L'Inquisition climatique

Publié: 18 décembre 2010 dans Environnement
Tags:, ,

Reynald Du Berger

Je partage avec vous la réponse que je viens de faire à des scientifiques qui s’échangent des courriels sur la question des changements climatiques, qui m’ont pris à témoin dans leur « copie conforme » et qui divergent d’opinion. C’est très sain car le climat est d’abord une question scientifique, laquelle a malheureusement dérivé beaucoup trop rapidement, donc prématurément, vers le politique, puis de façon dramatique et catastrophique, vers l’idéologie.

À date, mes conclusions sont les suivantes:

– On ne peut nier un certain réchauffement depuis 150 ans, mais il est irrégulier.

– Il n’est pas sans précédent, du moins depuis 2 000 ans.

– Les sources de ce réchauffement sont multiples et complexes. Les incertitudes sont insuffisamment prises en compte dans les modèles et conclusions  du GIEC.

– Les rôles du Soleil, des rayons cosmiques, de l’électricité atmosphérique et leurs conséquences pour la couverture nuageuse sont sans doute très sous-évalués.

L’expérience CLOUD de Genève sur les rayons cosmiques vs la couverture nuageuse n’est pas terminée. Attendons les résultats et conclusions.

Je n’ai pas accès aux deux articles cités par un des protagonistes « réchauffistes » donc je ne peux me prononcer. Je vous en présente cependant deux autres au complet . Dans le premier, notez l’étrange ressemblance de la figure 2 avec  la « crosse » de hockey de Mann et al.,  mais les gens du GIEC disent « pure coïncidence ».

Dans celui ci , on tente de prédire les minima  de Dalton (court et mineur) et de Maunder (long et majeur) qui nous guettent. Habillez-vous chaudement!

Je suis géophysicien et j’ai enseigné un cours de Physique du Globe durant toute ma carrière à l’UQAC. Je passais 15 heures sur le champ magnétique terrestre et ne parlais presque pas de  celui du Soleil (à part les tempêtes magnétiques solaires qui nous emmerdaient mes élèves et moi, car elles nous empêchaient de faire des mesures fiables au magnétomètre). Les équations qui tentent d’expliquer comment  la combinaison de multiples champs magnétiques poloïdaux et toroïdaux à l’intérieur du noyau terrestre peuvent aboutir à un champ magnétique dipolaire qui varie en intensité et direction et s’inverse en apparence de façon aléatoire, n’ont toujours pas été formulées. C’est une branche des mathématiques appliquées qui s’appelle la magnétohydrodynamique, qui étudie les interactions entre champs magnétiques et fluides conducteurs en mouvements (comme dans les cuves de l’Alcan… ) . C’est d’une complexité formidable. Imaginez alors l’étude des mêmes champs poloïdaux et toroïdaux dans le Soleil. Je suis aussi géologue, et je sais que le passé est souvent la clé du présent et du futur… Et quand on regarde l’activité solaire passée, on est frappé par les corrélations entre la variabilité solaire et les températures -les amis du GIEC disent encore « coïncidence »-.

Il faudra encore beaucoup de recherche pour comprendre.. Il faut donc moins de politique, moins d’idéologie, moins de religion climatique et davantage de science climatique.

Et sur ce foutu principe de précaution, surtout propagé par les biologistes, je dirai deux choses:

1- Les Français l’ont inscrit dans leur constitution et commencent à le regretter. Il est sage de prendre des précautions (en se lavant souvent les mains, en regardant bien avant de traverser la rue… ) mais de là à en faire un « principe » comme ceux de Newton ou d’Archimède…. et l’inscrire dans la constitution d’un pays… Comment les Français vont-ils appliquer ce principe et sanctionner ceux qui y dérogent? Comme ils gèrent les minuscules et à peine visibles croix dorées chrétiennes et les grands donc « ostentatoires » foulards islamiques dans les cours de récréation de leurs écoles me direz-vous… ça promet!

2- C’est une chose que d’imposer à la population mondiale des mesures sévères aux conséquences socio-économiques graves quand un problème environnemental est bien compris, bien délimité, mais c’est une folie que de le faire quand il est hypothétique et non basé sur l’observation scientifique rigoureuse.

Je suis un climato-sceptique. Je continue ma croisade dans les écoles en vue de présenter aux jeunes une alternative scientifique à la « doctrine » que leur enseignent les médias, leurs enseignants et manuels scolaires. Je leur dis que la science ne marche pas par consensus. Je leur montre des graphiques qu’ils n’ont pas dans leur manuel, lequel leur propose plutôt un ourson polaire larmoyant isolé sur son glaçon fondant « à une vitesse alarmante » selon la légende de la photo, à cause des 4×4 de leurs parents. Je leur présente les références (dans des revues scientifiques à comités de lecture) à tous mes graphiques, et surtout, je  leur dis  que je ne prétends pas leur livrer la vérité, mais seulement éveiller dans leur esprit un doute raisonnable en matière de science climatique et de science en général, le sens critique, celui qui ne leur est pas suffisamment enseigné.

Plusieurs enseignants ne veulent pas que j’entre dans leur classe de peur que leurs élèves deviennent « tous mélangés…  » Je suis inquiet pour l’avenir des jeunes que des parents comme vous ont confié (ce participe passé s’accorde avec avenir) aveuglément à des enseignants comme eux, et ils ont pourtant fait trois concessionnaires avant de choisir leur automobile. Je me sens comme Galilée qui a dû admettre que la Terre était immobile. On ne m’a pas encore cité à comparaître au Saint tribunal de l’Inquisition climatique, mais je sens que ça va pas tarder. Galilée aurait dit « et pourtant elle tourne… » , 400 plus tard, moi j’ose dire « et pourtant elle refroidit… »

commentaires
  1. Fernand dit :

    Je partage entièrement votre point de vue, mon cher Reynald.

    Nos verdoyants nous inventent de multiples solutions ostentatoires sans issues qui coûtent des fortunes pendant que des millions d’indiuvidus meurent de faim, de soif et de mauvais soins ou simplement de manque d’hygiène. Les milliards que l’on consacre à leur religion verte sont donc carrément détournés de l’aide humanitaire…

    Tout est question de priorités dans la vie. ëtre plus pur et vert que les autres ou être plus humains ???

    Le gagnant prend des risques et le perdant des précautions…

  2. […] This post was mentioned on Twitter by Stephan Piuze. Stephan Piuze said: RT @LesAnalystes_ca: LesAnalystes.ca : L’Inquisition climatique http://bit.ly/dI97th @Ian_Senechal […]

  3. Coroner Da Vinci dit :

    France, jamais vu!! depuis 1987, 11 centimètres à Paris en Décembre 2010.
    Angleterre, jamais vu !! depuis 1910 autant de froid et de neige!
    Allemagne,Écosse partout dans les Vieux-Pays,le froid,le chaos dû à cet hiver insistant non-désiré.
    Floride,Caroline la Côte-Est en général froid là cette saison,inhabituel !

    Je pense candidement que la Terre se refroîdit.

  4. Je suis de ceux qui croient que l’on met trop l’emphase sur le réchauffement climatique et pas assez sur les ravages de la pollution. On a la vague impression que le réchauffement est un divertissement et… un prétexte à faire du fric à la Bourse du carbone. Quoiqu’il en soit, le scepticisme est une saine attitude.

    • Reynald Du Berger dit :

      Et que fait-on du milliard et demi d’êtres humains qui n’ont pas accès à de l’eau potable, de la gestion des déchets urbains? et surtout: la faim!! . Je suis scandalisé quand j’entends des réchauffistes du GIEC dire que les sommets de Copenhague et Cancun et l’an prochain de Durban, doivent servir à « répartir la richesse ». Et c’est ce qu’on enseigne dans nos écoles québécoises!

  5. Luc dit :

    Les fameux  »jet stream », 2 en hémisphère Nord du globe, 2 en hémisphère Sud, ceux-ci qui auraient grande influence sur la  »degrétisation planétaire » auraient tendance parfois à créer des  »boucles » depuis quelques années…… Dûes semblerait-il à des phases conjoncturelles de l’activité solaire…….La dernière catastrophe Pakistanaise résulterait de ce fait paraît-il…….Donc, il y aurait je pense quelque part un phénomène climatique sinon cyclique……

  6. Isabelle Robillard dit :

    Très beau livre ici sur les époques glaciaires:

    Ice Ages: Solving the Mystery par John Imbrie et Katherine Palmer Imbrie

    http://books.google.ca/books?id=GIxRp9fRDGwC&printsec=frontcover&dq=ice+age+solving+the+mystery&source=bl&ots=0aOFI_VG8S&sig=aIPDLNa_5WCjXNylTqOdjn_IULk&hl=en&ei=SH8NTfS5GMX_lgeq-ICBDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CCsQ6AEwAw#v=onepage&q=ice%20age%20solving%20the%20mystery&f=false

    Dommage, sur le site web,on a coupé les pages vers la fin où apparaît un graphique assez troublant: il ressemble à s’y méprendre à une ébauche de la fameuse courbe de bâton de hockey du Prof. Mann.

    Ce qui est troublant, c’est que le livre a été édité pour la première fois en…1979.

    Prof. Mann s’en serait-il inspiré?

    • Reynald Du Berger dit :

      Les graphiques en forme de « crosse » de hockey devraient se développer de plus en plus car la gauche voudra de plus en plus démontrer les effets à la fois récents et néfastes de l’homme de droite, du capitalisme, des USA, de l’industrialisation, de la mondialisation, bref de tout ce qui est mauvais et méchant. En abscisse, ils poseront toujours le temps en années et en ordonnée ça sera la pauvreté, l’écart riches-pauvres, la pollution chimique etc… C’est le propre de la gauche de nous faire des « crosses ».

  7. évhémère dit :

    Moi, c’est au Sahara « rayonnisé » à outrance que j’aurais apprécié qu’on l’applique, le « principe de précautions » !… Prendre des risques, d’accord ; les faire prendre en priorité aux autres , moins d’accord !… Reynald Du Berger [ la planète Vénus, aussi] ne commet qu’une seule erreur, confondre « théologie » et « idéologie » : le premier terme définit la religion, pour le second, il s’agit des trois questions  » où suis-je, d’où je viens et je vais où ???… »
    Manifestement, le GIEC ne posait pas de questions, mais imposait ses réponses : créer une novlangue ( Georges Orwell) pour contraindre le citoyen lambda à admettre qu’il est lui-même le moteur de ce réchauffement climatique et qu’il ne peut pas couper le contact !… Alors, il va falloir qu’il accepte de payer les nouvelles taxes sur l’essence et les huiles tout en réduisant l’allumage !… Quelque part, le moteur a fait explosion !… Cette philosophie-gabelle a provoqué le vômissement à Copenhague !… Quand j’étais gamin et que je voulais savoir ce qu’était la « géophysique », on m’a dit que j’étais trop petit pour comprendre !… Quand j’ai demandé à pouvoir étudier les « Sciences Nat' » , on m’a dit qu’il n’y avait pas de chemin pour y aller !… [ Là, j’ai fait la connerie d’y croire …] ; quand j’ai fait remarquer que le modèle qui se dégageait de l’Année Géophysique Internationale prévoyait un réchauffement de courte durée, prélude à une nouvelle ère glaciaire, on m’a encore dit que j’étais trop jeune !… Mais maintenant, j’ai passé l’âge de croire ces conneries !…

  8. […] L’Inquisition climatique e partage avec vous la réponse que je viens de faire à des scientifiques qui s’échangent des courriels sur la question des changements climatiques, qui m’ont pris à témoin dans leur « copie conforme » et qui divergent d’opinion… (tags: 2010-12-13_au_12-19 2010-12-18 lcb environnement) […]

  9. derteilzeitberliner dit :

    Je lis « principe de précaution » alors que mon autre oeil regarde RDI en direct de la Gaspésie inondée par les marées et je ne peux m’empêcher de penser de me rappeler mon voyage en Islande en mai dernier.

    L’Islande étant peuplée depuis 1000 ans et disposant d’une tradition écrite millénaire, facile de tirer des leçons: Certains ponts semblent incroyablement longs, parce que si tel glacier fond suite à une éruption, la rivière va monter de telle largeur telle que démontrée en 15xx, 17xx et 19xx. La route passe de telle manière, des villages sont dans un tel sens, parce qu’il y a des siècles quelque chose s’est produit et ça pourrait arriver à nouveau.

    Je fais un lien avec l’Est du Québec et les Maritimes parce que je vois ces maisons avec la mer sur le balcon et je demande comment ça se fait qu’on a construit si près. À la télé, les locaux nous parlent de « jamais vu » mais voyons, ça fait des siècles que ces régions sont habitées et ça ne se serait jamais produit avant 2010? Come on!

    À mon avis, s’il y a un principe de précaution à retenir, c’est celui de tirer des leçons durables de catastrophes en se tassant de là. Ça coûtera moins cher que réparer les dégâts.

  10. La bretonne dit :

    Merci monsieur Du Berger pour cet article et cette prise de position.

    Je suis particulièrement d’accord avec ceci:

    « 2- C’est une chose que d’imposer à la population mondiale des mesures sévères aux conséquences socio-économiques graves quand un problème environnemental est bien compris, bien délimité, mais c’est une folie que de le faire quand il est hypothétique et non basé sur l’observation scientifique rigoureuse. »

    Je m’interroge sur ce phénomène qui semble se répéter dans l’humanité: le besoin de faire peur aux foules avec une potentielle catastrophe. Contrôle de la population? Abus de pouvoir?

    Je dévie légèrement du sujet de cet article, mais je suggère la lecture de ce texte:

    http://www.lacosmo.com/pomme.html

    Il s’agit d’un astrophysicien qui prend position sur les dérives de l’utilisation des sciences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s