LETTRE OUVERTE À L’OMBUDSMAN DE RADIO-CANADA

Publié: 17 juin 2021 dans Uncategorized

Monsieur l’Ombudsman,

Dans l’émission Les Grands reportages diffusée le 16 juin à la télévision de Radio-Canada (RC), le texte écrit précédant et décrivant le contenu de l’émission, présentait les scientifiques climato-réalistes qui doutent de l’hypothèse d’un réchauffement climatique anthropique (RCA) comme étant des « pseudo-experts ».

Il est coutume à RC de présenter le RCA comme un fait et non comme une hypothèse. Pourtant, le nombre de scientifiques doutant d’une contribution humaine significative aux changements climatiques augmente d’année en année. Contrairement à l’affirmation de médias comme RC, la question est loin de faire consensus chez les scientifiques aptes à se prononcer.

C’est surtout sur ce dernier point, celui des scientifiques crédibles,  que j’aimerais attirer votre attention. Autant hier dans le document que RC a diffusé, que dans ses émissions de vulgarisation scientifique et bulletins de nouvelles, RC se pose en juge de la crédibilité des experts et présente les scientifiques climato-réalistes comme pseudo-experts. Seuls les pairs peuvent pourtant attester de la crédibilité d’un scientifique.

Dans une autre émission Les Décrypteurs diffusée l’an dernier, RC plutôt que de répliquer aux arguments de mes collègues scientifiques climato-réalistes, s’est contenté de les attaquer sur leurs qualités plutôt que sur leurs messages. Ainsi, le professeur Guus Berkhout président de la Fondation CLINTEL (Climate Intelligence) a été décrit comme un ingénieur rattaché à l’industrie pétrolière. Le professeur Berkhout est pourtant professeur émérite de géophysique à l’Université de Delft, et il est membre de l’Académie royale des sciences, tout comme les professeurs Vincent Courtillot de l’Institut de physique du Globe de Paris, membre de l’Académie des Sciences (France) et Richard Lindzen, professeur émérite du MIT et membre de la National Science Academy, et de l’Académie norvégienne des lettres et des sciences,  Fellow de l’ American Academy of Arts and Sciences, de l’ American Association for the Advancement of Sciences, de l’American Geophysical Union, et de l’American Meteorological Society. Ces chercheurs, tous climato-réalistes, ne sont pas des « pseudo-experts ». Ils ont chacun à leur palmarès des centaines de publications scientifiques dans des revues scientifiques à comités de lecture, attestant de leur crédibilité.

RC a échoué dans sa mission fondamentale qui consiste à présenter au public une information scientifique rigoureuse et impartiale. RC dispose pourtant d’une armada de recherchistes dans ce domaine, qui devraient fouiller la littérature scientifique sur le climat, identifier les chercheurs qui se dissocient de la doxa et les confronter.

J’enjoins donc la Société Radio-Canada de faire preuve désormais d’ouverture et d’honnêteté dans ses reportages et documents sur les changements climatiques, en offrant aux scientifiques climato-réalistes une tribune équitable. C’est aussi la moindre des attentes d’une population qui paie pour les services d’un média à même ses impôts.

Reynald Du Berger, Ing. Fellow de Ingénieurs Canada,

Ambassadeur de CLINTEL pour le Canada français.

commentaires
  1. marieplacide dit :

    Merci de votre judicieuse intervention qui nous apporterait définitivement un meilleur éclairage scientifique de la part de ces savants. Toutefois, j’ai peu d’espoir de la part de RC si nous nous fions sur les renseignements scientifiques que RC nous a fournis sur le covid-19 et les vaccins. RC est très frustrant. Encore une fois merci! Cordialement, Céline Lagacé

  2. mario dit :

    rc fait de l anti-science; aucun débat possible car leur vérité est immuable et absolu.
    Pourtant, il est clair et évident qu il y a un « doute raisonnable » compte tenu de la division des scientifiques en ce qui a trait au rca. Cette tv/radio ultra-subventionnée qui aime citer A. Einstein aurait intérêt à lire les ouvrages de ce dernier. On peut y lire : « si un seul scientifique sur cent doute ou n est pas en accord sur une théorie, cette dernière ne peut être valide ».
    Honte à ce média biaisé qui est en amour avec j.trudeau la marionnette…
    Merci M. Du Berger pour cette lettre !

  3. roc dit :

    mais la Société Radio-Canada n’a jamais fait preuve d’ouverture d’esprit et d’honnêteté dans ses reportages et documents sur quelques sujet que ce soit !
    la seule chose qui a changé avec avant c’est notre capacité a vérifier l’informations grâce a l’internet et a la facilité d’accès a l’information qu’il nous procure !

  4. lucbmenard dit :

    Bonjour,

    Merci de prendre soin de nous qui pensons différemment…

    Par contre, je ne jetterais pas le bébé avec l’eau du bain… peut-être drainer la  »swamp »
    en premier et voir ce qu’il advient par la suite…

    Il y a de l’espoir… Pénéloppe McWade (qui à l’occasion peut se faire bien pensante…comme chacun de nous…) à la radio de RC, s’est faite  »ramassée poliment » par son collègue Stéphane Bureau (parce que c’est un gars éduqué et poli), sur le fait qu’il n’aurait peut-être pas dû inviter le Pr Raoult à son émission du simple fait qu’il était un personnage contre versé, voire contesté dans l’actualité… Certains, j’espère, ce sont tenus debout dans le passé et le feront dans l’avenir (du moins… c’est mon souhait). RC a une belle historique de journalisme et journalistes professionnels pas simplement des animateurs de foule ou  »show » pour grand public..

    Mais vous avez raison de les dénoncer actuellement, c’est carrément à sens unique…
    Est-ce qu’on pourrait le faire aussi pour Météo Média, svp?

    Merci encore (je signe…),

  5. Carlo Pinard dit :

    On voit bien que Reynald Du Berger n’a pas regardé l’émission du 16 juin… On traitait plus de think tanks comme le Cato Institute et de leurs relations avec les pétrolières que de la véracité ou pas des changements climatiques et comment bien des gens qui se posaient en « experts » du climat n’étaient en fait que des gens du milieu des public relations.

  6. Reynald Du Berger dit :

    @Carlo Pinard – Dans ma plainte, je ne parle pas des intérêts respectifs des scientifiques alarmistes ni réalistes, mais je reproche à RC de s’ériger en juge de ceux parmi les scientifiques qui sont crédibles vs ceux qui ne le sont pas sur la question des changements climatiques.

  7. Paul dit :

    Radio Canada = une officine SSS +$

    SSS = Séparatiste, socialiste et syndicaliste.

    +$ : Un club fermé qui coûte trop cher au contribuable.

  8. Reynald Du Berger dit :

    @ Carlo Pinard … Radio-Canada s’est bien gardé de parler des intérêts des chercheurs climato-alarmistes propageant la peur dans la population… Ils ont depuis longtemps flairé la POULE AUX OEUFS CLIMATIQUES… une puissante machine à subventions et une excellente pompe à fric .https://duberger.me/2015/05/16/la-poule-aux-oeufs-climatiques/

  9. lucbmenard dit :

    …j’ai l’impression que le jambon dans poêle va calciner avant longtemps… (à force de coller sur le sujet des CCA…l’enflure/déformation médiatique et traitement de l’info erronée… ), faudra peut-être penser d’le faire  »flipper » avant qu’il soit trop tard (que l’feu pogne dans bâtisse…). Le PDG est-il un pyromane qui s’ignore? J’vous laisse là-dessus…

    -ICI Luc BB, en direct de l’hélicoptère Ti_Via (ça coûte cher d’l’heure c’te bidule…)

  10. Steven E. Koonin ex-conseiller scientifique du président Obama, est devenu un pseudo expert après la publication de son dernier livre: Unsettled: What Climate Science Tells Us, What It Doesn’t, and Why It Matters

  11. Paul dit :

    Monsieur Ménard vole au secours de Radio Canada (https://duberger.me/2021/06/17/lettre-ouverte-a-lombudsman-de-radio-canada/#comment-256605)

    Étant le contraire d’un bienpensant qui s’y reconnait, je ne vois pas l’utilité de cet organe de propagande inutile.

    Pour un Stéphane Bureau qui réfléchit et qui traite ses auditeurs en adultes capables de le faire aussi, il y a chez Radio Canada des dizaines d’animateurs / journalistes qui, comme Mme Pénélope McQuade, ne font rien d’autre que maintenir et alimenter des consensus recto-politiques.
    On s’interdit la mention même d’autres pistes de réflexion pour ne pas inviter l’auditeur, considéré mineur et bien ainsi, à chercher d’en savoir plus sur un sujet proscrit.

    Cette autocensure fait partie de la culture d’entreprise à Radio Canada et elle fonctionne sur le même concept que la censure d’état pratiquée jadis derrière le Rideau de fer : encadrer étroitement ce qui a droit d’être cité et taire / cacher le reste.

    Combien d’autres « Stéphanes Bureaus » éclairés y a-t-il à l’emploi de Radio Canada ?
    En jetant l’eau de bain, on ne risquerait pas grand chose.

    Pour la « belle historique » je ne sais pas, mais en ce qui concerne une belle histoire de journalisme professionnel à Radio Canada, je ne vois que des exploits d’une clique SSS (socialistes, syndicalistes et séparatistes) paresseuse intellectuellement qui fait depuis toujours du remballage et du filtrage gauchiste.

    • lucbmenard dit :

      …vous avez droit à votre formule punch, droite « extrême »… étant plutôt terre à terre, pratique, je
      propose le retour à une formule plus centrée… ambitieux vous direz, surtout réaliste de nature,
      la foie et l’espérance peuvent également être les puissants moteurs de mon enthousiasme…
      … critiquer pour critiquer, non Merci…
      … cesser d’être  » Malpensant inutile ment…
      … et apprenez à Bienpenser parfois …
      Bonne journée, 🙂🌈🐰

      • lucbmenard dit :

        …sortez de votre passé , sortez le de votre tête, arrêtez de ressasser des vieilles histoires qui n’existent plus et arrivez au Canada, aucune comparaison possible, pas une minute…
        …l’écouter vous un peu, beaucoup RC radio…
        …n’ayez pas honte de dire que c’est votre plaisir coupable (régulièrement…)
        …pas mal mieux que Radio X…Eurk c’est mauvais…la plupart du temps, sauf quand M. Duberger est invité (ok Michel Morin aussi, Morais, des fois…pas toujours…).
        …la France…j’aime les variétés les samedis soirs, sinon, je ne vois pas (pas vrai, c’est juste pour vous faire choque r…)

        Bonne journée ☀️👍

      • lucbmenard dit :

        …la fois où l’espérance a manqué…
        …la fois où le foie a lâché…
        …la foi en la loi et l’ordre…
        …la fois où il y avait du désordre
        …la foi en soi ou l’asservissement…

        La correction est faite…

    • lucbmenard dit :

      …excusez-moi si je me sens dans l’obligation de porter un pare-balles, la dernière de M. Paul est particulièrement virulente :

      …que pensez vous des : Michel Lacombe, Michel Désautels, Jacques Beauchamp, Michel Prince, Chantal Srivastave, Manon Globenski, Tamara Alteresco, Michel C. Auger, Alain Gravel, Patrick Masbourian, Bernard Derôme anc., et plusieurs autres…
      …probablement des noms comme d’autres et qui ne vous disent rien, mais… puisque vous n’écoutez pas RC…

      …dites plutôt que nous TOUS avons des peurs et que de révéler nos points faibles au grand jour serait hors de question… nous sommes tous des êtres complexes et DEVONS composer avec, nous montrer flexible avec la réalité qui nous entoure, telle qu’elle est… pour c’y faire, nous DEVONS nous y adapter à cette réalité (personne ne vit en vase clos, n’est-ce pas…). J’écoute des émissions à TOUTES les antennes; il y a des idées de gauche et de droite, cela m’enseigne et m’entraine à devenir plus flexible… car je ne suis pas toujours d’accord avec ni l’une ni l’autres… tout dépend de tout… selon les circonstances, mes idées peuvent changer… j’ai parfois le goût de réagir et me dit : est-ce que je comprends bien ce dont il s’agit, suis-je obligé de répondre quand je ne suis pas d’accord… suis-je assez vigilant, car certains se laisseront influencer dont moi-même, consciemment ou inconsciemment. N’être jamais toujours à droite ni à gauche, mais toujours prêt à répondre à la gauche ou la droite quand il le faut, telle est ma devise, c’est une question d’équilibre et de santé mentale… mon exemple de l’eau chaude, l’eau froide, surtout pour illustrer le besoin du corps, mais aussi une analogie… je n’ai pas pour but de devoir pencher ni d’un côté ou l’autre, c’est surtout la nécessité qui me guide…je ne sens pas l’obligation formelle d’obéir à tous mes principes, mais l’OBLIGATION de respecter mes valeurs, agir en conséquence quand il y a lieu… tout dépend du contexte, ce sont les circonstances qui déterminent TOUT… une formule simple : JE PRENDS ÇA COMME ÇA VIENT… sinon, c’est trop compliquer et impossible de tout prouver tout le temps, et pas nécessaire comme disait R. Feynman (physicien). Pourquoi : ce serait TROP long, et nous n’avons pas le temps la plupart du temps…il faut apprendre à se fier a son intuition, mais ça, comme le GBS, ça dépend des personnes et d’un tas d’autres choses (… surtout de l’éducation et des expériences de chacun, mais également, l’âge et du sexe…).

      Ce n’est quand même pas la faute du média, ici, RC, qui ne fait que suivre la parade (oui, d’accord, il peut aussi la mener et même si c’est assez souvent…) si le peuple préfère manger du pablum… n’est-ce pas l’OBLIGATION du média et des politiques de lui en donner du pablum en retour et pas des céréales à grains entiers, p.ex., car quand ils essaient, on le recrache, le rejette… on aime pas ça, comme quelque chose d’infecte…indigeste, mauvais, voire dangereux (p.ex. les changements climatiques vus réalistement dans ce cas) malgré ce que les idéologues  »bien-pensants, diraient les mauvaises langues » comme vous et autres intellectuels insatisfaits pensent de la réalité; c’est plutôt leurs désirs, leurs rêves et leurs idéologies qui s’en trouvent inassouvis et qu’ils voudraient bien voir prendre le dessus… Ce n’est pas leur rôle premier, c’est celui de l’enseignement, des écoles, collèges (lycées) et des universités à le faire…
      Mais, OBLIGATOIREMENT, il FAUDRAIT que les médias transmettent TOUS les points de vue, de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par le milieu, tout le temps… comme je le disais: 1) prendre au début en compte tous les points de vue (être inclusif au départ); 2) donner la chance à tout le monde de s’exprimer et 3) de s’écouter surtout… le plus difficile dans cette gradation de difficultés…

      On dit que les médias font la propagande, c’est vrai, mais la plupart du temps ils ne font que la relayer… sont le reflet de ce que la population pense (idées politiques, état de la situation et de leurs connaissances). Ils ne sont que des diffuseurs d’information, c’est leur rôle premier… pas de faire l’information… comme ce n’est pas le rôle des historiens de faire l’Histoire, seulement de nous la rappeler… c’est le rôle des politiciens et des scientifiques de faire les politiques et de produire les connaissances scientifiques. La place première de diffusion est respectivement dans les parlements et les revues à comités de lecture pas la télé, ni la radio, ni Internet, journaux, etc…
      Pas plus tard qu’hier, j’entendais un journaliste qui vient de créer un groupe de parole  »epsilon », ici: https://www.epsilonmelia.com/media/groupe-de-parole-definition-animer/ …bon, le monsieur nous dit qu’il va dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité… bon parfait… il sera  »sponsorisé » par la pub et les abonnements, bon, rien de neuf… il faut le croire sur parole… de la science et rien que de la science, nous propose-t-il enfin, bravo, mais je dis… nous verrons, car il y en aura de la politique…un bon vendeur… et c’est tout à fait normal…

      J’espère qu’on se comprend là-dessus…

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard,

        Votre mur d’icônes doit déborder avec toutes ces belles idoles Radio-canadiennes.
        Qui trône au sommet ? Penny McQuade ? Et la place au mur, réservée à « l’immensément bienveillant prof » ? Attention, les déités sont jalouses et elles se vengent parfois.

        Michel Prince – je ne le replace pas à Radio Canada. S’agirait-il plutôt de Jean-Michel Leprince, ou de Véronique Prince ?

        Mais, pourquoi avoir omis madame Myra Cree, posée et cultivée, monsieur Jean-Paul Nolet, avec sa belle voix et excellente diction, madame Michelle Tisseyre, qui a tout réussi, sauf un fils ?

        On ne peut pas être en désaccord avec votre réflexion généraliste sur les principes du journalisme.
        Sauf qu’elle ne s’adresse pas aux points précis de ma critique que vous tentez de disputer.

        Il y a quinze ans ou plus, au cours d’une entrevue maison (par Michel Lacombe je crois), monsieur Sylvain Lafrance, le grand manitou à l’époque de services en français de Radio Canada, s’était prononcé sur le PBS, la télé publique américaine.

        Il l’avait fait avec un dédain palpable, presque du dégoût (je paraphrase) : « .. : À PBS, ils n’ont pas notre mandat et nos standards de qualité élevés, … ils sont obligés de faire des téléthons d’autofinancement. .. »

        Eh bien, cet homme arrogant ne réalisait pas la bêtise de son propos.

        L’état contribue US$ 445 millions ($ 1.35 / citoyen) au financement de PBS.
        Au Canada, les aristos de Radio Canada reçoivent CD$ 1,214 millions de nos taxes.

        La contribution d’état, directe seulement, est (proportionnellement) environ 20 fois plus élevée ici et cela devrait nous donner droit à autre chose que de la propagande destinée aux gauchistes bienpensants, qui fument du pot en marchant pour le climat avec Greta.

        À chacun ses plaisirs coupables : Radio Canada pour certains. Il faut aimer les « shows de chaises ».

        PBS, parfois et souvent pour moi : NOVA, NATURE, les arts, les « science, technology, engineering and math (S.T.E.M.) », un peu d’endoctrinent gauchiste aussi, mais pas trop.

        Avec Radio Canada je sais d’avance ce qu’ils vont me dire ou taire, afin de ne pas polluer mon esprit avec des idées non-homologuées par les maîtres à penser.

        Avec PBS, je me couche un peu moins bête.

  12. Paul dit :

    Maintenant qu’on nous a imposé l’acceptation du confinement pour raison de Santé publique, on songe à nous imposer un « Confinement climatique » pour affronter la « Crise climatique ».

    “Tucker: Brace yourselves, climate lockdowns are coming”

    Comme d’habitude, la belle initiative nous vient de l’ONU, plus précisément de l’Organisation Mondiale de la Santé. Vraiment, n’ont-ils pas causé assez de mal en permettant activement aux communistes chinois d’exporter le coronavirus au début de 2020, pour en rajouter ?

    On veut prendre le contrôle complet de tous les aspects de nos vie. Loin de théories du complot, on commence à planifier les actions.
    La bride acceptée, on peut commencer à débourrer le cheval.

    La grande Greta Thunberg a vu juste : « Kovidet und Klimatet – the same Kombatet ! ».
    On complète : « To put the Freedomet in the Water Klosetet ».

    • lucbmenard dit :

      P’tite Vie…

      …il viendra peut-être le temps, assez rapidement, où nous devrons voyager dans les transports
      en commun… oui, nous aurons encore les autos à gaz, mais devrons signaler aux autorités nos déplacements qui ne seront autorisés qu’en fonction de l’utilité, la nécessité pour le travail, par exemple, du point A au point B et vice versa…

      …les déplacements inutiles seront permis à pied, à bicyclette, en autobus, métro, tramway, le REM, les trains de banlieu, etc.

      …oui, un contrôle  »dictatorship » à la chinoise… mettez un M. Guilbault à l’environnement et c’est peut-être BINGO…

      …me semble une fiction, mais il y en a plusieurs qui sont rendus là dans leur réflexion…
      …puis-je encore penser que CETTE réalité est teintée de BEAUCOUP de peurs non fondées… que ce n’est pas en train de devenir LA réalité?

      -un gars qui se sent plus comme Lippy (le lion) que son compagnon
      (ah misère, ah malheur…)

      p.s. coudonc M. Cournoyer i prenait ti une puff d’hélium avant de parler… ou chanter…

      • Paul dit :

        Comme je l’avais dit et redit : la « crisse climatique » n’a jamais été une question / enjeu d’ordre scientifique.

        Les hommes de science climato-réalistes, qui ont joué le jeu, sur le terrain imposé par les climato-alarmistes (en fait des manipulateurs en quête de validation imparable), ne pouvaient pas gagner, dans une fausse partie, avec des faux règles de jeu, des faux arbitres et avec leurs bras attachés dans le dos.

        Il faut maintenant démontrer la supercherie (en se servant d’indices laissés ici et là depuis le début de la partie), faire réaliser à la population des pays développés la machination globale et le prix qu’ils vont devoir payer, à moins de se réveiller. Et vite !

        J’ai connu un monde tel que décrit par monsieur L.B. Mol. Ce n’était pas drôle, mais l’économie derrière le Rideau de Fer n’autorisait pas les choix libres multiples.
        Ce n’est pas le cas de l’Occident aujourd’hui.
        Éventuellement, les gens grandement appauvris, sans raison acceptable, vont devenir violents. Les gilets jaunes n’étaient qu’un bénin prélude. Telle est la nature humaine.

        Non, ceci n’est pas une incitation à la violence.
        Un avertissement contre la résignation.

        En espérant que le prof et son CLINTEL réévaluent leurs options.
        On ne peut pas s’attaquer effectivement à un problème, quand ce problème n’est pas correctement identifié / défini.

  13. […] vous ai déjà adressé d’autres plaintes sur le même sujet dont une récente qui faisait état de ces nombreux scientifiques climato-réalistes – dont j’ai nommé certains- […]

Répondre à mario Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s