LA CONFÉRENCE DE PORTO SUR LE CLIMAT

Publié: 26 septembre 2018 dans Uncategorized

sunset_1

J’ai traduit en français l’excellent compte-rendu de la Conférence de Porto rédigé par mon collègue géophysicien de l’Université de Stockholm,  Nils-Axel Mörner. J’ai eu le plaisir d’assister à deux jours de présentations et de discussions purement scientifiques sur la science du climat. J’y ai retrouvé avec bonheur des collègues et amis que j’avais connus à Paris, Washington et Düsseldorf. 

LA CONFÉRENCE DE PORTO SUR LE CLIMAT :

PERSPECTIVES ET CONCLUSIONS

par

Nils-Axel Mörner

La conférence de Porto sur le Climat Basic Science of a Changing Climate: How process in the Sun, Atmosphere and Ocean affect Weather and Climate, s’est déroulée à Porto les 7 et 8 septembre 2018. On y a présenté 35 communications, 4 posters et 2 séances de discussions. Vous trouverez ci-dessous un certain nombre d’énoncés et de conclusions en rapport avec ce qui y a été présenté et discuté.

– L’étude des changements climatiques et des changements du niveau de la mer était jadis reliée à des disciplines comme la géologie, la paléontologie et la géographie. Cela se traduisait par de solides ancrages dans les faits et observations. La météorologie était alors confinée à l’étude et à la prévision du temps. On peut considérer comme une tragédie scientifique le fait que la discipline météorologique se soit maintenant emparée du changement climatique et du changement du niveau des océans (suite au projet du GIEC commencé dans les années 1980) , laquelle n’avait aucune tradition bien établie dans l’analyse historique. « Nos meilleurs outils pour cela sont dans les roches, les mathématiques, la physique et dans notre intelligence » [1].

– Ce qu’on appelle souvent « météo extrême » n’est ni extrême, ni inhabituel; il s’agit plutôt d’une caractéristique naturelle de la machine météo. Aucune analyse temporelle des événements météo ne réussit à démontrer une quelconque tendance d’accroissement dramatique du passé vers le présent.

– Considérer le CO2 comme le moteur principal du changement climatique constitue une faute sérieuse [2]. Elle est basée sur « une erreur élémentaire et grave laquelle a fourni le prétexte pour la préoccupation injustifiée mais généralisée d’un changement climatique ». [3]. En fait, la température ne devrait pas grimper de plus de 0,3C d’ici 2100 [4]. Les émissions humaines ne sont que de 18 ppm tandis que la nature en ajoute 392 ppm des 410 ppm de CO2 présentement dans l’atmosphère [5], ce qui signifie que les émissions anthropiques ont un effet très faible à négligeable sur la température [4, 5, 6, 7].

– Une augmentation du niveau de CO2 dans l’atmosphère constitue un excellent fertilisant pour la biosphère, aussi bien sur terre que dans les océans [8].

– L’acidification des océans est un concept contemporain qui n’a aucune justification océanographique ni géologique [9]. En fait, la flore et la faune marines s’épanouissent là où le CO2 abonde[10]. Le dioxyde de carbone dans l’eau de mer ne dissout pas les récifs coralliens , mais il est plutôt essentiel à leur survie. Le Grand Récif Barrière se porte très bien [11]. Le niveau de la mer s’est élevé de façon linéaire de 1,1 mm/année au cours du dernier siècle [12].

– Des variations de la pression atmosphérique totale sont proposées comme explication alternative pour les changements climatiques observés [13, 14]. Cela explique aussi les changements du passé des gradients de la température globale.

– Le Soleil ainsi que les variations d’activité solaire en fonction du temps sont bien sûr les principaux moteurs des changements climatiques avec les effets qui y sont associés [15-22]. Les mouvements planétaires et leurs effets sur la variabilité solaire entraînent des changements de luminosité et de vent solaire. La variabilité solaire (l’effet du vent solaire, du champ géomagnétique qui lui est associé et sa capacité de servir ainsi de bouclier) s’enregistre sous forme de changements en concentration des isotopes 14C et 10Be dans l’atmosphère[17]. Un certain nombre de cycles ont été détectés, lesquels coïncident avec ceux des planètes affectant le Soleil [18, 20, 22]. Un cycle de 60 ans a pu être clairement identifié [4, 15, 19, 21, 22], et il est bien documenté dans un grand nombre de paramètres terrestres suggérant qu’il est mû principalement par les variations du vent solaire (aussi reliées aux changements de luminosité). Les alternances entre Grands Maximums Solaires et Grands Minimums Solaires [21] sont particulièrement importantes dans leurs effets sur le climat (alternance entre phases chaudes et Petits Ages Glaciaires) , la circulation océanique, (e.g. le Gulf Stream pénétrant jusque dans la mer de Barents, alternant avec sa pénétration dans les basses latitudes) et les changements du niveau de la mer (hauts niveaux dans le nord et bas niveaux en régions équatoriales alternant avec de bas niveaux au nord et de hauts niveaux en régions équatoriales). Les prochains Grands Minimums Solaires (avec les conditions climatiques de Petit Age Glaciaire qui y seront associées) devraient se produire entre 2030-2050 et entre 2080-2100 [15, 19, 20, 21].

– Les questions du réchauffement global, des changements climatiques et de la hausse rapide du niveau des océans reflètent une déplorable politisation des géosciences [23] qui a démarré avec le projet du GIEC. À juste titre, on a appelé cela « Le Plus Grand Mensonge Jamais Raconté » [24].

– Les séances de discussion ont été très intensives et instructives. Aucun des participants ne semblait adhérer à la thèse du réchauffement causé par le CO2 (RCA). Il a plutôt semblé que le forçage solaire faisait l’unanimité. Ce phénomène a été particulièrement bien décrit par Claus Rieth [25].

Tous les participants ont semblé satisfaits et ont félicité les organisateurs. Merci à Maria da Assunção Araújo qui a créé le site www.portoconference2018.org sur lequel on trouvera toute l’information [25, 26] sur cette conférence.

Références

Résumés: https://www.researchgate.net/publication/326882331

Présentations (ppt) in: https://www.portoconference2018.org/presentations–posters.html

[1] Christopher Essex: Day-1, Paper-1

[2] Piers Corbyn: Day-1, Paper-2

[3] Christopher Monckton of Brenchley: Day-1, Paper-9

[4] Francois Gervais: Day-, Paper-8

[5] Edwin Berry: Day-1, Paper-11

[6] Camille Veyers: Day-1, Paper-10

[7] Herman Harde: Day-1, Paper-12

[8] Albrecht Gratzle: Day-1, Paper-15

[9] Cliff Ollier: Day-2, Paper-15

[10] Martin Hovland: studies of biological life in pockmarks with methane seapage

[11] Peter Ridd: Day-2, Paper-16

[12] Thomas Wusmuller: Day-2, Paper-10

[13] Karl Zeller & Ned Nikolov: Day-1, Paper-6

[14] Ned Nikolov & Karl Zeller: Day-1, Paper-7

[15] Piers Corbyn: Daay-2, Paper-1

[16] Pavel Kalenda: Day-2, Paper-3

[17] Don Easterbrook: Day-2, Paper-4

[18] Roger Tattersall & Stuart Graham: Day-2, Paper-5

[19] Jan-Erik Solheim: Day-2, Paper-6

[20] Harald Yndestad: Day-2, Paper-7

[21] Nils-Axel Mörner: Day-2, Paper-8

[22] Nicola Scafetta: Day-2, Paper-9

[23] Aziz Adam: Day-2, Paper-20

[24] Nils-Axel Mörner: The Greatest Lie Ever Told, 2007

[25] https://www.portoconference2018.org/news.html

[26] https://www.portoconference2018.org/links.html

Publicités
commentaires
  1. RexTerras dit :

    Très intéressant et factuel au lieu des approches idéologico-sociales de nos chefs de partis (ou des co-porte-voix des partis sans chef). Croyances unanimes qui m’ont forcé à annuler mon vote. Tous se préparent avec un plaisir évident à nous sur-carbo-taxer … sans comprendre (les sans génis) que même s’ils réussissent à détruire toute activité humaine au Québec pour les 300 prochaines années, ils auront 0 impact (zéro) sur toute évolution possible du climat général de la Terre.

    On prend (sans doute avec raison) tellement les électeurs québécois pour des cons prêts à gaspiller des dizaines de milliards $$$$$$$ pour rien … que c’est ce qu’offrent tous nos partis. Décourageant et ça ne fait qu’empirer.

    • Paul dit :

      En effet, ils sont décourageants nos cheufs, tous pétant de virilité dépensière dans le but de devenir le Líder Máximo au Salon de la Race.

      Il y a toutefois deux gradations : plus on est limité intellectuellement et plus on est vert.
      Ainsi que : moins on est apte à gouverner et plus on sauve la planète.

      Le manant Manon bat tous les records, toutes catégories confondues.
      Du chavisme ridicule tout azimut et aucune connaissance tangible de quelque sorte que ce soit : cet individu ne sait pas ce que représente le marxisme, tout en étant prêt(e) à le pratiquer et nous l’imposer, en susurrant des insanités vertes.
      Et dire que des concitoyens vont voter pour cet être remarquable par sa trivialité.

    • Paul dit :

      Rexteras constate : « On prend (sans doute avec raison) tellement les électeurs québécois pour des cons prêts à gaspiller des dizaines de milliards $$$$$$$ pour rien … que c’est ce qu’offrent tous nos partis. Décourageant et ça ne fait qu’empirer. »

      Les politiciens offrent ce qui plaît au peuple. Et les jeunes, assujettis aux valeurs féminisantes veulent faire du bien, donc il faut sauver la planète à tout prix.
      Il faudra le payer ce prix pour avoir tolérée, ici comme ailleurs, depuis deux générations, la mainmise sur l’enseignement par la gauche, prête à tout pour casser la civilisation occidentale.

  2. Couturier dit :

    Merci monsieur Duberger de partager avec nous toutes ces informations, très intéressant. Par ailleurs, la nouvelle religion climatique ne permet pas l’athéisme et donc, on risque de se retrouver dans un coin seul avec un bonnet d’âne sur la tête. J’espère au moins que les revenus générés par la taxe du carbone pourront être réinvestis dans la protection de l’environnement.

  3. Auditeur Libre dit :

    J-F Lisée, le *câlice* a déja oublié l’une de ses promesses en prémisme de sa campagne électorale. Il avait promis que le déversement des sols contaminés dans les terres agricoles & boisés près des cours d’eau par les entreprises appartenantes aux motards brodés criminalisés serait le sujet de la campagne. ! ! Il l’a escamoté ,il l’a oublié ? Pas assez écologique, environnemental !? QS ça ne les intéressent pas, ils connaissent pas ça.

    • Paul dit :

      Un intellectuel, même câlissolaxatif, n’est pas à sa place autour des motards.

      Par contre, la représentante du monde ordinaire, le manant Manon, serait en mesure de brasser la cage du monde interlope.
      Juste en donnant sa poignée de main habituelle et la clavicule de l’intellectuel musclé en veste de cuir ne permettrait pas de moto pendant un mois.

  4. Yves Millette dit :

    Merci Monsieur du Berger.

    Fort intéressant et instructif pour un ex-ingénieur chimiste retraité et démissionnaire de l’OIQ.
    Le fait d’y trouver moulte références consultables est un gros avantage.

    Yves Millette

  5. Normand dit :

    Est-ce que la Climato Crédulité peut s’expliquer par ce qui suit :

    Aux États-Unis, 3 auteurs ont réussi à faire publier plusieurs FAUSSES ÉTUDES COMPLÈTEMENT FARFELUES dans 7 revues scientifiques avec des données totalement fabriquées qui étaient présentées de façon à avoir l’air crédibles pour prouver comment nos Institutions, Universités et Chercheurs ont baissé la garde de la rigueur pour tomber dans la propagation des dogmes à la mode.
    Exemples :
    « La culture du viol chez les chiens » *Article récipiendaire d’un Prix d’Excellence
    « Les dangers de l’intelligence artificielle imprégnée des valeurs du patriarcat des hommes blancs»
    « La non utilisation de jouets sexuels anals chez l’homme démontre son homophobie et sa transphobie » Un pair qui a révisé a suggéré « transhysteria ».
    « La science de l’astronomie a été imprégnée de masculinisme, colonialisme et sexisme et devrait intégrer des notions d’astrologie féministe et autochtones »
    « Pour combattre l’exclusion, le gras devrait être considéré sur un pied d’égalité avec les muscles dans les compétitions de Bodybuilding »

    Les auteurs : Helen Pluckrose, James A. Lindsay, Peter Boghossian
    «We’ve learned that when you send in a convincing paper full of fake data, you can get it published.»

    Article étoffé dans Aeromagazine avec les études :
    https://areomagazine.com/2018/10/02/academic-grievance-studies-and-the-corruption-of-scholarship/

    Le WallStreet Journal en a parlé… rechercher :
    https://www.wsj.com/articles/fake-news-comes-to-academia-1538520950

    Bon résumé des événements sur YouTube :

    • Reynald Du Berger dit :

      Ces emails à répétition révélés par le Cimategate 1 du genre « I don’t want him on the board of referees, he’s a skeptik ! » (referees = jury de lecture) montrent qu’aucune crédibilité ne peut être accordée aux jugements de pairs d’articles dans les revues de l’AGU (American Geophysical Union) qui publie plus de la moitié de la littérature scientifique sur le climat. J’ai été membre de l’AGU et abonné à 4 de ses publications de 1970 à 2005 (cela me coûtait une fortune) . Ils ont publié un manifeste affirmant que le RCA était certain à 95% !

  6. RexTerras dit :

    Et nos bons journaux locaux (LaPresse, LeDevoir et JdM) qui affirment à tout bout de champ (ou à tout bout de chant):  » … TOUS les scientifiques sont d’accord … » (avec la théorie du RCA et les désastres qui nous attendent si l’humain ne disparaît pas;=)))). Sans parler des radiocanniens encore pire. Je suis scientifique (statisticien) et j’ai perdu trop de temps à lire les travaux verts … Ces travaux m’ont démontré que la théorie du RCA est LOIN d’être prouvée et sert surtout à enrichir certains et à renforcer une sorte de néo-communisme.

  7. rtremblay dit :

    monsieur Rexterras : vous êtes statisticien ?

    Régalez vous des posts de Tamino. Il est statisticien lui même et il a des écrits techniques accessibles pour ceux qui veulent bien se donner la peine d’en prendre connaissance.

    https://tamino.wordpress.com

    • RexTerras dit :

      Bof. Que de la corrélation simple … on pourrait dire de l’analyse de co-incidence. Aucun effort de recherche de causalité. Aucune preuve solide, que de l’observation.

      • RexTerras dit :

        Bon, comme les travaux du GIEC (un groupe d’action politique de l’ONU), ne sont basés sur des modèles et des simulations pour « prédire » l’avenir (qui dit simulation dit dissimulation … de faits, de variables qui font moins notre affaire, d’incertitudes et d’inconnues, …). Pourquoi pas quelque chose de plus consistant, basé sur des observations scientifiques confirmant improbabilité de la douteuse théorie (religion?) du réchauffement anthropique d’origine humaine causé par le CO2, un peu de chimie et de physique: http://revue-arguments.com/articles/index.php?id=89

      • Paul dit :

        “.. Aucun effort de recherche de causalité. ..”

        Tout au plus, M. Tamino trouverait une “causalité” à rebours.

        On sait que:
        Sur les BASES ANNUELLES (avec un décalage d’environ 10 mois) : ΔT↑ => Δ[CO2]↑ et ΔT↓ => Δ[CO2]↓. PAS LE CONTRAIRE !!!
        Ainsi que sur des TRÈS LONGUES DURÉES, en amont et en aval des ères de glaciation.

        Mais pour cela, il faudrait que le statisticien Tamino cherche les faits.

        Moi aussi, M. Tremblay m’avait dirigé vers son blogue, paradoxalement nommé “Open Mind”.
        Clairement, M. Tamino a trouvée SA vérité depuis longtemps et maintenant il s’emploie à la transmettre aux moins fortunés, tout en prêchant aux convertis pour entretenir la flamme.

      • rtremblay dit :

        votre prof glauscken est spécialiste des polymères !! pas du climat

        Argumentez moi donc sur les posts de Tamino sur les faits qu’il a amené, sur la non pause de l’évolution de la temp. atm.

        pas juste sur vos opinions. Si vous ne le faite pas je comprendrai que vous avez des opinions arrêtées … aucune discussion scientifique de possible avec vous Rexterras ??

        Alors

      • Paul dit :

        Un cri de cœur de R. Tremblay: “votre prof glauscken est spécialiste des polymères !! pas du climat”

        En principe le climat obéit aux lois physiques, pas aux modèles pondus par un “climatologue”.

        Vous ne faites pas confiance au professeur émérite G. Geuskens, qui selon vous n’est qu’un spécialiste des polymères (une discipline de Chimie), de bien maîtriser les principes fondamentaux régissant la Chimie physique.

        Mais nous, la société, nous vous faisons confiance, à vous un ingénieur agroalimentaire, de bien comprendre les dits principes, à défaut de les maîtriser parfaitement.
        Vous êtes passé par le Secondaire 5 et à moins que les agroalimentaires en soient dispensés, vous avez suivi des cours de Thermodynamique et de Transfert de chaleur à l’université.

        Vous relancez : “… aucune discussion scientifique de possible avec vous Rexterras ??”

        Pourquoi ne pas commencer cette discussion scientifique en vous prononçant, en détail et spécifiquement, sur l’argumentaire du professeur Geuskens ?

  8. rtremblay dit :

    quand j’ai un problème de santé je ne consulte pas mon dentiste bien que celui-ci ait étudié en santé, mais mon médecin ou encore un médecin qui a fait une spécialité (pneumologue, gastroentérologue, etc.. ) selon le bobo. C’est pareil en science du climat.

    Dites moi en premier que Glauskens a fait des recherches dans le domaine du climat ? Est-ce que ce type serait un autodidacte tels Christopher Monckton qui a presque tout compris sauf des petits bouts qu’il omet pour nous épater et faire en sorte que le quidam n’y voit que du feux ?

    Quand je vous ai référé le blog de tamino , j’ai pris la peine de le lire et de comprendre les bases qu’il avançait avant de lancer ainsi cette référence dans la discussion parce que je la pense sérieuse et bien fondée. argumentez moi que les posts qu’il a écrit pour expliquer que la pause de TMAG n’existe pas et après on en reparlera. Même demande pour Rexterras !

    Pour vous est-ce pareil pour ce Glauskens ? En comprenez vous un bout avant de nous l’avoir lancé ?
    Pouvez vous me le résumer M. Paul Stefanik ?

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s