LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTERA

Publié: 23 novembre 2017 dans Uncategorized

Aftermath_of_the_2017_Chiapas_earthquake-1024x682

 

J’ai déjà attiré l’attention de mes lecteurs sur les recherches de deux collègues de mon université (UQAC), les professeurs Gilles H. Lemieux et Jean Vallée, à propos de l’extraction du pétrole dans les régions polaires canadiennes, provoquant une dangereuse surchauffe de l’axe de rotation de la Terre, par défaut de ce précieux lubrifiant.

Or, les conclusions de leurs recherches viennent d’être confirmées par deux géologues américains, Roger Bilham (Université du Colorado) et Rebecca Bendick (Université du Montana), qui tirent la sonnette d’alarme. Non seulement le pétrole pompé des grandes profondeurs dans les régions arctiques canadiennes provoque la surchauffe de l’axe de rotation, faute d’une lubrification adéquate, d’où la fonte de la calotte polaire, mais cette friction engendre une diminution de la vitesse de rotation de notre bonne vieille Terre de quelque 10 millisecondes par jour, du moins dans l’hémisphère nord. Les deux chercheurs prévoient donc des séismes violents sans précédents pour la prochaine année.

Des chercheurs russes de la station Vostok au pôle sud, critiquant l’article de Bilham et Bendick, font cependant remarquer qu’aucun puits de pétrole n’étant en exploitation en Antarctique, l’axe de rotation y conserve le même degré de lubrification qu’il avait au Silurien. Une étude dendrochronologique sur une population de pins de l’espèce Gouin – les Pins Gouin- d’une forêt pétrifiée récemment découverte sous la calotte antarctique, confirme leurs résultats.

Cela n’est cependant pas sans inquiéter les géophysiciens, car la moindre différence de vitesse de rotation entre les deux hémisphères, à cause de cette lubrification différentielle, crée des tensions énormes dans la lithospère. D’où les séismes violents anticipés par les chercheurs Bilham et Bendick, surtout près des régions équatoriales, là où les contraintes différentielles seraient vraisemblablement les plus fortes. Est-il alors possible d’envisager le pire, à savoir que les deux hémisphères seraient en train de se dévisser ? Le professeur Choron de l’Université nordique du Dakota du Sud (University of Northern South Dakota) est cependant d’un avis plus nuancé, car selon lui, les failles transformantes qui permettent à la dorsale médio-atlantique de conserver sa position centrale en Atlantique, devraient accommoder adéquatement ces contraintes différentielles.

mid-atlantic-ridge-iceland-map[2]

Une lueur d’espoir nous est cependant fournie par une équipe de chercheurs américains de l’Université des Bancs Honnêtes (University of Fair Banks, Alaska), lesquels, grâce à une généreuse subvention de la British Petroleum, proposent l’injection massive d’une « huile de pôle » formée d’un savant mais néanmoins secret mélange d’huile de phoque et de graisse de baleine blanche (whale blubber) , deux espèces en surabondance, grâce au réchauffement climatique, dans la région du Détroit du Roulement à Billes  (Bearing Strait) là où émerge à chaque printemps l’axe de rotation de la Terre et où l’imagerie satellitaire infrarouge a révélé le maximum de friction.

J’ai d’ailleurs envoyé une fiole de cette huile de pôle à un de mes fidèles lecteurs qui avait exprimé de l’inquiétude, histoire de le rassurer.

huile de pole

J’ai soumis aussi la question à mes climato-crédules préférés, que j’appelle affectueusement mes tis-clins du climat, qui ont calculé qu’étant donné que la Terre fait un tour sur elle-même en 24 heures et qu’elle ralentit de 10 millisecondes par jour, elle s’arrêtera complètement dans 8 640 000 ans ! Mais comme le grand savant anglais Stephen Hawking prévoit que nos carottes seront littéralement cuites dans 2 600 ans à cause du réchauffement climatique, et que nous aurons d’ici là quitté la Terre , ce phénomène de ralentissement de la vitesse de rotation ne devrait pas nous inquiéter. Al Gore a cependant son troisième film de science friction en chantier, « The Day the Earth Stopped », qui devrait être prêt pour diffusion dans toutes les écoles où les professeurs gauchistes sont majoritaires, au printemps prochain.

Des publications dans de sérieuses et rigoureuses revues scientifiques à comités de lecture comme le Al Gore Journal of Climate Science, Reader’s Digest , Le Monde, Libération , Le Devoir , Le Journal de Québec, Découverte et Les Années lumière de Radio-Canada et l’Osservatore Romano sont en préparation. – à suivre.

Publicités
commentaires
  1. Éric dit :

    Je n’ai pas fini de lire jusqu’à la fin. Trop ésotérique pour ma cervelle.

  2. Estivalet dit :

    Notre monde manque d’humour, merci pour cette bonne médecine! 😂

  3. jipebe29 dit :

    Stephen Hawking n’est pas américain, mais anglais, my Godness !
    Enfin, Reynald, un peu de rigueur serait bienvenue. Cela éviterait de raconter des carabistouilles, une fois, hein ? Confondre un anglais avec un américain, c’est comme confondre un ch’ti avec un marseillais, peuchère !

  4. Girard dit :

    Drôle au possible. Je suis sur qu’il y en a qui vont le croire 😂😂😂

    J’ai eu des collègues plutôt versés dans la geopoesie, surtout en structure, mais la on tombe dans la géo connerie 👍

  5. Sans compter les effets des téléphones cellulaires qui perturbent le champ magnétique galactique autre effet majeur de l’humain sur son environnement. 😉

  6. Sébastien dit :

    Est-ce l’électricité statique générée par frottement qui cause les aurores boréales? La publication de l’article des 2 géologues américains n’aurait-elle pas été davantage opportune au printemps, genre début avril?

  7. Jules Brassard dit :

    Charles Tisseyre va l’avoir dans les dents celle-là!

  8. Paul S. dit :

    C’est pour prévenir le blocage des bearrings polaires que le grand président Obama avait banni l’exploitation pétrolière dans le Nord américain.
    Non moins sagace, le premier ministre du Canada s’est joint à son bon ami avec un moratorium dans l’Arctique canadien.
    Ses claims, si la Russie, le Danemark, la Chine et d’autres prétendants les respectaient, seraient dans le voisinage immédiat du Grand shaft.

    https://www.theguardian.com/us-news/2016/dec/20/barack-obama-bans-oil-gas-drilling-arctic-atlantic

  9. Jacques Lussier dit :

    WOW! C’est en fait de l’huile de « Katachmuque » nécessaire à la glisse de la « Frédéric Pin » de l’axe du globe. J’ai le même sur mon globe terrestre, MDR.
    Merci, Monsieur Duberger, j’en ai encore mal au ventre et j’ai eu de la difficulté à me rendre jusqu’au bout.

  10. James C. dit :

    Dire que des particules subatomiques, issues des premières millisecondes du Big Bang, sont la source de tout ce pétrole actuellement enfouis. C’est le Big Bang qui est le grand coupable du réchauffement du climat.

    En aparté, il y a un ti-clin américain, qui d’autre, qui veut se lancer dans l’espace pour prouver que la terre est plate

    https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/l-americain-qui-a-construit-sa-fusee-pour-prouver-que-la-terre-est-plate-renonce_1963840.html

  11. Paul S. dit :

    “… il y a un ti-clin américain, qui d’autre, … “ – très québécoise (et canadienne) cette condescendance envers les américains.
    Sommes-nous réellement supérieurs par rapport aux voisins du sud ?

    Prendre au sérieux le “humbug” d’un chauffeur, à la recherche d’un cinq minutes de gloire, en dit long sur la disposition de ceux qui rapportent cette “nouvelle”.

    N.B. :
    En principe, et selon les principes acceptés de la science, toute la matière et énergie présentes dans notre Univers, sont issues du Big Bang.

    • Donald T. dit :

       »En principe, et selon les principes acceptés de la science, toute la matière et énergie présentes dans notre Univers, sont issues du Big Bang. »

      Et on ne parle pas des Multivers qui se propageraient, selon une théorie du physicien Michio Kaku, à l’infinie et éternellement. Le grand philosophe Woodie Allen disait que l’éternité c’est long, surtout vers la fin.

       »Prendre au sérieux le “humbug” d’un chauffeur, à la recherche d’un cinq minutes de gloire, en dit long sur la disposition de ceux qui rapportent cette “nouvelle”. »

      Merci de cette condescendance.

      • Paul S. dit :

        Monsieur le président,

        Votre français est impeccable, comme tout ce qui vous concerne.
        Est-ce l’effet du mentorat de notre prime minister, lui-même un professeur émérite de “snow-boarding” ?

        Vous avez raison, le Big Bang est bien une hypothèse. Elle est la favorite de la Science officielle, car on avait prédit des phénomènes (comme le rayonnement de fond cosmique) confirmés indépendamment plus tard.
        Toutefois, pour garder en vie cette hypothèse, il faut faire des actes de foi : un état original indéfini sans lois physiques, puis une “inflation” de l’espace – temps dépassant la vitesse permise par la physique, ensuite une matière et maintenant une énergie noires à paramètres indéterminés et il y en aura plus tard possiblement d’autres.

        Il y a plusieurs théories de Multivers et elles ne seraient pas nécessairement incompatibles avec le Big-Bang, lequel pourrait n’être autre chose qu’un phénomène “régional” dans l’infini spatial.

        Peut-on vraiment nier la condescendance de nombreux canadiens (et européens) envers les américains obtus et naïfs ?
        Après tout : “In God we trust” – ils clament sur leur tout-puissant dollar …
        Mais nous sommes tous bien contents de pouvoir compter sur eux en cas de besoin.

        Plus pour longtemps.
        En observant les merdias, dont le CNN et leur travail de sape, on peut constater que bientôt les USA seront comme les autres, une société déboussolée et sans repères, autres qu’une rectitude politique au goût du jour, dictée par la Gauche.

        Salutations partisanes,
        Paul S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s