LE CLIMAT, SCIENCE OU RELIGION ?

Publié: 11 novembre 2014 dans Uncategorized

goreburnVoici un excellent article du journal Le Point du 30 octobre. Au cas où il vous aurait échappé, je le reproduis ici.

La nature refuse d’obéir aux prédictions. Difficile à admettre pour certains scientifiques.
Par Didier Raoult

En tant que scientifique spécialisé dans la découverte de nouveaux microbes (plusieurs centaines à mon actif) , puis comme chargé de mission auprès des ministères de la Santé et de la Recherche, j’ai été amené à m’interroger sur les prédictions d’épidémies et les modèles mathématiques qui les soutiennent. Ma conclusion est qu’il est impossible de prédire l’avenir, ce que l’on voit pour Ebola. Nous pouvons extrapoler, à partir de données connues, que l’évolution des chiffres se fera au même rythme, par déduction, mais rien n’est moins sûr.

Concernant les prédictions sur le réchauffement climatique, Paul Nurse, le nouveau président de la British Science Association, a proposé que les climato-sceptiques soient écrasés puis brûlés!

La surface de la banquise antarctique bat tous les ans des records de taille et certains glaciers grossissent.

L’adhésion à la prédiction climatique est devenue une ligne de démarcation entre démocrates et républicains aux États-Unis! John Kerry, secrétaire d’État américain, compare les climato-sceptiques aux imbéciles qui croient que la Terre est plate et cite la Génèse de la Bible pour conforter son point de vue. Cette nervosité croissante est née d’une inquiétude grandissante liée au fait que la nature a oublié d’obéir aux prédictions. Les faits sont difficilement contestables : la température de la Terre a augmenté rapidement de 1980 à la fin des années 90, depuis, elle est en plateau, on parle d’ « hiatus » climatique. La surface de la banquise antarctique bat tous les records de taille et certains glaciers grossissent.* De nombreuses explications et de multiples nouveaux modèles sont proposés, mais plus personne ne conteste le fait qu’aucun modèle prédictif n’avait prévu ce que nous observons. En pratique, la température de la Planète n’augmente plus. L’avenir dira si elle reste stable, diminue ou augmente. Un article qui vient de paraître dans Nature annonce que la température globale de la Terre n’est plus le bon indicateur. Il vaut mieux casser le thermomètre qui vous contredit! Récemment, le New York Times et Nature ont révélé un intéressant renversement sémantique : le remplacement du terme « réchauffement de la planète » par « changement climatique ». Le basculement s’est opéré à partir de 2006 dans les colonnes du New York Times, quand l’évidence de l’ « hiatus climatique » est devenue incontestable. Et, comme la constaté Nature, la courbe des publications scientifiques parlant de « réchauffement » et celle évoquant un « changement » s’est inversée en 2009.

Que les journalistes et les hommes politiques adhèrent sans nuance à une théorie qui leur donne l’impression d’être éclairés, ce n’est pas surprenant. Pour les scientifiques, c’est beaucoup plus gênant. En science, une théorie doit pouvoir être contredite. C’est la base de l’enseignement de Karl R. Popper, sinon elle perd son statut de théorie scientifique pour devenir une religion, ce qui justifie dès lors de brûler les hérétiques, comme le propose sir Paul Nurse. En leur temps, même les prédictions de Nostradamus n’étaient pas devenues des pièces de procès en hérésie scientifique!
* (note de R.D.) Il y a trois ans j’ai marché en short et T shirt sur le glacier Fox dans l’Ile Sud de la Nouvelle Zélande. Il avance de 1 m à 1,5m par jour et termine sa course dans une forêt tropicale.

commentaires
  1. jipebe29 dit :

    Pour tenter de sauver le navire GIEC qui risque fort de couler, se profilent à l’horizon de nouveaux Grands Inquisiteurs. Le premier à s’être dévoilé est Eric Mettout, l’Express, Directeur Adjoint de la Rédaction nouveaux médias.

    Je suis allé faire deux commentaires pertinents ici:

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/rapport-du-giec-chaque-annee-les-reactions-politiques-se-suivent-et-se-ressemblent_1617852.html

    Voici ces commentaires à l’odeur de soufre:

    A) Cela fait plus de 15 ans que le GIEC annonce un RC cataclysmique, et cela fait 18 ans qu’il n’y a plus de réchauffement global. Les rapports du GIEC se suivent et se ressemblent, en allant toujours plus vers le cataclysmique futur, mais Dame Nature se fait un malin plaisir de les réfuter… B) Les conclusions péremptoires de ce rapport du GIEC proviennent du SPM, résumé pour les décideurs. Or le SPM est mis au point par les représentants des gouvernements, donc par les diplomates et de fonctionnaires, et il n’a donc aucune valeur scientifique. C’est lui qui parle de 95% de certitude quant à l’action de nos émissions de CO2 sur le RC depuis le début du 19ème siècle, alors même que la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans, et que, sur cette période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions depuis le début de l’ère industrielle. Donc, plus les thèses du GIEC sont mises à mal par Mère Nature, plus le SPM « politique » accuse l’homme d’être responsable du RC, alors même qu’il n’y en a plus et que le simple bon sens nous dit que le CO2 n’a aucune action mesurablesur la TMAG. Le SPM est publié à grand renfort de trompettes médiatiques, puis le rapport scientifique AR5, dont une première version avait été sortie antérieurement au SPM, est obligé, dans sa synthèse, de se mettre en conformité avec le SPM.Cela veut dire qu’un rapport sans aucune valeur scientifique, le SPM, impose sa loi à un rapport scientifique. Cette procédure, typique du Grand Machin, dont le GIEC n’est qu’un satellite chargé de convaincre par tous les moyens de la réalité du RC et dela responsabilité de l’homme, est absurde et elle ne fait que confirmer que le GIEC est une structure idéologique asservie à un projet politique radical du Grand Machin Onusien.

    Puis j’ai rapidement reçu un courriel signé du Sieur Mettout, m’apprenant que mes commentaires étaient modérés (ce qui veut dire censurés…) et que j’étais dorénavant interdit de publication.

    Voici ce courriel du Grand Inquisiteur:

    /Votre message a été modéré. Merci de ne pas vous servir de notre site pour diffuser de fausses informations. Vous n’êtes plus autorisé à publier sur notre site. Bien à vous. Pour plus d’informations sur notre politique de modération, vous pouvez lire notre charte des commentaires./

    /Eric Mettout//, Rédacteur en chef LEXPRESS.fr/

    /01 75 55 14 66 //emettout@lexpress.fr/ //

    J’ai donc fourni au GI (Grand Inquisiteur) les justifications de mes propos, mais aucune réponse… Puis je me suis énervé et ai envoyé 2 courriels à Christophe Barbier, Directeur de Rédaction. Voici le second

    /« Je vous ai envoyé le 3 novembre un courriel au sujet de la censure de deux commentaires et de l’interdiction de publication sur votre site, et je vous ai joins des documents prouvant que mes assertions étaient correctes et non critiquables. J’ai diffusé cette information sur les réseaux sociaux et sur un site très fréquenté (je vais le faire prochainement sur un autre site….), car je n’accepte pas la décision d’Eric Mettout me concernant. Modérer, oui; mais censurer et punir pour de mauvaises raisons, non. J’ai reçu de l’Express une proposition d’abonnement, et je présume qu’il s’agit d’un envoi automatique, car un censuré et interdit de publication pour de mauvaises raisons ne peut s’abonner à un journal qui ne respecte pas le droit d’expression. J’attends donc de votre part une réponse favorable à l’annulation de ma double peine inacceptable, et j’espère que votre modération saura retrouver son éthique perdue. Kenavo » /

    // Depuis, silence radio….

    Amitiés

    Jean-Pierre

    //

    • Reynald Du Berger dit :

      Jean-Pierre, je suis aussi censuré ici au Canada par le journal gauchiste Le Devoir, quand mes commentaires sont jugés éco-hérétiques ou climato-hérétiques.

      • Robert dit :

        Ça me fait penser à J. Brassard qui s’est fait virer du Quotidien à cause d’un certain détenteur de la vérité réchauffiste, qui ne pouvait supporter une quelconque dissidence envers sa religion!

        Robert

  2. Jean-Paul Gagnon dit :

    Le Point n’est pas un journal, mais un hebdomadaire…

    • Reynald Du Berger dit :

      pardon monsieur Gagnon… j’aurais dû préciser… un journal… un mensuel?, un bi-hebdo? un trimestriel, un bi-mensuel? un bi-quotidien (publie deux éditions par jour). Je pense que mes lecteurs s’en tamponnent le coquillard avec une patte de cloporte enfarinée… ce qui leur importe c’est l’article, mais pas vous apparemment.

  3. Robert dit :

    Je m’attend à ce que les Républicains prennent le pouvoir aux USA dans deux ans. Alors, c’en sera fini des subventions des Américains au GIEC, cette créature de l’ONU!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      Par chance les USA et la Chine se sont entendus sur un premier pas et que la rencontre de Paris 2015 aura été réalisé avec des objectifs de réduction de GES.

      http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201411/11/01-4818051-accord-inedit-entre-washington-et-pekin-sur-le-climat.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_environnement_263_accueil_POS4

      Vous croyez vraiment que les américains vont laisser les républicains faire ce dégât… imaginer un ministre de l’environnement qui proviendrait de l’industrie du Charbon (Mitch McDowell)….

      Les américains ne se laisseront pas embarqué dans la secte des climatoseptiques.

      • Reynald Du Berger dit :

        @jenrevienspas
        POUR L’ACADEMIE DES SCIENCES CHINOISE – ET CELLES DE RUSSIE ET DE POLOGNE – LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES RELEVENT DE LA VARIABILITE NATURELLE DU CLIMAT. A l’échelle du siècle et du millénaire, l’activité solaire et l’effet parasol de la couche nuageuse sont déterminants.  Publication en 2013 par l’Académie des Sciences Chinoise d’un livre bilingue Chinois/Anglais: CLIMATE CHANGE RECONSIDERED  La publication en Janvier 2014 par l’Académie des Sciences Russe : CONTRIBUTION OF THE GREENHOUSE EFFECT OF CARBON-CONTAINING GASES TO GLOBAL WARMING TURNS OUT TO BE INSIGNIFICANT PLUS DE MILLE PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES « PEER REVIEWED » QUI REFUTENT, TOTALEMENT OU PARTIELLEMENT, LES THESES DU GIEC. PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIERS DE SCIENTIFIQUES ÉTRANGERS ET CANADIENS RÉFUTENT LA THÉORIE DE L’EFFET DE SERRE PRÉSENTÉE PAR LE GIEC ET L’ORIGINE ANTHROPIQUE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE.
        DES PAYS INDUSTRIALISÉS (CANADA, AUSTRALIE, POLOGNE, JAPON…)
        SE RETIRENT, AU MOINS PARTIELLEMENT, DES MÉCANISMES DE KYOTO

      • Robert dit :

        @jenrevienpas;

        Obama est un réchauffiste… Ne l’oubliez pas. Ne vous en faites pas, les Américains vont se débarrasser de cet incapable…dans 2 ans!

      • Reynald Du Berger dit :

        UNE PARTIE DE LA SOCIETE CIVILE : QUI ?
        Plusieurs réseaux informels de cadres de l’industrie et du commerce et de scientifiques d’organismes public ou semi public ; généralement à la retraite :
        – adeptes du principe de réalité
        – sensibilisés et bien informés sur les questions âprement débattues :
        Environnement, énergies et climat.
        – conscients des intérêts économiques et politiques en jeu
        – lassés d’entendre le sempiternel refrain du CO2, l’ennemi public N°1, alors qu’il est bénéfique à la vie, qu’il n’est nullement toxique et que les preuves de son effet sur le réchauffement global font toujours défaut.
        – Dont certains membres disposent d’une véritable expertise scientifique, sans se considérer pour autant comme des experts autoproclamés.
        NOTRE OBJECTIF : Alors que la tenue l’an prochain à Paris de la 21ème conférence sur le changement climatique donne lieu à la montée d’une propagande médiatique culpabilisatrice où l’Homme est le « Deus ex machina » du climat de la Terre, unilatéralement pro-GIEC ; nous souhaitons faire connaitre une situation préoccupante et aider à se forger une opinion plus équilibrée et plus réaliste.
        Charles Vernin ; Pierre Beslu

      • Reynald Du Berger dit :

        toujours pour jenarrache oups.. jenrevienspas. extraits d’un résumé qu’on m envoie a l instant
        COP 21-PARIS 2015 : QUELS ENJEUX ?
        Présentation faite le 17-10-2014 à
        Christian KERT Vice -président National de l’UMP, préside en particulier deux structures nationales : « L’Association Française de Préventions des Catastrophes Naturelles (AFPCN) et « Le Conseil l’Orientation de Prévention des Risques Naturels Majeurs (COPRNM).
        ENJEUX PARIS 2015 : RECHAUFFEMENT ET CHANGEMENT CLIMATIQUE Un vrai climat de panique…
        17 Octobre 2014
        Le climato scepticisme augmente….
        Le catastrophisme climatique se radicalise…
        Une géopolitique mondiale du climat apparait…
        Les prévisions du GIEC ne collent pas avec la réalité…
        La finance s’est emparée des mécanismes de Kyoto et des bourses du carbone, sans résultats sur sa réduction… L’écologie tourne à l’écologisme…
        Le système électrique Européen est en crise : une politique énergétique de l’UE incohérente…
        La transition énergétique en Allemagne n’est pas un succès, quid de la France ?
        Quels enjeux pour la COP 21- PARIS- Novembre 2015 ?
        ==========
        LES ENJEUX DE LA CONFÉRENCE DE PARIS EN 2015 (COP 21) : UN BREF PANORAMA DU RECHAUFFEMENT ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Un vrai climat de panique…
        Charles Vernin

      • Keven dit :

        Reynald,

        Il y a plusieurs erreurs dans ce que vous dites:

        – L’Académie des Sciences chinoise supporte les conclusions du GIEC: http://english.cas.cn/Ne/CASE/201306/t20130615_104625.shtml
        – L’Académie des Sciences russe supporte les conclusions du GIEC: https://www.pik-potsdam.de/aktuelles/nachrichten/dateien/G8_Academies%20Declaration.pdf
        – L’Académie des Sciences polonaise supporte les conclusions du GIEC: http://www.english.pan.pl/images/stories/pliki/stanowiska_opinie/2011/IAMP_STATEMENT_NOV_20102.pdf
        – L’Académie des Sciences chinoise n’a jamais publié la traduction du livre que vous mentionnez: http://news.sciencemag.org/people-events/2013/06/chinese-academy-climate-change-uproar

        Vous devriez vraiment vérifier vos sources avant de les publier, au lieu de propager des menteries…

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        voici une « menterie » comme vous dites. L’Académie des sciences a publié ces traductions il y a plus d’un an. Ils vont sûrement dans le sens des conclusions du GIEC en cultivant la peurologie qui n’existait pas en Chine . Mais oui c est cet horrible Heartland Institute encore…
        Keven je ne nie pas une influence anthropique. Elle est insignifiante comparée aux cycle naturels et vous le savez.
        Les réchauffistes ont trouvé une poule aux oeufs d’or énorme qu’ils engraissent afin de $$$$$$ combien de fois l’ai-je répété. Je vous demande : prouvez-moi le RCA avec autres arguments que des pseudos-consensus. J’exige des arguments irréfutables car faut-il encore vous répéter les conséquences des mesures que le GIEC force les nations à prendre?
        J’ai honte de votre science réchauffiste quand je vois qu’aucun des scientifiques réchauffistes ne réagit devant les énormités propagées dans les médias (radio-Can par exemple) comme le événements météo extrêmes. Ils sont alors complices et donc malhonnêtes. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai aucune confiance aux comités de lecture des scientifiques réchauffistes pas plus qu’en leur éthique. Si jamais on démasque l’arnaque, que penseront les gens? « ils nous aont menti là-dessus, se peut-il qu’il nous mentent sur autres choses? » Rappelez-vous la dérive des continents, pourtant aucun $$$$$$$$$$$$$ en jeu contrairement a votre RCA… on n’en parle plus car ce n’était pas une arnaque, juste un vaste consensus de personnes dans l’erreur. dsl pour les fautes, pas relu

  4. Pour une transparence dans les liens dit :

    Serait gentil de dire où il a piqué la version numérisée de ce texte (je sais).

    • Reynald Du Berger dit :

      @Pour une transparence dans les liens.. c’est qui « il » dans « où il a piqué la version numérisée de ce texte (je sais)  » cet « il », c’est moi ou l’auteur de l’article du Point? svp soyez clair et transparent. et si vous savez car vous ajoutez entre parenthèses « je sais », et comme vous promouvez (verbe promouvoir, 2ieme personne du pluriel) la « transparence », vous le savez… donc dites-le nous donc! Nous attendons votre révélation, haletants comme des chiens réchauffés au RCA , des hot dogs!

  5. Keven dit :

    Reynald,

    Vous dites: « PLUS DE MILLE PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES « PEER REVIEWED » QUI REFUTENT, TOTALEMENT OU PARTIELLEMENT, LES THESES DU GIEC. »

    Allez-y donc, pouvez-vous m’en nommer 10, publiées cette année ou l’an dernier? S’il y en a plus d’un millier, ca devrait être facile!

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      pas le temps et je dis bien totalement ou partiellement, elles existent… combien juste cette année vous pensez? pensez-vous vraiment qu on ne puisse trouver 10 publications récentes qui fêlent la fragile statue du GIEC?
      Je vous ai posé bien des questions scientifiques toujours demeurées sans réponses. Quand allez-vous y répondre?

      • Keven dit :

        Reynald,

        Il est dommage que vous soyez trop occupé pour nous éclairer sur ces articles dont vous prétendez l’existence. Les lecteurs doivent donc se fier uniquement à votre parole.

        Vous dites: « pensez-vous vraiment qu on ne puisse trouver 10 publications récentes qui fêlent la fragile statue du GIEC? »

        La « statue du GIEC » est loin d’être fragile, mais c’est en effet exactement ce que je dis: je vous ai mis au défi de trouver 10 publications sérieuses (n’ayant pas fait preuve de réponses à l’éditeur) datant de 2013 ou 2014. Ces articles scientifiques défendant votre point de vue n’existent tout simplement pas.

        Je veux simplement en informer vos lecteurs.

        Keven

        P.S.: Quand vous parlez de questions scientifiques sans réponses, voulez-vous encore parler de votre histoire de volcans sous-marins?? Si oui, revoyez votre blogue, j’y ai déjà répondu. Vous avez simplement dit que « ça ne vous convaincait pas », sans appuyer vos objections. Je suis prêt à en discuter en ondes, mais j’attends toujours de vos nouvelles.

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven,
        Oui je prétends qu’ils existent mais je n’ai vraiment pas le temps d’en citer ne serait-ce qu’un seul, je suis désolé. Mais pour ceux qui auraient le temps, ils peuvent commencer par le site de Jacques Duran qui, entre autres, suggère plusieurs articles climato-sceptiques , même de AGU – je vous ai déjà dit la confiance que j accordais à leurs comités de lecture climatologiques- .

        Je regrette le « votre histoire » référant à mes questions sur les volcans et sources hydrothermales. C’est méprisant d’autant plus que vous n’y avez pas répondu. Vous voulez que je répète les questions?
        1- quelle est la part des émissions de GES volcaniques sous-marines, en rapport avec cette question de supposé RCA?
        2- quelle est la part des émissions hydrothermales dans l’apport d’eau aux océans?

        Vous pouvez répondre à la GIEC avec « extremely likely, very likely, likely, … jusqu’à extremely unlikely » mais j’apprécierais aussi un sage et modeste « je ne sais pas ».🙂

      • Keven dit :

        Reynald,

        Il est malheureux que vous ayez le temps d’écrire toutes ces répliques, mais pas le temps d’aller sur Google chercher même un seul de ces milliers d’articles dont vous clamez l’existence. Mais bon, si vous voulez que vos lecteurs en soient réduits à croire votre évangile sur parole, c’est votre affaire après tout. Je ne fais que pointer les failles logiques de votre argumentation.

        Ce sont les mêmes deux questions sur les volcans à lesquelles j’ai répondu: j’invite vos lecteurs à voir mes commentaires précédents sur votre blogue.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, je ne prêche pas d’évangile, je ne suis qu’un agnostique qui doute du vôtre. Je n’affirme rien, je doute, tandis vous et jenrevienspas affirmez. Je n’ai donc aucune démonstration à faire , c’est vous qui avez une preuve à faire. Je ne me souviens pas que vous ayez répondu à mes deux questions, et je vous répète que vous pouvez le faire à la GIEC. Cela ne vous prendra pas plus de qq secondes, tout ce que je vous demande c’est en % ou en vraisemblance (extremely likely à extremely unlikely) comme le GIEC.

  6. Robert dit :

    Pour les gens possédants de solides connaissances, en Chimie, spectroscopie, Physique ceux ci
    auront tendance à fortement questionner les théories loufoques du QIEC. Un organisme qui parle de Consensus et peer – reviews ne sait vraiement pas comment fonctionne les découvertes scientifiques,
    Imaginez, ils passent au vote pour décider si une hypothèse est bonne!

    Robert

  7. jenrevienpas dit :

    Keven a mentionné ces sources qui vous démasquent.

    Vous R. Duberger vous affirmez des choses sans citer vos sources et elles se révèlent fausses. Vous utilisez aussi la tactique du dénigrement en m’appelant jenarrache, exactement comme un sectaire.

    Je ne suis pas dupe.

    Finalement vous répondez à Keven que vous n’avez pas le temps. Qu’elles sont la solidité de vos sources ? Vous avez à démontrer vos dires.

    Les cycles naturels ne sont pas une réponse à tout, un fourre-tout universel. Comme une onde, un cycle a une fréquence et une amplitude. Il y a des méthodes pour calculer l’effet de plusieurs cycles différents qui auront un effet combiné de s’additionner ou de s’annuler.

    Il ne s’agit pas de nous dire que ce sont l’effet des cycles NATURELS pour avoir un effet Mesmmerrien’ qui nous endorme ! Non pas pour moi….

    Votre balloune se dégonfle de plus en plus pfffeuu !!!

    Ce que la Chine et les USA ont annoncé c’est une course à l’efficacité énergétique et à l’innovation technologique ainsi qu’à la réduction de la pollution. C’est un défi à l’imagination humaine. Même le gouvernement de l’Alberta (J. Prentice) ont applaudi cette initiative.

    • Reynald Du Berger dit :

      « qui vous démasque »… quel masque? eh non, pas le temps! et c est vous qui gérez mon emploi du temps? j’ai posé à vous et a Keven des questions fondamentales si vous prétendez toujours pouvoir et vouloir prouver votre RCA, auxquelles vous n avez pas répondu. Elles sont fondamentales pour prouver le RCA et doivent être répondues autrement que par un sondage entre peureux, peurologues et réchauffistes. Robert a raison… la science ne marche pas à coups de 95% issus de sondage populaires et de pressions politiques. Si c’est votre science , ça n est pas la mienne.

      • jenrevienpas dit :

        En science il faut citer ces sources. Vous ne les citez pas ou elles sont carrément fausses vos références tels que démontré par Keven à plusieurs reprises. C’est le masque de la science que vous utilisez.

        Raël aussi utilise cette technique d’arguments pseudo-scientifique. Pour moi il est dans la catégorie des religieux…

        Concernant le RCA je ne suis pas certain à 100 %, mais c’est l’hypothèse la plus fondé, jusqu’à preuve du contraire.

      • Reynald Du Berger dit :

        « En science il faut citer ces sources… » je n’ai pas à citer de sources… VOUS avez à prouver ce que vous prétendez… moi, je ne fais que mettre en doute votre affirmation du RCA, de la fonte « sans précédent » de calottes et glaciers, de la montée accélérée et catastrophique des océans, des événements météo extraordinaires « du jamais vu » dites-vous ,causées par votre RCA VOUS devez prouver cela car ainsi vous avez peur, et en plus vous répandez cette peur et l’entretenez chez les autres. Il y a des conséquences négatives socio-économiques graves à vos affirmations, donc PROUVEZ-LES. Je vous demande des preuves pour ce que vous affirmez. Des preuves, comme le juge en demande en cour avant de rendre son verdict… des preuves! en avez-vous? En 1610 le tribunal de l’Inquisition a demandé à son « consensus » de « scientifiques » levez la main ceux qui pensent que le soleil tourne autour de la Terre! 97% ont levé la main, le reste a été « assigné à demeure » . Pensez-y bien avant de gober et avaler naïvement tout ce que Tisseyre et Galipeau vous raconte. Et n’ayez plus peur du climat, il n a jamais tué personne, sauf quand il a refroidi au Petit âge glaciaire (guerres, épidémies, famines) La bêtise des réchauffistes n’a aucune limite: ils souhaitent du froid… avec les conséquences que je viens d’énumérer… pas brillants en plus…

    • Reynald Du Berger dit :

      « C’est un défi à l’imagination humaine. » Blanche neige et le Chaperon rouge aussi… vous faites ma journée!

  8. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    14 novembre 2014 à 8:01

    Vous, vous citez seulement les sources qui font votre affaire…Entre autre celles qui constamment essaient de nous démontrer que ce n’est pas vrai que l’atmosphère ne s’est pas réchauffée depuis 18 ans (malgré toutes les preuves contraire).

    Vous êtes en outre de ceux qui croient que la chaleur s’est réfugiée dans le fond des océans et qu’elle reviendra tôt ou tard nous hanter…Même si en revenant, celle – ci devra violer le second principe de la thermodynamique (*).

    (*) Vous ne vous embarrassez pas de tels détails…n’est-ce-pas?

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert vous dites « qui croient que la chaleur s’est réfugiée dans le fond des océans et qu’elle reviendra tôt ou tard nous hanter… » c’est le credo des réchauffistes … comme autrefois « est descendu aux enfers » dans le credo de Nicée … mais pas sûr que les jeunes réchauffistes comprendront…la religion qu’elle soit verte ou autre, « arrange » bien des choses. Je propose comme nouvelle expression qualifiant les réchauffistes de mauvaise foi que cette pause thermique de 18 ans dérange, « avoir de la chaleur au fond de la mer » comme on dit « avoir des squelettes dans le placard » autrement dit démontrer une mauvaise foi évidente devant des faits pourtant évidents.

    • Keven dit :

      Robert,

      Ce n’est pas que cette chaleur qui reviendra nous hanter qui nous tracasse, c’est simplement le fait que celle-ci continue de s’accumuler malgré tout et que regarder la température à Sudbury comme vous aimez le faire est un bien mauvais indicateur de ce qui se passe dans le climat global. Quel est votre point ultimement? Que la chaleur s’accumule, mais que peu importe, elle continuera à jamais à aller dans les océans? Ou bien que la chaleur ne s’accumule pas dans le système climatique tout court?

      À travers votre désir de maintenir le statu quo, ça devient difficile de savoir quelle position scientifique vous et Reynald défendez. Un jour, on ne voit pas l’influence humaine; l’autre jour, on la voit, mais la nature se charge de la cacher du mieux qu’elle peut. Et par jour de fête, vous prêchez que des milliers de scientifiques du climat comme moi sont tous corrompus et qu’on fait ça pour l’argent. Comme si vous aviez le monopole de l’éthique scientifique et du savoir.

      Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Personnellement je ne vous ai jamais accusé d’être corrompu. Au pire, et vous devez le comprendre, je doute de votre bonne foi comme de celle de tous les réchauffistes qui ont des intérêts évidents à ce que leur poule aux oeufs d’or survive le plus longtemps possible. Tant que les fidèles du climatisme auront la foi, vivront dans la crainte (comme la crainte de Dieu d,autrefois) et donneront généreusement, comme les fidèles catholiques d’antan, vous n’avez rien à craindre pour la fonte de vos subventions. Le clergé climatique est encore là, mais il y a de plus en plus d’apostats.

  9. jenrevienpas dit :

    R. Duberger vous n’avez pas le temps de donner vos sources mais vous avez le temps de répondre à 8 ou neuf messages dans la même journée !!!

    c’est vous qui faites ma journée, encore une fois démasqué !

    Votre combat se fait contre des dizaines, voir des centaines d’associations scientifiques partout dans le monde sur lequel je m’appuie et Keven également. En plus celui-ci a une connaissance plus approfondie des échanges dans le milieu scientifique du climat.

    Vous avez toujours juste des opinions mais jamais de faits vérifiables…

    Comme la démarche scientifique exige de prendre connaissance de toutes informations pertinentes je prendrai le peine de lire sur J. Duran.

    Mais vous prendrez vous le temps de lire sur le site de Berkerley Earth l’info que je vous ai transmise ? Aurez vous l’honnêteté intellectuelle de commenter cette info ? J’en doute fortement.

    La lutte au RCA c’est un défi à l’imagination humaine et à l’innovation car ça va demander d’inventer des modes d’utilisation de l’énergie plus renouvelables que celles utilisées dans l’ère du pétrole (20e siècle), mais vous ça vous fait rigoler … qu’elle cynisme vous faites preuve….

    J’EN REVIENS PAS

    • Reynald Du Berger dit :

      « Vous avez toujours juste des opinions mais jamais de faits vérifiables » Combien de fois faudra-t-il vous le répéter. Je n’ai aucun article à vous produire sur demande, je n affirme RIEN, VOUS affirmez le RCA ,VOUS avez des preuves à nous produire puisque seul vous et les autres réchauffistes nous rebattez les oreilles avec votre alarmisme donc avec avec cette affirmation et d’autres affirmations (océans qui montent et météo déréglée) VOUS avez des preuves à fournir, je n’ai aucune preuve ou article à produire pour appuyer mon doute. Et svp cessez de tenter de nous impressionner avec vos pseudo-consensus. Comme je disais à keven, la statue du GIEC a des pieds d’argile et une tête fêlée. Il y a de plus en plus de sceptiques, de moins en moins de réchauffistes, malgré les mensonges à la Radio-Can et autres médias gauchistes. Oui je prends le temps de vous répondre par courtoisie et afin de répliquer. Pas de temps à perdre à faire une recherche à votre place. Je vous ai suggéré un site de départ à vous et Keven.

      • jenrevienpas dit :

        Puisque vous n’avez aucune preuve à fournir pour appuyer votre doute c’est donc que votre raisonnement est du type religieux et non scientifique. C’est clair et ça répond au titre de votre dernier article.

        Le raisonnement des climato-septiques et je vous inclue dans cette ligne de pensée est du type religieux. Ils utilisent des arguments ‘pseudo-scientifiques’ pour appuyer leur dire. J’insiste sur le terme pseudo-scientifique et c’est là votre principale problème. Un exemple d’argument pseudo scientifique: le CO2 est bon pour les plantes donc ça ne peut avoir d’effet sur le réchauffement climatique. ou encore ‘ça va couter chère à contrer le RCA donc il ne faut rien faire’. C’est vraiment désolant à entendre et à lire.

        Je n’ai pas fini de lire sur Jacques Duran mais ça me semble directement dans cette ligne de pensée. Les ‘carrés de sable’ semble être plus son domaine que la recherche sur le climat !!!

        Donc plus nécessaire de reposer les mêmes questions:
        VOUS ÊTES TELLEMENT CERTAIN DE VOTRE DOUTE !!! je devrais dire de votre propre vérité.

        IL Y A des preuves et des faits vérifiables mais vous ne voulez pas les lire ou les analyser…Il y a même des cueilleurs de cerise (CP) au mois de novembre qui ne font pas la différence entre 16 ou 18 ans !!!!

      • Reynald Du Berger dit :

        « Un exemple d’argument pseudo scientifique: le CO2 est bon pour les plantes donc ça ne peut avoir d’effet sur le réchauffement climatique.  » qui a dit ça? pas moi! j’ai dit que le CO2 est de l’engrais, surtout pas de la pollution comme le prétendent les réchauffistes. Je n’oppose aucun argument ni article dans revues avec comité de lecture à vos affirmations, à vous et à Keven. Je ne pose que des questions à vous et à Keven basées sur votre foi en le GIEC et à votre affirmation que le RCA est sûr à 95% avec un consensus de « fidèles » de 97% parmi les scientifiques… corrigez-moi si c’est faux.
        Nous allons commencer par quelques questions faciles:
        1- Comment le GIEC établit-il ses degrés de certitude? ex: extremely likely… moderately likely … extremely unlikely)
        2- Pourquoi le degré de certitude du GIEC est-il passé de 90% à 95% entre 2007 et 2013?
        3- La sensibilité climatique (réponse de T de surface à un doublement du CO2) de 1890 à nos jours est restée la même de 1,5C à 4,5C, démontrant ainsi une incertitude d’un facteur 3, en dépit des milliards $$$ consacrés à la recherche. Avez-vous une explication pour cette énorme incertitude?
        4- Comment pouvez-vous concilier votre affirmation de 95% de certitude du RCA avec cette énorme incertitude dans la sensibilité climatique?

        Voilà pour l’instant… je reviendrai avec d’autres questions et , comme je suggérais à Keven dans mon dernier commentaire, vous pouvez répondre modestement et sagement « je ne sais pas » ou « la « science » n’est pas rendue là encore… bonne réflexion.

  10. jenrevienpas dit :

    1- Comment le GIEC établit-il ses degrés de certitude? ex: extremely likely… moderately likely … extremely unlikely)

    2- Pourquoi le degré de certitude du GIEC est-il passé de 90% à 95% entre 2007 et 2013?

    Je ne réponds pas au non du GIEC et on pourrait discuter longtemps de ce point qui pourrait être dans la catégorie des sondages d’opinion, même chose pour le 97 %. Je comprends que le GIEC est un organisme à caractère politique et je n’ai pas la formation pour discuter adéquatement de ces deux derniers points.

    3- La sensibilité climatique (réponse de T de surface à un doublement du CO2) de 1890 à nos jours est restée la même de 1,5C à 4,5C, démontrant ainsi une incertitude d’un facteur 3, en dépit des milliards $$$ consacrés à la recherche. Avez-vous une explication pour cette énorme incertitude?

    Des milliards: veuillez préciser le montant $$ ??
    l’incertitude ne viens t’elle pas du niveau d’émission de GES futur ?

    4- Comment pouvez-vous concilier votre affirmation de 95% de certitude du RCA avec cette énorme incertitude dans la sensibilité climatique?

    95 % concerne l’assurance, le degré de confiance que le phénomène du RCA est réelle, mais la sensibilité climatique est un autre point. Je ne comprends pas le lien que vous faites entre les deux. Pourquoi il faut concilier les deux ?

    • Reynald Du Berger dit :

      « Des milliards: veuillez préciser le montant $$ ?? » ok des milliards et qq cents🙂
      4- Comment pouvez-vous concilier votre affirmation de 95% de certitude du RCA avec cette énorme incertitude dans la sensibilité climatique?
      « 95 % concerne l’assurance, le degré de confiance que le phénomène du RCA est réelle, mais la sensibilité climatique est un autre point. Je ne comprends pas le lien que vous faites entre les deux. Pourquoi il faut concilier les deux ? » c est pas un autre point, c est VOTRE point… Keven svp expliquez-lui ma question Comment pouvez-vous vous et jenreviens concilier votre affirmation de 95% de certitude du RCA avec cette énorme incertitude dans la sensibilité climatique?

      • jenrevienpas dit :

        ce n’est pas une joke.
        Je vous ai demandé combien de $$$ consacré à la recherche au RCA et à développer de nouvelles technologies mais aussi combien on va économiser parce que ce sera plus efficace dans l’utilisation de l’énergie ?

        100 M$, 1 G$ ou 5 G$ ou 5 $ c’est pareil pour vous ?

        C’est votre affirmation que la lutte au RCA est de l’argent gaspillé. Appuyez vous cette affirmation par des faits, des études sérieuses ?

        Dites vous que la recherche dans ce domaine est inutile parce qu’elle ne respecte pas votre dogme ?

        Autres points sur les engrais.. vous dites:
        « Un exemple d’argument pseudo scientifique: le CO2 est bon pour les plantes donc ça ne peut avoir d’effet sur le réchauffement climatique. » qui a dit ça? pas moi! j’ai dit que le CO2 est de l’engrais, surtout pas de la pollution comme le prétendent les réchauffistes.

        C’est faux. Si c’était vrai les plantes, les forêts auraient bouffer tout les surplus de CO2 émis par la production industrielle. On aurait pas passé de 300 ppm à 400 ppm.. Les forêts seraient pas plus luxuriante. Votre affirmation n’est appuyé par aucune étude sérieuse dans le domaine.
        De plus l’argument de l’engrais pour les plantes ne tient pas. Tous les fertilisants ont un impact négatif polluant si dosé dans les sols en trop grande quantité. L’azote se transforme en nitrate ce qui contamine les eaux souterraines et les puits. Le phosphore eutrophie les cours d’eaux et sont la cause des algues bleues. plusieurs oligo-éléments sont aussi des métaux lourds si présent en trop grande concentration. Vos connaissances en agronomie et en environnement ne sont pas suffisante pour vous embarquer sur ce sujet. Renseignez vous au lieu de dire des conneries

      • Reynald Du Berger dit :

        « C’est votre affirmation que la lutte au RCA est de l’argent gaspillé. »

        oui bien sûr, comme lutter contre les volcans, les séismes et les ouragans.

        « Dites vous que la recherche dans ce domaine est inutile parce qu’elle ne respecte pas votre dogme ? »

        Aucune recherche n’est inutile et je n’ai surtout pas de « dogme » c’est vous et les réchauffistes qui croyez en ce dogme du RCA, pas moi… je suis un agnostique du climat, un climato-sceptique. VOUS affirmez votre foi en ce RCA, pas moi!

        « C’est faux. Si c’était vrai les plantes, les forêts auraient bouffer tout les surplus de CO2 émis par la production industrielle. On aurait pas passé de 300 ppm à 400 ppm.. Les forêts seraient pas plus luxuriante. Votre affirmation n’est appuyé par aucune étude sérieuse dans le domaine. »

        Vous dites des bêtises, la bande de verdure inter-tropicale s’est largement étendue (comparez les images satellitaires) , la désertification dans ces zones régresse.. faites votre recherche. Je ne la ferai pas à votre place.

        Robert, celle-ci est trop grosse, je vous laisse le soin d’enseigner un peu de chimie à ce jenrevienspas:

        « De plus l’argument de l’engrais pour les plantes ne tient pas. Tous les fertilisants ont un impact négatif polluant si dosé dans les sols en trop grande quantité. L’azote se transforme en nitrate ce qui contamine les eaux souterraines et les puits. Le phosphore eutrophie les cours d’eaux et sont la cause des algues bleues. plusieurs oligo-éléments sont aussi des métaux lourds si présent en trop grande concentration. Vos connaissances en agronomie et en environnement ne sont pas suffisante pour vous embarquer sur ce sujet. Renseignez vous au lieu de dire des conneries »

        allez Robert! un petit cours de chimie, pas 101, mais 001 pour ce …. je resterai poli.

    • Reynald Du Berger dit :

      « pourrait être dans la catégorie des sondages d’opinion » je ne vous demande pas une opinion mais des faits qui prouvent le RCA que VOUS affirmez.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Je comprends que le GIEC est un organisme à caractère politique  » j’aimerais que Keven adhère à cette affirmation… alors Keven, GIEC, une patente politique ou scientifique?

      • Keven dit :

        @Reynald et @jenrevienspas:

        Non, le GIEC n’est pas une « patente » politique. C’est un organisme scientifique, composé d’experts qui ont pour mandat de résumer l’état des sciences reliées au climat (physique, chimie, géologie, biologie, etc.) à chaque 6 ou 7 ans. Leurs rapports sont purement scientifiques, ils sont bénévoles et ils ne font pas de recherche indépendante pour le rapport – tout vient de la littérature établie. Ces longs rapports techniques sont en suite résumés par un comité de scientifiques, ce qui constitue le premier draft du « Summary for Policymakers ». Votre ami Jean-Pierre Bardinet est franchement mêlé dans l’ordre des choses – le rapport complet est complété avant son résumé…

      • Reynald Du Berger dit :

        « tout vient de la littérature établie. » les rapports du WWF sont de la littérature établie en effet.

  11. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    16 novembre 2014 à 11:38

    Votre problème est fondamental. Vous avez beaucoup de difficultés avec les notions de concentration et de justesse. Je vous refait le petit calcul que je pense vous avoir déjà fait.

    Par une belle journée d’été, il fait 27 oC et 75% d’humidité Un simple calcul nous donne 30500 ppmv de vapeur d’eau. La teneur en CO2 est de 385 ppmv. L’effet de serre total est de 33 oC (C’est bien connu). Prenons pour acquis qu’une molécule de CO2 absorbe autant d’énergie thermique (Infra-Rouge) qu’une molécule d’H2O. Je sais que l’eau absorbe un peu plus mais pour l’exemple c’est parfait. La contribution à l’effet de serre du CO2 est donc:

    (CO2/(CO2+H2O))x33 oC = 0,4 oC

    La contribution à l’effet de serre de la vapeur d’eau est:

    (H2O/CO2+H2O))x33 oC = 32,6 oC.

    Donc en passant de 300 ppmv à 400 ppmv, le CO2 a fait augmenter sa contribution à l’effet de serre de 0.32 oC à 0.43 oC. C’est des PEANUTS….quasiment rien. En outre, les mesures prises par satellite sont entaché d’une erreur de l’ordre de 30%. Comprenez donc que ce n’est pas le CO2 qui garde la chaleur au sol…C’est l’eau!

    Le rôle du CO2 est de nourrir les plantes à l’aide de la photosynthèse. Les stomates sont des cellules logées à la surface des feuilles et leur rôle est de transformer le CO2 en oxygène et en sucre (protéines). Le CO2 c’est donc l’oxygène des plantes. Nous, les humains, nous consommons de l’oxygène et rejetons du CO2. Les plantes font le contraire. Nous vivons donc en symbiose avec les plantes. Enlever le CO2 et c’est la fin de l’humanité. Les cultivateurs de marijuana, ferment la porte de leur serre et ouvrent la vanne d’une bombonne de 100 Lb de CO2…Les plants deviennent deux fois plus gros et poussent deux fois plus vite.Vous ne réalisez pas que 300 ppm c’est 0.03% et que 400 ppm c’est 0,04%. Imaginez, 0,01% de différence. Toute cette histoire de RCA c’est de la bouillie pour les chats!

    Et saprez moi patience avec vos histoires que l’eau c’est du feed back. Vous êtes incapable de l’expliquer…De toute manière.

    Vous êtes incapable de mettre les choses en perspective. Dans l’atmosphère, il y a une molécule de CO2 à toutes les 75 molécules d’eau…C’est la raison pour laquelle le CO2 ne compte pour presque rien.

    Les soi-disant savants de la patente que l’on nomme GIEC sont incapable d’expliquer ce que je viens de vous démontrer tout simplement parce que ça va contre leur religion.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Merci pour cette mise au point Robert, qui devrait satisfaire notre ami. Il a pris « engrais » au pied de la lettre et pensait peut-être que j’injectais du CO2 dans le sol de mes pieds de tomates…comme on épand du 15-30-15. Il faudrait qu’il visite un sous-sol hydroponique où les jeunes cultivent le pot… il verrait que c’est pas des bonbonnes d’oxygène que ces jeunes-là achètent.

      • jenrevienpas dit :

        à Duberger,

        Vous êtes complètement à côté de la coche, j’ai une formation d’ingénieur agricole et je connais très bien de quoi une plante se nourrit, beaucoup mieux que votre collègue chimiste, ne vous en déplaise. Vous êtes arrogant et au dessus de vos affaires.

        Vous interprétez mes écrits vraiment tout de travers.

        Vous n’avez pas compris qu’on peut épandre trop d’engrais (minéraux ou organique tels que des fumiers ou composts) sur un sol et polluer les cours d’eaux environnants (nitrite et nitrate dans les eaux souterraines qui amènent des problèmes de santé si on la boit ou trop de phosphore dans les lacs qui amène les algues bleues).

        Vous n’avez pas compris que je critiquais votre analogie de l’engrais par rapport au CO2 ??

        L’explication de Robert ne me satisfait pas du tout car il redit toujours la même cassette. Il occulte le fait que l’O2 (20,9 % et le N2 (78,09 %) sont des gazs neutres qui n’ont aucun effet de serre. Donc près de 99 % (sur base sèche) des gazs de l’atmosphère n’intervient pas dans l’équilibre thermique de la planète. C’est un truc (parlé du 400 ppm pour dire que c’est 0,04 %) que les climatoseptiques utilisent et c’est malhonnête.

        L’ozone est à une fraction du CO2 (1 x 10-6 ppm) (beaucoup plus faible) et pourtant on parle du trou de la couche d’ozone !!!!

        Vos analogies boiteuses j’en ai reviens pas. J’avais entendu Montfort l’utiliser, mais lui n’ a pas de formation scientifique, mais vous ….
        Vous pouvez prendre les gens de haut, mais la réalité va vous rattrapez.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Vous n’avez pas compris qu’on peut épandre trop d’engrais … » avez-vous déjà essayé d’épandre du CO2 autour d’un plant de maïs? le surplus va aller polluer la rivière c’est certain🙂 Auriez-vous obtenu ce diplôme de la même université que M. Kimball des Arpents verts?

    • Keven dit :

      @Robert:

      Bien que la contribution de la vapeur d’eau soit effectivement dominante en valeur absolue pour l’effet de serre, le feedback de l’eau existe dans l’atmosphère et joue un rôle crucial dans la balance énergétique de la planète. Il est dommage que vous en soyez encore à vous obstiner sur ce point, qui repose pourtant sur des notions de physique et de chimie simples et à votre portée (je vous rappelle cet excellent résumé d’Isaac Held dont je vous ai fourni le lien – http://www.clidyn.ethz.ch/ese101/Papers/held00a.pdf).

      Les problèmes sont nombreux avec votre tentative de calcul de l’effet de serre. Je dirais que le principal est qu’il assume que tout l’effet de serre se passe seulement à la surface (alors que le CO2 est mixé presque parfaitement jusqu’à la tropopause).

      Keven

  12. Keven dit :

    Reynald,

    Vous dites: « Je n’oppose aucun argument ni article dans revues avec comité de lecture à vos affirmations, à vous et à Keven. »

    Mais pourtant, vous avez dit à Mario Dumont à V il y a quelque temps (dans ce clip que vous avez mis en lien): « Je ne présente pas des opinions personnelles, je présente des faits scientifiques, des observations rigoureusement contrôlées et publiées dans des revues scientifiques avec comité de lecture. Je peux fournir les références scientifiques des arguments que j’apporte, donc c’est sérieux. »

    Quand vous parlez aux médias, vous avez des sources, des preuves et c’est important d’en avoir, mais quand vous me parlez, soudainement les sources prennent le bord et vous « ne faites que douter ». Comme c’est étrange…

    Mais c’est normal après tout: ces sources dont vous prétendez l’existence par milliers n’existent tout simplement pas.

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      « Je ne présente pas des opinions personnelles, je présente des faits scientifiques, des observations » comme la stagnation de la TMG depuis 18 ans… la croissance de la calotte antarctique, l’impuissance des modèles du GIEC à rendre compte des observations. L’avance de certains glaciers de 1m à 1,5m par jour, Si ce ne sont pas des faits, je me demande bien ce que c’est. Je vois que vous suivez mes interventions médiatiques scrupuleusement. Content de vous compter dans mon fan club. Je n’ai pourtant pas à présenter ces faits c’est à VOUS Keven de faire votre preuve du RCA en présentant des faits solides et il faut plus que des preuves circonstancielles. Demain matin, je parlerai de climat à CIQI FM entre 8h10 et 8h30. Je pense que vous pourrez écouter en podcast. Comme scientifique réchauffiste, c’est à vous à répondre aux questions du citoyen qui paie vos recherches alors auriez vous le temps svp de répondre aux questions que je posais hier et que je reprends ici?
      1- Comment le GIEC établit-il ses degrés de certitude? ex: extremely likely… moderately likely … extremely unlikely)
      2- Pourquoi le degré de certitude du GIEC est-il passé de 90% à 95% entre 2007 et 2013 en dépit de l’échec de ses modèles à prédire les T contemporaines?
      3- La sensibilité climatique (réponse de T de surface à un doublement du CO2) de 1890 à nos jours est restée la même de 1,5C à 4,5C, démontrant ainsi une incertitude d’un facteur 3, en dépit des milliards $$$ consacrés à la recherche. Avez-vous une explication pour cette énorme incertitude?
      4- Comment pouvez-vous concilier votre affirmation de 95% de certitude du RCA avec cette énorme incertitude dans la sensibilité climatique?

  13. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    16 novembre 2014 à 10:02

    Vous avez écrit:

    « L’ozone est à une fraction du CO2 (1 x 10-6 ppm) (beaucoup plus faible) et pourtant on parle du trou de la couche d’ozone !!!! »

    Vous mélangez tout. L’Ozone que les satellites mesurent, c’est l’Ozone générée par l’homme au niveau du sol (Tout ce qui utilise de l’UV génère généralement de l’Ozone (O3-désinfectant)). La couche d’ozone située au dessus de la tropopause sert à nous protéger des rayons UV qui seraient nocifs pour l’homme…La bande mesurée par les satellites ne provient donc pas de la couche protectrice d’ozone mais se situe au niveau du sol…Comme pour le CO2 et la vapeur d’eau!

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      @jenrevienspas Robert a raison, vous confondez deux niveaux d’ozone. allez faire un petit tour à Mexico -25 millions habs- le petit nuage bleu qui flotte dans le fond de la vallée, c’est l’ozone, résultant surtout des automobiles. C’est de la pollution, tandis que le CO2 est de l’engrais.

  14. Robert dit :

    Keven;

    Les comités de lecture?? C’est quoi ces histoires là? Lorsque Max Planck a sorti sa théorie des quantas, tous étaient contre lui. Même son grand chum…Albert Einstein! N’empêche que Planck avait raison…Est-ce qu’on l’a empêché de publier? Absolument pas. Même chose pour Ludwig Boltzman, que ses pairs ont ridiculisé. Il en a fait une dépression pour en venir à se suicider.
    Vous devriez bien lire les bases de la thermodynamique statistique qu’il a mise sur pied. En fait, cela explique parfaitement bien pourquoi la chaleur voyage toujours du plus chaud au moins chaud mais ne fait jamais l’inverse.

    Keven: Un petit test pour vous « Quest-ce que la température adiabatique? »

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, il ne faut surtout pas considérer le comité de lecture comme étant automatiquement le filtre divin, le tordeur pur dans lequel le manuscrit passe avant la publication. Rien de plus faux. Quand des théories fragiles sont en jeu, quand des $$$$ de subventions sont aussi en jeu, la mafia scientifique se manifeste. Si aucun enjeu majeur, le comité de lecture a plus de chances de ne pas être malhonnête ou corrompu. Mais en recherche climatologique… vous faites confiance en la pureté , en l’honnêteté des comités de lecture? Pas moi. Il y a un establishment scientifique climato-alarmiste qui ne lâchera pas le morceau. Combien de bons papiers climato-sceptiques ont été refusés? Je n’avance aucun chiffre , Keven me sommerait de les prouver. Il faut être naïf pour présumer de la bonne foi de tous ces chercheurs du climat. Ils caressent jalousement leur poule aux oeufs d’or. Il y aurait moins de crosseurs chez les chercheurs du climat que dans la population en général? Allons donc!

      • Keven dit :

        Reynald,

        On en revient donc à douter des comités de lecture. Vous disiez pourtant que vos propos étaient sérieux car supportés par des articles publiés sous de tels comités. Quand je vous demande de nous fournir ces sources, soudainement, ces comités ne sont plus importants du tout et sont même mafieux (vos mots, pas les miens). Ça peut vous paraître bien plaisant de dire une chose et son contraire, mais cela a pour conséquence d’affecter la crédibilité de vos propos.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « Vous disiez pourtant que vos propos étaient sérieux car supportés par des articles publiés sous de tels comités. » Oui et je persiste et signe. Je doute de l’honnêteté de ces comités. Si les articles que j ai cités les ont traversés malgré leur hostilité… imaginez la valeur de ces articles « ennemis » ils ont réussi à être publiés malgré la mafia climato-alarmiste. Voux voyez la différence entre un article sceptique et l’autre alarmiste? lequel a le plus de mérite , le plus de valeur, après avoir passé un comité de lecture douteux de AGU?

      • Keven dit :

        Reynald,

        Vous « persistez et signez », et dites: « Si les articles que j ai cités… ». Désolé d’insister, mais quels articles avez-vous donc cité?

        Les quelques rares que vous avez listés sans explications il y a quelques mois ont été pris hors contexte pour supporter un point qu’ils ne défendent pas du tout (certains disant carrément le contraire de ce que vous affirmiez). Je n’appelle pas ça des sources « ennemies » (?!?) défendant votre point, bien au contraire.

        Keven

        P.S.: Votre récolte se limite à cet article de Humlum et al. (2013), que vous avez bel et bien cité, mais qui a fait l’objet de trois réfutations sérieuses démontrant des failles majeures dans leur analyse.

      • Reynald Du Berger dit :

        @Keven
        « Désolé d’insister, mais quels articles avez-vous donc cité? »

        Allez sur le site de Jacques Duran, un partie de ces articles que j’ai cités y sont. Vous semblez regarder de haut les climatologues et scientifiques sceptiques. Ce que vous appelez « la science »… faut le faire!!!.. appeler « la science » celle qui arrive seulement aux conclusions qui nous conviennent, autrement dit, ça contredit votre opinion , donc c’est pas de la science!!!. il y aurait la science sceptique et la vôtre , la bonne, la correcte, celle qui s’inscrit dans la pensée unique scientifique, dans l’establishment climatique , celle rentable $$$ car alarmiste, celle de AGU? et « la littérature établie » qu’est-ce que c’est ? il y aurait donc des publications non établies? cela demande explication, tout comme les réponses à mes questions, …toujours pas de réponse?. Dois-je répéter que je n’ai pas à mettre en preuve aucun article, car je ne veux rien prouver… ? je ne veux qu’exprimer, mais fort , un DOUTE sur qq chose de trop gros à avaler tandis que VOUS avez qq chose d’énorme à prouver, et que vous affirmez à 95% de certitude… c’est vous qui devez le faire, vous – et jenrevienspas- qui prétendez, affirmez qq chose de grave de sérieux et avez le fardeau de la preuve que vous ne nous avez toujours offerte. On attend toujours. On vous demande la preuve de votre affirmation et la méthodologie qui vous mène à un degré de certitude de 95% et à un degré de consensus de 97% …on vous demande seulement ça pour commencer… ensuite on aura d’autres questions.

    • Keven dit :

      Robert,

      S’il vous plaît, épargnez-nous ces petits tests que vous donnez à tout le monde. Ils ne vous fournissent pas plus de crédibilité sur ces questions.

      Malgré votre insistance à garder la tête dans le sable, la thermodynamique statistique est en parfait accord avec l’existence de l’effet de serre.

      Keven

    • Le champ de l'abstraction dit :

      De mémoire, Einstein croyait à la théorie des quantas à c’est début , mais quand est né l’école de pensé probabiliste, cela mettait fin à ses exercices de la pensé, il prétendait alors que dieux ne jouait pas au dé.

      Il fait partie des fondateurs de la mécanique quantique. L’initiateur est Max Planck qui a eu longtemps honte de son article, car il avait une certaine notoriété. Einstein lui est resté dans l’oublie jusqu’à tant que ses théories soient validées.

      C’est Max Planck qu’il la remarquer.

      • Reynald Du Berger dit :

        L’histoire de la science est jalonnée de « certitudes à 95% » qui se sont avérées fausses par la suite – le consensus sur la négation de la dérive des continents est un exemple- Ce qui est grave à propos de ce RCA , c’est qu’il y a d’énormes intérêts en jeu , des milliards… pour les chercheurs, les politiques, les médias etc… pour la dérive des continents y avait rien de ça… juste de la science, aucune mafia scientifique qui entretenait une peur, imaginez si on découvre que c’est faux et les motifs derrière… le citoyen dira « on nous a menti là-dessus, se peut-il qu’ils nous mentent sur le reste ex: les épidémies, les nouvelles technologies etc… la science en prendrait pour son rhume.

      • Le champ de l'abstraction dit :

        C’est difficile de prévoir comment tout va se dérouler si cela s’avère faux. Ils vont probablement vouloir noyer le poisson pour ne pas que les gens perdent confiance. Il n’y aura probablement pas de victoire morale dans ce genre de dossier, pas de bouteille de champagne, ni de podium.

      • Reynald Du Berger dit :

        Quand on a démoli dans les années 1970 le consensus de scientifiques contre la dérive des continents (consensus encore plus fort que le prétendu consensus réchauffiste) aucun citoyen n’en a été affecté, car aucun intérêt (ni pour les chercheurs, ni pour les politiques ni pour les citoyens) n’était en jeu. Imaginez la débâcle seulement pour les chercheurs réchauffistes… si le RCA est démontré faux, leur poule aux oeufs d’or… pertes de jobs pour jeunes chercheurs, coupures des subventions, car fini la peur = fini les subventions… les gens n’ont pas idée des intérêts en jeu surtout pour les réchauffistes qui carburent à la peur. Petit problème: il est toujours possible de prouver l’existence de qq chose qui existe – en science c’est un devoir de le prouver- mais il est impossible de prouver la non-existence de qq chose qui n’existe pas.

      • Le champ de l'abstraction dit :

        Avec la modélisation informatique, c’est possible de prouver l’existence et la non-existence, tout dépend de la validité des prédictions.

      • Reynald Du Berger dit :

        on ne peut prouver la non existence de qq chose qui n’existe pas puisque ça n’existe pas…on n’aura jamais de preuve que cela n existe pas… par contre on peut prouver l’existence de qq chose qui existe.

  15. Robert dit :

    Keven;

    Vous avez écrit:

    « … la thermodynamique statistique est en parfait accord avec l’existence de l’effet de serre. »

    Ce n’est pas ce que j’ai écrit:

    Voila ce que j’ai effectivement écrit:

    « En fait, cela explique parfaitement bien pourquoi la chaleur voyage toujours du plus chaud au moins chaud mais ne fait jamais l’inverse. »

    J’avais déjà consacré quelques posts à vous expliquer pourquoi les processus se font dans un sens et pas dans l’autre et que c’est en raison de simples probabilités d’états que les chimistes appellent « États Microscopiques ».

    J’ai entendu cette expression: »Température adiabatique »…J’aurais aimé avoir votre opinion sur le sujet?

    Robert

    • Le champ de l'abstraction dit :

      Peut-être qu’un petit choix de réponse lui rafraichirait la mémoire, mais loin de moi l’idée de faire de la cancrôlogie.

  16. jenrevienpas dit :

    « Vous n’avez pas compris qu’on peut épandre trop d’engrais … » avez-vous déjà essayé d’épandre du CO2 autour d’un plant de maïs? le surplus va aller polluer la rivière c’est certain🙂

    Vous ne savez pas qu’il y a trois bassins versants (rivière chaudière, Yamaska et dans la région de Lanaudière) au Québec qui sont en surplus de phosphore ? Jamais parlé de CO2 qui allait dans les rivières.

    Auriez-vous obtenu ce diplôme de la même université que M. Kimball des Arpents verts?

    Votre humour est douteux et irrespectueux, j’aurais le goût de vous envoyer un FP.

    Pour votre information, Université Laval, fin des années 80 pour l’obtention de mon diplôme de Bacc. Vous devriez savoir que le programme de génie rural ou génie agricole se donnait à cette époque dans deux bonnes universités québecoises (Laval et McGill). On avait des cours autant du coté, agronomie, génie mécanique, civil, chimique et également des cours de génie rural à proprement dit. Des ingénieurs très versatile y était formé. On était autant d’étudiant que le génie géologique.

    Encore une fois vous avez tenté de me dénigrer, mais sans résultat. Vous voulez détourner l’attention parce que vous n’avez pas de réponse à fournir ou de référence

    VOUX (c’est vous qui avez écrit comme cela) avez VOUX étudié avec Fred CAILLOUXXXXXX et Arthur Laroche à l’université C. Miron🙂 ?

    • Robert dit :

      Ça vient faire quoi toute votre « excédent d’engrais » dans votre crédo de réchauffement climatique. Vous comparer des pratiques, généralement passées d’épandage excessif d’engrais chimique avec de l’émission normale de CO2 qui est en somme « l’engrais des plantes »…Photosynthèse, ça vous dit quelque chose, essentiel à la vie!

      Robert

      • Reynald Du Berger dit :

        Robert, l’attitude de jenrevienspas , je la retrouve souvent chez les élèves du secondaire confus, qui mélangent tout: pour eux, pluies acides, ozone, trou dans l’ozone, CO2 « cé toute de la pollution…  » cela réflète à la fois l’inculture scientifique et l’endoctrinement, donc aucun esprit critique en environnement. Dans ces circonstances, cela vous étonne qu’ils succombent à la peur climatique répandue par les réchauffistes?

  17. jenrevienpas dit :

    Merde !!! aucun esprit critique en environnement, j’aurai tout lu de votre part, vous êtes vraiment au dessus de vos affaires !!!!

    Je ne vous ai relevé que Engrais n’était pas synonyme de seulement effet positif pour l’environnement, et qu’en certaine circonstance il pouvait y avoir effet négatif en fonction de la concentration. Même chose pour l’ozone qui est en plus faible concentration que le CO2 dans l’atmosphère mais qu’on doit conserver.

    Vous couvrez (tentez) tout les sujets de la science à la radio, mais n’avez pas l’expertise ou le background pour vous appuyer. Vous critiquer la recherche sur le climat et le RCA mais ne publier pas dans ce domaine. On vous envoie des références dans le domaine, mais ne les lisez pas ou ne les critiquez pas. Vous ne faites que vous référez à vos sources vos sites internet, c’est cela votre science. WOW j’en reviens pas.

    L’Ère des dinosaures et Fred Cailloux sont de retour, c’est inquiétant !

    • Reynald Du Berger dit :

      « aucun esprit critique en environnement, » incapable d’équilibrer développement (svp pas durable) et protection de l’environnement comme la plupart des jeunes du secondaire. Vous avez mélangé les épandages d’engrais excessifs (vous croyez nous avoir appris qq chose? ) avec le CO2 qui constitue comme Robert vous l a bien illustré de le engrais absorbé par photo synthèse. Je ne suis pas climatologue ni spécialiste du climat et j ai le droit d en parler dans les medias. Vous aussi, si les medias trouvent votre propos intéressant, proposez-leur vos services, moi on est venu me chercher, j ai couru après personne. Avez-vous publié sur le climat? vous nous en parlez… avez-vous seulement lu et compris les références que vous nous lancez? Je vous signale que ni vous ni Keven n avez encore répondu à mes premières questions sur le climat… j attends vos réponses avant de vous en poser d autres . – pas relu-

      • Reynald Du Berger dit :

        à propos d épandages excessifs… j’ai fait plusieurs projets utilisant la sismique réfraction afin d’élucider et régler des cas de pollution de nappe phréatique par de l’azote, du baryum ou de la soude caustique, dont une importante source d’eau embouteillée ainsi que des aqueducs municipaux. J’ai réussi à repérer les fractures dans le socle rocheux qui amenaient les polluants dans la nappe, on injecte ensuite des bouchons de bentonite afin de colmater et la plupart du temps le problème est réglé. Vous connaissiez ces problèmes, les sources, les mécanismes et les correctifs? Un ingénieur agronome doit connaitre ça non?

    • Reynald Du Berger dit :

      « Même chose pour l’ozone qui est en plus faible concentration que le CO2 dans l’atmosphère mais qu’on doit conserver » Robert vous a pourtant expliqué que l’ozone des villes, faut pas la conserver, faudrait idéalement même pas la générer, c est de la pollution. C’est différent de celle en haute atmosphère qui vous protège des UV, et de toutes façons, on a éliminé les CFC. Il est évident que le citoyen qui a peu de culture scientifique a moins de chances de développer une attitude critique en environnement et qu’il a tendance à paniquer et croire tout ce que Tisseyre et Villedieu racontent pour faire peur au monde et gagner des cotes d’écoute. Je constate la peur et l’ignorance presque généralisées au Québec.C’est malheureux, mais c’est comme ça, d’où ma croisade dans les médias contre l’obscurantisme. Je souhaite une attitude critique en environnement chez les jeunes des écoles et donc chez mes concitoyens. Jamais vous n’entendrez de tels propos reflétant une attitude raisonnable et raisonnée à Radio-Canada. Que des propos alarmistes comme les vôtres et ceux des scientifiques réchauffistes.

  18. jenrevienpas dit :

    Vous dites:
    à propos d épandages excessifs… j’ai fait plusieurs projets utilisant la sismique réfraction afin d’élucider et régler des cas de pollution de nappe phréatique par de l’azote, du baryum ou de la soude caustique, dont une importante source d’eau embouteillée ainsi que des aqueducs municipaux. J’ai réussi à repérer les fractures dans le socle rocheux qui amenaient les polluants dans la nappe, on injecte ensuite des bouchons de bentonite afin de colmater et la plupart du temps le problème est réglé. Vous connaissiez ces problèmes, les sources, les mécanismes et les correctifs? Un ingénieur agronome doit connaitre ça non?

    Non je ne connais pas ces techniques qui s’adresse plus au nappe d’eau souterraine en profondeur.

    Les épandages de fertilisants sur les terres agricoles ce n’est pas du tout la même problématique (donc oui je crois que je vous apprends quelques chose) puisque c’est l’eau de surface, les précipitations qui en entrant en contact avec le sols transport des minéraux vers les cours d’eaux ou les puits artésiens situés tous près des fermes. Vous proposez des méthodes ‘hard’ comme boucher un trou alors qu’en agriculture c’est plutôt des méthodes plus naturel qui sont utliisées comme mieux répartir les fumiers sur les terres, dosés pendant les périodes ou les précipitations sont plus faibles, etc…

    Je crois que ce sujet est clôt..de même que celui de l’ozone.

    Mais je reviens sur le sujet du billet et vous fait remarquer que vous êtes en croisade (selon vos propres termes). À mon avis votre raisonnement est donc basé plus sur la religion que sur la science. Un scientifique n’a pas à faire de croisade, il a juste à présenter des faits sans porter de jugement de valeur.

    En tout cas moi je n’ai pas de combat autre que de proposer et de développer des approches plus environnementales et de signaler les failles du raisonnement qui sont contre le développement durable. le véritable.

    finalement j’ai répondu à vos quatre questions, relisez mes réponses….

    Mais vous n’avez pas répondu à mes questions. pas du tout.

    • Robert dit :

      Jenrevienpas;

      Vous avez écrit:

      « Je crois que ce sujet est clôt..de même que celui de l’ozone. »

      Vous faites bien de clore le sujet de l’ozone, car…Ce n’était pas fort!

      En passant, le problème des algues des lacs qui consomment beaucoup d’oxygène a généralement pour cause « Le déboisement des berges ». L’histoire des phosphates et nitrates …Ça date des années 60. Ces produits sont mieux dosés depuis fort longtemps!

      C’est souvent le problème avec les environnementalistes. Ceux-ci ne sont jamais à date. Maintenant qu’on a réglé (à tout le moins minimisé) la majorité des problèmes des années 60 -70, on jurerait que vous n’avez plus de cause. Ou plutôt, vous en avez trouvé une. C’est un gaz vital à la vie…LE CO2!

      What next?…L’Oxygène.

      Robert

      • jenrevienpas dit :

        vous n’êtes pas au courant que le problème de la pollution des cours d’eau en milieux agricole (rivières chaudière, yamaska) datent des années 90 et 2000 ? On a encore des problèmes d’algues bleues dans plusieurs lacs du Québec. Sur quel planète vivez vous ?

        Ridicule de dire What’s next L’O2.

        et vive le CO2 et l’exploitation des combustibles fossiles. tout aussi ridicule.

  19. La propagande gauchiste ne cesse pas pourtant. On mentionne souvent dans les médias que les changements climatiques causent de plus en plus d’évènements dramatiques, pensons aux inondations.
    Ces gens ne comprennent pas que la densité de population augmente, de même que le nombre d’humains sur terre. C’est donc normal que la population soit davantage touchée par les catastrophes naturelles, elle occupe une plus grande portion de la planète. Une inondation il y a 100 ans sur un terrain vacant n’aura pas les mêmes conséquences qu’une inondation, au même endroit, 100 ans plus tard, où il y a des habitations.
    Les médias sont de plus en plus présents, donc on voit chacune des catastrophes. La même catastrophe, 100 ans avant, n’aurait pas eu la même couverture, évidemment.

    • Robert dit :

      Sylvain;

      Vous avez parfaitement raison. En plus, c’en est rendu qu’à chaque événement météorologique, il faut blâmer ce foutu et inexistant « Réchauffement »

      Robert

  20. Robert dit :

    Nos bons réchauffistes ne nous ont pas encore mentionné avec force détails que les chutes de neige qui ont cours dans la région de Buffalo étaient dues au sacro-saint réchauffement climatique. Je vais les devancer. Car voyez vous, pour ces gens, tout ce qui arrive dans le domaine de la météo, sur notre planète chérie, a pour cause ce fameux réchauffement. Mais, cependant, j’incite tous ces adeptes de la théorie du RCA a lire attentivement cet article de NOAA!

    http://www.erh.noaa.gov/buf/bufclifo.htm

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      Robert, il n y a aucun lien prouvé entre evenements , meteo extremes . et RCA . Les scientifiques réchauffistes qui savent ça et qui laissent propager ces mensonges dans les medias gauchistes sans rien dire ni faire sont COMPLICES. J’en n’ai vu ni entendu aucun! absolument aucun!!! corriger ça. tous agréent, aucun ne réagit. Quelle opinion avez-vous de ces réchauffistes qui carburent avec votre foi verte et vos taxes? Quelle éthique? – pas relu-

  21. Robert dit :

    Reynald;

    À chaque événement climatique tels, inondation, sécheresse, ouragan etc… Les maniaques du RCA montent aux barricades pour nous dire de baisser notre empreinte de carbone. Le plus estomaquant, c’est qu’une foule de chef d’états y croient (USA, France, Allemagne…). Il n’y a que Monsieur Harper qui sait se tenir debout!

    Robert

  22. Robert dit :

    @jenrevienpas :
    20 novembre 2014 à 7:59

    Vous avez écrit:

    « vous n’êtes pas au courant que le problème de la pollution des cours d’eau en milieux agricole (rivières chaudière, yamaska) datent des années 90 et 2000 ?… »

    Dans les années 60, à peu près toutes les rivières qui passent au cœur des villes du Québec (Rivière Chaudière, rivière Chicoutimi, rivière aux rats, rivière aux sables, etc…mettez les toutes) étaient polluées à un point tel que les poissons y avaient disparus et qu’il était interdit de s’y baigner.

    Sachez que toutes ces rivières furent dépolluées (en y installant des fosses sceptiques…entre autre) et qu’on y a mis de la truite qui y survit très bien….Il se fait même des concours de pêche à la truite sur la rivière aux Sables à Jonquière.

    Vous, vous n’avez pas évolué et en êtes toujours à surfer sur les exagérations mensongères de fanatiques environnementalistes!

    Robert

    • jenrevienpas dit :

      J’y étais dans ces congrès organisés par le ministère de l’environnement ou de l’agriculture dans les années 1990 et 2000 ou la problématique des zones de surplus de phosphore (par la mauvaise utilisation des fumiers et lisiers animaux) en milieux agricoles québecois y était exposée et ou des solutions et des projets y étaient présentés. Comparez la rivière au Sable à Jonquière avec la rivière Chaudière en Beauce en terme de concentration de ferme et de cheptel animal c’est bien mal connaître la problématique. Ce ne sont nullement des exagérations mensongères de fanatiques environnementalistes… comme vous tentez de me faire passer

      Robert vous parlez au travers de votre chapeaux sans avoir été impliqué dans ce domaine. Plus vous écrivez moins vous avez à mes yeux de la crédibilité. C’est votre lacune principale. Vous avez certainement des compétences en spectroscopie et en chimie, mais en science environnementale ou en climatologie j’ai de fort doute.

      • Robert dit :

        C’est ce que je vous dit: La rivière Chaudière a été dépolluée comme l’a été la rivière aux sables. Il y a une époque où tous les riverains jetaient leurs égouts (vieilles autos, carcasse d’animaux, excréments de toute sorte…) dans la bonne vieille rivière qui avait le malheur de passer dans la ville. Mais, tout cela n’existe plus. Ce que je vous reproche, à vous et à d’autres qui s’appellent environnementalistes, c’est de faire du millage sur ces vieux problèmes qui sont maintenant du domaine de l’histoire. Vous entendez parler d’un lac où on a vu des algues et ça y est, …la roue est repartie!

        Robert

        P.S: Vous avez bien raison, j’ai plus de connaissances en science que vous!

  23. jenrevienpas dit :

    la roue est repartie ???

    C’est plutôt qu’on veut régler (Les environnementaliste) les problèmes créer par la génération qui nous a précédée…et éviter d’en faire d’autres !

    Pour vous il n’y a jamais de problème, la nature va absorber tout.

    vous dites : ‘P.S: Vous avez bien raison, j’ai plus de connaissances en science que vous!’

    Si ça vous fait plaisir de vous penser bon et de tout connaître………… !

    • Reynald Du Berger dit :

      « Pour vous il n’y a jamais de problème, la nature va absorber tout. »

      OUI justement, la nature s en remet. Faut seulement lui laisser du temps. Le déversement de BP dans le Golfe du Mexique est un accident, pas une catastrophe. TOBA ya 74 000 ans est une catastrophe (voyez TOBA sur wikipedia) catastrophe NATURELLE. Pour les écocondriaques, l’homme est de trop il est un prédateur, il ne fait pas partie de la nature… j’en ai marre des verts alarmistes gauchistes qui ne créent aucune richesse, ne font que brailler contre la richesse de la droite, le pétrole, d’éternels braillards incapables de créer ni richesse pour eux, encore moins pour les autres. je les combats, et j’ai pas fini! . Ce sont le plus souvent des parasites que vous voyez sur le plateau de TLMEP. Ces verts ignobles caressaient et savonnaient des cormorans dans le Golfe du Mexique tandis que leurs parents croupissaient dans leur merde verte dans des CHSLD. Quelle hypocrisie! Honte à vous écocondriaques gauchistes sans coeur pour leurs congénères!et svp ne dites pas que j encourage la pollution , je fais attention, sans en faire une obsession. J’en ai contre les obsédés de l’environnement, les enverdeurs et écocondriaques, qui sont tous gauchistes. Je les combats et les méprise.

      • jenrevienpas dit :

        R. Duberger

        Que savez vous des environnementalistes et de leurs liens parentaux qu’ils entretiennent avec leurs ainés ? Seulement ce que vous pensez dans votre tête, de la construction mentale que vous en avez faite ?

        On peut être de gauche, environnementaliste et s’occuper de ces parents !!!!

        Ce qui ne marche pas avec votre définition de catastrophe environnementale c’est que suite à un événement comme le déversement de BP dans le Golfe du Mexique (événement parmi tant d’autres) c’est que l’usage normal d’une certaine zone a été perdue pendant plusieurs mois ou année ce qui a affecté l’économie de cette région. Pour les gens de cette région ça a été une catastrophe environnemental quoi que vous en disiez.

        Toba c’est un événement géologique d’une ampleur gigantesque qui a anéantie pas mal de forme de vie pour des centaines d’années et ralentie l’évolution de l’humanité.

        Les brownies comme vous ne font pas la différence.

        Dites vous que BP dans le Golfe du Mexique ce n’est pas une catastrophe ? Si c’est le cas allez brave homme dire cela à la population de la Louisianne (pêcheurs ou riverins du Golfe), Allez leur expliquer cela, si vous voulez être cohérent dans vos propos.

        Ensuite continuez votre tourné et allez voir les gens de Lac Mégantic pour leur dire que le déraillement du train n’a pas été une catastrophe environnementale !!

        Expliquez leur que ce n’est que lorsqu’ils auront un Toba dans leur cours que ce sera une catastrophe. Expliquez leurs que les compagnies pétrolières ont tout les droits parce que le prix de leurs actions prennent de la valeur et que les populations n’ont rien à dire. Expliquez leurs comment c’est important de créer de la richesse qui vont aller dans les poches de quelques riches exploitants. Expliquez leurs que l’industrie du tourisme, de l’agriculture ou de l’industrie régionale ça n’a pas de valeur. Expliquez leurs que la protection de la faune ou de la flore ça n’as pas de valeurs, aucune….

        Finalement je ne peux vous mépriser car votre raisonnement ne tient pas, il n’est pas cohérent, il n’est pas celui d’un homme de science.

        Encore une fois vous faites preuve d’une pensée religieuse, de nouveaux.

      • Reynald Du Berger dit :

        jenrevienpas, vous ne vivez pas sur la même planète que moi. Avec 2 collègues de UQAC, j’ai réussi à porter de 2% à 75 % les succès des forages d eau au Burkina Faso. Votre RCA et vos prétendues « catastrophes » huileuses me font suer royalement. Vous ne savez pas de quoi vous parlez et vous êtes même odieux en niant les vrais problèmes, comme les enfants d école que je croise. Un milliard et demi d humains n ont pas accès à de l eau potable!. Venez avec moi comme je faisais chaque matin à 6h aux puits au Sahel. Vous y verrez une vingtaine de femmes qui ont marché des km depuis 5h am pour s’y retrouver, puiser de l eau sale. Elles portent un canari sur la tête (cruche de terre cuite, 20 kg quand c est plain) Osez donc… oui osez donc leur parler de votre foutu « problème » planétaire de RCA. Elles vont toutes vous foutre leurs canaris sur la gueule et vous l’aurez bien mérité. Faut être insolent pour parler de RCA devant ces pauvres gens! Et j’espère que vous ne pousserez pas l insolence jusqu à mettre les mauvaises récoltes sporadiques africaines sur le dos d événements météo extrêmes causés par le RCA comme le font odieusement les réchauffistes! et si vous persistez à insulter les gens qui ne partagent pas votre avis en les traitant de brownies, je vais devoir vous bloquer.

  24. Robert dit :

    @jenrevienpas:

    Vous avez écrit:

    « C’est plutôt qu’on veut régler (Les environnementaliste) les problèmes créer par la génération qui nous a précédée… »

    Mais, bon Dieu, quels problèmes cette génération as-t-elle tant créé?

    Dites nous le au plus vite avec force preuves et détails. Donnez aussi des détails sur les autres générations d’avant et s’il le faut, reculez jusqu’à la préhistoire. Allez-y, dénoncez l’imbécile inconséquent qui a eu le malheur de d’inventer le feu.

    Robert

  25. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    « Ensuite continuez votre tourné et allez voir les gens de Lac Mégantic pour leur dire que le déraillement du train n’a pas été une catastrophe environnementale !!… »

    Lac Mégantic n’est pas une catastrophe environnementale, c’est une catastrophe syndicale d’un gars dont le « quart de travail » était fini!

    Vous avez aussi écrit:

    « Dites vous que BP dans le Golfe du Mexique ce n’est pas une catastrophe ? Si c’est le cas allez brave homme dire cela à la population de la Louisianne (pêcheurs ou riverins du Golfe), Allez leur expliquer cela, si vous voulez être cohérent dans vos propos. »

    Et vous, avez vous parlé récemment aux habitants riverains de Louisiane?

    En outre savez vous vraiment ce qui advient du pétrole lorsqu’on l’envoie dans la nature? Saviez vous que la structure d’une molécule de pétrole ressemble étrangement à celle d’une molécule de gras et d’une molécule de détergent?…Apprenez à mettre les choses en perspective!

    Robert

  26. Keven dit :

    Reynald,

    Vous menacez jenrevienspas: « et si vous persistez à insulter les gens qui ne partagent pas votre avis en les traitant de brownies, je vais devoir vous bloquer. » Je vous rappellerais que vous et Robert avez attaqué le background scientifique de jenrevienspas à maintes reprises et avez même avoué candidement mépriser ceux qui ne partagent pas votre opinion politique. Selon cette logique, vous devriez peut-être vous bloquer vous-même.

    De manière plus générale, votre logique semble impliquer que l’humanité entière ne serait capable de se concenter que sur un seul problème à la fois. Comme vous suggérez de se concentrer sur l’eau potable, impliquez-vous que nous devrions abandonner toute autre étude ou tout autre effort? J’essaie seulement de suivre votre logique, qui m’apparaît pour le moins simpliste. Pourriez-vous élaborer, ou bien est-ce un autre de ces points que vous n’avez pas à défendre?

    Vous dites finalement: « Dois-je répéter que je n’ai pas à mettre en preuve aucun article, car je ne veux rien prouver… ? »

    Reynald, il est évident que vous défendez l’idée que la communauté scientifique erre complètement et que les conclusions du GIEC sont fausses. C’est le genre d’énoncé qui mérite d’être supporté, d’autant plus que vous utilisez votre image de scientifique pour propager vos idées dans les médias et que vous prétendez que ces sources existent. Vos lecteurs et moi attendons donc toujours les références sur lesquelles vous vous basez pour remettre en question les conclusions du GIEC.

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven, « …que la communauté scientifique erre complètement …  » avant de vous répondre , qu’appelez-vous « communauté scientifique »? les auteurs de papiers sceptiques comme disons, Judith Cury ou Vincent Courtillot en font-ils partie?

      .. »que les conclusions du GIEC sont fausses » j’ai jamais dit ça. J’ai dit que j’avais des doutes sur ces affirmations -les fameux 95% et 97% . D’ailleurs je n’ai toujours , d’aucun réchauffiste, aucune réponse à mes questions… je viens d’en parler à la radio et j’ai repris qq unes de ces questions auxquelles je n’ai pas de réponse. Je n’ai rien à prouver, mais des questions à poser aux réchauffistes qui prétendent la catastrophe si etc… … on veut me forcer a payer une taxe de carbone pour un RCA dont je refuse d’endosser la responsabilité, je demande des comptes aux réchauffistes qui m’imposent cela, … je pose des questions… c’est incongru? Les scientifiques réchauffistes n’auraient donc aucun compte à rendre aux contribuables qui paient leurs recherches? recherches dont s’emparent le GIEC et les gouvernements pour accabler les gens de taxes de carbone? vraiment? aucun compte à rendre? aucune question à répondre? et l’éthique là-dedans?

      douter des capacités scientifiques de quelqu’un n’est pas une insulte, le traiter de browny en est une. Notez que je ne vous identifie jamais personnellement ni jenrevienspas quand je parle des réchauffistes.

      J’aimerais cependant connaitre votre formation et votre sujet de thèse, si cela ne vous ennuie pas de rendre ca public. J’aime connaitre les gens a qui je parle.

    • Robert dit :

      Keven;

      Vous avez écrit:

       » Je vous rappellerais que vous et Robert avez attaqué le background scientifique de jenrevienspas à maintes reprises et avez même avoué candidement mépriser ceux qui ne partagent pas votre opinion politique. Selon cette logique, vous devriez peut-être vous bloquer vous-même. »

      D’abord, nos opinions ne sont pas politiques mais scientifiques, Le background de jenrevienpas est faible, Presque touts ses écrits sont basés sur de la propagande qu’il a lu ou écouté sur des forums. Il est incapable de faire sa propre idée et ne se fie qu’aux Charles Tisseyre et Villedieu de ce monde. Il a entendu que certains lacs ont développé des algues bleues et pour lui, tous les lacs du Québec sont polliés par les algues bleues. En somme, celui-ci devrait commencer à prendre des information sur ces algues…Se faire sa propre opinion…Quoi!

      Pas facile d’avoir une pensée scientifique cohérente de nos jours quand l’on sait que cette même science s’est corrompue en se politisant.

      Robert

  27. jenrevienpas dit :

    Premièrement Robert vous inventez des phrases que je n’ai jamais écrites ou prononcées. Parce que j’affirme être un environnementaliste vous me décrivez comme tous les environnementalistes que vous connaissez ou que vous avez en tête, je devrais dire. Ce n’est pas de la science que vous faites pendant ce temps là, ce n’est que de l’opinion.

    Deuxièmement R. Duberger et vous avez utilisez plus d’adjectifs à connotation négative sur les environnementalistes et sur moi que je ne l’ai fait. Je ne vous lance qu’un ‘petit gâteau Vachon’ et vous pognez les nerfs…. ça bien l’air que le chapeau brun vous faits messieurs !!!

    Troisièmement je sais que le pétrole peut se biodégrader dans l’environnement, Que la nature peut dans certain cas revenir à un état original ou assez intéressant pour que l’humain y pratique des activités sans impacts sur sa santé. Mais quand une catastrophe environnemental arrive les populations qui vivent à ces endroits perdre pour un certain temps (plusieurs mois ou plusieurs années) l’usage de cet endroit. Ils ne peuvent plus réaliser les activités qu’ils réalisaient auparavant. BP dans le golfe du Mexique, c’est une catastrophe environnementale. Comment qualifier autrement cet événement qui a coûté 12 G$. Faut être aveugle pour négliger un tel événement qui a pris des semaines à s’arrêter et des mois à se résorber…

    Quatrièmement, la technique du Savon, consistant à glisser sur un autre sujet, je vous ai souvent vus la pratiquer.

    Cinquièmement Keven a bien raison ce n’est pas parce qu’on s’occupe d’un problème (RCA) qu’on ne peux s’occuper des autres problèmes (accès à l’eau potable, maltraitance des ainées, etc…). Ce n’est pas parce que vous avez trouvez de l’eau potable en Afrique qu’il faut encourager les énergies fossiles…et à ce sujet je dis bien le contraire de votre affirmation. Ce n’est pas à l’Afrique qu’il faut faire payer la note, mais bien au pays Riche comme les USA et aussi bientôt la Chine également.

    • Reynald Du Berger dit :

      la définition de « catastrophe » est très élastique. La perte de son jouet pour un bébé est une catastrophe. J’en viens à un lien entre immaturité et la notion de catastrophe . Plus l’individu est immature plus il voit de catastrophes dans des événements bénins. La perte de vies humaines est une catastrophe, peu importe la cause. Plus le nombre de vies humaines est grand, plus grande sera la catastrophe. Pour le Golfe du Mexique, la seule catastrophe est la mort des 11 hommes dans l’explosion de la plateforme. Les salauds verts obsédés ont préféré pleurer publiquement sur des crevettes plutôt que sur des humains. Honte à eux! Je combats cette vision manichéenne des verts obsédés. Ils sont les amis de Gaïa et les ennemis jurés de l’homme et ne trouveront le repos que lorsque la race humaine aura débarrassé la Terre, pour redonner Gaïa aux belugas. Quelle honte!

      • jenrevienpas dit :

        Votre définition de salauds est encore plus élastique que ma définition de catastrophe environnementale ou de brownies.

        Je vous cite : « Le mal fait par les enverdeurs et écocondriaques dans toute société est incommensurable. C’est aussi un de mes combats. »

        Faudrait nous expliquer avec chiffre à l’appui le mal que les environnementalistes font à part d’avertir, de conscientiser ? à part de dire au promoteur de mieux planifier leurs projets au lieu de devoir réparer les pôts cassés une fois les dommages faits.

        Faudrait que vous nous donniez des noms d’enverdeurs qui ont empêchés de bons projets de se faire ?

        Vous généralisez comme aucune personne que je connaisse !! Vous faites du populisme.

        Au faites est-ce que BP a dédommagé ou compensé d’une manière les familles des 11 morts que vous avez cités ? Ont-ils pris leurs responsabilités ? S’il avait suivi les recommandations du gouv. de mettre une deuxième valve, s’il avait fait tout le suivi nécessaire on n’aurait jamais vu cela. Les vrais salauds dans cette affaire ce sont les dirigeants de BP car ils sont responsables de catastrophes humaines et environnementales. Est-ce que les travailleurs de la pêche de la Louisiane qui aujourd’hui ne peuvent exercer leur métier honorablement ont retrouvé un travail adéquat ?

        J’en reviens Pas

      • Reynald Du Berger dit :

        En effet ce sont de beaux salauds, car responsables de décroissance et même de pertes de vies humaines… mais ils s en fouent, ils adorent le béluga et méprisent l’homme, surtout l’homme qui crée de la richesse – capitaliste de droite- comme le géologue ou ingénieur qui explore et exploite des mines et du sale pétrole pour que leur petite personne verdâtre continue de faire une vie facile avec garderies gratos etc..quel mépris ils ont pour ces créateurs de richesse ces petits hommes verts. mais j’en suis revenu!

        « Faudrait nous expliquer avec chiffre à l’appui… » quels chiffres? ouvrez-vous les yeux! le gaz de shale sur lequel vous êtes assis en refusant de bouger… allo? allo? les américains l’exploitent. Quewsl chuffres vous faut-il?

        BP a sûrement dédommagé les victimes, faites donc votre recherche… ils ne sont pas démunis de sens de la compassion comme les enverdeurs le sont, eux préoccupés par les couleuvres et méprisant la race humaine. C,est dans votre nature de faire ainsi des proces d’intention à toutes les pétrolières?

        J’étais en Lousiane après Bp et Katrina et j’ai pas vu de pêcheur quêter.

    • Reynald Du Berger dit :

      « Cinquièmement Keven a bien raison ce n’est pas parce qu’on s’occupe d’un problème (RCA) qu’on ne peux s’occuper des autres problèmes (accès à l’eau potable, maltraitance des ainées, etc…).  »
      Je note une insouciance odieuse des verts sur le sort de leurs congénères au profit de belugas et de couleuvres brunes. Ex: un projet d aménagement portuaire sera abandonné suite a la pression de verts qui veulent coûte que coûte protéger des sites de nidification , ils se moquent complètement des trois tentatives de suicide de pauvres types au chomage, qui auraient de l’emploi avec le projet… ce sont pour moi de beaux salauds , incapables de faire équilibre entre développement socio-économique et environnement. Il y a des protections de couleuvres et oiseaux qu il ne FAUT PAS assurer coute que coute, ya des prix à NE PAS payer, ce que les verts obsédés ne comprennent pas. Alors svp , vous et Keven cessez de prétendre que les verts sont aussi sensibles à l’homme qu’à la Nature (de laquelle ils ont exclu l’homme). Ouvrez-vous les yeux et regardez comment les Québécois verts restent assis sur leurs ressources naturelles en ayant peur de les explorer et exploiter. Une autre honte pour une province aussi endettée. Le mal fait par les enverdeurs et écocondriaques dans toute société est incommensurable. C’est aussi un de mes combats.

      « Ce n’est pas à l’Afrique qu’il faut faire payer la note, mais bien au pays Riche comme les USA et aussi bientôt la Chine également. » nous dites-vous candidement.

      Vous raisonnez comme ont « résonné » les chefs corrompus de pays voyous (membres de l’ONU et représentés au GIEC) au sommet de Doha. Ils veulent lever un fonds vert de 100 milliards$/an payé par les pays que vous dites « riches » – Canada, USA, Brésil, Australie, Chine etc- pour , tenez-vous bien, « les événements météo extrêmes » qu’ils prétendent « responsables de leurs mauvaises récoltes et causés bien sûr par le RCA » ! C’est exactement le raisonnement que vous venez de nous exposer jenrevienpas. Et tout scientifique réchauffiste qui ne réagit pas devant pareille arnaque, en est le complice.

  28. Éric Ducharme dit :

    Chère Reynald, je me permets d’écrie sur ton blogue. Peut être juste pour te saluer ou pour le simple plaisir d’être entendu ou encore pour avoir ton opinion sur la mienne. Toujours est-il que j’ai toujours été très sceptique tant qu’à cette certitude qui nous est rapportée par nos médias en lien avec l’aspect catastrophique du climat. Mais, Je suis bouleversé et c’est le mot, quand je vois l’opinion publique qui est convaincus plus que n’importe quels scientifiques. J’ai voulu me faire une opinion personnelle mais c’est toute une entreprise. Malgré tout, je suis arrivé à me faire une idée synthèse.
    Sans vouloir m’embarquer dans une polémique et déballer tous les arguments qui justifieraient mon point de vue sans équivoque, ce que je trouve une perte de temps, j’ai choisi de présenter une idée synthèse qui je l’espère soit solide. Voilà, la vapeur d’eau est de loin le facteur le plus influent de l’effet de serre. Celui-ci est exclu du modèle du GIEC pour x raisons mais entre autre parce qu’il semble être une rétroaction du réchauffement causé par le CO2. Par contre, Si jamais, mais si jamais on démontre que les nuages sont en partie causés par des phénomènes autres que le réchauffement du modèle du GIEC, il me semble que celui-ci fout le camp.
    Le projet CLOUD semble arriver aux conclusions que la vapeur d’eau est causée en partie par le rayonnement cosmique. Or, on sait tous que c’est le champ magnétique terrestre qui nous protège des rayons cosmiques. On sait également que ce champ magnétique est fortement perturbé par les éruptions solaires. Cette activité solaire peut perturber le champ magnétiques à un tel point que ça déjà provoqué une panne généralisée à MTL. En tout cas, lors de relevé du champ magnétique nos appareils deviennent complètement inutilisables. De plus les corrélations entre les cycles de de l’activité solaire de 11 ans ont d’excellentes corrélations avec celle de la température.
    En considérant tous ces cycles de 11 ans, ceux séculaires et millénaires et il y en a d’autres, tous ceux-ci semblent être bien expliqués par les trajectoires des planètes en orbite autour du soleil et d’autres phénomènes astronomiques. Si on combine tous ces signaux cycliques, on arrive très bien à expliquer les variations de température à plus de 80%. Par contre pour le CO2, la corrélation avec la température pour la période qui concerne le réchauffement anthropogénique, c’est niet plus une barre. Je ne peux pas être plus clair que ça sans utiliser de grands mots scientifiques pour impressionner la galerie.
    Et encore plus intéressant, c’est que la température au cours des glaciations et interglaciations précèdent l’augmentation du CO2. La température est alors vraisemblablement la cause de l’augmentation du CO2. Pourquoi? Pcq les océans se réchauffent et libèrent le CO2 de l’eau et des glaces. Ils ont même mesuré ce déphasage. Le GIEC dit que c’est 400 ans mais d’autres disent que c’est 800 ans.
    Ok tout ça semble très simpliste devant les études complexes qui cherchent à expliquer toute la mécanique du climat. Mais…. C’est quand même ça.
    Comme on dit tout est politique et manipulation. Pour ce dernier point nous sommes tous au moins tous convaincus.
    Je pense qu’on doit être, nous les Québécois et peut être les Français ( je parle de la population et plus précisément la bourgeoisie intellectuelle) les seuls à s’accrocher sur cette foutue catastrophe de réchauffage et on nous lâchera pas. Nous somme leurs derniers espoirs.

    • Reynald Du Berger dit :

      Bonjour Éric, je te salue aussi et reconnais en toi le géologue et l’étudiant que j’ai eu dans mes cours de géophysique. Ta connaissance du climat est peu commune et dépasse largement celle exposée dans les commentaires de certains habitués de ce blogue. Le climat est un brouhaha géo-bio-chimico-physique à travers lequel les réchauffistes osent affirmer avec une certitude de 95% qu’ils y ont extrait une signature humaine! Je voudrais bien qu’on me la montre! Bravo pour t’intéresser à cette question et ne pas te laisser berner et remplir naïvement par les Tisseyre, Villedieu et cie, comme malheureusement certains abonnés à mon blogue!

    • Keven dit :

      Éric,

      Merci d’avoir pris le temps de nous exposer votre hypothèse. Permettez-moi de la commenter.

      Vous dites dès le départ que la vapeur d’eau « est exclu[e] du modèle du GIEC pour x raisons mais entre autre parce qu’il semble être une rétroaction du réchauffement causé par le CO2. »

      Je vous arrête tout de suite. C’est faux de dire que la vapeur d’eau n’est pas incluse: elle fait partie de tous les modèles climatiques dont les résultats sont compilés par le GIEC. Non seulement son impact radiatif est compté, mais aussi son transport convectif dans l’atmosphère, le cycle d’évaporation et de précipitation (liquide ou solide), etc. Son « impact rétroactif » est une conséquence directe d’intégrer tous ces composantes dans les modèles – le « feedback » de la vapeur d’eau n’est pas inscrit comme « condition » dans les modèles au préalable: il s’agit d’une propriété des équations physiques de base qui émerge naturellement.

      Vous continuez: « Par contre pour le CO2, la corrélation avec la température pour la période qui concerne le réchauffement anthropogénique, c’est niet plus une barre. » Une simple analyse visuelle vous convaincrait du contraire. Voyez par vous-même: http://www.skepticalscience.com/images/co2_temp_1900_2008.gif et http://static.berkeleyearth.org/img/decadal-with-forcing-small.png

      Je continue à vous citer: « Si on combine tous ces signaux cycliques, on arrive très bien à expliquer les variations de température à plus de 80% ». D’ou tirez-vous ça? Ça ressemble étrangement à ce que Courtillot avance, bien que son analyse ait été démontée de toutes pièces à de nombreuses reprises – je peux vous fournir quelques références à ce sujet si vous le désirez. Les variations de température récentes sont en majorité dues aux émissions anthropogéniques de gaz à effet de serre.

      J’arrête ici.

      Au plaisir,

      Keven

      P.S.: Reynald, en tant que « sceptique » invétéré, vous ne remettez pas en question ce qu’Éric dit? Étrange…

  29. Keven dit :

    Reynald,

    À voir la manière dont vous traitez les gens qui ne partagent pas votre idéologie, vous m’excuserez sûrement de douter de votre bonne foi et de me limiter à vous dire que je fais mon doctorat en physique (géophysique et physique atmosphérique) à l’Université de Toronto.

    J’ai trouvé votre entrevue de cette semaine à la radio et je l’ai écoutée. De nombreux énoncés de cette entrevue sont très problématiques. Il est troublant que la majorité de ces propos fut démontée en détail sur ce blogue, mais vous continuez tout de même à les utiliser.

    Laissez-moi, pour commencer, me concentrer sur un point relevé dans l’entrevue. Vous y avancez que la hausse des océans ne devrait être que de 10 à 15 cm au cours du 21e siècle. D’ou est-ce que vous sortez ca? Quelle étude, la vôtre? Vous nous affirmez n’avoir rien à prouver ou à supporter, mais pourtant…

    Dernier point: j’ai déjà depuis longtemps accepté de débattre avec vous, mais je n’ai toujours pas eu de nouvelles de votre part. Auriez-vous changé d’idée?

    Keven

    • Reynald Du Berger dit :

      Keven,
      « idéologie » quelle idéologie? poser des questions aux auteurs d’une affirmation qu’ils disent vraie à 95%, laquelle a des conséquences graves pour toutes les nations, ça serait selon vous une idéologie?

      Pour le débat, je l’ai proposé à Dominique Maurais et à Dany Houle à Québec et à John Ferguson au Saguenay, tous des animateurs de Radio-X. J’attends… comme j’attends toujours votre réchauffement. J’envoie votre commentaire à ces animateurs en guise de rappel.

  30. Éric Ducharme dit :

    @ Keven

    Mon intervention n’est pas une hypothèse qui vient de moi. Je ne fais que reprendre ce qui me semble intéressant comme observations qui ont été publiées. Pour les corrélations, je me réfère Nicolas Scafetta ou Scafetti, je ne me rappelle plus, Mais j’ai beaucoup apprécié sa démonstration, qui me parait très convaincante. et j’apprécie également Courtillot. Pour ce qui est de la vapeur d’eau, j’ai toujours compris qu’elle n’était pas comptée comme proxy et ou du moins qu’elle était directement liée au réchauffement, donc directement lié au CO2. Alors si on imagine un facteur exogène comme le rayonnement cosmique sur la nucléation des gouttelettes d’eau, il me semble alors qu’il devrait manquer un gros engrenage au modèle du GIEC. À vrai dire, toute la machine devrait être boiteuse. Malheureusement, ce sera impossible de rafistoler le modèle, puisqu’on semble encore se poser bien des questions sur la formation des nuages. Dites pourquoi je ne serais pas alors en droit d’être foncièrement sceptique quand le GIEC est certain à 97%. Ces prévisions sont peut être attribuées à une variabilité du modèle, mais omettre un facteur exogène dans le modèle serait très embêtant, surtout s’il concerne le gaz à effet de serre de loin le plus efficace, soit la vapeur d’eau. Et d’ailleurs tout le monde c’est que la science se trompe. Et cette science du climat me parait extrêmement compliquée. En tout les cas, il est claire qu’il n’y a vraiment rien de très certain dans tous ça.

    • Reynald Du Berger dit :

      Éric, je désapprouve le ton et le style méprisants de Keven à ton endroit comme à celui des gens qui ne sont pas scientifiques et qui osent quand même s’y aventurer, ceux qui osent émettre des opinions et surtout douter. Il semble que pour lui, seuls les gens comme lui peuvent parler du climat avec autorité.Tu poses des questions très légitimes, peut-être pas en les termes exacts, il devrait montrer de la souplesse, mais il préfère répondre du haut de son PhD… avec un vocabulaire ronflant… et très correct en français j’en conviens. Je lui ai posé la question sur son sujet de thèse… pas de réponse. Et le rappel sur le débat est lançé.

      • Keven dit :

        Reynald,

        J’espère qu’Éric ne voit pas mon intervention comme ça. Il a fait un commentaire d’ordre scientifique, et je lui ai donné mon opinion sur celui-ci, pointant du doigt certaines erreurs. Rien de méprisant envers lui, au contraire! J’espère qu’Éric ne s’en est pas vu offensé. Je suis surpris que vous trouviez mon vocabulaire « ronflant », alors que j’essaie seulement d’écrire correctement en français.

        Je suis aussi surpris que vous montiez sur vos grands chevaux de la sorte. À guise de comparaison, vous devriez peut-être relire certains de vos commentaires à jenrevienspas: côté « ton et style méprisants » et « regarder de haut », j’ai bien peur que vous et Robert donniez le ton!

        Je vous ai dit pourquoi je ne vous en dis pas plus sur moi: je n’ai rien à cacher, mais c’est à vous de me démontrer votre bonne foi dans vos interventions.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, je vous rappelle que vous n’avez toujours pas répondu à mes questions sur le RCA et le GIEC. Et puisque vous n’avez rien à cacher, peut-on connaître votre sujet thèse et vos sources de subventions? N’y voyez aucune intention malveillante. Je suis un sceptique que Radio-Canada depuis dimanche appelle maladroitement et de façon inappropriée, « négateur » pour éviter avec raison le « négationniste ». J’ai fait le rappel de débat souhaité par nous deux, aux gens de Radio-X… peut-être pourriez-vous aussi le leur rappeler de votre côté?

      • Keven dit :

        Reynald,

        Je regrette, mais je doute de votre bonne foi, et ces questions personnelles devront attendre.

        J’ai répondu à la plupart des questions que vous avez lancées (notamment sur le GIEC): les lecteurs peuvent en juger. Le seul nouveau point que vous avez amené récemment concerne la sensibilité climatique, et la tournure de votre question ne m’incite pas à y répondre – vous comparez les estimés d’Arrhénius avec ceux des modèles récents, comme s’ils étaient équivalents, alors qu’ils ne considèrent même pas les mêmes propriétés.

        Je tiens à vous rappeler que vous êtes celui qui voulez ce débat: je n’ai fait qu’accepter votre offre. Je ne faisais que questionner votre singulière absence de suivi à ce propos.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « et ces questions personnelles devront attendre. »
        Un contribuable qui paie votre salaire d’étudiant gradué et qui vous demande juste le sujet de votre recherche se fait répondre « et ces questions personnelles devront attendre. »
        p.s. j’explique le « qui paie votre salaire d’étudiant gradué » désolé si j’ai erré et que votre recherche est à tout hasard subventionnée par des crédits autres que ceux de l’état. Alors corrigez-moi et pardonnez-moi. Mais peut-on connaître votre sujet de recherche – même si le titre de la thèse n’est pas encore déterminé- et les organismes qui vous subventionnent?

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven, vous doutez de ma bonne foi comme moi de la vôtre..

        sauf que moi, je n’ai aucun intérêt, je peux parler librement.

        oui je veux ce débat avec vous mais aussi avec d’autres comme Steven Guilbault, Bonin de Greenpeace, ou Claude Villeneuve, Et vous n’en voulez plus? pourtant , j’aurais cru… Pour le suivi, j’ai fait un rappel aux animateurs de Radio-X, et vous ai invité à en faire autant. On attend ensemble vous et moi qu’un animateur se manifeste…🙂

      • Reynald Du Berger dit :

        Keven et aussi les autres , voici les mails des 3 de Radio-X…

        Dany Houle [dhoule@radiox.com]; Dominic Maurais [dominicmaurais@videotron.ca]; jferguson@rncmedia.ca

        vous pouvez leur écrire et réclamer ce débat.

    • Keven dit :

      Éric,

      Vous avez totalement le droit de poser des questions, c’est le même d’une approche scientifique. Je ne fais que vous fournir quelques réponses, et vous expliquer quelques points pour vous démontrer que la notion que l’activité humaine a eu (et continue d’avoir) un impact sur le climat récent est très solide.

      Concernant Courtillot et ses tentatives de trouver des corrélations cosmiques avec la température de la basse atmosphère, je vous réfère à cet excellent article en français de Raymond Pierrehumbert, professeur à l’Université de Chicago: http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/langswitch_lang/fr/ . Ces corrélations n’existent pas, et il faut faire attention avec les liens de causalité qu’il infère.

      Concernant la vapeur d’eau, je vous inviterais à lire l’article de Held & Soden (2000) que j’ai mis en lien dans ma réponse précédente: vous verrez un résumé de comment la vapeur d’eau est traitée dans les modèles climatiques.

      Keven

  31. Éric Ducharme dit :

    Comme souvent tous ces contre-arguments ne remettent en rien ce que j’ai lu. Le plus souvent qu’autrement, je reçois comme réponse que ces études ont été démenties. Alors, je me dit comment peut-on contre-argumenter la décomposition d’une série temporelle avec des méthodes mathématiques comme l’analyse multifractales des spectres de puissance sur une transformée de Fourrier. Et calculer le coefficient de Pearson c’est pas sorcier. SI je me rappelle des résultats de Scafetta le R2 entre la température et le CO2 était inférieur à 0.3. tandis que sont travail a donné un coefficient de plus 0,8. Je ne suis pas fou.

  32. Éric Ducharme dit :

    Malheureusement la qualité de la vidéo n’est vraiment pas bonne. Mais ce gars là me fait triper. Nicolas Scafetta 2013

    • Reynald Du Berger dit :

      Scafetta n est pas le seul à poser les questions que je pose aux réchauffistes et qui sont toujours sans réponses. Il me fait aussi tripper, comme le Viscomte Monckton of Brenchley – je sens les poils de Keven se dresser!- Horreur! Comment ce clown ose-t-il se dresser contre « la science établie »…il n’a jamais rien publié dans les revues à comités de lecture… Dommage que les médias n’aient de tribunes que pour les tristes réchauffistes « officiels » qui publient dans blablabla et ne cèdent jamais la scène à des gars comme lui.Au moins lui, il est drôle!

  33. Éric Ducharme dit :

    Voici où j’ai trouvé c’est fameuse corrélation de 0.3 et 0.8.

    http://wattsupwiththat.com/2008/01/25/warming-trend-pdo-and-solar-correlate-better-than-co2/

  34. Éric Ducharme dit :

    Est-ce que j’ai la berlue? Les auteurs de l’article (2014) que je mets ici, reprennent passablement la même approche de Scafetta (vidéo 2013). Ils font partis d’une des 7 institutions de la commission européenne qui ont pour mandat la protection de l’environnement. Les auteurs sont Italiens tout comme Scafetta mais ils font aucune référence à Scafetta ce qui est vraisemblablement plus qu’un oubli. Mais le pire, c’est que ce travail, qui m’apparaît être une mauvaise copie des travaux de Scafetta abouti à des conclusions pour expliquer le hiatus des températures.

    http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0107222

    • Reynald Du Berger dit :

      Éric, tu es comme moi un citoyen scientifique. Il en faut de plus en plus qui refusent le « science is settled » de Al Gore et des réchauffistes. Continuons à challenger les réchauffistes avec nos questions – toujours sans réponses- et sommons-les de nous prouver leur RCA.

  35. pat beauderick dit :

    Monsieur du Berger, vous devez divulguer vos sources. D’ou sortez-vous vos donnees? En passant, vous etes l’accusateur, alors vous devez divulguer : principe de de droit britannique, bien ancre en droit public canadien. L’accusateur doit oeuvrer a visage decouvert.

    • Reynald Du Berger dit :

      … »vous etes l’accusateur,  » Je suis au contraire l’accusé. L’accusateur est le réchauffiste comme Keven ou jenrevienspas qui m’accusent d’être responsable du « crime » du RCA. ILS DOIVENT FAIRE LA PREUVE! Ce sont eux les accusateurs. Je leur ai posé des questions sur ce blogue auxquelles ils n’ont pas répondu. Je repose les questions et demande à mes accusateurs de répondre. Je n’accepte pas de preuves circonstancielles, vu que leurs accusations sont graves de sentence. Ils ont eu l’outrecuidance d’appliquer une sentence ( bourses de carbones et taxes etc.. )avant même d’avoir prouvé ma culpabilité. Quel culot! Je demande des preuves hors de tout doute. , surtout pas des 95%, des preuves.

      • pat beauderick dit :

        Quelle est la proportion de preuve necessaire? Je xomprends que c’est plus de 95%. Vous haussez le seuil de facon deraisonnable. S’il est certain a 90 ou 95 % que l’homme contribue significativement au rechauffement, il faut agir. Le contraire est inconscience.

      • Reynald Du Berger dit :

        « S’il est certain a 90 ou 95 % que l’homme contribue significativement au rechauffement »

        c’est ma première question aux réchauffistes… d’ou sort ce foutu 95% ? posée 3 ou 4 fois, toujours aucune réponse

  36. jenrevienspas dit :

    c’est le GIEC qui a déterminé le 90 ou le 95 %. Demandez leur … vous ne l’avez pas lu.

    C’est le gouv. du Québec qui a passé ces lois et faits ajouter ces taxes.. demandez leur qu’est-ce qu’ils font avec la taxe carbone. pas à moi ou à Keven.

    Comme je suis d’accord avec le principe, je ne sens pas le besoin de faire ces démarches. Comme ça crée de l’emploi dans le domaine de l’environnement je suis pour. Comme ce sont des emplois durables et équitables je suis pour. La taxe carbone, ça ne sert pas juste à enrichir quelques pétrolières déjà milliardaires.

    J’aimerais savoir pour quel montant vous vous plaignez personnellement ? et vous fait remarquer que le prix de l’essence à la pompe a baisser dans les derniers mois d’un montant supérieur à la taxe carbone (20 cents vs 5 cents).

    Les US ont promis 3 Milliards de $ dans le fond de 100 G$ de l’ONU. ça fait 15 $/citoyens américains que je considère comme un investissement dans un avenir plus propre.

    C’est de cela que vous vous plaignez ?

    Nos assurances personnels nous coûtent plus chère que cela !!!!!!!

    • Reynald Du Berger dit :

      @jenrevvv c’est pas au GIEC que je pose mes questions c’est à vous et à Keven, car vous et Keven prétendez à ce 95%. Je vous demande de justifier votre prétention car c est vous et Keven sur ce blogue qui affirmez le RCA sûr à 95%. Vous l’affirmez oui ou non? Ne renvoyez pas la balle au GIEC , assumez-la et répondez sinon vous perdez toute crédibilité. Quand on affirme qq chose on doit le prouver à sa place et non pas demander à qqun d’autre de le prouver. Assumez donc votre affirmation.

      • jenrevienspas dit :

        Je n’ai pas à assumer une phrase que je n’ai pas prononcé, que je n’ai jamais affirmé !!!

        Assumez vous toutes les écrits des climats-septiques ? êtes vous leurs portes paroles ? Êtes vous le grand boubou des ‘Friends of science’ regroupement sectaire issus (financé) du milieu pétroliers ?

      • Reynald Du Berger dit :

        jenrev..
        1- croyez-vous au RCA?
        2- si oui, à quel degré de certitude exprimé en % en êtes-vous sûr?
        mes deux questions sont-elles claires, nettes précises?

        je les adresse aussi à Keven… je vous demande une « confirmation » rappelez-vous dans ma jeunesse- loin de la vôtre- y avait baptême , ensuite confirmation puis profession de foi… on en est à la confirmation, le GIEC, Tisseyyre , Gore , et cie vous ont baptisés réchauffistes – et en plus Keven y trouve son profit- je vous demande de confirmer votre foi climatiste… alors… votre foi.. elle est à 5% 45% 95% (le dogme de votre Église), 100% ou un prudent , modeste et agnostique « je ne sais pas » ?

        Keven je m’attends à ce que vous y mettiez du vôtre pour ce débat que je vous ai proposé et que vous avez accepté, en contactant des médias. J’ai fait ma part, que faites-vous?

  37. Éric Ducharme dit :

    Quel est cette obstination à absolument croire qu’il y a un réchauffement et que nous en sommes la cause. La science n’as jamais prétendu détenir la vérité. Notre connaissance des choses sera toujours imparfaite si non erronée. Il est plus que clair à mon esprit que s’acharner contre ceux qui démontrent que l’influence humaine sur l’effet de serre est surestimée, tiens de la conviction et de la croyance et du dogmatisme. Et je le répéterai, du dogmatisme entretenu par un discours alarmiste qui est démagogique et qui usurpe la science. Ce qui ce passe actuellement à Montréal, me fait honte et peur. Une association de communicateurs scientifiques qui prend position dans un débat politique avec des hypothèses scientifiques. Qu’est ce que ces communicateurs vont léguer à la population comme culture scientifique s’ils sont dépourvus de curiosité et qu’ils en ont que pour cette sacro sainte vision apocalyptique. Si cette association n’est pas assez lucide pour éviter de tout mélanger entre science, idéologie et politique, je crains que la population ne soit désormais sous le joug de journalistes insuffisamment compétents pour diffuser la culture scientifique.

  38. jenrevienspas dit :

    Je ne CROIS pas au RCA. Ce n’est pas une question de foi !!

    Je ne faits que constater et lire des avis qui m’amène à penser que le RCA est un phénomène réel.

    Je ne peux mettre de pourcentage sur mon avis..

    Vous avez eu vous et Robert amplement d’occasion pour me faire changer d’avis, mais vos écrits ne me convainc pas, ni vos entrevue radiophonique (Radio X le dit bien qu’elle est une radio d’opinion). Pas assez de science trop d’opinion de votre côté. Avant vous j’ai échangé avec CRIOUX et Yves Pelletier et aujourd’hui j’arrive à la même conclusion : Peu importe la saison, la cueillette des cerises s’effectue en tout temps de l’année chez les climato-septiques🙂.

    vous n’avez pas répondu à mes questions, Moi OUI…

    • Reynald Du Berger dit :

      donc vous croyez au RCA et c’est pas une question de foi , je posais la question comme on demande croyez-vous que la terre tourne, simplement. Vous refusez de mettre un degré de certitude à votre RCA… même pas 5% de certitude? vous n’adhérez donc pas au dogme du GIEC qui proclame, un 95% de certitude.

      Robert et moi n’avons jamais voulu vous convaincre de quoique ce soit. Comme sceptiques, nous posons des questions à ceux comme vous qui affirment qu’il y a un RCA (je dis bien affirmer que et non penser que) . Nous n’avons aucune preuve à faire, puisque nous n’affirmons rien. De votre côté vous devez répondre aux questions des sceptiques et vous avez une preuve à faire. Et à date, aucune des questions que j’ai posées n’a été répondue et il n’existe aucune preuve du RCA. Je note que votre obsession des cerises refait surface… bonne cueillette !

    • Reynald Du Berger dit :

      on va pas s enfarger dans les termes ni dans les fleurs du tapis… je vous pose une question claire nette et précise à vous et à Keven
      – Pensez-vous ou croyez-vous (svp pas de remarque sur la foi à moins que vous ne me preniez pour un imbécile) au RCA avec une certitude de 95% . C’est seulement ma première question aux réchauffistes que vous êtes tous les deux.

      Puis-je espérer une réponse?

      • Keven dit :

        Reynald,

        Et je vous ai posé une question nette, toujours sans réponse: quelles sont ces milliers de sources sérieuses qui défendent vos propos?

        Du haut de votre titre de scientifique à la retraite, vous avez dit de manière claire et nette dans les médias que votre position selon laquelle l’activité humaine avait une influence minime sur le climat récent se basait sur des études sérieuses.

        Vous avez le devoir de les dévoiler, point à la ligne.

        Keven

      • Reynald Du Berger dit :

        « Du haut de votre titre de scientifique à la retraite… « au contraire c est le minuscule citoyen scientifique qui adresse du bas de sa misérable terre des questions à « la science » que vous dites représenter. ca prend du culot pour s’identifier à « la science »… C est pas à moi de prouver une influence minime mais à VOUS de prouver l’ influence anthropique majeure , énorme que VOUS prétendez! car vous coutez des $$$$$$$ alors prouvez ce que vous prétendez Je ne lâcherai pas le morceau tant que je n aurai pas de réponses. Et je ne sais toujours pas votre sujet de thèse, ni le directeur, ni les $$$$$$ ni qui vous fournit les $$$$ -désolé pour le style cavalier- . Monsieur trouve ca trop personnel, donc aucun compte à rendre à ses concitoyens surtout pas à ce Reynald… Dites-moi que mes impots ne financent pas votre recherche et je m excuserai et vous fouterai la paix.

        Keven, ya pas de point à la ligne.. je n’écoeure personne avec aucune affirmation. J’ai seulement des doutes légitimes compte tenu des $$$$$$ que coutent vos affirmations alors…

        1- croyez-vous que les océans monteront de 2 m avant la fin du siècle comme dit Tisseyre ? le croyez-vous? et si oui, prouvez-le nous.

        autre question claire:

        2- croyez-vous (pas de foi svp jenrev c est usé) ou pensez vous que le RCA est vrai à 95%… 5%…15%… 100% (le GIEC fixe la « bonne  » réponse à 95%) quelle est VOTRE réponse?

        les autres questions suivront … on attend vos réponses et si mes impots servent à vos recherches j’exige des réponses, sinon, vous n’avez aucune obligation morale de me répondre, juste une obligation scientifique.

        ensuite on passera à la question 2 ca vous va?

      • jenrevienspas dit :

        Savez vous lire ou quoi ??? !!!!
        je vous l’ai donné ma réponse. Je ne sais pas ou vous voulez en venir, c’est pénible votre démarche…

        répondez vous même à vos questions pour vous,
        Comment vous faites pour dire que le RCA est inexistant ? basé sur quel preuve ?
        à quel % pensez vous que vous avez une preuve de votre point de vue ?

        Saurez vous vous appuyer sur des preuves scientifiques ?

  39. Keven dit :

    Eric,

    Macias et al. utisent une analyse spectrale pour décomposer un signal en composantes cycliques, une approche tout à fait légitime et mathématiquement correcte. Macias et al. en restent la. Scafetta, au contraire, assume plusieurs cycles de période définies et joue avec les amplitudes pour « fitter » les courbes. Il pousse même l’audace jusqu’à donner des « causes » à ces signaux simplement parce qu’ils s’adonnent à partager une période similaire, sans présenter de mécanismes physiques qui expliqueraient ces liens.

    C’est comme si je trouvais un certain signal de 11 ans dans des valeurs boursières, puis je l’attribuerais aux cycles solaires simplement parce qu’ils partagent la même période. Ça n’a aucune valeur scientifique si aucun mécanisme pouvant les lier n’est établi.

    Quant aux « R^2 » trouvés entre le CO2 et la température de surface, ça ne veut absolument rien dire: le lien entre le CO2 et la température de surface suit en gros une relation logarithmique, et non pas linéaire. Juste à voir l’impact que l’échelle choisie aurait sur le résultat, on peut s’en rendre compte immédiatement.

    Keven

  40. Robert dit :

    @pat beauderick dit :
    28 novembre 2014 à 10:03

    Vous avez écrit:
    « S’il est certain a 90 ou 95 % que l’homme contribue significativement au rechauffement, il faut agir. Le contraire est inconscience. »

    L’homme ne contrôle pas le climat…C’est le plutôt le contraire!

    Robert

    • pat beauderick dit :

      @robert : quel est le rapport? Je dis juste que ne rien foutre quand on pense a 90 ou 95 % que l’homme y est pour quelque chose, c’est de l’inconscience. De toute facon, vous pouvez bien crier au complot, tout le monde s’en fout. Meme la Chine realise qu’elle doit freiner un peu son rythme effrene.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Je dis juste que ne rien foutre quand on pense a 90 ou 95 % que l’homme y est pour quelque chose, c’est de l’inconscience »
        « on pense ».. « on » c’est pas moi ni Robert. « On » c’est vous les fidèles du climatisme, la section gazeuse de la religion verte, comme le catholicisme est une section de la chrétienté. Vous devriez payer avec ferveur et conviction les 2 cents le litre supplémentaire que seuls Québec et Californie réclameront à leur fidèles. Je suis un infidèle climatiste, un apostat vert , je ne suis pas coupable du péché dont VOUS vous accusez je réclame donc une dispense de la part du vatican, i.e. le gouvernemaman québécois. La Chine n’a rien fait encore! attendez, ils brulent du charbon et du pétrole, et s’ils font un petit qq chose ce sera pour raisons politiques et non par conviction.

  41. Éric Ducharme dit :

    @ Keven

    Ouff, de la grosse lecture en perspective. Je me suis déjà intéressé à l’analyse multifractale sur le spectre de Fourier pour décomposée des signaux d’un système de référence X Y. Pour l’analyse multispectrale dans mon jargon à moi, ça fait référence à des technologies utilisées pour l’analyse du rayonnement électromagnétique. Pour Scaffetta, je ne vois pas de mal à mentionner qu’il existe des liens entre des phénomènes astronomiques et sont analyse à partir de la décomposition d’une série temporelle. Il y a peut être une nuance entre affirmer une causalité non démontrée et remarquer un simple lien. Mais ce qui est intéressant avec Scafetta c’est qu’il a tout de même démontré qu’il existe plusieurs signaux cycliques qui doivent être nécessairement expliqués. Je serais très surpris qu’on puisse les expliquer uniquement avec le CO2 que ce soit directement ou avec des facteurs sous jacents. Par contre les liens entre les observations de Scafetta semblent bien coller aux phénomènes qu’il propose. Mais, comme j’ai déjà dit, que je trouve que c’est une perte de temps de s’aventurer à argumenter les travaux des spécialistes quand ce n’est pas notre domaine. Or je cherche à éclaircir mes idées sur le sujet et si les hypothèses du CO2 ne me paraissent pas convaincantes je vais aller chercher ailleurs. Il faudra me convaincre parce que c’est tout de même un débat de société cette affaire de Climat.
    En passant avec le temps j’ai beaucoup délaissé la pensée déterministe. Et le climat est de toute évidence une mécanique de causalité monstre. Alors si on doit faire la preuve de la corrélation entre le CO2 et la température avec la mécanique du climat, je n’y croirai tout simplement pas.

  42. Éric Ducharme dit :

    @ keven

    Je serais quand même curieux de voir les études de Macias, je vais certainement apprendre de nouvelles choses. Pour les corrélations qui suivent une tendance logarithmique, je dois juste mentionner que la courbe des températures se fait par paliers avec des sauts et non pas de façon continue. Ce qu’on pourrait mesurer par la tendance logarithmique ce sont les phénomènes responsables de ces sauts pas nécessairement le CO2. Le CO2 augmente de manière continue.

  43. Éric Ducharme dit :

    @ Keven

    Je dirais même,très intuitivment’ le taux lequel apparaissent les paliers ou encore la tendance de la durée des ces paliers. Hoooo C,est intéressant ça. Trouvez moi l’explication de ces paliers.

  44. Éric Ducharme dit :

    @ keven

    Je doute beaucoup que Scafetta prend pour a priori qu’il y ait différents signaux. Il décompose le signal dans le domaine des fréquences avec la transformée de Fourier, ce qui permet d’obtenir différent signaux qui apparaissent à différentes fréquences. Tandis qu’il me semble que Macias se limite dans un premiers temps à séparer la tendance dans les bases fréquences pour reconstruire le signal. C’est plutôt lui qui tend à filtrer les hautes fréquences restantes et il perd alors un paquet d’oscillations importantes. Non?

  45. Éric Ducharme dit :

    @ Keven

    Le pire, il me semble aussi que Macias ne se contente pas seulement de filtrer les hautes fréquence mais ignore complètement les fréquences millénaires. Dommage que je ne m’applique pas plus à décortiquer tout ça ds les moindres détails, parce que là j’y vois que de la bouillie pour chats.

    • Reynald Du Berger dit :

      Éric, ce que vous décrivez, c’est le cherry picking tellement cher à jenrevienspas… il semble avoir découvert cette expression et en est devenu fasciné… et ce jenrevienspas devrait réaliser que la cueillette de cerises est énormément plus répandue dans son clan de réchauffistes que dans celui des sceptiques… un exemple parmi d’autres de cette cueillette de cerises est la fameuse crosse de hockey de Mann.

  46. Éric Ducharme dit :

    Y a pas beaucoup de mots pour décrire tout les speudos scientifiques endoctrinés. L’ACS met en ligne sur sont site un guide sur l’art d’argumenter contre les scientifiques. Ils se disent les nouveaux gardiens de la vérité et qu’il lutterons jusqu’à mort s’en suive contre les chevaliers de l’apocalypse qui répandront le message de l’antéchrist, Ça dépasse l’imagination, en tout cas la mienne. Et de l’imagination j’en ai, mais pour des choses qui en vaille la peine. C’est de la démence.

  47. Éric Ducharme dit :

    Oups, bon, les petites fautes. pas grave.

  48. Éric Ducharme dit :

    S’ils se limitent aux températures rendues avec ce proxy de crosse de hockey de Mann, il est bien clair qu’il ne comprendront jamais rien, mais rien à rien. D’ailleurs, il faut voir une études sur les cernes des anneaux d’arbre faite au Québec par une étudiante de Rimouski. Un peu plus réaliste que celle de Mann.

    • Reynald Du Berger dit :

      Éric, ce qui me révolte, c’est que cette crosse de hockey figure dans le manuel de sec 4 de nos écoles et qu’aucun scientifique réchauffiste ne s’en formalise… ça vous donne une idée de l’éthique des scientifiques réchauffistes québécois et surtout de la rigueur et de la probité de leur démarche.

      • Éric Ducharme dit :

        En effet c’est très inquiétant, et il n’y pas que cela qui est révoltant. J’ai l’impression que le simple de se présenter comme géologue qui a travaillé pour le privé vous ferme les portes à tout un secteur de l’enseignement des sciences. J’ai non seulement une maîtrise en géologie mais j’ai également une maîtrise en muséologie, j’ai même été taxidermiste. Penses tu, Reynald, que si j’applique, il vont être intéressé par ton expérience. Regarde qui sont nos fameux communicateurs scientifiques, des muséologues, journalistes, avocats, mais aucun n’ont de formation en science ou très peu. Et ce sont eux qui vont léguer une culture scientifique à nos jeunes. Ça fait deux générations qui ont été brainwashées par cette idée de fin du monde. Pourtant ce fût presque tous des géologues qui ont été les fondateurs des plus beaux musées de sciences naturelles.

      • jenrevienspas dit :

        Qu’elle est le problème avec la courbe de Mann ?

        Plusieurs autres recherches sont arrivées à des résultats similaires ..

        Cette courbe présente une histoire du passé plus précise que la courbe de Lamb (1969) et que vous avez enseigné, mais qui en fait était basée sur des données locales plutôt que des données globales.

        Est-ce que la courbe de Mann a comme problème d’avoir été approuvé par maintes associations scientifiques dans le monde (dont la AAAS) ?

        Vous faites des suppositions sans donner de preuve !

      • Reynald Du Berger dit :

        courbe de Mann? cherchez McIntyre et Mcitrick… ensuite cherchez bristlecone pines California… et revenez-moi…

        la dendrologie je connais bien pour l avoir utilisée pour dater des séismes… faites la recherche, vous verrez.

  49. jenrevienspas dit :

    expliquez clairement votre point svp !

    sinon ce n’est que des allusions…
    Avez vous lu le livre de Mann … ‘… climate Wars’ ?
    Avez vous lu ces explications ?

    Avez vous regardez des deux côtés de la médaille ? comme un scientifique devrait le faire.

    Surtout ne répondez pas à mes questions !! comme d’habitude..

  50. Robert dit :

    @jenrevienpas;

    La courbe de Mann!

    Celle-ci a deux gros défauts majeurs:

    1) Un monstrueux problème de justesse car les analyses des stomates fossilisées ont démontées que la teneur en CO2 dans ces stomates était à un minimum de 60 ppm plus haut que le fameux manche de Mann.

    2) Le fameux manche de Mann qui aligne les points les uns à la suite des autres en nous faisant croire qu’ils sont alignés alors qu’en réalité, il s’agit plutôt d’un nuage de points (Voir Callender) comme un coup de douze. En fait, ce fameux manche que les réchauffistes placent à 250 ppm fluctue plutôt entre 200 et 450 ppm. On ne sait pas où il se trouve en raison des grands écarts entre les mesures. On appelle cela un manque flagrant de précision.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      en effet Robert et en basant sa crosse presque exclusivement sur la dendrologie des bristlecone pines de Californie, il a oublié le fait que si la l arbre repose trop longtemps à la même T, il s adapte et la relation épaisseur T ne tient plus, en plus des nombreux autres paramètres , autres que T , qui déterminent sa croissance, ensoleillement, concurrence, humidité. Non seulement le traitement de données est faux, mais les données elle-mêmes sont fausses. Mann a aussi occulté le petit age glaciaire et le réchauffement médiéval qui crochiraient trop son manche et feraient paraitre la lame (palette ) insignifiante, comme l est en réalité la contribution humaine au réchauffement …c est ce que jenrevienspas appelle cueillette de cerises. … En fait le traitement de données est tellement tordu, peu importe les données, tu aboutis toujours à des crosses de hockey!

  51. Éric Ducharme dit :

    Il y a cette étude faite par Gennaretti 2014 qui est pour le moins révélateur de quelque chose, il me semble. http://climateaudit.org/2014/10/13/millennial-quebec-tree-rings/

  52. etagrats dit :

    Si vous me le permettez, j’aimerais m’immiscer dans ce débat et y changer le sujet un peu. Commençons par dire que je suis un sceptique sceptique (je suis sceptique et aussi sceptique des sceptiques). Je suis d’accord que plusieurs (les médias et plusieurs autres) exagèrent et dramatisent les prédictions du GIEC et aussi que plusieurs prédictions du GIEC ont carrément surestimé (ou mal évalué) le réchauffement. Je vois d’ailleurs des scientifiques comme Judith Curry qui sont membres d’organisations crédibles et indépendantes comme l’Académie nationale des sciences émettre de plus en plus de réserves.

    Mais il me semble que les sceptiques sont surtout observateurs. Lorsque des sceptiques émettent des théories (soleil, rayon cosmique), même certains sceptiques réduisent l’importance de ce qui est avancé. Parce que bien souvent parfois on tombe sur des blogs louches et c’est pas toujours évident de tout croire surtout quand l’information est présente pratiquement juste sur le blog en question. Pour monsieur madame tout le monde qui n’est pas scientifique c’est donc beaucoup plus difficile à suivre. Il me semble que les sceptiques n’ont pas de voix rassembleuse comme celle du GIEC, non ? Est-ce qu’il y a quelque part un site ou une ressource crédible qui résume et englobe plus ou moins la pensée qui fait consensus chez les sceptiques ?

    Merci !

    • Reynald Du Berger dit :

      il y en a plusieurs, – que les réchauffistes disent tous non crédibles- comme http://www.pensee-unique.fr

    • Éric Ducharme dit :

      Quand, dans interview d’une émission radiodiffusée qui est écoutée par tout les USA, et qu’on vous présente l’invité comme étant le plus imminent des spécialistes du climat et que celui-ci est catégorique et dit que parmi les 23 facteurs climatiques le CO2 n’apparaît pas, et qu’il n’y a pas plus réchauffement et qu’on devrait se diriger vers un refroidissement et que c’est le soleil le facteur le plus important, je pense que nos communicateurs scientifiques pourraient en tirer une leçon.

      • Ti-Mé Descartes dit :

        J’aimerais bien connaître cette émission dont vous faites références. Avez-vous un lien vers cette entrevue ? Et quel est le dit spécialiste ? J’aimerais bien en connaître plus sur cela.

  53. Éric Ducharme dit :

    @ Descarte

    Voici l’émission  »Coast to Coast » du 3 déc 20014. L’invité John L. Casi est présenté comme un imminent chercheur Américain. L’interview commence au deuxième pointillé vert de la barre de défilement.https://www.youtube.com/watch?v=x5rLSS1ukpg

    • etagrats dit :

      En fait c’est John L. Casey et honnêtement en dehors des sites conspirationnistes ou de blogs douteux, il n’y a pas beaucoup de références sur lui. Donc je trouve un peu exagéré de le qualifier du « plus imminent des spécialistes du climat ». Mais sa théorie du soleil, peut-être pourrez-vous me l’expliquer. Comment ça se fait si les tâches solaires sont en baisses depuis 1960 que la température a continué d’augmenter dans les décennies qui ont suivi ? Je sais pas, il y a peut-être une autre façon de calculer l’énergie solaire que je ne sais pas et que vous savez ?

      • Éric Ducharme dit :

        John L. Casti. et non pas Casey:

        Casti has written more than 120 scientific articles and seven technical monographs and textbooks on mathematical modeling. In addition, he was formerly editor of the journals Applied Mathematics & Computation (Elsevier, New York) and Complexity (Wiley, New York). In 1989 his text/reference works Alternate Realities: Mathematical Models of Nature and Man (Wiley, 1989) was awarded a prize by the Association of American Publishers in a competition among all scholarly books published in mathematics and the natural sciences.[1] In 1992, he also published Reality Rules (Wiley, New York), a two-volume text on mathematical modeling. In addition to these technical volumes, he has written fourteen popular books on science. These include Paradigms Lost: Images of Man in the Mirror of Science (Morrow, NY, 1989),

    • Ti-Mé Descartes dit :

      Merci pour le lien !

  54. Éric Ducharme dit :

    ET

    le fait est qu’il n’y a pas deux cent cinquante milles façon de mesurer le flux du rayonnement solaire. Ce que je comprend de mes lectures, c’est que les corrélations sont calculées sur la durée des cycles et non pas sur le nombre de tâche. Ce que je comprend également c’est que lors des fortes activités éruptives solaires le bouclier magnétique du champ terrestre est moins perméable au rayonnement cosmique et par conséquent il y a moins de nucléation des gouttelettes pour former des nuages, la température est alors à la hausse. Mais comme le mentionne Casi, il fait référence à 24 facteurs. Pour sa part, N. Scafetta a identifier plus de 5 oscillations qui seraient expliquées par des phénomènes astronomiques qui sont très bien corrélés avec la variabilités de la température. Voilà. Alors, vous qui semblez compétent pour critiquer tous ces chercheurs, vous devez certainement vous y connaître mieux qu’eux. Je suppose d’amblé que vous serez en mesure de m’expliquer ce qu’il se passe avec le climat à part de discréditer leurs travaux. Je vous ferai remarquer que Scafetta arrive à expliquer les variations de la température mieux que le modèle du GIEC.

    • etagrats dit :

      Non, c’est faux.

      John L. Casey
      Past Shows:
      Wednesday December 3, 2014

      http://www.coasttocoastam.com/guest/casey-john-l/70362

      L’invité de l’émission que vous avez référé plus haut c’est John L. Casey et cette personne n’a rien de sensationnel. Ce n’est donc pas du tout le « plus imminent des spécialistes du climat » comme vous le prétendiez.

      « Voilà. alors, vous qui semblez compétent pour critiquer tous ces chercheurs, vous devez certainement vous y connaître mieux qu’eux. Je suppose d’amblé que vous serez en mesure de m’expliquer ce qu’il se passe avec le climat à part de discréditer leurs travaux.  »

      C’est quoi la pertinence de cette agressivité ? Est-ce vraiment de cette façon que vous discutez et échangez avec les gens ? Genre de manque de rigueur qui n’aide pas à votre crédibilité…

      Si vous voulez bien revenir au sujet, la seule chose que j’aimerais savoir c’est si des arguments et des preuves probantes et crédibles existent. Parce que si l’effet de serre n’est pas responsable du réchauffement des dernières décennies, quelque chose d’autre l’est. Je crois que tout le monde s’entend pour dire que l’effet de serre existe et que le CO2 contribue à ce phénomène (Vénus n’est pas plus chaude que Mercure pour rien). Mais peut-être que le phénomène est surestimé par la faute des forces autorégulatrices particulières et complexes de la Terre ?

      Donc j’espère qu’on pourra continuer cette discussion comme des adultes intelligents qui n’ont pas besoin de s’insulter pour prouver et démontrer leur point.

  55. Éric Ducharme dit :

    @ etegrats

    Je dois reconnaître ma confusion sur l’identité de l’invité:
    http://www.spaceandscience.net/id64.html
    John L. Casey est en fait à la tête d’une organisation scientifique indépendante mandatée pour faire des prédictions sur le climat. Il est tout de même présenté par l’animateur comme une sommité dans son domaine et si non au monde. Ce n’est pas moi qui avance ceci. Mais….
    J’aimerais souligner que lorsqu’on vous traite de la pire des racailles depuis des mois et que des voyous s’infiltrent ds vos ordis pcq vous ne pensez pas comme eux, il est peut être normal qu’on perde un peu de sa retenue. Je pense que vous allez aisément comprendre ce que je viens de dire, parce que votre dernier billet en est un bon exemple. Mais je vous comprends.

    • Éric Ducharme dit :

      @ etagrats.

      Pour continuer la discussion, je tiens à vous dire que je cherche pas à prétendre que je suis la référence sur le climat. Je suis une simple personne qui cherche à voir clair dans cette histoire et vraisemblablement il y a deux écoles de pensées.
      Pour ce qui est de l’effet de serre, cette théorie s’appuie sur une expérience en laboratoire. Personne ne conteste cette expérimentation. Sauf que certains semblent dire qu’il y a une différence entre appliquer ce phénomène en laboratoire et l’appliquer dans le contexte du climat. Je ne m’avance pas sur ce point. Par contre, ce qui passe moins bien est que le modèle du GIEC est un modèle basé sur des causalités très complexes. À mon esprit, il est invraisemblable que toute cette mécanique soit comprise. D’autre par le modèle du GIEC explique mal la variabilité des températures.

      Ensuite, il y a des travaux comme ceux de Scafetta et plusieurs autres. Mais si on prend uniquement le cas de Scafetta, sa modélisation explique de manière beaucoup plus fidèle les variations des températures. Scafetta à une approche essentiellement basée sur la décomposition du signal de la température et il obtient différentes oscillations. Ces oscillations sont ses observations pour lesquelles il les explique avec des phénomènes astronomiques dont le soleil. Curieusement Scafetta arrive à présenter un modèle qui explique mieux la température que le GIEC.

      Alors, pour le simple citoyen qui doit se débrouiller comme il le peut, parce que les médias font mal leur travail, il m’apparait que les phénomènes astronomiques sont plus appropriés pour expliquer le climat que le modèle du GIEC qui curieusement se prétend être sûr à 95%. Alors je suis plus que très sceptique tant qu’à tout cette histoire alarmiste du réchauffement qui est devenue très fortement encrée dans l’esprit de tout le monde. Et si ce groupe d’expert se trompe j’espère que l’histoire va s’en rappeler pour très longtemps.

      • etagrats dit :

        J’ai lu un peu sur Scafetta… c’est intéressant je ne le connaissais pas. En gros il ne rejette pas le phénomène de l’effet de serre et reconnaît que l’humain est probablement responsable de 40% du réchauffement des dernières années, mais que la majorité (soit 60%) provient de causes naturelles. Il prédit donc que le climat restera stable pour les prochaines décennies et qu’au plus il y aura un réchauffement quasi négligeable. Mais j’ai lu un article de Anthony Watts (un des leaders des sceptiques) qui lui rejette carrément la théorie de Scafetta. Judith Curry est aussi perplexe. Ceci revient à ce que je disais plus haut : les théories des sceptiques font rarement consensus même dans le camp des sceptiques…

      • Reynald Du Berger dit :

        « les théories des sceptiques font rarement consensus même dans le camp des sceptiques… »

        les sceptiques n’ont pas de théorie, ni d’hypothèse… ils doutent du RCA et ils énervent les réchauffistes en leur posant des questions auxquelles ils ne répondent pas, ou répondent évasivement avec des « very unlikely à very likely en passant parfois mais très rarement par des « we don’t know » et surtout nous les sommons de PROUVER rigoureusement leur affirmation de RCA avec d’autres arguments que leur 95% d’assurance et 97% de consensus.

      • etagrats dit :

        Je suis d’accord avec vous. Mais avouez que ce manque de continuité et de cohésion fait perdre un peu de crédibilité scientifique aux sceptiques. C’est un peu comme quand les péquistes se chicanent : ils se font ridiculiser par tout le monde (même leurs amis) et ils descendent dans les intentions de vote. Éventuellement c’est peut-être ce qui va arriver avec les alarmistes si le hiatus continue et que le débat du pourquoi s’intensifie sur le sujet.

        Mais mon humble avis est que c’est bien beau de critiquer et de poser des questions (et il faut que ça continue parce que les alarmistes ont visiblement fait des erreurs), mais si aucune autre théorie avec un minimum de consensus est capable d’émerger, j’ai bien l’impression que les alarmistes vont continuer de garder le micro et l’attention sur eux.

  56. Éric Ducharme dit :

    J’ai bien peur que la balle est dans le clan de population. Les changements d’idées se font très laborieusement en science et avec beaucoup précautions, ce que le GIEC semble avoir complètement bafoué. Si on veut espérer un changement dans l’opinion général, il faudra inculquer un esprit critique et enseigner la sciences comme elle se doit et dès le début du programme scolaire. Et il faudrait aussi que les médias fassent leur travail convenablement. Personnellement, je leur donne un gros zéro et une barre à nos communicateurs scientifiques et je le souligne en gras sans aucune gêne.

    • etagrats dit :

      Compte tenu que les sceptiques n’ont pas réellement d’argumentaire qui fait consensus, je crois que la seule chose qui nous dira qui a raison, c’est le temps. Si le hiatus continue et si la température va même en descendant, là je crois que les médias se feront un plaisir de faire des reportages sur les scientifiques qui se déchirent et se tiraillent. Mais le hiatus est réellement et clairement commencé il y a 12-13 ans, donc c’est probablement encore trop tôt pour que la chicane commence. Mais si la température se met à remonter, ce sera un coup dur pour les sceptiques…

      • Éric Ducharme dit :

        Votre appréhension est pertinente et elle soulève un point sociétal important, à savoir dans quelle mesure l’opinion publique générale peut participer de manière objective dans certains débats pointus.

        Peut-importe comment la température se comportera et peut importe comment le publique réagira, il est néanmoins certain que c’est la réalité des faits qui finira par trancher le débat, peut importe combien de temps ça prendra.

        Le modèle du GIEC à échoué. Et comme je l’ai déjà dit un changement de paradigme se fait lentement , mais il est probable qu’il soit déjà bien établi sauf qu’on ne le voit pas. Évidement plus la croyance populaire sera résistante plus les choses tarderont à voir le jour.

        Une hausse éventuelle des températures n’améliora évidemment pas la situation malgré l’état des connaissances scientifiques. C’est pour cette raison que les médias doivent avoir une éthique, mais ils ne la respectent pas.

  57. Robert dit :

    @etagrats dit :
    9 décembre 2014 à 7:08

    Vous avez écrit:

    « Compte tenu que les sceptiques n’ont pas réellement d’argumentaire qui fait consensus… »

    Quand allez vous finir par comprendre que la Science ne s’est jamais construite par consensus!

    Robert

  58. etagrats dit :

    « Quand allez vous finir par comprendre que la Science ne s’est jamais construite par consensus! »

    Il y a consensus que la planète est ronde, qu’elle tourne autour d’un soleil, que le soleil fait parti d’un système solaire et que notre système solaire fait parti d’une galaxie. Donc votre point c’est que c’est anti-science de croire ce consensus ?

    Mon point c’est juste que les alarmistes ont une voix porteuse unifiée tandis que les sceptiques sont un peu tous séparés et disparates. C’est beaucoup plus facile à suivre pour la population et les médias quand un message est constant…

    • Reynald Du Berger dit :

      @etagrats « C’est beaucoup plus facile à suivre pour la population et les médias quand un message est constant… » 100% d’accord! en effet le troupeau suit plus facilement quand il n’y a qu’un seul chien pour le rassembler et le diriger. Il devient tout confus quand on lui soumet plusieurs solutions, il doit réfléchir, exercer son esprit critique et prendre une décision éclairée selon SON analyse et non pas selon LA directive du chien de berger qu’est le GIEC et son pseudo-consensus. Les Québécois en particulier ont horreur de prendre leurs propres décisions individuellement, il préfèrent se laisser guider par leur bon gouvernemaman. Il faut être mature pour ça, tandis que les bons tis-enfants que sont la majorité des Québécois écoutent sagement l’avis de leurs parents. Voilà une explication de la soumission massive des Québécois au GIEC et aux réchauffistes.

      • etagrats dit :

        Le gouvernement a effectivement remplacé nos vieilles églises. On s’est départi des stupidités chrétiennes, on a évolué, mais on a remplacé toute cette soumission envers les prêtres par nos politiciens, les syndicats et les médias. Au Québec c’est 28% qui font confiance aux politiciens et ailleurs c’est environ 10%. Ça donne une idée.

        Mais si vous auriez une prédiction à faire, d’après-vous combien de temps (si le hiatus continue) le consensus continuera-il de tenir ? Un autre 5 ans, au moins un 10 ans ? Et pensez-vous qu’une réduction des températures est possible ou c’est probablement plus la poursuivre du hiatus qui arrivera ?

      • Reynald Du Berger dit :

        à « vue de nez », je peux me tromper, on se dirige davantage vers du froid que vers du chaud. Mais faudra encore 15 à 20 ans de ce hiatus – qui a commencé en 1997-98- pour que l’hypothèse des sceptiques se confirme. Cela dit, je souhaite de la chaleur… faut être vraiment fêlé pour souhaiter du froid.

  59. Robert dit :

    Pour nos bons écologistes à outrance qui se sont débarrassé de la religion catholique pour épouser celle de la vertitude …Sachez que grâce à la gang de voyous de Greenpeace, 200 personnes vont perdre leur emploi chez Résolu au Saguenay. Un bon article de Myriam Ségal!

    http://www.journaldemontreal.com/2014/12/13/choisir-son-maitre-chanteur

    Greenpeace a mené une campagne de salissage contre un client de Résolu jusqu’à ce qu’il annule son contrat avec Résolu.

    Robert

    P.S: J’aimerais bien avoir l’opinion de Keven sur ce sujet…Puisque l’on parle toujours de religion.

  60. Robert dit :

    À titre de comparaison, cela me fait penser au SIDA et au BOGUE de l’an 2000. En Amérique, le SIDA devait se transmettre entre homme et femme comme une trainée de poudre. Il s’est plutôt installé en afrique, là où les systèmes immunitaires des individus sont beaucoup plus faibles. Des entreprises ont dépensé des centaines de millions pour corriger le fameux bogue de l’an 2000…Il ne s’est finalement rien produit.
    Je pense que le même scénario va arriver pour le fameux réchauffement causé par un minable 50 ppm en trop de CO2. Les gens vont soudainement réaliser qu’il ne se passe rien. Ils vont réaliser que des inondations, il y en a toujours eu, que nous avons toujours nos hivers enneigés…Malheureusement, en attendant, ça va nous couter beaucoup d’argent.
    Quand je vois le Québec refuser d’exploiter ses richesses naturelles et de continuer à recevoir 9.5 milliards de $ en péréquation.

    Robert

    • Reynald Du Berger dit :

      la peur est un formidable moteur… un moyen… surtout beaucoup de $$$$$$$$$ et les scientifiques réchauffistes ont flairé et compris le $$$$$$$$$$$$ et ils exploitent les naïfs scientifiquement incultes… qui attendent les directives… quoi penser, donc quoi faire et surtout pour qui voter. Les imbéciles heureux se fient à « la science » celle officielle parce que politiquement correcte, produite par Yannick, un étudiant au PhD et son directeur de recherche, qui parle à Tisseyre dont les reportages sont d’autant plus populaires qu’ils effraient leur auditoire par une apocalypse…Quand on aura compris cette gigantesque arnaque alimentée et propagée par Yannick, son directeur de recherches, les médias gauchistes et les politiques qui courtisent les greenpeace et cie, quand on aura compris ça… leur arnaque sera démasquée et enfin la science, la vraie, basée davantage sur la recherche de la vérité que la peur… aura triomphé. Mais c,est pas demain…

  61. Éric Ducharme dit :

    Je vais leur mettre en face pleine la vérité. Je leur offre deux choix.

    1- La première se base sur des observations vérifiables, des corrélations de r2=0.88 sont obtenues entre le soleil et les températures. L’ hypothèse que c’est l’influence du rayonnement cosmique sur la couverture nuageuse est avancée. Cette hypothèse est validée par l’expérience en laboratoire.

    2- Sur la base d’un postulat que l’effet de serre est causé par le CO2 et sur une corrélation entre le CO2 et la température qui est inférieure à 0.44, on ajuste un modèle au fur et à mesure qu’on obtient des observations. Le modèle n’est toutefois pas capable de reproduire les variations cycliques des températures et il est incapable d’expliquer l’arrêt du réchauffement observé depuis près de 20 ans.

    Vous retenez quelle des deux hypothèses? Pas plus compliqué que ça, il me semble.

    • Reynald Du Berger dit :

      Éric, êtes-vous sûr que les réchauffistes – autant ceux qui parlent au nom de « la science » que les Tisseyre et Guilbault peuvent spontanément , sans chercher , vous expliquer « l’effet de serre » clairement et sans bavure, sans chercher wikipedia? et ensuite vous convaincre que vous êtes responsable d’une calamité pour laquelle vous devez expier et donc leur verser des $$$$$$$$$$$$ , des cotes d’écoute et des votes en compensation?

  62. Éric Ducharme dit :

    🙂 MAÎTRISER NOTRE AVENIR ÉNERGÉTIQUE De la maladie mentale institutionnalisée.

    Voici un rapport sur les enjeux énergétiques du Québec de 310 pages rédigé par une commission de verdoyant mandatée par le gouvernement. Ce rapport a été remis il y a un peu moins que 1 an.

    Tout est revu et réinventé, de la tondeuse à gazon aux différents ministères en passent par ce qu’on doit manger. Tout ça pour lutter contre le réchauffement.

    En guise de conclusion: Réduire l’étalement urbain et densifier l’occupation du territoire. page 215 paragraphe f)

    http://www.mern.gouv.qc.ca/energie/politique/pdf/Rapport-consultation-energie.pdf

    • Robert dit :

      Si ce rapport a été commandé par Martine Ouellet, ça explique tout!
      La prochaine bataille que l’on aura à faire sera…Contre cette race de VERTS!

      Robert

  63. Patrick Salvail dit :

    Intéressant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s