LETTRE AU PAPE FRANÇOIS

Publié: 12 septembre 2016 dans Uncategorized

Pope Francis

Sa Sainteté François, Magisterium

Académie pontificale des sciences

Cité du Vatican

Votre Sainteté,

J’ai pris connaissance, avec beaucoup d’intérêt mais aussi avec déception et beaucoup d’inquiétude, de votre encyclique Laudato Si ‘ , de votre lettre pour instituer une « Journée mondiale de sauvegarde de la Création » ainsi que de votre message pour la deuxième journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création.

Des enfants de tous les pays font des cauchemars parce qu’on leur raconte des récits apocalyptiques sur la fin du monde qui approche, si l’homme ne cesse de se comporter en prédateur de la Planète. Votre encyclique, vos lettres et messages concernant l’environnement, alimentent cette propagande malsaine et contribuent à amplifier l’obsession des chrétiens face à des pseudo-problèmes comme le réchauffement climatique ou les événements météorologiques extrêmes, lesquels, contrairement à votre affirmation, ne sont ni plus fréquents, ni plus sévères que par le passé.

Il est légitime que le Vatican et Votre Sainteté s’intéressent aux questions scientifiques, et qu’ils entretiennent une académie à cet effet. Je n’ai pas à vous rappeler que votre infaillibilité est limitée aux questions d’ordre théologique et que vos avis en matière scientifique ne sont que des opinions et en aucun cas, ne peuvent être considérés comme des dogmes. Je crains cependant que certains de vos fidèles les interprètent comme tels.

En 1616, le cardinal Robert Bellarmin, proclamé docteur de l’Église en 1930 et ensuite canonisé, convoqua un certain Galileo Galilei afin, au nom du pape Paul V, de lui conseiller de cesser de se poser en théologien et de se contenter de faire de la science. Il lui conseilla de cesser d’affirmer et d’enseigner que la Terre tournait autour du soleil et de travailler par hypothèses.

En 2016, je conseille humblement à Votre Sainteté, de cesser de se poser en scientifique et de se contenter de faire de la théologie. Je lui conseille donc de cesser d’affirmer et d’enseigner dans ses encycliques, lettres et messages, que l’homme est responsable d’un réchauffement climatique significatif, et de travailler par hypothèses.

Veuillez agréer, Votre Sainteté, l’assurance de mon plus profond respect.

Reynald Du Berger

commentaires
  1. Chantal dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, qu’il se préoccupe dont de l’islam et de sa montée. ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s