FAUT-IL INTERDIRE LES MANIFS ?

Publié: 17 juillet 2018 dans Uncategorized

casse-casseurs-victoire-monde-bleus-france-1200x726.jpg

À la messe dominicale à Notre-Dame de Paris, Mgr Michel Aupetit, nouvel archevêque de Paris, interrompt soudainement son homélie (32:22)  … « …j’ai l’impression que la France a gagné la Coupe du Monde, vu le bruit qu’il y a tout autour de cette cathédrale ». À la fin de la messe, l’Abbé Brice de Malherbe, Chanoine à Notre-Dame de Paris après avoir annoncé en anglais et en français, les concerts de la semaine (Bach, Handel et Mendelsshon) et les visites guidées* de la vénérable cathédrale en six langues, annonce aux fidèles (1:02:14) « étant donné l’atmosphère de liesse générale sur le parvis, pour des raisons de sécurité, la sortie se fera exceptionnellement par le portail du cloître, situé sur ma droite ».

Dans sa chronique du Figaro, Natacha Polony clame « Est-il indigne de vivre dans la joie l’appartenance à la patrie ? Ce qui se réveille chez ces Français de tous âges et de toutes conditions, c’est bien un sentiment de fierté dont on avait fini par penser qu’il était interdit ».

Sentiment de fierté…vraiment? pourtant, 9 des 11 joueurs ont des parents qui ne sont pas nés en France. A-t-on célébré cette victoire dans les pays d’origine de ces parents? Des débordements sauvages ont vite terni l’atmosphère de liesse qui régnait à Paris et dans d’autres villes françaises. Comment l’équipe croate a-t-elle été accueillie à Zagreb? A-t-on saccagé des commerces, brûlé des voitures comme à Paris et à Lyon?

Les manifs sont un archétype de l’humanité. Elles transcendent donc les époques et les cultures. À ma connaissance, la première a eu lieu en Égypte vers 1 200 av. J.C. sous le règne de Ramses II, quand les ouvriers bâtisseurs de son Ramesséum ont cessé leur travail et manifesté leur mécontentement au moyen d’un sit-in parce qu’on ne leur avait versé aucun salaire depuis deux semaines. Mais ils n’ont pas été jusqu’à saccager leur œuvre dont on peut encore aujourd’hui visiter les ruines.

Il y a eu la Révolution française, que certains considèrent comme un moment glorieux de l’histoire de la France – j’ai un avis mitigé à ce sujet- . On la commémore à chaque 14 juillet. Marie-Antoinette a eu tort de leur proposer de la brioche. Le peuple monta à Versailles pour lui faire ravaler sa brioche  et détruisit les magnifiques tombeaux de Saint Denis où dormaient paisiblement les rois. On cassa des vitraux, abattit des statues, profana des églises et des reliques,  et on massacra des religieux. La célèbre et précieuse Couronne d’épines achetée a grands frais par Saint Louis et pour laquelle il avait fait ériger la Sainte Chapelle, fut sauvée in extremis quand on la transféra au Trésor de Notre-Dame de Paris. Avec l’abolition de la monarchie, l’objectif non avoué de cette révolution, n’était-il pas la destruction de l’Église ? Et quel meilleur symbole de la collusion entre le roi et Dieu que cette Sainte Couronne ? 

Il y eut aussi mai ’68 où les étudiants de la Sorbonne découvrirent que les pavés étaient lourds et pouvaient donc servir d’armes efficaces contre « le régime » et ramener à la raison ces égoïstes capitalistes qui faisaient la loi. Il fallait une société plus « juste ». Sur cet épisode « glorieux », j’ai aussi une opinion mitigée.

On a vu dimanche dernier, que même en liesse, une foule se comporte comme… une foule, et on assiste à des débordements regrettables. L’instinct grégaire prend le dessus. Pourtant, on avait surestimé les débordements au moment du G7 de Charlevoix et investi des millions dans des mesures de sécurité qui se sont avérées aussi inutiles qu’excessives. Mais pourquoi dimanche dernier à Paris et à Lyon, les responsables de la sécurité ont été incapables de voir venir le coup? On a peut-être cru qu’une foule en liesse est moins dangereuse qu’une foule en colère. Pourtant, les Français sont bien mieux équipés que nous les Canadiens, pour prévenir et contenir les débordements populaires.

Il est temps qu’on s’interroge sérieusement sur la pertinence de ces manifs et qu’on questionne même le droit de manifester. Je serais curieux de savoir combien coûte à la ville de Paris chacune des manifestations qu’elle doit encadrer et tempérer par des mesures de sécurité, qui ne s’avèrent pas toujours efficaces. Au mieux, on doit établir des règles strictes – comme on semble avoir fait au Québec- afin d’encadrer légalement ces manifs et éviter les excès.

Je suis d’avis que la manif est devenue un moyen archaïque et donc obsolète de « manifester » notre mécontentement, ou notre joie. En 2018, les médias, le cyberespace et la technologie nous offrent des moyens bien plus efficaces, moins coûteux et moins dangereux. Le blog et les médias sociaux sont justement faits pour cela. À part les insultes, je ne vois pas quels dommages des cyber-manifestants, joyeux ou en colère, peuvent causer.

*ces visites sont encore gratuites. Cependant, Emmanuel Macron a confié à Stephane Bern la tâche d’étudier les moyens de faire payer les visiteurs (pour se décharger des responsabilités des frais d’entretien qui incombent à l’état depuis la loi Combes de 1905). Le clergé français est fermement opposé à cette mesure.

Annexe

1-photos prises lors de la manif de Londres où des anti-Trump manifestaient leur colère et leur opposition à la visite de Donald Trump. Aimeriez-vous être associé à ces manifestants avec votre photo dans les médias ?

01

04

2- Une étude d’Harvard démontre que 90% des manifestants sont de gauche, aiment les éoliennes, détestent Donald Trump, les énergies fossiles, et aussi… le soleil.

moutons

Publicités
commentaires
  1. pierreb1 dit :

    Si on ne veut pas se payer toute la messe 🙂 préciser qu’il faut aller en 32’22 » pour entendre l’interruption du prêche et en 1:02’14 » pour les instructions de sortie (d’un chanoine remarquablement polyglotte)

  2. Paul S. dit :

    “.. Une étude d’Harvard démontre que 90% des manifestants sont de gauche, aiment les éoliennes, détestent Donald Trump, les énergies fossiles, et aussi… le soleil.“

    Ces mêmes gauchistes, adeptes de la liberté constitutionnelle d’association (auquel s’est greffé petit à petit le droit de manifestation), empêchent systématiquement de manifester tous ceux qui expriment un avis contraire au leur.

    À propos de manifestations de célébration d’exploits sportifs, n’avons nous pas le même problème lors de rares victoires marquantes de nos hockeyeurs ?
    Des individus louches, munis de sacs à dos et de cagoules, profitent de l’occasion pour visiter des magasins.
    La solution : une police robuste prête à cogner sur les malfrats et des peines de prison fermes.

    N.B.: C’est de l’Université de Nanterre qu’avait déferlé la vague de gauchistes et anarchistes regroupés autour de Daniel Cohn-Bendit qui avait failli précipiter la France dans un changement de régime politique et social.
    À l’origine ces braves voulaient gagner l’accès aux étages réservés aux étudiantes pour y exercer leur droit légitime de cuissage.

  3. James C. dit :

    Les manifestations sont un exutoire, bien souvent, des frustrations subites par une tranche de la société. Bonnes ou mauvaises? Les deux. La France est le résultat de la période coloniale. Ça vous le savez. Mais de dire que 9 des 11 joueurs ont des parents qui ne sont pas nés en France, vous me désolez. Ces joueurs sont nés en France et se sont probablement sortis de la misère en étant footballeurs. Comme Zidane d’ailleurs qui parle avec l’accent de Marseille.

    Dans l’équipe de ’98 il y avait Thurame, Henry, Lizarazu, Boghosian, Barthez, Djorkaeff, Zidane et d’autres. Français? Oui. Fils d’immigrants? oui. D’ailleurs il n’y a pas que 11 joueurs dans une équipe, mais 22 en tout. Et cette bande a aussi gagné la Coupe d’Europe. Même un ex-président de la République est un fils d’immigrants hongrois et il ne se gênait pas pour le dire.

    En passant, le patronyme Trump est allemand! Comme ça en passant!!

  4. James C. dit :

     »On accorde beaucoup trop d’importance au sport. »

     »Mens sana in corpore sano », disait Juvénal, vous connaissez ça. Reprit par Coubertin. Le sport a toujours produit des idoles, même dans l’antiquité quand les grands vainqueurs sportifs étaient presque des dieux et devenaient riches.

    Que des athlètes deviennent millionnaires, ce sont les propriétaires qui leurs offrent cette fortune. Le sport fascine par les exploits, légitimes ou pas. Un Nobel devient aussi une star dans son domaine, sans que le commun des mortels le reconnaisse. Il n’y aura jamais de manifestations de rue pour un Nobel. Il fait avancer la science et les arts et reçoit un prix assez substantiel, ce qui lui permet souvent de poursuivre ses recherches plus profondément. Linus Pauling a reçu deux Nobel, chimie et paix. Il est le seul qui a reçu ce prix deux fois sans le partager avec un collègue. Qui parle de Pauling? Presque personne et il est un parfait inconnu pour la grande majorité des gens. Mais on prend tous de la vitamine C. Tous les Québécois, ou presque, connaissent Jean Béliveau et Maurice Richard. Tout le monde a entendu parlé, du moins, de Usain Bolt.

    Qui se souvient que Winston Churchill a gagné un Nobel de littérature? Que Lester Pearson a gagné celui de la Paix? Et surtout qui était Alfred Nobel? Ce qu’il a inventé? Son produit sert entre autre à tuer aussi! Donc les Nobel sont-ils légitimes à cause de cela? La dynamite est utile mais aussi destructrice.

     »Combien de victoires la France remporterait si elle n’avait que des joueurs » de souche » ?  »

    La Russie avait un joueur étranger, Fernandez. Les Suédois avaient des joueurs immigrants, l’An. gleterre aussi. La NBA serait-elle aussi populaire avec seulement des joueurs blancs? Quand vous parlez de génétique vous exagérez. La volonté de réussir dans son domaine prime sur la génétique. T’as beau avoir un génétique importante, mais si tu n’a pas la volonté et le désir, y a rien à faire.

    • Reynald Du Berger dit :

      Cela fait déjà 8 ans que j’ai écrit ceci.
      https://duberger.me/2010/09/15/du-pain-et-des-jeux/
      Pour plusieurs Québécois c’est « moé cé lé Nordik pis Metellica »… et on leur a construit une salle de spectacle Videotron pour leur Metallica mais moi j’ai rien pour mon Mendelsshon…

    • Reynald Du Berger dit :

      « Le sport fascine par les exploits »… je ne suis nullement fasciné par les « exploits » sportifs car j’ai vu des animaux faire preuve de stratégies et de réflexes beaucoup plus aiguisés et subtils que ces enfants gâtées qui gagnent des salaires faramineux comparés à ceux des humains beaucoup plus utiles qu’eux. Je ne suis fasciné que par les exploits que seul l’homme peut accomplir. Toutes les antilopes que j’ai vues en Afrique sont plus performantes – et plus gracieuses- que le meilleur sprinter, mais jamais une antilope n’écrira de poèmes ni ne composera de symphonies… Faudrait peut-être que nos médias rappellent cela de temps en temps aux amateurs de Nordiques et de Metallica. Il y avait de la culture à Radio-Canada dans les années 50-60… c’est terminé ! …. maintenant, c’est du pain et des jeux !

      • James C. dit :

        Vous y allez FORT. Comparer l’homme aux antilopes, ben… je débarque. Aussi bien dire que si l’homme sautais à la même hauteur, proportions gardées, que la puce, il bondirait au sommet de la tour Eiffel. Comme beaucoup de monde vous vous accrochez aux salaires. Si vous voulez les meilleurs, c’est le fric qui les fait venir. Il faut en revenir des Nordiques pis Métallica. Y a pas juste ça en sport et en art. Et il n’y a presque plus de sports à Radio-Can. Si Québec veut les Nordiques, tant mieux. Si des fans de Metallica remplissent le centre Videotron, tant mieux. Si la musique de Mahler emplit le Centre Bell, tant mieux. Si Carey Price gagne la Coupe à lui tout seul, ben…tant mieux aussi. Si le Mundial sera joué au stade olympique, tant mieux.

        Sachez aussi que les plus grands chefs d’orchestre au monde gagnent souvent plus qu’un athlète professionnel. J’aimerais savoir le salaire de Nézet-Seguin incluant les avions, les hôtels, les appartements, les restaurants. C’est pas des pinottes. Juste son salaire au Met de New-York vaut au moins une dizaine de millions. J’ai rien contre, au contraire. Il a la volonté, la fougue, le désir et le talent. Le salaire de Nagano à l’OSM fait dans les 5 millions. Sans compter ses revenus pour les autres orchestres dont il est le titulaire et directeur.J’aimerais, par contre, savoir le salaire d’un  »chercheur scientifique » qui trafique une étude pour plaire à ses commanditaires.

        L’argent est toujours le nerf de la guerre, peu importe le domaine. Qu’on soit pour ou contre, ça ne changera jamais.

      • Reynald Du Berger dit :

        « proportions gardées, que la puce, il bondirait au sommet de la tour Eiffel. »… je parle de réflexes et de stratégie … quels reflexes et stratégie a une puce ou une « équipe » de puces ?

        « Il faut en revenir des Nordiques pis Métallica ».. désolé je n,en reviendrai jamais… on forme et engendre des abrutis mais sportifs et musclés.

        « vous vous accrochez aux salaires. Si vous voulez les meilleurs, ..  » je ne veux ni des pires ni des meilleurs… je veux qu’on cesse d’accorder cette importance démesurée au sport.

        « Sachez aussi que les plus grands chefs d’orchestre au monde gagnent souvent plus qu’un athlète professionnel »… pas certain de cela et je ne parle pas des chefs d’orchestres mais de « joueurs », – c’est de joueurs dont on parle ici, pas d’entraîneurs- ces musiciens de l’OSQ qui gagnent 60 000$/an au max .. avez-vous idée de la technique qu’ils ont dû apprendre à maîtriser après combien d’années d’étude à l’école de musique ou conservatoire ? les centaines d’heures de répétition ? Aucune comparaison avec ces bébés gâtés du sport professionnel. Je serai curieux de connaitre le salaire du chef de l’OSQ et le comparer à celui du plus mauvais de la LNH.

        Je suis désolé de trouver plus beau, plus gracieux, plus excitant et plus édifiant, en tant qu’être humain bien sûr… le spectacle d’un petit groupe de félins en pleine stratégie de chasse aux antilopes…que celui d’un abruti qui court après un bout de caoutchouc. à chacun son plaisir.

        Tous les gouts sont dans la nature… les bons comme les mauvais… du foie gras et Beethoven comme des hot dogs pis des Nordiques.

        On naît tous abrutis… Ya pas de honte à être abruti, la seule honte est de vouloir le demeurer.

      • James C. dit :

        L’antilope, le cheval, le chien, le chat, le renard, le loup ont quoi en commun? Quatre pattes. L’homme n’en n’a que deux, pauvre lui. Pas gâté l’homme.
        Le springbok est vraiment beau à voir bondir. Un humain qui fait un saut en hauteur de 2,45 mètres, par le Cubain Sotomayor, est beau aussi. Le meilleur est que la propulsion se fait à partir d’une seule jambe et le reste suit. C’est ça aussi la beauté du sport. Y a pas juste les footballeurs et les hockeyeurs qui font du sport. Les Olympiques sont une scène de surpassement personnels. Trouvez un animal qui peut couvrir 42 km à une vitesse de 20km/hre durant deux heures. Y en a pas beaucoup. Oui il y a des tricheurs, comme en recherche scientifique d’ailleurs. L’athlète qui va plus vite, plus haut et qui est le plus fort est fier de lui en premier et ensuite de son pays. Je ne me suis pas rendu jusqu’aux Jeux mais je sais, pas j’imagine, ce que ça comporte comme cheminement. Alors j’imagine tout ce qu’a vécu un footballeur, depuis son jeune âge, pour en arriver à devenir le meilleur et être un champion du monde. Tout le monde ne peut devenir un scientifique ou un poète. Chaque discipline, chaque métier et profession, a sa place dans la société

        M. Du Berger, que vous détestiez le sport ça vous regarde. Que j’aime le sport, peut importe lequel, du golf aux sports extrêmes, j’en suis reconnaissant parce qu’il m’a sauvé la vie et m’a donné une discipline. C’est grâce au sport que je suis dans ma 8e décennie. Je m’entraîne encore, le corps et le cerveau.

      • Paul S. dit :

        Le sport, en tant qu’activité physique bénéfique, même indispensable, ce n’est pas la même chose que le sport spectacle, une activité physique par procuration.
        Les enfants sont portés à imiter les “dieux du stade”, mais des adulte ont-il besoin de champions pour être motivés dans leurs activités sportives ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Je préfère que mon fils remporte les médailles en maths, français et sciences de son école. Il sait que c,est avec sa maîtrise de ces matières qu’il forgera son avenir et celui de ses enfants, et non pas avec une rondelle ou un ballon. Nous avons la responsabilité de les décoller des ces dieux du stade et leur montrer où et qui sont les vrais hommes , qui ne sont pas des dieux. Oui au sport, pas à l’école, après l,école et organisé par la vile et les parents.

  5. Paul S. dit :

    Les compétitions sportives ont évolué de confrontations basées sur l’appartenance tribale (mes congénères, contre les rivaux) aux spectacles basés sur l’appartenance par procuration (l’équipe que ma communauté s’est achetée, contre d’autres mercenaires).
    Les Canadiens de Montréal et les équipes de football européennes s’achètent des joueurs qui peuvent leur apporter des victoires, sans égard à leur origine ethnique.
    Le public investit ensuite son affection auprès de ces mercenaires représentant leur communauté.

    Il y a aussi des pays qui offrent la voie de la naturalisation aux candidats susceptibles d’enrichir leur cheptel sportif en vue de glorieuses victoires internationales.

    Dans ce contexte il serait irréaliste de favoriser la considération basée sur l’ethnicité dans la sélection des équipes nationales. Bien entendu, ce serait inadmissible du point de vue de la rectitude politique ambiante.
    L’Équipe de France a fait appel aux meilleurs éléments disponibles parmi ses citoyens.

    Sans disputer le droit du peuple à son pain et à ses jeux, je considère l’importance accordée par la société aux spectacles sportifs autant démesurée que mal placée et la récupération par les dirigeants politiques, franchement indécente.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Il y a aussi des pays qui offrent la voie de la naturalisation aux candidats susceptibles d’enrichir leur cheptel sportif en vue de glorieuses victoires internationales. »…… et si en plus ils savent escalader des balcons alors là !!!! c’est la Légion d’honneur !

      • James C. dit :

        Une victoire internationale est bonne pour le peuple qui s’identifie à ces joueurs dont ils en font des ambassadeurs. En général, je dis bien en général, ces joueurs deviennent de exemples pour ceux qui veulent bien suivre leurs traces. Au lieu que ces jeunes, ne fussent-ils que quelques uns, trainent dans les rues à rien foutre sauf faire des actes criminels. J’aime mieux les voir dans les stades ou sur les pistes. Peut-être qu’un jour il en sortira quelques uns qui deviendront des Dieux du stade

      • Reynald Du Berger dit :

        Le choix n’est pas entre le stade et la rue… Tous les Afro-Américains ou Afro-Français qui ne vont pas au stade ne sont pas condamnés à la rue…on leur offre toutes les chances et facilité$$ pour choisir l’école.. puis l’université… afin de devenir des citoyens productifs.. au fait je suis aussi contre l’amalgame football ou hockey – université comme on a ici en Amérique. Le sport n’a rien en commun avec l’éducation, et le savoir. Le sport doit sortir des écoles et des universités. Je sens la colère de certains lecteurs. On DOIT offrir au jeune le sport mais PAS à L’école .. même chose pour les tites crisses de flutes a bec en plastic blanc « ah vous dirais-je maman »…. . Dehors ! L’école c est les maths, le français, la physique (pas les SVT ni science et technologie) chimie, biologie, géologie, histoire géographie , anglais, économie, histoire de l art etc bref les MATIÈRES .. qui parle encore de « matières  » en 2018 ? le hockey c est l’affaire des parent et de la ville et l’aréna la flute et le guitare c’est au conservatoire, pas à l’école.

      • Paul S. dit :

        L’opinion de M. James, partagée par moult politicien : “Une victoire internationale est bonne pour le peuple qui s’identifie à ces joueurs dont ils en font des ambassadeurs.”
        Cette opinion est partagée également par des potentats qui n’ont pas de souci de réélection, mais qui sont également assoiffés de la gloire, vraie, par procuration ou achetée, peu importe.

        Le Qatar a constitué ainsi son cheptel sportif avant les J.O. de Rio : https://www.reuters.com/article/us-qatar-olympics-nationality-idUSKCN11015P

    • James C. dit :

      Le sport sera toujours présent dans les sociétés. C’est la réalité depuis toujours et ce le sera toujours.Oui les sports professionnels sont devenus du mercenariat. Qu’aimez vous mieux: du sport ou des guerres? Quelques petits dérapages dans la rue après une grande victoire, ou un massacre genre Bataclan? On ne peut rien y faire. Money, money, money…!

      La Légion étrangère, mercenaires par excellence, offre aussi la naturalisation à ceux qui vont au bout. Souvent ce sont des criminels de leurs pays qui fuient ou veulent changer de décors avec de l’action en prime. La Légion n’est pas un tribunal ou un camp de travaux forcés mais c’est très dur. Malheur à ceux qui sortent des règles: la prison ou le renvoi dans leurs pays. De plus, les Légionnaires étrangers doivent absolument apprendre et parler le français.

      Il y a une anecdote qui circulait après la première guerre du Golf. La Légion se serait rendue aux portes de Bagdad. Ils savaient, semble-t-il, où se trouvait Sadam Hussein et étaient prêts à aller le cueillir. George Bush père, alors président des USA, n’appréciait pas que des étrangers se soient rendus aussi loin en Irak, sans qu’il en soit au courant. Il a annoncé la fin des hostilités, au grand dam de la Légion. Ceci est sous toute réserve, par contre. Vrai ou faux, qui sait.

      • Paul S. dit :

        “La Légion n’est pas un tribunal ou un camp de travaux forcés mais c’est très dur. Malheur à ceux qui sortent des règles: la prison ou le renvoi dans leurs pays.”

        J’ai vu jadis à Colomb Béchar, peu de temps avant la fermeture de leur base, une voiture patrouille, intercepter un légionnaire, probablement en permission sans permission.
        Il fut tabassé à trois en pleine rue, traîné inconscient dans le véhicule et je n’ose pas imaginer ce qui l’attendait plus tard.
        Je ne crois pas que le renvoi dans le pays d’origine était l’option privilégiée ou même disponible.
        On cassait l’individu : un légionnaire marche ou il crève ..
        Du moins à la sortie de l’ère coloniale, aujourd’hui je en sais pas.

  6. James C. dit :

    Ah! non? Le sport n’a rien à voir avec l’école et l’éducation? Ah ben là! je tombe en bas de ma chaise! Si vous sentez une colère chez certains de vos lecteurs, je sens aussi une colère monter en vous. Il est prouvé qu’un étudiant qui fait du sport a généralement de meilleurs notes en classe. Je connais des athlètes olympiques qui ont gagné des médailles qui sont des avocats, des médecins, des physiciens, des professeurs, pharmaciens. Regardez Laurent Duvernay-Tardif, professionnel au football américain à Kansas City, le meilleur de la NFL à sa position, qui a été reçu médecin ce printemps. Il a demandé la permission à la NFL d’avoir le MD avec son nom sur son chandail. On verra. Il a commencé à jouer à l’école. Il jouait à Kansas City et faisait sa médecine en hors saison. Il dit toujours que le sport lui a permis d’aller aussi loin dans la vie. Les joueurs l’appellent DOC, et il les amène voir des arts avec lui. Sa conjointe est dans les arts.

    Alors, dehors les sports à l’école? Dehors les arts à l’école? JAMAIS!!!! Ça fait partie de l’éducation générale.

    • Reynald Du Berger dit :

      le sport est le nanane de récompense.. tu vas jouer dans l’équipe seulement si t,as une bonne note…, c’est la carotte de l’âne. Trudeau a ouvert une nouvelle option, les programmes pot- études… t’auras tes 3, 4 ou 5 joints vendredi selon ton bulletin de notes. Non au sport-étude non au arts-études.

  7. Paul S. dit :

    Puisqu’il serait démontré que “.. 90% des manifestants sont de gauche, aiment les éoliennes, détestent Donald Trump, les énergies fossiles, et aussi… le soleil.”, voici un avis contraire récemment exprimé par sir Conrad Black, un rare (et éminent) penseur de droite, originaire de la Belle province :
    https://nationalpost.com/opinion/conrad-black-thirty-years-of-climate-hysterics-being-proven-wrong-over-and-over-again

    Bien que hors du présent sujet, je crois cette intervention en accord avec le thème principal traité par le professeur Du Berger.
    Je crois important que les québécois commencent à réaliser que l’hystérie climatique n’est que cela et qu’en Ontario l’on change déjà de cap.
    M. Conrad Black s’est rarement trompé dans ses prédictions.

  8. rtremblay dit :

    Donc selon votre raisonnement réducteur, un sportif serait plus abruti qu’un musicien ? Le QI se distribuerait avantageusement en dehors des joueurs de hockey qui n’aurait pas de capacité intellectuelle élevée ?

    La musique de Metallica serait moins complexe que celle de Mendelsohnn ? La musique de Metallica ne s’adresserait pas aux universitaires ? Pourtant j’en connais plusieurs scientifiques (bacc, maîtrises, doctorat) qui adorent ce style de musique !

    En passant la géologie n’est pas une matière en tant que telle comme la chimie ou la physique ou encore la biologie peuvent l’être. La géologie est incluse dans les cours de géographie au secondaire.

    Est-ce que l’agronomie est une matière en tant que telle? réponse : non puisqu’elle fait référence à des notions de biologie et de chimie et aussi un peu de physique. Pour la géologie c’est la même chose : un peu de chimie et de physique qu’il faut assimiler avant d’aller plus à fond en géologie. Et je ne dit pas que la géologie n’est pas intéressante à étudier.. je dis juste que ce n’est pas une matière pour le secondaire car il y a bien d’autres notions à apprendre avant.

    à mon sens c’est bien plus important de donner des notions de musique ou d’éducation physique (sports) à nos jeunes au secondaire. Ça leur permet d’être plus équilibré, plus en santé mentale et physique… donc plus aptes à apprendre.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Donc selon votre raisonnement réducteur, un sportif serait plus abruti qu’un musicien ? ».. il y a quelques sportifs cultivés…. mais ils ne sont pas légion.

      Vous prétendez que une « toune» de Metallica a une valeur artistique aussi importante qu’une symphonie ou un concerto de Beethoven ou Haydn ? OK.. alors écrivez-moi une page là dessus ..une seule , mais riche et intelligente. Qui va m’intértesser, m’accrocher , me convaincre q Montrez-moi en quoi ma culture est défaillante si j’ignore l’oeuvre de Metallica… et svp pas de ya du beat… montrez-moi la richesse musicale, l’originalité , la subtilité démontrées par ce M. Metallica… ensuite moi je vous montrerai les millires de pages écrites

      • rtremblay dit :

        Je n’ai rien comparez… vous inventez des choses et interprétez faussement mes propos.
        J’ai juste dis que Metallica faisait de la musique complexe et qu’elle n’était pas moins complexe que d’autres types de musique. Metallica est reconnu comme le groupe phare dans le style de musique Hard Rock des vingts dernières années. Faites juste calculer le nombre de notes à la seconde que ce groupe de Rock fait et vous me direz après que ce n’est pas complexe sans rire. Je gage que vous n’avez jamais écouté de ce type de musique.

        Par ailleurs, à Québec il y a une salle de spectacle fait pour la musique classique (à côté de place D’youville). le public de Québec est choyé.

        En passant connaissez vous le groupe préféré des géologues ? il s’agit du groupe canadien Rush ! la pigez vous 🙂 les géologues étudient les roches !!! hahaha

    • Reynald Du Berger dit :

      Donc selon votre raisonnement réducteur, un sportif serait plus abruti qu’un musicien ?……. qui a dit cela, ? pas moi! mais vous

      Il doit bien exister des sportifs pas trop abrutis… cultivés… faut les chercher… mais ça doit bien exister… avez-vous un exemple à me proposer ? un nom ?
      « En passant la géologie n’est pas une matière en tant que telle comme la chimie ou la physique ou encore la biologie peuvent l’être. La géologie est incluse dans les cours de géographie au secondaire. » Non la géologie EST une science . C’est l,étude de la Terre solide, liquide et gazeuse. L’océanographie est une partie de la géologie qu’on appelle « sciences de la Terre »….

      l’agronomie… est un métier, pas une science ..c est le M. Kimbole qui donne des conseils sur le maïs à M. Douglas des Arpents verts… rien de plus… surtout pas une science. Je devine que vous êtes agronome…

      la physique est cependant le reine des sciences.

      • Paul S. dit :

        Allons donc messieurs.

        Comme il n’y a pas de sot métier, il n’y a pas de sotte science.

        Les agronomes ne pratiquent peut-être pas une science pure, mais ils sont très importants.
        Mal formés et endoctrinés pour ne pas questionner les dogmes de Lyssenko, ils ont leur part de responsabilité dans des millions de morts en URSS et en Chine, qu’ils n’ont pas su prévenir.

        Et si cela se trouve, il n’y a pas de sot sport non plus, seulement de nombreux “amis sportifs” pas trop intéressés par les autres choses de la vie.

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s