L’écologiste aux pieds nus

Publié: 1 octobre 2011 dans Uncategorized

J’étais un de ses nombreux amis. Il aurait eu 100 ans mercredi. Je l’ai accompagné aux Iles Galapagos en 1987 et le voyage fut inoubliable en grande partie grâce à lui. Je l’ai suivi sur les sentiers de ces îles magnifiques à l’endémisme le plus élevé au monde où il m’a expliqué au fur et à mesure que nous les traversions ensemble, les diverses zones climatiques de l’Ile Isabela,  avec la flore qui les caractérise,  allant de celle des cactées de la zone de plage à celle des scalésias en zone tropicale humide. On s’est arrêtés souvent, tantôt pour qu’il m’explique que la tige supportant le pollen dans la fleur de l’hibiscus s’appelle une androginophore, et tantôt pour qu’il me prenne en photo soufflant dans une gigantesque fleur trompette de plus d’un mètre. Sa connaissance de la botanique, particulièrement tropicale,  et sa passion de la nature étaient devenues proverbiales. Nous prenions un soin presque maniaque en nettoyant nos chaussures avant de rembarquer, afin de ne rien transporter d’une île à l’autre.

Le dernier matin de notre expédition, quand le capitaine de notre coquille de noix a décidé de lever l’ancre vers les 4 heures, en dépit de son état d’ébriété avancé et d’une mer démontée, il m’a soutenu le moral. En se cramponnant aux armoires du bateau, il a réussi à me préparer un café et des toasts. On avait dû attacher la table de la « salle à manger » afin qu’elle ne passe pas par dessus bord. Huit heures d’enfer avec mes compagnons de voyage qui vomissaient de tous côtés. Je surveillais constamment la chaloupe attachée derrière le bateau, notre seule planche de salut au cas où nous sombrions dans ce Pacifique glacial, en dépit de notre position juste sous l’équateur. On n’a pas eu à l’utiliser.

Un soir que nous sortions d’un restaurant à Quito et que je lui avais fait remarquer la splendide fille qui marchait sur le trottoir d’en face, il me dit « Ah Reynald!  si seulement j’avais encore 70 ans!… » en plaisantant bien sûr,  puisqu’il m’a précisé que les deux secrets de sa longévité étaient la fidélité à son unique épouse et deux longueurs de piscine à chaque matin. Un autre soir il me raconta comment il a finalement réalisé qu’il n’avait plus le contrôle de la Faculté des sciences de l’Université de Montréal qu’il dirigeait pourtant à titre de doyen, parce que Duplessis posait son veto sur l’embauche des professeurs. Ce fut donc l’élément déclencheur de son exil vers les USA, d’où il nous rapporta plusieurs années plus tard cette nouvelle science appelée l’écologie – et non pas la doctrine qui s’appelle l’écologisme. Il a été un écologiste durable car raisonnable. D’ailleurs, un autre soir, devant mes questions insistantes, il me dit « toi, il faudra que je t’envoie des choses à notre retour! » . Au moment des pluies verglaçantes, il se levait la nuit pour aller casser le verglas sur les branches des arbres de son jardin.

Je l’ai revu rapidement à Chicoutimi en 2002 au moment du lancement du film de son cousin Fernand Dansereau sur la vie et la carrière de Pierre « Quelques raisons d’espérer » Avec un large sourire, il s’exclama « Reynald! … Galapagos 1987! mais je n’ai jamais vu tes films!… » car en effet j’avais laborieusement trainé une lourde caméra vidéo et la ceinture de batteries pour tourner quelque 26 heures de notre voyage là-bas. Combien de fois ais-je failli tomber à la mer au moment de nos débarquements périlleux croulant sous ce lourd équipement! Et comme je revenais alors d’une mission scientifique à Madagascar, il m’a demandé de l’amener avec moi si  jamais j’y  retournais. Je n’y suis jamais retourné. Mais je ne suis pas certain que son épouse l’aurait laissé partir.

Quelques jours après notre retour des Galapagos, je reçus un gros colis contenant plusieurs de ses ouvrages et entre autres le livre de Thérèse Dumesnil, dont le titre est celui qui coiffe ce billet. Et à l’intérieur, il avait écrit « Il faut avoir confiance dans un lecteur sympathique pour oser lui adresser un livre comme celui-ci! Mon cher Reynald, je n’oublierai jamais notre compagnonnage des Iles! Affectueusement, Pierre Dansereau, février 1987 ».

Adieu Pierre!

commentaires
  1. Raymonde Hamel dit :

    L’Encyclopédie Britannica le présente comme un des fondateurs de l’écologie contemporaine et le Biographical Center, de Cambridge (Angleterre), le décrit par ailleurs comme un des 2 000 chercheurs qui ont le plus marqué le XXe siècle.

    Quelle merveilleuse rencontre tu as eue Reynald avec cet homme; tu as sûrement approfondi tes connaissances. Je frémis de peur en pensant à vous tous lors de cette expédition cauchemardesque vécue aux Iles Galapados. Vous possédez tous des qualités communes qui sont témérité et courage mais quelle satisfaction lorsque vous revenez vainqueurs, sans oublier les liens d’amitié créés et les souvenirs à jamais gravés dans vos mémoires que d’ailleurs tu décris tel un roman… Tu devrais écrire un livre!

  2. […] L’écologiste aux pieds nus « Le blogue de Reynald Du Berger. Diasporae-mail Tags: Le blogue de Reynald Du Berger function dshare() { var url = window.location.href; var title = document.title; window.open('http://iliketoast.net/dshare.html?url='+encodeURIComponent(url)+'&title='+encodeURIComponent(title),'dshare','location=no,links=no,scrollbars=no,toolbar=no,width=620,height=400'); return false; } Akova blog | Bicycles Falardeau | Blogue de Midi Jazz | Blogue de Nicole Simard | Blogue du Festival d'été de Québec | Burp | Choux de Siam | CKRL | Culturils | FEQ | Francis Desharnais | Francis Vachon photographe | Gilbert Lavoie | L'art quotidien | La marge | La Musicographe | La récréative | La vie en BD | LCB | Le blogue de l'Aérospatial | Le Blogue de Limoilou | Le blogue de Michel Hébert | Le blogue de Nicolas Houle | Le blogue de Reynald Du Berger | Le blogue à Steph | Le carnet de Sophie Imbeault | Le mot du Cinephiliaque | Les Quatre Saisons | Libellule et ses spatules | Librairie Vaugeois | livingthelivelife | Mario tout de go | michelmonette.net | Patwhite.com | podcast | Pour la suite… images et mots | Quebecspot Média | Québec t'aime | Québec Urbain | Sciences dessus dessous | suggestions quotidiennes | Summer au pays des caribous | Synchro Blogue – Sandra Bellefoy | TrancheDePain.com | Voix de faits Blogue de combat | […]

  3. Tu rapportes de tes voyages au bout du monde des souvenirs impérissables. Cet homme de grande valeur, Pierre Dansereau, tel un professeur avec son élève, t’a enseigné les beautés de la nature sauvage et leur utilité. La Isla Isabela est la plus grande ile des Galapagos et l’un de ses nombreux volcans le Sierra Negra (Terre Noire) son cratêre de 11 km est le deuxième plus grand au monde. Je m’intéresse beaucoup aux volcans. Es-tu allé près d’un volcan dans tes périples? Et as tu vu des flamants sur cet ile?

    Et ces huit heures d’enfer dans cette mer, pas question de virer de bord;, comme on dit. Cet homme avait un sang froid pas ordinaire. Pour te changer les idées, il t’a fait des toasts et du café, c’était pas son premier voyage en mer.

    Pierre Dansereau t’a fait un cadeau inestimable en dédicaçant son livre: Il faut avoir avoir confiance dans un lecteur sympathique……personalisé en plus. Quel beau souvenir. En quelle année est il mort cet écologiste aux pieds nus?

    • Reynald Du Berger dit :

      Il est décédé jeudi dernier. Oui j’ai vu des milliers de flamands roses, mais je ne suis pas certain que c’était sur Isabela. Et oui, j’ai visité plusisurs volcan dans le monde, certains très actifs et dangereux comme l’Arenal au Costa Rica en 1982.

  4. Je t’offre toutes mes sympathies.

  5. Cacadoie dit :

    Je ne suis pas sûr que Pierre Dansereau aurait été heureux de se faire qualifier de réchauffiste par un ancien copain de voyage qu’il apprécia peut-être en 1987. On peut être gentil et ignare tout à la fois… comme vous…

    • Reynald Du Berger dit :

      Comme il est désolant de constater que les insultes sont toujours anonymes sur les blogues et trahissent ainsi la lâcheté de ceux qui les crachent. Mais que savez-vous donc de Pierre Dansereau vous qui prétendez connaitre son opinion de scientifique critique et rigoureux sur la question des changements climatiques. Monsieur, Caca d’Oie, votre pseudonyme est au moins parfaitement assorti à votre ramage et à votre plumage.

  6. Réjean dit :

    Je ne crois pas qu’il serait bien fière de vous avec votre virage à droite et votre appui aux climato-sceptiques, comme ils aiment s’appeller. Vous avez déjà écris que les dommages à l’environnement de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta étaient insignifiants, négligeables !?

    Aussi, Dansereau admirait le travail de Desjardins et son film sur la destruction de la forêt boréale. Guy Chevrette le traitait presque de canaille. Cet ex-ministre embauché par les multinationales pour les défendre même contre le bon sens. Un peu comme l’autre ex-premier-ministre, Lucien Bouchard, qui maintenant défend les pétrolières. Belle gang de vendus.

    • Reynald Du Berger dit :

      Je vous ferai la même observation que celle au commentateur précédent: Que connaissez vous des positions de Pierre Danserau sur l’écologie et sur le développement raisonnable? Les nombreux échanges que j’ai eus avec lui, au cours de nos trois semaines de compagnonnage lui ont permis de saisir mes couleurs aussi bien politiques que celles en matière de développement. Pierre n’a jamais été un « vert » dans le sens péjoratif comme ces écocondriaques qui infectent le Québec. Pour lui, comme pour moi, on ne doit jamais protéger un environnement à n’importe quel prix. La majorité des interventions humaines qui visent le développement ont des coûts environnementaux. La passion environnementale commande la protection aveugle et inconditionnelle de l’environnement – entre autres par l’application du stupide principe de précaution- (j’ai fait un billet là-dessus) donc une attitude fermée et déraisonnable. La raison environnementale , qui est mon attitude ainsi que celle de Pierre, commande plutôt de mettre en balance bénéfices retirés par l’homme contre dommages à l’environnement. Aucun dommage environnemental n’est irréversible. J’ai été lapidé pour avoir refusé de voir dans le déversement du Golfe du Mexique une catastrophe. Qu’en est-il aujourd’hui? les événements qui ont suivi et le fait que la nature a repris rapidement le dessus m’ont donné raison et tort à tous ces alarmistes.

      Je maintiens mon opinion sur les sables bitumineux. Les dommages environnementaux créés par leur exploitation sont mineurs et insignifiants comparés aux bénéfices retirés, entre autres, aux 6 ou 7 milliards$ que l’Alberta continue, grâce à ces sables, à verser annuellement à ces Québécois syndicaleux, pleurnichards, à l’âme écolo-sensible, pas très vaillants, qui se paient des garderies à 7$ avec cet argent sale mais providentiel, bref des programmes sociaux payés aux Québécois par ces naïfs Albertains qui n’osent même pas se les payer eux-mêmes!

  7. Gilles Laplante dit :

    Réjean nous fait encore la preuve que les écolos sont figés dans leurs croyances. S’il se donnait la peine de s’informer, il saurait que les techniques d’exploitations se sont beaucoup améliorées depuis le début et que les compagnie investissent des centaines de millions de dollars pour le réaménagement du territoire après exploitation. De plus il ignore sciemment que l’exploitation à ciel ouvert ne représente qu’un faible portion de l’extraction. Comment se fait-il que ce genre d’individus ne s’élève jamais contre l’exploitation des sables bitumineux au Vénézuéla? Peut-être pour ne pas jeter de l’ombre sur leur bon copain Chavez le socialiste anti-américain pro-islamiste? Mais s’informer pour un écolos, ce serait devoir remettre en question ses dogmes et en religion, ça ne se fait pas.

  8. Réjean dit :

    Vous dites : Je maintiens mon opinion sur les sables bitumineux. Les dommages environnementaux créés par leur exploitation sont mineurs et insignifiants comparés aux bénéfices retirés.

    Alors là vous venez de vous tirer dans le pied. Vous parlez de dommages relatifs, c’est-à-dire en fonction des bénéfices retirés, donc en rapport aux profits monétaires que cette exploitation génère. Toute une pensée philosophique. Est-ce que la nature comptabilise les coûts et bénéfices avant de réagir aux dommages qu’on lui cause ? Je personnifie la nature à dessein ici pour faire comprendre aux enfants d’école de la droite. Elle s’en criss-tu la nature des bénéfices que les multinationnales retirent de la vente du pétrôle lourd extrait des sables bitumineux ! Si je vous comprend bien, les dommages seraient immemses si les bénéfices étaient insignifiants, puisque ce qui vous intéresse ici ce sont les dommages relatifs à l’argent gagné par les multinationnales et non par les citoyens, soit dit en passant (qu’est-ce que les garderie à 7 $, le mépris des québécois – à vrai dire le mépris de soi caractéristique des québécois de droite – le droit d’association des travailleurs, etc. viennent faire là-dedans – tout cela ce sont des bêtises du genre de celles propagées par Jacques Brassard, le RLQ et autres protecteurs des puissants et des riches).

    « Aucun dommage environnemental n’est irréversible » : Affirmation épouvantable, irresponsable et fausse. Un enfant saurait cela. Combien d’espèces animales et végétales ont disparues et disparaîtront dans un proche avenir à cause de la folie destructrice de cette espèce malpropre qu’est l’animal-homme ! Vous n’allez tout de même pas affirmer qu’elles peuvent renaître à la vie, grâce à la main invisible de Jupiter, tout de même. Quoi qu’avec la droite rien n’est impossible. D’accord la planète va continuer à exister, elle s’en remettra. Mais est-ce que par exemple l’auto-destruction et la disparition des habitants de l’îles de Pâque est réversible. Est-ce que ceux qui meurent suite à la pollution peuvent ressuciter ?!!! Est-ce que les glaciers vont revenir comme par magie ? Sûrement que oui, mais nous ne serons plus là, ou bien nous auront régressés à l’âge de pierre. Mais, c’est pas grave tout est réversible ! Votre pensée est facile à décoder : l’individu n’a pas d’importance, seule l’espèce compte.

    Autre chose. Tous ces gens insensés de la droite (libertariens et autres hurluberlus), ont toujours la même rengaine lorsqu’on leur démontre leurs abbérations : vous êtes un ignorant, vous ne connaissez rien à la science, etc. Un peu de modestie vous ferait le plus grand bien.

    Si les Albertains laissent tomber les plus démunis et n’ont pas de politiques sociales, c’est bien de leurs affaires et on s’en fout bien. Mais n’est-on pas supposé agir et penser par nous-même ? D’ailleurs, ils n’ont qu’à la faire leur indépendance, les Albertains. Ils n’auront plus à payer de péréquation. Alors les Québecois se réveilleront peut-être et se décideront enfin à prendre leur destin en main.

    P.S. L’admiration de Dansereau pour Richard Desjardins et le film l’Erreur boréale est véridique. Il affirmait même que son diagnostique et celui de Desjardins étaient tout à fait semblables.

    • Reynald Du Berger dit :

      Je généraliserai, ne vous en déplaise, l’exception étant vous-même, bien sûr. . La gauche est formée de gens qui ont une vision du monde manichéenne. Le bien est à gauche et le mal à droite. La gauche détient le monopole de la compassion. La gauche aide, soulage la souffrance, est pour l’égalité et la fraternité… mais ne sait rien de la liberté. La droite est égoïste, capitaliste, avide de profits,n’est mue que par des motifs mercantiles, insensible aux malheurs des autres. J’ai l’honnêteté et le courage de ne pas rester anonyme, M. Réjean, en avez-vous autant?

      • Réjean dit :

        Qu’est que ça peut bien vous faire de savoir qui je suis. Je ne fait qu’émettre une opinion. D’ailleurs, voyons donc, quand bien même que je dirais m’appeller George Bouchard ou Pierre Hamelin ou Désiré Lalonde ou encore Dieudonné Bidon ou quoi que ce soit d’autre, ça ne veut pas dire que je ne reste pas anonyme pour autant. C’est pas trop difficile à comprendre il me semble. À moins que la seule façon serait de donner mon NAS et mon NIP, mon adresse, mon numéro de téléphone et mes empreintes digitales !

        Ma définition de la droite : orientation politique visant à défendre les riches et les puissants contre les attaques des citoyens, des pauvres, des travailleurs;

        La gauche : orientation politique visant à défendre les citoyens, les pauvres, les travailleurs contre les puissants, les riches et ceux qui défendent leurs intérêts.

        Ce n’est pas une question de méchant ou de bon. C’est le choix du camp que l’on veut défendre. C’est pas parce qu’on est de gauche qu’on est stupide et idiot et qu’on est incapable de nuance.

  9. Reynald Du Berger dit :

    M. Réjean

    vous dites « Qu’est que ça peut bien vous faire de savoir qui je suis. Je ne fait qu’émettre une opinion. D’ailleurs, voyons donc, quand bien même que je dirais m’appeller George Bouchard ou Pierre Hamelin ou Désiré Lalonde ou encore Dieudonné Bidon ou quoi que ce soit d’autre, ça ne veut pas dire que je ne reste pas anonyme pour autant. C’est pas trop difficile à comprendre il me semble. À moins que la seule façon serait de donner mon NAS et mon NIP, mon adresse, mon numéro de téléphone et mes empreintes digitales ! »

    Peu m’importe que vous soyez Réjean Parent ou Gagnon ou Tremblay…je vous demande :

    1 – quelles études avez-vous faites? sciences humaines , sociales, ou ingénierie… médecine? combien de temps ça vous a pris? juste pour savoir… et ensuite…
    2- Quelles richesses avez-vous produites? personnelles et collectives
    3- Quelle est ou a été votre contribution à l’enrichissement de la collectivité ?
    4- par quels moyens protégez-vous les pauvres, les travailleurs contre les méchants capitalistes de droite comme moi? quelle énergie y consacrez-vous? quelles activités, combien d’.heures par semaine.. qualité de vos interventions… qui juge et sanctionne la qualité de ces interventions?

    Au cours de ma carrière de professeur ingénieur, avec l’aide de 2 collègues, j’ai réussi à porter de 2% qu’ils étaient avant notre intervention à 80% maintenant, les succès des forages d’eau potable au Burkina Faso. Grâce à mon labeur et à mes connaissances scientifiques. Et j’ai formé des ingénieurs burkinabés qui ont essaimé notre science et technique en hydrogéologie à l’extérieur des frontières de leur pays.J’en suis fier. Avez-vous fait quelque chose de comparable M. Réjean anonyme?

    J’ai formé plus de 500 ingénieurs qui créent de la richesse, solutionnent des problèmes, trouvent des métaux et du sale pétrole et des sales gaz de shale.. et vous pensez que vous n’en profitez pas ou n’en profiterez jamais de cette manne , de cette richesse créée par moi et mes élèves? Quelle richesse crééz-vous M. Réjean anonyme?

    J’ai été pendant 4 ans président de la Société de St Vincent de Paul de la plus grosse paroisse de Chicoutimi, j’ai grimpé des escaliers par tous les temps pour porter des bons d alimentation sous la neige et la pluie, à ceux que vous prétendez protéger contre moi M. Réjean! En avez-vous bavé comme moi pour les pauvres , les travailleurs, les citoyens que vous considérez vos protégés M. Réjean anonyme? Quelle prétention!!! prétendre protéger les pauvres et les travailleurs contre les méchants ingénieurs de droite comme moi! Des centaines de paniers de Noël… des milliers de dollars ramassés par moi et les bénévoles que j’ai recrutés pour la guignolée… des douzaines élèves de secondaire que j’ai embrigadés dans ma démarche des paniers de Noël… avez-vous déjà organisé la collecte et distribution de 1 200 paniers de Noël M. Réjean anonyme? 2 semaines de travail sur la route dans mon vieux pickup tout rouillé de vil capitaliste, et domper ça tous les midis et soirs dans le sous-sol de la cathédrale, touts ca trié ensuite par des bénévoles que je recrute… . Et accompagné de bénévoles davantage sensibles aux valeurs de droite M. Réjean l’anonyme.

    3 ans d’écoute au Centre de prévention du suicide.. des centaines d’heures d’écoute et intervention, quelques vies de pauvres et de travailleurs sauvées.. sauvées par moi … en avez-vous fait des comme ça?
    2 ans bénévole à Telaide à écouter les doléances de ceux qui n’ont aucun ami ni famille pour les écouter… en avez-vous fait des comme ça M. Réjean anonyme?

    Pas besoin de votre NAS ou NIP ni de la taille de votre casquette

    Je veux juste votre nom et surtout la réponse à toutes ces questions M. Réjean l’anonyme.Toutes ces questions! Après cela , seulement après cela , vous pourrez prétendre à mon respect et à celui de ceux qui lisent ce blogue M. Réjean anonyme.

    Avant de cracher votre mépris sur les gens qui ont le courage comme moi de se dire de droite, vous devriez vérifier si la personne que vous méprisez, mérite vraiment votre mépris.

    Je peux vous envoyer mon cv et serai heureux de recevoir le vôtre, vous avez toutes les informations ci-dessous.

    Reynald Du Berger, ing.
    Director, Canadian Engineering Memorial Foundation.
    Directeur, Fondation commémorative du génie canadien.
    Directeur, Section régionale de Québec et Chaudière-Appalaches,
    Ordre des ingénieurs du Québec.
    Directeur, Société d’art et d’histoire de Beauport.

    455, Route des Trois-Saults
    Québec (Québec) Canada
    G1B 0E2
    (418) 666-2782
    reynald_duberger@uqac.ca

    • Réjean dit :

      Je ne savais que ça prenait une permission spéciale pour donner son opinion, non plus qu’il fallait avoir obtenu des diplômes universitaires ou avoir été bénévole. Je ne savais pas que l’on pouvait ne pas être digne même d’avoir une opinion, à moins de publier son CV et d’être un docteur es science.

      Votre opinion, que je conteste, n’a pas tellement de lien avec toutes ces réalisations, dont vous pouvez être fier, soit dit en passant. Un directeur cependant, c’est un être humain comme les autres et vous n’êtes pas à l’abri de l’erreur, de l’idéologie ou même du maquillage des faits.

      Ce n’est pas parce que je vous conteste que ça veut dire que je vous méprise. En général, je m’exprime justement parce que j’en ai assez d’entendre les représentants de la droite se considérer comme les seules personnes raisonnables, que ceux qui ont une orientation de gauche sont des totalitaires en puissance, qu’on mange les enfants en ragout le matin avant de faire des plans pour assassiner les politiciens de droite et imposer la dictature du prolétariat. Ce qui me choque, c’est le mépris du citoyen ordinaire, qu’on traite d’ignorant à chaque fois qu’il ose contester les directeurs de multinationnales, les hauts fonctionnaires des gouvernements, les scientifiques embauchés pour justifier le droit absolu au profit et à l’accumulation de l’argent. Je suis bien certain que les compagnies de tabac ont engagé à l’époque des diplômés, des scientifiques bardés de diplômes pour dire aux citoyens que le tabac, c’est sans danger. Le doctorat ou le statut de directeur n’est pas une garantie absolue d’objectivité. La richesse, ouais ! on croule sous les marchandises et en même temps on nous averti que l’on doit se serrer la ceinture parce qu’on n’a pas les moyens, tandis qu’on est prêt à dépenser sans compter pour des avions de chasse à 130 millions l’unité.

      Encore une fois, il n’y a pas de méchants capitalistes, c’est idiot. C’est un système qui par les contradictions qu’il génère, et même par son fonctionnement automatique, fait en sorte qu’il y a des crises, que l’exploitation à tout prix des ressources naturelles, même à des coûts environnementaux faramineux, coûts que vous niez (allez savoir pourquoi, non je rectifie, que vous considérez comme étant proportionnels au profit engendré – comme si ça pouvait faire une différence sur les dommages causés), se fait et se fera quoique que l’on puisse dire et faire. Parce que le « bon » capitaliste ne peut survivre dans un système où la motivation essentielle est d’accumuler de l’or, l’appât du gain. N’oubliez pas que dans ce système, c’est toujours la course pour faire vite, exploiter les ressources le plus rapidement possible, car le but c’est le profit vite fait et vite accumulé et non pas, comme vous le croyez naïvement, le bien des citoyens. Pas le temps de faire de la démocratie ici. Il faut produire au plus sacrant et empocher le magot avant qu’il soit trop tard. On veut votre bien et on va l’avoir. Les dommages causés ? on laisse ça à nos petits enfants.

      Si ça peut vous aider dans votre appréciation du méchant gauchiste que je suis, voici :

      1. Maîtrise en économique;
      2. Baccalauréat en sociologie;
      3. DEC en informatique;
      4. Autodidacte en philosophie; (très mauvais ça, je ne crois pas que cela me donne le droit d’émettre des opinions; et pourtant vous ne vous gênez pas, vous, pour partager vos opinions sur des questions qui demandent des connaissances dont vous n’avez aucun diplôme officiel pour vous en donner le droit; obligation que moi, pauvre sale gauchiste, je dois remplir;)
      5. Développeur de site Web;
      6. Entrepreneur en système d’information;
      7. Musicien;
      8. Critique de la droite; droite qui m’énerve au plus au point par sa prétention à détenir la vérité pure et unique.

      P.S. Je ne donne pas mon adresse, je n’ai pas envie de me faire assassiner par des libertariens, ou des fanatiques de droite, des skin head ou autre néo-nazi.

      • Reynald Du Berger dit :

        vos diplômes… M. Réjean anonyme … seraient-ils de l’UQAM? je veux savoir…

        Et vous ne répondez à aucune de mes questions,lesquelles vous en conviendrez, sont fondamentales pour juger de la crédibilité de celui qui prétend aider les pauvres, les travailleurs, ses concitoyens…

        alors quelles sont ces réponses sur vos mérites et réalisations M. Réjean Robin des Bois qui prétendez protéger les faibles.. j’attends que vous mettiez vos réalisations contre les miennes.

        On comparera ensuite Réjean le bon, le pur, au discours assorti aux actes! contre Reynald le sale capitaliste …et nos lecteurs jugeront.

  10. Réjean dit :

    Mon Dieu que vous êtes soupe-au-lait. Quelle susceptibilité ! Mais mon pauvre monsieur, je n’ai fait que donner, que proposer une définition de la droite et de la gauche. Pas plus importante ou vraie qu’une autre. Vous devez le savoir, les définitions n’ont qu’une utilité heuristique, pour expliquer les phénomènes. Si le chapeau vous va et bien portez-le si vous y tenez tant que ça. Que voulez-vous que je vous dise de plus. Ma vie privée ne regarde que moi et je n’ai pas à me justifier en quoi que ce soit.

    À propos du mérite et du démérite.

    Je lis présentement Théorie des sentiments moraux d’Adam Smith. Très éclairant pour expliquer votre réaction.

    La sympathie est la capacité imaginaire dont dispose tout homme de se mettre à la place d’autrui et d’imaginer ce que seraient ses propres sentiments ou ses réactions s’il était dans cette situation.

    1. Le jugement fondé sur la sympathie est déterminé par la situation sociale et matérielle d’autrui. Se donnant à la fois naturellement aux riches et plus difficilement aux plus pauvres, la sympathie offre une voie à celui qui voudrait en être digne : l’acquisition de la richesse et de la grandeur.

    2. Sympathisant davantage avec les riches qu’avec les pauvres, l’individu est susceptible d’accepter la distinction des rangs, l’ordre social et les inégalités. Recherchant la sympathie d’autrui, les hommes savent qu’ils pourront la trouver plus aisément en étant riches et en jouissant d’un statut social valorisé.

    Alors, si je dois mériter le droit de donner mon opinion, d’être digne de respect il serait avantageux pour moi d’être riche et puissant. Cependant la sympathie envers les plus riches naît cependant d’une illusion de l’imagination, de la vanité, de la « croyance d’être objet d’attention de d’approbation ». C’est cette illlusion qui est au fondement de notre acceptation des inégalités de richesse et de statuts.

    Je propose une hypothèse : vous croyez que mon opinion aurait plus de valeur si je méritais le respect de mes interlocuteurs par la démonstration de ma richesse ou de mes actions que l’on pourrait juger gratifiante parce que bénéfique à autrui.

    C’est beaucoup trop demandé à un citoyen ordinaire comme moi. Mais je continuerai à donner mon opinion quand même. Et tant pis pour ceux qui sont aveuglés par la richesse ou le mérite qu’ils croient être déterminants afin d’être reconnu et valorisé.

    Maîtrise en économique de l’Université Laval
    Baccalauréat en sociologie de l’Universite de Montréal
    DEC en informatique du CEGEP de Jonquière

    Est-ce que votre majesté est satisfaite ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s