UN VIEUX POISSON ENCORE FRÉTILLANT

Publié: 3 février 2020 dans Uncategorized

Home_01_1920x960

Bonjour M. Du Berger,

Ma fille qui est en 4e année s’est fait donner un travail à l’école. Elle doit préparer un court exposé sur les conséquences des changements climatiques sur le corps humain. Son éducateur est un peu trop alarmiste à mon goût. J’aimerais pouvoir lui fournir des données sur les conséquences potentiellement positives des changements sur le corps humain. Je n’ai rien trouvé à date sur internet. Je me demandais si vous n’auriez pas des références à me transmettre?

Merci à l’avance!

 

 

Bonjour François,

Ce que cet enseignant demande à votre fille n’est pas singulier.

Le supposé réchauffement climatique anthropique a remplacé les péchés contre Dieu qu’on nous brandissait jadis comme cause d’une apocalypse annoncée… laquelle  se fait toujours attendre…

… et qu’on nous imposait comme sujet de dissertation.

Je suggère à votre fille de contester ce que son enseignant affirme,  à savoir

–  1 qu’il existe un réchauffement climatique d’origine anthropique (RCA) significatif
–  2  que s’il existe , ce RCA ait une quelconque influence sur le corps humain.

Si votre fille a l’audace de challenger son enseignant, je serai heureux de lui fournir des arguments, des graphiques, des données  et surtout des suggestions de questions embêtantes pour tenter de confondre son enseignant.

Je suis bien sûr conscient des risques qu’elle encoure en osant défier  ainsi son enseignant.

Si votre fille est un poisson vivant, à l’opposé des poissons morts qui descendent le courant avec Greta, elle osera aller à contre-courant…

et un vieux poisson mais encore frétillant comme moi peut l’aider.

N’hésitez pas à m’appeler.

cordialement,

 

Reynald Du Berger

 

commentaires
  1. Michelle De La Garde dit :

    Cher éminent Reynald Du Berger.
    Notre association des médecins francophones du Canada nous offre une conférence sur les changements climatiques et l’impact sur le système de santé. Je vous envoie l’invitation et le nom du médecin qui doit délivrer les infos. Peut-être pouvez-vous le contacter et me dire s’il est aussi perdu que les politiciens?
    Au plaisir,
    Dr Michelle De La Garde md FCMF
    Fan de votre blog.
    P.S. En Acadie, je vous jure qu’il fait encore frette!

    [cid:44414F1C-2040-44BD-8554-0EB83E8B5FC9-L0-001]

    Envoyé de mon iPad

  2. Pierrette pleau dit :

    merci Mr Du Berger de bien nous informer..quel beau message

    ________________________________

  3. Marcel Metcalfe dit :

    Est-ce que le lavage de cerveau de nos enfants fait partie du programme de Ministère de l’Éducation? Est-ce que le but ultime de nos enseignants, dont Legault s’apprête à récompenser généreusement, est de traumatiser nos enfants et qu’ils quittent hypothéqués à vie? Je me pose la question…

    • Alain G. dit :

      Oui à votre question. C’est le meilleur moyen de contrôler la future génération. On vient de sortit les résultats d’un sondage qui dit que 90% de a population sont inquiet de l’urgence climatique (sondage de l’université…Laval…) et la même journée, le gouvernement annonce qu’il prendra plus de risques dans les investissement dans l’électrification des transports et autres mesures pour diminuer les GES… Aussi, ils sont incapables de vendre les surplus d’électricité à l’extérieur… Y voyez-vous une coïncidence ??? LOL !

      • Marcel Metcalfe dit :

        Les médias québécois, autant écrits que parlés, nous bombardent de tout ce qu’ils peuvent trouver de négatif sur l’environnement, jamais on invite un climatosceptique à s’exprimer oralement ou par écrit, ceux qu’on entend nous prédisent la fin du monde avec toutes les catastrophes inimaginables à subir au préalable. Les idoles de Legault sont Greta et Dominic Champagne, il faut se contenter de peu pas à peu près… Donc, rien de surprenant à ce que 90% de la population soit inquiète.

  4. Normand dit :

    La fille de M. François pourrait exposer à son professeur que l’homo sapiens, grâce à son ingéniosité, s’est continuellement adapté au Climat qui a toujours été changeant.
    https://www.hominides.com/html/actualites/detroit-de-bering-hors-des-glaces-17000-ans-0623.php

    • Normand dit :

      J’ajouterais qu’à chaque fois qu’on se déplace vers une destination soleil, on subit un «changement climatique» qui peut facilement atteindre +- 50 degrés C… et je constate que nos hôtes ne semblent pas présenter des différences biologiques majeures avec nous.

  5. Latulippe dit :

    ce que l’on voit, c’est que les références demandées sont soit inexistantes, soit pas assez concluantes, car M. Du Berger n’en donne aucune. Ce qu’il dit à cet homme c’est « niez ! niez ! et niez! et ce même sans aucune référence ou donnée digne de ce nom. Pas étonnant de voir le nombre de personne visitant cette page baisser significativement.

    • Reynald Du Berger dit :

      @ Latulippe. Relisez-moi ! où ais-je dit de nier ? je dis à cette jeune fille « posez des questions !!!  » et je les pose à VOUS M Latulippe 1- Vous affirmez l’existence d’un RCA significatif ? oui ou non ? et si oui, prouvez-le nous ! On attend votre réponse et ensuite on vous posera la question 2. cela vous va-t-il ? et le nombre d’abonnés – près de 3000 !- à mon blog est en croissance ! combien de gens vous lisent M. Latulippe ?

      • Latulippe dit :

        En premier lieu, je suis d’accord pour que la société scientifique débatte du rôle anthropique que l’on associe aux changements climatiques. Si la prémisse scientifique dit que tout être vivant a un impact sur son environnement, il faut en conclure que l’humain aussi. Toutefois, s’agit-il d’un impact à 99 % ou à 0,001 %, le débat reste entier. Toutefois, puisque les changements climatique, ou si vous préférez les variations, les perturbations ou encore les fluctuations climatiques, ont fait partie de l’existence de notre planète, il faudrait être bête pour croire que le climat ne changera plus jamais sur cette Terre. Mais vous, niez-vous les changements climatiques si on exclut les causes anthropiques ou si vous affirmez qu’il n’y en a aucun ? Enfin, mon commentaire visait à souligner le fait que vous n’avez absolument pas donné de références à ce père de famille et je me demande bien pourquoi. C’est tout ce qu’il vous demandait. Enfin, ayant été professeur, vous n’êtes pas sans savoir que le verbe nier est l’un des synonymes du verbe contester selon l’application qu’on lui donne. Donc, vous pouvez essayer de noyer le poisson comme à votre habitude, ça ne changera rien au fait que vous ne fournissez aucune références fiables à ce monsieur.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ Latulippe, J’ai dit à la gamine et à son père que j’ai des références, mais je ne leur donne pas maintenant, je demande à la gamine d’ABORD de questionner son enseignant sur ses intentions. Suis-je assez clair ? Lisez les très nombreux articles de mon blog, parcourez les très nombreux sites SCIENTIFIQUES climato-réalistes , vous verrez que PERSONNE n’a démontré un quelconque effet de ce supposé RCA sur le corps humain , à part l’hystérie et l’écocondrie à propos d’un faux problème.

        « sans savoir que le verbe nier est l’un des synonymes du verbe contester » faux… on conteste une victoire sans nécessairement la nier… si je conteste ce que vous affirmez, je vous demande de prouver votre affirmation. Si vous y réussissez , alors et seulement alors, je ne pourrai pas la nier. Suis-je clair ? Donc non , contester n’est PAS nier.

      • Latulippe dit :

        Vous ne répondez jamais à la question « Mais vous, niez-vous les changements climatiques si on exclut les causes anthropiques ou si vous affirmez qu’il n’y en a aucun ? « . De plus, je vous invite à consulter les dictionnaires Petit Larousse et Le Robert ou vous y constaterez que nier et contester sont pourtant synonyme. À moins qu’une fois de plus, vous estimiez que ces deux ouvrages sont moins fiables que vous. Enfin, toujours aucune référence pour ce père de famille.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ Latulippe, Larousse et Robert ne sont pas des dictionnaires, ce sont des bouquins pour régler les querelles de scrabble ! Le SEUL oui le SEUL dictionnaire de la langue française est celui de l’Académie, que je vous invite à consulter ! Relisez mon blog, entre autres la Déclaration mondiale sur le climat et vous verrez que je ne nie PAS que l’homme peut avoir une influence sur T mais cette influence , si elle existe, n’est PAS significative.

  6. On jase là ! dit :

     » je serai heureux de lui fournir des arguments, des graphiques, des données et surtout des suggestions de questions embêtantes pour tenter de confondre son enseignant. » Si quelques méchants scientifiques voulaient fournir des données à la jeune Greta pour soutenir son message, on crierait au scandale, à la manipulation des enfants. Greta est une méchante ignorante manipulée par ses parents, on a même déjà accusé ceux-ci d’être des pédophiles !!!! La folie climato-sceptique n’a pas de limite.

    Vous affirmez M. Duberger que : l’existence d’un RCA n’est pas significatif ? Or non seulement vous n’apportez aucune preuve alors que vous en exigez de ceux qui abondent dans le sens des scientifiques qui confirment le RCA, mais en plus vous dites : je ne nie pas le RCA, je dis qu’il n’est pas significatif. À mon humble avis, dire qu’il n’y a pas de RCA ou de dire qu’il n’est pas significatif sont deux affirmations qui veulent dire exactement la même chose. Donc, cessons de parler de scepticisme ou de doute : c’est clair, aux yeux de M. Duberger, le RCA n’existe pas.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là : vous dites « Vous affirmez M. Duberger que : l’existence d’un RCA n’est pas significatif ?  »

      Je n’ai jamais affirmé cela. J’affirme que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée . Relisez-moi comme il faut.

      Relisez mon blog. C’est à celui qui affirme l’existence de qq chose à PROUVER l’existence de cette chose ! Moi je DOUTE de cette existence, donc non seulement je n’ai pas de fardeau de preuve, mais prouver la non existence de qq chose qui n’existe pas est IMPOSSIBLE ! Retournez cette phrase dans votre tête et dites-moi si j’ai tort. VOUS affirmez un RCA significatif ? alors prouvez-la cette existence ! Suis-je assez clair ?

      • On jase là ! dit :

        L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ou l’existence d’un RCA n’est pas significative, c’est jouer sur les mots, franchement. Une chose est certaine aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. S’il n’est pas prouvé qu’il est significatif, c’est qu’il n’existe pas. Fermer toutes les facultés de science car elles ne servent à rien !

        De la ratiocination : Raisonner avec une subtilité excessive sur quelque chose.

        VOUS affirmez qu’un RCA significatif n’est pas prouvé ? alors prouvez-la cette non-existence ! Suis-je assez clair ?

        « Prouver la non existence de qq chose qui n’existe pas est IMPOSSIBLE ! » Voilà son argument massue. C’est à mourir de rire. Mais il ne s’agit pas d’une chose mais des relations et des interactions entre des phénomènes. Dire qu’il n’y a pas de relation entre les dérèglements climatiques et l’activité humaine est une affirmation qu’il ne prouve pas. Il serait donc impossible de mesurer cette relation si on suit la logique de M. Duberger. Pourtant, on n’a même pas besoin de science pour cela. L’évidence de cette relation est immédiate. Mais on sait bien que les climato-sceptiques n’ont rien à démontrer ou à prouver, leur job c’est de nous informer, car eux savent, que nous sommes tous victimes d’un vaste complot, qu’ils sont bien incapables de prouver de toute façon. Mais en quoi sont-ils utiles, on se le demande.

        Comment savoir si la chose existe ou non si on ne tente pas de comprendre le phénomène ! M. Duberger dit que la chose n’existe pas, ensuite que l’existence de la chose n’est pas prouvée significativement, sans apporter aucune preuve de son affirmation, ensuite qu’on ne peut savoir parce que la chose n’existe pas. Mais d’où tient-il que la chose n’existe pas ? Il sort cela de son chapeau de magicien ? Allez donc comprendre quelque chose ! Mais j’oubliais ! nous sommes tous nuls en science. Tout cela est beaucoup trop subtil pour le commun des mortels.

        Un autre de ses arguments c’est que les scientifiques sont financés donc qu’on ne peut se fier à eux. Seul les scientifiques à la retraite ont des intentions d’une pureté sans ambiguïté. Laisser moi rire.

        Franchement ce n’est pas sérieux.

      • Reynald Du Berger dit :

        On jase là: « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

        Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

        Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2.

  7. rtremblay dit :

    Qu’elles sont vos suggestions de questions embêtantes et les effets positifs de plus de CO2 sur le corps humains ?

    Avez vous des donnés appuyés ?

    • Normand dit :

      M. Tremblay,

      Pourquoi demander des preuves d’effets positifs à plus de Co2 alors que la question est « y a-t-il des effets négatifs » ?

      As-t-on déjà entendu parler d’effets négatifs pour la santé des travailleurs qui oeuvrent dans les serres avec des taux de Co2 qui sont volontairement augmentés à 1000 ppm. pour augmenter la production, accélérer la croissance, améliorer la qualité et la robustesse des cultures ?

      https://www.messer.fr/-/fertilisation-des-serres-au-co2

    • rtremblay dit :

      R. Duberger écrit:
      « Si votre fille a l’audace de challenger son enseignant, je serai heureux de lui fournir des arguments, des graphiques, des données et surtout des suggestions de questions embêtantes pour tenter de confondre son enseignant. »

      question : pouvez vous nous en fournir de ces graphiques, données. ??
      qu’elles sont vos questions embêtantes ?

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay J’en ai plein , mais pour cette gamine, pas pour vous ! On vous en a déjà servi pas mal que vous n’avez même pas regardés et n’avez même pas répondu a ma première question: 1- affirmez-vous que l’Homme est le principal responsable des variations de la TMAG ? oui ou non ?

      • rtremblay dit :

        SVP Paul indiquez à R. Duberger quand je lui ai répondu à ces questions. Ce dernier a des problèmes de mémoire. Et vous Paul vous avez une très bonne mémoire !

      • Reynald Du Berger dit :

        rtremblay…  » j’ai déjà bla bla bla…  » ……. où ça ? répétez-moi votre réponse… qui doit être OUI ou NON … est-ce clair ?

        je répète : Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

  8. rtremblay dit :

    Pour ma part je lui suggérerais de lire ou d’écouter des écrits de François Reeves Md et cardiologue à Montréal.

    Je ne crois pas qu’une augmentation du CO2 atm. de 100 ou 200 ppm pourrait avoir un effet significatif sur la santé pulmonaire par exemple.

    Mais vous savez tous que l’utilisation de combustible fossile émet également des composés polluants et néfastes sur la santé. Nos poumons est le principal organe qui pourrait être affecté. Mais selon Dr. Reeves notre coeur pourrait également être affecté par une qualité d’air moindre.

    Celui-ci a notamment établie des liens importants de la qualité de l’air et du taux de maladies cardiaques ou pulmonaires.

    Donc si on réduit nos émissions de GES on se donne une chance de réduire la prépondérance de ces maladies et par le fait même une réduction des dépenses en santé.

    Une autre recherche à suggérer serait la qualité de l’air sur les performances sportives notamment lors des jeux olympiques de Bejing. Ils ont du fermé des usines au charbon pour assurer un bon déroulement des jeux. C’est un fait établie.

    • Paul dit :

      Monsieur Tremblay,

      Vous êtes trop bien renseigné pour arrimer automatiquement la pollution et les émissions de GES.

      Il existe des moyens antipollution industriels et autres efficaces et améliorables en y mettant le prix.

      Diminuer les émissions de GES : désindustrialiser et diminuer le niveau de vie des populations.

      Bonne journée,
      Paul

    • On jase là ! dit :

      Vous dites : si on réduit nos émissions de GES on se donne une chance de réduire la prépondérance de ces maladies et par le fait même une réduction des dépenses en santé.

      Vous croyez vraiment qu’ils vont vous croire. Ils vont vous demander de donner la définition de GES, de fournir toutes les études qui démontrent cela, etc. etc. N’oubliez pas qu’ils sont en possession de la vérité absolue !

  9. Normand dit :

    M. Tremblay, vous parlez des effets de la pollution sur la santé… pas du « climat » !

    Est-ce que des usines qui roulent à plein sans technologies anti-pollution (comme en Chine présentement et chez-nous dans les années 50-60) sont nuisibles pour la santé ? Personne ne conteste !

    Est-ce qu’une augmentation de la TMAG de 1 ou 2 degrés est dangeureuse pour la santé ? Il me semble que l’homo sapiens, qu’il soit Touareg ou Innu s’est très bien adapté à des écarts de BEAUCOUP supérieurs !

  10. On jase là ! dit :

    Je vais donner un exemple simple à comprendre. Une personne remarque qu’à chaque fois qu’elle étend son linge pour le faire sécher il se met à pleuvoir. Celle-ci demande donc que l’on fasse une recherche scientifique pour savoir si cette corrélation est réelle.

    Le résultat : il n’y a aucune preuve qui démontre qu’il y a une relation significative entre le fait d’étendre le linge et la pluie. Donc il n’y a pas de relation significativement prouvée. Fin de la discussion.

    Si l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée, fin de la discussion. Il n’y a pas de RCA. Avec plus de 20 ans de recherche et toujours pas de lien significatif, selon vous, on peut donc affirmer avec une très forte probabilité qu’il n’y a pas de RCA. Cessez de tergiverser, de jouer avec les mots et de dire une chose et son contraire dans la même phrase.

    Ça me semble clair !

    « Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. » Pour le redire encore, c’est aux scientifiques à faire cette preuve, comme le dit M. Piette : le quidam ne peut répondre à votre question.

    Vous affirmez, même si vous le niez, qu’il n’y a pas de RCA, pas de preuve significative. Alors donnez nous des preuves de ce que vous avancez, pas seulement des affirmations sorties de votre chapeau de magicien.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là: il me semble pourtant avoir été clair… je vous pose une question claire ! réponse claire svp ! je répète donc :

      On jase là: « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

      Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

      Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

      • On jase là ! dit :

        M. Duberger a décidé de laisser à la porte la simple raison. Aucune mention des explications que j’ai données. Un dialogue de sourd.

        Prenons le point de vue de M. Duberger et tentons de raisonner à sa place. Les scientifiques nous disent qu’après plus de vingt ans de recherche nous pouvons affirmer qu’il n’y a pas de relation statistiquement significative entre l’activité humaine et le réchauffement climatique. Il n’y aucune preuve de cela. Si après vingt années de recherche on en arrive à cette conclusion, il est donc fortement probable que le RCA n’existe pas. Donc, je puis affirmer, sans l’ombre d’un doute et avec une très grande probabilité, que le RCA n’existe pas, c’est-à-dire que la science n’a pu établir qu’il y a une relation statistiquement significative entre l’activité humaine et le réchauffement climatique.

        Voilà le genre de discours d’un scientifique. Le votre est purement idéologique.

        Je vous cite : « L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ? » Vous ne pouvez donc pas le nier et l’affirmer dans la même phrase.

        « Affirmez-vous qu’il existe un RCA significatif ? » Mon opinion n’a aucune importance. Si je vous dis que la vitesse de la lumière est de 300 000 km/sec je n’affirme rien du tout. Je ne fais que dire ce que l’on m’a enseigné. C’est la même chose ici. Je ne fais que dire ce que l’on nous enseigne, à savoir qu’il y a une forte corrélation statistiquement significative entre l’activité humaine et les dérèglements climatiques. Mais vous affirmez que c’est faux, qu’il n’y a pas de relation statistiquement significative entre l’activité humaine et son effet sur le climat. Grand bien vous fasse. Mais pourquoi faudrait-il vous croire sur parole ?

        PS Si je ne sais pas lire, alors comment puis-je écrire ?

      • Reynald Du Berger dit :

        À M. On jase là: Je vous répète pour le 3ième fois :On jase là: « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

        Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

        Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

  11. rtremblay dit :

    les cas de maladies de lyme sont de plus en plus fréquentes au québec !

    avant (voilà 20 ans) il n’y en avait pas. Le réchauffement climatique nous amène de plus en plus de cas. Faites vos recherches vous allez voir que c’est bien réelle et documentée.

  12. rtremblay dit :

    article de la presse qui résume certain travaux de François Reeves, Cardiologue

    http://plus.lapresse.ca/screens/a4973637-2e96-4db9-a854-7ed930081ae5|_0.html

  13. rtremblay dit :

    Un autre effet probable des changements climatiques c’est une réaction attribuée à quelques climatosceptiques d’un âge au dessus de la moyenne qui ont un TOC leurs faisant toujours répéter la même question… pas embêtante du tout ! parce que le plateau n’existe pas. 🙂

  14. On jase là ! dit :

    Hallucinant ! Il dit que je ne sais pas lire alors qu’il ignore totalement mon commentaire. Il refuse tout simplement de le lire. Il refuse tout débat. Il refuse toute discussion. Comment peut-on parler de science alors qu’il est dans sa tour d’ivoire tout seul à se parler à lui-même. Tout ce qu’il fait c’est d’appliquer un copier-coller de ses anciennes pseudo réponses. Mais il n’y a jamais de dialogue ou de discussion, jamais d’échange d’idée. Il possède le savoir absolue, rien ne peut lui être opposé.

    J’ai parfaitement et complètement déconstruit son argumentation alambiquée, je dirais même totalement malhonnête. J’ai jamais rencontré une mauvaise foi aussi monstrueuse.

    « Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP ! » J’ai répondu amplement à sa question, qu’il a ignoré comme il le fait toujours.

    • Reynald Du Berger dit :

      À M. On jase là: Je vous répète pour le 4ième fois :On jase là: « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

      Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

      Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

      • On jase là ! dit :

        Comme à son habitude M. Duberger ne tient aucun compte de mes commentaires. C’est comme discuter avec un roche.

        M. Duberger répète pour la centième fois que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Bon, il faut lui apprendre à s’exprimer en scientifique. Voici ce qu’il faut dire :

        Donc, je peux affirmer avec une très forte probabilité, que le RCA n’existe pas, C’EST-À-DIRE que la science n’a pu établir AVEC UN DEGRÉ DE CERTITUDE acceptable (risque d’erreur à moins de 1%), qu’il y a une relation statistiquement significative entre l’activité humaine et le réchauffement climatique et qu’un consensus (mot tabou pour les climatosceptiques) a été établi parmi la communauté scientifique à l’effet qu’il n’y a pas urgence à agir.

        Voilà comment un scientifique sérieux doit communiquer le résultat de ses recherches.

        J’ajouterais un petit ajout pour faire plaisir aux climatosceptiques : Vous pouvez donc continuer à bruler du pétrole, ne vous en faites pas. L’avenir de l’humanité n’a jamais été si lumineuse et la planète ne sait jamais portée aussi bien qu’aujourd’hui. Nous pouvons donc affirmer que Trump a raison et qu’Hubert Reeve est un imbécile.

        « Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? » J’ai déjà répondu ! mais comme M. Duberger n’a aucun respect pour ses interlocuteurs et ne prend même pas la peine de lire leurs commentaires et encore moins de les discuter, que voulez-vous que l’on fasse ?

      • Reynald Du Berger dit :

        On jase là : Comme avec mes rares mauvais élèves à l’examen oral, je reviens à la charge en espérant que vous répondrez: À M. On jase là: Je vous répète pour le 5 ième fois :On jase là: « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

        Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

        Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

  15. On jase là ! dit :

    M. Duberger répète encore une fois : L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Et bien apportez-nous des preuves que ce n’est pas prouvée. Mais il va nous répondre que c’est impossible car on ne peut prouver l’inexistence d’une « chose » qui n’existe pas. M. Duberger se met donc à l’abri à l’avance de toute possibilité de contestation. Habile mais pas tout à fait éthique, c’est le moins que l’on puisse dire.

    D’ailleurs la majorité des scientifiques disent le contraire en apportant des preuves, eux ! Mais il va se défiler en nous sommant de nous montrer ces preuves alors que lui n’a pas à le faire : c’est sa Seigneurie Duberger, ôtez-vous d’là !

    Mais pour M. Duberger aucune preuve de ce qu’il avance n’est nécessaire, car si M. Duberger le dit c’est que ce doit être vrai.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là :On jase là : Comme avec mes rares mauvais élèves à l’examen oral, je reviens à la charge en espérant que vous répondrez: À M. On jase là: Je vous répète pour le 6 ième fois :On jase là dit : « aux yeux de M. Duberger, il n’y a pas de doute le RCA n’existe pas. »

      Montrez-moi où j’ai dit cela …. Vous ne savez pas lire ? je répète donc: L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

      Affirmez vous qu’il existe un RCA significatif ? oui ou non ? nous attendons votre réponse. Ensuite nous passerons à la question 2. RÉPONSE PAR OUI OU NON SVP !

  16. rtremblay dit :

    L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! est-ce clair ?

    oui c’est clair mais c’est faux comme énoncé ! Tous simplement.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay Alors prouvez-la nous cette existence d’un RCA. significatif. Nous attendons. Et svp pas de pôles ou glaciers fondants, de mers montantes et de nounours agonisants ou feux de forêts rugissants… on veut une preuve de votre affirmation que l’homme est de loin LE facteur influençant la TMAG. Est-ce encore plus clair ?

    • rtremblay dit :

      Pour affirmer qu’il n’est pas significatif le RCA il faut que nous fournir votre méthode statistique !
      Sinon c’est juste une opinion de votre part basée sur un langage pseudo-scientifique !

  17. lucbmenard dit :

    Je pense que le cas de la maladie de Lyme est un bel exemple de recherche à faire par l’étudiante.
    La maladie de Lyme est à déclaration obligatoire depuis 2009 au Canada. Il y a une vingtaine d’années, d’après les vétérinaires consultés dans l’article de madame Ève Christian météorologue à la radio de RC (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/776867/tique-maladie-de-lyme-climat), la tique à pattes noires (principal vecteur de la maladie) était peu présente au Canada, mais on l’observait chez nos voisins américains. Cependant, son aire de répartition s’est agrandie : elle est maintenant bien installée dans le sud du Québec, de l’Ontario, du Manitoba et en Nouvelle-Écosse. En 2016, près de 9 cas sur 10 avaient été signalés dans trois provinces : en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. Tous les cas rapportés en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador n’avaient pas été acquis localement.
    Les données du gouvernement canadien (publiées par l’Agence de la santé publique au Canada) répertoriaient 128 cas de maladie de Lyme en 2009. Six ans plus tard, en 2015, les données préliminaires comptaient 707 cas. Cette maladie étant à déclaration obligatoire (MADO), les chiffres sont mis à jour constamment. Et les tiques Ixodes Scapularis ne quitteront pas nos régions de sitôt, ajoute-t-on dans cet article.
    Il y a plus à apprendre en consultant le site de Santé Canada (https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-lyme.html) sur les causes, les symptômes, les risques, le traitement et la prévention de la maladie de Lyme.
    Comme dans le cas de la variation des aires de répartitions des espèces floristiques au Canada, reliées au réchauffement (https://duberger.me/2019/05/01/lequel-se-rechauffe-le-plus-vite/#comment-77772), je me demande si la migration des espèces animales qui habituellement suivent leurs nouveaux habitats, ne peut-elle pas également jouer un plus grand rôle quant à la propagation de la maladie plus au Nord ?

    • Reynald Du Berger dit :

      lucbmenard « Comme dans le cas de la variation des aires de répartitions des espèces floristiques au Canada, reliées au réchauffement »

      et pourquoi pas aussi fauniques ? Vous devez prouver la relation entre un hypothétique RCA et la variation des aires de répartition d’insectes et d’animaux. Et cela avec des données et observations scientifiques solides pas des bobards comme « l’anophèle bla bla bla … causant la malaria gna gna gnan … devrait… bla bla bla…d’ici…  » comme on lit dans les feuilles de choux comme Le Monde ou Science et Avenir….Et suffit pas de déterminer que la bibite a monté de 25 km de plus vers le nord en 25 ans pour établir un lien de causalité. À vos recherches donc et il vous faudra éliminer TOUTES les autres causes possibles avant d’incriminer 1- un réchauffement et 2- que ce réchauffement, s’il est réel et significatif, est dû à l’action humaine. Tout un programme !!!!

  18. On jase là ! dit :

    Mon commentaire a été supprimé. J’ai enlevé les petites phrases qui ont pu choquer M. Duberger. Quoi qu’elles étaient bien inoffensives.

    1. L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! FAUX. D’ailleurs vous n’apportez aucun résultat de recherche, rien, absolument rien pour soutenir cette affirmation. Vous sortez cela de votre chapeau de magicien. Pourquoi faudrait-il vous croire sur parole.

    Si on citait un rapport sur ce bloque qui affirme que le RCA est significatif, alors M. Duberger nous dirait, s’il daigne répondre, que ce rapport a été émis par un pseudo-scientifique qui trafique les données parce qu’il est financé. Et ce serait le même argument qu’il avancerait pour toutes les études qui confirment le RCA. Ou bien il dira que l’étude ne vaut rien parce que la méthode est bâclée.

    Les seules études honnêtes aux yeux de M. Duberger sont celles qui sont produites par des chercheurs, probablement financés par les pétrolières, qui, comme M. Duberger, partent de la croyance que l’activité humaine ne peut affecter le climat, car nous sommes trop insignifiants pour avoir un tel effet (ils ne peuvent quand même pas dire que le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre !) C’est leur postulat de départ. Et si les données ne confirment pas le postulat, on n’entendra plus parler de cette étude. Elle sera tablettée. C’est la raison de l’absence de preuve, celles qui existent sont bien cachées. Les profits des pétrolières doivent être protégés.

    2. L’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Donc il n’y a pas de doute pour M. Duberger : l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Il n’y a pas de scepticisme là-dedans. On ne peut plus les appeler des climato-sceptiques, ils sont certains que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée et qu’il ne le sera jamais, car même après plus de vingt ans de recherche et une augmentation non interrompue des émissions de GES, qui sont même en hausse constante, il n’y a toujours pas de preuves convaincantes, pour eux, que l’émission de GES par l’activité humaine a un effet sur le climat. Alors fermons le dossier et passons à la production et à la consommation comme dans le bon vieux temps.

    3. Affirmez-vous qu’il existe un RCA significatif ? J’ai déjà répondu à cette question. Ça c’est le job des scientifiques. Je ne comprends pas cette obsession à connaître mon idée. Mon opinion n’a aucune importance. Ce n’est pas une question d’opinion mais de science. Mes sentiments, mes peurs, mes appréhensions ne regardent que moi.

    J’ai fait mon possible pour écrire un commentaire afin qu’il soit le plus gentil possible pour ne pas froisser M. Duberger, car il a l’épiderme sensible.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là: Je vais reformuler autrement:

      Monsieur On jase là, affirmez-vous que l’activité humaine est le facteur principal qui influence la température moyenne annuelle globale (TMAG) que les climato-alarmistes appellent le ‘climat » de la Terre ? . svp pas de bla bla bla , juste oui ou non ! ensuite nous poursuivrons la discussion.

      • On jase là ! dit :

        Je ne peux affirmer que l’activité humaine est le facteur principal qui influence la température moyenne annuelle globale pour la simple raison que ce n’est pas mon métier de faire de la recherche sur le TMAG, pour employer votre sigle, puisque vous y tenez. Mais je suis forcé d’avoir de forts soupçons, à savoir que l’émission de GES par l’activité humaine est le facteur premier qui déclenche le réchauffement climatique, et que tout le reste en découle, comme la libération du méthane, et aussi parce qu’il est impossible d’émettre autant de CO2 sans que cela ne provoque des changements climatiques, car qu’on le veuille ou non le CO2 est un GES. En outre je ne crois pas du tout à l’échappatoire des climato-sceptiques à l’effet que c’est le soleil qui en est responsable ou qu’étant donné que le CO2 est essentiel à la vie, il serait saugrenu de croire qu’il puisse être un danger !

        Est-ce que ma réponse vous satisfait maintenant ?

        Je ne vois pas trop pourquoi mon opinion vous tient tant à cœur, je trouve ça un peu bizarre. Je ne crois pas avoir la moindre influence, et le blogue le confirme amplement, sur ceux qui nient le RCA. Que j’y crois ou non, ils s’en contrefichent, comme ils se fichent des scientifiques qui le confirment. Leurs intentions sont loin d’être pures, car comme le dit Hegel, quel que soit le but de l’action, elle partira toujours d’une intention égoïste, ou, peut-être mieux, égocentrique, même si les acteurs de ces actions se présentent, comme vous, libérés de toutes motivations autres que la recherche de la vérité.

        De votre côté pouvez-vous nous fournir les informations qui vous permettent d’affirmer de façon aussi catégorique que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Si ce que vous dites est vrai, mon hypothèse est que les preuves sont camouflées par ceux qui ont intérêt à nier le RCA. Ils en ont les moyens, car ils sont amplement financés par l’industrie.

      • Reynald Du Berger dit :

        On jase là : « Mais je suis forcé d’avoir de forts soupçons, à savoir que l’émission de GES par l’activité humaine est le facteur premier qui déclenche le réchauffement climatique, et que tout le reste en découle, comme la libération du méthane, et aussi parce qu’il est impossible d’émettre autant de CO2 sans que cela ne provoque des changements climatiques, »

        alors sur quelles PREUVES basez-vous vos « soupçons » ? de

        1- l’activité humaine facteur premier responsable bla bla bla…
        2- impossible bla bla bla … sans que bla bla bla

        Nous attendons des preuves autres que glaciers fondants, océans montant… nounours polaires pleurant… on parle de science ici.

        apportez-nous ces preuves sinon avouez que vous n’avez AUCUNE preuve de ce que vous « soupçonnez ».

        La SEULE chose que j’affirme c’est que vous n’avez aucune preuve de ce que VOUS affirmez… la balle est dans VOTRE camp.

  19. On jase là ! dit :

    « sur quelles PREUVES basez-vous vos « soupçons » ? » Sur les preuves que nous fournissent les scientifiques, et que vous refusez d’admettre pour je ne sais quelle raison. En fait, oui, il y en a une raison : protéger l’industrie et leurs profits. À mon humble avis, il n’y a aucune justification pour dénigrer les scientifiques qui nous donnent ces preuves. Et non, je ne ferai pas de recherche sur l’Internet pour chercher ces preuves. Et non, il n’y a pas de complot pour détruire le capitalisme, n’ayez crainte.

    Vous affirmez de façon catégorique et non hypothétique que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Pour dire une telle chose, il faut avoir parcouru l’ensemble de toutes les recherches qui ont été faites. Mais vous nous demandez de vous croire sur parole. Et ça j’en suis incapable. On ne peut pas sortir de son chapeau une affirmation aussi catégorique comme ça pour le plaisir de fournir aux pollueurs des arguments pour continuer le saccage. Avez-vous des preuves qu’il n’y a pas de preuves !!! De grâce, ne sortez pas votre sophisme, à savoir que l’inexistence d’une chose qui n’existe pas ne peut être prouvée. Apportez-nous ces preuves, sinon avouez que vous n’avez AUCUNE preuve de ce que vous affirmez si catégoriquement.

    En situation de crise climatique, comme celle que nous vivons aujourd’hui, et que vous ne pouvez nier, la moindre action (émission de CO2 par l’industrie) peut provoquer des effets majeurs. Donc, il ne s’agit pas de savoir qui est le plus fort, que mon père est plus fort que le tien, c’est un complexe causal faisant intervenir de multiple facteurs qui est en cause. Et l’industrie est responsable non seulement de l’émission de CO2 qui cause le réchauffement climatique (en tout cas qui en est un facteur important), mais de la déforestation, de la destruction de la biodiversité, de la surpêche, de l’esclavage moderne des enfants, etc.

    « Nous attendons des preuves autres que glaciers fondants, océans montant… nounours polaires pleurant… on parle de science ici. » Ce que vous mentionnez ici ce sont les conséquences du réchauffement climatique. Vous ne niez pas celui-ci, mais vous l’attribuez à l’effet du soleil ou à quoi que ce soit d’autre, en autant qu’on ne parle pas du facteur tabou : l’émission de CO2 par l’industrie. Celle-ci doit être protégée, il faut sauver les profits, c’est la priorité des climato-sceptiques. Voulez-vous dire que la connaissance des conséquences de nos actions ne fait pas partie des problèmes que les scientifiques se doivent d’étudier !

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là: vous dites « Sur les preuves que nous fournissent les scientifiques, .. »

      Alors montrez-les nous ces PREUVES !

      et vous dites « Vous affirmez de façon catégorique et non hypothétique que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! »

      OUI je l’affirme ! et vous ?

  20. On jase là ! dit :

    « Vous dites « Sur les preuves que nous fournissent les scientifiques, .. »
    Alors montrez-les nous ces PREUVES ! »

    1. comme vous refusez de lire sérieusement mes commentaires, je me dois de répéter : Et non, je ne ferai pas de recherche sur l’Internet pour chercher ces preuves.

    2. Alors montrez-nous les vôtres, ce que vous ne faites jamais. Votre devise : faites ce que je dis, pas ce que je fais.

    Vous affirmez que l’existence d’un RCA significatif n’est pas prouvée ! Même si vous l’affirmez cela ne veut aucunement dire que c’est vrai, en plus du fait que vous n’apportez aucune preuve. Pourquoi diantre devriez-nous vous croire. Surtout lorsque l’on devine bien que vous défendez les pollueurs (l’industrie). Comment peut-on alors vous faire confiance ?

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là: Vous AFFIRMEZ l’existence de qq chose !!!! prouvez-nous ce que VOUS affirmez. Est-ce clair ?

      Je n’affirme l’existence de RIEN donc n’ai RIEN à prouver !

      J’AFFIRME que VOUS êtes INCAPABLE de PROUVER l’existence de ce que VOUS AFFIRMEZ exister !!!

      La preuve ? VOUS êtes incapable de faire la preuve de ce que VOUS affirmez.

      Bon sang est-ce clair ?

      Répondez « je ne suis pas capable de prouver que l’homme est le principal etc…  » et on passera à la question 2 !

      Réponse svp !

  21. On jase là ! dit :

    J’abandonne. Il est inutile de raisonner avec une personne qui a décidé de jeter sa raison par dessus bord. M. Duberger ne daigne même pas descendre de son trône pour lire mes commentaires. Pourquoi alors faire l’effort d’écrire des textes qui se tiennent, amener de nouvelles explications. Pourquoi discuter avec quelqu’un qui n’a aucune ouverture d’esprit.

    « je ne suis pas capable de prouver…  » franchement je me suis pas un scientifique.

    Comment prendre au sérieux une personne qui affirme que la planète ne s’est jamais si bien portée, que les feux en Amazonie n’ont rien d’exceptionnels, que ceux qui osent critiquer des bandits de grand chemin comme Trump ou Bolsonaro ne sont pas plus intelligents qu’un enfant de quatre ans qui a peur du bonhomme sept heure.

    Non, ça suffit. C’est trop de temps perdu pour rien.

    • Reynald Du Berger dit :

      On jase là : enfin vous avouez que vous ne pouvez pas prouver que l’action humaine soit le principal facteur affectant les variations de la température moyenne annuelle globale. Vous évoquez comme raison de votre impuissance à faire cette preuve, le fait que vous ne soyez pas scientifique. Suggérez-vous ainsi qu’il y aurait des scientifiques qui eux le peuvent ? et si oui, trouvez-nous en un et présentez-nous sa ou ses preuves.

      • rtremblay dit :

        Encore une fois vous avez échoué à nous fournir des arguments qui se tiennent.

        Je vous ai référez à de multiples reprises des informations de Jouzel, Tamino, Mann, Archer, tous pleins de lien vers le site de Realclimate, etc., etc….

        et vous exprimez encore le besoin de trouvez un seul scientifique qui affirme le RCA ?

        Votre argumentaire ne se tient pas ! Vous prouvez juste que vous ne lisez pas et que vous ne faites pas vos devoirs…

      • Reynald Du Berger dit :

        On jase là : vous dites. « Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, »

        Ce ne sont PAS des EXPERTS … mauvaise traduction de Intergovernmental PANEL on climate change … comment voulez-vous que des idiots qui traduisent PANEL par « experts », vous donnent un avis fiable en science ? pas étonnant que vous soyez climato-crédule ! Je vous laisse à votre crédulité… vous êtes tombé en plein dedans et les pieds devant ! J’ai pourtant essayé de vous en sortir en vous posant une question à la

  22. lucbmenard dit :

    Elle pourra commencer sa présentation par : ‘’ Voici une AUTRE hypothèse…’’

    Le livre de référence¹ est sérieux pour son niveau, je sais… Par contre, quelqu’un de son entourage qui possède de l’intérêt pour les sciences fondamentales et l’anglais peut le lui traduire et lui transmettre les idées de base de la théorie.

    Voici ce qui est écrit sur la pochette pour résumé.

    LA COUCHE D’OZONE, à 20-30 kilomètres au-dessus de la Terre, protège la vie sur Terre en absorbant le rayonnement solaire ultraviolet nocif. Lorsque la couche d’ozone est appauvrie, davantage de rayons ultraviolets B atteignent la Terre, ce qui augmente le risque de coups de soleil et de cancer de la peau et réchauffe la Terre.
    Les changements observés dans l’épaisseur de la couche d’ozone expliquent les changements observés des températures de surface mondiales et régionales de manière beaucoup plus précise, directe et claire que les changements observés dans les concentrations de gaz à effet de serre tels que la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane.
    La température de surface mondiale a augmenté de près de 1F (0,6C) de 1965 à 1998, tout comme le chlore provenant des gaz CFC manufacturés a appauvri la couche d’ozone. De même, tout au long de l’histoire de la Terre, des éruptions volcaniques effusives basaltiques ont émis de grandes quantités de chlore et de brome, appauvrissant la couche d’ozone et augmentant les températures.

    1-What really causes, global warming? Greenhouse gases or ozone depletion? (Dr Peter L. Ward, PhD)

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s