PÉTROLE ET RÉCHAUFFEMENT ARCTIQUE

Publié: 31 mars 2013 dans Uncategorized

AXESPour la première fois, deux de mes collègues et chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) dont je suis très fier, ont pu enfin relier directement la fonte des glaces de l’Arctique canadien à l’extraction du pétrole dans l’Extrême-Nord et non pas à l’hypothétique réchauffement global anthropique. Il s’agit des  professeurs Gilles Lemieux, géographe, spécialiste de la télédétection et Jean Vallée, ingénieur du pergélisol,   tous deux co-titulaires d’une chaire de recherche en océanographie physique de Pêches et Océans Canada qui leur a permis de mener depuis 10 ans  leurs recherches polaires dont les conclusions, pour le moins étonnantes, viennent d’être acceptées pour publication dans la revue Northern and Polar Research*.

Le pétrole brut qui repose à quelque 4 kilomètres sous terre joue un rôle naturel fondamental,  car il assure la constante et nécessaire lubrification de l’axe de rotation de la Terre (voir figure).  Or depuis plusieurs années, on constate qu’on a tellement prélevé de ce pétrole, que l’axe commence à manquer de lubrifiant. Ce phénomène augmente évidemment la friction entre l’axe nord et la croûte terrestre, et il s’ensuit évidemment une surchauffe qui fait fondre progressivement la calotte polaire, réchauffe le climat et provoque une  hausse, quoique minime,  du niveau des océans. La force de friction ainsi engendrée a même déstabilisé l’équilibre entre deux plaques tectoniques, de sorte que la dorsale de Lomonossov commence à s’ouvrir et les sondages sismiques révèlent des épanchements magmatiques sur le fond océanique arctique qui contribuent au bilan thermique déjà inquiétant de toute la région polaire. À la différence du socle rocheux du continent antarctique, l’eau de la mer arctique a une inertie qui s’emballe une fois réchauffée.  De plus, cette friction ralentit imperceptiblement la vitesse de rotation de l’hémisphère nord (environ 20 nanosecondes/an) , ce qui cause une distorsion des lignes de flux du champ géomagnétique. Mais une  différence entre les vitesses de rotation respectives des deux hémisphères terrestres, aussi minime soit-elle, engendre donc des tensions dynamiques équatoriales qui ne peuvent qu’aggraver les tensions politiques existantes de ces régions.

Cette friction produit également du bruit de très basses fréquences, inaudible à l’oreille humaine mais ayant plusieurs effets néfastes sur les poissons et les mammifères marins de cette aire géographique. Quelques Inuits commencent aussi à en souffrir – on commence à observer en effet des symptômes sur l’humeur résultant d’insomnies- et ce bruit inaudible mais perceptible par le cerveau de tous les mammifères,  vient perturber le calme de leur longue nuit polaire qui sert à la reproduction de l’ours polaire et de tous les autres mammifères vivant dans ces régions.  L’anomalie thermique des images satellitaires analysées par le professeur Lemieux atteint un maximum au-dessus de la Baie de Prudhoe (Alaska), dont les gisements pétroliers sont exploités depuis plus de 50 ans, ce qui suggère une cause  d’origine principalement canado-américaine, mais les images thermo-satellitaires des régions polaires russes et scandinaves restent à étudier. Les recherches se poursuivent.

Gilles et Jean

                                                                         Les chercheurs Lemieux et Vallée à Grise Fjord, Nunavut, mai 2012.

* Lemieux, G.H. and Vallée J.,  Friction Induced Geothermal Anomalies in the North Pole Area, a Significant Source for  Warming of the Arctic. Northern and Polar Research, in press.

commentaires
  1. Gilles Lemieux dit :

    Salut Reynald,

    Tout est dit et ça ne fait que commencer.

    À+

    Gilles

    Envoyé de mon iPod Gilles, Le Galopin

  2. youppi4 dit :

    Ouf est mon seul commentaire

  3. jipebe29 dit :

    Ceux qui souffrent le plus sont les poissons du 1er avril, je présume….

  4. honorable dit :

    Ni les bbliothèques de McGill ni le ISI Web of knowledge ne détiennent un journal qui se nommerait Northern and polar research. Je recommande à vos collègues de l’UQAC de publier dans des journaux plus connus. Alternativement aurait-il eu erreur de votre part dans le nom du journal?

  5. jipebe29 dit :

    Ceux qui souffrent le plus de ce terrible cataclysme sont les poissions du 1er avril, je présume?

  6. daniel dit :

    Etes vous sur de la date de publication ?

  7. G. H. Larouche dit :

    Pour avoir personnellement rencontré M. Vallée alors qu’il revenait tout juste d’une expédition. Je dois admettre être surpris de l’avancement prodigieux de leurs travaux.

  8. Jean Vallée dit :

    M. Duberger, vous oubliez un indice significatif à cette théorie soir le nom de la mer voisine du pôle nord. Ce nom est « Bearing ». À l’époque, la présence de pétrole était complètement ignoré et la seule explication possible à la rotation de la terre était le roulement à billes le long de l’axe.

  9. G Lapalme dit :

    Dans votre commentaire, vous devriez mettre plus l’accent sur les poissons…😉

  10. Pascal Gagnon dit :

    Hahaha, un excellent poisson d’avril. Quiquonque en connait un peut sur la geologie, la petrologie ou la science en général le verra tout de suite🙂

  11. honorable dit :

    Comment se fait-il que ni Sciverse Scopus, ni ISI Web of Science, ni les bibliothèques de McGill ne connaissent cette revue? Rappelons que Sciverse Scopus et ISI Web of Science répertorient le contenu de 20 000 à 23 000 revues scientifiques différentes.

    Je suis déçu que vous ayez bloqué mon premier message.

    Signé:
    honorable, professeur, Université McGill

  12. pierre chagnon dit :

    Quel poisson d`Avril, ca sent le Hareng a 100 Lieux. lubrification des axes des poles, lol!

  13. pierre chagnon dit :

    M.DuBerger, tout un poisson d`Avril , venant d`un homme si srieux.

  14. youppi4 dit :

    J’apprécierais plus de clarté et une simplification du texte car je n’y comprend pas grand choses. Je vous cite une phrase qu’y m’est apparue particulièrement nébuleuse. J’imagine que si ça me sert à mieux comprendre ça servira également à d’autres:

    « Mais une différence entre les vitesses de rotation respectives des deux hémisphères terrestres, aussi minime soit-elle, engendre donc des tensions dynamiques équatoriales qui ne peuvent qu’aggraver les tensions politiques existantes de ces régions. »

  15. G. H. Larouche dit :

    ARSAF : American Review of Scientific April Fools.

  16. G. H. Larouche dit :

    Revue Américaine des Poissons d’Avril Scientifiques

  17. respectable dit :

    Un blogue climato-septique?

  18. respectable28 dit :

    On doit donc exploiter ce pétrole et payer les dettes du modèle québécois.

  19. Williams Pq dit :

    hahaha!!!

  20. g.simard dit :

    C’est clairement une percée majeure. Il faut absolument décrété un moratoire sur l’exploitation du pétrole dans le Grand Nord. Que fait Harper? Sans doute d’autre scientifiques qu’il va tenté de museler!

  21. G Lapalme dit :

    M. Du Berger, Quand allez-vous arrêter la farce du Premier Avril? Pauvres gens qui vous prennent au sérieux!

  22. Martin dit :

    On ne trouve absolument rien sur cette revue sur internet. Poisson d’avril ?

  23. marc boucher dit :

    sa ressemble a un poisson d,avril

  24. Paul Stefanik dit :

    Doit-on craindre pour l’effet de Coriolis ?
    L’équateur, va-t-il demeurer en place ?
    Suite à l’étranglement du globe, pouvez-vous prédire à quelle latitude vont se produire les premières ruptures de la croûte terrestre ?
    Le gouvernement devrait remplacer le pétrole brut pompé par un lubrifiant plus performant, comme le Jig-a-loo.

  25. youppi4 dit :

    il n’y a qu’un pas pour penser que le poisson d’avril est à l’année longue pour me Duberger🙂

    • Reynald Du Berger dit :

      Chers Youppi,

      vous m.avez radié de votre liste et je le regrette… car moi, je ne radie personne, personne ne mérite ce traitement Youppi. J’ai 68 ans et j’ai croisé des milliers de personnes dans ma vie et aucune ne mérite la radiation. Il y a des gens comme vous, que j’ai au moins pris le temps de lire ou d’écouter car ils ont droit à leur opinion. et leur opinion doit être entendue même si je ne la partage pas. Désolé d’avoir perturbé votre vie cher Youppi et pardonnez-moi.

      • youppi4 dit :

        Pourtant vous m’avez déjà coupé quelques messages….

        Perturbé : pas vraiment. Je me suis gardé une petite gêne pour ne pas dire que votre texte sur vos chercheurs nordiques étaient un véritable charabia totalement incompréhensible, mais je n’avais pas fait le lien avec le 1er avril. J’avoue tout de même que le gag est drôle en soi.

  26. Reynald Du Berger dit :

    @honorable , je n’ai bloqué aucun de vos commentaires, sauf que je ne consulte pas mon blogue à toutes les heures pour en modérer les commentaires. Je ne bloque que les commentaires offensants, comme ceux me traitant de débile ou de charlatan. Mais j’ai publié ce billet poisson d’avril vers 22h le 31 mars, 2 heures avant le 1er avril. Pour ce poisson d’avril, j’ai retenu jusqu’à mercredi le 3 les commentaires de ceux qui avaient flairé le poisson d’avril afin de mieux prendre mes animateurs du 5 à 7 à CHOI Radio-x. Dany s’est vite consolé de sa naïveté quand il a appris qu’un prof de Mc Gill s’était lui aussi fait prendre. L’axe de rotation de la Terre qui manque de lubrifiant… faut le faire! Et à la radio j’en ai ratissé plus large encore en introduisant la Mer de Behring et le détroit de Behring près du pôle (que j’appelais bearing , coussinets, facilitant la rotation autour de l’axe nord…la leçon est double :

    1- l’enseignement des sciences au secondaire est déficient
    2- on peut faire croire n’importe quoi (comme le RCA du GIEC) à n’importe qui quand ça vient d’une autorité en sciences.

    sans rancune!

    • Martin dit :

      « on peut faire croire n’importe quoi (comme le RCA du GIEC) »

      Je suis tombé sur ce blogue par hasard et je n’ai pas lu vos autres billets mais ce commentaire vous discrédite automatiquement à mes yeux. On peut discuter des détails mais dire que le RCA c’est n’importe quoi, c’est franchement ridicule de la part de quelqu’un qui se dit très au fait de la climatologie.

      • Reynald Du Berger dit :

        Martin je ne prétends nullement être  » très au fait de la climatologie. » je suis géophysicien de la terre solide (solid earth geophysics). La climatologie est une partie de la géophysique qui n’est pas ma spécialité. Je m’intéresse au climat depuis 13 ans. Seulement m’y intéresser, ne m’interdit pas de relever des faits , des observations scientifiques, qui sont des écueils à l’hypothèse du RCA et de les présenter aux jeunes du secondaire, pour éveiller leur esprit critique, leur montrer le revers de la médaille qui leur a été soigneusement et vicieusement caché par les médias et leurs enseignants gauchistes. Aucun climatologue ne peut affirmer que le RCA est prouvé. Pourtant, des millions de gens y croient…y croyez-vous? Je suis un agnostique du RCA… pas un athée…

  27. honorable dit :

    Vous avez bloqué mon commentaire pendant un certain temps puisque vous avez publié des commentaires POSTÉRIEURS au mien AVANT de, finalement, publier le mien après que j’aie envoyé un deuxième commentaire. C’est le fait que vous ayez publié des commentaires postérieurs au mien tout en bloquant le mien qui m’a induit à écrire mon deuxième commentaire.

    Vous auriez du attendre au matin du 1 avril pour publie votre billet. Ne l’ayant pas fait, votre « leçon » manque donc de mordant.

    PS: comme dans beaucoup de blogues, je lis rarement les billets jusqu’à la fin. J’avais interrompu ma lecture du vôtre dès le premier paragraphe, sentant du bizarre dans la chose.

    • Reynald Du Berger dit :

      avouez donc honnêtement que je vous ai bien attrapés vous et ce Youppi… vous avez même cherché le périodique « Arctic and Polar Research » et jurez – un peu tard- « qu’on ne vous y reprendra plus »🙂

      • youppi4 dit :

        c’est une mauvaise habitude que vous avez de mettre des pensez dans la tête des gens.

        votre texte je n’ai vu que du charabia : prouvez par mon premier commentaire : « OUF » … ça voulais tout dire. J’ai été le premier à trouver l’imposture.

        vous n’avez pas gagnez en crédibilité, bien au contraire. Mais peut-être que vous devriez vous lancer dans l’humour ?

  28. honorable dit :

    Vous ne m’avez pas attrapé puisque j’ai arrêté de vous lire dès la fin du premier paragraphe. J’ai appris qu’avec ceux qui disent n’importe quoi la meilleure approche est de démontrer la nullité de leurs sources, ce que j’ai fait, plutôt que d’essayer d’argumenter avec eux; mais vous avez préféré bloquer le message pendant un certain temps.

    Si vous voulez absolument vous tapez dans le dos, alors dites que vous m’avez eu la durée d’un paragraphe… C’est tout ce que vous pouvez dire

    En passant, Sciverse Scopus vous alloue un total de 3 publications; elles ont été citées un total de 9 fois depuis 1995.

    • Reynald Du Berger dit :

      … « puisque j’ai arrêté de vous lire dès la fin du premier paragraphe »… je n’en crois rien puisque vous avez fait des recherches laborieuses pour repérer mon périodique! vous avez mordu à pleines dents! allez un peu plus de bonne foi et riez donc un peu !

  29. Paul Stefanik dit :

    Monsieur Duberger,

    Vous tentez de nous désorienter, car il n’est pas faux de prétendre qu’un poisson d’avril est inadmissible le 31 mars.
    Donc, ce n’était pas un poisson d’avril et il y a bien une anomalie au Pôle Nord, causée par la soif de l’Occident pour l’or noir.

    La solution se trouve sur la banquise : en marchant en rond autour de l’axe au Pôle Nord, une bonne file indienne, composée de millions de personnes éco-responsables, pourrait accélérer ou retarder la rotation locale. Je compte sur M. Steven Guilbeault pour nous indiquer la vitesse et la cadence requises pour l’effet tourniquet.

    En espérant de vous voir participer au Grand bond en rond,
    Paul S.

    • Reynald Du Berger dit :

      la date du poisson d’avril est celle du fuseau horaire sur lequel il a été écrit… disons Winnipeg 22h 31 mars 2013, ce qui fait pour la majorité des poissons attrapés au Québec le 1er avril à minuit… ça va comme ça?

      • G. H. Larouche dit :

        Ça va pas du tout !
        Tu sais ou tu devrais savoir, qu’en vertu de la Convention de Fisher Baits tenu sous l’égide de l’ARSAF, un poisson d’avril ne devrait jamais frustrer une personne plus de 24 heures.
        Tu es donc en violation patente de la Convention.
        Shame on you ! Repent ! 3 Ave Maria should do…

  30. G. H. Larouche dit :

    Je pense qu’il y a une leçon à tirer de ce canular.

    Si une histoire aussi farfelue que de l’essieu du Pôle Nord a pu, disons confondre, deux esprits éclairés tels que honorable et yuppi4, il est aisé de comprendre que le GIEC, avec ses ressources quasi illimitées, une histoire qui se tient debout et un immense banc de scientifiques en mal de causes et plus souvent qu’autrement en conflit d’intérêts potentiel, a pu a conquérir autant de fervents.
    Pourquoi pas?
    Après tout, combien de gens croient en un dieu ? Je ne sais pas. Mais j’imagine que le nombre est très impressionnant.
    J’imagine que la plupart des disciples de la religion verte croient au Réchauffement Climatique Anthropique, parce qu’ils veulent bien y croire, qu’ils en ont la Vertitude. Et contre cela, personne ne peut rien faire.
    Pour vous en convaincre, essayez donc de convaincre un fervent religieux que son Dieu n’existe pas. Et bonne chance.

    CROIRE :
    1. Tenir pour vrai ou véritable. ➙ accepter, admettre. Croire une histoire, une nouvelle. Il croit tout ce qu’on lui raconte. ➙ fam. avaler, gober; crédule. Je crois ce que vous dites. Ne croyez rien de ce qu’il vous raconte. Je ne crois que ce que je vois. Il faut le voir pour le croire. À ce que je crois : à mon avis, à ce qu’il me semble. « Ce que la bouche s’accoutume à dire, le cœur s’accoutume à le croire » (Baudelaire). Plaisant Qui l’eût cru ?
    ▫ Faire croire qqch. à qqn. ➙ convaincre, persuader, prouver. C’est difficile à croire. On ne me fera pas croire cela. Je n’y crois pas une seconde.
    ◆ (Sens fort) Donner son plein assentiment à une vérité; avoir la certitude morale de. « Nous savons bien que nous mourrons, mais nous ne le croyons pas » (Bourget).

    SAVOIR :
    Appréhender par l’esprit
    Posséder une connaissance
    1. (fin xie) Avoir présent à l’esprit (un objet de pensée qu’on identifie et qu’on tient pour réel); pouvoir affirmer l’existence de. ➙ connaître. Je ne sais pas votre nom. « Tout Saint-Ouen sut l’accident en quelques minutes » (Zola). ➙ apprendre (cf. Être au courant, être informé de). C’est bon à savoir. Je sais ce que je sais : j’ai mon opinion là-dessus.

    Quoique…

    • G. H. Larouche dit :

      À tutti frutti yuppi4 !

      Je vous cite. Ne m’en portez pas ombrage :
      « Je vous cite une phrase qu’y m’est apparue particulièrement nébuleuse. J’imagine que si ça me sert à mieux comprendre ça servira également à d’autres:

      « Mais une différence entre les vitesses de rotation respectives des deux hémisphères terrestres, aussi minime soit-elle, engendre donc des tensions dynamiques équatoriales qui ne peuvent qu’aggraver les tensions politiques existantes de ces régions. » »

      Nébuleuse cette phrase ! Elle n’avait absolument aucun sens plausible.
      Des tensions dynamiques, expliquez moi, ce que vous en compreniez? Pour moi, ce n’était que dalle.
      De des tensions dynamiques qui ne peuvent qu’aggraver des tensions politiques
      Alors, on était vraiment dans la marde là ! Pensiez-vous?
      Pouvez-vous m’expliquez ce que vous pensiez éventuellement en comprendre?

      Peut-être, heureusement pour vous, êtes-vous beaucoup plus croyant que moi?

      Je me suis résigné, depuis quelques années, à ne savoir, que je ne sais que beaucoup moins, que ce que la plupart des gens croient savoir. Mais je ne m’en fais pas. Parce que ce n’est que ce qu’ils croient, pas ce qu’ils savent.

      Did I make my point?

      P.S. :
      Rey ! I owe me a beer, for being such a good advocate. And don’t ever make seem to me, that you have forgot it. I won’t just believe you.

      • youppi4 dit :

        Je n’avais pas analyser au complet le texte, c’était trop nébuleux. J’ai donné le bénéfice du doute à M. Duberger de nous en dire plus, de clarifier son texte. c’est tout.

        Votre analyse philosophique sur la croyance ou la non-croyance, ben euh juste pas rapport pour moi.

  31. youppi4 dit :

    GH Larouche: je n’ai pas été confondu du tout. Relisez mes points.

    Mais par rapport au RCA c’est une autre histoire. Ce n’est pas une question de croyance, juste d’observation. Le problème c’est que le laboratoire c’est la terre au complet. mais la science s’améliore, sais de plus en plus

    • G. H. Larouche dit :

      C’est comme vous voulez.
      Je pense me répéter. Vous voulez continuer à y croire (au RCA)?. Libre à vous !
      Croyez-y !

      Je ne vais pas essayer de vous convaincre. Je pense donc je suis. Je suis, donc je crois.
      Je ne crois pas en un dieu, et ne comprend pas pourquoi tant de gens y croit. J’ai depuis longtemps, renoncé à les convaincre.

      La terre ne peut pas être un laboratoire pour un observateur terrestre, parce que l’observateur est inclus dans l’observation.

      Vouloir comprendre, c’est d’emblée accepter que jamais on ne pourra tout comprendre.

      C’est aussi réaliser que tous autant que nous sommes, ne sont que des « personnages » vis-à-vis des autres, qui ne nous connaissent absolument pas, mais desquels nous sommes forcés de subir le jugement.

      Who ever you are yuppi4? Express yourself as much as you can.

    • G. H. Larouche dit :

      Read my response here above. Sorry !

    • G. H. Larouche dit :

      Confondu. J’ai disons pondérez mes mots. Je donne toujours la chance au coureur.

  32. jipebe29 dit :

    @youppi
    Mauvais joueur!….

    • G. H. Larouche dit :

      Vous avez tout juste ! Tout ça n’est qu’un jeu. Puisque, il n’est question que de croyances, de « crois-moi, crois-mois-pas ».

  33. Paul Stefanik dit :

    Monsieur Larouche,

    En effet, la mouvance verte a tous les attributs d’une croyance religieuse. M. Jacques Brassard lui a trouvé un nom : écolo-chamanisme.
    Vous semblez posséder le don de lire dans les pensées des Messieurs Youppi et Honorable et vous faites un bond énorme en prétendant que les croyants, que vous voyez comme des êtres irrationnels, sont ceux qui sont le plus perméables au dogme réchauffardiste.

    Curieux, historiquement la mouvance verte avait plutôt des accointances gauchistes. Malheureusement, au royaume québécois de la pensée unique, elle a des supporters partout.
    J’admire beaucoup le professeur Du Berger pour sa courageuse dénonciation publique des incohérences du dogme réchauffardiste.
    Comme d’habitude, on tire sur le messager : constatez les demandes ridicules que l’on lui adresse pour qu’il produise ses cartes de compétence. Comme s’il en fallait pour se servir de son gros bon sens…
    Bien entendu, le professeur Hubert Reeves n’a pas à produire les siennes lorsqu’il déblatère sur la climatologie.

    Permettez moi de vous soumettre que même la Grande science n’est pas exempte d’une bonne dose de croyance, pour cimenter le tout.
    Surtout, lorsqu’on a beaucoup investi et qu’il n’y a pas de point de retour.

    Nombreux sont ceux qui voient la théorie du Big Bang comme preuve irréfutable de la non existence de Dieu.
    Passons sur le point de départ de l’Univers, soit un tout absolu dans un rien singulier (un qualificatif passe-partout, lequel ne requiert pas d’élaboration).
    Longtemps après l’établissement du Big Bang comme explication officielle de notre existence, on s’est aperçu que l’expansion de l’Univers vers son état actuel, était impossible / incohérente dans les premières fractions du temps naissant.
    Pour annuler l’effet de densité insurmontable, le professeur Alan Guth (not God) avait postulé l’inflation cosmique quasi-instantanée, dépassant la vitesse de la lumière, donc impossible.
    En plus de l’inflation physiquement inexplicable, la cosmologie, reliée à la théorie du Big Bang, repose sur la croyance en l’existence de la matière “noire” non observable, mais comptant pour environ 80% de la masse de l’Univers et de l’énergie “noire” non mesurable, mais présente partout.
    Est ce que cela satisfait votre dictionnaire des définitions pour le mot SAVOIR scientifique ?

    Notez, je ne dispute pas la validité de la théorie du Big Bang, je dis seulement que la majeure partie du modèle cosmologique, admis par la communauté scientifique, repose sur des fondements non-démontrés. Même plus que le modèle climatologique de GIEC !

    Je vous suggère de revisiter le pari de Blaise Pascal sur la Foi. Très rationnel, pour pondérer l’irrationnel.

    À propos, vous utilisez le mot essieu, au lieu d’axe de rotation de la Terre en mal de lubrification, mentionné par l’étude d’UQAC.
    Peut-être, devrions nous mettre du Jig-a-loo aussi sur les rotules de la suspension. Vous la voyez attachée où ?

    Respectueusement,
    Paul Stefanik

    • Reynald Du Berger dit :

      LETTRE OUVERTE À « HONORABLE »
      Chers lecteurs de ce blogue,

      Voici les calomnies mesquines et basses que publie lâchement et anonymement à mon sujet cet « honorable » , que j’appelle ici « Méprisable » et qui se dit professeur à Mc Gill, Il va prétendre que ce n’est pas lui qui a écrit ce torchon, mais qui d’autre prendrait la défense contre moi d’un pareil lâche, qui demeure anonyme dans ses accusations gratuites. Croyez-vous un instant que McGill embaucherait, même comme simple chargé de cours, un pareil individu?

      Oui Méprisable, je vous accuse de mentir quand vous prétendez ne pas être allé au-delà du premier paragraphe de mon billet et ne pas avoir été pris comme un naïf et scientifiquement inculte poisson par mon axe de rotation de la Terre qui manque de lubrifiant! Vous avez même cherché, oui LABORIEUSEMENT, ce périodique que j’ai inventé… en cherchant en même temps mes publications et citations… ça vous fait ch.. d’avoir été pris les culottes à terre en flagrant délit de naïveté scientifique..Vous avez mordu à mon poisson d’avril avec la même énergie que vous avez déployée ensuite pour fouiller mes publications et les citations de mes articles… vous en ragez! vous en bavez! Comme M. Bardinet vous le met sous le nez, vous êtes non seulement un mauvais perdant mais un lâche qui refuse de révéler son identité en proférant des calomnies contre quelqu’un qui a le courage de s’identifier publiquement, que vous ne jugez que par son blogue dont les billets ne vous plaisent pas… . Savez-vous Méprisable, qu’avec deux collègues de l’université que vous méprisez dans votre torchon, nous avons réussi à porter de 2% à 75% les succès des forages d’eau potable au Sahel? et vous Méprisable, qui êtes vous? et qu’avez-vous accompli dans votre vie? pour prétendre ainsi à l’honneur, la poitrine gonflée et le scrotum vide? Car il faut être dépourvu de couilles pour écrire de pareilles infamies dans la lâcheté de l’anonymat total!

      Je vais parler de vous, Méprisable, dans ma prochaine chronique à une radio que vous méprisez probablement autant que mon université… je vous enverrai le podcast. Vous allez en rager et en baver davantage…

      Chers amis de ce blogue, voici les dernières vomissures de cet « honorable » maintenant rebaptisé par moi « Méprisable » .. et il est même allé chercher des photos de moi sur internet.. il s’est vraiment donné du mal pour quelqu’un qui n’est pas allé au-delà de mon premier paragraphe et nie fermement s’être fait prendre. Vous seriez directeur d’un département , même se sciences molles, dans une petite université , embaucheriez-vous ce type comme chargé de cours?

      Pensez-vous chers lecteurs, qu’il aura le courage de s’identifier? les paris sont ouverts!

      http://nodiffamation.com/2013/04/05/reynald-du-berger-diffame-honorable-et-pretend-lire-dans-les-esprits/

      Jugez-le.

      • youppi4 dit :

        Pour mettre des mots dans la bouche de vos interlocuteurs, vous en êtes capable. Ça oui.

      • Reynald Du Berger dit :

        Monsisur Youppi, je ne mets rien dans la bouche de personne… pas plus que dans celle des pleutres et lâches qui m’insultent en me crachant leur fiel tout en demeurant bien sûr anonymes.

        De guerre lasse, et suite à ces commentaires haineux comme ceux de ce méprisable, je songe désormais à ne publier que les commentaires des gens qui ont le courage de s’identifier et dont vous ne faites pas partie.

    • G. H. Larouche dit :

      C’est un plaisir de vous lire M. Stephanik. Vos paroles sont du baume.

      « Est ce que cela satisfait votre dictionnaire des définitions pour le mot SAVOIR scientifique ? »
      Je sais pas. Voulez vous que j’achemine votre question à M. Robert, auteur du dictionnaire?

      En ce qui me concerne, ça ne me satisfait pas, mais pas du tout.

      La théorie du Big Bang n’est qu’une théorie, et ma foi, fort intéressante. Et comme personne ne veut nous l’enfoncer dans les tripes pour nous faire peur. Je la respecte à ce titre.

      « Peut-être, devrions nous mettre du Jig-a-loo aussi sur les rotules de la suspension. Vous la voyez attachée où ? »
      Je le voyais sans rotule (l’essieu), seulement avec un bulbe à chacune de ses extrémités, pour ne pas que la terre puisse s’en libérer. Pour le Jig-a-loo, non ça ne m’est pas venu à l’esprit.

      Et merci pour la suggestion de revisiter Blaise Pascal sur la Foi. Mais je crois qu’il est mort, non ? Et la Foi aussi?)

      Au plaisir de vous lire de nouveau.

  34. G. H. Larouche dit :

    Honorable! En somme vous nous dites que 364 jours par année (365 lors des années bisextiles), sauf le 1er Avril, vous n’usez pas de votre jugement, pour discerner ce qui est stupide de ce qui ne l’est pas.
    Nous ne sommes pas le 1er Avril, donc ce que dit ce type est sûrement vrai…

  35. G. H. Larouche dit :

    C’est chose faite ! J’ai revisité le « Pari de Pascal » et merci encore pour le tuyau M. Stephanik.
    Mais ma foi, j’y ai trouvé encore plus d’autres voies de questionnements, que de réponses.
    Comme par exemple, ci-dessous :

    http://atheisme.free.fr/Repondre/Pari_pascal.htm

  36. Paul Stefanik dit :

    Monsieur Du Berger,

    “Mon père est plus fort que le tien et sa maison sur Mc Tavish est la plus grande.”

    Le Troll vous a bien eu : vous avez réagi.

    Sur les “Bulletin Boards” d’il y a quelques années, on s’est aperçu que souvent les Trolls étaient des adolescents boutonneux en quête d’auto affirmation.
    Le vôtre porte probablement un carré rouge, taché de sauce brune ou autre substance semblable.

    Soyez bon joueur et tendez lui l’autre joue, ainsi qu’une fiole de Jig-a-loo et une poire cactus : “Tu veux devenir un recteur mon homme, alors fais toi une gâterie rectaire, si cela peut faire ton bonheur.”
    Ne vous trompez pas de bénéficiaire, car sur l’Internet, il faut être prudent avant d’être sûr qu’un honorable ne l’est pas.

    Les apparatchiks qui se bidonnent avec les répertoires de publications scientifiques sont ceux qui se dispensent de l’effort de lecture et surtout de compréhension. En décidant qui a le droit de parole, ils gèrent le débat au profit des parties prenantes. Le GBS (Gros bon sens) exclu, car non codifiable.

    Il est facile de voir la qualité de votre argumentation, ainsi que la forme soignée de l’emballage. Un professionnel qui écrit bien respecte généralement son auditoire et il ne le trompe pas.

    Il serait préférable de ne pas publier mon commentaire, car les Trolls s’abreuvent de l’attention que l’on leur accorde.

    Salutations sincères,
    Paul S.

  37. Paul Stefanik dit :

    Monsieur Larouche,

    En lisant votre première réponse (13h44) j’ai cru que vous vouliez ignorer la contribution de M. Blaise Pascal, car il n’avait pas publié dans les revues reconnues et il n’était pas relu par une escouade de ses pairs.

    Enfin, vous avez fait un survol du Pari, en apparence un “win – win” absolu. Pour tenter de l’interpréter, il faut l’étudier dans le contexte de son époque et de l’environnement immédiat du grand homme. En outre, les Pensées de Pascal font faire un bon exercice à l’esprit.

    Vous dites que la Foi (la vôtre) est morte. Plus loin, vous parlez de questionnements éveillés par les avis afférents au Pari de Pascal publiés sur le site consulté et vous constatez l’absence des réponses. Ne serait-ce pas là le signe que la Foi vivote dans vos tréfonds, car vous cherchez encore ? Lorsque l’on ferme un livre, l’on ne cherche plus.

    La foi de Pascal peut paraitre dénouée de l’émotion normalement associée à l’acte de croire en Dieu, que l’on devrait aussi aimer ou craindre, selon le cas.

    Mon propos était qu’une foi peut-être exempte d’émotion et être assise sur un fondement purement rationnel (ou calculateur).
    Est ce là une Foi acceptable ?
    Pour y répondre, il faudrait pouvoir lire dans l’âme des gens et connaître la grille d’évaluation du Seigneur.

    Meilleures salutations,
    Paul Stefanik

    P.S. : En mettant la Foi et le réchauffardisme dans le même sac, aviez vous pensé au prophète JeeZoos Guilbeault qui aurait fait des études en théologie ? Le Dieu de l’Église écolo-chamaniste n’est pas celui de Pascal.

    • G. H. Larouche dit :

      En effet, pour moi la Vertitude et la Foi font partie de la même classe des croyances sans fondements démontrés.
      Et je le répète, je ne veux même pas essayer de convaincre qui que ce soit, de quoi que ce soit.
      J’y ai renoncé depuis longtemps.
      Mon problème avec les réchauffards, c’est qu’ils ont convaincu les élus de leur Vertitude. Et que ces derniers se croient maintenant justifiés de nous imposer cet Foi, et les taxes et impôts assortis, qui viennent avec !

      Aujourd’hui je me pars un religion prônant le port sur soi d’une arme personnelle. Je prend le pouvoir. Et collecte une taxe pour les pauvres ceuzzes qui ne peuvent pas se payer, le beau AK-47 de la vitrine. Beau scénario n’est-ce pas? Bien sûr! J’exagère un peu. Mais bon…

  38. marc boucher dit :

    je suis un homme de 65 ans je vous lie depuis peut ai j,ai compris tout de suite la farce je ne comprend pas comment un prof comme meprisable sait fait prendre la difference moi j,ai été a l,universitée de la vie en bon entendeur salut

  39. Anybody please tell me where can I find

    Lemieux, G.H. and Vallée J., Friction Induced Geothermal Anomalies in the North Pole Area, a Significant Source for Warming of the Arctic. Northern and Polar Research, in press.

  40. G. H. Larouche dit :

    Et le problème avec les croyants c’est qu’ils finissent toujours par penser qu’ils sont légitimisés de nous rançonner au nom de La Bonne Cause : leur Foi ! Et ultimement, nous imposer le Crois ou Meurt !

  41. climato-sceptique dit :

    Bonjour monsieur DuBerger, n’étant pas familié avec l’inscription sur un blog, j’ignore à quel endroit vous adresser ma question qui est la suivante: Le 2 oct. à CHOI vous avez parlé du fameux concensus de l’IPCC où selon un article de friendsofscience, seulement 3% des scientifiques considéraient l’humain comme étant responsable de 50% ou plus de la production du co2. Vous parliez de 43 sur 11944 articles.

    J’ai trouvé le 11944 mais avec Uncertain on AGW 0.3% (40) http://iopscience.iop.org/1748-9326/8/2/024024/article

    Par contre sur friendsofscience http://friendsofscience.org/assets/documents/Consensus.pdf on parle de 65 explicit endorse >50% … 65 explicit endorsements out of 11944 is 0.54%

    Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet ?

    Ce que j’en comprends biensûr est que seulement une infime partie des scientifiques croient l’activité humaine responsable de 50% ou plus de la production du co2

    Une réponse à mon adresse e-mail serait appréciée.

    Félicitations pour votre bon travail de vulgarisation de la science climatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s