« HOW DARE YOU !!!! ? »

Publié: 25 septembre 2019 dans Uncategorized

Capture d’écran, le 2019-09-25 à 09.52.53.png

C’est avec une voix chevrotante parfois appuyée de gros sanglots,  que Greta Thunberg, devant une assemblée partielle de l’ONU, me reprochait ainsi qu’aux « grands » dirigeants de ma Planète, de ne pas en faire assez pour « sauver le climat ». Elle me reprochait d’être responsable de « people suffering and dying ».

J’ai des nouvelles pour toi gamine. Chaque année, plus de 5 millions de pauvres gens, crèvent à cause de personnes comme toi et non comme moi. Tu leur refuses l’accès à de l’électricité bon marché. Ces gens, surtout des femmes et des enfants, en sont donc réduits à faire la cuisine à l’intérieur, et sur des réchauds au charbon. Ils s’empoisonnent alors au monoxyde de carbone. Pense aussi à ces millions de jeunes qui font de l’éco-anxiété et que tu terrorises en leur disant qu’ils vont tous crever avant 2050, à moins que leurs parents abandonnent leur voiture et se rendent au boulot à pied, à bicyclette  ou en trottinette comme la ville de Paris a décrété dimanche dernier.  Et par dessus le marché, tu les incites à décrocher de l’école, décrocher des cours de science, pour manifester afin de « sauver le climat ».  Sans l’aide de google ni  de tes mentors, peux-tu me définir ce qu’est le climat ? un effet de serre ? l’infrarouge? le forçage radiatif, l’albédo (non.. pas la libido, l’albédo)… Quel est le gaz à effet de serre le plus abondant ?  Ravale tes larmes gamine! prends conscience des conséquences du discours dévastateur que tes mentors t’ont demandé de lire,  appuyé par aucune donnée scientifique, et surtout,… retourne à l’école !

Je vois des politiques (comme la maire de Montréal) et des journalistes (comme ceux de Radio-Canada) à genoux devant la gamine qui ose faire la leçon aux adultes consommateurs, émetteurs de GES et surtout … capitalistes. Et on a pris soin de choisir  une gamine affligée d’un très léger handicap… -toute la planète maintenant, et grâce à elle , connait l’existence d’un monsieur Asperger- . Génial car cela la protège contre les attaques des méchants comme moi qui oseraient l’attaquer, on n’attaque pas les handicapés…  « how dare you, you dirty son of a b… climate denier, attack such a candid, innocent and sincere child,  who just want to save the climate.. how dare you !!!? »

Les habitués de ce blog savent que je suis le moustique scientifique qui a réussi à traverser le moustiquaire et qui agace en bourdonnant autour de l’oreille de ces climato-alarmistes. Je pose des questions gênantes à ceux qui font des affirmations. Et ces questions sont d’autant plus gênantes, que les affirmations sont gratuites, sans aucune preuve scientifique, comme c’est le cas de ce pseudo réchauffement climatique de cause qu’on affirme pourtant essentiellement anthropique.

Devant le cirque qu’a été cette mascarade appelée « sommet » de New York sur le climat, je demande donc aux journalistes, du moins à ceux qui ne se sont pas encore agenouillés devant Greta (en existe-t-il?) , d’enquêter sur ce que j’appelle « L’affaire Greta ».

Qui rédige les discours qu’elle lit? Comment est-elle coachée, et par qui et dans quelles conditions ? Qui sont ses « soigneurs et entraîneurs » et que font-ils ? Quels sont les arrangement$ entre ses parent$ et ses « impresario$  » ? Qui décide de sa feuille de route, de ses engagements ? Quelle est la journée typique de Greta ? et surtout… combien ça coûte et qui paie ? sont-ce les pétrolières ?

Reste-t-il seulement un seul journaliste au Québec suffisamment à droite, honnête et ouvert pour enquêter sur le phénomène Greta ? Pensez-vous qu’il se trouve à Radio-Canada ? à La Presse? au Devoir ?

Certains jugeront déplacée l’image qui illustre ce billet et diront comme Greta « how dare you !!!? »… je réponds « I dare ! » et je n’ai pas fini de bourdonner!

 

commentaires
  1. Paul S. dit :

    Cher prof, by all means, please keep daring and caring !

    La Greta fut introduite dans l’antre onusien à Katowice par cet olibrius : Stuart Scott, un ONGiste qui vit à Hawaii et dispense ses enseignements globalement.

    Ici, il explique son rôle dans la mise en place de Mlle Greta : https://www.oceanriver.org/podcast/greta-thunberg-speaks-at-the-un-thanks-to-stuart-scott-of-scientists-warning-dot-org/

    Ici, M. Scott élabore sur ses idées anti-argent et anti-capitalisme, frisant la phobie : https://www.youtube.com/watch?v=R8PWkZ7FB5s
    Mêmes les communistes de ma jeunesse, n’en faisaient pas autant.

  2. Normand dit :

    Le thème fortement médiatisé de « l’Urgence Climatique » résulte, surtout chez les jeunes, en de l’Éco-anxiété… souvent extrême.

    Si on avait voulu favoriser une politique de décroissance des naissances au niveau planétaire, sans l’imposition de lois coercitives, on aurait pas pû trouver mieux !

    Avec la performance émotive de Greta à l’ONU, la décision de ne pas se reproduire pourrait avoir fait de nombreux nouveaux adhérents… est-ce vraiment une mauvaise nouvelle ?

    • Paul dit :

      “ Avec la performance émotive de Greta à l’ONU, la décision de ne pas se reproduire pourrait avoir fait de nombreux nouveaux adhérents… ”

      Misogyne ?
      La petite harpie vous pousserait-elle vers les saunas gais, si vous aviez 16 ans aujourd’hui ?

      “ .. est-ce vraiment une mauvaise nouvelle ? “

      Pas pour les grétinistes, car la réduction du cheptel humain est un de leurs objectives.
      Écoutez bien Stuart Scott, un peu plus haut sur cette page.

      Toutefois, si parmi les légions d’enfants à ne pas naître il y avait quelques génies qui auraient pu améliorer le sort de l’humanité, alors oui, ce serait une très, très mauvaise nouvelle.

  3. fcoulombe7 dit :

    J’ai bien du mal aussi avec cette « figurine » de la fin du monde….Je ne savais pas, mes ses 2 parents sont des acteurs de cinéma…Je pense que voici son premier « rôle » dans sa vie de future artiste. Ses parents doivent être bien fiers! Mais effectivement, qui la « coach » ??? car on n’est pas sans savoir que les enfants à cet âge répètent ce que disent leurs parents ou leurs proches…ça ne vient pas d’elle…elle n’est que la messagère d’un scénario catastrophe écrit par qui ??? Mais on ne semble pas vouloir fouiller plus loin que ses expressions du visage…Qui manipule la marionnette ? Son message de peur, est très certainement plus dangereux que les changements du climat…La peur est très mauvaise conseillère !

    • Paul dit :

      “ .. scénario catastrophe écrit par qui ??? ”

      Probablement ceux qui manipulent le GIEC, les grands bonzes à l’ONU.

      Relisez les déclarations de M. Maurice Strong et de Mme Christiana Figueres.

      Leurs messages et solutions sont “très certainement plus dangereux que les changements du climat…”.

      • rexterras dit :

        Le vrai message de Greta ne serait-il pas un appel au suicide collectif des climato-anxieux pour « sauver la Terre »?

      • rexterras dit :

        Suite … Car, très logiquement, « refuser de se reproduire » conduit effectivement à un suicide collectif d’une nation (ou d’une communauté).

      • Paul dit :

        Si seulement cela pouvait être vrai.

        Les suicideurs d’habitude suicident d’autres que les leurs.

        Il y a le refus de se reproduire, mais aussi la privation de moyens de survie.

  4. rexterras dit :

    Une photo des jeunesses staliniennes serait probablement encore plus juste 😉 Peu importe, une scientifique avec un secondaire IV ne m’impressionne pas.

    • Paul dit :

      “.. une scientifique avec un secondaire IV ne m’impressionne pas.”

      Pourtant, Mlle Greta ne dit rien d’autre que l’homme de science Guillaume.
      Doutez-vous de son secondaire IV ?

      Allez-vous lui demander d’élaborer sur l’accélération de Capriolisse ?

      • Guillaume dit :

        Allo,

        J’ai déjà écrit que Greta m’indiffère totalement, mais je pense que mon message s’est perdu quelque part.

        Cela dit, effectivement, Greta ne dit essentiellement qu’une chose : s.v.p. écoutez les scientifiques, alors vous devriez vous en réjouir : n’est-ce pas précisément ce que souhaite M. Du Berger ?

        Guillaume

      • Reynald Du Berger dit :

        Guillaume: Je ne suis pas certains qu’elle connait même l’existence de scientifiques climato-réalistes. Pour elle, la science c’est la parole de Al Gore et son navet.

      • Paul dit :

        M. Guillaume rappelle au respect : “.. je pense que mon message s’est perdu ..”.

        Non, le message fut dûment noté, comme le fait que vous et Greta (ses “handlers”), vous vous alimentez aux mêmes sources, soient des résumés fortement éditorialisés d’études climato-alarmistes.

        Alors faites voir, le cortex cérébral gélatinisé, est il accéléré par l’Effet de Capriolisse dans le sens d’aiguilles d’une montre ou de l’horloge biologique, quand on fait équilibre sur tête en réfléchissant à l’urgence climatique ?

      • Guillaume dit :

        Haha, merci Paul de me faire rire en cette journée plutôt grisâtre.

        Merci de me donner des exemples où j’ai fait référence à des résumés fortement éditorialisés (avec preuve flagrante d’éditorialisation). Si c’est le cas, je ferai amende honorable. Ah, et puis ne vous donnez pas cette peine, vous allez me sortir que les CSSR et autres rapports publiés par agence états-uniennes sont rédigés par des pseudo-scientifiques parasites qui veulent simplement sauver leur job et continuer à piger dans le plat à bonbons verts.

        Êtes-vous en mesure de me donner des exemples où un climato-réaliste-sceptique-jovialiste n’a pas fait référence à un article ou résumé fortement éditorialisé, fallacisé, conflit-d’intérêtisé, ou bien scientifiquement très contesté ?

        Je ne peux évidemment pas tout lire ce qui s’écrit sur ce blogue (et les références qu’on y met), mais je remonte quand même pas mal souvent à la source des articles cités ici et jamais (ou du moins très rarement), malgré mon ouverture d’esprit et ma bonne foi (oui oui…) j’en suis arrivé à semer le doute dans mon esprit que les réalistes pourraient finalement avoir raison. Je finis toujours par trouver des éléments qui me démontrent que ça n’a juste pas d’allure.

        Guillaume

      • Reynald Du Berger dit :

        Guillaume, rtremblay et on ja là: 1- affirmez-vous qu’il existe un RCA significatif ?
        2- quelle en est la part anthropique si cela est non 100% anthropique
        ensuite nous irons a la question 3 .. nous attendons vos réponses

      • Guillaume dit :

        M. Du Berger,

        « Je ne suis pas certain qu’elle connait même l’existence de scientifiques climato-réalistes »

        Vous avez probablement raison, vous devriez l’inviter à débattre avec vous à Maurais Live. Et pourquoi ne pas y inviter Maxime Bernier ? Ça ferait tout un show !

        Elle pleure, elle pleure, elle pleure la panète…

        Guillaume

      • Guillaume dit :

        M. Paul,

        Vous qui plaidez toujours qu’il ne faut pas inverser la cause et l’effet (pas besoin de ressortir les équations avec les delta et les flèches, vous savez de quoi je parle), je tombe par tout hasard sur cet article fortement éditorialisé (désolé, je ne peux m’en empêcher), qui cite une étude selon laquelle Vénus aurait été habitable pendant plusieurs milliards d’années avant qu’un cataclysme libère une quantité importante de CO2, ce qui a eu comme impact d’augmenter considérablement la température à sa surface et l’a rendue ainsi inhabitable.

        Bonne lecture :

        https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1317233/venus-habitable-etude-milliards-annees-climat

        Cataclysmement vôtre,

        Guillaume

      • Normand dit :

        Bonjour Guillaume,
        Cette étude qui suggérerait que Vénus aurait, jadis, été habitable semble omettre un point important. Vénus n’a pas et n’aurait jamais eu de champ magnétique pour la protéger des rayonnements solaires ce qui, je crois, rend l’habitabilité fort improbable.

      • Paul dit :

        Bonsoir Normand,

        Sans avoir lu l’étude, l’habitable pouvait vouloir dire en combinaison protectrice, tout en s’exposant peu aux rayons cosmiques à la surface , donc vivant en troglodyte (comme sur le Mars), mais sans se faire liquéfier par la pression de 90 atm.

        Aussi, une vie basée sur un ADN auto-répliquant à copies multiples pourrait permettre la vie malgré le bombardement cosmique.
        Évidemment, la mort devrait obéir à un autre mécanisme que la détérioration préprogrammée de l’ADN.

        Paul

  5. Douhet dit :

    La jeune illuminée il faut juste l’ignorer .

    Mais la bataille contre le délire de la culpabilisation climatique va être rude . L’épidémie se propage rapidement et les gourous ont ciblés la jeunesse, véritable OPA à succès.

    L’enjeu est de taille car la réussite de ce mouvement dogmatique conduit au déclin, à la décroissance et aux conflits entre une clique de profiteurs et les laisser pour comptes en particulier ceux amenés de force à une régression sociale massive.

    Très modestement dans cette résistance il me paraît nécessaire d’avancer sur plusieurs axes :
    1) comprendre, présenter et dénoncer les ressorts, les moteurs des climato- alarmistes
    – Recherche d’idéal dans un désœuvrement et confort matériel
    – Ressort intemporelle de la culpabilité de l’homme face au « caprice » de la nature
    – Scientifiques dans la spirale du financement facile et de la promotion
    – Politiques, opportunistes qui surfent sur la vagues et les belles taxes à récolter
    – Le monde de la finances avec de beaux emprunts pour » l’économie verte »
    – Les industriels convertissant contraintes en opportunités.
    – ….
    2) Mettre en avant les principes simples de la thermodynamiques , quelques «  règles de 3 » de notre atmosphère chaude.
    – Le climat n’est pas stationnaire, mais pseudo aléatoire la modélisation hyper complexe n’a aucun sens
    – La source de chaleur c’est le soleil très loin en énergie par rapport autres sources de chaleur
    – La zone qui nous intéresse ne dépasse pas les 500 m au dessus de la terre !
    3) Rappeler que notre belle planète est en évolution, température , CO2, glaciers , niveau de la mer bien avant l’air industriel.
    4) Il faut travailler pour des transitions énergétiques mais nous avons 50 à 100ans devant nous . On ne coupera pas au nucléaire à neutron rapide pour faire simple pour les 1000 ans qui suivent et quelque part dans le temps à la fusion pour une période presque illimitée.

  6. Paul S. dit :

    Monsieur Stéphane Dumas avait publié en août un commentaire très intéressant qui a pu passer sous la ligne de radar : https://duberger.me/2019/05/02/lavage-de-cerveau/#comment-82102

    Il y est question d’un cas analogique aux hallucinations de Greta Thunberg, qui a causé une grande famine et causé la mort de 78,000 personnes, soit trois quarts d’habitants de la région de Cafrerie britannique en Afrique : https://en.wikipedia.org/wiki/Nongqawuse

    La jeune Nongqawuse avait, comme Greta, 15 ans quand elle avait incité la tribu des Xhosa à commettre le suicide économique.

    Il parait que l’humanité apprend et évolue …

    Au fait, les trois quarts d’habitants de pays occidentaux affectés par la folie de Greta, ça ferait combien de personnes ?

  7. Paul dit :

    Chers conscitoyens montréalais,

    Nombreux sont ceux qui se sentent honorés du fait que la super vedette internationale, Ms Greta Thunberg, avait choisie notre ville pour y faire sa prestation devant les caméras du globe entier.

    Ce sont les mêmes personnes qui, en me voyant au parc avec ma chèvre urbaine, me félicitent d’avoir véganisé mon petit chien qui broute au lieu de manger de la viande polluante.
    À ces braves je dis depuis quelques temps : – See you vendredi le 27 septembre, en marche dans la deuxième rangée, juste derrière Mme Valérie Plante, notre mairesse au rire contagieux.

    Eh bien, la propagande ne fonctionne pas au mérite d’intelligence ou de sympathie, mais plutôt au mérite de la perméabilité au mensonge.
    La paresse intellectuelle vous fait gagner des points aussi.

    Si les manipulateurs de Greta nous ont choisis, c’est parce qu’ils étaient assurés de trouver ici une marée de moutons de Panurge.

    Il n’y a pas de quoi être fiers !

    Quidam Paul

  8. rtremblay dit :

    Je pense que je viens de comprendre la prémisse de Paul S ? Si on change le capitaliste on retourne directement vers le communisme et ça lui fait terriblement peur. Cette peur est irrationnelle dans le contexte ou l’occident et maintenant une bonne partie de l’orient est de nature capitaliste. Mais Paul S. en a peur et tout ce qui s’approche comme suggestion de tendre vers d’autres modes de fonctionnement que le capitaliste pur et dure lui donne de l’urticaire. Même lui suggérer le coopératisme initié par Desjardins le fait frémir.

    Alors si une jeune de 16 ans suggère qu’il faut revoir certaine pratique du monde capitaliste, alors là il capote ben dure. Faut pas toucher au capitaliste, c’est un mode de fonctionnement parfait. Il est même prêt a nier que l’environnement se dégrade en suivant ces préceptes.

    et surtout, surtout ne pas toucher au vecteur principal du capitalisme : le pétrole.

    et ce peu importe si bien des guerres sont causés par l’appât du pétrole. Non cela n’est pas possible.

    J’aurai beau argumenter sur n’importe quel fait scientifique, ça ne me donne rien. Le moteur de sa réflexion c’est la peur du communisme et du gouvernement mondial

    je pense que plusieurs ici pense comme Paul S. ce qui rend toutes mon argumentation (ainsi que celle de Guillaume) vide de sens pour vous!

    la meilleur des preuves que mon argument se tient c’est que jamais les personnes ici contre argumentent sur mes commentaires scientifiques ou ceux de Guillaume.

  9. Paul dit :

    Bonsoir Guillaume,

    Ce soir j’étais en train de me pomper en regardant les convives chez Mme Dussault (RDI 24/60) en préparation de la grande messe de demain.

    Surtout l’impayable Stievent Guilbeault, qui maintenant défend, l’indéfendable d’il y a quelques semaines. Il y tient à sa future pension de député.
    Je me souviens très bien de l’avoir entendu se vanter de s’être aménagé, en fondant l’Équiterre, un revenu “raisonnable” tout en faisant ce qu’il aimait faire. Toujours en recevant de l’argent sortant de nos poches, pendant qu’il faisait ch.er la société.

    Votre étude sur la planète Vénus, je vais la lire. Attentivement.
    Je me permets en même temps de rappeler à votre attention les travaux de Nikolov et Zeller : selon ces messieurs le pression atmosphérique énorme (90 atm) pourrait expliquer la température élevée à la surface de Vénus avec un gain solaire normal, sans faire intervenir l’effet de serre aussi massivement que le prescrit l’école de pensée radiative.

    Se pourrait-il que l’explication physique de températures de surface des planètes / lunes rocailleuses soit reliée en premier lieu à la pression, pas à la teneur en GES dans les atmosphères ?
    On nous parlait d’un Pevenerté (la loi gazifière ?) à ma polyvalente de la vie.

    Quant à vos points communs avec Greta, soient la charge émotive dans vos devoirs climatiques et vos renvois aux résumés fortement éditorialisés, à votre décharge je retiens le fait que vous seriez un porteur de barbe (selon votre admission) et la demoiselle n’en porterait pas une, pour le moment.

    C’était à titre convivial que j’ai partagé ma méthode de mental “un-entanglement” quand la crise climatique me cause un “mental fit”.
    Pendant que je suis debout ou assis, l’Effet de Capriolisse serre les neurones crâniens dans une direction. Ensuite, je me mets en équilibre sur la tête et le Capriolisse cause la détente des ressorts hydromécaniquement.

    Oui, c’est sur Maurais Live que le prof nous a enseigné le Capriolisse et maintenant, grâce à lui, je suis soulagé de mes maux de dos lancinants et pénibles. Plus de rachis twisté par le mental.

    Demain, marcherez vous dans la deuxième rangée, juste derrière Mme Plante ?

    Bonne trotte en compagnie rigolote,
    Paul

    N.B.:
    Dans le drame burlesque “Railroading the humankind into retreating back to caves”, les quidams ne peuvent avoir que des opinions non-fondées et peu sérieuses qu’il leur faut réconforter de temps en temps, pour qu’ils ne sombrent pas dans le délire.
    Selon le script, les scientifiques ont des connaissances réputées justes et factuelles sur un RCA indiscutable.

    Mes commentaires récents vous concernant avaient pour but de vous rappeler que ce rôle d’arbitre de facto comporte une responsabilité directe quand vous endossez une nouvelle ou un communiqué, car dans la pièce, le scientifique est le validateur.
    Je repose cette question rhétorique : les “idiots utiles”, ces vecteurs de transmission et la caution de la propagande verte, se rendent-ils compte de leur responsabilité personnelle directe ?

    À mes interpellations, trop directes et peu nuancées, parfois frisant l’insolence, vous avez TOUJOURS répondu poliment et avec RETENUE.
    J’espère pouvoir évoluer vers ce niveau de classe, éventuellement.

  10. On jase là ! dit :

     » affirmez-vous qu’il existe un RCA significatif ? » Pourquoi vous me posez cette question, vous supprimez mes commentaires ! Alors que vous ne répondez jamais aux questions que l’on vous pose. Tout ce que vous faites c’est de nous faire passer un examen genre qu’est-ce que le GES, etc. pour vous défiler, tout simplement.

    Ce n’est pas moi qui affirme qu’il existe un RCA significatif c’est la grande majorité des scientifiques sérieux, mais vous le niez comme à votre habitude. « les affirmations sont gratuites, sans aucune preuve scientifique » comme cette affirmation vous va bien ! C’est ce que vous faites constamment.

    Ceux qui font des recherches (de la science) – contrairement à vous – nous disent que : La décennie 2001-2010 a été plus chaude de 0,21 °C que la décennie 1991-2000 et se situe 0,48 °C au-dessus de la moyenne 1961-1990. L’année 2016 a été caractérisée par des températures supérieures de 1,1°C par rapport à la période préindustrielle.

    C’est certain vous allez nier ces données ! C’est normal, vous ne faites pas de la science mais de l’idéologie. Quand on fait de la science on ne fait pas de l’idéologie et quand on fait de l’idéologie on ne fait pas de science. Vous dites, affirmez, et oui vous affirmez que cela fait 20 ans que le réchauffement a cessé (30 ans en fait puisque cela fait 10 ans que vous répétez la même chose).

    Donc, qui ment ! Posez la question c’est y répondre.

    « Chaque année, plus de 5 millions de pauvres gens, crèvent à cause de personnes comme toi (Greta)… comment pouvez-vous dire une grossièreté semblable ! AFFIRMATION GRATUITE ET MÉCHANTE SANS AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là: Donc vous n’affirmez pas qu’il existe un RCA significatif et vous rejetez le fardeau de cette affirmation sur d’autres, que vous qualifiez de « sérieux ». Donc la question 2 devient inutile et inutile non plus de passer à 3. Vous ne croyez pas en un RCA significatif, donc nous sommes dans le même camp. Merci !

    • Reynald Du Berger dit :

      @ On jase là…rtremblay et Guillaume: Vous n’avez pas que la p’tite Grteta comme alliée. Il y a aussi 17 zoufs , qui sont vos tis-zamis, et qui se font appeler les « Guerriers du climat » qui se sont fait « pogner dans à glace » et qui ont été secourus par la Garde côtière canadienne . Ils voulaient démontrer en filmant, ce en quoi vous croyez fermement, la fontre rapide et tragique de la banquise. Vous paierez la facture ? https://www.climato-realistes.fr/le-bateau-des-guerriers-du-climat-vaincus-par-la-banquise/?fbclid=IwAR0p6RWvFVPxMYg6fqxyf6LDCI3Py60hPFyjsdotVJj3P2_MsPuSf4HNET8

      • Paul dit :

        Tiens la banquise serait en septembre 2019 “.. plus étendue (d’environ un million de km carrés, excusez du peu) qu’en 2012.”.

        Pourtant M. Tremblay (https://duberger.me/2019/09/23/il-ny-a-pas-durgence-climatique/#comment-86254) nous informe : “.. Vous mêlez diminution de la surface enneigée avec augmentation de la surface (forêt) qui s’enverdie. “

        Heureusement pour ces guerriers intrépides, en cette ère d’hélicoptères, la réédition du radeau de la méduse n’était plus dans la donne Darwinienne.

    • Paul dit :

      Monsieur O.J.L. :
      Pouvez-vous indiquer exactement les études d’où sortent les valeurs de température que vous rapportez ?
      Pas les résumés éditorialisés, les études elles-même, montrant la méthodologie, la source de données, le point de départ, l’intervalle dans le temps, les hypothèses et l’étendue du recours au “langage d’incertitude calibré”.
      Voyez-vous, il ne suffit pas d’écouter la science, il faut aussi l’interpréter avant d’accepter les résultats.

      • rtremblay dit :

        on dirait que vous l’avez vous même interprété vos donnés : pouvez vous nous les transmettre

        ou bien ça demeure au niveau de l’opinion votre commentaire ?

      • Paul dit :

        Salut Rejean,

        Déjà, à 13h37, on a lâché la grande messe verte ?
        La papa Manon ne sera pas content(e) qu’un solidaire, aussi important que vous, ne serre pas les rangs.

        Vous n’avez pas compris, celui qui jase avait avancé des chiffres, pas moi.
        Il les avait pris quelque part et moi je demandais à voir d’où venait la bonne nouvelle.
        Le savez-vous ?

        Paul

  11. yvonbeaulieuauteur dit :

    Ici deux courtes phrases qui va faire tomber sur le cul vos interlocuteurs aux aboies.
    1) Selon les données même du GIEC (ONU) l’eau des nuages représente pour plus de 70% des fameux gaz à effet de serre… Merde comment peut-on taxer les nuages…
    2) Tous les biologistes de la planète savant que la nourriture de toute plante verte sur terre est le carbone en provenance du CO2 de l’air ! Ce carbone compte pour plus de 90% de la nourriture des végétaux et le 10% restant provient des micro-nutriments en provenance du sol… (( Plus il y aura de CO2 dans l’air et plus il y de la nourriture pour les animaux et les humains ! LE CO2 EST VITAL POUR L’HUMAIN !!!

    • Paul S. dit :

      Monsieur Beaulieu,

      L’eau précipitée autour des aérosols dans les nuages participe principalement à l’effet albédo (la réflectivité, soit vers l’espace ou vers l’atmosphère ou vers le sol).

      C’est le H2O gazeux (translucide / invisible), typiquement composant 2 % à 4 % d’air ambiant, qui est le GES le plus actif et il contribue jusqu’aux 95 % de la captation /réémission radiative que l’on appelle l’effet de serre. Ce chiffre varie selon les source, vous indiqueriez que le GIEC admettrait 70 %. C’est déjà ça.

      Vous avez raison sur la taxation et j’ajouterai, pourquoi ne pas aussi taxer le CO2 que l’on expire ?
      Le pollueur – payeur.
      Ceux qui courent respirent plus alors ils devraient payer plus. Les énervés aussi.
      Les bébés tranquilles moins (pourquoi ne pas ritaliniser toute la marmaille ..), les bambins qui remplissent trop souvent les couches devraient être bannis, car méthane.
      La Greta qui hyperventile devrait payer la taxe carbone sur place.

      Écolucidement,
      Paul

      • rexterras dit :

        Bonjour Paul. Pour les bébés, ils l’ont réglé le problème: ils n’en veulent plus. Reste à espérer qu’ils permettront à nos bébés de survivre. Quoi qu’ils sont bien partis pour leur enlever tout leur avenir en supprimant l’économie.

      • rexterras dit :

        En plus, quelqu’un a rapporté que le GIEC affirme « La décennie 2001-2010 a été plus chaude de 0,21 °C que la décennie 1991-2000 » … même si c’est vrai (je ne sais), cette minuscule fraction est inférieure de loin à la marge d’erreur des instruments les plus précis … si tant est qu’on pense être capable de mesurer la température globale (ce qui est impossible avec les moyens actuels).

      • Paul dit :

        Bon après-midi monsieur TeRex,

        C’est vrai, les bébés sont tous méthanifères, à degré divers.
        Bien entendu, le pire est le bébé mâle “caucasien”, alors hop, à la benne.
        On appelerait ça le droit étendu à mourir ..

        La contraception verte, comment ?

        Par la déchenollisation, toujours prioritairement chez les sujets mâles de type “caucasien” ?

        Par le port obligatoire d’un kondôme vert permanent (et la reconnexion de l’urètre quelque part ailleurs) ?

        Par la grétisation de toutes les jeunes filles pubères de type “caucasien” ?
        (Celle-ci appartient à Normand)

    • Guillaume dit :

      Je suis effectivement tombé sur les fesses.

      Deux arguments, d’un ridicule consommé, usés à la corde par les climato-jovialistes. Ça ne vaut même pas la peine de contre-argumenter tellement ils sont totalement ridicules.

      Je préfère y aller d’une petite comptine sur un air connu :

      Poussent poussent poussent
      Les bons gros légumes
      Miam miam miam
      Merci CO2 !

      Ceux qui ne comprennent rien sont soit trop vieux, soit trop jeunes, ou n’ont pas d’enfants.

      Guillaume

      • Paul dit :

        Monsieur Guillaume,

        Pas de bonne nouvelle TVA (éditorialisée) la nuit dernière ?

        Nous sommes probablement d’accord que c’est le H2O qui fait principalement la job radiative. Assurément vous contesterez le 95 % de Robert 1er, alors passons au nourrissement de plantes.

        Mais soyons de notre temps et laissons les navets et le brocoli à la descendance.

        Passons aux ligues majeures du commissaire Trudeau : “How to Use CO2 to Increase Yields in Your Marijuana Grow”.
        https://www.leafly.com/news/growing/co2-for-growing-marijuana-plants

        La question ne serait pas s’il est souhaitable de suppléer, mais de combien.

        Maintenant, tournons un peu le fer dans la plaie de poteux climato-anxieux qui sont allés vendredi dernier aduler la Greta. Il parait que ça empestait de partout.

        Eh bien, 1 cigarette “récréative” = 1.5 kg équivalent de CO2 et 1 kg de cannabis séché produit dans une serre = 4.6 tonnes équivalentes de CO2, soit autant qu’une petite voiture produit en un an.
        Source : https://drygair.com/carbon-footprint-indoor-cannabis-cultivation/

        Pensez vous que le cadeau empoisonné de Mohammad T. est carbone-taxé à la même hauteur que l’essence ? En plus d’autres taxes ordinaires et extraordinaires que ce vice mérite.

        Mais je ne veux pas engager un débat démagogique sur l’équivalence morale dans un monde vert en perte de repères.

        Moi, je souhaite à vos enfants de nombreuses années d’émissions joyeuses et émancipatoires de 4.6 tonnes / an de CO2 provenant de la gazoline et pas un seul gramme équivalent de CO2 provenant du cannabis.
        Idéalement, il y aurait la bicyclette pendant au moins 6 mois (maintenant plus, avec le réchauffement-éliminateur de patinoires selon L. Ferrandez), alors je réduis mon souhait à 2.3 tonnes / an de CO2 par enfant de Guillaume, car je leur souhaite la bonne santé physique et mentale en plus de déplacements à leur guise sans l’interférence du Champagne.

        Paul

  12. ranyanya dit :

    ET sans surprise, l’administration nazie de ce blog censure. La bonne vieille méthode. C’est bon Reynald, c’est parce comme si on savait qui vous étiez et où vous trouver.
    Au moins vous démontrez que vous ne valez pas mieux que cette engeance socialiste du GIEC.

    • Paul dit :

      R. dit : “.. Reynald, c’est parce comme si on savait qui vous étiez et où vous trouver.”
      Une menace ?
      À peu près rien ne vaut la peine d’infliger du mal à son prochain.

      Par ailleurs, merci R. d’avoir enrichi mon vocabulaire : « engeance », ça pourrait toujours servir.

      Imaginez, ne connaissant pas votre sagacité, j’allais penser que vous avez voulu dire « indigence ».

      Merci beaucoup,
      Paul

  13. Martin Guevremont dit :

    Bonjour M. Duberger,

    Hier j’ai vu un article du Reader Digest (oct 2019) intituler How Climate change make Canadians sick, si vous avez la chance de le lire faites le vous allez bien rire.

    Martin

  14. Paul S. dit :

    La Greta – du réchauffé.

    Déjà au Sommet de Rio, là où la sarabande verte a pris son élan, les manipulateurs onusiens d’opinion publique ont fait appel à une enfant : https://vancouversun.com/news/local-news/before-greta-there-was-severn-the-b-c-girl-who-silenced-the-world

    La jeune Severn Cullis Suzuki, plus posée et crédible que Greta, mais le même message : l’enfant du privilège de naissance dans un pays riche fait la lecture aux adultes sur leur responsabilité environnementale.

    Souvent les mêmes mots, mais le message était moins radical, le capitalisme n’était visé qu’à mots couverts et la protection de l’habitat sauvage primait sur l’évitement de la production des GES.
    Par contre, la même solution – la décroissance industrielle.

    Greta vs Severn – tout un sujet pour une étude sociologique : sur l’ONU et l’évolution de son projet, mais aussi sur nous, les citoyens vivant dans l’Occident, le public visé par le message.

    La messagère d’il y a vingt-sept ans était posée, mûre pour son âge et elle incitait à la réflexion.
    La nouvelle version est en retard de développement physique, elle est agressive, hystérique et ne s’adresse qu’aux émotions.

    Le public-cible a évolué aussi : avec le temps, nous souffrons de déficit d’attention, alors il faut être brusque et émotif pour précipiter la suite d’événements planifiée par les bonzes onusiens.

    N.B. : La petite Severn de 12 ans préconisait le partage de la richesse occidentale avec les démunis de ce monde (tel que mandé par l’ONU).
    La Severn de 37 ans, vaudrait 700,000 $. Dans son cœur mûr, y a-t-il toujours de la place au partage ?

    • ranyanya dit :

      La base c’est Thatcher en 89 surtout, un joli discours de 30mns. Spécialité des chrétiens : mettre les enfants en avant.

      • Paul S. dit :

        Selon le “Fou à délier” : ”La base c’est Thatcher en 89 surtout, un joli discours de 30mns.”

        Vrai, la Dame de Fer a donné la crédibilité à la Thèse de réchauffement climatique, mais quand elle a réalisé qu’un génie malfaisant et dangereux était sorti de la bouteille, elle a fait volte-face.

        Ce narratif rend bien compte du parcours climatique de Margaret Thatcher : https://saltbushclub.com/2019/05/25/margaret-thatcher-on-climate-change/
        (D’autres sources confirment.)

        Le pouvoir syndical, au paroxysme de sa puissance, était un grand problème pour elle (et aussi ailleurs) :
        “..The coal miner strike of 1984-85 was the last straw for Margaret Thatcher. She was determined to subdue the power of the NUM which, at its peak, employed over 1 million workers. Industry in the UK was dependent on coal and it seemed that more strikes would inevitably lead to restrictions on coal output, thus bringing the British economy to a halt. ..”

        “.. Margaret Thatcher seized the opportunity to shut down the power of the NUM by demonizing carbon dioxide emissions saying they were the principal driver of global warming ..”

        Mme Thatcher a injecté beaucoup d’argent pour que la “science” vienne valider sa position (la même stratègie que celle de l’ONU – GIEC) :
        “.. She injected money into the Hadley Centre that was linked with the University of East Anglia’s Climatic Research Unit (CRU) ..”

        “.. To further promote climate alarmism via the imaginary carbon dioxide-global warming link, Thatcher gave large amounts of taxpayer money to the UK’s National Academy of Science, asking them to produce “science” that would further raise public concern about the dangers of carbon dioxide emissions and global warming. ..”

        NOTE : La solution pour Mme Thatcher, une scientifique, n’étaient pas les énergies renouvelables peu performantes, mais le nucléaire fiable et sans émissions des GES.

        Mme Thatcher, avec sa formation scientifique en chimie et son GBS démesuré, après avoir mis les syndicats au pas, a revu et corrigé à 180 degrés sa vision sur l’évolution du climat :
        “.. In her book, under the heading “Hot Air and Global Warming”, Margaret Thatcher clearly showed she was aware that carbon dioxide is not a key driver of global temperature and that a number of natural factors, such as solar activity, are more likely to play key roles. She criticized Al Gore’s alarmism about melting ice sheets and rising sea levels, pointing out that the Medieval Warm Period was significantly warmer than current global temperatures and that an equivalent warming episode today would be wholly beneficial for all life-forms. ..”

        “.. Thatcher argued that the distortion of science by the IPCC was being used to advance an anti-capitalist, left-wing political agenda, which inevitably threatens any nation’s growth, progress and prosperity.
        She was explicit in her book Statecraft:“Kyoto was an anti-growth, anti-capitalist, anti-American project which no American leader alert to his country’s national interests could have supported.” ..”

        Mme Thatcher porte une grand part de responsabilité pour le désastre intellectuel et politique qu’est l’Urgence climatique d’aujourd’hui.

        Toute brillante qu’elle était, sans le vouloir, elle a prouvé que de régler un problème (casser le pouvoir syndical) pouvait en engendrer un autre, encore plus grave : la marche inexorable vers le “Communisme vert” !

  15. Jacques dit :

    M. Paul

    Une leçon d’histoire instructive ici.

    La dictature (socialiste) verte est en train de mettre en place tous les pions nécessaires à son avènement. La pièce maîtresse consiste à endoctriner la plus jeune génération dès la maternelle si possible. Les établissements scolaires de tous les niveaux contribuent activement à enseigner toute cette propagande climatique et environnementale et la dissidence ne sera pas tolérée. Cela est un fait que personne ne peut nier.

    Tous les médias écrits ou télévisés devront aussi contribuer à l’effort de propagande. Les journalistes des médias traditionnels (main stream) ne doivent pas parler des points de vue dits ‘sceptiques’ et ont le devoir de ne pas en parler. Pont final

    En parlant des médias, dans la Presse d’aujourd’hui (10 oct), Karel Mayrand nous gratifie d’un vibrant discours:

    https://www.lapresse.ca/debats/opinions/201910/05/01-5244245-et-maintenant-quoi-.php

    Ceci a attiré mon attention:

    ‘Nous entrons désormais dans une nouvelle phase qui sera décisive pour notre avenir et qui s’appuiera sur trois piliers : la vérité, la jeunesse et la volonté. La vérité sans filtre d’abord, portée avec force par Greta Thunberg et les scientifiques. Nous avons une décennie pour couper de moitié nos émissions de gaz à effet de serre et 30 ans pour les ramener à zéro.

    Il faudra ensuite retirer du CO2 de l’atmosphère avec des technologies qui n’existent pas encore. Si nous faisons tout cela, nous avons une chance sur deux seulement de limiter le réchauffement sous les 1,5 degré comme le prévoit l’accord de Paris. Au-delà de ce seuil, c’est un véritable cataclysme qui nous attend.

    L’urgence n’est pas un slogan. Elle est mathématique. L’effondrement écologique est réel et il s’accélère.’

    Une brève analyse s’impose ici:

    1- la vérité ‘portée avec force par Greta Thunberg et les scientifiques’. Bon passons, pas la peine de commenter en fait…

    2- Une décennie pour couper nos émissions de 50% et 30 ans pour les réduire à zéro. C’est rigoureusement et absolument impossible pour des raisons évidentes. Au Cameroun, on pourrait y arriver facilement, puisque les émissions sont quasi nulles, mais pas au Québec.

    3- ‘L’urgence n’est pas un slogan, elle est mathématique ‘

    Vraiment M. Mayyrand. De quelle mathématique parle-t-on ici ? Il est vrai que ce mot impressionne le bon peuple…

    Alors amusons-nous à faire un peu de mathématique.

    En 2016, le Québec a émis quelque 79 MT (Millions de tonnes métriques) de CO2 (ou d’équivalent CO2). Les données pour 2017 et 2018 ne sont pas encore disponibles (surprenant) et encore moins celles de 2019 qui s’achève.

    Pour les besoins ici, supposons des émissions de 80 MT ce qui semble raisonnable.

    La concentration actuelle de CO2 dans l’atmosphère est estimée à 410 ppm en Volume. Pour simplifier, j’ai pris 400 ppm (V)

    En connaissant la masse moyenne de l’atmosphère, la masse moléculaire du CO2 et de l’air, on arrive à calculer la masse de CO2 correspondant à une concentration de 400 ppm (V). Passons les détails des calcul ici pour aller au résultat final, soit ceci:

    masse totale de CO2 dans l’atmosphère = 3,13 x 10^12 Tonnes (ou 3,13 Tératonnes)

    De là on peut en déduire la concentration en ppm (V) correspondant à une masse de 40 MT, ce qui nous donne: 0,005 ppm (V)

    CONCLUSION:

    Sur 1 000 000 de molécules d’air, il y a 0,005 molécule de CO2 émis par le Québec.

    De façon plus pratique : sur 10^9 molécules d’air, il y a 5 molécules de CO2 Québécois !

    OU ENCORE: sur mille millions de molécules d’air, il y a 5 molécules qui proviennent de nos émissions

    Ces calculs ne tiennent évdemment pas compte du cycle du carbone.

    DONC, si on réussit à couper nos émissions de 50% en détruisant la majeure partie de notre économie, on éliminera la fantastique quantité de 2,5 molécules de CO2 sur mille millions de molécules d’air.

    Alors, voilà pourquoi l’urgence est mathématique, M. Mayrand. Il est en effet urgent d’éliminer ces 2,5 molécules …

    Notre Dominic Champagne national nous sermonnait récemment en affirmant que le Québec doit rapidement et énergiquement agir sur les émissions de GES, car les Québécois sont parmi les plus gros émetteurs par capita au monde, avec environ 10 T par habitant. Ah! Ah!, on se fait royalement enfumer… à moins de faire un peu de mathématiques.

    • Paul dit :

      Une fois de plus, je serai vraiment intéressé de connaitre l’identité de l’individu qui signifie à M. Jacques son désaccord avec son pouce : un véritable grétin.

      Pour quelle raison ? Parce que monsieur Jacques pose les questions en termes simples et sans l’embrouille verte ?

      Faisons un pas de plus en empruntant à monsieur Normand sa façon de mettre les chiffres à la portée de notre imagination.

      Pour cela, transformons chaque molécule d’air à Jacques en un grain de riz compté par M. Karel Mayrand à raison d’un à la seconde.

      Compter le milliard (1,000,000,000) de grains de riz à la cadence de 1 grain / seconde prendra à monsieur Karel : 31 ans, 8 mois, 1 semaine, 40 minutes et 38 secondes à temps plein, sans dormir.
      Plein d’empathie, D. Champagne le relayera aux douze heures, car on ne veut pas la mort de l’écolo.

      Ensuite : Jacques prendra exactement cinq (5) secondes pour égrener le péché carbonique québécois.

      En effet M. Mayrand : c’est mathématique, mais bon sang, que c’est dommage, que les maths ne distribuent pas des coups de pied bien sentis.
      À vous et aux journalistes qui, eux aussi, ont dormi en classe pendant les cours de sciences.

      • ranyanya dit :

        La Thatcher fait ce que tout bon corporatiste fait : quand c’était moi, c’était bien, quand c’est les autres c’est de la merde. Bref, c’est elle la responsable de l’éco-fascisme. Et elle nous refait le coup des socialistes qui dénoncent la droite d’avoir pourri leur projet, alors qu’ils ne font que le poursuivre.
        Thatcher et Reagan sont deux criminels de grande envergure, et c’est à eux que l’on doit l’IPCC et l’ordurerie que l’on vit. Qu’ils s’en soient lavés les mains prouve leur malhonnêteté.

      • Paul S. dit :

        Monsieur “Fou à délier” : Regardez plutôt du côté du Club de Rome.
        Thatcher et Reagan, en faisaient-ils partie ?
        Je sais que leur pote Gorbatchev en est.

        Selon les exégètes de l’Agenda 21, le globalisme économique et la verdasserie sont complémentaires dans le plan de dépossession de l’individu de sa liberté et de sa prospérité.
        La gauche et le grand capital (pas la droite proprement dite) font d’étranges “bedfellows”.

        NOTE : Bien que Margaret Thatcher et Ronald Reagan étaient des alliés politiques, je ne crois pas que le président américain voulait combattre les changements climatiques. Ni par la ruse, comme Mme Thatcher, ni par conviction, comme Obama.

      • ranyanya dit :

        Je regarde du côté du bon vieux protestantisme apocalyptique auquel la droite conservatrice anglo-saxonne appartient. Comme l’ont souligné à plusieurs reprises des écologues comme Jacques Tassin (pour la France), l’écologie est empreinte de conservatisme, est défendues par des conservateurs, et parmi eux en tête, les organicistes (penchant animiste de la recherche) et les protestants (les adeptes des textes de l’apocalypse).
        Et qui retrouve-t-on du côté de la création de l’IPCC : deux conservateurs protestants, Margaret et Ronald.
        Les preuves ne manquent pas, et les retournements de veste des corporatistes d’Etat qu’ils étaient sont bien connus, vu que c’est la pratique préférée des corporatistes d’Etat. Les ennemis des libertés individuelles en effet. Et Margaret en a passé un paquet de lois liberticides à base de conservatisme puritain.

      • Paul S. dit :

        L’administration Reagan a laissé faire et n’a pas stoppé net les activistes comme James Hansen. C’était une erreur.

        R. Reagan ne s’est tout simplement pas opposé à la création du GIEC, poussée, entre autres, par les climato-activistes américains : “.. how the IPCC came to be. To some extent, it was thanks to a miscalculation by the Reagan Administration! ”
        http://blogs.edf.org/climate411/2007/11/01/ipcc_beginnings/

        Les lois de Mme Thatcher – on retiendra surtout la privatisation de sociétés de la couronne. Elle a mis fin au rançonnage du contribuable par les employés du secteur public.

  16. Jacques dit :

    Oups! Une erreur s’est glissée dans mon dernier post, pas une erreur de calcul, mais une erreur sur les émissions du Québec: j’ai fait les calculs en supposant des émissions de 40 MT au lieu de 80 MT. La concentration en ppm correspondant à 80 MT est donc 0,01 ppm (V) au lieu de 0,005 ppm (V).

    Il faut donc changer la conclusion comme suit:

    Sur 1 000 000 de molécules d’air, il y a 0,01 molécule de CO2 émis par le Québec.

    OU ENCORE: sur cent millions de molécules d’air, il y a 1 molécule qui provient de nos émissions

    DONC, si on réussit à couper nos émissions de 50% en détruisant la majeure partie de notre économie, on éliminera la fantastique quantité de 0,5 molécule de CO2 sur cent millions de molécules d’air.

    Désolé, même si ça ne change pas grand chose sur nos colossales émissions…

    • Paul S. dit :

      Monsieur Jacques,

      Karel devra quand même passer le tiers de sa vie à compter les grains de riz, mais vous aussi, Jacques, vous payerez pour votre erreur inexcusable : dix secondes de comptage au lieu de cinq !

      Toutefois, en nous laissant entraîner sur la piste de mathématiques par M. Mayrand, je crois que nous manquons l’essentiel.

      Soit l’insistance, du représentant de David Suzuki, sur l’axe d’action passant par la jeunesse (ref. de Jacques : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/201910/05/01-5244245-et-maintenant-quoi-.php) :
      – “L’entrée en force de la jeunesse change la donne.”
      – “La jeunesse joue présentement son avenir et elle le sait. Son intransigeance ne vient pas de son âge comme certains commentateurs le prétendent avec paternalisme, mais d’une extraordinaire lucidité sur ce qui se joue en ce moment, une lucidité qui échappe à la majorité de leurs aînés. Chaque jour qui passe sans action décisive est une journée volée à leur avenir.”

      Regardons maintenant ATTENTIVEMENT le documentaire “The power of play” présenté par David Suzuki : https://www.cbc.ca/natureofthings/episodes/the-power-of-play

      Depuis le milieu des années ‘80, les enfants ont à leur disposition des jeux électroniques et ils jouent de moins en moins ensemble par interaction physique directe.

      Dans les faits, nous avons maintenant presque deux générations d’individus qui n’ont pas assez “joué dehors” comme le faisaient les générations précédentes.
      Ainsi que le font aussi les autres membres du règne animal, de primates aux lézards, qui tous, jouent entre eux quand ils sont jeunes.

      Cela fait partie de l’apprentissage social, mais aussi affecte le développement physiologique de l’individu : le cortex préfrontal est sous-développé chez les personnes qui n’ont pas suffisamment joué avec les autres quand ils étaient enfants. Ils sont donc moins résilients, plus déprimés et sujets aux troubles psychologiques.

      Par la bande et je ne sais pas si les stratèges chargés de la mise en oeuvre de l’Urgence climatique l’ont noté, ces jeunes anxieux pour cause physiologique, devraient être plus perméables à la propagande verte.

      Quelques citations extraites du documentaire :
      “.. playing freely as a child is key to being mentally healthy as an adult.”
      “Unstructured play can create mentally healthier kids ..”

      Depuis des années je vois dans les rues des individus, plus jeunes que moi, complètement zombifiés par leur téléphone cellulaire.
      Maintenant, grâce à monsieur Suzuki, je sais que c’est la faute à Nintendo.
      La déficience d’apprentissage par le jeu physique avec les autres enfants, soit une étape de développement commune à toutes les créatures dotées d’un cerveau fonctionnel !
      Ce n’est pas rien.

      Mon problème c’est que ces mutants qui ont sauté, à degrés divers, une étape primordiale de leur développement, vont maintenant pouvoir voter pour imposer aux gens normaux, qui ont suivi les instructions du code génétique universel, leur communisme vert régressif.

      Ça c’est physiologique et c’est effrayant, mais il faut reconnaître que la Nature ne fait que balancer le déséquilibre quand une espèce déborde ou le fait trop rapidement.

      La verdasserie est là parce qu’enseignée à l’école et le terreau est parfaitement pré-conditionné par la vie moderne.

      Ce documentaire – une vraie révélation pour moi,

      Paul S.

    • rtremblay dit :

      Effectivement qu’une erreur s’est glissé dans votre réflexion. Vous ne devriez pas prendre exemple sur Paul S et écrire plein de choses (« inutile »).

      Il n’est pas pertinent de tenir compte de gaz neutre (N2, O2, Argon, etc..) constituant plus de 99 % de l’atmosphère quand on parle de GES.

      C’est une règle de base en science.

      « Steak, blé d’Inde, patates »

  17. Jacques dit :

    Je vois que M.Tremblay est un fan de ‘La Petite Vie’ et qu’il n’a pas compris le sens des calculs, à savoir ceci, qui est pourtant très simple:

    Couper 50% des émissions du Québec revient à éliminer 5 molécules de C02 sur 1 000 Milliards de molécules d’air.

    La conclusion qui s’impose est très simple aussi: ceux qui proposent une mesure aussi absurde sont des idiots finis qui devraient se contenter de regarder La Petite Vie.

    Les émissions du Québec et même celles du pays entier sont INSIGNIFIANTES à l’échelle planétaire. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les données et les mathématiques.
    Qu’est ce qui est si difficile à comprendre dans ce constat ?

  18. Paul S. dit :

    Les penseurs du Blog Duberger, ces messieurs R. Tremblay et “On jase là !”, sont en pâmoison devant l’intellect percutant de la Dre Greta Thunberg.

    Moi, c’est ses prouesses physiques que j’admire.

    Elle a franchi en seulement 20 jours, probablement à vélo pour limiter ses émissions de GES, les 3,700 km de Montréal à Edmonton. J’avoue que j’aurai eu de la difficulté à la suivre.
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1350087/greta-thunberg-visite-alberta-petrole-manifestation

    Terry Fox – Tasse toé, que la Greta passe !

  19. Jacques dit :

    Je subodore qu’elle a triché et qu’elle a utilisé un moyen de transport plus efficace que le vélo, mais je n’ai pas de preuves.

    Il est aussi possible qu’elle ait fait cette longue route en autocar électrique ou à hydrogène.

    Personne ne sait comment elle a fait le déplacement ?

    • Normand dit :

      Bien que je n’en aie aucune preuve, j’émets l’hypothèse qu’elle aurait pu embarquer dans l’un des 2 avions de Justin.

      Puisqu’ils se déplacent de toute façon, on peut considérer que son empreinte aurait été carbo neutre (à condition de sauter en parachute pour éviter un atterrissage-décollage si sa destination constituait une escale non planifiée).

      Vraiment pratique les $$$ crédits carbone $$$… mais je dois avouer que je n’ai toujours pas saisi le mécanisme par lequel les billets verts absorbent le CO2.

      • Paul dit :

        Monsieur Normand – à propos de déplacements très discrets de Greta : “..elle aurait pu embarquer dans l’un des 2 avions de Justin.”

        Ou dans un planeur remorqué par un des 2 avions de Justin. Un à l’aller et l’autre au retour d’Edmonton.
        Planer carboneutrement, comme l’avait fait la sœur Marie-Odile dans la Grande vadrouille : https://www.youtube.com/watch?v=wwsa4PVYMJY

        Il ne faudrait toutefois pas laisser traîner au sol une mitrailleuse sur le trajet du planeur, pour ne pas donner des idées à M. Jacques : https://www.youtube.com/watch?v=kHWD3ycf8w0

        Qui semble en avoir quelques, pas très charitables, en rapport avec la gamine insolente.

        Ditto – ne pas laisser Mtre Jacques seul avec le parachute de Greta !

      • Normand dit :

        Voyons Paul,

        Quand M. Jacques confronte les adeptes de la fin du monde, c’est avec sa logique, ses arguments et ses mathématiques… de loin, les armes les plus redoutables !

        D’ailleurs, devant une personne à l’éco-anxiété extrême, prête à trucider la civilisation, ne devrait-on pas plutôt essayer de lui insuffler un peu d’espoir ? comme…

        https://www.journaldemontreal.com/2019/10/19/un-entraineur-maitrise-un-eleve-arme-en-le-prenant-dans-ses-bras

    • Paul dit :

      Cher Jacques,

      Pourquoi sauter aux conclusions négativistes, quand il s’agit d’une personne qui visiblement donne très généreusement à la cause de la survie de l’humanité.

      Le Seigneur n’ignore pas et il récompense.

      Alors, la Sainte Greta de Nobel pourrait léviter, tout simplement et peut être aussi avoir le don de bilocation comme le Saint Padre Pio :
      http://www.secteurparoissialstjean.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2667:les-saints-en-levitation-des-saints-qui-peuvent-voler-publie-le-03-decembre-2016&catid=159:formation&Itemid=196

      Faisons comme ces millions de grétins fidèles, dont “On jase là !” et R. Tremblay et prosternons nous devant la jeune sainte Greta, la patronne de l’indignation : “How dare you Jack”.

      Salutations angéliques,
      Paul

  20. Jacques dit :

    Oui, je n’y avais pas pensé: Greta a peut-être le don d’ubiquité. Mais je refuse de croire qu’elle ait pu se déplacer en avion. Si c’est le cas, le secret ne risque pas de s’ébruiter…mais qui sait, un reporter ou un citoyen indélicat pourrait dévoiler le pot aux roses.

    Il est dommage que les travailleurs du secteur pétrolier n’aient pas manifesté de façon plus ‘musclée’ lors du discours de la petite fille aux tresses. Ils sont restés beaucoup trop polis devant les propos absurdes que cette Greta répète en boucle depuis trop longtemps.

  21. Paul S. dit :

    Dre Greta Thunberg, la Sainte patronne de l’indignation, ne cesse de m’époustoufler.

    Elle franchira les 1,300 km séparant Edmonton de Vancouver en six jours seulement.
    Pédaler ou léviter, pour franchir les Montagnes Rocheuses, requiert beaucoup d’énergie et la jeune scientifique n’est pas assez enveloppée pour disposer de réserves suffisantes.

    https://www.straight.com/news/1316711/greta-thunberg-will-join-sustainabiliteens-fridaysforfuture-climate-strike-vancouver

  22. Jonathan dit :

    Bonjour Reynald, vos parallèles avec Hitler sont juste et historique. Mien Kampt a été écrit par le pretre Jesuite Bernhard Staempfle. En réalité, Reynald, nous assistons a l’implémentation du communisme dans le monde, un plan qui a été mis de l’avant par le pape. Je vous invite a lire l’histoire des Jésuites, une organisation qui a été expulsé de 83 pays pour causes d’intrigues politiques, discours d’Hegel etc. Lire Babington plot de JEC Sheperd. Lire 50 years in the church of Rome de C. Chiniquy (un gars de Quebec). Il y a même eu une controverse sur les jésuites sous W. Laurier! Revoir les événements de septembre 2016 dans lesquels Francois a visite la chambre du sénat (un événement marquant suivant le fait que le Vatican a été trouve coupable meurtre du President Lincoln par ce même Sénat en 1867 & lire Foreign conspiracy against the liberties of United States, de Samuel B. Morse, inventeur du code Morse). Suivant cette visite, le pape est allé a l’Onu pour plaider son encyclique Laudato Si, son plan communiste. Dans la même semaine l’Onu obéit et a sorti son plan environnemental basé sur cet encyclique. Ce plan environnemental est la finalité de 200 ans de guerre entre l’idéologie Fachiste papale et la liberté individuelle américaine. Il y a tellement de livres sur le sujet, voir les auteurs Edmond Paris et Avro Manhattan sur les jésuites et Hitler (un jésuite franc-maçon), l’étude de la Franc-maçonnerie est aussi nécessaire car l’élite mondiale fait partie de ces sociétés secrète de l’église catholique et la plus commune est la franc-maçonnerie puisque « les Jésuites ont créés les rituels de la FM » (l’auteur occulte H.Blavatsky, Isis Unveiled). D’ailleurs, les études solaires auxquelles vous referez sortent de la Nasa (dirigé par la FM) et de Moscow (idem) et ces études disent que le refroidissement sera très important. L’étude de la religion est un condition essentiel pour comprendre les événements modernes. Suivant la chute des USA en 2016, le monde est maintenant de retour dans la main de fer du pape qui a pour but de nous retourner dans un moyen-âge moderne tel que dit par JF Kennedy 7 jours avant sa mort « there is a conspirancy in this country to enslave every man, woman, and child. Before I leave this high and noble office, I entend to expose this plot ». Lire Vatican Assassins de Pasteur baptiste Eric Phelps, Secret Terrorist de Pasteur adventiste Bill Hughes. En mai 2020, le pape a convié les leaders gouvernementaux du monde pour réformer l’éducation, mauvaise nouvelle.

  23. Paul S. dit :

    Greta se gentrifie.

    Le voilier pour son voyage de retour vers l’Europe est mieux équipé : “ It also has a toilet, unlike the boat on which she sailed from the United Kingdom to New York in August, which only had a bucket. ”
    ( Re : https://www.theguardian.com/environment/2019/nov/13/greta-thunberg-to-hitch-a-ride-to-europe-with-australian-youtube-influencers )

    Peut-être que ce petit confort moderne rendrait la petite décrocheuse moins hargneuse et qu’elle serait plus polie envers ses aînés à la COP25 en Espagne.

    Bon voyage Greta !

    NOTE : Tiens, ces “influencers” qui embarquent Greta sur le pouce, ne sont-ils pas en fait des publicitaires qui encouragent la consommation pour se la couler douce à temps plein sur un voilier ?

    Qu’est ce qui est pire – voyager en avion et produire des GES, ou devenir un aimant pour des “influencers”, qui vont ainsi générer des ventes additionnelles pour leurs commanditaires et ainsi générer encore plus de GES ?

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s