UNE AUTRE LETTRE OUVERTE À L’OMBUDSMAN DE RADIO-CANADA

Publié: 26 septembre 2021 dans Uncategorized

Monsieur Pierre Champoux, Ombudsman,

Société Radio-Canada

Bonjour M. l’Ombudsman,

Eh oui !…. c’est encore moi… et toujours au même sujet !…

Dans son édition du 24 septembre de « la UNE ICI Québec » la Société Radio-Canada (SRC) publiait un reportage sur les jeunes en grève « pour le climat » (sic).

J’ai alors soumis le commentaire suivant qui a été refusé par le modérateur.

Ces jeunes et la plupart de leurs enseignants sont incapables de définir le climat, l’effet de serre, ignorent que la vapeur d’eau est de loin le gaz à effet de serre le plus abondant. Dans son dernier rapport, le GIEC affirme que pour 1 000 gigatonnes (Gt) de CO2 ajoutées dans l’atmosphère, la température de la basse atmosphère augmente en moyenne (selon la sensibilité climatique choisie entre 0,27C et 0,63 C) de 0,45 degrés C. Ce rapport AR6 du GIEC rapporte que l’homme a émis 36 Gt de CO2 en 2019 dont 44% (16 Gt) sont restées au moins momentanément dans l’atmosphère. 0,45 x 16 / 1 000 = 0,007 degrés C. En 2019, la température globale a donc augmenté de 0,007 degrés C. Si l’on extrapole pour les 10 prochaines années, et « si la tendance se maintient » , en 2029 il fera 0,07degrés C de plus. Et c’est pour cela qu’on crée de la climato-anxiété chez nos enfants en leur parlant d’urgence climatique ?

Ce commentaire est pourtant tout à fait pertinent au sujet de ce reportage «les jeunes en grève pour le climat ». Il n’incite pas à la haine, et n’est pas non plus une fake news puisqu’il utilise les chiffres « officiels » du  GIEC, cet organisme de l’ONU que la SCR évoque – ou invoque- régulièrement pour justifier la plupart de ses alarmes climatiques sonnées périodiquement  dans ses émissions scientifiques et ses bulletins de nouvelles.

Je vous ai déjà adressé d’autres plaintes sur le même sujet dont une récente qui faisait état de ces nombreux scientifiques climato-réalistes – dont j’ai nommé certains- de grande réputation avec à leur crédit des centaines de publications scientifiques, et que la SRC évitait pourtant de solliciter. Je réitère donc mon reproche à l’adresse de la SRC de cacher à ses auditeurs et téléspectateurs, une partie importante de l’information scientifique à partir de laquelle ils pourraient se forger une opinion éclairée sur la question des changements climatiques, et surtout sur l’importance qu’ils doivent y accorder.

Je vous demande donc monsieur l’Ombudsman, de porter ma critique à l’attention du modérateur du site concerné et de porter aussi auprès des responsables des nouvelles et des magazines scientifiques de la SRC mon souhait d’une plus grande ouverture, d’un meilleur équilibre des faits et opinions scientifiques présentés, sur la question des changements climatiques.

Cordialement,

Reynald Du Berger, ing. , Fellow d’Ingénieurs Canada,

Membre du comité scientifique de l’Association des climato-réalistes,

Ambassadeur de CLINTEL pour le Canada français.

commentaires
  1. Michel Bellemare dit :

    Salut mon cher Reynald,

    Juste le jour choisi pour ses grandes manifs étudiantes «pour le climat», nous indique le sérieux qu’il faut leur accorder! Pas le mercredi, ou mieux encore un samedi ou un dimanche, non… on s’épanche sur le climat un vendredi, pour avoir une belle fin de semaine de trois jours!

    Les prédicateurs verts de Radio-Canada n’attirent jamais l’attention sur ce fait, Reynald.

    Michel

  2. François Riverin dit :

    Bravo M. Du Berger pour votre ténacité et pour l’effort que vous consacrez à faire prévaloir le bon sens.

  3. Georges Schell dit :

    Bravo Reynald ! Il ne nous reste plus qu’à faire la même chose dans nos pays respectifs. Et, ce, sans relâche. Ici (en France), je me suis joint à de multiples actions judiciaires concernant nos autorités « sanitaires ».

  4. Marcel Metcalfe dit :

    Les médias refusent la vérité, car celle-ci n’est pas monnayable, il en va de même en ce qui concerne tous ceux qui tirent profit de cette peur collective, qui souvent possèdent ces médias, ou les achètent à coup de publicité, et qui par la suite répand ces faussetés. Le mal est inséré dans nos institutions actuellement et il sera impossible à déloger.

  5. rtremblay dit :

    il faudrait préciser de quelle page du rapport AR6 vous tirez l’information que vous citez car il me semble que votre énoncé sous-estime nettement la tendance d’augmentation du TMAG qui se situe à environ 0,15 C/décennie et ce depuis 1960. Voir les trois graphiques ci-joint qui expliquent très bien la tendance.

    https://tamino.wordpress.com/2021/08/28/3-graphs/

    Dans ce contexte je ne vois pas en quoi vous mériteriez des félicitations pour votre dernier post.
    De plus il semble que vous éjectez de votre analyse les événements météorologiques des derniers mois au Canada (entre autres les records de températures dans l’ouest Canadien… ).

    • Monsieur Patate dit :

      Bonjour M. Tremblay,

      Il y a longtemps que j’ai lancé la serviette et abandonné l’idée de convaincre quelconque climato-biaisé sur ce blogue.

      Cependant, je m’en voudrais de ne pas faire suite à votre publication pour mettre en lumière la stupide et ridicule règle de trois utilisée ici.

      En effet, en supposant que les valeurs mentionnées ci-dessus sont exactes (je n’ai pas vérifié mais je n’ai pas raison d’en douter), l’auteur ne calcule que l’impact du CO2 émis en 2019 sur l’augmentation de la température durant cette même année. Par conséquent, il ignore ainsi :
      – Le CO2 émis dans l’atmosphère en 2018 qui n’a pas toujours pas été absorbé par la terre ou les océans et qui se trouve toujours dans l’atmosphère en 2019 et qui contribue à l’augmentation de la température en 2019.
      – Le CO2 émis dans l’atmosphère en 2017 qui n’a toujours pas été absorbé par la terre ou les océans et qui se trouve toujours dans l’atmosphère en 2019 et qui contribue à l’augmentation de la température en 2019.
      – Le CO2 émis dans l’atmosphère en 2016 qui n’a toujours pas été absorbé par la terre ou les océans et qui se trouve toujours dans l’atmosphère en 2019 et qui contribue à l’augmentation de la température en 2019.
      – Etc.

      Bref, je pourrais continuer et remonter ainsi jusqu’au début de l’ère industrielle, mais vous comprenez le principe…

      Notez qu’on sait que la concentration du CO2 augmente dans l’atmosphère d’une année à l’autre, à l’aide de mesures fiables, et que, par conséquent, l’augmentation de la température lors d’une année donnée ne résulte pas seulement du CO2 émis durant ladite année, mais de celui émis et qui est resté dans l’atmosphère au cours des années précédentes.

      J’entends déjà les objections de certains : ce CO2 provient des océans qui se réchauffent ! Eh bien non car le pH des océans diminue. Mauvaise réponse.

      Bref… cette simpliste règle de trois découle-t-elle d’une stratégie propagandiste, de mauvaise foi, d’incompétence ou d’ignorance crasse ? Je vous laisse en juger par vous-même.

      Bien à vous,

      Monsieur Patate

      • Paul Septique dit :

        Bonjour Maître Guillaume,

        Résumons la situation climatière par une analogie probante à ma portée :
        Un éléphant, dans le magasin de porcelaine, grossit, car les visiteurs du commerce lui apportent des bananes.
        En grossissant, l’éléphant brise de plus en plus de bols à riz.
        Ainsi, les pourvoyeurs de bananes ne pourront bientôt plus manger leur riz et ils vont crever de faim.

        Vous affirmez : Δ1[CO2]↑ + Δ2[CO2]↑ + Δ3[CO2]↑ + … + Δ171[CO2]↑ => Δ1T↑ + Δ2T↑ + Δ3T↑ + … + Δ171T↑

        Mais, que faites-vous de deux cent cinquante (250) ΔnT↑ qui ont précédé le Δ1T↑, au début de l’ère industrielle (autour de 1850) ?
        Où sont les Δn[CO2]↑ causales (résultats d’activités humaines), correspondant aux augmentations successives de la température, débutées au creux du Petit Âge Glaciaire vers 1600 et accumulées (selont votre recette) avant 1850 ?

        En postulant « par conséquent, l’augmentation de la température lors d’une année donnée ne résulte pas seulement du CO2 émis durant ladite année, mais de celui émis et qui est resté dans l’atmosphère au cours des années précédentes. », il faut être en mesure de prouver le lien entre le péché de nourrir l’éléphant et son effet, sur toute l’étendue d’observation de l’effet.
        En l’an 1600, on patinait sur la Tamise et il y avait des glaciers permanents dans le montagnes autour de la Méditerranée, y compris dans l’Atlas africain.

        Vous seriez gentil de nous informer comment établit-on le pH global des océans, dans les profondeurs, les fjords, partout.

        Je suis content de constater que votre vaccination, car vous êtes bien vacciné, n’a pas astrazénéqué vos neurones, ni mis en veilleuse votre vigilance climatiste.

        Salutations parmentières,

        Paul Septique
        Climato-baisé
        (comme nous tous)

      • rtremblay dit :

        M. Patate (en passant, je ne trouve pas que vous êtes dans un champ de pomme de terre, mais plutôt que votre explication est simple comme (steak, blé d’Inde, patate 🙂 ).

        Votre post démontre que les lecteurs ici présent n’ont pas fait de cours de math différentiel et intégral de niveau cégep. La sommation par le calcul d’intégral permet de prédire un phénomène quelconque qui perdure dans le temps ou dans l’espace. Au lieu d’y répondre il reste bouche bée ou il divague dans tous les sens.

        le calcul intégral pourrait également permettre d’estimer le temps que ça prend pour remplir une CRUCHE de forme diverse juste en sachant le nombre de goutte qui entre à chaque seconde !
        La forme des contenants est ici assez impressionnante !

        Malheureusement pour nous il y a aussi des contenants qui ont des fuites ou pour lesquels le bouchon d’entré est bien fermé ce qui les empêchent d’inclure toutes nouvelles connaissances…..

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay… les cruches que vous remplissez… avec des fuites… y a-t-il des jours où ça s’évapore comme dans la table de multiplication de Jacques Bodoin ? – allez à 7:35 sur cet extrait …. vous verrez alors que c’est comme le CO2 dont le temps de résidence dans l’atmosphère est limité. https://www.youtube.com/watch?v=ws9YWSsPdO8

      • Paul dit :

        Cher Guillaume,

        Votre perspicacité scientifigue manque douloureusement à ce blogue.

        Alors (*) : « Lâche pas la patate, mon nèg’ ! Lâche pas la patate. »

        En espérant vos interventions climato-allumées plus fréquentes.

        Paul S. Eptick

        N.B. (*) : Help me ! Peut on encore chanter cette chanson, que j’aime bien, de nos jours ? Ils ont ‘scrapé’ « Autant en emporte le vent » pour bien moins que ça.

        “Lache Pas La Patate (The Potato Song) · Jimmy C. Newman”

      • Erik Beausejour dit :

        Aurions-nous un taux de régénération du CO2 de par le mouvement brownien?

        Est-ce que cela existe?

  6. rexterras dit :

    M. Patate. Comme la plupart des journalistes, vous faites la part belle aux admirateurs de la proto-religion réchauffiste. On se demande évidemment pourquoi? En tant que scientifique, je suis toujours surpris de voir des gens sérieux cautionner des dogmes aussi peu démontrés ou soutenus par des faits, sans démontrer aucun esprit critique.

    Il n’existe aucune preuve ou démonstration scientifique de l’effet des gaz dits « à effet de serre », dont la vapeur d’eau représente l’essentiel et du CO2 (dont le poids est marginal dans l’ensemble), sur un éventuel réchauffement de la planète (qui n’est d’ailleurs pas mieux démontré au plan scientifique et fort contesté). Quelques modélisations basées pour la plupart sur des données au mieux tronquées (et aux pire truquées), commanditées par les écoreligieux (et soutenues par des états … comme le Québec appuyé sur l’hydo-électricité ou l’Europe appuyée sur le nucléaire … qui produisent moins de CO2) mènent à des théories non démontrées, des conclusions fausses et des scénarios catastrophistes (forcément médiatiques). Et une stratégie à peine cachée de l’ONU de redistribution de la richesse sur la base de crédits carboniques.

    Pourtant plusieurs éléments contredisent ces théories fumeuses et vous pouvez trouver une abondante et sérieuse littérature avec une peu de recherche. Il m’apparaît dangereux et délérère de promouvoir le gaspillage de centaines de milliards de dollars pour poursuivre des chimères. En dilapidant ces sommes non-négligeables à lutter contre des problèmes imaginaires et sans espoir de résultats tangibles (et encore moins de preuve de la plausibilité de tels résultats), on privera la population de soins de santé, d’éducation, de nutrition, de services de toutes sortes et aussi de lutte contre la vraie pollution, afin de favoriser quelques entreprises privilégiées qui auront connu un véritable succès de marketing dans un monde de plus en plus crédule et de moins en moins informé.

    Dommage et risqué.

  7. rtremblay dit :

    M. Paul Septique ça sent mauvais votre argumentaire !
    Donné très peu fiable, cueillette de cerise, science molle : c’est le niveau de votre dernière intervention.

    Simple question : qu’elle était le niveau de CO2 atm. en 1600 ?

    après avoir répondu, comprenez vous pourquoi votre argumentaire est boueux ?

    de plus comment se fait-il que M Rex ne comprends pas que des villes moins ‘diésel’, moins charbon ou moins essence serait des villes moins bruyantes, moins sales avec une meilleure qualité d’air et avec une population en meilleur santé ?

    • Paul S. Eptick dit :

      Monsieur Rejean Intégral,

      cc. : Mr. Guillaume Différentiel

      Données très peu fiables ? Pourquoi ?
      Parce que les annales, les registres publics, les observations de tous les contemporains, n’ont pas pu être revus, corrigés et récurés par les ajusteurs accrédités du GIEC ?

      La science molle ? Pourquoi ?
      Parce qu’elle est à la portée de tous, sans le recours imposé à l’interprétation par des journalistes activistes climato-hystériques ?

      Cueillette de cerises ? Au contraire.
      Au lieu de considérer seulement la période s’étendant de 1850 à 2021, je l’avais prolongée jusqu’à 1600 (le creux du Petit âge glaciaire) et on pourrait le faire, jusqu’à 950 (le début de l’Optimum climatique médiéval) ou jusqu’à l’Optimum climatique romain, 1000 ans plus tôt.

      En suivant la logique pétrophobiste de M. Réjean, entre l’an 950 et 1250 (l’Optimum climatique médiéval), les forgerons (y avait-il d’autres activités artisanales / pré-industrielles aussi « énergivores » ? (*)) devaient brûler du charbon en quantités “industrielles” et ils ont dégagé énormément de CO2. Ce gaz honni s’est différentiellement accumulé dans l’atmosphère selon la recette durable de M. Guillaume.

      Cela avait causé un Réchauffement Climatique Anthropique considérable, augmenté les récoltes et permis la construction de cathédrales, ainsi que l’occupation de Groenland par les Vikings.

      Éventuellement, les jeunes de l’époque se sont mis en skolstrejk permanent et les forgerons ont été contraints à diminuer la production de fers à joual.
      Alors, la température a plongé, les Vikings ont fui la Terre Verte, les glaciers bénis ont progressé partout, y compris dans les montagnes autour de la Méditerranée et le patinage sur le fleuve est devenu la mode à Londres.

      Vers 1600, des forgerons impénitents irresponsables ont recommencé à brûler le charbon et on avait ouvert des forges plus importantes.
      Vers 1750 (cent ans avant le début de l’Ère industrielle) les glaciers permanents en Europe et en Afrique du Nord ont déjà reculé et cette tendance s’est accentuée par la suite.

      Tout cela, des faits vérifiables et, étant donné leur grand nombre, non-normalisables / escamotables par les climato-révisionnistes à la solde du GIEC.

      Pourquoi nier l’évidence ?
      Le climat change et avait toujours changé, sans l’intervention de l’homme.
      Même, le taux de changement à la hausse et à la baisse, pouvait être aussi rapide que maintenant. L’étude au moyen de « proxies » avec les erreurs inhérentes ne permet pas de démontrer le contraire.

      Si vous voulez vraiment inclure le CO2 dans la discussion, alors l’évidence s’impose d’elle même :
      ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ . Pas le contraire !
      Donc, pas d’effet de serre en tant que le « driver » climatique, seulement un phénomène physique contributif.

      Cela se vérifie par la lecture de mesures ou par le Calcul différentiel et intégral en mettant T = f1(t) et [CO2] = f2(t), ensuite en dérivant par rapport au temps et en constatant qu’en tout temps les points d’inflexion de la courbe de température T, ont précédé dans le temps ceux de la courbe de la concentration atmosphérique en gaz carbonique [CO2].
      D’où : ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ et ΔT↓ –> Δ[CO2]↓ .

      Quand la Science parle, il faut l’écouter !

      Lâchez pas la pétaque,
      Paul S. Eptick

      (*) : Il ne faut pas oublier les charbonniers qui carbonisaient du bois en faisant de la boucane. De quoi précipiter le RCA médiéval.

      • rtremblay dit :

        Plusieurs faussetés :

        « Données très peu fiables ? Pourquoi ?
        Parce que les annales, les registres publics, les observations de tous les contemporains, n’ont pas pu être revus, corrigés et récurés par les ajusteurs accrédités du GIEC ? »

        Des observations aléatoires par quelques personnes (historien ou autres) pour des périodes de temps non définies, interprétés par des climato-septiques, aucun processus scientifiques pour l’analyse de ces informations.

        « La science molle ? Pourquoi ?
        Parce qu’elle est à la portée de tous, sans le recours imposé à l’interprétation par des journalistes activistes climato-hystériques ? »

        Si vous mettez tous le monde dans le même bateau c’est vous qui faites de la science molle, très molle !

        « Cueillette de cerises ? Au contraire.
        Au lieu de considérer seulement la période s’étendant de 1850 à 2021, je l’avais prolongée jusqu’à 1600 (le creux du Petit âge glaciaire) et on pourrait le faire, jusqu’à 950 (le début de l’Optimum climatique médiéval) ou jusqu’à l’Optimum climatique romain, 1000 ans plus tôt. »

        oui effectivement cueillette de cerise car vous prenez seulement des données locales pour interpréter des mesures qui devraient être global.

        « En suivant la logique pétrophobiste de M. Réjean, entre l’an 950 et 1250 (l’Optimum climatique médiéval), les forgerons (y avait-il d’autres activités artisanales / pré-industrielles aussi « énergivores » ? (*)) devaient brûler du charbon en quantités “industrielles” et ils ont dégagé énormément de CO2. Ce gaz honni s’est différentiellement accumulé dans l’atmosphère selon la recette durable de M. Guillaume. »

        comme vous n’avez pas répondu à ma question de la teneur en CO2 de l’atmosphère en 1600, je vous indique que vous ne pouvez pas comparer l’effet des émissions avant l’ère industrielle et aujourd’hui puisque que le taux de CO2 a été relativement stable avant 1850 depuis plusieurs centaines d’années auparavant alors que depuis 1850 à aujourd’hui c’est passé de 280 à plus de 400 ppm. au moyen âge les émissions étaient équilibrés avec la prise en charge naturelle alors qu’aujourd’hui ce n’est plus le cas !

        « Cela avait causé un Réchauffement Climatique Anthropique considérable, augmenté les récoltes et permis la construction de cathédrales, ainsi que l’occupation de Groenland par les Vikings. »

        Autres interprétations biaisées… une histoire répétée sans analyse sérieuse

        « Éventuellement, les jeunes de l’époque se sont mis en skolstrejk permanent et les forgerons ont été contraints à diminuer la production de fers à joual.
        Alors, la température a plongé, les Vikings ont fui la Terre Verte, les glaciers bénis ont progressé partout, y compris dans les montagnes autour de la Méditerranée et le patinage sur le fleuve est devenu la mode à Londres.
        Vers 1600, des forgerons impénitents irresponsables ont recommencé à brûler le charbon et on avait ouvert des forges plus importantes.
        Vers 1750 (cent ans avant le début de l’Ère industrielle) les glaciers permanents en Europe et en Afrique du Nord ont déjà reculé et cette tendance s’est accentuée par la suite. »

        Ça prouve quoi cette cueillette de cerise ?

        « (*) : Il ne faut pas oublier les charbonniers qui carbonisaient du bois en faisant de la boucane. De quoi précipiter le RCA médiéval. »

        Toujours aussi vide comme commentaire , marginal , très marginal. Est-ce que vous bâtissez une théorie sur la base des charbonniers ??? ben voyons soyez sérieux !!!

  8. Paul Q. Craintlepire dit :

    Dr. Greta me procure la comparaison calmante : quand je regarde ses yeux, elle me rassure.
    Je ne suis pas aussi déséquilibré que cette personne très influente pour notre avenir collectif.
    Nous voilà, à un pas de l’abîme que ces bibittes ont laborieusement creusé pour nous.

    Que penser de son argumentaire concis et précis, résumé en trois mots : « bla-bla-bla » ?

    “ Greta Thunberg takes aim at climate platitudes: ‘All we hear is blah blah blah’ “

    Je ne savais pas que les dropouts avaient leur sommet climatique « Pre-COP26 » : « Youth4Climate summit ».

    Le skolstrejk n’est pas assez dans ce cirque de propagande ridicule !

  9. rtremblay dit :

    https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-290091

    Mais qu’il est ennuyant avec une voix désagréable cet « humoriste » d’une autre époque ! presqu’autant que la chèvre favorite de Paul S…..

    Par ailleurs, ne vous méprenez pas je comprends très bien que la nature (les plantes, les arbres, mais aussi les microorganismes du sols et des océans) peuvent absorber temporairement le CO2.

    Mais le déséquilibre causé par un surplus d’émission de CO2 fait en sorte que la concentration dans l’atmosphère est en augmentation… + 3 ppm /an.

  10. Martin Guevremont dit :

    Je sais pas si un croyant de réchauffement est capable d’expliquer ceci dans cet article?? Bonne chance…..

    https://www.seattletimes.com/nation-world/south-pole-posts-most-severe-cold-season-on-record-an-anomaly-in-a-warming-world/

    • Paul dit :

      À propos de l’article, monsieur R. Tremblay dirait probablement ceci (voir son intervention un peu plus haut) : « Des observations aléatoires par quelques personnes (historien ou autres) pour des périodes de temps non définies, interprétés par des climato-septiques, aucun processus scientifiques pour l’analyse de ces informations. ».

      Pour ses semblables, la Science a parlé et les observations contraires au dogme officiel ne sont pas admissibles.

      Selon le script qu’ils retransmettent : l’Antarctique ne subit aujourd’hui qu’un soubresaut météorologique.

      Ensuite, si l’été indien avait le malheur (ou le bonheur, c’est selon) de s’allonger de quelques jours, ou être plus chaud que d’habitude, ce serait la preuve du réchauffement climatique causé par l’homme.

      • rtremblay dit :

        Réchauffement global est tout à fait compatible avec changement climatique fluctuant de manière temporaire et local.

        La cueillette de cerise se fait pour chacune des quatre saisons de l’année des climato-sceptiques.

        Sachant que l’antarctique est immense et que le nombre de station météo est plutôt réduite il faut se garder une petite gêne avant d’affirmer que tel observation va à contresens de l’observation générale.

      • Paul dit :

        Bonjour monsieur Rejean,

        Dans ce cas ci vous avez raison sur le principe.

        Avec un système global à inertie élevée, les tendances climatiques devraient être considérées sur une base de quelques dizaines d’années, pas d’une année, ni d’un rapport de GIEC à un autre (5 à 7 ans), ou d’un feu de brousse australien à une inondation en France.

        Mais comment concilier la nécessité d’imposer le sentiment de panique relié à une supposée Urgence climatique et le recul nécessaire à un travail scientifique d’observation (pas de simulation sur ordinateur) bien fait ?

        Je vous souhaite une Action de Grâce pacifiante.
        Paul

        N.B. : Quand on parle d’inertie élevée, il ne s’agit pas seulement de l’atmosphère et de la masse d’eau terrestres, mais aussi d’irradiance solaire et de variations de l’héliosphère.
        Les fluctuations solaires ont leur signature sur les changements climatiques avant le début de l’Ère industrielle et aussi pendant :

        Ref. : “ Evidence-Based Climate Science – Data Opposing CO2 Emissions as the Primary Source of Global Warming “
        ‘Chapter 14 – Cause of Global Climate Changes: Correlation of Global Temperature, Sunspots, Solar Irradiance, Cosmic Rays, and Radiocarbon and Berylium Production Rates’

  11. Paul dit :

    Monsieur Guillaume pratique la défense préemptive (https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-289447) :
    « J’entends déjà les objections de certains : ce CO2 provient des océans qui se réchauffent ! Eh bien non car le pH des océans diminue. Mauvaise réponse. »

    Et le corollaire de cette acidification devrait être la disparition du corail qui aurait de la difficulté à se trouver du carbonate de calcium.

    Eh bien, la Grande barrière de corail se porte bien aujourd’hui, malgré les fluctuations du passé :
    « Great Barrier Reef’s record coral cover isn’t the story scientists ‘want to talk about’ »

  12. rtremblay dit :

    https://www.nobelprize.org/prizes/physics/2021/press-release/

    Parlant de publications sérieuses revues par les paires.

    Trois chercheurs qui ont consacré leurs carrières à mieux comprendre la science du climat.
    L’académie des sciences de Suède attribue ce prix…
    Commentaire : ce n’est certainement pas un scientifique de clintel sous ces apparat de rigueur qui pourrait recevoir ce type de prix.

    Bravo à la science !

    • lucbmenard dit :

      …la SCIENCE, c’est aussi cela :

      https://www.einpresswire.com/article/534591367/noaa-declares-2020-the-second-hottest-year-on-record-a-very-close-second

      … il y a d’AUTRES EXPLICATIONS SCIENTIFIQUES à lire sur le sujet…

      par exemple: The photochemistry of gas molecules in Earth’s atmosphere determines the structure of the atmosphere

      ici: https://www.youtube.com/watch?v=WIlr0lGVv-g

      … on apprend que l’effet de serre (le vrai) est l’AFFAIRE des différentes couches atmosphériques (stratosphère, ionosphère) dont le réchauffement se fait par en haut (soleil) que par en dessous, sinon les corps noirs à la surface (le CO2 avec absorption de seulement 16% d’IR n’a pas l’énergie pour dissocier les molécules… et relâcher de la chaleur comme le font les rayons UVB (p.ex.par la formation de l’ozone de haute et basse altitude).

      https://ozonedepletiontheory.info/ozone-depletion/

      La théorie de la destruction de la couche d’ozone par les CFC et les volcans une théorie capable d’expliquer à cout, moyen et long terme les changements climatiques passés, présents et à futurs sur la TERRE.

      Voir l’explication ici: (observé les remontées de températures selon la hauteur de l’atmosphère)

      • rtremblay dit :

        J’aimerais bien avoir plus d’argument solide de votre part M. Luc.

        Mais pour ma part cette théorie est basée un premier fait non fiable et faux.

        le fameux plateau de l’évolution du TMAG de 98 à 2013.

        C’est démontré clairement une évolution constante du TMAG depuis 1960 à aujourd’hui…. marche d’escalier ou pas.

        Je suis ouvert à poursuivre ma réflexion si vous amenez des arguments intéressants et appuyés de publications sérieuses… pas juste des sites internet.

      • Paul R. Éaliste dit :

        M. Tremblay apporte un « argument solide » de son cru :
        « le fameux plateau de l’évolution du TMAG de 98 à 2013.
        C’est démontré clairement une évolution constante du TMAG depuis 1960 à aujourd’hui…. marche d’escalier ou pas. ».

        Pourtant les mesures par ballons – sondes et le modèle russe INM-CM4, disent autrement (ref. Dr. John Christy, ci-après) :

        Je parie que le déni du plateau par le pétrophobe est basé sur la chaleur cachée temporairement dans les océans et sur le tripotage de mesures produites par les bouées dérivantes Argos, trop précises pour les climato-activistes à la NOAA.

        Entre 1998 et 2013 des émissions massives du CO2 se sont ajoutées aux émissions passées (en pourcentage du total), mais la corrélation de TMAG avec le CO2 atmosphérique était en pause syndicale bien méritée.

        L’argument de Dr. Peter L. Ward, rapporté par M. Ménard, est basé sur des principes physiques tangibles au même titre que les arguments réchauffistes de scientifiques – suppôts du GIEC.

        Le tout est de déterminer le poids relatif de chacun de ces principes dans l’influence sur le climat. Celui, retenu par le GIEC pour supporter son action politique, est loin de faire le poids.

    • Paul S. Ceptick dit :

      Monsieur Tremblay se fait sibyllin : « Parlant de publications sérieuses revues par les paires. ».

      Veut-il être inclusif en soulignant que les dames « chercheures » siègent aux comités de lecture avec d’autres pairs masculins et les individus de provenance LGBTQ, même ceux du nouvel arrivage 2SLGBTQQIA++ ?

      Que les épouses des pairs se prononcent au même titre que leurs maris ?

      Ou tout simplement, veut-il nous apprendre qu’il faut avoir une sérieuse paire de cou*lles, pour affirmer le RCA, sans aucune preuve tangible, seulement sur la foi de la modélisation numérique ?

      Sans minimiser le travail des nouveau lauréats Nobel en Physique, récompensés “for groundbreaking contributions to our understanding of complex physical systems”, de preférence à d’autres scientifiques qui ont fait avancer la Physique, on pourrait citer le général De Gaule : « Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche. ».

  13. Paul S. Ceptick dit :

    Le fin praticien de la rigueur en toute chose claironne : « ce n’est certainement pas un scientifique de clintel sous ces apparat de rigueur qui pourrait recevoir ce type de prix. ».

    D’abord, s’il y avait un type, il y aurait d’autres prix du même ordre. Prix du Gala Artis ? Prix de l’Ordre du Mérite agricole ? Prix Greta Thunberg en Art hystérique ?
    Je croyais Nobel unique, donc convoité.

    Mais inégal dans le temps et sujet aux penchants de ses comités de sélection pour le signalement de la vertu et l’exercice d’influence politique.

    Le président Trump a directement négocié, par l’entremise de son gendre (pas du “Department of State”, truffé d’incompétents d’obédience obamiste (re. fiasco d’Afghanistan)), les Accords d’Abraham entre plusieurs pays musulmans qui finançaient et entretenaient le terrorisme islamiste et l’État d’Israël. Ces anciens adversaires collaborent maintenant activement dans plusieurs domaines d’intérêt commun. Ces accords ont une portée tangible sur la paix au Moyen Orient.
    Les USA n’ont pas entrepris aucun nouveau conflit armé sous l’Administration Trump et ont réduit considérablement leur participation à ceux en cours.
    Aucune chance que l’on pense à Trump, le pacifiste, avec le Prix Nobel de la Paix.

    Que l’on avait pourtant octroyé à Obama pour des beaux discours creux en 2009. Ce pire président US de l’histoire (maintenant remplacé à ce titre par son dauphin Biden) avait ensuite mis la Lybie à feu et sang et amené la montée du sanguinaire État Islamique au Moyen Orient.

    Le Prix Nobel de la Paix 2007 fut octroyé à GIEC et Al Gore pour encourager les divagations climatiques. Les prédictions pessimistes de ces comiques ne se sont pas réalisées.

    En prévision de la COP26, que l’on voudrait décisive dans la chimérique croisade contre le Climat et tout ce qu’il représente (le progrès et la domination de l’Occident), le comité Nobel a décidé de faire sa part en donnant une saveur climatique au Prix Nobel de la Physique.

    Dans les faits, on récompense la contribution de trois scientifiques à la production de l’outil principal de la Science climatique : la modélisation informatique.

    Laquelle ne va pas si bien, quand on considère sa performance réelle :

    Peu importe la performance, quand on parvient à faire passer les simulations farfelues pour la réalité et dans cela les influenceurs climato-hystériques sont passés maîtres.

    Le pétrophobe s’est exclamé : « Bravo à la science ! » (par simulation virtuelle dans son cas).

    Évoluera-t-il un jour pour dire : « Bravo à la science fondée sur les preuves ! » (“Evidence based Science”) ?

  14. rtremblay dit :

    Vos références sur ce graphique ?? la définition de l’échelle de l’axe des Y ? qu’elle est le paramètre évalué ? qu’elle est la méthode pour arriver à ce résultats ?

    Mon petit doigt me dit que la source est douteuse , très douteuse ! peu être même créer un « impaire »

    Mêler des histoires de Trump avec la science : totalement indigeste !

    Vous devriez essayer de lire et de comprendre les avancés que les trois nobelisés nous ont apportés !

    Ce Paul répète toujours la même rime comme son chanteur préféré Normand L’a.

    • Paul Clim Atorealist dit :

      Bonjour maître Tremblay,

      La constatation documentée de la très VASTE divergence entre les prédictions de l’anomalie de température tropicale par les modèles numériques climato-alarmistes et la réalité (observations par les ballons-sondes), est l’oeuvre du professeur John Christy.
      Ce dernier est hautement qualifié pour parler de ce sujet : « Dr John R Christy is the Distinguished Professor of Atmospheric Science and Director of the Earth System Science Center at the University of Alabama in Huntsville. ».
      (À noter : seulement le modèle INM-CM4 de l’Institut Russe de mathématiques appliquées à l’informatique s’approche de la tendance observée, soit la pente médiane de l’anomalie par rapport au temps.)

      Voici un aperçu condensé de la présentation du professeur au « Irish Climate Science Forum » :
      “ New presentation by John Christy: models for AR6 still fail to reproduce trends in tropical troposphere ”
      https://clintel.org/new-presentation-by-john-christy-models-for-ar6-still-fail-to-reproduce-trends-in-tropical-troposphere/

      La prestation complète du professeur Christy vaut la peine d’être vue :
      “ Dr John Christy: Testing Climate Claims – Update 2021 “

      Tout est basé sur les faits / observations et très bien expliqué, y compris la conclusion en rouge sur le graphique (concernant le forçage climatique postulé dans les modèles climatiques) : « The HYPOTHESIS FAILED (Rejected) ».

      Je ne vous suggère pas de couper le petit doigt qui s’est trompé sur toute la ligne (pas d’impair ici), mais seulement d’ouvrir vos yeux.
      Ce sont les modèles informatiques que l’on utilise comme la preuve absolue du RCA et, comme le démontre John Christy, on ne peut pas leur faire confiance.

      D. Trump n’a été invoqué que pour illustrer le biais politique chez Nobel.
      De même que le GIEC, B. Obama et A. Gore, qui sont encore plus éloignés de la Science que ne l’est celui qui indispose tant votre système digestif.

      Les comités Nobel, autant en ce qui concerne les sciences que la Paix, ne sont pas objectifs. Leurs choix reflètent leurs préférences.

      Le pétrophobe m’interpelle : « Vous devriez essayer de lire et de comprendre les avancés que les trois nobelisés nous ont apportés ! ».

      S’agit-il d’avances (de quoi ?) d’avancées ou d’avancements ? Pas la même chose.
      Quand on essaye de s’adresser à la raison, on utilise des termes précis.

      Quels travaux spécifiques, couvrant les méthodes numériques, développées par les trois nobelisés, faudrait-il lire et comprendre ?
      Aussi, sait-on quels « fudge factors » (multiplicateurs qui ajustent un mécanisme climatique, par rapport à un autre) sont associés aux sous-routines dérivées de leurs travaux et incluses dans les programmes de prédictions climatiques ?
      Les bases descriptives de systèmes complexes peuvent être cohérentes, mais leur application sans valeur.
      Car en informatique, toujours : “garbage in ==> garbage out”.

      Quand le Grand Norman nous berce de sa voix douce et chevrotante, il le fait dans le but de stimuler notre sens d’harmonie et réveiller nos souvenirs de pasteurs ébahis devant l’opulence d’un pré verdoyant.

      “ Do du do du de le – Normand l’amour “

      Mais pour comprendre cela il faut pouvoir apprécier la beauté de Nelligan, plutôt que les cabrioles statistiques de Tamino.

      Bonne journée cogitative,
      Paul Clim Atorealist

      • rtremblay dit :

        Et pourtant le collègue de J. Christy de UAH Roy Spencer redit à chaque mois sur son site internet :

        « The linear warming trend since January, 1979 is +0.14 C/decade (+0.12 C/decade over the global-averaged oceans, and +0.18 C/decade over global-averaged land). »

        https://www.drroyspencer.com

        et avant 1979 il n’a pas de donnée.

        mais les donnés terrestres (Berkerley Earth) montrent bien une progression constante depuis 1960 du TMAG.

        Démontrez moi que la théorie de J. Christy n’est pas biaisée par le choix de la période 98 à 2013 !

        Svp concentrez vous sur ce seul point.

        De mon côté je vais écouter la présentation que vous avez transmise, mais je doute fort qu’elle soit une théorie acceptée par les pairs.

  15. rtremblay dit :

    critique de la présentation de J. Christy.

    1) Une bonne partie de ces commentaires sont de nature politique. Pendant ce temps là il n’explique pas son point de vue scientifique.

    2) Le principe de mélanger « toute les couleurs pour nous révéler que ça donne du brun » ne prouve absolument pas son point de vue à propos de la modélisation qui ne fonctionnerait pas. il y a des vieux modèles, d’autres plus récents. Certains sont plus rudimentaires, d’autres plus élaborés. Ces travaux ont été revues par d’autres chercheurs dans le domaine de la modélisation. La science de la modélisation est en évolution et constante amélioration. Il y a une littérature scientifique à consulter avant d’élaborer d’avantage sur ce sujet… faites vos recherches avant de tirer des roches.

    3) La plupart des figures qu’il présente sont brouillonnes, avec des libellés d’axe des Y pas claire. Le standard dans une présentation claire c’est de présenter une figure par page… pas 3-4 comme il fait souvent. Ça fait en sorte que c’est incompréhensible. à 3 ou 4 reprises il n’est même plus certain des période (axe des x) qu’il fait référence….. mais « Any way » (croyez moi !!!)….. on passe à un autre sujet.

    4) Comme scientifique il s’abaisse à commenter des titres de journaux judicieusement choisie (cherry picking) ce qui rend sa présentation beaucoup moins crédible. Ça sent le biais d’interprétation à plein nez. On pourrait facilement pensez qu’il est à la solde de l’industrie du charbon ???

    5) Il s’associe avec R. Mckitrick …..un économiste… pas très crédible

    6) 6 versions des relevés de température UAH existent. Est-ce qu’on devrait conclure qu’aucune ne fonctionne si on suit son raisonnement ??

    7) Les données de UAH ne vont pas dans le même sens que les analyses que 6 autres groupes indépendants. devrait-on se fier à ces analyses dans ce contexte ?

    8) Je prétends que vous adhérez à ces opinions car celles-ci vont exactement dans votre ligne de pensée. Ça vous fait plaisir puisqu’il fait appel à vos émotions Paul. Pour ma part l’écoute de cette présentation m’indique plutôt de me méfier d’avantage de ces propos.

    En résumé la principale lacune de cet auteur : c’est d’utiliser le biais d’autorités…

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay avec vos  » sont de nature politique…des titres de journaux judicieusement choisie ….qu’il est à la solde de l’industrie du charbon ? etc…  » Vous attaquez le messager en non le message. Revenons au fondamental : Vous affirmez l’existence d’un RCA significatif et même que l’action humaine EST le principal facteur. On vous demande de PROUVER votre affirmation. Si vous ne le pouvez pas, avouez-le honnêtement , ne tentez pas d’éluder ou de contourner ma question. IL est évident que vous ne pouvez pas car on a démarré la mesure des températures au point le plus froid des 10 derniers milliers d’années.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay… ne le prenez pas mal, c’est pour votre bien …. « faites vos recherches avant de tirer des roches. » deux fautes… deux petits coups de règle sur les doigts… on tire un traîneau, une voiture, on LANCE un objet… et la roche est un matériau comme le béton ou l’asphalte et non un objet .. on LANCE un CAILLOU et non pas une roche .

      • Rtremblay dit :

        Donnez des coups de règle sur les doigts n’est plus accepté.

        Votre directrice Mme La Rousse a inscrite cette note négative à votre dossier d’enseignant.

        De plus, comme linguiste, elle a vérifié si l’expression ‘tirer des roches’ était d’usage ?
        Elle me confirme que les deux mots ‘tirer’ et ‘roche’ sont utilisés correctement. L’expression ‘tirer des roches’ est aussi bien utilisée.

        https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/tirer/78185

        https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/roche/69670

        Mme Larousse inscrira également cette note négative à votre dossier : « Utilisation abusive de son autorité d’enseignant au détriment de l’analyse de la qualité de l’information présentée. »

        Note : Ce n’est pas le sens ‘géologique’ du mot ‘roche’, mais plutôt le sens commun de l’expression qui est utile dans ce contexte.

        Est-ce que je vous apprends l’expression québécoise ‘Tireux de roche’ et son origine d’une activité saguenéens débuté à Chicoutimi-Nord ? Issue d’une jalousie ou de la testostérone trop importante ?

        https://fr.wiktionary.org/wiki/tireux_de_roches

        « Parlant de me faire tirer des pierres, j’adore raconter le récit des Tireux de roches de Chicoutimi-Nord aux gens de l’extérieur. L’histoire dit qu’à l’époque de la construction du pont de Sainte-Anne, les jeunes hommes du secteur nord voulaient repousser les charmeurs de la rive sud, qui venaient courtiser les demoiselles de leur côté du Saguenay ! Du sommet des falaises surplombant la rivière, ils lançaient des roches aux indésirables prétendants. Comme quoi, même la culture locale se révèle parfois farfelue ! »

        Finalement c’est l’expression « L’arroseur arrosé » qui s’applique dans cet échange.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay. J’affirme qu’il n’existe aucune preuve d’un réchauffement climatique principalement anthropique et mets au défi tous les « chercheurs » de OURANO$$$$ ou d’université$$$$ qui contestent mon affirmation, d’en débattre avec moi publiquement et encore mieux, à Radio-Canada.

      • rtremblay dit :

        pouvez me dire quand, l’année de publication, du vidéo Youtube que vous m’avez référé ? pourquoi au fait l’avez vous retiré ?

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay… . c est de cette année… je l ai enlevé car il me créait des problèmes d’accès à youtube premium

  16. lucbmenard dit :

    …ah …ah… je l’avais dit que l’année la plus froide jamais enregistrée était autour de la fin du dix-neuviè me s (autour de 1875).
    …il y a eu d’autres up 🙂 and down mineures malgré la remontée générale amorcée de +- 4000 ans à 2000 ans (la période Romaine). Puis, la grande remontée de 2000 à 1000 la période médiévale, puis un autre déclin…

    Et voilà…

    C’est bien beau ☀️, mais ça n’explique pas les périodes de refroidissement ni de réchauffement…

    À suivre … (une piste, les volcans…)

    • Reynald Du Berger dit :

      lucbmenard. « C’est bien beau ☀️, mais ça n’explique pas les périodes de refroidissement ni de réchauffement… ». pourquoi expliquer ? On en prend acte … on verra plus tard si on trouve des explications…

    • lucbmenard dit :

      … plus clairement: 1) de +-4000 à 2000 ans, la température a diminué de manière substantielle; 2) de 2000 à 1000 ans, la température a augmenté aussi me manière substantielle; et ensuite, il y a eu ces autres variations: 3) diminution importante de la température jusqu’aux années 1650 , e une remontée jusqu’au 18e s. et le déclin important 1875…
      Et finalement, l’ère industrielle etc…

    • Paul Q. Craintlepire dit :

      Le prof observe : « On en prend acte … on verra plus tard si on trouve des explications… ».

      D’accord avec le principe, mais pas dans la situation de fausse crise climatique quand il faut faire plus que prendre acte.
      Les Tremblays de ce monde ne se gênent pas pour exploiter les événements météo aléatoires et ils ont effectivement inversé le fardeau de la preuve.

      Je suis d’accord que nous n’avons pas à tout expliquer, mais nous devons insister sur les périodes de fluctuations climatiques passées avant la révolution industrielle et aussi défaire l’argument que, depuis, les changements sont beaucoup plus intenses.

      Le réchauffement graduel et fluctuant depuis le creux du Petit Âge Glaciaire est documenté et les preuves abondent.
      Quand on pouvais cultiver la vigne à certaines latitudes lors de l’Optimum Médiéval, pour y renoncer pendant le Petit Âge Glaciaire et reprendre depuis, ça les suppôts scientifiques du GIEC et leurs renifleurs de pets ne peuvent pas effacer de la mémoire collective.

      Il faut que nos concitoyens le réalisent rapidement, car en attendant ils ont donné la carte blanche aux sauveurs de la planète déchaînés.
      Regardez Biden aller. Les Chinois se frottent les mains.

  17. lucbmenard dit :

    …je suis d’accord… il n’y a pas URGENCE… NI URGENCE CLIMATIQUE…

  18. Jacques dit :

    J’ajouterais: …ni urgence SANITAIRE. Le monde n’a pas plus besoin de politiques zéro carbone que de vaccins !

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques…. Climat et covid , deux sujets scientifiques qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Ne tombez pas dans l’amalgame de mes tis-clins de CHOI Radio-X. Faites de la science et non de la politique et de l’émotion. On n’a pas idée du nombre de tis-clins majoritairement peu instruits et DE DROITE , auditeurs de CHOI Radio-X qui m’écoutaient et me félicitaient dans mes chroniques sur le réchauffement climatique au cours des dernières années. Ce que j’ignorais, c’est qu’ils se foutent totalement de la SCIENCE que j’expose , ils ne l’écoutent même pas, pourvu que j’arrive à la seule conclusion POLITIQUE qui leur plait  » le gouvarnement nous ment sur le climat, nous crosse et veut nous contrôler avec ses taxes de carbone, ses mensonges sur l’effet de serre gna gna gna « … Ces loustics n’ont rien à faire de la science. Ils ne s’y intéressent pas. En matière de COVID, avec ce que je sais de la science du covid surtout de mes lectures de revues médicales scientifiques à comités de lecture, je conclue que le gouvernement a raison et gère adéquatement la crise sanitaire ! Ça les met en colère « Du Berger est pu d’not bord ! C’tun traitre ! » et ils m’insultent ! NON! je ne mange pas le pain de CHOI radio-X sur la covid. Je laisse aux autres chroniqueurs et collaborateurs le léchage de bottes que je soupçonne parfois de mauvaise foi, et que les animateurs réclament afin de satisfaire cette partie importante de l’auditoire ignorant et mal informé. J’ai donc décidé de ne plus parler à CHOI Radio-X depuis plusieurs mois. J’ai deux chroniques hebdomadaires à des stations de radios moins populaires, mais qui acceptent que le climato-sceptique ne soit pas le covido-sceptique qu’on aurait souhaité à CHOI Radio-X.

  19. lucbmenard dit :

    … la terre tourne autour du soleil qui tourne au tour d’un centre galactique en 200 millions d’années.

    La galaxie de la voie lactée possède des bras spiralés ou se concentrent des milliards d’étoiles… un environnement plus chaud semble-t-il que les vides interstellaires intercalés entre ces bras…

    C’est donc dire que dans son voyage la terre rencontre des environnements plus ou moins chaud…

    Il y a deux cents millions d’années une remontée importante de la température a eu lieu avant que ne se produise il y a 65 millions d’années un déclin quasi continuel jusqu’à 500 000 ans environs. Puis, les quatre périodes de glaciations se terminant il y a plus ou moins 10 000 ans avec une remontée encore spectaculaire…

    Pensez-vous que la terre dans ce périple puisse à la fois se réchauffer et se refroidir?

    Ça me semble presqu’une évidence… Non!

  20. Paul dit :

    Bon matin Mtre Luc,

    En effet, notre système solaire n’est pas figé dans un bras de la galaxie et peut migrer vers un autre en fonction d’interactions gravitationnelles.
    Les molécules de gaz, présentes dans l’espace, probablement aussi. Elles sont très espacées, que ce soit dans un amas d’étoiles ou dans l’espace entre les bras en spirale.

    La température de ce milieu se situe autour de 3 ˚K. Même avec la mesure la plus basse connue (1.1 ˚K), la variation du flux d’énergie de rayonnement, proportionnel à (T1**4 – T2**4), serait trop négligeable pour affecter la TMAG du kamarade Tremblay. Encore moins que son effet de serre chéri.

    La variable significative, lors du périple cosmique serait l’influx de particules présentes dans le rayonnement cosmique et leur effet subséquent sur l’ensemencement de nuages, donc sur la réflectivité de l’atmosphère et le gain net.
    C’est une variable aléatoire qui dépend d’événements cosmiques lointains (même hors de la Voie Lactée), mais la probabilité de rencontrer un faisceau de rayons cosmiques pourrait être plus élevé dans un amas d’étoiles, mais pas nécessairement.

    J’avais lu qu’il y aurait un effet probabiliste concernant le rayonnement cosmique, fonction de la position de notre système solaire par rapport au plan galactique.
    Notre position fluctue : parfois nous sommes dans le plan, parfois au dessus, parfois au dessous.

    Il faut se rappeler que les rayons cosmiques sont éjectés aux deux pôles d’une super-nova et que ces particules, voyageant à vitesse très élevée, forment un faisceau de plus en plus divergeant (à cause de collisions avec le gaz interstellaire et intergalactique). Et ça peut venir de toutes les directions, d’où l’importance de l’effet bouclier offert par les systèmes solaires avoisinants.

    Quand ça passe, la quantité qui nous arrive dessus dépend de l’intensité fluctuante de l’héliosphère. D’où l’importance de cycles solaires que les suppôts scientifiques du GIEC négligent complètement.

  21. lucbmenard dit :

    ATTENTION : pour climato-septiques de l’impact des CFC, des VOLCANS, de la RÉDUCTION DE LA COUCHE D’OZONE et DU LÉGER RÉCHAUFFEMENT observé sur ces trois décennies, soit entre 1970 à 1998…

    ET SPÉCIALEMENT SEPTIQUE DE LA MARCHE : https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-300568

    AVEC RÉFÉRENCES SCIENTIFIQUES, ICI :

    https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1029/97JD02402

    La théorie de l’appauvrissement de la couche d’ozone du réchauffement climatique (ozonedepletiontheory.info)

    *note : l’important est de comprendre la  »petite » marche après 1998, mais aussi celles avant…(un indice, regardez du côté des volcans, sinon c’aurait été une LONGUE pente abrupte…mais je vous aide là…)

    -ENFIN, POUR CITER UN GRAND DU SPORT AU QUÉBEC : QUE L’ON AIME OU NON LA MARCHE,ÇA FAIT DU BIEN POUR LE CORPS ET L’ESPRIT (EN RÉF. AU DÉFIS PIERRE LAVOIE 2021…)

    • rtremblay dit :

      M. Ménard, J’ai bien indiqué l’évolution du TMAG sous la forme de marche d’escalier. Je suis un adepte de la marche … bon pour la santé mentale et physique.

      Mais petit indice le TMAG continue d’augmenter après 2013….

      Berkerley Earth a bien démontré que les volcans n’avait pas lien important pouvant expliquer l’évolution du TMAG…

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay. on n’a ni inventaires et encore moins bilans pour les milliers d appareils volcaniques sur terre et continents… Personne ne peut démontrer ce que vous affirmez.

      • lucbmenard dit :

        …la réponse très courte… je n’ai pas beaucoup de temps pour élaborer maintenant… oui… mais pour d’autres raisons reliées au volcanisme cette fois (avant, c’était relié aux CFC, la réduction de la couche d’ozone et la formation d’ozone de basse altitude due à la pollution, les liens chimiques des molécules oxydées que les fréquences UVB peuvent défaire et produire de la chaleur, car ils sont 48x plus puissant que les IR et le CO2 qui en plus n’en captent que 16% donc incapable de photodissocier quoique ce soit… )… je l’ai dit… les volcans ont le double pouvoir, ce n’est pas un paradoxe, il y a des explications scientifiques… les volcans explosifs crachent des gigatonnes de matériaux faisant en sorte de couvrir et refroidir donc, effet négatif marqué sur la TMAG pendant quelques années (le Dr L. Ward mentionne en moyenne 3 ans…) puis, d’autres éléments chimiques en contact avec la couche d’ozone, p. ex., en l’amincissant, fera en sorte que les rayons UVB vont pénétrer davantage… les volcans effusifs quant à eux ont uniquement un effet réchauffant (TMAG ++), les explosifs, les deux effets (d’abord refroidissant, à cause des sulfures ou SO4 et de l’écran solaire qu’ils produisent, puis réchauffant dû aux chlore et brome, la destruction de l’ozone, et le refroidissement conséquent de la basse stratosphère… au profit du réchauffement sous-jacent… (ne pas oublier l’ozone de basse troposphère liée aux polluants et molécules oxydées, NO2, NOx, CO2, COv, etc…).

        Cette figure explique bien comment le volcanisme réduit la couche d’ozone…

        (voir la réf. scientifique du précédent post…)

      • rtremblay dit :

        à R. Duberger.

        les émissions en CO2 des Volcans vs les émissions anthropogéniques.

        https://www.climate.gov/news-features/climate-qa/which-emits-more-carbon-dioxide-volcanoes-or-human-activities

        http://ossfoundation.us/projects/environment/global-warming/myths/volcanoes-emit-more-co2-than-mankind

        https://phys.org/news/2019-10-humanity-emissions-times-greater-volcanoes.html

        https://skepticalscience.com/volcanoes-and-global-warming-intermediate.htm

        https://www.usgs.gov/natural-hazards/volcano-hazards/volcanoes-can-affect-climate

        Quelques sources d’informations qui sont crédibles, je le crois.

        Si cette information n’est pas crédible, il faut que le surplus qui s’en vas dans l’atmosphère provienne de quelque part ?

        Pour que le CO2 provienne de source sous-marine il faut l’entendre (c’est votre spécialité d’écouter vos sismographes)…. il faut nous montrer ces informations… ça prends plusieurs Pinatubo pour penser que ça se pourrait que les sources souterraines seraient significatives (plus que 1-2 % vs les émissions anthropogéniques).

        Me semble qu’on verrait un effet en surface des océans s’il y avait des sources importantes de CO2 submarines ? Ça aurait un effet plus important qu’un pet de soeur sucré 🙂 ??

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay… j’affirme qu’on n’a pas d’inventaires ni de bilans fiables en CO2 et H2O des appareils volcaniques (terre et océans) .. alors désolé pour vos pénibles et laborieux googlages « volcans.. climat… bla bla bla  » je vous imagine la langue pendue au-dessus de votre clavier pour me sortir des articles que je soupçonne que vous n’avez même pas lus, encore moins compris.. et que je ne lirai pas non plus… à moins que vous me produisiez un tel inventaire et aussi BILANS de chacun de ces appareils…. Le BILAN varie énormément pour un seul volcan… j’ai vu celui de White Island quand je suis allé en N.Z et ai discuté avec plusisurs volcanologues… j’ai visité une demi-douzaine de volcans et je suis ingénieur géologue, et géophysicien… Combien de volcans avez-vous visités et étudiés ?

      • rtremblay dit :

        Berkerley Earth a démontré que les années Pinatubo, St-Helens, etc de gros volcans en activité n’avait pas d’influence significative sur l’évolution du TMAG.

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay… Faux pour Pinatubo…. voyez les données. TMAG a baissé de façon significative.

      • lucbmenard dit :

        …Harvard et l’UQAC ont dit… ça ne veut rien dire… citer des études et références précises sur le sujets…je vais les soumettre au Dr P.L. Ward qui s’y connaît en volcans…on verra bien sa réponse… (…tout ça est déjà expliqué sur ces sites, ses études, son livre, ses conférences, etc …).

        …ces études, ci-haut, ne parlent pas une minute du CO2…
        …le problème, c’est l’ozone… sa réduction… et l’entrée des UVB, pénètrent quelques dizaine de mètres dans les océans (surtout arctique) et réchauffe l’eau…
        …aussi la couverture chauffante est moins « réchauffante… » , voir la variation au cours de la même époque…

        …SVP, oubliez le CO2, ça n’explique RIEN… consultez d’autres ouvrages scientifique s crédibles et expliquant les VRAIS CAUSES du très très léger réchauffement entre 1970-1998…

        …ce n’est pas un gaz à effet de serre…du moins extrêmement très très peu puissant…

      • Reynald Du Berger dit :

        lucbmenard…. quel est ce charabia ? quel est votre message ?

    • lucbmenard dit :

      M. Duberger,

      Je disais à M. Tremblay que même s’il dit Berkley a démontré… Berkley si … Berkley ça …on ne sait pas à qui ou quoi (quelle étude) il se réfère… Je veux qu’il cite et cible une ou des études précises et les références pour qu’on sache à quoi il se réfère pour supporter ses arguments… s’il en a…il est tellement focalisé seulement sur ce CO2 innocent qu’il ne voit pas autre chose…comme quelqu’un qui portrait des œillères…

      Il me demandait de fournir des arguments solides…ce que j’ai fait… je lui demande de faire la même chose…avec son supposé gaz à effet de serre…

      Pour faire un jeu de mots… c’est au deux hypothèses qu’il doit porter attention…pas seulement à celle du CO2… même si celle que je défend semble beaucoup plus plausible…

      J’espère que ça répond…

      • lucbmenard dit :

        … désolé de vous placer dans l’embarras Professeur Duberger…

        …quand quelqu’un se sert d’attaques personnelles, réputation, crédibilité, etc. pour en arriver à ses fins, je décroche…

        … cette hypothèse des changements climatiques, effet de serre et gaz à effet de serre est LOIN d’être démontrée, n’en déplaise… (il n’y a pas de preuves que l’effet de serre telle que décrite et le CO2 en tant que molécules absorbant es d’IR venant de la terre réchauffée par les puissants rayons UVB ne puisse la réchauffer d’en haut… c’est un non sens, une impossibilité physique (démontrée)… une vraie passoire, malgré l’augmentation depuis l’ère industrielle, qui ne capte qu’un infime pourcentage (16%) n’a aucun effet autant dire sur les autres molécules d’air qui l’entoure…

        …vos preuves sont faites, il me semble, avec TOUT votre « back ground » : votre contribution, ce que vous avez apporté aux individus et à la société…

      • lucbmenard dit :

        …avec Steven Guilbeault nommé à l’environnement…le gouvernement Trudeau qui avait déjà le doigt dans l’oeil (changements climatiques et cie.) risque fort de se l’enfoncer jusqu’à coude …

        …mais donnons la chance au coureur…

        …qui n’a jamais changé d’avis…

        Patrick Moore, p.ex. , en tant qu’ex président de GP, s’est très bien exprimé à ce sujet…

      • rtremblay dit :

        à Luc M.

        Premièrement je comprends assez bien que le système climatique et l’évolution du TMAG ne sont pas en lien seulement avec le CO2, mais c’est le principal facteur de variation.

        De votre côté vous dites que je ne regarde qu’un côté de la médaille ! Pourquoi est-ce que je viendrais m’informer aussi souvent sur le blogue de R. Duberger si ce n’est pas justement pour vérifier mes hypothèses dans le camp adverse ?

        Je lis les références qui me sont soumis, et je les analyse contrairement à R. Duberger qui n’en lis aucune.

        Vous dites que votre hypothèse est plausible : veuillez l’expliquer clairement.. pas juste en envoyant des graphiques qui sont très lourds à lire.

        Par ailleurs,
        Quand est-ce que R. Duberger nous a présenté de l’information et des études sur la science climatique ? Quand est-ce qu’il a contribué à présenter une critique constructive ?

        Quand est-ce qu’il nous a présenté les études les plus récentes sur les émissions gazeuses des volcans ? Il y a pourtant des groupes professionnelles qui travaillent sur ce sujet. Il y a de plus en plus de littérature publiée sur ce sujet. Est-ce simplement parce que les résultats et les conclusions de ces groupes ne correspondent pas à ces opinions ??

        DECADE-DCO ça vous dit quelques choses… sans avoir à le googler ?

  22. rtremblay dit :

    https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-302301

    en réponse :

    1) Faire le choix des mots clefs et la recherche ça n’a pas été très longs …. 30 sec à 1 minutes.

    2) Les cinq premières références sortie par google m’ont semblé fiable : quelques minutes pour m’assurer que les sources fiables (auteurs ou organismes reconnus).

    3) Lire chacun des cinq sites : environ 10-15 minutes. J’ai vérifié que la conclusion et le titre était cohérent. Que les énoncés et les informations étaient claires.

    4) Écrire mon post et mettre les références : 5 minutes.

    Si vous croyez gagner de la crédibilité en jouant sur votre réputation mais en ne lisant pas les points que j’amène et qui sont supportés par des organismes ou des auteurs qui ont été étudié la question : c’est votre choix ! Mais je ne crois pas que USGS sont des nulles sur cette question des volcans….

    Pour ma part, en ce qui concerne votre réponse, j’y vois de la paresse ou encore un soupçon de mauvaise foi.
    Preuve : mon envoie à 6:09, votre réponse à 6:19 ça en dit long sur votre effort à fournir une réponse adéquate.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay… ce sont à mes pairs , les géophysiciens comme moi , et non à vous ou aux auditeurs de mes chroniques , que revient le droit de juger de ma crédibilité sur un domaine 100% scientifique et constituant une partie de la géophysique qu’est l’étude de l’atmosphère. Je vous ai posé la question fondamentale qui consiste à vous demander de prouver votre affirmation d’un RCA prépondérant , et vous avez toujours éludé la question , comme un mauvais élève à l’oral. Une de mes chroniques s’appelle le moustique qui pique – je passe au travers du moustiquaire et bourdonne à l’oreille du dormeur.- Je suis aussi pitbull car je ne lâche pas le morceau aussi longtemps que je sens de la mauvaise foi exprimée par des tentatives d’éluder mes questions. Convenez que je pose davantage de questions que d’affirmations.

    • lucbmenard dit :

      …vous m’apparaîssez davantage comme un vendeur que comme un féru de science (… ça j’ai googlé…).
      C’est la manière de vous comporter qui m’en informe…

      …vous SEMBLEZ connaître… alors allez-y, exposé votre argument…on verra…

      Je doute que cela n’explique quoi que ce soit, mais enfin…je donne la chance au coureur… (comme à votre ami Steve G.)

      Écoutez-vous l’émission Pawn Stars (sur Historia),

      … j’ai cette idée à vendre… seriez-vous intéressé?
      … j’ai aussi celle-ci, etc…
      …je ne suis pas capable de démontre r un lien entre elles, mais chacune individuelle ment n’apparaissent charmantes (comme notre amie Greta…)

      Comment l’acheteur reçoit-il et répond-il la plupart du temps?
      TROP CHER, NON NÉGOCIABLE, PAS INTÉRESSÉ…

      CONCLUSION

      N’essayez pas de me vendre votre 🥗…je la connais
      déjà…
      Je n’accepte et n’achète que les BONS (VRAIS)
      argument s scientifique s. Ceux qui font du sens…
      et ont un lien l’un l’autre…

      Bonne journée ☀️🌈🙂

  23. Paul Q. Craintlepire dit :

    LE RCA prouvé ou pas, on va le combattre, que cela nous plaise ou pas.

    Après le grand pow wow de Glasgow, les virevents pousseront comme des champignons, car le beau monde au pouvoir signale ainsi sa vertu verte.

    Peu importent les problèmes que ces monstres lourdement subventionnés causent à la nature :
    “ Tucker exposes the hidden impact of green energy “

    Et les Chinois seront contents : en tant que producteurs de ces machines et aussi en tant que bénéficiaires, au même titre que les pays du tiers-monde, de la péréquation verte (US $ 100 milliards / an), payée par les pays engagés dans le sauvetage de la planète par l’auto sabordage.
    Ces mêmes Chinois, qui sont en manque de charbon, dont ils sont les plus gros consommateurs au monde.

    N.B. :
    On connait l’hécatombe que subissent les oiseaux et les chauve-souris aspirés par les moulins à vent géants.
    En même temps, les infrasons nuisent à la santé de la faune établie près de parcs d’éoliennes.
    En y repensant, il est clair que les vibrations transmises par les tours offshore à l’eau, pourraient causer autant ou plus de dommages aux poissons, mollusques et mammifères marins, car dans un fluide dense les vibrations portent loin.

  24. Rtrembay dit :

    M. Paul argumente avec un tire pois contre les éoliennes !

    Pour ma part, je rapporte les commentaires de :

    1) M. Gagnon qui demeure proche d’une station service (disons couche Tard) et qui plusieurs fois par semaine se fait réveiller par le passage du lourd camion de transport du pétrole qui vient remplir ces réservoirs.

    2) M. Trudelle qui commence de plus en plus à se poser la question mais pourquoi faut-il que je fasse de plus en plus d’attente dans la fil pour loader mon truck à la station d’essence du COSTCO pour sauver des $$ dans une période ou le prix atteint des niveaux élevé… alors que son voisin de résidence n’a qu’à brancher sa voiture électrique le soir sans subir de stress d’un prix volatil de HQ pour un coût d’utilisation 5 fois moindres !

    3) ou encore Mme Gosselin qui voit passer les gros pétroliers à sa résidence secondaire sur le bord du fleuve St-Laurent à chaque semaine et se demande à quand le prochain déversement ?

    pas pétrophobe, mais juste réaliste pour une utilisation plus efficace de l’énergie pour nos transports.

    • Paul R. Éaliste dit :

      M. Rejean cite le “vrai monde” pour justifier les naturecides commis par les virevents.
      (On me casse les oreilles avec des “féminicides”, qui seraient plus graves qu’un meurtre d’une femme, alors je souligne les nombreux “naturecides” commis par les virevents dépourvus de la vraie conscience écologique.)

      Ce monsieur Gagnon est un cas rare. Il se fait réveiller par les camions citernes, mais il dort aux anges quand passent les camions remorques d’approvisionnement de Provigo ou le camion “cinq tonnes” du boulanger.

      M. Trudelle devrait remercier les marionnettistes gauchistes verts qui dirigent le pantin Biden d’avoir tué la production pétrolière américaine et ainsi diminué l’offre. En même temps d’avoir brisé les chaînes d’approvisionnement par la réglementation industriecide.
      Le voisin riche qui a pu se payer un véhicule électrique en empochant une subvention, devrait profiter du prix alléchant d’HQ, tant qu’il le peut, car éventuellement le prix d’électricité, utilisée aux déplacements personnels, mal vus par les activistes verts urbains, sera arrimé au prix de l’essence.

      Pauvre Mme Gosselin qui a du mal à se remettre du dernier déversement pétrolier dans le Saint Laurent. Lequel au juste ?
      Pourquoi ne nous a-t-on pas avisé de ne pas boire l’eau contaminée ?
      Assurément, Mme Gosselin milite activement pour le remplacement du transport fluvial et ferroviaire de pétrole par des oléoducs sécuritaires.

      Pas pétrophobe ? Depuis quand ?
      En revanche, un vireventophile avéré, car sans ces monstres oiseauxcides et chauve-souricides, que resterait-il d’énergies vertes disponibles partout, bien que capricieuses et onéreuses ?

      • lucbmenard dit :

        …je seconde…

        -Phil (pétro Phil pour les intimes…)

        On veut voir mourir cette industrie pétrolière
        qui a fait naître l’Amérique comme on la connait et le développement de l’industrie automobile traditionnelle, etc… plastique…

        Idéalement, ce serait aussi la mort du capitalisme qu’on souhaiterait (et qui pendant ce temps empoche déjà les milliards…M. Musk…avec sa voiture électrique… chercher l’erreur…)

        Faite quand même attention à la pollution… l’environnement et la terre…

    • lucbmenard dit :

      …ils sont fous ces Caquistes…

      Julien aux Ressources naturelles qui ne veut plus de pétrole et d’auto à gaz… en réponse à Claire Samson député d’Iberville (PCQ) sur la possibilité d’auto suffisance Québécoise en cette matière…

      M. Villeneuve, le GURU QUÉBÉCOIS DU CARBONE NEUTRE (UQAC) doit être content… M. Julien fait parti de la solution… il s’est auto responsabilisé… c’est NOTRE ministre des ressources naturelles … n’importe quoi…

      Il y a maintenant des milliers de robots répétiteurs, plus nécessaire de faire le travail de « lavage de cerveau » le programme alarmiste bien implanté est pleinement fonctionnel…le citoyen et les grandes corporations se disciplines maintenant eux-mêmes (banques, etc.).

      Comme l’éléphant 🐘 qui continu de tourner autour
      du poteau auquel il a été attaché des semaines auparavant…bien qu’il soit libéré de son attache…

      … voilà le ravage psychologique laissé dans la psychologie des plus faibles … il découle de
      la répétition du message alarmiste de nos urgentistes et environnementalistes des climats…

      Vous pouvez être fier…

      • lucbmenard dit :

        …sont fous ces onusiens…

        Ils ne savent plus quoi inventer pour faire peur et se ridiculiser…
        Avez-vous la pub avec un vélociraptor…

        À se tordre de rire …on se croirait dans un film de Speilberg, Jurassique parc…

        …du PNUD (programme des Nations unies pour le développement) …pour dénoncer les subventions aux entreprises et énergie s fossiles…

        RI-DI-CU-LE …

      • Paul dit :

        Mon encyclopédiste préféré postule : « un vélociraptor ».
        Êtes vous sûr ?

        Un Réjeanosaur de la Période Crétinassique, peut-être ?

  25. Paul Q. Craintlepire dit :

    Cette publicité catastrophiste, produite par l’ONU en prévision du Pow wow de Glasgow, menace d’extinction l’espèce humaine :
    “ Don’t Choose Extinction – UNDP | United Nations | Jack Black | Climate Action “

    Le pantin Biden, la pleureuse compulsive Justin et d’autres politiciens opportunistes occidentaux vont faire semblant d’y croire, car leurs jeunes électeurs, formés par les enseignants « progressistes », ont imposé le catastrophisme climatique et l’action pour le contrer, en tant qu’enjeu électoral principal. Les jeunes de l’Occident, qui n’ont pas connu de menaces réelles à leur vie confortable, ont leur menace fictive.

    Les dirigeants chinois, qui bâtissent leur économie en brûlant de plus en plus de charbon, ne se sentiront pas concernés par la mise en boîte onusienne, car ils sont ancrés dans le monde réel.

    • lucbmenard dit :

      J’aurais voulu être un artiste…

      … j’apprécierais aussi qu’on reconnaisse mes talents artistiques…en tant que poète d’occasion, les vendredis… alors que je me ballade en VUA en compagnie de la louve des climats… si elle le désirait, bien évidemment…

      Merci d’ajouter le lien du Réjeanausore…pardon, vélociraptor (incidemment, est-ce que ça insinue que la bibitte aimait faire de la bicyclette…parce que ça revient à la mode le vélo…même l’hiver imaginez-vous donc…

      Entretemps, je vous dis : aux prochaines trouvailles ridicules de nos amis crédules… (comme c’est weekend de peur et d’Halloween …tout est possible…

      Booooooo

  26. lucbmenard dit :

    ICI-RADIO POÉSIE (DIFFUSÉ CHAQUE VENDREDI JUSQU’À CE QUE LA DEMOISELLE ACCEPTE MON INVITATION)

    -Un gars pas pressé (pas harcelant non plus…)

  27. rtremblay dit :

    Je répète ma question et vous demande de ne pas googler pour donner une réponse.

    Décade-DCO

    Autre point M. les Dinosaures (P, L et R) : ce sont les banquiers qui vont orienter nos choix de société vers une énergie plus verte et moins brune (moins pétrolière, plus renouvelable)

    https://www.banqueducanada.ca/2019/11/les-changements-climatiques-un-enjeu-de-taille-pour-les-banques-centrales/

    Le mouvement est bien enclenché. Les gouvernements vont suivre.

    M. Ménard je vous ai demandé des clarifications et m’avez fournie que du brouillard. Tous les relevés du TMAG montrent que la hausse continue. L’hypothèse du lien en Ozone et TMAG ne tient plus, mais vous avez le droit de continuer à la supporter, même si les bases ne sont plus là.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay…. Vous n’avez toujours pas répondu… Vous affirmez que l’homme est l’agent principal des changements climatiques. On vous demande de prouver votre affirmation. Si vous ne le pouvez pas, avouez que vous ne le pouvez pas. On passera ensuite à autre chose.

    • lucbmenard dit :

      … c’est vendredi…

      Accepteriez vous de faire une belle ballade en VUA avec nous, Greta et moi…

      On pourra lui poser la question…

      -Dino

      • lucbmenard dit :

        …pour m. Tremblay le post

      • rtremblay dit :

        Pourquoi penser que je m’intéresse à échanger avec G.T. ?

        Je ressens un peu de jalousie de la part de plusieurs participants sur ce blogue par rapport à l’attention médiatique que G.T. obtient. Pour ma part, elle ne me dérange pas et ne m’influence ni positivement ni négativement. Elle a son propre parcours et sa personnalité bien à elle. Sa vision nous offre une perspective de réflexion supplémentaire : ni plus, ni moins.

        Pourquoi je serais intéressé à faire une ballade en VUA avec quelqu’un qui a de la misère à s’exprimer (i.e. : trop de ……) ? ou encore qui écrit en quatrains ?

      • Paul dit :

        M. Rejean nous psychanalyse : « Je ressens un peu de jalousie de la part de plusieurs participants sur ce blogue par rapport à l’attention médiatique que G.T. obtient. ».

        Pas de jalousie, seulement de la pitié pour les pauvres types (et typettes) qui prennent La Greta au sérieux et du mépris pour les médias et ses représentants qui nous l’imposent en tant que référence valable et authentique.

        Pour être jaloux, il faudrait d’abord rechercher cette « attention médiatique ».
        Elle n’en vaut pas la peine. Les vrais journalistes ont disparu et les influenceurs d’opinion publique, qui les ont remplacé, manquent d’envergure intellectuelle.

        Mlle Thunberg indiffère au pétrophobe : « Sa vision nous offre une perspective de réflexion supplémentaire .. ».
        Depuis quand les marionnettes ont-elles une vision ? La Greta répète ad nauseam la mantra onusienne de démantèlement / sabordage graduels de l’Occident démocratique, au profit d’un nouvel ordre mondial socialiste et totalitariste. Le grand pacha de l’ONU, le kamarade António Guterres, dit la même chose.

        Enfin, monsieur Tremblay se fait condescendant : « Pourquoi je serais intéressé à faire une ballade en VUA avec quelqu’un qui a de la misère à s’exprimer .. ».
        Je crois, le contraire. Monsieur Luc maîtrise très bien la langue écrite, à degrés multiples et lui, il y parvient sans le concours du ‘Correcteur 101’.

      • lucbmenard dit :

        …au moins sachez reconnaître un talent artistique… avouez que c’est un quatre par quatre marrant, non ? M’enfin, un peu de sens de l’humour… comme Greta, je vous trouve un peu trop sérieux… on est poétique ou on ne l’est pas…

        La poésie est un genre littéraire. On peut aimer ou non…

        Merci de votre opinion,

        (en passant, je trouve que vous vous exprimez plutôt bien… presqu’aussi bien que M. Paul… vous avez changé votre style?)

      • lucbmenard dit :

        …si je me souviens, je vous avais suggéré cette outil, mais je l’ai abandonné… ne le trouvant plus utile avec les nouvelles connaissances scientifiques… j’ai googlé et trouvé mieux…

        … je vous suggère,

      • lucbmenard dit :

        C’est vrai :  » j’aime les points de suspension  ». Je pense qu’il est important de laisser autant de place à l’imaginaire qu’à ce que l’on nomme le réel, le connu… voire peut-être même plus encore…

        À un moment de sa vie, d’aucuns comprennent ou devraient comprendre qu’on ne peut pas changer le monde même en le désirant ardemment; mais en contrepartie, il est possible, en se changeant soi-même, un peu à la fois, grâce à l’effort, la patience, l’amour et la confiance en soi, d’y parvenir et ainsi aider à ce que le monde devienne un peu meilleur…

        Je pense que c’est un objectif louable. Je le souhaite ardemment…

      • Paul Tron dit :

        Mtre L. Bémol,

        Désolé de jouer au pédant de service.

        Mais l’imaginaire n’est pas interchangeable avec l’imagination.

        Vous pouvez remplacer « l’imagination » dans la sage citation d’Einstein, pour le constater.

        Sur un autre plan, le grand homme le sous-entend : « Sans l’imagination, point d’invention. ».

        Comme pour vous, l’auteur préféré de ma jeunesse était Jules Verne. J’imaginais vivement le monde nouveau en progrès technologique / industriel qu’il décrivait.
        Les films tirés de l’oeuvre de cet écrivain n’ont pas le même effet.

        Je soutiens que la lecture stimule l’imagination et les gens qui lisent peu ne bénéficient pas de cet exercice cérébral.
        Malheureusement, les nouveaux médias nous détournent de la lecture.
        Un prix à payer pour le progrès technologique : une imagination atrophiée ?

        Salutations imaginatives (*),
        Paul Tron

        Note (*) : pas imaginaires.

  28. lucbmenard dit :

    Bien déçu que Greta ne puisse se balader encore aujourd’hui… ce sera pour une prochaine fois…

    J’aurais aimé lui dire que ce n’est pas grave de manquer l’école : jeune et idéaliste, nous sommes tous passés par-là un jour. Nous avons appris que la vie c’est aussi apprendre à en jouir : ça ne revient pas; on l’apprend souvent dans la seconde partie de sa vie (quand-on comprend que nous n’avons qu’une seule vie à vivre), mais enfin.

    Mais lui dirait aussi : ATTENTION, il y a plus important que le climat ; l’éducation est la base de tout. Tu peux tout abandonner, mais ne quitte pas l’éducation. Sinon, regarde la situation dans laquelle les Talibans font basculer le monde Afghan. Les jeunes filles en particulier et pitié à leur rêve de vivre!

    Je pense qu’elle est trop intelligente pour ne pas comprendre…

    • lucbmenard dit :

      La joie de vivre

      Si plusieurs réussissent à l’exprimer assez bien… d’autres, en revanche, ne semblent avoir à partager que leur peine et leur misère…

      L’éducation, je pense, est l’ingrédient essentiel que possède notre société pour permettre à l’individu de dialoguer adéquatement avec autrui en tout respect.

      C’est une grande richesse que nous avons et nous
      devons nous assurer de la conserver.
      La joie de vivre inclus également la possibilité de la partager par de petits gestes significatifs…

      Bonne journée,

      • Reynald Du Berger dit :

        Il y aurait moins de ces manifs pour « sauver le climat » si on délaissait les cours Sciences de la Vie et de la Terre (SVT en France) et Science et Technologie (au Québec) pour retourner à l’enseignement des quatre sciences de base, Physique, Chimie, Biologie et Géologie, cette dernière particulièrement importante pour que nos jeunes comprennent que les processus affectant notre Terre sont largement naturels et les mêmes que ceux du passé. Il faut cesser d’enrober l’enseignement des sciences avec de l’idéologie et au contraire favoriser chez nos jeunes le développement de l’esprit critique autonome et individuel et favoriser les débats. Les scénarios d’apocalypse de la Terre éclipsent en ce moment les problèmes bien plus cruels que sont le non accès à de l’eau potable pour plus de 1,5 milliards d’humains, la disposition des déchets urbains et la faim dans le monde. Il faut replacer l’église au milieu du village donc l’humain au centre de l’univers.

      • Paul Q. Craintlepire dit :

        Le prof appelle au réalisme : « Les scénarios d’apocalypse de la Terre éclipsent en ce moment les problèmes bien plus cruels que sont le non accès à de l’eau potable pour plus de 1,5 milliards d’humains, la disposition des déchets urbains et la faim dans le monde. ».

        Sans oublier l’accès à l’énergie bon marché, dont le charbon. Rendu impossible par la réglementation onusienne adoptée à la COP26.
        C’est le non-accès à l’énergie praticable et fiable (ce qui exclut l’éolien) qui va dépeupler le Tiers Monde, pas le Dérèglement climatique.
        Les réfugiés de contrées non-industrialisables vont déferler sur l’Occident, en train de se désindustrialiser.

        Une belle recette pour un avenir rempli de violence.

  29. lucbmenard dit :

    Un commentaire p/r à ça :

    …le mouvement est bien enclenché. Les gouvernements vont suivre…

    Habituellement, c’est l’inverse: le gouvernement étant la tête dirigeante, les bottines suivent les babines…
    Ça ressemble plus à un mouvement révolutionnaire…plus les gouvernements en font ($$$), plus
    j’entends ce discours… le gouvernement n’en fait pas assez… il l’amplifie d’ailleurs… le gouvernement aura beau dépenser TOUT l’argent qu’il n’a pas… le peuple (…une partie en tout cas…) ne sera jamais d’accord ni satisfait…

    Pensez-vous que le gouvernement peut faire quoi que ce soit contre la nature? Pensez-vous sérieusement qu’on ajuste le thermostat de la planète comme on le fait à la maison? Oh! 1,5 C (en référence à une norme datant de 90) c’est parfait… et bla, bla bla… (pour citer une personnalité publique que je jalouserais…). Qui peut être assez s… pour penser ça (apparemment beaucoup si j’en juge par le nombre de manifestants…) ?

    Le rêve humain a et sera toujours de dompter et dominer la nature, mais cela n’arrivera PAS…

    Petit quizz pour s’amuser un peu, se changer les idées : à quel type de dinosaure vous associez-vous?

    C’est très sympathique : il faut répondre à 10 questions : pas du genre, je suis carnivore et ne mange pas de cette salade… (p.ex. quand papa nous interdit de Googler*… )

    https://www.nhm.ac.uk/discover/what-dinosaur-are-you.html?fbclid=IwAR0D1HDQ_JFlcsmxpO0EjjAv5hm1xrpMrD3H5bcmuqDeoNBn5aUkfre70a4

    https://t.co/pHHYGu3nIm?amp=1

    * mais j’ai bien hâte à Noël pour avoir Décade-D…O

    • Paul dit :

      Réponse au quizz du Mtre Bémol :

      Le prof = un crocodilien (Caïman à lunettes ?).
      Un cousin de dinosaures qui a survécu aux épidémies, aux astéroïdes et aux séismes, en bouffant du ti-clin juteux et abondant.

      • lucbmenard dit :

        M. Paul,

        Je m’incline devant ce bel esprit de la lettre, la justesse et le raffinement de vos propos.
        C’est bien à l’imagination à laquelle je réfère lorsque j’utilise les points de suspension.
        Oui à l’imaginaire de Jules Verne (Le volcan d’Or), mais surtout un grand MERCI à mes professeurs de sciences et autres. Ils ont su m’insuffler ce grand pouvoir d’imagination
        (je ne suis ni un grand rêveur, ni lecteur de romans. Je préfère et de loin l’Art du concret
        comme en fait foi mon poème. Pour me connaître un peu mieux, je vous dirais que mon émission de télé préférée est : tenez-vous bien : de l’acier et du feu (Historia) et pas
        seulement parce qu’il décapite des têtes et des objets…

        Si, malgré mes moindres offrandes et nuances, je réussissais un peu à raviver à l’occasion la flamme de cette nécessaire discussion, débat, choc d’idées pour en faire naître et voir évoluer d’autres, peut-être plus explicatives, me semblent-elles et dans l’ordre plus naturel des choses, j’en serais heureux…

        En espérant la réalité toujours mieux décrite pour que découlent et soient appliquées les meilleures actions eut égard à l’environnement.

        Bonsoir,

      • lucbmenard dit :

        Vous : Comment vous décririez-vous? Moi, j’en ai aucune idée… pouvez-vous m’aider?

        -Un bémolosaure peut-être…

      • Paul dit :

        C’est simple et mon ami Rejean le sait : parce que je suis un humaniste, je m’associerais au « Petrosaurus thalassinus », car sans pétrole, point de salut pour l’humanité dans le monde d’aujourd’hui.

  30. Paul dit :

    M. Luc clarifie la nuance (que de nombreux communicateurs professionnels semblent ignorer) : « C’est bien à l’imagination à laquelle je réfère lorsque j’utilise les points de suspension. ».

    Pour nous les quidams, les rêveurs, les rimeurs émérites, Émile Nelligan, Normand L’Amour et la Poignée de Porte, les trois points de suspension, c’est très bien. Même le prof, Immensément Bienveillant, quand il est pressé, y contribue.
    Mais en sciences, pour des rigoristes comme monsieur Tremblay, il faut de la précision absolue.
    Ne rien laisser à l’imaginaire, ni à l’imagination.
    Bien que les praticiens de la Science climatique en génèrent souvent, des trous dans la trame de preuves qualifiées et indisputables. Pour les remplir rapidement avec des chars de m..de.

    Quand elle l’entend, ma chèvre urbaine chante en chœur avec l’Immensément Sincère artiste :
    “ Normand L’amour La poignée de porte !! “

    Mais j’y pense, cette propension à la bonté sans bornes et à la bémolisation bienveillante de Mtre Luc, n’est-elle pas d’inspiration lamouriste ?

    • lucbmenard dit :

      … si vous avez remarquez (M. Réjean inclusivement), un seul point de suspension poétique vient écorcher un peu la peinture de mon véhicule artistique (VUA). Les portes de mon 4×4 marrant seront toujours ouvertes (avec pas de poignée de porte…) à qui voudra faire une  »ride »…

      -inclusif un jour, inclusif toujours…

  31. lucbmenard dit :

    …en morceaux…

    Voici : je répondais à M. Paul…
    Tout à fait : M. Normand Cournoyer (dit L’Amour), nous vous aimons d’Amour…
    J’ai également apprécié la semaine dernière ce documentaire sur La Chine en Arctique : les coulisses d’une ambition (la route polaire de la soie), un film d’Olivier Truc, présenté dans le cadre des Grands reportage sur ICI-RDI (Bravo Radio-Canada! On peut compter sur vous pour nous informer objectivement, parfois (pas sur les changements climatiques, gaz à effet de serre, effet de serre, etc.). Je le recommande à ceux et celles intéressés par la géopolitique mondiale.

    Vous pouvez le visionner ici :

    La Chine en Arctique : les coulisses d’une ambition | La Chine en Arctique : les coulisses d’une ambition | ICI TOU.TV
    Comme son titre le sous-entend, la Chine pratique une coopération pragmatique de libre-échange avec la Russie, la Norvège, le Groenland et les Pays-Bas par le concours d’investissements massifs, des projets de GNL. Pour l’Alaska (É.-U.) qui possède sur cette route de riches réserves estimées à 100 000 km2, représentant 100 milliards de barils de gaz et de pétrole gisant sous la toundra arctique, une possibilité de diversification et d’approvisionnement de cent an sur laquelle la Chine a tout de même lorgné avant de se raviser et mettre sur la glace ses investissements évalués à 43 milliards de dollars (sur lesquels comptaient le gouverneur de l’état américain pour son développement).

  32. lucbmenard dit :

    …suite

    Pour un pays émergent…

    Avec des investissements colossaux en Russie (AMUR et YAMAL), la Chine se positionne favorablement et stratégiquement pour devenir une super puissance dans ces régions. Vingt ans favorablement et stratégiquement pour devenir une super puissance dans ces régions. Vingt ans après avoir acheté un brise-glace d’occasion à l’Ukraine, le Xuelong, la construction éventuelle d’un sous-marin nucléaire et le déploiement d’un porte-avion nucléaire (hypothèse) pourrait lui procurer la possibilité d’établir une concurrence militaire d’importance face aux forces occidentales le long de cette route qu’elle pourrait convoiter militairement (hypothèse).

    Selon le documentaire, ce serait un problème¹ lié au non-financement des grands projets de développement (GNL) par les Américains et Européens ; ce qui laisse le champ libre aux investisseurs Chinois (pour le meilleur ou pour le pire).
    Donc, si leurs ambitions (intentions) sont belles et bien réelles et se concrétisent comme on le voit, pour l’Amour², comment allons-nous faire, s’il y a lieu, du point de vue économique et commercial, autant ne pas penser militairement, s’il advenait qu’ils réussissent à s’accaparer l’ensemble des ressources (GNL³) le long de cette nouvelle route commerciale du cercle arctique (où qu’elles se trouvent sur la planète, p.ex., en Alaska (É.-U.) et au Canada, mer de Beaufort) pour satisfaire des besoins toujours grandissants (ils produisent aussi pour nous Occidentaux, Européens, etc).

  33. lucbmenard dit :

    (suite et fin)

    ² La grande usine (GNL) de gaz l’AMUR est située à frontière de la Mongolie et de sa capitale Oulan-Bator. L’Amour est un fleuve d’Asie qui s’étend sur 4 354 km ce qui en fait le premier fleuve de Sibérie. Une grande partie de son cours marque la frontière entre l’extrême Orient Russe et la Chine.
    ³Pas si naturel le gaz naturel (le méthane est un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2); un VRAI danger pour l’environnement comparativement, mais on l’oublie comme d’autres (N2O, COv, H2O, etc.). Heureusement, le protocole de Montréal (O3) l’a dans sa liste des SACO (substances appauvrissantes de la couche d’ozone).

    D’autres références :
    Le gazoduc russo-chinois « Power of Siberia » a tué les perspectives du gazoduc de l’Alaska – Anti-Empire
    Yamal LNG : un projet gazier titanesque en Sibérie arctique – ALTEN Group
    Hydrocarbures : pétrole et gaz de la côte nord de l’Alaska (reinformation.tv)

    • Paul dit :

      Quand le quidam parle d’ambitions impériales et d’initiatives impérialistes chinoises, pourtant claires depuis des décennies, on le soupçonne de racisme.

      Quand Radio Canada confirme, on remercie la clique, qui pourtant distribue l’information au compte-gouttes et en retard.

      Le Parti Communiste Chinois n’a pas déclaré la Chine “The Near-Arctic-State” juste pour la forme. Ils veulent une part du gâteau ou son intégralité, même s’ils viennent de loin.
      En revanche, essayez de vous approcher d’un de leurs îlots artificiels ou d’îles occupées militairement dans la Mer de Chine Méridionale, que la Chine est en train de s’approprier en entier.

      J’entrevois dans le futur nos vaillants “Canadian Rangers” Inuits piqueter devant des Plateformes de forage à venir, exploitées par la Chine dans la zone revendiquée par le Canada et le Groenland (Danemark) et défendues par la puissante Armée populaire de libération (dont les officiers furent régulièrement invités par J. Trudeau aux séances de formation de l’Armée canadienne).

      Pendant que les dirigeants occidentaux mondialistes complotent à Glasgow contre leurs peuples que l’on veut priver d’accès à l’énergie bon-marché, les dirigeants chinois absents à Glasgow, continuent à tisser la toile qui leur permettra de contrôler l’accès à l’énergie, donc le futur de l’humanité. Ceci, tout en encaissant une part importante de la compensation onusienne, payée par les pays industrialisés, aux pays en développement et en augmentant leur production des gaz à effet de serre.

      NOTE : Le gaz naturel est naturel, car tel que capté. L’on n’y ajoute pas le méthane artificiellement. Le méthane est un GES, mais après sa combustion complète, le résidu comprend du CO2 et de la vapeur d’eau, tout comme c’est le cas pour d’autres hydrocarbures.

      • lucbmenard dit :

        Wow wow… jamais traité de raciste…

        …juste faire attention à l’amalgame COVID et le reste…

        …le peuple chinois, p. ex., car il y en a qui ont des aspirations politiques différentes…s’est bien fait matter à la fin du contrat avec les Brit (99, je pense, avec l’entrée de l’armée à Hong Kong et la répression récente).

        C’est une grosse marmite qui boue…

        On verra si ce régime va durer encore 100ans, je ne le pense pas…

    • lucbmenard dit :

      La Chine et le commerce mondial

       »La Chine est devenue l’usine du monde : Shanghai le premier port¹ de conteneurs de la planète.
      Plus de 60% des importations de pétrole et 80% des échanges commerciaux avec d’autre pays passent par la mer de Chine méridionale. »

      Le commerce international se fait par des routes maritimes. Ces grandes routes commerciales sont surveillées par les américains pour la libre circulation des biens. Pour les Chinois, cette mainmise est une source de tension.

      Ne pouvant plus s’en satisfaire, différentes routes sont envisagées dont celles du Nord (d’autant qu’elles recèlent des richesses naturelles en abondance et des réserves étonnantes et pour très longtemps). Le pays semble avoir plus d’affinité pour les relations commerciales avec ces pays et ces routes sont moins achalandées et surveillées. L’une de ces routes est privilégiée : la route polaire de la soie.

      Le gazoduc «Power of Siberia» («Force de Sibérie») connecte via plus de 2000 km de tuyaux les gisements de Sibérie orientale (du Kovikta field à l’Ouest du grand lac Baïkal à Svobodny/Amur) à la frontière chinoise. La Chine doit achever sa portion en 2022-2023 pour amener le gaz jusqu’à Shanghai.

      Autre projet gazier titanesque celui de Yamal en Sibérie arctique

      https://www.alten.com/fr/yamal-lng-projet-gaz-arctique-anotech-energy/

      ¹ Neuf des dix ports les plus importants de la planète sont situés en Asie dont sept en Chine. Le seul qui n’y est pas est celui de Rotterdam (10e).

  34. lucbmenard dit :

    Connection assurée ICI : La Chine en Arctique : les coulisses d’une ambition (la route polaire de la soie), un film d’Olivier Truc, présenté dans le cadre des Grands reportage sur ICI-RDI

    https://ici.tou.tv/la-chine-en-arctique-les-coulisses-d-une-ambition

    Pour ce qui est du méthane¹ (CH4), le problème en est surtout un de basse altitude, car il réagit avec d’autres gaz pour former de l’ozone qui stagne dans la basse troposphère. Le rayonnement UVB, plus fort depuis les années 70-98, est capable de photodissocier ces molécules, en cassant les liens, il libère de la chaleur. Cela demeure un sous-problème : voire un problème MINEUR.

    DEVRIONS nous empêcher de POURSUIVRE notre développement économique?

    Pourquoi le devrions-nous? Le VRAI problème, MAJEUR celui-là, et qui perdure LONGTEMPS dans l’environnement, c’est la LA RÉDUCTION DE LA COUCHE D’OZONE. Un problème naturellement relié à l’activité volcanique incessante sur terre depuis des temps immémoriaux (et un peu grâce à nos activités, surtout la production/utilisation de masse des CFC, des années 1970-98).

    L’ozone ?

    On peut voir sur ces animations ce qui se passe après une éruption volcanique majeure du type de celle qui a eu lieu au Nord du mont Pinatubo aux Philippines en 1991. Ce sont les cartes quotidiennes de l’ozone du 1er janvier 1991 au 10 mai 1991, montrant une anomalie majeure d’ozone de plus de 525 unités Dobson du 20 au 22 février¹.

    https://t.co/MbyTT1mYAQ?amp=1

    Il y a généralement un pic d’ozone l’année d’une éruption volcanique, suivi d’un appauvrissement de la couche d’ozone devenant plus important le deuxième hiver après l’éruption comme l’explique le Dr Peter L. Ward qui explore le problème, ICI :

    https://ozonedepletiontheory.info/pre-eruption-ozone/.

    ¹Les circulations de Brewer-Dobson et de Hadley pourraient déplacer l’anomalie d’ozone vers le Nord, mais les taux sont inconnus. L’anomalie de l’ozone total est fondée sur le spectromètre de cartographie de l’ozone total (TOMS) par satellite intégré aux données des stations au sol (Environnement Canada, 2013).

    • lucbmenard dit :

      PRÉCISIONS

      À la question : DEVRIONS nous empêcher de POURSUIVRE notre développement économique?

      Il aurait dû y avoir un autre NOUS : DEVRIONS-nous NOUS empêcher de poursuivre notre développement économique?
      La réponse : Pourquoi devrions-nous? (suppose : Pourquoi devrions-nous nous en empêcher)

      Donc, évidemment QUE NOUS DEVRIONS POURSUIVRE NOTRE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN UTILISANT LES ÉNERGIES DISPONIBLES À MOINDRE COÛT.

  35. lucbmenard dit :

    oui, c’est bien connexion…

  36. lucbmenard dit :

    Sites de références sur l’ozone

    Infos sur l’échelle Dobson : l’unité Dobson correspond à une couche d’une épaisseur de 0,1 mm d’ozone gazeux pur à une température de 0°C et une pression de 1 atmosphère (1013.25hPa). Si nous comprimions tout l’ozone au-dessus de notre région dans ces conditions de 1 atmosphère et 0°C, la couche d’ozone aurait une épaisseur d’environ 3 mm.

    réf. IRM -L’Institut royal météorologique est un institut scientifique fédéral qui propose des services météorologiques et effectue de la recherche dans les domaines de la météorologie et du climat.

    https://www.meteo.be/fr/infos/dico-meteo/couche-d-ozone#:~:text=L%E2%80%99unit%C3%A9%20Dobson%20correspond%20%C3%A0%20une%20couche%20d%E2%80%99une%20%C3%A9paisseur,couche%20d%E2%80%99ozone%20aurait%20une%20%C3%A9paisseur%20d%E2%80%99environ%203%20mm.

    L’Ozone atmosphérique: bénéfices et problèmes (mesures effectuées sur l’ozone depuis 1926 : une tradition Suisse de la mesure de l’ozone à Aroza).

    https://www.meteosuisse.admin.ch/home/climat/changement-climatique-suisse/mesure-d-ozone-atmospherique.html

    Évolution des molécules destructrices d’ozone (reliées au chlore)

    Ce graphique (ci-dessous) montre que les quantités de CFC émises diminuent depuis les années 90 tandis que celles des HCFC (hydrochlorofluorocarbones) et HFC (hydrofluorocarbures) augmentent. Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’à élimination totale des molécules en cause. Les HCFC ont un potentiel de destruction de l’ozone beaucoup plus faible que les CFC et sont utilisés comme substituts aux CFC à court terme. Les HFC ayant un potentiel de dégradation de l’ozone nul, ils représentent un substitut à long terme et devraient voir leur concentration augmenter progressivement. Plus globalement, l’impact du Protocole et de ses amendements sur la concentration totale de molécules qui détruisent l’ozone (ou EESC pour l’anglais Equivalent Effective Stratospheric Chlorine) est décrit sur la figure ci-dessous :

    https://planeteviable.org/gouvernance-trou-couche-ozone/#:~:text=Une%20unit%C3%A9%20Dobson%20%281%20DU%29%20correspond%20ainsi%20%C3%A0,de%20l%E2%80%99air%20%C3%A0%20la%20surface%20de%20la%20Terre%29.

    Effet du Protocol de Montréal (sur une échelle de temps)

  37. Paul dit :

    En sus aux élucubrations du pétrophobe : https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-303279

    Voici les explications pertinentes concernant les actions de l’Administration Biden par Larry Kudlow, un analyste économique reconnu par la Droite et honni par la Gauche.
    “ Kudlow: Produce more, not less energy “

    À partir de 4:20, constater l’effet de la diminution de la production domestique de pétrole (un manque à produire de 2,000,000 barils / jour) sur le prix à la pompe : l’interaction classique en économie entre l’offre et la demande. Cela affecte le marché global de l’énergie, pas seulement celui des États-Unis.
    NOTE : Un volume quotidien correspondant à environ 2,800 wagons citerne DOT-111, .

    Monsieur Rejean dirait assurément : Moins de pétrole en circulation – tant mieux pour le sommeil de M. Gagnon et la “vista fluviale” de Mme Gosselin. Et tant pis pour tous les clients du boulanger Hurtubise qui ne peut pas absorber l’augmentation de ses frais de transport.

    Si tel que promis par John Kerry, les USA devenaient “carboneutres” en 2035, l’économie du pays s’effondrerait. Et la nôtre aussi, ainsi que celle des autres pays industrialisés engagés dans la chasse aux chimères climatiques.

    Avant 4:20, des explications simples sur l’effet inflationniste du “money supply” croissant, non-supporté par une productivité économique accrue. Comme par le passé, les victimes principales seront les démunis et les retraités.
    Ceux qui ont connu l’inflation galopante dans les années ‘70 et ‘80 le savent très bien.
    Avec les dépenses folles, mais jamais suffisantes pour Mrs AOC et autres démocrates progressistes, comptées en milliers de milliards de dollars, sans revenus réels en compensation, la presse à imprimer les dollars ne chôme pas et nous tous en payons la facture déjà, mais le pire reste à venir.

    Ce que le pragmatiste Kudlow ne dit pas : les marionnettistes socialistes du sénilocrate Biden savent très bien ce qu’ils font.
    Ils veulent tuer les industries pétrolière et charbonnière, tout en empêchant les consommateurs appauvris de se procurer leurs produits.
    En même temps, abonner les victimes de l’inflation aux largesses de l’État comme seul moyen de survie et ainsi assurer le succès électoral continu de la Gauche américaine.
    Comme résultat : un état providence énorme, avec une fonction publique d’obédience démocrate nombreuse, forcément inefficace. Comme au Québec.
    Causer des dommages très graves à l’économie et appauvrir les concitoyens ? Qu’à cela ne tienne.

    Les idéologues gauchistes, maintenant au pouvoir à Washington, sont incompétents et sciemment malfaisants pour leur pays.
    Tels que la Chine communiste les aime.

  38. Marcel Metcalfe dit :

    Texte d’une vérité absolue, dans lequel j’aime votre comparaison québécoise à celle des États-Unis bureaucratisés à l’extrême suite au règne du sénile Biden, ici, Legault, tout comme les démocrates, s’échine à nous achever.

  39. Paul dit :

    En sus aux constats de M. Ménard (https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-310373) concernant les manœuvres de pénétration globale par le PCC.

    Un grand bémol, Mr. Bémol : la Chine n’est pas devenue l’usine du monde par elle même.
    Même pour un peuple intelligent et très vaillant au travail (par rapport aux jeunes conciliateurs de travail – loisirs / famille, dans l’Occident), la remontée à partir du trou creusé par Mao et ses Gardes Rouges était insurmontable par les moyens réguliers.

    C’est l’intérêt mondialiste du Grand Capital qui a établi cette usine. Surtout sous le règne de Bill Clinton, quand les négociateurs chinois disposaient d’un bureau à la Maison Blanche.

    Le Grand Capital n’aime pas le libre arbitre des peuples sous le régime démocratique. Trop d’incertitudes et d’impacts économiques négatifs.
    Le Parti Communiste Chinois ne permet pas le libre arbitre.
    D’où la convergence : l’accès à la main d’oeuvre soumise et contrôlée, pour l’un et le siphon de capitaux, know-how, éducation, privilèges internationaux, etc.., source d’élévation économique, pour l’autre.

    Maintenant, la Chine impose et tisse les chemins de soie par les mers, la terre et les airs (achat d’aéroports) pour contrôler le commerce mondial à son avantage EXCLUSIF.
    Quand ils le peuvent et éventuellement ça leur sera permis partout, les Chinois importent leur main-d’oeuvre pour les usines sous leur contrôle ou leurs projets en cours. C’était le cas de l’Autoroute trans algérienne quand on avait importé des milliers d’ouvriers chinois dans un pays aux prises avec le chômage chronique (« .. 30% pour les moins de 30 ans. »)
    “L’Algérie made by China” – https://journals.openedition.org/mediterranee/5468?lang=fr
    (NOTE : ceci pour illustrer que la Chine ne s’occupe que d’elle-même, au mépris de besoins locaux.)

    Ce ne serait que coïncident que simultanément avec l’entrée de la Chine dans la “World Trade Organisation” (1991), les onusiens ont accentué leur battage climato hystérique à Rio (1992) ?
    Les deux événements sont de nature hautement profitable pour la Chine et très délétères pour l’Occident. Quand on aura appauvri / affaibli sa classe moyenne (sans compromettre pour autant la position contrôlante du Grand Capital), on aura affaibli aussi les assises de la démocratie et c’est ça le résultat visé par la lutte aux supposés Changements climatiques.
    Il suffit de suivre les faits et les déclarations des meneurs onusiens pour le constater, sans ourdir des théories de complot.

    Qu’on m’explique ceci : selon les onusistes, l’Occident avait “pollué” longtemps avec son CO2, donc il a contracté une dette (que l’on ne quantifie pas) et maintenant ça serait au tour de la Chine de pouvoir “polluer” librement.

    Si l’on avait cédé “l’usine du monde” à la Chine, pourquoi le nouveau propriétaire n’assumerait-il pas la dette qui vient avec (comme dans le cas d’achat des entreprises) ?
    Sans demander et obtenir une double compensation ?

    Par ailleurs, si l’on quantifiait les émissions du CO2 de ces dernières décennies, par rapport au supposé temps de résidence de ce gaz dans l’atmosphère, on s’apercevrait que les émissions les plus fortes cumulatives sont survenues pendant que la Chine était effectivement déjà “l’usine du monde”. Donc pas de passe-droit pour le PCC !

    L’ONU occidenticide (qui veut la fin de notre civilisation basée sur la démocratie) ne considère jamais qu’un seul côté de l’équation.

    Dans tous ces “reportages” sur la COP26 de Glasgow, a-t-on mentionné que la Chine perçoit des paiements onusiens (que nous alimentons) pour une “transition juste”, au même titre que les pays très pauvres en développement ?

    • Paul dit :

      Cette réalisation, bien étayée par Mr. Jonathan D.T. Ward, aurait dû être faite il y a douze ans :

      “ US needs new ‘grand strategy’ to overcome China challenge: Expert “

      (Même D. Trump, qui ne partageait pas les vues de l’Establishment politique, par vanité personnelle et par chauvinisme, ne réalisait pas pleinement le danger réel que la Chine communiste, de plus en plus puissante et insolente, représente pour le Monde entier. Néanmoins la Chine l’avait considéré comme menace et elle a pris des mesures en conséquence.)

      Selon Mr. Ward, il faut comprendre que le commerce avec l’ennemi l’enrichit et lui permet la production d’armements. Peu importe la balance commerciale.

      Donc garder les liens commerciaux au minimum et mettre le Grand Capital au pas. Ce sera difficile, car les businessmen américains ne voient que leur intérêt personnel et à très court terme (les cotations périodiques à la bourse, requises par les grands investisseurs, dont les administrateurs de plans de pensions, déterminent les revenus de chefs de direction).
      Le retrait de la Chine se soldera par des coûts directs très élevés, pas seulement en termes d’opportunités commerciales manquées.

      En même temps, les alliés devront choisir : le commerce avec la Chine ou le parapluie de défense fourni par les États-Unis. Auquel il faudra contribuer bien davantage, comme l’avait demandé le président Trump.

      Ensuite regarder la Chine se démêler avec ses problèmes, dont des bouts de route de soie, rendus sans valeur avec les marchés mondiaux lucratifs fermés.

      En espérant que face à un ennemi extérieur dangereux, les politiciens américains rétablissent rapidement le modus vivendi pratiqué pendant la Guerre froide contre l’URSS, quand l’intérêt supérieur de la nation imposait des limites raisonnables aux chamailles internes.

      N.B. :
      – Ne plus fournir l’accès à l’éducation de pointe aux “étudiants” chinois et punir sévèrement tout acte d’espionnage ou le manque de précautions avec des informations stratégiques, y compris celles concernant la préparation contre la menace bactériologique.
      – Il va sans dire que la Lutte contre les changements climatiques unilatérale, pendant que la Chine fait le contraire, devra cesser pour des raisons stratégiques.

      • Marcel Metcalfe dit :

        Les grosses fortunes américaines, dont les plus récentes, sont intrinsèquement liées au commerce chinois, leur croissance en dépend, ils possèdent et contrôlent la majorité des médias, donc ils ont fait élire Biden pour se débarrasser de Trump en diffusant seulement ce qui pouvait les aider politiquement, vrai ou non, celui-ci étant devenu une menace et difficilement influençable. Il sera difficile pour les Américains de vaincre ce cancer interne et de faire face à la Chine.

  40. Jacques dit :

    La COP 26 est terminée et les quelque 400 jets privés ayant transporté l’élite des arnaqueurs planétaires sont repartis en laissant quelques traces de CO2…

    Le bilan se résume en quelques lignes: après 26 réunions COP et des investissements pharaoniques dans les énergies vertes (400 000 moulins à vent et des milliers de KM2 de panneaux solaires chinois pour la plupart), ces dernières ne fournissent toujours qu’un famélique 5 % de l’énergie consommée sur la planète. Les énergies fossiles assurent un solide 80 % de l’énergie indispensable à notre survie.

    Et pour ceux (de grands naïfs) qui croient que les émissions anthropiques causeront un réchauffement fatal, je les invite à prendre quelques minutes pour prendre connaissance du document suivant produit par Tony Heller et qui remet les pendules à l’heure:

    https://realclimatescience.com/2021/11/the-drought-of-1921/

    Et la cerise sur le sundae de la COP 26:

    https://www.scottishdailyexpress.co.uk/news/scottish-news/exclusive-uk-bill-payers-fork-25408867

    Ah! Ah! Les moulins à vent ne produisent rien lorsque le vent est trop faible et il faut les arrêter avec des freins hydrauliques lorsque le vent est trop fort (plus de 90 km/h). Et en plus, le gouvernement doit compenser les producteurs lors des arrêts. Et il y a encore des gens très crédules qui croient que l’énergie éolienne est devenue très compétitive. L’énergie éolienne n’a jamais été compétitive et elle ne le sera jamais, quelles que soient les innovations technologiques dans leur fabrication. La raison en est très simple, tellement simple qu’il ne vaut pas la peine de l’expliquer.. . sauf peut-être pour M. Tremblay !.

    • rtremblay dit :

      Expliquez la moi votre raison si simple. Mais attendez vous à vous faire poser des questions pour lesquels vous aurez de nombreuses difficultés à répondre.

      Jacques se réfère à ce « fantastique » Tony Heller. Wow vous devriez lire ces analyses boiteuses avant d’y adhérer sans conditions.

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay vous dites « Mais attendez vous à vous faire poser des questions pour lesquels vous aurez de nombreuses difficultés à répondre. » How dare you ? !!! vous qui n’avez toujours pas répondu à ma question posée des dizaines de fois. On attend à ce quπe que vous disiez honnêtement  » je ne peux pas prouver un RCA significatif. Ensuite on poursuivra la discussion.

  41. Marcel Metcalfe dit :

    Il faudrait envoyer une copie de la dernière partie de votre écrit en ce qui concerne les moulins à vent à Hydro et Legault, celui-ci étant revenu de la COP26 complètement illuminé et décidé à sauver l’humanité du désastre des énergies fossiles… À nos dépens naturellement.

    • Paul Clim Atolucid dit :

      F. Legault est un grand naïf sans aucune profondeur. Il se comporte exactement comme les opportunistes, Dr. Couillard et J. Charest, qui l’ont précédé dans ce rôle (le racolage péripatétique dans les corridors à Copenhague, en compagnie du suave Stievent Guilbeault, en moins).
      Il croit qu’avec l’hydroélectricité il est vert et vertueux, qu’il va engranger gros, car les coupables non-nantis en ressources vertes vont devoir payer la redevance aux justes.
      Enfin que les écolos vont voter en masse pour lui grâce à sa conversion.

      Éventuellement, les déconstructeurs de la civilisation industrielle occidentale vont démontrer que les terres inondées génèrent du méthane en très grande quantité. Un gaz de 25 à 60 fois plus capable de produire l’effet de serre que ne l’est la molécule de CO2. Alors nous passerons à la caisse pour l’achat d’indulgences vertes.

      Les abonnés à la secte climato alarmiste ont avant tout un agenda politique. Celui de changement radical de régime politique au communisme, alors ils voteront plutôt pour les camarades Massé et Nadeau-Dubois, pas pour un capitaliste à béquilles syndicales.

      Pour les virevents le bilan est bien pire que ne le dit monsieur Jacques, quand on considère leur bilan complet en CO2, incluant l’installation et la production de moulins, ainsi que leur démantèlement.
      Quand on ne veut pas tolérer les interruptions d’alimentation du réseau dans les contrées dépourvues de nucléaire ou d’hydroélectricité, il y a aussi la nécessité d’adosser les éoliennes aux usines thermiques de capacité équivalente, maintenues toujours en marche à basse intensité pour équilibrer le réseau et moduler la puissance disponible.

      • lucbmenard dit :

        La question qui tue !

        Qu’est-ce qui est le plus à redouter pour notre futur (la manière dont on conçoit le progrès à l’Occidental… le Capitalisme, etc.) ?

        a) la sagesse et les connaissances millénaires
        du peuple chinois?
        b) le communisme (n’existe même pas depuis cent an en Chine);
        c) les faiblesses du système démocratique
        (par exemple penser/croire que l’environnement devrait passer avant l’économie, même l’aspect social, ce qui est un non sens, même quant au principe du développement durable);
        d)toutes ces réponses.

        Si un seul choix était permis.
        Bonne chance,

  42. Marcel Metcalfe dit :

    Oui, notre énergie propre propre propre, de dire Legault, émet du méthane dans l’air, mais aussi du plomb dans l’eau pour des décennies, nous avons presque empoisonné les autochtones avec les poissons contaminés.

  43. rtremblay dit :

    réponse à la question de L. Ménard :

    Ne pas penser que le développement économique et le développement durable ne peuvent se faire en même temps que la sortie des énergies dinosaures (fossiles).

    les autres réponses c’est du bla, bla-bla pour citer une jeune personne dont les propos sont scrutés à la loupe !

    • lucbmenard dit :

      Être ou ne pas être… vert

      …merci de votre participation, mais votre crainte n’est pas fondée; ce n’est même plus une option, ni anxiété acceptable dans le contexte de la COP-26, parce que les verts ont convaincu la population et les autorités que ces soi-disant changements climatiques sont une urgence, comme l’effet de serre (sic) et les gaz à effet de serre qui nous obligeraient à agir pour réduire un quelconque réchauffement. Il n’y a rien de plus faux et d’aussi mal expliqué ou compris. L’économie est ainsi reléguée au 3e rang, derrière le social, voire aux oubliettes…

      L’idée enironnementale surclasse actuellement celle du développement (durable ou non); c’est la raison d’être du questionnaire. Les révolutionnaires des climats et du réchauffement ont gagné beaucoup de terrain. L’idée qu’ils se font du progrès est en train de se crystaliser dans la population. La VRAIE, quant à elle, creuse l’écart. Elle se fossilise tardius certe.

      Je pense que la meilleure réponse est D, mais C traduit bien l’idéologie actuelle vis-à-vis de l’environnement. Elle fait fi des connaissances scientifiques comme le mentionnait le Professeur DuBerger.

      Permettez moi de vous relancer : pourquoi pensez/ croyez-vous nécessaire de devoir larguer les énergies dites fossiles? Des énergies peu chers, faciles à exploiter, abondantes et aussi propres que n’importe laquelle (donc pas plus destructrices pour l’environnement, p.ex, les sables bitumineux de l’Alberta, juste à racler le dessus… très peu ou presque pas d’impact avec précaution et mesures d’atténuation.

      Saviez-vous qu’à chaque fois que l’énergie augmente d’un sous, c’est toute la chaîne de production qui écope? D’où l’importance de TOUJOURS utiliser l’énergie la moins coûteuse et la plus abondante (charbon, gaz naturel, pétrole, nucléaire, etc.).

      Je vous défis d’avoir un discours cohérent à ce sujet.
      TOUS les économistes non « brainwashé s » pensent cela, TOUS (c’est enseigné partout dans le monde, dans TOUTES les BONNES universités), sinon peut-être par l’énigmatique M. Pineaut, aux HEC.

      -Google (taper le mot anagramme. On suggère une recherche avec gare maman… l’anagramme du mot anagramme; on arrête pas le progrès… sauf les verts…

      • rtremblay dit :

        vous avez beaucoup d’opinions, mais les faits sont ou , je me pose la question ?
        voici les miens

        – plus de 100 ans d’exploitation pétrolière, gazière et charbonnière
        – Richesse dirigé vers 1/3 de la population mondiale (amérique du Nord et Europe essentiellement). Ces énergies sont contrôlées par une poignée d’individu (cartel, oligopole, etc.)
        – Le contrôle du pétrole profite au fabricant d’arme entre autre.
        – La foire est pognée dans plusieurs pays (Afghanistan, Soudan, Iran-Irak, etc. etc..) qui tente d’exploiter cette ressource mais qui ont besoin des pétrodollars pour la développer.

        – Les énergies renouvelables sont presque tout le temps disponible partout (quand ce n’est pas le solaire, c’est l’éolien, ou les barrages hydraulique, ou les marées, etc…-)

        – Si la technologie électronique avait existé voilà 100 ans les énergies renouvelables ce seraient développées beaucoup plus que l’énergie pétrolière. Mais aujourd’hui les énergies renouvelables sont à la veille de dépasser la vieille énergie du siècle précédent.

        – Maintenant on considère plus l’ensemble des effets secondaires sur l’environnement, la santé, etc…

        – C’est un fait avéré que les personnes vivants dans les centres villes emboucannées par les émissions d’hydrocarbures sont beaucoup plus affectés par des maladies pulmonaires et cardiaques aussi. Décarbonisé les villes aura un impact très positif sur la qualité de vie des citoyens, mais également sur les bâtiments affectés par le smog et également les citoyens affectés par le bruit (un véhicule électrique est beaucoup moins bruyant qu’un véhicule essence ou pire diésel).

        – Les villes qui ont opté pour des transports électriques et structurant au détriment de la voiture personnel essence sont prospères,

        – Plutôt que de contraindre leurs citoyens à passer des heures interminables dans leurs VUS polluants dans des villes étalées le transport en commun électrifié a fait ces preuves (métro, tramway)

        – Tous les hydrocarbures émettent des composés secondaires autres que le CO2 que nous finissons par respirer….

        – La distribution des énergies renouvelables est beaucoup plus efficace que celle des hydrocarbures. Le prix est beaucoup plus stable.

        – Si vous vous informez un peu sur les analyses financières et bancaires, vous verrez bien que les temps changent et que les énergies renouvelables dépassent en terme de rentabilité (moyens termes) les non renouvelables.

        – Les constructeurs automobiles envoient tous le même signale…. la voiture à essence tire à sa fin (10 ans , vingt pas plus). Seul la résistance au changement freine cette tendance.

        – Moi aussi je suis en faveur de l’utilisation de l’énergie la moins coûteuse (électricité). ça coûte 4 à 5 fois moi rouler en électrique qu’à essence. En hiver je ne démarre pas ma voiture électrique je l’allume… elle part instantanément.

        Je ne sais pas si vous aviez remarqué mais je n’ai même pas eu besoin d’évoquer dans mon argumentaire les émissions de CO2, de GES et leurs impacts sur notre climat.

        En passant je suis nettement plus favorable au déplacement par la marche, le vélo encore plus efficace et bon pour la santé que les moyens électriques. Mais avouez qu’une ville sans véhicule bruyant qui brûle des hydrocarbures serait nettement plus agréable pour tous les amateurs de vélos incluant tous les dinosaures (Paul ou autres 🙂 )

  44. Marcel Metcalfe dit :

    La façon la plus écologique et rentable de produire l’électricité à un prix raisonnable passe par le nucléaire que vous ne mentionnez pas dans votre écrit, tous les autres moyens que vous proposez ne donnent que très peu de rendement et dans tous les cas très loin d’être écologique.

  45. Paul Clim Atolucid dit :

    La Science (Climato-hystérique) parle et se fait menaçante :
    « ‘Pipelines will be blown up,’ says David Suzuki, if leaders don’t act on climate change »
    https://www.msn.com/en-ca/news/canada/pipelines-will-be-blown-up-says-david-suzuki-if-leaders-don-t-act-on-climate-change/ar-AAR0ck8?ocid=msedgntp

    La vieille raclure, aux propriétés immobilières nombreuses et luxueuses (en 2013, maintenant je ne sais pas), incite ouvertement à la violence.

    Une jeune bodyguard pulpeuse avec ça ?

  46. Paul dit :

    Comme Obama (à Martha’s Vineyard), Mme Pelosi (la cheffesse démocrate à la Chambre des représentants américaine) s’offre une propriété directement au bord de mer en Floride :

    Pourtant, la belle dame dit au peuple de trembler devant la montée catastrophique du niveau des océans, en particulier à Miami.

    Elle, qui veut qu’on écoute la Science, avait sûrement lu cet article :
    “ Miami Is the “Most Vulnerable” Coastal City Worldwide “
    https://www.scientificamerican.com/article/miami-is-the-most-vulnerable-coastal-city-worldwide/

  47. Marcel Metcalfe dit :

    Tous les chantres de l’environnement aiment passer les sacrifices aux autres, sont parmi les plus gros pollueurs de la planète, et, naturellement, ne croient pas à ce qu’ils prêchent.

  48. Paul Sinolucid dit :

    Le sinophile, veut-il continuer à pratiquer l’aveuglement volontaire (https://duberger.me/2021/09/26/une-autre-lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-316045) :
    «…juste faire attention à l’amalgame COVID et le reste… » ?

    – La Chine communiste avait et continue à avoir un programme de préparation active à la guerre bactériologique, incluant la production de plans détaillés de dissémination des coronavirus en territoire ennemi.

    – Le Virus de Wuhan a transité par et fut manipulé au, labo de Wuhan, peuplé, entre autres, de chercheurs militaires, qui en plus possèdent leurs propres laboratoires inaccessibles au public.

    – La fuite s’est produite en août / septembre 2019, bien avant la reconnaissance officielle du problème par les autorités en décembre 2019 et l’avis à l’OMS en janvier 2020. Suffisamment tôt pour en apprendre beaucoup sur le danger. Bien que les Chinois pouvaient en avoir une bonne idée, même avant la “fuite” (car elle a bien pu être délibérée).

    – IMPORTANT : la base de données sur 22,000 échantillons de virus, auparavant disponible sur le site du labo de Wuhan, fut retirée du domaine public en septembre 2019. Coïncidence ?

    – La Chine avait isolé rapidement la province de Hubei et sa capitale Wuhan, du reste du pays, tandis qu’elle continuait à exporter le virus vers l’étranger.

    – La Chine et l’OMS (sur ses ordres), ont insisté pour garder les voies d’accès vers l’étranger ouvertes.

    – Ce sont des actes délibérés de dissémination du virus bonifié au labo de Wuhan.

    – Le tout survenu en parfait timing avec la campagne présidentielle aux USA : Trump était le seul président récent qui avait contrecarré la marche du PCC et il fallait qu’il soit remplacé par quelqu’un de plus malléable, dont le fils était sur le “payroll” d’une entreprise contrôlée par le gouvernement chinois (le “Big Guy” aussi, recevait apparemment sa petite gratification de 10%).

    La constatation de faits connus universellement :
    “ SPECIAL INVESTIGATION: What Really Happened in Wuhan “

    N.B. :
    Le régime communiste chinois pourrait se maintenir au pouvoir indéfiniment, si l’armée lui restait fidèle, à l’aide de moyens de contrôle technologiques (dont les algorithmes de détection de dissimulation d’idées profondes par la reconnaissance faciale) développés en Chine, mais aussi par des contractants étrangers.

    Surtout, si Xi réussissait à continuer d’améliorer le niveau de vie des masses (par le commerce, mais aussi par la spoliation de grandes fortunes) et s’il parvenait à mobiliser le pays contre les ennemis étrangers.

    Le PCC serait bon pour les 100 ans, s’il réussissait à annexer le Taiwan, sans riposte ou en infligeant des dommages importants aux ennemis maintenant wokéisés à outrance.
    Le fringant Mr. Bémol, serait-il prêt à se battre pour conserver sa liberté ou dirait-il plutôt qu’il faut maintenir le dialogue avec Xi, pendant que celui-ci devient de plus en plus fort?

    • Paul dit :

      Les mêmes revues scientifiques de prestige (The Lancet et les autres), qu’il faut apparemment maintenant croire sur parole au sujet de vaccins expérimentaux utilisés dans la lutte contre la Covid-19, ont activement participé à la désinformation chinoise sur l’origine de la pandémie, incluant l’accusation commune de complotisme (mortelle pour un scientifique sérieux), et elles ont refusé de publier des études, basées sur les données scientifiques qui disputaient l’origine naturelle du SARS-Cov-2.

      En même temps, ces revues ont délégitimé le recours aux traitements de la Covid-19 au moyen de médicaments déjà disponibles (HCQ et l’Ivermectin). Ceci en publiant des études défavorables, basées sur des protocoles incorrects et sur des doses trop élevées.
      Des comités de lecture au service de la vérité officielle, tout comme dans l’arnaque climatique.
      Sauf qu’en sciences de santé, la facture n’est pas acquittée seulement en dollars, mais aussi en vies sacrifiées inutilement.

    • lucbmenard dit :

      Merci pour la vidéo. Je pense qu’il faut choisir les deux. Je continue mes recherches.

      Bonne journée,

  49. lucbmenard dit :

    Avez-vous de informations sur la compagnie zte?

  50. lucbmenard dit :

    yatil un lien avec les tours 5G (, Nortel (anc.), devenu Huawei et l’équipementier zte?

    Pourquoi le Canada ne suit pas la tendance (É.-U.) et détruire ces tours et ce système de communication et antennes?

  51. lucbmenard dit :

    Comme un cheval de Troie…

    Est-ce que les pays devraient boycotter les jeux olympiques de 2022 en Chine?
    Ne serait-ce pas là une bonne façon de leur lancer un message ?

    N’est-ce pas leur donner encore une fois l’occasion de nous en larguer un nouveau, plus virulent, vrai coup de grâce pour une mainmise certaine sur un monde déjà EXTRÊMEMENT affaibli ?

    Les compagnies pharmaceutiques (BiG Pharmas comme vous aimez les nommer) ne seraient sans doute pas contre, n’est-ce pas ?

    -un gars qui apprécie votre lucidité.

  52. lucbmenard dit :

    Je suis sino-file. Je ne vous ai pas traité d’homophobe; j’ai pensé que vous étiez un peu fermé par rapport aux LGBT… surtout les parades démesurées, l’exhibitionnisme excessif. D’ailleurs, j’endossais les propos exprimés par Éric Duhaime à ce sujet. Ils s’apparentaient aux vôtres.

    Bonne journée,

    • Paul Sinolucid dit :

      Bonjour monsieur Luc,

      Choisir les deux ? Deux quoi ? La Chine communiste et l’intérêt commun des démocraties occidentales ?

      Les vainqueurs de la première guerre mondiale ont beaucoup dialogué avec von Ribbentrop pour apaiser Hitler. Résultat ?
      Si on laisse la Chine s’en sortir (d’avoir sciemment causé la pandémie) sans conséquences, cela rendrait un conflit militaire plus probable. La politique d’apaisement de nazis dans les années ‘30 avait mené à la guerre. Quand on étudie l’histoire, on constate qu’elle se répète.

      ZTE, Huawei et n’importe quelle entreprise chinoise, sont des leviers du gouvernement communiste chinois qui leur donne des ordres.
      Quelle idée, que d’avoir même contemplé de les laisser contrôler les communications futures et avoir accès à tout ce qui transiterait par le système ? Ridicule et criminel.
      Maintenant, BELL et Telus veulent des dédommagements en cas de démantèlement de leur équipement de provenance chinoise, car assurément elles ont vérifié l’acceptabilité auprès du gouvernement, avant d’investir.

      J’espère me tromper, mais je ne peux pas m’empêcher de faire ce rapprochement : en 1936 les dernières Olympiques avant la guerre mondiale ont été tenues à Berlin.
      A t’on un Jesse Owens pour faire rager Xi ?

      Avec les voies de transport de marchandises et de personnes ouvertes, si elle décidait de le faire, la Chine n’aurait pas besoin d’Olympiques pour nous “larguer” l’Ébola qu’elle avait obtenu au printemps 2019, quelques mois avant la “fuite” de SRAS-Cov-2 au labo de Wuhan, de sa ressortissante Mrs Xiangguo Qiu aux commandes d’une cohorte exclusivement chinoise, employée par notre Laboratoire de microbiologie de Winnipeg. Qui avait permis cette aberration ?
      (Ref. : “ Lab’s ties to Chinese military researcher questioned “ – https://www.winnipegfreepress.com/special/federal-election/labs-ties-to-chinese-military-researcher-questioned-575341922.html)

      Un autre méfait criminel d’Obama (avec la participation directe des Biden & Hilary), qui a rendu la Chine énormément plus puissante : faire basculer la Russie vers la Chine.
      – On savait que le candidat Trump voulait un rapprochement avec la Russie pour faire le contrepoids à la Chine.
      – Alors le messie, après la défaite de Mrs Clinton, juste avant de passer le pouvoir à D. Trump, avait déclenché la Guerre froide 2.0, et utilisé les leviers d’état (FBI, CIA et la Justice) pour accuser Trump de collusion avec la Russie.
      – Cette fausse accusation a plombé la présidence et rendu impossible tout rapprochement avec l’ennemi désigné et diabolisé en continu par les merdias de désinformation aux USA et ailleurs.
      – Les complices, en incluant le messie, devraient aller en prison, non-seulement pour avoir triché, menti et comploté, mais pour avoir agi contre l’intérêt stratégique de leur pays.

      Je n’ai rien contre les personnes appartenant à la différence (LGBTQ…), mais contre ceux qui l’instrumentalisent pour déconstruire les valeurs de notre société et ainsi la déstabiliser, dans le but de la détruire (les 3D, en incluant la dérision, du futur candidat à la présidence française M. Éric Zemmour).
      Vivre et laisser vivre !

      Sino-méfiant, pas sinophobe, je suis un praticien du Chemin du Milieu, dont j’emprunte la voie de droite.

      Salutations confucéennes,
      Paul

      • Paul dit :

        Cette nouvelle TERRIFIANTE n’en aurait pas été une, si le messie Obama n’avait pas enclenché les hostilités avec la Russie, avant son départ en 2016 :

        “ MASS production of Russia’s terrifying Zircon hypersonic missile has begun, as tensions with the West mount. “
        https://www.the-sun.com/news/4156195/russia-mass-production-zircon-hypersonic-missile/

        Un groupe de sous-marins russes à 200 miles de côtes américaines, sera dorénavant capable de première frappe décisive, y compris contre des sites de lancement.

        Et la Chine, qui copiait la technologie militaire russe depuis toujours, produira aussi des missiles hypersoniques et en plus grand nombre.

        Le plan de Trump de rapprochement avec la Russie était bon.
        Les Russes ont des contentieux territoriaux ouverts avec la Chine qui a des visées expansionnistes partout et ils ont plus de points de convergence avec l’Occident qu’avec Pékin.

        Maintenant, au lieu de tenir Pékin en échec ensemble avec Moscou, c’est Washington et nous tous, qui n’avons pas cru bon d’investir massivement dans la défense, qui sommes en échec.

        Merci Obama !
        Aussi, pour le wokeisme et le racisme à revers qui rendent les USA impotents.

  53. Paul Sinolucid dit :

    Monsieur Luc,

    Un complément d’information pour vous :
    “ China’s Nightmarish New Bio Weapon Targets Race and Ethnicity “

    Le titre dit tout.
    S’agit-il d’une théorie de complot ?
    Je ne le crois pas, car le compte rendu est congruent avec la doctrine militaire publiée par un éminent général chinois et adoptée par l’Académie militaire qu’il dirigeait. J’en avais déjà parlé.

    Jusqu’à maintenant on évitait partout les armes biologiques, car l’effet boomerang pouvait mettre en danger aussi l’armée qui a lancé l’attaque.

    Alors, développer un ciblage génétique, rendant l’attaquant immune aux effets de son virus est parfaitement logique et les Chinois en ont parlé les premiers.

    De plus, ils ont des réserves humaines importantes et le Parti Communiste avait montré dans le passé peu de respect pour la vie de la population chinoise.
    Je crois qu’un ciblage génétique effectif à 80% serait satisfaisant pour les généraux chinois.

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s