Une épine dans le pied d’Obama

Publié: 18 novembre 2011 dans Uncategorized

Barack Obama est coincé. On lui demande de prendre une décision d’ici la fin de l’année sur la réalisation de l’oléoduc Keystone XL, une extension de l’actuel pipeline Keystone. La pétrolière Trans Canada serait le maître d’oeuvre du projet de plus de 7 milliards$. Quelque 150 000 emplois directs ou indirects dépendent du projet qui doit acheminer le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’aux raffineries texanes du Golfe du Mexique. De plus, toute démarche contribuant à diminuer la dépendance énergétique des Américains envers le Moyen Orient ne peut qu’être saluée avec bienveillance par l’électorat.

Les lobbys environnementaux posent cependant de sérieuses entraves au projet. Par exemple, le pipeline traverserait 6 états américains dont le Nebraska, qui abrite un aquifère vulnérable fournissant de l’eau potable à 8 états. Obama est donc coincé entre les environnementalistes et les cols bleus pour lesquels 150 000 nouveaux emplois seraient une manne providentielle dans une Amérique lourdement touchée par le chômage. Obama a cependant deux grandes oreilles très ouvertes aux cris alarmistes des puissants lobbys verts , qui menacent de lui couper les vivres de sa campagne électorale en 2012 s’il n’obtempère pas à leurs réclamations.

L’agenda officiel des environnementalistes est la protection de l’environnement de la route projetée du pipeline; leur agenda caché est bien plus fondamental et pernicieux : mettre fin à l’exploitation de ce « sale » pétrole canadien issu d’opérations polluantes et énergivores. Mais le pétrole d’un pays comme l’Arabie saoudite où les droits de l’homme et surtout de la femme sont constamment brimés est-il vraiment plus propre? Les « verts » doivent aussi comprendre que si ce pétrole ne se rend pas au Texas, il ira brûler au Japon ou en Chine au moyen d’un oléoduc de l’Alberta à la côte de la Colombie britannique, puis par pétroliers. La solution est-elle vraiment plus écologique, plus sécuritaire, surtout quand on considère que le nouvel oléoduc projeté d’Alberta jusqu’à Kitimat traverse une zone à risque sismique très élevé, comparé au Centre des États-unis?

On parle d’établir une route américaine alternative qui contournerait le fragile Nebraska. Mais si on allonge ainsi le tracé, on augmente alors le risque d’accidents. Et puis il faudra compter une ou deux années de plus pour les études environnementales reliées à la nouvelle route. Mais dans un contexte d’élections pas très éloignées, deux ans de délai dans la délicate décision qui lui incombe, ne sont pas pour déplaire au Président. Ça ressemble étrangement à la situation de notre Premier ministre québécois avec son enquête sur la construction….

commentaires
  1. Sue Aubin dit :

    En Alberta, on parle que Trans Canada a réagit très vite avec une nouvelle route qui contourne l’aquifère en question, autant les démocrates que les républicains du Nebraska sont en faveur de cette nouvelle route, et l’agence qui approuve ces projets a promis d’agir très vite. Obama qui a misé sur les dangers pour l’aquifère, se retrouvera coincé si l’aquifère n’est plus en danger, et que les démocrates du Nébraska veulent que le projet aille de l’avant.

    A suivre…

  2. […] Une épine dans le pied d’Obama « Le blogue de Reynald Du Berger. Tags: Le blogue de Reynald Du Berger function dshare() { var url = window.location.href; var title = document.title; window.open('http://iliketoast.net/dshare.html?url='+encodeURIComponent(url)+'&title='+encodeURIComponent(title),'dshare','location=no,links=no,scrollbars=no,toolbar=no,width=620,height=400'); return false; } Akova blog | Benoit Bourdeau – Quelque chose à dire | Bicycles Falardeau | Blogue de Midi Jazz | Blogue de Nicole Simard | Blogue du Festival d'été de Québec | Burp | Choux de Siam | CHYZ – Blogue des émissions | CKRL | Culturils | Dominic Bellavance | FEQ | Francis Desharnais | Francis Vachon photographe | Gilbert Lavoie | Julie Marie photographe | L'art quotidien | La marge | La Musicographe | La vie en BD | LCB | Le blogue de l'Aérospatial | Le Blogue de Limoilou | Le blogue de Michel Hébert | Le blogue de Nicolas Houle | Le blogue à Steph | Le carnet de Sophie Imbeault | Le mot du Cinephiliaque | Les Quatre Saisons | Libellule et ses spatules | Librairie Vaugeois | livingthelivelife | Mario tout de go | Ovologic | Patwhite.com | Pour la suite… images et mots | Quebecspot Média | Québec t'aime | Québec Urbain | Sciences dessus dessous | Steve Deschênes | suggestions quotidiennes | Synchro Blogue – Sandra Bellefoy | Voix de faits Blogue de combat | […]

  3. Heureusement je ne suis pas dans les bottines du Président Obama et je ne l’envie pas non plus mais de deux maux on choisi le moindre. Les environnementalistes ont raison dans le sens que l’eau potable sert 8 états, c’est pas rien. Et d’autre part les cols bleus prêchent pour leur paroisse et font une forme de chantage à la campagne électorale d’Obama en 2012. Il est vraiment dans l’eau chaude. (sans jeu de mots)

    Quelles seraient les conséquences possible de l’étendue d’un séisme si le projet d’un oléoduc projeté de l’Alberta à la cote de la Colombie Britannique et après par pétroliers, étaient choisi?

    Peut être choisira t-il la route alternative qui contournerait le Nebraska tout fragile qu’il soit, finalement. Cela servirait tout le monde dans le fonds. Le risque est grand d’un côté comme de l’autre. D’après ce que j’en ai compris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s