climatologue que vous avez choisi se nomme D. Trump ?”

      Vous m’avez jadis fait investir du temps à visionner une présentation par un autre politicien – climatologue et lauréat du Prix Nobel : M. Al Gore.
      Son argumentation, disons le, n’avait rien de scientifique.

      Où est l’erreur ?

      Paul S.

    • Robert dit :

      rejean tremblay:
      4 juin 2017 à 9:46

      Le El-Ninio de 2016 n’est pas terminé. Celui de 1998 a duré presque 3 ans. Cette courbe de UAH est constituée de mesures moyennes affichées à la fin de chaque mois. Numériser ce graphique et enregistrer chacun des mois de 1997 à 2017 (20 ans). Faites un calcul de régression avec ces points. Vous constaterez que la pente n’est pas significativement différente de zéro. Surtout si vous comparer cette période avec la période 1978-1998.

      Robert#1

  6. rejean tremblay dit :

    Toute chose étant égale…. voici le résultat de l’exercice que j’ai fait.

    Note: J’ai utilisé la température du site woodfortrees selon le wti (woodfortree température index) qui est une référence

    voici la tendance de la température sur 10 ans 2007 à 2017.

    http://www.woodfortrees.org/plot/wti/from:2007/to:2017/plot/wti/from:2007/trend:2017

    Voici maintenant la tendance sur 30 ans 1987 à 2017.

    http://www.woodfortrees.org/plot/wti/from:1987/to:2017/plot/wti/from:1987/trend:2017

    pour 10 ans et 30 ans la hausse par décennie est très semblable à environ 0,2 C/décennie.

    pas de plateau. pas de hiatus. Non il n’y en a pas. Je me demande bien pourquoi et comment je devrait croire qu’il y a un plateau sur 20 ans ? si pour 10 et 30 il n’y en a pas ???

    Vous comprenez maintenant pourquoi je ne réponds pas à la question de R. Duberger ? Vous comprenez que la question est biaisée ? Poser une telle question de la manière qu’elle est formulée est révélateur du biais de son auteur.

    encore plus d’infos à considérer….
    Les donnés satellitaires de UAH montrent également une tendance à la hausse sur 10 ou 30 ans…

    http://www.woodfortrees.org/plot/uah6-land/from:1987/to:2017/plot/uah6-land/from:1987/trend:2017

    http://www.woodfortrees.org/plot/uah6-land/from:2007/to:2017/plot/uah6-land/from:2007/trend:2017

    celui-ci est encore meilleur. Une tendance sur moins de 9 ans de 2008 à 2017 (pas encore terminé) d’une hausse d’encore une fois 0,2 C/décennie … même avec vos chères données satellitaires de UAH
    http://www.woodfortrees.org/plot/uah6-land/from:2008/to:2017/plot/uah6-land/from:2008/trend:2017

    Pour terminer selon les données de RSS (également des donnés satellitaires du Dr. Carl Mears et son équipe des experts en la matière)
    qui montre la tendance sur les 30 dernières années.
    http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1987/to:2017/plot/rss/from:1987/trend:2017

    J’ajoute une autre observation sur la formulation de votre question. ce n’est pas la quantité émise qui est importante . C’est la teneur en CO2 dans l’atmosphère, l’augmentation de celle-ci qu’il est important de considérer.

    Alors tenter de répondre à des questions biaisées …. peut-être qu’il y en a qui n’y voit que du feux dans les écoles primaires ou secondaires , mais pas moi.

    La seule chose qu’il y a à dire : svp reformulez votre question ou encore faite une meilleur analyse de l’information disponible car votre argumentaire ne tient pas la route.

    Note : svp allez voir les figures des liens que j’ai mis avant de tenter de contre argumenter.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Vous comprenez maintenant pourquoi je ne réponds pas à la question de R. Duberger ? Vous comprenez que la question est biaisée ? Poser une telle question de la manière qu’elle est formulée est révélateur du biais de son auteur. »

      J’aime la tour de Pise… j’y ai grimpé en 1976. Vous n’êtes jamais allé à Pise. Vous prétendez que cette tour n’existe pas et toutes les photos de cette tour sont des montages photoshop. Moi je prétends qu’elle est vraie. Vu que j’ai dit que j’aimais cette tour, vous prétendez que mon affirmation est « biaisée » … soit . Je vous demande de commenter (acquiescer ou réfuter) ces 7 énoncés:

      1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

      2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par cet unique article des Australiens en est en réalité un de 0,3%) .

      3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

      4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

      5- Il n’y au aucune accélération de la montée du niveau des océans

      6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années.

      7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont intérêt à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité et ainsi à assujettir les citoyens à des taxes de carbone injustes.

      • rejean tremblay dit :

        je n’ai jamais été à la tour de pise, mais j’affirme qu’elle existe…..

        Par ailleurs,
        je vous montre que pour une durée de 10 et 30 ans il n’y a pas de stagnation et vous me revenez avec la même question (#@$%?&?%$$) 6.

        je suis ébahie 🙂 par tant de ….

      • Reynald Du Berger dit :

        On ne vous demande que de nous montrer la montée régulière et claire de la TMAG qui selon VOTRE hypothèse DOIT accompagner fidèlement la montée des émissions de GES au cours des 20 dernières années, compte tenu que 40% de toutes les émissions l’ont été au cours de ces MÊMES 20 dernières années. Il me semble que la question est claire, alors votre réponse devrait l’être.

      • Reynald Du Berger dit :

        « je n’ai jamais été à la tour de pise, mais j’affirme qu’elle existe….. » sur quelles preuves? photos, films, télé, cartes postales ? un gars comme moi qui vous jure y avoir grimpé ? … et vous affirmez aussi le RCA ? sur les mêmes bases ? on vous demande UNE SEULE PREUVE ! et vous êtes encore climato-croyant en dépit d’être INCAPABLE d’apporter une seule preuve de VOTRE AFFIRMATION ? On ne vous demande qu’une seule preuve svp ! Je suis tanné de payer la taxe de CO2 de Couillard À CAUSE DE VOUS ET DE VOTRE RELIGION CARBONIQUE ! alors svp UNE PREUVE !

      • Paul S. dit :

        “je suis ébahie par tant de ….”

        Cette personne avait déjà planté des indices sur sa profession : ing.

        Est-ce que par la présente, elle nous informe sur son genre ?

        On peut être bornée ou une borne tout court.

        Comme ils disent en anglais : “I always wanted to be an engineer and now I are one.”

  7. Robert dit :

    Réjean Tremblay;

    J’ai numérisé les valeurs du graphique de UAH (Roy Spencer) de 1998 à 2017 (le dernier point inclus). J’ai effectué une régression linéaire avec ces points. J’ai trouvé une pente de 0,0049+/-0,0054 oC/Année. L’erreur sur la pente est plus élevée que la pente elle-même. Cela signifie que la pente n’est pas significativement différente de zéro! Notez que les graphiques non trafiqués de 1978 à 1998 ont toujours donnés des valeurs de l’ordre de 0.014 oC/ année comme pente. Votre valeur de 0,02 oC/Année est fausse.

    Robert#1

  8. Robert dit :

    Réjean Tremblay;

    Lisez mon post à:7 juin 2017 à 7:11 et faites le même exercice que j’ai fait et dont je vous ai donné les résultats. L’erreur sur la pente se calcule avec l’écart-type sur la pente. Évidemment vous devez savoir en quoi consiste une régression linéaire. Vous verrez que depuis les 20 dernières années, la pente est nulle. Même Michael Mann l’a admis dans un article qu’il a publié en 2016. Comparer la pente nulle de 1998 – 2017 avec celle 1978-1998. (0.0049 versus 0.014)…Selon le test de Student, 0.0049 c’est zéro!

    Robert#1

    • rejean tremblay dit :

      faites l’exercice pour 10 et 30 ans et après on pourra se parler sérieusement… avez vous été voir les différentes figures que j’ai mis en référence !

      • Robert dit :

        Réjean Tremblay;

        Les graphiques, cela fait 10 ans que je les regarde. J’ai surtout, avec le temps, observé une tricherie érigée en système.

  9. Robert dit :

    Réjean Tremblay:

    Voici des données réelles:

    Augmentation en CO2 de 1978-1998 = 1.6 ppmv/Année et augmentation de température correspondante = 0.014 oC/Année.

    Augmentation en CO2 de 1998 – 2017 = 2 ppm/Année et une augmentation de température correspondante = 0.0049 oC/Année.

    Les valeurs de CO2 ont été obtenues à partir de la courbe de Keeling.

    Ne réalisez vous pas qu’il est évident que la teneur en CO2 n’a aucun impact sur la température? (*)

    Robert#1

    (*) En fait, il y a une maudite différence. Dans toute l’historique des données depuis 1850, il existe de nombreux exemples (données réelles) où le CO2 a augmenté mais que la température n’a carrément pas suivie…Il est même arrivé qu’elle a baissée?

    • rejean tremblay dit :

      décrochez de votre 20 ans !!! ce n’est pas encore la saison de la cueillette….

      faites l’exercice pour d’autres périodes de temps 15 ans, 25 ans, 10 ans , 30 ans….

      • Robert dit :

        Des preuves j’en ai pour une multitude de périodes depuis 1850. Je vous les ai expliquées en long et en large mais vous ne comprenez rien…Entre autre deux périodes où le réchauffement est exactement le même malgré une énorme différence d’augmentation du CO2 (0.3 ppm versus 1,6 ppm) soit 5 fois plus et ce n’est pas pour 20 ans, c’est 54 ans. Il y a même une période où la température a baissée de 0.15 oC malgré une augmentation en CO2 de 0,6 ppm par année. Mais vous vous en tenez toujours à votre sacro-sainte religion!

  10. rejean tremblay dit :

    vous dites avoir la mémoire courte… et moi mes loisirs sont très variés (manque de temps pour tout faire) et je n’aime pas me répéter…

    Mais bon

    1) l’évolution du CO2 atm. suit une progression régulière depuis 1960

    http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/plot/esrl-co2/trend

    80 ppm en 50 ans (de 310 en 1960 à 390 ppm en 2010… aujourd’hui on est presque rendu à 410 ppm)

    2) pour la température atm. c’est 0,6 C d’augmentation en 50 ans

    http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/plot/esrl-co2/trend

    donc 0,6 C/ 80 ppm CO2… basé sur 50 ans d’observation

    Je vous ai démontré dans les semaines passées que votre supposé pause de 20 ans (en choisissant 1998 comme point de départ) était l’exception qui confirme la règle puisque la tendance à la hausse est présente pour des durées de 10 (2007 à aujourd’hui) et 15 ans (2002 à aujourd’hui) ainsi que de 25 (1992 à aujourd’hui) et 30 ans (1987 à aujourd’hui) entre 1987 et aujourd’hui. Les données de température des satellites et terrestres démontrent ces tendances.

    J’ajoute que les spécialistes des relevées de température atm. s’entendent pour dire que les données des stations terrestres sont plus précises que les données des satellites. écouter bien ce vidéo

    UAH est rendu à sa sixième version (donnée corrigée) des températures satellitaires ce qui me met la puce à l’oreille que ce n’est pas si précis…mais bon…

    et prenez note des données récentes de mai 2017 (à 0,45 C) dépassent les mois de mai précédent…. il y a des climato-septiques qui nous prédisent un refroidissement , je me demande bien basé sur qu’elle observation ?

    Note : si vous me répétez encore les mêmes questions et ne voulez pas discuter des informations que je vous apporte, je conclurai ce qu’il y a à conclure …..

    • Reynald Du Berger dit :

      J’ai exposé 7 énoncés en mes propres termes, sans AUCUN lien. Je vous demande une réponse pour CHAQUE énoncé, en vos propres termes sans aucun lien.
      Reprenons chacun d’eux séparément. Je vous demande un commentaire, une critique ou une réfutation pour chacun d’eux.

      1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

      2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par cet unique article des Australiens en est en réalité moins de 3%) .

      3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

      4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

      5- Il n’y au aucune accélération démontrée de la montée du niveau des océans

      6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années. Autrement dit, il n’y a AUCUNE concordance entre T et CO2.

      7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont intérêt à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité et ainsi à assujettir les citoyens à des taxes de carbone injustes.

    • Robert dit :

      R.Tremblay;

      Vous ne réalisez pas que vous êtes dans le bruit de fond…d’où la constante oscillation des données? Cela génère un grand écart-type!!

      Robert #1

  11. rejean tremblay dit :

    1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.
    R: Faux. Je vous ai exposé clairement augmentation CO2 et aug. Température

    2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par Cet unique article des Australiens en est en réalité moins de 3%) .

    R: Faux . Il y a plus d’une étude scientifique qui fait la distinction entre expert du climat et population en général. Sur la dizaine d’expert des relevés de température il n’y a que le septique R. Spencer qui se questionne sur la hausse des températures… on est loin de votre 3 % c’est plus proche du 90 %.

    3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

    R: vous affirmez AUCUNE . sortez nous vos chiffres, vos études. Il faut être extrêmement prudent avant de dire aucune et vous vous franchissez cette ligne sans aucune réserve. Je crois que hausse de température est en lien avec plus de turbulence… donc plus d’évènements extrême … simple principe physique

    4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

    R: Faux. toujours le même vieux truc d’utiliser l’année 1998 comme année de départ pour évaluer les modèles. Ça ne fait pas sérieux de discuter en général de modélisation sans comprendre pourquoi certains sont plus précis que d’autres….

    5- Il n’y au aucune accélération démontrée de la montée du niveau des océans
    R: c’est votre affirmation, pas la mienne. Dans le 19e siècle c’était environ 2 mm/an et la tendance des dernières années est au delà de 3 mm/an. Si ce n’est pas une accélération je me demande bien c’est quoi ?

    6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années. Autrement dit, il n’y a AUCUNE concordance entre T et CO2.

    R : Faux, Faux, archi-faux. Je vous ai fait la preuve détaillée que « 2 + 2 = 4 ». Il n’y a pas de pause.
    Vous n’avez pas les éléments pour contre argumenter mon point alors votre seule argument est de répéter ad-nauseam la même question…

    7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont intérêt à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité et ainsi à assujettir les citoyens à des taxes de carbone injustes.

    R: Des chercheurs et des compagnies des énergies fossiles ont avantages de retarder la mise en place de mesure qui les obligeront à changer de modèle d’affaire.

    Le Québec n’a pas intérêt économique à rester dans les énergies fossiles c’est défavorable à sa balance commerciale (10 milliards et plus par année). En passant 10 Milliards de $ par année pour 8 millions d’habitants ce n’est pas équivalent à la facture de 89 milliards que vous évoquez pour 7 milliards d’habitants et répartie sur combien d’année. votre argument économique ne tient tout simplement pas.

    Votre argument économique n’est « utile » que pour un représentant de l’industrie du pétrole… comme on le constate avec le gaz de shale (schiste) au USA ou avec Gaz métro au Québec.

    En quoi une taxe carbone est injuste ? elle sert à faire payer les émetteurs et à financer des entreprises qui offrent des solutions pour compenser.

    notre ami le trucker sera intéressé à savoir que d’ici quelques années il pourra parcourir l’Amérique en camion 100 % électrique sans émettre de GES puisque ça s’en vient très rapidement cette techno.

    CONSTAT : J’ai répondu à vos points et vous pas encore !!!!

    • Reynald Du Berger dit :

      Je lis seulement le no 1. Ensuite on passera aux autres quand 1 sera répondu , commenté ou réfuté convenablement.
      1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.
      R: Faux. Je vous ai exposé clairement augmentation CO2 et aug. Température

      Faux! vous n’avez rien exposé. Montrez-nous la PREUVE que le CO2 anthropique influence la température.

      ensuite on passera aux 6 autres énoncés.

    • Paul S. dit :

      M. Tremblay se réjouit : “notre ami le trucker sera intéressé à savoir que d’ici quelques années il pourra parcourir l’Amérique en camion 100 % électrique sans émettre de GES puisque ça s’en vient très rapidement cette techno.”

      En effet “cette techno” fournira à M. Laplante une charge électrique produite par la combustion du charbon ou du gaz de shale dans une centrale électrique.

      Sa journée de travail sera réduite à 8 heures : le reste du temps il le passera à attendre pendant la recharge des batteries (dans la plage horaire qui lui sera allouée) et à laver les chiures de mouches sur ses panneaux solaires.

      Il sera un abonné obligatoire aux services de remorquage couvrant tout son parcours. Sur les pesées routières on le pénalisera pour des excès de poids, mais aussi pour une réserve insuffisante dans les batteries et pour la condition de celles-ci.

      Ses délais de livraison seront facultatifs.

      En hiver, il roulera de préférence dans le sud.

      En somme : pas si mal pour un camionneur, ce paradis Al Gorique.

      M. Tremblay justifie : “En quoi une taxe carbone est injuste ? elle sert à faire payer les émetteurs et à financer des entreprises qui offrent des solutions pour compenser.”

      Non, ce ne sont pas les émetteurs qui payent, ce sont leurs clients, nous les consommateurs.

      Non, ce ne sont pas nécessairement les brillants ingénieurs qui offrent des solutions innovatrices qui empochent, mais des “faiseux” comme cette ONG, la Coopérative Forêt d’Arden qui organise cette arnaque appelée la Bourse du carbone Scol’ERE.

      • rejean tremblay dit :

        Est-ce que vous avez faits une recherche d’information à jour pour mentionner votre point de vue ? ou est-ce seulement basé sur votre goût du pétrole ?

        Dans le cas des vans ou des autobus le problème du poids des batteries est beaucoup plus marginale que dans des véhicules légers (automobiles) étant donné que le véhicule est déjà lourds. Encore une fois la compagnie Tesla innove dans ce sens..:

  12. Paul S. dit :

    M. Tremblay, à propos de la montée des niveaux d’eau : “Dans le 19e siècle c’était environ 2 mm/an et la tendance des dernières années est au delà de 3 mm/an. Si ce n’est pas une accélération je me demande bien c’est quoi ?”

    Se pourrait-il que cette tendance à l’augmentation soit mesurée ces 9 dernières années, lors du rapprochement périodique de l’orbite lunaire et son effet connu et mesuré sur les marées ?

    Avec les mesures des niveaux d’eau, il faut toujours spécifier l’endroit pour apprécier l’effet de marée, l’isostasie et aussi l’enfoncement des stations de mesure (re.: Manhattan).

  13. rejean tremblay dit :

    à R. Duberger « Je vous ai exposé mon opinion du point 1.. » je ne vous demande pas une opinion, mais une PREUVE que le CO2 émis par l’homme est la PRINCIPALE cause des changements climatiques que VOUS appelez le RCA. Suis-je assez clair?

    Vous n’hésitez pas à nous faire part de vos opinions et chacun ici y va de ces opinions…

    Vous jouez avec les mots !

    Ma preuve est exposée dans le post du 13 juin 9:05
    résumé par 50 ans d’augmentation du CO2 et de temp. (0,6 C/ 80 ppm CO2)
    J’ai démontré que votre pause de 20 ans n’existe pas.

    • Reynald Du Berger dit :

      Je commence à perdre patience. SVP prouvez-nous le RCA est-ce clair? « Ma preuve est exposée dans le post du 13 juin 9:05 »

      Je veux la PREUVE que l’homme influence le climat global de façon significative. Vous n’avez exposé RIEN absolument RIEN qui soit une PREUVE. SVP nous voulons cette PREUVE. Sinon cessez de vous entêter et ADMETTEZ qu’il n’existe AUCUNE preuve.

      « J’ai démontré que votre pause de 20 ans n’existe pas. » totalement FAUX ! absolument FAUX ! vous n’avez RIEN démontré. Quelle mauvais foi ! Admettez la pause, le hiatus ! que le GIEC même admet.

      • rejean tremblay dit :

        Un autre post de Tamino qui explique pourquoi la pause n’existe pas et que vous n’avez aucune méthode statistique pour appuyer vos dires.

        https://tamino.wordpress.com/2017/07/11/climate-trend-change-do-it-right/

        Je souhaite que vous allez vous donner la peine de le lire et le comprendre et surtout arrêtez de choisir des périodes précises (vous et Robert) pour tenter de mystifier vos lecteurs.

      • Reynald Du Berger dit :

        La pause est claire et reconnue par le GIEC ! (même si le GIEC n’a aucune crédibilité ni mission scientifiques). Et même si elle n existait pas (elle existe et est démontrée) , en quoi cela prouverait ce RCA que vous affirmez? je vous signale que vous n’avez encore ni répondu, ni commenté et encore moins réfuté ces 7 énoncés:
        1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

        2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par cet unique article des Australiens en est en réalité moins de 3%) .

        3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

        4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

        5- Il n’y au aucune accélération démontrée de la montée du niveau des océans

        6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années.

        7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont intérêt à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité et ainsi à assujettir les citoyens à des taxes de carbone injustes.

      • rejean tremblay dit :

        est-ce que vous avez lu mon dernier post ou juste peser sur le bouton repeat de votre cassette ?

      • Reynald Du Berger dit :

        votre Tamino ? toujours la même « cassette » comme vous dites, ultra-connue, fausse et usée à la corde. SVP, un peu de sérieux, donc de science. Je veux votre avis (pas des liens genre Tamino) , vos arguments, commentaires ou tentatives de réfuter ces 7 énoncés: En cas de non réponse, j’en concluerai que vous êtes incapable de répondre – et non pas que vous refusez de répondre. À date, aucun climato-crédule n’a même osé tenté de répondre à aucu des énoncés. Bonne chance quand-même et revoici ces 7 énoncés :
        1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

        2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par cet unique article des Australiens en est en réalité moins de 3%) .

        3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

        4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

        5- Il n’y au aucune accélération démontrée de la montée du niveau des océans

        6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années.

        7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont d’énormes intérêt$$$$$$$$$ à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité.

      • Reynald Du Berger dit :

        J’attire l’attention de mes lecteurs sur le fait que vous êtes donc inacapable de répondre à aucun des ces 7 énoncés pourtant très clairs.

      • Reynald Du Berger dit :

        J’ai porté à l’attention de mes lecteurs, que je présente 7 énoncés très clairs (sans aucun lien, ni copier coller) sur ce pseudo-RCA à tous les réchauffistes et qu’ AUCUN, absolument aucun d’eux, rejean y compris, n’est capable de réfuter. rejean est accroché sur la pause qu’il s’entête à nier. Je lui pose 7 énoncés FONDAMENTAUX en rapport au RCA qu’il affirme et il est incapable de répondre.

        Rejaen, je vous mets aussi au défi de réfuter une seule des affirmations de ce chercheur du CEA. Regardez et dites-nous qu’il a tort. Je partage entièrement tout ce qu’il présente. Notez spécialement les points concernant la science, le GIEC est sa bullshit contradictoire appelée « résumé pour les décideurs ».. le pseudo-consensus auquel vous croyez, et l’entêtement des réchauffistes à exiger une non preuve de la part des réalistes. Répondre « c’est biaisé » comme vous avez fait pour mes énoncés, n’est pas une réponse. et svp pas de « on sait bien la Bible blablabla.. « , voyez, je devance même vos pseudo-objections… on vous demande de critiquer le MESSAGE pas le messager ni le canal … est-ce clair ?

        à défaut de pouvoir répondre a mes énoncés.. répondez donc à ce scientifique…

    • Reynald Du Berger dit :

      rejean tremblay , Si le RCA est vrai, TMAG doit augmenter au même rythme que celui de l’augmentation du CO2… oui ou non ? Prouvez-nous alors qu’entre 1850 et 2017, TMAG a toujours augmenté au même rythme que celui des émissions de CO2. Montrez-nous qu’entre 1998 et 2017, TMAG a augmenté au même rythme que CO2.

      • rejean tremblay dit :

        D’année en année il n’est pas possible d’avoir une progression au même rythme de temp et CO2.
        Vous le savez très bien pourquoi… El-nino, la Nina, Enso, émission d’aérosol, de poussière, d’autres GES, les transferts de chaleur entre les océans et l’atmosphère, etc…

        Encore une fois vous posez la question en émettant une fausse prémisse: comme si le système atmosphérique était un système à deux variables uniquement…

        Par ailleurs,

        Pourquoi votre pause existerait à 20 ans, si sur 10, 15, 25 et 30 ans elle n’existe pas ? Pour toute ces périodes il y a augmentation de Temp….. la même que pour 50 ans..
        Allez expliquez nous cela ! et svp des faits, pas des opinions .

        En terminant, je crois que les faits que j’ai déposé ici sont des éléments très pertinents dans l’établissement d’une preuve.

        Je ne comprends pas trop comment un homme de terrain comme vous peut exiger des preuves qui ne peuvent s’obtenir qu’en « laboratoire » alors que le phénomène se déroule grandeur nature.. ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous prétendez que le RCA existe, donc que l’homme EST le facteur principal controlant la TMAG depuis qu’il émet du CO2, et vous etes INCAPABLE d’établir une corrélation entre TMAG et CO2 émis. Vous avez donc échoué. Donc admettez qu’il n’existe aucune preuve de votre hypothèse d’un RCA. CQFD.

      • Reynald Du Berger dit :

        « je crois que les faits que j’ai déposé ici sont des éléments très pertinents dans l’établissement d’une preuve. »

        Quels FAITS avez-vous déposés? aucun !

        « sont des éléments très pertinents dans l’établissement d’une preuve. »

        On ne vous demande pas des ÉLÉMENTS, on vous demande une PREUVE du RCA que VOUS affirmez !

      • Paul S. dit :

        M. Tremblay commence à y voir clair : “… comme si le système atmosphérique était un système à deux variables uniquement”.

        Je crois que le prof. dit la même chose.

        Maintenant, M. Rejean, il faudrait que vous trouviez la variable principale et déterminante.

        Les modélisateurs du climat considèrent les nuages comme la source la plus importante d’incertitude.

        Se pourrait-il que la COUVERTURE NUAGEUSE locale et étendue soit plutôt une variable (pas une incertitude car elle est réelle, bien que non prévisible) et peut-être, serait-elle la variable principale ?

        Vous et M. Robert, avec vos capacités dans le maniement de la régression numérique, vous pourriez vérifier cela pour des stations locales de mesures atmosphérique et aussi pour la TMAG en considérant les photographies composites de la NASA d’ennuagement du globe.

        Au même titre que l’intensité du rayonnement, son angle d’incidence, l’heure de la journée et la saison, les nuages déterminent la quantité d’énergie solaire reçue au sol, alors clairement c’est une variable.

        N.B. : Je crois qu’en termes stricts de cause à effet, il aurait fallu parler de fonction à variable unique, pas d’un système à deux variables (quelle serait la deuxième, si la TMAG était la valeur résultante).

  14. Paul S. dit :

    M. Rejean m’interpelle (https://duberger.me/2017/05/31/la-bourse-du-carbone-scolaire/#comment-46740) : “Est-ce que vous avez faits une recherche d’information à jour pour mentionner votre point de vue ? ou est-ce seulement basé sur votre goût du pétrole ?”

    J’ai voulu surtout signaler à l’ingénieur que le transport routier électrifié continuerait à faire appel aux procédés thermiques en amont : aux USA, des centrales au charbon et à gaz.

    Son assertion : “.. camion 100 % électrique sans émettre de GES ..”, avait manqué de profondeur.

    M. Tremblay, le pétrole, je ne l’avais jamais goûté et vous ?

    Jadis, les premiers puits de pétrole furent creusés aux fins médicinales, l’éclairage a suivi de prés et l’alimentation du train de vie moderne ne fut qu’un accident de parcours. Si vous avez ingéré par mégarde du pétrole ou un produit dérivé de pétrole, non-destiné à l’usage interne, il faut consulter rapidement un médecin. Un psychiatre est le praticien de la santé le plus qualifié pour traiter des psychoses et le Dr. Couillard, des mutations occipitales…

    L’ingénieur expose sa précipitation dans l’émission de son opinion : “Dans le cas des vans ou des autobus le problème du poids des batteries est beaucoup plus marginale que dans des véhicules légers (automobiles) étant donné que le véhicule est déjà lourds. Encore une fois la compagnie Tesla innove dans ce sens..”

    Tesla est une entreprise intéressante, mais elle n’a pas inventé une nouvelle technologie de batteries et elle n’a du génie de Nicolas que son nom de famille.

    Sur un véhicule de transport routier à long parcours (nous parlions de M. Laplante), le tracteur est robuste, mais son poids par rapport au réservoir de fuel n’est pas excessif. La remorque a un châssis assez léger et les essieux sont optimisés pour leur fonction. Le reste est une boîte ouverte. À vide, le vent latéral peut être dangereux.

    Un transport routier ne pourrait pas se contenter d’une autonomie THÉORIQUE (en conditions idéales) de 300 km avant la recharge, alors les batteries seraient lourdes et encombrantes, beaucoup plus que les réservoirs actuels sous les marche-pieds. Ce poids et volume additionnels réduiraient la charge utile pour laquelle le transporteur reçoit un paiement. Aux USA, dans la plupart d’États, les limites de poids étaient moins généreuses que dans l’est du Canada lorsque j’avais vérifié. Ces limites concernent le poids total, mais aussi la charge par essieu et les batteries affecteraient cette répartition. Pour des applications très lourdes il existe des tracteurs à trois essieux sous la “king pin”, alors il y aurait des solutions possibles. Possiblement aussi pour la même spécification tractrice, les moteurs électriques pourraient être moins lourds que les gros diesels. Je n’ai pas vérifié cela, mais les faits affectant la vie du camionneur demeurent tels que décrits dans ma première réponse.

    Mais, diriez-vous, Tesla remplacera M. Laplante par son système d’autoguidage, alors “who cares” pour le camionneur. Il ne conduira plus et le lavage de chiures de mouches sur les panneaux solaires du véhicule serait sous-traité aux “squeegees”.

    Pas de problème pour les camionneurs non-plus : ils seront tous recyclés en chauffeurs de camions de remorquage pour le camions Tesla en panne de charge.

  15. rejean tremblay dit :

    en 50 ans la température a augmenté de 0,6 C (1960 à aujourd’hui)

    c’est 0,12 C/décennie comme taux moyen. J’ai pris le wti (woodfortree température index) et fait une régression linéaire.

    pour la période 1998 à aujourd’hui selon le wti c’est 0,22 C/19 ans.
    il n’y a que pour les donnés UAH6 que c’est plus faible 0,05/19 ans…. exception qui confirme la règle 🙂

    Mais si on réduit la période ou augmente celle-ci avant et après 1998 on constate (pour wti) que le taux est de :

    pour 10 ans (2007 à aujourd’hui) : 0,32 / 10 ans
    pour 15 ans (2002 à aujourd’hui) : 0,2 / 15 ans (0,133/décennie)

    pour 25 ans (1992 ) : 0,5 / 25 ans = 0,2 / décennie

    pour 30 ans (1987 à aujourd’hui) : 0,54 / 30 ans = 0,18 / décennie

    sur le site de woodfortrees il y a une panoplie de data mais force est de constaté qu’il y a augmentation de Temp. atm.

    Pas de pause depuis 30 ans, même pas depuis 50 ans.

    Je vous expose des donnés, juste des faits . pas d’opinion

    commentaires : en passant écrire en majuscules, en gras ou en souligné, ne renforce ni n’affaiblie votre point, ça ne change rien au fait que je vous présente….

    J’ai répondu à votre Q1 et 6 de manière claire et complète.
    Je ne vous demande pas votre opinion, avez vous des explications, des donnés, des faits ?

    • Reynald Du Berger dit :

      On ne vous demande pas de nous lancer des gradients positifs ou négatifs par année ou décennie ou par siecle on vous demande de nous PROUVER le RCA que VOUS affirmez. J’utilise les majuscules car vous ne semblez pas comprendre que c’est vous qui affirmez cela, moi je n affirme RIEN, je ne demande que des preuves de votre affirmation. Prouvez-nous le rôle significatif et principal de l’homme dans ce RCA que vous affirmez.

    • Paul S. dit :

      M. Tremblay,

      Sur les périodes sous considération, quelles étaient les valeurs de variables reliées à la couverture nuageuse : la superficie supérieure, la superficie inférieure, le volume, l’albédo, l’altitude et les coordonnées globales ?

      Pas les estimées ou le “gut feeling”, des faits, SVP.

      Sans cela et la valeur exacte de la quantité d’énergie solaire reçue au sol, comment pouvez-vous déterminer l’augmentation, à la fraction d’un degré de Celsius près, comme vous le faites, de la température due au “forçage radiatif avec rétroaction” ?

      Solidairement,
      Paul S.

    • Robert dit :

      R Tremblay;

      Vous êtes dans le bruit de fond. Expliquez nous donc de quelle manière le CO2 fait augmenter la température lorsque toutes les données observées depuis des milliers d’années nous montrent que c’est toujours le contraire qui se produit?

      Robert #1

  16. rejean tremblay dit :

    C’est faux que vous n’affirmez rien. Vous avez affirmé plusieurs points dans les échanges des dernières semaines… voulez vous que je vous cite ?

    Donc vous n’avez pas de faits et n’en avez pas besoin ? est-ce que je comprends bien ? CQFD

    En passant, j’ai utilisé la technique de Robert (faire des régressions linéaires), en ajoutant un élément supplémentaire, pour vous démontrer que le pause n’existe pas.

    • Reynald Du Berger dit :

      « C’est faux que vous n’affirmez rien »…….. vous avez raison, car j’affirme que ce que VOUS affirmez, n’est pas prouvé.

  17. rejean tremblay dit :

    vous affirmez que la température n’augmente pas ?
    que les océans ne se réchauffe pas ?
    que les glaciers en général ne fondent pas ?
    que le CO2 et autres GES ne sont pas en augmentation dans l’atmosphère ?
    que l’arctique est en diminution de surface glacée ?
    que les coraux des océans sont en diminution ?
    que les émissions de carburants fossiles n’ont jamais été aussi importantes ?
    que la combustion de carburants fossiles n’émettent pas de polluants dans l’atmosphère sans créer de problèmes pulmonaire ou autres problèmes de santé ?
    que la biodiversité se maintient à des niveaux adéquats ?
    que les niveaux des océans n’augmente pas ?

    Qu’est-ce que vous affirmez et sur qu’elles bases ou sources ?

  18. Robert dit :

    R Tremblay;
    Mes réponses sont en majuscules;
    vous affirmez que la température n’augmente pas ?
    VOS MODÈLES SCIENTIFIQUES S’ÉCARTENT ÉNORMÉMENT DES VALEURS PRISES PAR SATELLITE ET PAR BALLONS. DEPUIS 135 ANS, L’AUGMENTATION EST UNE FRACTION DE DEGRÉ;
    que les océans ne se réchauffe pas ?
    LE RÉCHAUFFEMENT DES OCÉANS EST DE 0,59 oC EN 135 ANS (ARGO);
    que les glaciers en général ne fondent pas ?
    LES GLACIERS DE L’ARCTIQUE ONT PERDU DE LA GLACE DEPUIS 2007 MAIS LARGEMENT COMPENSÉS PAR LE GAIN EN GLACE DE L’ANTARCTIQUE
    que le CO2 et autres GES ne sont pas en augmentation dans l’atmosphère ?
    C’EST L’EAU QUI CONSTITUE LE PRINCIPAL CAPTEUR DE RAYONS IR THERMIQUES. EN MOYENNE IL Y A ENTRE 50 – 100 FOIS PLUS DE VAPEUR D’EAU QUE DE CO2. LE MÉTHANE EST À 0,00017 %…UNE INSIGNIFIANCE;
    que l’arctique est en diminution de surface glacée ?
    DÉJÀ RÉPONDU À CETTE QUESTION;
    que les coraux des océans sont en diminution ?
    PAS DE DONNÉES PERTINENTES;
    que les émissions de carburants fossiles n’ont jamais été aussi importantes ?
    CONSULTER LE GRAPHIQUE « PRODUCTION VS ANNÉES » QUE J’AI MIS DANS UN AUTRE BLOGUE ».
    que la combustion de carburants fossiles n’émettent pas de polluants dans l’atmosphère sans créer de problèmes pulmonaire ou autres problèmes de santé ?
    CE N’EST PAS LE CO2 QUI PRODUIT LES PROBLÈMES PULMONAIRES MAIS BIEN LE SMOG QUI PROVIENT DE LA RÉACTION DES HYDROCARBURES NON BRULÉS AVEC L’OZONE.
    que la biodiversité se maintient à des niveaux adéquats ?
    ARGUMENT HYPER VAGUE;
    que les niveaux des océans n’augmente pas ?
    C’EST 1 MM PAR ANNÉE!

    • rejean tremblay dit :

      Concernant la hausse des océans

      cet article montre exactement ce que j’exprimais récemment.

      https://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate3325.html

      il y a accélération de la hausse des océans et Robert n’a pas raison c’est maintenant 3 mm/an au lieu de la valeur de 1 mm qu’il a mentionné.

      • Reynald Du Berger dit :

        Les mesures satellitaires prétendent mesurer l’élévation du niveau de la mer avec une précision millimétrique. Or La précision des radars altimétriques s’exprime en centimètres. Comment dans ces conditions parvient-on à mesurer un taux d’élévation du niveau de la mer de 3,4 mm par an sur la période 1993-2015 ? Selon la NASA, c’est en moyennant les quelques centaines de milliers de mesures collectées pendant des cycles de dix jours que le niveau moyen de la mer peut être mesuré avec une précision de quelques millimètres. Il est légitime de se poser la question de la fiabilité de ces retraitements de données aboutissant à une précision de quelques millimètres sur une période de 22 années. La question est d’autant plus pertinente que les sources d’erreurs sont potentiellement nombreuses et qu’une erreur instrumentale des radars embarqués sur les satellites (qui a conduit à surestimer de 1,5 mm par an la vitesse d’élévation de la mer de 1993 à 1998) vient d’être révélée au grand public.

      • rejean tremblay dit :

        qu’elle est la source de votre révélation ?

      • Reynald Du Berger dit :

        c’est MOI la source ! et je vous mets au défi de prouver que j’ai tort ! allez!… à votre google !

  19. rejean tremblay dit :

    la balle est dans votre camp.

    J’ai répondu à vos questions dans les dernières semaines. Je vous ai montré que votre pause n’existe pas et que le réchauffement est continu depuis 50 ans.

    Je ne referai pas une nouvelle ronde d’explication.

    je vous ai référé un lien d’un document rédigé par des experts dans le domaine. Avant que je commente à nouveau il faudra me démontrez que vous lisez mes commentaires. c’est tout.

    J’ai conclu ce que j’avais à conclure à votre propos.

    • Reynald Du Berger dit :

      J’ai répondu à vos questions dans les dernières semaines

      Vous n’avez répondu à… ni commenté, ni réfuté AUCUN de ces 7 énoncés et nous attendons toujours… svp, pas des liens que vous n avez pas lus, et encore moinbs compris, VOS paroles à vous! nous attendons..
      1- Il n’y a aucune preuve d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) significatif.

      2- Il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique à ce sujet (le pseudo 97% lancé par cet unique article des Australiens en est en réalité un de 0,3%) .

      3- Il n’y a aucune observation ni aucune donnée qui démontre que les événements météorologiques dits « extrêmes » (comme les récentes inondations au Québec, la sécheresse – feux de forêts- de Fort McMurray) deviennent de plus en plus fréquents et sévères à cause de ce supposé RCA.

      4- Les prévisions issues des modèles climatiques s’écartent de plus en plus des observations par satellites et par ballons sondes.- i.e. les modèles sont entachés d’énormes erreurs , donc invalides-

      5- Il n’y au aucune accélération de la montée du niveau des océans

      6- La température moyenne annuelle globale stagne depuis 20 ans en dépit du fait que 40% de toutes les émissions humaines de gaz à effet de serre l’ont été au cours de ces mêmes 20 dernières années.

      7- Des chercheurs, politiques, groupes activistes et médias ont intérêt à entretenir la crédulité climatique, donc la culpabilité et ainsi à assujettir les citoyens à des taxes de carbone injustes.

    • Reynald Du Berger dit :

      Ben Santer, le climatologue alarmiste qui avait « trafiqué » un des rapports du GIEC et dont toutes les hypothèses et prédictions se sont avérées fausses, reconnait enfin que les modèles climatiques se trompent lourdement. Le célèbre Hans von Storch, un climatologue réputé et honnête, avait depuis longtemps reconnu que les modèles étaient faux à plus de 98%. Il ne reste plus qu’à convaincre nos politiciens incultes.
      http://reinformation.tv/modeles-rechauffement-global-faux-pause-reelle-ben-santer-dolhein-71718-2/

    • Robert dit :

      R Tremblay;

      Vous allez contre Ben Santer…qui lui, admet qu’il y a une pause et que les modèles climatiques ont largement exagéré la réchauffement. Michael e Mann l’a aussi admis?

    • Reynald Du Berger dit :

      Voilà qui va vous déplaire Réjean, vous avez tenté tellemnt souvent, et en vain, avec de pseudo-régressions et cueillettes de cerises que cette pause n’existait pas. Robert vous l’avait pourtant combien de fois démontrée…http://www.breitbart.com/big-government/2017/06/20/delingpole-the-pause-in-global-warming-is-real-admits-climategate-scientist/

  20. rejean tremblay dit :

    https://duberger.me/2017/05/31/la-bourse-du-carbone-scolaire/#comment-47144

    encore une fois vous vous trompez. Je l’ai lu sur un autre appareil.

    en passant des pseudos regressions ça n’existe pas.

    J’appuie mes dires sur des faits, des sources reconnues…

    pas des breitaart, des reinformations, des wuwt et des christropher faux lord Monkton.

    Si au moins vous m’aviez référé le texte complet de Ben Santer. J’y porterais attention. Le résumé que j’ai trouvé sur internet ne parle pas du tout de ce que votre référence dit (mensonge).

    la balle est dans votre camp ! sortez nous des sources crédibles avant d’avancer des choses..

    • Reynald Du Berger dit :

      @ rejean: Vous êtes très mauvais perdant. Je constate qu’à l’instar de ces tis-clins du climat climato-crédules qui inondent facebook vous utilisez des mots comme « comité de lecture… sources.. cherry picking..  » dans l’espoir non avoué, d’impressionner un vieux professeur-chercheur comme moi.. ben c’est raté ! Bien sûr qu’une pseudo-régression cela existe, c’est vous qui l’avez inventée ! Je comprends votre rage de devoir admettre le climategate Santer… mais ne tirez pas sur le messager en critiquant breibart ou Lord Monckton… attaquez le message, mais vous ne le pouvez pas !. Vous voulez la source ? Nature , rien de moins ! abonnez-vous ! Voici juste pour vous, mais vous devrez payer pour lire l’article :

      Un papier scientifique publié cette semaine par Nature Geoscience du groupe « Nature », peu suspect de complaisance à l’égard des climatoceptiques, constate que le réchauffement climatique a été surestimé par les modèles de prédiction qui justifient l’action concertée contre les émissions de gaz à effet de serre. L’article a la particularité d’avoir pour auteur principal Ben Santer, l’un des pionniers du mouvement qui accuse l’activité humaine du réchauffement climatique. Il avait notamment contribué au rapport 1995 du GIEC en sa qualité de spécialiste de l’évaluation des modèles climatologiques et de sa recherche sur l’identification des « empreintes anthropogéniques » dans les variables pesant sur ce changement annoncé. Le voilà qui se contredit lui-même. Mieux, l’article de Nature Geoscience reconnaît, enfin, que la « pause » du réchauffement constaté depuis une vingtaine d’années est bien réelle. Au temps pour les alarmistes !

      Je vous réserve une autre surprise avec Lord Monckton que j ai rencontré à Washington et avec qui j’ai eu le plaisir de discuter. Vous ne faites que discréditer les messagers comme lui car vous êtes incapable d’attaquer leurs messages. « On sait ben le XXX ca vient de blablablabla …  » attaquez-vous au XXX et non au blablabla, et démontrez que XXX est faux. De toute facon, vous savez que les comités de lectures en sc du climat c’est de la bullshit totale (lisez peer review = revu par les pires sur mon blog) étant donné les milliards de $$$$ en jeu et la mauvaise foi répandue.

      Acceptez le fait que vous l’aviez tout faux et faites comme des millions de climato-crédules aveuglés par leur écocondrie, qui ont réalisé leur erreur, et sont devenus enfin des climato-réalistes, et ils sont légions !

    • Reynald Du Berger dit :

      Vous refusez toujours d’admettre que vous étiez dans l’erreur sur toute la ligne.
      malgré toutes vos affirmations commencant par « je vous ai montré que.. ou je vous ai démontré que… »……..Vous n’avez absolument rien démontré, sauf votre ignorance de la science .. et surtout , on vous a demandé une preuve du RCA, et jamais vous n’en avez apporté même l’ombre d’une seule. Avouez votre défaite ! Soyez au moins bon perdant !

  21. rejean tremblay dit :

    Une autre étude qui indique que les océans continuent de se réchauffer.

    https://link.springer.com/article/10.1007/s00382-017-3751-5

  22. rejean tremblay dit :

    vous n’êtes pas d’accord avec l’affirmation de Robert de 1 mm/an ? ni avec la mienne de 2 mm/an dans les années 90 et maintenant 3 mm / an plus récemment.

    et vous dites qu’il y a surestimation de 1,5 mm / an (pas 1 , pas 2 mm / an mais 1,5 précisément ?) pour 1993 à 1998 (précisément) et que c’est vous la source de cette information et que la précision (toujours selon votre source) est au centimètre près ?

    c’est cela que vous nous dites ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Voici exactement ce que j’ai dit et oui c’est MOI la source! Pas d’accord? prouvez que j’ai tort alors.

      Les mesures satellitaires prétendent mesurer l’élévation du niveau de la mer avec une précision millimétrique. Or La précision des radars altimétriques s’exprime en centimètres. Comment dans ces conditions parvient-on à mesurer un taux d’élévation du niveau de la mer de 3,4 mm par an sur la période 1993-2015 ? Selon la NASA, c’est en moyennant les quelques centaines de milliers de mesures collectées pendant des cycles de dix jours que le niveau moyen de la mer peut être mesuré avec une précision de quelques millimètres. Il est légitime de se poser la question de la fiabilité de ces retraitements de données aboutissant à une précision de quelques millimètres sur une période de 22 années. La question est d’autant plus pertinente que les sources d’erreurs sont potentiellement nombreuses et qu’une erreur instrumentale des radars embarqués sur les satellites (qui a conduit à surestimer de 1,5 mm par an la vitesse d’élévation de la mer de 1993 à 1998) vient d’être révélée au grand public.

  23. RT dit :

    on comprends pas plus !!!!!!!!!! vous récrivez encore la même chose !

    si on suit votre « logique »

    1 mm/an : pas assez précis

    2 mm/an : pas assez précis

    3 mm/an : pas assez précis pour donner pareil valeur.

    mais surestimer de 1,5 mm/an (un virgule 5 mm) en seulement 5 ans , ah ça oui vous êtes la source et avec cela vous êtes confortable ? Ah bon

    mais c’est vrai j’oubliais: vous êtes La source… tout s’explique et est maintenant très claire !

  24. Pierre Dumas dit :

    @ Monsieur Duberger
    Pas facile de combattre une religion 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s