LE PROCÈS DES RÉCHAUFFISTES

Publié: 26 avril 2016 dans Uncategorized

color-climate-ch-santa-webOn les appelle climato-alarmistes, réchauffistes ou carbocentristes. Ce sont des citoyens ordinaires, des scientifiques, des politiques, des ONG ou des gens de médias qui affirment que le climat de la Terre se réchauffe à une vitesse alarmante, « jamais vue » comme on dit à Radio-Canada, et que les émissions humaines de gaz à effet de serre (GES) en sont de loin le principal responsable. C’est le fameux réchauffement climatique anthropique (RCA), rebaptisé plus prudemment « changement climatique ».

Ils appuient leur affirmation essentiellement sur des modèles informatiques prédisant la catastrophe dans quelques décennies, à moins que les humains ne réduisent de façon draconienne leurs émissions de GES. Pour la plupart d’entre eux, il est minuit moins cinq et certains affirment même que le point de non retour est déjà dépassé. Il sont en majorité, mais ils ont tous tendance à surestimer cette majorité.

Je suis dans le clan opposé et nous nous appelons climato-réalistes ou climato-sceptiques. L’opposition nous a déjà appelés abusivement « négationnistes » avant de réaliser que ce mot est sacré et ne peut qualifier que ceux qui nient la Shoah. Radio-Canada a inventé le terme climato-négateur pour éviter le blasphème. Pourtant,  nous ne nions pas le réchauffement climatique; nous attribuons cependant à l’humain une responsabilité négligeable dans ce phénomène, comparée à d’autres causes, toutes naturelles, comme les oscillations océaniques, l’activité volcanique, et…le moteur climatique le plus important, le soleil. Je suis par contre conscient d’appartenir à une minorité, qui l’est cependant de moins en moins à mesure que les observations et les données climatiques et météorologiques s’accumulent,  données de plus en plus gênantes pour la communauté des réchauffistes. Les observations des deux dernières décennies s’éloignent en effet de plus en plus des prédictions des modèles informatiques du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat de l’ONU).

Une animatrice de radio m’a déjà comparé à un moustique qui passe au travers de la moustiquaire et agace. Je suis un empêcheur de réchauffer en rond. Je pose des questions gênantes auxquelles les réchauffistes ne peuvent répondre. Par exemple, ils écartent de la main le rôle des appareils volcaniques sous-marins, qui représentent pourtant plus de 85% de toute l’activité volcanique sur Terre. Quelle est la contribution des sources hydrothermales sur l’élévation du niveau des océans? « négligeable » répondent avec assurance les réchauffistes. Pourtant,  aucun sous-marin n’a encore patrouillé les fonds océaniques en quête de données quantitatives; nous n’avons aucun inventaire et encore moins de bilan sur les quantités d’eau et de CO2 associées à ces formidables appareils volcaniques.

J’ai déjà dénoncé l’attitude intransigeante de la société d’état Radio-Canada qui a déclaré par la bouche d’un de ses animateurs de « magazine scientifique » , qu’il n’était pas question d’inviter des climato-sceptiques sur ses plateaux , « le réchauffement d’origine anthropique ne faisant plus aucun doute ». Mais il y a de plus en plus de moustiques comme moi qui agacent de plus en plus de réchauffistes, à un point tel,  qu’on commence à vouloir nous censurer. Ainsi, un ancien ministre de l’environnement de France, Corinne Lepage, propose de nous ficher, comme on fiche des prédateurs sexuels. Aux USA, Bill Nye, un vulgarisateur scientifique appelé « the science guy » va plus loin en proposant la « solution presque finale » : nous jeter carrément en prison, afin de nous faire réfléchir sur les conséquences écologiques désastreuses de propager ainsi impunément notre doute du RCA. Le militant écologiste Robert Kennedy va encore plus loin en nous considérant comme des « criminels de guerre » et demande à ce que nous soyons jugés comme tels. Et si nous avions raison et que les réchauffistes se trompaient ? Malheureusement, je crois qu’il nous faudra encore une bonne vingtaine d’années de cueillette de données et d’observations, si l’on veut hors de tout doute, écarter définitivement l’hypothèse de la cause anthropique.

Nous pourrons alors évaluer l’ampleur de la catastrophe humaine et économique que cette imposture climatique aura engendré. La Banque mondiale estime à 89 000 milliards$ le coût en 2030, si les accords de la COP21 sont respectés. Sans compter les millions de morts à cause du « dirty cooking »,  surtout en Inde et en Chine,  où des gens s’empoisonnent quotidiennement avec les réchauds au charbon sur lesquels ils font la cuisine, parce qu’ils n’ont pas accès à l’électricité « propre ». Combien de projets d’exploration gazière et pétrolière auront été abandonnés à cause de l’obsession contre les hydrocarbures? On a arrêté au Québec l’hémorragie éolienne, mais trop tard. Le mal est fait et coûtera aux abonnés d’Hydro-Québec plus de 24 milliards$. Tout cela afin de « sauver la Planète »

Et si on inversait les rôles? Les juges deviennent alors les accusés et nous devenons leurs juges. On citera à comparaître des scientifiques qui ont évoqué (ou invoqué!) le RCA dans leurs demandes de subventions afin d’aller chercher davantage de fonds. Ensuite, il y aura des médias qui auront contribué à propager la peur de l’apocalypse chez les populations les plus crédules, donc les plus vulnérables. Des milliers d’ONG comparaîtront comme complices et enfin, les politiques qui auront profité de cette arnaque pour détourner l’attention des citoyens des vrais problèmes que sont l’économie, le chômage et la santé, tout en les rançonnant injustement avec des bourses et taxes carboniques de toutes sortes afin de leur faire expier leur « péché carbonique ». Chacun devra répondre de ses paroles et de ses actes. Pour que justice soit rendue, il faudra alors répartir la facture de ce formidable gâchis équitablement entre ces millions de coupables. Tout un procès, et qui risque de durer longtemps…

commentaires
  1. jipebe29 dit :

    Et l’accusé principal, ce sera l’ONU, ce Grand Machin qui veut, via l’alarmisme climatique, gouverner le monde. Et ce serait une dictature (verte » épouvantable à l’échelle de la planète…

  2. jean-luc dit :

    Toujours aussi loufoque M. Duberger !

    Défendre l’indéfendable… vous auriez du faire un avocat🙂

    En plus votre raisonnement de la pause (faux) est basé sur un El Nino 98 qui vient d’être dépassé par un autre plus fort (2015). Même les donnés satellitaires vous contredisent.

    • Reynald Du Berger dit :

      Tiens! notre cueilleur de cerises est de retour… re-bienvenue Jean-Luc ! … vous nous avez manqué !

      Je vous propose de faire partie du peloton des avocats de la défense car je ne suis pas certain d’être encore vivant quand ce procès aura lieu.

    • Reynald Du Berger dit :

      Les marges d’erreur étant +/- 0.1 degré, affirmer que le pic de température provoqué par le El Niño 2016 sera supérieur à celui provoqué par celui de 1998 (autre El Niño historique), est tout simplement malhonnête.

      • jean-luc dit :

        Mais votre 20 ans de pause est basé sur le El Nino de 98.

        La pause est disparue avec 2015 et bientôt 2016.

      • Reynald Du Berger dit :

        Depuis 20 ans, la TMAG stagne. Que vous preniez 97, 98 ou 99 comme année de « départ », peu importe la cerise que vous cueillez, TMAG stagne. Or expliquez-nous cette stagnation en dépit de l’augmentation monotone et continue du CO2 atmosphérique depuis 97, 98 et 99. Pourquoi TMAG ne suit pas CO2?

        et LA question qui tue! que je pose à vous jean-luc, à Keven Roy , Radio-Canada, Suzuki, Couillard, et à tous les alarmistes confondus, : avez-vous UNE SEULE PREUVE du RCA ? – une seule suffira.

  3. Robert dit :

    Jean – Luc;

    Voila les dernières données publiées par UAH:

    L’anomalie de Février 2016 était à 0.83 OC et celle de mars à 0.73 oC. Si vous prenez le temps de consulter les lectures d’environnement Canada (ce que j’ai fait) pour la ville de Québec: En 2015 la moyenne du mois d’Avril fut de +2,7 oC (Valeur absolue) tandis que pour Avril 2016, la moyenne se situe présentement à -1,3 oC. Je vous prédit que la moyenne de UAH pour le globe aura son mois d’Avril proche de 0,2 – 0,3 oC et redescendra encore plus bas (La Ninia) pour le mois de mai.

    En passant: El Ninio 98: 0.75, El Ninio 2010: 0.52 et El Ninio 2016:0.83
    La Ninia 1998: 0.1, La Ninia 2010: 0, La Ninia 2016 (Prédit) de -0,1 à 0,2 oC….J’ai bien hâte de voir.

    Robert

  4. Robert dit :

    Reynald;

    Si nous assumons que les deux sommets de 1998 (0,75) et de 2016 (0.83) furent calculés à partir de milliers de mesures, et assumons aussi que l’erreur sur ces mesures est de +/- 0,1 (tel que vous l’avez mentionné dans un post précédent), un calcul rapide du t de Student (Hypothèse nulle) nous donnerait approximativement: t = (0,83 – 0,75)/0.1 = 0,08/0,1 = 0,8. La valeur de t (table , 95%) = 1,96. Vous avez raison, selon la méthode de l’hypothèse nulle, la différence 0.08 entre le LNinio 98 et le LNinio 2016 n’est pas significativement différente de zéro au niveau de confiance de 95%. Nous ne pouvons donc pas prétendre que le LNinio de 2016 fut plus imposant que celui de 1998. Dans tous les calculs que j’ai effectués lors de tentatives d’estimer la fameuse précision de ces foutues mesures, j’ai toujours trouvé des coefficients de variation se situant entre 30 à 40% (*). Ce serait donc 0,83+/-0,2 à 0,3!…Cela élimine beaucoup de leurs valeurs qu’ils prennent pour acquis. J’aimerais bien que Keven Roy commente ces arguments car je l’ai pris à Radio-x.

    (*) Calculé à partir des trois graphiques GISS, NOAA et HCrut4 que j’ai soigneusement digitalisés. J’ai déjà d’ailleurs déjà posté ces calculs.

    Robert

  5. Robert dit :

    @Jean-luc :
    1 mai 2016 à 2:32

    Vous avez écrit:

    « La pause est disparue avec 2015 et bientôt 2016. »

    Avez vous lu mon post du 30 à 1:27. Je mentionne que, à Québec, avril 2015 a affiché une moyenne de 2,7 oC tandis que Avril 2016 affiche une moyenne de -1,3 oC (seule les années 1914, 26, 43 et 97 affichent aussi des avril négatifs). Lisez aussi mon post du 1 Mai à 1:02 dans lequel je démontre qu’il n’y aucune différence significative entre le ElNinio de 2016 et celui de 1998. Attendez de voir sur le graphique de UAH les mois de Avril, Mai et Juin. Ne tenez pas compte des tricheurs qui affichent des valeurs de 1,2 oC pour Février 2016 au lieu de la bonne valeur de 0,83 oC de UAH( qui est rendue à 0,73 oC pour Mars et qui va encore descendre). Je vais vous donner des preuves.

    Robert

  6. Robert dit :

    Voici le charmant nouveau graphique de notre cher ami Monsieur Michael Mann tel qu’il l’a mis sur Face Book:

    Remarquez le petit point rouge (du sommet du ElNinio 2016) qui correspond à une anomalie de 1,9 oC (Le double de UAH).

    Ce monsieur devrait pourtant savoir qu’il y a sur cette planète des individus qui savent compter. J’ai donc digitaliser tout ce graphique pour en extraire les différentes anomalies. J’ai choisi deux périodes:

    1) Période de 1910 – 1944 (34 ans). Par régression linéaire j’ai obtenu la pente: 0.021 oC/Année. Durant la même période le CO2 a augmenté de 0,3 ppm par année.

    2) Période de 1978-2012 (34 ans). Par régression linéaire j’ai encore obtenu aussi une pente de 0.021 oC/Année. Mais durant cette funeste période, le CO2, encore lui, a augmenté de 1.7 ppm/Année soit 5,6 fois plus vite que durant la période 1910-1944.
    Noter que l’erreur sur ces deux pentes est de +/- 0,004

    Je ne sais pas si nos bons maniaques du réchauffement vont considérer que 68 ans sur 135 années (Un maudit bon échantillonnage de 50%) constitue encore du « Cherry Picking »?

    Ce graphique a été trafiqué car tous les graphiques précédents de GISS, NOAA, Hadcrut, Berkeley… ont toujours généré des pentes de l’ordre de 0,012 à 0,014 oC/Année.

    Robert

  7. Robert dit :

    Quand on parle de réchauffement…Faudrait voir ce qu’il en est vraiment:

    1932 et 1890…les plus chaudes pour la ville de Washington!

  8. jean-luc dit :

    « et LA question qui tue! que je pose à vous jean-luc, à Keven Roy , Radio-Canada, Suzuki, Couillard, et à tous les alarmistes confondus, : avez-vous UNE SEULE PREUVE du RCA ? – une seule suffira. »

    Le TMAG augmente depuis 50 ans,

    Le CO2 augmente aussi,

    La chaleur des océans augmente également.

    Les glaces de l’artique diminue ainsi que des glaciers (beaucoup plus que l’augmentation faible des glaces de l’antarctique.

    le niveau des océans accélère comme augmentation.

    Le pH des océans diminue.

    Le soleil diminue d’intensité.

    les modèles indiquent que c’est les GES qui ont le plus d’impact.

    On appelle cela des preuves circonstancielles. c’est une tendance. Mais ces certains que si vous cueillez les bonnes années vous pourrez « voir » d’autres tendances.

    Chiffre à l’appui je vous ai démontré dans le passé que sur de plus courte période que 20 ans la tendance était aussi à la hausse du TMAG (par exemple 2002 à aujourd’hui).

    les 5 années (2010-2015) sont plus chaudes que 2000 à 2010. les années 90 étaient moins chaudes que 2000, 80 encore moins 90, 70 inférieures au année 80…..

    En lisant vos derniers post,
    il semble bien que 2016 sera encore une bonne année pour les cerises🙂

    • Reynald Du Berger dit :

      aucun de ces énoncés n’est une preuve… et les « preuves circonstancielles » si elles ne sont jamais admises pour condamner un accusé, sont encore moins acceptables en sciences. La science ne marche pas par circonstances : par exemple, comme la population de lapins a augmenté continuellement depuis 1850 on pourrait accuser les lapins d’être responsables d’un certain réchauffement, si la courbe de T suit celle des lapins .. et tous les écolos se mettraient à la chasse au lapin.. une « preuve circonstancielle » qui mènerait à L’extinction des lapins.

      1- « Le TMAG augmente depuis 50 ans, » de combien? ca monte et ca descend et que faites-vous des 20 dernières années? et comment est-ce anthropique?
      2-« Le CO2 augmente aussi, » et puis ? dégazage des océans? et comment est-ce anthropique?
      3- « La chaleur des océans augmente également. » de combien » partout? à toutes les profondeurs? et comment est-ce anthropique?
      4- « Le pH des océans diminue. » aucune alarme, coraux non menacés.. et qu’en est-il du CO2 issu des profondeurs ? et comment est-ce anthropique?
      5- « Les glaces de l’artique diminue ainsi que des glaciers (beaucoup plus que l’augmentation faible des glaces de l’antarctique » fonte normale comme y en a eu beaucoup de cycles par le passé et pourquoi ca gèle en hémisphère sud? et comment est-ce anthropique?
      6- « le niveau des océans accélère comme augmentation. » Faux… aucune accélération, une légère hausse normale et comment est-ce anthropique?
      7- « Le soleil diminue d’intensité. » Faux, ce sont les taches solaires qui sont en baisse et annoncent du froid et comment pouvez-vous prétendre que l’homme fait « diminuer le soleil » ?
      8-« les modèles indiquent que c’est les GES qui ont le plus d’impact. » Montrez-nous ça…
      9- « On appelle cela des preuves circonstancielles. c’est une tendance. Mais ces certains que si vous cueillez les bonnes années vous pourrez « voir » d’autres tendances. » toujours dans vos cerisiers… bonne cueillette!

      La question était, prouvez-nous le RCA. Vous avez, comme tous les autres réchauffistes échoué.

      Permettez en plus de la preuve du RCA qu’on vous demande que je vous demande aussi pourquoi , si le CO2 anthropique a augmenté depuis 20, pourquoi alors la TMAG n’a pas suivi?

      • jean-luc dit :

        Jamais prétendu que l’humain faisait baisser le soleil! ou aller vous chercher cela ?

        Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques.

        Peut-être vous ne le savez pas mais 98 n’est plus au premier rang du TMAG depuis plusieurs années.

        Est-ce juste une opinion votre correction ? Sur quoi vous basez vous pour dire que mes réponses sont fausses ?

      • Reynald Du Berger dit :

        « Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques » c est faux. Comparez les courbes CO2 vs T pour les 50 dernières années et vous verrez. et vous nous présentez comme preuve du RCA « Le soleil diminue d’intensité. » comment cela pourrait-il être causé par l’homme? puisqu’on parle de RCA ici..

        Aucun de ces arguments ne tient la route et je vous ai répondu pourquoi pour chacun d eux. Et certains sont même faux ou non prouvés. Vous avez oublié aussi l argument des lapins…🙂

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous dites « Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques. »
        Regardez les T de 1983 à 2012… premier graphique … vs émissions de CO2… où voyez-vous le même rythme?
        https://wattsupwiththat.com/2013/01/23/burt-rutan-this-says-it-all-and-says-it-clear/

  9. jean-luc dit :

    J’ai écrit:

    Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques.

    merci de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit ! ça fait deux fois de suite que vous me faites dire des choses que je n’ai pas écrite !

    Je ne suis pas d’accord qu’il y a une corrélation parfaite en évolution CO2 atm. et Tmag.
    Il n’y a que les climato-septiques qui ont besoin de cette preuve pour être convaincu de l’existence du RCA.

    Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de lien de cause à effet entre émission anthropique de GES et évolution du TMAG.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques. »

      et cela prouve quoi? le RCA? la population de lapins augmente au même rythme que les émissions anthropiques… le saviez-vous? les lapins adorent se reproduire en atmosphère riche en CO2… ne le saviez-vous pas? demandez aux Australiens…Dailleurs ils viennent de foutre le bordel à Al Gore et son cirque…

  10. Robert dit :

    Jean-Luc;

    Vous n’auriez pas du écrire:« Le CO2 atm. augmente au même rythme que les émissions anthropiques. »

    Toute l’historique des augmentations en CO2 démontrent le contraire. Je reviens avec la courbe de Michael Mann:

    1) Période de 1910 – 1944 (34 ans). Par régression linéaire j’ai obtenu la pente: 0.021 oC/Année. Durant la même période le CO2 a augmenté de 0,3 ppm par année.

    2) Période de 1978-2012 (34 ans). Par régression linéaire j’ai encore obtenu aussi une pente de 0.021 oC/Année. Mais durant cette funeste période, le CO2, encore lui, a augmenté de 1.7 ppm/Année soit 5,6 fois plus vite que durant la période 1910-1944.

    et j’en rajoute:
    3) De 1944 à 1978 (34 ans): Baisse de la température de 0,005 oC/année et ce malgré une hausse de la teneur en CO2 de 1.4 ppm par année.

    4) Je n’ai pas encore abordé la période 1998 – 2016…Je vais juste laisser aller les chôses un peu…

    Le CO2 augmente de plus en plus vite, mais rien à faire….La température ne suit pas vos théories. Et cessez de me parler de vos stupide « queues de cerises ». Essayez plutôt de comprendre les bases de la méthode scientifique qui consiste à garder certains facteurs constants tout en observant la variation de certains autres.

    Robert

    • steffo dit :

      Bonjour Robert,
      selon les données de 2015 j’ai refait vos calculs pour les mêmes périodes.
      1910-1944 et 1978-2012.
      pour la première tranche ma régression linéaire me donne une augmentation de 0.0109 oc par année.
      Pour la seconde tranche, l’augmentation est de 0.0214 soit près du double.

      J’aimerais savoir si vous attribuer cette différence (près du double) à la différence des données utiisé ?
      ma source est ici; http://data.giss.nasa.gov/gistemp/graphs_v3/Fig.A.txt

      Merci

      • Robert dit :

        Steffo;

        Vous vous êtes trompé dans vos calculs. Faites juste regarder les deux pentes de Mann. 1910-1944 et 1978-2012. Tracez une ligne et vous verrez qu’elles sont parfaitement parallèles. J’ai utilisé le logitiel DIGITIZER, 1910 – 1944 = 237 points. 1978-2012 = 198 points. Deux régressions linéaires dans Excel. Impossible de me tromper avec autant de points. J’ai tout vérifier les calculs!

        Excusez le retard;

        Robert

        (*) Si je le pouvait, je vous enverrait le graphique avec mes points.

  11. Robert dit :

    Jean-Luc;

    Je vous donne un exemple:

    Un chimiste bien connu a la tache de mesurer la teneur en plomb sur le sol au fil des années. Pour ce faire, celui-ci collecte des échantillons de terre sur un terrain vague là où il ne passe aucun véhicule. À l’aide de ces mesures prises sur une période de 10 ans, ce chimiste démontre que le plomb augmente de 1,1 ppm par année….Il publie ses résultats et ceux-ci, comme ils sont tombés dans le domaine politique, sont devenus la norme admise de tous.

    Puis, un autre chimiste (peut -être moins bien connu et avec moins de crédibilité) a la méchante idée de collecter des échantillons de terre le long des autoroutes et d’en analyser le plomb. Il trouve des teneurs de 120 ppm en Pb au lieu des valeurs admises de 1,1 ppm.
    Notre bonne gang de Chimistes politiciens se mettent à dire que ses résultats sont faux et qu’il fait du « CHERRY PICKING » en osant prendre en considération de telles mesures. Ils disent qu’il les a prise à des endroits qui fait son affaire.

    En trouvant 120 ppm en plomb, le second chimiste vient de totalement infirmer la théorie admise du 1,1 ppm. C’est la même chose avec la température versus le CO2. Il suffit de trouver une seule période où la teneur en CO2 augmente mais que la température, elle, n’augmente pas pour totalement détruire la théorie qui dit qu’une augmentation de la teneur en CO2 conduit inévitablement à une augmentation de température. En fait, je vous ai cité 3 périodes qui prennent en défaut votre sacro-sainte théorie et ces périodes sont de 34 ans. Je les répète: 1910-1944, 1978-2012 et 1944-1978. Je pourrais rajouter 1998-2016…

    En fait, durant la période 1978-2012, il semble que la sacro-sainte théorie s’appliquait assez bien puisque la température augmentait en même temps que le CO2 augmentait aussi (C’est d’ailleurs la période où le GIEC a créé ses équations (*)). Mais, c’est lorsque nous comparons cette période de temps avec une autre soit 1910-1944 que cette théorie est prise en défaut. L’augmentation de température durant la période 1910-1944 aurait dû être 6 fois moins grande que durant la période 1978-2012 puisque l’augmentation en CO2 y est 6 fois moins grande….À tout le moins les valeurs auraient dû afficher la même tendance. Votre sacro-sainte théorie est donc prise en défaut. Pensez aussi à la période faste 1944 – 1978 période où le CO2 augmentait de 1,4 ppm par an mais que la température, elle, baissait.

    Espérant, cette fois, avoir été clair!

    (*) Moi-même j’ai trouvé une équation qui fonctionne très bien pour la période 1978-1998 (Mieux que les 3 équations du GIEC).

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, jean luc devrait avoir trouvé en vous un formidable (voir la définition de ce mot « formidable) professeur de sciences. Encore faut-il qu’il enlève ses bouchons d’oreilles.

  12. Robert dit :

    Reynald;

    LOL…

    Faut qu’un gars retraité s’occupe.

  13. jean-luc dit :

    à Robert:

    C’est très clair votre message.

    Mais je ne partage pas votre avis sur la méthode utilisée pour analyser l’information. Étant donné que je vous ai transmis plusieurs fois mes objections, je crois que ça ne vaut pas la peine de poursuivre cette discussion. Vous regardez le système climatique comme un système à deux variables (CO2 vs T. atm. ) et c’est beaucoup trop restrictif, surtout si vous choisissez vos années de départ et d’arrêt !

    Consultez des mathématiciens qui vont vous expliquer beaucoup mieux que moi les façons d’analyser un système à plusieurs variables.

    À ce titre, je vous recommande de lire les écrits de S. Lovejoy professeur de l’université Mc Gill spécialisé dans ce domaine.

    http://www.physics.mcgill.ca/~gang/Lovejoy.htm

    Je vous recommande aussi R. Duberger de les lire ces articles plutôt que d’applaudir des commentaires …. disons pour restez poli, qui n’élève pas le niveau de la discussion.

    Pour ma part je comprends très bien les raisons pour lesquelles Keven R. ne participe plus à ce blogue.

  14. Robert dit :

    Jean-Luc;

    Ça doit faire 50 fois que vous me parlez de mon fameux soi-disant système à deux variables. Vous devriez savoir qu’en science et dans le domaine de la recherche, il est de pratique courante (que je pourrais même qualifier d’essentielle) de garder des variables constantes et de voir de quelles façons vont varier les autres si nous leur appliquons telle ou telle contrainte. Et si vous nous en parliez de votre fameux système à plusieurs variables que vous prétendez règle tout….Vous ne l’avez jamais fait. Moi je vous donne des preuves expérimentales irréfutables (J’ai pris les données de Michael Mann…votre gourou) de la non influence du CO2 sur la température. Vous, vous n’avez rien à dire sauf vos éternelles redondances!

    Robert

    P.S: Pour citer K Roy, c’est que vous manquez d’arguments…C’est d’ailleurs votre problème de fond lors de tous vos post!

    • jean-luc dit :

      Robert avez vous lu les écrits de S. Lovejoy que je vous ai cité ?

      Avez vous lu

      ils ont aussi écrits sur le sujet de la corrélation en GES et TMAG

      Je remet en doute votre méthode d’y aller année par année.

      Je vous suggère de faire des moyennes du TMAG , pour des périodes de 5 à 10 ans, à partir de 1900 jusqu’à aujourd’hui. Et faire la même chose avec la teneur en CO2 atm.

      Ensuite de refaire le même exercice que vous avez fait à plusieurs reprises c’est à dire de calculer des pentes, des taux. Si j’avais le temps ça me ferais plaisir de vous faire cette démonstration.

      • Reynald Du Berger dit :

        « ils ont aussi écrits sur le sujet de la corrélation en GES et TMAG »
        montrez-nous cette correlation pour les 20 dernières années.

  15. Robert dit :

    Jean_Luc;

    Vous avez écrit:

    « Je remet en doute votre méthode d’y aller année par année. »

    Bon Dieu, j’ai pris 3 groupes de 34 années (102 ans). Je n’y vais pas par année. Cette théorie du réchauffement qui serait du au CO2, Je l’ai prise en défaut sur 102 années…Pas assez pour vous? D’ailleurs, si vous regardez votre graphique de plus près, vous retrouverez mes pentes. En plus, Mann a falsifié ses graphiques.Mann affiche 0,021 oC/année pour les deux périodes 1910-1944 et 1978 – 2012. Pourtant tous les autres organismes (Hatcut3 et 4, GISS, NOAA, UAH et RSS) ont toujours obtenus, pour ces mêmes périodes, des pentes variant entre 0,010 (UAH et RSS) à 0,014 (NOAA, GISS et CRU). C’est la première fois que je vois 0,021 oC/année. On ne peut plus se fier à qui que ce soit.

    Je vais quand même vous revenir avec d’autres analyses portant sur votre graphique. Mais c’est encore ce foutu Berkeley. Leur graphique en rouge qu’ils prétendent « Accurate » « Single fit based on CO2 Concentrations and volcanic activities »…Les données viennent de où? Des carottes glacières (qui ne concordent pas avec d’autres données »???

    Pour CO2, avant 1958, il n’y a aucune donnée fiables…C’est à dire…Des données existent mais celles-ci ne furent jamais prises en comptes. Il a juste fallu qu’un épais comme Keeling vienne prétendre que la teneur en CO2 est la même quelque soit l’altitude et la lattitude-longitude. Il a juste oublié de considérer que ses mesures de CO2, exprimées en PPMV (ou % volume » représentaient toujours des valeurs relatives). C’est la raison pour laquelle ils prétendent que c’est constant.

    Je vais y revenir.

    Robert

    • jean-luc dit :

      à Robert Je vous demande d’utiliser une valeur moyenne de température sur 5 ans ou 10 ans au lieu de la valeur annuelle.

      • Robert dit :

        Cibol;

        Les valeurs annuelles que je vous envoient correspondent à une moyenne de 34 ans (S(Sur la moyenne) = S/Racine (Valeur).)…C’est pas assez?

        Robert

    • jean-luc dit :

      à R. Duberger : Q vous voulez que je vous démontre que vous faites du cherry picking avec votre histoire de la supposé pause de 20 ans ? parce que vous partez en 1998 !

      • Reynald Du Berger dit :

        partez en 97 ou 99 ou 2000… la TMAG suit-elle le CO2? meme le GIEC admet la pause, qu ils appellent le hiatus…

      • jean-luc dit :

        à Robert,

        Groupez par bloc de 5 ou 10 ans le TMAG, c’est ce que je vous demande de faire votre analyse. pour 1900 à aujourd’hui….

        Berkerley Earth ont « lissé » leur courbe et obtienne une très bonne corrélation. Si vous voulez analyser une tendance c’est ce qu’il faut faire.

        Mais vous vous choisissez vos années de départ et de fin. Vous biaisez votre analyse et c’est là que les cerises apparaissent !

  16. Robert dit :

    Jean-Luc;

    J’ai regardé en détail le graphique de Lovejoy tel que vous me l’avez soumis. Voici mes points:

    1) Oubliez la période d’avant 1900. Ces valeurs furent collectées à droite et à gauche (carottes glacières, stations terrestres) et démontrent une incohérence absolument incroyable. En somme, le problème du fameux BÂTON DE HOCKEY est toujours présent….Un flagrant manque de justesse et de précision. Pas facile d’aller dealer avec des données qui ont 200% d’erreur. C’est l’imprécision que j’ai obtenue en digitalisant le graphique de Mann et al de 1998 et en faisant quelques calculs statistiques (deux régressions linéaires bas et haut). J’ai évidemment assumé que la zone d’incertitude était le reflet de deux écarts-types. Mais c’est peut-être un seul écart-type qu’il voulait dire? Il faudrait alors multiplier par deux. Je trouve entre 150 et 200% d’erreur en utilisant ses propres valeurs..

    2) La pente du graphique de Lovejoy est beaucoup trop faible. Cette pente correspond à des augmentations de 0,006 oC/année. Par contre celle de Mann telle qu’il l’a publiée sur facebook est beaucoup plus élevée soit: 0.018 oc/Année (pour le même nombre d’années). Comme je l’ai dit précédemment, oubliez la période d’avant 1900. Par contre pour la période 1975-2009, la pente de Lovejoy est de 0.022 oC/an…Qui se rapproche assez bien de celle de Mann. En 1910 le graphe de Lovejoy affiche 8,7 oC en 1910 et 8,8 oC en 1944. Donc, 0.003 oC par année…Cette faible valeur est pas mal plus faible que tout ce qui a été publié jusqu’à maintenant (GISS, NOAA, Hadcrut, UAH, RSS, Berkeley et Mann pris dans FaceBook). Vous ne trouvez pas que cela démontre un manque de précision?

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      le GIEC admet que les données , pas juste proxies, mais même thermométriques (pré-satellitaires) sont entachées d’énormes erreurs… pour plus des 2/3 de la Terre, on N’A PAS DE DONNÉES!!! ( les océans) que vaut la TMAG avant les années 1970 ? les 3/4 des stations météo des USA ont des biais (mal situées) . J’en ai discuté avec le maître à penser de Jean-Luc qui a refusé d admettre que j ai raison sur les océans… http://www.radioego.com/ego/listen/17935

      • Robert dit :

        Reynald;

        Très intéressant ce que vous venez d’écrire. Entre autre:

        « …pour plus des 2/3 de la Terre, on N’A PAS DE DONNÉES!!! … »

        Incroyable. Si Juridicial Watch pouvait finir par forcer NOAA a fournir ses données…Je pense que le chat sortirait du sac!

        Robert

  17. Robert dit :

    Jean Luc;

    Pour le graphe de Michael Mann (Publié dans FaceBook), j’ai pris 240 points pour le calcul de la pente 1910-1944 et 194 points pour celle 1978-2012. Pour la pause 1944-1978 j’ai pris 198 points.

    Je n’ai donc pas honte de ma précision. Les valeurs que j’ai calculée sont donc excellentes. Sur les deux pentes (0,021 oC/Année) j’ai fait imprimer (Excel) les écart-types et j’ai obtenu des erreurs de +/- 0,004 (2 sigmas)!

    Robert

  18. jean-luc dit :

    à R. Duberger

    Vous dites: « partez en 97 ou 99 ou 2000… la TMAG suit-elle le CO2? meme le GIEC admet la pause, qu ils appellent le hiatus… »

    c’est vous qui dites qu’il y a une pause pas moi !

    Je réponds partez de 2005 ou de 2008 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause ?

    Faites la moyenne des années 90, des années 2000 et des année 2010 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause ?

    Juste deux questions claires, il me semble que ça mérite deux réponses claires !!!

    • Reynald Du Berger dit :

      Si le RCA que vous affirmez est réel et causé par CO2, montrez-nous comment les courbes de CO2 et TMAG s’harmonisent, se suivent fidèlement de 1900 à 2016, sans pause dans la TMAG tandis que CO2 augmente toujours… svp montrez-nous cela et ensuite prouvez-nous que l’augmentation de CO2 est surtout anthropique.

      • jean-luc dit :

        Juste deux questions claires, il me semble que ça mérite deux réponses claires !!!

        Dans ce « tribunal » vous pouvez poser vos questions et espérer avoir des réponses, mais j’ai aussi le droit de poser des questions et avoir des réponses !

        Vous les avez posées ces questions à Keven l’autre jour à la radio et vous l’avez coupé avant qu’il n’ait le temps de répondre. D’autant plus que votre question est biaisez…. la pause n’existe plus. le 20 ans de pause est faux !

        Commentaires : C’est spéciale pareil tenir à tout pris à faire une théorie basée sur deux variables Tmag et CO2.

        Mes questions en premier :

        Q1) partez de 2005 ou de 2008 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause pour le TMAG ?

        Q2) Toujours pour le TMAG faites la moyenne des années 90, des années 2000 et des année 2010 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous avez le fardeau de la preuve, moi je n affirme rien. VOUS affirmez le RCA sur la base des modèles du GIEC. Je vous demande donc de répondre au sujet de ces modèles à ces 2 questions claires. Expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des plus de 100 modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Nous vous demandons une explication claire.

    • Reynald Du Berger dit :

      Compte tenu des couts énormes de cette imposture, ce sont les réchauffistes qui ont le fardeau de la preuve et DOIVENT répondre à nos questions- cout de plus de 89 000 milliards en 2030 selon la banque mondiale.

      Jean Luc expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des plus de 100 modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Faites-vous aider par votre ami Keven au besoin, mais nous vous demandons une explication claire.

      • jean-luc dit :

        Prouvez moi que le cancer n’est pas causé par la consommation de pommes de terre ! C’est le genre de question que vous posez……………………..

        Q1 et Q2 : Êtes vous en mesure de répondre à mes questions ?

        Autres points : les milliards que vous nous dites qui iront pour la lutte au RCA………..ils n’iront pas à enrichir les industries fossiles , entreprises qui sont détenues pas quelques individus.

        Q1 et Q2 avez vous une réponse ?

      • Reynald Du Berger dit :

        VOUS affirmez le RCA, on vous demande de prouver cette affirmation, car les mesures que VOUS imposez pour le réduire auront coûté 89 000 milliards$ en 2030 !

        Il me semble que cela est évident. Voici ces deux questions:

        Nous, on n’affirme rien, on pose les questions « qui tuent » comme les deux que je vous pose: VOUS affirmez le RCA sur la base des modèles du GIEC. Je vous demande donc de répondre au sujet de ces modèles à ces 2 questions claires. Expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des plus de 100 modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Nous vous demandons une explication claire.

  19. Robert dit :

    Jean-Luc;

    Vous avec écrit:

     » D’autant plus que votre question est biaisez…. la pause n’existe plus. le 20 ans de pause est faux ! »…Vous vouliez probablement dire…biaisée?

    Voici un graphique qui est un résumé des trois graphiques de: « Met Office Hadley Centre and Climatic Research Unit », NOAA National Climatic Data Center » et « NASA Godard Institute for Space Studies ». Ces trois organismes sont les fournisseurs des données du GIEC:

    Si vous lisez ce graphique, vous constaterez que, tel que je l’ai déjà publié dans un autre post, pour la période 1978-1998, la pente est 0.013 oC/Année (la pente correspond au réchauffement annuel moyen pour cette période). Cette pente est presque identique à celle de la période 1910 – 1944 qui est de 0,014 oC/Année. Pourtant l’augmentation annuelle en CO2 est passée de 0,4 ppmv (1910-1944) à 1,6 ppmv (1978-1998). Sur le même graphique, pour la période 1998 à 2013, la pente calculée par Excel est de 0,0024 oC/Année avec une erreur de +/- 0,003, telle que calculée pour deux écarts-types (*) . Cela démontre que cette pente n’est pas significativement différente de zéro et qu’il n’y a donc pas eu de réchauffement entre 1998 et 2013 (On appelle cela une pause).

    Et, je n’ai pas utilisé les données de UAH et RSS (Vous auriez dit qu’elles sont fausses) mais bien les graphiques de NOAA, GISS et Hadcrut4 tels que publiés par le GIEC.

    (*) Utilisez la fonction Excel « DROITEREG » et vous obtiendrez alors la pente et juste en dessous l’Écart-type sur cette pente. Par un test de « Student », vous démontrerez que cette pente (1998-2013) n’est pas significativement différente de zéro (Hypothèse nulle) ».

    Keven devrait lire ce post.

    Robert

    • jean-luc dit :

      à Robert,

      Pourquoi vous choisissez 1998 ?

      http://www.woodfortrees.org/plot/rss/from:1990/to/plot/uah/from:1990/to/plot/wti/from:1990/to

      ou voyez vous une pause dans ce graphique ?

      Je ne vois qu’une seule possibilité quand à votre analyse. Vous écrivez un article pour une revue scientifique de bonne renommé et vous vous soumettez à une revue par les pairs experts dans le domaine. Sinon on tourne en rond ….

      Ou encore je vous propose que vous écriviez pour le site de tamino, le gars a de très bonne connaissance en statistique.

      https://tamino.wordpress.com

      • Robert dit :

        C’est à vous que je parle,,,Pas à Tamino? NOAA et GISS ont trafiqués leurs graphiques. Ça ne vaut plus un clou. D’ailleurs le congrès Américain les poursuit via Juridicial Watch!

      • Robert dit :

        Jean-Luc;

        C’est à vous que je parle,,,Pas à Tamino? NOAA et GISS ont trafiqués leurs graphiques. Ça ne vaut plus un clou. D’ailleurs le congrès Américain les poursuit via Juridicial Watch!

        Il semble que vos connaissances en statistiques, les vôtres, ne soient pas très fortes. Ne vous en faites pas pour moi, je puis accoter n’importe qui en statistique!

      • Robert dit :

        Jean-Luc;

        Vous mettez constamment l’emphase sur les fameux El Ninio de 98 et 2015 pour essayer de suramplifier une tendance dont vous situez l’origine à ….1850. Je me demande bien ce que c’est si ce n’est pas du « Cherry picking »? Avant de parler du el-ninio de 2015-2016 attendez donc qu’il soit terminé!

        Robert

      • jean-luc dit :

        à Robert, maintenant aller lire cet article qui explique pourquoi votre façon de considérer l’évolution de la température vs le CO2 n’est pas valide.

        https://tamino.wordpress.com/2016/05/21/record-global-warming-or-warming-slowdown/#more-8559

        En même temps ça explique pourquoi la théorie de la pause ne tient pas pour R. Duberger

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous revoilà! J’en profite donc pour vous relancer mes questions, toujours non répondues.. et j en ai une nouvelle

        – Expliquez-nous pourquoi la sensibilité climatique est passée de 6 degrés en 2000 à 0,6 degrés en 2015.,..(indice: rgardes courbes des modèles du GIEC comparées à vraies donnes de ballons sondes et satellites… je vous donne presque la réponse !

        1- affirmez-vous toujours le RCA ? OUI OU NON?
        2- Si oui, prouvez-le – une preuve suffira
        3- Répondez aussi à ces 2 questions claires:
        Expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Nous vous demandons une explication claire car votre prédiction d’apocalypse en 2100 n’est BASÉE QUE SUR CES SEULS MODÈLES ! SUR RIEN D’AUTRE ! Bref, on veut savoir POURQUOI ces modèles ne sont pas corrects et sont entachés d’énormes erreurs.

  20. Robert dit :

    @jean-luc :
    10 mai 2016 à 7:00

    Vous avez écrit:

    « Prouvez moi que le cancer n’est pas causé par la consommation de pommes de terre ! C’est le genre de question que vous posez……… »

    Je ne dirai pas ce que je pense de votre intervention…par politesse.

    On fait juste vous demander de PROUVER.que le CO2 fait augmenter la température de l’atmosphère et/ou des océans?

    Me semble que c’est facile à comprendre.

    Grâce à des graphiques fournis par des gens de votre gang (GISS, NOAA,CRU etc), je vous ai démontré, tant et plus, que l’augmentation de la teneur en CO2 dans l’atmosphère n’avait aucun effet sur la température de celle-ci. Je ne vous dit pas que la température et le CO2 n’augmentent pas, je fais juste vous dire que: LES DEUX NE SONT PAS LIÉS.

  21. jean-luc dit :

    Dans un débat sain, chacun a le droit de poser des questions et s’attend d’avoir des réponses…

    J’ai posé respectueusement deux questions. Je suis en attente !

    Q1) partez de 2005 ou de 2008 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause pour le TMAG ?

    Q2) Toujours pour le TMAG faites la moyenne des années 90, des années 2000 et des année 2010 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Je n’ai pas à répondre à quelque question de votre part avec comme ordre de partir ici ou là. Pas le temps de faire des calculs et régressions. Robert a tout fait cela et vous refusez de comprendre. Je n’affirme RIEN je DOUTE de VOS affirmations.

      Mais je veux être bien sûr de VOS affirmations alors svp:

      1- affirmez-vous toujours le RCA ? OUI OU NON?
      2- Si oui, prouvez-le – une preuve suffira
      3- Répondez aussi à ces 2 questions claires:
      Expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Nous vous demandons une explication claire car votre prédiction d’apocalypse en 2100 n’est BASÉE QUE SUR CES SEULS MODÈLES ! SUR RIEN D’AUTRE ! Bref, on veut savoir POURQUOI ces modèles ne sont pas corrects et sont entachés d’énormes erreurs.

  22. Robert dit :

    Voici une intéressante opinion:

    Voici ce que beaucoup refusent obstinément de reconnaître – que la vapeur d’eau a un potentiel beaucoup plus grand d’absorption des rayons infrarouge que le CO2 ne l’est. Non seulement l’eau a un spectre d’absorption plus large et à des concentrations beaucoup plus élevées mais en plus, l’eau a une chaleur spécifique beaucoup plus élevée que le CO2. Combinez cela avec le fait que les émissions IR se font plus ou moins aux mêmes longueurs d’onde que l’absorption et que 75% de la surface de la terre émet dans le spectre d’absorption optimale de l’eau. À cette explication, rajouter le fait que le CO2 est très soluble dans l’eau (50 fois plus que l’oxygène) et que son rôle n’est pas de demeurer suspendu dans l’atmosphère mais de tomber vers le sol (étant le plus lourd) là où il est utile dans son rôle de produire les sucres par photosynthèse et aussi de renouveler l’oxygène que nous consommons. C’est le CO2 qui nous nourrit et qui remplace l’oxygène que nous consommons lorsque nous respirons ( comme pour tous les mammifères et les poissons…). Cette histoire que le CO2, lorsque sa concentration augmente, fait augmenter la température qui elle en augmentant vaporise plus d’eau qui elle fait augmenter la température encore plus (Le fameux inexistant feed back) est complètement farfelue. Si le CO2 était à 30 000 ppm et l’eau à 400 ppm, ce pourrait être vrai, Mais voyez vous, dans la vraie vie c’est exactement le contraire, c’est le CO2 qui est à 400 ppm et l’eau à 30 000 ppm. C’est comme si on disait que le fait de verser une tasse de vinaigre dans le lac St-Jean pouvait en changer le gout!.

    Robert

  23. steffo dit :

    Robert vous avez dit; « D’ailleurs le congrès Américain les poursuit via Juridicial Watch! »
    Il y a plusieurs cas avéré de manipulation de données;
    diminution abusive du nombre de station en zone rurale
    Manipulation des données brut par le GISS (entre 2010 et 2012)
    Et une analyse statistique biaisé pour compenser l’effet des îlots de chaleur au US.

    Le congrès américain poursuit pour quelle fraude ?

    ça m’intéresse beaucoup, est-ce que vous auriez un lien crédible svp.

    • Robert dit :

      Steffo;

      Malheureusement, je n’ai plus l’URL. Peut-être que Reynald l’a et il pourrait vous le refiler. Je vais fouiller un peu. Ce que vous m’avez écrit, je l’ai déjà lu ailleurs!

      Robert

    • steffo dit :

      En fait Judicial Watch poursuit non pas pour la falsification de données de températures, mais plutôt pour avoir omis d’obéir à la loi sur FOIA !

      • Robert dit :

        Steffo;

        Je pense que c’est l’équivalent de notre loi de l’Accès à l.information? Ils refusent de fournir les données (qui sont pourtant publique)’

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Vincent Courtillot a eu le même problème: Hadcrut a refusé de lui fournir ses données brutes, juste des données « corrigées ». Hadcrut a été sur la sellette pour avoir été l’objet des échanges de courriels « hide the decline » et des centaines d autres aussi suspects, lors des climategate 1 et 2.

  24. jean-luc dit :

    Vous n’avez jamais répondu à mes questions

    Q1) partez de 2005 ou de 2008 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause pour le TMAG ?

    Q2) Toujours pour le TMAG faites la moyenne des années 90, des années 2000 et des année 2010 à aujourd’hui et je vous demande ou voyez vous la pause ?

    Je ne vois pas pourquoi je devrais répondre à vos dernières questions puisque puisque vous n’êtes pas intéressés au dialogue.. Et que les questions que vous posez ont déjà été répondu pour la plupart.

    • Reynald Du Berger dit :

      on s en fout du départ… ya une pause que les réchauffistes nient.

      Ya des questions FONDAMENTALES encore plus importantes que je vous pose et auxquelles vous refusez de répondre: vous dites « Et que les questions que vous posez ont déjà été répondu pour la plupart. » alors montrez-moi ces réponses ! allez! montrez-les-moi svp !

      Je vais à Londres pour cette conférence:

      Le réchauffement climatique anthropique est-il réel? Tandis qu’au Québec, des cegeps et universités refusent qu’on débatte du sujet entre leurs murs, une des plus prestigieuses universités au monde (28 prix Nobel) organise une conférence de deux jours sur ce sujet.

      https://geoethic.com/london-conference-2016/

      Venez-vous? on débattra vous et moi de vos cueillettes de cerises et de vos années de départ de la pause? vous venez?

      • Reynald Du Berger dit :

        oui je m en fous du départ car Robert vous a démontré clairement le plateau, hiatus, pose…AUCUNE RÉCHAUFFEMENT SIGNIFICATIF au cours des qq 20 dernieres année… , et moi je pose à VOUS des questions fondamentales auxquelles vous n avez fourni aucune réponse. Je les repose:
        – Expliquez-nous pourquoi la sensibilité climatique est passée de 6 degrés en 2000 à 0,6 degrés en 2015.,..(indice: rgardes courbes des modèles du GIEC comparées à vraies donnes de ballons sondes et satellites… je vous donne presque la réponse !

        1- affirmez-vous toujours le RCA ? OUI OU NON?
        2- Si oui, prouvez-le – une preuve suffira
        3- Répondez aussi à ces 2 questions claires:
        Expliquez-nous pourquoi TOUTES les données ballons sondes et satellites des 20 dernières années sont TOUTES en dessous des modèles du GIEC… TOUTES et expliquez-nous pourquoi ces données s’éloignent de plus en plus de ces modèles d’une année à L’autre… l’écart grandit. Nous vous demandons une explication claire car votre prédiction d’apocalypse en 2100 n’est BASÉE QUE SUR CES SEULS MODÈLES ! SUR RIEN D’AUTRE ! Bref, on veut savoir POURQUOI ces modèles ne sont pas corrects et sont entachés d’énormes erreurs.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Et puis j’ai un doute que UCL organise ce congrès. Serait-ce plutôt que la confrérie loue un local à l’université UCL. Comme n’importe quel groupe pourrait le faire sans avoir l’approbation de l’Université ? » dites-vous

        Vous êtes d’un cynisme incroyable. Mais pour qui vous prenez-vous? Regardez le comité d organisation, et non ils n ont pas « loué » un local à UCL… pensez-vous un instant qu une institution avec 28 chercheurs Nobel laisserait des loufoques alarmo-climatiques comme vous organiser une conférence ? Vous êtes incapable de répondre à mes questions claires et fondamentales sur le climat et vous insultez l intelligence de Monckton of Brenchley… savez-vous ce qu’il a fait au sommet de Doha ? Pour qui vous prenez-vous? et on ne connait même pas votre vrai nom. . Voici le comité d’organisation… et ils ont loué un local dites-vous…
        Organization Committee
        Hosting Co-ordinator:
        Professor Athem Alsabti, Professor in Astronomy, University College, London.

        Secretary General:
        Professor Nils-Axel Mörner (morner@pog.nu), Independent Committee on Geoethics (ICG), former head of paleogeophysics and geodynamics, Stockholm University.

    • steffo dit :

      Concernant la manipulation des données j’aimerais bien que l’on fournisse des réponses clairs à ces questions:

      1- Pourquoi les données les plus récentes, i.e. les plus fiables, subissent les corrections les plus sévères
      2- Pourquoi, systématiquement, les données plus anciennes subissent une correction vers la baisse et les plus récentes vers la hausse.
      3- Pourquoi toutes les stations à travers le monde qui ne bouge pas comme les stations des US, qui n’ont pas subi de changement d’instrumentations comme les stations américaines ou qu’ils avaient des temps de mesure de température (TOB) différents des stations américaines termine-t-elles toujours par subir le même genre de correction exagérant le RC.
      4- Pourquoi les données divergentes entre les stations bien situées (sans influence artificielles) et les stations mal situées (îlot de chaleur) affiche-t-elle une correction graduelle année après année comme si le biais était différent d’année en année.

      Des analyses indépendantes ont démontré que les manipulations d’homogénéisation de données opérés par le NOAA ont mené à corriger à la hausse les stations de mesure plus froide (celles qui sont bien situées) afin de se rapprocher de la tendance des stations de mesure incorrectement situé (îlot de chaleur).

      Voici une analyse qui démontre le biais du NOAA et du GISS lorsque vient le temps d’appliquer leurs algorithmes de correction.

      Both raw and adjusted data from the NCDC has been examined for a selected Contiguous U. S. set of rural and urban stations, 48 each or one per State. The raw data provides 0.13 and 0.79 o C/century temperature increase for the rural and urban environments. The adjusted data provides 0.64 and 0.77 o C/century respectively. The rates for the raw data appear to correspond to the historical change of rural and urban U. S. populations and indicate warming is due to urban warming . Comparison of the adjusted data for the rural set to that of the raw data shows a systematic treatment that causes the rural adjusted set’s temperature rate of increase to be 5 – fold more than that of the raw data. The adjusted urban data set’s and raw urban data set’s rates of temperature increase are the same. This suggests the consequence of the NCDC’s protocol for adjusting the data is to cause historical data to take on the time – line characteristics of urban data. The consequence intended or not, is to report a false rate of temperature increase for the Contiguous U. S.

      http://scienceandpublicpolicy.org/images/stories/papers/originals/Rate_of_Temp_Change_Raw_and_Adjusted_NCDC_Data.pdf

  25. Robert dit :

    @Jean-Luc;

    Si on utilise les données de UAH-TLT de 1999 – 2015 (J’ai enlevé les deux ElNinio), on obtient une pente de 0,00014 oC avec un écart-type de 0,0025 oC. Ces deux chiffres nous indiquent que cette pente n’est pas significativement différente de zéro. Avant que les tricheurs se mettent à trafiquer les résultats, les organisations GISS, NOAA et Hadcrut4 donnaient les mêmes résultats que UAH. Si vous regardez le graphique de Michael Mann (Que j’ai prise sur sa page Face Book), vous verrez que cet individu a augmenté toutes les valeurs, ce qui a eu pour effet de faire passer la pente de 0,013 à 0,024 oC/Année pour la période 1910 – 1944 (et aussi de 1978-1998), la pente générée par les organismes que j’ai cité précédemment tournait toujours aux alentours de 0,013 à 0,014 oC/année. COMMENT PEUT-ON MODIFIER DES TEMPÉRATURES POUR UNE SI LOINTAINE PÉRIODE. Ils devront fournir de sérieuses justifications.

    Robert

    P.S: À tout le moins, donnez nous une explication. Moi, je vous donne les vraies mesures. Graphique de Mann: 1 Mai 2016 5:04

  26. Reynald Du Berger dit :

    Pour jean-luc toujours occupé par ses « années de départ » et sa « cueillette de cerises », voici que Michael Mann, le célèbre et autrefois féroce Mr « crosse de hockey » est co-auteur d’un article qui admet le « hiatus, la pause, le ralentissement » du réchauffement. c’est un timide et prononcé du bout des lèvres « ben… j’m’étais trompé »… et il n’est pas le seul.. la plupart des auteurs de cet article de Nature Climate Change sont d’anciens disciples du GIEC… d’ex-fervents croyants de la religion climatique, convertis maintenant au scepticisme. https://courses.eas.ualberta.ca/eas570/warming_slowdown.pdf

    • Robert dit :

      Que l’on pense à Benjamin Santer…Un des rois de cette arnaque. Il est un des co-auteurs de ce papier!

      • Reynald Du Berger dit :

        Le château de cartes commence à s’écrouler… et après l’effondrement, il faudra impérieusement entamer les procédures, citer les responsables à comparaître, les accuser formellement (scientifiques, politiques, ONG et médias) et une fois reconnus coupables, les condamner soit à la prison soit à payer la facture qui est déjà colossale. Les coupables de cette imposture ne doivent pas demeurer impunis et il faut que cela serve de leçon à d’autres scientifiques, politiques, ONG et médias qui seraient tentés par des impostures comme le climat, les pluies acides, le trou dans la couche d’ozone ou le bug de l’an 2000.

    • jean-luc dit :

      Dans le second paragraphe de la conclusion ils écrivent :

      The magnitude and statistical significance of observed trends (and the magnitude and significance of their differences relative to model expectations) depends on the start and end dates of the intervals considered23.

      Ils disent à plusieurs endroits comment c’est important de bien choisir ces années de départ et de fin pour avoir une analyse juste de la réalité.

      allez dire que ces gens ne sont pas des vrais scientifiques après une telle remise en questions !

      Je ne sais pas ou vous allez chercher qu’ils nient dorénavant le RCA,

      La supposé pause ne tient pas compte des dernières années 2014, 2015, 2016…

      • Reynald Du Berger dit :

        Avant de vous répondre je vous signale que j’ai mis à la corbeille vos deux derniers commentaires que j ai jugés offensants pour 1-le Vicomte Christopher Monckton of Brenchley et 2- les organisateurs de cette conférence de Londres sur le climat. Vous n’avez pas les qualités pour juger de la crédibilité des gens en matière scientifique. Incapable de répondre à leurs questions et à leurs arguments, vous préférez attaquer les messagers plutôt que les messages.

        Cet article sur le « hiatus, pause, ralentissement » du réchauffement n’est pas le seul, rédigé par des anciens alarmistes. La littérature scientifique en compte déjà plusieurs centaines, et de plus en plus de fidèles croyants du climatisme, se convertissent au scepticisme, – on voit rarement le contraire- la seule attitude acceptable en science. Cette littérature de plus en plus abondante qui remet en cause le dogme anthropique doit faire réfléchir tous les scientifiques, les politiques, les ONG et les médias sur leur responsabilité sociale et les conséquences à transformer trop rapidement des hypothèses en théories puis en dogmes. D’où le titre que j’ai choisi pour ce billet, « le procès des réchauffistes ».

        Je ne discuterai pas le contenu de l’article auquel Mann est co-auteur. La principale conclusion des auteurs est que la sensibilité climatique telle que les modèles du GIEC le suggéraient n’est pas aussi importante qu’on croyait – elle est passée d’environ 5C à 0,6C en quelques années seulement- On reconnait aussi que les observations depuis le début de ce siècle montrent que ces modèles sont entachés d’énormes erreurs et qu’on a sous-estimé l’importance de facteurs comme le soleil, les volcans, les aérosols et les variations océaniques multidécennales.

        Vous dites « Je ne sais pas ou vous allez chercher qu’ils nient dorénavant le RCA, » je n’ai jamais dit cela. J’ai toujours admis que l’homme pouvait avoir une influence sur le climat, mais je crois, comme ces gens commencent à l’admettre du bout des lèvres, que des facteurs naturels, comme ceux que je viens d’énumérer, peuvent en être des moteurs beaucoup plus importants.

        Enfin, ces auteurs répondent partiellement mais honnêtement à la question que je vous ai posée à plusieurs reprises sur l’incohérence entre les observations et les modèles. En science, un modèle demeure toujours imparfait si l’on ne maîtrise pas tous les paramètres et les auteurs de cet article viennent d’en faire la démonstration en même temps qu’un acte d’humilité.

        p.s. j’espère bien rencontrer celui que vous avez tenté de ridiculiser, le vicomte Monckton of Brenchley à Londres en septembre. Il est un autodidacte admirable, un personnage fascinant. C’est lui qui a osé, à la COP18 de Doha (Qatar), s’emparer du micro laissé vacant et ouvert par deux zoufs partis acheter des dattes dans le souk de Doha et dire aux animateurs de la réunion « he! ho! saviez pas que le réchauffement est en panne depuis 15 ans !? » avant de se faire expulser.

      • Robert dit :

        La largeur à la base du ELNINIO de 1998 est de 2 années (Vous devriez l’avoir déjà calculé). Alors, donnez une chance à la nature car ce sera probablement similaire pour celui de 2016 (sommet)
        .

  27. Robert dit :

    Donald Trump a dit qu’il va mettre la hache dans la COP21…comme il dit. Ses chances d’être élu sont excellentes. En plus, il va faire revivre Keystone!

  28. Robert dit :

    Beaucoup de scientifiques doivent bien se rendre compte que cette histoire du CO2 en surplus (0,0075%) ne peut provoquer tous les changements climatiques prédits (D’autant plus que tous ces changements ne se sont jamais produit). C’est un non sens. Un gars comme Mann n’est quand même pas un idiot…Il est un mathématicien de Pen State University. Ce gars est capable de faire les mêmes calculs que je fais (et même mieux que moi). C’est un statisticiens qui est capable d’effectuer des calculs d’écarts types et de démontrer que de 1998 à 2015 la pente est non significativement différente de zéro. Il doit bien s’apercevoir que des gens sans scrupules (qui se disent scientifiques) manipulent les données de température. Je pense qu’il a confiance, sans le mentionner publiquement, en Roy Spencer, un météorologue qui effectue les meilleures mesures (UAH-TLT) par satellite. Moi, je m’attend à des révoltes chez la NASA-GISS et NOAA…Il y a des chercheurs qui œuvrent pour ces organismes et qui ne sont surement pas d’accord avec toutes ces manipulations de données.

  29. jean-luc dit :

    Quand quelqu’un émet des doutes opposés à vos opinions vous le coupez ! surtout si ça risque de bloquer votre agenda !

    Vous écrivez : « Vous n’avez pas les qualités pour juger de la crédibilité des gens en matière scientifique. Incapable de répondre à leurs questions et à leurs arguments, vous préférez attaquer les messagers plutôt que les messages. »

    Je me demande bien ce que ce dernier message est, si ce n’est pas de l’attaque personnelle ?

    et mes questions Q1 et Q2 ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Je ne bloque que les commentaires qui sont 1- hors sujet et 2- constituent des propos offensants. Vos deux derniers commentaires sont des injures à l’adresse d’une personne, de chercheurs et d’une institution que je respecte profondément.

      Pour pouvoir juger de la crédibilité d’un chercheur, d’une personne qui émet une opinion scientifique, ou d’une institution qui organise une conférence scientifique, il faut 1- être ou avoir été chercheur reconnu comme tel par une institution de haut savoir et 2- avoir publié ou présenté des communications scientifiques dans des revues ou des conférences scientifiques à comités de lecture. Où voyez-vous une attaque personnelle dans le fait que je doute que vous ayez ces qualités? … ou les posséderiez-vous?

  30. Robert dit :

    Voici un très intéressant commentaire que j’ai pris sur le net:

    Concernant l’utilité du CO2 : En Israël la culture des tomates se fait presque exclusivement sous serre et en hydroponie afin de réduire la consommation d’eau qui est une denrée rare dans ce pays. Les maraîchers maintiennent leurs cultures avec une atmosphère enrichie en CO2 jusqu’à 700 ppmv (*). Il en résulte qu’il faut un mètre cube d’eau pour produire 800 kg de tomates. De plus la croissance est accélérée ce qui permet de substantielles économies sur les entrants …

    (*): Noter que la teneur en CO2 dans l’atmosphère est de l’ordre de 400 ppmv présentement.

  31. antoinepl dit :

    Cette série de graphiques vient répondre à vos interrogations sur l’influence du CO2 sur le réchauffement planétaire. Elle répond aussi aux questions qui sont soulevées dans ce blog sur des causes alternatives pour expliquer le réchauffement observé.

    J’aimerais bien vous entendre discuter ces graphiques, M. Duberger.

    http://www.bloomberg.com/graphics/2015-whats-warming-the-world/

    • Reynald Du Berger dit :

      Ces graphiques sont bien connus et ne prouvent ni n’expliquent aucun supposé RCA qui serait dû aux émissions de CO2. D’ailleurs, un autre lecteur de ce blogue nous les a déjà servis, et je les avais appelés cartoons ou dessins animés… Je n’affirme rien mais je pense que :

      1- la TMAG augmente lentement et largement naturellement depuis la fin du petit âge glaciaire.
      2- l »effet de serre » d’origine humaine est très marginal.
      3- la sensibilité climatique a été largement surestimée (elle est passée de 6C à moins de 0,6C en 10 ans).
      4 -la TMAG ne suit pas l’augmentation de CO2 atmosphérique depuis presque 20 ans
      5- les modèles du GIEC ne rendent pas compte des observations récentes (ballons sondes et satellites)
      6- on ne dispose pas des mesures thermométriques nécessaires – ni en qualité ni en quantité- pour établir des « anomalies
      7- si la tendance se maintient, on aura augmenté TMAG de seulement 0,7C à 1C en 2100 et non pas des 4C à 5C prédits par les modèles.
      8- l’expérience CLOUD du CERN vient de démontrer le rôle important des rayons cosmiques dans la formation de nuages en basse atmosphère donc sure le climat.
      9- l’effet bénéfique de l’augmentation du CO2 atmosphérique sur la végétation est aussi largement prouvé.
      10-il faudra encore une vingtaine d’années de désaccord entre modèles et observations afin d’écarter définitivement cette hypothèse du RCA.

      Voilà ce que je pense, mais je peux aussi me tromper… comme Bloomberg…

      • antoinepl dit :

        1-Pourquoi avancez vous que le réchauffement est de cause naturelle. Qu’est-ce qui vous pousse à cette conclusion?

        2-L’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère est loin d’être marginale. La concentration du CO2 athmosphérique était de 280 PPm en 1850 et est présentement au dessus de 400 PPM. C’est une augmentation vertigineuse. Comment en arrivez vous à la conclusion que l’effet de serre est marginal?

        3-Les derniers modèles climatiques parlent d’un réchauffement allant de 2 à 6 degré vers 2100 et les données climatiques s’accordent présentement dans cette fourchette. Les modèles les plus optimistes sont ceux qui assument que l’Homme va faire les mesures d’atténuation de l’effet de serre et les observations récente montrent que ces changement risquent de prendre plus de temps que souhaité.

        4- Cette affirmation est fausse. Les concentration de CO2 n’ont jamais été aussi élevées et en concordance, les températures annuelles moyennes mesurées battent tous les records. Pour votre information, 2005, 2010, 2014 et 2015 on tous été des années plus chaudes que le El nino de 1998. De plus, si on prend chaque décennie séparément au lieu de regarder les années de façon séparé, on observe que le réchauffement ne s’est pas ralenti, au contraire, il accélère.

        5- De quelles mesures récentes parlez vous. (insérez citation d’article de données svp)

        6- Je ne sais pas comment répondre à cette affirmation autrement qu’en disant que c’est simplement faux. Des instruments de mesure des températures sont récolté un peu partout sur la planète et nous permettent d’avoir une bonne vision d’ensemble de la tendance climatique planétaire.

        7- Cette affirmation est fausse, elle aussi. L’année 2015 a montré une anomalie de 0,90 degré celsius par rapport à la moyenne du 20e siècle. Les modèles et les scientifiques s’entendent généralement pour dire que la cible de limiter de 2 degré le réchauffement pour 2100 est irréaliste même si on entreprend les changements requis.

        8- Est-ce que cette affirmation défend l’idée que le réchauffement serait causé par une augmentation des nuages en basse atmosphère? C’est à tout le moins, ce que j’arrive à comprendre de votre phrase. Toutefois, une augmentation des nuages augmenterait l’albedo de la planète et devrait avoir un effet de cooling. Ce qui invalide complètement votre point.

        9- Cette argument est le plus fallacieux de tous. Non seulement le fait que la concentration de CO2 puisse avoir sur certain organisme de la planète ne viens en rien, mais alors là en rien contredire le lien qu’il puisse avoir sur l’effet de serre. Cet argument semble avoir comme principal objectif de redorer le blason du CO2 et bien qu’il soit vrai que le CO2 est un engrais pour les plantes, il peut aussi avoir d’autres conséquences qui elles peuvent être néfastes pour l’Homme.

        10- Il n’y a pas de désaccord entre les modèles et les observations: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/

      • Reynald Du Berger dit :

        « 1-Pourquoi avancez vous que le réchauffement est de cause naturelle. Qu’est-ce qui vous pousse à cette conclusion? »

        Relisez-moi. Je n’avance RIEN je dis je pense que etc… pourquoi je croirais au RCA? vous y croyez vous? avez-vous une seule preuve? une seule!

        « Les concentration de CO2 n’ont jamais été aussi élevées  » FAUX!!!! on a eu plus de 10 000ppm par le passé et aucune catastrophe. Je suis géologue. Voir les carottes de glace et sédiments de lacs… ça vous dit qq chose?

        « L’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère est loin d’être marginale » ais-je dit ça? relisez-moi. prouvez-moi que TOUTE cette augmentation – très bénigne- est due à l’homme svp et le dégazage océanique ? on a déjà eu 10 000ppm le saviez-vous? et aucune catastrophe. ? le CO2 est en retard sur TMAG , et non le contraire… le saviez-vous?
        « Les derniers modèles climatiques parlent d’un réchauffement allant de 2 à 6 degré vers 2100 et les données climatiques s’accordent présentement dans cette fourchette.  » Totalement faux ! faites votre recherche. Regardez les courbes depuis le déut du siècle , ballons sondes, satellites et désaccord DE PLUS EN PLUS » GRAND avec les modèles , ce qui invalide votre affirmation no 10 « Il n’y a pas de désaccord entre les modèles et les observations » Il y a désaccord TOTAL au contraire, regardez les courbes.

        « 6- Je ne sais pas comment répondre à cette affirmation autrement qu’en disant que c’est simplement faux. Des instruments de mesure des températures sont récolté un peu partout sur la planète et nous permettent d’avoir une bonne vision d’ensemble de la tendance climatique planétaire. » FAUX pour les 2/3 de la Terre, on n’a AUCUNE DONNÉES! AUCUNE!

        « 8- Est-ce que cette affirmation défend l’idée que le réchauffement serait causé par une augmentation des nuages en basse atmosphère? » c est le contraire, aux taches solaires sont associées des champs magnétiques qui protègent la Terre contre les rayons cosmiques. Rayons cosmiques= nucléus pour la formation de nuages bas. On se dirige vers taches solaires presque disparues dans qq années… donc rayons cosmiques abondants , donc formation de nuages en basse troposphère = FROID… on s en va vers du FROID si la tendance des taches solaires se maintient. C’est comme les aérosols volcaniques = FROID…

        et que savez-vous de la contribution en CO2 et H2O des volcans st sources hydrothermales sous la mer? RIEN on n’en sait RIEN!

        Cette imposture aura couté plus de 89 000 milliards en 2030 ! C est aux réchauffistes comme vous à PROUVER ce pseudo RCA, pas à nous les sceptiques à prouver que c est faux. Celui qui AFFIRME le RCA DOIT le prouver, (car $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$) pas celui qui doute et demande des preuves comme moi. Prouvez-nous le RCA…UNE seule preuve suffira… une seule! 89000 milliards$. imaginez seulement 10% de cela consacré au cancer? aux maladies cardio-vasculaires, etc… une HONTE!

      • Reynald Du Berger dit :

        et pour les « années 2014 et 2015 les plus chaudes, du jamais vu comme dit Charles l’effet d’Tisseyre » on s en fout… ça veut rien dire car avant les satellites on n’a AUCUNE mesure thermométrique valable pour les 2/3 de la Terre AUCUNE ! alors comment osez-vous dire « record »? Pour les USA plus de la moitié des stations météo ne donnent pas de lectures fiables… ilot urbain, mal situées etc… alors oubliez les « records » de 2014 et 2015…

        Les gens se font lessiver le cerveau… ils votent.. et voyez le résultat.. l émotion l emporte sur la science.

  32. steffo dit :

    Antoine, je vais laisser le soins à M. Duberger de vous répondre.
    Je dirais simplement que vous vous êtes fait brainwasher par les médias de masse sans utiliser votre sens critique pour valider l’information qui vous est présenter.

    Savez-vous que pratiquement toutes les stations météo à travers la planètes ont vue leur données météo remontant jusqu’à 1850 manipulées – ajustées. Personne ne conteste ces ajustements. (http://www.telegraph.co.uk/comment/11367272/Climategate-the-sequel-How-we-are-STILL-being-tricked-with-flawed-data-on-global-warming.html) Ces données ont été changé et l’ampleur du changement représente 0.6 oC. Or, les média nous battent les oreilles avec une différence de l’ordre de 0.01oC pour clamer haut et fort que l’on a battu tout les records de chaleur. Ils oublient également de mentionner que ce record à 38% des chances d’être vrai… (http://www.dailymail.co.uk/news/article-2915061/Nasa-climate-scientists-said-2014-warmest-year-record-38-sure-right.html)

  33. antoinepl dit :

    1- Quand vous dîtes que vous le  »pensez », j’imagine que vous le faîtes avec des raisons, des arguments, des preuves. En tant que scientifique, si vous pensez quelque chose, c’est parce que vous avez vu des évidences qui vous poussent à adopter votre positionnement. Je vous demande simplement de me partager ces informations. Ce n’est pas trop demander il me semble.

    2- J’aurais du parler d’une temporalité cohérente à l’espèce humaine. Pour les besoin de la cause, dans les 800 000 dernières années la concentration du CO2 n’a jamais été plus élevée que 300 PPm et elle est présentement à 400 PPm.

    3- Quand vous parlez des volcans océaniques, j’imagine que vous le faîtes en sachant que c’est une information qui n’est pas actuellement accessible. Mais il est toutefois intéressant de regarder l’impact des volcans terrestres qui lui est mesuré et qui a un effet très faible sur la concentration de CO2 globale. Pourquoi les volcans sous terrains aurait un effet complètement différent de celui des volcans terrestres?

    3- Le décalage entre le CO2 et le réchauffement est expliqué scientifiquement. Ce sont les cycles de milenkovitch qui augmente la température initialement. Suite à cet effet de réchauffement, la solubilité du CO2 diminue dans l’eau et il y a augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère ce qui produit un effet de feedback positif qui accentue le réchauffement climatique. Voilà pour cet argument monsieur le professeur.

    4- Visiblement vous n’avez pas regardé le graphique que j’ai mis en lien qui montre que les modèles concordent avec les observations jusqu’à présent. Alors le voici à nouveau: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/.

    6- Il n’est pas nécessaire de mesurer chaque point de la planète pour détecter un tendance globale. C’est ce qu’on appelle faire un échantillonnage représentatif. S’il est bien fait il permet de généraliser. Les études statistiques ne sont jamais faites sur la population dans son ensemble, mais bien sur une partie de cette population. On peut néanmoins déterminer des tendances qui seront significatives ou non à travers l’échantillon et si l’échantillonnage a été bien fait il pourra servir à expliquer une tendance dans la population. Si vous rejetez ce principe, c’est tout un pan de la science que vous rejetez en bloc.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Il n’est pas nécessaire de mesurer chaque point de la planète pour détecter un tendance globale.  » qui a dit ça? pas moi… pour les 2/3 de la Terre (océans, on n a que les routes de bateaux toutes rectilignes et les mêmes, aucun échantillonnage valable , et T à + ou – 2C… ca ne vaut rien, donc aucune mesure sur les océans avant les satellites … – années 1970.. donc 2014 2015 probablement vus des milliers de fois avant l ère industrielle…

      « Le décalage entre le CO2 et le réchauffement est expliqué scientifiquement. Ce sont les cycles de milenkovitch qui augmente la température initialement. Suite à cet effet de réchauffement, la solubilité du CO2 diminue dans l’eau et il y a augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère ce qui produit un effet de feedback positif qui accentue le réchauffement climatique. Voilà pour cet argument monsieur le professeur. » mais d’où sortez-vous ça ? Milankovich explique les grandes glaciations, variations orbitales etc… rien a voir avec CO2… et la géologie montre que bien avant os 800 00 ans ya eu des teneurs en CO2 de plus de 10 000 ppm et la Terre se portait à merveille.

       » Le décalage entre le CO2 et le réchauffement est expliqué scientifiquement. CO2 en RETARD sur T et cela vous dit quoi?

      Volcan terrestre cause chute de T…(cendres et aerosols) volcan sous marins = milliards de tonnes de H2O et Co2..je suis géologue et connais ça… et vous? 85% des volcans sont sous marins. personne n a d invenmtaire et encore moins de bilan , meme si ONU le prétend.. on ignore presque tout.

      Je vous demande enfin comme j ai demandé aux autres réchauffistes:
      1- affirmez-vous le RCA? oui ou non … juste oui ou non
      2- si oui… UNE seule preuve… une seule svp

      affirmer le RCA = 89 000 milliards$ en 2030.. nous exigeons donc des PREUVES et une seule suffira.

      Moi j’affirme, pas je pense, j’affirme qu’il n’y a aucune preuve du RCA. à vous de me prouver le contraire.

      • antoinepl dit :

        Les évidences qui pointent vers un RCA sont très nombreuses et proviennent de plusieurs champs de la science (chimie, géologie, océanographie, biologie, climatologie). Lorsqu’on a une hypothèse (effet de serre) qui permet de faire des prédictions qui sont par la suite validées par les observations, on peut commencer à parler de robustesse des modèles. Comme les modèles ont réussi à prédire le réchauffement jusqu’à présent avec une assez bonne précision, il n’y pas de raison de croire que ce sera différent dans l’avenir.

        Je vous propose le même pari que celui de Bill Nye. Il va comme suis:

        1- L’année 2016 sera l’une des 10 plus chaude depuis 1850.

        2- La décennie 10s sera la plus chaude depuis 1850.

        Si l’une de ces deux affirmation est fausse vous gagnez, sinon je gagne.
        Je vous propose de parier 1000$

        Acceptez vous le pari M. Duberger?

      • Reynald Du Berger dit :

        « Les évidences qui pointent vers un RCA sont très nombreuses et proviennent de plusieurs champs de la science (chimie, géologie, océanographie, biologie, climatologie). »

        Qu’appelez-vous « évidences » ? des indices? On vous demande une PREUVE ! une seule !!! mais une PREUVE.

        « Comme les modèles ont réussi à prédire le réchauffement jusqu’à présent » c’est totalement faux !… on vous renvoie faire vos devoirs! regardez modèles vs observations (ballons sondes et satellites) les modèles s’écartent DE PLUS EN PLUS des observations. La sensibilité climatique vous connaissez? Ces modèles sont tellement faux que les réchauffistes ont dû ramener la sensibilité climatique de 6C à moins de 0,6C en moins de 10 ans !…. sensibilité: c est le nombre de degrés celsius d augmentation de la TMAG pour un DOUBLEMENT de CO2… i.e. on passerait de 400ppm à 800ppm T augmente de 0,6C seulement!

        « 1- L’année 2016 sera l’une des 10 plus chaude depuis 1850. » et « 2- La décennie 10s sera la plus chaude depuis 1850. » Impossible à prouver! pour les 2/3 de la Terre (océans, on n a que les routes de bateaux toutes rectilignes et les mêmes, aucun échantillonnage valable , et T « précis » à + ou – 2C… ca ne vaut rien, donc aucune mesure sur les océans avant les satellites … – années 1970.. donc des « records » 2014 2015 probablement vus des milliers de fois avant l ère industrielle… Vous perdez donc votre pari et j’accepte votre chèque de 1000$ Donc on n a AUCUNE donnée valable de comparaison avant l ère des satellites… vous me devez 1000$.

        et svp on vous a posé deux questions et vous demande enfin comme j ai demandé aux autres réchauffistes:
        1- affirmez-vous le RCA? oui ou non … juste oui ou non
        2- si oui… UNE seule preuve de ce RCA… une seule svp

      • Reynald Du Berger dit :

        Les lapins sont de plus en plus abondants depuis 1850 (On a suffisamment d’échantillons sur tous les continents) et TMAG a augmenté légèrement depuis 1850 !!!! La courbe de TMAG suit celle de la population des lapins !!! DONC LES LAPINS SONT LA CAUSE DE LA LÉGÈRE AUGMENTATION DE LA TMAG DEPUIS 1850 !!!! CQFD !!! Vous voulez parier?

  34. antoinepl dit :

    Dans votre dernier commentaire vous faîtes une boutade sur le fait qu’une corrélation ne signifie pas nécessairement une causalité, mais vous vous égarez car votre analogie avec le RCA ne tient pas. Est-ce qu’il y a une hypothèse scientifique qui explique le lien causal entre l’abondance de lapin et le réchauffement? Bien entendu la réponse est non.

    Par contre il existe une hypothèse au sujet de la concentration en gaz à effets de serre dans l’atmosphère et le réchauffement. Cette hypothèse date de 1896 (Arhenius) et les observations concordent avec cette hypothèse (voici la source: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/).

    C’est l’absence de lien causal qui différencie votre exemple de lapin et du RCA.

    Discutez ce graphique qui montre la concordance des modèles avec les observations: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/

    • Reynald Du Berger dit :

      « Par contre il existe une hypothèse au sujet de la concentration en gaz à effets de serre dans l’atmosphère et le réchauffement.  »

      Une HYPOTÈSE dites-vous … j’ai pas de problème tant que ça reste un hypothèse, comme celle lapins vs TMAG… une hypothèse.

      Et il existe une extraordinaire et parfaite corrélation en lapins et T … faites le graphique… vous verrez… mais cela reste une HYPOTHÈSE…

      alors … si les émissions humaines de CO2 depuis 1998 ne marchent pas du tout avec TMAG (c est que montrent les observations) .. tandis que lapins vs TMAG marchent à merveille… donc prolifération des lapins cause augmentation de TMAG… CQFD ! compris? à moins que… on regarde les courbes et lapins EN RETARD sur TMAG… donc la température cause la prolifération des lapins.. compris?

      alors cette preuve ? je l’attends! prouvez-nous le RCA !!! pas d’hypothèses, pas de « évidences » UNE PREUVE. car ce que vous AFFIRMEZ a déjà coûté plus de 5 millions de vies humaines et aura couté 89 000 milliards $ en 2030… je vous mets en demeure de me fournir UNE preuve de ce que vous AFFIRMEZ

      et au cas où , RCA = réchauffement climatique anthropique
      TMAG = température moyenne annuelle globale (si un tel paramètre peut exister de façon fiable)

      Pour une 3ieme fois.. svp répondez…

      1- affirmez-vous le RCA? oui ou non … juste oui ou non
      2- si oui… UNE seule preuve de ce RCA… une seule svp

      • antoinepl dit :

        J’ai parlé d’une hypothèse scientifique. Pas d’une hypothèse lancée en l’air sur des lapins et le climat qui n’est appuyée par aucune notion scientifique que je connaisse et sur aucune théorie préalablement admise.

        Vous refusez de discuter le graphique qui démontre clairement ce que vous refusez de voir: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/

        Comme vous semblez refuser de discuter ce graphique, je dois en conclure que c’est probablement parce que vous n’y arrivez pas.

        L’évidence que je présente en preuve, c’est justement ce graphique, mais vous semblez tout faire pour ne pas le discuter.

      • Reynald Du Berger dit :

        « L’évidence que je présente en preuve, c’est justement ce graphique,  »
        en preuve de quoi?

        je vous ai posé 2 questions CLAIRES et attends 2 réponses CLAIRES:
        1- affirmez-vous le RCA? oui ou non … juste oui ou non
        2- si oui… UNE seule preuve de ce RCA… une seule svp

  35. antoinepl dit :

    Le graphique que vous avez encore ignoré présente la concordance des modèles avec les observations.

    1- Les évidences sont suffisantes pour affirmer que l’augmentation de la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère cause le réchauffement climatique observé.

    2- Preuve: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/

    • Reynald Du Berger dit :

      je vous ai posé 2 questions CLAIRES et attends 2 réponses CLAIRES:
      1- affirmez-vous le RCA? oui ou non … juste oui ou non
      2- si oui… UNE seule preuve de ce RCA… une seule svp

      • antoinepl dit :

        Je ne comprends pas je viens de répondre à vos deux questions clairement il me semble. Je vais tenter d’être plus clair.

        1- Les évidences sont suffisantes pour affirmer que l’augmentation de la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère cause le réchauffement climatique observé. Sachant que le relâchement du CO2 dans l’atmosphère est une conséquence de l’industrialisation et de l’activité humaine qui brûle des hydrocarbure dans l’atmosphère, oui j’affirme que cette augmentation causée par l’Homme accentue l’effet de serre et que cet effet provoque le réchauffement observé.

        2- Preuve: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/
        Les graphiques ci-joins présentent des modèles expliquant le lien entre les émission de gaz à effet de serre et le réchauffement de la TMAG. Ils intègrent différents scénarios possibles d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Ces modèles sont en concordance avec les observations. Ça nous montre que la concentration en gaz à effet de serre dans l’atmosphère a un effet positif sur la TMAG. Discutez ces graphiques.

    • jean-luc dit :

      Pourtant antoinepl vous a donné une réponse claire !

      il vous demande juste de commenter son point ce que vous semblez incapable de faire !

      Et garder le statu quo (continuer de développer les énergies fossiles) coutera combien en frais de santé parce que la qualité de l’air ne s’améliore pas (polluant atmosphérique) ? enrichira encore plus combien de très riche compagnie ! Vous aussi devez répondre à ces questions !

  36. jean-luc dit :

    Vous perdrez votre pari R. Duberger ! Comment pouvez affirmer que vous l’avez gagné puisque l’année 2016 n’est pas terminé !!!!!!!!!!

    Quand on accepte de prendre un pari, il faut lire adéquatement les affirmations ! il faut être capable de prouver qu’elle sont fausses! si vous ne voulez pas utiliser les données avant les prises de données satellitaires comment pouvez vous nous prouver que la décennie 2010 n’est pas la plus chaude depuis 1850 ?

    1- L’année 2016 sera l’une des 10 plus chaude depuis 1850.

    2- La décennie 10s sera la plus chaude depuis 1850.

    Si l’une de ces deux affirmation est fausse vous gagnez, sinon je gagne.
    Je vous propose de parier 1000$

    • Reynald Du Berger dit :

      Les questions sont
      1- Affirmez-vous qu’il y a un réchauffement climatique anthropique ? (i.e. l’homme en étant de très loin la principale cause tandis que les forçages naturels en seraient des causes très mineures)
      2- j’ajoute cette question: quelle sera la TMAG en 2100 si on ne fait rien ?
      3- donnez une preuve autre que « les évidences montrent que … » de ce que vous AFFIRMEZ en 1

      ces questions s adressent à antoinepl et jean-luc.

      • jean-luc dit :

        Bon vous avez décidé de changer les questions ! Qu’elle Game jouez vous ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Les questions demeurent les mêmes, sauf que je les ai rendues encore plus précises. Et ni vous ni antoinepl n’y avez encore répondu. Nous attendons toujours. En attendant, avez-vous lu le texte de Jean-Pierre Bardinet ? avez-vous des commentaires? en voici un autre de Robert Pagé, qui est un abonné à ce blog. Il est dirigé vers ceux qui diabolisent le CO2 comme vous deux.

        Beaucoup de gens ne savent pas à quoi sert le CO2. Des organisme colportent que c’est un gaz polluant et toxique…quelle tristesse!
        Il faut savoir en quoi consiste la photosynthèse. Ce sont des molécules de CO2 qui frappent des feuilles vertes pour libérer de l’oxygène (pour remplacer celle qu’on a utilisé pour vivre) et convertir le carbone en sucre (avec lequel nous nous nourrissons). Le CO2, que l’on tente présentement de faire passer pour un gaz toxique, permet le remplacement de l’oxygène que nous utilisons et nous nourrit en même temps. Tout ce processus se fait avec absorption d’énergie lumineuse et la chlorophylle sert de catalyseur. Le CO2, c’est ce gaz qui nourrit les champs de blé, de mais et tout ce que nous mangeons. Tout le carbone servant à la synthèse des sucres et des protéines provient de l’air ambiant. Pas une seule molécule de carbone ne provient du sol.

        Des fois, il faut faire des mises au point car on accuse de tous les maux ce gaz essentiel à la vie!

      • antoinepl dit :

        J’ai donné la preuve sous la forme de plusieurs graphiques, mais visiblement vous n’avez pas encore compris comment clicker vers un lien externe…

        Clicker pour voir la preuve: http://www.climate-lab-book.ac.uk/comparing-cmip5-observations/

      • Reynald Du Berger dit :

        Elle est où votre preuve du RCA? montrez-la nous svp. On attend !

    • Reynald Du Berger dit :

      « 1- L’année 2016 sera l’une des 10 plus chaude depuis 1850. » et « 2- La décennie 10s sera la plus chaude depuis 1850. » RIEN ne vous permet de conclure cela. Les donnés thermométriques valables pour les 2/3 de la surface terrestre n existent pas avant l’ère satellitaire et je vous ai expliqué pourquoi. Vous venez de perdre 1000$.

  37. antoinepl dit :

    L’argument du CO2 comme engrais est le plus fallacieux de tous. Non seulement le fait que la concentration de CO2 puisse avoir un effet bénéfique sur certains organismes de la planète ne vient en rien, mais alors là en rien, contredire le lien qu’il puisse avoir sur l’effet de serre, mais en plus cet argument semble avoir comme au autre objectif: redorer le blason du CO2. Toutefois, même si la concentration de CO2 est bénéfique pour la croissance des végétaux, ça n’empêche pas qu’elle peut aussi avoir d’autres conséquences qui, elles, peuvent être néfastes pour l’Homme (ex: effet de serre -> réchauffement planétaire).

    • jean-luc dit :

      En complément du commentaire de Antoine Pl…

      En plus ça sous entend que brûler des combustibles fossiles n’émet pas des composés secondaires. Que c’est bon pour la santé de respirer ces composés secondaires. Le lien entre maladie cardio-vasculaire ainsi que maladie respiratoire et densité de populations (sous entendu inhalation de composés issus de la combustion de combustibles fossiles) est clairement établie.

      Votre point sous-entend que la nature peut prendre le surplus de CO2 émis par nos activités industrielles, alors que le niveau de CO2 est passé de 280 ppm à plus de 400 ppm en une centaine d’année. ce qui est aussi un fait établie.

      En plus on parle tous le temps des GES puisqu’il n’y a pas que le CO2… Les plantes n’en n’ont à foutres d’absorber du CH4, du N2O ou autres GES industrielles.

      En plus vous écrivez : « Pas une seule molécule de carbone ne provient du sol. »

      Mais qu’elles sont donc vos connaissances en agronomie pour dire pareil truc ?!!!
      La matière organique dans un sol agricole ou forestière ça vous dit quelques choses ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_du_carbone

      • Reynald Du Berger dit :

        Votre « cycle du carbone » est pure fantaisie comme celui présenté par l’ONU. Surtout pour les océans dont on ne connait ni l’inventaire des sources ni le bilan. Personne ne peut présenter un cycle de carbone avec des chiffres corrects.

        En plus vous écrivez : « Pas une seule molécule de carbone ne provient du sol. » C’est pas moi qui écrit cela c’est J.P. Bardinet et il parle du sol essentiellement minéral, pas de la matière organique qui repose dessus. On sait tous que les végétaux se décomposent en formant CO2 , CH4, azote etc… engrais.. et le gaz des marais, vous connaissez? cela provient de la matière organique, pas du sol minéral.

        Les questions sont
        1- Affirmez-vous qu’il y a un réchauffement climatique anthropique ? (i.e. l’homme en étant de très loin la principale cause tandis que les forçages naturels en seraient des causes très mineures)
        2- j’ajoute cette question: quelle sera la TMAG en 2100 si on ne fait rien ?
        3- donnez une preuve autre que « les évidences montrent que … » de ce que vous AFFIRMEZ en 1

      • Reynald Du Berger dit :

        Voici le texte de Jean-Pierre Bardinet, que vous n’avez pas lu. Je vous invite à le commenter .
        Jean-Pierre Bardinet ♦
        Nul n’ose dire qu’il n’y a plus de réchauffement climatique depuis près de 20 ans et que les projections des modèles numériques se plantent lamentablement, ce qui confirme que leur crédibilité est nulle, tout comme les thèses du GIEC qui en sont le socle.

        Nul n’ose dire que le CO2 est gaz de la vie, indispensable à la photosynthèse, et que, grâce au taux actuel de 400 ppm, la planète reverdit et les récoltes sont meilleures. Pire, on veut nous faire croire que c’est un polluant…

        Nul n’ose dire qu’il n’y a aucune preuve scientifique que le CO2 ait une action mesurable sur la température, et nul n’ose dire que 1300 publications scientifiques récusent les thèses du GIEC/IPCC. Bien sûr, on veut nous faire croire que l’affaire est pliée et que la science a parlé.

        Nul n’ose dire que la montée « cataclysmique » des océans n’est que de 1,5 mm/an depuis belle lurette, et qu’aucune accélération n’a été identifiée.

        Bien sûr, on ne précise jamais quelles sont les observations (mesures des marégraphes). On fait croire que la montée est importante, qu’elle s’accélère et qu’elle sera de plusieurs mètres dans les prochaines décennies. Pour enfoncer le clou, on nous présente des infographies qui montrent toutes les côtes qui vont être englouties par les flots. Cataclysmique !…

        Nul n’ose dire que le dérèglement climatique, qui sert à entretenir la peur, donc l’asservissement des citoyens à la Pensée Unique, est un mythe, démenti par les observations : l’indice ACE, qui mesure l’énergie cumulée des ouragans/typhons/cyclones est en légère diminution depuis environ 10 ans et a retrouvé son niveau des années 1975 .

        Pourquoi tout ce bazar ?

        Parce qu’il y a une puissante convergence d’intérêts.

        Je mets un carton rouge à nos médias serviles et aux ONG qui font caisse de résonance à la Pensée Unique et sont les principaux vecteurs de propagande « réchauffiste » (notamment, mais pas seulement, l’AFP)
        Transition énergétique : les grands mensonges sur les EnR

        Nul ne dit qu’elles sont aléatoirement intermittentes, que leur facteur de charge est faible (21% pour l’éolien et 13 % pour le solaire), que leur emprise au sol est très importante, qu’elles génèrent des infrasons ayant des effets sanitaires néfastes pour les riverains, qu’elles tuent de la biodiversité ailée, que les promoteurs disposent d’avantages déraisonnables accordés par nos gouvernants, que le kWh des EnR doit être racheté à prix conventionné, élevé, par EDF, même si cette production ne sert à rien, que les infrastructures complémentaires coûtent fort cher pour ces productions dispersées.

        Nul ne dit que les citoyens, dont des écologistes de terrain responsables, se battent pour sauver nos territoires de l’intrusion dictatoriale des aérogénérateurs et dénoncent les mensonges, la rapacité des promoteurs et la complaisance (pour ne pas dire plus…) de l’Etat.

        Nul ne dit que la production annuelle des EnR intermittentes n’est que de 5,3% (3,9 pour l’éolien et 1,4% pour le solaire, alors que cela coûte 5 Md€ aux ménages…et que le coût de la transition énergétique va exploser dans les prochaines années…(Les surcoûts se montent à 23 Md€/an en 2016, et, si la loi sur la transition énergétique perdure en l’état, ils se monteront à 70 Md€/an en 2030.)

        Nul ne dit que, comme les EnR ont besoin en soutien permanent de centrales thermiques qui sont obligées de fonctionner en discontinu, donc consomment plus, le bilan CO2 (même si le CO2 n’a aucun impact mesurable sur la température) est significatif (voir l’exemple de l’Allemagne, championne des EnR et championne des émissions de gaz satanique…).
        .

      • Robert dit :

        @Jean-Luc;

        Faites vos calculs:

        Ça prend une forêt de densité moyenne de 10 Km x 10 Km , en santé. C’est-à-dire relativement jeune pour absorber tous le CO2 émis par les 8 millions d’automobiles du Québec! Donc, le Canada a largement la capacité de convertir en oxygène et en sucre toutes ses émissions de CO2. Très facile de trouver ces données sur internet!

        Votre manque de bases scientifiques vous prive du raisonnement suivant: Depuis la fin du petit âge glacière, la troposphère se réchauffe et, celle-ci, en se réchauffant, réchauffe aussi les océans ….cela a pour effet de diminuer la solubilité du CO2 et donc, d’en faire augmenter la concentration dans l’atmosphère!

      • Reynald Du Berger dit :

        Voici de quoi faire paniquer nos amis climato-crédules effrayés par les « la décennie la plus chaude, le mois le plus chaud… du jamais vu! » qui fréquentent ce blog et qui y croient vraiment.

        Repentez-vous chers climato-crédules! la fin est proche !

        http://www.meteo-express.com/actualite/03-06-16.html

        et voici votre nouvelle Miss Meteo, aussi une climato-crédule … comme vous!

        http://www.meteo-express.com/actualite/05-06-16.html

      • Robert dit :

        Jean-Luc;

        Vous n’avez rien compris.

        Tous les sucres et protéines fabriqués par la photosynthèse prennent leur carbone dans le CO2 de l’atmosphère. Lorsque le CO2 augmente dans l’atmosphère, ce n’est que du bienfait pour l’humanité puisque cela signifie plus de sucre pour nous nourrir et plus d’oxygène pour nous permettre de respirer.

        6 CO2 + 6 H2O + Énergie lumineuse = C6H12O6 (glucose) + 6 O2

        L’énergie lumineuse vient des rayons UV et visible du soleil. L’eau est aspiré dans les feuilles via les racines des plantes. Ces racines aspirent aussi les vitamines et les nitrates (engrais). La matière organique du sol permet d’y conserver l’eau. Cette réaction ne fait pas la différence entre du CO2 issu de notre respiration et du CO2 provenant des diverses combustions (Bois, charbon,pétrole…ces trois sources ne représentent que quelques % du total). En passant, 80% de la photosynthèse se produit à la surface des océans.

        En passant, votre 280 ppmv de CO2 avant l’ère industrielle est fortement remis en question. Puisqu’il y a beaucoup plus d’autres sources de CO2 et que sa teneur dans les océans est au bas mot 50 fois plus élevé que dans l’atmosphère.

        La solubilité du CO2 est de 2 gramme/litre à 15 oC et de 3 gramme/litre à 4 oC. Donc, une augmentation de 0.1 oC de la température des océans est suffisante pour faire augmenter la teneur en CO2 de l’atmosphère. Or, tous admettent que la température des océans augmente depuis la fin du petit age glacière.

        Le CO2 est, à part l’ozone, le gaz le plus lourd de l’atmosphère. Son utilité n’est pas dans les hautes atmosphères mais bien « AU SOL ». C’est là qu’il est utile. Alors dire qu’il demeure 100 ans dans l’atmosphère est une stupidité.

        Quel est le gaz responsable de l’effet de serre? Réponse:L’EAU!

      • Reynald Du Berger dit :

        étonnant en effet que jean-luc ne comprenne rien sur le rôle du CO2 en photosynthèse, car il se dit agronome… à moins qu’il soit comme Hank Kimball, le célèbre agronome de Green Acres (Les Arpents verts). Alors là ça s’expliquerait… regardez ce génial agronome expliquer ce qui menace la récolte de maïs, comme seul un agronome peut expliquer comment le diabolique CO2 peut menacer la Terre entière. https://www.youtube.com/watch?v=-Jn32OCQ7ns

        vers la fin du clip, notez que l’agronome Kimball n’a rien compris aux questions de Mr Douglas… ou s’il a compris, il ne répond pas…

    • Paul S. dit :

      Et pourtant la Mère Nature s’accommode bien de ce surplus de CO2 : http://www.iflscience.com/environment/despite-decades-deforestation-earth-getting-greener/

      Serions-nous mieux sur la planète blanche ?

      Les sociétés humaines tolèrent mieux les périodes de réchauffement (Optimum médiéval) que les refroidissements périodiques (événements volcaniques, sans parler d’Ère glaciaire).
      Il sera toujours plus facile de composer avec un surplus d’énergie, plutôt qu’avec un manque.

      Vivre pour tous les organismes = consommer (convertir) de l’énergie utilisable.

  38. antoinepl dit :

    Je ne comprends pas pourquoi vous continuez de reposer les mêmes questions alors qu’elles ont déjà été répondues.

    Discussion normale:

    Question A -> Réponse A -> Discussion ou retour sur la réponse A

    Question B -> Réponse B -> Discussion ou retour sur la réponse B

    Discussion de Reynald Duberger:

    Question A -> Réponse A -> Question A -> Réponse A -> Question A -> Réponse A -> ?????

    Si la réponse ne vous intéresse pas. Alors pourquoi poser la question?

    • Reynald Du Berger dit :

      « Je ne comprends pas pourquoi vous continuez de reposer les mêmes questions alors qu’elles ont déjà été répondues. »

      où sont ces réponses svp? faites-moi donc un copier coller de vos réponses puisque vous prétendez avoir répondu.

      Ces questions sont claires et sont les suivantes :
      1- Affirmez-vous qu’il y a un réchauffement climatique anthropique ? (i.e. l’homme en étant de très loin la principale cause tandis que les forçages naturels en seraient des causes très mineures)
      2- j’ajoute cette question: quelle sera la TMAG en 2100 si on ne fait rien ?
      3- donnez une preuve autre que « les évidences montrent que … » de ce que vous AFFIRMEZ en 1

  39. jean-luc dit :

    J’ai lu le texte de JP Bardinet avant votre dernier message. Il y a tellement de commentaires et de corrections à y faire … je n’ai pas le temps, ni l’énergie pour cela.

    Les « vingts » (le chiffre n’est pas exact !) « vérités » qui dérangent JP Bardinet ont déjà été commentées, analysées et corrigées par plus d’un et démontrées fausses la plupart du temps.

    Quand quelqu’un utilise dans une phrase le terme « Gaz Satanique » : Comment espérer discuter de science ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Vous diabolisez le CO2, alors ne reprochez pas à Bardinet son gaz satanique. Vous voulez discuter science? alors svp répondez à ces 3 questions de sciences toutes très claires.

      1- Affirmez-vous qu’il y a un réchauffement climatique anthropique ? (i.e. l’homme en étant de très loin la principale cause tandis que les forçages naturels en seraient des causes très mineures)
      2- j’ajoute cette question: quelle sera la TMAG en 2100 si on ne fait rien ?
      3- donnez une preuve autre que « les évidences montrent que … » de ce que vous AFFIRMEZ en 1

    • Robert dit :

      Cela ne veut pas dire que parce qu’un individu a déclaré une citation fausse, que celle-ci est nécessairement fausse?

      Une remarque: Depuis que je parcours les blogues portant sur le climat, je trouve que les réchauffistes ont clairement l’insulte facile…Comme si ceux-ci détenaient la sacro-sainte
      vérité!

  40. Paul S. dit :

    Le commentaire https://duberger.me/2016/04/26/le-proces-des-rechauffistes/#comment-38838 de R. Du Berger :

    Rappelons que cette Miss Météo autoritaire a essayé de devenir le président de la République française il y a quelques années.

    Lors d’un débat avec son opposant M.Nicolas Sarkozy, Mme Ségolène Royal avait proposé de faire raccompagner chez elles, à la fin de leur quart de travail, TOUS les policiers de sexe féminin par un collègue mâle pour les protéger en cas d’agression sexuelle.

    Depuis, je ne peux plus prendre cette dame au sérieux.
    Son ex-partenaire de vie, le libidineux conducteur de Vespa, pense autrement, car elle est ministre dans un gouvernement auquel il accorde sa confiance.

  41. Robert dit :

    À tous:

    Le ElNinio de 2015-2016 est en train de retourner à sa valeur de 2014. Voici les données satellitaires qui incluent fin Mai 2016: (Bien hâte de voir Juin 2016):

  42. Robert dit :

    J’airais peut-être du mettre ce lien …même si vous n’avez qu’à cliquer sur le carré pour voir le graphique:

  43. Robert dit :

    Enfin, le Dr Spencer a affiché le graphique incluant Juin 2016:

    (L’anomalie est passée de +0.55 à +0.34 en un mois). On peut prévoir +0.13 à la fin de Juillet. Si c’est le cas, on se retrouvera sur le plancher du début des années 2000….Malgré le fait que ça va probablement descendre un peu plus bas en raison de La Ninia.

  44. Martin Guevremont dit :

    Cette fois-ci, M. Bill Nye qui gage 20000$ ici:

    https://ca.news.yahoo.com/bill-nye-bet-20-000-220644223.html

    • Reynald Du Berger dit :

      BILL NYE est appelé aussi « the Science Guy » aux USA. C’est un Charles effet d’Tisseyre de la télé américaine. C’est lui qui veut faire jeter en prison tous les climato-réalistes. (Corine Lepage ne voulait que les ficher). Il nous montre ici un autre indice de réchauffement climatique. La taille de son cou et de sa tête ont diminué depuis les 20 dernières années, ou sont-ce les cols de chemises qui se sont dilatés ?….. un autre défi pour les climatologues.

  45. Robert dit :

    Il y en a même qui ont voulu (ou veulent encore) utiliser la loi RICO (Des USA) pour museler les climato-réalistes…Je pense que tous ces imbéciles sont en train de perdre la partie. En passant, les Allemands en ont raz-le-bol de éoliennes…Un beau vidéo:

    http://fr.friends-against-wind.org/films/der-kampf-um-die-windraeder

  46. Robert dit :

    Pour une bon éclairage portant sur la fameuse fonte des glaciers. Vous verrez que l’Antartique (pole sud) gèle beaucoup plus que l’Artique (pole nord). Les graphiques sont interactifs et sont valables:

    http://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

  47. Robert dit :

    Voici une précision apportée par le Dr. Roy Spencer concernant la méthode de calibration des collectes de données. Ils utilisent un thermomètre en platine pré-calibré en laboratoire avant le lancement du satellite. Contrairement aux prétentions de ceux qui disent qu’ils se calibrent avec des données des ballons sondes: Voici sa déclaration:

    « Contrary to some reports, the satellite measurements are not calibrated in any way with the global surface-based thermometer records of temperature. They instead use their own on-board precision redundant platinum resistance thermometers (PRTs) calibrated to a laboratory reference standard before launch. »

  48. Robert dit :

    Voici les dernières lectures de UAH pour le mois d’Aout 2016:

    Ils se calibrent avec des thermomètres au platine et c’est excellent. J’ai déjà travaillé avec ce type de thermomètre et c’est extrêmement précis (Tout le monde sait que les micro-ondes transportent de la chaleur…On a tous un micro-onde dans la cuisine) . Pas mal mieux que la méthode imprécise des stations terrestres dont les valeurs (constamment manipulées, pour ne pas dire falsifiées) sont sujette à constamment changer avec le temps et les lieux. En passant, les données de UAH et RSS concordent très bien avec les lectures effectuées par ballon sonde qui eux font des mesures directes…Une autre preuve de leur qualité comparé à GISS (De l’impayable G.Smith) et NOAA!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s