DIES IRAE DIES ILLA,  LACRIMOSA DIES ILLA

Publié: 10 mars 2022 dans Uncategorized

Jour de colère que ce jour-là. Jour de larmes que ce jour-là. Les médias québécois, et Radio-Canada en particulier semblent vouloir vous confiner aux stades de la colère et à celui des larmes  dans leur « analyse » du conflit russo-ukrainien. C’est une des raisons pour lesquelles je ne regarde ni n’écoute presque plus Radio-Canada , d’autant plus qu’ils viennent puiser les mouchoirs directement dans nos poches. Je cherche donc l’information dans les médias européens et américains.

Le Premier ministre  Bennett d’Israël est allé voir Poutine à Moscou le weekend dernier puis est allé rencontrer Scholz en Allemagne sans s’arrêter saluer Macron à l’Élysée – hon ! quel polisson !  Du côté français, on dit que Macron a étiré sciemment à 5 heures son show minable au bout de la longue table blanche, pour se faire du capital électoral, son boniment avec Poutine ayant pu être facilement déballé en ½ heure.

Bennett aurait mené une négociation discrète – ou secrète ? – avec Poutine. On en parle beaucoup en Israël et peu ici. Bennett soigne aussi son image dans la presse israélienne. Comme l’était Netanyahou, Bennett est très lié à Poutine. Il existe aussi une diaspora russe de plus de 1 million en Israël.

Deux dossiers intéressent Bennett. D’abord,  continuer d’avoir l’aval des Russes pour qu’on le laisse bombarder le Esbola pro-iranien en Syrie et il est très intéressé à ce que l’accord iranien qui était en train d’être conclu avec l’aval de Poutine avec les Américains, ne soit pas signé parce que cela serait très nuisible à Israël.

La presse israélienne est comme la presse internationale donc, n’a pas un très bon sens des réalités, et est donc très critique de la démarche de Bennett et elle aimerait qu’Israël soit plus critique envers la Russie.

Poutine a déclaré hier ne pas avoir l’intention de faire tomber le gouvernement ukrainien et se contenterait que l’OTAN n’intervienne pas et qu’on lui reconnaisse les contrées séparatistes, et apparemment, Zelensky serait d’accord. Il y a donc contradiction entre cette montée en puissance d’une violence  extrême, (bombardement d’une maternité)  – avec les doutes d’intention qu’on peut encore avoir sur ce bombardement – et ces quelques pas russo-israéliens encore timides vers la paix.

Mais la presse ne semble pas insister beaucoup sur les concessions que semble accorder Poutine car il réalise qu’il a  perdu une partie de la guerre dans l’échec de sa tentative de désolidariser le Ukrainiens et même l’Église orthodoxe ukrainienne s’est désolidarisée de celle russe.

De son côté, William Burns, le directeur de la CIA,  a déclaré hier que Poutine «  est en colère et frustré, et il va sans doute doubler ses effectifs sans considération pour les civils et qu’il n’y a donc pas d’issue politique au conflit. » J’espère qu’il se trompe. Pour une fois, les Américains ne sont pas derrière Israël. Bennett craint qu’ils prennent mal ses efforts de tenter de régler le conflit avec les Russes.

À date trois grands pays se sont posés en médiateurs, la Chine, la Turquie et Israël… mais peut-être aussi, mais en secret, l’Allemagne, très dépendante du gaz russe. Et l’Union Européenne comme d’habitude, est aux abonnés absents. Comme bien d’autres, elle excelle dans les déclarations ronflantes, mais est nulle en médiation.

Je suis abonné à Causeur, un magazine de droite dont la journaliste Élisabeth Lévy est la rédactrice en chef. Son éditorial va dans le sens de mon billet mais il est génial. Comparez avec la rhétorique que l’on vous sert au Québec.

Je possède huit versions sur vinyle du chef-d’œuvre de Verdi, son Requiem, deux sur CD et trois en DVD. Difficile de choisir…

Pour la colère,  le Québécois Yannick Nézet-Séguin dirige l’Orchestre du Metropolitan Opera de New York (commémoration du 20ième anniversaire du 11 septembre)

Et enfin les larmes de Daniel Barenboim à la Scala de Milan.

commentaires
  1. Real Roch dit :

    Très intéressant, mais d’ou viennent tous ces biolabs installés en Ukraine? D’Europe, usa? Ces biolabs peu securisé sont maintenant repartis a travers le monde pour éviter les accidents en sol américain et européen. Mais on a vu comment un accident peut impacter toute la planète. Qui arrêtera et controlera la surmultiplication de ces biolabs de recherche militaire? Nos démocraties en ont été incapables jusqu’a maintenant. Ces fous déchainés menacent avec la vie sur terre. Bonne journée

    • Reynald Du Berger dit :

      Vous me l’apprenez. D’où tenez vous cette information sur les biolabs ukrainiens ?

      • Paul dit :

        Bonjour Professeur,

        Il est question de laboratoires de bio-recherche ukrainiens, financés par les Américains, depuis que les Russes en ont parlé :

        “ Tucker: Why are we funding this? “

        Une aubaine pour les Chinois, qui maintenant se servent de cette sous-traitance américaine comme diversion contre les allégations concernant la production du ‘Virus de Wuhan’ en Chine (le labo chinois, aussi sur la liste des subventions US) et leur responsabilité pour la Covid-19.

        Voir aussi :

        – “ Threat Reduction Program Extends Reach to Ukrainian Biological Facilities | Arms Control Association “
        https://www.armscontrol.org/act/2005-10/threat-reduction-program-extends-reach-ukrainian-biological-facilities

        Citation : « The agreement was signed during the visit to Kiev of a high-level U.S. delegation led by Senate Foreign Relations Committee Chairman Richard Lugar (R-Ind.) and Senator Barack Obama (D-Ill.). ».

        – “ EXCLUSIVE: Deleted Web Pages Show Obama Led an Effort To Build a Ukraine-Based BioLab Handling ‘Especially Dangerous Pathogens’. (thenationalpulse.com) “
        https://thenationalpulse.com/2022/03/08/obama-led-ukraine-biolab-efforts/

        – “ Victoria Nuland: Ukraine Has « Biological Research Facilities, » Worried Russia May Seize Them “
        https://greenwald.substack.com/p/victoria-nuland-ukraine-has-biological?s=w

        Cette dame Victoria Nuland est comme madame Chrystia Freeland, notre Vice-premier ministre, de descendance ukrainienne et elle avait joué un rôle très important dans la fomentation de la soi-disante ‘Révolution de la Dignité’ (ou de Maïdan) ukrainienne en 2014, qui avait poussé Poutine à saisir par préemption la Crimée, depuis toujours un territoire russe.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Victoria_Nuland

        Je crois personnellement qu’au début des années 2000, les Américains voulaient surtout sécuriser les sites soviétiques de développement d’armements bio-chimiques et prévenir les ‘talents’ en ce domaine de migrer vers les mouvances terroristes. Ensuite, on avait continué la collaboration.

        Le fait demeure, quand la menace russe devenait concrète (tel que Biden l’affirmait à répétition), pourquoi n’a-t-on pas mis les pathogènes et les dossiers secrets en sécurité ?

      • Paul Itik dit :

        Pendant ce temps :

        “ White House warns Russia may use chemical weapons in Ukraine (msn.com) “
        https://www.msn.com/en-ca/news/world/white-house-warns-russia-may-use-chemical-weapons-in-ukraine/ar-AAURaQF?ocid=msedgntp

        Pas sûr que j’avalerai la couleuvre de Mme Psaki : « .. we should all be on the lookout for Russia to possibly use chemical or biological weapons in Ukraine, or to create a false flag operation using them. ».

        Incroyable, jusqu’à tout récemment un inconditionnel des États-Unis, me voilà en garde contre leur propagande, autant que je l’étais jadis contre la propagande soviétique.

        Vraiment : l’administration Biden – quelle pitié !

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. Bienvenue dans le club des nouveaux anti-américains primaires.

      • Paul de Plaurable dit :

        Primaire – j’avoue, mais pas antiaméricain.

        “ Ich bin ein Amerikaner “.
        Je suis bien enfoncé dans le “basket of deplorables” – ces braves quidams, sans éducation raffinée, forcément misogynes, racistes, suprématistes, climato-négationnistes, homophobes, islamophobes, en un mot des gens ordinaires. Des gens bien.
        Méprisés par les ‘collage-educated’ élites américaines mondialistes aux valeurs modernes vertueuses.

      • Paul de Plaurable dit :

        Professeur,

        La voici, l’Amérique que je déteste, avec passion, représentée par une crapule élitiste :

        “ John Kerry stresses need to work together on climate finance “

        Le gigolo de luxe John Kerry se déplace toujours en jet privé et maintenant il suggère que la crise existentielle globale que nous fait vivre Poutine serait reliée aux changements climatiques.

        Mais en faisant du vent buccal, le tzar américain du climat s’est échappé.
        Au lieu de parler, comme d’habitude, d’opportunité, de la plus value, d’investissement vert positif et structurant, il a correctement qualifié de « DEFICIT that we face in order to effect this transition » , la dépense sèche de « 2.5 to 4.6 trillion » ( US $ 2,500,000,000,000.00 à US $ 4,600,000,000,000.00) qu’il voudrait faire financer par tous les acteurs de l’économie mondiale.

        Il se pourrait qu’il faudrait un multiplicateur d’au moins 10 par dessus l’évaluation de Kerry pour satisfaire Mrs Alexandria Ocasio-Cortez et autres gauchistes gâtés (que j’inclus aussi dans la catégorie d’Américains détestables), mais peu importe, l’Occident serait en faillite bien avant et la Chine aurait racheté ce qui reste d’actifs pour 1 $ symbolique.

  2. Paul Itik dit :

    Professeur,

    D’intérêt particulier pour vous :

    “ Breaking: Wales bans Tchaikovsky – Slipped DiscSlipped Disc | The inside track on classical music and related cultures, by Norman Lebrecht (slippedisc.com) “
    https://slippedisc.com/2022/03/breaking-wales-bans-tchaikovsky/

    « Only the Nazis ever banned Tchaikovsky. »

    Bien sûr, nous faisons notre part :

    “ Russian pianist’s performances cancelled in Montreal as invasion of Ukraine intensifies “
    https://globalnews.ca/news/8669353/montreal-orchestra-cancels-russian-pianist-ukraine/

    Et aux Europes, on a annulé les prestations de conducteurs et de musiciens russes.

    La ‘cancel culture woke’ à son meilleur.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul. On sait tous que l’Opera Madama Butterfly de Puccini (nos jeunes Québécois apprendront qu’il existe un opéra Madame Mouche-à-Beurre) fut interdit de représentation pendant longtemps aux États-Unis suite à l’attaque de Pearl Harbour . Un fier lieutenant de marine américain séduit une petite geisha de 18 ans , lui fait un gosse, l’abandonne ensuite pour retourner en Amérique, puis quelques années plus tard, il revient au Japon pour chercher son fils. Pas très glorieux pour les Américains ça… Ça m’inspire un opéra qui débuterait à Cuba en 1962…

      • Paul N. Kult dit :

        Professeur,

        Pas 18 ans, la tendre geisha Papillon – San n’avait que 15 ans.

        Le lieutenant Pinkerton était un pédophile et sa place serait de plein droit dans votre salopardium surpeuplé.
        Nonobstant Pearl Harbour ou la pédophilie, la culture ‘metoo’ a maintenant mis Madame Butterfly à l’index pour toujours.

        Mais, en quoi le méfait d’un marin déviant concernerait tous les Américains ?
        Vous sentez-vous coupable de sévices subis par la petite Aurore Gagnon ?

        Parlez nous un peu de votre projet d’opéra kaléidoscope historique : “ ¡Cuba sí, Yanquis no! “

        Allez-vous consacrer un acte au Presidente yanqui Guillermo Clinton, en pleine session de formation d’une jeune stagiaire, trop tenté par un cigare cubain Cohiba ? Mettriez-vous en relief la coutume puritaine ‘No Fumar’ en La Casa Blanca ? Yasser Arafat, impatient dans la salle d’attente, va-t-il chanter en gamme arabe ?

  3. Paul dit :

    Professeur,

    Nos médias bien informés répètent à l’unisson le script de l’administration Biden : les Russes pourraient recourir aux armes bio-chimiques en Ukraine et ils font de la désinformation en rapportant la coopération en recherche sur les armements biochimiques avec l’Ukraine.

    Voici, en complément d’information les documents américains escamotés au préalable :

    “ List of Ukraine biolab documents reportedly removed by US Embassy | Sharyl Attkisson “
    https://sharylattkisson.com/2022/03/list-of-ukraine-biolab-documents-reportedly-removed-by-us-embassy/

    Le Net peut avoir la mémoire longue, mais les médias ‘mainstream’ l’ignorent.

  4. Paul N. Kult dit :

    Estimado Señor el compositor Reynaldo Del Pastor !

    RE : Votre projet – « Ça m’inspire un opéra qui débuterait à Cuba en 1962… ».

    Un air d’opéra à incorporer tel-quel, directement dans votre méga-création “ ¡Cuba sí, Yanquis no! “ :

    “ We Don’t Talk About Sleepy Joe – Trump ft.Biden, Mike Pence, Kamala Harris, Barack Obama & More “

    De la classe d’un Porcini : vous ferez la fierté de la Race.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… ça ressemble à une encyclique écrite conjointement par Francisco et Greta, Laudado Si! Corona No !

Répondre à Paul N. Kult Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s