LES FIDÈLES VERTS DEVANT LA POMPE

Publié: 29 novembre 2014 dans Uncategorized

Church_of_Global_Warming_WideLe prix du baril de pétrole est encore très bas et sa remontée n’est pas pour demain. Tant mieux, car la nouvelle taxe carbonique sur l’essence que le gouvernement du Québec vous assénera à partir du 1er janvier fera en apparence moins mal.

Cette taxe, comme la bourse du carbone dont elle est un élément, est basée sur l’hypothèse d’un réchauffement climatique (on dit maintenant changement) anthropique (RCA) causé surtout par les émissions de gaz à effet de serre (GES) issues de notre usage de combustibles fossiles. Ce RCA n’est toujours pas démontré rigoureusement. Une question qui aurait dû demeurer et être débattue dans l’arène scientifique, a dérivé vers le politique, vers l’idéologie, voire la religion. La foi catholique au Québec a été remplacée par la foi verte dont le climatisme est l’expression la plus récente, mais aussi la plus coûteuse. Nos écoles sont toujours confessionnelles car cette religion y est largement enseignée. Elle est aussi couramment propagée dans les médias.
Le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), cette créature onusienne, ce Vatican climatique, affirme dans son dernier rapport – dans son « résumé pour les décideurs »- que le RCA est sûr à 95%, tandis que la communauté des réchauffistes prétend s’appuyer sur un « consensus » de 97% de chercheurs. Pourtant, le dogme du RCA comporte bien des écueils. Par exemple, comment la sensibilité climatique ( l’augmentation de température moyenne globale pour un doublement du CO2 atmosphérique) est-elle demeurée la même depuis la fin du 19ième siècle, en dépit des milliards investis en recherche climatologique? On l’estime entre 1,5 et 4,5 degrés C, une incertitude d’un facteur 3! Le climat est complexe, ses variations sont non-linéaires, chaotiques et font intervenir plusieurs causes, dont les activités solaires et volcaniques, les circulations océaniques, la vapeur d’eau, les rayons cosmiques et bien sûr l’activité humaine. À travers ce brouhaha géo-bio-physico-chimique, on prétend avoir extrait une signature humaine! Je voudrais bien qu’on me la montre. Le prétendu RCA ainsi que sa supposée cause anthropique, ne reposent que sur des preuves circonstancielles. Les modèles informatiques sur lesquels le GIEC fonde ses conclusions et recommandations aux nations de la Terre ne sont ni calibrés, ni validés et ils sont entachés d’énormes incertitudes. Conscients de ces gros pans de science qui leur manquent pour arriver à une conclusion convaincante, les réchauffistes invoquent quand-même le principe de précaution pour assujettir les nations à des mesures de réduction d’émissions de GES aux conséquences socio-économiques graves.
J’ai maintes fois dans mes chroniques et billets, établi un parallèle entre la foi catholique du siècle dernier et la foi carbonique du présent siècle. Les curés vous vendaient une messe à 5$ pour vous épargner 5 mois de purgatoire. Ça s’appelait des indulgences. Un groupe de chercheurs ingénieux a trouvé un moyen efficace d’exploiter cette poule aux œufs d’or climatique. Ils vous rançonnent en vous vendant des indulgences boréales. Ils évaluent votre péché carbonique, avion, auto, etc, – ils ont cependant oublié les cordes de bois- et vous calculent rapidement, avec un algorithme dont ils gardent le secret, une « pénitence » sous forme de don en argent que vous devriez leur verser afin qu’ils plantent des épinettes (qu’ils appellent inadéquatement des « puits » de carbone) pour expier vos fautes carboniques.
Votre gouvernement s’apprête à les imiter. Votre foi en Gaïa sera-t-elle ébranlée? Verserez-vous avec conviction et ferveur cette obole rédemptrice pour votre salut et celui de votre Planète? Pas moi! Je ne suis pas un fidèle climatiste, je suis un scientifique agnostique, appelé couramment climato-sceptique. Je demande donc une dispense.
Reynald Du Berger, citoyen scientifique.
Cardinal Villeneuve

commentaires
  1. Monsieur Du Berger…, quel beau texte. J’espère que beaucoup de québécois le lirons car ce texte  »déniaise » !!! Le baril d’essence baisse ce temps-ci et les québécois endormis ne verront pas l’augmentation de 5 sous le litre qui ira dans la poche des environnementalistes qui pourront s’en servir pour mieux mentir au peuple…, mieux manipuler comme si vous étiez collectivement des idiot ! Vous dites Monsieur Du Berger que les média et les politiciens embarquent dans la Galère des environnementalistes manipulateurs, que j’appelle les  »environnementaleux »…, et ils démontrent leur côté sectaire…, leur côté Gourous bref, leur côté menteur et manipulateur. Les politiciens se rapprochent de ces menteurs car ils veulent les votes des ignorants qui croient ces  »Gourous Verts », votes facile à aller chercher ! Pour ce qui est des média…, ils sont des abrutis qui profitent de l’occasion de passer sur les ondes des émissions qui leurs coûtent rien tout en ayant l’apparence de beaux sujet Judéo-Chrétien enseigné si longtemps sur notre territoire ! Les citoyens naïfs n’y voient que du feu mais les citoyens qui s’éveillent à la réalité vont foutre à la porte sans ménagement tous ces  »Verts » menteur et manipulateurs…, du moins je l’espère !

    • Rexterras dit :

      Le terme à utiliser est plutôt « environnementeur » ou « environnementeux », qui sonne bien!

      • Rexterras…, vous avez raison mais j’aime utiliser le mot québécois  »environnementaleux », c’est ma signature québécoise. Cependant  »environnementeur » et  »environnementeux », expririme aussi la réalité😉

  2. Éric Ducharme dit :

    La connaissance n’est pas une vérité absolue et le scientifique le devient quand il a compris ceci. J’ai bien l’impression que j’ai adopté ton blogue. Faut pas non plus penser que je pète de la broue avec mes petites phrases, mais ça m’amuse.🙂

  3. jipebe29 dit :

    Voici comment les choses se passent. Le GIEC élabore 3 rapports supposés être scientifiques. Le premier est le rapport scientifique, AR5, synthèse ciblée de publications scientifiques, relativement modéré, mais il n’est lu que par des scientifiques de diverses disciplines. Il sert de base pour le résumé pour les décideurs (SPM), mais le problème est que ce dernier est mis au point par les représentants des gouvernements, donc des diplomates et des fonctionnaires, et n’a donc aucune valeur scientifique. C’est sans doute pour cela qu’il est publié urbi et orbi, à grands renforts de trompettes médiatiques, et évidemment il prône le catastrophisme.

    Puis, quelques mois plus tard, un résumé de l’AR5 est élaboré et publié à grands renforts de trompettes médiatiques, mais le problème est que, comme il est contraint de s’aligner sur le SPM, il n’a, lui aussi, aucune valeur scientifique. Cela veut dire qu’un rapport sans aucune valeur scientifique impose sa loi à un rapport scientifique. Cette procédure, typique de celles de l’ONU, dont le GIEC est un satellite chargé de convaincre par tous les moyens de la réalité du RC et de la responsabilité de l’homme (cf les statuts du GIEC), est absurde et aboutit à leurrer les politiques et les citoyens du monde.

    • Rexterras dit :

      Et les médias, pour vendre de la pub ou des journaux, ont avantage au catastrophisme! Et, en plus, personne n’a jamais démontré qu’un réchauffement amène plus d’inconvénients que d’avantages (du moins dans fourchette du GIEC, 1-4 degrés).

  4. Éric Ducharme dit :

    Seulement entre le moyen âge médiévale et le petit âge glaciaire, il y a eu un écart de température tout aussi grand qu’entre le début de l’ère industriel et aujourd’hui. Mais ma question est que cet écart de température doit bien être expliqué par des causes. Ces mêmes causes auraient subitement disparu pour laisser place au CO2 industriel?

    Acceptant le fait que la variation des températures se fasse avec une tendance plutôt dans le même sens sur de longue période, on pourrait vite avancer qu’il y a une chance sur deux d’avoir une corrélation positive entre le CO2 anthropique et la température. Durant le Moyen Âge la population européenne à fortement augmenté et leur technologie aussi. À notre époque c’est exactement la même chose qu se passe. Cet observation ne viendrait pas renforcer cette idée coïncidence fortuite.

    • Reynald Du Berger dit :

      les réchauffistes refusent d’admettre que le climat est complexe, chaotique, multivariable …on sait pas comment ça marche (désolé pour le verbatim clair mais non élégant) ils sont obsédés $$$$$$$$ par une seule variable anthropique et considèrent les autres comme TOUTES négligeables, et ça vaut pour tous les réchauffistes à partir de l’étudiant gradué $$$$$$ (je ne vise personne en particulier) , à son directeur de recherche $$$$$$$, au politique $$$$$$$ et à l’alarmiste greenpeace ou equiterre et les 56 autres groupes de pression alarmistes parasites $$$$$ subventionnés par mes taxes…j ai pas fini de les dénoncer! Tous ces gens , de l’étudiant gradué à greenpeace, me siphonnent impunément pour un péché dont ils m’accusent et ça va pas en rester là.

      • J’espère Monsieur Du Berger que ça ne va ps en rester là ! Je refuse de croire que les québécois soit aussi idiots que dans les années 50, quand ils suivaient les curés à genoux ! Je me souviens de ce chant des fêtes ou tout le monde chantait : Peuple à genouuuuux !!!! Aujourd’hui, c’est davantage un peuple debout…, debout parce qu’il est moins ignorant ! Malgré tout il y beaucoup de monde qui croient le peuple ignorant…, par exemple Monsieur Lisée qui est en train de dire à tout le monde qu’il nous faut devenir plus  »Vert » et accepter de payer plus de taxes pour faire vivre les environnementalistes et de ne pas exploiter notre pétrole !

  5. Le champ de l'abstraction dit :

    Qui est Mgr Villeneuve sur la photo? Ou que veut dire Mgr Villeneuve?

    • Reynald Du Berger dit :

      c’est le célèbre cardinal Villeneuve, facile à repérer, il porte une soutane verte.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Ce Villeneuve… N’aurait-il pas des accointances avec le journal « Le Quotidien »?

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        oui. .. n’est-ce pas merveilleux? c est le Cardinal Villeneuve, qui prend ses « ordres » du pape Al Gore. Il est temps qu’on vous instruise du droit canon climatiste et de la hiérarchie de la religion verte. Autrefois il fallait aller à l’église pour se confesser de ses péchés de la … chair… de l’envie…de la gourmandise… des mensonges… maIS en 2014, le confessionnal est sur le site « carbone boréal » http://carboneboreal.uqac.ca/accueil/ cé ti pas beau? tu te confesses de la maison pis t’as ta pénitence dret là en $$$$$ à verser à des « climatologues ». Allez-voir le site, vous en crèverez de rire – ils ont oublié les cordes de bois dans la liste de leur péchés carboniques – pas sérieux ça hein Keven et jenrevienspas? Pis t’as le paradis vert à la fin de tes jours avec les tis-anges Al Gore, Steven Guilbault, et les angelots Keven et jenrevienspas peut-être ? et le choeur go-gauchiste de TLMEP de radio-can en fond!!! Gaïa est grande! vive Gaïa et honte à l’homme carbo-pécheur!

        Allez en paix et n’émettez plus!

    • Rexterras dit :

      Probablement Ti-Claude!

  6. Le champ de l'abstraction dit :

    Ah! C’est son titre que vous métamorphosez pour agrémenté vos métaphores.

  7. Villeneuve porte une soutane verte…, comme c’est intéressant. Serait-il le chef des  »Verts » ? Peut être dans le sens philosophique c’est-à-dire que la méthode de conversion est la même que celle de Suzuki et compagnie. Répétez sur des années que les bélugas sont malades à cause des méchants humains et après 30 ans, déclarez que ces pauvres bêtes sont en voie de disparition ! Comble de manipulation…, faites le dire par un tiers servile que c’est le cas et les humains idiots croiront ces menteurs manipulateurs avec des arguments qui ne sont pas basés sur la science vérifiable, de là la méthode de Villeneuve ! Ce matin à l’émission de Paul Arcand au 98.5, Mario Dumont qui est un résident de Cacouna, a dit qu’il a visité en bateau la région st été et qu’il a jamais vu autant de bélugas ! Dumont a de la difficulté à croire ces  »environnementaleux », cependant les naïfs qui croient ces  »Verts » ne savent même pas où est Cacouna !!!

  8. Où peut-on trouver le formulaire officiel de demande de dispense?

    • Reynald Du Berger dit :

      G.H, rebienvenue– on s’inquiétait de votre silence.

      Un climatiste adhère au climatisme.

      Climatisme: religion dont les fidèles croient au RCA et pensent qu’ils en sont responsables, donc coupables et doivent donc expier leur péché carbonique (véniel en cas de simple respiration, mortel en cas de voiture, avion, combustion de cordes de bois… ) , sous forme de taxes, d’achats d’indulgences boréales auprès de prêtres verts.

      Les curés qui vous vendaient jadis des indulgences au presbytère – une messe à 5$ = 5 mois de moins de purgatoire- n’ennuyaient aucun protestant , ni juif, ni musulman avec leur quête. Or, le gouvernemaman québécois veut me rançonner pour un péché que je n’ai pas commis. Seuls les fidèles croyants doivent payer, pas moi! Je suis un agnostique en climat! Seuls les croyants au RCA et en la rédemption de leurs péchés carboniques par des $$$$$ versés à certains chercheurs et au gouvernemaman doivent payer.

      Je prépare le formulaire adressé à l’ assemblée nationale et le proposerai aux infidèles d’ici qq jours! Je ne serai pas seul à exiger une dispense.

      • Monsieur Du Berger, est-ce que votre formulaire sur la dispense pourrait être une forme de pétition contre les exagérations des  »Verts » ??? Ne serait-il pas temps que nous nous organisions nous aussi ?

      • Reynald Du Berger dit :

        oui… mais ça peut prendre aussi la forme d’interventions dans les médias, de manifs devant le parlement…

        seule à date la go-gauche climato-alarmiste manifeste, ils sont carrés rouges, syndicaleux, parasites de l’état, bref toutes ces moumounes climato-peureuses… la droite qui crée la richesse ne manifeste pas… il est temps que nous nous organisions so…so…so so what? le climat a toujours changé… qui vient avec moi devant le parlement?

      • S’il y a une manif d’organisée, j’irai. Je suis de la région de Montréal…, seul dans mon rang de campagne. Je n’ai pas d’organisation syndicale ni religieuse, encore moins d’organisations politique mais il nous faut commencer quelque part. Les humains libres doivent se manifester !!!

      • Rexterras dit :

        Serait-il possible d’intenter un recours collectif contre un état qui, sous de fausses représentations, vient nous voler avec la Bouse du Carbone?

  9. Éric Ducharme dit :

    Ne serait-ce que pour signaler que nous avons le droit d’entendre d’autres opinions que celles de Villedieu et compagnie. Moi je suis assez partant pour participer d’une façon ou d’une autre.

  10. Éric Ducharme dit :

    @ Jean-Pierre.

    Assurément qu’ils sont organisés. Ils ont toute la grosse machine médiatique. Mais à la différence de ces gens, nous somme des citoyens scientifiques comme Reynald aime bien nous le rappeler. Et c’est avec cette image qu’il faut nous faire entendre. Je ne sais pas par où je peux commencer mais pourquoi pas une petie séance de brainwashing tant qu’a rêver. Imaginons une petite manif sans grand éclat par le nombdre mais en compagnie des scientifiques sceptiques qu’on connait tous. C’est dans les petits pots qu’il y a les meilleurs onguants. Hihi je rêve.

  11. Éric Ducharme dit :

    Par exemple moi je trippe sur Scafetta et Courtillot. Hahah.

  12. Éric Ducharme dit :

    Je viens tout juste de finir de visionner, encore une fois et juste pour mon plaisr la vidéo sur l’exposé de Scafetta. Mais que voulez-vous, il me semble qu’il ne faut pas être trop futé pour réaliser que la crosse de hockey de Mann c’était ok ds son temps mais là, ç’est plus que évident. Si je suis dans l’erreur je vais accepter sans gêne de me faire corriger. Voulez vous me dire à quoi va ressembler le profil des températures pour le prochain IPCC AR? Je ris malgré ma très humble connaissance de toute cette histoire. Voilà que le doute plane sur moi à savoir si je ne suis pas un idiot. Aidez-moi. SVP. Oui ou non suis-je idiot à ce point.

    • pat beauderick dit :

      Peut-etre M. Du Berger pourrait-il expliquer tout ceci a la radio… la plogue a ete remise en place… par contre, je dirais que cette chance inesperee n’a pas ete honoree : a maurais qui demande a du Berger de mentionner sessources, point de reponse…

      • pat beauderick dit :

        @ du Berger : Une manif devant le parlement pour faire valoir quoi? Pour un projet de loi prohibant la propagande rechauffiste? Pour condamner les barbus et les socialistes? Chauffez vous la cenne en groupe, on va se marrer.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ M. beauderick « Une manif devant le parlement pour faire valoir quoi?  »
        Pour demander au gouvernement de ne rançonner que les fidèles climatistes comme vous et non pas les apostats et agnostiques climatistes comme nous. Voilà , c’est si compliqué? les curés ne rançonnaient autrefois que les catholiques, ils ne sollicitaient aucun protestant, ni juif, ni musulman ni athé, ni agnostique… vous saisissez enfin le sens de votre religion climatique et les obligations qui y sont associées pour un fidèle croyant comme vous?

      • Reynald Du Berger dit :

        @m beauderick

        « la plogue a ete remise en place… »
        elle n’a jamais été tirée.
        « de mentionner sessources, point de reponse… »
        oui ré-écoutez le clip , je dis pourtant clairement que ma source sont les rapports du GIEC lui-même AR3 AR4 et AR5 qui montrent clairement qu’entre AR3 et AR5, l’écart entre les prévisions des modèles du GIEC et les T mesurées par satellites et ballons sondes s’AGRANDIT tandis que la certitude du RCA AUGMENTE . ex AR4 90% et AR5 95%. Voilà mes sources.

      • Les  »Verts » auraient-ils peur que les sceptiques s’organisent ???

      • Keven dit :

        Reynald,

        Intéressant que votre source (unique?) soit le GIEC, que vous pourfendez souvent. Cependant, j’ai bien peur que leurs rapports ne supportent pas du tout vos propos. Regardez comme il faut les graphiques qui discutent de la performance des modèles (entre autres la figure TFE.3.1 du Technical Summary, http://www.climatechange2013.org/images/figures/WGI_AR5_FigTS_TFE.3-1.jpg). Vous verrez que les observations sont dans la gamme (« range ») de projections des modèles climatiques. Quand on compare des observations à des projections de modèles climatiques, il faut le faire par rapport à un ensemble de simulations.

        Il y aura toujours de la variabilité interne à l’échelle de décennies: il importe de regarder à long terme. L’essentiel de ce qui est observé demeure le même: la chaleur continue de s’accumuler dans le système climatique. Entre autres, la quantité d’énergie supplémentaire absorbée par les océans, le réservoir majeur de chaleur du climat, continue de grimper: http://www.nodc.noaa.gov/OC5/3M_HEAT_CONTENT/

        Donc, votre source (unique?) ne défend pas votre point, tout comme ces autres articles que vous aviez listés en « sources » il y a quelque temps.

        Qu’est-ce qui le défend alors?

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous niez donc que l ecart entre modeles et observations s agrandit.? C est pourtant evident. Avez vous songe a commencer a repondre aux 2 ou 3 questions wue je vous ai posees … dsl je suis en bus.

    • Le champ de l'abstraction dit :

      Ils n’ont pas le support géométrique de l’espace-temps.

  13. Érci Ducharme dit :

    @ champ abstrait

    Oui, élémentaire, ça va de soit. C’est le fondement de la pensée non déterministe. Comment peut on déterminer des liens causaux dans une géométrie où les variables discrètes et continues sont non commutatives? J’ai rien compris. Je le savais, je suis un idiot.

    • Rexterras dit :

      J’aimerais bien que l’on démontre un lien de causalité: mais ça n’arrivera pas. Je veux une équation claire si leurs lubies sont vraies (et personne ne peut la fournir: elle n’existe pas). Si je réduis de tant de % le CO2 d’origine humaine (une très petite fraction je le rappelle), je peux réduire de combien de degrés le réchauffement ou le refroidissement ou n’importe quel nom donné à variable dépendante du jour pour nos écoloGIECiens avides de gauche verdâtre? Ce sont des faits qui sont demandés … pas des qu’on s’en suce!

      Dans le cas contraire, une Foi profonde, pour tous les croyants du monde imaginaire verdâtre, impossible de discuter avec de l’argumentaire scientifique contraire à la Foi. On préfère croire le GIEC (instance politique). Même si toutes leurs prévisions depuis 1990 ne se produisent pas.

      En fait, IL N’EXISTE AUCUNE démonstration de causalité entre « augmentation de la concentration atmosphérique de CO2 » (d’origine anthropique ou non) et « augmentation de la chaleur globale de la terre » (ou les autres termes actuellement utilisés par les enverdeurs). D’où inutilité de la Bouse du carbone.

      En fait, le raisonnement théorique toujours rapporté par nos politiciens sans formation scientifique et nos médias gauche-Plateau … reprennent la théorie idéologique basée en grande partie sur des prémisses scientifiques très hypothétiques. Comme les positions vertes en général. À savoir …
      1) il y a réchauffement climatique terrestre (de moins en moins démontré depuis 1998)
      2) qui aurait plus de conséquences négatives que positives (aucune démonstration scientifique possible … que des opinions et expectatives)
      3) qui serait attribuable, du moins en partie, à l’activité humaine (particulièrement l’émission de CO2 …. même si cette production est pour le moins anecdotique au plan statistique).

      Si tel était le cas (une démonstration de causalité, scientifique et probante au lieu de simples modélisations mathématiques où les intrants sont « choisis », en grande partie par activisme politique), nous aurions des équations claires. Avec des estimés assez précis de la relation causale de la dite activité humaine (au moins une réponse dose-effet et le respect des autres critères nécessaires pour démontrer la dite causalité … au nombre de sept si je me souviens bien de mon épidémiologie).

      Donc, en simplifiant: à une augmentation X du CO2 d’origine humaine devrait correspondre une augmentation Y de la température terrestre … et en corollaire, à une diminution X des émissions de ce gaz correspondrait une diminution Y ! Tout comme: si j’applique à un contenant d’eau tant d’énergie, sa température augmentera à un rythme connu, jusqu’à atteindre le point d’ébullition, où elle se transformera en état gazeux (la vapeur, principal gaz à effet de serre d’ailleurs).

      De telle manière qu’un gouvernement ou un individu pourrait raisonner « Si j’accepte tel coût (ex.: tant de milliards $ à cause de la Bourse du carbone), je réduis de tant de X les émissions et de tant de Y le réchauffement ». On comprend qu’alors (même avec une équation solide et vérifiée), l’impact de deux petits émetteurs comme l’Australie et le Canada par exemple sera nul ou presque … pour un coût de plusieurs milliards de $. À fortiori l’impact du Québec sera moins que nul.

      Or, telle équation par laquelle un rapport causal serait démontré, ainsi qu’une réponse dose-effet estimée, N’EXISTE PAS! Du moins n’en ai-je jamais vue après avoir consacré de trop nombreuses heures à avoir examiné des données proposées par les verts et d’autres du « côté sombre » (les climato-sceptiques … que j’avoue avoir rejoints après ces lectures).

      De là à conclure que l’Occident est collectivement victime d’une énorme arnaque intellectuelle (potentiellement très coûteuse) basée sur des intérêts très divers et des chimères … la distance n’est pas grande. Les positions de messieurs Harper et Abbot de ne pas trop entrer dans ce jeu me semblent ainsi beaucoup plus sages et prudentes que la course vers le vide carbonique à laquelle s’adonne malheureusement un gouvernement Couillard, par exemple. Gaspillage éhonté et garantie de problèmes aggravés de concurrence économique et de manque de compétitivité québécoise (déjà très hypothéquée).

  14. Éric Ducharme dit :

    Voici une étude sur la perception qu’on les scientifiques du réchauffement climatique. Elle n’est pas récente (2008), mais les choses ne se sont certainement pas améliorées en faveur du point de vue alarmiste.

    http://www.academia.edu/2365610/A_Survey_of_Climate_Scientists_Concerning_Climate_Science_and_Climate_Change

  15. G. H. Larouche dit :

    Reynald,
    J de Q, p. 47 : « 2014 en route vers un record de chaleur »

    Est-ce que c’est ta prédiction qui s’évapore, ou sont-ce encore eux qui ont de la fièvre?

    Ils associent même « les précipitations inhabituelles survenues » à ce possible record ,

    • G. H. Larouche dit :

      Précision : Dans le Journal de Québec d’Aujourd’hui

    • jipebe29 dit :

      « 2014 en route vers un record de chaleur »
      La TMAG (température moyenne annuelle globale) est montée de 0,7°C depuis 1900, et elle est stable depuis 18 ans. Il est donc clair que toute année de ce plateau sera plus chaude de 0,7°C au plus que toutes celles des 114 dernières années, et parler de record de »chaleur » est certes exact, mais c’est une acrobatie sémantique pour cacher le non-RC depuis 1997.

      Cette manière de présenter les faits est manipulatoire, car son but est de cacher aux citoyens le fait qu’il n’y a plus de RC depuis 1997, ce qui est très gênant pour les thèses du GIEC, d’autant que, sur cette période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions depuis le début de l‘ère industrielle, et que le taux de CO2 a continué à monter linéairement, ce qui confirme que le CO2 n’a aucun effet mesurable sur la TMAG.

      Elémentaire, mon cher Watson!….

      • Reynald Du Berger dit :

        j’aimerais connaître l’avis de Keven sur cette remarque de J.P. Bardinet. Croit-il honnête cette attitude des médias , entend-il intervenir devant des énoncés non prouvés comme le lien non prouvé mais largement propagé comme prouvé entre RCA et EME? corriger le tir? nuancer? ou laisser ces médias désinformer les citoyens? J’aimerais aussi savoir si Keven se dit climatologue.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Je résumerai mon avis comme suit: prétendre qu’une hausse à peu près linéaire de CO2 résulterait à tout prix en une hausse linéaire de température de l’atmosphère ignore malheureusement les bases physiques qui gèrent le climat. De plus, cette affirmation ignore les questions de variabilité interne du climat et cache sous le tapis le fait que le climat n’est pas composé uniquement de l’atmosphère – si on compte les autres composantes du climat, ce « non-RC » n’existe pas.

        Quant au lien entre le réchauffement climatique observé et certains événements climatiques extrêmes, bien que difficile à établir, il est de plus en plus clair pour un bon nombre d’événements.

        Quant aux médias, je fais mon possible pour mettre au clair ce que la communauté scientifique connaît ou ne connaît pas, clarifier les mauvaises informations et identifier les propos qui sont plus politiques que scientifiques. C’est pourquoi je prends la peine d’écrire sur votre blogue.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « ignore malheureusement les bases physiques qui gèrent le climat »

        on attend que vous nous les exposiez ces bases physiques. Ais-je déjà prétendu qu’il y avait une relation linéaire CO2 vs T? relisez mon billet, « Le climat est complexe, ses variations sont non-linéaires, chaotiques et font intervenir plusieurs causes, dont les activités solaires et volcaniques, les circulations océaniques, la vapeur d’eau, les rayons cosmiques et bien sûr l’activité humaine. À travers ce brouhaha géo-bio-physico-chimique, on prétend avoir extrait une signature humaine! Je voudrais bien qu’on me la montre. »

        « il est de plus en plus clair pour un bon nombre d’événements »

        J’attends qu’on me montre la récurrence et l’intensité de ces événements météo dits extrêmes pour l’Atlantide et le Pacifique pour les disons… 30 dernières années avant de conclure à « de plus en plus clair »

        « ce que la communauté scientifique connaît ou ne connaît pas, » Il faut que vous définissiez « la communauté scientifique ». Englobe-t-elle les gens qui ont publié des papiers qui contredisent votre hypothèse? comprend-elle aussi des scientifiques,géologues, géophysiciens, physiciens, chimistes, qui ont une connaissance du climat sans jamais avoir publié sur le sujet? Pourquoi n’ajoutez-vous pas aussi « ce que la communauté scientifique prétend connaître ». Vous avez oublié la leçon de Wegener? Quelle humiliation ça été pour nous à ce moment! J’ai vécu cette révolution en Sciences de la Terre. Un « consensus » géologique détruit par un météorologue!

  16. Rexterras dit :

    Bonjour M. DuBerger, quand on entend les prêchis-prêchas obscurantistes et les calamiteux principes précautionneux de nos Banqui-Moumounes et autres Heurtellistes actuels … on déplace notre porte-monnaie.
    Et ça crée la récession actuelle que vit le Québec et qui ne peut que grossir. Je n’aurais jamais pensé délocaliser un soixantaine de camions de transport vers une localité canadienne -française près du Québec! Mais les lois de la concurrence m’y obligent.
    J’en profiterai pour ramener chez moi du vin, de téléviseurs et autres biens moins taxés.
    Beau plan économique, Québec! Un voyage en Californie avec ça?

  17. jipebe29 dit :

    @Jean-Pierre Chabot
    « Les »Verts » auraient-ils peur que les sceptiques s’organisent ??? »
    Oui, ils sont verts de trouille!…

  18. Les climatistes ont la fièvre carbonique, ils « font de la température », cette expression ne s’est jamais aussi bien appliquée qu’à eux.

  19. Éric Ducharme dit :

    Je crains que la mode soit désormais au refroidissement global. Mais toujours à cause du CO2. Ne me demandez pas ce que seront les catastrophes imaginées. La plomberie des aqueducs va fendre partout et on ne pourra plus prendre notre douche. Vous imaginez les conséquences.

  20. Éric Ducharme dit :

    Si vous voulez vous détendre un peu, comparez cette vidéo avec la précédente. Ton assuré vraisemblablement sérieux et scientifique. Mais ça dégénère et voilà que les mises en scènes pénibles apparaissent sur un fonds musical pour le moins inconfortable. Mais soyez assurée qu’il y a espoir et on nous expliquera quoi faire, toujours avec ces mêmes gens stéréotypés. L’idée que le climat est sous notre responsabilité est né de ce même type propagande par AG. C’est pas mêlant ça me rend dingue. Je déteste me faire manipuler.

  21. Reynald
    « Croit-il honnête cette attitude des médias , entend-il intervenir devant des énoncés non prouvés comme le lien non prouvé mais largement propagé comme prouvé entre RCA et EME? corriger le tir? nuancer? »

    Est- ce que tu présumes que les médias sont les complices de l’arnaque, ou simplement de bêtes convoyeurs de l’idée.

    • Reynald Du Berger dit :

      Il y a une majorité de médias qui font $$$$ avec la « climato-catastrophe » sensationnelle , comme une majorité de chercheurs réchauffistes qui aussi carburent à la peur $$$$$. Tant que vous y croirez, $$$$$ va rentrer dans leurs poches de chercheurs. Je reproche aux chercheurs réchauffistes de ne pas réagir justement devant la désinformation. Dois-je répéter les exemples que j’ai cités comme désinfo? Quelle climato-éthique!!! Voilà pourquoi je vais dans les écoles et les médias. J’attends toujours le débat avec Keven. J’ai contacté 3 médias, il a les emails de ces médias , il n’a qu’à les contacter à son tour. Mais avant tout débat, je veux savoir qui il est. Il a jugé mes requêtes d’info a son sujet « trop personnelles ». Vous savez tous qui je suis, ce que j’ai fait , accompli, on ne sait rien de Keven. Les auditeurs aimeraient savoir
      1- ses diplômes (domaine, université)?
      2- son PhD en quoi?
      3- titre de sa thèse?
      4- combien de financement?
      5- sources de financement?
      6- attaché à quel groupe de recherche?
      7- se dit-il climatologue?

      On connait mes « credentials », mes lettres de créance, on ne connait pas celles de Keven.

      Il va peut-être voir ça comme un interrogatoire, un intrusion dans sa vie privée d’étudiant gradué, moi je le vois comme un prérequis pour un débat avec moi. Cela s’appelle de l’honnêteté envers les concitoyens qui paient – peut-être – sa recherche et son salaire d’étudiant gradué et surtout de la transparence. La transparence est une partie importante de l’éthique.

      On attend…

      • pat beauderick dit :

        @ du Berger.. quel est votre pedigree? Ferguson et Andre Arthur? Combien d’articles avec ca?

      • Reynald Du Berger dit :

        et quel est le vôtre Mr Pat? le gars Keven , il sait mes credentials, il ne nous dit rien… savez-vous qui il est et en quelles qualités il parle de climat sur ce blogue? moi je ne le sais toujours pas. Tous les gens – écoliers, auditeurs, abonnés à ce blogue- savent en quelles qualités je parle de climat, j’exige qu’il réponde aux 6 questions. Et vous Mr Pat, quel est votre pedigree? vous savez le mien, alors quel est le vôtre? on attend! combien d articles j’ai écrits? fouillez vous verrez! et vous… combien d’articles et d’interventions médiatiques avez vous pondues Mr Pat? Quels médias sollicitent vos lumières en climat et en science? ça vous fait suer que ma plogue n ait jamais été tirée à Radio-X , même pas à Radio-Can, et que la vôtre , votre plogue , n’ait jamais été même branchée ? nous attendons la réponse .. qui êtes-vous Mr Pat? …

      • Reynald Du Berger dit :

        @ mes cousins français, « tirer la plogue » est une expression québécoise que ce Mr Pat Beauderuche a utilisée à mon endroit croyant que la radio locale m’avait banni, au contraire, on me sollicite plus que jamais depuis l’arnaque de Lima. La plogue (plug en anglais) est la fiche qu’on insère dans la prise de courant. Tirer la plogue c’est « couper le sifflet » aussi en québécois, autrement dit, censurer. Ce Pat réchauffiste, a dû admettre à son grand dam qu’aucun média ne m’a jamais tiré la plogue.

      • jipebe29 dit :

        @Reynald

        « Tirer la plogue »: sapristi, cornegigogne, saperlipopette, tudieu, quelle belle expression québecquoise!

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous répondre n’apporterait rien à la discussion. Pourquoi persistez-vous à aller dans cette voie?

        Je n’ai rien à cacher, mais avez-vous vraiment besoin de ces informations pour « débattre » avec moi? Vos propos me font douter de votre bonne foi. La seule chose qui risque d’arriver, c’est que vous soyez tenté de tourner mes réponses en insinuations personnelles désagréables.

        Je vous le répète: je suis prêt à « débattre » n’importe quand, mais vous êtes celui qui souligne à tout vent ses contacts médiatiques. Je vous laisse donc les utiliser.

        D’ici notre « débat », vous devriez vous concentrer sur votre message et laisser les messagers de côté. Par exemple, vous pourriez finalement dévoiler ces sources qui selon vous défendent vos propos et qui se compteraient par milliers. Je sais très bien que ces articles scientifiques n’existent pas, mais je serais néanmoins curieux de vous entendre à ce sujet.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « Je sais très bien que ces articles scientifiques n’existent pas, mais je serais néanmoins curieux de vous entendre à ce sujet. »
        Quelques centaines sur ces milliers sont cités sur le site de Jacques Duran, fouillez.

        J’insiste pour que vous me disiez qui vous êtes avant de débattre avec moi. Les auditeurs doivent connaitre la qualité des opposants dans un débat. Pas seulement leurs arguments.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous dites: « Les auditeurs doivent connaitre la qualité des opposants dans un débat. »

        Comme cette « qualité » semble se définir par la réponse à vos questions, les auditeurs savent-ils toutes les subventions et les sources du financement que vous avez reçus dans votre carrière?

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        je n ai aucun prob a rendre publiques mes subventions et leurs sources : CRSNG, ALCAN et surtout à la fin de ma carrière, Le Centre de recherches en développement international du Canada , qui m’a financé un projet en hydrogéologie en Afrique pour près de un demi-million. Et cela a donné des résultats mesurables et MESURÉS! : succès des forages d’eau potable portés de 2% à 75%. Les réchauffistes chercheurs peuvent-ils justifier les milliards qu’on leur accorde par des résultats mesurables et mesurés?

    • jipebe29 dit :

      Les deux, non?

  22. Reynald,

    Je te trouve bien sévère envers ce cher Keven.
    D’habitude je juge le message, avant de juger le messager.

    • Et j’encourage tout le monde à faire de même.

      • Ti-Mé Descartes dit :

        @ Rexterras
        J’aimerais savoir qu’est est le lien entre M. Pat Beauderick et Medscape ? (qui est une base de données médicale). À moins que j’ai mal compris votre propos, mais je crois qu’ici nous parlons de sciences naturelles et non de la santé.

      • Rexterras dit :

        Medscape est pas mal complet et couvre plusieurs domaines … et c’est le dernier (moteur de méga-recherche bibliographique/références) que je me paye encore. Et l’ami Pat passe son temps à demander ses références à M. Du Berger … je me suis fait un ti-clin d’oeil de recherche bibliographique rapide! Je me doutais de la réponse avant ;=)))
        Je n’ai pas été plus loin, car j’ai du texte à finir pour demain.

    • Reynald Du Berger dit :

      sévère? le gars Keven , il sait mes credentials, lui ne nous dit rien… sais-tu qui il est et en quelles qualités il parle de climat sur ce blogue? moi je ne le sais toujours pas. Tous les gens – écoliers, auditeurs, abonnés à ce blogue- savent en quelles qualités je parle de climat, j’exige qu’il réponde aux 6 questions. Et toi Gilles, tu devrais nous dire aussi qui tu es… sans fausse pudeur… un de mes anciens élèves? géologue? carrière? – t es pas obligé car tu ne recois aucune subvention, aucun compte à rendre et tu n entretiens aucune peur chez tes concitoyens. Mais qu’en est-il de ce Keven, qu’on ne connait pas?

      • Quand bien même que Keven ne parlerait qu’en temps que citoyen scientifique, je lis ce qu’il écrit et j’en juge la vraisemblance, quand les doutes m’assaillent.

        Le GIEC a causé de grands torts à la crédibilité des scientifiques. Il confirmerait que la terre est ronde et non pas plate, que je le prendrais avec un grain de sel.

      • pat beauderick dit :

        @ du Berger : c’est vous qui pretendez avoir quelque notoriete, pas moi. Je repete la question : quels articles dans des revues scientifiques? Commencez par la plutot que de gosser les autres avec leurs budgets de recherche.

      • Reynald Du Berger dit :

        svp dites-moi quelle notoriété prétendrais-je avoir? et vous, quelles sont vos qualités en climat? en sciences? .

      • Rexterras dit :

        Cherchez sur Medscape! Je n’ai rien trouvé avec « pat beauderick », mais pas mal d’articles avec les mots « Pet Rot de bique »!

  23. jipebe29 dit :

    Un exemple: la censure de l’Express à mes commentaires et mes échanges avec Eric Mettout, Directeur de rédaction de l’Express.fr.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-bardinet/011214/lexpress-nouvelle-pravda

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-bardinet/051214/lexpress-nouvelle-pravda-suite-et-fin

    • Éric Ducharme dit :

      La censure est partout faut croire. Ce matin j’ai mis ce commentaire pour répondre à un article paru dans La Presse. On l’a retiré.

       »Il y a deux écoles de pensée et c’est un fait établi. Personnellement, je pense que la théorie du CO2 risque de foutre le camp. Elle n’arrive pas a expliquer la variabilité des températures aussi bien que l’autre. Et ça aussi c’est un fait établi, consensus ou pas. Va falloir si faire. »

      • pat beauderick dit :

        OU SONT VOS SOURCES???

      • Reynald Du Berger dit :

        Mr psychoPat, – on ne connait pas votre nom, alors permettez-nous je jouer avec votre pseudonyme- vous en trouverez qq centaines sur des milliers, au site de Jacques Duran… http://www.pensee-unique.fr allez, fouillez un peu que diable. Voilà une partie de mes sources. Et vous! quelles sont VOS sources pour affirmer un RCA? prouvez-nous le RCA, la balle est dans votre camp et les conséqences socio-économiques de ce que vous soutenez sont extrêmement graves. Je vous somme de PROUVER ce que vous affirmez. Moi je n’avance et n’affirme rien, je doute. Alors PROUVEZ CE QUE VOUS AFFIRMEZ !

  24. Éric Ducharme dit :

    @ Pat beauderick

    J’ai un puis artésien sans fond.

  25. jenrevienpas dit :

    vous insistez pour connaître le pedigree de Keven, à qu’elle fin ?
    Ça ne devrait pas être le choix du diffuseur de demander l’information qu’il veut à ces invités pour le débat en question ?

    Vous voulez jouer le rôle du juge ou du débateur ?
    Il semble que l’animateur ‘choisie’ aurait déjà un partie pris pour vous ? puisque vous êtes déjà de leurs émissions…. pas très neutre comme façon de faire…

    Je juge les écrits de Keven et ils sont sont la plupart du temps très clair et sans opinion politique. pourquoi vouloir juger le messager et non son message, je me pose encore la question ?

    Mais de votre côté ce n’est pas le cas, il y a toujours un opinion politique de relier à vos commentaires.

    Je constate que mes taxes vont vers l’industrie pétrolière puisque ceux-ci sont subventionnées au Canada. Alors dire que c’est une raison pour savoir le pedigree complet de Keven, c’est vraiment démontrer de la mauvaise foi qui ne mène à rien selon moi.

    Vous nous retournez vers le site de Pensée Unique comme un ‘tien toi’ !!!!
    J’ai commencé à lire Duran, mais je trouve que c’est un mélange d’avis (certain appuyé, d’autres pas), pas très convaincant.

    Dans votre cas : ‘Prouvez ce que vous affirmez’ ce n’est pas très difficile, tout ce que vous dites c’est que vous doutez…

    Technique utilisée dans le passé par l’industrie du Tabac et reprise aujourd’hui par les climato-septique et l’industrie des combustibles fossiles…

    http://www.merchantsofdoubt.org/praise.html

    En plus vous l’avez utilisé l’autre jour pour Mann 1998..
    Vous m’avez sortie deux points sortie au début 2000 (L’histoire des pins et de McKitrick, faux) qui ont été depuis vérifiés et appuyés par d’autres recherches. Faites vos recherches correctement et de manière complète avant de me lancer des trucs. pas convaincant du tout..

    • Reynald Du Berger dit :

      combien de fois dois-je répéter ? Les sceptiques somment les réchauffistes de PROUVER leur hypothèse de RCA car cela a de graves conséquences (pas le RCA, mais votre AFFIRMATION) . Notre doute n’a aucune conséquence, il est au contraire très sain (voilà pourquoi je tente de le semer dans les médias et les écoles) , tandis que votre AFFIRMATION en comporte d’énormes. Nous attendons toujours votre PREUVE.

      • Je crois que les  »réchauffistes » sont incapable de voir les conséquences de leurs croyances farfelues. Ils sont prit dans leurs émotions religieuse…, la religion des  »Verts » !

  26. jenrevienpas dit :

    justement j’ai lu cela récemment.

    ça m’a fait pensée que vous n’arrêtez pas de parler de pause depuis 1998 (et même 1996 ou 94 puisque vous écrivez 16 ou 18 ans). Alors que ça ne semble pas du tout le cas..

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2014/12/recent-global-warming-trends-significant-or-paused-or-what/

    Pour qu’une pause soit une pause comment se fait t’il que 2005 et 2010 sont plus élevés en T que 1998 ? comment se fait-il que 2014 sera (on verra bien si la tendance se maintient) plus chaude que 1998 ? mais pas de El nino ?

    comment se fait-il que durant la même période les océans ont continué de se réchauffer ?

    • Reynald Du Berger dit :

      une pause est un arrêt temporaire. On ne sait pas combien de temps ça va durer, puisque les modèles du GIEC n’ont pas pu la prévoir, il est vraisemblable qu’ils ne puissent non plus en prévoir la durée. Si cette pause dure encore de 20 à 30 ans, les réchauffistes pourront difficilement soutenir leur affirmation.

      « comment se fait-il que durant la même période les océans ont continué de se réchauffer ? »

      prouvez-nous cette affirmation

      • jenrevienpas dit :

        20 à 30 ans de pause.. ce sont des rêves ou quoi !!!!

        à propos du Ocean Warming. de 1998 à aujourd’hui
        Il y a celle ci et bien d’autres.

        http://www.realclimate.org/index.php/archives/2013/09/what-ocean-heating-reveals-about-global-warming/

        Prouve moi que les océans ne se sont pas réchauffés … si c’est cela ton affirmation et surtout pas avec des articles qui parlent des années 2003 à 2007 seulement !!!!

      • Reynald Du Berger dit :

        cela ne dit rien sur le contenu en chaleur des océans et sa variation. Montrez-moi comment on a procédé pour faire les mesures, les observations ponctuelles, sur tous les océans et à toutes les profondeurs. Il faut plus que des satellites. Prouvez-nous ce que vous avancez, i.e. que tous les océans se sont réchauffés en trois dimensions, de 98 à 2014.

        et  » Prouve moi que les océans ne se sont pas réchauffés  » dites vous! Combien de fois devra-t-on vous le répéter? J’ai rien à prouver car je n affirme rien. VOUS affirmez un réchauffement certain et prouvé de tous les océans et à toutes les profondeurs. Prouvez-le. Vos 2 références ne prouvent rien.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous dites: « cela ne dit rien sur le contenu en chaleur des océans et sa variation. » C’est pourtant exactement ce que le graphique décrit.

        Pour la méthode et les incertitudes, vous pouvez lire vous-même: http://data.nodc.noaa.gov/woa/PUBLICATIONS/grlheat12.pdf. Dites-nous donc ce qui n’est pas convaincant?

        La couverture pour les 20 dernières années est excellente, entre autres à cause des 3700+ bouées autonomes Argo (superbe programme de recherche) qui sillonnent constamment les océans et donnent d’excellents profils de température, pression, densité et salinité jusqu’à 2000 mètres de profondeur (voyez la carte de distribution des bouées en temps réel, c’est très impressionnant: http://www.argo.ucsd.edu/).

        Vous continuez: « Montrez-moi comment on a procédé pour faire les mesures, les observations ponctuelles, sur tous les océans et à toutes les profondeurs. Il faut plus que des satellites. Prouvez-nous ce que vous avancez, i.e. que tous les océans se sont réchauffés en trois dimensions, de 98 à 2014. »

        Vous rendez-vous compte qu’avec de tels critères, vous ne serez jamais convaincu de rien, surtout si vous refusez de vous renseigner et de lire les références qu’on vous donne? Il nous faudrait des pages et des pages pour vous expliquer ce que les articles mis en lien décrivent pourtant très bien. Cependant, quand Robert fait ses calculs maison ou quand Jean-Pierre Bardinet lance ses affirmations creuses, vous ne les questionnez jamais…

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Ces graphiques ne me convainquent pas que cela s’est réchauffé partout également en 20 ans, dans tous les océans à toutes les profondeurs. Même critique pour la calibration des modèles sur les océans. Il faut que vous acceptiez que vos méthodologies d’évaluation des températures sont défaillantes. On n’a les données ni en qualité ni en quantité nécessaires pour affirmer un RCA . Vos modèles (ceux du GIEC)ne sont ni calibrés, ni validés.

    • jipebe29 dit :

      Voilà ce que dit le résumé technique de l’AR5.

      « Bien que le rythme du réchauffement soit soutenu depuis plusieurs décennies, il n’en demeure pas moins très variable d’une année à l’autre et d’une décennie à l’autre, plusieurs périodes présentant une tendance plus faible (notamment un hiatus depuis 1998).. Ces 15 dernières années, le rythme du réchauffement (1998–2012; 0,05 [–0,05 à +0,15] °C par décennie) a été plus lent que la tendance depuis 1951 (1951–2012; 0,12 [0,08 à 0,14] °C

      Seriez-vous plus royaliste que le roi?

  27. Ti-Mé Descartes dit :

    @ Rexterras
    Merci de l’information. Je pensais que Medscape ne concernait que la médecine, d’où ma question.

  28. G. H. Larouche dit :

    @jenrevienpas,

    Vous aurez beau me produire n’importe quel graphique pour étayer vos croyances.
    J’en suis rendu que je ne crois même plus vos données, et bien entendu encore moins vos interprétations, tellement je n’ai plus confiance au gens de votre secte.

    • jenrevienpas dit :

      GH Larouche. Serait-ce que vos croyances sont trop impregnées pour faire l’effort de lire les références que je vous cite ? Vous qui disiez ne pas juger le messager, mais le contenu du message.

      J’ai comme l’impression qu’en donnant mon point de vue sur l’industrie du pétrole j’ai touché une corde sensible chez vous ? auriez vous travaillé dans ce domaine ? comme bien des climato-septiques d’ailleurs quand on fouille un peu….

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Peut-être que vous avez trop pétroliféré trop obscénité!

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Non, surement que vous avez trop pétrolifèré d’obscénité!

      • Je n’ai jamais dit que je ne jugeais pas le messager. J ai dit que je jugeais d’abord le message, et ensuite le messager.

        Vous insinuez que j’ai un lien un lien avec l’industrie du pétrole. Est-ce votre façon de tirer sur le messager?

        Eh bien oui j’ai un lien particulièrement intime avec le poste d’essences où je vais faire le plein de mon 4×4 toutes les semaines.

        Non! Sérieusement, ce que je vous disais… C’est que je ne crois même plus les données que vous présentées, vous et vos complices peurologues du même acabit.

        La climatologie et l’astrologie, c’est devenu pour moi du pareil au même.

      • Reynald Du Berger dit :

        Non seulement c est votre droit, mais c est votre devoir de juger un messager dont le message lui rapporte des $$$$$$$ soit comme chercheur ou comme média.. non mais… pour qui ils se prennent ceux qui empochent des $$$$$$ tant que la peur qu’ils sèment et entretiennent dans le peuple leur rapporte des $$$$$$ et ils ne voudraient pas qu’on les juge? Quel culot!

    • Keven dit :

      @G.H. Larouche:

      Je cherche à comprendre.

      Par conséquent, vous admettez candidement que vous ne considérerez plus aucun argument scientifique. Votre idée est faite peu importe les contre-arguments et les réalités qu’on vous présente – vous ne « croyez » pas aux gens qui ne pensent pas comme vous.

      Et qui parle de croyances ici?

      • G. H. Larouche dit :

        Keven,

        Je n’admet pas, j’affirme que ne suis plus capable de croire même les donnés que vous soumettez, tellement « votre cheval est mort ». Vous avez perdu toute crédibilité.

        Je, parle ici, de croyances. Parce que, quoi que vous puissiez en dire, la science est à la base un acte de foi.

        L’association des EME au RCA aura été une goutte de trop.

        C’est tout et n’importe quoi!

        Des arguments scientifiques, vous dites?

  29. Éric Ducharme dit :

    @ G,H Larouche.

    Vous avez bien raison de douter des propos des tenants de la fin du monde.

    Comme Reynald le dit, comprendre la mécanique du climat c’est un brouhaha inextricable de géo-bio-chimico-physique que pas un scientifique ne pourra maîtriser dans toute sa complexité. Les prédictions du GIEC est un calcul d’une suite d’intégrales qui a la grande prétention de tout avoir saisie de cette mécanique.
    Mais entre moi et vous une tempête dans un verre d’eau ne se fera pas sans que vous y mettiez votre cuillère. Or, pour le GIEC la cuillères c’est nous. Certains vous dirons que oui. Mais il est clair que l’approche déterministe ne laisse aucune chance à l’erreur sans quoi le modèle est faux. Et il vous prédirons tous sauf ce qu’il est vraiment. Vaut mieux tirer des fléchettes pour avoir une chance d’atteindre la cible.
    Ce qui me parait trivial, c’est qu’avant le CO2 polluant, il y avait une variabilité de la température. Est-ce que cette variabilité naturelle est comprise. Il me semble qu’il faudrait peut-être l’expliquer avant d’affirmer qu’on est capable de faire un modèle en expliquant tout par le CO2 anthropogénique.
    Maintenant, depuis que le GIEC nous dit que nous somme à l’aube d’une catastrophe, plusieurs chercheurs de toutes disciplines ont été interpellés et ils se sont mis à regarder ça de proche. Voilà que par pure ironie du sort, les scientifique sont dorénavant confrontés à un nouveaux paradigme qui est le rôle des phénomène astronomiques dans les aléas du climat. Ici on ne parle pas des spécialistes en climatologie, on parle d’astrophysiciens et cette gagne là, assez halluciné merci. Et un changement de paradigme en science ne se fait pas sur une trente sous.

    • Reynald Du Berger dit :

      … » que pas un scientifique ne pourra maîtriser dans toute sa complexité.  » les réchauffistes eux prétendent maîtriser ça presque parfaitement nous disent-ils…ils ont une maîtrise de 95% … il n’y a qu’un minable 5% qui leur échappe, tous les océans à 100% en surface jusqu aux profondeurs abyssales les plus secrètes – c’est là que leur « chaleur perdue » s’est réfugiée depuis 1998- se sont tous réchauffés durant les 20 dernières années. Ils sont en pleine possession de la science climatique. Quelle modestie! La planète entière les croit et s’incline… pas moi!

      • Il est évident que le réchauffistes se servent des mêmes moyens que les religions…, que les sectes. Les adeptes croient et c’est tout ! L’important c’est de croire…, quelle stupidité !

    • Le champ de l'abstraction dit :

      hahaha! Vive les astrophysiciens!

    • jipebe29 dit :

      « ’…avant le CO2 polluant ». On nous dit que le CO2 est un polluant, pour le diaboliser et en faire le bouc émissaire d’un RC que l’on nous présente, à tort, comme de plus en plus cataclysmique, pour nous culpabiliser et faire passer des normes, des règlements contraignants, des taxes carbone,des Enr onéreuses et inutiles, tout cela coûtant fort cher et ne servant à rien, si ce n’est à torpiller nos économies.

      Le CO2, gaz inodore, incolore et sans saveur, n’est PAS polluant comme certains incultes osent l’affirmer… Il est indispensable à la photosynthèse, donc à toute la chaîne de la vie sur notre planète. En outre, avec un taux actuel de 400 ppm, la planète reverdit et les récoltes sont meilleures, ce qui contribue à réduire la faim dans le monde. Je m’étonne que des escrologistes ignares ne sachent pas cela et ou bien le considèrent comme un polluant, ce qui est absurde, ou bien tentent de le faire croire avec des amalgames avec la vraie pollution.

      • Rexterras dit :

        Et je peux vous confirmer que les sacrifices imposés par le manque de $$$$$, détournés des services hospitaliers ou aux aînés en perte d’autonomie en raison des investissements dans le vert, causent une pollution de gaz et autres qui ne sont pas « inodores, incolores et sans saveur » comme vous avez si bien décrit le CO2!
        Et de combien le QC réduira-t-il le réchauffement (indémontrable) global? De 0.00000000000000000000000000000000001 degré Celsius?

  30. Éric Ducharme dit :

    Je suis quelque’un de bien ordinaire avec une tant soit peu de connaissance sur notre planète parce que je suis géologue de formation et j’essaie de garder toute ma tête. Mais il est vrai qu’il existe une activité volcanique assez incroyable au fond des océans. Ça commence à faire beaucoup d’inconnu pour un modèle qui exigent une parfaite connaissance de tout ce qui se passe. Faut que cette niaiserie arrête à mon avis et vite.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Ça commence à faire beaucoup d’inconnu pour un modèle qui exigent une parfaite connaissance de tout ce qui se passe. »
      J’aimerais entendre des commentaires aussi sages et autant de modestie de la part des réchauffistes, qui maîtrisent le climat à 95% ! Faut le faire. Dieu n’a pas autant de puissance.

      • jipebe29 dit :

        S’ils disent maîtriser les processus climatiques à 95%, cela veut dire qu’ils n’ont aucune preuve solide en ce qui concerne le rôle présumé du CO2 sur la TMAG (température moyenne annuelle globale).

      • Keven dit :

        @Reynald:

        Vous dites: « qui maîtrisent le climat à 95% ! »

        Mais pas du tout! Le « 95% » qui vous obsède tant est seulement pour l’affirmation que les émissions humaines sont responsables de la majorité des changements climatiques observés depuis 1950, pas sur la maîtrise complète des sciences climatiques. Franchement!

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Je sais bien, mais c’était une boutade… et cela ne m’obsède pas au contraire ça met de l’eau à mon moulin. Mais avouez que c’est gênant d’affirmer le dogme du RCA avec une assurance de 95%. Imaginez un pape qui proclamerait le dogme de l’Immaculée Conception à 95%🙂 et les cardinaux voteraient en faveur à 97%…Quelle honte ce serait pour le Saint Esprit!

  31. jenrevienpas dit :

    Vous dites R. Duberger « cela ne dit rien sur le contenu en chaleur des océans et sa variation.

    Ben voyons donc.

    l’axe des Y est celui du ‘heat content’ et l’axe des x celui du temps. Et ça dit que ça monte . Mais pour vous ça ne dit rien…… ah bon !!!!!! Pauvre vous.

    Donc si je vous résume vous ne dites pas a) que ça réchauffe, vous ne dites pas b) que ça refroidit, vous ne dites pas que c) c’est stable la chaleur des océans: VOUS DITES RIEN… c’est cela ? vous n’affirmez rien !!!! avez vous lu la référence que j’ai mis ?

    Eh bien le choix d) n’est pas dans ce choix de réponse… Échec

    • Reynald Du Berger dit :

      « l’axe des Y est celui du ‘heat content’ et l’axe des x celui du temps. » peu importe les axes…on s’en fout. je veux savoir comment VOUS arrivez à AFFIRMER un réchauffement partout, dans tous les océans, même dans la troposphère intertropicale, à toutes les profondeurs de 1998 à 2014. Ma question est-elle claire? J’attends la réponse. Votre graphique ne dit rien de cela, j espère que vous le réalisez. Autrement dit, prouvez-nous le RCA.

      • jenrevienpas dit :

        le graphique que je vous ai mis en référence présente une image de la situation globale du réchauffement des océans.

        dans l’article que je vous ai référé ainsi que dans celui de Keven, la situation est détaillée pour différents océans et différentes profondeurs. Je crois que c’est vous qui ne prenez pas la peine de lire !

        QUAND RÉPONDEZ VOUS À NOS QUESTIONS ?

        vous savez les phrases qui finissent par un point d’interrogation ?????????????

      • Reynald Du Berger dit :

        « une image de la situation globale du réchauffement des océans. » ah oui??? vous m’en direz tant!🙂

        vous pompez des choses douteuses du web que vous ne comprenez pas et êtes bien mal en point d’expliquer.

        ce n est pas à moi à répondre à vos questions mais plutôt à moi de questionner VOS AFFIRMATIONS. Allez-vous enfin répondre et PROUVER votre AFFIRMATION de RCA? On veut des preuves, pas des articles et graphiques douteux, des PREUVES de ce RCA. est-ce clair? en attendant petit intermède moqueur pour les peurologues de la météo extrême que je me suis permis ce midi http://www.fm93.com/lecteur/audio/reynald-duberger-sismologue-et-climatosceptique-251620.mp3

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous dites à jenrevienspas: « vous pompez des choses douteuses du web que vous ne comprenez pas et êtes bien mal en point d’expliquer. »

        Mais pourtant, je vous ai expliqué ce graphique, qui provient de banques de données très fiables et complètes pour la période 1998-2014 qui vous inquiète tant. Il s’agit d’un résultat robuste. Je vous ai demandé en quoi vous doutez de ce résultat et en quoi leur méthodologie ne vous convainc pas, mais vous n’êtes pas en mesure de répondre.

        Finalement, parlant de choses douteuses, vous avez dit: « VOUS arrivez à AFFIRMER un réchauffement partout, dans tous les océans, même dans la troposphère intertropicale, à toutes les profondeurs de 1998 à 2014. » Vous savez que la troposphère est dans l’atmosphère, pas dans les océans, n’est-ce pas?

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Tout le monde sait que troposphère c’est pas dans l’eau! comme dirait ti-clin, c est la base de l’atmosphère. Vos bouées ou sondes qui vous fournissent ces données, échantillonnent-elles avec une maille serrée tous les océans et à toutes les profondeurs? Avec un intervalle de surface et de profondeurs acceptable?

    • jipebe29 dit :

      Vos courbes proviennent de modèles numériques du GISS de l’alarmiste climatique James Hansen. Elles sont réfutées par les observations.

      Voir: http://pielkeclimatesci.wordpress.com/2011/06/14/2011-update-of-the-comparison-of-upper-ocean-heat-content-changes-with-the-giss-model-predictions/

      • Keven dit :

        @jipebe29:

        Pas du tout, Jean-Pierre. Ces courbes ne viennent aucunement de projections de modèles climatiques, ce sont des observations océaniques… http://data.nodc.noaa.gov/woa/PUBLICATIONS/grlheat12.pdf

        Avant de critiquer ces bases de données, peut-être devriez-vous renseigner sur celles-ci, non?

        Quant à votre critique des modèles de GISS, j’ai lu rapidement l’article et il n’y a rien de convaincant ici. En particulier, il ne considère pas la variabilité interne du climat à l’échelle décennale et semble mêlé sur la propagation de la chaleur vers les couches inférieures des océans…

  32. jenrevienpas dit :

    Les océans se réchauffent… ce n’est pas une preuve du RCA ?

    Murphy 2009 a également fait cette démonstration

    http://www.gfdl.noaa.gov/cms-filesystem-action?file=user_files/ih/papers/murphy_etal2009.pdf

    des articles douteux…. expliquez nous vos articles vos références, ne faites pas que rapporter Duran ou Courtillot., C’est vous qui vous vous exposez dans les médias comme un expert du climat, pas moi.

    • Reynald Du Berger dit :

      ce n est pas à moi à répondre à vos questions mais plutôt à moi de questionner VOS AFFIRMATIONS. Allez-vous enfin répondre et PROUVER votre AFFIRMATION de RCA? On veut des preuves, pas des articles et graphiques douteux, des PREUVES de ce RCA. Combien de fois devrais-je le répéter aux réchauffistes, VOUS AFFIRMEZ le RCA, alors PROUVEZ!
      Rappel: RCA… A pour anthropique et non pas solaire ou divin.

      « C’est vous qui vous vous exposez dans les médias comme un expert du climat, pas moi. » PROUVEZ-LE ! citez-moi une de mes paroles qui dit ça!

      Je ne publierai aucun autre de vos commentaires avant que vous ne répondiez à mes questions toutes claires et légitimes.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous dites: « On veut des preuves, pas des articles et graphiques douteux, des PREUVES de ce RCA. »

        Je cherche à comprendre ce que vous considérez comme des « preuves ». Ce graphique de la NOAA est des plus convaincants, mais vous le rejetez. Vous considérez donc la NOAA comme une source douteuse d’informations? Comme vous avez déjà rejeté comme « douteux » les milliers d’articles scientifiques qui composent les rapports du GIEC, qu’est-ce qui vous convaincrait?

        Est-ce que je devrais faire des calculs maison sur Excel comme Robert?

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Je ne critique pas un graphique, je critique certaines interprétations. Comme prétendre que ce graphique est une preuve du RCA. C’est pas pareil.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous êtes donc d’accord pour dire que le graphique montre une hausse de la chaleur contenue dans les premiers 2000 mètres des océans entre 1998 et 2014?

        Maintenant, vous devez prendre ce graphique en considération avec la hausse des températures de l’atmosphère observée depuis 1850, avec la hausse en concentration du CO2 dans l’atmosphère pendant la même période, avec l’acidification des océans qui s’y rattache, avec le lien direct entre ce CO2 excédentaire et l’activité humaine (lien isotopique, considérations de budget de CO2 global, etc.), avec les mesures satellitaires de budget radiatif de la planète, avec les observations de l’énergie solaire (qui démontre son lien très faible avec ce qu’on observe sur la planète), etc.

        Vous voyez ce que je dis: pris dans son ensemble, la situation est très claire: l’activité humaine est responsable de la majorité des changements climatiques observés depuis 1950. Pas besoin de connaître la température de chaque centimètre cube de l’océan en arriver à cette conclusion.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous êtes donc d’accord pour dire que le graphique montre une hausse de la chaleur contenue dans les premiers 2000 mètres des océans entre 1998 et 2014?

        J’ai pas dit ça. Je demande l’intervalle vertical , de long et lat d’échantillonnage. Est-il suffisant pour arriver à cette conclusion? Et en bas de 2 000 m? les océans ont en moyenne 6km de prof.

        « avec l’acidification des océans qui s’y rattache, »
        prétendez-vous l’activité humaine responsable de cette acidification?

  33. Robert dit :

    @Keven, jenrevienpas…etc

    Concernant le graphique de « Levitus et al ». Voici des données que j’ai compilées à partir de ce graphique:
    De 1968 à 1975, les océans ont absorbé 0.999 x 10^22 Joules /année tout en gardant stable la température de la troposphère -,010 à -0.12 oC.
    De 2008 – 2012, les océans ont absorbé 0.743 x 10^22 Joules/année pour un faible réchauffement de la troposphère de +0,06 oC.
    De 1978 – 1997, les océans ont absorbé 0.324 x 10^22 Joule/ année.pour un réchauffement de la troposphère de +0,36 oC.
    De 1962 – 1967, les océans ont délesté -1.065 x 10^22 Joule/année pour un réchauffement de la troposphère de +0,01 oC.

    Donc, ce que les océans stockent ou délestent en chaleur n’a aucun rapport avec le réchauffement de l’atmosphère terrestre.
    De 1962-1967, l’atmosphère terrestre aurait du s’échauffer beaucoup plus puisque les océans se sont refroidis…Si nous suivons les théories de certains!

    Alors les explications des réchauffistes pour expliquer le plateau sur lequel nous nous trouvons présentement ne tiennent tout simplement pas(*)!

    (*) Pour Levitus, Il s’agit des 2000 premiers mètres. Étant donné que la chaleur voyage toujours du chaud au froid et que le fond des océans est plus froid ( 0- 4 oC) que la surface (20 oC), il s’en suit donc que la chaleur se disperse sur les autres 2000 mètres restant. Mais cette chaleur sera remplacée par d’autres et ainsi de suite…Le stockage de chaleur fut de 30% supérieur de 1968-1978 comparé à 2008 – 2012…Facile à voir sur le graphique!

    Robert

  34. Robert dit :

    Keven :
    11 décembre 2014 à 12:31

    Prenez le temps de bien regarder le graphique.Lisez mon post à 3:36. Vos prétentions sont totalement fausses.

    De 1958 – 1980 gain net de 10 x 10^22 Joule mais en incluant une perte de chaleur de 1962 à 1967 de 1,1 x 10^22 Joule.
    De 1990 – 2012 gain de 14 x 10^22 Joule. Pourtant, depuis 2003, les océans se refroidissent.

    Ce graphique ne veut rien dire!

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous prétendez que mes « prétentions » sont fausses. Mais dans vos chiffres, vous semblez penser que le climat est un système fermé, i.e. que si la chaleur n’est pas dans les océans, elle doit nécessairement être dans l’atmosphère… On repassera côté physique.

      Puis, vous dites que les océans se refroidissent depuis 2003? Ce n’est pas le cas, car cette prétention était basée sur des données préliminaires d’Argo.

      Vos chiffres ne remettent aucunement en doute ce qu’on dit.

      Keven

      • Robert dit :

        Keven;

        Combien de fois m’avez vous mentionné qu’il fallait respecter le budget énergétique. C’est le temps de le faire. C’est vous et vos comparses qui dites que la raison pour laquelle la température n’augmente plus dans l’atmosphère depuis 16 – 18 ans, c’est parce que la chaleur qui aurait du s’en aller dans l’atmosphère s’en est plutôt allé dans les océans. Je me sert de votre propre graphique (vous aimez bien: Levitus et al) pour vous démontrer que c’est faux puisque le contraire a été observé. Le problème, c’est que votre histoire de réchauffement à cause du CO2 ne tient tout simplement pas la route. Lâchez donc le CO2 et commencez à faire de sérieux calculs de bilan d’énergie.

        PAS FACILE DE FAIRE DES COURBES DE CALIBRAGE AVEC DU BRUIT DE FOND…

        Robert

  35. Éric Ducharme dit :

    J’ai toujours du mal à me retenir.🙂 Mais il est intéressant de voir que le CO2 semble, à vu d’oeil, mieux corrélé à la courbe des GOHC que celle des températures à la surface. On n’aurait pas alors tendance à penser que s’il y a un lien de causalité direct ce serait entre le CO2 et la mer plutôt qu’entre le CO2 et la température? Juste comme ça.

    • Keven dit :

      Éric,

      Les océans absorbent la majeure partie de l’énergie supplémentaire contenue dans le système climatique à cause, entre autres, de la plus grande capacité thermique de l’eau.

      Cette plus grande inertie thermique rend donc les océans moins sensibles que l’atmosphère aux variations à court terme, surtout si on inclut les couches inférieures de l’océan jusqu’à 2000 mètres de profondeur.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Éric, voici une traduction libre – et personnelle- de l’affirmation de Keven : les océans sont le tapis sous lequel les réchauffistes aiment bien balayer à tous les 4 ou 5 ans au moyen de leur balai onusien appelé GIEC, , leur « chaleur perdue » aussi poussiéreuse qu’encombrante. J’aurais un peu plus de considération pour eux, s’ils avaient au moins le sens de l’humour et cessaient de nous asséner et imposer leur quasi-dogme.

      • Éric Ducharme dit :

        On dirait que le CO2 a également une tout aussi grande inertie dans ses concentrations que l’inertie thermique de l’eau.

  36. Robert dit :

    Voici ce que j’ai écrit:

    « De 1962-1967, l’atmosphère terrestre aurait du s’échauffer beaucoup plus puisque les océans se sont refroidis… »

    J’aurais plutôt du écrire:
    « De 1962-1967, l’atmosphère terrestre aurait du s’échauffer beaucoup plus puisque les océans qui ont perdu de la chaleur, auraient normalement du le faire en cédant cette chaleur à l’atmosphère ».

    Vous les réchauffistes qui tenez tant à votre sacro-saint BUDGET énergétique!

    Robert

    • pat beauderick dit :

      @Robert : qu’est-ce que le budget energetique? Parlez-vous des subventions federales pour les sables bitumineux?

      • Robert dit :

        @beauderick;

        Il serait temps que vous retombiez sur terre. Le Fédéral REÇOIT de l’argent des sables bitumineux, il n’en donne pas. C’est avec cette argent qu’il paie notre péréquation! Avant de nous servir vos préjugés, commencez donc par réfléchir!

        Robert

  37. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    8 décembre 2014 à 9:59

    Vous ne faites pas la différence entre CHALEUR et TEMPÉRATURE!

    Robert

    • G. H. Larouche dit :

      Keven,

      « vous semblez penser que le climat est un système fermé, i.e. que si la chaleur n’est pas dans les océans, elle doit nécessairement être dans l’atmosphère… On repassera côté physique. »

      Si elle n’est pas dans l’atmosphère, ni dans les océans, elle va où cette foutu chaleur?
      Dans nos impôts?

      J’y suis!

      Le climat est un système ouvert sur nos impôts.

      Comme chez Ashton, plus il fait froid moins c’est cher, et vice versa.

      • G. H. Larouche dit :

        Keven,

        Je veux une réponse. Elle va où?

      • Reynald Du Berger dit :

        G.H. vous aurez une réponse mais qui ne vous satisfera pas… les océans sont le tapis… sous lequel… bien commode pour les réchauffistes… 70% de la surface! quelle aubaine pour eux! voir ma réponse précédente.

      • Reynald Du Berger dit :

        à Jean-Pierre, les réchauffistes français ont-ils , comme les réchauffistes d’ici, la détestable habitude de camoufler leurs excès de chaleur dans les océans? On dit ici « balayer sous le tapis » quand on fait comme eux pour se débarrasser des choses encombrantes et gênantes comme la chaleur… ou le froid.

    • jenrevienpas dit :

      Que voulez vous dire ? Robert !!!

      Soyez plus précis, plus claire. C’est une attaque gratuite.

      Je trouve encore que votre analyse est trop partiel pour que j’embarque dans votre ligne de pensée, dans votre argumentaire. Le système climatique terrestre est un modèle à plus de deux ou trois variable. C’est un système dynamique. Vous nous montrez des ‘photos’, mais c’est du ‘film’ qu’on a besoin pour voir et comprendre la réalité.

  38. Éric Ducharme dit :

    Voulez vous rire de moi! Je viens de lire que le CO2 humain représente qu’un faible 1% dans tout les échanges de CO2 entre les différents réservoirs. Tout ça est parfaitement mesuré et parfaitement compris et ça marche au poil près comme une horloge atomique! Bon sang, on ne connait rien sur le volcanisme sous marin, Il y a une dorsale mid océanique en furie. De plus on ne connait pas exactement l’influence des nuages et on nie l’influence majeure du soleil quand des chercheurs mettent clairement en évidence des liens. Sans compter toutes les imprécisions liées aux mesures, Je suis pas loin de dire des gros mots.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Bon sang, on ne connait rien sur le volcanisme sous marin, Il y a une dorsale mid océanique en furie. De plus on ne connait pas exactement l’influence des nuages et on nie l’influence majeure du soleil quand des chercheurs mettent clairement en évidence des liens. Sans compter toutes les imprécisions liées aux mesures, Je suis pas loin de dire des gros mots. »

      Du calme Éric… les 74 000 km de dorsales on s’en fout de leur activité… tout comme les black smokers et leurs activités hydrothermales… ! bof ! négligeable tout ça! c’est l’HOMME le responsable nous disent les réchauffistes- au fait, responsable de quoi? – . Ces réchauffistes, ils ont leur ti-soumarin hyperbare qui patrouille les dorsales et transformantes, et zones de subduction et arcs insulaires depuis des siècles , prélevant des échantillons en continu, tous les jours, et peuvent vous prouver, graphiques à l’appui que la NATURE n’y est pour rien, le coupable , c’est l’HOMME! Ben voyons!

      • Rexterras dit :

        En plus, j’écoutais ce midi, à RadioCanne, Yannick Villedieu fantasmer ou orgasmer (je ne sais trop) faire une entrevue avec une énorme sommité … imaginez, le président du GIEC … ou un titre semblable. Et ces idiots diplômés de nous reconfirmer l’urgence d’agir politiquement (financièrement?) pour sauver la terre des affres innommables du réchauffement! Puisqu’il est prouvé que celui-ci dépend essentiellement de l’activité humaine (et du 1% de l’ensemble du CO2 qu’elle représente … d’ailleurs notre expiration est-elle prise en compte dans ce 1% ou n’est-ce que l’activité économique?).
        Et quand on pose une simple question à ces imbéciles du type: « Donc s’il y a un lien causal démontré et prouvé, vous êtes capables de me dire quel effet sur le réchauffement global (ou toute autre variable dépendante de votre choix) auront les disons 30,000,000,000$ de sacrifie que vous demanderez à la population du Québec pour réduire (éliminer?) sa production de CO2 (hormis l’expiration humaine et animale évidemment). »
        Pas de réponse … abonnés absent. Au lieu de chiffrer avec leur certitude absolue: bien cet investissement dans l’avenir de 30,000,000,000$ contribuera à réduire de 1 millionième de degré le réchauffement d’ici 2150.
        Bon, si ce n’était que ces élucubrations partagées par trop de politiciens nous mènent à la ruine, ce serait risible!

      • J’ai hâte que Radio-Canada et leurs animateurs vedettes ainsi que les petit  »Namis » de ces derniers se fassent humilier par leurs élucubrations naïves. J’ai hâte que le peuple se réveille et qu’il cri haut et fort :  »C’est assez…, nous ne croyons plus ces  »environnementeur » !!! Le peuple québécois l’a fait avec les religieux abuseur il y a 40 ans…, il est temps que nous le fassions aujourd’hui avec les soit disant spécialistes du GIEC et de tous ces verdâtres ! Les changements climatiques causé par l’homme (RCA) n’existe pas ! Alors pourquoi payer des milliards de $$$$$$ pour ce qui n’existe pas ??? Réveillons nous !!!!!

      • jenrevienpas dit :

        Rexterras

        30 000 000 000 $ pour le Québec ???? d’ou sortez vous ce chiffre ? Pourquoi au juste ??
        à moi que ce soit le lutin de Noël que vous parlez. Dans ce cas j’abandonne🙂

      • jenrevienpas dit :

        R. Duberger

        Avez vous des mesures sur les émissions volcaniques océaniques, les dorsales, les black smokers pour la période récente, pour les années 1900-2000, pour la période avant l000 à 1900 ?

        Si non comment pouvez vous calibrer votre modèle ?

        Avez vous des relevés sismologiques des volcans océaniques de 1900 à aujourd’hui qui pourraient nous montrer un ‘espèce’ de lien entre les émissions de CO2 et l’augmentation de la concentration atmosphérique ?

        Pourquoi les émissions des volcans océaniques se seraient soudainement réveillées depuis 50-60 ans ? comment cela se fait t’il que ce soit en même temps que les émissions de CO2 industrielles ont augmenté ?

      • Reynald Du Berger dit :

        relisez mon commentaire: les 74 000 km de dorsales on ( lire le réchauffiste) s’en fout de leur activité… tout comme les black smokers et leurs activités hydrothermales… ! bof ! négligeable tout ça! c’est l’HOMME le responsable nous disent les réchauffistes- au fait, responsable de quoi? – . Ces réchauffistes, ils ont leur ti-soumarin hyperbare qui patrouille les dorsales et transformantes, et zones de subduction et arcs insulaires depuis des siècles , prélevant des échantillons en continu, tous les jours, et peuvent vous prouver, graphiques à l’appui que la NATURE n’y est pour rien, le coupable , c’est l’HOMME! Ben voyons!

        Zavez toujours pas compris que c est une QUESTION que je VOUS pose? il est où le ti-sousmarin espion chimico-thermique qui VOUS permet de dire RCA est à 95% sûr humain? Comprenez-vous? VOUS affirmez, je n’affirme rien, je VOUS questionne sur votre affirmation.

  39. Robert dit :

    Concernant le graphique de Levitus;

    Ce graphique est un graphique RELATIF. Autrement dit, il y a une date ou une période où la chaleur a été fixée à zéro. Tous les autres points sont ajoutés lorsque c’est supérieur et soustrait lorsque inférieur. Donc, à mesure que l’humanité avance, les joules s’additionnent et l’axe des Y deviendra de plus en plus haut. Donc, ce graphique ne veut strictement rien dire, en chiffres absolus. Il faut plutôt regarder la pente. C’est la pente qui nous dit combien de joule furent stockés d’une année à l’autre. Ex: Durant la période 1968-1975, selon la pente, il s’est stocké 1,0 x10^22 Joules /année. Durant la période 2008-2012, toujours selon la pente, les océans ont emmagasiné 0.74 x 10^22 Joules/ année. Si je comprend bien les arguments de Keven, jenrevienpas et autres, le réchauffement fut plus fort entre 1968-1975 qu’entre 2008-2012.

    Robert

    P.S: J’espère que cette fois-ci, j’ai été compris?

  40. jipebe29 dit :

    Reynald
    « à Jean-Pierre, les réchauffistes français ont-ils , comme les réchauffistes d’ici, la détestable habitude de camoufler leurs excès de chaleur dans les océans? »

    Oui, bien sûr, car ils ne veulent pas remettre en cause leurs modèles foireux. J’ai publié un petit article sur ce sujet:

    http://www.contrepoints.org/2013/10/15/142693-il-faut-donner-le-prix-nobel-de-physique-au-giec

  41. Bonjour Monsieur Du Berger. Dernière nouvelle…, le BAPE a tranché…, pas d’exploitation des gaz de Shale ni du pétrole…, c’est trop dangereux ! Les artistes dansent accompagnés des  »verts » plus stupides qu’intelligents ! Pour ce qui est des politiciens…, ils suivent. Ils sont incapable de dire non à ces abrutis de  »Verts » ! Je me souviens du débat que vous avez fait il y a quelques moi sur le QI. Je crois que la solution est là. Même le Premier Ministre Couillard a dit que ce projet était arrêté car les citoyens sont contre. Je ne crois pas qu’il soit sot mais je crois qu’il voit le peuple québécois comme étant des sots ! Probablement qu’il attend que les citoyens québécois se réveillent et qu’ils dénoncent les abus des environnementalistes qui bloquent les projets important sur la production de nos ressources. Les  »verts » stupides ne s’arrêteront pas là…, pour eux, nous devons remonter jusqu’en 1600, avant l’arrivé du monde moderne. Je vous l’ai dit…, ils sont sots !!! Ils ont un QI de moins de 80 dans l’ensemble…, alors pourquoi le peuple écoute t’il ces petite têtes. Est-ce que le peuple a aussi un QI de 80 !!! Je me dit qu’il faut viser plus haut et que les vrais scientifique s’impliquent davantage…, ou encore…, les intelligents déménageront du Québec pour vivre des jours meilleurs !!!

    • Robert dit :

      Jean-Pierre;

      Est-ce le PAPE qui avait été remodelé à l’image de ce sinistre ministre du PQ qui ne payait pas son loyer et qui y a laissé 500 bouteilles de vin vides? Si c’est encore la gang qui avait été mise en place par cet ex-ministre, pas surprenant que ce BAPE élimine du revers de la main tout ce qui touche les gaz de Schistes…Il va faire la même chose pour tout autre projet!

      Robert

      • Vous voulez dire Robert, que le BAPE pourrait être infiltré par les  »Verts » ???? Cela se pourrait-il ??? CERTES QUE CELA CE PEUT !!!! J’ai communiqué avec le PLQ concernant cette affaire il y a quelques heures. J’espère que la déclaration de Monsieur Couillard était exagéré pour enfin réveiller ceux qui dorment aux gaz…, c’est à dire, les citoyens qui ne veulent pas s’en mêler ! Les citoyens qui sont mêlés dans leurs têtes et emmêlés dans leurs pensées comme ce  »Vert » qui buvait trop de vin et qui a perdu son ministère au PQ ! Ne lâchons pas et dénonçons !!!

  42. Petit rappel pour Keven!

    Si elle n’est pas dans l’atmosphère, ni dans les océans, elle va où la chaleur?

    • jipebe29 dit :

      Quelle chaleur? Celle qui n’existe que dans les entrailles de modèles numériques foireux?

      • Keven dit :

        Jean-Pierre,

        Que racontez-vous là? Qu’est-ce qui fait que les modèles numériques sont « foireux » selon vous? Il n’y a pas de chaleur « cachée » ou de « fit polynomiaux » comme Scafetta et cie. aiment bien faire: ces modèles ne sont qu’un ensemble d’équations de physique et de chimie de base (transfert de chaleur, gravité, pression, etc.) qui sont résolues en parallèle sur une grille qui couvre l’ensemble de la planète. Et ils font un excellent travail pour décrire le climat et son évolution…

  43. Ouais! Celle qui a déjà existé dans les rêves déchus des climato-nuts de ce monde.

  44. Keven dit :

    @G.H. Larouche:

    Vous m’excuserez: je participais à une conférence à la mi-décembre et je n’ai pas eu le temps de vous répondre avant aujourd’hui.

    Premièrement, vous devriez savoir que Robert ignore complètement les incertitudes sur les chiffres qu’il utilise pour faire ces « tendances » sur 7 ans…

    Deuxièmement, le climat n’est pas un système fermé. Vous oubliez qu’il y a l’espace, vers ou toute l’énergie finit par aller pour établir un équilibre radiatif (rappelez-vous cette description de l’effet de serre que j’ai faite il y a quelques mois). Par exemple, la poussière volcanique diminuera la quantité d’énergie atteignant le sol, ce qui résulte en une plus grande émission nette d’énergie du sol et de la surface de l’océan vers l’espace – toujours dans le but de se diriger vers un équilibre radiatif. Il n’y a pas d’histoire de chaleur qui se cache…

    Avant de crier au loup, prenez le temps de bien lire!

    Keven

    • Robert dit :

      Keven;

      « Premièrement, vous devriez savoir que Robert ignore complètement les incertitudes sur les chiffres qu’il utilise pour faire ces « tendances » sur 7 ans… »

      Vous, vous devez surement être en mesure de les calculer…ces incertitudes?

      Le problème avec les climatologues réchauffistes c’est qu’ils sur-symplifient tout. Vous êtes absolument incapable d’évaluer l’impact des volcans sur le climat.

      Je vous pose des questions, mais vous ne me répondez jamais? Expliquer nous (avec des chiffres, pas avec seulement des mots):

      1) Pourquoi est-ce que les équations publiées dans AR3 et AR4 ne fonctionnent pas? Moi, je connais la réponse!

      2) Quest-ce que vous entendez par: »Température adiabatique »?…Il paraitrait que c’est cette température qui aurait la capacité de maintenir la concentration en CO2 uniforme entre 0 et 40 000 mètres!

      Robert

      P.S: Vous avez aussi mentionné « Et ils font un excellent travail pour décrire le climat et son évolution… » : Réponse: Le problème c’est que vous avez essayé d’y inclure le CO2 et ça ne fonctionne pas. Toutes les prédictions du GIEC se sont avérées fausses! C’est ce qui arrive lorsqu’on essais de faire « fitter » les données du problème avec la réponse.

      • C’est comme faire  »fitter » Adam chez les australopithèques. Les australopithèques ont existés mais Adam est un mythe. Le GIEC se base sur des mythes…, donc en science il ne sont pas là!

      • Reynald Du Berger dit :

        France Culture a sur ses archives plusieurs séries sur le cerveau humain. Un éminent neurophysiologiste membre de l’Académie des Sciences, propose que l’obsession de la majorité des réchauffistes avec la peur du cataclysme qui l’accompagne, serait un trouble mental. C’est gratuit. Par contre pour 20 euros par année, j’ai accès aux archives de Canal Académie de l’Institut de France , qui a aussi plusieurs émissions sur les neurosciences.

    • G. H. Larouche dit :

      Keven,

      C’est encore, j aurais dû m’en douter, du grand n’importe quoi.

      Manque de chaleur > ajouter une pincée poussières volcanique, corriger la temp des océans.
      Excès de chaleur > un léger effet de serre… peut-être.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Deuxièmement, le climat n’est pas un système fermé » celle-là, vous me la servez sur un plateau et me permettrez sans doute, sans que je veuille vous vexer, de la tourner en dérision…car ma bonne me dit la même chose à propos de ma demeure qui n’est pas un système fermé, quand elle balaie la poussière gênante sous le tapis, comme vous balayez votre chaleur perdue dans les profondeurs des abysses ou à l’opposé, dans l’espace inter-sidéral. Et quand ça caille (y fait frette) c’est toujours à cause du RCA. Le parfait petit réchauffiste $$$$$$ a réponse à tout! n’importe quoi! le « monde ordinaire » va y croire! Je reprendrai en janvier mes chroniques au 5 à 7 de Dany Houle… vous venez ?

      • Keven dit :

        Reynald,

        Je ne vois vraiment pas comment vous pouvez tourner en dérision ce que j’ai dit: il s’agit d’un principe de thermodynamique de base qui est tout à fait compatible avec la présence d’une signature humaine claire sur le climat.

        À votre habitude, vous continuez avec vos insinuations sur les intentions des gens…

        Je vous ai déjà dit à de multiples reprises que j’acceptais votre invitation à débattre et j’irai au 5 à 7 si j’y suis invité. Je suivrai avec attention le contenu scientifique de vos interventions pour les corriger, si nécessaire.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        moi qui pensais que vous aviez le sens de l’humour… mais c est un fait que beaucoup de réchauffistes cachent les choses gênantes… voir le climategate pour lequel les responsables ont été blanchis, mais on n est pas dupes « hide the decline » et bien d autres choses genantes ont été dites et les auteurs ne les ont jamais démenties.

        pour les volcans terrestres et marins, vous devez admettre que j ai raison de critiquer la méthodologie du USGS.
        1- combien de volcans y a-t-il au total?
        2- pour chacun, quel est le degré d activité?
        3- combien ont fait l’objet de monitoring?
        4- pendant combien de temps et ce temps échelonné sur combien de décennies?
        5- quels sont les paramètres qui ont été mesurés?
        6- dans quelles conditions et avec quelle degré de précision?

        tant que le USGS ne répond pas à ces questions, je douterai de la validité de leurs affirmations.

        oui c est une accusation grave et je l’assume. Vous croyez que tout ce qui est publié par USGS est la vérité? que leur méthodologie est sans faille, non critiquable et que leurs résultats sont irréfutables? pas moi!

        je doute de l’intégrité des lecteurs critiques de revues dans les domaines sujets à controverse et sujets à $$$$$$$$$$$$$ comme le climat et je vous l’ai déjà exprimé. Vous tenez là une énorme poule aux oeufs d’or et n’êtes pas près de la lâcher et svp ne vous sentez pas visé personnellement . Je refuse de limiter ma discussion à l’aspect scientifique et vous savez pourquoi. Il y a là un énorme problème d’éthique, de politique et d’idéologie relié à ceci, dont je veux aussi parler. Il faut que les gens sachent comment fonctionne la science « normale » et la « science climatique » C’est Dany Houle qui décidera de la date de ce débat si vous l’acceptez. Bonne année à vous et « du succès dans vos études » comme on me disait jadis.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous auriez trouvé bien des réponses à ces questions si vous aviez pris le temps de lire la dite étude. Il est dommage que vous insistiez à faire paraître le climat comme un sujet « à controverse », alors que ce n’est pas le cas.

        Quelles sont ces choses gênantes qui auraient été dites? Vous savez comme moi que le soi-disant « climategate » n’est qu’une histoire inventée qui n’a aucun fondement.

        Bonne année à vous aussi, et au plaisir de « débattre » avec vous au 5 à 7. J’attends de vos nouvelles.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        il y aurait même eu un climategate 2, qq un de Russie aurait piraté un échange de emails entre le HADCRUT de East Anglia et des américains de Penn State et autres centres. Et ce n est pas juste qq emails mais des centaines. Mais bon… ça n a pas été publié dans des revues avec des arbitres du AGU… mais ça été largement diffusé par les médias. Une chose importante pour moi, il y a la science sous différentes formes, celle qui n a pour motivation que de faire avancer les connaissances, elle est pure car non entachée d’intérêts financiers, et il y a celle payante, qui exploite la peur, la crédulité. Je me suis appliqué à la première durant ma carrière, et les subventions que j ai obtenues ainsi que les sources, sont publiques. Je combats maintenant la deuxième, car je sens que mes concitoyens sont dupés.

  45. jenrevienpas dit :

    Vous dites R. Duberger:

    Ces réchauffistes, ils ont leur ti-soumarin hyperbare qui patrouille les dorsales et transformantes, et zones de subduction et arcs insulaires depuis des siècles , prélevant des échantillons en continu, tous les jours, et peuvent vous prouver, graphiques à l’appui que la NATURE n’y est pour rien, le coupable , c’est l’HOMME! Ben voyons!

    Zavez toujours pas compris que c est une QUESTION que je VOUS pose? il est où le ti-sousmarin espion chimico-thermique qui VOUS permet de dire RCA est à 95% sûr humain? Comprenez-vous? VOUS affirmez, je n’affirme rien, je VOUS questionne sur votre affirmation.

    R: Vous savez qu’il n’existe pas ce ti-sous marin.

    Mais vous, pouvez vous faire une corrélation entre l’activité sismique des dorsales et les émissions de CO2 atmosphériques ? ce sont des mesures qui se prennent à distance non ? selon vous il y aurait eu augmentation depuis les années 1960 et ce serait constant en augmentation l’activité sismique des dorsales océaniques. … tout comme l’évolution du CO2 atmosphérique et de la température ?

    On veut savoir si ça vaut la peine d’investir dans cette recherche avec le ti-sous marin🙂. On veut savoir si vous êtes sérieux avec votre affirmation (ou votre doute !!!).

    • Reynald Du Berger dit :

      C’est sür qu’y a pas de ti-soumarin. Je suis allé a White Island en Nouvelle Zélande, le volcan probablement le mieux monitoré au monde . On y mesure quotidiennement les émissions en H2O, CO2, SO2, H2S qui varient énormément d’un jour a l’autre. Je voulais juste vous faire remarquer le ridicule de l’affirmation suivante de la part des réchauffistes: Nous sommes certains a 95% du RCA et donc que l activité volcanique et hydrothermale sous la mer ne peut pas avoir une influence sur le climat ni sur le niveau de la mer pour plus que 5%. C’est ce que les réchauffistes affirment. Or on n’a ni l’inventaire ni le bilan de cette activité et on ose affirmer cela. Et oui, mon doute est très sérieux.

      • jenrevienpas dit :

        votre doute est très sérieux vous dites……………………………
        Mais il n’est pas appuyé par des mesures, des relevées entre l’activité sismologiques des volcans océaniques et les émissions de CO2 et son augmentation de concentration dans l’atmosphère. Ça fait des mois que je vous demande cette information.. sans résultat.

        Donc votre doute est une opinion, tout juste une petite opinion.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Mais il n’est pas appuyé par des mesures, des relevées… »

        C’est évident! ces mesures, ces relevés, comme vous dites, n’existent pas! … et c’est ce que je me tue à vous dire et faire comprendre. Ya aucun relevé ni mesure ni observation qui vous permet d’AFFIRMER que les volcans n’ont pas de etc… Le ti-soumarin… yen n’a pas! vous avez enfin compris! Mieux vaut tard que jamais! Bon on passe ensuite à ma deuxième question… vous voulez que je vous la pose, maintenant que vous avez admis le manque total de données pour étayer votre hypothèse?

      • Rexterras dit :

        « votre doute est une opinion » … ce n’est pas une opinion mais une QUESTION de M. Duberger. Si quelqu’un affirme qu’il est certain d’un réchauffement ET que ce réchauffement est causé par l’activité humaine, cette certitude doit être appuyée par une preuve et une démonstration scientifiques!

        La question de M.Duberger: « Pouvez-vous le démontrer, svp? » En l’absence d’une telle démonstration, VOTRE affirmation n’est qu’une OPINION, une petite opinion!

  46. jenrevienpas dit :

    les infos que j’ai disent que les volcans (dans leur ensemble) émettent env. 500 millions de tonnes de CO2/an alors que les activités industrielles émettent env. 30 milliards de tonnes de CO2 / an. La plupart des spécialistes de la question s’entendent pour dire que l’effet des volcans est faible..

    Je crois que pour que les volcans océaniques, dorsales ait un effet aussi important que l’activité industrielle, ll faudrait qu’on constate plus d’activité sismique, que ça brasse pas mal plus ? non ?

    alors que vous n’avez pas de donnés pour appuyer votre thèse…

    Au fait qu’elle est votre point … précisément.

    je n’admets pas votre point (que le RCA a un manque total de données), ce n’est que votre point de vue.

    Mais je continue de m’informer, de lire dans les deux camps

    Quand à Rexterras : bien entendu que j’ai compris la question de R. Duberger. Mais lui ou vous avez vous compris mon questionnement ?

    • Reynald Du Berger dit :

      … »alors que vous n’avez pas de donnés pour appuyer votre thèse »….

      Je ne soutiens aucune thèse, c’est vous et Keven qui soutenez la thèse du RCA et AFFIRMEZ que toutes les autres causes de variations climatiques sont négligeables comparées à la cause anthropique. C’est VOTRE thèse que je vous demande de prouver , et entre autres prouvez-moi que les causes naturelles que vous écartez sont négligeables, prouvez-le avec des données, des observations spatio-temporelles. Comprenez-vous ce que je vous demande? spatio-temporelles et fiables. Pas des « les infos que j’ai disent que les volcans (dans leur ensemble) émettent env. 500 millions de tonnes de CO2/an alors que les activités industrielles émettent env. 30 milliards de tonnes de CO2 / an. La plupart des spécialistes de la question s’entendent pour dire que l’effet des volcans est faible » quelles sont ces infos? quelle est la méthodologie? quelle valeur leur accordez-vous? qui sont vos « spécialistes de la question » ? Quand on vous demande de l’information spatio-temporelle valable sur l’activité volcanique terrestre et marine, vous comprenez ce qu’on vous demande et pourquoi on vous le demande dans la perspective de votre hypothèse d’un RCA?

      • Je crois Monsieur Du Berger que les  »réchauffistes » ne pourrons pas prouver leur thèse sur le RCA car cette thèse est au niveau de leurs croyances. Un peu comme les Témoins de Jéhovah qui croit que Dieu créera bientôt un Paradis sur terre. Ces gens comme les fumistes de réchauffistes…, croient à des sornettes !

  47. jenrevienpas dit :

    Vous ne soutenez aucune thèse ??
    Je ne vous crois pas.

    Vos écrits ne le prouve pas. Sinon pourquoi écrire tant sur un seul et même sujet.

    Vous me me demandez de l’infos spatio temporelle sur l’activité volcanique terrestre et marine et vous savez pertinemment que je ne travaille pas dans ce domaine (bien que je vous ai déjà, et Keven également envoyé des références à ce sujet)….. Mais ce n’est jamais satisfaisant pour vous.

    Vous ne soutenez pas que les volcans océaniques auraient un effet important sur l’évolution du CO2 atmosphérique ? vous ne soutenez pas que l’activité industrielle n’a pas d’impact sur cette même évolution du CO2 atm. ? Qu’elle est votre thèse sinon ??

    une pièce de monnaie a deux côtés : Pile ou Face

    Vous devez aussi répondre à mes questions…… sinon qu’elle crédibilité pourrait-je (ou le public en général) accordé à vos propos.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Sinon pourquoi écrire tant sur un seul et même sujet. »

      Bien justement, c’est pour mettre en demeure les réchauffistes, car les conséquences de ce qu ils affirment et propagent et font croire aux naïfs, sont extrêmement graves! c est pas suffisant pour vous? je VOUS mets en demeure de prouver ce que VOUS affirmez. ça ne vous suffit pas comme raison?

      « Vous ne soutenez aucune thèse ??
      Je ne vous crois pas. »

      Quelle thèse? c’est VOUS qui soutenez la thèse du RCA , moi j en doute et douter d une thèse n est pas soutenir une thèse , vous saisissez?

      « bien que je vous ai déjà, et Keven également envoyé des références à ce sujet »

      quelles infos spatio-temporelles m avez-vous envoyées au sujet de ce que vous affirmez ?

      « Vous ne soutenez pas que les volcans océaniques auraient un effet important sur l’évolution du CO2 atmosphérique ?  »

      Moi j’aurais soutenu cela? où ? quand? exemple? je vous répète pour le 3ieme fois: on ne dispose d’aucune absolument aucune donnée ni pour affirmer ni pour infirmer cela.

      « vous ne soutenez pas que l’activité industrielle n’a pas d’impact sur cette même évolution du CO2 atm. ?  »

      pas d impact? moi j ai dit ça? où? quand? exemples?

      c’est VOUS qui AFFIRMEZ LE RCA! je vous demande des PREUVES de VOTRE AFFIRMATION! suis-je clair? VOUS AFFIRMEZ qq CHOSE que VOUS devez prouver.

      « sinon qu’elle crédibilité pourrait-je (ou le public en général) accordé à vos propos. »

      Je vous pose des questions sur qq chose que VOUS affirmez, je n affirme RIEN! VOUS ne répondez pas! lequel de nous deux n est pas crédible? VOUS car VOUS ne répondez pas, VOUS êtes incapable de PROUVER ce que VOUS AFFIRMEZ. Et voilà pour votre crédibilité.

      Autre question? moi j en ai plein d’autres pour vous.

      • jenrevienpas dit :

        Voici ce que les experts du USGS disent.

        http://volcanoes.usgs.gov/hazards/gas/climate.php

        Do the Earth’s volcanoes emit more CO2 than human activities? Research findings indicate that the answer to this frequently asked question is a clear and unequivocal, “No.” Human activities, responsible for a projected 35 billion metric tons (gigatons) of CO2 emissions in 2010 (Friedlingstein et al., 2010), release an amount of CO2 that dwarfs the annual CO2 emissions of all the world’s degassing subaerial and submarine volcanoes (Gerlach, 2011).

        The published estimates of the global CO2 emission rate for all degassing subaerial (on land) and submarine volcanoes lie in a range from 0.13 gigaton to 0.44 gigaton per year (Gerlach, 1991; Varekamp et al., 1992; Allard, 1992; Sano and Williams, 1996; Marty and Tolstikhin, 1998). The preferred global estimates of the authors of these studies range from about 0.15 to 0.26 gigaton per year. The 35-gigaton projected anthropogenic CO2 emission for 2010 is about 80 to 270 times larger than the respective maximum and minimum annual global volcanic CO2 emission estimates. It is 135 times larger than the highest preferred global volcanic CO2 estimate of 0.26 gigaton per year (Marty and Tolstikhin, 1998).

        J’ai l’impression que je fais le travail à votre place, mais bon je constate que cette information n’est jamais mentionné sur votre blogue. Ce sera utile pour vous et vos lecteurs.. Ce n’est pas juste le GIEC, mais aussi les experts en surveillance des volcans.

        je disais:
        « vous ne soutenez pas que l’activité industrielle n’a pas d’impact sur cette même évolution du CO2 atm. ? »

        et vous m’avez répondu :
        pas d impact? moi j ai dit ça? où? quand? exemples?

        Q’avez vous à dire sur cette question… RÉPONSE SVP !!!!

      • Reynald Du Berger dit :

        1- l’immense majorité des volcans terrestres ne sont pas monitorés. Donc les estimations des émissions en H20 et CO2 de celui que vous appelez « expert » du USGS n’ont aucune valeur scientifique. Chaque volcan a son propre régime et une activité unique qui dépend de sa taille, son degré d’activité, et du contexte volcanologique (andésitique, rhyolitique ou basaltique, fluide comme Hawaii ou visqueux et explosifs comme Ste Helens).

        2- aucun volcan sous la mer n’est monitoré. 85% de toute l’activité est sous la mer.

        3- les chiffres du « cycle du carbone » du GIEC, pompés de programme de l’ONU pour l’environnement sont donc farfelus et sans aucune signification ni géologique, ni climatologique.

        Je crois – et non pas j’affirme- que l’homme peut avoir une influence sur le climat, mais celle-ci est insignifiante par rapport aux causes naturelles des variations climatiques. Je n’oserai même pas mettre un % de probabilité sur mon degré de certitude. VOUS AFFIRMEZ cependant être sûr à 95% du RCA . Voilà pourquoi je n’affirme rien, tandis que VOUS affirmez l’existence de qq chose que vous êtes incapables de prouver. Il est pourtant toujours possible de prouver l’existence de qq chose qui existe, mais il sera toujours impossible de prouver la non-existence de qq chose qui n’existe pas. Je vous laisse réfléchir là-dessus et vous souhaite une bonne année 2015.

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous affirmez que les « estimations » du USGS n’ont aucune valeur scientifique. Il s’agit là d’une accusation grave. Au lieu de déblatérer des généralités sur les volcans, pouvez-vous élaborer à ce sujet et me dire en quoi la méthodologie de Gerlach et al. (2011) est fautive et cacherait un facteur d’erreur de plus de deux ordres de magnitude?

        Sans expliquer vos objections, nous en sommes encore réduits à vous croire sur parole quand vous doutez du titre « d’expert » des gens…

        Keven

  48. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    29 décembre 2014 à 8:04

    « Vous me me demandez de l’infos spatio temporelle sur l’activité volcanique terrestre et marine et vous savez pertinemment que je ne travaille pas dans ce domaine… »

    Pourquoi tant argumenter si vous n’avez aucune donnée à présenter et à expliquer (important d’amener des explications…pas seulement des références qui ne veulent souvent rien dire)…

    Robert

    P.S: C’est vous qui appuyez la thèse selon laquelle c’est le CO2 produit par l’homme qui est responsable de l’échauffement d’une planète qui finalement ne s’échauffe pas.

  49. Reynald,

    Il semble que tu aie évacué (flusher) mon dernier commentaire s’adressant à Keven.
    Pourquoi?

  50. jenrevienpas dit :

    Je m’attendais à des réponses plus appuyées, plus sérieuses. De plus je suis vraiment surpris de voir quatre ti-pouces en haut pour les raisons que je vais énoncées.

    à Moins que ça soit quatre humoristes qui les aient faits ces commentaires.

    Vous faites ma journée et même plus.

    Voici mes commentaires:

    1- l’immense majorité des volcans terrestres ne sont pas monitorés. Donc les estimations des émissions en H20 et CO2 de celui que vous appelez « expert » du USGS n’ont aucune valeur scientifique. Chaque volcan a son propre régime et une activité unique qui dépend de sa taille, son degré d’activité, et du contexte volcanologique (andésitique, rhyolitique ou basaltique, fluide comme Hawaii ou visqueux et explosifs comme Ste Helens).

    R: USGS ont estimé St-Helens, avez vous pris le temps de lire le lien

    2- aucun volcan sous la mer n’est monitoré. 85% de toute l’activité est sous la mer.

    R: Alors là comme point contradictoire vous êtes un champion !!!! expliquez nous cela, ça vaut la peine. AUCUN VOLCAN n’EST MONITORÉ donc 85 % (pas 90, pas 80, mais bien 85 %) de TOUTE l’ACTIVITÉ est sous la mer…. mesuré comment ce 85 % ? pourcent de quoi ?

    3- les chiffres du « cycle du carbone » du GIEC, pompés de programme de l’ONU pour l’environnement sont donc farfelus et sans aucune signification ni géologique, ni climatologique.

    R: OPINION, OPINION, OPINION, vous en croyez beaucoup de choses…..

    Je crois – et non pas j’affirme- que l’homme peut avoir une influence sur le climat, mais celle-ci est insignifiante par rapport aux causes naturelles des variations climatiques. Je n’oserai même pas mettre un % de probabilité sur mon degré de certitude. VOUS AFFIRMEZ cependant être sûr à 95% du RCA . Voilà pourquoi je n’affirme rien, tandis que VOUS affirmez l’existence de qq chose que vous êtes incapables de prouver. Il est pourtant toujours possible de prouver l’existence de qq chose qui existe, mais il sera toujours impossible de prouver la non-existence de qq chose qui n’existe pas. Je vous laisse réfléchir là-dessus et vous souhaite une bonne année 2015.

    R: c’est prouvé que la température a augmentée (depuis 1960 et depuis 1880), c’est prouvé que le CO2 atmosphérique a aussi augmenté depuis cette période. c’est prouvé (comptabilisé) la quantité de combustible fossile extrait du sous sol et injecté dans l’atmosphère. C’est prouvé la fonte des glacier, et de l’arctique, etc…C’est un fait que je n’ai jamais écrit (ou dit) que j’étais sûr à 95 % du RCA. C’est prouvé qu’utilisation de combustible fossile et pollution atmosphérique a un lien de cause à effet. C’est prouvé que la pollution atmosphérique a un lien avec la santé des humains (asthme et autres maladie). Est-ce que 2014 sera l’année la plus chaude enregistrée depuis 1880… (faisant en sorte que la décennie 2010 sera plus élevé que la décennie 2000, que les années 90, que les années 80, etc…) ??? histoire à suivre dans les prochaines semaines.

    Est-ce que ça veux dire pour autant qu’un RCA de +2 C, +4 C ou plus sont plus que probables d’ici 20, 50 ou 100 ans ??? je laisse à d’autres dire cela, je ne le sais pas.

    • Reynald Du Berger dit :

      1- « Je m’attendais à des réponses plus appuyées, plus sérieuses »
      des réponses ? quelles étaient vos questions? et plus sérieuses… ça veut dire des réponses conformes à la religion verte?

      2- « USGS ont estimé St-Helens, avez vous pris le temps de lire le lien »
      St Helens est un volcan insignifiant comparé à bien d’autres et c’est un parmi des dizaines milliers. Pouvez-vous me faire la liste des volcans monitorés et m’en faire le bilan des émissions pour chacun (spatio-temporel) Quelles conclusions tirez-vous donc du monitoring de St Helens sur le rôle des volcans en rapport avec le CC?

      3- « Alors là comme point contradictoire vous êtes un champion !!!! expliquez nous cela, ça vaut la peine. AUCUN VOLCAN n’EST MONITORÉ donc 85 % (pas 90, pas 80, mais bien 85 %) de TOUTE l’ACTIVITÉ est sous la mer…. mesuré comment ce 85 % ? pourcent de quoi ? »
      85% je ne sors pas ça de mon chapeau, c est le chiffre « officiel » du USGS que vous dites « expert » … oui ca peut etre 90 ou 80 mais surement pas 5 ou 10 allez-prendre un cours de géologie , ça presse!

      4- « c’est prouvé que la température a augmentée (depuis 1960 et depuis 1880), »
      oui et puis après? augmenté de combien? à quel rythme? quelles en sont les causes? les conséqences?

      5- « c’est prouvé que le CO2 atmosphérique a aussi augmenté depuis cette période. »
      et puis après? si le CO2 a augmenté depuis 1998 et que la T stagne depuis 1998… expliquez-moi donc ça avec un autre argument que « la chaleur perdue au fond des océans ».

      6-« C’est prouvé la fonte des glacier, et de l’arctique, »
      quels glaciers fondent, avez-vous des noms,? j’ai marché sur le glacier FOX en NZ qui avance de 1,5m par jour! Il aboutit dans une forêt tropicale! ,l’Antarctique s’étend en ce moment.

      7- « C’est un fait que je n’ai jamais écrit (ou dit) que j’étais sûr à 95 % du RCA »
      alors faut le crier haut et fort , car c’est le CREDO de votre dieu le GIEC. Le GIEC dit et publie, et crie que le RCA est sûr à 95% et que si on continue comme ça, c’est l’apocalypse! Je suis heureux d’apprendre que vous n’y croyez pas… enfin un apostasié! Je savais que vous aviez un peu d’esprit critique!

      8- « C’est prouvé qu’utilisation de combustible fossile et pollution atmosphérique a un lien de cause à effet. »
      Alors là vous perdez les qq points que vous aviez gagné avec votre apostasie envers le dieu GIEC. Combien de fois devra-t-on vous répéter: le CO2, c est pas de la pollution, si pas de CO2, pas de vie! c’est de l’engrais ( ben non pas du 20-20-20, ni du 15-30-15)) mais qq chose essentiel à la photosynthèse

      9- « Est-ce que 2014 sera l’année la plus chaude enregistrée depuis 1880 »
      Il y en a de pires que vous: radio-can annoncait 2014 comme la plus chaude depuis 1000 ans! Je vais en parler à ma prochaine chronique à la radio, on peut pas laisser dire des bêtises comme ça.

      10- … »je ne le sais pas. »…
      c’est une parole sage mais rien ne vous empêche de vous informer et de scruter la valeur des arguments des deux côtés, juger des intérêts personnels que certains peuvent avoir en les propageant, et vous vous ferez ensuite votre idée personnelle.

      Bonne année 2015 froide ou chaude, ça va chauffer au sommet de Paris.

      • jenrevienpas dit :

        concernant le point 3.
        Alors USGS ce sont des experts ou non ?

        ou seulement quand ça fait votre affaire ?

        Concernant le point 8 … c’est vous qui perdez des points. Beaucoup de points
        Comment vous faites cela utiliser des combustibles fossiles sans dégagement de polluants secondaires autres que le CO2 (CO, etc…) ? ne croyez pas que je vais glisser sur la pelure de banane que vous me lancez (le CO2 est un engrais). Cette discussion a déjà eu lieu avec Robert et vous.
        Vous connaissez des combustibles fossiles qui sont extraits sans besoin de raffinement ? sans pollution atmosphérique.

        concernant le point 9: il y a des dizaines de reconstruction de T en fct temps (Mann et autres ) qui nous indiquent cela (température globale stable depuis des millénaires et aug. depuis 1900 à aujourd’hui ? Si vous avez des études récentes revisées par les paires qui n’indiquent pas cela .. il faut nous en parler. Mais si ce sont les études de Lamb 1969….. on repassera….

      • Reynald Du Berger dit :

        Ok time out!
        1- Je n’affirme rien
        2- VOUS affirmez quoi? vous affirmez le RCA? vous en êtes sûr à 95% comme votre dieu GIEC oui on non? sinon, alors c’est à 100%, 5%, 0% ?
        3- répondez à ma question 2 et ensuite je vous refilerai d’autres questions embêtantes.

        Je n’ai aucune réponse, preuve ou argument à produire En réalité, j’en ai mais je n’ai pas à vous les donner puisque je n affirme rien, car comme tous les sceptiques, je doute de ce que VOUS affirmez, et pose des questions aux climato-alarmistes comme vous qui AFFIRMEZ… je demande réponses et aussi preuves de ce que vous avancez. Je mets les réchauffistes en demeure de me prouver ce qu’ils affirment.

        j’attends cette réponse, ma question est claire, nette, sans bavure, sans pollution… vous répondez quoi?

      • À Jenrevienspas…, c’est cela, je ne crois pas à vos croyances. Je ne crois pas que le climat se réchauffe sur la terre à cause de la présence de l’homme. Répondez à cette question, l’homme est un animal qui fait partie de la Nature, donc ce qu’il fait est naturelle, n’est-ce pas ? Oui ou non ? Nous les humains intelligents trouverons les solutions à nos actes malhabiles. Pour ce qui est du manque de savoir vivre de certains d’entre nous…, je suis d’accord…, dénonçons.

      • Robert dit :

        Pour ajouter aux propos de Reynald concernant le CO2. Un petit rafraichissement!

        1) Les humains, les mammifères, les poissons etc… Absorbent de l’oxygène et rejettent du CO2.

        2) Les plantes, absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène …Elles utilisent le carbone absorbé pour fabriquer des sucres et des protéines. Elles puisent dans le sol, l’eau et les minéraux dont elles ont besoin.

        Donc, les humains vivent en symbiose avec les plantes. Éliminer le CO2 et c’est la fin de la race humaine. Lorsqu’un organisme (EPA) vient déclarer le CO2 comme gaz polluant, je trouve c’est un crime contre l’humanité!

        Robert

      • Robert, vous avez raison dans votre affirmation, le CO2 n’est pas un polluant ! Je ne sais pas si affirmer le contraire est un crime contre l’humanité mais s’est carrément stupide ! Il ne faut pas à avoir honte de le dire.

    • @jenenrevienspas, j’ai souvent parler avec des gens comme vous…, les Témoins de Jéhovah ou d’autres regroupement Chrétiens comparable. Ces gens ont toujours raisons dans leurs raisonnements et ils le prouvent avec des virgules et des point virgules. Le jeu pour eux…, c’est de gagner la joute verbale. Vous êtes en train de jouer ce genre de joute de point virgule…, quand allez vous arriver avec du texte sérieux. Nous en avons mare avec les pepeurs de fin du monde ! Harmaguedon…, c’est pour les sots !

      • jenrevienpas dit :

        à JP Chabot.

        Dites moi quand j’ai parlé de fin du monde et d’Harmaguedon !!!!

        Je crois que c’est vous qui ne voulez pas remettre en question vos croyances ! qui refusez la discussion.

  51. jenrevienpas dit :

    Dans un débat chacun a à répondre à tour de rôle. j’ai déjà répondu à vos questions mais ça devient lassant et redondant.

    Mais ici c’est un interrogatoire, un tribunal. C’est ennuyant à la longue. J’ai bien d’autres choses à faire que de participer à votre interrogatoire.

    Je le vois très bien ce que vous affirmez ….et c’est faux de dire que vous n’affirmez rien. Vous avez une position de climato-septique et vous semblez vouloir la défendre coûte que coûte. Ça me semble évident. Personne ici n’est dupe.

    • Reynald Du Berger dit :

      « j’ai déjà répondu à vos questions  »
      vous n’avez répondu à aucune. Je reprends donc
      question 1: croyez-vous le dogme du GIEC , ce dogme étant le RCA à 95% de certitude?

      répondez, ensuite on verra les autres questions que je dois vous poser sur VOS AFFIRMATIONS.

      « et c’est faux de dire que vous n’affirmez rien. » en effet, vous avez raison, j’affirme que vous affirmez croire au RCA, mais on ne sait pas encore si vous adhérez au 95%… 94% peut-être?

      pour ma part je n’affirme pas que le soleil, les océans, les volcan, ni les lapins ni les kangourous aient quelque-chose à voir avec le CC. Je ne fais qu’affirmer que VOUS affirmez des choses que vous ne prouvez pas et sur lesquelles je VOUS pose des questions auxquelles VOUS ne répondez pas.

    • jenreviensps…, soyez rassuré, l’enfer de feu enseigné dans la religion Catholique EXISTE ! Elle provoque le réchauffement planétaire ! Le Père Noël aussi existe. Allez mon petit…, va dormir au gaz de  »shiste » et fait de beaux cauchemars !

  52. jenrevienpas dit :

    à JP Chabot qui me dit :Répondez à cette question, l’homme est un animal qui fait partie de la Nature, donc ce qu’il fait est naturelle, n’est-ce pas ? Oui ou non ?

    NON, pas tout ce qu’il fait.
    Par exemple remettre dans une courte période (150 – 200 ans) dans l’atmosphère tous les combustibles fossiles accumulés dans le sous sol terrestre qui ont pris des millions d’années à se former. Est-ce arrivé auparavant par d’autre mécanisme que l’humanité qu’autant de combustible fossile soit remis dans la nature: je ne le crois pas.
    La nature dans son ensemble va s’adapter, mais est-ce que ce sera néfaste pour l’humanité: oui je le pense.

    Autres exemples faire exploser des bombes nucléaires est-ce naturelle ? puisque l’uranium a été produit de façon naturelle.

    est-ce naturelle de mettre toutes nos déchets dans un trou (site d’enfouissement) ? ma réponse est évidemment NON.

    Est-ce naturelle que vous me posiez cette question, j’imagine que oui puisque vous êtes un animal🙂 euh je voulais dire un humain dotez d’intelligence !!!

    commentaires: je crois qu’il serait temps pour vous de réviser vos notions de sciences naturelles…………………………………..

    • Monsieur, vous me traiter d’animal en croyant m’insulter. Vous ne m’insultez pas car je fais partie du règne animal ; vous par contre, vous faite partie de l’humain…, comme dirait mon voisin, vous croyez avoir une  »coche » plus élevé. En ce qui me concerne vous avez une  »coche » plus bas puisque vous n’êtes pas conscient de votre environnement restreint et élargie…, l’ultra petit et l’ultra grand comme dirait Carl Sagan. Certes…, nous les humains, conscient d’appartenir au règne animal, sommes capable de prendre conscience de nos mauvaises actions et de les réparer par la suite. Alors en suivant cette logique…, nous les humains comme moi, allons faire de la terre un Paradis en utilisant notre raison…, notre intelligence. Par exemple…, nous créerons dans un futur proche, une énergie propre et en attendant nous utiliserons le pétrole et ses résidus. Vous, faites votre prière en espérant que votre Dieu fera tout pour vous…, comme si vous étiez un enfant !

  53. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « Par exemple remettre dans une courte période (150 – 200 ans) dans l’atmosphère tous les combustibles fossiles accumulés dans le sous sol terrestre qui ont pris des millions d’années à se former… »

    Ce que vous avez écrit est totalement faux. Vous auriez intérêt à lire mon post du 5 Jan 2015 à 5:22 hre. Vous êtes comme tous les verts, vous croyez que tout est immuable et figé dans le temps.
    En plus, vous croyez un certain versait de la bible verte où il est écrit que le CO2 demeure 100 ans dans l’atmosphère. ..Ce qui est totalement faux. Le CO2 est:

    1) Absorbé par les plantes;
    2) Absorbé par les océans où il se transforme en bicarbonate et en carbonate (en raison du pH = 8,1 – 8,2).(Voir le diagramme de Bjerrum pour bien comprendre).
    3) Stocké dans la biosphère.

    En plus, à peine 5% du CO2 total est de source pétrole ou charbon…Alors vos histoires de combustibles fossiles.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      le CO2 anthropique ne reste pas plus que 5 ou 6 ans dans l’atmosphère.

    • Reynald Du Berger dit :

      aux réchauffistes: Depuis 18 ans, la température moyenne annuelle globale n’augmente pas, tandis que sur cette même période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle. Les projections des modèles numériques s’écartent de plus en plus des observations, avez-vous une explication autre que le refuge dans les abysses océaniques pour cette chaleur pseudo-anthropique qui tarde à se manifester ou refuse de se manifester à la surface ? tous les pseudo-cataclysmes météo dont on m’accuse à tort, – à cause des mes émissions de GES- et que VOUS prétendez de plus en plus fréquents et sévères, VOUS devez nous les expliquer avec chiffres, statistiques et courbes à l’appui. VOUS avez des comptes à rendre aux humains que VOUS accablez avec VOTRE hypothèse.

      • jenrevienpas dit :

        votre assertion est t’elle vraie avec ou sans les données de 2014 ? avec ou sans les donnés de 1998 ?

        Et si on fait une régression disons sur 20 ou 25 ans : est-ce qu’on obtient une même réponse ?

        Qui dit qu’il y a une régression linéaire entre T. atm. et CO2 pour chaque année ? certainement pas les alarmistes. les modèles numériques et le climat terrestre sont beaucoup plus complexes que cela. Il n’y a pas de cachette la dedans. Ni de conspiration.

        Vous aussi vous avez des comptes à rendre. Votre doute mène à l’inaction , au statu quo et à continuer de polluer et d’augmenter les GES comme si de rien n’était. Ça perpétue la faible efficacité énergétique du modèle pétrolier. Le physicien Pierre Langlois l’explique très bien dans son livre ‘Rouler sans pétrole’.

      • Reynald Du Berger dit :

        je vous repose ma question, puisque vous ne l’avez probablement pas lue ou comprise: Depuis 18 ans, la température moyenne annuelle globale n’augmente pas, tandis que sur cette même période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle. Comment expliquez-vous cela? Les projections des modèles numériques s’écartent de plus en plus des observations, avez-vous une explication autre que le refuge dans les abysses océaniques pour cette chaleur pseudo-anthropique qui tarde à se manifester ou refuse de se manifester à la surface ? tous les pseudo-cataclysmes météo dont on m’accuse à tort, – à cause des mes émissions de GES- et que VOUS prétendez de plus en plus fréquents et sévères, VOUS devez nous les expliquer avec chiffres, statistiques et courbes à l’appui. VOUS avez des comptes à rendre aux humains que VOUS accablez avec VOTRE hypothèse.

  54. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « Qui dit qu’il y a une régression linéaire entre T. atm. et CO2 pour chaque année ? certainement pas les alarmistes. les modèles numériques et le climat terrestre sont beaucoup plus complexes que cela… »

    Si le climat est si complexe que vous le dites, pourquoi maintenez vous une relation si simpliste entre la teneur en CO2 (Que vous appelez GES) et la température de la troposphère (que vous avez appelé pendant longtemps « Réchauffement »)?

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, pour les réchauffistes la relation RCA vs CO2 est simple , ou plutôt simpliste comme vous le dites si bien. Mais quand tu leur poses LA question que je viens de poser à Mr revienspas, là ça devient « complexe » comme il dit si bien… et la réponse ne vient toujours pas… elle doit être trop « complexe » pour lui cette réponse… si elle existe. On attend toujours la réponse à ceci: Depuis 18 ans, la température moyenne annuelle globale n’augmente pas, tandis que sur cette même période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle. Comment expliquez-vous cela? Les projections des modèles numériques s’écartent de plus en plus des observations, avez-vous une explication autre que le refuge dans les abysses océaniques pour cette chaleur pseudo-anthropique qui tarde à se manifester ou refuse de se manifester à la surface ? tous les pseudo-cataclysmes météo dont on m’accuse à tort, – à cause des mes émissions de GES- et que VOUS prétendez de plus en plus fréquents et sévères, VOUS devez nous les expliquer avec chiffres, statistiques et courbes à l’appui. VOUS avez des comptes à rendre aux humains que VOUS accablez avec VOTRE hypothèse.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Présentement beaucoup de scientifiques et d’intervenants qui n’achètent pas ces théories du CO2 qui serait responsable d’un inexistant réchauffement se font carrément couper et on leur interdit de publier ce qui va à l’encontre de leur dogmes. C’est la science corrompue comme vous l’avez déjà si bien dit. Il y a même des modérateurs qui ne sont pas des modérateurs mais bien des senseurs (ce n’est pas votre cas et je l’apprécie grandement). Je puis vous dire que j’ai eu à le subir plusieurs fois sur un certain blogue …!

        Robert

        P.S: Il y a eu d’autres périodes où les températures sont demeurées stables alors que le CO2 augmentait tout naturellement (1945 – 1978: baisse de température de 0,2 oC et augmentation du CO2 de 27 ppmv). Nous allons peut-être finalement réaliser qu’une augmentation en CO2 dans notre atmosphère, c’est excellent pour l’humanité.

      • Reynald Du Berger dit :

        pour illustrer la débilité de leurs arguments: ils ont laissé passer dans les medias de gauche il y a qq jours, dont le téléjournal de radio-can, que 2014 a été l année la plus chaude du millénaire (peu importe la période de référence) du millénaire! et de combien? aucun journaliste n a même posé la question, de combien? , ils ont gobé naïvement le communiqué de L’Organisation météorologique mondiale (une autre créature de l’ONU) de combien ? c’est de 0,02C ! et comme on sait, l’incertitude des mesures de T est + ou – 0,1C, cela fait donc un réchauffement pour 2014 de 0,02C + ou – 0,1C ! et je n ai vu aucune réaction de la part de nos amis réchauffistes. Il fait -25C en ce moment… mais c’est le « dérèglement » climatique nous disent les réchauffistes. SVP je veux bien examiner ce « dérèglement » mais avant, svp amis réchauffistes, quel est le règlement climatique? dois-je y obéir? il comprend combien de commandements?

      • Robert, dans votre commentaire de 11:02 h. , vous avez parfaitement raison…, un peu plus de chaleur ferait du bien aux québécois qui ce les gèles depuis deux jours !!!! Mais va dire cela à jesrevienspas…, il me traitera d’ignorant en disant que la température dont je parle n’a rien à avoir avec le changement climatique !!! Mais…, mais…, en réalité, comment expliquer une utopie à laquelle nous ne croyons pas ou envers laquelle nous avons de sérieux doute ???

  55. Robert dit :

    @jenrevienpas

    Vous avez écrit:

    « Qui dit qu’il y a une régression linéaire entre T. atm. et CO2… »

    Saviez vous qu’une régression pouvait très bien ne pas être linéaire?

    …et qu’il se pouvait très bien qu’il n’y ait finalement aucune relation (linéaire ou pas)?

    Robert

    • Robert,

      « Saviez vous qu’une régression pouvait très bien ne pas être linéaire? »

      Vous en êtes rendu à parler comme lui (jenrevienpas). Vous auriez pourtant pu lui expliquer qu’il est ici question d’une relation, et non pas d’une régression.

      Aurait-il un effet débilitant sur vous?

      • Robert dit :

        Gilles;

        Il a bel et bien mentionné le mot « Régression ». Je ne sait pas s’il sait seulement ce que cela veut dire.

        Définition: Opération mathématique qui consiste à générer une équation (linéaire, quadratique, logarithmique ou autre…) à partir de valeurs expérimentales. C’est le contraire que de calculer des points à partir d’une équation!

        Est-ce clair?

        Robert

  56. Robert dit :

    Reynald;

    « pour illustrer la débilité de leurs arguments: ils ont laissé passer dans les medias de gauche il y a qq jours, dont le téléjournal de radio-can, que 2014 a été l année la plus chaude du millénaire… »

    Ces gens sont en train de se ridiculiser et de perdre toute crédibilité. Ils n’ont que les ignorants pour les croire.

    Robert

    • Robert, selon les statistiques…, il y aurait probablement 10% de la population qui serait prête à croire n’importe quoi. Alors…, il ne faut pas être déçu par ces gens naïfs…, il n’y a rien à faire avec eux. Parlons avec les humains qui peuvent raisonner. J-P Chabot

  57. jenrevienpas dit :

    j’ai 4 ti pouces en bas pour mon message du 5 janvier 11:05 mais pas un de vous ne répond à mes questions !!!

    Pis après R. Duberger répète 3 fois la même question sans se rendre compte que mes questions étaient en même temps ma réponse.

    Pourquoi je répondrais à une question qui est biaisée en partant, qui est mal posé ?

    J’ai repéré cette article très intéressant qui vient compléter ma réponse.

    Allez les quatres ti pouce , lire ce document, après on se reparlera.

    Présentement j’en ai marre de vos attaques perso qui ne font pas avancer les idées !!!

    http://static.berkeleyearth.org/memos/examining-the-pause.pdf

    • Reynald Du Berger dit :

      etes-vous conscient des conséquences de vos affirmations? combien de fois doit-on vous le répéter? les milliers de milliards que ça a déjà commencé à coûter et conséquences sociales ? en êtes-vous conscient ? Oui on vous demande des comptes et je répète ma question, elle est claire pourtant.

      « qui ne font pas avancer les idées !!! » dites-vous

      vous voulez les faire avancer ?, alors répondez à ceci: Depuis 18 ans, la température moyenne annuelle globale n’augmente pas, tandis que sur cette même période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle. Comment expliquez-vous cela? Les projections des modèles numériques s’écartent de plus en plus des observations, avez-vous une explication autre que le refuge dans les abysses océaniques pour cette chaleur pseudo-anthropique qui tarde à se manifester ou refuse de se manifester à la surface ? tous les pseudo-cataclysmes météo dont on m’accuse à tort, – à cause des mes émissions de GES- et que VOUS prétendez de plus en plus fréquents et sévères, VOUS devez nous les expliquer avec chiffres, statistiques et courbes à l’appui. VOUS avez des comptes à rendre aux humains que VOUS accablez avec VOTRE hypothèse.

      On attend VOTRE réponse.

      • jenrevienpas dit :

        Bon c’est rendu maintenant des milliers de milliards de $ … c’est n’importe quoi votre discours !!!

        Des chiffres lancés dans les airs sans aucun appui.

        L’industrie verte génère des emplois locales. D’autant plus qu’au Québec il y a l’hydro électricité. Il faut capitaliser là dessus. au lieu de la donner à des riches compagnies extérieures du Québec… 10 milliards $ qu’on perds ainsi chaque année dans l’achat de pétrole. ce sont des vrais chiffres que je vous donne, pas des sornettes comme celles que vous me lancez.

        ETES VOUS CONSCIENTS QUE VOTRE POSITION NOUS POLLUENT et NOUS FAITS PERDRENT DES OPPORTUNITES D’AFFAIRE INTÉRESSANTE ? Même notre premier ministre Philippe Couillard la reconnue avant les fêtes qu’il était préférable d’investir dans l’électrification des transports que dans le pétrole !

      • Reynald Du Berger dit :

        « des milliers de milliards de $ … » c’est pas n’importe quoi. Ouvrez-vous les yeux. Voyez ce que cela a déjà coûté et continue de coûter… en jobs , en restrictions de toutes sortes, en dépenses folles et inefficaces en énergies vertes, dans le monde netier, cela par la faute de VOTRE obsession environnementale dont l’obsession d’un pseudo RCA n’est qu’une des manifestations.. je ne parle pas des gaz de shale ni du pétrole que VOUS avez en horreur et refusez d’explorer et exploiter, préférant vivre aux crochets de l’Alberta. OUI des milliers de milliards et c’est pas fini au contraire et c’est pas n’importe quoi. Par contre VOTRE religion verte , ça c est vraiment n,importe quoi. Avez-vous idée de ce que VOTRE religion verte crée comme torts à toute l’humanité? Réveillez-vous comme disaient les témoins de Jehovas!

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Mais tout même, à priori ce qui peut paraitre pour du communisme pour certains me semble bien être à première vue le remède miracle à tous les maux financiers, eh oui, ce que se certain dénommé J’enReviensPas a épousé bien malgré lui et que je définirais sommairement comme un mode vie granola, bref le terme n’est peut-être pas le plus adéquats ou il pourrait être plus élogieux, mais il est bien aux antipodes de ce que je qualifierais de chimère des temps modernes et que j’intitulerais le matérialisme allégorique pervers primaire.

        Non pas au dire, mais aux vues de l’esprit, ce matérialisme agite ses tentacules lentement mais surement de façon insipide, il prend de l’ampleur dans les bas-fonds de la dépravation humaine, bien sombre celui qui se remet sans séquelle de cette hyper consommation aux allures féériques dans ses balbutiements, mais une fois son principe étant bien incrusté, l’emprise de l’envie devient insoutenable, solidement agrippé, tout y passe dans cet engrenage, il gruge, siphonne et dévore les valeurs de l’être pour les recrachés de façon insidieuse sous une forme de purée nauséabonde qui se valoriserait sous le terme Avoir.

        Avoir se lève tôt le matin et se met au lit très tardivement, non pas pour subsisté de façon frivole ou se complaire dans les plaisirs de la chair, eh non malheureusement, dans un certain langage populaire cela se vulgariserait comme ceci; travaillé comme un cave.

        Avoir c’est fait avoir, quand l’envie-lui à pris de talonner le niveau de vie du voisin qui était en faite un niveau et non pas une qualité de vie, le voisin lui aussi exigeait le niveau de vie. Pourquoi le spa 4 places alors qu’on peut se payé le 8 places. Le bateau mais pourquoi pas un 36 pieds plutôt que 20pieds.

        Avoir bosse tant qu’il n’a plus le temps de jouir ou de mettre en oeuvre ses avoirs et créer de la richesse ou de la croissance, car il n’en avait pas réellement de besoin pour obtenir un revenu.

        Avoir ne fait plus de placement puisqu’il n’y a plus de rendement sur investissement, pourquoi ne pas alors consommer encore plus futilement.

        Avoir n’aura jamais constaté l’instant ou le moment où il était réellement riche, car la richesse pour lui est le pouvoir d’achat. Avoir n’aime pas le compromis, Avoir exige et est exigeant, mais accommodant pour délivrer la planète d’un mauvais pas, alors un compromis pourrait être fait.

        Avoir sera verdorifier les premiers instants seront pénibles, mais après un certain moment, il ne détestera pas cela.

  58. Éric Ducharme dit :

    @ jenrevienpas Des occasions d’affaire pour les québécois? Si ces affaires concernent l’éolien, c’est vraisemblablement une escroquerie qui a détruit nos plus beaux paysages sauvages accessibles. Nous avons 23 parcs éoliens. Un seul parc couvre en moyenne 100 km2. Pour chaque parc, il y a 75 girouettes monstrueuses espacées par 400 mètres. L’orée de la forêt apparaît insignifiante devant ces monstres de 90 mètres de haut, tout comme les montagnes qui prennent alors l’allure de colline. Mais plus incroyable, c’est que l’éolien fournit 0.8% de l’électricité. Par comparaison, toutes les mines en opération de la province entreraient dans un seul de ces parcs.

    • Reynald Du Berger dit :

      L’éolien glorifié par les verts est une calamité économique, sociale et environnementale. Des milliers d’oiseaux s’y heurtent , les chauves-souris s’y font aussi tuer, ici les orignaux derrière le Mont Ste Anne sont déboussolés et fuient leurs territoires à cause de ces vire-vents bruyants. Un autre des méfaits de la religion verte de nos amis climato-alarmistes , qui en rajoute aux milliers de milliards que cela nous coûte et continuera de nous coûter. La débilité de cette religion verte n’a pas de limites… et on n’a encore rien vu!

  59. @jenrevienpas, qui a dit :

    « NOUS FAITS PERDRENT DES OPPORTUNITES D’AFFAIRE INTÉRESSANTE ? »

    J’ai une autre question biaisée pour vous, malgré que la plupart le sont puisqu’elles visent à obtenir une info.

    De quelles opportunités parlez-vous?

    Celle entre autres, d’entuber une population captive obligée de payer de l’électricité le double du prix, pour complaire aux visions fantasmagoriques des verts?

  60. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « … D’autant plus qu’au Québec il y a l’hydro-électricité »

    L’Hydro-électricité n’est pas aussi verte que vous le croyez. Voici des faits:

    1) Pour construire nos barrages, il a nécessité des millions de mètre cube de béton. Or, l’industrie du béton, c’est l’industrie la plus polluante qui soit. Les composants doivent être calcinés à 1100 oC, ce qui demande beaucoup d’énergie. Cette énergie est généralement obtenu en brulant les fonds de cuve des distillateurs de pétrole (goudron) qui contiennent non seulement du soufre mais une concentration de métaux lourds qui seront relancé dans l’atmosphère. Ici je ne parle pas du CO2 dégagé lors de la combustion;

    2) En parlant de CO2, savez vous ce qui se passe lorsque des roches (contenant des carbonates) sont calcinées. Ex: CaCO3 + Chaleur = CaO + CO2…Ben oui, encore le fameux CO2 que vous haïssez tant.
    3) Pour faire nos barrages, il a fallu noyer des dizaines de millier de Km carré de forêt. Ces grandes étendues d’eau, nouvellement crées ont largement contribué au changement du climat local (les changements climatiques, ça vous dit quelque chose?).

    4) Le fait de noyer des millions d’arbre a fait que tous les métaux lourds qui y étaient stokés furent libérés. À un point tel que les Inuit ont du cesser de pêcher pendant 15 – 20 ans.

    5) La disparition de ces arbres a réduit la photosynthèse du CO2 car les arbres sont maintenant absents.

    6) Les arbres en se décomposant, dégagent du méthane qui est un de vos gaz à effet de serre. Je pense que c’est 40 fois le CO2.

    Malgré tous ces inconvénients, je suis fier que l’on ait construit Manic5, Churchill Falls et la Baie James. Mais, je sais une chose: IL Y A UN PRIX À PAYER POUR TOUT.

    Robert

    P.S: Je commence à en avoir raz-le-bol d’entendre des Québécois se péter les bretelles avec leur soi-disante « Énergie Clean »!

    • Que voulez-vous dire Robert ??? Le Québec n’est pas si pire que cela. Certes la construction de grands barrages produit des désagréments mais en bout de ligne, ces barrages sont un bien pour l’humanité !

      • Robert dit :

        Dans mon post 10:01, j’ai simplement voulu démontrer qu’il n’y a aucune production d’énergie gratuite sans effets indésirables. Mais il faut le faire quand même si nous voulons améliorer notre niveau de vie. Les adeptes de la vertitude sont des êtres utopiques qui essaient constamment de se convaincre et de nous convaincre qu’il existe des énergies libre de toute conséquences environnementale. La majorité des Québécois pensent que l’hydroélectricité n’a eu aucune conséquence sur l’environnement….Totalement faux!

        « …ces barrages sont un bien pour l’humanité ! »

        Je suis 100% d’accord avec vous!

        Robert

    • jenrevienpas dit :

      à Robert:

      Je savais déjà ce que vous avez écrits sur l’hydro électricité. Je n’ai jamais dit qu’elle n’avait pas d’impact…

      J’ai juste dit que comme énergie renouvelable, l’hydro est plus clean que l’énergie du pétrole ou du charbon… et d’autant plus qu’elle est plus efficace. J’ai juste soulevé le fait que nous avons des surplus d’électricité et qu’en même temps nous importons pour 10 Millards de $/an de pétrole.

      Et par la suite, ‘Les idiots utiles de l’industrie pétrolière’ ont écrits ici toutes sortes de choses qui n’ont pas vraiment de rapport.

      La compagnie Tesla Motors (35 milliard de capitalisation boursière, 6 000 employés) est en train de faire la preuve que nous ratons de belles opportunités d’affaire de développer le domaine de l’électrification des transports. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

      • Ce que vous ne voulez pas voir jenrevienspas, c’est que le transport électrique ne sera pas possible à grande échelle avent 40 ans ! D’ici la il nous faut continuer comme maintenant. Je vous demande Monsieur de vous servir de votre tête.

  61. Robert dit :

    …Suite de mon commentaire à 10:01:

    D’ailleurs, les Américains ont refusés de reconnaitre l’hydro-électricité comme énergie « propre ». Ils doivent surement avoir quelques raisons. Je pense que même Obama a refusé. En passant, en refusant Keystone, Obama va à l’encontre de 60% des Américains.

    Robert

  62. Éric Ducharme dit :

    Un jour, il faudra bien revenir sur terre et vite je pense. Voulez vous bien me dire à quoi aspirent nos verts? Nous sommes 8 millions au Québec qui devraient tous revenir à une vie primitive et tous crever dans l’espace d’une nuit à la belle étoile sous -40! Les réservoirs comme la Manic regorgent de brochets énormes, de dorés, de truites grises énormes, de ouananiches et de truites mouchetées et corégones et j’en passe. Le territoire est désormais accessible à toute la population, tant les Québécois pure laine que les premières nations et tout émigrant. Tous peuvent profiter de ces endroits sauvages et giboyeux. Et si vous pensez que notre empreinte écologique québécoise est désolante, remarquez qu’en Europe rien de naturel n’a pas été modifié par l’homme depuis belle lurette.
    Que veulent les verts bon sang?

    • Je vois Éric que vous connaissez le Nord du Québec. C’est cela la réalité mais les  »Verts » qui restent au sec dans les grandes villes ne connaissent pas la réalité de nos grands territoires sauvages et magnifiques !

      • Reynald Du Berger dit :

        Éric ne connait pas seulement le nord, il est géologue et sait ce que sont les ressources naturelles sur lesquelles les Québécois verts sont assis avec leur gros culs d’écolos paresseux et parasites des Albertains qui créent la richesse avec laquelle ils se paient santé, éducation et garderies gratos. Comme géologue Éric voit aussi la Terre sur un intervalle temporel plus large que celui perçu par les gens comme les biologistes, les agronomes, et les gens de « sciences de la vie » comme jenrevienspas. Leur histoire de la terre commence avec et se termine aussi avec les dinosaures qui sont morts à cause des gaz a effet de serre émis par le Dieu Harper pour se venger de leur déesse à eux Gaïa que vous et moi n’adorons pas mais que les réchauffistes adorent.

    • Éric,

      « Voulez vous bien me dire à quoi aspirent nos verts? »

      À la richesse et la gloire pour les gurus (Il n’y a qu’à penser à Suzuki, Guilbeaul, Gore, le GIEC, etc.
      Et à un monde meilleur, pour les autres (idiots utiles).

  63. jenrevienpas dit :

    à JP Chabot qui dit : Ce que vous ne voulez pas voir jenrevienspas, c’est que le transport électrique ne sera pas possible à grande échelle avent 40 ans ! D’ici la il nous faut continuer comme maintenant. Je vous demande Monsieur de vous servir de votre tête.

    WOW le grand Oracle JPC a parlé. 40 ans !!

    je vous demande de vous informer avant de dire des sornettes:

    http://www.evworld.com/

    Toutes les Cie Automobiles ont des modèles Hybrides et ils travaillent tous sur du 100 % électrique (souvent quelques modèles de disponibles)

  64. Robert dit :

    Pour ceux qui croient aveuglément que la voiture électrique règlera tous les problèmes.

    Comme j’aime bien effectuer des calculs, j’ai calculé le nombre de mégawatts nécessaires pour remplacer les moteurs à combustion interne de 4 000 000 véhicules au Québec par des batteries (au lithium ou autre). Noter qu’un litre d’essence lorsqu’il brule libère à peu près 39 000 KJoule d’énergie et que l’efficacité d’un moteur à essence est de 35%.

    J’ai calculé que pour électrifier 4 millions de véhicules qui parcourent 20 000 Km par année et qui consomment 8,5 litre d’essence au 100 Km, il faudrait 3200 mégawatt de puissance. Cette énergie correspond à plus de la moitié de Churchill Falls ou 4 à 5 Gentilly II.

    Les pays qui n’ont pas d’hydroélectricité…On fait quoi…On brule du pétrole ou du gaz pour recharger les batteries.

    Robert

  65. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    10 janvier 2015 à 9:35

    Tous nous sommes d’accord avec la voiture électrique. Car il n’y sort aucun gaz nocif du tuyau d’échappement (CO, N2O, O3 etc…). Prendre bien note que je n’ai pas inclus le CO2, que je considère comme un gaz utile et essentiel à notre survie.

    J’aimerais que vous répondiez à la question suivante: QUELLE SOURCE D’ÉNERGIE ALLEZ VOUS UTILISER POUR RECHARGER CES MILLIONS DE BATTERIES?(*)

    (*) De grâce, ne me mentionnez pas les vire-vents!

    Robert

  66. jenrevienpas dit :

    Robert: premièrement j’aimerais avoir votre calcul détaillé parce que

    votre point me semble contradictoire quand vous dites : J’ai calculé que pour électrifier 4 millions de véhicules qui parcourent 20 000 Km par année et qui consomment 8,5 litre d’essence au 100 Km, …. comment une auto électrique peut consommer de l’essence ???

    Mais bon si c’est bien 3200 mégawatt de puissance j’ai un coût de 2 G$/an (milliard de $) si je considère un coût de 7 sous le kw-h provenant d’HQ. et 4 G$ à 14 sous/kW-h (tarif donner au secteur éolien).

    Alors que si je calcul à 8,5 L/100 km pour 4 Millions de véhicule parcourant chacun 20 000 km à 1 $/L (il va remonter un jour) j’arrive à tout près de 7 G$: en pétrole importé…

    donc économie de 3 à 5 Milliard de $ dans notre balance provincial pour l’achat d’énergie via hydro vs pétrolière mondiale (même ceux de l’Alberta sont mondiales…).

    pour répondre à votre question:
    1) Il y a bien sur la fourniture via les barrages et nos surplus puisque hydro vend déjà sur le marché nord américain.
    2) Il y a aussi via des mesures incitatives d’économie d’énergie (meilleur isolation, meilleur efficacité, etc..).

    Et 3) ne vous en déplaise l’éolien pourrait également être une source d’électricité car même à 0,14 $/kW-h c’est plus économique (4 G$/an vs 7 à 10 G$/an).

    De plus je n’ai pas considéré que les autos électriques coûtent moins chère d’entretien car beaucoup moins de pièce qui baigne dans l’huile.

    Au niveau mondiale il y a des parcs éoliens qui s’installe, des parcs solaires aussi. l’énergie en réseau (de micro centrale) géré comme internet. marée motrice. il y a une révolution dans ce domaine qui se prépare et ça ne prendra pas 40 ans !!!. Il y a aussi le méthanol de seconde génération (pas celui fait avec le maïs) avec des déchets forestiers qui pourrait être une source intéressante d’énergie. Ça ira plus vite que vous ne le pensez M. Chabot !!!

    • jenrevienspas…, je sais qu’en apparence les transformations du transport vont très vite et que même aujourd’hui, nous pouvons utiliser les voitures électriques, au gaz naturel et autres. Mais la réalité monsieur, c’est qu’un homme comme vous ou moi n’avons pas les milliards de milliards que cela prend pour jeter les infrastructures actuelles de distributions et de production des produits énergétiques. Vous voulez qu’on utilise l’énergie électrique mais vous n’avez même pas les moyens d’installer une seul borne dans votre cartier qui permettrait de charger les piles d’une dizaine d’autos par jour ! Les réseaux de productions et de distributions actuels ont été payé par quelqu’un et ces gens ne détruiront pas leurs réseaux pour vous faire plaisir. Ce sont ces même gens qui vont structurer les nouveaux réseaux modernes…, c’est la raison pour laquelle je vous dit qu’avant que le tout soit transformé, ça prendra 40 ans et plus.

      • jenrevienpas dit :

        les milliards de milliards … Mais qu’est-ce que vous dites là ? Moi je vous ai donné des exemples et des chiffres concrets pour le Québec et vous vous généraliser.

        Moi je vous dit que le réseau électrique va dans toutes les maisons au Québec, au Canada et en amérique du Nord. N’est-ce pas un beau réseaux de distribution de l’énergie cela ? qu’on a déjà. Robert nous a dis que c’était 3200 MW pour toutes les autos électriques du Québec. J’ajoute que c’est environ 10 % de la puissance produites par HQ soit 30 000 MW.

        En plus vous s’avez que déjà qu’on peut se brancher chez soi la nuit pour recharger pour nos déplacement quotidien (90 % de nos déplacements quotidiens sont dans un rayon 60 km) sans modification aucune de nos installations.

        Le réseau de distribution du pétrole servira pour la pétrochimie, plastique et autres. On a pas à s’inquiéter des pétrolières

      • À jenrevienspas, je vois que vous parlez que du Québec ; moi je parle du monde. Certes, que voyager de la maison au travail…, quelques km par jour, la voiture électrique peut faire le travail. Mais la réalité cher ami, c’est qu’il y a un grand % de véhicules se déplace sur des centaines de km par jour et il faut que nous créions un réseau de distribution de cet électricité à travers le monde. Si vous parlez d’environ 10% d’ici 10 années…, oui c’est possible.

  67. jenrevienpas dit :

    ça m’a fait penser que plusieurs d’entre vous sont ‘des fidèles devant la pompe’ et veulent le rester pour longtemps exactement comme le titre de cet article le dit🙂

    • Reynald Du Berger dit :

      le titre parle de « fidèles verts »… ce sont les pratiquants de la religion verte… nous sommes des hérétiques de la religion verte … nous ne sommes même pas des apostasiés, encore moins des excommuniés de votre religion, puisque nous n’y avons jamais adhéré. Que votre déesse Gaïa nous pardonne!

  68. Robert dit :

    @jenrevienpas et autres adeptes des éoliennes:
    13 janvier 2015 à 9:38

    Je vais vous faire ce calcul approximatif et vous allez voir que j’étais en deçà de la vérité. En plus, je ne compte pas les transport lourd et diézel. Je compte seulement les véhicules de promenade qui sont au nombre de 4 000 000.Voici mes calculs:

    Sources:

    http://www.consumerenergycenter.org/transportation/consumer_tips/vehicle_energy_losses.html

    1) Je prend l’octane qui simule assez bien la gazoline. Voici ce qui se passe lorsque une mole (114 grammes) d’octane brule-J’assume une combustion complète:

    C8 H18 +12.5 O2 =8 CO2 + 9H2O Cette réaction génère 48,5 KiloJoules d’énergie par gramme d’essence qui brule. Un litre de gazoline pèse 800 grammes.

    2) Si nous comptons 4 000 000 de véhicules qui font 20 000 Km par année et consomment 8,5 litre au 100 Km. Nous aurons:

    48,5 (KJ/g)*800 (g/litre)=38800 KiloJoule/litre

    et aussi:

    3) (20 000 Km/Véhicule)*(4 000 000 Véhi)*(8,5 litres/100 Km)*(38 800 KJ/litre)*F =2,63×10^14*F (A)

    Calcul du facteur F:
    Pour un véhicule à essence, 37,5% de l’énergie lorsque l’essence brule, sert à faire avancer le véhicule. Le total des pertes est donc de 62,5%. Ces pertes, dont une bonne partie se retrouve aussi dans le cas des voitures à batteries, sont (selon ma source): 17,2% (lorsque l’auto n’avance pas (Idling) + 2,2% (accessoires)+5,6% (Transmission) + 4,2% (résistance au roulement)+5,8% (perte lors du freinage).

    Donc le facteur F = 37,5 + 17,2+2,2+ 5,6+ 4,2+5,8 = 72,5 % = 0,725

    L’équation (A) devient donc:

    (2,64 x 10^14 KJoule )x0,725 =1,91 x 10^17 Joules. C’est cette énergie que devra fournir les piles en un an.

    F est le facteur d’efficacité = 0,725

    4) Dans une année, il y a: 365 * 24*60*60 = 3,15 x 10^7 secondes.

    Donc: 1,91×10^17 Joules/3,15 x 10^7 sec = 6063492063 watt /1 000 000

    Ce qui donne : 6063 Mégawatts.

    5) Par contre une batterie n’a pas 100 % de rendement. Elle a 92 %. Ce qui nécessitera en réalité:

    6063/0,92 = 6590 mégawatts

    C’est plus que Churchill Fall ou 9 centrales Gentilly II.

    Une éolienne peut produire à peu près 2 Mégawatts. Si je divise 6590/2 = 3300 éoliennes qu’il faudra construire pour remplacer l’essence de 4 000 000 de véhicules. En outre, les éoliennes ne fonctionnent pas à 100% du temps. Celle-ci nécessite un vent de 55 Km/hre minimum. Le rendement de certaines éoliennes dépendant où elle sont localisées peut être aussi basse que 25%. Si on figure une rendement de 50% (ce qui serait excellent)…Le nombre d’éolienne monte à 6 600.
    Le Québec n’a pas assez de rivière pour produire 6600 mégawatts d’énergie supplémentaire. La solution éolienne n’est pas viable. En plus, le CO2 du pétrole n’a aucun impact sur le climat terrestre.

    Avant de parler du méthanol, considérer deux choses:

    1) Le méthanol lorsqu’il brule dégage (pour un même volume) beaucoup moins d’énergie que le pétrole. Il en faudrait beaucoup plus…Méchant contrat

    2) Le méthanol fabriqué à partir des copeaux???? On les prend où?

    Vous êtes comme bien des verts que je connais…rêveur. Essayez d’avoir les deux pieds sur terre et de bien estimer les chôses.

    Robert

    P.S: Mes excuses pour avoir fait un calcul un peu trop approximatif. Celui-ci est beaucoup plus précis même si il contient quand même pas mal d’approximation. Je pense que les erreurs + devraient raisonnablement compenser les erreurs moins.

    • Merci Robert pour ce beau texte explicatif qui explique LA réalité scientifique. Vous parler de seulement 4 millions de véhicules, imaginez la totalité des véhicules dans le monde, de plus 20 000 km par ans c’est peu. Donc votre analyse démontre que le pétrole ne peut être rapidement remplacé et quand j’avance 40 ans pour ce faire, je ne suis pas loin de la réalité. merci

    • Eric Ducharme dit :

      Pour ajouté aux calculs. De mémoire, il y a en moyenne, 75 éoliennes / parc.
      Il faudrait 88 parcs pour obtenir 6600 éoliennes.
      Un parc = 100 km2
      88 parcs = 8800 km2.¸
      Ça équivaut à 18 iles comme l’ile de Montréal.
      C’est aussi l’équivalent de 30% de la Gaspésie.

    • jenrevienpas dit :

      Il y a au moins deux facteurs qui ne fonctionnent pas dans votre facteur F:

      17,2% (lorsque l’auto n’avance pas (Idling) + 2,2% (accessoires)+5,6% (Transmission) + 4,2% (résistance au roulement)+5,8% (perte lors du freinage).

      Donc le facteur F = 37,5 + 17,2+2,2+ 5,6+ 4,2+5,8 = 72,5 % = 0,725

      En effet lorsqu’une auto électrique n’avance pas, il n’y a pas de courant qui circule dans le moteur électrique. Donc ne pas considérer 17,2 %. Deuxièmement la perte lors du freinage n’est pas à considérer car les autos électriques tout comme les autos hybrides ont un système de régénération lors du freinage. le moteur électrique agit comme une génératrice. donc ne pas considérer 5,8 %.

      je pense bien que le facteur ‘transmission’ est lui aussi inexacte car le système de transmission des moteurs électriques est beaucoup plus simple que celui des moteurs à combustibles.

      Donc ce serait plutôt 37,2 + 2,2 + 5,6/2 + 4,2 = 0,464 au lieu de 0,725 …. ça fait une grosse différence

      MAIS C’EST BIZARRE, il me semble que ce devrait être 37,2 moins (2,2 + 5,6/2 + 4,2) = 26 % NON ???

      Ça ne serait pas plus simple de calculer directement l’efficacité du moteur électrique et sa consommation moyenne de kW au 100 km ?… je vais faire ma petite recherche la dessus.

      Ce qui est encore plus bizarre ce sont les 5 ti pouces en haut et personne qui critique la méthode de calcul qui est boiteuse et modifie beaucoup le vrai portrait (scientifique).

      à ce titre je recommande à vos lectures le site de Pierre Langlois physicien PH. D.

      http://www.planglois.com/

      Il démontre assez clairement que le Québec pourrait dans un très courte laps de temps rouler électrique presqu’à 100 %. Les surplus pourraient combler bien des besoins des autos électriques.

      ce qui est dommage c’est que personne qui vient sur ce blogue ne prendra la peine de lire l’info sur son site et de s’informer adéquatement.

      la meilleure que j’ai lu de Robert est-celle concernant les copeaux.. on les prends ou ?

      La forêt bon sens ça vous dit quelques choses. On en profite pour modifier les usines de pâtes et papier qui vont diminuer de production par la réduction de l’utilisation du papier en usine de méthanol.

      Concernant les parcs éolien…. comparer la surface à la ville de Mtl… c’est n’importe quoi….
      il vient d’ou votre calcul de surface E Ducharme ???

      On installe les parcs éoliens sur des sites d’enfouissement (oui ça se fait), près des barrages électriques, etc. Il y a des endroits que ça ne dérange pas. Vous ne me ferez pas accroire que les 800 éoliennes qu’il y a en Gaspésie dérange bien du monde.

    • G. H. Larouche dit :

      Robert,

      Dans votre démonstration, il semble y avoir confusion entre la puissance et l’énergie.
      L’énergie s’exprime en wattheure et la puissance en watt. D’ailleurs dans mes recherches sur la consommation des voitures électriques, il est évoqué une consommation de 15 à 30 kWh aux 100 km.

      Certes la puissance installée d’HQ serait de 30 000 mW, mais qu’en est-il de l’énergie en mWh pendant 1 an.?

    • G. H. Larouche dit :

      Robert,
      « Une éolienne peut produire à peu près 2 Mégawatts. Si je divise 6590/2 = 3300 éoliennes qu’il faudra construire pour remplacer l’essence de 4 000 000 de véhicules »

      Comme je l’ai déjà dit plus haut, vous sembler confondre puissance et énergie.

      De fait,une éolienne qui a une puissance installée de 2MW, aurait donc une production annuelle d’environ : 2MW*365j/an*24h/j*25/100=4380 MWh, en supposant un efficacité de 25%.

      Et comme une auto électrique consomme environ 25 KWh au 100 km et donc 250 W/km. Il s’en suit que sur une base annuelle de 20 000 km. Elle consomme donc 250Wh/km * 20000km/an = 5 000 000 Wh/an = 5 mWh/an.

      En supposant un efficacité de recharge (non réaliste) de 100%, un éolienne pourrait donc alimenter 4380 MWh/5MWh = 876 autos.

      Pour alimenter 4 000 000 d’autos, il faudrait donc 4 000 000/ 876 = 4 566 éoliennes au minimum, dépendamment de l’efficacité de recharge.

      Pouvez vous valider mon calcul (raisonnement)?

  69. Robert dit :

    jenrevienpas :
    15 janvier 2015 à 10:34

    Vous n’avez rien compris:

    Je suis parti de la base. La gazoline qui dégage une certaine quantité d’énergie. Soit;

    C8 H18 +12.5 O2 =8 CO2 + 9H2O Cette réaction génère 48,5 KiloJoules d’énergie par gramme d’essence qui brule.

    J’ai soustrait de cette énergie tous les autres facteurs qui ne servent pas à faire avancer les véhicules…Ça a donné ce que vous avez vu!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      J’ai au moins compris que vous avez fait une erreur d’un minimum de

      (17,2+5,8+5,2/2)/72,5 = 35 %

      car les autos électriques ne consomment pas d’électricité du moteur électrique lorsqu’ils sont arrêtés (stop ou lumière), qu’ils régénère l’énergie du freinage ainsi que la perte à la transmission car il n’y a pas de changement de vitesse dans une auto électrique, c’est plus efficace.

      Si je vais de Québec vers Montréal et que je choisis de passer par l’autoroute 40, je n’ai pas besoin qu’on m’explique le chemin en passant vers la 20. Votre raisonnement est complexe, je dirais inutilement ce qui rend votre calcul plus approximatif.

      Avez vous compris au moins que la mode de transport basé sur le pétrole nous coûte collectivement plus chère au Québec que le choix électrique ? beaucoup plus chère et est plus polluant !

      • Vous avez raison le pétrole coûte plus cher et polluent plus que l’électricité. Le hic, c’est qu’il n’y a pas assez de voiture électrique performante qui coûte moins de 100 000$.

      • Reynald Du Berger dit :

        désolé de troubler votre paix verte (greenpeace) chers amis verts et réchauffistes, pourfendeurs de pétrole albertain sale , et de gaz de shale encore plus sale et diabolique, cela risque de refroidir votre ti-coeur vert… mais j’ai vu le DVD de votre prophète oui ! AL Gore en solde pour 1.00$ chez Walmart , c’est une vérité qui devrait le déranger… oups! je viens de proférer un blasphème vert.

      • Reynald Du Berger dit :

        gaz de shale… y a t-il un vert capable sans recours à wikipedia de m’expliquer shale et schiste? probablement aucun.

      • Je me suis fâché il y a 2 à 3 ans avec les journalistes qui utilisait toujours schiste pour désigner le gaz de shale. Je crois que pour eux, shale était anglais et pour un puriste de la langue…, utiliser un mot anglais est un sacrilège. J’avoue que la situation est plutôt loufoque !

      • Robert dit :

        @jenrevienpas

        J’ai écrit:

        « Une éolienne peut produire à peu près 2 Mégawatts. Si je divise 6590/2 = 3300 éoliennes qu’il faudra construire pour remplacer l’essence de 4 000 000 de véhicules. En outre, les éoliennes ne fonctionnent pas à 100% du temps. Celle-ci nécessite un vent de 55 Km/hre minimum. Le rendement de certaines éoliennes dépendant où elle sont localisées peut être aussi basse que 25%. Si on figure une rendement de 50% (ce qui serait excellent)…Le nombre d’éolienne monte à 6600. »

        Vous avez raison, j’ai fait une erreur: J’ai attribué un rendement de 50% aux éoliennes. Ce rendement n’est pas 50% mais bien 20% au mieux 22%. Donc, nous aurons besoin de 5 fois plus soit..16500 éoliennes (Si les pertes sont plus faibles, et que 5000 Mégawatt sont nécessaires au lieu de 6600, ça prendra quand même 12 500 éoliennes) . C’est tout un contrat. Et comme disait Eric Ducharme, c’est 16 700 Km carrés.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne

        http://sport.lefigaro.fr/batterie-voiture.html

        En plus, le poids des batteries a pour effet d’alourdir considérablement le véhicule (50 batteries à 30 Lb). Soit 1500 Lb. Pour une pile à combustible, c’est pas mieux. Il faut des réservoirs d’hydrogène ou de méthanol. Il y a aussi le recyclage des batteries qui risque d’être aussi polluant (Le plomb est un des métal le plus polluant qui soit) sinon plus que la voiture conventionnelle. Et je n’ai pas encore parlé de l’autonomie…100 Km. Une bonne partie de ma famille demeure à plus de 300 km (aller seulement). Il y a aussi le temps de recharge des piles (30 minutes). Le coût d’une telle voiture. Une voiture de 20 000$ en coute 35 000$!

        Toute cette histoire parce qu’on vous a fait accroire que le CO2 dégagé par la combustion du pétrole (5% du total) produisait du réchauffement. Depuis des mois, j’essaie de vous faire comprendre que c’est faux.

        « Si 20 voitures se rechargent en même temps dans la même rue, cela fera disjoncter le secteur. Il faudrait refaire tout le système de distribution. » Lu dans:

        http://energie.lexpansion.com/transports/voiture-electrique-changer-ou-charger-la-batterie-_a-40-1300.html

        On pense à un petit moteur à combustion interne qui consommerait 0,8 L/100 Km et qui ne servirait qu’à recharger les batteries (Chevrolet volt). J’ai un sérieux problème avec la loi de la conservation de l’énergie.

        Vous devez cesser de voir votre histoire comme une religion et être plus pratique.

        Robert

        (PS): Si la voiture était aussi efficace que vous le prétendez, il y a belle lurette qu’on l’aurait adopté. Vous allez me dire, selon la bonne vieille théorie du complot, que les compagnies pétrolières achètent tous les brevets pour empêcher le développement des voitures électriques…Foutaise!

      • Pour ceux qui veulent voyager en auto pour pas cher et avoir de l’autonomie, il y a la technique des engins diesel des grosses locomotives. Ces locomotives sont électriques. Ce sont des moteurs électriques qui font rouler les trains. Donc, un petit moteur ordinaire, à gaz ou diesel, qui charge une batterie performante, serait satisfaisante pour moi même si l’auto ne fait pas du 0-100 dans moins 10 secondes. GM a présentement cette auto mais elle est un peu dispendieuse. Je préfère les petite voiture qui roulent à moins de 7 litres au 100 km.

  70. Eric Ducharme dit :

    Je reviens pas. Du n’importe quoi. Les seuls ost.. de cal… de mots qu’on puisse me répondre. Mais oui du n’importe quoi. Ça vient d’un document officiel figurez vous. Du gouv et accessible à tous. J’en ai plein mon casque. Allez faire vos cr… de recherche. C’est simple comme le bonjour.

    • jenrevienpas dit :

      à E Ducharme

      la surface est une chose et l’utilisation qu’on peut en faire en est une autre. À ce que je sache les éoliennes qui sont implantées au Québec n’empêche pas l’utilisation normale du territoire (activités forestières, agricoles, récréotouristiques. Moi je ne trouve pas que ça enlaidie le paysage. .. surtout pas en gaspésie.

      C’est certainement aussi beau ??? que les 600 mines à ciel ouverts laissées orphelines avec les tas de résidus ou il ne pousse plus rien ou encore les torchères des puits de gaz de Shale ou de schiste.

      dernier commentaires: vous vous bomber le torse et me reprochez mon propos…. mais vous ne faites pas mieux que $@#$%?&&&, ne pas donner vos sources et montrer votre frustration, de quoi au juste ????

      • Robert dit :

        « Moi je ne trouve pas que ça enlaidie le paysage. .. surtout pas en gaspésie. »

        Cibol; nous n’avons pas les mêmes critères de beauté. Pourquoi est-ce que les Gaspésiens devrait accepter ces laideurs mais pas les Montréalais?

        Est bonne…

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        et encore… personne n’a idée de la durée de vie de ces vire-vents dispendieux et délicats sous nos climats… et si la tendance se maintient, on se dirige vers un refroidissement pour les 20 à 30 prochaines années… et quand y fa frette -30C, cé là qu’on a besoin le plus d’électricité, mais y vente pas… ah ouin??? tintin! Je suggère un parc non pas d’éoliennes, mais un parc de climato-alarmistes pédaleurs en Gaspésie. On les enferme et on les fait pédaler des dynamos tous en choeur avec Guilbault qui bat la mesure comme autrefois le batteur de cadence des galériens. Après tout, ces épouvantails du climat nous ont embarqués dans une galère… ce sera leur rendre la monnaie de leur pièce.

  71. Eric Ducharme dit :

    Pis les schistes y a même pas un foutu géologue qui est capable de savoir ce qu’à peut signifier. Y a seulement les étudiants de R. Daigneault qui savent ce que c’est. Moi je vais vous le dire c’est quoi un c.. de schiste. C’est une roche cristalline qui présente une fabrique plus ou moins planaire. Elle est le produit d’une déformation qui nécessite la recristallisation des minéraux de la roche et la cristallisation de nouveaux minéraux. Ce processus est facilité par l’apport d’éléments chimiques ( métasomatisme) et par des changements de pression/ température ce qui change les conditions de stabilité de minéraux. Sans ces conditions, il n’y a pas déformation ductile qui conduise au schiste. La roche jam dans le coude et pette au frette. D’ailleurs au cœur des cisaillements, l’équilibre est atteint et la roche est hyper déformée mais elle est gelée ben raide. Les déformations se poursuivent alors en marge du cisaillement où les assemblages minéralogiques sont en déséquilibre et en transition pour atteindre l’équilibre. C’est la qu’on trouve les plus grosse veines avant qu’elle se transposent et soient complètement bousillées par le cisaillement. Là j’empaille des truites et je ne veux plus entendre parler de nom roche.

  72. Eric Ducharme dit :

    Maintenant pour nos vers qui savent tous pac ils étudient le sacré vivant et on la connaissance divine de tout, un shale mes amie les avant verts, c’est une roche qui a conservé ses constituants sédimentaires. Elle peut tout de même être marquée par l’apparition de nouveaux minéraux qui vont accentuer le litage sédimentaire, mais ce phénomène est associée au processus de sédimentation ( diagénèse) . Les shales sont des roches sédimentaires qui peuvent contenir de la matière organique. D’où l’appellation correcte de gaz de shale et au lieu de gaz de schiste. Voilà nos beau verts olive marde comme j’essaie de reproduire par des mélanges dignes d’un alchimiste défroqué pour ma tête de truite que j’empaille.

  73. Eric Ducharme dit :

    Pis sacrament tant qu’a y être quand doit ton choisir une maille d’échantillonnage pour qu’il y ait y ait un lien logique entre deux mesures.
    Lorsqu’on a déterminer la maille d’échantillonnage minimum pour modéliser un signal que signifient les valeurs résiduelles. Ben des choses qu’on ne peut mesurer au delà de l’échantillons.
    êtes vous capable de me dire quels méthodes d’interpolation utiliser pour savoir s’il y a des structures indépendantes l’une des l’autres et comment les séparer.
    J’aimerais avoir la chance d’expliquer tout ça avec des mots tout aussi simple.
    Modéliser une signale sans biais, minimiser l’erreur sur les prédictions.
    Tant que ces notions ne seront maîtrisés par nos grands géologues je vais continuer à faire être défroqué.

  74. Eric Ducharme dit :

    La géologie appliquée mon cul. On ne réalise pas des modèle sur des textes poétique de 30 lignes pour chaque échantillon. Ça prend une instrument et des mesures quantifiables même si la machine ne rend pas exactement des résultats à l’image de la perception ésotérique u spécialiste. C’est ça la science appliquée.

  75. Eric Ducharme dit :

    C’est quoi la science? Une obsession du doute du réel.

  76. Eric Ducharme dit :

    Paradoxalement la science est la seule démarche qui donnent un sens vérifiable au réel. Mais c’est de toute évidence un jeu de l’esprit rationnel.

  77. jenrevienpas dit :

    à Robert

    vous avez écrit : J’ai attribué un rendement de 50% aux éoliennes. Ce rendement n’est pas 50% mais bien 20% au mieux 22%.

    c’est faux comme raisonnement. Pour que ce soit vrai il faudrait que l’énergie électrique provienne juste des éoliennes… à 100 %. qu’il n’y ait pas de barrage au Québec

    Au Québec ce n’est pas comme cela. L’éolien vient en complément au barrage hydro. L’énergie de l’hydro électricité est modulée en fonction de la production des éoliennes. Quand les éoliennes tourne on ferme les vannes des barrages tout simplement. Mais quand elle tourne on priorise l’injection de ce courant dans le réseau.

    le 25 % de temps de fonctionnement des éoliennes qui est souvent cité n’est pas un rendement. Ce n’est pas la même chose.

    votre raisonnement suivant est donc faux…
    Donc, nous aurons besoin de 5 fois plus soit..16500 éoliennes (Si les pertes sont plus faibles, et que 5000 Mégawatt sont nécessaires au lieu de 6600, ça prendra quand même 12 500 éoliennes) . C’est tout un contrat. Et comme disait Eric Ducharme, c’est 16 700 Km carrés.

    je ne comprends pas pourquoi vous voulez tant vous justifier.

    Finalement je veux vous féliciter car il semble que vous avez inventé un mode de combustion de combustible fossile qui ne dégage pas de composé secondaire, de pollution…. allez vite faire breveter votre concept🙂

    Malgré que 2014 est déclaré année la plus chaude depuis….

    • Robert dit :

      Jenrevienpas;

      Réalisez vous …. Une pile au Lithium pèse 9 lb, génère 12 volt à 20 A-Hre. Mais elle coûte 1000$. Si on en met 10 ou 50??

      Source: http://www.plugincars.com/why-do-electric-cars-have-lead-acid-12-volt-batteries-when-lithium-lighter-129118.html

      Intéressant pour vous:

      « Les batteries lithium-ion ont une densité énergétique de 150 Wh/kg à 200 Wh/kg, soit quatre fois plus que la technologie nickel-cadmium et six fois plus que le plomb. Mais cela reste 50 fois moins que les carburants liquides. Les chercheurs travaillent ainsi sur de nouveaux types d’électrodes capables de stocker plus d’ions, comme l’oxyde de manganèse (LiMnO2) ou l’oxyde de nickel (LiNiO2). Ces technologie sont en cours de développement et pourraient voir la densité énergétique des batteries des voitures électriques portée à 350, voire 500 Wh/kg. La problématique est de trouver la solution qui combine performance et longévité dans le temps, en évitant la dissolution de l’électrode positive dans l’électrolyte après quelques cycles de charges. De gros progrès sont donc encore à faire pour augmenter la densité d’énergie des batteries sans que leur durée de vie ne soit trop inférieure à celle des voitures électriques. »

      Source : http://www.voiture-electrique-populaire.fr/enjeux/technologie/batterie

      Les multiples problèmes liés aux voitures électriques sont loin d’être réglé…Il y a des croutes à manger.

      Robert

      P.S: Le Québec n’a presque plus beaucoup de rivières pour construire de nouveaux barrages. En plus, construire des barrages…Ça pollue et les Inuit n’en veulent plus. Que ferez vous avec les provinces et les autres pays qui n’ont pas d’hydroélectricité. Ils vont utiliser des centrales alimentées au pétrole et au charbon ou du nucléaire (la France a 70 Gentilly II)? Tout ça pour régler un faux problème de CO2!

  78. jenrevienpas dit :

    à Robert

    Vous faites encore une hypothèse qui ne tient pas

    En plus, le poids des batteries a pour effet d’alourdir considérablement le véhicule (50 batteries à 30 Lb). Soit 1500 Lb. Pour une pile à combustible, c’est pas mieux. Il faut des réservoirs d’hydrogène ou de méthanol. Il y a aussi le recyclage des batteries qui risque d’être aussi polluant (Le plomb est un des métal le plus polluant qui soit) sinon plus que la voiture conventionnelle.

    Ça fait longtemps que les batteries des autos électriques et hybrides ne sont plus constitués de plomb…. Faudrait vraiment vous renseigner avant d’écrire sur un sujet…

    Ce sont des batteries au lithium (lithium-ion, lithium-ni-cd, ou encore lithium – polymère)..

    Ensuite vous dites:

    On pense à un petit moteur à combustion interne qui consommerait 0,8 L/100 Km et qui ne servirait qu’à recharger les batteries (Chevrolet volt). J’ai un sérieux problème avec la loi de la conservation de l’énergie.

    Encore une fois vous n’avez pas compris la différence.
    Je vous explique dans un moteur conventionnelle la vitesse de rotation du moteur est variable. En fait c’est très rare que la vitesse de rotation du moteur est à son maximum d’efficacité. Alors que quand c’est le principe de la Volt ou autre hybride branchable, c’est un moteur qu’on pourrait appeler plus une génératrice électrique qui tourne à vitesse constante à son maximum d’efficacité. Pierre Couture de l’IREQ l’avait déjà compris en 1995 quand il a présenté son hybride dans un modèle de Chrysler intrépide à l’émission Découverte.

    allez voir le millieu du vidéo… vous serez impressionner je suis certain…

  79. Robert dit :

    @Jenrevienpas:

    Les voitures électriques présentent 3 problèmes majeurs:

    1) Trop faible autonomie

    2) Coût trop élevé (Achat, remplacement des piles (2000$ à tous les 3 ans)

    3) Recharger les piles (Temps de recharge trop long (*), énergie peu ou pas disponible)

    (*): Un petit cours de physique: Si vous voulez recharger une pile vous devez opposer un voltage légèrement supérieur à 12 volts. Si vous opposer un voltage disons de 13 volts, vous aurez une pleine charge mais cela prendra beaucoup de temps. Si vous opposez un voltage de 25 volts, la recharge sera beaucoup plus rapide mais une bonne partie de cette énergie s’en ira sous forme de chaleur et sera donc perdue. C’est le principe de réversibilité (thermodynamique).

    Une autre note: Je me souviens de l’époque où un véhicule (sedan) faisant 15 milles au gallon était presque la norme. Eh bien, 15 mi/gallon c’est 19 litres au 100 Kilomètres. En connaissez vous beaucoup de véhicules de promenade de type sedan qui font 19 litre au 100Km..Ça tourne aux alentours de 6 – 10 litre /100 Km. Une mustang 1965 (muscle car) faisait 8 – 10 milles/gallon. 10 milles au gallon, c’est 28 litres au 100 Km. Maintenant, même les VUS les plus énergivore arrivent en bas de 15 litre au 100 Km.
    Donc les moteurs à combustion interne se sont grandement améliorés du point de vue de la performance. Dans les années 60, les rendements étaient de 20 – 22%. Maintenant, ceux-ci frôlent les 35-38%. Les moteurs sont aussi beaucoup moins polluants en raison de l’ajout de catalyseurs et autres…

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      hors contexte, Robert, vous êtes le spécialiste de la spectroscopie infrarouge, pourriez-vous me traduire ceci en anglais,c’est pour Judith Curry, une des climatologues parmi les plus sceptiques aux USA. Elle comprend mal le français. Keven peut aussi participer à la traduction sur le fond comme sur la forme…

      Il y a un phénomène de saturation de l’absorption par le CO2. Si vous prenez une source d’IR à large spectre (corps chauffé à 1000°C, par exemple) et mesurez avec un spectromètre ce qui reste après la traversée de l’équivalent quelques dizaines de mètres d’atmosphère, vous verrez que les bandes du CO2 (4,3 et 15 microns) ont été entièrement absorbées et remplacées par spectre d’émission du CO2 qui rayonne à la température du gaz. Donc l’atmosphère au-dessus de quelques dizaines de mètres ne voit plus les émissions de la surface sur les bandes d’absorption du CO2; le rajout de CO2 ne change presque plus rien, si ce n’est que l’épaisseur optique augmente.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Je vais vous faire cette traduction, le plus rapidement possible.

        Robert

      • Eric Ducharme dit :

        Les réchauffistes vont répondre à ça qu’il y a un transfère de la chaleur pas convection. Il y a toujours une excuse à chaque fois que leur modèle flanche. La même chose pour la banquise antarctique. La même chose pour les oscillations de température de courte période qui expliquent le palier depuis plus de 15 ans. etc. Il n’y a rien à faire, la référence est le GIEC et il faudra attendre que la température baisse sur une période de 30 ans. Pendant ce temps on se fait traiter d’hurluberlu ou de vendu aux pétrolières et la population continue de se faire lessiver le cerveau par nos médias.

    • jenrevienpas dit :

      il y a trois problèmes à vos arguements Robert concernant l’auto électrique.

      1) remplacement des piles à tous les trois ans ??? je ne sais pas d’ou vous sortez cela ?. J’ai eu une civic hybride pendant 8 ans (230 000 km) et la pile (Ni-M-H) n’a jamais fait défaillance. Actuellement ma Honda insignt également hybride Ni-cd a plus de 100 000 km (4 ans) sans problème. Les batteries LI-ion sont encore plus effficace, les toyota prius de 300 000 km ne sonT pas rare. les constructeurs autos auront bientôt des voitures à 300 km d’autonomie.

      2) les batteries on au moins diminuer de moitié de poids et de volume depuis 10 ans.

      3) la nostalgie des mustang ne sont pas un exemple de comparaison. Quand j’ai acheté ma première voiture voilà 30 ans il y avait déjà de disponible une nissan sentra qui faisait 50 mi/gall. le moteur à essence ne s’améliore plus. C’est plutôt le choix des composantes et la réduction de leur poids qui fait que la consommation peut diminuer.

      Vous choississez des exemples qui ne tiennent pas la route….

      • Robert dit :

        @jenrevienpas;

        Le remplacement des piles pour une auto électrique, c’est connu, représente la plus grosse dépense d’entretien de ce type de véhicule.

        Je sais que le poids des batteries dans un véhicule électrique a diminué et c’est normal car le poids représentait l’obstacle majeur au développement de ce type de véhicule!

        Ce que j’ai écrit à propos des véhicules des années 60 est absolument vrai, car je l’ai vécu. Il est aussi vrai que le remplacement de composantes en acier par d’autres en aluminium et en polymère a diminué le poids et ainsi réduit la consommation. Mais les moteurs à combustion interne ont beaucoup amélioré leurs performances, grâce à une panoplie de modification des moteurs et leurs accessoires (remplacement des carburateurs par des injecteurs, par exemple). L’avènement des convertisseurs catalytiques a aussi permis de réduire de beaucoup la pollution.

        COMPRENEZ MOI BIEN: Je ne suis pas contre la venue des voitures électriques, bien au contraire. Ce qui est agaçant avec vous, c’est que votre obsession pour la voiture électrique origine d’un FAUX PROBLÈME (le fameux CO2, qui pour vous…Doit être banni à tout prix)!

        Robert

  80. Robert dit :

    Reynald, voici mon texte:

    We could show that there is a saturation phenomenon when Infra-Red radiations (IR) are absorbed by carbon dioxide (CO2). This demonstration was done by Dr Heinz Hug in the following paper:
    (1) http://www.john-daly.com/artifact.htm

    Let’s write a brief overview of Dr. Hug laboratory experiments with comments:

    1) Dr. Hug used a Fourier Transform Infra-red spectrometer (FTIR) together with a 10 Cm IR gas cell. Note that only absorption spectra is recorded on an IR spectrometer (for a wavelength spectrometer as well). This is because the IR radiation is modulated in such a way that the detector doesn’t see radiations generated by emission or noise.
    2) The Beer-Lambert law (A = EbC) was used:
    A= Absorbance (no unit)
    E= Molar extinction coefficient (m2/mole)
    b= Path or altitude (m)
    C= CO2 concentration (mole/cubic meter)

    3) Two wavelengths were used. One at 4,3 micron (u) and the other one at 15 u. The molar extinction coefficient for the 4,3 u was 29.9 m^2/mole end 20.2 m^2/mole for the 15 u wavelength. For a 0.0169 mole/m^3 CO2 concentration (400 ppmv) the absorbance was 3.41 for a 10 meters path length. In the real life, the path length is the altitude.
    4) All infra-red analysts agree that an absorbance of 3 is very high. It is not uncommon to see on a graph of absorbance versus concentration a downward curvature starting at an absorbance of two (2). So, at A=3, we are on a plateau and increasing the carbon dioxide concentration is not likely to change the absorbance and, of course the green house effect.

    But, Dr. Hug also made IR measurements by doubling the CO2 concentration. He shown that increasing CO2 concentration from 357 to 714 ppmv produced a warming of only a tinny 0.012 oC.

    According to Jack Barrett (2), heat captured by CO2 is dissipated by collisions with other molecules like O2, N2. As he mentioned in his paper, the process of reemitting radiation by a CO2 molecule is much slower than doing it by collision. But, as CO2 and H2O concentration in the atmosphere are minor components, much wavelength reach the satellite detector in the tropopause. The Satellite measures the wavelength that reached the detector after crossing the troposphere and subtracts it from the intensity calculated by Planck equation. The difference give the warming effect.

    Changing CO2 from 357 to 714 produce only 0,012 oC, what about 80 ppm in 134 years.

    (2) Jack Barrette, Spectrochim. Acta Part A,51,415 (1995)

    Robert

  81. Robert dit :

    Une autre preuve que la terre (global) ne se réchauffe presque pas:

    Voir le graphique sur le site:

    http://www.metoffice.gov.uk/research/monitoring/climate/surface-temperature

    Si vous agrandissez la figure intitulée: « Global annual average temperature anomaly time series  » du groupe Hadley, NOAA et GISS et que vous lisez les anomalies sur ce graphique…Vous obtiendrez:

    1) Période 1910-1944 (34 ans). Une régression des anomalies en fonction des années donne une pente de 0.013 oC/Année pour une corrélation de 0,71. DONC, DURANT CETTE PÉRIODE,ÇA S’EST RÉCHAUFFÉ DE 0,013 oC (+/-0.002) ANNUELLEMENT.

    2) Période 1978 – 1998 (20 ANS). Une régression des anomalies en fonction des années donne une pente de 0.014 oC/Année pour une corrélation de 0,55. DONC, DURANT CETTE PÉRIODE,ÇA S’EST RÉCHAUFFÉ DE 0,014 oC(+/-0.004) ANNUELLEMENT.

    La différence entre les deux périodes est minime et non significative (*)…C’est le réchauffement annuel qui compte. Facile d’additionner des données puis de construire des graphiques et de dire: Ça augmente…C’est catastrophique!

    (*): +/-0.002 est deux écart-type sur la pente de 0,013 et +/-0.004 représente deux écart-type sur la pente 0.014. La différence (0.014-0.013=0.001) n’est donc pas significativement différente de zéro. Les écarts types furent calculés dans Excel avec la fonction « DROITEREG(Plage Y;PlageX;Vrai;Vrai). Utiliser les touches Clrl+Shift+Entrée pour exécuter et voir les valeurs. Il faut aussi sélectionner une plage sur la feuille Excel (Disons 2×5 pour une régression linéaire). Vous pouvez aussi utiliser Libre Office.

    CONCLUSION: Les réchauffements durant les périodes (1910-1944) et (1978-1998) sont exactement les mêmes.

    En plus j’ai choisi un graphique des chou-chou du GIEC!

    Robert

  82. Robert dit :

    Pour être bien clair en ce qui concerne mon dernier message:

    De 1910 à 1944: Un réchauffement de 0,013 degré par année

    De 1978 à 1998: Un réchauffement de 0,014 degré par année

    Pour toutes les autres périodes, ce sont des plateaux, sans aucune augmentation de température.

    J’aimerais bien savoir ce que Kevin en pense?(*)…Quelle fumisterie ce réchauffement!

    Robert

    (*) J’ai utilisé un graphique des préférés du GIEC (Hadley+GISS+NOAA).

  83. jenrevienpas dit :

    à Robert:

    vous dites : ‘Le remplacement des piles pour une auto électrique, c’est connu, représente la plus grosse dépense d’entretien de ce type de véhicule.’

    Pourquoi les fabricants garantissent leurs batteries à 6-8 ans : 160 000 km ou plus ? et ce sans entretien … Alors que les moteurs à essence demande changement d’huile, entretien des valves, de l’injection, etc….et ne sont jamais garantie plus 100 000 km : 5 ans…

    Ce que j’ai écrit à propos des véhicules des années 60 est absolument vrai, car je l’ai vécu. Il est aussi vrai que le remplacement de composantes en acier par d’autres en aluminium et en polymère a diminué le poids et ainsi réduit la consommation. Mais les moteurs à combustion interne ont beaucoup amélioré leurs performances, grâce à une panoplie de modification des moteurs et leurs accessoires (remplacement des carburateurs par des injecteurs, par exemple). L’avènement des convertisseurs catalytiques a aussi permis de réduire de beaucoup la pollution.

    R: ça fait 25 ans de cela que l’injection a été introduit à grande échelle. Qu’elle amélioration récente pouvez vous citer ?

    COMPRENEZ MOI BIEN: Je ne suis pas contre la venue des voitures électriques, bien au contraire. Ce qui est agaçant avec vous, c’est que votre obsession pour la voiture électrique origine d’un FAUX PROBLÈME (le fameux CO2, qui pour vous…Doit être banni à tout prix)!

    R: NON ce n’est pas un faux problème puisque il n’y a pas de combustion de combustible fossile sans pollution… ça fait plusieurs fois que je vous le répète , mais vous vous entêtez à nier l’évidence (émission de GES et de polluant par le moteur à combustion). C’est ce qui arrive quand on se compare au cancre de la classe en terme d’efficacité énergétique. Le seule avantage du pétrole c’est sa densité énergétique. En plus vous n’avez jamais parlé des problèmes liés à l’exploitation du pétrole (transport, raffinage, distribution) … chacune de ces étapes laisse sa trace…

    • Reynald Du Berger dit :

      @jenrevienpas.. vous dites
      il n’y a pas de combustion de combustible fossile sans pollution… ça fait plusieurs fois que je vous le répète , mais vous vous entêtez à nier l’évidence (émission de GES et de polluant par le moteur à combustion). C’est ce qui arrive quand on se compare au cancre de la classe en terme d’efficacité énergétique. Le seule avantage du pétrole c’est sa densité énergétique. En plus vous n’avez jamais parlé des problèmes liés à l’exploitation du pétrole (transport, raffinage, distribution) … chacune de ces étapes laisse sa trace…

      « chacune de ces étapes laisse sa trace.  »

      1- Quelles traces?
      2- de quelle importance ces « traces »? concentration ?
      3- Quelle est la concentration de la trace cumulée par année par rapport au volume total de Terre que vous prétendez polluée et surtout menacée?

      Bref, connaissez-vous la Terre, ses dimensions en eau, terre solide et atmosphère? Pouvez-vous calculer le coefficient de « pollution » – ce que VOUS appelez pollution- causé par tous les pays du monde? . – les verts comme vous, s’entêtent à considérer le CO2 comme polluant-

      Exemple: quelle est la concentration en CO2 de l’atmosphère en 2015 qui est due à l’activité humaine? et selon vos notions de géologie, cette concentration est-elle du « jamais vu » à la Charles Tisseyre? ou à la Jocelyne Blouin (la grosse miss meteo du TJ de radio-Can de jadis) qui marchait sur des glaciers groenlandais qui craquaient sous ses pas… et de combien de degrés cette « pollution » fait grimper la TMAG? par année? et en 2100 la TMAG sera de combien selon vous? vous avez même droit à wikipedia et vous avez une semaine pour nous rendre votre copie d’examen… ben oui, c’est un examen qui vise à tester votre connaissance de la science de la Terre. Allez… à votre crayon et votre calculette et surtout au GIEC et à wikipedia! – vous pouvez solliciter Keven, c’est pas interdit…

      • jenrevienpas dit :

        La pollution a en premier un effet sur la santé des personnes. Ensuite sur l’état des sols, de l’eau et l’air que les humains utilisent. La faune et la flore sont aussi affectés parce la pollution parce que nous faisons partie de cycle vivant. C’est cela qu’on appel pollution.

        Je ne vois pas en quoi vos notions de géologie font en sorte que vous serez en mesure de corriger un examen de nature environnemental et l’effet des traces (beurrées dans certains cas) de l’industrie pétrolière.

        Toutes les stations d’essence (réservoir) ont un jour ou l’autre des fuites qu’Il faut nettoyer. Il y a plusieurs fois par années des bateaux transporteurs de pétrole qui ont des fuites sur le St-Laurent. Il y a les raffineries qui ont un impact environnemental important, ça se sent… et se voit. Les millions de véhicules qui circulent ont aussi des émissions néfastes… aller vous mettre le nez à la sortie de l’exauste…. combien de temps pouvez vous rester là !!! L’industrie du charbon est encore pire.

        Les questions que vous posez ne se répondent pas dans un blogue… trop court. C’est une étude d’impact que vous demandez qui demande plusieurs spécialités.

        je ne m’entête pas à dire que le CO2 seul est un polluant. C’est faux. Je ne fais que relier émission de CO2 et pollution.

        Vous questionnez mes connaissances en science de la terre, moi je questionne vos connaissances en science environnementale….parce qu’avec les questions que vous posez vous démontrez le peu de connaissance dans ce domaine.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Vous questionnez mes connaissances en science de la terre, moi je questionne vos connaissances en science environnementale… »

        physique, chimie, biologie et géologie sont des sciences. L’environnement est un objet, un milieu, pas une science. C’est comme si vous me parliez des sciences de la table ou sciences de l’automobile.

        Je vous posais des questions claires et précises sur la catastrophe que vous appréhendez si on ne réduit pas ceci ou cela. Questions sur les concentrations, les dilutions.

        Croyez-vous à la dernière invention des écololos, le « continent de plastique »? – non! pas le père Noël! le continent de plastique! avez-vous une image satellite de ce continent? fouillez wikipedias ca doit ben se trouver qq part… et ça va finir comment ce continent? avalé par les baleines et belugas du Golfe St Laurent ou subducté dans la fosse des Marianne?

        et à part ça… quelle autre apocalypse avez-vous trouvée en fouillant les sites gogauchsites écolos?

        Je reviens de 3 jours chez les jeunes de sec 5 et cegep… zavez pas idée de la popularité de vos scenarios catastrophes! la science fiction ,les films d’horreur… ont remplacé la vraie science et la logique. Quel dommage!

        Je testais vos connaissances en géologie (la Terre)

    • Robert dit :

      Monsieur Jenrevienpas;

      Votre 0,16 oC par décade, ce qui donne 0,016 oC (+/- 0,004)par année. Ne trouvez vous pas que c’est proche de mes 0,013 et 0,014 oC par année. (Valeurs obtenues sur un graphique produit par des « Chums » du GIEC: (Pour les périodes:1910-1944 et 1978-1998)). Vous n’êtes pas très fort en statistique, car si vous prenez votre graphique 23 Janvier 8:53 hre et que vous le décomposez vous verrez que si vous faites une régression avec les points couvrant la période 1998-2014 (16 ans), vous aller trouver une pente qui n’est pas significativement différente de zéro (pas de réchauffement)…La façon de faire des organismes serviles au GIEC est bien connue. Celle-ci consiste à fondre les points de la période 98-2014 avec tout le reste de l’histoire de l’humanité …pour noyer le poisson.

      http://www.metoffice.gov.uk/research/monitoring/climate/surface-temperature

      Pour mettre un point final à votre lubie des voitures électriques:

      Je répète ma question: »LES PILES DEVRONT ÊTRE RECHARGÉES, OÙ VAS-T-ON PRENDRE L’ÉNERGIE? »…Vu que les éoliennes ont 20% de rendement (Juste pour le Québec, ça va en prendre 12 500 et je ne parle pas de leur entretien)! Je vous répète que la France est dans le nucléaire avec ses 70 centrales. Ils vont continuer avec le nucléaire?

      Ma réponse: Des centrales alimentées au charbon et au pétrole…N’oubliez pas la première loi de la thermodynamique…c’est-à-dire celle qui dit que l’énergie se conserve. Si ça prend 1000 joules pour faire avancer une voiture alimentée avec du pétrole, ça prendra aussi 1000 joules pour une voiture alimentée avec des batteries.

      Robert

      • Robert…, vous et Monsieur Du Berger êtes des scientifiques et vous pouvez expliquer vos résonnement à partir d’équations bien précises selon vos compétences, ce que j’apprécie beaucoup. Cependant…, moi qui n’est pas un spécialiste dans vos domaines, je suis d’accord avec vous les sceptiques, puisque je me dis que l’Homme est une bête à la surface de la terre qui fait partie de la Nature. Donc, nous les Hommes faisons partie de la nature et nous avons développer une intelligence capable de comprendre notre environnement. Donc, ce que nous faisons est naturelle même si parfois nous nous trompons ; en temps et lieu nous réparons les pots cassés, par exemple les autos polluantes et dangereuses des années 60. Les autos d’aujourd’hui sont de vrais petits bijoux comparé à il y a 40 ans ! Donc, l’analyse de gens comme vous Robert, pour un homme comme moi est beaucoup plus sérieuse que des regroupements de  »VERTS » qui prêchent la fin du monde. De plus, il ne faut pas oublier que s’il n’y avait pas de CO2, la vie ne serait pas apparue. Pour ces raisons j’encourage Monsieur Du Berger et son équipe à continuer son travail d’information vérifiable.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Les autos d’aujourd’hui sont de vrais petits bijoux comparé à il y a 40 ans !  »

        on a toujours le bon vieux moteur à combustion… donc…

        si la mécanique automobile avait progressé depuis 40 ans au même rythme que l’électronique, ça prendrait 5 minutes pour rouler jusqu’à Montréal et ça coûterait 50 cents de carburant.

      • Monsieur Du Berger…, j’ai dit que les voiture s’était amélioré depuis 40 ans. Je n’ai pas parlé d’électronique. Je crois que le transistor à été inventé en 1949 si ma mémoire est bonne. Alors, depuis ce temps nous sommes passé à autre chose. Pour ce qui est de l’auto, il y a toujours un habitacle 4 roues et un système de suspension. Presque la même chose que les chariots à chevaux. Malgré tout, dans les années 60 je roulais avec de grosses américaines qui faisaient 10 miles au galon. Aujourd’hui, mon auto fait environ 7 litres au cent et ne fait presque plus de pollution grâce à son système antipollution et les chose peuvent encore s’améliorer. Pour ce qui est de faire Québec Montréal en 5 minutes…, il s’agit de science fiction en ce qui concerne l’automobile. Par contre nous pouvons le faire dès aujourd’hui avec un système de tunnel sous vide mût par un système électromagnétique mais le coût serait trop élevé ! Il y a aussi le système de télé-transportation de Star Trek mais cela est vraiment de la science fiction.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Je n’ai pas parlé d’électronique. »

        mais moi j’en parle car il faut comparer les progrès de la technologie dans TOUS les domaines. La mécanique est demeurée stagnante et l’électronique a fait des bonds prodigieux! Votre auto en 2015 à 7 litres au cent c’est le char à pédales de Fred Cailloux comparé au smart phone.

      • C’est un point de vue Monsieur Du Berger.

      • Reynald Du Berger dit :

        M. Chabot, ce n’est pas un point de vue, ce sont des questions bien précises et claires que je pose aux écolos. Et j’attends toujours les réponses, que j’exige aussi claires et précises. Je parle ici de science, et non pas de politique ni d’idéologie. Quand on me dit « ça laisse des traces » je veux qu’on me définisse ces « traces » qualitativement et quantativement.

  84. Eric Ducharme dit :

    L’homme s’est aventuré dans une direction. On doit tout à notre effort de survie. Faire halte face et revenir à une bestialité, je ne pense pas que ça fasse l’affaire à tout de monde et surtout des gens de Longueuil. Et cette réalité n’est pas du temps du cro-magnon mais belle et bien présente il y a de ça moins une centaine d’années, ici au Québec. Maintenant le projet rétrograde des verts est une menace et si on veut sortir d’un supposé bourbier bien il faudra pédaler mais avec les sciences et technologie. Pas dans l’obscurantisme de la croyance verdâtre. Bon, des gros mots à la mode comme démagogie.

  85. Robert dit :

    @Jenrevienpas;

    « …je ne m’entête pas à dire que le CO2 seul est un polluant. C’est faux. Je ne fais que relier émission de CO2 et pollution. … »

    Simonac…Incroyable!

    Savez vous à quoi sert le CO2 dans la nature?
    Éliminer le CO2 et c’est la fin de l’humanité!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Robert

      Expliquez nous comment vous allez faire pour réduire le CO2 atmosphérique en bas de 200-300 ppm ? Comment c’est possible ? et quand c’est arrivé dans l’histoire de la terre ?

      Quand est-ce que le CO2 a été éliminé de la terre ? sous quelle condition est-ce possible ?

      C’est un faux problème que vous nous exposez.

      Si c’est cela votre argument, je ne dis pas seulement Simonac ….T $%?&@

      • Reynald Du Berger dit :

        « Expliquez nous comment vous allez faire pour réduire le CO2 atmosphérique en bas de 200-300 ppm ?  »

        et selon vous, d’où viennent ces milliards de milliards de tonnes de calcaire qu’on trouve à la surface de la Terre? – voilà un autre petit test de connaissances en géologie, vous avez droit à wikipedia… et à Keven.

      • Robert dit :

        @jenrevienpas :
        25 janvier 2015 à 8:54

        Vous avez écrit:

        « Expliquez nous comment vous allez faire pour réduire le CO2 atmosphérique en bas de 200-300 ppm ? Comment c’est possible ? et quand c’est arrivé dans l’histoire de la terre ?

        Quand est-ce que le CO2 a été éliminé de la terre ? sous quelle condition est-ce possible ? »

        Je ne veux pas réduire le CO2, je veux qu’il augmente car il finit toujours par générer de l’oxygène et de la nourriture (sucres + protéines) qui nous permet de vivre.

        Êtes vous seulement au courant du rôle du CO2 dans la vie des humains?

        1) L’homme consomme de l’oxygène et rejette du CO2 et de l’eau tout en utilisant cette énergie dégagée pour vivre (C’est de la combustion);
        2) Les plantes (Mais, blé, plantes vertes, etc…), elles, consomment du CO2 et rejettent de l’oxygène tout en fabricant notre nourriture constituée de sucre et de protéines. C’est avec ces plantes que nous nous nourrissons. Notre bétail se nourrit aussi de ces plantes pour produire de la viande que nous mangeons.

        Donc le CO2 est essentiel à la vie…Car nous vivons en symbiose avec les plantes!

        Vous ne semblez pas comprendre cela!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Robert, ça ne sert à rien… les ecololos ont diabolisé le CO2. La science, ils n’en ont rien à foutre. C’est le capitalisme contre le socialisme. Vous avez beau leur expliquer … par exemple… à jenrevinpas… sait-il comment les milliards de milliards de tonnes de calcaire ont « surgi » sur la planète? je lui ai posé la question et il n a pas répondu… a-t-il seulement sollicité son ami Keven?

  86. Robert dit :

    Reynald;

    « Quand on me dit « ça laisse des traces » je veux qu’on me définisse ces « traces » qualitativement et quantitativement.  »

    Ils en sont incapable…Juste basé sur de la propagande!

    Robert

  87. jenrevienpas dit :

    Vous dite Robert….…N’oubliez pas la première loi de la thermodynamique…c’est-à-dire celle qui dit que l’énergie se conserve. Si ça prend 1000 joules pour faire avancer une voiture alimentée avec du pétrole, ça prendra aussi 1000 joules pour une voiture alimentée avec des batteries.

    C’est faux… l’auto électrique est plus efficace que l’auto avec moteur à combustion.
    C’est pas croyable de lire des choses pareilles. Toutes les autos ne sont pas comparables !!!! Et ça n’a aucun lien avec la 1ere loi de la thermodynamique.

    Au québec Pierre Langlois physicien, Ph D. a établis qu’avec les surplus d’électricité que nous avons que demain matin il pourrait n’y avoir que 10 % de toutes la consommation actuelle des autos individuelle qu’il soit nécessaire de fournir en combustible (fossile ou non fossile) par le biais des autos hybrides branchables (qu’on considère comme des autos électriques car elles font tout les transports de courtes distances sur l’électrique).

    http://www.planglois.com/

    ce spécialiste dit que nous avons 4 as dans notre jeu avec l’auto électrique…

    Il y a d’autres endroits qui vont y arriver avec l’éolien parce qu’il en ont beaucoup (par exemple tout le centre américain… Chicago la ville des vents) ou le solaire…. (arizona)

    • Reynald Du Berger dit :

      « C’est faux… l’auto électrique est plus efficace que l’auto avec moteur à combustion. »

      ok définissez-moi l’efficacité pour se rendre de Québec à Montréal en février 2015 par -30C
      1- avec une voiture conventionnelle 4 cylindres disons Toyota Corolla
      2- une voiture électrique de votre choix

      pour calculer l’efficacité, prenez en compte le cout d’achat de la voiture, le nb de km parcourus par $ dépensé en carburant ou électricité, le nb d arrêts nécessaires aux bornes de recharge et ou postes d’essence, la durée de ces arrêts, le temps du trajet (y compris les temps d arret recharge pompe) , la chaleur (confort) de l’habitacle que la voiture doit produire pendant toute la durée du trajet (vous devez maintenir l’habitacle à +20C en tout temps)

      à votre calculette, on attend les deux efficacités !

      • jenrevienpas dit :

        EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE qu’on parlait , vous avez bien lu pourtant ?

        le moteur électrique est plus efficace que le moteur à combustion.
        Une Leaf a un moteur électrique de 20 kW alors qu’une versa Note (même format) a un moteur à combustion de 80 hp (le facteur de conversion est de 1,34 Hp vs kW)

      • Reynald Du Berger dit :

        relisez-vous « « C’est faux… l’auto électrique est plus efficace que l’auto avec moteur à combustion. » »

        L’efficacité de l’auto se mesure à sa façon de vous amener de Québec à Montréal en un minimum de temps à un minimum de cout et avec le maximum de confort.
        Quelle est l’efficacité de votre voiture électrique pour faire ça en février 2015 par -30C ?

    • Robert dit :

      @jenrevienpas :
      24 janvier 2015 à 8:52

      Comme d’habitude vous n’avez pas compris!

      Je parlais de 1000 joules d’avancement…évidemment. En d’autres mots, une fois débarrassé de toutes les pertes inutiles. N’oubliez pas que dans le cas de l’auto électrique, il faudra payer pour le recyclage et c’est juste un item, il y en a d’autres que vous n’imaginez même pas. Je pense que vous ne réalisez pas ce que représente 4 000 000 de voitures électriques. Par contre, tous nous savons ce que coûte les voitures conventionnelles. Ce que j’assais de vous expliquer, c’est que dans vos calculs, vous oubliez une foule de facteurs(qui ne sont peut-être pas dans la transmission ou le rendement électrique etc…) mais qui comptent (Reynald vous en a donné un bon aperçu). Au sujet des surplus d’Hydro-QC, oubliez les. C’est une compagnie d’état qui tire l’argent par les fenêtres.

      Le problème des Éoliennes, des piles solaires et même des hydroliennes c’est leur rendement. Je lisais justement dans le Journal de Québec, ce matin, que l’IREQ mettait de gros efforts pour avoir des piles (probablement Li-ion) pouvant stocker de grandes quantités d’énergie(pour les éoliennes justement). MAIS, CES SUPER PILES N’EXISTENT PAS ENCORE. Ce sont juste des intentions, mais l’effort y est. Les piles, c’est à force de les recharger que ça se gâte.

      En passant: Sans vouloir vous insulter, essayez donc de lire un peu entre les lignes!

      Robert

      P.S: Je me répète. Je ne suis pas contre les voitures électrique. Mais, ce qui m’agace dans votre démarche ce sont les raisons qui vous poussent à favoriser la voiture électrique.

      • jenrevienpas dit :

        d’une part R. Duberger redéfini la notion d’efficacité énergétique et de Pollution (en inventant une nouvelle variable.. le % de pollution) et d’autre part Robert compare des modes de propulsion sans tenir compte des pertes. Dans ces conditions qu’elle niveau de discussion est-ce que je peux espérer ?

        De plus Robert imagine que le niveau de CO2 va baisser, mais par quelle mécanisme il ne nous a pas encore révélé comment ? Il suppose qu’en répétant toujours le même refrain (qu’on sait déjà part coeur… les plantes bouffes du CO2, bla, bla….), son propos sera plus appuyé !!!!

        À moins qu’il imagine que notre prospérité est liée à une augmentation du CO2 atm. et cela sans être accompagné d’une augmentation de la pollution… encore là par un mécanisme tous aussi mystérieux.

        De plus R. Duberger vous affirmez que le trash vortex n’existe pas et vous aller parlé d’environnement aux étudiants (secondaire et cégep)… le moindre des choses seraient de se renseigner adéquatement avant de vous présenté …

        http://www.google.ca/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=0CAcQjRw&url=http%3A%2F%2Fwww.tv5monde.com%2Fcms%2Fchaine-francophone%2Finfo%2FLes-dossiers-de-la-redaction%2FPollution%2Fp-28428-Le-7eme-continent-un-monstre-de-plastique.htm&ei=beTGVLC7Fon_yQSjhYHoCg&bvm=bv.84349003,d.cWc&psig=AFQjCNERFyEWmqj5IfDWwyM_i2ZO0bdlXg&ust=1422407133789451

        Messieurs vous êtes prisonniers de votre paradigme basé sur le mode de vie du siècle passé. Tout est bon pour le défendre.

        J’EN REVIENS TOUJOURS PAS !!!

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous prétendez que « la Terre est menacée par la pollution » ! comment pouvez-vous prétendre cela sans parler de dilution? Votre « vortex de plastique » qui tournoie… il est gros comme quoi? menace qui ou quoi? hein? et la fin du monde causée par l’horrible espèce humaine que vous détestez tant… VOUS la prédisez pour quand? hein? pas besoin que vous alliez au secondaire faire peur aux jeunes en les culpabilisant… ils sont déjà entourés de go-gauchistes qui leur brandissent les mêmes épouvantails que les vôtres. Moi j’y vais pour justement détruire ces épouvantails et leur dire , contrairement à vous, qu’ils ont leur place sur cette planète, qu’ils en sont les rois et maîtres. Qu’ils n’ont qu’a`faire attention et surtout pas à se sentir coupables de laisser tourner leur moteur 15 min par -30C pour LEUR confort, et que , ben NON, contrairement à ce que VOUS clamez, ils ne tuent pas la Terre. C’est justement à cause de gens comme vous que je vais dans les écoles.

  88. Eric Ducharme dit :

    Qui n’est d’accord avec mes propos. Qu’ils aillent passer un mois en plein bois pendant le mois de juin. Je ne les met même pas au défi de le faire pendant le mois de novembre et encore moins février. Des fous enhouatés dans la dépendance de notre civilisation urbaine et qui crachent sur ceux qui leur assure leur survie.

  89. Robert dit :

    @jenrevienpas

    « Il suppose qu’en répétant toujours le même refrain (qu’on sait déjà part coeur… les plantes bouffes du CO2, bla, bla….), son propos sera plus appuyé !!!! »

    Toute votre insignifiante rhétorique nous démontre que vous n’avez rien compris au rôle essentiel du CO2 dans la survie de l’humanité.
    Pour vous et plusieurs de vos semblables, le CO2 est un gaz toxique…Je me demande si vous ne le confondez pas avec le monoxyde de carbone (CO)…Comme c’est le cas de beaucoup de verts ignorants!

    Robert

    P.S:Ne vous en déplaise  » l’immense majorité des lecteurs comprennent…eux »

    • jenrevienpas dit :

      Donc M. Robert la survie de l’humanité actuelle est reliée à une baisse imminente du CO2 atm. et pour combattre ce fléau à venir il faut autant que possible augmenter et brûler de plus en plus de combustible fossile ???? C’est cela votre argument massue ???

      Vous avez peur que le CO2 atm. baisse prochainement ? Il n’a pas baissé sous les 250 – 300 ppm depuis des milliers d’année mais vous vous avec peur qu’il baisse ? C’est cela ?

      En plus vous croyez être la seul personne à avoir compris que le CO et le CO2 sont des gaz différents ? c’est bien cela que vous dites ? On ne peut être environnementaliste et comprendre cela !!!

      En plus vous ne savez pas que Oui le CO2 peut être Toxique (mortelle)….
      Ne vous énervez pas … je sais que ce n’est pas à des concentrations de 400 ppm qu’il est toxique le CO2… Ni à 1000 ou 1500 ppm (car on ‘bouste’ l’atmosphère des serres pour augmenter la croissance des plantes à ces concentrations). Mais oui le CO2 est considéré Toxique à des concentrations plus élevées (voir texte de Wikipedia)

      ‘L’air contient aujourd’hui environ 0,04 % de CO2. À partir d’une certaine concentration dans l’air, ce gaz s’avère dangereux voire mortel à cause du risque d’asphyxie par privation d’oxygène, bien que le CO2 ne soit pas chimiquement toxique. La valeur limite d’exposition est de 3 % sur une durée de quinze minutes46. Cette valeur ne doit jamais être dépassée. Au-delà, les effets sur la santé sont d’autant plus graves que la teneur en CO2 augmente. Ainsi, à 2 % de CO2 dans l’air, l’amplitude respiratoire augmente. À 4 %, la fréquence respiratoire s’accélère. À 10 %, peuvent apparaître des troubles visuels, des tremblements et des sueurs. À 15 %, c’est la perte de connaissance brutale. À 25 %, un arrêt respiratoire entraîne le décès.’

      Pour R. Duberger qui dit :
      ben NON, contrairement à ce que VOUS clamez, ils ne tuent pas la Terre

      et bien là c’est ici que vous vous trompez, que vous errez. Les dangers qui sont evoqués d’augmentation trop élevé de GES et de la pollution atm. : c’est pour les personnes et notre mode de civilisation actuelle que c’est dangereux. pas pour GAIA.

      Vous leurs dites de faire attention, mais attention à quoi pouvez vous nous dire ????
      C’est contradictoire votre affaire ! le voyez vous ?

      • Reynald Du Berger dit :

        « Vous leurs dites de faire attention, mais attention à quoi pouvez vous nous dire ????
        C’est contradictoire votre affaire ! le voyez vous ? »

        pas du tout contradictoire… je dis à l’enfant de jeter un papier dans la poubelle et pas dans la rue…je me contredis? en quoi? c est quoi cette obsession de la Terre qui va mourir que vous propagez?
        – et avec elle VOTRE conception de la civilisation actuelle- définissez-moi VOTRE civilisation actuelle.

      • Robert dit :

        @Jenrevienpas;

        Vous divaguez…Je n’ai absolument rien écrit de ce que vous m’attribuez.

        Saviez vous que l’oxygène peut être toxique, de même évidemment que l’azote…

        Petite note en passant: 2% c’est 20 000 ppm de CO2. De 2000 à 2015, le CO2 (dans la troposphère) a augmenté de 30 ppm soit 2 ppm par année. Et ça c’est à une période où la chine a connu une croissance phénoménale, en raison du rattrapage, et qu’elle n’aura probablement plus dans le futur. Donc, 2 ppm par an c’est probablement le maximum. Pour générer 19600 (20 000- 400) ppm de plus, cela prendra 19600/2, soit…. 9800 ans. Dans 9800 ans, l’homme s’il existe encore comme nous le connaissons aura probablement colonisé d’autres planètes et ce sont peut-être des robots qui auront à toute fin pratique remplacé l’homme. Une chose est certaine, le pétrole ne sera probablement plus utilisé comme combustible fossile. D’autres sources seront utilisées comme par exemple la fusion nucléaire (qui ne dégage aucune radiation), comme l’écrivait Jean-Pierre..Quest-ce qui vous dit que, dans le futur, le CO2 ne sera pas utilisé pour justement générer de l’oxygène…peut-être même sur d’autres planètes qui ont des atmosphère riche en CO2. (CO2 + H2O + Énergie lumineuse (catalyseur) = O2 + Sucre)…La photosynthèse quoi!

        25% = 250 000 ppm …Êtes vous sérieux?

        Robert

        P.S: Savez vous comment passer des % au ppm?

  90. jipebe29 dit :

    Quelques chiffres de France sur l’éolien et le solaire (année 2013)
    Part de production de l’éolien: 2,8 % pour environ 5000 éoliennes
    Part de production du solaire: 0,8%
    Facteur de charge de l’éolien : 23%
    Facteur de charge du solaire: 13%

    Bref, ce n’est pas terrible, et il faut en soutien des centrales à démarrage rapide (gaz, charbon) qui émettent du CO2, et l’équilibrage du réseau est de plus en plus difficile et onéreux (smart grids).

    De plus, la production des EnR n’est pas toujours utile. En heures creuses, le mix traditionnel couvre la demande, et la production des EnR ne sert souvent à rien et est revendue à perte (car il y a obligation d’achat par EDF). En heure de pointe, en hiver, par temps froid, avec un anticyclone sur le pays, l’éolien ne produit rien et le solaire pas grand chose, les jours étant courts et les nuits longues.

  91. jipebe29 dit :

    La solution la plus rationnelle, ce sont les centrales à surgénération 238U et 232Th, qui présentent beaucoup d’avantages, et permettront de produire de l’énergie électrique fiable, contrôlable, compétitive, avec peu de déchets, et ce, pour plusieurs millénaires, ce qui laisse du temps pour que la science et la technologie trouvent d’autres types de centrale (fusion).

    • Robert dit :

      Nucléaire;

      Au Québec, nous en avions une seule…et on l’a fermée. Nous nous sommes privé de la technologie nucléaire pour faire plaisir à tous nos bons « Guilbeault »!

      Robert

      P.S: Il a suffit qu’un individu sorte un rapport bidon…et Hop dehors la Gentilli!

  92. jipebe29 dit :

    @Robert
    L’augmentation quasiment linéaire du taux global de CO2 n’est pas due à nos émissions anthropiques. La part anthropique est d’environ 5% (analyse isotopique – delta C13). Les 95% restants proviennent de l’écart entre les dégazages océaniques en zone intertropicale et les absorptions par les mers froides dans les hautes latitudes.

  93. Robert dit :

    @jipebe29 dit :
    31 janvier 2015 à 10:38

    Vous avez parfaitement raison, en mentionnant 30 ppm, j’ai laissé sous entendre que la croissance exceptionnelle de la chine avait généré 30 ppm de CO2 anthropique. Mais le 30 ppm c’est le total. La part des combustibles fossiles n’est que de 5%.

    Robert

  94. Robert dit :

    Une belle perle sur le site de l’EPA:

    http://www.epa.gov/climatechange/pdfs/climateindicators-full-2014.pdf

    Voici leur définition de « Climate Forcing »

    « Climate Forcing.

    Climate forcing refers to a change in the Earth’s energy balance, leading to either a
    warming or cooling effect. An increase in the atmospheric concentrations of greenhouse gases produces a
    positive climate forcing, or warming effect. From 1990 to 2013, the total warming effect from greenhouse
    gases added by humans to the Earth’s atmosphere increased by 34 percent. The warming effect associated
    with carbon dioxide alone increased by 27 percent »

    En résumé, ils écrivent que de 1990 à 2013, le réchauffement fut de 34%. C’est évidemment impossible: Voici le vrai réchauffement:

    Source via le graphique suivant:

    Selon ce graphique:
    1) En 1990 (selon la moyenne de GISS, NOAA et Hadley) l’Anomalie=+0.25 oC

    2) en 2013 (Toujours selon GISS, NOAA et Hadley) l’Anomalie = +0.46 oC

    Ce qui donne une augmentation de: 0,46 – 0,25 = 0.21 oC
    Sauf, que ces anomalies sont des valeurs relatives à une certaine moyenne (établie avec la moyenne 1961-1990). Mais, quel est cette moyenne qu’ils soustraient des valeurs de température pour générer une anomalie (mais que nous ne voyons jamais)? Nous ne le savons pas vraiment. Supposons que cette vraie moyenne de température (de 1961 à 1990) soit de 15,32 oC (*). Donc, la vraie température en 1990 serait de 15,32+0.25 =15.57 oC. En revanche, celle de 2013 est de 15.32 + 0.46 = 15,78 oC.
    Mais, quel est le réchauffement exprimé en %? Il est de:

    % =((Température en en 2013 – Température en 1990)/(Température en 1990))*100

    Réchauffement (%) = 1,3 %

    C’est très loin de leur 34%!!!

    (*): Cela fait du sens puisque la température moyenne de l’atmosphère terrestre est de 15 oC. En plus, j’ai utilisé les valeurs des préférés du GIEC soit: GISS,NOAA et Hadley.

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      ben voyons Robert… vous auriez pu mettre les degrées en Kelvin tant qu’à faire des pirouettes !!!

      • Robert dit :

        @jenrevienpas :
        1 février 2015 à 11:50

        Une augmentation de un degré celcius = une augmentation de un degré Kelvin!…Donc, ça ne change absolument riendans les calculs!

        Vous avez écrit: »…tant qu’à faire des pirouettes !!! »

        Vous êtes absolument incapable d’expliquer ces faux résultats….Allez, expliquez nous pourquoi ce 34% qui devient rigoureusement 1,3%?

        Robert

  95. jenrevienpas dit :

    R. Duberger dit:

    je dis à l’enfant de jeter un papier dans la poubelle et pas dans la rue…je me contredis? en quoi? …

    commentaires: WOW, Je crois qu’ainsi vous couler votre cours de recyclage 101🙂

    Il y a des bacs de recyclage dans toutes les écoles au Québec.

    Le papier VAUT entre 100 et 200 $ / T sur le marché du recyclage alors que quand vous le mettez dans bac d’ordures il COÛTE entre 50 et 150 $/T pour le rentrer sur le site d’enfouissement. De plus le recyclage crée beaucoup plus d’emplois que l’enfouissement.

    Je pense que les enseignants et enseignantes du Québec savent très bien qu’il est préférable de ne pas jeter le papier dans la rue !!!

    • Reynald Du Berger dit :

      « Il y a des bacs de recyclage dans toutes les écoles au Québec » ah ouin? comme dit le ti-clin écolo-lolo… savais pas ça moé!

      soyez sérieux! allez voir le centre de tri puis l’entrepôt et vous comprendrez pourquoi JE BRULE MON PAPIER EN PLEIN AIR!!! HORREUR! ENVOYEZ-MOI VOTRE POLICE VERTE!!! ET JE DÉGAGE DU CO2 EN PLUS, QUI FAIT POUSSER MES PLANTS DE TOMATES…
       » Le papier VAUT entre 100 et 200 $ / T sur le marché du recyclage  » NON! ÇA NE VAUT RIEN ET AU CONTRAIRE, ÇA COÛTE $$$$$$ À CAUSE DU TRANSPORT ET DE L ENTREPOSAGE… VOUS VIVEZ SUR LA PLANÈTE OREGAMIE OU SUR LA TERRE?

      • jenrevienpas dit :

        Je travail avec les centre de tri… je les connais plus que vous !

        Vous êtes RICHE et colo..n..s (je parle du geste) de faire bruler votre papier en plein aire. Tant qu’à faire, faite brûler vos billets de 100 $ !!!

        Vous me demandez d’être sérieux

        allez voir les sites d’enfouissement Alors !!! ça ne coûte rien transporter les ordures dans les sites d’enfouissement ??

        Vous vivez sur une planète différente de la mienne !!!

      • Reynald Du Berger dit :

        « Je travail avec les centre de tri… je les connais plus que vous ! »

        je vois que vous triez, mais ne comprenez pas grand chose de mon propos car vous posez la question « ça ne coûte rien transporter les ordures dans les sites d’enfouissement ?? »

        comprenez-vous enfin que ça ne me coûte RIEN de transporter cartons et papiers de mon garage à mon foyer dehors ? – comparé avec garage à décharge ou garage à votre site de tri- puis de les brûler dans « l’aire » comme vous écrivez. Je fais la même chose avec mes feuilles mortes… svp ne m’envoyez pas votre police verte… je vous fournis en plus CO2 gratos pour vos plantes… soyez au moins reconnaissant.🙂

  96. jenrevienpas dit :

    Ça vous coûte rien pour vos ordures ménagères ?

    Votre municipalité n’offre pas le service de collecte des ordures, ni du recyclage ?

    Ces camions de collecte ne passent pas de toutes manières devant votre demeure ? vous payez déjà pour ces services collectifs…

    Votre propos est désolant ou stupide ou les deux !!!
    Que vous le fassiez pour vous même est une chose mais le présenter comme une solution à des élèves est un propos irresponsable. Et ça n’a aucun lien avec la liberté d’action ou du sentiment de culpabilité. Non pas besoin d’être écologiste pour comprendre cela, juste avoir un minimum de sens civique..

    Brûler des feuilles, du papiers juste pour faire de la boucane.

    https://www.google.ca/search?q=face+palm&client=safari&rls=en&tbm=isch&imgil=Bm7z4KCrBnVSUM%253A%253BmqSJqGWjZ0QQ6M%253Bhttp%25253A%25252F%25252Fen.wikipedia.org%25252Fwiki%25252FFacepalm&source=iu&pf=m&fir=Bm7z4KCrBnVSUM%253A%252CmqSJqGWjZ0QQ6M%252C_&usg=__bJS2n6u85Wi02PCSf1Fr3BGEohs%3D

    Vous savez que de la matière organique qui se dégrade en anaérobiose dans les sites d’enfouissement ça dégage du méthane CH4 (21 à 25 PRG) ?

    Vous savez que bruler de la matière organique dégage des NOx et des N20 (310 PRG .. effet GES plus puissant que CO2). Sans compter d’autres polluants secondaires parce combustion incomplète quand c’est fait à l’air libre.

    • Reynald Du Berger dit :

      « juste pour faire de la boucane. » non… j’en jouis et vous en jouissez aussi … CO2 gratos pour vous et moi! et en plus je m’installe devant ce feu avec amis et bière.. (bulles de CO2 dans la bière, qui volent vers chez-vous) et on rigole en se racontant des histoires d’écocondriaques, et ça me débarrasse… des feuilles mortes, du carton , du papier… sans rien couter… et avez-vous une suggestion pour faire comprendre au camion de recyclage de ne plus venir tenter de chercher mes papiers? venez avec moi en classe… on fera voter les jeunes sur le message entre le vôtre et le mien qui est le plus sensé.. le plus raisonnable, basé sur la science davantage que sur l’émotion. Vous relevez le défi?

  97. jenrevienpas dit :

    je n’ai pas besoin d’en avoir plus de CO2 il est déjà gratos.

    mais je vais vous faire payer vos émissions polluantes pour avoir fait bruler inutilement vos feuilles. NIMBY

    Vous en jouissez !…………. P’tite vie !!!

    vous basez cela sur la science ! Mais qu’elle science ?
    Si tous le monde fait comme vous , la qualité de l’air va s’améliorer ? Vous avez des études qui disent cela ?

    le défi du plus con? vous l’avez déjà gagné …. je n’ai pas besoin de me présenter avec vous.

    Pour les feuilles il y a le compostage ou encore le paillis pour les plates bandes , c’est encore plus simple.

    • Reynald Du Berger dit :

      « mais je vais vous faire payer vos émissions polluantes pour avoir fait bruler inutilement vos feuilles »

      des menaces? attention !… je peux porter plainte à votre police verte ! qui vous autorise à me mépriser, à m’injurier, mais pas à me menacer.

      « fait bruler inutilement  »

      au contraire, ça été très utile… et même jouissif! relisez mon message.. feu de camp, bières, amis , bulles de CO2.. venez vous détendre avec nous… du calme… relaxez… oui…relaxez… la planète n a jamais été aussi dorlotée.

      • jenrevienpas dit :

        je ne suis pas stressé comme vous pensez et je ne manque pas de jouissance dans ma vie. Elle est très satisfaisante.

        Mais voir des gens respirer de la boucane pour rien , je ne comprends pas le plaisir. Je préfère le goût d’une bonne bonbonne d’air pur et je suis capable d’apprécier une bonne bière ou un bon vin. Et j’apprécie même un bon feux de camp de temps en temps, mais pas un feu de boucane. mon système respiratoire ne me le permette pas.

        Je suis sérieux quand je dis vous ne savez pas ce que vous respirez avec vos feux de boucannes de feuilles, il y a mieux à faire avec…. vous gaspillez des ressources que la forêt et les arbres produisent. Je ne vous ne menace pas non plus.

        Vous dites que vous en jouissez de respirer de la boucane de feuilles … peut-être que vous êtes un Pro bloc Pote !!!

        Mais pas moi, pas besoin de cela….

        P’tite vie !!!

  98. jenrevienpas dit :

    à Rober qui dit :

    Une augmentation de un degré celcius = une augmentation de un degré Kelvin!…Donc, ça ne change absolument riendans les calculs!

    Vous êtes absolument incapable d’expliquer ces faux résultats….Allez, expliquez nous pourquoi ce 34% qui devient rigoureusement 1,3%?

    R: je vais vous le faire pour vous le calcul d’augmentation de T en Kelvin

    1) En 1990 (selon la moyenne de GISS, NOAA et Hadley) l’Anomalie=+0.25 oC
    15,32 + 0,25 = 15,57 C (ou encore 288,72 K)

    2) en 2013 (Toujours selon GISS, NOAA et Hadley) l’Anomalie = +0.46 oC
    15,32 + 0,46 = 15,78 C (ou encore 288,93 K)

    (288,93 – 288,72)/288,72 = 0,07 % d’augmentation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    ==== Donc première erreur que vous faites ====

    WOW il nous ont tous compter des menteries ces salots du GIEC que vous nous dites….

    Stop je vous arrête immédiatement puisque que vous faites l’erreur de mal calculer le pourcentage d’augmentation de T… démontrer ironiquement par le calcul en K de T.

    Faites vos recherches avant d’affirmer des choses qui ne se tiennent pas.

    Je ne vous crois plus. J’ai tenté pas mal de fois, mais chaque fois on trouve des bugs dans vos méthodes.

    • Robert dit :

      SAS peut tu …….Incroyable!

      Pourquoi ne pas ajouter 10 000 puis diviser par 10 000?

      Vous dites n.importe quoi!

      Robert

      • jenrevienpas dit :

        Pourtant c’est bien de cela que nous parlons d’une augmentation relative de T. de l’atmosphère.

        Votre méthode de calcul n’est pas la bonne. Tout simplement.
        Si votre méthode était la bonne vous utiliseriez des degrés Fahrenheit ou Kelvin et ça donnerait le même résultat de pourcentage d’augmentation.

        Votre formule suppose qu’il a déjà fait 0 C en moyenne sur la terre…. ce n’est pas sérieux.

      • jenrevienpas dit :

        34 % de l’augmentation de la température a eu lieu entre 1990 et 2013… le 66 % a eu lieu avant 1990 c’est cela qu’ils disent… le zéro (la base de référence) est quelques part au début 1900 ou 1880 … c’est cela qu’il dise. Ce n’est pas sorcier ! Même le graphique que vous nous avez présentez le démontre clairement et visuellement.

        Vous comprenez cela M. Robert et M. Larouche ??

    • Robert dit :

      @jenrevienpas :
      2 février 2015 à 8:46

      Vous ne pouvez pas mettre ces valeurs lues sur le graphique en Kelvin, car les valeurs sont en degré Celsius. Et ce sont des anomalies. En d’autres mots, la ligne zéro n’est pas zéro mais une valeur qui doit se rapprocher de 15 oC puisque c’est la température moyenne de la troposphère…tel qu’établi par le GIEC!

      Regardez sur l’ordonnée du graphique…

      Robert

  99. G. H. Larouche dit :

    @ Jenrevienpas

    Vous êtes pitoyable d’essayer de ridiculiser cette bévue ou pire ce mensonge éhonté.
    Il s’agit bel et bien d’une augmentation de 1,37% et non pas de 34%. C’est honteux de la pas de gens considérés comme l’autorité.

    • jenrevienpas dit :

      ti pouce en bas … caractère gras, souligné , majuscule, etc.. etc…

      • Robert dit :

        @jenrevienpas

        Vous ne savez tout simplement pas compter … En plus, pour faire vos calculs, vous divisez par zéro!

        Pas compliqué ce calcul: % d’augmentation = ((valeur haute – valeur basse)/(Valeur basse))*100

        Ex: Un gars gagne 25 000$ et reçoit une augmentation qui lui donne un salaire de 27 000$. . Quel est son augmentation en %.

        % = ((27000 – 25000)/25000))*100= 8%

        Un jeune de 12 ans comprendrait cela!

        Je me demandais pourquoi tant de gens croient ces balivernes de réchauffement…J’ai eu ma réponse!

        Robert

  100. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Voici comment ils s’y prennent (Ici je parle de GISS) pour construire ces graphiques. Comme base, ils ont pris la période 1951-1980 et la température est 14 oC. Moi, j’ai choisi 15 oC (vous pouvez prendre 14,5 si vous le voulez…ça ne changerait rien aux calculs.

     » GLOBAL Temperature Anomalies in 0.01 degrees Celsius base period: 1951-1980

    sources: GHCN-v3 1880-12/2014 (meteorological stations only)
    using elimination of outliers and homogeneity adjustment
    Notes: 1941 DJF = Dec 1940 – Feb 1941 ; ***** = missing

    Best estimate for absolute global mean for 1951-1980 is 14.0 deg-C or 57.2 deg-F,
    so add that to the temperature change if you want to use an absolute scale
    (this note applies to global annual means only, J-D and D-N !)

    Example — Table Value : 40
    change : 0.40 deg-C or 0.72 deg-F
    abs. scale if global annual mean : 14.40 deg-C or 57.92 deg-F

    Source:
    http://data.giss.nasa.gov/gistemp/tabledata_v3/GLB.Ts.txt

    Robert

  101. jenrevienpas dit :

    à Robert ainsi que G.H. Larouche, R. Duberger et Cie … climato septiques de métier

    Votre calcul d’augmentation salarial est bon et bien facile à comprendre. Mais cette méthode de calcul ne s’applique pas pour calculer l’augmentation de température.

    Je vais tenter de vous expliquer pourquoi et le plus clairement possible. Je vous donne des exemples ainsi que la raison qui fait que ça ne s’applique pas à l’augmentation de la température. Et pourquoi la valeur de 34 % (augmentation de T. atm.) de l’EPA est la bonne.

    premier exemple:
    1) au lieu de calculer l’augmentation salariale en $, je vais le calculer en Euro disons.
    je fixe arbitrairement la valeur de 1,3 Euro par $.

    27 000 $ x 1,3 = 35 100 E
    25 000 $ x 1,3 = 32 500 E
    donc différentiel de 2600 E / 32 500 E = 8 %

    donc on change d’unité mais ça ne change pas la valeur du % d’augmentation. C’est simple comme bonjour à comprendre. utilisez des Yen, des pesos etc… ça marche toujours.

    2e exemple:
    2) je fais le calcul que vous nous avez présenté en celsius, mais je le fait en utilisant des degrées Fahrenheit (bon vous n’avez pas aimé mes Kelvin !!!) … ça devrait donner la même valeur si votre logique tient… ?? c’est ce que nous allons voir à l’instant:

    Vous nous avez dit, la vraie température en 1990 serait de 15,32+0.25 =15.57 oC
    == (soit 60,026 F) ==.

    …, celle de 2013 est de 15.32 + 0.46 = 15,78 oC
    == (soit 60,404 F) ==.

    et ensuite vous nous avez dit qu’il fallait utiliser la formule suivante:

    % =((Température en en 2013 – Température en 1990)/(Température en 1990))*100

    alors je calcul 0,378 F / 60,026 F = 0,629 %…..????? ça ne donne pas la même valeur que le 1,3 %
    calculé en Celsius…. Mais bon sang comment cela se fait t’il ? Il y a une arnaque, une crosse, une conspiration de l’EPA ou encore pire du GIEC !!!! Non c’est un truc de magie de mon magicien préféré Luc Langevin, mais oui il a étudié la physique optique…..🙂 🙂.

    C’est beaucoup plus simple que cela.

    Zéro degré Farhenheit ce n’est pas zéro degré Celsius. C’est cela la vraie raison. Zéro Euro et Zéro $ c’est égale et c’est une valeur nulle. Pour que votre méthode soit correcte il faut que le zéro de l’échelle de température soit égale peu importent que ce soit en Celsius, Farhenheit ou Kelvin…

    Donc la manière juste de comparer les valeurs T ou son augmentation est d’utiliser comme valeur de température ‘l’anomalie de température par rapport à une période de référence ‘ comme c’est présenté sur le graphique mis en référence.

    En plus avec votre manière de calculer il n’y a pas de circonstance possible (dans le sens physique) ou l’augmentation ou la diminution de la température atm. pourrait être de 50 ou 75 % ou plus. historiquement y a t’il déjà eu des périodes ou la température moyenne était 5 ou 10 C … Ça fait un sapré bout de temps. dans le temps ou il n’y avait pas de civilisation…

    C’est vraiment la valeur de 34 % de l’EPA qui est la bonne valeur, la façon correcte de présenter les choses… De plus la température atm. a assez peu varier dans les 1000 ou 10 000 année avant les année 1900. Elle a été assez près de 14 – 15 Celsius depuis que la civilisation humaine s’est mise en place.

    Pour moi votre 1,3 % c’est du n’importe quoi… oui vous pouvez faire le calcul, mais ça n’a pas de bon sens et ce n’est pas logique, voilà tout. et ce n’est pas l’EPA qui écrit un mensonge…..

    Mon commentaire se termine ainsi : Vous êtes ‘Échec et Mat ‘….

    M. Duberger ce serait un bel exemple à expliquer lors de vos visites dans les écoles !🙂
    Ne me dites pas que vous adhériez à la méthode de Robert que vous n’aviez pas vue sa pirouette ? que je qualifierais de triple saltos !!!!! à moins que ce soit la boucane de vos feuilles qui vous empêchait de bien voir l’astuce🙂

    • G. H. Larouche dit :

      @Jenrevienpas
      Il est bien beau votre délire.
      Mais montrez nous donc celui, qui permet d’obtenir la réponse de 34% comme augmentation de Température!

  102. Robert dit :

    @Jenrevienpas:

    Avez vous lu mon post d’hier soit:

    « Robert dit :
    5 février 2015 à 8:51 »

    Je vous explique comment « GISS »…(une extension de la NASA et acolyte du GIEC ) effectuent leurs calculs. Et c’est exactement de cette façon que j’ai procédé!

    En vous citant l’exemple du calcul d’une augmentation de salaire j’ai juste tenté de vous démontrer le principe du calcul d’un pourcentage. Vous avez un graphique qui est en degrés Celsius relatifs. Vous devez donc rester avec le système des degrés Celsius.

    Je vais reprendre l’exemple de GISS (Je vous renvoie la référence):

    1) Leur table est donnée en multiple de 100. Par exemple, une valeur de 40 dans leur table est en réalité une anomalie de 0,40 oC;

    2) Ils ont établis leur ligne de base en effectuant la moyenne des températures de la période 1951 – 1980. Eux-même écrivent dans ce même article que la température réelle moyenne de la période 1951-1980 est de 14,0 oC (Soit 57,2 oF)…C’est une donnée que les publications ne donnent généralement pas. Ils donnent même un exemple, en bas de la table, où ils calculent que 0,40 oC (relatif) donne 14,40 oC en valeur absolue.

    3) Si je reprend mon exemple, de calcul d’augmentation de 1990 à 2013. Je consulte encore leur table et à la quatorzième colonne (J-D)-(C’est la moyenne annuelle) pour l’année 1990. Vous voyez que la valeur affichée est de 50 et donc 0,50 une fois divisée par 100. En valeur absolue, cela nous donne: 14,00 + 0,50 = 14,50.

    4) Pour l’année 2013, toujours à la quatorzième colonne (J-D) de leur table, la valeur affichée est de 80 qui une fois divisée par 100 donne 0,80 oC en valeur relatives. En valeur absolue cela donne 14,0 oC + 0,80 oC soit 14,80 oC. Donc, 0,80 oC est la valeur relative (communément appelée Anomalie) et 14,80 oC est la valeur absolue, réelle.

    5) Quelle est l’augmentation de température pour la période de 1990 – 2013. C’est 14,80 – 14,50 soit: 0.30 oC (Anomalie).

    6) Quelle est l’augmentation en %? Par rapport à 1990 comme le mentionnait l’EPA. C’est:
    ( Valeur en 2013 moins valeur en 1990) divisée par valeur en 1990 et le tout multiplié par 100. Ce qui donne:

    ((14,80 – 14,50)/14,50)*100 = (0.30/14,50)*100= 2,1% (*)

    L’EPA a bel et bien mentionnée que l’augmentation de température pour la période de 1990 – 2013 relativement à 1990 était de 34%.

    JE VIENS DE VOUS DÉMONTRER QUE C’EST TOTALEMENT FAUX!

    Cette valeur est une peu différente de 1,3 oC car j’avais utilisé 15 oC pour la période 1960-1990 mais est quand même très éloignée de 34%.

    Je vous redonne ma source de GISS qui m’a servi de base pour les calculs.

    http://data.giss.nasa.gov/gistemp/tabledata_v3/GLB.Ts.txt

    Robert

  103. Robert dit :

    @Jenrevienpas:

    …Suite:

    Et il n’y a pas à dire. J’ai utilisé leur propre méthode de calcul (De GISS)!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Suite… il n’y a pas à dire.

      le 34 % d’augmentation est par rapport à la période de référence (tout comme le CO2), et non en rapport à un zéro celsius qui n’a jamais existé comme température moyenne de l’atmosphère à moins de se référer à une période très très lointaine ou on n’avait pas d’instrument précis pour mesurer T. atm.

      Vous persistez à défendre l’indéfendable…

  104. G. H. Larouche dit :

    Reynald,

    J’espère que tu as compris que ce n’est pas gentil « de faire brûler votre papier en plein « aire » ». Parce que tu vas devenir un NIMBY (Nut In My BackYard). Et puis tu auras l’aire de quoie?🙂
    .

    • jenrevienpas dit :

      feuilles ….d’arbres c’est encore pire à faire brûler alors que ça peut servir d’amendement de sol (compost) ou de paillis.

      NOT in my backyard ……peanut🙂

      • Reynald Du Berger dit :

        à jenrevientpâ… les excréments humains servent aussi d amendement.. saviez-pas? des fraises mexicaines ont rendu malades des milliers de personnes… des personnes bio!!! qui ont horreur des phosphates et nitrates chimiques! des gens BIO! que du NATUREL…quoi de plus bio , quoi de plus naturel que les excréments humains? et c’est humain en plus! vous devriez applaudir!

  105. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    6 février 2015 à 6:34

    Moi, je n’en reviens pas de votre entêtement.

    Je vous ai fait le calcul de GISS. Ils ont pris la période 1951-1980, période où la température est de 14 degrés Celsius en moyenne…Pas zéro (0) degrés Celsius…Quatorze!(*)

    Selon leur table, cela donne 14,50 oC en 1990 et 14,80 oC en 2013…Donc pourcentage d’augmentation = 2,1%…Pas 34…2.1!

    Robert

    (*) Bon Dieu consultez la référence que je vous ai envoyée.

    http://data.giss.nasa.gov/gistemp/tabledata_v3/GLB.Ts.txt

    • Christian Laquerre dit :

      Est-ce possible de dire:

      1- La TEMPÉRATURE a augmenté de 2.1%?

      Et que

      2- Les ANOMALIES ont augmenté 34%? (Ce que l’EPA appelle l’effet de réchauffement … »warming effect »)

      Christian.

      • Reynald Du Berger dit :

        Tout le monde sait qu’en thermodynamique on peut additionner des volumes mais en aucun cas additionner des températures, donc la notion de hausse de température globale d’un point de vue physique n’a pas de sens. Si l' »anomalie » d’un paramètre « augmente » cela correspond alors à une accélération de l’augmentation de ce paramètre. On dit à tort qu’il y a par exemple accélération de la hausse du niveau des océans, or, si la hausse des niveaux (je le mets au pluriel à dessein, car les chiffres varient du simple au double entre les océans et les mesures satellitaires vs marégraphiques) – ils varient aussi énormément d’un chercheur à l’autre et d’un institut à l’autre, si elle existe, elle est beaucoup plus faible que les alarmistes le proclament et personne n’a prouvé à date d’accélération dans cette hausse, pas plus que dans les augmentations de température « globale ».

      • G. H. Larouche dit :

        Christian,
        Je crois que vous avez raison.

        Et je crois également que le « warming effect » (qui n’est pas défini), littéralement l’effet de réchauffement, n’est qu’une vile tentative de gonflement des chiffres pour entretenir la flamme réchauffiste des fidèles croyants

      • jenrevienpas dit :

        Oui C. Laquerre, vous avez parfaitement et simplement raison.

        Et comme la température a été assez stable dans les millénaires passés, il est préférable de se référer aux anomalies si on parle d’évolution de la température, je crois.

        en mentionnant la température a augmenté de 2,1 % (en celsius..). Je soulève le problème qu’en Farhenheit ce n’est pas le même % d’augmentation. Alors que si on parle ‘d’augmentation d’anomalie de T’ on a pas ce problème.

        La valeur de 34 % d’augmentation T me semble plus représentatif de la situation qu’on veut décrire.

        En fin de compte si on parle de X C/décennie c’est plus facile à comprendre.

        Finalement mon point c’est que L’EPA transmet la bonne information, il faut juste se donner la peine de la comprendre au lieu de dire qu’ils ont faussés les donnés, ce qui était le propos de Robert et cie.

      • Keven dit :

        @Reynald:

        Wow, vous dites que « la notion de hausse de température globale d’un point de vue physique n’a pas de sens », et ce à cause qu’on ne peut additionner des températures… Donc, tout changement de température d’un système n’aurait aucun sens physique? Ca ne tient aucunement la route. La hausse de la température globale d’un système (ici, la basse atmosphère) nous informe sur les flux d’énergie avec son environnement. Ici, on doit la considérer en relation avec la température des océans, l’état de la cryosphère et, surtout, la balance énergétique de la planète. D’ou l’importance de regarder le forcage radiatif des gaz à effet de serre.

        Votre histoire d’augmentation d’anomalie vs. accélération ne tient pas la route non plus.

        Pour ce qui est de la température de l’atmosphère, je ne ferai que vous référer au résumé de l’année 2014 du National Climatic Data Centre… http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/2014/13

        Vous dites encore: « On dit à tort qu’il y a par exemple accélération de la hausse du niveau des océans » et « personne n’a prouvé à date d’accélération dans cette hausse ». Regardez donc cet article qui vient de paraître dans Nature, d’une collègue que je connais bien, et qui regarde les variations régionales de hausse du niveau des mers: http://www.nature.com/nature/journal/v517/n7535/full/nature14093.html

        Puis, vous enchaînez en disant que la hausse des océans est « beaucoup plus faible que les alarmistes [sic] le prétendent ». On ne sait toujours pas d’ou vous prenez vos informations, Reynald. On en est encore réduit à vous croire sur parole sans aucune source, alors que toutes les études récentes montrent une hausse importante du niveau des mers. Et s’il existe des variations entre les estimés de hausse récente du niveau des mers, est-ce votre logique de dire qu’elle serait donc beaucoup plus faible que tous ces estimés pris individuellement?

        Keven

        P.S.: Je vous relance la balle concernant ce débat que vous demandiez. Avez-vous des nouvelles?

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Keven, et merci de sortir de ce long mutisme.

        Tout changement de température d’un système n’aurait aucun sens physique? Je n’ai pas dit ça. Je dis qu’on ne peut considérer la Terre comme un seul système Elle est formée de l’interaction de plusieurs systèmes dont le comportement pour la plupart, est chaotique et très mal compris. Je prétends en effet qu’on ne peut additionner des températures et que la notion de climat « global » est donc absurde. Courtillot dit la même chose que moi. Il n’y a pas de climat global.

        Pour le niveau des océans, j’ai quelques questions:
        1- les données marégraphiques s’accordent-elles PARTOUT aux données satellitaires?
        2- la hausse est-elle uniforme PARTOUT? si oui, elle est de combien?
        3- y a-t-il accélération stagnation ou décélération PARTOUT de cette hausse?
        4- si accélération, est-elle uniforme PARTOUT et elle est de combien?
        5- Dans combien d’années devrons-nous accueillir nos premiers « réfugiés du climat » (expression de Charles Tisseyre) des atolls du Pacifique sud? j’ai débarqué chez-eux plusieurs fois, ils jouent du yukelele, pêchent de gros poissons, font des BBQ …rient à gorge déployée (ça contraste avec la mine triste des climato-alarmistes qui les prennent en pitié) ils n’ont pas l’air de mesurer l’ampleur de la catastrophe qui les guette…

        Pour le débat à la radio, ça sera un jeudi vers 18h,si cela vous convient. Je vous propose le 19 février ou le 5 mars.

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Dany et Martine,

        Keven Roy , cet étudiant au PhD en physique de l’atmosphère à Toronto, a enfin accepté le débat que je lui propose depuis plus d’un an.

        Je lui ai suggéré le 19 février ou 5 mars comme dates. Cela vous conviendrait-il?

        Vous pouvez voir nos échanges climatiques sur mon blogue.

        Il nous faudra au moins 30 minutes. Les débats entre scientifiques dans les médias sur ce sujet sont rares et je suis sûr que les auditeurs apprécieront.

        Je vais mettre ce courriel sur mon blogue.

        Bonne semaine!

        Reynald

      • Keven dit :

        @Christian Laquerre, jenrevienspas, Robert, G.H. Larouche:

        Je m’immisce dans votre conversation pour y ajouter mon grain de sel. Ce à quoi l’EPA fait référence ici n’est pas la température de l’atmosphère, mais plutôt le forcage radiatif causé par les gaz à effet de serre (en d’autres termes, la quantité d’énergie retenue dans l’atmosphère par les gaz à effet de serre).

        Ce n’est pas que la température a changé de 34% ou que l’anomalie de température a changé par ce nombre, mais plutôt que la contribution des gaz à effet de serre au bilan positif énergétique de la planète a augmenté de 34% entre 1990 et 2013, simplement parce que la concentration de ces gaz a augmenté pendant ce temps. Chaque gaz contribue à sa façon au forçage, mais pour le CO2 (principale contribution directe), la relation est logarithmique plutôt que linéaire et ne correspond donc pas à une hausse de concentration de ces gaz de 34%.

        Les gaz à effet de serre affectent la balance énergétique de la planète en gardant plus longtemps la chaleur dans la basse atmosphère au lieu de la renvoyer directement dans l’espace (ce qu’on appelle « l’effet de serre »). On mesure un changement de cette quantité en « W/m^2 », c’est-à-dire en changement du flux d’énergie qui s’échappe de l’atmosphère par unité d’aire. C’est ce qu’on appelle le forçage radiatif.

        Ce n’est donc pas un changement direct de température ou d’anomalie. En effet, les gaz à effet de serre ne sont pas les seuls éléments à affecter cette balance énergétique. Ils ne sont qu’un seul morceau du casse-tête, et il faut considérer tous les autres paramètres avant d’arriver à un changement de flux énergétique total, entre autres le couvert de glace de surface (une surface blanche réfléchit plus de lumière qu’une surface foncée), la quantité de nuages (de manière complexe: l’eau est un gaz à effet de serre puissant, mais si le nuage est formé de cristaux en haute altitude, il peut réfléchir davantage d’énergie), etc.

        Puis, cette énergie supplémentaire n’ira pas toute dans l’atmosphère, mais aussi (surtout) dans les océans, et à moindre échelle dans la cryosphère. C’est pourquoi la relation entre ce forcage énergétique et la hausse de température de l’atmosphère est loin d’être directe.

        Pour plus d’informations sur cet indice, qu’on appelle l’Annual Greenhouse Gas Index, voyez ceci: http://www.esrl.noaa.gov/gmd/aggi/aggi.html

        Keven

  106. Robert dit :

    Reynald;

    En plus, le CO2 dégagé par la combustion de vos feuilles lorsqu’elles brulent est absorbé par les feuilles (vivantes elles) qui les transforme en éléments nutritifs….Le gars est obstinément accolé au fait qu’il pense que le CO2 est un gaz toxique (pour lui, le CO2 c’est le diable en personne). As-t-il seulement réfléchi aux feux de forêts qui consomment des milliards de Kg de feuille et autres matières organiques et que tout finit par s’en aller en CO2, sauf pour les minéraux et autres éléments essentiels à la régénération de cette forêt?

    Robert

  107. Éric Ducharme dit :

    Où en sommes nous? Voilà que faire de la boucane est un crime. On déraille complètement. De la folie braque. Il a une différence entre tenir le plancher d’un salon propre et l’environnement. La moitiés de la population vit en ville, là où on a recouvert le sol de goudron. Y a pas un coin où la fardoche peut pousser, tout est gris de béton, mais la boucane d’un feu de camp, attention. Y en qui ont perdu complètement l’esprit.

    • jenrevienpas dit :

      je ne dis pas que c’est un crime de faire brûler des feuilles, entendons nous. je dis juste que c’est inutile et bête. Je dis qu’il y a des composés secondaires qui s’y dégage qui sont plus néfastes pour la santé des gens qui la respire que de faire brûler une bonne bûche de bois sec. Je sais très bien qu’on ne peut empêcher les feux de forêts.

      je dis qu’il faut encourager les comportements favorables à l’environnement et à la santé des gens, ce que ne fait pas M. Duberger quand il se vante de faire brûler ces feuilles et qu’il le mentionne aux élèves qu’ils rencontrent.

      S’il veut rester dans la classe des ‘bougons’ ce n’est pas mon problème.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Je dis qu’il y a des composés secondaires qui s’y dégage qui sont plus néfastes pour la santé des gens qui la respire que de faire brûler une bonne bûche de bois sec. »
        peut-on connaître la liste des ces « composés secondaires » et les primaires aussi puisque vous identifiez des composés secondaires, y doit ben y en avoir des primaires… . Ensuite, pouvez-vous nous citer des études qui démontrent cet « effet néfaste » sur la santé de celui qui fait brûler ses feuilles mortes à « l’aire » libre? études cliniques sur des souris, des rats, les hommes, et les brûleurs de feuilles respiraient-ils « l’aire » au-dessus du feu, à côté du feu ou s’installaient-ils avec une bière à la main dans le panache de fumée poussée par le vent? Vous devriez nous trouver des études rigoureuses là-dessus…

  108. Robert dit :

    @Christian Laquerre :
    7 février 2015 à 9:29

    Lisez mes posts précédents et vous verrez que les fameuses anomalies sont en fait des augmentation ou des diminutions de températures. Ces anomalies furent obtenues en soustrayant une température de base qui se trouve à être la moyenne des températures observées entre 1961 et 1990. Cette moyenne est proche de 15 oC.

    Regardez le graphique produit par (GISS+NOAA_Hadley) que j’ai posté le
    31 janvier 2015 à 6:55. Si vous lisez bien le graphique, vous verrez que: En 1990 l’anomalie moyenne = 0.21 oC. En 2013, celle-ci est de 0.46 oC.
    Selon votre proposition de méthode de calcul, cela donnerait en % d’augmentation:

    % d’augmentation = ((Anomalie en 2013 – Anomalie en 1990)/Anomalie en 1990)*100 soit:

    % d’augmentation = ((0.46 – 0.21)/0.21)*100 = 119 %

    Ça n’a aucun sens. Ça ne veut rien dire…Ridicule (119%)

    Et en plus, l’EPA mentionne bien une augmentation du réchauffement…en somme de la température. Ils ont écrit:

    « From 1990 to 2013, the total warming effect from greenhouse
    gases added by humans to the Earth’s atmosphere increased by 34 percent »

    Ils n’ont pas écrit que l’anomalie a augmentée de (0,46-0,21) = 0.25 oC mais ont bien écrit 34% d’augmentation.

    Imaginez que en 1990, l’anomalie est de 0 oC et qu’elle est de 0,46 oC en 2013. Cela donnerait:

    % d’augmentation = ((0,46 – 0)/0)*100 = Infini %

    C’est une des raisons pour laquelle ces graphiques sont si stupides. Ce sont des tape-à – l’œil! Ils sont présentés de cette manière pour tromper les gens!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      plus de réflexion, de lecture à Robert, c’est cela que vous devriez faire et
      Non de lancer n’importe quel commentaire ou calcul n’importe comment.

      34 % de l’augmentation de T de la période du graphique (1900 à aujourd’hui) est observé pour la période 1990 à 2013 c’est ce qu’il dise.

      Ce n’est pas exagéré ce sont les faits.

      votre 1,3 % lui ne signifie pas grand chose pour le néophyte. C’est une ‘belle’ manière de cacher la vérité cette façon de calculer. C’est une technique de politicien, pas d’un scientifique sérieux. Non, je n’adhère pas à vos méthodes…

      • G. H. Larouche dit :

        Jenrevienpaw,
        Pour nous en convaincre, refaite nous donc le calcul du 34%. Nous sommes sceptiques… on veut le woire.

      • Robert dit :

        @jenrevienpas:
        7 février 2015 à 11:56

        Prouvez nous le par des calculs que la température a augmentée de 34% depuis 1990…Quest-ce que vous attendez?…Moi, je vous l’ai prouvé! (*)

        Vous en êtes incapable…Je me pose de sérieuses questions sur vos connaissances?

        (*) Je ne me répèterai pas 10 fois pour vous faire plaisir.

        Robert

  109. jenrevienpas dit :

    À R. Duberger qui me dit

    à jenrevientpâ… les excréments humains servent aussi d amendement.. saviez-pas? des fraises mexicaines ont rendu malades des milliers de personnes… des personnes bio!!! qui ont horreur des phosphates et nitrates chimiques! des gens BIO! que du NATUREL…quoi de plus bio , quoi de plus naturel que les excréments humains? et c’est humain en plus! vous devriez applaudir!

    R:Je vois que vous n’avez pas plus compris que JP Chabot l’autre jour, la définition de naturel, de bio, etc…

    Il y a une différence entre la matière qui sert à faire le compost, qui passe par un processus contrôlé de compostage et justement le compost qui est produit. Aller vous informer sur ce qu’est un processus de compostage contrôlé.

    Compost et Merde humaine ce n’est pas la même chose !!!

    Est-ce que selon votre définition de naturel, il serait naturel et bon pour l’humain de manger de la M… sans vouloir vous insulter🙂 ?

    Vous savez qu’au Québec il est défendu d’utiliser en agriculture des boues de stations d’eaux usées municipales (provenant d’excréments humains) sans les stabiliser biologiquement par un processus contrôler (à la chaux, par compostage ou biométhanisation). Ces mêmes boues stabilisées ou compost d’origine municipale ne peuvent être épandues sur des terres de cultures maraîchères mais seulement sur des grandes cultures destinées au animaux.

    Mais les composts de feuilles d’arbres n’ont pas les problèmes que vous avez mentionnés de transmission de maladies, de pathogènes.

    ne saviez vous pas que la Ville de Jonquière fait de la valorisation agricole de ces boues de station d’épuration depuis plus de 20 ans sans avoir eu de problème…

    Le ministère de l’environnement du Québec encadre très bien cette pratique de plus en plus utilisée car économique et écologique en même temps.

    Vous prenez un malin plaisir à tous mêler, il serait bien temps que vous vous informiez adéquatement avant de lancer des informations…

    • Reynald Du Berger dit :

      de l’azote c est de l’azote, sauf que je ne fais confiance, en ce qui concerne son utilisation comme amendement, qu’à CIL, Monzanto (horreur!) ou a Dupont, mais absolument pas aux engrais naturels à base de fumier de mouton, vache, ou autre excréments humains ou biologiques. Je considère le BIO comme potentiellement dangereux. Ces engrais n’ont pas fait l’objet de tests assez serrés pour qu’on leur fasse confiance. Je lave mes poivrons, pas pour les pesticides, mais pour les bactéries, coliformes ou autres saloperies laissées par la taponneuse ou tripoteuse de poivrons qui infeste les super marchés comme la tordeuse infeste nos forets. https://duberger.me/2011/07/23/la-fumisterie-du-bio/

  110. Robert dit :

    @Jenrevienpas;

    Dans le fond, je m’excuse c’était trop compliqué pour vous.

    1990 température = 15,21 oC

    2013 température = 20,46 oC

    Anomalie en 2013= 20.46 – 15,21 = 5,25 oC.

    Donc. % d’augmentation = (5,25/15,21)*100 = 34 %

    Ouf: Comment se fait-il que le graphique donne 0.46 oC pour 2013 au lieu de 5.25 oC?

    Suite et fin…Christian, lui, a compris!

    Robert

    • Christian dit :

      Merci Robert,

      Pour un néophyte, c’est pas si mal n’est-ce pas?😉

      Donc tout le monde a raison. C’est fantastique!

      1- La température a augmenté de 2.1% (0.25C)

      2- L’effet de réchauffement, warming effect ou forçage radiatif de 34%.

      C’est clair et limpide!

      Christian.

      • Robert dit :

        Difficile à comprendre que des gens ne savent pas qu’une anomalie, c’est la différence entre une température moyenne calculée sur un espace de temps donné et une autre température mesurée à un autre moment.

      • Robert dit :

        @Christian;

        Le post que j’ai envoyé à Jenrevienpas le :
        7 février 2015 à 1:38

        C’était de l’ironie!

        Robert

    • jenrevienpas dit :

      J’avais compris que c’était de l’ironie

      allez lire mon prochain commentaire je vais vous détaillé pourquoi je pense que le 34 % est assez juste de la réalité et pourquoi je ne vous suis pas du tout quand vous répétez ad nauseam votre 1-2 %

  111. Robert dit :

    Kevin;

    Voici ce qui s’est écrit sur le site de l’EPA (Voir la définition au paragraphe « Climate Forcing »):

    http://www.epa.gov/climatechange/pdfs/climateindicators-full-2014.pdf

    Je le reproduit et le traduit en partie:

    « Climate Forcing.
    Climate forcing refers to a change in the Earth’s energy balance, leading to either a
    warming or cooling effect. An increase in the atmospheric concentrations of greenhouse gases produces a
    positive climate forcing, or warming effect. From 1990 to 2013, the total warming effect from greenhouse
    gases added by humans to the Earth’s atmosphere increased by 34 percent. The warming effect associated
    with carbon dioxide alone increased by 27 percent »

    Voici ma traduction (à partir de From 1990 to…) en lettre majuscule:

    DE 1990 À 2013, LE RÉCHAUFFEMENT TOTAL (Warming effect) PROVENANT DES GAZ À EFFET DE SERRE AJOUTÉS À L’ATMOSPHÈRE PAR LES HUMAINS A AUGMENTÉ DE 34% et 27% POUR LE CO2 SEUL.

    Ici, l’EPA parlent bien d’une température (DE L’ATMOSPHÈRE)(Voyez ma conclusion en bas) qui a augmenté de 34% à cause des gaz à effet de serre. Ce 34% c’est uniquement pour l’atmosphère..C’est pas pour le total:(Atmosphère+Océans+Biosphère). Or, si nous lisons bien un des graphiques (GISS+NOAA+Hadcrut)(*), notre lecture nous amène à:

    1) En 1990 l’anomalie est +0,21 oC.

    2) En 2013, l’anomalie est de +0,46 oC.

    3) Or, ces anomalies sont relatives à une valeur de référence qui est prise comme la moyenne de température mesurée durant la période 1961 – 1990. Cette valeur n’est habituellement pas connue mais nous savons tous qu’elle tourne autour de 15 oC. Ce qui signifie que la température réelle en 1990 est de 15.0 + 0.21 = 15.21 oC. La température réelle en 2013 est donc de 15.0+0.46 soit 15.46 oC,

    4) Donc, l’augmentation de température réelle pour la période 1990 – 2013 est donc: 15.46 – 15.21
    soit : 0.25 oC

    5) Exprimé en pourcentage, cette augmentation est donc: % = (0.25/15.21)*100 = 1.6 %. Très loin du 34% tel qu’écrit sur le site de l’EPA que j’ai reproduit plus haut.

    Je termine en vous faisant bien remarquer qu l’EPA a bel et bien mentionnée sur son site la phrase: »RÉCHAUFFEMENT TOTAL (Warming effect) ». Cela fait des décennies que vous nous cassez les oreilles en disant que l’atmosphère se réchauffe. Maintenant vous êtes en train de nous dire que NON. Ce réchauffement ce n’est pas de la température…C’est des watt/m^2…C’est cela leur 34%.

    (*) Voir le graphique que j’ai posté le 31 Janvier 2015 à 6:55 hre. En plus, j’ai digitalisé ce graphique, ce qui fait que mes moyennes de 1990 et 2013 sont rigoureusement vraies.

    Bon retour parmi nous;

    Robert

  112. jenrevienpas dit :

    Robert, également en réponse à G. H Larouche

    Vous avez publiez la figure suivante:

    Dans cette figure nous voyons que l’anomalie de température pour la période 1850 à 1910 est assez constante à une valeur d’environ -0,4 C (c’est mon point zéro)

    pour 1990 c’est + 0,2 C

    pour 2013 c’est + 0,55 C

    donc le delta total pour 1900 à 2013 est de 0,95 C
    le delta T pour 1990 à 2013 est de 0,35 C

    donc pour la période 1990 à 2013 le % d’augmentation est de 0,35/0,95 = 37 %

    J’arrive à 37 % pas à 2 % avec le graphique que vous avez publiez.

    pas plus compliqué que cela

    étant donné que la majorité des reconstructions de T. atm. montre que la température est assez constante pour les millénaires passés (jusqu’à au moins -10 000 ans) il me semble que de fixer le zéro à la valeur donnée pour la période 1850 à 1910 me semble la meilleur hypothèse à faire. Avec votre méthode on obtiendra toujours de faible valeur de % d’augmentation. Le problème dans votre méthode c’est la valeur de référence qui est ‘trop pesante’ qui donne l’illusion que ça n’augmente pas beaucoup.

    Je me répète mais prendre une valeur de 14 ou 15 C comme point de départ est arbitraire car l’échelle des degrés celsius a des valeurs négatives..

    Vous avez le droit de faire ce genre de calcul (votre méthode) mais ça demeure pour moi du gribouillage inutile.

    • Jenrevienpas,

      « pas plus compliqué que cela »

      Vous nous parlez du % d’augmentation de l’augmentation de température, et vous nous dites  » pas plus compliqué que ça ».

      Mais dites-moi, vous qui maîtrisez bien cette méthode, quelle a été le % d’augmentation de l’augmentation de T entre 1945 et 1975.

  113. Robert,
    « From 1990 to 2013, the total warming effect from greenhouse gases added by humans to the Earth’s atmosphere increased by 34 percent. »

    « Ici, l’EPA parlent bien d’une température (DE L’ATMOSPHÈRE)(Voyez ma conclusion en bas) qui a augmenté de 34% à cause des gaz à effet de serre. »

    Non Robert, l’EPA ne parle pas ici de température mais de réchauffement et donc d’augmentation de température. Ce qui n’est pas la même chose, et vous le savez.

    De grâce, n’employez pas les mêmes méthodes qu’eux en essayant d’embrouiller les faits. Ils ne sont déjà pas très clairs.
    Déjà que les données viennent d’eux n’est pas rassurant du tout.

  114. Robert dit :

    Gilles;

    Température et réchauffement…C’est exactement la même chose. Dans leur cas, ils ont toujours assimilé « Réchauffement » à « augmentation de température ». D’ailleurs comme nous le faisons aussi. Lorsqu’ils ont réalisé qu’il n’y avait pas de réchauffement, ils ont changé l’expression « Réchauffement climatique » pour « Changement climatique »…Ce sont des tricheurs!

    Robert

  115. Oui, ce sont des tricheurs!

    Mais n’oubliez pas, que comme les musulmans intégristes, ils ont leur permis de mentir pour leur cause.

    Mais quoiqu’il en soit, température et réchauffement (augmentation de T), ce n’est pas du tout la même chose. Voyons dont…?

    • Robert dit :

      Gilles;

      Vous croyez que réchauffement = chaleur. Vous avez en parti raison: Pour un thermodynamicien – spectroscopiste comme moi, réchauffement peut bien vouloir dire « Chaleur », sans aucun problème. Mais, pour ces tricheurs professionnels (Et je parle d’Il y a à peine une décennie), réchauffement voulait bien dire « Augmentation de température »…Nous le savons tous. Lorsqu’ils disaient que l’atmosphère se réchauffe, ils parlaient d’une « augmentation de température » et c’était clair!(*)

      Maintenant que le CO2 augmente et peut être aussi les Watts/m^2… Et qu’Ils réalisent que la température, elle, n’augmente pas…Ils ne savent plus quoi dire!

      Robert

      (*) Remarquez qu’il est question de 0,80 oC en 134 ans!

  116. Robert dit :

    @Jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    1) « Dans cette figure nous voyons que l’anomalie de température pour la période 1850 à 1910 est assez constante à une valeur d’environ -0,4 C (c’est mon point zéro) »

    JUSTEMENT, LEUR POINT ZÉRO N’A PAS ÉTÉ ÉTABLI POUR LA PÉRIODE 1850-1910 MAIS BIEN LA PÉRIODE 1961-1990…ÇA CHANGE TOUT!

    2) » pour 1990 c’est + 0,2 C

    pour 2013 c’est + 0,55 C

    donc le delta total pour 1900 à 2013 est de 0,95 C »

    L’anomalie en 2013 (sur le graphique) est 0.46 et non pas 0,55. J’ai digitalisé ce graphique au millimètre près.

    3) Moi, j’ai converti ces anomalies en valeurs absolues. Je vous ai expliqué que la température absolue était de 15 oC pour la moyenne 1961-1990 (PEUT ÊTRE 14,9 OU 15,1 OU 14,8…ÇA NE CHANGE RIEN). Ça m’a donc permis de calculer l’augmentation de température en %.

    4) Vous calculez tout faux. Vous devez calculer avec des valeurs absolues tout comme le prétend l’EPA?

    15.46-15.21 = 0.25 oC

    (0.25/15.21)*100 = 1.6 %.

    Bon Dieu, l’EPA parle d’augmentation de température (Réchauffement=Warming)!

    MAIS, IL N’Y A RIEN À FAIRE…VOUS NE COMPRENEZ RIEN!

    Robert

    P.S: Votre religion vous aveugle!

    • jenrevienpas dit :

      JUSTEMENT, LEUR POINT ZÉRO N’A PAS ÉTÉ ÉTABLI POUR LA PÉRIODE 1850-1910 MAIS BIEN LA PÉRIODE 1961-1990…ÇA CHANGE TOUT!

      Qu’est-ce que ça change…. dites moi en quoi mon raisonnement ne se tient pas.

      En fait je pose la question à Kevin parce que vous je ne sais plus si vous acceptez la critique !

      • Robert dit :

        @Jenrevienpas:

        Cela doit faire au moins 3 – 4 fois que j’essaie de vous démontrer que 2+2 = 4…Et vous ne comprenez toujours pas (ou ne voulez pas comprendre)!

        Robert

        P.S: Allez sur ce site et faites des calculs. Il faut diviser toutes les valeurs par 100 pour avoir les vraies anomalies. Le fameux zéro se trouve à être la moyenne 1951-1980. Ils mentionnent bien que ce zéro est à la température réelle de 14 oC. Donc toutes ces valeurs(anomalies) peuvent être converties en températures réelles simplement en ajoutant 14 à chacune des anomalies(qui ont été préalablement divisées pas 100)…Puisque pour obtenir chacune de ces anomalies, on a soustrait 14.

        http://data.giss.nasa.gov/gistemp/tabledata_v3/GLB.Ts.txt

      • jenrevienpas dit :

        c’est faux Robert vous n’essayez pas du tout de démontrer que 2 + 2 = 4.

        Votre raisonnement ne se tient pas:

        votre exemple du salaire a montré votre faille.

        Il est possible que quelqu’un aient zéro salaire donc zéro $ dans ces poches.

        Mais avec la température ce n’est pas la même chose. Le zéro celsius ne veut pas dire qu’il y zéro température (pour preuve la température descend sous zéro l’hiver).

        C’est pour cela que le zéro de la température devrait être de 14 C … ça fait des milliers d’année que la température moyenne de l’atmosphère terrestre est d’environ 14 C… Je n’argumenterai pas sur 14, 15 ou 12 C (si c’était le cas comme tmag moy.). Mais vous en ajoutant 14 C c’est comme si vous disiez qu’il a déjà fait une TMAG de 0 C ?

        Ça n’a vraiment pas de bon sens.

        Si vous continuez de niez cela il ne vous restera que le Cirque du soleil…🙂 eux ils sont encore meilleurs que vous dans les pirouettes.

  117. Robert dit :

    Voici, pour ceux qui mélangent « Warming=réchauffement » avec « Température » une bonne définition de l’EPA.

    « U.S. and Global Temperature.
    Average « temperatures » have risen across the contiguous 48 states since
    1901, with an increased rate of « warming » over the past 30 years.Seven of the top 10 « warmest « years on record have occurred since 1998. Average global « TEMPERATURE » show a similar trend, and the top 10 « WARMEST » years on record worldwide have all occurred since 1998. Within the United States, temperatures in parts of the North, the West, and Alaska have increased the most. »

    http://www.epa.gov/climatechange/pdfs/climateindicators-full-2014.pdf

    Pour la période 1914 – 2014 (101 ANS), J’ai, pour chaque année, pour plusieurs villes Canadiennes (Bagotville, Calgary, Edmonton, Montréal, Québec etc…) et en corrigeant pour les différentes altitudes compilé les températures moyennes(*). Eh bien, croyez le ou non, aucune ville n’a affiché une augmentation significative de température sur cette période de 101 ans!

    Du réchauffement au Canada…Il n’y en a pas!

    Robert

    (*) Sources: Environnement Canada.

  118. Robert dit :

    Concernant le graphique:
    du 31 janvier 2015 à 6:55 que j’ai mis en ligne:

    J’ai digitalisé toutes ces valeurs et j’ai obtenu les pentes (*) pour les deux périodes:

    1) 1910 – 1944 Pente1 =0.014 oC/Année avec une erreur de ±0.001 oC

    2) 1978 – 1998 Pente2 =0.013 oC/Année avec une erreur ±0.002 oC

    (*) Chacune des pentes représente le réchauffement annuel en degré celsius par année.

    IL N’Y A AUCUNE DIFFÉRENCE SIGNIFICATIVE ENTRE CES DEUX VALEURS (0.014 ET 0.013).

    Donc, que ce soit durant la période (1910-1944) ou (1978 – 1998), le réchauffement est exactement le même. Pourtant, une régression (ppm CO2 vs année) similaire nous donne:

    1) 1910 – 1944 pente = 0.36 ppm CO2/ Année

    2) 1978 – 1998 pente = 1.5 ppm CO2/ Année.

    Imaginez, le taux de production de CO2 est 4 fois plus vite dans la période (1978 – 1998) par rapport à la période (1910-1944). (C’est le rapport 1,5/0.36 = 4) et le réchauffement est exactement le même.

    À tous les Jenrevienpas et Kevin de ce monde: Vous n’êtes pas tannés de vous faire emplir??

    Robert

    N.B: Toutes mes valeurs peuvent être aisément vérifiées!

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, j’attends la réaction de Keven à votre démonstration ainsi que sa réponse à mes propositions de débats à la radio. Un étudiant finissant à la maîtrise de l’Université de Sherbrooke a soumis ma candidature à un « comité de lecture » pour une conférence sur les changements climatiques. J’attends le verdict. Inutile de dire que je n’ose même pas proposer de parler aux étudiants dans ma propre université, tellement le dogme est devenu répandu.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Tu écoute les nouvelles et les journalistes n’ont que cela dans la gueule « Les foutus changements climatiques ». C’en est rendu qu’à chaque fois qu’un ruisseau déborde, ils mettent le blâme sur les changements climatiques. C’est une vraie obsession.
        Pourtant ce n’est pas si difficile de regarder leurs graphiques et de les interpréter. Ça prend juste un peu de notions de statistiques.

        En plus, du au fait que nos spécialistes à barbichettes du ministère de l’éducation ont massacré les programmes au secondaire… »Je pense qu’ils sont en train de faire de même au CÉGEP »,…Les jeunes ne sont plus capable de faire des calculs. Ils ont enlevé tout ce qu’il y a de calculs dans les programmes de Chimie et de Physique au secondaire. Alors, oubliez le raisonnement. Ils croient que c’est l’ordinateur qui raisonne!

        Mais, il ne faut pas lâcher…Essais quand même à l’UQUAC. Il y a surement des gens qui t’appuieraient!

        Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        je vais à l UQAC en fin février, et poserai la question à mes collègues des sciences de la Terre. On verra… et j en parlerai aussi à la radio.

    • Keven dit :

      Robert,

      Vous avez déjà tenté cette « démonstration ». Vous vous outrez de la hausse non constante de la température, comme si on disait que la température de l’atmosphère (je vous rappelle que c’est une fraction du système climatique) devait suivre au poil la hausse de CO2 de manière totalement linéaire. Vous ne tenez pas en compte le reste des composantes du climat (océans, cryosphère, etc.), ni sa variabilité interne (cycles El Nino, etc.).

      Quant à votre « démonstration » qu’il n’y a pas de réchauffement au Canada, c’est n’importe quoi. Je me rappelle de votre discours sur la température à Sudbury (en comparant les données d’une année à l’autre) et comme quoi c’était la « preuve » que le réchauffement n’avait pas lieu. Avez-vous corrigé les données de ces stations, comme Environnement Canada le fait dans ses analyses (http://ec.gc.ca/dccha-ahccd/default.asp?lang=Fr&n=70E82601-1)? Avez-vous fait des moyennes à long terme pour retirer la variabilité interne du système, au lieu de comparer une année X à une année Y comme vous le faisiez auparavant? Faites-vous des moyennes régionales? Environnement Canada fait tout ca, et ils trouvent que « le graphique de la série chronologique […] montre que les températures annuelles moyennes au pays ont fluctué d’année en année de 1948 à 2013. Les températures annuelles ont augmenté de 1,6 °C au cours des 66 dernières années. » Plus crédible un peu…

      Keven

      • Robert dit :

        @Keven;

        « Vous avez déjà tenté cette « démonstration ». Vous vous outrez de la hausse non constante de la température, comme si on disait que la température de l’atmosphère (je vous rappelle que c’est une fraction du système climatique) devait suivre au poil la hausse de CO2 de manière totalement linéaire. »

        Ce que vous avez écrit et que j’ai reproduit ici, est totalement faux! Je numérise des graphiques (les vôtres) et je fait seulement vous présenter les données. Je n’invente rien. Ce sont les mesures de NOAA, GISS et Hadley!

        C’est votre gang de Climatologue et d’activistes écologistes qui ont propagé (sans aucune preuve scientifique) le fait que l’augmentation de la concentration en CO2 faisait monter la température de l’atmosphère, des océans etc…et qu’il fallait agir pour nous éviter une catastrophe.

        Robert

        P.S: Toutes ces histoires de réchauffement sont truffées de contradictions lorsque ce n’est pas carrément des faussetés.

      • jenrevienpas dit :

        Vous avez bien raison Keven. La démonstration a déjà été faite et refaite que tous les trucs sont bons pour dire que le GIEC et Cie ne peuvent prouver le RCA.

        Prendre une ville comme Sudbury : voici l’allure de l’évolution des températures
        http://berkeleyearth.lbl.gov/auto/Local/TAVG/Figures/45.81N-81.92W-TAVG-Trend.pdf

        Mais dire qu’avec cela le lien CO2 est T atm. n’est pas prouvé. OUF ! c’est vraiment du n’importe quoi !

  119. Robert dit :

    J’aimerais bien que Kevin réponde à mon post du:
    :
    9 février 2015 à 4:35

    Robert

  120. Robert dit :

    Reynald;

    Mes deux derniers messages n’ont pas fonctionné par rapport à l’URL …Il serait préférable de ne pas les publier car inutiles!

    Merci

    Robert

  121. Keven dit :

    Reynald,

    Concernant vos questions sur les océans, j’ai déjà répondu par le passé à plusieurs d’entre elles sur votre blogue. Pour faire suite au email que vous avez envoyé aux animateurs du 5 à 7, le 19 février n’est pas possible pour moi, mais je devrais pouvoir le 5 mars. Il y a même une forte probabilité que je sois à Québec à ce moment. Vous pouvez me contacter par email pour la suite des choses.

    Je trouve curieux que votre candidature ait été soumise au « comité de lecture » (?) d’une conférence portant sur les changements climatiques. De quelle conférence s’agit-il? Et à quel titre y participeriez-vous?

    Finalement, concernant cette liste de « climato-sceptiques » que vous avez publiée, j’ai bien peur qu’elle ne défende pas votre point. Elle est loin d’être partielle – on semble avoir ratissé très large pour la gonfler. Elle est très similaire à cette « pétition de l’Oregon » que les « climato-sceptiques » ont souvent brandi… Comme cette dernière, à la regarder rapidement, la plupart des individus listés ne sont pas des chercheurs. Deuxièmement, même s’ils le sont, beaucoup de ces chercheurs n’ont pas de formation scientifique, comme des historiens qui nous disent des choses comme « La corrélation entre le réchauffement éventuel et l’augmentation de CO2 est particulièrement faible. L’énergie solaire et les mouvements océaniques sont bien plus importants dans ce processus ». Je n’ai rien contre les historiens, loin de là. Mais quand on prétend établir une liste affirmant que les « climato-sceptiques sont des scientifiques », ca fait très crédible… De plus, on y trouve des gens qui ont par le passé déployé des arguments plus que douteux pour défendre leur « climato-scepticisme »…

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      « Je n’ai rien contre les historiens, loin de là. Mais quand on prétend établir une liste affirmant que les « climato-sceptiques sont des scientifiques », ca fait très crédible… De plus, on y trouve des gens qui ont par le passé déployé des arguments plus que douteux pour défendre leur « climato-scepticisme »… »

      Vous considérez-vous vous même, Keven comme un scientifique du climat? Vous jugez les gens de cette liste avec mépris et cela ne sert pas votre cause, au contraire. Vous semblez considérer qu’un géologue, un ingénieur des mines ou un ingénieur mécanique ne peuvent poser un verdict éclairé sur le climat et son évolution. Est-ce du snobisme scientifique? vous jugez les arguments selon la qualité de leurs auteurs?

      Quant à la « conférence » et au « comité de lecture » – vous n’avez donc pas saisi?  » comité de lecture  » = boutade.. elle n’en est pas une scientifique, juste une midi-conférence ouverte au public, informelle , j ‘y exposerai mon scepticisme.

      Pour le 5 mars je proposerai cela à Dany et vous reviendrai là-dessus.

      Pour mes questions sur le niveau des océans, elles ne demandent que des OUI ou NON comme réponse… pas des « il y a des études qui etc…avec les hyperliens assortis » … et vous ne me donnez aucune réponse. Les questions sont pourtant claires et ne demandent que oui ou non de votre part.

    • Keven dit :

      Reynald,

      Je ne juge personne avec mépris ici. Je ne fais que pointer les faits suivants:

      1) Cette liste porte le titre de « Les climato-sceptiques sont des scientifiques », mais nomme des gens qui ne le sont pas.
      2) Cette liste donne une série de citations se voulant « scientifiques », mais lancées sans aucune explication. On en est donc réduit à ne considérer que le titre des personnes nommées et se faire rassurer sur leur crédibilité en disant qu’elles ont « acquis une expertise certaine dans le domaine climatique, et/ou les conséquences notamment économiques des rapports du GIEC ». Peu convaincant comme critère…

      Je ne veux pas juger les arguments selon la qualité de leurs auteurs, mais bien en sachant d’ou ils sortent. Cependant, on ne me donne que leurs titres pour épater la gallerie…

      Si vous voulez utiliser de telles listes pour contrer le fait établi que la très grande majorité des spécialistes du climat considèrent l’influence humaine comme étant dominante pour le passé récent, juste lancer une série de titres et de diplômes ne donne rien. Et rajouter une liste de citations hors contexte et sans explications est encore pire.

      J’attends de vos nouvelles pour le 5 mars.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « …mais nomme des gens qui ne le sont pas. »

        L’auteur de cette liste ne prétend pas qu’ils le sont tous. Combien sur ces quelque 700 ou 800 ou 900 – vous les avez comptés?- ne le sont pas? vos avis personnels sur le climat ne pourraient donc pas être jugés ou remis en question par une personne qui n’est pas scientifique? Vous jugez le messager plutôt que le message.

        Les extraits cités ne sont que des extraits d’affirmations. Il faudrait vous adresser aux auteurs pour en connaître davantage sur le contexte dans lequel elles ont été prononcées.

         » se voulant scientifiques »…

        et vous leur faites un procès d’intention, ils énoncent parfois des faits, parfois des opinions. Ils n’osent pas ériger leurs énoncés en vérités certaines à 95% comme les réchauffistes osent qualifier leurs prétentions.

        « Si vous voulez utiliser de telles listes pour contrer le fait établi.. » vous me prêtez encore une intention que je n’ai pas. et « fait établi » … établi par qui et comment?

        … »que la très grande majorité des spécialistes du climat… » qu’est-ce qu’un spécialiste du climat? quel est le cursus d’une telle personne? êtes-vous un scientifique du climat? quelle est la somme des connaissances nécessaires à une personne pour qu’elle puisse émettre un avis éclairé sur l’évolution du climat?

        qu’appelez-vous « la très grande majorité » ? 97% 80% ? avez-vous des données ?

        Claude Villeneuve à l’UQAC est-il un scientifique du climat? et Suzuki?

        et Courtillot?

        p.s. DH est en vacances cette semaine mais il devrait normalement accepter de nous recevoir en débat le 5 mars me dit Martine. Si vous n’y êtes pas en personne, on peut faire ça au téléphone.

      • Robert dit :

        @Keven;

        Je ne comprend pas pourquoi vous faites tant d’histoire à propos du TITRE d’un individu? Expliquez nous plutôt, pourquoi les réchauffements (atmosphère et océans) sont identiques dans la période 1910-1944 que dans la période 1978-1998 et ce même si les émanations en CO2 sont fort différents (0,36 ppm/an comparé à 1.5 ). JE VOUS RÉPÈTE QUE CE N’EST PAS MOI QUI A PRÉTENDU QUE LE CO2 PRODUISAIT DU RÉCHAUFFEMENT, MAIS BIEN VOTRE GANG!

        Robert

        P.S: Vous allez prétendre que la chaleur est parti faire fondre les glaciers.

  122. Robert dit :

    @Keven;

    Cibol…Incroyable. Vous êtes méprisant tout en étant incapable de prouver le moindre de vos avancés!

    Vous avez écrit et ce, sans discernement aucun;

    « Vous avez déjà tenté cette « démonstration ». Vous vous outrez de la hausse non constante de la température, comme si on disait que la température de l’atmosphère (je vous rappelle que c’est une fraction du système climatique) devait suivre au poil la hausse de CO2 de manière totalement linéaire. Vous ne tenez pas en compte le reste des composantes du climat (océans, cryosphère, etc.), ni sa variabilité interne (cycles El Nino, etc.). »

    Puisque vous n’avez rien compris, je vais vous l’expliquer…pour la nième fois!

    1) J’ai utilisé le même matériel que le GIEC utilise, soit:

    2) Pour la période 1910-1944…Réchauffement de 0.014 oC/Année pour une augmentation de 0,36 ppm/année en CO2. Ce sont des faits obtenus en numérisant des centaines de données!

    3) Pour la période 1978-1998. Exactement le même réchauffement de 0,013 oC/année pour une augmentation de 1.5 ppm/année pour le CO2.

    4) Vous m’arrivez constamment avec vos histoires de linéarité, d’autres facteurs qui contribuent et auxquels il semblerait que je ne tiens pas compte. J’ai fait exactement le même exercice pour les océans et j’ai trouvé exactement le même réchauffement annuel pour ces deux périodes, soit 0,013 oC/année. C’est tout à fait normal puisque les océans reçoivent la même énergie du soleil. D’ailleurs, je me propose de faire un post sur les températures des océans. dans ce post, je vais vous démontrer que pour les mêmes périodes, les océans, en surface, se sont aussi réchauffé de 0,013 oC/année.

    Pour ce qui est de Sudbury …et de 12 autres villes Canadiennes, je vous expliquerai ma méthodologie plus tard. Je dois partir!

    C’est pas moi qui dit que le CO2 fait augmenter la température de la troposphère, des océans, fait fondre les glaciers etc…mais bien tous vos apprentis sorciers!

    Robert

    P.S: Avez vous noté que j’utilise toujours les données de NOAA, GISS et Hadley et presque jamais UAH et RSS!

  123. Robert dit :

    @Keven et autres…Alarmistes du climat:

    Voici un graphique de la température (Malheureusement donnée en oF que j’ai convertie en oC) des océans de 1880 – 2013. Données fournies par NOAA en 2014.

    Titre du Graphique: Sea Surface Temperature de EPA – Données de NOAA.

    http://www.epa.gov/climatechange/science/indicators/oceans/sea-surface-temp.html

    Si vous numérisez ces données (Ce que j’ai fait) vous trouverez exactement les mêmes réchauffements que pour l’atmosphère. Soit:

    1910-1944 0.014 oC/Année +/- 0.001
    1978-1998 0.013 oC/Année +/- 0.004

    Tout à fait normal que l’on retrouve les mêmes réchauffements dans l’atmosphère que dans la surface des océans. Vous savez, même en climatologie, les même lois de la thermodynamique s’appliquent. Mettez un bain repli d’eau chaude à 50 oC dans une pièce à 22 oC, revenez le lendemain et l’eau du bain sera aussi à 22 oC.

    En passant, votre page d’Environnement Canada ne m’impressionne pas. Je vais vous expliquer plus tard comment j’ai procédé. Je n’ai vraiment aucun complexe. Je sais comment traiter statistiquement des données pour en interpréter les résultats. C’est ce que j’ai fait toute ma vie…Principalement dans les cas de « Round Robin » analytiques.

    Robert

  124. Robert dit :

    Keven;

    Vous ne trouvez pas que la courbe de l’atmosphère ressemble étrangement à la courbe des océans!

    J’ai hâte qu’on nous sorte la courbe des glaciers!

    Robert

    • Keven dit :

      Robert,

      Votre démonstration n’a rien de bien troublant. C’est normal que les deux courbes se ressemblent : vous comparez la température moyenne de la basse atmosphère à la température moyenne de la SURFACE des océans (et non pas des océans en entier ou bien même des couches supérieures). Cette quantité n’est pas la quantité de chaleur contenue dans les océans. Si vous voulez parler de flux énergétique, vous devriez regarder le Ocean Heat Content (OHC) et comment cette quantité change.

      Keven

  125. Robert dit :

    Keven;

    « Si vous voulez parler de flux énergétique, vous devriez regarder le Ocean Heat Content (OHC) et comment cette quantité change…. »

    Je l’ai déjà fait…Rappelez vous la courbe de « Levitus et al?
    Je vais quand même y regarder!

    Robert

  126. Reynald Du Berger dit :

    VOUS CROYEZ QUE SEULE VOTRE VOITURE ET VOS FLATULENCES CONTRIBUENT AU RÉCHAUFFEMENT DE VOTRE PLANÈTE? DÉTROMPEZ-VOUS, LA PRÊTRESSE SÉGOLÈNE (LA SOEUR DU CHANOINE GUILBAULT) VOUS SOMME DE RÉDUIRE AUSSI VOS ÉMISSIONS DE COURRIELS… SINON, VOUS COURRIELLEZ À L’APOCALYPSE, BANDE DE CLIMATO-INCULTES !

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/09/segolene-royal-taille-pieces-jointes-emails-ecologie-environnement_n_6644608.html

    p.s. je viens de péter en rédigeant ce courriel… mais je n’ai attaché aucune pièce, je l’adresse à 15 destinataires, alors selon mon calcul, j’en suis quitte pour 12g de CO2 et 0,5g de méthane… combien dois-je au cardinal Villeneuve ? http://carboneboreal.uqac.ca/calculateur-ges-fr/

    P.S. Keven, vous m’avez dit que vous étiez d’accord pour débattre le 5 mars… ça tient toujours?

    • Robert dit :

      Reynald;

      Je veux écouter votre intervention le 5 mars…je sais que ce sera intéressant. À quelle heure et à quel poste? Sinon, est-ce en reprise sur Internet? Je suis à Québec!

      Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Robert,

        Je serai à Maurais live cette semaine. Pas de nouvelles de Keven.

        si vous êtes à Québec, téléphonez-moi.

        bon weekend!

      • Reynald Du Berger dit :

        je serai à Maurais Live mardi à 10h30 à CHOI radio-x et au 5 à 7 de Dany Houle à la même station jeudi vers 18h, avec ou sans Keven Roy , qui a pourtant accepté le débat pour le 5 mars, mais qui ne m’a pas encore confirmé sa participation.

    • Keven dit :

      Reynald,

      Je vous ai déjà confirmé plus haut ma disponibilité ce jeudi 5 mars. Je serai présent. Je vous invite à me contacter par courriel pour régler les détails.

      Quant à votre passage à Maurais Live, allez-vous y discuter de changements climatiques?

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, je vous ai adressé le courriel suivant et n ai toujours pas de réponse. abraham_331@hotmail.com est-ce vous? le débat est prévu pour demain.
        Bonjour Keven,

        Ma chronique à CHOI est ce jeudi vers 18h, mais pour cette circonstance, ça pourrait être avant.

        J’ai demandé à Dany de nous accorder une demi-heure.

        Il faut arriver à CHOI avant 18h car les portes ferment à cette heure.

        Martine nous confirmera l’heure par courriel.

        Pourriez-vous nous envoyer une brève biographie? (étudiant au PhD en quoi à Toronto? votre sujet de thèse etc… )

        Au plaisir de vous rencontrer pour ce débat amical🙂

        Reynald

      • Keven dit :

        Bonjour Reynald,

        Je m’excuse. Il semblerait que mon filtre anti-pourriel soit trop agressif! Je pensais que vous me contacteriez via mon addresse professionelle. Je serai présent demain, et devrais arriver vers 17:45 (je suis aussi disponible avant, selon l’heure finale de votre chronique). Je vous enverrai des réponses à vos questions d’ici demain matin.

        Mes excuses et à demain!

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        à demain!
        Reynald

      • Reynald Du Berger dit :

        entrevue amicale entre un jeune chercheur réchauffiste et un vieux prof sceptique…Keven et moi avons convenu de poursuivre le débat en avril à la même station. Stay tuned.
        http://quebec.radiox.com/article/mechant_gros_debat_sur_le_climatavec_kevin_et_reynald

    • Robert dit :

      Reynald;

      Incroyable. Un e-mail,,,19 grammes. Pour une respiration d’homme? Je pense qu’une femme expire en moyenne moins de CO2 que l’homme…Vivement les féministes!

      En passant, Reynald, ces bandits en cravate de Green Peace sont encore en train de faire des campagnes de dénigrement auprès des clients de Résolu. Pendant combien de temps vas-t-on les laisser faire?

      Robert

  127. jenrevienpas dit :

    Qu’avons nous appris dans ce débat ?

    aucun : les mêmes points que ceux mentionnés sur ce blogue depuis quelques années par le v. prof septique. Faudrait aussi arrêter de couper la parole à l’autre intervenant…
    On comprend R. Duberger que votre scepticisme n’est pas scientifique, mais seulement d’opinion personnel et politique.

    Pour Keven : il nous a donné son point de vue quand il pouvait, c’était clair ton intervention.

    • Robert dit :

      @jenrevienpas :
      5 mars 2015 à 10:43

      J’ai écouté le débat. Je n’ai pas remarqué de différence marquante entre ce qui se dit sur ce blogue et ce qui s’est dit lors du débat piloté par Dany Houle. Keven nous a servi les mêmes arguments, mais sans jamais apporter la moindre preuve à ses affirmations.

      Keven a par contre commis une bourde épouvantable lorsqu’il a mentionné que le Québec était le seul endroit sur la planète qui avait eu un hiver si froid. Il a mentionné (sans rire) qu’il y avait eu réchauffement partout ailleurs sur la planète…sauf au Québec. Cibol, est-il allé faire un tour dans l’est des USA et même en Ontario (Ça a été aussi froid à Toronto qu’au Saguenay). En fait, sauf Vancouver et la cote Ouest, toutes les provinces et une bonne partie des USA ont connus un mois de Janvier-Février avec des froids records aussi vieux que 114 ans.

      J’ai bien aimé la politesse des échanges.

      Robert

  128. Robert dit :

    Reynald;

    Pour avoir enseigné pendant de nombreuses années et avoir eu la chance d’évaluer plusieurs jeunes, je puis vous dire que Keven m’est apparu comme un jeune intelligent ainsi que très articulé…et c’est râre pour un jeune de son âge. J’aimerais cependant qu’il profite du prochain débat pour mettre un peu de viande sur son argumentation. Comme tous les spécialistes du réchauffement (GIEC, Climatologues…) il est impératif qu’il nous explique pourquoi, durant certaines périodes la température ne bouge presque pas tandis que le CO2 (qui semble être le seul GES du GIEC…ça c’est une autre histoire), lui, continu à augmenter (*)?

    (*) Il n’y a aucune corrélation entre un minime réchauffement et l’augmentation de la teneur en CO2.

    Robert

    P.S: Au moins, vous étiez d’accord sur un point: L’augmentation de température en 134 ans (à peu près 0,85 oC)!

  129. jenrevienpas dit :

    Et R. Duberger il va falloir que vous expliquiez pourquoi vous parlez encore et encore de 1998 comme année de référence pour votre plateau. Vous allez glisser sur cette pelure de banane !!!!

    • Reynald Du Berger dit :

      il est où le problème d’affirmer que la TMAG stagne depuis 1998? je dois vous expliquer quoi?

    • Robert dit :

      @Jenrevienpas;

      Enlevez 1998 si vous le voulez (*). Partez de 1999. Bon Dieu, regardez les ces foutu graphiques….Vous allez voir que la température a bougée d’à peine +/- 0,1 oC durant cette période, malgré une augmentation de la teneur en CO2 de 30 ppm. Le réchauffement durant cette période…ça n’existe à toute fin pratique pas, de même qu’une quelconque corrélation avec la teneur en CO2!

      (*) Même si 1998 fait partie du calendrier Grégorien!

      Robert

  130. Robert dit :

    @Keven;

    Au moins vous n’avez pas dit que le Québec s’était réchauffé…LOL!

    Robert

  131. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    « Mais vous Robert vous refaites du cherry Picking en parlant de Toronto qui tel journée il aurait fait très froid. »

    J’oubliais, le cherry picking, c’est votre dada…Car vous n’avez finalement rien à dire!

    Pour ce qui est de Toronto (et de tout l’Ontario) allez donc voir les données météorologiques!

    • jenrevienpas dit :

      ce n’est pas de ma faute si vous continuez à faire de la cueillette de cerise même en ce début de mois de mars frisquet !!!

      Vous ne faites pas la différence entre météo locale et climat global ?

      • Robert dit :

        @jenrevienpas

        Encore votre stupide histoire de « Climat global », qui ne veut rien dire!

        Saviez vous que les « Prévisions Météorologiques » sont toujours locales??

        Robert

  132. jenrevienpas dit :

    1998 pourquoi toujours prendre cette année de référence comme TMAG

    2 exercices à faire pour nous convaincre que vous avez raisons de prendre 1998 comme année de référence

    prenez 1996 et établissez la tendance jusqu’à aujourd’hui !

    prenez 2000 jusqu’à aujourd’hui et maintenant dites nous qu’il y a une pause … sans rire

    Vous êtes au moins deux personnes sur ce blogue à faire du CP !

    • Reynald Du Berger dit :

      et si on prenait 1997…pour changer… on arrive a la même constatation que tous admettent: pas de réchauffement !

    • Robert dit :

      Vous avez écrit:

      « 1998 pourquoi toujours prendre cette année de référence comme TMAG »

      C’est pas compliqué, c’est parce que c’est à partir de cette année que la température de « Votre sacro-sainte Globalité » a cessée d’augmenter pour devenir stable!

      Robert

  133. jenrevienpas dit :

    Vous dites : « Combien de fois devrais-je vous le répéter, je n ai pas de preuve a faire ni d article à produire en appui de mon doute j’ai le DEVOIR de sommer les réchauffistes comme vous et Keven, de PROUVER leur affirmation du RCA . Donc je DOIS poser des questions à Vous et à KEVEN en exigeant des réponses. VOUS avez le fardeau de la preuve, moi je n’ai aucune preuve à démontrer car c’est VOTRE hypothèse qui a des conséquences socioéconomiques énormes. C’est la propagation et la foi en votre hypothèse du RCA qui est LE problème, pas le pseudo RCA. »

    Bien au contraire vous avez des preuves à fournir, de nombreuses. Votre position amène et encourage à plus de pollution ainsi que des problématiques reliées au GES. En plus d’une dépendance économique aux pétroles venant de l’extérieure.

    Le principe d’un débat sur un terrain neutre est de laisser l’animateur poser ces questions et laisser chacun des invités répondre. sinon ça devient cacophonique et l’auditeur décroche.

    • Reynald Du Berger dit :

      VOUS êtes « ben dûr de comprenure » comme on dit ici… pas étonnant que vous cueillez des cerises et persitiez dans VOTRE affirmation, toujours sans preuve. VOUS affirmez le RCA ! pas moi ! VOUS affirmez, alors PROUVEZ! Moi je doute de ce RCA, je n’affirme RIEN! VOUS devez étaler VOS preuves VOTRE affirmation coûte des milliards de $$$. On VOUS somme de produire VOS preuves…. avez-vous compris? Comme j’ai dit en ondes, des chercheurs réchauffistes détiennent une poule aux oeufs d’or, et tant que des millions de naïfs sans culture scientifique vont y croire et continuer d’avoir peur des menaces qu’ils brandissent, les $$$$$$$$ vont affluer dans leurs coffres. Avec les autres sceptiques, j’ai bien l’intention de lui tordre le cou à cette poule aux oeufs d’or. Il y a un énorme problème d’éthique ici.

      • jenrevienpas dit :

        premièrement mon affirmation ne coûte pas des milliards, c’est faux et mensonger !!

        la taxe carbone sur l’essence coûte 0,02 sous le litre……….. à 35 L/sem que je consomme d’essence, ça fait 0,70 $/sem x 52 sem .. = 36,4 $ /an que j’accepte volontairement de payer sans dire un mot parce que je pense que c’est une bonne chose d’investir dans cette filière économique en développement. De plus si on a plusieurs alternatives énergétiques pour faire rouler nos voitures (électriques par exemple), les pétrolières n’agiront plus en monopole.

        Qu’est-ce qui cause le smog dans les villes si ce n’est pas les combustibles fossiles (ou le bois) ? LE SMOG N’A PAS D’EFFET NÉGATIFS SUR LA SANTÉ ? N’A PAS DE COÛTS ?

        Si vous roulez en 4 x 4 assumez vos choix !!!

        l’augmentation d’utilisation de combustibles fossiles est en corrélation avec augmentation de CO2 atmosphérique et avec augmentation température atmosphérique (à moyen terme🙂 pas sur dix ans comme vous faites robert et Reynald).

        Alors que votre affirmation sur les cycles (60 ans) est basée sur quel phénomène ?????
        Milankovitch avait les causes de ces cycles , mais vous qu’elles sont les causes ? Aucun

      • Reynald Du Berger dit :

        « premièrement mon affirmation ne coûte pas des milliards, … »
        mais sur quelle planète vivez-vous donc? Combien de milliards pour
        1- financer une recherche qui tente depuis des décades, de prouver le RCA et échoue?
        2- assujettir les nations de la Terre à des réductions d’émissions de CO2 futiles?
        3- embarquer les naïfs dans des « énergies vertes » solaires ou éoliennes aussi coûteuses qu’inefficaces?

        40% des émissions sont depuis 1997-98… où voyez-vous une augmentation de T correspondante?

        L’affirmation de 95 % de certitudes du RCA coûtera des centaines de milliards… en êtes-vous conscient?
        Moi je le suis conscient et j’agis en citoyen responsable en dénonçant cette arnaque dans les médias et les écoles.

        Je répète: VOUS affirmez le RCA, PROUVEZ-LE.

  134. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « Bien au contraire vous avez des preuves à fournir, de nombreuses. Votre position amène et encourage à plus de pollution ainsi que des problématiques reliées au GES. En plus d’une dépendance économique aux pétroles venant de l’extérieure. »

    1) Nommez nous avec explications et preuves, ce que sont les problématiques des GES?

    2) Dépendance économique: Monsieur Harper fait tout pour que le Québec utilise le pétrole de l’Ouest mais vos semblables font tout pour l’en empêcher…Et après vous nous reprochez d’acheter notre pétrole de l’Arabie…Faudrait vous brancher!

    Robert

  135. jenrevienpas dit :

    1- financer une recherche qui tente depuis des décades, de prouver le RCA et échoue?
    la réduction des émissions de CO2 va signifier une augmentation de l’utilisation efficace de l’énergie.

    la tendance au RCA est là. Même 2014 le prouve (la plus chaude)…

    2- assujettir les nations de la Terre à des réductions d’émissions de CO2 futiles?

    réduction de CO2 est associée à réduction de pollution atmosphérique … à moins de savoir comment utiliser les combustibles fossiles sans émissions atmosphériques ? juste un exemple frappant lors des jeux olympiques de Pékin ou ils ont été obligé de fermer des usines (alimentées au charbon) pour rendre l’air de la ville plus respirable…

    3- embarquer les naïfs dans des « énergies vertes » solaires ou éoliennes aussi coûteuses qu’inefficaces?

    quand on réussis à fabriquer à grande échelle les coûts baisses.. ce sera le cas de l’éolien et du solaire. ça change beaucoup dans ce domaine.

    si on tenais compte de toutes les externalités (pollution) du pétrole on verrait que ce n’est pas économique.

    Voyez vous je réponds à vos questions. Mais vous vous émettez des hypothèses (cycle de 60 ans, basé sur quel cause au juste ?) juste pour douter.. et rester dépendant du pétrole (10 Milliards de $/an juste pour le Québec) qui ne servent pas à créer des emplois au Québec.

    Vous avez dit
    les $$$$$$$$ qui afflue dans leurs coffres ? de qui s’agit t’il ? 1 000 000 000 $

    C’est vous qui êtes dure de comprenure !!!!!

    • Reynald Du Berger dit :

      …. »réduction de CO2 est associée à réduction de pollution atmosphérique »….

      Robert… ça fait combien de fois qu’on lui dit ce qu’est le CO2? il a toujours pas compris…

      CO2 = vie = engrais= gaz essentiel à toute vie pour la photosynthèse, les écailles des poissons… vos os… les huitres (pas menacées pas l’acidification en passant). Pas de CO2, vous crèveriez. Et y a eu des époques où le taux de CO2 était 25 fois comme maintenant.

      On vous demande toujours à vous les réchauffistes de PROUVER votre affirmation de RCA…toujours aucune preuve.

      • jenrevienpas dit :

        Mais quel arrogance vous faites preuves !!!!

        : Robert… ça fait combien de fois qu’on lui dit ce qu’est le CO2? il a toujours pas compris…

        C’est pas parce que vous injectez plus de CO2 dans l’atmosphère que la photosynthèse augmentent comme par magie, que mes os sont en meilleurs santé, que la désertification diminue, que l’air est plus respirable ????????????????????????

        Qu’elle époque y a t’il eu dans le passé pour que la photosynthèse diminue fortement par un niveau trop bas de CO2 (inférieur à 200 ppm) ? Quand est-ce que ça s’est produit votre lubie ?

        Vous dites : Et y a eu des époques où le taux de CO2 était 25 fois comme maintenant.
        Q: il y avait combien d’humain qui y vivait à ces époques ? Que sait t’on de la qualité de vie pour une civilisation humaine (de 7 milliards de personnes) à ces époques ? vous y étiez à ces époques ????

    • Robert dit :

      @jenrevienpas:

      CO2+H2O+Énergie Solaire (Chlorophylle comme catalyseur) = Oxygène + (Sucres+Protéines)

      Toutes les recherches sont là pour le prouver. Ce sont ces (Sucres+Protéines) qui nourrissent l’espèce humaine…Alors, cessez de dire que le CO2 est un polluant (*), car c’est l’oxygène des plantes.

      Voici un extrait de l’article dont je vous inclus la source:

      « Le gaz carbonique (CO2) est indispensable au phénomène de la photosynthèse (également appelé assimilation chlorophyllienne), grâce auquel les plantes vertes utilisent l’énergie lumineuse pour transformer le CO2 en eau et en sucre. Ces sucres servent ensuite à divers mécanismes de croissance contrôlés par le processus de la respiration. La différence entre la photosynthèse et la respiration détermine l’importance de l’accumulation de matière sèche (croissance) dans la plante. L’objectif de tous les serriculteurs est d’accroître la teneur en matière sèche des plantes et d’obtenir un rendement maximum au moindre coût. Le CO2 accroît la productivité en améliorant la croissance et la vigueur des plants. L’apport de CO2 peut améliorer la productivité en favorisant notamment la floraison hâtive, en augmentant le rendement en fruits, en réduisant la chute prématurée du bouton chez les roses ou en améliorant la vigueur de la tige et la taille de la fleur. Les serriculteurs devraient considérer le CO2 comme un élément nutritif.

      Pour la majorité des cultures en serre, le rendement photosynthétique s’accroît lorsque la concentration de CO2 passe de 340 à 1 000 ppm (parties par million). Dans la plupart des cas, pour un niveau donné de rayonnement photosynthétiquement actif (RPA), une concentration de CO2 de 1 000 ppm fera augmenter la photosynthèse de 50 % comparativement à la concentration de l’air ambiant. »

      Vous voyez bien que si le CO2 grimpait à 1000 ppm, ne serait que bon pour l’humanité.

      http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/facts/00-078.htm

      Mais, vous demander de modifier votre opinion dans un sens plus logique, pour vous, c’est impossible.

      (*) Dire que le CO2 est un polluant, est pour moi…La pire des hérésie!

      Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Robert, quand j’étais à Vancouver, j’avais un ami de la GRC qui faisait parfois des saisies de plants de canabis dans des sous-sols de tis-drogués et pushers…il me disait le nombre important de bonbonnes de CO2 qu’il y trouvait. En boutade j’ai déjà dit à la radio que j’enverrais une facture de 250$ aux réfugiés du climat de Charles Tisseyre, sur leurs atolls du Pacifique, pour les 25 cocotiers de plus que mes émissions de CO2 leur procurent. Mais notre ami n’en « revient toujours pas » … On va essayer de lui trouver un clip youtube qui compare la croissance de plantes sans CO2 ajouté vs avec CO2 ajouté…

      • jenrevienpas dit :

        vous déformez volontairement mes propos ! si ce n’est pas volontaire, c’est peut-être pire !!

        Je n’ai jamais dit que le CO2 est un gaz polluant, qu’il n’est pas utile au plante !!!!!!!!!!!

        Mais votre tactique de ne pas répondre à mes questions, de détourner mes questions n’est pas à votre honneur.

        N’avez vous jamais constaté que l’exaust du voiture n’est pas bonne à respirer ?? (pas bonne pour la santé)

        recommanderiez vous d’injecter l’exaust d’un auto directement dans une serre ?

        dite vous que la combustion de combustible fossile est bonne pour la forêt ou pour un champ agricole!!!!!

        Dites vous que les villes qui limitent la circulation de voiture ne constatent pas une diminution du smog ?

        Dites vous que quand le niveau de CO2 était 25 x le niveau actuelle, il y avait des humains qui vivait sur terre, qu’il y avait une civilisation organisée ?

        J’ai vraiment hâte de voir votre procédé utilisant des combustibles fossiles et qui ne serait pas polluant , s’il existe ?

        R. Duberger : si vous n’êtes pas capable de répondre à ces simples questions, imaginez comment vous seriez facilement mis en boîtes dans une émission de débat !!! Je crois que je vais les envoyer à DH pour votre prochaine présence à la Radio !!

      • Reynald Du Berger dit :

        … »réduction de CO2 est associée à réduction de pollution atmosphérique …  » qui a écrit ça? ti-clin zouin zouin ou jenrevienpas? cé pas moé ni Robert… peut-être Keven veut-il intervenir ? désolé Keven pour lé moé… on ne s’enfarge ici que dans les grosses fleurs de votre tapis…

        … »imaginez comment vous seriez facilement mis en boîtes dans une émission de débat !!!  »

        allez-zy jenrevienpas… et venez débattre demain matin à CIQI … appelez-moi 418-666-2782 ma chronique est à 8h10… je parlerai de vous … appelez-moi à 8h00 et VOUS serez en ondes avec moi… on débattra… allez demain matin! OK?

  136. Le champ de l'abstraction dit :

    Reynald, ils ont fait une espèce de dérision de vous et des propos que vous avez tenus à l’émission Maurais en direct à l’antenne de la première chaine de radio Canada, je ne suis pas un habitué de cette émission, mais je crois qu’elle s’intitule la soirée est encore jeune. J’avais syntonisé la fréquence comme bruit de fond et je n’ai pas eu le temps de grimper le volume pour entendre ce qui en retournait.

    • Reynald Du Berger dit :

      je suis une de leurs têtes de turc favorites… ils parlent de moi… je les dérange… bravo!

      Myriam Ségal a dit de moi que j’étais le moustique scientifique qui passe à travers le moustiquaire… et picosse les dossiers de ceux qui n’aiment pas qu’on les picosse…Quand Radio-Can va cesser de passer mes déclarations (hors contexte) à cette émission, je commencerai à m’inquiéter. J’ai répondu en privé à Olivier Niquet . Niquet m’a même donné un jambon d’or pour 2014… un honneur!

      • Robert dit :

        Reynald;

        Ces gens là de Radio-Canada et autres Journalistes sont généralement des ignorants. Demandez leur de nous expliquer le mécanisme d’action de la conversion du CO2 en Oxygène par photosynthèse. 99% de ces journalistes seront incapables de répondre. Lorsque Ludwig Boltzman a publié sa théorie sur les états microscopiques, toute la communauté scientifique de l’époque l’a ridiculisé. Le gars en a fait une dépression ….Pourtant, il avait bien raison car il expliquait ainsi le second principe de la thermodynamique. Avec son équation (S= KLn W) il expliquait justement pourquoi la chaleur ne pouvait voyager du froid au chaud…comme le prétendent ces adeptes de la théorie du RCA (*).

        N’oubliez pas que tous ces journalistes vivent dans un petit monde Québécois qui est bien petit à coté de l’humanité. Beaucoup de scientifiques sont farouchement opposé à cette théorie du réchauffement causé par 0,005% de CO2. Que l’on pense à Ole Humlum, Fred Singer, Roy Spencer…etc. Tous ces scientifiques sont des joueurs majeurs dans le domaine des sciences de la terre et du climat.

        (*): RCA signifie: »Réchauffement Climatique Anthropique ». Lorsque ces fanatiques du réchauffement ont vu que ça ne tenait pas la route, ils ont changé RCA pour CCA… »Changements climatiques anthropiques ». Ils ont changé une expression précise par une autre, vague, qui ne veut absolument rien dire. Ils se sont ainsi ridiculisés!

        Voici une liste partielle, sommaire de (vrais) et compétents scientifiques qui s’opposent à la théorie du RCA: (Oubliez le graphique à droite …il est ridicule car il peut inclure n’importe qui)!

        http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_scientists_opposing_the_mainstream_scientific_assessment_of_global_warming

        Robert

  137. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    J’ai pas rêvé, vous avez bien écrit ce qui suit (entre guillemets):

    « N’avez vous jamais constaté que l’exaust du voiture n’est pas bonne à respirer ?? (pas bonne pour la santé)
    recommanderiez vous d’injecter l’exaust d’un auto directement dans une serre ?… »

    Il vous manque des notions de physique et de chimie de base (*). Ce qui sort d’un pot d’échappement (Le vrai mot Français) , c’est du CO2, mais aussi des poisons violents que sont principalement le monoxyde de carbone (CO) et les oxydes d’azote (NOx):

    Ce sont ces gaz qui sont hautement toxiques. S’il n’y avait que du CO2 et de l’eau sortant des pots d’échappement, nous pourrions effectivement envoyer ces gaz directement dans les serres.

    Par contre, ces gaz (CO, NOx, SO2…), une fois dilués dans l’atmosphère y sont à l’état de traces. Ce qui fait qu’ils contribuent très peu à l’effet de serre global. Le CO2 c’est à peine 1% de l’effet de serre total…Alors imaginez les autres traces (CH4, Fluorocarbones, NOx…) qui sont en concentrations insignifiantes. Sans compter que le CO est rapidement converti en CO2!

    (*) Voici une partie du texte que j’ai mis en lien;
    Substances non nocives
    Azote (N2)(71%)
    Oxygène (O2)(0.7%)
    Dioxyde de carbone (CO2)(18,1%)
    Vapeur d’eau (H2O)

    Substances nocives
    Monoxyde de carbone (CO)(0,85%)
    Hydrocarbures (HC)(0,05%)
    Oxydes d’azote (NOx)(0.08%)
    Composés au plomb (Pb)
    Dioxyde de soufre (SO2)
    Substances solides, comme par exemple la suie;

    http://www.academia.edu/3712007/Analyse_des_gaz_d%C3%A9chappement_des_M_%C3%A0_essence

    Voir principalement les pages 10 et 11 de ce lien. Je vous recommande fortement de lire le document que je vous envoie. De cette manière…vous allez écrire des choses un plus sensés!

    Robert

  138. Robert dit :

    Pour ceux que cela intéresse:

    J’ai l’impression qu’il y a des milliers de jenrevienpas qui croient que ce qui sort d’un tuyau d’échappement d’une automobile c’est un gaz constitué de CO2 pur et que pour cette raison, c’est hautement toxique! Combien d’individus mélangent monoxyde de carbone avec dioxyde de carbone?

    Je répète le lien de mon précédent post:

    http://www.academia.edu/3712007/Analyse_des_gaz_d%C3%A9chappement_des_M_%C3%A0_essence

    Si vous regardez la figure-2 de ce lien, vous verrez que l’on ajuste le mélange Air/carburant (Proche de 1,00) pour:

    1) Minimiser le CO
    2) Minimiser les hydrocarbures non brulé (HC)
    3) Minimiser les NOx (que l’on élimine par la suite avec un convertisseur catalytique)
    4) MAXIMISER LES ÉMISSIONS DE CO2…Car ce gaz est un gaz de vie dont le rôle est:…JUSTE DE NOUS NOURRIR!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Robert vous me faites dire des choses que je n’ai jamais, mais vraiment jamais dites tels que :

      J’ai l’impression qu’il y a des milliers de jenrevienpas qui croient que ce qui sort d’un tuyau d’échappement d’une automobile c’est un gaz constitué de CO2 pur et que pour cette raison, c’est hautement toxique! Combien d’individus mélangent monoxyde de carbone avec dioxyde de carbone?

      commentaires : vous avez des impressions dans votre tête !!!! Merde ….c’est fou !!!

      « N’avez vous jamais constaté que l’exaust du voiture n’est pas bonne à respirer ?? (pas bonne pour la santé)
      recommanderiez vous d’injecter l’exaust d’un auto directement dans une serre ?… »
      C’était une question ironique !!! vous n’aviez pas pigé ?

      Mais même si certains composés émis en faible concentration se diluent rapidement dans l’air reconnaissez vous que ça a un impact sur la santé respiratoire des citadins qui les respirent ?
      il y a quand même des milliers, voir des millions de sources d’émission dans une ville. L’air n’est pas irrespirable en ville mais elle moins bonne à respirer que l’air des campagnes ou de la forêt ?

      Et si oui vous reconnaîtrez que le problème vient de l’utilisation de combustible fossiles ?

      Vous reconnaîtrez qu’en diminuant l’utilisation de combustible fossile on règle deux problèmes:
      la pollution atmosphérique des villes et les GES pour le climat de la planète ?

      En plus on diminuerait le bruit près des autoroutes (les autos électriques et hybrides font moins de bruits que les autos à moteurs à combustion).

  139. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    10 mars 2015 à 8:03

    Vous avez bel et bien écrit:

    « N’avez vous jamais constaté que l’exaust du voiture n’est pas bonne à respirer ?? (pas bonne pour la santé)
    recommanderiez vous d’injecter l’exaust d’un auto directement dans une serre ?… »

    Je pense que vous devriez penser avant d’écrire…Ce que vous avez écrit est loin d’être de l’ironie. Cet écrit de votre part démontre une méconnaissance profonde de la nature de ce qui s’échappe d’une voiture…Je suis convaincu que vous classez le CO2 au même niveau que tous les polluants qui sortent du pot d’échappement des voitures (CO, Hydrocarbures non brulés, Oxydes nitreux, plomb…). Si l’industrie arrive un jour à convertir tous ces polluants en CO2 (par exemple), ce serait parfait.
    Mais elle le fait déjà en principalement contrôlant le rapport (Air/Essence.). Ce rapport est contrôlé par ordinateur de nos jours. C’est une grosse innovation pour le moteur à essence. Allez voir la figure 2. Vous verrez que lorsque le ratio Air/essence = 1,00, c’est là que le moteur consomme le moins. Car la seule façon de diminuer les émissions de CO2 (votre lubie) c’est de diminuer la consommation d’essence!

    Vous avez aussi écrit:

    « Mais même si certains composés émis en faible concentration se diluent rapidement dans l’air reconnaissez vous que ça a un impact sur la santé respiratoire des citadins qui les respirent ? »

    Comme je vous l’explique depuis …un bon bout de temps: Les innovations technologiques des véhicules sont incroyable. Les compagnies sont en train de contrôler les hydrocarbures non brulés (responsables du smog) et éliminer les oxydes nitreux par l’utilisation des convertisseurs catalytiques performants, Le monoxyde de carbone s’oxyde instantanément lorsqu’il vient en contact de l’air.
    Votre problème, c’est que vous pensez que les véhicules automobile sont encore au niveau technologique des années 60.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, au grand dam et pour faire enrager les gauchistes, j’aime bien faire des « amalgames » – expression chère à la gauche islamophile- et généraliser, oui généraliser. L’écolo lolo qui mélange tout en se faisant une idée sur qq chose, tout sauf la science, associe le CO2 à la pollution, à l’industrialisation, au capitalisme, à Harper, aux USA , aux Républicains, à tout ce qui crée de la richesse, donc ce qui est méchant, car lui, il est incapable de créer de la richesse pour lui-même, comment voulez-vous qu’il en crée pour la collectivité? Il est bouche bée devant la « nature », Gaïa.

      Je propose qu’on leur fasse remplir un questionnaire sur CO2, Harper, pétrole, richesse, capitalisme, bref tout ce qu’ils haïssent et crachent dessus, puis selon les réponses, ceux qui ont plus de 80% d’amour inconditionnel de Gaïa, on les enferme dans un vaste enclos (Gaspésie) , on leur demande de construire leurs éoliennes et panneaux solaires de leurs propres moyens avec ce qu’ils trouvent dans la « nature ». Pas d’auto, ni électricité de barrages encore moins nucléaire ou de centrale thermique, pas de produits transformés , bref, rien de ce qui occasionne ce qu’ils appellent avec mépris pollution. On les laisse se débrouiller… pour les vêtements, nourriture, transport, éclairage, chauffage, abris, jeux videos, ordinateurs…

      On retourne à Fred Caillou?

      Combien de jours ces gens vont survivre? les paris sont ouverts. Ils dénoncent tout ce que je viens de citer, mais vivent en parasites aux dépens de la richesse crée par ce système capitaliste. Belle bande d’hypocrites.

    • jenrevienpas dit :

      Chaque auto polluent moins qu’avant c’est vrai, j’en conviens…..mais il y a plus d’auto sur la route qu’il y en a jamais eu. il n’y a jamais eu autant de transport par Van alors qu’auparavant le transport par train était privilégié (et moins polluant).

      En général les constructeurs automobiles ont comme stratégie de sortir un modèle économique et de la grossir d’année en année (nissan sentra est un exemple de cette stratégie… voilà 30 ans cette voiture faisait déjà 50 milles par gallon ). On a jamais vu autant de SUV sur nos routes.

      Prouvez moi qu’il y a moins de pollution atmosphérique qu’auparavant (globalement)… svp pas des impressions comme vous êtes si habitués de le faire !!!

      Prouvez moi que les GES sont en diminution ? Prouvez moi que l’utilisation de combustibles fossiles est moins polluante qu’avant, qu’on en gaspille moins.

      Dernier point : discuter de vos fantasmes anti-écolo… pas d’intérêt à participer à une discussion aussi ridicule. Les écolos savent travailler avec la nature, vous seriez surpris de les voir se débrouiller. les capitalistes ne survivraient pas longtemps dans le bois… il se battrait en eux pour la même ressources🙂.

      et répondre par oui ou non à mes questions, je constate que vous n’êtes pas capable !!!!

      • Reynald Du Berger dit :

        l’écologie est une science, son utilité est prouvée. Malheureusement, l’écologisme et l’écocondrie sont des plaies qui sont devenues des cancers. Ces gens sont un frein formidable à l’économie et ils propagent l’obscurantisme. Je les combats.

  140. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    Vous avez écrit:

    « … svp pas des impressions comme vous êtes si habitués de le faire !!! »

    Cibol…S’il y a un individu qui appuie ses écrits par des calculs et des références, c’est bien moi!

    Relisez mes posts passés!

    Robert

  141. jenrevienpas dit :

    Cibol certain !!!
    Relisez vous vous mêmes !!!

    Vous avez dit à mon sujet tellement d’impression. Ça n’a aucun rapport avec vos calculs !!!

    Moi je fais juste vous poser des questions , mais vous ne répondez pas… juste à mes questions.

    C’est vrai que vous faites des envolez de calculs, mais celles ci sont la plupart du temps à côté de mes questions, Elle modifient le sens de mes questions. En plus vous n’êtes pas capable de répondre simplement.

    Q:
    Prouvez moi qu’il y a moins de pollution atmosphérique qu’auparavant (globalement)

    Prouvez moi que les GES sont en diminution ? Prouvez moi que l’utilisation de combustibles fossiles est moins polluante qu’avant, qu’on en gaspille moins.

    Vous reconnaîtrez qu’en diminuant l’utilisation de combustible fossile on règle deux problèmes:
    la pollution atmosphérique des villes et les GES pour le climat de la planète ?

    • Reynald Du Berger dit :

      « Prouvez moi que les GES sont en diminution ? » dites-vous
      Il vous faut d’abord
      1- définir ce qu’est l’effet de serre
      2- ce qu’est un GES
      3- en quoi cet effet contribue à la modification du climat « global » – notez les guillemets-
      4- en quoi (nature et importance) l’activité humaine en serait selon vous responsable
      5- pourquoi vous reléguez les causes naturelles des variations climatiques au second plan.

      tout un programme pour vous , du moins si vous voulez nous prouver votre théorie du RCA. Nous les sceptiques n’affirmons rien, nous doutons de votre théorie, que nous vous sommons de prouver car elle a déjà des conséquences socio-économiques néfastes parce qu’une majorité de naïfs y croient sans exiger de preuves.

      • jenrevienpas dit :

        J’en reviens pas !!!

        Après toutes ces années vous me demandez de définir ce qu’est l’effet de serre, les GES, en quoi ça contribue au climat global, etc., etc…

        Puis vous allez à la radio, dans les écoles, sur votre blogue critiquer le RCA. WOW C’EST PAS CROYABLE.

        Si vous ne savez pas de quoi vous parler, comment vous accorder une certaine crédibilité ???

        À moins que votre stratégie ne soit juste de semer le doute comme dans le temps avec l’industrie du tabac et l’effet de la cigarette sur la santé.

      • Reynald Du Berger dit :

        Vous faites bien de me la rappeler… je l’avais presque oubliée cette association tabagisme et RCA… ce sont les réchauffistes comme vous qui n’avez jamais cru et nié jusqu au bout l’effet du tabac sur la santé…et vous refusez encore de l’admettre… voilà pourquoi je combats l’obscurantisme propagé par les enverdeurs, écocondriaques, et ingorants de la science. Faut vraiment être borné et inculte scientifique pour affirmer le RCA et nier en même temps l’effet néfaste du tabac sur la santé.

    • Robert dit :

      Vous me demandez de vous prouver que le cheval blanc de Napoléon est bel et bien blanc!

      Voici des données pour appuyer ce que Reynald viens juste de vous écrire:

      De 1910 à 1944, la température de l’atmosphère a augmentée de 0,013 oC annuellement pendant que le CO2 augmentait de 0,4 ppm par année. De 1978 à 1998, la température de l’atmosphère a aussi annuellement augmentée de 0,013 oC par année mais pour une augmentation annuelle en CO2 de 1,5 ppm.

      Facile de voir qu’il n’existe aucune relation entre l’augmentation de température de l’atmosphère et l’augmentation en CO2. Voici le graphique que j’ai utilisé:

      http://www.woodfortrees.org/plot/gistemp

      Ça répond à toutes vos questions…J’espère…For good!

      Robert

      P.S: D’après des calculs basés sur la spectroscopie (Je suis spectroscopiste), le CO2 ne compte à peine pour 1-2% de l’effet de serre.

      • Reynald Du Berger dit :

        je crois que jenr’viens pas est tout empêtré dans son CO2 et ses GES… et il n a pas encore introduit l’ozone ni les pets de vaches 80% CH4 – ses amis en sont sûrs à 95%!- dans son « modèle » … il devrait appeler Keven à sa rescousse.

      • jenrevienpas dit :

        Ce que vous évoquez Robert a été discuté l’an passé. Je ne reprendrai pas ce niveau de discussion. Cette façon de choisir vos donnés (Cherry picking). Non … n’en jetez plus la cours est pleine. Votre modèle climatique à deux variables (CO2 vs temp.) personne n’y croit, personne n’est dupe. Tous simplement.

      • G. H. Larouche dit :

        Robert,

        Vous faites du cherry picking vous ne parlez pas de l’augmentation de température entre 1944 et 1978. Pourquoi?

  142. Robert dit :

    @G. H. Larouche :
    14 mars 2015 à 11:25

    De 1944 à 1978, la température de la troposphère (Selon les graphiques NOAA+GISS et Hadley) a baissé de 0,1 oC même si la teneur en CO2 a augmenté de 27 ppm. C’est une autre preuve que le CO2 n’a aucun effet sur une quelconque augmentation de température puisque celle-ci a baissée!

    @jenrevienpas:

    Je vais vous acheter un panier de cerise. Il semble que c’est le seul mot que vous connaissiez!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Vous n’avez pas besoin de me l’acheter le panier de cerise … vous l’avez déjà remplie plusieurs fois par votre propre cuiellete !!!!🙂🙂🙂

      Tant que vous gardez la même cassette … Même M. Larouche vous le dit.

      • Robert dit :

        Ce que GH Larouche disait, c’était de l’ironie…Vous n’avez pas compris!

  143. Robert dit :

    @jenrevienpas dit :
    14 mars 2015 à 10:31

    « Ce que vous évoquez Robert a été discuté l’an passé. Je ne reprendrai pas ce niveau de discussion. Cette façon de choisir vos donnés (Cherry picking) »

    Je prend les données qui existent, vous semblez avoir des problèmes avec cela!. J’utilise le vécu. Si pour vous 33 ans c’est trop court, c’est votre problème. C’est quand même mieux que de faire ce que le GIEC fait soit: Extrapoler dans 100 ans!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Le réchauffistes ont de gros problèmes justement avec les données qui existent comme vous dites. Elles contredisent leurs modèles… et si ces modèles étaient corrects, il n’y en aurait pas 72, mais 1 seul. Ils sont tellement de mauvaise foi qu’ils ont foutu la « chaleur perdue » dans les fonds océaniques! Et ils sont toujours incapables de répondre à nos questions. Par exemple où est le hot spot de la zone tropicale prédit par ces modèles? Regardez les courbes de ces modèles dans le rapport AR5 du GIEC ! elles s’écartent toutes de la réalité et de plus en plus à mesure que les années passent. Jenrevienpas a-t-il des explications à nous fournir?

      • G. H. Larouche dit :

        Reynald,

        Pourrais-tu nous expliquer ce présumé « hot spot » tropical?
        J’en ai entendu parler, ça et là, mais pas plus…

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Gilles,

        tu vas trouver d’excellentes références sur ce hotspot ( avec ref dans rev avec com de lect pour la gouverne de Keven) sur le site de Duran . Il fait partie du même club français auquel j’ai aussi adhéré, les climat-optimistes…
        http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html#hotspot

        j aimerais bien que Keven et jenrevienpas commentent ce hotspot… une autre invention des sceptiques probablement…

    • jenrevienpas dit :

      Vous faites dire ce que vous (VOUS) voulez vous mêmes démontrez. Isolez tant que vous voulez des donnés juste pour appuyer votre thèse. Cette manière d’extraire des données et d’en tirer des interprétations fausses, ce n’est pas autres choses que du CP….(obscurantisme !!!). L’industrie du Tabac faisait la même chose (i.e.: la cigarette ça détend… donc c’est bon pour la santé).

      Ça me lève le coeur de vous lire vous trois et de prétendre que c’est de la science comme méthode . Wow le climat se résume à 2 variables (température et CO2).. j’en reviens pas. En plus vous prétendez connaître les modèles climatiques !!!!

      • G. H. Larouche dit :

        Jenrevienpas,

        « Wow le climat se résume à 2 variables (température et CO2). »

        Le climat n’est pas gouverné uniquement pas la teneur en CO2 de l’atm. C’est ce que nous nous évertuons à vous faire comprendre depuis toujours.

        C’est vous les réchauffistes qui avez institué cette hypothèse en tant que vérité fondamentale incontestable.

        Ce graphique à 2 variables (la Température de l’atm. en fonction du Temps) c’est vous les réchauffistes qui l’avez produit, pas nous.

        Mais voilà que vous n’êtes plus capables de vivre avec. Il vous gêne.
        Parce qu’une fois la stupeur retombée, on peut y voir clairement que ce graphique prouve que vous avez tort: Il n’y a pas de lien entre la température et le teneur en CO2 de l’atmosphère.

        Entre 1944 et 1978, la température de l’atm. a baissée malgré l’augmentation du CO2. Pourquoi?
        Parce qu’il y a d’autres variables en cause, me direz-vous? Oui? Quelles sont-elles? Et pourquoi, ont-elles décidé de rafraîchir l’ambiance au point de supplanter l’effet réchauffant du CO2?

  144. G. H. Larouche dit :

    Robert,
    Eh oui! C’était évidemment de l’ironie, pour que vous soulignez qu’il y eu baisse de la température.

    Jenrevienpas,
    Au cas ou vous n’auriez pas compris, voici la définition d’ironie dans le Petit Robert

    ironie [iʀɔni] nom féminin
    étym. début xiiie « figure de rhétorique » ◊ latin ironia, du grec eirôneia « action d’interroger en feignant l’ignorance », à la manière de Socrate (ironie socratique)

    • jenrevienpas dit :

      G. H. Larouche vous me citez à tort

      Jenrevienpas,

      « Wow le climat se résume à 2 variables (température et CO2). »

      Le climat n’est pas gouverné uniquement pas la teneur en CO2 de l’atm. C’est ce que nous nous évertuons à vous faire comprendre depuis toujours.

      Ne vous attribuez pas des mérites que vous n’avez pas !
      vous n’avez pas saisie mon sarcasme ? Wow n’était pas là pour rien !!!!!

      Veuillez me mentionnez qu’elle modèle climatique n’utilise que deux variables à part celui de Robert et celui de Roy Spencer ? dans les rapports du Giec il y a toute une section qui parle du forcing positif ou négatif ! ça vous dit quelques choses. il faut vous renseigner avant d’écrire des choses fausses ! sinon le nez vous rallongera🙂.

      R. Duberger vous nous lancez cela comme si de rien n’était et qu’on allait pas réagir… il n’y a pas de modèle climatique qui fonctionne , aucun ». Vous avez décidez cela vous même ? comment évaluer vous que ça ne marche pas ? Vous vous prenez pour un juge ? vous êtes spécialiste de la question ?

      à date vous détournez mon questionnement. Vous devez répondre à quelques unes de mes questions ou ne plus allez à la radio et faire vos chroniques, à moins que votre crédibilité ne vous importe pas ?

      • Reynald Du Berger dit :

         » il n’y a pas de modèle climatique qui fonctionne ,  » oui c est moi qui dis ça. Allez voir le AR5 du GIEC et ses 72 modèles, tous au-dessus des températures récentes observées. Même le CH4 est bien en bas des valeurs prédites. L’Antarctique s’étend tellement qu’un bateau de scientifiques et touristes climato-alarmistes s’est pris dedans l’an dernier! Ce sont des Chinois qui les ont dépris des glaces ! Ce modèles ne sont donc pas validés. Et il ne sont pas calibrées non plus car on n’a pas les données antérieures ni en qua.lité ni en quantité pour cela.

      • G. H. Larouche dit :

        Jenrevienpas,

        « Ne vous attribuez pas des mérites que vous n’avez pas ! »
        Mais quel mérite me suis-je donc attribué? Celui de ne pas avoir réussi à vous défroquer de secte d’apeuristes?

        Forcing positifs ou négatifs, ça ne me dit rien, parce que ça n’existe pas. Ce n’est pas parce que quelqu’un parle de quelque chose, que ça existe. Vous savez ça?

        Ces clowns ont inventé des principes pour faire peur aux crétins. Et forcément les crétins ont pris peur.

  145. Robert dit :

    Reynald;

    Avez vous écouté Hubert Reeves…Incroyable. 50 ppm de CO2 qui cause un tsunami!

    Vas-t-on continuer à se faire imposer cet huluberlu?

    Robert

  146. Robert dit :

    Désolé:

    Remplacer tsunami par cyclone

    • Reynald Du Berger dit :

      Une autre arnaque ces événements météo extrêmes. Personne n’a prouvé à date qu’ils sont plus abondants et/ou violents que par le passé, malgré les affirmations médiatiques. C’est aux réchauffistes à corriger ces affirmations… il ne bougent pas parce que ça sert leur cause.

  147. Robert dit :

    Reynald;

    En plus, ils disent que c’est la faute de l’occident. J’en ai mon truck de me faire culpabiliser par les Hubert Reeves de ce monde. En fait, lorsque l’on fait le moindrement des recherches, nous constatons qu’il n’y a pas plus d’ouragans de nos jours qu’il y a cent ans. C’est juste qu’il y a plus de morts aujourd’hui car la population est plus élevée qu’il y a cent ans.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Répétez après moi « le tabac c’est pas bon pour les poumons des hommes mais le CO2 est excellent pour le poumon des arbres » allez répétez! je suis sûr que la leçon finira par vous entrer dans la tête à force de vous la faire répéter par Robert et moi!

      • Reynald Du Berger dit :

        Robert, voici mon poisson d’avril personnel, et ceux qui ont mordu – ils sont nombreux- sont les mêmes poissons qui ont mordu au RCA… ça vous étonne? on peut faire croire n’importe quoi à ces poissons naïfs, incultes scientifiques et prêts à tout pour sauver la planète. Suffit de leur dire que retirer du pétrole de l’Arctique fait surchauffer l’axe de rotation de la Terre, ou pisser dans l’Atlantique acidifie les océans et met en danger leur planète, ils mordent à pleines dents. Une seule solution: des cours de science (chimie, physique géologie et biologie) plutot que de « éthique et culture religieuese » et « le monde contemporain » ou éducation à l’environnement » sinon ont ne formera que des jenreviens pas…https://duberger.me/2013/03/31/petrole-et-rechauffement-arctique/

      • jenrevienpas dit :

        je sais R. Duberger que vous exceller dans l’art de la répète, mais votre pouvoir hypnotique n’a aucun effet sur moi !!! Et Robert sa cassette est usée à l’os…

        Vous omettez de dire que le CO2 est un GES (il n’est pas le seul, en passant). Vous omettez de dire que l’exploitation des combustibles fossiles est polluante. Vous omettez de dire que les émissions gazeuses ne s’effectue pas sans effet néfaste pour la santé.

        En passant vous devriez assister à une des présentations du fils d’Hubert Reeves : François Reeves médecin et cardiologue qui explique le lien entre la qualité de l’air et les maladies cardiaques.

        http://www.dsest.umontreal.ca/bottin/professeurs_chercheurs/FI_Reeves_F.html

  148. Robert dit :

    Reynald;

    Je ne l’avais pas lu…LOL

    On aurait peut-être pu leur proposer de poser un « Bearing » pour éviter l’échauffement!

    Ils ont totalement enlevé les calculs dans les cours de chimie au secondaire. Comment peut-on faire de la chimie sans des calculs de stœchiométrie.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Le MESL a évacué beaucoup de science des programmes de secondaire pour mettre à la place des cours bidons par lesquels ils endoctrinent les jeunes avec des slogans comme « poumons de la planète » etc… Je note avec plaisir que jenreviens pas et youppi est la même personne qui , contrairement à sa prétention, a mordu à mon poisson d’avril… ce qui en dit long…

  149. jenrevienpas dit :

    Vous dites … sinon ont ne formera que des jenreviens pas…https://duberger.me/2013/03/31/petrole-et-rechauffement-arctique/

    Je rappel à votre mémoire que je n’avais pas embarqué et dénoncé votre poisson d’avril de mauvais goût sous le pseudo ‘Youppi’.

    Je vous rappel que j’ai complété un bacc en génie agroalimentaire.

    Voilà les faits rétablis.

    Je comprends que quand vous tentez de m’insulter à propos de mes connaissances en science en utilisant votre aire supérieur … eh bien c’est tous simplement parce que c’est le seul argument qui vous reste !!!

    • G. H. Larouche dit :

      Jenrevienspas,
      Ceci est un rappel pour vous rappeler que
      rappeler au présent se conjugue :
      je rappelle
      tu rappelles
      il, elle rappelle
      nous rappelons
      vous rappelez
      ils, elles rappellent

    • G. H. Larouche dit :

      Jenrevienpas,

      « Je rappel à votre mémoire que je n’avais pas embarqué et dénoncé votre poisson d’avril de mauvais goût sous le pseudo ‘Youppi’. »

      Je savais que vous et youppi, aviez une ignorance exceptionnelle du français, qui pouvait difficilement être attribuable à une coincidence. Deux réchauffistes qui maitrisent aussi mal le francais écrit.
      Mais je ne savais pas que vous étiez un fieffé menteur : « je n’avais pas embarqué », en tout cas, ça ne paraissait pas.

      Les OUF et les WOW qui veulent tout dire…

  150. Robert dit :

    Vous avez écrit:

    « Je vous rappel que j’ai complété un bacc en génie agroalimentaire. »

    À voir vos raisonnements, j’aurais plutôt cru que vous sortiez des science molles!

    • jenrevienpas dit :

      c’est quoi votre problème vous voulez que je souligne vos fautes. Vous n’en faites jamais ?

      vous vous bidonnez :
      oui c’est tellement vrai que vous vous bidonnez, vous faites des calculs bidons !!

      • Reynald Du Berger dit :

        jenreviens ou revient, ou revien pas au gré de votre maîtrise du français… ou de votre humeur, on sait maintenant que vous êtes le poisson du Youppi qui a mordu à mon poisson d’avril… vous nous feriez plaisir en nous révélant votre identité… allez!

  151. jenrevienpas dit :

    Pinnochio votre nez allonge encore ! ce n’est pas beau de mentir !

    Je vous remets mes commentaires de 2013.

    https://duberger.me/2013/03/31/petrole-et-rechauffement-arctique/#comment-3270

    youppi4 dit :
    1 avril 2013 à 7:00
    J’apprécierais plus de clarté et une simplification du texte car je n’y comprend pas grand choses. Je vous cite une phrase qu’y m’est apparue particulièrement nébuleuse.

    youppi4 dit :
    4 avril 2013 à 10:37

    Je me suis gardé une petite gêne pour ne pas dire que votre texte sur vos chercheurs nordiques étaient un véritable charabia totalement incompréhensible, mais je n’avais pas fait le lien avec le 1er avril. J’avoue tout de même que le gag est drôle en soi.

    votre texte je n’ai vu que du charabia…mon premier commentaire : « OUF » … ça voulais tout dire. J’ai été le premier à trouver l’imposture.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Ouf est mon seul commentaire » fut votre premier commentaire, qui montre que vous aviez mordu à l’hameçon… comme vous mordez à celui du RCA

      ensuite il y a eu des commentaires de gens plus…. disons « avisés » pour être poli comme « Ceux qui souffrent le plus de ce terrible cataclysme sont les poissions du 1er avril, je présume? » de J.P.Bardinet, un climato-sceptique diplômé de l’ENSEM, une grande école d’ingénieurs à Nancy où j’ai été professeur invité en 1977

      puis d’autres comme « Quel poisson d`Avril, ca sent le Hareng a 100 Lieux. lubrification des axes des poles, lol! »

      ce n est qu’après 5 ou 6 commentaires de gens « avisés » sur ce poisson d’avril, que vous avez allumé! pas étonnant que vous soyez encore éteint sur le RCA… Robert, Gilles et moi tentons pourtant de vous allumer… cause perdue?

      • jenrevienpas dit :

        Ouf ça voulait et ça veut dire : Non Mais c’est vraiment du n’importe quoi !!

      • Reynald Du Berger dit :

        votre ouf exprime de l’étonnement et non pas « on n’est pas dupe de votre poisson d’avril ! » . Vous êtes donc bien tombé dans ce panneau comme dans celui du RCA. Meilleure chance la prochaine fois!

  152. jenrevienpas dit :

    à G.H. Larouche.

    Apeuriste : ce mot est dans le dictionnaire de la langue française ?
    je ne l’ai pas trouvé dans le Larousse, ni dans Antidote.

    Je ne suis pas spécialiste de la langue française, mais au moins je n’invente pas des mots !!!

    Vous préférez m’attaquer sur la forme plutôt que sur le fond. Pour moi ce blogue c’est un passe temps. Je n’y mets pas toujours tous les efforts pour avoir une orthographe exemplaire.

    Prouvez moi que j’ai fait peur à quelqu’un par mes écrits sur ce blogue, avant de m’accuser d’apeur…. !!

    • Reynald Du Berger dit :

      Gilles invente des néologismes et moi aussi… comme peurologues, écocondriaques, environnementeurs, bref autant de qualificatifs décrivant la détestable gente pseudo-scientifique qui tente de nous faire peur avec des apocalypses anticipées et dont la tentative ne réussit heureusement que sur les naïfs scientifiquement incultes.

      Je vais soumettre ces néologismes à l’Académie française, dont seul le dictionnaire fait autorité, le saviez-vous? Larousse et Robert, c’est pour les amateurs de scrabble…

    • G. H. Larouche dit :

      « Apeuriste » n’est pas dans le dictionnaire.

      « Aire » est dans le dictionnaire mais pas dans le sens de « air ».

      Vous êtes dans un débat sur la température de l’air, et vous écrivez air: « aire ».

      OUF et WOW!

      • Reynald Du Berger dit :

        « OUF et WOW! »
        Gilles, la chienne de mon voisin a fait WOUF! WOUF! WOUF! hier soir quand je suis passé devant chez-elle. … est-ce un cri d’alarme climatique réchauffiste ? ou voulait-elle me dire qu’elle est « en chaleurs »?

        je parie que le prochain indice que nos épouvantails réchauffistes vont nous sortir, sera le nombre de plus en plus élevé d’animaux domestiques « en chaleurs »… comme leurs fameux événements météo « extrêmes ».

        Mieux vaut en rire!

  153. G. H. Larouche dit :

    Reynald,

    « Mieux vaut en rire! »

    Je commence à en avoir ras-le-bol, de tous ces clowns environne-menteurs qui apeurent le monde pour mieux venir fouiller dans leurs poches.

  154. jenrevienpas dit :

    Ce qui est fascinant c’est que vous savez plus que moi même ma position. Cela signifie que vous avez une conclusion avant d’analyser les informations, les écrits. Cela signifie que peu importe ce qu’on vous dit, c’est votre impression uniquement qui vous amène à conclure tel ou tel chose. Je ne sais pas si c’est pareil pour chaque dénialiste (denier) de baser leurs commentaires… « calmez vous c’est juste un néologisme :) ». Mais ça revient souvent ce genre de commentaire sur votre blogue.

    Si j’écris OUUUUUUFFFFFFF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Comprenez vous que c’est une manière polie de dire que deux mains ne sont pas suffisantes pour un FP ???????????????

    • Reynald Du Berger dit :

      Jenrevienspas, Il va falloir que vous nous fournissiez un lexique qui nous permette de traduire vos oufs en sentiments ou opinions! Celui que vous m’avez servi après mon poisson d’avril ne voulait pas dire « je ne suis pas dupe » mais plutôt « eh ben! vous m’dites pas!  » dénotant la crédulité et la stupéfaction et non pas l’intelligence et la perspicacité de celui qui ne se laisse pas prendre. Vous avez aussi sûrement dit ouf! quand Charles Tisseyre vous a montré l’apocalypse qui vous guette si vous ne réduisez pas vos émissions de GES, et rassurez-vous, vous ne vous singularisez pas, vous êtes en effet nombreux à être dupes de ce piège du RCA.

      • jenrevienpas dit :

        OUF,,, Celui que je vous ai servi voulait ce qu’il voulait dire.. cessez de penser à la place des autres. Même si vous ne l’admettez pas, ce sont des chimères que vous répétez..

        Je ne suis pas plus dupe de votre discours : cela est assez certain.

        Mon objectif est de me renseigner sur le RCA par de multiples sources.

  155. Prière de ne pas jouer sur les mots! dit :

    Monsieur Du Berger, je dois vous mentionner qu’en tant que Québécois de souche unilingue, fils d’une mère aimante et travaillante qui se dévouait de cœur et d’âme comme décoratrice intérieure et d’un père plutôt crapoteux, mais vaillant et non malveillant qui était en fait palefrenier, qu’aujourd’hui hélas, maintenant d’âge mur et après plusieurs années de travail acharné, je dois avouer en toute sincérité, et que Dieu m’en soit témoin, que même après avoir pris connaissance de votre blogue, je reste très dubitatif en votre démarche.

    Nous semblons, à mon avis nous diriger, ou enfin, un tant soit peu avec l’aide de nos amis philanthropes environnementalistes, vert un monde meilleur, et ce, un jour à la foi! Et pour chacun d’entre nous!

    Le vrai problème de nos jours est l’emprise de la société anglo-saxonne sur l’économie. Un mercantilisme avide de pouvoir quoi! Bref, j’essaie de le vulgariser sans vergogne, mais qu’elle bande de pervers ces foutus Anglais et pire encore sont les colonisés qui leur lichent les bottes. Merde! Je les ai sur le dos depuis mon tout jeune âge.

    Mais quelle autre option nous reste-t-il mis appart l’indépendance?

    Tout à vous!

    Gustave Inne Dehasse, de Candiac.

    S.v.p, veuillez ne pas me confondre avec celui de Montréal ou de Trois-Rivières.

    • G. H. Larouche dit :

      Prière de ne pas jouer sur les mots! signé :

      Gustave In the ass , de Candiac, pas de Trois-Rivières, ni Montréal.

  156. Robert dit :

    @Prière de ne pas jouer sur les mots! :
    21 mars 2015 à 3:32

    « Le vrai problème de nos jours est l’emprise de la société anglo-saxonne sur l’économie. Un mercantilisme avide de pouvoir quoi! Bref, j’essaie de le vulgariser sans vergogne, mais qu’elle bande de pervers ces foutus Anglais et pire encore sont les colonisés qui leur lichent les bottes. ,, »

    En vous lisant, on se croirait retourné aux années cinquante…Vous ne savez pas encore que le Québec s’est foutu lui-même dans la merde…Il n’a eu besoin de personnes?

    Robert

  157. Robert dit :

    @Prière de ne pas jouer sur les mots! :

    Coudon…Étiez vous dans le Coma pendant 50 ans. Les Anglais ont appris le Français!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s