LE POINT SUR LA COVID ET LES VACCINS EN ISRAËL

Publié: 19 novembre 2021 dans Uncategorized

Pascal Praud recevait hier soir par Skype sur son plateau de C News ,  le professeur Cyril Cohen, directeur du laboratoire d’immunothérapie de l’université de Bar Ilan en Israël .

Covid et vaccins sont deux sujets 100% scientifiques avec des conséquences sociales, économiques et politiques. Si vous voulez vous informer, vous avez le choix entre différentes sources d’avis scientifiques de qualité extrêmement variable, allant du propriétaire de gym et annonceur à CROA  Radio-X «  En Suède pis en Floride yont rien farmer tabarnak !…  pis l’monde s’promène partout caliss! » jusqu’à celui du professeur Cohen, en passant par les périodiques soubresauts hydroxychloroquiniens de l’infatigable et  cabotin professeur Didier Raoult de Marseille.

Je vais résumer ici les propos du professeur Cohen.  

45% de toute la population israélienne a déjà reçu une 3ième dose.  Cette 3ième dose est offerte aux 12 ans et plus. On exige cependant un intervalle de 6 mois entre la 2ième et la 3ième.

On a eu une chute spectaculaire des cas quotidiens, passant de 12 000 cas en septembre à 400 à 500 aujourd’hui. La vague actuelle qu’on voit dans les hôpitaux est exclusivement formée de non vaccinés. Les non vaccinés ont 40 fois plus de chances de faire une forme grave que ceux qui ont leur 3ième dose. Ceux qui n’ont que 2 doses n’ont que 10 fois moins de chances de faire une forme grave comparativement aux non vaccinés. À ce sujet le Pr. Cohen avec d’autres collègues de d’autres pays vient de publier dans Lancet (oui je sais !… ) la plus importante étude sur la 3ième dose. L’étude démontre que la 3ième dose, comparé à ceux qui n’ont que 2 doses (et quand cette 2ième  dose date de plus de 6 mois) , permet de réduire les chances d’hospitalisation de 93% et la morbidité de 80%. Il est donc évident que la 3ième dose est importante. L’Angleterre vient aussi de publier une étude* sur les effets bénéfiques de la 3ième dose.

Le Conseil consultatif a voté la semaine dernière à 73 contre 2 l’offre du vaccin aux 5 à 11 ans. Israël n’est cependant pas le pionnier en ce domaine car les USA ont déjà vacciné des millions d’enfants depuis deux semaines.

Le Pr. Cohen refuse de rentrer dans l’aspect altruiste de la vaccination des enfants – elle réduirait la propagation de combien ? – , avouant ne pas disposer de suffisamment de données. On a vu de très rares cas graves chez les enfants. On a eu 200 enfants aux soins intensifs en Israël et il y a eu des décès d’enfants et des cas de covid longs chez certains d’entre eux.

Cohen ne veut pas mettre de pression sur les parents pour la vaccination de leurs enfants et il est contre le pass sanitaire pour les 5 -11 ans. Cependant on ne peut pas dire que la covid 19 ne touche pas les enfants. Cela revient aux parents de décider.

On ne connait pas encore la durée de protection de la 3ième dose. On l’administre depuis juillet seulement et pour l’instant cela protège bien.

On n’a pas noté d’effets secondaires de la 3ième dose différents de ceux qu’on a pu voir après le 2ième dose. Cela reste à l’étude et on n’a donc rien qui prouve que c’est problématique.

4 millions d’Israéliens sur une population de 9 millions ont reçu leur 3ième dose. 6 millions ont reçu au moins deux doses. Ce faible taux est dû au fait qu’on a beaucoup d’enfants en Israël, beaucoup plus qu’en Europe ou en Amérique.

Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner peuvent soumettre un PCR négatif en guise de pass sanitaire.

On ne dispose pas de données fiables et donc concluantes reliant la sérologie (le taux d’anticorps) versus le degré de protection. Il est probable que la sérologie n’est pas le seul facteur déterminant le degré de protection.

Il a des réserves sur le passage du pass sanitaire au vaccinal. On ne l’a pas fait en Israël et c’est pour lui une décision davantage politique que scientifique.

Les masques ne sont de rigueur qu’à l’intérieur ou dans la rue seulement quand la proximité devient préoccupante.

On ne va pas pour l’instant relâcher les mesures et on verra l’impact du tourisme depuis l’ouverture des frontières le 1er novembre. On verra dans quelques semaines le degré de relâchement – ou de resserrement – à appliquer.

Praud : –  Pourquoi ne pas laisser circuler le virus chez les plus jeunes, qui ne font quasiment pas de cas graves ?

Cohen : –  Vous venez de dire « quasiment »  et ce n’est donc pas « pas du tout ». Si on se base sur les résultats du Pfizer, la balance bénéfices/risques chez les jeunes penche davantage en faveur du vaccin.

La psychologue présente sur le plateau questionne le Pr. Cohen sur la pertinence du vaccin chez les enfants et le risque de les vacciner.

Cohen précise que nous sommes encore en situation de crise et les résultats des essais de Pfizer ne peuvent  pas démontrer les effets d’innocuité en ce qui a trait aux effets indésirables qui sont  très rares. En Israël, on a été les premiers à parler de myocardites chez les jeunes. La fréquence est autour de 1 sur 6 000. Si vous avez un essai clinique sur seulement 3 000 enfants, vous ne pouvez pas statistiquement déceler des myocardites. Voilà pourquoi nous regardons aussi ce qu’il se passe aux USA avec ces millions d’enfants vaccinés. Mais que dites-vous aux parents d’un enfant qui a fait un pims ou un covid long ?

Praud cite une étude française qui est sortie il y a 48 heures et selon laquelle la plupart des  cas de covids longs ne seraient pas liés au virus mais seraient psychosomatiques.

Cohen répond que les covids longs sont une réalité et que les myocardites que l’on voit chez les gens qui ont eu la covid sont beaucoup plus importantes , 4 à 5 fois plus que chez les gens qui ont reçu le vaccin (article du New England Journal of Medecine).

Praud – Disons que vous êtes Ministre de la santé en France. Vous savez les chiffres du jour, 20 000 contaminations, 87% de vaccinés, que doit-on faire selon vous ?

Cohen – 1- Il faut d’abord s’occuper des gens qui ne sont pas du tout vaccinés. (6 millions en France dont 1 million qui ont plus de 65 ans). 2- Rétablir les gestes barrières là où c’est possible et 3- Faire une campagne d’ouverture de la 3ième dose accessible pour tous. 4- Préparer nos hôpitaux pour une éventuelle 5ième vague.

Ce que l’on voit de manière générale aussi bien en Europe qu’en Israël, est un découplage entre les cas et la surcharge dans les hôpitaux. La surcharge cependant a existé. En janvier au moment de la 3ième vague on eu environ 4 000 décès tandis qu’au moment de la 4ième vague avec un nombre à peu près identique de contaminés, on n’a eu que 1 500 décès.

On pose enfin à Cohen une question sur les purificateurs d’air dont on vante les mérites en France. Cohen avoue ne pas disposer de données sur leur efficacité, car on ne les utilise pas en Israël. Il ne sait donc pas la portée du virus avec ou sans purificateur d’air au cas où vous seriez assis à côté d’une personne contaminée. On parle de 1 à 2 mètres et il émet des doutes sur l’efficacité de ces purificateurs.

Voici mon impression personnelle.

On avait sur ce plateau un Praud qui minimise depuis le début la crise sanitaire et qui prône un relâchement des mesures de mitigation.

Il y avait aussi cette agaçante psychologue auto-proclamée spécialiste de la covido-psychose généralisée chez les petits Français masqués et vaccinés. Son « étude » davantage émotive que scientifique et portant sur un seul échantillon, doit être évidemment mise à la poubelle.

J’ai apprécié la rigueur scientifique, le calme, et la prudence du Pr. Cohen. Comme moi, il n’hésite pas à dire « je ne sais pas… on n’a pas suffisamment de données ». En cours d’entrevue, il a rajusté sa kippa. Quand j’étais jeune, maman me traitait parfois de p’tit juif croyant ainsi m’injurier. Je le prendrais maintenant comme un compliment.

Vous trouverez l’intégralité de cette entrevue à 3 :00 sur cette vidéo.

*conclusion: “Vaccination reduces transmission of Delta, but by less than the Alpha variant. The impact of vaccination decreased over time. Factors other than PCR-measured viral load are important in vaccine-associated transmission reductions. Booster vaccinations may help control transmission together with preventing infections.”

commentaires
  1. Paul Vaccinosupputatif dit :

    En effet un scientifique prudent, honnête et réfléchi.

    Professeur Cyrille Cohen (à partir de 32:40) :
    « Les vaccins n’ont jamais été conçus pour empêcher la transmission … on a la preuve que ça diminue la charge virale … il faut voir le niveau de transmission, est-ce que ça ne baisse pas (Note : en fait le professeur voulait probablement dire “ça n’augmente pas”) parce que le vaccin perd de son intensité avec le temps, ça c’est sûr … ».

    Peut-on alors culpabiliser les vaccino-hésitants et piquer les enfants pour protéger les vieux schnocks déjà vaccinés ?
    Piquer dans le futur tout le monde trimestriellement pour réduire la circulation du virus (par la réduction de la transmission) ?
    Imposer la vaccination obligatoire à la Biden qui détruit des vies et affaiblit la société pour empêcher la transmission ?
    Faire le caca nerveux à la Dubé pour imposer la vaccination aux récalcitrants dans le but d’empêcher la transmission ?

    Professeur Cyrille Cohen (à partir de 33:45) :
    « C’est vrai qu’on peut attaquer le vaccin, entre guillemets et dire qu’on ne sait pas quels vont être les effets indésirables. On ne sait pas aujourd’hui quels vont être les effets indésirables (Note : à long terme) de la Covid-19. Ça c’est très important, ça on ne sait pas. … Se faire vacciner avec une troisième dose, réduit les chances d’être malade, malade grave, etc.., mais aussi pourrait avoir des bonnes conséquences en ce qui concerne les effets à long terme, que l’on ne connait pas, de la maladie. … on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse, mais … faire une troisième dose est une chose bénéfique … ».

    Contrairement aux pseudo experts – renifleurs de pets du Big Pharma, le professeur Cohen admet la possibilité d’effets indésirables de vaccins à long terme.
    Pour certains, ces effets sont prévisibles en fonction de principes impliqués dans le mode d’action de vaccins de nouvelle vague.

    Le professeur parle aussi d’effets à long terme de la maladie. On devrait être en mesure de les anticiper un peu par le mode d’action du coronavirus.
    Les effets à court terme sont connus et anticipables pour chaque individu en fonction de son état de santé et de son âge.

    Le professeur parle de la motivation de prendre la troisième dose, probablement facile pour les vaccinés.

    C’est à l’aval de la campagne de vaccination de masses qu’on aurait dû être francs et ne pas nier la possibilité d’effets indésirables de vaccins à long terme.

    La décision personnelle et personnelle seulement, de se faire vacciner doit être basée sur l’évaluation du facteur risque (effets indésirables du vaccin à court et à long terme), par rapport au bénéfice d’éviter l’hospitalisation (et la mort), ainsi que des dommages permanents causés par la Covid.
    Le médecin personnel devrait être en mesure de guider cette réflexion, mais je doute de la capacité de nos médecins de jouer le franc jeu dans cette partie.

    L’état devrait se tenir à l’écart, mais fournir les moyens.

    Pour ma part, j’attends toujours un vaccin fiable, basé sur les technologies traditionnelles, éprouvées par le temps : un vaccin qui contient le virus complet atténué ou éteint.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul, vous faites exactement comme l’animateur Pascal Praud qui démontre sa mauvaise foi en tronquant ses énoncés par exemple en disant seulement  » le vaccin n’empêche pas la transmission » sans dire que cela l’atténue considérablement. Et comme vous le savez, cela s’appelle des mensonges par omission. Vous dites « La décision personnelle et personnelle seulement, de se faire vacciner doit être basée sur l’évaluation du facteur risque (effets indésirables du vaccin à court et à long terme), par rapport au bénéfice d’éviter l’hospitalisation (et la mort), ainsi que des dommages permanents causés par la Covid. » Je m’inscris en faux contre votre attitude dépourvue d’altruisme (un sujet dans lequel Cohen a refusé d’embarquer, mais néanmoins crucial) pour ne pas dire de pur égoïste.  » Mon gym mon bar karaoke tabarnak » il me semble que vous valez mieux que cela non ? Voici un article d’un philosophe belge avec que j’ai croisé à une des Contre-COP que nous avons organisées à Paris à propos de l’aspect altruiste de la vaccination. https://www.dreuz.info/2021/11/que-penser-du-confinement-en-autriche-des-seuls-non-vaccines-255325.html?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=voici-les-newsletter-total-derniers-articles-de-dreuz-info_11

      • Paul A. Vakciner dit :

        Professeur,

        Ma transcription de propos du professeur Cohen n’a pas omis la mention concernant l’effet positif du vaccin : « on a la preuve que ça diminue la charge virale ».
        Le sous-entendu étant que la transmission par un vacciné serait possiblement plus bénigne que celle par un non-vacciné.
        Je dis possiblement, car ça varie d’un individu à un autre et aussi dans le temps. Ce dernier fait étant admis aussi par C. Cohen.

        Savez-vous ce que vous retransmettez maintenant, six mois après la réception de votre deuxième dose d’AstraZeneca ?

        Les trois points dans ma transcription quasi “verbatim” remplacent des interjections, des transitions et des mise en contexte, pas les sujets principaux.

        J’admets, en prenant des extraits ponctuels dans un échange plus long, d’avoir appuyé mon argument par accentuation sélective, mais je n’ai pas menti par omission, ni dénaturé ou détourné des propos du professeur Cohen. Ce dernier a admis ce que les docteurs/experts – influenceurs, ici et aux USA, asservis aux intérêts du Big Pharma, nient sans remords.

        Quant à l’altruisme, il dépend de la position où se trouve l’interpellé.
        En aucun cas, je ne demanderai qu’on inocule par obligation d’autres, surtout pas des enfants, pour protéger le vieux croulant que je suis en train de devenir.

        Par contre, j’accepterais de recevoir un vaccin hâtif à effet secondaire retardé non-déterminé, s’il y avait une assurance raisonnable de croire que ce geste serait autre chose qu’un signalement de vertu de bas étage.

        Je n’ai pas attendu cette admission par le professeur Cohen « .. on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse ..
        » pour comprendre que la vaccination ne devrait être autre chose que la protection de l’individu qui reçoit le vaccin et rien d’autre.

        Face à l’incertitude complète, pourquoi prendre un risque inutile (j’ai un système immunitaire robuste) ?
        Peut-être que dans cinq ans on comptera sur moi pour conduire le camion de distribution des repas aux post-vaccinés massivement grabataires dans ma ville.

        NOTE : J’ai pris bonne note d’arguments du professeur Cohen sur les bienfaits de la vaccination et j’attends patiemment mon tour, avec un VACCIN DE FACTURE TRADITIONNELLE.

        Altruistement,
        Paul A. Vakciner

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul, je n’ai pas la patience de répondre à tous vos arguments – que je conteste évidemment- mais votre « facture traditionnelle » trahit une phobie (peur pathologique) de l’expression ARN . Vous n’êtes pas le seul. Cette phobie est largement répandue. Je comprends que comme bien d’autres vaccino-condriaques vous associez ARN à une possible modification future et irréversible de votre code génétique. À votre âge, franchement !… vous craignez quoi ? et pourquoi nos jeunes ne subiraient pas la petite douleur de la piqure et le risque nanoniquement faible de myocardites (Cohen souligne qu’il y a de 4 à 5 fois plus de myocardites chez les non vaccinés) si cela les protège mais c’est surtout un geste altruiste envers les vieilles raclures comme nous qui les avons élevés, torchés et éduqués ? On doit à ce sujet aussi les éduquer en leur vulgarisant la science connue et aussi celle inconnue du covid et des vaccins, leur expliquer que leur choix est personnel mais surtout modulé par le facteur bénéfices / risques, lequel selon Cohen et la science, penche pour l’instant en faveur du vaccin à ARN messager.

      • mario dit :

        Cher prof,
        svp, n’allez pas vous faire injecter la 3e dose; je vous apprécie tellement et je ne voudrais pas qu’il vous arrive qq chose. En Europe, on constate des problèmes avec les gens triple dosés.
        Par ailleurs, dans le dossier covid, il faut douter, questionner, vérifier les propos des gouvernements. Je trouve que vous pourriez être plus «questionneux» !
        Je vous suggère de visionner le vidéo de la conférence de presse du réinfo-covid Québec de la semaine dernière. Aller sur le facebook de fddlp, cliquer sur le 1er lien. Par la suite, scroler jusqu’au vidéo suggéré. Des doutes et des questionnements seront à prévoir !
        Pourquoi ne pas faire confiance à notre système immunitaire ! Ce dernier est une merveilleuse machine qui a pris de la robustesse au fil des siècles sur Terre !
        La Nature est forte, plus forte que l’Homme !
        Pour bien des scientifiques en virologie, il ne faut pas intervenir pendant l’épidémie (piqures) car on risque de se retrouver avec des variants/mutantations.
        Einstein a dit : «si un seul scientifique sur 100 n’est pas en accord avec une théorie, celle-ci ne peut être validée». Ainsi, il faut continuer le processus scientifique…
        Le Pr Malone, l’inventeur de l’ARN messager, a dit que les vaccins ARN ne fournissent pas les résultats escomptés, bref, ceux-ci ne fonctionnent que très peu.
        Aussi, le Nobel français de médecine en 2008, le Pr Luc Montagnier, affirme que les injections covid-19 ne sont pas adéquates et que ces «injections» ont des effets étranges sur les humains. Il ne recommande pas ces injections.
        Je n’ai pas les liens/sources de mes propos mais si vous faites des recherches, il sera très facile de retrouver mes dires. Simplement le fruit de mes lectures/recherches des derniers mois.
        Finalement, dans mon présent texte, le mot «vaccination» est introuvable.
        Simple à comprendre : la mise en marché d’un vaccin et les étapes de validation prennent généralement 6-7 ans. Ici, nous sommes en présence d’injection expérimentale phase 3 !
        Inutile de parler «vaccin» pour le moment.
        p.s.: saviez-vous que l’équipe de hockey Ottawa Senators de la NHL est sur pause présentement ?
        En effet, il y a une douzaine de personnes positives au covid-19. Pourtant tout le monde au sein de cette équipe est double dosé !!! À moins que les tests PCR soient de la frime afin d’obtenir des cas à la hausse ! Les cas, les cas,…

      • Paul A. Vakciner dit :

        En constatant ses options, le prof change de sujet : « .. vous associez ARN à une possible modification future et irréversible de votre code génétique. ».

        Si cela m’arrivait, ce serait nécessairement une amélioration heureuse.

        Je crains plutôt, que les protéines S, produites à partir de mes cellules, selon la recette ARNm apportée par le vaccin et les déchets associés, aboutissent, contrairement au plan prévu, ailleurs que dans le muscle inoculé et que mon organisme y réponde tel que préprogrammé par la Nature. Il paraît que ça arrive plus souvent que prévu pour l’humain moyen, tel que défini par les laboratoires.

        Selon toute évidence, les injections ARNm de rappel multiples sont à prévoir, ainsi que les excursions de protéines S combattues par le système immunitaire qui, ce faisant, endommage les organes visités par ces protéines en vadrouille.
        En génie vous appelez ça des dommages cumulatifs qui peuvent à la longue causer des ruptures, même aux niveaux de contraintes peu élevées.

        Il me semble que Dr Cohen parlait du risque de myocardites causées par la Covid chez les adultes non-vaccinés, pas chez les gosses.

        Jadis, juste après l’exploit d’Armstrong, je voyageais beaucoup par les transports publics.
        Je cédais toujours la place assise à une personne plus âgée que moi, les dames et les messieurs.
        Facile : dans mon bled d’origine, on m’aurait défénestré du tramway, si je ne le faisais pas.

        Invariablement, s’il y avait un jeune homme de mon âge ou plus jeune dans la vicinité, celui-ci se précipitait pour occuper la place libérée, pendant que la personne à qui je l’avais offerte se décidait.

        Est-ce pour protéger ces boomers égocentriques, qui sont en train de devenir des vieilles raclures, qu’il faut risquer la santé des jeunes, qui généralement, sont mieux élevés et cèdent leur place aux personnes âgées dans le métro ?

        J’ai constaté une nette amélioration du civisme au cours des années, ainsi que l’élévation du niveau du français parlé et la politesse des jeunes. Un bon point pour le système d’éducation québécois.

        Enfin, le « penche pour l’instant en faveur du vaccin à ARN messager. » du prof, montre qu’il est conscient de la nature évolutive de la campagne de vaccination en cours. Son AstraZeneca fut effectivement retiré en douce et le seront aussi, je crois, les autres thérapies géniques expérimentales quand des vaccins traditionnels fiables, aux effets à long terme prévisibles, seront disponibles.

        Alors, pourquoi se presser pour piquer les enfants quand on sait que ça n’arrêtera pas la circulation du virus et ne protégera pas davantage les personnes vulnérables déjà vaccinées ?
        Ceci, en réitérant l’admission d’incertitude du professeur Cohen : « on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse ».
        S’il n’y avait pas cela, je regarderais les choses différemment.

        Pour une vaccination intelligente, plutôt que altruiste / vertueuse.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul…. vous ne nous avez toujours pas exposé clairement les raisons de votre phobie…. est-ce le mot ARN ?… ou pire un ARN « messager » par dessus le marché ! Quel message caché peut-il bien porter ce redoutable ARN ? !!! Et à votre âge que je devine aussi vénérable que le mien, que peut-il encore vous arriver de fâcheux ? Je vous ferai la même suggestion qu’à Jacques. Entrez les mots bus , vaccine, covid dans google… vous tomberez inévitablement sur un article publié en revue médicale qui vous démontrera que vu votre âge, vous avez 23 fois plus de chances de mourir renversé par un bus chargé de passager vaccinés en traversant la rue que de subir une perte d’infertilité suite à une injection de Pfizer.

      • Paul Dorian Grey dit :

        Professeur,

        Si vous insistez, restons dans le bus ou dans le métro.

        Quand je prends le métro maintenant, je reste de préférence debout, même dans un wagon peu rempli par auto-altruisme. Sinon, un plus jeune et surtout, une plus jeune, m’offrirait sa place, et je me sentirais relégué au rang de vieille raclure. Quand j’en ai le choix et l’apparence professionnelle n’est pas de rigueur, j’enfourche ma bicyclette.

        Je devrais peut-être investir dans une teinture à cheveux ou une belle moumoute foncée.

        Voyez vous, plus près en âge de Jacques, par en bas, que de l’Immensément Bienveillant, je suis encore un ermite coquet.

        Comme je l’avais dit, un changement génétique chez moi ne pourrait aller que vers une amélioration.
        Si vous me garantissiez que votre thérapie à l’ARNm me ferait ressembler au jeune Charlot ci-haut, sans effets indésirables à retardement, je serais partant.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. … Comment voulez-vous qu’on vous aide à vous débarrasser de cette ARNophobie ou messagerophobie si vous refusez de nous en parler ?

  2. Nicolas Hubert dit :

    Toujours Intéressant le point de vue venant d’Israel, un peuple que j’admire. Cependant j’arrive à la conclusion, comme ici, la vaccination des enfants est pour protéger les
    Boomers anxieux, retraités et égoïstes, je suis ni pro, ni anti vaccin, je suis pro choix et pour la responsabilisation, je respecte les anxieux(es) du COVID, nous avions fait des sacrifices depuis mars 2020, on sait maintenant qui sont les plus vulnérables, alors prenez vous en main, faites vous vacciner, respecter les règles sanitaires, ect. Les Pharma ont des comptes à rendre sur la protection initiale des vaccins, qui sont selon bien des scientifiques pas aussi efficace qu’annoncé. Je vous préfère Monsieur Du Berger, quand vous nous donnez votre opinion sur les changements climatiques
    Au plaisir de vous lire

    • Reynald Du Berger dit :

      Nicolas vous me dites « Je vous préfère Monsieur Du Berger, quand vous nous donnez votre opinion sur les changements climatiques »…. Vous me faites penser aux auditeurs de CHOI Radio-X quand j’y avais une chronique hebdomadaire avec Dominic Maurais et que les changements climatiques revenaient souvent comme sujet. Je m’étais trompé à leur sujet, les croyant à tort pour la plupart intéressés par la science , car climat et covid sont je le rappelle, deux sujets 100% scientifiques. Vous n’avez pas idée du nombre de tis-clins majoritairement peu instruits et surtout de droite , auditeurs de CHOI Radio-X qui m’écoutaient et me félicitaient dans mes chroniques sur le réchauffement climatique au cours des dernières années. Ce que j’ignorais, c’est qu’ils se foutent totalement de la SCIENCE que j’expose , ils ne l’écoutent même pas, pourvu que j’arrive à la seule conclusion POLITIQUE qui leur plait  » le gouvarnement nous ment sur le climat, nous crosse et veut nous contrôler avec ses taxes de carbone, ses mensonges sur l’effet de serre gna gna gna « … Ces loustics n’ont rien à faire de la science. Ils ne s’y intéressent pas. En matière de COVID, avec ce que je sais de la science du covid surtout de mes lectures de revues médicales scientifiques à comités de lecture, je conclue que le gouvernement a raison et gère adéquatement la crise sanitaire ! Ça les met en colère « Du Berger est pu d’not bord ! C’tun traitre ! » et ils m’insultent ! Eh bien non ! je ne mange pas le pain de CHOI radio-X sur la covid. Je laisse aux autres chroniqueurs et collaborateurs le léchage de bottes que je soupçonne parfois de mauvaise foi, et que les animateurs réclament afin de satisfaire cette partie importante de l’auditoire ignorant et mal informé. J’ai donc décidé de ne plus parler à CHOI Radio-X depuis plusieurs mois. J’ai deux chroniques hebdomadaires à des stations de radios moins populaires, mais qui acceptent que le climato-sceptique ne soit pas le covido-sceptique qu’on aurait souhaité à CHOI Radio-X.

  3. James C. dit :

    Bon… ça revient simplement à dire qu’on est encore dans l’incertitude. On ne connait pas, et probablement jamais, les tenants et aboutissants, comme disait un célèbre personnage, les causes, les liens, les formes de ce virus qui a changé non seulement les comportement, mais la vision du futur humain de ce virus incroyablement performant dans ses formes et ses facultés. Sommes nous pris avec ça pour longtemps ou toujours?

    Pendant ce temps il y a du verbiage utile et inutile. Je vais vous dire ce qui me dérange le plus: le port du masque. Où que tu ailles, oups j’ai oublié mon masque. On me le fait remarquer gentiment le plus souvent et j’obtempère. Que voulez-vous je suis vieux et ma mémoire me dicte souvent par l’oubli.

    Il y a quelque chose de bien pire que le virus. l’humain a transformé la planète d’une façon presqu’irréversible. Vu ce qui se passe actuellement en Colombie-Britannique voici un exemple https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1841291/lac-sumas-prairies-inondation-cb-desastre-agricole-deplacement-abbotsford

    Et ce n’est qu’une miette sur cette planète. On récolte ce qu’on a semé. Quand j’étais à l’école il y avait 1,9 milliard d’humains sur Terre. Si ça continu il y en aura près de 10 milliard. dans une décennie ou deux. Ça en fait du c..a de toutes sortes. De toutes façon je serai surement mort dans ce temps là. Pensez au film  »Bladerunner ». Petit à petit on se dirige vers cette forme de planète. Pensez aussi à cet autre film  »Solyent Green ». Deux films prémonitoire?

    • Reynald Du Berger dit :

      @ James Paul a probablement des mots beaucoup plus convaincants, percutants et scientifiques que les miens pour répondre à votre indignation devant les feux et inondations que vous prétendez d’origine carbo-humaine en C.B. « On récolte ce qu’on a semé. » Sur ce point je suis d’accord. On a tellement dégradé notre éducation que des millions de jeunes paradent derrière une gamine décrocheuse scolaire , la croyant leur référence en science. Nos jeunes capitulent devant une apocalypse annoncée et ont perdu tout sens critique – en fait on ne leur a jamais appris-. Vous avez raison aussi quand vous dites qu’on a transformé la Planète: tous ces fruits, légumes et viandes que vous dégustez, sont des créations humaines et non naturelles. Dites merci aux Mayas sans lesquels vous mangeriez ces petits et secs épis de maïs qu’on offre aux bétail ou aux poules en Europe. Combien Rousseau errait en introduisant son Émile lequel il voulait un traité sur l’éducation par « Tout est bien entre les mains de Dieu, tout dégénère entre les mains de l’homme » ! Quand vous irez à Paris, allez manger au Procope, le plus vieux restaurant de Paris (1688). Certaines poutres y portent encore des hérésies écrites de la main même de Rousseau. Vous y amènerez l’autre Rousseau, celui d’Air Canada afin d’enrichir sa culture.

      • James C. dit :

        Mon cher prof

        Malheureusement je ne peux voyager comme jadis où j’allais dans les Alpes et au USA pour y skier. J’ai fait beaucoup de ski et des compétitions d’athlétisme dans ma vie. Ma santé ne me le permet plus. Le seul écart que je fais est une petite séance bi-hebdomadaire dans un de ces gyms que vous détestez tant, avec une certaine hargne. Ces 2-3 heures me font le plus grand bien. Alors imaginez ma détresse, et celle d’autres aussi, lorsque le gouvernement les avait fermés. Cher prof, j’ai vieilli de dix ans durant ce cruel confinement. Crachez tant que vous voulez sur ces endroits de  »malheur » qui maintiennent un niveau d’excellence dans la majorité des cas. J’y côtois des vieux et des jeunes qui veulent simplement se faire du bien en bougeant selon leurs besoins et motivations.

        Allez y faire un petit tour pour voir. Il n’y a pas juste des  »gros bras ». Il y a même des personnes handicapées qui y vont pour bouger un peu.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ James c. Comme alternative au gym à l’éclairage blafard au néon et à l’atmosphère humide qui sent le tsour de gros bras, je vous propose la nature. J’ai derrière chez-moi et à 15 min du centre ville de Québec, des km de sentiers qui sentent (d’où le nom sentier sans doute lol ) la rosée matinale, les copeaux de bois ou les feuilles sèches ou humides selon la saison et l’heure du jour. Vous y croisez des gélinotes , des froides couleuvres qui frôlent les fougères, des lièvres que les collets tendus par mes voisins des « premières nations » n’ont pas encore piégés. Et vous aurez tout le loisir de réfléchir sur vos vieux péchés. J’ai déjà gagné un bon d’abonnement d’un trimestre au gym de l’UQAC, le mieux équipé en ville me disait-on. J’ai à peine enduré ça 2 semaines, la seule consolation était les deux jolies et athlétiques étudiantes qui pédalaient à mes côtés devant des écrans de télé qui diffusaient les « salut bonjour » à haut contenu culturel de la télé populaire québécoise. Donc les sentiers pour le cardio… et pour le muscle, je vous suggère le bénévolat comme moi à la Société de St Vincent de Paul… Vos quads vont chauffer à force de grimper les escaliers pour porter ces bon d’alimentation aux vieux démunis .. et le soir vous aurez beaucoup mieux que la satisfaction d’avoir pompé du fer (sans même avoir produit 1 seul watt d’électricité!) mais vous vous coucherez en ayant développé pas seulement vos muscles, mais votre coeur au sens le plus noble.

      • Paul Q. de Jat dit :

        La Gauche et ceux qui gravitent vers elle, savent mieux que nous ce que nous devrions faire de notre vie et dans nos loisirs.
        Monsieur Normand avait reçu le même sermon pour son fils, un Ti-clin, devenu un ingénieur musclé.

        Je n’ai jamais fréquenté des gyms, sauf, occasionnellement, des centres de tennis.

        Suite à un épisode d’infection au genou je ne peux plus courir vite, ni être un “ball boy” (ou mieux un(e) “ball person”).
        Je m’exerce à la course dans les stationnements de centres d’achat en utilisant un chariot pour m’appuyer quand mes pattes ne suivent plus la cadence.

        J’ai déjà songé aux tapis roulants dans un gym ou en installer un chez nous, doté de poignées solides.

        Ce qui me fait peur dans un gym : c’est de choper un merdillon, pas d’attraper un virion (si bien atténué, pourquoi pas ?).

        “ A Bad Day At The Gym “

    • Paul dit :

      Le Seigneur donne, le Seigneur reprend. Que le nom du Seigneur soit béni !

      Quand on construit sur les sols inondables, il faut s’attendre à ce que la Nature reprenne ses droits.
      Sans même le coup de pouce de l’Urgence Climatique.

      En ingénieur émérite, le prof sait que les Codes de construction d’ouvrages civils prévoient des conditions exceptionnelles, tels “Un événement catastrophique possible aux cent ans”.
      L’argument alarmiste soutient que le “cent ans” surviendrait maintenant plus souvent et c’est possible, mais l’homme n’en est pas nécessairement la cause.
      Par ailleurs, le cent ans fut estimé à partir de statistiques fiables qui ont couvert à peine cent ans à certains endroits du globe.
      Aussi, en statistique, un événement aux cent ans peut survenir deux fois dans une décennie et être en pause syndicale de trois cent ans par la suite.

      Monsieur James voulait peut-être dire que notre espèce, devenue trop nombreuse, était trop envahissante et que nous prenions trop de place.

      Le Club de Rome a déjà visité cette avenue il y a un demi siècle de cela et plusieurs pensent que c’était le point de départ de l’Arnaque climatique, pas la Science Climatique sans parti pris.

      En passant, la Nature a prévu des mécanismes de régulation de déséquilibres. Les troupiers de Greta Thunberg en sont un des instruments.

      Les pays industrialisés sont maintenant en décroissance démographique et sont engagés sur la voie du plafonnement de leur croissance économique, sinon déjà en décroissance.
      La natalité survient dans les pays qui ne peuvent pas se la permettre, alors les migrants débordent vers l’Occident en grand nombre et éventuellement nous serons remplacés, ainsi que nos valeurs judéo chrétiennes.

  4. Jacques dit :

    Je constate que le prof est en forme: il a sorti des boules à mites pour la nième fois les ti-clins les gyms, le karaoké. Rien à redire sur cela. Mais son argument maintes fois réitéré à l’effet que le vaccin est un acte altruiste est un non sens: Si JE prenais le vaccin, ce serait uniquement pour ME protéger d’une pathologie et si les autres veulent être protégés, ils n’ont qu’à le prendre ce vaccin. Il n’y a donc aucun altruisme dans le fait de prendre un vaccin. CQFD

    Je suis quand même disposé à lire des arguments qui pourraient démolir ma démonstration…

    Voici pour terminer un fait divers quand même tragique:

    https://thecovidblog.com/2021/09/08/james-cooper-sawyer-77-year-old-healthy-tennessee-father-grandfather-gets-third-mrna-booster-shot-dead-eight-days-later/

    Si ce brave grand-père avait écouté les conseils avisés de sa fille, il serait encore en vie aujourd’hui…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, Si on vous a vacciné contre la variole ou la tuberculose, c’était pour VOUS protéger, vous seulement et non vos congénères car il n’y avait pas d’épidémie. En pandémie, l’altruisme est de rigueur, car votre comportement ET votre décision d’accepter ou refuser le vaccin ont des répercussions sur la propagation du virus, donc sur la santé de vos congénères. C’est en pandémie que la vraie nature des gens se révèle. Je n’ai donc pas fini d’exhiber mon ti-clin égoïste , ti-jos connaissant, aux maths faibles de secondaire 2, mais aux gros bras  » moé j’m’entraine pis Legault y ma farmer mon gym pis mon bar karaoe le tabarnak!… pis leu zesti d’vaccin y peuvent se l’mette où ch’pense ! »

  5. Jacques dit :

    Désolé M. Du Berger, vous n’avez pas démoli ma démonstration qui est encore très solide.Les ti-clins égoïstes ne sont qu’une diversion puérile dont vous devriez avoir honte.

    Votre argumentaire repose sur une hypothèse non démontrée, à savoir qu’une personne non vaccinée (comme moi par exemple) porte une charge virale (qui est mesurée on ne sait comment) laquelle pourrait contaminer d’autres personnes . A moins que vous ne soyez en mesure de m’apporter une preuve (une seule suffira) de cette possibilité de contamination des non vaccinés, vos arguments ne tiennent pas la route. Les affirmations sans fondement ne sont pas recevables. Je veux une preuve, est-ce assez clair?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, je suis sûr qu’il été démontré scientifiquement que vous êtes dans l’erreur et un dangereux propagateur comparé à moi. Je vous rabroue comme je rabrouais jadis mes rares mauvais élèves qui me lançaient  » mon opinion est aussi valable que la vôtre » et auxquels je répondais  » allez à la bibliothèque consulter tel et tel ouvrages, telle revue scientifique avec tel et tel article, ensuite sur le terrain voir cet affleurement et cet autre, puis revenez me voir. Peut-être alors serons nous à égalité pour en discuter. Bref, je vous dis, je ne fera pas le travail à votre place … À votre google ! googlez-nous les bons mots clés et trouvez en REVUES SCIENTIFIQUES À COMITÉS DE LECTURE seulement, les très nombreux articles prouvant que vous errez. Allez! c’est votre pensum pour avoir osé défier la science évidente.

  6. Jacques dit :

    M. Du Berger, s’il a été démontré scientifiquement que je suis dans l’erreur, je l’admettrai et ferai amande honorable. Mais si vous en êtes si certain, vous pourriez m’éviter de laborieuses et difficiles recherches qui dépassent sans doute mes compétences en me donnant ne serait-ce qu’UNE référence sérieuse et bien documenté prouvant que j’ai tort. Est-ce trop vous demander?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques … Oh que non ! vous avez voulu mettre en doute la science publiée … alors à votre google ! et revenez-nous avec au moins 3 références publiées en revues scientifiques à comités de lecture. Et vous avez le fardeau des mots clés… je ne vais quand même pas tout vous digérer. C’est comme ça que j’apprenais jadis la rigueur de la science à mes élèves.

  7. Nicolas Hubert dit :

    A méditer

    • Paul E. Goïst dit :

      ABSOLUMENT !!!

      Et ce n’est pas la seule valeur fondamentale, NATURELLE (*), retournée comme une crêpe, face en bas.
      Il n’y a que ça autour de nous aujourd’hui.

      La société occidentale est totalement désorientée, elle a perdu ses repères fondamentaux et ce n’est pas un hasard.
      La Déconstruction (de valeurs) pour en arriver à la Destruction de la Société occidentale traditionnelle.

      Nous sommes arrivés à la phase 3 de l’entreprise enclenchée par des penseurs français (Deleuze, Foucault, Derrida, etc..), suite à l’échec des Événements de Mai 1968, ensuite reprise et accentuée en tant que “French Theory” dans les universités américaines.

      Voici ce que dit le penseur Éric Zemour sur les 3 D :
      “Victoire Culturelle – Déconstruction + Dérision + Destruction – Endoctrinement parfait !”

      Tout cela est facile à confirmer en interprétant l’actualité de cinq dernières décennies, y compris l’imposition de la Lutte aux changements climatiques en tant que l’action nécessaire à notre survie, mais en fait un auto sabordage basé sur du vent.

      Sans le désarroi actuel, quand les valeurs traditionnelles ne tiennent plus, les boomers n’oseraient jamais demander le sacrifice d’enfants sur l’autel vaccinal.

      NOTE (*) :
      La Nature interprétée par Darwin impose toujours la protection de petits pour assurer la survie de l’espèce.
      Tels les lions libidineux ou un matou lubrique, qui tuent leurs jeunes pour rendre la femelle réceptive à l’accouplement, les boomers égocentriques n’hésitent pas à demander l’imposition de l’inoculation expérimentale (on ne sait rien d’effets indésirables à long terme) aux enfants, qui n’en dérivent aucun bénéfice (sauf ceux prédisposés à la comorbidité), pour s’offrir l’illusion de chances de survie accrues.

      • lucbmenard dit :

        Quand je dis que le GBS peut être à géométrie variable…

        Le postulat en question :
        « Dans une société normale, les adultes prennent des risques et se sacrifient pour sauver leurs enfants.
        Dans une société malade, on fait prendre des risques et on sacrifie des enfants pour sauver des adultes.
        Encore et toujours l’inversion des valeurs. ».
        La première partie de ce postulat découle, selon moi, de la loi fondamentale de la Nature qui assure la survie des espèces.

        Non (pas uniquement). La première loi de la nature qui assure la survie des espèces est la fonction de reproduction selon certains éthologues (j’en ai déjà parlé), et je le pense, du moins pour la partie animale de notre personne. Aussi cruel que cela puisse paraître, voire être, il est toujours possible de se reproduire et de créer un nouvel être humain. La survie est reléguée au second rang dans ce cas. Mais, de manière générale, vous avez raison, il faut protéger son enfant (la vue de notre personne humaine : un altruisme moins intéressé¹). La survie égoïste, animale, celle des gènes vs la survie du groupe, de l’espèce (un autre membre du groupe peut se reproduire en cas de décès). Le dilemme : est-ce que mes gènes (ma vie) a/ ont plus de valeur que celle/ceux de l’autre?

        Voir la pièce jointe ci-dessous (caractéristiques de ces deux natures qui nous composent) : https://twitter.com/lucbmenard/status/1465016287738929159/photo/1

        Je vous invite à consulter dans la référence (ci-bas) et voir, selon qu’il s’agit de la nature animale ou humaine, comment cet être que nous sommes perçoit le monde; particulièrement l’item de la survie.

        Autre question très intéressante traitée par le même auteur sur la surpopulation : une erreur animale, une solution humaine (au chapitre XIX). Un sujet à discuter ultérieurement et fort d’actualité dans le contexte de ces supposés changements climatiques)

        ¹Dans : La vraie nature de la bête (notre double identité d’être : nature animale & humaine) de l’auteur C. Barrette (biologiste, Professeur émérite de l’UL et spécialiste reconnu du comportement et de l’écologie des mammifères)

    • lucbmenard dit :

      Cher James (et admirateurs craintifs),

      Connaissez-vous le vieux truc du gars qui utilise des belles paroles sous le couvert du valeureux chevalier qui normalement devrait être au service de sa majesté (ici, la science), alors qu’en fait, se cache l’illustre inconnu, cet autre, dont l’agenda à peine voilé est de mettre de l’avant son idée (ici, la politique), celle de diffuser ce qu’il chérit le plus, ses propres croyances vis-à-vis du vaccin, l’idée qu’on devrait risquer et sacrifier sa vie pour obtenir autre chose, plus important (ici, la santé).
      Pour toi et ceux qui n’ont pas compris, le vaccin n’est pas un remède ou une formule magique.
      Le but d’un vaccin est simplement de stimuler ton système immunitaire : l’entrainer à se défendre contre un agresseur potentiel. C’est tout.

      C’est assez décevant de voir que de brillantes personnes autrement intelligentes que la plupart des mortels ne puissent reconnaître un tel subterfuge et tomber si facilement dans ce panneau pourtant grand ouvert à nos yeux. Que dire de cette diatribe que je qualifierais d’hystérique-hypersensible (sinon d’une grande lucidité pour la partition sur les changements climatique):
      un vrai jazzman sur un jam. WOW!

      Agent OO7 contre Dr. No

      Bond, SVP: tout est contrôlé médicalement : virologues, infectiologues, médecins spécialistes. Des dizaines et des dizaines d’études démontrent l’efficacité des vaccins, ceux-ci en particuliers. Et pourquoi devrais vous croire : parce que vous êtes séduisant ?

      Preuve en est qu’il peut être assez facile de déserter l’armée des valeureux, se penser/ croire/ se sentir assez confortable et se réfugier dans des connaissances douteuses malgré tout même si autrement moins satisfaisantes que celles reconnues par la science qui jamais ne plie bagage
      (ou son boudin).

      Je n’ai connu de toute ma vie aucune exemple de lâcheté extrême à laquelle vous référez, sinon celle vue en Palestine et en Syrie, soit prendre son propre enfant en otage (ou femme) et l’utiliser pour bouclier humain afin de se protéger… IMPENSABLE.

      Oui, comme vous dite : à méditer!

      • Paul A. Vakciner dit :

        Herr Propagandaminister,

        J’ai de la difficulté à suivre vos paraboles, ou autres coniques, contorsionnées à l’extrême.

        Le postulat en question :
        « Dans une société normale, les adultes prennent des risques et se sacrifient pour sauver leurs enfants.
        Dans une société malade, on fait prendre des risques et on sacrifie des enfants pour sauver des adultes.
        Encore et toujours l’inversion des valeurs. ».

        La première partie de ce postulat découle, selon moi, de la loi fondamentale de la Nature qui assure la survie des espèces.

        Si lors de votre prochaine promenade dans les sentiers derrière Chez prof, vous observiez un poussin de gélinote faire la danse pour vous détourner du nid où se terrent ses parents, ou un œuf de gélinote qui roule pour vous amener ailleurs, vous nous en aviserez et vous pourriez vous qualifier au Nobel de Sismologie (car vous ferriez trembler Darwin dans sa tombe).

        Calmez vous, éventuellement vous l’aurez votre troisième dose et la fébrilité diminuera pour revenir quand vos neurones seront en manque de la quatrième dose.

        N.B. : Le Dr. No séduisant ? Ursula Andress n’était pas le Dr. No.

  8. Stéphane dit :

    À propos des masques, j’avais trouvé cet article de décembre 2020 à propos des masques et de la vitamine D posté sur le site de City-Journal qui vaut un coup d’oeil.
    https://www.city-journal.org/lockdowns-more-about-faith-than-science

    Et voici un petit meme sur les vaccins que j’ai trouvé au hasard question de rire un petit peu. 😉

  9. Jacques dit :

    M. Du Berger a écrit:

    …’À votre google ! googlez-nous les bons mots clés et trouvez en REVUES SCIENTIFIQUES À COMITÉS DE LECTURE seulement, les très nombreux articles prouvant que vous errez. Allez! c’est votre pensum pour avoir osé défier la science évidente.’

    Très bien, Si ces TRÈS nombreux articles prouvant que je suis dans l’erreur existent vraiment, vous n’auriez pas réussi à résister à la tentation de m’en citer au moins un pour me clouer le bec. Vous ne l’avez pas fait et je ne peux m’empêcher de conclure que ces articles n’existent pas.

    Je ne peux pas prouver que quelque chose n’existe pas, personne ne le peut. Si ces articles existent, c’est à vous à prouver leur existence et non pas à moi à prouver leur non existence.
    La conclusion est très simple ici: à défaut de m’apporter au moins une de ces preuves, j’affirme que c’est vous M, Du Berger qui errez.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques…. vous oubliez votre pensum … à votre google j’ai dit ! On ne badine pas avec la science !

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… je vais me montrer bon prince, je vous soumets un article non arbitré et qui dit que vous avez tort, et ensuite à vous de nous trouver au moins 3 articles arbitrés (peer reviewed). https://www.healthline.com/health-news/vaccinated-people-can-transmit-the-coronavirus-but-its-still-more-likely-if-youre-unvaccinated

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… tenez… trouvez-moi l’article arbitré qui contient cette conclusion… je vous tends de précieux mots-clés… allez !

      Fully vaccinated individuals with delta variant infection had a faster (posterior probability >0·84) mean rate of viral load decline (0·95 log10 copies per mL per day) than did unvaccinated individuals with pre-alpha (0·69), alpha (0·82), or delta (0·79) variant infections. Within individuals, faster viral load growth was correlated with higher peak viral load (correlation 0·42 [95% credible interval 0·13 to 0·65]) and slower decline (–0·44 [–0·67 to –0·18]).

      • Paul A. Vakciner dit :

        That record setting performance was achieved how many days after the inoculation ?

        Was the same exercise carried out three months after the inoculation, six months, etc.. ?

        The rate of attenuation of the vaccine efficiency ?

        The auto-immunity parameters of the unvaccinated contestants ?

        Were they the losers chosen to prove a point (maybe patients that just received a chemotherapy treatment) or were they the auto-immunity champions like Mr. Jacques is ?

      • Jacques dit :

        M. Du Berger, soyez un peu sérieux SVP. Vous me citez un charabia sans aucune signifcation auquel vous ne comprenez strictement rien et de plus il n’y aucune référence .

        C’est contraire aux principes élémentaires de toute science. Avouez que que vous n’avez strictement rien à me fournir et ce sera terminé. Vous avez perdu la partie et je comprends que ce n’est pas facile à admettre de quelqu’un qui se prétend scientifique mais qui verse dans la pseudo-science. M. Du Berger, j’ai des connaissances en sciences statistiques et vos délires en anglais (une langue que je maîtrise assez bien) ne m’impressionnent pas le moins du monde. Refaites vos devoirs SVP et avouez que vous n’avez rien de sérieux à m’offrir et la discussions sera terminée.

      • Reynald Du Berger dit :

        Jacques… relisez attentivement ce « charabia » qui dit essentiellement que vous avez tort et êtes plus contaminant que moi. Je vous ai déjà assez aidé comme ça ! à votre google !

  10. lucbmenard dit :

    Bekanntmachung des öffentlichen Dienstes/
    Public Service Announcement/
    Anuncio de servicio público/
    Message d’intérêt public.

    Und wenn nur/
    And if only/
    Y si sólo/
    Et si seulement,

    Und wenn vielleicht nur die Impfung der Jungen notwendig wurde, um die Welt zu retten, nicht nur die der ältesten /And if perhaps only the vaccination of the young became necessary to save the world, not only that of the oldest / Y si tal vez solo la vacunación de los jóvenes se hiciera necesaria para salvar el mundo, no solo la de los más viejos /Et si peut être seulement la vaccination des jeunes devenait nécessaire pour sauver le monde, pas seulement celle des plus vieux;

    Und wenn vielleicht nur der Umgang mit umweltverschmutzung notwendig war, um den Planeten und das Klima zu retten/And if maybe only dealing with pollution was necessary to save the planet and climates/ Y si tal vez solo fuera necesario lidiar con la contaminación para salvar el planeta y los climas / Et si peut être seulement s’occuper de la pollution était nécessaire pour sauver la planète et les climats;

    Und wenn vielleicht nur Bildung die Welt retten könnte/And if maybe only education could save the world/ Y si tal vez sólo la educación pudiera salvar al mundo/ Et si peut être seulement l’éducation ​pouvait sauver le monde.

    Dieses Virus ist hier, um zu bleiben. Wir müssen uns an seine Präsenz anpassen. Wir müssen die notwendigen Schritte unternehmen, um unser Überleben zu sichern. Es ist eine Frage der Verantwortung. Das Geschäft aller, jung und alt/
    This virus is here to stay. We must adapt to its presence. We must take the necessary steps to ensure our survival. It is a question of responsibility. The business of everyone young and old/
    Este virus ha llegado para quedarse. Debemos adaptarnos a su presencia. Debemos tomar las medidas necesarias para garantizar nuestra supervivencia. Es una cuestión de responsabilidad. El negocio de todos los jóvenes y mayores/
    Ce virus est là pour rester. Nous devons nous adapter à sa présence. Nous devons prendre les moyens nécessaires pour assurer notre survie. C’est une question de responsabilité. L’affaire de tout le monde, jeunes et moins jeunes.

    Vielen Dank/
    Thank you/
    Gracias/
    Merci,

    Schönen Sonntag/
    Happy Sunday/
    Feliz domingo/
    Bon dimanche!

    • Paul V. Akcinabel dit :

      « Sie sind recht Herr Goebbels » : Ce virus est là pour rester.

      Et c’était prévisible depuis le début, avant même les incitations à la Vaccination d’éradication.
      Remplacées par les incitations à la Vaccination libératrice legaultienne, ensuite par une pour limiter la propagation.
      Maintenant, au tour de la Vaccination altruiste – une aberration.
      L’altruisme ne peut pas être exigé, ni imposé, surtout quand il s’agit d’enfants. C’est un acte de libre arbitre. Basé sur l’émotion pour un Bémol, sur le signalement de la vertu pour un Pétrophobe et sur le GBS pour ce Quidam. Donc NIET dans son cas !

      Dans l’avenir, Herr Propagandaminister, vous nous sortirez quoi de votre chapeau : une Vaccination écoresponsable pour sauver la planète ou QI-sante pour affirmer, sinon prouver, votre QI ?
      Une Vaccination Infiniment Bienveillante pour signaler votre loyauté envers le mentor bien-aimé ?

      • Paul Vaccinosupputatif dit :

        Voici la science vaccinale évolutive et ses promesses NON-TENUES :

        “ And they attack us for questioning their « science »… “

        Ils récitent tous à partir du même script, rédigé par le Big Pharma et surtout ne comptez pas sur le sous-doué Arruda de La Tartelette pour y déroger.

        Et on voudrait que sur la foi de ces clowns, je roule mon manche pour recevoir leur thérapie génique expérimentale.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… le traitement de votre ARNophobie sera plus pénible que je pensais car je vois qu’ il est superposé à une pathologie plus difficile à traiter… le complotisme.

      • Paul V. Axinolucid dit :

        Professeur,

        Aucune théorie de complot dans ce montage séquentiel FACTUEL de déclarations sur les effets positifs escomptés de la vaccination.
        De l’absolu dans le temps (protection à vie du vacciné), on a graduellement dégringolé vers un autre absolu : l’objectif de vaccination de 98 % de la population pour en arriver, à QUOI AU JUSTE ?

        Du « wishful thinking » retransmis à la population par des politiciens, porte-paroles du Big Pharma.
        Même ça, ce n’est pas une interprétation personnelle. Plusieurs politiciens admettent ouvertement depuis quelques temps que c’étaient les pharmaceutiques qui, depuis le début, déterminaient la stratégie de lutte contre la Covid.
        Normal, quand on se dirige vers un échec (vaccination des masses trimestrielle à vie), les politiciens n’en veulent pas porter la responsabilité.

        Ni astrazénéquée, ni pfizerisée ou modernisée, ma mémoire me sert toujours bien.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. Seulement votre « Big Pharma » trahit votre complotisme et je ne peux m’empêcher de deviner que vos calembredaines que vous tentez de faire sarcastiques sonnent faux… et qu’elles cachent mal une énorme trouille des mots ARN et messager, car vous n’avez pas répondu à mes questions à ce sujet. Comment voulez-vous qu’on vous aide si vous refusez de nous exprimer vos angoisses ?

  11. Jacques dit :

    Je ne voudrais pas m’introduire dans ces discussions savantes et intéressantes entre le prof et M. Paul, mais je suis quand même curieux de connaître la nature des questions au sujet de l’ARN messager auxquelles M. Paul n’aurait pas apporté de réponses. J’ai probablement manqué certains posts à ce sujet… Moi aussi je voudrais qu’on m’aide un peu à démystifier cette question d’ARN messager à laquelle je ne comprends pas grand chose mais qui semble de pas avoir de secrets pour le prof.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques. Relisez mes commentaires… je demande è Paul ce qu’ il pense des mots ARN et messager et si c est cela la source de ses angoisses et j’en profite pour vous poser la même question. et svp pas de réponse « pas assez testés  » je parle de ARN et de messager.

  12. Paul Tron dit :

    Professeur,

    Me voilà complotiste, poltron et salopard non-altruiste, selon vos déterminations.
    M. Rejean m’a traité de déplorable (un compliment).
    M. Ménard croit que je suis homophobe et sinophobe, donc raciste.
    Pas aplati devant l’Islam, je dois être un islamophobe et parce que je constate le recul de valeurs de la Civilisation occidentale, automatiquement je deviens un suprématiste blanc.
    De plus, je suis un mâle blanc qui refuse la rectitude ambiante.

    Mon compte est bon et personne ne s’offusquerait si Robespierre Du Berger me déférait devant un Nuremberg Climatique.

    À quand cette elle initiative, nécessaire pour mettre au pas les récalcitrants vaccinaires et ainsi combattre la pandémie ?

    Jadis j’avais offert à Guillaume et à Rejean de les défendre pro bono devant votre Nuremberg climatique. Je me demande s’ils vont réciproquer ou applaudir votre verdict de guillotine.

    • Paul Tron dit :

      Pardon, ma plume a fourché.
      C’est d’un nouveau NUREMBERG COVIDO-RESPONSABLE qu’il s’agit.

    • lucbmenard dit :

      …pas nécessaire d’en ajouter, vous savez pertinemment ce qu’il vous faudrait faire pour vous protéger adéquatement contre la COVID, mais vous ne voulez pas…
      … j’espère que vous n’aurez JAMAIS de mauvaise surprise ou diagnostic vous déclarant positif à cette maladie…
      …ni aucune autre maladie d’ailleurs…

      -un gars calme et reposé (en passant, la 3e dose n’est nécessaire que pour les 70 ans et plus)

      • lucbmenard dit :

        …la vaccination était égo-altruiste depuis le départ et l’est encore aujourd’hui…il y a ce paradoxe que vous ne saisissez toujours pas …vous imaginez des scénarios pour pallier… c’est bizarre…

        David Saint-Jacques a confirmé hier que la terre était ronde. C’est bel et bien un objet flottant dans l’espace…il a reçu un doctorat honorifique pour ses réalisations…il le mérite amplement.

        Ce qu’il dit et d’autres à ce sujet peut aussi paraître bizarre… parfois, j’ai l’impression que quelqu’un (e) essaie de nous passer un sapin…
        Pensez-y, nous vivons sur une planète Gaïa pour les écolos) qui tourne sur elle-même à une vitesse de 1700 km/hre, autour d’une étoile 🌟, notre soleil, à une vitesse de 107 000 km/hre et ce même ☀️ tourne autour d’un centre galactique (la voie lactée) à plus de 2,0 millions de km/hre.

        C’est assez pour être fatigué à la fin d’une journée 🙂. J’essaie de me reposer, mes c’est plutôt étourdissant : pas pour vous?

        Effectivement, Ursula « Undressed  » est très séduisante…
        Elle ferait possiblement une excellente infirmière. Elle possède le charme nécessaire et bien d’autres talents dont le karaté pour calmer les plus rebels…

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Bonjour Mtre Luc,

        Car vous me relancez (« vous savez pertinemment ce qu’il vous faudrait faire pour vous protéger adéquatement contre la COVID »), je me permets de vous rappeler mon choix de protection efficace et DURABLE.

        Si vous, un vacciné (donc selon les comités de lecture et le prof – un atténuateur patenté de la charge virale), testiez positif, je vous avais demandé que vous me passiez quelques virions que je présenterais pour la reconnaissance graduelle à mon système immunitaire et ainsi je serai bémolisé à vie contre la Covid.

        Une bémolisation naturelle à spectre large est de loin préférable aux vaccins ARNm du prof qui me font ch-er de frousse.

        Tout ce que vous auriez à faire, c’est de souffler un grand ballon de plage et vos précieux virions, humés un à la fois, sauveraient un infréquentable.

        Tant mieux, qu’un trentenaire fringant comme vous soit épargné par la 3ème dose : si la mixture ARNm passait (par un accident prévisible) du site d’injection dans un organe vital pour s’en servir à la production de protéines S, vos lymphocites, maintenant entraînés par la thérapie précédente, attaqueraient cet organe sans merci.

        Je perdrais ainsi ma source potentielle de précieux virions atténués ce qui affecterait mon égo-altruisme négativement.

        Sereinement,

        Paul A. Vaxiner

        N.B. : Pour combattre l’étourdissement, évitez de fréquenter les pôles où on “spinne” en place. Allez plutôt vers les tropiques et les vahinés pour contempler les étoiles.

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Merci monsieur Bémol, mais vraiment, je ne peux pas accepter votre offre altruiste de me faire parvenir votre poupée gonflable insufflée avec vos virions atténués, au lieu d’un ballon de plage moins volumineux.

        Je vous savais généreux, mais pas au point de vous priver de votre Ursula ou Ursulus.

        Peut-être, si c’était une Ursula aguichante, vous pourriez intéresser monsieur Jacques, un esthète en quête, lui aussi, d’immunité naturelle.

      • lucbmenard dit :

        … ça en a pris un temps pour le dire (ch.er de frousse). Voilà, c’est fait… Bravo!

        …ce n’est pas que vous ne voulez pas…c’est simplement que vous ne pouvez pas… c’est la peur qui vous paralyse…

        … c’est bien, continuez de vous protéger du mieux que vous le pouvez… et que mes souhaits de bonne santé vous accompagnent…

        Bonsoir,

      • Paul Tron dit :

        Vous avez tout compris Mr. Bémol et je compte sur vous pour en informer votre mentor, le prof.

        En même temps, je vous prie de faire appel à son immense bienveillance pour qu’il oublie ma rebiffade covido-irresponsable (causée par ma condition psychiatrique) quand il mettra en marche son Nuremberg pour juger les pandémo-salopards et les abonnés aux gyms.

        J’en profite pour vous remercier une autre fois.
        Votre offre de souffler à bloc votre bel Ursulus et vous priver de sa compagnie pendant le temps de ma cure d’immunisation naturelle, vous met au rang de Mère Teresa.
        D’ailleurs bon comme vous êtes, si vous mettiez un fichu sur la tête, on se méprendrait… Êtes vous la réincarnation de la sainte?

        Moi aussi je possède un mannequin de vitrine, vêtue de burqa, qui me tient compagnie quand je roule sur la voie réservée aux heures de pointe et je ne pourrais plus m’en séparer.
        Voyez-vous, je trouvais ça injuste que Rejean, un privilégié, qui peut s’offrir une rutilante voiture électrique, pouvait transiter rapidement, tandis que moi je devais faire du sur-place avec mon vieux bazou.
        Car le bilan carbonique, couvrant toutes les années de possession du véhicule, penche nettement en faveur de ma voiture un peu rouillée, que j’utilise peu.

        Le seul inconvénient : pour faire vrai à côté da ma Fatma intégralement voilée, je dois porter un pakol afghan, même en plein été.

  13. Paul dit :

    Voici une entrevue du professeur Cyrille Cohen, publiée en Israël :

    “ Top immunologist Cyrille Cohen reflects on the dosage, efficacy and timing of the shots being rolled out for kids “
    https://www.timesofisrael.com/bad-omens-optimism-over-israels-child-vaccine-marred-by-covid-spike-expert/

    Il revient au prof, le privilège d’en extraire et publier sur cette page des citations qu’il jugerait opportunes.

    • Paul dit :

      Bon prince, notre hôte, le Domine Benevolent Immensum, n’exerce pas sa prérogative.
      Pourtant, le professeur Cohen renforce abondamment les arguments qui justifient tous les aspects de la vaccination de masse en cours que le Benevolent supporte.

      Je me permets d’extraire cette citation : « .. I hope that 2022 will be the year of treatments, as these are needed to complement immunizations. This is especially important as we do not know yet how long booster shots will be effective and how many times we will be able to get them. ».
      (Note : « use » au lieu de « get » ?)

      Il serait intéressant de connaitre l’opinion de Dr Cohen sur les thérapies basées sur l’HCQ et sur l’Ivermectine, pratiquées un peu partout dans le monde.

      Ces deux citations alimentent la réflexion amorcée par mon GBS depuis longtemps :
      – « We still lack important information on how many times we will be able to safely use the same messenger RNA injections. So, I also think that we need to consider using other vaccines, ones that work with other types of technology to achieve broader immunity against SARS-CoV-2. ».
      – « We might also need different types of vaccines such as nasal vaccines to better mimic COVID infection and provide a more effective long-lasting immunity. ».

      Pour mettre cela en perspective, Pfizer nous rassure en affirmant que sa thérapie génique “prêt-à-porter” peut être réajustée en six semaines pour prendre en charge le nouveau variant Omicron. En continuant le ciblage étroit (par analogie : le “nombril du virus”), on s’assure une business à répétition, sans égards pour les dommages cumulatifs à l’organisme et les arrudistes se taisent.

      Enfin, si je le pouvais, je demanderais au professeur Cohen son explication / hypothèse concernant l’attaque par la Covid-19 d’autres organes que les poumons, la cible normale des coronavirus.
      Une manipulation génétique préalable (un autre résultat de la recherche sur le “gain-of-function” artificiel) ?

      NOTE : Je n’ai pas tronqué les énoncés de C. Cohen ci-haut, ni omis le contexte.
      Par ailleurs, il faut comprendre que Dr Cohen, les arrudistes et les têtes savantes qui parlent à la télé, sont tous assujettis à une forme de rectitude de la persuasion – ne rien affirmer qui pourrait dissuader les quidams de se faire vacciner.
      C’est pourquoi il est normal qu’un Pascal Praud ne retienne que ce qui différencie le message prudent de Dr. Cohen de ceux, lénifiants et rassurants, véhiculés par les autres “experts” qu’on nous présente habituellement.
      Si dans son laïus habituel, tout en chantant les louanges de virevents, Al Gore admettait la hécatombe d’oiseaux et les dommages causés par les infrasons, on rapporterait quoi sur ce blog ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… et nous n’avons toujours pas de réponse sur le motif principal de votre vaccinophobie… quid ? ARN ? … messager ? « pas assez testé » ? Big Pharma plein les poches ?

      • Paul Q. Esperunbonvaxin dit :

        Ma vaccinophobie ?

        Plutôt : de la vaccino-prudence.
        Normalement, après une réflexion libre et éclairée, à tempérer par l’évaluation du bénéfice / risque de chacun.

        Ce faire, après le visionnement attentif de l’explication à NOTRE PORTÉE de principes sous-jacents par :
        “ Professor Sucharit Bhakdi, M.D. “

        Je suis sûr que les principes énoncés par le Dr Bhakdi ne seront pas contredits par les comités des pairs à son niveau (professeur d’universités en Allemagne).

        Les questions à (se) poser :
        – Le vaccin ARNm, restera-t-il, dans tous les cas, confiné seulement dans le site injecté ?
        – Sinon, où peut-il aboutir et y faire sa job : convertir les cellules de notre corps en ateliers de production de la protéine S & de déchets ?
        – Ensuite, qu’est ce qui empêcherait notre système immunitaire de faire sa job à lui : éliminer subito-presto ces cellules dénaturées, en cours de conversion en ateliers de production ?
        – Enfin et sans le dire ouvertement, le professeur Cohen pose la question : à combien de reprises, même en considérant le rapport bénéfice / risque, peut on soumettre un patient à ce traitement génique, potentiellement dangereux pour ses organes (dommages cumulatifs) ?

        Je me considère pour le moment un vaccino-orphelin qui espère enfin la bonne nouvelle (supportée par l’opinion de Dr Cohen) : un vaccin efficace à action prévisible « that works with other types of technology to achieve broader immunity against SARS-CoV-2. ».

        Oh, de la matière à discuter avec la gentille vaccinatrice ce 3 décembre ou avec le caudillo de La Tartelette avant.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul …  » et y faire sa job.. » Le chat commence à sortir du sac… un article en revue sc à comité de lect.. qui montre cette job ? et les conséquences de la job sur votre corps ?

      • Paul Q. Esperunbonvaxin dit :

        Mais qu’est ce que vous voulez que votre Bon Dieu de comité de lecture y change ?

        Le principe de fonctionnement d’un vaccin ARNm qui transmet la commande de production de protéine S à votre cellule (de préférence située dans le muscle du bras injecté) je ne l’ai pas inventé.

        Ensuite considérez, en mobilisant votre capacité de concentration (j’espère partiellement réparée, après son astrazénécation), l’explication du professeur Bhakdi.

        Enfin, dites-moi en quoi la séquence de mon questionnement serait dépourvue de logique.

        La logique pure, appuyée sur les faits, transcende les comités de lecture. Pensez à ceux qui sévissaient à l’Université of East Anglia.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… je note que votre comité de lecture est formé d’antivax et antipass vaccinophobes et incultes en sciences. MA référence sur les vaccins: revues médicales scientifiques à comités de lecture… quelle est la vôtre qui a fait que vous ayez développé cette phobie que vous appelez pudiquement « prudence » ? sur quelle science vous basez-vous et où cette science a-t-elle été publiée ?

      • mario dit :

        L’inventeur de l’ARN messager, le Pr Robert Malone mentionne que cette méthode (thérapie génique arn-m) est très décevante. L’efficacité de cette injection diminue rapidement après quelques mois.
        Mais pourquoi cet acharnement à vouloir injecter tout le monde ?
        Avec un produit qui a un rayon de protection limité.
        En Israël, la majorité des « hospits » sont des triples dosés !!!
        L’immunité naturelle est bien supérieure !!!
        Par ailleurs, il est complètement illogique de « piquer » les 5-11 ans :
        – pas de mortalité et très peu d’hospitalisation au sein de ce groupe d’âge.
        – il est prouvé que cette « piquouze » n’empêche pas un « injecté » d’être porteur et de transmettre.
        Nous somme en guerre, silencieuse celle-ci, opposant les plus fortunés de la Boule au reste du Monde !!!
        Les riches veulent conserver leur terrain de jeux !
        Le temps donnera raison aux « complotistes » et les covido-anxieux devront se repentir…
        p.s.: au Canada et au Québec, on planche actuellement sur l’ « injection » des 0-5 ans pour 2022.
        Quel cirque !
        Il est grand temps que la Population se RÉVEILLE !
        p.s.: omicron est à notre porte, une nouvelle dose en préparation…

      • Reynald Du Berger dit :

        Mario…. « L’efficacité de cette injection diminue rapidement après quelques mois. » oui mais pas rapidement et après 6 mois mais entretemps  » ça fa à job » comme dirait mon ti-clin du gym … tandis que l’efficacité du non vaccin de Paul baisse à zéro 1 seconde après la non injection. Et Paul a 93% de plus de risques de se retrouver en réa vs le vacciné.

      • Reynald Du Berger dit :

        mario vous dites  » En Israël, la majorité des « hospits » sont des triples dosés !!! » FAUX ! totalement faux ! relisez mon blog! écoutez le Pr Cyril Cohen. Ce sont essentiellement des non vaccinés… faites de la science ! pas de l’émotion.

        On a eu une chute spectaculaire des cas quotidiens, passant de 12 000 cas en septembre à 400 à 500 aujourd’hui. La vague actuelle qu’on voit dans les hôpitaux est exclusivement formée de non vaccinés. Les non vaccinés ont 40 fois plus de chances de faire une forme grave que ceux qui ont leur 3ième dose. Ceux qui n’ont que 2 doses n’ont que 10 fois moins de chances de faire une forme grave comparativement aux non vaccinés. À ce sujet le Pr. Cohen avec d’autres collègues de d’autres pays vient de publier dans Lancet (oui je sais !… ) la plus importante étude sur la 3ième dose. L’étude démontre que la 3ième dose, comparé à ceux qui n’ont que 2 doses (et quand cette 2ième dose date de plus de 6 mois) , permet de réduire les chances d’hospitalisation de 93% et la morbidité de 80%. Il est donc évident que la 3ième dose est importante. L’Angleterre vient aussi de publier une étude* sur les effets bénéfiques de la 3ième dose.

      • Paul A. Vakciner dit :

        Le prof postule l’évidence : « .. l’efficacité du non vaccin de Paul baisse à zéro 1 seconde après la non injection. ».

        Pourtant dés l’apparition de la Covid en 2020, on parlait d’asymptomatiques que tout le monde devait craindre.
        Si ce n’étaient pas les cas d’immunité naturelle activée, dont parle le professeur Bhakdi, qui sont ces miraculés et pourquoi je n’en serais pas un ?

        En plus, je suis apivacciné.

  14. Paul Sanscience dit :

    Cher professeur,

    Veuillez m’excuser d’avoir été impertinent.

    Connaissant la feuille de route de pharmaceutiques, condamnées à répétition à payer des amendes chiffrées en millions, même milliards, je ne veux tout simplement pas être à la place des ahuris sur ces images :

    Vous savez, j’ai beaucoup de respect pour vous et j’espère de tout mon cœur que mes craintes, quant à la vaccination expérimentale, soient sans fondement.

    Paul Sanscience

    N.B. : Considérez les principes de fonctionnement et demandez-vous si tout marche toujours tel que prévu. J’ai toujours été hyper prudent dans mes activités professionnelles et mes collègues étaient compétents. L’entreprise était le leader incontesté dans son domaine. Pourtant, j’ai passé beaucoup de mon temps à régler les problèmes imprévus dans le fonctionnement de la cafetière dont j’avais la charge.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… « condamnées à répétition à payer des amendes chiffrées en millions,….. encore du complotisme genre « Monsanto qui s »en met plein bla bla bla .. » Quelle est votre alternative ? une potion développée par votre allié Mario Gros Bras du mergagym ? J’aime bien poser des questions à ceux qui font des affirmations. x = nombre de vaccinés total sur la Planète (Pfixer ou Moderna peu importe) y = nombre de ces vaccinés ayant développé des réactions indésirables suite au vaccin z = nombre ayant eu des suite graves PROUVÉES comme étant causées par le vaccin… et a = selon vous, nombre de vaccinés qui subiront des effets génétiques gênants dans les années … Je vous laisse fouiller pour trouver ces réponses.. elles existent q

      • Paul Sanscience dit :

        Le Prof accuse : « .. encore du complotisme .. »
        Toujours ce mot qui tuerait – un scientifique, mais je n’en suis pas un.

        À vous, cher professeur, de revisiter vos illusions, quant à la probité des pharmaceutiques :
        “ List of largest pharmaceutical settlements ”
        https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_largest_pharmaceutical_settlements

        Entre autres : « Pfizer’s $2.3 billion settlement including a record-breaking $1.3 billion criminal fine. »

        Re : “ Justice Department Announces Largest Health Care Fraud Settlement in Its History “
        https://www.justice.gov/opa/pr/justice-department-announces-largest-health-care-fraud-settlement-its-history

        Mais je suis absolument d’accord, on n’a pas choix que de nous approvisionner chez ces producteurs de médicaments. SANS LEUR FAIRE CONFIANCE AVEUGLE.
        Pour éviter de se faire en…er (voir l’illustration ci-haut).

        « Trust, but verify » du président Ronald Reagan.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… vous croyez comme bien des naïfs que les pharmaceutiques s’en mettent plein les poches , comme les pétrolières… vous tombez dans les mêmes excès de complotisme de notre ami le pétrophobe… Paul le pharmaphobe !… Avez-vous une idée des milliards nécessaires – recherche, développement, test, re-tests etc – pour mettre sur le marché un seul médicament de chimiothérapie efficace ? Même chose pour Monsanto qui sauve des vies en produisant des semences de sorgo ou de mil résistantes aux attaques de locustes. Confieriez-vous l’industrie des médicaments et vaccins aux gouvernements ?

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Professeur,

        Absolument d’accord sur tous les points.
        Je crois au capitalisme et au droit au profit.

        Un pétrophobe / solidaire, croit probablement, avec le communiste Bernie Sanders, que les compagnies pharmaceutiques devraient mettre leurs brevets dans le domaine public. Moi pas.
        Sans profits et des TRÈS bons profits, pas de recherche.

        Et pas de Vaccin de facture traditionnelle (au virus atténué ou inactivé), que j’attends avec impatience, juste au cas où mon immunité naturelle, promise par Dr. Bhakdi, ne serait pas au rendez-vous.

        J’ai rapporté les comportements anticapitalistes qui, en voulant court-circuiter le système et ainsi créer le profit, peuvent tuer le capitalisme, car la voie facile est facilement empruntée.
        Avec profits de sources illégitimes, où serait la motivation pour faire le travail de recherche légitime ?

        L’hommerie ne peut pas être exclue nulle part et le passé est garant de l’avenir.

        En espérant que votre “vaccine urge” puisse demeurer sous contrôle, en attendant le 3 décembre salvateur.

        Paul

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul…. Maintenant que le chat est sorti du sac… et que votre « prudence » qui est en réalité une phobie des mots ARN et messagers , (vu les chiffres pourtant évidents qui condamnent votre attitude), à vous de nous prouver avec chiffres et études à l’appui que j’ai eu tort de me faire vacciner. Gardez à l’esprit le rapport bénéfices / risques… et svp cessez de parler de vaccination expérimentale…. quand votre vache crève au fond du puits, vous n’appelez pas expérimentale la corde que vous utilisez pour l’en sortir, parce que c’est la première fois que vous l’utilisez.

      • Paul Doct dit :

        Avant de rouler le manche ce vendredi, le prof veut un deuxième avis : « .. à vous de nous prouver avec chiffres et études à l’appui que j’ai eu tort de me faire vacciner. Gardez à l’esprit le rapport bénéfices / risques… ».

        Avec le peu bienveillant Rejean à l’affut, le prof risque ma perte par dénonciation au Collège des médecins du Québec pour pratique illégale de la vaccinologie.

        Alors, je parlerai seulement d’un cas hypothétique, dont je ne connais pas les antécédents médicaux, ni psychiatriques, seulement son immense contentement d’avoir contribué aux statistiques d’AstraZeneca.

        Je ne vois pas de problème, si la troisième dose allait soulager la pression (telle que statuée par Rejean) du sujet âgecanonisé qui se croit persécuté par des Tis-clins nombreux et féroces.
        Iel sera content(e), c’est ça qui compte. Ainsi que le chouchou, genre inclusif, du prof.

        Quant à la corde expérimentale, c’est vrai qu’en compression elle ne casserait pas quand, trop penché au dessus du puits, j’amorcerais ma chute pour atterrir sur la vache trop lourde du pédagogue.
        Ma chevrette urbaine, je serais capable de la hisser avec la corde expérimentale, sans la casser, pas la charolaise du prof.
        Le rapport bénéfices / risques.

        Mais, pourquoi donc le prof ne demande-t-il pas au chouchou de s’occuper de son puits bouché ?

  15. lucbmenard dit :

    …j’ai entendu à quelques reprises de la part d’un éminent bloggeur ici : la peur est mauvaise conseillère, etc… je poursuivrais disant : surtout lorsqu’elle inspire des scénarios sortis droit
    de l’imaginaire et débordant de rebondissements.

    Ce n’est plus l’imagination fertile du chercheur de vérité que l’on observe lorsque ses histoires
    surviennent et deviennent mélodramatiques, mais a contrario, son génie d’analyse (changements climatiques, manipulations possibles des virus de la part des chinois) se perd en conjectures.

    Excusez la comme disait Popa, alias Ti-Mé dans la P’tite vie.

    J’ai expliqué en long et en large dans un autre commentaire ce qu’était le vaccin ARN m.
    Ce n’est pas une technologie génique (il faut croire qu’on ne lit pas tout, voir ICI).

    https://duberger.me/2021/08/12/poussez-pas-trop-fort/#comment-274118

    Oui, les  »Big Pharma » aiment l’argent et veulent en faire du fric. 65 000 $ à la minute j’ai vu…

    Consolons nous, nous avons un vaccin qui fonctionne encore très bien.

    De drôles d’explications de la part de mon alter ego, Mme Bodin, ICI:

    • Paul Sigmund Frette dit :

      Voici la maxime complète du Quidam pensif : « La peur est la mauvaise conseillère, mais la chiasse éteint la raison. ».

      Même dans le corps professoral et chez les abonnés aux comités de lecture. Moi, y compris, si je baissais la garde. C’est biologique.

      C’est aussi pourquoi il faut l’entretenir, cette peur aux trippes : parler de testés positifs, au lieu d’hospitalisés ou d’éteints par déni de traitements disponibles (HCQ & Ivermectine).

      Vous Bémol, le chouchou du prof : je me permets un conseil, pour assurer une symbiose parfaite avec l’Immensément Bienveillant.

      Quand on se détache de la tétine du pédagogue, il est de mise de l’enduire généreusement de “Bag Balm” (que vous vous procurerez auprès de Mrs Shania Twain – https://www.mcgill.ca/oss/article/quirky-science-you-asked/what-shania-twains-secret-soft-and-supple-skin), pour prévenir des infections, voire la Covide tétinale.

  16. Paul Sanscience dit :

    RE : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-317125

    Cher Mtre Bémol,

    Alors, avec vos éthologues (pourquoi pas thanatologues ), vous prétendez : « Coïto ergo Sum ».

    Vous vous situez du mauvais côté de la lorgnette : celui d’un être libidineux, pas de la Nature qui fait le bilan final.

    La Nature pratique une autre logique pour établir ses lois : Ce qui survit est le résultat de plusieurs processus, dont le coït préalable, lequel n’est pas une fin en soi.
    Si les parents ne s’occupaient pas de et ne protégeaient pas, leurs rejetons (ce que viole la doctrine de vaccination altruiste de gosses), ils pourraient coïter tant qu’ils voudraient et ils ne parviendraient pas à éviter l’extinction de leur espèce.

    La logique de la cruche au trop grand trou que l’on ne parvient pas à remplir.

    Non, mon GBS implacable n’est pas à géométrie variable et ne se trompe pas souvent.

    Paul Sanscience

  17. rtremblay dit :

    Paul nous a démontré très clairement que son raisonnement est basé principalement sur l’émotivité embrumé par des milliers de détour (sparage). Autant pour le covid que le RCA son objectif est de semer le doute par tout les moyens.

    Pour les GES et le RCA pour ma part il n’est pas question de prétrophobie pour nos transports : c’est seulement qu’il y a mieux. Les énergies renouvelables qui émettent moins de pollutions que les non renouvelables et qui se développent à vitesse grand V.

    Pour la Covid c’est le même principe : les vaccins ont démontrés qu’ils soulagent, réduisent la pression sur les populations affectées bien plus efficacement que d’autres moyens.

    Le verbiage de Paul ne changera rien à ces faits.

    Pourquoi continuer à blablater avec un émotif-craintif ?

    • Paul Clim Atolucid dit :

      Rejean se met les pieds dans les plats, la pétrophobie débilitante oblige : « .. les vaccins ont démontrés qu’ils soulagent, réduisent la pression sur les populations affectées bien plus efficacement que d’autres moyens. »

      Cette affirmation absurde sur l’effet “curatif” d’un vaccin serait pertinente, si l’on avait affaire à une réaction psychosomatique d’un troupeau de covido-craintifs paniqués.
      Ce que je n’avais pas affirmé, bien que je soutiens qu’on ne se prive pas d’exagérer. La Covid n’est pas l’Ebola.

      Un petit vaccin pour réduire votre pression, monsieur Pétrophobe ?

      Quant à l’Arnaque climatique, je vous invite à écouter la démonstration du psychologue renommé canadien, le professeur Jordan Peterson, justement concernant l’aspect psychosomatique de la panique climatique chez les jeunes et chez les diminués de neurones aussi.

      “ Jordan Peterson – This Is The BIGGEST SCAM In The History Of Mankind “

      Essayez-donc de contrer sa logique implacable avec la “bullshit” verte.

      En particulier, J. Peterson parle d’ateliers de Bjørn Lomborg lesquels, en dressant la liste de priorités RÉELLES, n’ont pas trouvé de place pour la lutte aux changements climatiques.
      Et c’est aussi le cas d’autres enquêtes, quand on dit aux gens : avec des ressources financières limitées, il faut choisir.

      Alors, face à la réalité la bullshit verte perd sa place dans les préoccupations du peuple.

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s