UN LIVRE POUR MIEUX COMPRENDRE LE CLIMAT

Publié: 19 novembre 2022 dans Uncategorized

Steven E. Koonin lance un gros pavé dans la mare climato-alarmiste. Son livre « Unsettled ? » est le No 1 des ventes aux U.S.A. et la traduction française « Climat, la part d’incertitude » qui vient de sortir, est aussi le No 1 des ventes chez Amazon.fr.

Koonin est professeur de physique à la célèbre université Caltech et avec Richard Lindzen du M.I.T., sûrement parmi les quelques rares experts du climat. Les deux sont membres de l’Académie nationale des sciences. Il a également été le conseiller scientifique de Barack Obama sur la question climatique, lequel le nomma ensuite sous-secrétaire d’État pour la science au ministère de l’Énergie, en charge de définir la politique énergétique et climatique des États-Unis, sous le ministre Steven Chu, son ancien professeur à Caltech et prix Nobel de physique en 1997 (et actuel président du Conseil scientifique de l’École de Physique et Chimie de Paris).

À Caltech, il a créé la Chaire de modélisation informatique et rédigé un manuel sur les modèles, avant de devenir le Doyen de cette université.

La politique climatique d’Obama a été beaucoup moins radicale que celle du Canada, de l’Europe et de la France : aucune subvention aux énergies renouvelables, à la rénovation des bâtiments et à la voiture électrique ni d’interdiction en 2035 des voitures à moteur thermique, pas de neutralité carbone en 2050, mais un simple engagement de baisser les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis de 26 % de 2014 à 2025 (dont une baisse de 32 % des centrales électriques au charbon, remplacées par des centrales au gaz de shale). Aucun engagement financier, car il aurait fallu l’accord du Congrès. A la demande de 27 états républicains, le plan climatique d’Obama fut d’ailleurs gelé en février 2016 par la Cour suprême.

Constatant l’impossibilité de débats rigoureux sur la question climatique, Koonin développa de sérieux doutes sur les thèses du GIEC. Il exprima publiquement ces doutes dans des articles du Wall Street Journal puis du New York Times, articles qui déclenchèrent des réactions violentes. C’est alors qu’il entreprit la rédaction de son best seller « Unsettled ? » en avril 2021, lequel a largement contribué à convaincre plus de la moitié des Américains qu’il n’y a pas d’urgence climatique.

Voici des extraits de son ouvrage qui risquent de faire tomber les climato-alarmistes de leur chaise :

« Les résultats des modèles climatiques doivent être présentés avec au moins une bonne pincée de sel, si ce n’est un paquet entier… Les auteurs des modèles utilisent des techniques visant à produire le résultat désiré… Leur « réglage » est du bricolage… De petits changements dans la manière de lancer le modèle peuvent conduire à des prévisions très différentes…  La plus grande incertitude pesant sur la modélisation climatique découle de la façon dont les divers modèles traitent les nuages… Nous ne comprenons pas les interactions entre les nuages et les aérosols… La génération la plus récente de modèles est plus imprécise que la précédente… Les modèles donnent en moyenne un réchauffement entre 1910 et 1940 qui est la moitié environ de ce qui a été observé… Ils décrivent très mal le réchauffement observé depuis 1950… Prédire avec précision le climat des futures décennies est une chimère ».

« Plus nous en apprenons sur le système climatique, plus nous réalisons à quel point il est complexe ».

« La marge totale d’incertitude concernant l’influence des activités humaines sur le réchauffement est de 50 % ».

« En soulignant les incertitudes, j’avais brisé un code du silence semblable à l’omerta de la mafia ».

« L’information offerte par les media cherche à persuader, pas à informer ».

« Les canicules ne sont pas plus fréquentes aux Etats-Unis qu’elles ne l’étaient en 1900 ».

« Les influences humaines n’ont pas provoqué de changements observables dans les ouragans ».

« Le nombre des victimes des tornades aux Etats-Unis a été divisé par dix depuis 1875 ».

« La surface totale sur la planète des zones dévastées par des incendies a diminué de 25 % depuis 1998 ».

« Les décès dus à des évènements météorologiques sont environ 80 fois moins fréquents qu’il y a un siècle ».

« La hausse du niveau des mers, de 3,2 mm par an entre 1993 et 2010, a été similaire entre 1920 et 1950 ».

« Il est très difficile de croire que les mers inonderont nos littoraux dans un avenir proche ».

« Les évènements météorologiques les plus extrêmes ne s’inscrivent dans aucune tendance à long terme pouvant être attribuée à des influences humaines ».

« De 1961 à 2011, les rendements mondiaux de blé, de riz et de maïs ont plus que doublé ».

« Le réchauffement de la planète n’aura qu’un faible impact sur l’économie ». « Doubler la concentration de CO2, cela revient à « peindre en noir un carreau de fenêtre déjà noir » ».

« Il est absurde que des scientifiques aient peur de se faire étiqueter anti-science s’ils participent à un débat contradictoire ».

« Stabiliser les influences humaines sur le climat est une impossibilité pratique ».

Le livre en français est disponible chez l’éditeur et chez Amazon.fr pour 22 €. Curieusement Amazon.ca offre cette version française pour 70$ tandis que sa version originale en anglais est offerte sur la même plateforme pour 23.80$. C’est celle que j’ai commandée et reçue deux jours plus tard avec une couverture reliée et non cartonnée comme la version française.

Bonne lecture et vos commentaires seront les bienvenus !

commentaires
  1. rtremblay dit :

    Est-ce que vous avez lu au complet le livre de Koonin ?

    Pour ma part si je le lis, je vais le télécharger (moins chère).

    https://en.wikipedia.org/wiki/Steven_E._Koonin
    on apprend également qu’il a déjà été chez BP. c’est pertinent de le dire !

    Vous semblez dire qu’il apporte de la nouvelle information ? est-ce bien le cas ?
    Ce serait plutôt depuis 2014 qu’il émet la même opinion.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay vous dites  » on apprend également qu’il a déjà été chez BP. c’est pertinent de le dire ! »….

      Selon vous cela le discrédite ? et si oui, en quoi ?

      et moi j’ai été professeur titulaire (full professor en anglais) à l’UQAC où j’ai enseigné à de futurs ingénieurs l’art de l’exploration géophysique pour le pétrole et le gaz. Cela me discrédite-t-il aussi selon vous ?

      • rtremblay dit :

        Pourquoi ne pas le mentionner si ça fait partie de son CV ?
        Je crois que son passage chez BP a été beaucoup plus long que conseiller gouvernemental. Ça teinte certainement ces opinions…

        Pouvez vous me dire en quoi l’université Caltech est si célèbre ? qu’elle lien faite vous par rapport à la recherche sur le RCA ?

        Pour ma part je ne commenterai pas la liste des opinions que vous avez reporté car ça rentrerait dans un débat d’opinion et votre liste ne mentionne que très peu d’éléments factuels

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay Vous dites « Pourquoi ne pas le mentionner si ça fait partie de son CV ? »
        Mon cv comporte seulement les faits les plus significatifs de ma carrière. J’ai été conseiller en matière de sécurité sismique des barrages et centrales nucléaires et cela concerne mon métier, mais ne figure pas dans mon cv. De toute façon, le google ouvertement gauchiste ne se gène pas pour étaler tout ce qui risque de faire « mal paraître » dans le cv d’un climato-réaliste… C’est ainsi que les tis-clins qui se disent « décrypteurs » à Radio-Canada on caché les compétences en science du climat de certains des signataires de notre déclaration CLINTEL et ont découvert Ô scandale ! qu’un pilote d’avions s’était glissé parmi nous !

        « Pouvez vous me dire en quoi l’université Caltech est si célèbre ?  » Faites comme moi, allez en Californie visiter les campus comme Berkley ou Caltech et googlez…

        Et je vous rappelle que vous n’avez toujours pas répondu à aucune de mes questions sur le RCA que vous affirmez exister et duquel je doute. PROUVEZ svp ce que VOUS affirmez.

      • Paul A. Klimaté dit :

        En logique élémentaire : il faut d’abord prouver un fait, le faire à plusieurs reprises sur des cas indépendants et/ou par des méthodes indépendantes, avant d’en faire un domaine de recherche.

        Sinon, on travaille sur des chimères dans un temple voodoo.
        Comme c’est le cas du Domaine de la recherche sur la RCA.

        “ Follow the Science ” – qu’elle dit.

        J’espère que Rejean nous fera un résumé de son livre (“ The Climate Book: The Facts and the Solutions – by Greta Thunberg “) qu’il est en train de savourer depuis 15 jours.

    • Marcel Metcalfe dit :

      Est-ce que le fait d’avoir travaillé chez BP fait de lui un incompétent? Je ne crois pas.

      • Reynald Du Berger dit :

        Marcel Metcalfe … le professeur Koonin n’a pas « travaillé » chez BP, il a été conseiller scientifique probablement sur la base de sa réputation et ses grandes compétences et connaissances sur le climat. Quand j’ai été professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi, j’ai été aussi conseiller pour des firmes comme Alcan et des sociétés comme Hydro-Québec en matière de sécurité sismique des barrages. Cela ne m’a pas discrédité en tant que sismologue reconnu aussi bien par la communauté des sismologues américains et canadiens.

    • BP, comme les autres grandes pétrolières et grandes entreprises manufacturières, ont toutes un département de l’environnement. Ben oui.
      Pour s’assurer du respect des normes gouvernementales et pour représenter/influencer les gouvernements pour des décisions.

      Pour l’avoir vécu, vous devriez plutôt être inquiet à savoir si le gouvernement à les personnes COMPÉTENTES pour challenger voire juste COMPRENDRE de quoi il est question quand il y a des enjeux à définir pour l’environnement pour une entreprise.

    • Paul A. Klimaté dit :

      Ceci fait partie de la défense “escargot-rentre-dans-sa-carapace” de l’agronome : « Vous semblez dire qu’il apporte de la nouvelle information ? est-ce bien le cas ? Ce serait plutôt depuis 2014 qu’il émet la même opinion. ».

      D’abord, le prof nous signale un livre de parution récente et les informations qu’il contient, quand elles sont factuelles, n’ont pas à être récentes.
      Quand une information est vraie, elles le restera jusqu’au temps d’être prouvée fausse !

      Êtes-vous en mesure de le faire ? Prouver faux les extraits rapportés par le professeur ?

      La cabriole plus tard – « Pour ma part je ne commenterai pas la liste des opinions que vous avez reporté car ça rentrerait dans un débat d’opinion et votre liste ne mentionne que très peu d’éléments factuels », ne vous décharge pas, car justement, Dr Koonin appuie toutes ses déterminations (telles que rapportées par le prof) sur des éléments déterminés scientifiquement, donc factuels.

      Vous le faites à répétition, depuis des années : des faits vus ou parus il y a un temps, quand ils infirment la thèse du RCA, sont pour vous irrecevables. Pourquoi ?
      Les a-t-on discrédités scientifiquement ou se sont-ils étiolés par le cours du temps ?

  2. rtremblay dit :

    https://skepticalscience.com/review-koonin-unsettled.html

    Une courte revue critique de son livre par un de ces anciens étudiants doctorants

    • rtremblay dit :

      Pour me faire une meilleure idée de Koonin et de ces idées j’ai commencé à écouté ce vidéo you tube qui prend la forme d’un débat.

      L’organisateur de ce débat est Soho qui me semble offrir la neutralité et l’impartialité nécessaire à cette réflexion.

      L’opposant débateur à Koonin est le Dr Dressler qui a un CV très intéressant dans le domaine de la recherche sur le RCA. En plus, il expose la problématique de la transition énergétique de façon claire.

      Parfois le langage non verbal en dit beaucoup aussi. Koonin semble nerveux et exprime parfois de la frustration alors que Dressler est posé et calme. Mais tout les deux semblent avoir réfléchies beaucoup à cette question.

      LA question que je poserais à Koonin : comment ça peut nuire aux pays en développement que les pays développés comme les USA baissent leurs consommations de pétrole ? Le simple principe de l’offre et la demande ne devrait permettre aux pays sous développés d’avoir accès aux produits pétroliers à de moindre coûts si les pays développés baissent leurs demandes en installant des énergies renouvelables ?

      Fait intéressant, le Dr Dressler affirme que le solaire et l’éolien sont moins chères que le pétrole et plus facile et rapide à installer que le nucléaire et sans les inconvénients du pétrole (qualité de l’air et santé) et du nucléaire (conflit géopolitique). Il mentionne des taux de production du renouvelable vs pétrolier. C’est une réflexion intéressante.

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay vous dites « L’organisateur de ce débat est Soho qui me semble offrir la neutralité et l’impartialité nécessaire à cette réflexion.

        L’opposant débateur à Koonin est le Dr Dressler qui a un CV très intéressant dans le domaine de la recherche sur le RCA. »

        Sans vous faire de procès d’intention puisque je n’ai pas encore regardé votre vidéo, je me doute que les animateurs auxquels vous conférez une vertu de « neutralité » sont de votre côté et vous qualifiez d’intéressant, tout cv d’intervenant réchauffiste. Des chercheurs comme Guus Berkhout, Richard Lindzen ou Steven Koonin auraient donc des cv moins « intéressants » .

        L’expérience des « renouvelables » a pourtant démontré qu’elles ne sont pas l’alternative aux carburants fossiles. Je voudrais aussi voir les chiffres qui font conclure à ce Dr Dressler que le vent et le solaire sont de meilleurs investissement que le nucléaire ou le charbon si l’on considère le rendement bien sûr. Où voyez vous un conflit géopolitique dans la construction de réacteurs? En passant, avez-vous déjà vu des vidéos illustrant toutes les étapes de la construction d’un parc éolien ? Rasage de la forêt, tonnes de béton et d’acier d’armature, oiseaux tués, faune et humains dérangés, et j’en passe… pour une durée de vie d’une vingtaine d’années… Pour le nucléaire, on pousse maintenant la durée d’un réacteur de 60 vers 100 ans. Et si le Québec maintient son hystérie de voitures électriques avec ses cibles stupides de 2035 et 2050, il devra aller au nucléaire à moins de harnacher TOUTES ses rivières – beau pow wow de premières nations toujours à la caisse pour nous rançonner et hauts cris des éco-condriaques. Bref, un beau climato-bordel en perspective.

      • Paul A. Klimaté dit :

        Bonjour Rejean,

        Je vais regarder votre vidéo et je tenterai d’évaluer les arguments des protagonistes, sur leurs mérites.

        Le professeur Du Berger, qui, contrairement au professeur Andrew Dessler de la Texas A&M University, est aussi ingénieur, sait très bien qu’il faut considérer tous les aspects d’un projet, incluant et surtout l’opération d’équipement, avant de parler du coût.

        En particulier, considérer séparément et en tandem, la puissance disponible, la puissance totale, l’énergie requise, le “quand”, le “uptime”, les contrats, etc..
        La puissance installée, brute ou nette, n’est pas le seul paramètre et il n’est pas le plus important.

        Étudiez attentivement ce cas d’installation d’un parc d’éoliennes en Nouvelle Zélande et vous constaterez les subtilités (et le tordage de bras) que les Al Gore ou professeur Dessler omettent dans leurs évaluations. Mais qui changent complètement la donne.

        “ Dissecting a Wind Project: An Introduction to Bad Economics (and political correctness) – Master Resource “
        https://www.masterresource.org/wind-power-costs/average-joe-wind-project/

        En résumé du résumé :
        – Le projet est imposé par le lobby vert et basé sur des coûts gonflés;
        – Tous les risques sont souscrits par le client avec clauses d’escalade et d’indexation, favorables au fournisseur;
        – Quand le vent ne souffle pas ou ne fournit pas assez pour alimenter suffisamment l’usine – c’est au client de se débrouiller, au prix haut sur le “spot market”;
        – Quand le vent souffle et on turbine – il faut prendre toute électricité produite, que l’on en ait besoin ou pas, sinon la payer au complet;
        – Au client, à prévoir des périodes prolongées sans vent et aménager des solutions de rechange.

        Le tout, dans le contexte de la rectitude politique verte, dont le fournisseur se sert à volonté.

        Bien que Hydro-Québec n’est pas dans la situation de dépendance directe d’un client unique local, il est permis de croire que les contrats avec les parcs d’éoliennes opérés par des multinationales, ne sont pas à notre avantage.

        Le Texas est l’état américain le plus riche en éoliennes.
        Est ce que cela avait un effet pendant la panne générale de plusieurs jours l’hiver dernier (“ The Great Texas Blackout of 2021 “), quand il faisait très froid et le vent soufflait peu ?
        On avait blâmé le climat (la météo exceptionnelle), le manque de résilience d’infrastructures, mais pas le choix de moyens de production d’électricité.

        “ Dr Andrew Dessler is the Director of the Texas Center for Climate Studies. “

      • Jacques dit :

        Les promoteurs d’énergies renouvelables (éolien et solaire) omettent systématiquement de mentionner un fait crucial: l’éolien et le solaire sont des énergies intermittentes qui de ce fait sont sans la moindre valeur commerciale. Les promoteurs de ces énergies prospèrent pour l’unique raison que les États obligent les distributeurs d’électricité à acheter en priorité et au prix fort ces énergies parasites. Plus il y a d’éolien et/ou de solaire, plus le réseau électrique devient instable et susceptible de crasher (tension et fréquence difficiles à stabiliser). Par contre, il faut admettre que le solaire à petite échelle présente une certaine valeur: il peut parfaitement alimenter une résidence (avec des batteries adéquates, quoique coûteuses).

        PS: L’éolien est à l’énergie ce que le vaccin est à la santé: inutile, coûteux et nuisible…

  3. rtremblay dit :

    étudiant au doctorat

    • Paul A. Klimaté dit :

      RE : https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-458766

      Bonjour Rejean,

      Comme il se doit, pour replacer l’importun qui questionne le dogme de RCA, vous êtes allé voir qu’en dit “the Skeptical Science”.

      Mais avez vous lu en détail les arguments scientifiques que Dr Mark Boslough (l’ancien étudiant doctorant du professeur Koonin) aurait opposé aux affirmations de l’auteur ?
      La réponse est non, car il n’y en a aucun.

      Pour discréditer le livre de professeur Koonin, Dr Boslough s’est adonné à un exercice de sémantique.

      – Selon lui, les savants promoteurs du concept de RCA, n’auraient jamais dit que la “Science avait parlé et conclu” (“The Science is settled.”). Pourtant, cet argument est invoqué par Radio-Canada pour justifier leur refus de laisser professeur Du Berger s’exprimer et laisser toute la place aux activistes et propagandistes climatiques. Ceci en arrimage avec la même politique aux USA.
      Le fait que les savants n’aient pas fait la proclamation elle même, est sans importance. C’est l’usage qu’en font les médias et l’effet sur le grand public, qui comptent.
      Par ailleurs, les savants du climat n’interviennent jamais pour dire que le sujet du RCA n’est pas clos et remettre les pendules à l’heure.

      – Ensuite, Dr Boslough disserte sur le terme “climate change denial” (négation de changements climatiques). Là non-plus, aucun argument scientifique.

      – Enfin, sans exemples directs où une telle affirmation aurait été fausse, Dr Boslough reproche à Dr Koonin d’avoir prêté aux savants du climat l’intention d’exagérer le risque et de minimiser les incertitudes dans leurs études portant sur l’évolution du climat. Selon mes propres déterminations, les études adoptent souvent un langage de graduation d’incertitude ambivalent, ensuite les éditeurs et les journalistes transformes les “pourraient” en “vont” et les incertitudes qualifiées en affirmations.
      Encore là, les auteurs d’études aux incertitudes qualifiées, n’interviennent jamais pour corriger l’impression du grand public. Ils ont fait correctement leur travail scientifique et ils ne voient pas l’utilité de prévenir la mauvaise représentation.

      Il y a aussi dans l’argumentaire de Boslough, un reproche au sujet d’un comité mis en place par Koonin pour formuler la position sur les changements climatiques de l’American Physical Society. Il y avait 3 membres pro-RCA et 3 qui doutaient du RCA.
      Selon Dr Boslough, la représentation aurait dû être 97% pro-RCA et 3% non-RCA. Donc aucun dissident au dogme du RCA sur 6.

      Mark Boslough – un activiste qui devrait se consacrer à sa science – l’étude d’impacts d’objets célestes sur le globe terrestre. J’ai bien aimé ses contributions aux documentaires de la série NOVA sur ce sujet.

      DONC EN RÉSUMÉ : En remplissant la commande de ‘Skeptical Science’, Dr Boslough a dûment discrédité (debunked) le livre “Unsettled” de Steven Koonin.

      C’est cela que les zélés, comme vous Rejean, veulent faire croire aux autres, car ils savent que personne n’ira regarder de près et donc le doute recherché persistera.

      Vous dites : « Une courte revue critique .. ».
      Je réponds : SANS OBJET !

  4. Marcel Metcalfe dit :

    Vite, une copie à Trudeau et Legault, dans le cas de Legault, il ne voudra sûrement pas le lire après avoir lu Bill Gates et son affirmation qu’il désire laisser dans l’histoire son empreinte comme le plus vert dirigeant de l’Amérique, mais il ne faut pas perdre espoir.

  5. Normand Drapeau dit :

    J’ai bien apprécié lire ce livre qui met en lumière l’absurdité de l’omerta actuel concernant le climat, mais, les faits et la vérité sont têtus.

  6. Paul E. Kolo dit :

    Voici un complément à la lecture du livre :

    “ 2021 Annual GWPF Lecture | Steven E Koonin | Unsettled “

    Le commentaire d’un spectateur de la prestation du Dr Koonin :
    « Excellent presentation. The issue is of course how to make people think more for thenselves so in essense phsychological. How to combat groupthink? Very hard to do when the climate panic actors (and some are real ones)grab the headlines. They refuse to have anything to do with ‘the other side’ because they are trained in black and white, good and bad and they believe they are with the good. So, a book will persuade a lot of people already skeptical but how can you shift the thinking in the likes of Leonardo di Caprio? That is in my opinion the key. And how to persuade a biased politician when he/she is wrapped up in a whole construct with power, influence and money? And persuade we must as presenting the mere facts will likely not do it. They need a REASON. They wont shift as they are all in the same boat together with mainstream and social media. I wouldnt start with politicians as they mostly are weather vanes reacting to the prefailing winds. There are large groups of ordinary people protesting and that will continue. The stronger that gets the more difficult it will be for journalists to ignore or waylay it. So, imo it will come from the bottom up. COPs will come and go. The best thing anyone can do is to try and halt or reverse local climate legislation. The climate activists have managed to put in supra national laws to get their way and we see countries falling under pressure, especially in the EU. ».

    En effet, l’important est, comment amener les gens à abandonner le “groupthink” sur la supposée “Urgence climatique”, imposé par les médias.
    La prise de position par des savants éminents est très importante.
    Quand ils le font, les préfets de discipline à la Rectitude politique, sans qualifications en sciences, tentent de remettre en question la crédibilité scientifique du savant.
    Ça prend du courage pour s’exposer à la lapidation.

    La réaction viscérale de notre sachant expert en Climatologie et ses références vont dans ce sens.

  7. Real Roch dit :

    Merci

  8. François Riverin dit :

    M. Koonin est également un très bon débatteur https://www.steamboatinstitute.org/the-campus-liberty-tour/. Je l’ai vu pour la première fois en 2013 alors qu’il présidait pour l’American Physical Association l’un des rares débats sur le climat entre des scientifiques sceptiques et des gardiens du dogme du GIEC. C’était clair à la fin du débat que M. Koonin s’était rendu compte des nombreuses déficiences du dogme climatique, notamment le ‘tuning’ utilisé par le modèles et la période de pause du réchauffement. Je n’ai pas retrouvé la transcription du débat du site de l’APS, probablement enlevé volontairement.

  9. Cyborg Ethnocentrique dit :

    Vous faites bien d’être critique par rapport à certains aspects de cet ouvrage même s’il est dans votre courant de pensée, les points que vous citez me semblent bien être des coups d’épée dans l’eau, à moins qu’ils soient mieux étayés dans le livre, si vous l’exigez, je peux les analyser en profondeur un par un et point par point, mais ça va me prendre beaucoup de temps avant de vous répondre…

    Ah oui, c’est vrai, j’ai déjà été une femme, mais je ne suis pas opéré, donc j’ai encore une noune, mais ça va être réglé d’ici quelques jours, ceci est rédigé sur ma présentation Facebook Rencontre… Que suis-je???

    Moi, plus un petit boute, vous souhaite une bonne soirée…

  10. Reynald Du Berger dit :

    François Riverin, Merci pour la référence. Plusieurs physiciens membres de cette American Physical Association ont quitté l’association suite à sa prise de position officielle sur le changement climatique. L’American Geophysical Union dont j’ai été membre de 1971 jusqu’en 2000, – ça me coûtait un bras en périodiques- a aussi publié un manifeste affirmant que le réchauffement climatique anthropique était certain à 95 % ! Une honte pour une société savante quand on sait qu’il n’est toujours pas prouvé que l’activité humaine ait une influence significative sur le changement climatique.

  11. Paul dit :

    Même les scientifiques qui alimentent l’alarmisme climatique (dont Mr. Gavin Schmidt, directeur du Goddard Institute for Space Studies de la NASA) reconnaissent officiellement que les modèles informatiques donnent des résultats incorrects (Trop de réchauffement).

    “ Climate simulations: recognize the ‘hot model’ problem (nature.com) “
    https://www.nature.com/articles/d41586-022-01192-2

    Une admission pour laquelle les auteurs de l’article doivent être remerciés :
    « We are climate modellers and analysts who develop, distribute and use these projections. We know scientists must treat them with great care. Users beware: a subset of the newest generation of models are ‘too hot’ and project climate warming in response to carbon dioxide emissions that might be larger than that supported by other evidence. ».

    Peu importe la mise en garde, le train du GIEC est lancé et continue son chemin sur les rails mal disposés par les dits modèles erronés.

    • Paul Tropsetrop dit :

      Professeur,

      Dans l’éventualité improbable d’un débat public avec monsieur Alain Bourque d’Ouranos, vous pourriez lui demander si son échoppe était au courant de la mise en garde (« .. Users beware: a subset of the newest generation of models are ‘too hot’ ..») servie par le Vatican climatique.

      Car les 450 hautement qualifiés collaborateurs d’Ouranos ne font rien d’autre que « pitonner » en utilisant les modèles informatiques (produits ailleurs) aux résultats prévisibles alarmants.

      «
      SOURCES DE DONNÉES ET MÉTHODOLOGIE

      Les résultats du site web sont calculés à partir d’un ensemble de simulations climatiques sélectionnées pour couvrir l’enveloppe des changements futurs plausibles et post-traitées pour raffiner l’échelle spatiale et corriger les biais, ce qui est utile à l’adaptation.
      »

      (Re : Portraits climatiques | Ouranos – https://www.ouranos.ca/fr/portraits-climatiques)

      Il faudrait voir le post-traitement – le ‘pitonneux’ pourrait ajuster les résultats à la baisse, comme à la hausse.

      Un chaman est-il utile à sa tribu quand il dit que tout va bien ?

      Le “consortium” survit grâce aux subventions directes récurrentes (5 millions $ reçus du gouvernement québécois cette année), des contrats par des organismes publics, municipalités, etc.. Très peu, ou pas, d’argent qui ne sort pas de la poche du contribuable.

  12. François Barret dit :

    Merci pour cette référence, je suis tellement en accord, l’incroyable information écho alarmiste du GIEC est tellement nuisible à l’humanité !

  13. lucbmenard dit :

    À ceux qui ne liront pas le livre,

    SVP, prenez quelques minutes (6-7 min.) de votre temps pour prendre connaissance de l’avis de l’auteur : Ce que la science du climat sait – et ne sait pas, les réponses du Professeur Steven E. Koonin au journaliste de the Journal Editorial Report du WSJ (Wall Street Journal).

    Il répond aux principales questions de l’actualité à l’effet que la science du climat est
    beaucoup plus compliquée qu’un simple consensus.

    https://www.wsj.com/articles/facebooks-fact-checks-suppress-debate-11621194172

    Les réponses de l’auteur aux diverses critiques du livres sont aussi intéressantes :

    the blog “Debunking Denial,” on Medium, and at the Wall Street Journal (ci-haut)

    https://steven-koonin.medium.com/responding-to-vigdor-and-londergans-critique-of-unsettled-bc9ecf395bd5

    Si vous deviez faire un p’tit détour par Twitter, ici :

    https://t.co/rkoJGtB6IL

    n.b. personnellement, j’aurais choisi, dans la version anglaise, le titre : Settled ?
    (parce que tout le monde sait que la science n’est jamais réglé). C’est d’ailleurs
    l’une des critiques  »mineure » du livre.
    Ce site explique pourquoi, ici : http://scienceisneversettled.com/
    L’hypothèse des causes du réchauffement global, ici (les gaz à effet de serre ou la réduction de la couche d’ozone ?) : https://whyclimatechanges.com/

    réf. 1: https://debunkingdenial.com/debunked-a-review-of-steven-koonins-book-unsettled/

    réf. 2 : https://medium.com/the-book-cafe/is-climate-change-unsettled-a-book-review-1c5b9d8d7fe6

    • Paul A. Klimaté dit :

      Bonjour M. Ménard,

      Seulement ces deux candidats, sont-ils possibles – « L’hypothèse des causes du réchauffement global, ici (les gaz à effet de serre ou la réduction de la couche d’ozone ?) » ?

      Les deux hypothèses qui engagent, à degrés divers, la responsabilité de l’homme moderne.

      • lucbmenard dit :

        Pour être précis : l’hypothèse actuelle des GES n’explique rien. Le forçage radiatif, l’élément central d’explication du réchauffement, est remis en question. La conduction (eau) et la photodissociation (O3), les éléments centraux de la théorie de la réduction de la couche d’ozone du Dr Peter L. Ward, sont les mécanismes permettant d’expliquer le réchauffement.

      • Paul A. Klimaté dit :

        D’accord, le forçage radiatif par l’effet de serre sur Terre autour de 300 °K (pas dans une éprouvette au laboratoire) manque de “oomph”, sans ou avec la contribution humaine. Pas assez de “horsepower”.

        La conduction (eau), je présume veut dire la convection après la conduction au contact initial à la surface du globe, combinée au changement de phase des molécules d’eau. Là aussi d’accord.

        L’effet comparatif entre le forçage radiatif et la convection (“humide” ou sèche), naturelle ou forcée, est calculable.

        Quelle serait la proportion d’effet potentiel sur le climat de la convection, de la surface (sol ou eau), jusqu’aux couches de l’atmosphère où se produit l’inversion du mouvement ascendant (après, la chaleur continue son cheminement sous la forme de rayonnement), par rapport à la « photodissociation (O3) » dans la stratosphère ?

        Merci pour les références.

  14. lucbmenard dit :

    Très succinctement, ici, un résumé, faute de temps…

    Mécanismes de variation naturelle des climats

    La conduction/convection exactement. Les surfaces d’évaporation terrestres étant immensément grandes. Particulièrement les océans, qui occupent 70% du total.
    Les masses océaniques contiennent également un volume considérable d’eau qui permet à la chaleur, ou d’être emmagasinée (temporisée) ou d’être libérée dans l’atmosphère (via les nuages).
    Il existe plusieurs mécanismes, dans ce cas : on a qu’à penser aux phénomènes
    naturels de variation climatique, ENSO, dans le Pacifique, pour oscillation australe
    El Niño (lié au déplacement des centres de pression); un modèle climatique récurrent impliquant des changements dans la température des eaux dans le Centre et l’Est de l’océan Pacifique tropical. Et, NAO, dans l’Atlantique; un phénomène également
    relié aux déplacement (oscillation) des centres pressions normalement assez stables au-dessus de Açores (H) et de l’Islande (L).

    Courants marins

    Les océans jouent un rôle essentiel dans la régulation du climat de notre planète.
    Ils sont considérés comme un réservoir et un redistributeur de chaleur via quelques mécanismes dont celui détaillé ci-haut, mais aussi via les courants marins.
    En effet, une partie du rayonnement solaire emmagasiné dans les océans à partir
    de l’énergie absorbée des rayons (UVB) qui descendre jusqu’à quelques dizaines de mètres.
    Les courants marins transportent l’eau horizontalement; l’explication est liée à l’effet combiné du vent, de la force de Coriolis, et de la différence de température, densité
    et salinité; aussi, aux contours des continents, les reliefs en profondeur et l’interaction entre courants. Le courant marin est caractérisé par sa direction, sa vitesse, son débit et température. À l’échelle planétaire, les courants marins de surface et profonds sont à l’origine du brassage cyclique des eaux qui convoie la chaleur à l’échelle de chaque hémisphère du globe. Influençant fortement la température des régions visitées, et l’humidité, les courants ont un impact déterminant sur les climats terrestres majeurs.
    Du point de vue météorologique, la chaleur de l’eau est expulsée par les ouragans et
    autres phénomènes associés aux basses et hautes pressions.

    L’atmosphère

    Le contact d’air à l’interface eau-air ou sol-air permet les transferts de chaleur vers les plus hautes sphères de l’atmosphère (pensez aux centres de pression à l’équateur, les cellules de convection zonales, soient celles de Hadley (équateur-tropiques), de Ferrel (latitudes moyennes) et celles polaires (arctique-pôles).
    Ainsi, des masses d’air distinctes se forment, plus ou moins réchauffées ou humidifiées au contact des différentes surfaces d’évaporation (eau des océans) ou des terres émergées des continents (sols et végétation).
    La formation des nuages inclus une phase d’évaporation de l’eau; eau qui provient
    de la surface terrestre, soit des océans, de la végétation ou des sols (incluant
    réservoirs naturels dans leur ensemble); aussi, une phase de condensation; cela
    rappellent les fonctions implicites de la molécule d’eau, soit les possibilités d’absorption ou de libération de chaleur de l’eau.

    Les continents

    Les forêts qui recouvrent un fort pourcentage des sols forestiers sur les continents jouent aussi un rôle déterminant via le phénomène d’évapo-transpiration, l’arbre
    agissant comme une pompe de réaliser la photosynthèse par son feuillage;
    ce mode d’élimination de chaleur permet de stabiliser l’écosystème et ultimement
    l’ensemble de la biosphère.

    Radiations

    L’énergie thermique contenue dans les nuages est libérée sous forme de radiation IR
    Ce rayonnement thermique (IR) est un rayonnement électromagnétique généré par l’agitation thermique de particules, dans ce cas un gaz (sous forme de vapeur H2O).

    IR (photons) en altitude. Divers mécanismes physiques sont impliqués
    dans leur formation; l’élévation verticale des nuages s’explique en partie par
    la gravité et l’attraction terrestre et par détente adiabatique (sèche ou humide)
    reliée au gradient thermique qui varie en altitude.

    On peut aussi parler de couverture chauffante de la Terre, par mécanisme de formation/destruction d’ozone; mécanisme responsable du seul mécanisme
    autorisé à porter le nom D’EFFET DE SERRE. L’ozone se forme/déforme au
    gré du cycle de Chapman, par photodissociation des molécules; phénomène
    d’absorption des radiations solaires (photons UVB, fréquence correspondantes/
    émission ou libération de grande quantité de chaleur (photons aux fréquences correspondantes.
    L’ozonosphère se situe autour de 20 à 40 km d’altitude. La température y est
    observée décroissance au fur et à mesure que la densité du gaz diminue. Ainsi,
    la température passe au niveau du sol, en moyenne à 15C, de 15C à -56C pour
    remonter dans la haute stratosphère jusqu’autour de 0C (un bond de près de
    60C qui ne peut s’expliquer autrement que par les phénomènes physiques)*

    * je recommande ici la consultation des travaux de J. Marie Mauranne

    • Paul A. Klimaté dit :

      Merci monsieur Ménard

      Votre résumé exhaustif omet un article important : le volcanisme.

      Pas en tant que destructeur de la couche d’ozone, ou contributeur de CO2, ou producteur d’aérosols réfléchissants qui modifient l’albédo de notre atmosphère, mais en tant que la voie de transfert de la chaleur interne du globe terrestre vers sa surface.
      Dans sa présentation “ Volcanic Eruptions, a Driver of Natural Climate Variability – ignored by IPCC “ le professeur Wyss Yim met en évidence ce mécanisme.

      Pendant au moins une période géologique, lors de grandes coulées de lave, le climat en avait été grandement affecté. Le professeur Du Berger serait sûrement en mesure de nous en apprendre plus sur ce sujet.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul A. Klimaté…. « Le professeur Du Berger serait sûrement en mesure de nous en apprendre plus sur ce sujet. »

        J’en parlerai dans une prochaine chronique radiophonique.

      • lucbmenard dit :

        Une liste d’épicerie semie exhaustive
        (j’avais oublié mon papier à maison…)

        Pour moi, ça allait de pair. On oublie trop souvent, parfois, ce qui est évident…

        Prenez la santé, par exemple…

      • Paul Probonobo, Esq. dit :

        Professeur,

        Si votre prestation était enregistrée, je suis sûr que mon client, monsieur Tremblay, apprécierait écouter votre prestation.
        En effet, le sujet de réchauffement climatique direct par volcanisme est méconnu et mon client est persuadé, car ses sources le prétendent, qu’il n’y a rien là.
        Son jumeau monozygote le prétendait aussi, quand il m’avait jadis envoyé une étude bâclée qui faisait autorité en la matière.

        Merci d’avance,

        Me Paul Probonobo, Esq.
        Conseil en litiges durables et circulaires

  15. lucbmenard dit :

    C’est parti un peu vite… outre l’ozone, les nuages jouent le second rôle plus important d’effet de serre de la Terre…

    En plus des précipitations, les nuages influencent le rayonnement solaire et infrarouge thermique, celui que la Terre. Les nuages absorbent peu le rayonnement solaire; ils le diffusent et de manière très efficace à toutes les longueurs d’onde; c’est pourquoi ils sont blancs. Ils réfléchissent ainsi vers l’espace une partie pouvant être importante du rayonnement solaire : leur réflectivité est variable, mais souvent élevée; elle peut atteindre celle de la neige fraîche (environ 80%).

    L’influence des nuages sur le rayonnement infrarouge est importante. On l’observe les nuits plus froides qui sont plus claires, cela est dû au fait que la surface terrestre qui n’est plus chauffée par le soleil perd de la chaleur par émission de rayonnement infrarouge thermique. Lorsque des nuages sont présents, ils font écran à cette émission et isolent donc la surface qui perd moins de chaleur. Les nuages ont donc un effet de serre qui peut être très important. En augmentant l’albédo de la planète, ils diminuent l’énergie solaire absorbée et ils ont tendance à la refroidir mais, par leur effet de serre peuvent la réchauffer également. Le fait de compenser entre deux effets de grande amplitude, soit réchauffer et refroidir est un paradoxe qui sert bien la Terre.

    L’air, mélange gazeux contenu dans la troposphère, est également un isolant efficace permettant à la Terre de conserver en partie la chaleur reçue du soleil.

  16. lucbmenard dit :

    Songe d’une nuit… d’hiver (rien à voir avec l’obsession à décarboner)

    Donc, en conclusion (j’espère), à titre de références demandées, voici quelques autres sources de chaleur très importantes; il y en a tellement, pas besoin du CO2 pour se réchauffer, bien que celles provenant de la Terre elle-même, venues des profondeurs, ou des volcans eux-mêmes, contiennent passablement de chaleur, pourquoi n’y ai-je pas pensé… il en était question dans un article récent sur le blog)

    Enfin…

    Encore, pour compléter, celles provenant du fond des océans, les sources hydro-thermales, à plus de 500m de profondeurs, dans des fosses abyssales,
    qu’on appelle ainsi à cause des évents de ces sources hydrothermales.
    Celles des volcans sous-marins, immergés aux tréfonds des océans
    et des mers (voir ou revoir la conférence : Volcanic Eruptions, a Driver of Natural Climate Variability – ignored by IPCC – Professor Wyss Yim ici : https://www.youtube.com/watch?v=OlTlMXR_tSw)

    Et, finalement, celles de ceux terrestres, dont parle le Dr Peter L. Ward* ici dans une conférence TED : https://youtu.be/fAnacf4eboQ
    (et de nombreux autres) , dans son livre, et sur son site, ici :

    En sus, parce que c’est vendredi, des idées nouvelles et des prédictions positives en rapport avec le futur et l’évolution des climats de la planète : ici,

    https://whyclimatechanges.com/predictions/

    “What gets us into trouble is not what we don’t know.
    It’s what we know for sure that just ain’t so.”
    -Mark Twain

    réf. https://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Langdon_Ward

    • lucbmenard dit :

      L’escargot et le kéfir,

      Nouvelle fable de La Fontaine? Le lièvre et la tortue 2.0 ? Le lièvre étant personnifié par le
      vaccin, car il agit rapidement, plus vite
      à déclencher la réponse du système immunitaire alors qu’un l’escargot… c’est lent?

      La carapace

      L’escargot? Même remède cachotier que celui
      proposé à votre Chantre, M. Tremblay, pour
      l’autre maladie, celle environnementale, imaginaire? Qu’en est-il de ses nutriments?
      Permet-il de développer et d’adopter de saines habitudes de vie dont la bicyclette?
      Permet-il d’augmenter la performance, l’endurance? Ou bien, est-il bien meilleur dans
      les dîners mondains ou élégants, en remplacement des spaghats servis sans bons vins?

      Le collagène

      Pourquoi pas le balai en marshmallow pour traiter la perte de collagène? Enrober de chocolat noir évidemment. Par ordre logique, suivront : le Jello lime et le bois de velours, pour augmenter
      l’effet de cerf dans le corps et travailler au niveau
      des cartilages essentiellement.
      Gel à cons…ons, ons …tu m’fais du bien… hein hein!

      -Làlà

      • Doc Paul P. Sykotik dit :

        Une autre commande d’épicerie pour votre Pyramide de Maslow personnelle ?

        Poétiquement dit : À mi-chemin, entre les pleines lunes, Lucas est !

      • lucbmenard dit :

        Ma muse, Pennelope, et notre service public d’information, un passage
        obligé, nous offre ce matin une excellente idée de manière à faire fuir les chevreux encombrant du Parc à Michel; aussi les ennemis jurés du cultivateur et ses cultures; non pas les plus belles ballades de Norman à la voix chevrotante, ou celle envoûtante de Tire le Coyote, mais plutôt son urine (celle du coyote) et celle du loup.

        Que pensez-vous de cette suggestion?
        Une invitation intéressante de la part
        d’une nouvelle amie?

        -l’herboriste en herbe

      • lucbmenard dit :

        Doc Paul ET,

        Le pyramidon de Vlad (rien à voir avec Volo), est-ce l’ÉTAGE en question, celui
        à ajouter à la Grande pyramide, celle de Marshmallow?

        -Anonymus

      • Doc Paul P. Sykotik dit :

        Monsieur Luc,

        Vous êtes l’auditeur 2/2 de votre « muse, Pennelope ».
        Je ne suis pas le 1/2.

        Soyez alors précis. Selon votre méthode.

        Parlez-vous de votre urine en vous prenant pour un coyote ?
        Je ne sais pas quoi vous dire, sinon – consultez.

        Si vous craignez des appels inopportuns de la nature, il existe des solutions civilisées :

        Sinon, vous connaissez la position du chasseur furtif :
        Visible sur demande expresse seulement.

  17. lucbmenard dit :

    Principaux facteurs de réchauffement par ordre d’importance (tirée de la présentation du Professeur Wyss Yim)

    1er les cycles astronomiques, p. ex., les cycles glaciaires/interglaciaires, le rayonnement solaire, les moussons; les saisons et les cycles diurnes/nocturnes;
    2ième Chaleur géothermique, climatologie des plaques; la façon dont les forces géologiques affectent l’hydrosphère et l’atmosphère, y compris les éruptions volcaniques terrestres et sous-marines; leurs changements de circulation associés et les gaz libérés, y compris la vapeur d’eau, le SO2 et le CO2
    3ième les changements d’origine humaine, y compris la production de chaleur, les changements du cycle de l’eau et les gaz à effet de serre

    Je ne l’ai pas noté précédemment, mais 80% de la population mondiale vit dans l’hémisphère Nord. Les industries qui polluent (moins qu’avant, quand même…) sont localisées dans les grandes agglomérations et concentrations urbaines, pour le travail. Les gens se déplacent en auto ou autrement pour travailler. La stagnation des gaz plus polluants au niveau du sol permet la formation du ‘’mauvais’’ ozone, un gaz odorant dont la molécule est composée de trois atomes d’oxygène, et aussi de former le ‘’smog’’ à partir d’autres gaz (NOx & COv, notamment). Le fait qu’il entre dans l’atmosphère plus de rayonnement UVB, depuis l’amincissement local, régional et mondial de la couche d’ozone, a créé et crée une part significative du réchauffement au niveau du sol. Le fait aussi qu’il y ait cette énergie dans le système (UVB) permet la photodissociation des molécules d’O2 et d’O3; en conséquence, il y a la libération de plus de chaleur dans les grandes villes très actives et très peuplées.
    La molécule de CO2 ne peut absorber et réémettre (libérer) des photons d’une telle énergie, car elle ne reçoit que l’énergie retournée par la Terre. Une énergie thermique de puissante moindre sous forme de rayonnement IR. Le forçage, s’il en est, est faible, à comparer (en fait, 48 fois inférieur pour les UVB). On parle de collision, d’excitation thermale et vibrationnelle dans le cas du CO2. Il s’agit d’énergie de fréquence moindre ou l’énergie non additive n’a que peu ou pas de conséquence significative sinon aucune sur l’ensemble du mélange gazeux puisque facilement dissipée au sein de cet environnement. On peut se poser la question : comment l’énergie dissipée dans cet environnement respecte la loi de la conservation ? La réponse se trouve ici, pas besoin de relecture de la part des pairs, tout est ‘’à peu près’’ *là : Le CO2 réchauffe-t-il l’atmosphère ? – Changement Climatique (skyfall.fr)
    https://www.skyfall.fr/2010/08/09/le-co2-rechauffe-latmosphere-une-opinion-contraire/

    Note : Les rayons UV peuvent être divisés en trois types en fonction de leurs fréquences. Tous les rayons UV sont nocifs pour la peau. Les ultraviolets A (UVA – entre 315nm et 400nm) et les ultraviolets B (UVB – entre 280nm et 315nm) sont deux types de rayonnements capables d’endommager la peau.

    * Il a deux interfaces – le vide d’un côté et la surface de la Terre de l’autre côté. Donc, les résultats ne sont valides qui pour le contexte décrit dans l’expérience. Autrement dit, comme si le système était un système complètement fermé, ce qui n’est évidemment pas le cas.

  18. lucbmenard dit :

    Spécial Croc (en spécial) : vendredi fou (ou fiou… j’ai rien dépensé)

    Retour sur la visite aux pyramides et dépenses pharaoniques de nos élus
    (leur voyage en Égypte, supposément pour l’environnement…)

    -Ici on vend des Pères Noël gonflables, mais mou (c’t’à cause de l’inflation,
    pis d’autre chose…les enfants doivent désormais s’assoir en face du Père Noël
    et non dessus les cuisses du bonhomme). J’sais, est un peu grisvoise…

    -Coudonc, la bourse du carbone, cé-tu un style de vente pyramidale ?

    -Notre ministre d’Environnement (Canada) organise un pyramidon pour payer une
    partie de la facture de son voyage (seulement la chambre à 6000 piastres).
    Le reste, c’est Justin qui s’en occupe avec sa taxe sur l’essence (y’a rien
    d’drôle là-dans…)

    -Le ministre Duclos, en manque de pilules, va-t-il prendre une chance d’acheter
    le pyramidon, un analgésique, et ancien médicament autrefois utilisé.

    -Ancien médicament, ça veux-tu dire qu’y’é passé date ?

    -Le Go est donné pour l’arrivée du prochain Cheikh au Québec. Mais on pourra l’investir seulement aux prochaines élections (sinon le dépenser comme on veut…
    vive la démocratie).

    -Le prix des maisons pour aînés ayant plus que doublé, l’opposition propose de
    cesser ce genre de projet, surtout le style puits sans fond (chercher pas la farce
    est au É.-U. tout le week-end)

    -Attention âmes sensibles (la puissance de l’état vs celle de la tradition et du commerce) : la grâce présidentielle de la dinde, une tradition à Thanksgiving.
    Veux-tu rire de moé, y’en tue des millions chaque année (46 M en 2022), cé
    pas une farce…

    -On s’en fais-tu une p’tite dernière ou pas François? En parlant de la construction
    des maisons pour gens âgés; le nouvel aménagement style pyramidion étant
    à l’honneur (j’aime ça… pis y’a juste icitte au Québec qu’y’en font des d’mêmes… $$$)

    -Ben & Ben, fans du Comic-Con

    • Doc Paul P. Sykotik dit :

      M. Luc,

      Ça revient souvent dans vos délires.

      C’est quoi au juste ce “Croc” ?

      Il y avait bien un magazine Croc jadis, mais c’est trop loin et je ne l’avais jamais lu.

      Prétendez-vous d’être un justicier aux crocs acérés ?

      Vous n’avez rien du Croc-Blanc de Jack London, un de livres préférés de mon enfance.

      Pour prescrire les bons calmants, il me faut creuser la folie de mes patients.

      • lucbmenard dit :

        Paul ? et son mauvais « stock »,
        le fentanyl,

        Vendredi fou, oui. La revue CROC existe
        encore. Je ne sais pas pour la régularité
        des publications, mais occasionnelles.
        J’ai acheté cette revue humoristique il y a pas longtemps.
        Avec tout ce qui circule de saletées
        de drogue sur le marché, je me méfie des transactions avec des inconnus.
        Je préfère encore les fortes doses de bon
        « stock » du vrai de vrai Doc de 3R.
        Merci,

      • lucbmenard dit :

        Spécial CROC (supplément): Opération spéciale au Québec

        …pas délire, rire tout court. Une religion pour moi. Alors, selon les termes de
        mon mentor, pour être précis, il serait
        question d’idées investies. Un comportement tout à fait normal dans
        les circonstances permettant de faire
        écran, notamment au manque et besoin
        d’humour généralisé dans la société.
        Aussi, pour se délivrer un peu l’esprit de la pollution ambiante, se libérer
        mentalement du forçage répétitif
        et d’idées se voulant obsédantes (délirantes) à savoir, les besoins de plusieurs perçus comme étant absolus, soit de décarboner, contrôler la thermostat
        de la planète, le maintenir à 16,5C,
        pas même un p’tit degré ou un demi
        de plus…pas chaude la Terre on la veut
        (dans la maison, c’est 21C actuellement,
        même la nuit on ne va jamais sous 18C);
        ni même plus de changement climatique on veut; triste tout ça.
        Voilà de très bonnes RAISONS d’insuffler
        de la joie et du rire dans l’atmosphère
        terrestre pour pouvoir respirer un peu,
        voire mieux respirer.
        Et parfois aussi, un peu de sérieux, pas
        trop, juste assez pour avancer.

        -Tristan direct (en direct de la mer des sarcasmes)

      • Doc Paul P. Sykotik dit :

        Alors, cher ami et patient Luc : C’est clair, vous êtes un jovialiste.

        Merci de l’avoir précisé.

        Nous avançons vers la guérison ou l’acceptation et adaptation.

        À pas minuscules, néanmoins importants.

        Est-ce vous, à l’autre bout de la ligne de l’autre mentor dans votre vie (en sus du Bon Prof) ?
        “ ANDRÉ MOREAU AUX PRISES AVEC LA RÉALITÉ SCHIZOPHRÉNIQUE. “

        Jovialement,
        Doc Paul

        NOTE :
        Certains de vos fans, pourraient ignorer l’oeuvre du grand gourou de Jovialisme, à son apogée :
        “André Moreau – Principes de Sagesse et de folie “

        (Sous-Note : Ce petit extrait pourrait révéler la raison de votre fascination devant l’Immense Bienveillant. Le même brio & la même érudition tout azimut.)

      • lucbmenard dit :

        Paul ?

        Je vous ordonne de revenir immédiatement à la raison (vous êtes plate
        en maudit avec vos répétitions… patient, et autre blasphème concernant
        la santé mentale). Le samedi fou, etc., c’est TERMINÉ.

        La récréation aussi

        …ça revient souvent chez-vous de vous prendre pour un vrai Doc? De vouloir soigner les gens, vous le voulez vraiment? Quand avez-vous fait le serment d’Hyppocrate ? Vous supposez les gens de pauvres imbéciles sans défense,
        est-ce que vous voulez leur offrir votre aide en tant qu’avocat? Spécialité,
        penseur critique (ou penseur tout court) ? Humaniste ? Conférencier dans
        des souper élégant de spaghetti ou de club d’âge d’or ? Paul ?

        Comment peut-on savoir si quelque chose est vrai dans tout ça?
        Comment savoir qui vous êtes ?

        Revenez à l’essentiel : souvenez-vous qui vous êtes, et racontez nous
        la vrai personne que vous êtes.

        J’ai rien en pharmacie pour le moment (en rupture de  »stock »).
        Faudra avoir recours à la mafia des Big Pharma pour des produit
        contrefait. Demandez aussi l’aide de Jacques, il connaît peut-être
        des noms.

        -Tourlou

        n.b. si vous avez une minute, fouillez donc vos dossiers et revenez-nous
        avec une copie de vos diplômes.

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Quand il met le poing sur la table : « Je vous ordonne de … ».
        Le Grand Vizir abandonne toute prétention à l’exercice anonyme de sa fonction.
        CQFD !

        Le diplôme acheté au Cercle des Fermières, fera-t-il votre affaire ?

        Un GBS bien fait ne requiert pas de diplôme pour bien fonctionner.

      • Doc Paul P. Sykotik dit :

        Perturbé le patient est : « Quand avez-vous fait le serment d’Hyppocrate ? ».
        Il constate la justesse de la démarche du thérapeute et sa convergence. Lente (car responsable), mais sûre.
        La question devrait-être “si” et “ou”, pas “quand”.

        Je précise :
        Mon sermon d’Hippocrate soutenu devant le grand Hyppocrate, n’a d’égal que mon serment d’Hypocrite.

        Ne craignez rien Luc. Vous êtes entre de bonnes mains. Vous le constaterez au terme du traitement.
        Jacques, ou Rejean ne pourront alors plus prétendre d’être perdus quand vous les inonderez de votre Science. Ils seront éblouis, peut-être.

    • lucbmenard dit :

      RECTIFICATION

      https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-460338

      Exercice d’auto-critique, en rétroaction : ne s’attaque pas qui veut aux traditions de Noël, moi-même en l’occurrence (car on ne rigole pas avec les traditions, et surtout pas celle de Noël du Père Noël). J’ai vraiment envie de pouvoir donner et recevoir tous mes cadeaux cette année…

      Donc, veuillez excuser cette horreur. Les Pères Noël, cette année encore, devront
      recevoir les enfants qui désirent le voir de près, pour exprimer leur (s) souhait (s)
      de recevoir des cadeaux, s’assoir sur une chaise placée en face d’eux plutôt que
      directement sur leurs genoux, comme c’est la coutume.
      L’organisme responsable de faire l’engagement des Pères Noël au Québec a formulé cette politique dans le cadre de la recrudescence actuelle des cas de COVID. C’est que la plupart des gens qui jouent ce rôle ou occupe cette fonction très importante de Père Noël durant la période des Fêtes sont du monde généralement assez âgé et plus à risque et vulnérable de la contracter, transmettre ou d’en tomber malade.
      J’ai malencontreusement mélangé deux problèmes non reliés, une mauvaise corrélation, si vous voulez, soit celui mentionné ci-haut avec la problématique de
      pédophilie que l’on retrouve malheureusement dans le réseau et la société en générale.

      On ne devrait quand même pas tout changer, transformer ou annuler nos belles traditions de Noël parce que quelques individus se sont immiscés dans le réseau
      et ont réussi à provoquer certains doutes ou causer du tort. Il est certainement possible de trouver d’autres solutions afin de mieux protéger les enfants et la société. Je pensais que garder cette distanciation était une bonne solution à
      l’avenir, mais pas pour la raison évoquée dans l’histoire drôle (sic).

      Je voulais simplement revenir un peu sur ce sujet d’actualité. Je suis désolé
      encore pour ceux que j’ai pu choqué.

      Bonne journée,

  19. lucbmenard dit :

    https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-460322

    Si vous étiez seulement le quart ou le tiers à l’écoute, ce serait déjà tout à votre honneur, et cela démontrait un peu d’ouverture de votre part.
    Je m’intéresse autant aux gens qui ne pensent pas comme moi, a priori, que l’inverse.
    J’apprécie écouter ou lire les arguments de ceux qui pensent différemment, ce qui contredit les a priori, lieux communs; en d’autres termes, ce que l’on pense la plupart du temp en somme. Je découvre parfois, même souvent, une ou des idées intéressantes auxquelles je n’avais pas pensé; elles peuvent me laisser songeur, me permettre de faire évoluer ma propre démarche émotionnelle et mon raisonnement, et, parfois, me faire changer carrément d’idée. L’important est de vivre une vie riche en émotion et des idées et actives à souhait.
    Cela ne signifie pas devoir passer en tout (de tout son être) ou en rien d’un
    côté à l’autre du spectre de politique, soit de la gauche à la droite ou vice et versa. De toute façon, mon être intérieur est comme le mot le dit : inter et rieur. Il est vigilant et disponible la plupart du temps (ou frais et dispos). Il est un observateur neutre (du moins, j’essaie de le demeurer le plus souvent, en toute circonstance);
    ce qui se résume à être PARFAITEMENT CONSCIENT, la formule cucul du ICI, MAINTENANT). Je pense être généralement assez équilibré ou en santé physique et mentale si vous désirez.

    Non, je pensais seulement que vous seriez d’accord à discuter d’une solution mitoyenne (malgré que je continue de penser que la meilleure solution est l’abattage…). L’important, le but, étant de maintenir la discussion engagée
    dans un processus de négociation (ou vrai exercice de diplomatie p/r à
    celui de l’usage de la force).

    Bon samedi,

    • Doc Paul P. Sykotik dit :

      Monsieur Luc B.

      Monsieur Rejean, pourtant acclimaté et lui-même phobique, le dit.
      À l’opposé, monsieur Jacques avec son immense QI développé par sa saine vie, le dit.
      Même moi, avec ma vaste expertise clinique, je me perds dans vos paraboles pyramidales.

      Dans votre histoire de Penny, j’ai d’abord cru déceler la cystophobie (peur d’uriner), bien qu’avec aussi peu d’indices je ne pouvais pas exclure la parurésie (la rétention extrême).

      Pour enfin découvrir que vous vouliez, par l’intermédiaire de votre psychanalyste, négocier avec votre maman une permission d’occire des biches innocentes.
      Ainsi exprimer votre pulsion de tuer réprimée, à laquelle il manque l’autorisation de votre surmoi que vous abritez derrière l’autorité maternelle.

      Bien que je m’approche de plus en plus d’un diagnostic différentiel sûr, ma conscience professionnelle me pousse à chercher une deuxième opinion.

      Je vais obtenir celle-ci de mon illustre professeur et mentor, Herr Sigismund Freund.

      Ses honoraire sont très honorables. Vous les acquitterez en kronen ou en schillings.

      • lucbmenard dit :

        Doc ? Paul ?

        Je ne me reconnais dans aucune de vos assertions. Je pense que TOUT est
        inventé, et dans votre tête.

        Vu que vous parlez avec les Morts : demandez à Freud s’il connaît les Bitcoins.
        Demandez  »by the same token » à votre autre ami et surmoi Maslow
        quel est ce besoin ou obsession que vous avez de ne pas tuer?

        Veuillez agréer l’expression de tous vos secrets refoulés.

        -Candide

      • Paul R. Mitt dit :

        L’égaré demande à son thérapeute : « .. quel est ce besoin ou obsession que vous avez de ne pas tuer? ».

        Pangloss répond : Parce que c’est ÉCRIT.

        Ma conscience suit les ordres du Seigneur consignés dans les Écritures : «Tu ne tueras point» ! – Exode 20:13; Mathieu 5:21; Mathieu 19:18; Marc 10:19; Luc 18:20; Romains 13:9; Jacques 2:11 et Deutéronome 5:17.

      • Doc Paul P. Sykotik dit :

        Le patient n’a pas encore atteint le stade de conscience de soi éclairée et il se cabre, devient hostile : « Je ne me reconnais dans aucune de vos assertions. Je pense que TOUT est inventé, et dans votre tête. ».

        Le thérapeute a du pain su la planche – l’incertain chemin de la guérison du patient passe par cette étape importante.

        Même là rien n’est certain. À preuve – le Pétropahobe, qui reconnait sa phobie et l’assume, mais s’engage dans le processus de guérison à reculons.

  20. lucbmenard dit :

    Merci de ces quelques extraits, M. Paul ?

    https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-460603

    Non, pas moi à l’autre bout de la ligne. Je pensais que c’était vous. Alors,
    comme M. Moreau, je laisse sonner… (mais moins philosophe que lui, il
    m’arrive de répondre à la bêtise humaine…du moins, à ses excès…)

    L’autre extrait est intéressant : l’amour se nourrit de l’illusion qu’il peut rendre
    heureux… ce serait plutôt l’inverse, il faut d’abord être heureux pour pouvoir
    aimer…
    La joie immense qui habite l’Homme (et l’homme jovialiste que je suis),
    habité par le bonheur, et sa joie immense, qui permet heureusement,
    de pouvoir en (la bêtise)* rire de temps en temps.

    Et finalement,  »votre fascination devant l’Immense Bienveillant. »

    Matière à réflexion : Ne serait-ce pas plutôt VOTRE fascination devant MA
    fascination devant l’Immense Bienveillance qui vous turlupinerait (tracasserait) ?
    Bienveillance que j’apprécie voir poindre de temps en temps, chez moi, mais
    aussi chez l’autre.

    Plusieurs de ce Blog l’auront compris, et depuis longtemps, il n’est pas aussi
    nécessaire de quantifier la bienveillance que de la reconnaître chez l’autre
    lorsqu’on la rencontre. La naissance de cette idée, elle seule, a le pouvoir
    de rendre heureux; et parce qu’ainsi, l’on se rencontre de la réalité de cette
    qualité intrinsèque à chacun. C’était l’objet de la réflexion du philosophe
    Moreau dans seconde capsule; et la rencontre de cette idée rend heureux,
    et nous donne de l’énergie et, surtout, nous empêche de démissionner…

    Sans, bien sûr, oublier les génies en Génie, les ingénieurs du Québec et
    d’ailleurs dont M. le Prof Du Berger fait partie.

    Avec tout mon respect (ne pas confondre avec l’admiration aveugle…),

    Bon dimanche,

    note : un critique, Louis Gauthier a dit de lui :  »Je comprends que le personnage d’André Moreau puisse choquer, et ses idées aussi. Moreau dérange, exagère et paraît parfois ridicule. C’est notre Dalí philosophique .  »

    Les médias l’ont réduit à presque rien malgré sa grandeur. Les médias ont ce pouvoir
    de déformer les choses. Ils sont capables de rendre grand ce qui est petit
    et petit ce qui est grand.

    • Paul Sangeni dit :

      Outre « l’Immense Bienveillance » de celui qui la définit par son existence – son mentaur vénéré, aussi l’admiration de son autre menteaur – le joviologue André Moreau, monsieur Luc Bémol s’extasie devant « les génies en Génie, les ingénieurs du Québec et d’ailleurs dont M. le Prof Du Berger fait partie ».

      Se souvient-il du défilé de membres de l’OIQ devant la Commission Charbonneau ? Et de leur rôle dans l’organisation par la Mafia de la Grande Payola Québécoise ?

      Aussi, les trois vilains en chef qui menacent notre civilisation sont des ingénieurs :
      – Monsieur l’ingénieur Klaus Schwab, le fondateur et chef du Forum Économique Mondial – Génie mécanique.
      – Monsieur l’ingénieur António Guterres, le Secrétaire Général de l’ONU – Génie électrique.
      – Monsieur l’ingénieur Xi Jinping, le Secrétaire Général du Parti Communiste Chinois – Génie chimique.

      Vraiment, quel humaniste, qui chemine sur le Sentier étroit de la Probité, voudrait faire partie de cette profession ?
      Me voyez-vous, déguisé en ingénieur, avec un jonc en fer sur le petit doigt de la main qui touche l’enveloppe laissée sur la table ?

      • lucbmenard dit :

        3/x = ? une infime fraction, insignifiante… les personnages plus remarqués
        étaient des politiciens, dont une blanchie par la suite; il est ressorti
        du lot surtout des entrepreneurs véreux dont certains ont tout perdu.

        La reconnaissance et le respect du bien que font ces gens pour la bien-être et la
        création de richesse pour la société n’a rien à voir avec l’admiration bébête,
        aveugle que vous parlez (pour le titre). Encore vous prenez les gens pour des imbéciles. Il est possible que vous vous pensiez plus intelligent ou d’une intelligence supérieure. Faite attention à cela à l’avenir.

        Combien de Me et Dr /x = une proportion -, + ou = ?

        Des arguments reliés à des émotions dont possiblement la jalousie ou autres,
        je ne suis pas psychologue.

        note : un mentor en français, si je ne m’abuse.

  21. lucbmenard dit :

    * Albert Einstein a dit « Il n’y a que deux choses infinies: la bêtise humaine et l’univers. Pour l’univers, je n’en suis pas encore sûr » L’Homme de par sa nature, est une créature capable de se dépasser de façon permanente.

  22. lucbmenard dit :

    Une autre capsule intéressante ici : https://www.facebook.com/jovialiste/videos/1046387409564846/

    Vous saviez que ce monsieur a 81 ans. Il a écrit 83 livres. Il parle d’autres écrits
    et dit avoir autant encore à dire. Fascinant!

    Voyez, je peux être fasciné (intéressé, curieux) de/par plusieurs choses/personnes en même temps.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Moreau

    • Doc Paul P. Sykotik dit :

      Fièrement, le fébrile annonce : « Voyez, je peux être fasciné (intéressé, curieux) de/par plusieurs choses/personnes en même temps. ».

      Ce à quoi l’analyste répond : C’est parfait et prévu par le psy, quand il aiguillonne son patient sur des pistes positives pour le détourner de sa phobie sanguinaire de tueur de biches.

      • lucbmenard dit :

        La biche est la femelle du cerf. L’effet de cerf sans doute. La protection féminine et l’anonymat iraient-ils de pair ?

        Tuer à la carabine, à l’arc ou l’arbalète ne produit pas beaucoup de sang. On ne
        parle pas d’égorger les  »mademoiselles ». Encore votre peur des aiguilles et le sang qui vous rebute ? Besoin de l’aide de Bardeau pour supporter votre chagrin…

        -Robin des bois (spécialiste du tir à l’arc)

    • Paul R. Mitt dit :

      D’accord avec vous cher Me Luc sur la pertinence du philosophe André Moreau. Un philosophe québécois original et prolifique, mais mal compris.

      Je prendrai le jovialisme n’importe quand, par rapport au nihilisme, post-modernisme, culte de La Gaïa (ou de La Greta), culture du “woke”, ou l’auto-flagellation obligatoire, n’importe quand.

      Et oui, le schizophrène au bout du fil – c’était possiblement bien moi. Question de comparer nos notes.

      • lucbmenard dit :

        RETOUR SUR LE JOVIALISME

         »Je prendrai le Jovialisme n’importe quand, »

        Vous pourriez lire l’un de ses 83 livres? Je prendrais ? La VRAIE joie n’est pas quelque chose que l’on prend ou trouve dans les livres* (oui, c’est ok pour le cerveau, la joie de l’intellect, de savoir, etc.). La joie, c’est un état intérieur, inhérent à soi-même, que l’on explore et trouve en soi, par soi-même, pour soi-même et aussi pour les autres, avec le temps, la place (que dis-je, le Palace)
        prend de l’importance, le bonheur intérieur grandit dans sa vie.
        Nous commençons à rayonner ce bonheur pour soi et pour les autres. Comme
        le soleil rayonne les rayons UV et autres pour éclairer et réchauffer la Terre.
        En fait, c’est le but de la vie. Certains appellent cela, l’Amour.

        Les questions à se poser (le plus tôt possible dans sa vie, si possible, pour son propre bonheur ainsi que pour celui de ceux qui nous entourent) :

        Est-il important de réussir dans La vie ?

        ou

        Est-il important de réussir Sa vie ?

        Oui, je sais, les deux sont souhaitables (200%), et il faut les rechercher, les deux,
        mais puisqu’il faut commencer quelque part et entreprendre cette recherche ou démarche intérieure le plus tôt possible dans sa vie, je dirai que le second devrait passer en 1er. On devrait commencer par celui-là. Il disponible immédiatement à tous. Il est plus important. Le second étant long ou plus long à obtenir. C’est la quête de l’absolu (du domaine spirituel) vs celle du relatif (du domaine matériel).

        *avez-vous remarqué l’affiche dans sa bibliothèque disant : fermé, parti pour le bonheur… (ou quelque chose comme ça, je paraphrase)

        Je vous souhaite de le trouver, si ce n’est déjà fait, et de le conserver tout au long
        de votre vie, ainsi qu’à tous.

        Bon lundi,

      • lucbmenard dit :

        M. Paul ?,

        Que signifie cette politique 0 Covid en Chine selon vous? Une mascarade pour
        tenter de dissimuler le passé?
        Dans le contexte où, comme vous le présentiez, l’armée de révolution
        chinoise a développé et fait en sorte
        de propager le virus à l’international.
        Ce doit quand même être rassurant
        de voir le peuple ainsi répondre à l’assaut
        d’autorité exercée par l’état?
        J’ai toujours cru en cette force individuelle
        et collective pour contrer les abus perpétré s quels qu’ils soient.
        La leur sagesse millénaire, leur tradition
        vs le communisme, de même pas 100 ans.

        -Confus si us et coutumes furent perdues
        pour toujours

      • Paul Pasegoist dit :

        Me Luc,

        Une très belle réflexion profonde et inspirante – à encadrer. Je le dis sans ironie.

        Un vizir visionnaire chez qui la science n’a pas colmaté la conscience. Car la première, sans la deuxième ne serait que ruine de l’âme.

        N’ayant pas de réponse positive à la première, ni à la deuxième de vos questions songées, je ne peux qu’espérer, qu’en fin de compte, il y ait d’autres critères que le Seigneur évaluerait avant de déclarer la ruine de cette âme qui souvent titube, se resaisit, avant de rechuter, ramper et pâvoiser en même temps.

        Si vous pouviez choisir, la peau de quel personnage de ‘La Condition Humaine’ d’André Malraux vous choisiriez, vendredi prochain ?

        Vous voyez, comme vous, je lance maintenant des défis bé-obliques.

  23. lucbmenard dit :

    27 novembre 2022 à 6:26

    Ah, je ne connaissais pas votre état de santé. Je n’avais pas l’information sur la maladie.

    Permettez que je vous dise comment je perçois quelqu’un qui ne possède pas les autorisations préalables requises (diplômes), p.ex., pour exercer la profession d’avocat ou de médecine, je le perçois comme un fraudeur ou une personne qui exerce illégalement. J’ai dénoncé ce fait à quelques reprises. Je comprends maintenant. Vous ne pouvez pas comprendre.

    Vous, vous voyez ça comment ?

    Je pose la question quand même. Permettez encore de dire comment je perçois quelqu’un, qu’on dit normal (ou sans schizophrène), qui ferait la même chose; je le qualifie soit de prétentieux ou d’arrogant, selon le type de prétention (ce qu’il veut faire croire); dans le cas du psychologue, je dis qu’il se comporte d’une manière prétentieuse, et celui d’avocat, d’une manière arrogante, selon ce que j’ai noté de nos discussions. Je comprends maintenant. Vous ne pouvez pas comprendre. Je n’ai rien notés d’autres, si vous faisiez allusion à moi et le téléphone.

    Remarquez que je n’exerce ni l’une ni l’autre de ces professions. Je suis un simple quidam, pour reprendre vos propres termes.

  24. lucbmenard dit :

    Paul ?

    Calmez vous avec votre Deuteronome (arrière
    satan…), on cause de chevreux.

    -Bon cyber lundi

  25. lucbmenard dit :

    M. Paul ?

    Un vrai Pro pourra faire appel à son Dieu pour la ou les raisons qui lui appartiennent, mais, selon un
    autre système de croyance, celui de la méthode
    scientique, il devra baser son jugement
    éclairé son une question ou un problème non sur ses propres opinions et croyances personnelles, ou sa subjectivité, mais de manière objective sur la connaissance des faits.

    • Paul R. Mitt dit :

      Au “vrai Pro” qui manque de repères spirituels, autant que de rudiments de la “méthode scientifique” dont il se réclame – à propos de biches innocentes :

      Lévitique 24:21 : « Celui qui tuera un animal le remplacera, mais celui qui tuera un homme sera puni de mort. »

      • lucbmenard dit :

        Avez-vous songer à demander l’aide? Il est temps.

        Je me vois comme un bon Samaritain qui pourrait t’accompagner
        dans ta recherche, mais qui toutefois ne pourra te fournir les conseils
        professionnels appropriés.
        C’est aussi écrit dans la Bible : Luc, le Bien-aimé médecin.
        L’ami intime de Paul.
        Mais ce qui est écrit dans le livre, reste dans le livre.
        Il faudra chercher cette aide professionnelle ailleurs.

        Bonne chance,

      • Merci à vous l’ami intime.

        Un bon psychothérapeute sait qu’il arrive parfois, quand on traite la schizo-neurasthénie bémolique, que le sujet inverse les rôles et se prend pour le doc.

        Alors vos recommandations docteur Luc ?

  26. Paul Sangeni dit :

    Le même ‘US Department of Energy’ (Ministère de l’Énergie) qui jadis employait Dr Steven Koonin comme “Under Secretary for Science”, emploie aujourd’hui cet individu, un peu spécial, au poste du “deputy assistant secretary of the Office of Spent Fuel and Waste Disposition”.

    Les temps ont bien changé, bien que le messie Obama est toujours au pouvoir.

    Référence :
    “ Controversial energy official charged with stealing woman’s luggage at MSP – Alpha News “
    https://alphanews.org/controversial-energy-official-charged-with-stealing-womans-luggage-at-msp/

    Et dire que cette bibitte avait gradué du MIT. Un autre illustre ingénieur à verser au répertoire d’icônes de monsieur Ménard.

    Pensons-y une seconde : avec cette dégaine, croire pouvoir passer inaperçu et faire du vol à l’étalage…
    Les standards de l’université auraient-ils baissé, ou fallait-il pratiquer l’inclusion LGBTQIA+ ?

  27. Paul A. Klimaté dit :

    SVP, vos commentaires professeur ?

    “Hawaii’s Mauna Loa starts to erupt, sending ash nearby (msn.com)”
    https://www.msn.com/en-ca/news/world/hawaii-s-mauna-loa-starts-to-erupt-sending-ash-nearby/ar-AA14E2BL?ocid=msedgntp&cvid=e73ec634520b424a855bf0ef32bbd00e

    L’incidence sur la détermination de la référence mondiale de [CO2] atmosphérique ?

    La référence ci-après, rapportée par monsieur Jacques (https://www.google.ca/?sa=X&ved=0ahUKEwjOvcDI0NH7AhUZHXAKHc9fD5EQOwgC), soulève cette question dans le contexte du temps :
    “ Mesures de dioxyde de carbone atmosphérique (liberterre.fr) ”
    https://www.liberterre.fr/gaiasophia/gaia-climats/dioxyde-carbone/co-ianplimer.html

    Évidemment, monsieur Tremblay ne pouvait pas être d’accord avec ce doute sur la légitimité de mesures à Mauna Loa en tant que référence étendue au Globe terrestre en entier.
    Au doute qui planait sur la TMAG virtuelle et tripotée au gré du temps, on ajoute le doute sur l‘autre comparse dans l’établissement de la corrélation dans l’Effet de Serre anthropique.

    Ce faisant, qu’est ce qui reste ?
    0 = 0 ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… je suis occupé à préparer ma chronique de demain… corridas .. sur la souffrance animale. Désolé.. ce sera pour plus tard.

    • Paul E. Kolo dit :

      Votre pollice verso Rejean :

      – En protestation contre la déesse Pélé qui fait flatuler son volcan ?
      – Parce que les lectures de [CO2] vont nécessiter maintenant un massage additionnel ?
      – Par désaccord avec la corrélation triviale de l’effet de serre anthropique 0 = f(0) ?

      Allez, exprimez vous librement.

      • rtremblay dit :

        Mon pouce par en bas est parce que vous aimez vous gaver de l’information qui vous plaît, uniquement. L’immensité de l’information publiée sur internet fait en sorte que l’oie sera toujours gavée et son foie grossira toujours. Mais ceci ne rend pas l’oie plus intelligente ….

        Plusieurs façons de mesurer l’O2 atm. partout sur la terre dont :

        https://www.jpl.nasa.gov/missions/orbiting-carbon-observatory-3-oco-3

        En ce qui a trait au référentiel de la mesure du CO2 au sommet du mont sur l’ile d’Hawaii: Le plus important c’est d’évaluer l’évolution avec le même comparatif, le même endroit. Est-ce que ces mesures seront perturbées par l’activité sismique et ce pendant combien de jours ?? voilà la question qu’il faut se poser avant de jeter l’eau du bain et le bébé avec !!!

        Croyez vous que les émissions de ce volcans vont changer quelques choses dans un rayons important d’Hawaii sur la teneur en CO2 ?

        JE DOUTE encore plus de votre niveau de réflexion !!

        mais comment peut-il en être autrement avec un Maître JM bleu pale 🙂

      • Reynald Du Berger dit :

        Le Mauna Loa est en éruption en ce moment et son CO2 est mélangé au mien (ma respiration et celle de mon SUV) … farce à porc… vous devriez ré-écouter la conférence de mon collègue de Hong Kong sur l’activité volcanique sous-marine. Ya pas que le CO2 ya aussi beaucoup de chaleur.

      • rtremblay dit :

      • Paul Probonobo, Esq. dit :

        Bonsoir client Rejean,

        Je vois – les services juridiques d’un avocat hautement qualifié, c’est comme ceux d’une péripatéticienne : leur valeur diminue rapidement après qu’ils aient été rendus.

        Je ne connaissais pas Me Jean-Marie Bleu-Pâle, ni ses honoraires.
        Vous avez aussi l’offre sur la table, d’un Me L.B. Ménard : bien meilleur marché que Probonobo, il offre du bémol à rabais, en veux-tu en voilà.

        La question c’est – en ignorant mes services juridiques sans-pareils, mes illustres confrères sont-ils en mesure de vous guider dans les dédales de sciences pures et appliquées ?
        Voir clair dans les subterfuges des septiques, mais aussi de manipulateurs verts, y compris de praticiens de la science à géométrie variable.

        Je me permets de vous rappeler ma petite facture pour services professionnels rendus.

        J’aimerais aussi vous féliciter pour votre nouvelle retenue : pour la première fois depuis des années, le prof a gardé (pour le moment – tout dépend de Guillaume) le score parfait de 5 étoiles / 5 étoiles pour son article qui coiffe cette page.

        Votre tout dévoué est fier de vous,

        Me Paul Probonobo, Esq.
        Conseil en causes durables et circulaires
        (anciennement désespérées)

      • Paul Probonobo, Esq. dit :

        NOTA pas BENE : La cavalière sympathique dans votre référence YouTube – s’agit-il de votre muse quand vous vous adonnez aux transactions campagnardes lors de vos tournées d’agronome ?
        Votre appréciation de ses services, après qu’ils aient été rendus, est-elle plus durable (et circulaire) que celle de miens ?

  28. Paul dit :

    Monsieur Luc,

    Permettez moi de vous remercier.
    Sans vous, je n’aurais pas écouté la fin de l’émission de votre muse Penny.

    À la toute fin, après des explication standard sur l’effet de la Covid sur le système immunitaire inné et adaptatif (bien entendu sans jamais mentionner que les vaccins pouvaient affecter le système immunitaire aussi et davantage), l’invité de Mme Penny a mentionné que la Protéine de spicule, quand elle pénètre dans le cerveau, pouvait causer la maladie d’Alzheimer. Il y aurait apparemment une augmentation très significative ( 58% ?) de cas de démence associés à la présence de la Protéine S au cerveau (cette toxine ne s’y retrouve pas normalement).

    Je vais chercher à m’instruire davantage sur ce sujet, car ma santé cognitive me permet de garder ma pertinence pour moi et les autres.

    En tout cas, voilà un argument de plus, pour ne pas accepter, SOUS AUCUN PRÉTEXTE, de se faire injecter un vaccins à l’ARNm qui contient des instructions pour la fabrication de la protéine de spicule du SRAS-CoV-2. On sait que ces protéines , ainsi produites par nos cellules ne restent pas confinées dans le site d’injection.

    Merci beaucoup Luc,
    Paul

  29. Paul dit :

    Professeur Reynald,

    À propos de la récente conférence CLINTEL, à laquelle vous nous avez généreusement conviés, vous avez déploré : « Malheureusement, on l’a amputée de la période de questions qui fut particulièrement intéressante. ».

    En effet, c’était un privilège d’assister aux propos de gens qui en connaissaient beaucoup sur le sujet du climat et de questions connexes.

    Celui qui m’a le plus interpellé par la force de ses arguments, leur évidence même, est le météorologue professionnel : Mr Joe Bastardi.
    Clarifier que ce n’est pas l’air chaud, chargé de CO2 radiatif, qui réchauffe l’eau des océans, mais l’inverse…
    Un professionnel qui sauve à mes yeux la réputation de la météorologie, une science – devenue l’instrument de la propagande verte.
    Tel que c’était mandaté aux Miss Météo par le ministre Laurent Fabius en amont de la COP21 de Paris que le Gouvernement socialiste français voulait être le Dîner des cons définitif.

    Voici un article sur Mr Bastardi :
    “ Ace Forecaster Bastardi: “Something We Used to See In 1970s”, Warns Of “Spectacular Cold” – Watts Up With That? “
    https://wattsupwiththat.com/2022/11/28/ace-forecaster-bastardi-something-we-used-to-see-in-1970s-warns-of-spectacular-cold/

    Pensez-vous professeur que l’encyclopédiste, votre protégé, pourrait se pencher sur l’oeuvre de monsieur Bastardi et nous en faire part ?

    En attendant cette information :
    “ Joe Bastardi “
    https://en.wikipedia.org/wiki/Joe_Bastardi

    « Bastardi is an outspoken denier of human-induced global warming. He has written books describing his views, which are sharply at odds with the scientific consensus on the topic. ».

    Un météorologue qui nous changerait de G. Briens et Pats de Bellefeuille de ce monde.

    Et merci de nous avoir invités à la conférence CLINTEL.

  30. lucbmenard dit :

    M. Tremblay a raison.

    Il faut prendre les données au bon endroit, ici:

  31. lucbmenard dit :

    oups…

    https://en.wikipedia.org/wiki/Mauna_Loa_Observatory

    depuis 1958, une référence que cet endroit.

    Diffusées ici, https://gml.noaa.gov/ccgg/trends/

    Maintenant… s’il y a possibilité d’erreur, ils vont tout simplement oublier
    l’enregistrement, le temps que ça dure.

  32. lucbmenard dit :

    https://gml.noaa.gov/ccgg/about/co2_measurements.html

    Est-ce que cette fantaisie changera quelque chose à ma vie… la réponse est non.

    Comme vous le savez pertinemment, pour être Zen et accéder au Nirvana, il faut répéter ce mantra :

    C’est moins d’O3, pas plus de CO2.

    Relaxez, ça va bien aller…

  33. lucbmenard dit :

    M. Paul ?

    Visitez ce site pour vous en convaincre. Il y a une caméra installée sur le flanc du volcan. Vous pourrez faire votre propre  »monitoring »; l’image est rafraichie au 15min.

    https://gml.noaa.gov/obop/mlo/livecam/livecam.html

    -Y’a pas de fumée sans feu

    • lucbmenard dit :

      …apparemment, la coulée de lave a coupé la route et l’alimentation électrique au site (pas de farce), ce qui force l’arrêt des activités.

  34. lucbmenard dit :

    M. C. Paul’CO2 (mais l’O3),

    Alors que la majeure partie de l’activité volcanique a lieu le long des frontières des plaques tectoniques, alimentée par leurs mouvements, on considère que deux types de volcans¹ peuplent plus particulièrement la planète dont celui que l’on retrouve sur les Îles d’Hawaï.
    Les volcans de type hawaïen se caractérise par l’émission des laves fluides sans explosion ni projection. Les laves s’écoulent lentement sur le flanc de la colline, dans différentes directions, comme c’est le cas actuellement. Ce type de volcan est aussi observé en Islande qu’il soit immergé sous l’eau, glace ou non.

    Formation des Îles d’Hawaï.

    L’archipel d’Hawaï est en réalité une succession d’îles qui se sont formées sur un point chaud; des terres émergées au centre du Pacifique créées loin des limites géologiques. Qu’est-ce qui explique ce volcanisme à cet endroit sous la lithosphère océanique ?
    Le volcan Mauna Loa est situé sur L’Île d’Hawaï, la plus grande, et culmine à 4169m, soit 17km de hauteur. Comme les autres îles formées, l’Île est acuellement immédiatement au-dessus du point chaud. Le magma en fusion sous-jacent remonte au travers de la croûte océanique, d’épaisseur de moins de 10km, après une quarantaine d’années d’accalmie; les éruptions volcaniques sont accompagnées de secousses sismiques (tremblements de terre) de faible amplitude.

    -WikiLuke (l’homme qui recherche plus vite que son ombre)

    ¹ La morphologie des volcans est complexe. Elle est la conséquence des diverses éruptions qui se succèdent au fil du temps, lesquelles dépendent des caractéristiques du magma, fluide ou visqueux, et de la forme de la cheminée. On distingue 4 principaux types de volcans: hawaiien, strombolien, vulcanien et péléen.

    La vidéo éducative suivante explique le déplacement du chapelet d’îles, de la plus récente Hawaï (anc. 700 000 ans), encore en formation, et celui des autres, plus anciennes, en mouvement avec la plaque Pacifique vers le N-O. Il y a cinq millions d’années, Kauaï, l’une des grandes îles de l’archipel, était située au-dessus du point chaud, mais s’est déplacée au N-O, etc. La dimension variable des îles s’explique
    par l’érosion.

  35. lucbmenard dit :

    À la molécule de CO2,

    La Nasa possède plusieurs produits de simulation. Des animations produites par le Studio de visualisation scientifique de la NASA qui montrent comment les différences entre le modèle et le satellite fonctionnent ensemble pour créer les champs d’analyse fusionnés affichés.
    Les amateurs de CO2 trouveront intéressante cette animation qui permet de voir l’évolution de CO2 au cours d’une année, p.ex. 2014. L’animation commence par montrer la méthode de prise des données et d’introduction dans le modèle numérique, pour ainsi les intégrer, animer et accélérer sur une année.

    Méthode
    Cette visualisation commence par montrer les valeurs de dioxyde de carbone de la colonne totale (carrés colorés) mesurées par le capteur OCO-2. Finalement, le dioxyde de carbone total du modèle d’assimilation des données GEOS est montré sous les données OCO-2.

    Discussion
    L’animation débute autour de 1:50 min. On voit le cheminement du CO2 dans l’air, l’augmentation graduelle et sa concentration dans les deux hémisphères en fonction du cycle des saisons. Environ 80% de la population mondiale habite dans les grands centres urbains et industriels de la planète (incluant l’Inde & la Chine). Observez l’échelle des couleurs (ppm), leurs variations selon le cycle des saisons et l’hémisphère.

    Hémisphère Nord
    • Végétation en dormance (Sept.-Mars) : ∆↑[CO2]; couleurs croissantes : jaune à
    rouge
    • Direction du vent dominant (Ouest) : →
    • Végétation en croissance (Juin-Sept.) : ∆↓[CO2]; couleurs croissantes : bleu,
    vert
    Hémisphère Sud
    • Végétation en croissance (Sept.-Mars) : ∆↓[CO2]; couleurs croissantes : bleu,
    vert
    • Direction du vent dominant Est : ←
    • Végétation en dormance (Juin-Sept.) : ∆↑[CO2]; couleurs croissantes : jaune
    à rouge

    Voyez la production industrielle et l’utilisation des produits combustibles fossiles dans l’hémisphère Nord, particulièrement en Amérique et en Inde, mais surtout en Chine. Aussi, l’absorption du CO2 par les puits de carbone naturels pendant la saison chaude, lors de la photosynthèse des plantes pour la production de la biomasse forestière (la végétation recouvrant les continents) et celle des phytoplanctons (les p’tits poumons de la Terre, vivant à l’interface des fleuves/océans, mers). Les océans absorbent et libèrent une part du CO2. Le phénomène d’absorption est ralenti en saison froide.

    Conclusion

    Ceci est une simulation. La couleur rouge ne signifie pas la fin du monde prochaine, mais une variation observée en 2014.

    -Meilleurs Vœux au CO2 (qu’on ne veut pas voir disparaître pour le besoin des plantes)

    Note : une partie des émissions de CO2 est d’origine naturelle. Trois séries de phénomènes naturels libèrent en effet du CO2 : l’activité volcanique et géothermique (geysers) ; les incendies de (forêts, prés, champs, etc.), par exemple liés à la foudre ; la respiration animale, végétale, fongique et des micro-organismes aquatiques et du sol (bactéries, protozoaires, etc.).

    • Paul Probonobo, Esq. dit :

      L’encyclopédiste énumère :
      « .. Trois séries de phénomènes naturels libèrent en effet du CO2 : l’activité volcanique et géothermique (geysers) ; les incendies de (forêts, prés, champs, etc.), par exemple liés à la foudre ; la respiration animale, végétale, fongique et des micro-organismes aquatiques et du sol (bactéries, protozoaires, etc.). »

      Mais il oublie (ou plutôt ne met pas en évidence) le phénomène naturel le plus important – le principe de la bouteille de club soda de son mentaur le prof Bienveillant Immense.

      Soit la Loi de pressions partielles (la Loi de Dalton), telle que respectée par les juristes.

      Quand la température d’un corps d’eau augmente, du CO2 dissous se libère et un nouvel équilibre s’établit entre la pression partielle du CO2 dans l’air et celle du gaz carbonique restant dissous dans l’eau.

      L’étude expérimentale ci-après confirme ce principe enseigné à la Faculté de droit de ‘University of Southern North Dakota at Hoople’, l’alma mater du Me Probonobo.

      “ Variabilité des pressions partielles de CO2 océanique et atmosphérique dans l’Atlantic tropical (ifremer.fr) ”
      https://www.google.ca/url?esrc=s&q=&rct=j&sa=U&url=https://archimer.ifremer.fr/doc/00110/22129/19765.pdf&ved=2ahUKEwiC0-3Tpdn7AhXJH0QIHRa_AbwQFnoECAoQAg&usg=AOvVaw2cngFG5IYZL3QPqSp6KLaT

      NOTE :
      Nos collègues juristes anglophones connaissent la ‘Loi de Dalton’ sous le nom de ‘Henry’s law’ :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Henry%27s_law

      « Henry’s law is a gas law that states that the amount of dissolved gas in a liquid is directly proportional to its partial pressure above the liquid. »

      • lucbmenard dit :

        Nos juristes… allez, on parle de quoi ici…

        géothermie
        [géothermie]
        NOM FÉMININ SINGULIER
        Chaleur de la Terre.
        Science qui étudie les changements de températures en rapport avec la profondeur.

        geyser
        [geyser]
        NOM MASCULIN SINGULIER
        GÉOLOGIE
        Source jaillissante d’eau chaude ou de vapeur, dont on trouve un grand nombre en Islande.

        Les geysers sous-marins les plus profonds expulsent une eau qui peut atteindre les 450°C.

        Ce dont vous parlez est un phénomène physique qui permet au gaz d’être expulsé hors du liquide (eau). Je parlais d’où origine le CO2 et pas nécessairement du comment. Ce n’est pas un oubli.

      • Paul Probonobo, Esq. dit :

        Comme vous Luc, le Rainman (Dustin Hoffman) égrenait sans fin des mots inintelligibles pour se rassurer.

        Donc : pas d’oubli, mais la méconnaissance de Lavoisier.

        Le comment est pertinent car rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Du moins selon les professeurs à la Faculté de Droit.

        Saviez-vous que les océans contiennent 50 à 60 fois plus de CO2 que l’atmosphère ?
        Comment peut-on mettre de côté l’échange massif entre ces deux réservoirs du gaz honni ?
        Un cycle différentiel dans l’espace : absorption du CO2 par les océans dans les plus hautes latitudes et le dégazage autour de l’équateur.

        C’est un cycle légitime, au même titre que les deux autres que vous avez nommés. Les incendies et la respiration / décomposition font partie du même cycle biologique.

        Si vous parveniez à suivre à distance des cours à la Faculté de Droit, peut-être parviendriez vous à dompter votre esprit bémorphé et mettre un peu d’ordre dans vos idées.

  36. Paul Probonobo, Esq. dit :

    Me Luc,

    Je suis un pro-biche mais pas contre la chasse et votre droit de posséder des armes à feu.

    Quelle est votre position sur la nouvelle législation qui veut graduellement, par étapes, bannir les armes de chasse ?
    Pour faire plaisir aux hystériques de Polytechnique et autres citadins bienpensants. Mais en ignorant les traditions canadiennes et québécoises, dans les campagnes et parmi les amateurs d’une
    activité naturelle aussi vieille que notre espèce.

    “ For the sake of national unity, Liberals should drop hunting rifle ban | National Post “
    https://nationalpost.com/news/politics/john-ivison-for-sake-of-national-unity-liberals-should-drop-hunting-rifle-ban

  37. lucbmenard dit :

    La croissance des plantes avec le CO2

    Les plantes se nourrissent du CO2 présent dans l’air; elles ne font pas de distinction entre celui industriel et anthropique (d’la bouffe, c’est d’la bouffe). Les plantes absorbent le CO2 durant la saison chaude et s’en serve pour leur croissance, sinon, dites-moi, à quoi servirait ce gaz non climatique dans l’atmosphère (tout intrus dans un système dont celui climatique serait automatiquement rejeté s’il n’était d’aucune utilité dans la nature), et le rejette en partie à l’automne et l’hiver (voir la vidéo dans l’article précédent).

    Voici une illustration intéressante de l’effet de l’augmentation du CO2 sur les plantes, et contrairement à l’expérience de physique truquée de M. Gores à l’école secondaire, vous pouvez voir celle-ci dans le laps de temps du début à la fin tel qu’il s’est réellement produit.

    Voici une autre façon de voir la température globale selon cette source (il n’y a pas de lien avec ce qui précède)

    https://www.drroyspencer.com/2022/11/uah-global-temperature-update-for-october-2022-0-32-deg-c/

    • rtremblay dit :

      Plusieurs erreurs dans la simulation mis en lien de l’effet du CO2 vs la croissance.

      Je tiens quand même à souligner que je ne remet pas en question l’effet du dopage en CO2 sur la croissance des plantes dans un environnement contrôlé (serriculture). La photosynthèse est accéléré par une teneur en CO2 plus élevée oui c’est bien connu. Votre vidéo ne représente pas la réalité et la complexité du phénomène.

      Voici celles que j’ai remarqué :

      Bizarre le différentiel de rendement plus grand dans les premiers stade de croissance qu’il affiche dans cette vidéo. Une germination plus ou moins rapide n’est pas en lien avec la teneur en tel gaz ou tel autre dans l’atmosphère. c’est juste l’énergie dans la semence et les caractéristiques du substrat de culture qui influence le taux de germination. Certains substrats de culture bloquent ou baissent le taux de germination des semences. La photosynthèse se fait dans la feuille uniquement pas dans la tige ou les racines.

      Il faudrait surtout savoir si plus de CO2 donne plus de fruits ou de légumes …. de grains.

      c’est faux de dire que le CO2 n’est pas un polluant….

      Pourquoi oublie t’il de mentionner que le CO2 est un GES et qu’il est en augmentation dans l’atmosphère ?

      Pour un différentiel de concentration de CO2 d’environ 800 ppm il n’y a qu’une augmentation de rendement de 30 %… donc + 100 ou 200 ppm donne une augmentation de rendement marginal : 4 ou 8 %.

      Si vous pensiez nous en passer une petite vite M. LBM ????

      J’ai deux autres remarques :

      Comment faites vous pour augmenter le CO2 dans l’atmosphère sans augmenter la concentration d’autres gazs néfastes pour la santé émis pendant tout le processus de transformation des combustibles fossiles ?

      Faites une petite recherche sur youtube avec les mots CO2, GES, Temperature, lab, vous en verrez plein de vidéo démontrant le réchauffement de différentes enceintes (contenant) dopé en CO2 et aussi en CH4…. pas facile de démontrer que le CO2 n’est pas un GES !!!

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay… « c’est faux de dire que le CO2 n’est pas un polluant…. »

        Pour vous un polluant est ce que VOUS prétendez être nuisible à la Planète. Pour moi c’est ce que l’homme considère nuisible à son bien-être et à sa santé. Le CO2 est BON pour la Planète donc BON pour l’humain. La musique heavy metal à 200 db , la grêle sur mon potager, Radio-Canada et ses mensonges au Téléjournal, aux Années lumière et à Découverte, sont des exemples de pollution. Mais le CO2 est une bénédiction.

      • Paul dit :

        Bonsoir Rejean,

        Au lieu de nous faire pâtir : « Faites une petite recherche sur youtube avec les mots CO2, GES, Temperature, lab, vous en verrez plein de vidéo démontrant le réchauffement de différentes enceintes (contenant) dopé en CO2 et aussi en CH4…. pas facile de démontrer que le CO2 n’est pas un GES !!! »
        et possiblement tomber sur un incompétent qui nuirait à votre cause.

        Vous seriez gentil de nous indiquer les adresses URL de pages YouTube que vous jugez les plus convaincantes.

        Merci d’avance,
        Paul

  38. Paul T. Klinn dit :

    RE : https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-460975

    Monsieur Luc : pourquoi vous tourner vers moi – celui qui ignore la “méthode” et dont le jugement est contaminé par « ses propres opinions et croyances personnelles, ou sa subjectivité » ?

    Ce dédain ne vous empêche pas de m’interpeller, quand vos ressources radio-canadiennes et le duo Penny & Pat, se tiennent coites sur le sujet :
    « M. Paul ?, Que signifie cette politique 0 Covid en Chine selon vous? »

    La dite politique procède du mythe de l’infaillibilité du souverain. Celle-ci est universelle, chez nous le Pape demeure infaillible, en Chine la légitimité du pouvoir communiste repose sur cette assise aussi. Le communisme est une idéologie qui ne tolère pas la raison.

    Au début de la pandémie, officiellement en 2020, mais possiblement dès la fin d’automne 2019, le PCC avait procédé aux confinements draconiens. Les citoyens chinois ont été emprisonnés chez eux manu-militari, parfois au moyen de verrous soudés à la porte. Plusieurs, ainsi isolés, sont morts de faim pour le bien de la communauté.

    En ce temps, en pratiquant un décompte opaque de conséquences, le PCC se targuait de mieux contrôler la pandémie que le reste du monde. Les citoyens chinois opprimés devaient s’estimer chanceux de vivre sous un régime qui obtient des résultats extraordinaires. Les idiots utiles dans l’Occident admiraient l’action décisive d’autorités chinoises.

    Alors, aujourd’hui on continue : aux mêmes maux – les mêmes remèdes.

    “ Jack Posobiec 🇺🇸 on Twitter: « Families in a hi-rise in China were locked into their apartments as their building caught fire. Urumqi, in Xinjiang Province They burned alive as they couldn’t escape and no one could get to them in time This is directly on the CCP and Xi’s Zero-Covid lockdown strategy “

    Si le PCC agissait différemment, croit-il, ce serait d’admettre l’erreur du passé et permettre le doute quant aux décisions futures.

    L’ineffable camarade Fauci montre les mêmes réflexes aux USA – le petit homme, qui dit personnifier la Science, est prêt à reprendre la réingénierie sociale covido-justifiée :
    “ Tucker: It’s hard to believe this is real “

    On n’a qu’à écouter les journaleux gauchisants en France et ici aussi. Ils interpellent les autorités pour qu’elles entreprennent des actions préventives (contre quoi au juste).
    Pour sa lutte contre le klimatet, la Gauche requiert l’obéissance et la discipline, exercées au moyen d’une crainte bien cultivée du kovidet.
    On a hâte de réinstaurer au Québec le régime facho-Lego de punition & récompense, suspendu le temps d’une réélection.

    Un petit couvre-feu formateur avec ça, camarade Pat ?

  39. lucbmenard dit :

    https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-461891

    Cher M. Pro biche,

    Si je connais Lavoisier… Antoine Laurent Lavoisier, ci-devant de Lavoisier, né le 26 août 1743 à Paris et guillotiné le 8 mai 1794 à Paris, est un chimiste, philosophe et économiste français, souvent présenté comme le père de la chimie moderne, qui se développera à partir des bases et des notions qu’il a établies et d’une nouvelle …

    J’savais pas pour le guillotine, Ayoye… désolé.

  40. lucbmenard dit :

     »Si vous parveniez à suivre à distance des cours à la Faculté de Droit »

    Est-ce si honteux qu’il faille les suivre à distance, et que dire, devoir se cacher (?)
    par la suite ? Pourquoi ne pas l’écrire (mais c’est clair qu’avec un point d’interrogation,
    ça fait bizarre, et non professionnel). D’habitude, ils sont fiers de l’écrire… probablement qu’il n’a pas réussi l’examen du barreau ou les crédits suffisants pour l’obtention du diplôme. Donc, pas le DROIT d’exercer. Hon.

    Que signifie Esq. et probonobo ? Et la circularité?

    Selon mes recherches (non exhaustives), ce pourrait être l’École de secourisme du Québec et la famille des Bonobos. Le Pro, je ne comprends pas; il y a possiblement une erreur? Corrigez-moi au besoin.

    Probablement que les extrêmes se rejoignent un moment donné (on ne sait plus
    où donner de la tête, où distinguer la gauche de la droite. La quadrature du cercle enfin résolue. Prenez ce cas cette semaine, Sam Britton, l’exemple parfait (un républicain qui a l’air d’un extrême droite  »skin head » (suprémaciste blanc, xénophobe, etc.), mais avec un visage doux, d’enfant ou de Homer Simpson (les deux ont la tête rasée et s’occupe de nucléaire), mais qui fait la promotion d’idéologie d’extrême gauche, le non genre, la non binarité, etc.

    Pas de CROC cette semaine, on s’occupe de nos dents…

    A. Malraux peut-il attendre (indice : animal à la fois ami et ennemi de l’homme,
    noble, indépendant, mais aussi très sociable. Il possède des canines (4) de 1 po.
    de longueur). Une bibitte ben ordinaire.

    -Canis Lucus

  41. lucbmenard dit :

    https://duberger.me/2022/11/19/un-livre-pour-mieux-comprendre-le-climat/#comment-461891

    Dommage, c’aurait-été intéressant, mais la manière de le dire a tout fait foirer…

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s