LES SOLDATS DE NOTRE-DAME

Publié: 24 décembre 2016 dans Uncategorized

noel

Y aura-t-il une crèche vivante ce soir sur le parvis de Notre-Dame? Peut-être… Mais il faudra alors que des militaires armés la protègent, comme les 2391 églises de France qui seront ce soir sous haute surveillance à l’occasion des messes célébrant la Nativité.

Joseph n’a probablement pas fouillé les bergers qui sont venus rendre hommage à Jésus dans son « étable obscure » il y a deux milles ans. Pourquoi me fouille-t-on alors dans des aéroports pourtant bien éclairés ? Les rois mages, venus probablement de Perse (l’actuel Iran) ont apporté au divin Enfant, or, encens et myrrhe. Aucun d’eux ne portait de ceinture d’explosifs.

Au fil des ans, Noël a perdu beaucoup de son véritable sens religieux, qui est celui du partage, de la fraternité, de la compassion, pour devenir une fête de plus en plus commerciale. Plusieurs ont perdu ce que j’appelle le sens du sacré. Les nombreux attentats terroristes contre la civilisation occidentale, commis au nom de l’islam, donnent cette année à la fête chrétienne de la lumière, un caractère douloureux. À cause de la religion? Non ! À cause d’une religion !

J’ai appris des choses enrichissantes et étonnantes sur la religion à l’école et à la maison mais aussi quand je suis allé en Iran en novembre 2003, choses que je voudrais partager avec vous, amis de ce blogue, avant la grande Fête. C’est à Yazd, à quelques centaines de km au sud de Téhéran qu’est née il y a plusieurs millénaires, la plus  ancienne religion du monde encore vivante, le Zoroastrisme, ou Mazdéisme, la religion des Mages. À Yazd, les Tours du silence se trouvent en banlieue sur des tertres. (cliquez sur les photos pour les agrandir)

Le site garde quelque-chose d’âpre, d’austère et de désolé. Jadis on ne pouvait pas entrer dans ces tours; les prêtres seuls y avaient accès, qui déposaient les morts sur des pierres. Quand les vautours avaient, en quelques heures seulement, dévoré les chairs, ils ramassaient les os qu’ils jetaient dans une grande fosse au centre de la tour. Tout a changé maintenant. Dès 1970, elles n’étaient guère plus utilisées et, à partir de 1978, l’exposition des cadavres fut interdite sous prétexte d’hygiène publique et de risque d’épidémie. Ce fut alors pour les Mazdéens un cruel déchirement que d’être contraints de renoncer à une coutume millénaire. Cela posait surtout un problème difficile résoudre. En effet, ils considèrent les morts comme impurs et susceptibles de souiller ces éléments sacrés que sont le feu, la terre et l’eau. Par suite, ni incinération, ni enterrement ni immersion ne sont envisageables. La solution qu’ils ont trouvée consiste couler la dépouille mortelle dans une sorte de chape de ciment.  De loin cela ressemble assez à une pierre tombale.

Je suis allé voir ces tours du silence à Yazd. On peut y entrer. On voit des plaies béantes dans les murs qui les feront peut-être s’écrouler un jour prochain. Elles servent maintenant à de jeunes motards qui viennent escalader les monticules. Là où gisaient jusqu’à récemment des chairs en décomposition, ils effectuent des tours de piste comme dans un cirque. Le guide iranien à qui je disais que c’était de la profanation me dit qu’il n’y a rien à profaner, puisqu’on n’y met plus les morts… certes, mais ne peut-on pas profaner la mémoire d’un peuple?

Puis je suis allé au sanctuaire de la ville, au temple du feu (Ateshgah).

C’est un bâtiment moderne , sans aucun intérêt architectural, où pourtant on ne peut entrer sans une réelle émotion pour peu que l’on ait quelque sens du sacré, ou même simplement le sens de l’histoire. Le feu y est entretenu dans une grande vasque en bronze, au coeur d’une petite pièce isolée par des vitres . Cette petite pièce n’est accessible qu’aux prêtres gantés et  voilés pour que même leur haleine ne puisse souiller la flamme. Quel respect du sacré! Depuis quand brûle ce feu sans jamais s’éteindre? On ne sait pas exactement, depuis trois ou quatre millénaires certainement. En effet le mazdéisme est la plus ancienne religion du monde encore vivante, héritage des vieilles religions indo-européennes de la préhistoire.

Au-dessus de la porte d’entrée du temple du feu, est placée une image en faïence bleue et jaune, représentant un grand disque ailé d’où émerge un buste d’homme tenant une couronne. C’est la figure d’Ahura Mazda qu’on rencontre partout en Iran. L’image d’Ahura Mazda planant dans l’azur apparaît omniprésente. On la voit aussi bien dans les grandes tombes, comme celle d’Artaxerxès, que sur les reliefs commémoratifs de Bisutun  et de Persépolis (escaliers sud le l’Apadan, porte est du nipylon, salle des cent colonnes ). Sous l’effigie d’Ahura Mazda, sont gravés en farsi, les trois préceptes du Zoroastrisme: Bien penser, bien parler, bien agir.

Et je termine ici, en retournant vingt siècles en arrière, c’était l’époque des Mages (mobad), issus d’une tribu sacerdotale d’origine mède, qui deviendraient de grands prêtres du mazdéisme, des savants, des « rois » . Parmi eux, il en fut trois qui vinrent rendre hommage au Christ nouveau-né, parce qu’il était « le Sauveur », « la Lumière du Monde » et qu’ils croyaient,  eux, au salut. Ils marchaient dans la lumière divine, fondement du mazdéisme, en l’occurence matérialisée par l’étoile mystérieuse qui les guidait. Ils allèrent à Bethléem. Ils allèrent en bien d’autres lieux encore. Ils firent rayonner le mazdéisme jusqu’aux extrémités de l’univers. Cette religion d’Iran serait la source du manichéisme, un vrai dualisme cette fois, et de ses avatars, le bogolisme et le catharisme. Elle influencerait pratiquement toutes les civilisations et toutes les croyances, y compris celles d’Israël, celles de la Grèce et, au-delà, celles de Rome.

J’ai donc été aussi ému dans l’Ateshgah de Yazd et aux pieds des tours du silence que je l’ai été dans l’église de la Nativité à Bethléem et dans celle du Saint Sépulcre à Jérusalem, parce que je pense avoir conservé ce sens du sacré, que je vous souhaite de conserver aussi, chers amis de ce blogue, et surtout de transmettre à vos enfants et petits-enfants.

Joyeux Noël et paix sur terre à tous ceux qui sont de bonne volonté!

Publicités
commentaires
  1. pierre chagnon dit :

    Quel beau texte riche en contexte, joyeux Noël et portez vous bien , on a besoin de vous.

  2. Gilles Lemieux dit :

    Padre Reynaldo,

    Enfin il faut remettre les pendules à l’heure. Le sens du sacré (si ce n’est que le respect pour ceux qui ont passé avant nous), ça existe.

    Joyeux Noël!

    Padre Egidio

    P.S. Une petite vidéo rafraichissante:

    >

  3. Michel Bellemare dit :

    Une religion n’est pas comme le bon vin, elle ne s’améliore pas avec le temps. Comme elle imperméable aux faits qui pourraient la bonifier (comme une hypothèse scientifique), la plus ancienne n’est pas meilleure (ou pire) que la plus récente. J’évalue les religions selon la nocivité des croyances irrationnelles qu’elles véhiculent (ex: le rejet des transfusions sanguines par les Témoin de Jéhovah).
    Celle du Zoroastrisme ne m’impressionne guère. Croire qu’incinérer les morts souille le Feu, c’est pas fort, et c’est un risque pour les vivants. En cas d’épidémie, il y a une limite au nombre de cadavres que peut bouffer rapidement un vautour, et cette croyance augmente le risque de contamination. En cas de cataclysme, la version moderne n’est guère mieux. Le béton est alors plus utile pour refaire les infrastructure, que pour inhumer.

    • Reynald Du Berger dit :

      Plutôt que d’évaluer les religions « selon la nocivité des croyances irrationnelles qu’elles véhiculent », essayez d’abord de les connaître le mieux possible en côtoyant les peuples qui les pratiquent. Vous découvrirez ensuite que la plupart d’entre elles font beaucoup plus de bien que de mal. La religion et la spiritualité, font partie de la nature humaine. De toutes les époques, même ceux qui croyaient tout contrôler de leur existence et de leur destinée , même ceux qui se disaient les plus puissants ont dû admettre qu’ils n’avaient pas autorité sur tout, ne contrôlaient pas tout. Il y a tellement de choses qui nous échappent et croire que ce qui n’est pas rationnel ni expliqué, le sera un jour grâce à la science, est téméraire. Je ne crois pas que l’athéisme existe, du moins pas chez l’être humain intelligent. Aucun humain ne peut dire en effet « je sais et j’affirme qu’il n’y a pas de Dieu ». Donc au mieux, celui qui se dit et se croit athée, est simplement agnostique , et devrait dire avec un peu de sagesse et de modestie, « je ne sais pas », ce qui évidemment nécessite 1- de l’ouverture d’esprit et 2- une bonne dose d’humilité. Si vous parcouriez des pays de l’antiquité de la Mésopotamie à l’Égypte, en passant par l’Iran et la Syrie, vous verriez comment le zoroastrisme a influencé non seulement les autres religions, mais toute l’humanité. Mettre, comme certains incultes religieux, toutes les religions dans le même sac, et considérer que cela est l’expression d’une faiblesse – genre « pas besoin de béquille moé, chu plus fort que les croyants moé ! » et la cause de la plupart des guerres, est une aberration. Les hérétiques et « athées » de toutes les époques étaient aussi sinon plus féroces que les croyants par lesquels ils se croyaient pourchassés ou persécutés. Toutes les religions avec lesquelles j’ai été en contact grâce à la soixantaine de pays que j’ai visités, m’ont impressionné et m’ont enrichi, autant que la culture et l’histoire des peuples qui les pratiquaient. Reléguer toutes ces religions au rang de folklore pour les faibles d’esprit et les débiles est justement, faible et débile. Si on doit pouvoir prouver l’existence de ce qui existe, il est par contre impossible de prouver la non existence de ce qui n’existe pas… matière à réflexion.

  4. Robert dit :

    Le Québec a pratiquement enterré sa religion. Le futur va nous démontrer que c’était la pire chose à faire. Les Curés furent remplacés par une multitude de groupes de pression aussi nocifs les uns que les autres. Il y a 60-70 ans, les communistes et les protestants étaient les deux seul groupes à combattre….Le mal était facilement identifiable. Maintenant ils sont une multitude de groupes de pression et tous grassement subventionnés. L’exemple d’un seul Biologiste qui à bord d’un Hélicoptère et muni d’un boulier compteur a réussi à faire fermer toutes, ou presque, les pourvoiries du Nord…Encore un inexistant problème cette fois-ci pour un troupeau de Caribou. Le troupeau est supposé avoir baissé, la cause (pas encore dite)…Je vous la donne en mille…Le réchauffement climatique. Un peu comme les 600 rats d’égouts qu’un autre groupe de pression subventionné a attrapé sans les blesser pour ensuite les relocaliser dans une forêt…Reclassés qu’ils disent.

    Quand même…Joyeux Noël à tous;

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      « Il y a 60-70 ans, les communistes et les protestants étaient les deux seul groupes à combattre…. » avec les Juifs… nos mères nous appelaient « mon p’tit juif » pour nous adesser un reproche de mauvaise conduite. Dans les années 1950, jamais on ne m’a parlé des nazis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s