Contrer le décrochage scolaire

Publié: 11 novembre 2010 dans Éducation, Uncategorized
Tags:,

Reynald Du Berger

(Contact via Courriel),

Ma dernière chronique à CHOI Radio X touchait un des problèmes majeurs qui assombrit l’avenir québécois. Je propose des solutions, contrairement à Jean Charest qui se contente d’en responsabiliser les parents.

commentaires
  1. […] Contrer le décrochage scolaire Ma dernière chronique à CHOI Radio X touchait un des problèmes majeurs qui assombrit l’avenir québécois. Je propose des solutions, contrairement à Jean Charest qui se contente d’en responsabiliser les parents. (tags: lcb 2010-11-11 societe) Publier sur Twitter Tags: Blogues de Québec […]

  2. papajohn dit :

    je ne suis pas vraiment surpris de voir le peu d’intéret pour ce billet et peut etre que John James a un peu raison en voulant responsabiliser les parents mais de l’autre coté ce serait que le résultat de ce que les gouv. ont recherché pendant des années en déresponsabilisant les mêmes parents que l’on s’est efforcé de tasser de plus en plus au point ou ils étaient incapanble de lire les bulletin de leurs enfants, avec tout les lologues qui réforme après étude ont tripoté la méthode d’enseignement et les comportements de l’enfant pour en faire un bibelot formaté et uniformisé ou les parents n’ont mot a dire. une vraie parodie de RBO « pas de problème les enfants, pôpa(l’état) s’occupe de tout» jusqu’au jour ou le même état est venu nous dire que nous ne savions pas ce qui était bon pour nos enfants au point de nous imposé sa stupidité de cours ECR qui alait a l’encontre de nos enseignements religieux et moraux. ce gouv. qui a pigé dans les impot et mobilisé la court qui est déja débordé pour nous rentrer dans le c.. son cour que la grande majorité des réveillés ne voulaient pas et je dis bien des réveillés car les autre, les mous qui ne pose pour toute défense qu’un simple «bien si on a pas le choix» sont pres a accepté n’importe quoi de peur de perdre leur petit chèque, leur petit comfort payé par les autres. pour ma part JAMAIS je n’accepterai cette sortie de Charest pour traiter de cave a mots couvert, moi j’ai tout fait pour motivé mes enfants et le système a tout fait pour les écoeurer. et le niveau scolaire qui porte le nom de CÉGEP qui dans les fait ne sert qu’a leurs apprendre a brosser, se gelé, se délâbrer et débaucher devrait etre remplacer par des institues professionnelle pour ceux qui visent des métiers et ramener la septieme et une années de plus au secondaire pour ceux qui veulent aller a l’université aux de ces foutoirs que certain prennent 6ans a traverser.

  3. Isabelle Robillard dit :

    C’est bien triste en effet le peu de réaction à ce sujet! Pour ma part, sachez que le problème de décrochage scolaire est une des premières choses qui me désespère le plus de notre chère province.

    La cause est multiple à mon avis. Mais je suis un peu d’accord avec ce qu’a dit Jean Charest (même si c’est un peu odieux de sa part de remettre le blâme sur les parents). J’ai entendu à des réunions des parents se plaindre que leurs enfants avaient trop de devoirs (!), mon fils me dit qu’il y a beaucoup d’enfants qui ne font pas les leurs (ce sont des enfants du primaire, bon sang. Les parents ne supervisent pas leurs travaux?!?). Les profs avertissent les parents que les devoirs ne se font pas, que l’enfant à une copie à remettre etc…

    Mais, à un moment donné, devant la non-collaboration de certains parents, ils capitulent, deviennent de moins en moins motivés, de plus en plus plate et grincheux.

    C’est comme qui dirait un cercle vicieux, une dynamique malsaine qui s’installe.

    Remarquez, je suis d’accord avec vous aussi papajohn, la réforme et le cours ECR, ça n’aide vraiment pas. Je fais de gros efforts pour demeurer positive mais j’avoue que ce que je lis dans les livres scolaires de mes enfants me fait souvent dresser les cheveux sur la tête!!

    • Reynald Du Berger dit :

      Il y a quatre éléments déterminants et je ferai un billet sur chacun: l’élève, les enseignants, les parents et le MELS. Je ne suis pas spécialiste en éducation pré-universitaire mais pendant mes 33 ans de carrière, j’ai été témoin de la lente agonie du système.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s