LES AMALGAMES CLIMATIQUES DE RADIO-CANADA

Publié: 21 janvier 2016 dans Uncategorized

 

radio canada

La scène suivante (comédie ou drame, c’est comme vous voudrez) est partagée entre un des nombreux studios de Radio-Canada à Montréal et le foyer de deux Canadiens téléspectateurs de Radio-Canada et qui paient les taxes et impôts grâce auxquels un concierge peut faire le ménage à toutes les nuits dans ces studios, mais pas chez les deux Canadiens. Elle se déroule le mercredi soir du 20 janvier 2016.

Les personnages de la scène sont,

CÉLINE : la lectrice du bulletin de nouvelles du Téléjournal de Radio-Canada
PASCAL : le météorologue attitré au Téléjournal
COMPTON : une personne identifiée comme « Compton Tucker, NASA » par le sous-titre du Téléjournal
REYNALD : un géophysicien à la retraite, vilain climato-réaliste et empêcheur de réchauffer en rond.
JEAN-LUC : un auditeur et téléspectateur moyen de Radio-Canada, climato-crédule… et surtout, contribuable et électeur.

CÉLINE : « 2015 brise le record de l’année la plus chaude enregistrée depuis 1880 »

JEAN-LUC : « Ah ouin!? »

REYNALD : « Quel était ce record? Et en quelle année? Et comme on parle ici de la TMAG, (température moyenne annuelle globale) comment cette TMAG a-t-elle été établie pour chaque année depuis 1880? »

NDLR : Plus des 2/3 de la surface terrestre sont des océans, pour lesquels on ne dispose que des routes des bateaux, toujours les mêmes et rectilignes et non en zig-zag, comme endroits possibles de mesures thermométriques avant l’avènement des satellites. Qu’à cela ne tienne! On va extrapoler et faire une « grille ». On va vous pondre ainsi une TMAG pour chaque point central des mailles de 3 degrés x 3 degrés de cette grille. On fera ensuite la moyenne, et cela, juste à partir des routes de bateaux. Il nous faut des chiffres, des valeurs de T, et s’il n’y en a pas, on finira bien par en calculer !

COMPTON : « 2015 was THE warmest year on record since the observations of these measurements started in 1880! »

NDLR : Compton Tucker est identifié comme « senior earth scientist » sur le site du Goddard Space Flight Center de la NASA. Si « senior » signifie âgé, sans aucune connotation de compétence ou de notoriété, Reynald est aussi un senior earth scientist comme lui.

PASCAL : « Quand on regarde l’anomalie, donc l’écart par rapport à la normale, on voit qu’à peu près partout sur la Planète, c’était au-dessus de la normale avec quelques exceptions cependant. Mais quand on regarde un ti-peu ce qui s’est passé , les anomalies pour 2015 sont 0,90C, c’est beaucoup ça… pour 2014, c’est 0,74C, pour 2010, c’est 0,70C, pour 2013, c’est 0,66C et pour 2005, c’est 0,65C »

REYNALD : « Pascal, nous parle de l’écart par rapport à la normale. Elle est de combien cette normale et comment a-t-elle été établie? »

PASCAL : « Les 5 années les plus chaudes, c’est à partir de 2005, puis c’est de plus en plus chaud, et c’est une tendance très très claire! Et la probabilité que ça devienne de plus en plus chaud est de plus en plus élevée! »

JEAN-LUC : « Ah ouin!? »

CÉLINE : « … et avec les conséquences que l’on connaît…Merci Pascal! »

NDLR : et « les conséquences que l’on connaît » ont été largement exposées , je devrais dire brandies, par Céline, Charles Tisseyre, Yannick Villedieu , Steven Guilbault, Nicolas Hulot, Philippe Couillard, Justin Trudeau, François Hollande et les journaux de gauche comme Le Devoir ou Le Monde : fonte des glaciers, montée du niveau des océans, baisse de la libido humaine (ça ne peut quand même pas monter partout!), progression de la désertification, progression des zones humides, augmentation du nombre et de la sévérité des événements météorologiques extrêmes (sécheresses, inondations, tornades, tempêtes et typhons) et enfin tremblements de terre et tsunamis de plus en plus fréquents et sévères (François Hollande, communication publique) , sans parler des réfugiés du climat, des fonds de retraite et des attaques terroristes de plus en plus nombreuses et dont le lien avec le climat « ne fait plus de doute » selon les analystes des médias de gauche les plus rigoureux.

JEAN-LUC : «  Si la tendance se maintient comme disent Pascal et Compton, on va tous finir par crever de faim, de soif et surtout de chaleur et avant la fin du siècle! Je vais donc payer avec encore plus de ferveur et conviction ma taxe de carbone à la pompe que M. Couillard nous a imposée , je veux faire ma part pour sauver la Planète… Merci Céline! »

REYNALD : «Je pourrais déposer une autre plainte à l’ombudsman de Radio-Canada, mais je préfère écrire un billet. »

NDLR : Depuis des années que Radio-Canada rebat les oreilles des Canadiens avec le réchauffement climatique anthropique, les gens comme Jean-Luc sont devenus de fervents climato-crédules. Il n’était donc pas nécessaire ni à Céline, ni à Pascal, ni à Compton de rappeler la relation prétendue entre ces « anomalies » et les GES émis par l’homme. Si les gens du Téléjournal de Radio-Canada avaient fait correctement le boulot pour lequel les Canadiens les paient, ils auraient lâché leurs recherchistes aux trousses de ce Compton Tucker en le sommant de prouver ce qu’il affirme. Ensuite, ils lui auraient posé les questions qui tuent :
1- comment expliquez-vous la stagnation de la TMAG depuis près de 20 ans en dépit de l’augmentation constante du CO2 atmosphérique ?
2- expliquez-nous pourquoi les modèles du GIEC, s’écartent de plus en plus des observations récentes et
3- donnez-nous une seule preuve d’un réchauffement climatique anthropique.
Et plutôt que présenter un tableau d’ « anomalies » de T, ils auraient pu présenter la figure suivante qui montre un El Nino presque aussi fort que celui de 1997-98 (on l’a rebaptisé Godzilla) , mais aussi une anomalie dans le sud-est du Pacifique qu’on appelle le « blob », beaucoup moins connue que El Nino, mais qui semble avoir une influence majeure sur la TMAG. Est-ce trop demander à une société d’état dont le rôle est d’informer le plus rigoureusement possible et sans parti-pris ses auditeurs et téléspectateurs?le blob.jpg

commentaires
  1. Robert dit :

    Voici les mesures prises par satellite par l’équipe de l’université d’Alabama (UAH), qui génèrent des données beaucoup plus fiables que les données obtenues à toutes sortes de station météorologiques disparates dont on peut questionner les valeurs. D’autant plus que leurs données sont constamment changées lorsqu’ils se rendent compte que certaines ne concordent pas avec leur crédo réchauffiste. Ils ont changé leurs graphiques lorsqu’ils se sont rendu compte que la température n’avait pas augmentée depuis 1998.

    Force est de constater que depuis 1998, il n’y a aucune augmentation de température.

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert présente à juste titre les données de UAH , (University of Alabama, Huntsville) la seule institution parmi les quatre qui sont officiellement autorisées à fournir des données de température au GIEC, qui ne se soit pas fait prendre les « culottes climatiques baissées » comme on dit au Québec. Les trois autres sont ou ont été soupçonnées de tripoter les données afin de ne pas trop contredire les prévisions des modèles. Ce sont la NASA, le HadCrut, et la NOAA. Cette dernière est présentement sous enquête, mais aucune accusation n’a encore été prononcée.

  2. Robert dit :

    Mon cher Paul S:

    1) Robert est un ex chimiste retraité qui a passé sa vie à enseigner aux niveaux collégial et Universitaire dans les secteurs de la thermodynamique et de la spectroscopie touchant la chimie analytique. En outre Robert fut consultant industriel en spectroscopie pendant 24 ans (Fluorescence et diffraction des rayons-x, Infra-rouge etc…). Robert n’a aucun lien avec des compagnies pétrolières.

    2) Le graphique inclus sur le post de Robert (21-1-2016-7:29), ne provient pas de lui mais bien de l’organisme UAH tel que très bien décrit par Reynald. Je suis content de savoir que le GIEC, étant parfaitement au courant des écarts de conduite de GISS, NOAA et Hadcrut ait décidé de faire confiance uniquement au groupe UAH (Université d’Alabama de Huntsville) pour l’obtention de ses données de température obtenues par satellite depuis 1978.

    Cependant, j’ai très bien compris votre humour dans votre post. Vous savez, de nos jours, la majorité des gens confondent la science vulgarisée avec la rigoureuse vraie science. C’est ce gros défaut (principalement prévalent au Québec) qui permet à des gens comme Guilbault (Diplôme en théologie), Villedieu (Journaliste), Tisseyre (Avocat)..(*) de passer pour des connaisseurs de génie. Au Québec, au lieu de tuer le messager, on le fait finalement passer pour un Dieu. Je pense personnellement que le secteur scientifique de Radio-Canada est dirigé par un(e) idéologue de gauche. C’est lui (ou elle) qu’il faudrait découvrir?

    Robert

    (*) Presque tous croyaient que Gérald Fillion était un expert en finance car celui-ci fait un excellent travail justement de vulgarisation au niveau du secteur économique et pourtant lors de l’émission « Tout le monde en parle » ce monsieur Fillion a candidement admis qu’il n’avait que très peu de connaissances en finance, à tel enseigne qu’il engageait un expert financier pour s’occuper de ses finances personnelles.

  3. jean-luc dit :

    Comme d’habitudes, et ça ne s’améliore pas avec le temps, Reynald fait des amalgames qui ne sont pas réels. Mon avis c’est qu’il ressemble de plus en plus au personnage qui est dessiné dans l’en-tête de ce post !

    D’une part, mes sources d’informations sont beaucoup plus variées que Reynald le dit et je n’ai absolument pas besoin de Radio-Canada pour me faire ma propre idée à propos du RCA.

    et d’autres part,

    Reynald ne comprends pas que plusieurs sources indépendantes affirme que 2015 est l’année la plus chaude depuis 1880 (année des premiers relevés de température).

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2016/01/2015-temperatures/

    Reynald ne fait pas la différence entre TMAG et mesures satellitaires. Reynald est certain que les mesures satellitaires sont plus précises que le TMAG mais n’a pas fait de recherche ou de lecture sur la précision de celles-ci. Je l’invite à lire cet article.

    https://tamino.wordpress.com/2015/12/11/ted-cruz-just-plain-wrong/

    Reynald ne fait pas confiance au climatologue de la NASA, de NOAA, du MET office, du Berkerley Earth, de l’université York (Cowtan & Way), des scientifiques de l’AGU, etc. etc..

    Mais il fait confiance à C. Moncton, A. Watt., et cie. et à tous les scientifiques ou politiciens financés par l’industrie pétrolière comme W. Soon ou Lamar Smith !

    Il fait même confiance à D. Trump qui a affirmé comme lui que le problème de la couche d’Ozone ce n’était pas important et qu’il fallait mieux s’occuper de son blond toupet !

    Et il n’ a pas compris que le supposé hiatus est en réalité le Bye-atus !

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2015/11/hiatus-or-bye-atus/

    J’aimerais bien qu’il nous cite ces sources à lui ! Est-ce que ça provient de ces amis animateurs de Choi Radio X… ?

    Finalement il se mérite un bonnet d’âne parce qu’il ne comprend pas que Godzilla et Blob d’une telle puissance sont causés par le RCA et non le contraire. En plus de ne pas comprendre que sénior Scientist n’est pas synonyme de âgée. Allez lire Reynald le CV de Compton Tucker avant de le critiquer gratuitement !

    http://science.gsfc.nasa.gov/sed/bio/compton.j.tucker

    Note: svp dites moi quand est-ce que j’ai écrit que le RCA allait tous nous faire crever ?

    • Reynald Du Berger dit :

      « Finalement il se mérite un bonnet d’âne parce qu’il ne comprend pas que Godzilla et Blob d’une telle puissance sont causés par le RCA et non le contraire. »
      Godzilla et Blob d’une telle puissance Godzilla est encore loin de l’importance du El Nino de 1997-98 (regardez le graphique posté par Robert, qui n est pas de la NOAA, laquelle vous louangez mais qui est en ce moment sous enquête).

      sont causés par le RCA et non le contraire. Pouvez-vous nous le prouver? Personne ne peut affirmer cela. On ne connait pas la cause du déclenchement de ces événements. Aux Galapagos lors d’une mission en 1986, j ai vu la diagraphie corallienne de plus de 1 km que m’ont montrée des chercheurs américains sur une île dont le corail avait été porté hors de l eau par un séisme en 1956. Un côté de l’île a monté de 1 m par rapport à l’autre côté. Tous les El Ninos des 1 200 dernières années y étaient et on en avait même une idée de la sévérité de chacun. Donc avant d’affirmer de telles énormités, vous devriez réfléchir. Les El Ninos sont peut-être causés par des événements volcaniques sous-marins, personne ne sait.

      « J’aimerais bien qu’il nous cite ces sources à lui !  » Avez-vous une source pour l’énormité que vous affirmez ci-haut, i.e. le lien de causalité que vous affirmez entre le pseudo RCA et Godzilla et Blob?

      Au lieu d’attaquer les messagers comme Monckton ou Watt, attaquez plutôt des messages comme celui-ci: http://wattsupwiththat.com/2016/01/21/failed-math-in-1997-noaa-claimed-that-the-earth-was-5-63-degrees-warmer-than-today/ qui remet en cause l’intégrité de la NOAA en même temps que votre grossière affirmation sur le lien de causalité que vous affirmez.

      ET au cas où vous persistiez à croire que ce Blob et ce Godzilla « annulent » le hiatus, voici une analyse que je vous invite à tenter de contredire. SVP pas d attaque du messager, attaquez les arguments. http://climatevolution.com/2015/11/06/godzilla-le-blob-et-le-hiatus/

      Cela fera bientôt 20 ans que TMAG stagne. Et encore, quelle est la signification physique de cette TMAG? Peut-on même prétendre qu’elle représente vraiment la T qu’il a fait en moyenne sur toute la Terre à la surface des océans pour une année donnée? pas du tout. Les satellites sont incapables de monitorer T partout en tout temps. On fait donc beaucoup d’extrapolation. Et un ordinateur puissant et coûteux ne peut ennoblir les conneries qu’on y met à l’entrée… garbage in = garbe out.

      Je vous redonne donc votre bonnet d’âne , et vous renvoie à vos devoirs mal faits…

      • jean-luc dit :

        L’intensité solaire a baissé depuis 1998, mais 2015 bats le record du TMAG de 1998 qui était déjà au 3e ou 4e rang ce qui explique que le RCA favorise de plus en plus des années El Nino plus forte…

        Quand on regarde debout un coin de mur avec un petit chapeau sur la tête on ne peut comprendre ces choses🙂.

        Vous dites : « Les El Ninos sont peut-être causés par des événements volcaniques sous-marins, personne ne sait.Les El Ninos sont peut-être causés par des événements volcaniques sous-marins, personne ne sait.  » si personne ne sait pourquoi nous sortir un lapin si ce n’est pour détourner la question. L’augmentation du CO2 atm. n’est que depuis 100 ans alors nous sortir que les El-nino des 1000 ans passés se voient dans les coraux des Galapagos n’est qu’un autre façon de détourner la conversation….

        ==> Ne pensez pas que vous êtes bien placés pour me faire la leçon après avoir écrit votre dernier post qui n’était uniquement que des attaques personnelles et non des attaques sur des arguments…

        Vous avez encore des devoirs à faire quand vous dites que la température TMAG stagne depuis 20 ans…

        Allez lire sur le RATPAC pour ce qui concerne la précision des mesures satellitaires. Moi je me demande qu’elle est le programme d’entretien et de calibration de ces satellites. Comment un satellite peut réussir à prendre des mesures précises de la Température de la surface avec tout plein d’interférence tels que les passages des avions, les fumées des cheminées, la chaleur des autoroute et des stationnements.

      • Reynald Du Berger dit :

        L’intensité solaire a baissé depuis 1998, mais 2015 bats le record du TMAG de 1998 qui était déjà au 3e ou 4e rang ce qui explique que le RCA favorise de plus en plus des années El Nino plus forte…

        Hola! du calme ! décortiquez-nous ça… c est encore plus gros que votre dernière affirmation (RCA causé par Nino et Godzilla !!!!)
        1- Définissez-nous « intensité solaire ».
        2- « mais 2015 bats le record du TMAG de 1998 qui était déjà au 3e ou 4e rang ce qui explique que le RCA favorise de plus en plus des années El Nino plus forte… » cela va vous demander plus d’un paragraphe… TMAG de 1998 était un record de quoi et par rapport à quoi et depuis quand? et 3ieme ou 4 ieme rang? à qui donnez-vous le podium? « le RCA favorise de plus en plus des années El Nino plus forte… » WOW!!! vous l’avez trouvée où? quelles sont vos données?
        3- j’affirme qu on ne connait pas la cause des Ninos… VOUS affirmez que c est RCA… quelle preuve en avez-vous?

        qu’elle est le programme d’entretien et de calibration de ces satellites.
        j’ai demandé à mon concessionnaire Toyota… c’est pas eux qui font cet entretien…et probablement que la garantie des satellites de NASA est expirée … .cherchez ailleurs qu’ils m’ont dit… vous voulez chercher pour nous?

    • Paul S. dit :

      M. Jean-Luc :

      Dans la référence (http://www.realclimate.org/index.php/archives/2015/11/hiatus-or-bye-atus/) une preuve indirecte du réchauffement climatique serait le volume de la production agricole mondiale (“World Agricultural Output”).

      Peut être bien dans l’absolu, mais il faudrait aussi considérer d’autres facteurs :
      – Prix des denrées : on sait que le prix du maïs a monté rapidement suite à la production subventionnée du gasohol à partir de l’éthanol. D’autres denrées arrimées au maïs ont suivi.
      – La pluviométrie annuelle.
      – Le nombre des jours d’ensoleillement direct en sus de la température.
      – L’incidence des événements extrêmes : les périodes de sécheresse, des inondations ou de froid, peuvent défaire les bienfaits d’une TMAG favorable.
      – Enfin, plus de CO2 nourricier dans l’atmosphère favoriserait le volume de la production agricole de la planète.

  4. Paul S. dit :

    Pour un non-initié, il faudrait à M. Jean-Luc pouvoir infirmer ou confirmer cette affirmation dans le billet : « Plus des 2/3 de la surface terrestre sont des océans, .. On va extrapoler et faire une « grille ». On va vous pondre ainsi une TMAG pour chaque point central des mailles de 3 degrés x 3 degrés de cette grille. .. ». (Le mot clé est « extrapoler ».)

    Si cela est VRAI, le reste (l’attribution des chapeaux bizarres) est immatériel, car l’incertitude sur les mesures pourrait être trop importante (d’autant plus que les océans couvrent plus que 66.66 % du globe terrestre).

    De plus, nous avons déjà soulevé la faiblesse de la détermination des températures terrestres et maritimes en ignorant l’humidité ambiante en tant qu’indication de l’énergie (sensible et latente) contenue dans une parcelle d’air ambiant.

    Corollaire : Y a-t-il une correction pour l’humidité plus élevée sur les océans, par rapport aux stations terrestres, dans la détermination de la TMAG ?

    Un climato-rigoriste suggérerait en plus, une mesure concourante de la pression barométrique en tant qu’indication de l’énergie potentielle des vents.

    L’énergie solaire interceptée par l’atmosphère prend toutes ces formes et pour une station de mesure donnée la valeur absolue, ainsi que la distribution des diverses formes d’énergie, change d’heure en heure.
    Ceci prend son importance en considérant les faibles écarts de température mesurés et par la suite discutés par des personnes bien intentionnées.

  5. jean-luc dit :

    Je ne ressens pas le besoin de faire vos recherches sur la fiabilité des donnés satellites puisque ce n’est pas moi qui affirmes que les donnés satellites sont plus fiables que les donnés TMAG des stations météos terrestres.

    Reynaud vous allez remettre le bonnet🙂 ou refaire un exercice de simple logique et nous expliquez comment une année El-nino peut-être une cause plutôt qu’un effet du RCA.

    http://www.giss.nasa.gov/research/news/20160120/

    Dans mon monde quand la rivière se réchauffe c’est que l’hiver est passé. El Nino n’est que le reflet que la chaleur sort de l’océan pacifique et que ça se reflète dans l’atmosphère

    • Reynald Du Berger dit :

      puisque ce n’est pas moi qui affirmes que les donnés satellites sont plus fiables que les donnés TMAG des stations météos terrestres.

      Qui donc a affirmé ça? vous peut-être, mais pas moi!

    • Reynald Du Berger dit :

      « expliquez comment une année El-nino peut-être une cause plutôt qu’un effet du RCA »

      Qui a dit ça? pas moi … je VOUS questionne… j’AFFIRME qu’on ne connait pas ce qui déclenche un El Nino… VOUS AFFIRMEZ que c’est le RCA qui cause le El Nino!!!JE vous demande de le PROUVER. Est-ce clair?

      • jean-luc dit :

        Non ce n’est pas clair votre point !!!

        Non je n’affirme pas que El Nino est causé par le RCA. je n’ai jamais dit cela. je ne fais que dire que le El Nino 2015 est plus fort que les autres années El-nino parce qu’il y a RCA.

        Le RCA amplifie les El-nino.

        pour les mesures satellites vous dites quoi alors qu’elles ne sont pas bonnes que vous préférez les donnés de NOAA, Berkerley, etc.. ?

      • Reynald Du Berger dit :

        El-nino parce qu’il y a RCA

        Aurais-je mal lu? Si je saisis bien, selon vous, il y a El Nino parce qu’il y a RCA… donc sans RCA… fini.. niet les El Nino! allez vendre votre théorie au NOAA, ils vont vous l’acheter dès la fin de l’enquête qu’on mène en ce moment sur leur tripotages des El Ninos et des La Ninas… enfin si vous êtes un climato-crédule, les gens de NOAA sont des climato-pédophiles… ils tripotent des ninos et ninas… qui sont des enfants climatiques en espagnol.

      • Reynald Du Berger dit :

        « je ne fais que dire que le El Nino 2015 est plus fort que les autres années El-nino » Regardez les données nino 2015 qui montre un nino 2015 plus faible que nino 1997-98…. et en 2015 il y a plus de CO2 en atmosphère qu’en 97-98… on attend votre explication… normalement si CO2 humain amplifie les ninos, le nino de 2015 devrait être plus fort… or il est plus faible! explication?

  6. jean-luc dit :

    La surface du El-nino 2015 est deux fois supérieure au El-Nino de 1998. Le El-nino de 2015 n’est pas terminé, il pourrait durer jusqu’en mai 2016…Vous n’avez pas écoutez le reportage de Découverte de ce soir ? et ne dites pas que c’est la faute à C. Tisseyre. Il y avait un dénommé Gauchon climatologue de L’UQAM qui était interviewé.

    C’est vous qui devez vous informé adéquatement !

    En plus j’ai écrit le RCA amplifie El-Nino… je n’ai jamais dit ou écrit que sans RCA il n’y a plus de El-nino.

    Et si nous faisions enquête sur le sénateur L. Smith qui fait une vendetta sur le NOAA… peut-être que nous apprendrions qu’il est très proche de l’industrie pétrolière … comme par hasard !

    • Reynald Du Berger dit :

      regardez la TMAG 97-98 vs la TMAG 2014 et 2015 pas de la NOAA mais de L’Université d’Alabama. et quelle preuve avez-vous pour affirmer que RCA amplifie le nino? si un RCA significatif existe, – ce dont je doute- il est un phénomène indépendant de El nino. Désolé Tisseyre me donne de l’urticaire et si en plus il va chercher ses références à l’UQAM …

    • Reynald Du Berger dit :

      Voici l’avis de Spencer avec des données non tripotées de UAH – et non de NASA ou NOAA- regardez 2015 vs les autres années. Spencer présente le même graphe que Robert a posté il y a qq jours et vous n’êtes toujours pas convaincu. Que vous faut-il?http://www.drroyspencer.com/2016/01/uah-v6-global-temperature-update-for-dec-2015-0-44-deg-c/

  7. Robert dit :

    Jean-Luc et tous ceux (celles) que la vérité intéresse;

    Voici trois graphiques:

    1) Le premier a été publié en 2013 par NOAA, GISS et Hadcrut

    Si vous digitalisez ce graphique, vous constatez que, tel que je l’ai déjà publié dans un autre post, la pente est 0.013 oC/Année (la pente correspond au réchauffement annuel moyen-juste au cas où vous ne le sauriez pas) pour la période 1978-1998. Cette pente est presque identique à celle de la période 1910 – 1944 qui est de 0,014 oC/Année. Pourtant l’augmentation annuelle en CO2 est passée de 0,4 ppmv à 1,6 ppmv. Sur le même graphique, pour la période 1998 à 2013, la pente est de 0,0024 oC/Année avec une erreur de +/- 0,003. Cela démontre que cette pente n’est pas significativement différente de zéro et qu’il n’y a donc pas eu de réchauffement entre 1998 et 2013.

    Pour appuyer mon premier point, j’ai mis un autre graphique qui provient du groupe Hadley (Hadcrut4) et qui démontre la même chose qu’au premier graphique mais mieux visualisé:

    Ces deux graphiques sont dans le blogue de Reynald à « Heureux les climato-soumis »

    2) Voici le troisième graphique qui a été publié récemment par NASA-GISS:

    Ce graphique démontre les points suivants:

    a) Le plateau de 1998 – 2015 est totalement disparu. La pente qui était de 0.0024 +/- 0.003 sur les deux graphiques précédents est maintenant de 0.015 oC/année soit plus grande que celle que cette même organisation a publiée deux ans plus tôt (Était de 0,013 oC/an pour la période 78-98). Ils ont complètement fait disparaitre le plateau.

    b) La pente de 1978 – 1998 qui était de 0,013 oC par année (toujours selon leurs propres graphiques) est maintenant rendu à 0.018 oC/Année.

    c) Le gros El Ninio de 1944 est totalement disparu. En somme, ce graphique tend à démontrer que ces organismes essaient de tout simplement faire disparaitre tous les plateaux pour faire croire au bon petit peuple qu la température augmente tout le temps. Noter que le El Ninio de 1998 n’existe pratiquement plus dans ce graphique.

    Comment peut-on modifier des températures du passé? C’est bien simple…En trichant. Je ne comprends pas que des organismes réputés comme NASA et NOAA se laissent embarquer dans de tels procédés?

    N.B: Tous ces graphiques furent digitalisés à l’aide du logiciel Digitizer et les régressions effectuées avec Excel (Fonction Droitereg pour les calculs). Celui qui viendra prétendre que mes pentes calculées sont en erreur…Il aura besoin de s’y prendre de bonne heure!

    • Paul S. dit :

      M. prof. Robert :

      Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec mon opinion (https://duberger.me/2016/01/21/les-amalgames-climatiques-de-radio-canada/#comment-37012) qu’il faudrait mesurer la chaleur sensible et la chaleur latente, ainsi que le potentiel d’énergie cinétique, pour avoir la vraie valeur de l’énergie solaire EN TRANSITION à chaque station de mesure météorologique prise en charge par les climatologistes.

      En restant avec ce que l’on comptabilise aujourd’hui et en oubliant la possibilité d’un tripatouillage des données.
      À combien estimez-vous la variance OBJECTIVE (exprimée en +/- °C) sur l’augmentation de la température moyenne globale ?

      Il y aurait bien :
      – Des erreurs sur la lecture / mesure;
      – Des erreurs sur l’échantillonnage;
      – Des erreurs engendrées par l’heure de prise de mesure;
      – Des erreurs reliées à l’effet de l’îlot urbain;
      – Des EXTRAPOLATIONS (telles qu’affirmées par prof. Du Berger);
      – Des erreurs sur les ajustements pour l’altitude;
      – Des erreurs cumulatives sur les additions des variations ponctuelles et annuelles;
      – Des erreurs que je ne connais pas.

      Certains effets seraient composés, d’autres additifs, mais tout dans tout, quelle est la fiabilité des affirmations colportées par les uns et les autres ?
      Après tout, on ne parle que de 0.8 à 1 °C sur 75 ans (1940 à 2015).

      Bonne journée,
      Paul S.

      N.B. : Nous allons demander les mêmes questions à la dame savante du cartoon de Radio Canada, car elle semblerait être plus “trustable” qu’un “chimique septique” abonné assidu à la taverne locale, selon la société d’état.

  8. Robert dit :

    @jean-luc dit :
    24 janvier 2016 à 6:36

    « Et si nous faisions enquête sur le sénateur L. Smith qui fait une vendetta sur le NOAA… peut-être que nous apprendrions qu’il est très proche de l’industrie pétrolière … comme par hasard ! »

    Toujours le même sempiternel argument que ceux qui ont l’intelligence de ne pas croire toutes ces balivernes de changements climatiques sont…PAYÉS PAR LES PÉTROLIÈRES!

    Note: En passant, Tisseyre est un simple avocat. Informez-vous donc de la nature exacte de la formation d’un climatologue (Ce sont en réalité des Géographes(*) – Climatologues)?
    (*) Ne pas confondre avec Géologue.

  9. Robert dit :

    Les rayons solaires (UV, Visible, IR proche) frappent la surface terrestre ainsi que les nuages:

    1) Une partie (moyenne 30%) est réfléchie to de go et s’en retourne en dehors de la troposphère. C’est l’Albédo. Il faut bien penser qu’aux pôles enneigés, l’Albédo est de 90% et +. Il y a les océans qui ont un albédo assez fort. Il reste donc 70.
    2) De ce 70%, une partie est réfléchie par les nuages.

    3) Une partie est capté par les océans et les rayons réémis réchauffent les océans.

    a) Une partie de cette énergie sert à évaporer l’eau. À ce moment, la température n’augmente pas puisque cette énergie sert à vaporiser l’eau. C’est une chaleur latente.

    b) Une autre partie est captée par les molécules d’eau vapeur, ce qui a pour effet de réchauffer cette eau. C’est de la chaleur sensible.

    4) Il y a une partie de l’énergie qui sera absorbée par la terre puis réémise sous forme de rayons Infra-Rouges thermiques (4,5 – 60 microns). Cette émission est calculée avec l’équation de Planck. Ce sont des radiations captées par des molécules d’H2O, de CO2, de Méthane etc…Les adeptes du réchauffement prétendent qu’une molécule de CO2 absorbe une radiation de 15 microns, celle-ci est instantanément réémise vers la terre. C’est sur ce point que beaucoup de scientifiques ne s’entendent pas. Moi je pense que la radiation de 15 u réémise par une molécule de CO2 se dirigera toujours vers le froid (Vers la tropopause qui est à -56 oC et c’est plus haut) en accord avec le second principe de la thermodynamique, à moins que ce photon ne soit de nouveau recapté par une autre molécule de CO2 se trouvant à son niveau fondamental de vibration.

    Quelles sont les différentes erreurs…Vous en avez proposé quelques unes, je vais en discuter.

    1) Erreur de mesure: Il y a deux manières de mesurer (Par des stations au sol et par satellite). Je pense qu’ils (NOAA, GISS, Berkeley…) utilisent au delà de 100 000 stations sur toute la planète. Ex: Environnement Canada fait des moyennes mensuelles pour toutes les stations connues. Il faut que ce soit des données moyenne pour une journée, puis mensuelles et puis annuelles. Par exemple, dans la région de Vancouver, il peut y avoir 15-20 stations qui ont des données disponibles. Environnement Canada donne toujours l’altitude, la latitude et la longitude pour chaque station. Chaque donnée doit être CORRIGÉE POUR L’ALTITUDE. Cette correction utilise le « Lapse Rate » qui est de 0,0065 oC par mètre d’élévation. Mais je ne sais pas si les valeurs utilisés sont recalculées au niveau de la mer? Imaginez, faire cela pour toute la planète. Ils doivent avoir un logiciel assez performant. Ça prend aussi une bonne analyse statistique pour le rejet des valeurs discordantes (Test de Dixon, de Grubb, Curtosis etc…)

    2) Erreur d’échantillonnage: C’est probablement le plus gros défi. Personnellement, j’ai fait beaucoup d’échantillonnage de carottes de minerais (Fer, Nickel, or…). Il faut broyer, sécher, homogénéiser puis séparer pour en envoyer à différents laboratoires pour analyse. Par la suite ces valeurs sont mises en tableau et des analyses statistiques y sont effectuées. Ce doit être similaire pour les carottes glacières. Imaginez, ces carottes sont collectés ;a différentes profondeurs, au pole nord, pole sud, Groenland…Il faut compter les anneaux pour connaitre l’âge (Il y a surement des marges d’erreurs). Je trouve que sur leurs graphiques, leurs points sont pas mal trop en ligne droite (Leurs écart-types m’apparaissent trop faibles à mon gout). J’aimerais bien voir les détails de leurs résultats d’analyse de ces carottes. Ils analysent le CO2 dans les bulles d’air des carottes (qu’ils disent). Mais une bonne partie de ce CO2 sera sous forme de Bicarbonate (HCO3-) et de CO3–, dépendant du pH. Ils peuvent broyer puis acidifier pour avoir tout le CO2 sous forme gazeux. Si plus de 90% est sous forme HCO3- (comme c’est le cas actuellement dans les Océans car le pH moyen est à peu près 8.1(*)). Il y a aussi l’échantillonnage dans les océans…à quelle profondeur?

    3) Erreur dues à l’ilot urbain. Toute une job. Si la station est en pleine ville, elle fournira surement des valeurs plus hautes pour une altitude donnée. Imaginez une station proche d’une usine thermique. La méthode doit surement se baser sur les analyses statistiques. On rejette ce qui est à l’extérieur de la courbe de Gauss. Imaginez, on veut une valeur de température moyenne sur un mois (ou même une année) pour toute la troposphère de la planète entière. En plus, comme vous l’avez mentionner, les différences mesurées sont très faibles (0,85 – 0,9), Moi, j’ai estimé les erreurs finales à 30 – 40%.

    Je sais que les collectes par satellite scannent continuellement la surface de la terre lorsque les satellites (ou la terre) tournent (Il doit bien y en avoir 10 – 15 de ces satellites). Ils utilisent les ondes dans le domaine des micro-ondes car la gamme où se trouve l’eau et le CO2 est très peu intense (Cette gamme est masquée).

    La question que je me pose: POURQUOI ONT-ILS MODIFIÉ LEURS GRAPHIQUES qui fait en sorte que les températures mesurées dans le passé sont maintenant plus hautes. Ils ont même augmenté la valeur annuelle à maintenant ( 0,017- 0,019 ) qui était à 0,013 pour la période 1978-1998. Ce n’est pas les océans car j’ai leurs valeurs et elles sont identiques à la troposphère. Même un PHD en physique, en Chimie ou en Géologie peut en perdre son latin s’il n’a pas toutes les expériences requises (Échantillonnage, calibrage, traitement des échantillons, traitement des données, tout le coté chimie analytique avec lequel in doit être parfaitement à l’aise…)!

    Je reviendrai avec le graphique de Roy Spencer!

    (*) Voir le diagramme de Bjerum.

    Espérant avoir été utile;

    Robert

  10. Paul S. dit :

    M. Du Berger,

    Un reportage récent de Radio Canada sur les attentats de Paris a mentionné, en faisant la chronologie des événements, que le Bataclan était la cible principale.
    Toutefois, ils n’ont émis aucune hypothèse, pourquoi précisément cette boîte était-elle visée ?

    Si vous n’aviez pas portée cette vidéo (https://www.facebook.com/mavie.encellule/videos/863534280428821/?hc_location=ufi) à notre attention nous n’en aurions aucune idée.

    Avec Radio Canada, il y des choses fausses qu’ils affirment avec autorité, mais aussi des choses réelles qu’ils gardent sous silence.
    Il ne faudrait surtout pas qu’un “combat juste des musulmans contre le sionisme israélien” soit relié, même de loin, au terrorisme islamiste.

    Merci pour la vidéo,
    Paul S

  11. Martin dit :

    Bonjour M. Duberger,

    Avez vous déja entendu parler de M. Maurice Strong? C’est lui le père du mouvement du réchauffement climatique. Voir le lien sur les choses croches qu’il a fait dans sa vie ici:

    https://quadrant.org.au/opinion/doomed-planet/2015/12/discovering-maurice-strong/

    Il ya juste une personne qui a mis en doute et fait des recherches sur lui afin de découvrir la vérité et c’est dans une émission de Jesse Ventura Conspiracy Theory, saison 1, épisode 3.

    Si vous avez la chance de l’écouter faites le il ouvre bien des portes sur bien des vérités cachées que le GIEC a fait après le Conférence de Rio en 1992.

    • Reynald Du Berger dit :

      merci je vais voir ça…

      • Martin dit :

        Avez vous été voir l’émission? Aviez vous déja entendu parler de Maurice Strong auparavant? Suis je le premier en vous faire la référence? Pourquoi aucun réchauffiste ne parle de lui? Je suis persuader que M. Steven Guilbeaut ne le connait pas ainsi que beaucoup de réchauffiste. pourtant il devrait être le messie/prophète pour eux..

  12. Paul S. dit :

    M. Martin – votre questionnement (https://duberger.me/2016/01/21/les-amalgames-climatiques-de-radio-canada/#comment-37362):

    Je connaissais l’existence de M. Strong en tant que gestionnaire qui avait tout chamboulé à l’Ontario Hydro.

    C’est sur ce blogue que j’avais pris connaissance de rumeurs dont vous parlez :
    https://duberger.me/2015/10/27/heureux-les-climato-soumis/#comment-36240
    https://duberger.me/2015/10/27/heureux-les-climato-soumis/#comment-36251
    https://duberger.me/2015/10/21/levangile-selon-radio-canada/#comment-36013
    https://duberger.me/2015/10/21/levangile-selon-radio-canada/#comment-36160
    https://duberger.me/2015/10/21/levangile-selon-radio-canada/#comment-36298
    Il y a possiblement d’autres commentaires dans les archives du blogue concernant ce monsieur.

    Cette histoire est tellement ahurissante que des personnes sérieuses (comme le prof. Du Berger) seront très prudentes dans la formulation de leur opinion.

    Mais l’humanité est manipulée tout le temps et il y a des manipulateurs extraordinaires.
    Regardez seulement notre Dr. Phil devenu soudainement le Vert des Verts (ou le Ver des Verts ?).

    • Martin dit :

      Bonjour M. Paul,

      Avez vous été consulté le lien que j’ai mis dans mon autre commentaire?? Avez vous visionner l’émission de Jesse Ventura Conspiracy Theory saison 1, épisode 3? J’ai trouver très révélateur le monsieur qui a été celui qui a rédigé le rapport final de la conférence de Rio et quand il mentionnes qu’il a été forcer de changer le rapport final, ce qui démontre le mensonge du GIEC depuis le début et leur désir de renforcer le mouvement réchauffiste à cette époque.

  13. Éric dit :

    J’ajouterais comme question, comment ce fait-il que personne ne soit capable de reconnaître les périodicités dans le profile des températures, elles sautent aux yeux, de les associer à des phénomènes autres que l’activité humaine puisque cette dernière n’est pas périodique, et comment peut on être aussi alarmiste une fois qu’on a soustrait ces variations de la tendance forte. Nia, pas compliquer à comprendre ça, tout le monde un peu sensé est capable de comprendre ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s