LE POINT SUR LA COVID ET LES VACCINS EN ISRAËL

Publié: 19 novembre 2021 dans Uncategorized

Pascal Praud recevait hier soir par Skype sur son plateau de C News ,  le professeur Cyril Cohen, directeur du laboratoire d’immunothérapie de l’université de Bar Ilan en Israël .

Covid et vaccins sont deux sujets 100% scientifiques avec des conséquences sociales, économiques et politiques. Si vous voulez vous informer, vous avez le choix entre différentes sources d’avis scientifiques de qualité extrêmement variable, allant du propriétaire de gym et annonceur à CROA  Radio-X «  En Suède pis en Floride yont rien farmer tabarnak !…  pis l’monde s’promène partout caliss! » jusqu’à celui du professeur Cohen, en passant par les périodiques soubresauts hydroxychloroquiniens de l’infatigable et  cabotin professeur Didier Raoult de Marseille.

Je vais résumer ici les propos du professeur Cohen.  

45% de toute la population israélienne a déjà reçu une 3ième dose.  Cette 3ième dose est offerte aux 12 ans et plus. On exige cependant un intervalle de 6 mois entre la 2ième et la 3ième.

On a eu une chute spectaculaire des cas quotidiens, passant de 12 000 cas en septembre à 400 à 500 aujourd’hui. La vague actuelle qu’on voit dans les hôpitaux est exclusivement formée de non vaccinés. Les non vaccinés ont 40 fois plus de chances de faire une forme grave que ceux qui ont leur 3ième dose. Ceux qui n’ont que 2 doses n’ont que 10 fois moins de chances de faire une forme grave comparativement aux non vaccinés. À ce sujet le Pr. Cohen avec d’autres collègues de d’autres pays vient de publier dans Lancet (oui je sais !… ) la plus importante étude sur la 3ième dose. L’étude démontre que la 3ième dose, comparé à ceux qui n’ont que 2 doses (et quand cette 2ième  dose date de plus de 6 mois) , permet de réduire les chances d’hospitalisation de 93% et la morbidité de 80%. Il est donc évident que la 3ième dose est importante. L’Angleterre vient aussi de publier une étude* sur les effets bénéfiques de la 3ième dose.

Le Conseil consultatif a voté la semaine dernière à 73 contre 2 l’offre du vaccin aux 5 à 11 ans. Israël n’est cependant pas le pionnier en ce domaine car les USA ont déjà vacciné des millions d’enfants depuis deux semaines.

Le Pr. Cohen refuse de rentrer dans l’aspect altruiste de la vaccination des enfants – elle réduirait la propagation de combien ? – , avouant ne pas disposer de suffisamment de données. On a vu de très rares cas graves chez les enfants. On a eu 200 enfants aux soins intensifs en Israël et il y a eu des décès d’enfants et des cas de covid longs chez certains d’entre eux.

Cohen ne veut pas mettre de pression sur les parents pour la vaccination de leurs enfants et il est contre le pass sanitaire pour les 5 -11 ans. Cependant on ne peut pas dire que la covid 19 ne touche pas les enfants. Cela revient aux parents de décider.

On ne connait pas encore la durée de protection de la 3ième dose. On l’administre depuis juillet seulement et pour l’instant cela protège bien.

On n’a pas noté d’effets secondaires de la 3ième dose différents de ceux qu’on a pu voir après le 2ième dose. Cela reste à l’étude et on n’a donc rien qui prouve que c’est problématique.

4 millions d’Israéliens sur une population de 9 millions ont reçu leur 3ième dose. 6 millions ont reçu au moins deux doses. Ce faible taux est dû au fait qu’on a beaucoup d’enfants en Israël, beaucoup plus qu’en Europe ou en Amérique.

Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner peuvent soumettre un PCR négatif en guise de pass sanitaire.

On ne dispose pas de données fiables et donc concluantes reliant la sérologie (le taux d’anticorps) versus le degré de protection. Il est probable que la sérologie n’est pas le seul facteur déterminant le degré de protection.

Il a des réserves sur le passage du pass sanitaire au vaccinal. On ne l’a pas fait en Israël et c’est pour lui une décision davantage politique que scientifique.

Les masques ne sont de rigueur qu’à l’intérieur ou dans la rue seulement quand la proximité devient préoccupante.

On ne va pas pour l’instant relâcher les mesures et on verra l’impact du tourisme depuis l’ouverture des frontières le 1er novembre. On verra dans quelques semaines le degré de relâchement – ou de resserrement – à appliquer.

Praud : –  Pourquoi ne pas laisser circuler le virus chez les plus jeunes, qui ne font quasiment pas de cas graves ?

Cohen : –  Vous venez de dire « quasiment »  et ce n’est donc pas « pas du tout ». Si on se base sur les résultats du Pfizer, la balance bénéfices/risques chez les jeunes penche davantage en faveur du vaccin.

La psychologue présente sur le plateau questionne le Pr. Cohen sur la pertinence du vaccin chez les enfants et le risque de les vacciner.

Cohen précise que nous sommes encore en situation de crise et les résultats des essais de Pfizer ne peuvent  pas démontrer les effets d’innocuité en ce qui a trait aux effets indésirables qui sont  très rares. En Israël, on a été les premiers à parler de myocardites chez les jeunes. La fréquence est autour de 1 sur 6 000. Si vous avez un essai clinique sur seulement 3 000 enfants, vous ne pouvez pas statistiquement déceler des myocardites. Voilà pourquoi nous regardons aussi ce qu’il se passe aux USA avec ces millions d’enfants vaccinés. Mais que dites-vous aux parents d’un enfant qui a fait un pims ou un covid long ?

Praud cite une étude française qui est sortie il y a 48 heures et selon laquelle la plupart des  cas de covids longs ne seraient pas liés au virus mais seraient psychosomatiques.

Cohen répond que les covids longs sont une réalité et que les myocardites que l’on voit chez les gens qui ont eu la covid sont beaucoup plus importantes , 4 à 5 fois plus que chez les gens qui ont reçu le vaccin (article du New England Journal of Medecine).

Praud – Disons que vous êtes Ministre de la santé en France. Vous savez les chiffres du jour, 20 000 contaminations, 87% de vaccinés, que doit-on faire selon vous ?

Cohen – 1- Il faut d’abord s’occuper des gens qui ne sont pas du tout vaccinés. (6 millions en France dont 1 million qui ont plus de 65 ans). 2- Rétablir les gestes barrières là où c’est possible et 3- Faire une campagne d’ouverture de la 3ième dose accessible pour tous. 4- Préparer nos hôpitaux pour une éventuelle 5ième vague.

Ce que l’on voit de manière générale aussi bien en Europe qu’en Israël, est un découplage entre les cas et la surcharge dans les hôpitaux. La surcharge cependant a existé. En janvier au moment de la 3ième vague on eu environ 4 000 décès tandis qu’au moment de la 4ième vague avec un nombre à peu près identique de contaminés, on n’a eu que 1 500 décès.

On pose enfin à Cohen une question sur les purificateurs d’air dont on vante les mérites en France. Cohen avoue ne pas disposer de données sur leur efficacité, car on ne les utilise pas en Israël. Il ne sait donc pas la portée du virus avec ou sans purificateur d’air au cas où vous seriez assis à côté d’une personne contaminée. On parle de 1 à 2 mètres et il émet des doutes sur l’efficacité de ces purificateurs.

Voici mon impression personnelle.

On avait sur ce plateau un Praud qui minimise depuis le début la crise sanitaire et qui prône un relâchement des mesures de mitigation.

Il y avait aussi cette agaçante psychologue auto-proclamée spécialiste de la covido-psychose généralisée chez les petits Français masqués et vaccinés. Son « étude » davantage émotive que scientifique et portant sur un seul échantillon, doit être évidemment mise à la poubelle.

J’ai apprécié la rigueur scientifique, le calme, et la prudence du Pr. Cohen. Comme moi, il n’hésite pas à dire « je ne sais pas… on n’a pas suffisamment de données ». En cours d’entrevue, il a rajusté sa kippa. Quand j’étais jeune, maman me traitait parfois de p’tit juif croyant ainsi m’injurier. Je le prendrais maintenant comme un compliment.

Vous trouverez l’intégralité de cette entrevue à 3 :00 sur cette vidéo.

*conclusion: “Vaccination reduces transmission of Delta, but by less than the Alpha variant. The impact of vaccination decreased over time. Factors other than PCR-measured viral load are important in vaccine-associated transmission reductions. Booster vaccinations may help control transmission together with preventing infections.”

commentaires
  1. Paul Vaccinosupputatif dit :

    En effet un scientifique prudent, honnête et réfléchi.

    Professeur Cyrille Cohen (à partir de 32:40) :
    « Les vaccins n’ont jamais été conçus pour empêcher la transmission … on a la preuve que ça diminue la charge virale … il faut voir le niveau de transmission, est-ce que ça ne baisse pas (Note : en fait le professeur voulait probablement dire “ça n’augmente pas”) parce que le vaccin perd de son intensité avec le temps, ça c’est sûr … ».

    Peut-on alors culpabiliser les vaccino-hésitants et piquer les enfants pour protéger les vieux schnocks déjà vaccinés ?
    Piquer dans le futur tout le monde trimestriellement pour réduire la circulation du virus (par la réduction de la transmission) ?
    Imposer la vaccination obligatoire à la Biden qui détruit des vies et affaiblit la société pour empêcher la transmission ?
    Faire le caca nerveux à la Dubé pour imposer la vaccination aux récalcitrants dans le but d’empêcher la transmission ?

    Professeur Cyrille Cohen (à partir de 33:45) :
    « C’est vrai qu’on peut attaquer le vaccin, entre guillemets et dire qu’on ne sait pas quels vont être les effets indésirables. On ne sait pas aujourd’hui quels vont être les effets indésirables (Note : à long terme) de la Covid-19. Ça c’est très important, ça on ne sait pas. … Se faire vacciner avec une troisième dose, réduit les chances d’être malade, malade grave, etc.., mais aussi pourrait avoir des bonnes conséquences en ce qui concerne les effets à long terme, que l’on ne connait pas, de la maladie. … on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse, mais … faire une troisième dose est une chose bénéfique … ».

    Contrairement aux pseudo experts – renifleurs de pets du Big Pharma, le professeur Cohen admet la possibilité d’effets indésirables de vaccins à long terme.
    Pour certains, ces effets sont prévisibles en fonction de principes impliqués dans le mode d’action de vaccins de nouvelle vague.

    Le professeur parle aussi d’effets à long terme de la maladie. On devrait être en mesure de les anticiper un peu par le mode d’action du coronavirus.
    Les effets à court terme sont connus et anticipables pour chaque individu en fonction de son état de santé et de son âge.

    Le professeur parle de la motivation de prendre la troisième dose, probablement facile pour les vaccinés.

    C’est à l’aval de la campagne de vaccination de masses qu’on aurait dû être francs et ne pas nier la possibilité d’effets indésirables de vaccins à long terme.

    La décision personnelle et personnelle seulement, de se faire vacciner doit être basée sur l’évaluation du facteur risque (effets indésirables du vaccin à court et à long terme), par rapport au bénéfice d’éviter l’hospitalisation (et la mort), ainsi que des dommages permanents causés par la Covid.
    Le médecin personnel devrait être en mesure de guider cette réflexion, mais je doute de la capacité de nos médecins de jouer le franc jeu dans cette partie.

    L’état devrait se tenir à l’écart, mais fournir les moyens.

    Pour ma part, j’attends toujours un vaccin fiable, basé sur les technologies traditionnelles, éprouvées par le temps : un vaccin qui contient le virus complet atténué ou éteint.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul, vous faites exactement comme l’animateur Pascal Praud qui démontre sa mauvaise foi en tronquant ses énoncés par exemple en disant seulement  » le vaccin n’empêche pas la transmission » sans dire que cela l’atténue considérablement. Et comme vous le savez, cela s’appelle des mensonges par omission. Vous dites « La décision personnelle et personnelle seulement, de se faire vacciner doit être basée sur l’évaluation du facteur risque (effets indésirables du vaccin à court et à long terme), par rapport au bénéfice d’éviter l’hospitalisation (et la mort), ainsi que des dommages permanents causés par la Covid. » Je m’inscris en faux contre votre attitude dépourvue d’altruisme (un sujet dans lequel Cohen a refusé d’embarquer, mais néanmoins crucial) pour ne pas dire de pur égoïste.  » Mon gym mon bar karaoke tabarnak » il me semble que vous valez mieux que cela non ? Voici un article d’un philosophe belge avec que j’ai croisé à une des Contre-COP que nous avons organisées à Paris à propos de l’aspect altruiste de la vaccination. https://www.dreuz.info/2021/11/que-penser-du-confinement-en-autriche-des-seuls-non-vaccines-255325.html?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=voici-les-newsletter-total-derniers-articles-de-dreuz-info_11

      • Paul A. Vakciner dit :

        Professeur,

        Ma transcription de propos du professeur Cohen n’a pas omis la mention concernant l’effet positif du vaccin : « on a la preuve que ça diminue la charge virale ».
        Le sous-entendu étant que la transmission par un vacciné serait possiblement plus bénigne que celle par un non-vacciné.
        Je dis possiblement, car ça varie d’un individu à un autre et aussi dans le temps. Ce dernier fait étant admis aussi par C. Cohen.

        Savez-vous ce que vous retransmettez maintenant, six mois après la réception de votre deuxième dose d’AstraZeneca ?

        Les trois points dans ma transcription quasi “verbatim” remplacent des interjections, des transitions et des mise en contexte, pas les sujets principaux.

        J’admets, en prenant des extraits ponctuels dans un échange plus long, d’avoir appuyé mon argument par accentuation sélective, mais je n’ai pas menti par omission, ni dénaturé ou détourné des propos du professeur Cohen. Ce dernier a admis ce que les docteurs/experts – influenceurs, ici et aux USA, asservis aux intérêts du Big Pharma, nient sans remords.

        Quant à l’altruisme, il dépend de la position où se trouve l’interpellé.
        En aucun cas, je ne demanderai qu’on inocule par obligation d’autres, surtout pas des enfants, pour protéger le vieux croulant que je suis en train de devenir.

        Par contre, j’accepterais de recevoir un vaccin hâtif à effet secondaire retardé non-déterminé, s’il y avait une assurance raisonnable de croire que ce geste serait autre chose qu’un signalement de vertu de bas étage.

        Je n’ai pas attendu cette admission par le professeur Cohen « .. on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse ..
        » pour comprendre que la vaccination ne devrait être autre chose que la protection de l’individu qui reçoit le vaccin et rien d’autre.

        Face à l’incertitude complète, pourquoi prendre un risque inutile (j’ai un système immunitaire robuste) ?
        Peut-être que dans cinq ans on comptera sur moi pour conduire le camion de distribution des repas aux post-vaccinés massivement grabataires dans ma ville.

        NOTE : J’ai pris bonne note d’arguments du professeur Cohen sur les bienfaits de la vaccination et j’attends patiemment mon tour, avec un VACCIN DE FACTURE TRADITIONNELLE.

        Altruistement,
        Paul A. Vakciner

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul, je n’ai pas la patience de répondre à tous vos arguments – que je conteste évidemment- mais votre « facture traditionnelle » trahit une phobie (peur pathologique) de l’expression ARN . Vous n’êtes pas le seul. Cette phobie est largement répandue. Je comprends que comme bien d’autres vaccino-condriaques vous associez ARN à une possible modification future et irréversible de votre code génétique. À votre âge, franchement !… vous craignez quoi ? et pourquoi nos jeunes ne subiraient pas la petite douleur de la piqure et le risque nanoniquement faible de myocardites (Cohen souligne qu’il y a de 4 à 5 fois plus de myocardites chez les non vaccinés) si cela les protège mais c’est surtout un geste altruiste envers les vieilles raclures comme nous qui les avons élevés, torchés et éduqués ? On doit à ce sujet aussi les éduquer en leur vulgarisant la science connue et aussi celle inconnue du covid et des vaccins, leur expliquer que leur choix est personnel mais surtout modulé par le facteur bénéfices / risques, lequel selon Cohen et la science, penche pour l’instant en faveur du vaccin à ARN messager.

      • mario dit :

        Cher prof,
        svp, n’allez pas vous faire injecter la 3e dose; je vous apprécie tellement et je ne voudrais pas qu’il vous arrive qq chose. En Europe, on constate des problèmes avec les gens triple dosés.
        Par ailleurs, dans le dossier covid, il faut douter, questionner, vérifier les propos des gouvernements. Je trouve que vous pourriez être plus «questionneux» !
        Je vous suggère de visionner le vidéo de la conférence de presse du réinfo-covid Québec de la semaine dernière. Aller sur le facebook de fddlp, cliquer sur le 1er lien. Par la suite, scroler jusqu’au vidéo suggéré. Des doutes et des questionnements seront à prévoir !
        Pourquoi ne pas faire confiance à notre système immunitaire ! Ce dernier est une merveilleuse machine qui a pris de la robustesse au fil des siècles sur Terre !
        La Nature est forte, plus forte que l’Homme !
        Pour bien des scientifiques en virologie, il ne faut pas intervenir pendant l’épidémie (piqures) car on risque de se retrouver avec des variants/mutantations.
        Einstein a dit : «si un seul scientifique sur 100 n’est pas en accord avec une théorie, celle-ci ne peut être validée». Ainsi, il faut continuer le processus scientifique…
        Le Pr Malone, l’inventeur de l’ARN messager, a dit que les vaccins ARN ne fournissent pas les résultats escomptés, bref, ceux-ci ne fonctionnent que très peu.
        Aussi, le Nobel français de médecine en 2008, le Pr Luc Montagnier, affirme que les injections covid-19 ne sont pas adéquates et que ces «injections» ont des effets étranges sur les humains. Il ne recommande pas ces injections.
        Je n’ai pas les liens/sources de mes propos mais si vous faites des recherches, il sera très facile de retrouver mes dires. Simplement le fruit de mes lectures/recherches des derniers mois.
        Finalement, dans mon présent texte, le mot «vaccination» est introuvable.
        Simple à comprendre : la mise en marché d’un vaccin et les étapes de validation prennent généralement 6-7 ans. Ici, nous sommes en présence d’injection expérimentale phase 3 !
        Inutile de parler «vaccin» pour le moment.
        p.s.: saviez-vous que l’équipe de hockey Ottawa Senators de la NHL est sur pause présentement ?
        En effet, il y a une douzaine de personnes positives au covid-19. Pourtant tout le monde au sein de cette équipe est double dosé !!! À moins que les tests PCR soient de la frime afin d’obtenir des cas à la hausse ! Les cas, les cas,…

      • Paul A. Vakciner dit :

        En constatant ses options, le prof change de sujet : « .. vous associez ARN à une possible modification future et irréversible de votre code génétique. ».

        Si cela m’arrivait, ce serait nécessairement une amélioration heureuse.

        Je crains plutôt, que les protéines S, produites à partir de mes cellules, selon la recette ARNm apportée par le vaccin et les déchets associés, aboutissent, contrairement au plan prévu, ailleurs que dans le muscle inoculé et que mon organisme y réponde tel que préprogrammé par la Nature. Il paraît que ça arrive plus souvent que prévu pour l’humain moyen, tel que défini par les laboratoires.

        Selon toute évidence, les injections ARNm de rappel multiples sont à prévoir, ainsi que les excursions de protéines S combattues par le système immunitaire qui, ce faisant, endommage les organes visités par ces protéines en vadrouille.
        En génie vous appelez ça des dommages cumulatifs qui peuvent à la longue causer des ruptures, même aux niveaux de contraintes peu élevées.

        Il me semble que Dr Cohen parlait du risque de myocardites causées par la Covid chez les adultes non-vaccinés, pas chez les gosses.

        Jadis, juste après l’exploit d’Armstrong, je voyageais beaucoup par les transports publics.
        Je cédais toujours la place assise à une personne plus âgée que moi, les dames et les messieurs.
        Facile : dans mon bled d’origine, on m’aurait défénestré du tramway, si je ne le faisais pas.

        Invariablement, s’il y avait un jeune homme de mon âge ou plus jeune dans la vicinité, celui-ci se précipitait pour occuper la place libérée, pendant que la personne à qui je l’avais offerte se décidait.

        Est-ce pour protéger ces boomers égocentriques, qui sont en train de devenir des vieilles raclures, qu’il faut risquer la santé des jeunes, qui généralement, sont mieux élevés et cèdent leur place aux personnes âgées dans le métro ?

        J’ai constaté une nette amélioration du civisme au cours des années, ainsi que l’élévation du niveau du français parlé et la politesse des jeunes. Un bon point pour le système d’éducation québécois.

        Enfin, le « penche pour l’instant en faveur du vaccin à ARN messager. » du prof, montre qu’il est conscient de la nature évolutive de la campagne de vaccination en cours. Son AstraZeneca fut effectivement retiré en douce et le seront aussi, je crois, les autres thérapies géniques expérimentales quand des vaccins traditionnels fiables, aux effets à long terme prévisibles, seront disponibles.

        Alors, pourquoi se presser pour piquer les enfants quand on sait que ça n’arrêtera pas la circulation du virus et ne protégera pas davantage les personnes vulnérables déjà vaccinées ?
        Ceci, en réitérant l’admission d’incertitude du professeur Cohen : « on est vraiment dans un schéma qui est problématique parce qu’on n’a pas tous les éléments de la réponse ».
        S’il n’y avait pas cela, je regarderais les choses différemment.

        Pour une vaccination intelligente, plutôt que altruiste / vertueuse.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul…. vous ne nous avez toujours pas exposé clairement les raisons de votre phobie…. est-ce le mot ARN ?… ou pire un ARN « messager » par dessus le marché ! Quel message caché peut-il bien porter ce redoutable ARN ? !!! Et à votre âge que je devine aussi vénérable que le mien, que peut-il encore vous arriver de fâcheux ? Je vous ferai la même suggestion qu’à Jacques. Entrez les mots bus , vaccine, covid dans google… vous tomberez inévitablement sur un article publié en revue médicale qui vous démontrera que vu votre âge, vous avez 23 fois plus de chances de mourir renversé par un bus chargé de passager vaccinés en traversant la rue que de subir une perte d’infertilité suite à une injection de Pfizer.

      • Paul Dorian Grey dit :

        Professeur,

        Si vous insistez, restons dans le bus ou dans le métro.

        Quand je prends le métro maintenant, je reste de préférence debout, même dans un wagon peu rempli par auto-altruisme. Sinon, un plus jeune et surtout, une plus jeune, m’offrirait sa place, et je me sentirais relégué au rang de vieille raclure. Quand j’en ai le choix et l’apparence professionnelle n’est pas de rigueur, j’enfourche ma bicyclette.

        Je devrais peut-être investir dans une teinture à cheveux ou une belle moumoute foncée.

        Voyez vous, plus près en âge de Jacques, par en bas, que de l’Immensément Bienveillant, je suis encore un ermite coquet.

        Comme je l’avais dit, un changement génétique chez moi ne pourrait aller que vers une amélioration.
        Si vous me garantissiez que votre thérapie à l’ARNm me ferait ressembler au jeune Charlot ci-haut, sans effets indésirables à retardement, je serais partant.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. … Comment voulez-vous qu’on vous aide à vous débarrasser de cette ARNophobie ou messagerophobie si vous refusez de nous en parler ?

  2. Nicolas Hubert dit :

    Toujours Intéressant le point de vue venant d’Israel, un peuple que j’admire. Cependant j’arrive à la conclusion, comme ici, la vaccination des enfants est pour protéger les
    Boomers anxieux, retraités et égoïstes, je suis ni pro, ni anti vaccin, je suis pro choix et pour la responsabilisation, je respecte les anxieux(es) du COVID, nous avions fait des sacrifices depuis mars 2020, on sait maintenant qui sont les plus vulnérables, alors prenez vous en main, faites vous vacciner, respecter les règles sanitaires, ect. Les Pharma ont des comptes à rendre sur la protection initiale des vaccins, qui sont selon bien des scientifiques pas aussi efficace qu’annoncé. Je vous préfère Monsieur Du Berger, quand vous nous donnez votre opinion sur les changements climatiques
    Au plaisir de vous lire

    • Reynald Du Berger dit :

      Nicolas vous me dites « Je vous préfère Monsieur Du Berger, quand vous nous donnez votre opinion sur les changements climatiques »…. Vous me faites penser aux auditeurs de CHOI Radio-X quand j’y avais une chronique hebdomadaire avec Dominic Maurais et que les changements climatiques revenaient souvent comme sujet. Je m’étais trompé à leur sujet, les croyant à tort pour la plupart intéressés par la science , car climat et covid sont je le rappelle, deux sujets 100% scientifiques. Vous n’avez pas idée du nombre de tis-clins majoritairement peu instruits et surtout de droite , auditeurs de CHOI Radio-X qui m’écoutaient et me félicitaient dans mes chroniques sur le réchauffement climatique au cours des dernières années. Ce que j’ignorais, c’est qu’ils se foutent totalement de la SCIENCE que j’expose , ils ne l’écoutent même pas, pourvu que j’arrive à la seule conclusion POLITIQUE qui leur plait  » le gouvarnement nous ment sur le climat, nous crosse et veut nous contrôler avec ses taxes de carbone, ses mensonges sur l’effet de serre gna gna gna « … Ces loustics n’ont rien à faire de la science. Ils ne s’y intéressent pas. En matière de COVID, avec ce que je sais de la science du covid surtout de mes lectures de revues médicales scientifiques à comités de lecture, je conclue que le gouvernement a raison et gère adéquatement la crise sanitaire ! Ça les met en colère « Du Berger est pu d’not bord ! C’tun traitre ! » et ils m’insultent ! Eh bien non ! je ne mange pas le pain de CHOI radio-X sur la covid. Je laisse aux autres chroniqueurs et collaborateurs le léchage de bottes que je soupçonne parfois de mauvaise foi, et que les animateurs réclament afin de satisfaire cette partie importante de l’auditoire ignorant et mal informé. J’ai donc décidé de ne plus parler à CHOI Radio-X depuis plusieurs mois. J’ai deux chroniques hebdomadaires à des stations de radios moins populaires, mais qui acceptent que le climato-sceptique ne soit pas le covido-sceptique qu’on aurait souhaité à CHOI Radio-X.

  3. James C. dit :

    Bon… ça revient simplement à dire qu’on est encore dans l’incertitude. On ne connait pas, et probablement jamais, les tenants et aboutissants, comme disait un célèbre personnage, les causes, les liens, les formes de ce virus qui a changé non seulement les comportement, mais la vision du futur humain de ce virus incroyablement performant dans ses formes et ses facultés. Sommes nous pris avec ça pour longtemps ou toujours?

    Pendant ce temps il y a du verbiage utile et inutile. Je vais vous dire ce qui me dérange le plus: le port du masque. Où que tu ailles, oups j’ai oublié mon masque. On me le fait remarquer gentiment le plus souvent et j’obtempère. Que voulez-vous je suis vieux et ma mémoire me dicte souvent par l’oubli.

    Il y a quelque chose de bien pire que le virus. l’humain a transformé la planète d’une façon presqu’irréversible. Vu ce qui se passe actuellement en Colombie-Britannique voici un exemple https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1841291/lac-sumas-prairies-inondation-cb-desastre-agricole-deplacement-abbotsford

    Et ce n’est qu’une miette sur cette planète. On récolte ce qu’on a semé. Quand j’étais à l’école il y avait 1,9 milliard d’humains sur Terre. Si ça continu il y en aura près de 10 milliard. dans une décennie ou deux. Ça en fait du c..a de toutes sortes. De toutes façon je serai surement mort dans ce temps là. Pensez au film  »Bladerunner ». Petit à petit on se dirige vers cette forme de planète. Pensez aussi à cet autre film  »Solyent Green ». Deux films prémonitoire?

    • Reynald Du Berger dit :

      @ James Paul a probablement des mots beaucoup plus convaincants, percutants et scientifiques que les miens pour répondre à votre indignation devant les feux et inondations que vous prétendez d’origine carbo-humaine en C.B. « On récolte ce qu’on a semé. » Sur ce point je suis d’accord. On a tellement dégradé notre éducation que des millions de jeunes paradent derrière une gamine décrocheuse scolaire , la croyant leur référence en science. Nos jeunes capitulent devant une apocalypse annoncée et ont perdu tout sens critique – en fait on ne leur a jamais appris-. Vous avez raison aussi quand vous dites qu’on a transformé la Planète: tous ces fruits, légumes et viandes que vous dégustez, sont des créations humaines et non naturelles. Dites merci aux Mayas sans lesquels vous mangeriez ces petits et secs épis de maïs qu’on offre aux bétail ou aux poules en Europe. Combien Rousseau errait en introduisant son Émile lequel il voulait un traité sur l’éducation par « Tout est bien entre les mains de Dieu, tout dégénère entre les mains de l’homme » ! Quand vous irez à Paris, allez manger au Procope, le plus vieux restaurant de Paris (1688). Certaines poutres y portent encore des hérésies écrites de la main même de Rousseau. Vous y amènerez l’autre Rousseau, celui d’Air Canada afin d’enrichir sa culture.

      • James C. dit :

        Mon cher prof

        Malheureusement je ne peux voyager comme jadis où j’allais dans les Alpes et au USA pour y skier. J’ai fait beaucoup de ski et des compétitions d’athlétisme dans ma vie. Ma santé ne me le permet plus. Le seul écart que je fais est une petite séance bi-hebdomadaire dans un de ces gyms que vous détestez tant, avec une certaine hargne. Ces 2-3 heures me font le plus grand bien. Alors imaginez ma détresse, et celle d’autres aussi, lorsque le gouvernement les avait fermés. Cher prof, j’ai vieilli de dix ans durant ce cruel confinement. Crachez tant que vous voulez sur ces endroits de  »malheur » qui maintiennent un niveau d’excellence dans la majorité des cas. J’y côtois des vieux et des jeunes qui veulent simplement se faire du bien en bougeant selon leurs besoins et motivations.

        Allez y faire un petit tour pour voir. Il n’y a pas juste des  »gros bras ». Il y a même des personnes handicapées qui y vont pour bouger un peu.

      • Reynald Du Berger dit :

        @ James c. Comme alternative au gym à l’éclairage blafard au néon et à l’atmosphère humide qui sent le tsour de gros bras, je vous propose la nature. J’ai derrière chez-moi et à 15 min du centre ville de Québec, des km de sentiers qui sentent (d’où le nom sentier sans doute lol ) la rosée matinale, les copeaux de bois ou les feuilles sèches ou humides selon la saison et l’heure du jour. Vous y croisez des gélinotes , des froides couleuvres qui frôlent les fougères, des lièvres que les collets tendus par mes voisins des « premières nations » n’ont pas encore piégés. Et vous aurez tout le loisir de réfléchir sur vos vieux péchés. J’ai déjà gagné un bon d’abonnement d’un trimestre au gym de l’UQAC, le mieux équipé en ville me disait-on. J’ai à peine enduré ça 2 semaines, la seule consolation était les deux jolies et athlétiques étudiantes qui pédalaient à mes côtés devant des écrans de télé qui diffusaient les « salut bonjour » à haut contenu culturel de la télé populaire québécoise. Donc les sentiers pour le cardio… et pour le muscle, je vous suggère le bénévolat comme moi à la Société de St Vincent de Paul… Vos quads vont chauffer à force de grimper les escaliers pour porter ces bon d’alimentation aux vieux démunis .. et le soir vous aurez beaucoup mieux que la satisfaction d’avoir pompé du fer (sans même avoir produit 1 seul watt d’électricité!) mais vous vous coucherez en ayant développé pas seulement vos muscles, mais votre coeur au sens le plus noble.

      • Paul Q. de Jat dit :

        La Gauche et ceux qui gravitent vers elle, savent mieux que nous ce que nous devrions faire de notre vie et dans nos loisirs.
        Monsieur Normand avait reçu le même sermon pour son fils, un Ti-clin, devenu un ingénieur musclé.

        Je n’ai jamais fréquenté des gyms, sauf, occasionnellement, des centres de tennis.

        Suite à un épisode d’infection au genou je ne peux plus courir vite, ni être un “ball boy” (ou mieux un(e) “ball person”).
        Je m’exerce à la course dans les stationnements de centres d’achat en utilisant un chariot pour m’appuyer quand mes pattes ne suivent plus la cadence.

        J’ai déjà songé aux tapis roulants dans un gym ou en installer un chez nous, doté de poignées solides.

        Ce qui me fait peur dans un gym : c’est de choper un merdillon, pas d’attraper un virion (si bien atténué, pourquoi pas ?).

        “ A Bad Day At The Gym “

    • Paul dit :

      Le Seigneur donne, le Seigneur reprend. Que le nom du Seigneur soit béni !

      Quand on construit sur les sols inondables, il faut s’attendre à ce que la Nature reprenne ses droits.
      Sans même le coup de pouce de l’Urgence Climatique.

      En ingénieur émérite, le prof sait que les Codes de construction d’ouvrages civils prévoient des conditions exceptionnelles, tels “Un événement catastrophique possible aux cent ans”.
      L’argument alarmiste soutient que le “cent ans” surviendrait maintenant plus souvent et c’est possible, mais l’homme n’en est pas nécessairement la cause.
      Par ailleurs, le cent ans fut estimé à partir de statistiques fiables qui ont couvert à peine cent ans à certains endroits du globe.
      Aussi, en statistique, un événement aux cent ans peut survenir deux fois dans une décennie et être en pause syndicale de trois cent ans par la suite.

      Monsieur James voulait peut-être dire que notre espèce, devenue trop nombreuse, était trop envahissante et que nous prenions trop de place.

      Le Club de Rome a déjà visité cette avenue il y a un demi siècle de cela et plusieurs pensent que c’était le point de départ de l’Arnaque climatique, pas la Science Climatique sans parti pris.

      En passant, la Nature a prévu des mécanismes de régulation de déséquilibres. Les troupiers de Greta Thunberg en sont un des instruments.

      Les pays industrialisés sont maintenant en décroissance démographique et sont engagés sur la voie du plafonnement de leur croissance économique, sinon déjà en décroissance.
      La natalité survient dans les pays qui ne peuvent pas se la permettre, alors les migrants débordent vers l’Occident en grand nombre et éventuellement nous serons remplacés, ainsi que nos valeurs judéo chrétiennes.

  4. Jacques dit :

    Je constate que le prof est en forme: il a sorti des boules à mites pour la nième fois les ti-clins les gyms, le karaoké. Rien à redire sur cela. Mais son argument maintes fois réitéré à l’effet que le vaccin est un acte altruiste est un non sens: Si JE prenais le vaccin, ce serait uniquement pour ME protéger d’une pathologie et si les autres veulent être protégés, ils n’ont qu’à le prendre ce vaccin. Il n’y a donc aucun altruisme dans le fait de prendre un vaccin. CQFD

    Je suis quand même disposé à lire des arguments qui pourraient démolir ma démonstration…

    Voici pour terminer un fait divers quand même tragique:

    https://thecovidblog.com/2021/09/08/james-cooper-sawyer-77-year-old-healthy-tennessee-father-grandfather-gets-third-mrna-booster-shot-dead-eight-days-later/

    Si ce brave grand-père avait écouté les conseils avisés de sa fille, il serait encore en vie aujourd’hui…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, Si on vous a vacciné contre la variole ou la tuberculose, c’était pour VOUS protéger, vous seulement et non vos congénères car il n’y avait pas d’épidémie. En pandémie, l’altruisme est de rigueur, car votre comportement ET votre décision d’accepter ou refuser le vaccin ont des répercussions sur la propagation du virus, donc sur la santé de vos congénères. C’est en pandémie que la vraie nature des gens se révèle. Je n’ai donc pas fini d’exhiber mon ti-clin égoïste , ti-jos connaissant, aux maths faibles de secondaire 2, mais aux gros bras  » moé j’m’entraine pis Legault y ma farmer mon gym pis mon bar karaoe le tabarnak!… pis leu zesti d’vaccin y peuvent se l’mette où ch’pense ! »

  5. Jacques dit :

    Désolé M. Du Berger, vous n’avez pas démoli ma démonstration qui est encore très solide.Les ti-clins égoïstes ne sont qu’une diversion puérile dont vous devriez avoir honte.

    Votre argumentaire repose sur une hypothèse non démontrée, à savoir qu’une personne non vaccinée (comme moi par exemple) porte une charge virale (qui est mesurée on ne sait comment) laquelle pourrait contaminer d’autres personnes . A moins que vous ne soyez en mesure de m’apporter une preuve (une seule suffira) de cette possibilité de contamination des non vaccinés, vos arguments ne tiennent pas la route. Les affirmations sans fondement ne sont pas recevables. Je veux une preuve, est-ce assez clair?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, je suis sûr qu’il été démontré scientifiquement que vous êtes dans l’erreur et un dangereux propagateur comparé à moi. Je vous rabroue comme je rabrouais jadis mes rares mauvais élèves qui me lançaient  » mon opinion est aussi valable que la vôtre » et auxquels je répondais  » allez à la bibliothèque consulter tel et tel ouvrages, telle revue scientifique avec tel et tel article, ensuite sur le terrain voir cet affleurement et cet autre, puis revenez me voir. Peut-être alors serons nous à égalité pour en discuter. Bref, je vous dis, je ne fera pas le travail à votre place … À votre google ! googlez-nous les bons mots clés et trouvez en REVUES SCIENTIFIQUES À COMITÉS DE LECTURE seulement, les très nombreux articles prouvant que vous errez. Allez! c’est votre pensum pour avoir osé défier la science évidente.

  6. Jacques dit :

    M. Du Berger, s’il a été démontré scientifiquement que je suis dans l’erreur, je l’admettrai et ferai amande honorable. Mais si vous en êtes si certain, vous pourriez m’éviter de laborieuses et difficiles recherches qui dépassent sans doute mes compétences en me donnant ne serait-ce qu’UNE référence sérieuse et bien documenté prouvant que j’ai tort. Est-ce trop vous demander?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques … Oh que non ! vous avez voulu mettre en doute la science publiée … alors à votre google ! et revenez-nous avec au moins 3 références publiées en revues scientifiques à comités de lecture. Et vous avez le fardeau des mots clés… je ne vais quand même pas tout vous digérer. C’est comme ça que j’apprenais jadis la rigueur de la science à mes élèves.

  7. Nicolas Hubert dit :

    A méditer

    • Paul E. Goïst dit :

      ABSOLUMENT !!!

      Et ce n’est pas la seule valeur fondamentale, NATURELLE (*), retournée comme une crêpe, face en bas.
      Il n’y a que ça autour de nous aujourd’hui.

      La société occidentale est totalement désorientée, elle a perdu ses repères fondamentaux et ce n’est pas un hasard.
      La Déconstruction (de valeurs) pour en arriver à la Destruction de la Société occidentale traditionnelle.

      Nous sommes arrivés à la phase 3 de l’entreprise enclenchée par des penseurs français (Deleuze, Foucault, Derrida, etc..), suite à l’échec des Événements de Mai 1968, ensuite reprise et accentuée en tant que “French Theory” dans les universités américaines.

      Voici ce que dit le penseur Éric Zemour sur les 3 D :
      “Victoire Culturelle – Déconstruction + Dérision + Destruction – Endoctrinement parfait !”

      Tout cela est facile à confirmer en interprétant l’actualité de cinq dernières décennies, y compris l’imposition de la Lutte aux changements climatiques en tant que l’action nécessaire à notre survie, mais en fait un auto sabordage basé sur du vent.

      Sans le désarroi actuel, quand les valeurs traditionnelles ne tiennent plus, les boomers n’oseraient jamais demander le sacrifice d’enfants sur l’autel vaccinal.

      NOTE (*) :
      La Nature interprétée par Darwin impose toujours la protection de petits pour assurer la survie de l’espèce.
      Tels les lions libidineux ou un matou lubrique, qui tuent leurs jeunes pour rendre la femelle réceptive à l’accouplement, les boomers égocentriques n’hésitent pas à demander l’imposition de l’inoculation expérimentale (on ne sait rien d’effets indésirables à long terme) aux enfants, qui n’en dérivent aucun bénéfice (sauf ceux prédisposés à la comorbidité), pour s’offrir l’illusion de chances de survie accrues.

      • lucbmenard dit :

        Quand je dis que le GBS peut être à géométrie variable…

        Le postulat en question :
        « Dans une société normale, les adultes prennent des risques et se sacrifient pour sauver leurs enfants.
        Dans une société malade, on fait prendre des risques et on sacrifie des enfants pour sauver des adultes.
        Encore et toujours l’inversion des valeurs. ».
        La première partie de ce postulat découle, selon moi, de la loi fondamentale de la Nature qui assure la survie des espèces.

        Non (pas uniquement). La première loi de la nature qui assure la survie des espèces est la fonction de reproduction selon certains éthologues (j’en ai déjà parlé), et je le pense, du moins pour la partie animale de notre personne. Aussi cruel que cela puisse paraître, voire être, il est toujours possible de se reproduire et de créer un nouvel être humain. La survie est reléguée au second rang dans ce cas. Mais, de manière générale, vous avez raison, il faut protéger son enfant (la vue de notre personne humaine : un altruisme moins intéressé¹). La survie égoïste, animale, celle des gènes vs la survie du groupe, de l’espèce (un autre membre du groupe peut se reproduire en cas de décès). Le dilemme : est-ce que mes gènes (ma vie) a/ ont plus de valeur que celle/ceux de l’autre?

        Voir la pièce jointe ci-dessous (caractéristiques de ces deux natures qui nous composent) : https://twitter.com/lucbmenard/status/1465016287738929159/photo/1

        Je vous invite à consulter dans la référence (ci-bas) et voir, selon qu’il s’agit de la nature animale ou humaine, comment cet être que nous sommes perçoit le monde; particulièrement l’item de la survie.

        Autre question très intéressante traitée par le même auteur sur la surpopulation : une erreur animale, une solution humaine (au chapitre XIX). Un sujet à discuter ultérieurement et fort d’actualité dans le contexte de ces supposés changements climatiques)

        ¹Dans : La vraie nature de la bête (notre double identité d’être : nature animale & humaine) de l’auteur C. Barrette (biologiste, Professeur émérite de l’UL et spécialiste reconnu du comportement et de l’écologie des mammifères)

    • lucbmenard dit :

      Cher James (et admirateurs craintifs),

      Connaissez-vous le vieux truc du gars qui utilise des belles paroles sous le couvert du valeureux chevalier qui normalement devrait être au service de sa majesté (ici, la science), alors qu’en fait, se cache l’illustre inconnu, cet autre, dont l’agenda à peine voilé est de mettre de l’avant son idée (ici, la politique), celle de diffuser ce qu’il chérit le plus, ses propres croyances vis-à-vis du vaccin, l’idée qu’on devrait risquer et sacrifier sa vie pour obtenir autre chose, plus important (ici, la santé).
      Pour toi et ceux qui n’ont pas compris, le vaccin n’est pas un remède ou une formule magique.
      Le but d’un vaccin est simplement de stimuler ton système immunitaire : l’entrainer à se défendre contre un agresseur potentiel. C’est tout.

      C’est assez décevant de voir que de brillantes personnes autrement intelligentes que la plupart des mortels ne puissent reconnaître un tel subterfuge et tomber si facilement dans ce panneau pourtant grand ouvert à nos yeux. Que dire de cette diatribe que je qualifierais d’hystérique-hypersensible (sinon d’une grande lucidité pour la partition sur les changements climatique):
      un vrai jazzman sur un jam. WOW!

      Agent OO7 contre Dr. No

      Bond, SVP: tout est contrôlé médicalement : virologues, infectiologues, médecins spécialistes. Des dizaines et des dizaines d’études démontrent l’efficacité des vaccins, ceux-ci en particuliers. Et pourquoi devrais vous croire : parce que vous êtes séduisant ?

      Preuve en est qu’il peut être assez facile de déserter l’armée des valeureux, se penser/ croire/ se sentir assez confortable et se réfugier dans des connaissances douteuses malgré tout même si autrement moins satisfaisantes que celles reconnues par la science qui jamais ne plie bagage
      (ou son boudin).

      Je n’ai connu de toute ma vie aucune exemple de lâcheté extrême à laquelle vous référez, sinon celle vue en Palestine et en Syrie, soit prendre son propre enfant en otage (ou femme) et l’utiliser pour bouclier humain afin de se protéger… IMPENSABLE.

      Oui, comme vous dite : à méditer!

      • Paul A. Vakciner dit :

        Herr Propagandaminister,

        J’ai de la difficulté à suivre vos paraboles, ou autres coniques, contorsionnées à l’extrême.

        Le postulat en question :
        « Dans une société normale, les adultes prennent des risques et se sacrifient pour sauver leurs enfants.
        Dans une société malade, on fait prendre des risques et on sacrifie des enfants pour sauver des adultes.
        Encore et toujours l’inversion des valeurs. ».

        La première partie de ce postulat découle, selon moi, de la loi fondamentale de la Nature qui assure la survie des espèces.

        Si lors de votre prochaine promenade dans les sentiers derrière Chez prof, vous observiez un poussin de gélinote faire la danse pour vous détourner du nid où se terrent ses parents, ou un œuf de gélinote qui roule pour vous amener ailleurs, vous nous en aviserez et vous pourriez vous qualifier au Nobel de Sismologie (car vous ferriez trembler Darwin dans sa tombe).

        Calmez vous, éventuellement vous l’aurez votre troisième dose et la fébrilité diminuera pour revenir quand vos neurones seront en manque de la quatrième dose.

        N.B. : Le Dr. No séduisant ? Ursula Andress n’était pas le Dr. No.

  8. Stéphane dit :

    À propos des masques, j’avais trouvé cet article de décembre 2020 à propos des masques et de la vitamine D posté sur le site de City-Journal qui vaut un coup d’oeil.
    https://www.city-journal.org/lockdowns-more-about-faith-than-science

    Et voici un petit meme sur les vaccins que j’ai trouvé au hasard question de rire un petit peu. 😉

  9. Jacques dit :

    M. Du Berger a écrit:

    …’À votre google ! googlez-nous les bons mots clés et trouvez en REVUES SCIENTIFIQUES À COMITÉS DE LECTURE seulement, les très nombreux articles prouvant que vous errez. Allez! c’est votre pensum pour avoir osé défier la science évidente.’

    Très bien, Si ces TRÈS nombreux articles prouvant que je suis dans l’erreur existent vraiment, vous n’auriez pas réussi à résister à la tentation de m’en citer au moins un pour me clouer le bec. Vous ne l’avez pas fait et je ne peux m’empêcher de conclure que ces articles n’existent pas.

    Je ne peux pas prouver que quelque chose n’existe pas, personne ne le peut. Si ces articles existent, c’est à vous à prouver leur existence et non pas à moi à prouver leur non existence.
    La conclusion est très simple ici: à défaut de m’apporter au moins une de ces preuves, j’affirme que c’est vous M, Du Berger qui errez.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques…. vous oubliez votre pensum … à votre google j’ai dit ! On ne badine pas avec la science !

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… je vais me montrer bon prince, je vous soumets un article non arbitré et qui dit que vous avez tort, et ensuite à vous de nous trouver au moins 3 articles arbitrés (peer reviewed). https://www.healthline.com/health-news/vaccinated-people-can-transmit-the-coronavirus-but-its-still-more-likely-if-youre-unvaccinated

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… tenez… trouvez-moi l’article arbitré qui contient cette conclusion… je vous tends de précieux mots-clés… allez !

      Fully vaccinated individuals with delta variant infection had a faster (posterior probability >0·84) mean rate of viral load decline (0·95 log10 copies per mL per day) than did unvaccinated individuals with pre-alpha (0·69), alpha (0·82), or delta (0·79) variant infections. Within individuals, faster viral load growth was correlated with higher peak viral load (correlation 0·42 [95% credible interval 0·13 to 0·65]) and slower decline (–0·44 [–0·67 to –0·18]).

      • Paul A. Vakciner dit :

        That record setting performance was achieved how many days after the inoculation ?

        Was the same exercise carried out three months after the inoculation, six months, etc.. ?

        The rate of attenuation of the vaccine efficiency ?

        The auto-immunity parameters of the unvaccinated contestants ?

        Were they the losers chosen to prove a point (maybe patients that just received a chemotherapy treatment) or were they the auto-immunity champions like Mr. Jacques is ?

      • Jacques dit :

        M. Du Berger, soyez un peu sérieux SVP. Vous me citez un charabia sans aucune signifcation auquel vous ne comprenez strictement rien et de plus il n’y aucune référence .

        C’est contraire aux principes élémentaires de toute science. Avouez que que vous n’avez strictement rien à me fournir et ce sera terminé. Vous avez perdu la partie et je comprends que ce n’est pas facile à admettre de quelqu’un qui se prétend scientifique mais qui verse dans la pseudo-science. M. Du Berger, j’ai des connaissances en sciences statistiques et vos délires en anglais (une langue que je maîtrise assez bien) ne m’impressionnent pas le moins du monde. Refaites vos devoirs SVP et avouez que vous n’avez rien de sérieux à m’offrir et la discussions sera terminée.

      • Reynald Du Berger dit :

        Jacques… relisez attentivement ce « charabia » qui dit essentiellement que vous avez tort et êtes plus contaminant que moi. Je vous ai déjà assez aidé comme ça ! à votre google !

  10. lucbmenard dit :

    Bekanntmachung des öffentlichen Dienstes/
    Public Service Announcement/
    Anuncio de servicio público/
    Message d’intérêt public.

    Und wenn nur/
    And if only/
    Y si sólo/
    Et si seulement,

    Und wenn vielleicht nur die Impfung der Jungen notwendig wurde, um die Welt zu retten, nicht nur die der ältesten /And if perhaps only the vaccination of the young became necessary to save the world, not only that of the oldest / Y si tal vez solo la vacunación de los jóvenes se hiciera necesaria para salvar el mundo, no solo la de los más viejos /Et si peut être seulement la vaccination des jeunes devenait nécessaire pour sauver le monde, pas seulement celle des plus vieux;

    Und wenn vielleicht nur der Umgang mit umweltverschmutzung notwendig war, um den Planeten und das Klima zu retten/And if maybe only dealing with pollution was necessary to save the planet and climates/ Y si tal vez solo fuera necesario lidiar con la contaminación para salvar el planeta y los climas / Et si peut être seulement s’occuper de la pollution était nécessaire pour sauver la planète et les climats;

    Und wenn vielleicht nur Bildung die Welt retten könnte/And if maybe only education could save the world/ Y si tal vez sólo la educación pudiera salvar al mundo/ Et si peut être seulement l’éducation ​pouvait sauver le monde.

    Dieses Virus ist hier, um zu bleiben. Wir müssen uns an seine Präsenz anpassen. Wir müssen die notwendigen Schritte unternehmen, um unser Überleben zu sichern. Es ist eine Frage der Verantwortung. Das Geschäft aller, jung und alt/
    This virus is here to stay. We must adapt to its presence. We must take the necessary steps to ensure our survival. It is a question of responsibility. The business of everyone young and old/
    Este virus ha llegado para quedarse. Debemos adaptarnos a su presencia. Debemos tomar las medidas necesarias para garantizar nuestra supervivencia. Es una cuestión de responsabilidad. El negocio de todos los jóvenes y mayores/
    Ce virus est là pour rester. Nous devons nous adapter à sa présence. Nous devons prendre les moyens nécessaires pour assurer notre survie. C’est une question de responsabilité. L’affaire de tout le monde, jeunes et moins jeunes.

    Vielen Dank/
    Thank you/
    Gracias/
    Merci,

    Schönen Sonntag/
    Happy Sunday/
    Feliz domingo/
    Bon dimanche!

    • Paul V. Akcinabel dit :

      « Sie sind recht Herr Goebbels » : Ce virus est là pour rester.

      Et c’était prévisible depuis le début, avant même les incitations à la Vaccination d’éradication.
      Remplacées par les incitations à la Vaccination libératrice legaultienne, ensuite par une pour limiter la propagation.
      Maintenant, au tour de la Vaccination altruiste – une aberration.
      L’altruisme ne peut pas être exigé, ni imposé, surtout quand il s’agit d’enfants. C’est un acte de libre arbitre. Basé sur l’émotion pour un Bémol, sur le signalement de la vertu pour un Pétrophobe et sur le GBS pour ce Quidam. Donc NIET dans son cas !

      Dans l’avenir, Herr Propagandaminister, vous nous sortirez quoi de votre chapeau : une Vaccination écoresponsable pour sauver la planète ou QI-sante pour affirmer, sinon prouver, votre QI ?
      Une Vaccination Infiniment Bienveillante pour signaler votre loyauté envers le mentor bien-aimé ?

      • Paul Vaccinosupputatif dit :

        Voici la science vaccinale évolutive et ses promesses NON-TENUES :

        “ And they attack us for questioning their « science »… “

        Ils récitent tous à partir du même script, rédigé par le Big Pharma et surtout ne comptez pas sur le sous-doué Arruda de La Tartelette pour y déroger.

        Et on voudrait que sur la foi de ces clowns, je roule mon manche pour recevoir leur thérapie génique expérimentale.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… le traitement de votre ARNophobie sera plus pénible que je pensais car je vois qu’ il est superposé à une pathologie plus difficile à traiter… le complotisme.

      • Paul V. Axinolucid dit :

        Professeur,

        Aucune théorie de complot dans ce montage séquentiel FACTUEL de déclarations sur les effets positifs escomptés de la vaccination.
        De l’absolu dans le temps (protection à vie du vacciné), on a graduellement dégringolé vers un autre absolu : l’objectif de vaccination de 98 % de la population pour en arriver, à QUOI AU JUSTE ?

        Du « wishful thinking » retransmis à la population par des politiciens, porte-paroles du Big Pharma.
        Même ça, ce n’est pas une interprétation personnelle. Plusieurs politiciens admettent ouvertement depuis quelques temps que c’étaient les pharmaceutiques qui, depuis le début, déterminaient la stratégie de lutte contre la Covid.
        Normal, quand on se dirige vers un échec (vaccination des masses trimestrielle à vie), les politiciens n’en veulent pas porter la responsabilité.

        Ni astrazénéquée, ni pfizerisée ou modernisée, ma mémoire me sert toujours bien.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. Seulement votre « Big Pharma » trahit votre complotisme et je ne peux m’empêcher de deviner que vos calembredaines que vous tentez de faire sarcastiques sonnent faux… et qu’elles cachent mal une énorme trouille des mots ARN et messager, car vous n’avez pas répondu à mes questions à ce sujet. Comment voulez-vous qu’on vous aide si vous refusez de nous exprimer vos angoisses ?

  11. Jacques dit :

    Je ne voudrais pas m’introduire dans ces discussions savantes et intéressantes entre le prof et M. Paul, mais je suis quand même curieux de connaître la nature des questions au sujet de l’ARN messager auxquelles M. Paul n’aurait pas apporté de réponses. J’ai probablement manqué certains posts à ce sujet… Moi aussi je voudrais qu’on m’aide un peu à démystifier cette question d’ARN messager à laquelle je ne comprends pas grand chose mais qui semble de pas avoir de secrets pour le prof.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques. Relisez mes commentaires… je demande è Paul ce qu’ il pense des mots ARN et messager et si c est cela la source de ses angoisses et j’en profite pour vous poser la même question. et svp pas de réponse « pas assez testés  » je parle de ARN et de messager.

  12. Paul Tron dit :

    Professeur,

    Me voilà complotiste, poltron et salopard non-altruiste, selon vos déterminations.
    M. Rejean m’a traité de déplorable (un compliment).
    M. Ménard croit que je suis homophobe et sinophobe, donc raciste.
    Pas aplati devant l’Islam, je dois être un islamophobe et parce que je constate le recul de valeurs de la Civilisation occidentale, automatiquement je deviens un suprématiste blanc.
    De plus, je suis un mâle blanc qui refuse la rectitude ambiante.

    Mon compte est bon et personne ne s’offusquerait si Robespierre Du Berger me déférait devant un Nuremberg Climatique.

    À quand cette elle initiative, nécessaire pour mettre au pas les récalcitrants vaccinaires et ainsi combattre la pandémie ?

    Jadis j’avais offert à Guillaume et à Rejean de les défendre pro bono devant votre Nuremberg climatique. Je me demande s’ils vont réciproquer ou applaudir votre verdict de guillotine.

    • Paul Tron dit :

      Pardon, ma plume a fourché.
      C’est d’un nouveau NUREMBERG COVIDO-RESPONSABLE qu’il s’agit.

    • lucbmenard dit :

      …pas nécessaire d’en ajouter, vous savez pertinemment ce qu’il vous faudrait faire pour vous protéger adéquatement contre la COVID, mais vous ne voulez pas…
      … j’espère que vous n’aurez JAMAIS de mauvaise surprise ou diagnostic vous déclarant positif à cette maladie…
      …ni aucune autre maladie d’ailleurs…

      -un gars calme et reposé (en passant, la 3e dose n’est nécessaire que pour les 70 ans et plus)

      • lucbmenard dit :

        …la vaccination était égo-altruiste depuis le départ et l’est encore aujourd’hui…il y a ce paradoxe que vous ne saisissez toujours pas …vous imaginez des scénarios pour pallier… c’est bizarre…

        David Saint-Jacques a confirmé hier que la terre était ronde. C’est bel et bien un objet flottant dans l’espace…il a reçu un doctorat honorifique pour ses réalisations…il le mérite amplement.

        Ce qu’il dit et d’autres à ce sujet peut aussi paraître bizarre… parfois, j’ai l’impression que quelqu’un (e) essaie de nous passer un sapin…
        Pensez-y, nous vivons sur une planète Gaïa pour les écolos) qui tourne sur elle-même à une vitesse de 1700 km/hre, autour d’une étoile 🌟, notre soleil, à une vitesse de 107 000 km/hre et ce même ☀️ tourne autour d’un centre galactique (la voie lactée) à plus de 2,0 millions de km/hre.

        C’est assez pour être fatigué à la fin d’une journée 🙂. J’essaie de me reposer, mes c’est plutôt étourdissant : pas pour vous?

        Effectivement, Ursula « Undressed  » est très séduisante…
        Elle ferait possiblement une excellente infirmière. Elle possède le charme nécessaire et bien d’autres talents dont le karaté pour calmer les plus rebels…

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Bonjour Mtre Luc,

        Car vous me relancez (« vous savez pertinemment ce qu’il vous faudrait faire pour vous protéger adéquatement contre la COVID »), je me permets de vous rappeler mon choix de protection efficace et DURABLE.

        Si vous, un vacciné (donc selon les comités de lecture et le prof – un atténuateur patenté de la charge virale), testiez positif, je vous avais demandé que vous me passiez quelques virions que je présenterais pour la reconnaissance graduelle à mon système immunitaire et ainsi je serai bémolisé à vie contre la Covid.

        Une bémolisation naturelle à spectre large est de loin préférable aux vaccins ARNm du prof qui me font ch-er de frousse.

        Tout ce que vous auriez à faire, c’est de souffler un grand ballon de plage et vos précieux virions, humés un à la fois, sauveraient un infréquentable.

        Tant mieux, qu’un trentenaire fringant comme vous soit épargné par la 3ème dose : si la mixture ARNm passait (par un accident prévisible) du site d’injection dans un organe vital pour s’en servir à la production de protéines S, vos lymphocites, maintenant entraînés par la thérapie précédente, attaqueraient cet organe sans merci.

        Je perdrais ainsi ma source potentielle de précieux virions atténués ce qui affecterait mon égo-altruisme négativement.

        Sereinement,

        Paul A. Vaxiner

        N.B. : Pour combattre l’étourdissement, évitez de fréquenter les pôles où on “spinne” en place. Allez plutôt vers les tropiques et les vahinés pour contempler les étoiles.

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Merci monsieur Bémol, mais vraiment, je ne peux pas accepter votre offre altruiste de me faire parvenir votre poupée gonflable insufflée avec vos virions atténués, au lieu d’un ballon de plage moins volumineux.

        Je vous savais généreux, mais pas au point de vous priver de votre Ursula ou Ursulus.

        Peut-être, si c’était une Ursula aguichante, vous pourriez intéresser monsieur Jacques, un esthète en quête, lui aussi, d’immunité naturelle.

      • lucbmenard dit :

        … ça en a pris un temps pour le dire (ch.er de frousse). Voilà, c’est fait… Bravo!

        …ce n’est pas que vous ne voulez pas…c’est simplement que vous ne pouvez pas… c’est la peur qui vous paralyse…

        … c’est bien, continuez de vous protéger du mieux que vous le pouvez… et que mes souhaits de bonne santé vous accompagnent…

        Bonsoir,

      • Paul Tron dit :

        Vous avez tout compris Mr. Bémol et je compte sur vous pour en informer votre mentor, le prof.

        En même temps, je vous prie de faire appel à son immense bienveillance pour qu’il oublie ma rebiffade covido-irresponsable (causée par ma condition psychiatrique) quand il mettra en marche son Nuremberg pour juger les pandémo-salopards et les abonnés aux gyms.

        J’en profite pour vous remercier une autre fois.
        Votre offre de souffler à bloc votre bel Ursulus et vous priver de sa compagnie pendant le temps de ma cure d’immunisation naturelle, vous met au rang de Mère Teresa.
        D’ailleurs bon comme vous êtes, si vous mettiez un fichu sur la tête, on se méprendrait… Êtes vous la réincarnation de la sainte?

        Moi aussi je possède un mannequin de vitrine, vêtue de burqa, qui me tient compagnie quand je roule sur la voie réservée aux heures de pointe et je ne pourrais plus m’en séparer.
        Voyez-vous, je trouvais ça injuste que Rejean, un privilégié, qui peut s’offrir une rutilante voiture électrique, pouvait transiter rapidement, tandis que moi je devais faire du sur-place avec mon vieux bazou.
        Car le bilan carbonique, couvrant toutes les années de possession du véhicule, penche nettement en faveur de ma voiture un peu rouillée, que j’utilise peu.

        Le seul inconvénient : pour faire vrai à côté da ma Fatma intégralement voilée, je dois porter un pakol afghan, même en plein été.

      • Paul Sanmanières dit :

        Cher ami Luc,

        Voici une friandise visuelle (un “eye-candy”), pour me faire pardonner ma rudesse pédagogique à votre égard : Miss Ursula Andress dans Dr No. :

        Ou préféreriez vous plutôt un Ursulus moderne tout de cuir vêtu ?

  13. Paul dit :

    Voici une entrevue du professeur Cyrille Cohen, publiée en Israël :

    “ Top immunologist Cyrille Cohen reflects on the dosage, efficacy and timing of the shots being rolled out for kids “
    https://www.timesofisrael.com/bad-omens-optimism-over-israels-child-vaccine-marred-by-covid-spike-expert/

    Il revient au prof, le privilège d’en extraire et publier sur cette page des citations qu’il jugerait opportunes.

    • Paul dit :

      Bon prince, notre hôte, le Domine Benevolent Immensum, n’exerce pas sa prérogative.
      Pourtant, le professeur Cohen renforce abondamment les arguments qui justifient tous les aspects de la vaccination de masse en cours que le Benevolent supporte.

      Je me permets d’extraire cette citation : « .. I hope that 2022 will be the year of treatments, as these are needed to complement immunizations. This is especially important as we do not know yet how long booster shots will be effective and how many times we will be able to get them. ».
      (Note : « use » au lieu de « get » ?)

      Il serait intéressant de connaitre l’opinion de Dr Cohen sur les thérapies basées sur l’HCQ et sur l’Ivermectine, pratiquées un peu partout dans le monde.

      Ces deux citations alimentent la réflexion amorcée par mon GBS depuis longtemps :
      – « We still lack important information on how many times we will be able to safely use the same messenger RNA injections. So, I also think that we need to consider using other vaccines, ones that work with other types of technology to achieve broader immunity against SARS-CoV-2. ».
      – « We might also need different types of vaccines such as nasal vaccines to better mimic COVID infection and provide a more effective long-lasting immunity. ».

      Pour mettre cela en perspective, Pfizer nous rassure en affirmant que sa thérapie génique “prêt-à-porter” peut être réajustée en six semaines pour prendre en charge le nouveau variant Omicron. En continuant le ciblage étroit (par analogie : le “nombril du virus”), on s’assure une business à répétition, sans égards pour les dommages cumulatifs à l’organisme et les arrudistes se taisent.

      Enfin, si je le pouvais, je demanderais au professeur Cohen son explication / hypothèse concernant l’attaque par la Covid-19 d’autres organes que les poumons, la cible normale des coronavirus.
      Une manipulation génétique préalable (un autre résultat de la recherche sur le “gain-of-function” artificiel) ?

      NOTE : Je n’ai pas tronqué les énoncés de C. Cohen ci-haut, ni omis le contexte.
      Par ailleurs, il faut comprendre que Dr Cohen, les arrudistes et les têtes savantes qui parlent à la télé, sont tous assujettis à une forme de rectitude de la persuasion – ne rien affirmer qui pourrait dissuader les quidams de se faire vacciner.
      C’est pourquoi il est normal qu’un Pascal Praud ne retienne que ce qui différencie le message prudent de Dr. Cohen de ceux, lénifiants et rassurants, véhiculés par les autres “experts” qu’on nous présente habituellement.
      Si dans son laïus habituel, tout en chantant les louanges de virevents, Al Gore admettait la hécatombe d’oiseaux et les dommages causés par les infrasons, on rapporterait quoi sur ce blog ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… et nous n’avons toujours pas de réponse sur le motif principal de votre vaccinophobie… quid ? ARN ? … messager ? « pas assez testé » ? Big Pharma plein les poches ?

      • Paul Q. Esperunbonvaxin dit :

        Ma vaccinophobie ?

        Plutôt : de la vaccino-prudence.
        Normalement, après une réflexion libre et éclairée, à tempérer par l’évaluation du bénéfice / risque de chacun.

        Ce faire, après le visionnement attentif de l’explication à NOTRE PORTÉE de principes sous-jacents par :
        “ Professor Sucharit Bhakdi, M.D. “

        Je suis sûr que les principes énoncés par le Dr Bhakdi ne seront pas contredits par les comités des pairs à son niveau (professeur d’universités en Allemagne).

        Les questions à (se) poser :
        – Le vaccin ARNm, restera-t-il, dans tous les cas, confiné seulement dans le site injecté ?
        – Sinon, où peut-il aboutir et y faire sa job : convertir les cellules de notre corps en ateliers de production de la protéine S & de déchets ?
        – Ensuite, qu’est ce qui empêcherait notre système immunitaire de faire sa job à lui : éliminer subito-presto ces cellules dénaturées, en cours de conversion en ateliers de production ?
        – Enfin et sans le dire ouvertement, le professeur Cohen pose la question : à combien de reprises, même en considérant le rapport bénéfice / risque, peut on soumettre un patient à ce traitement génique, potentiellement dangereux pour ses organes (dommages cumulatifs) ?

        Je me considère pour le moment un vaccino-orphelin qui espère enfin la bonne nouvelle (supportée par l’opinion de Dr Cohen) : un vaccin efficace à action prévisible « that works with other types of technology to achieve broader immunity against SARS-CoV-2. ».

        Oh, de la matière à discuter avec la gentille vaccinatrice ce 3 décembre ou avec le caudillo de La Tartelette avant.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul …  » et y faire sa job.. » Le chat commence à sortir du sac… un article en revue sc à comité de lect.. qui montre cette job ? et les conséquences de la job sur votre corps ?

      • Paul Q. Esperunbonvaxin dit :

        Mais qu’est ce que vous voulez que votre Bon Dieu de comité de lecture y change ?

        Le principe de fonctionnement d’un vaccin ARNm qui transmet la commande de production de protéine S à votre cellule (de préférence située dans le muscle du bras injecté) je ne l’ai pas inventé.

        Ensuite considérez, en mobilisant votre capacité de concentration (j’espère partiellement réparée, après son astrazénécation), l’explication du professeur Bhakdi.

        Enfin, dites-moi en quoi la séquence de mon questionnement serait dépourvue de logique.

        La logique pure, appuyée sur les faits, transcende les comités de lecture. Pensez à ceux qui sévissaient à l’Université of East Anglia.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… je note que votre comité de lecture est formé d’antivax et antipass vaccinophobes et incultes en sciences. MA référence sur les vaccins: revues médicales scientifiques à comités de lecture… quelle est la vôtre qui a fait que vous ayez développé cette phobie que vous appelez pudiquement « prudence » ? sur quelle science vous basez-vous et où cette science a-t-elle été publiée ?

      • mario dit :

        L’inventeur de l’ARN messager, le Pr Robert Malone mentionne que cette méthode (thérapie génique arn-m) est très décevante. L’efficacité de cette injection diminue rapidement après quelques mois.
        Mais pourquoi cet acharnement à vouloir injecter tout le monde ?
        Avec un produit qui a un rayon de protection limité.
        En Israël, la majorité des « hospits » sont des triples dosés !!!
        L’immunité naturelle est bien supérieure !!!
        Par ailleurs, il est complètement illogique de « piquer » les 5-11 ans :
        – pas de mortalité et très peu d’hospitalisation au sein de ce groupe d’âge.
        – il est prouvé que cette « piquouze » n’empêche pas un « injecté » d’être porteur et de transmettre.
        Nous somme en guerre, silencieuse celle-ci, opposant les plus fortunés de la Boule au reste du Monde !!!
        Les riches veulent conserver leur terrain de jeux !
        Le temps donnera raison aux « complotistes » et les covido-anxieux devront se repentir…
        p.s.: au Canada et au Québec, on planche actuellement sur l’ « injection » des 0-5 ans pour 2022.
        Quel cirque !
        Il est grand temps que la Population se RÉVEILLE !
        p.s.: omicron est à notre porte, une nouvelle dose en préparation…

      • Reynald Du Berger dit :

        Mario…. « L’efficacité de cette injection diminue rapidement après quelques mois. » oui mais pas rapidement et après 6 mois mais entretemps  » ça fa à job » comme dirait mon ti-clin du gym … tandis que l’efficacité du non vaccin de Paul baisse à zéro 1 seconde après la non injection. Et Paul a 93% de plus de risques de se retrouver en réa vs le vacciné.

      • Reynald Du Berger dit :

        mario vous dites  » En Israël, la majorité des « hospits » sont des triples dosés !!! » FAUX ! totalement faux ! relisez mon blog! écoutez le Pr Cyril Cohen. Ce sont essentiellement des non vaccinés… faites de la science ! pas de l’émotion.

        On a eu une chute spectaculaire des cas quotidiens, passant de 12 000 cas en septembre à 400 à 500 aujourd’hui. La vague actuelle qu’on voit dans les hôpitaux est exclusivement formée de non vaccinés. Les non vaccinés ont 40 fois plus de chances de faire une forme grave que ceux qui ont leur 3ième dose. Ceux qui n’ont que 2 doses n’ont que 10 fois moins de chances de faire une forme grave comparativement aux non vaccinés. À ce sujet le Pr. Cohen avec d’autres collègues de d’autres pays vient de publier dans Lancet (oui je sais !… ) la plus importante étude sur la 3ième dose. L’étude démontre que la 3ième dose, comparé à ceux qui n’ont que 2 doses (et quand cette 2ième dose date de plus de 6 mois) , permet de réduire les chances d’hospitalisation de 93% et la morbidité de 80%. Il est donc évident que la 3ième dose est importante. L’Angleterre vient aussi de publier une étude* sur les effets bénéfiques de la 3ième dose.

      • Paul A. Vakciner dit :

        Le prof postule l’évidence : « .. l’efficacité du non vaccin de Paul baisse à zéro 1 seconde après la non injection. ».

        Pourtant dés l’apparition de la Covid en 2020, on parlait d’asymptomatiques que tout le monde devait craindre.
        Si ce n’étaient pas les cas d’immunité naturelle activée, dont parle le professeur Bhakdi, qui sont ces miraculés et pourquoi je n’en serais pas un ?

        En plus, je suis apivacciné.

  14. Paul Sanscience dit :

    Cher professeur,

    Veuillez m’excuser d’avoir été impertinent.

    Connaissant la feuille de route de pharmaceutiques, condamnées à répétition à payer des amendes chiffrées en millions, même milliards, je ne veux tout simplement pas être à la place des ahuris sur ces images :

    Vous savez, j’ai beaucoup de respect pour vous et j’espère de tout mon cœur que mes craintes, quant à la vaccination expérimentale, soient sans fondement.

    Paul Sanscience

    N.B. : Considérez les principes de fonctionnement et demandez-vous si tout marche toujours tel que prévu. J’ai toujours été hyper prudent dans mes activités professionnelles et mes collègues étaient compétents. L’entreprise était le leader incontesté dans son domaine. Pourtant, j’ai passé beaucoup de mon temps à régler les problèmes imprévus dans le fonctionnement de la cafetière dont j’avais la charge.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… « condamnées à répétition à payer des amendes chiffrées en millions,….. encore du complotisme genre « Monsanto qui s »en met plein bla bla bla .. » Quelle est votre alternative ? une potion développée par votre allié Mario Gros Bras du mergagym ? J’aime bien poser des questions à ceux qui font des affirmations. x = nombre de vaccinés total sur la Planète (Pfixer ou Moderna peu importe) y = nombre de ces vaccinés ayant développé des réactions indésirables suite au vaccin z = nombre ayant eu des suite graves PROUVÉES comme étant causées par le vaccin… et a = selon vous, nombre de vaccinés qui subiront des effets génétiques gênants dans les années … Je vous laisse fouiller pour trouver ces réponses.. elles existent q

      • Paul Sanscience dit :

        Le Prof accuse : « .. encore du complotisme .. »
        Toujours ce mot qui tuerait – un scientifique, mais je n’en suis pas un.

        À vous, cher professeur, de revisiter vos illusions, quant à la probité des pharmaceutiques :
        “ List of largest pharmaceutical settlements ”
        https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_largest_pharmaceutical_settlements

        Entre autres : « Pfizer’s $2.3 billion settlement including a record-breaking $1.3 billion criminal fine. »

        Re : “ Justice Department Announces Largest Health Care Fraud Settlement in Its History “
        https://www.justice.gov/opa/pr/justice-department-announces-largest-health-care-fraud-settlement-its-history

        Mais je suis absolument d’accord, on n’a pas choix que de nous approvisionner chez ces producteurs de médicaments. SANS LEUR FAIRE CONFIANCE AVEUGLE.
        Pour éviter de se faire en…er (voir l’illustration ci-haut).

        « Trust, but verify » du président Ronald Reagan.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… vous croyez comme bien des naïfs que les pharmaceutiques s’en mettent plein les poches , comme les pétrolières… vous tombez dans les mêmes excès de complotisme de notre ami le pétrophobe… Paul le pharmaphobe !… Avez-vous une idée des milliards nécessaires – recherche, développement, test, re-tests etc – pour mettre sur le marché un seul médicament de chimiothérapie efficace ? Même chose pour Monsanto qui sauve des vies en produisant des semences de sorgo ou de mil résistantes aux attaques de locustes. Confieriez-vous l’industrie des médicaments et vaccins aux gouvernements ?

      • Paul A. Vaxiner dit :

        Professeur,

        Absolument d’accord sur tous les points.
        Je crois au capitalisme et au droit au profit.

        Un pétrophobe / solidaire, croit probablement, avec le communiste Bernie Sanders, que les compagnies pharmaceutiques devraient mettre leurs brevets dans le domaine public. Moi pas.
        Sans profits et des TRÈS bons profits, pas de recherche.

        Et pas de Vaccin de facture traditionnelle (au virus atténué ou inactivé), que j’attends avec impatience, juste au cas où mon immunité naturelle, promise par Dr. Bhakdi, ne serait pas au rendez-vous.

        J’ai rapporté les comportements anticapitalistes qui, en voulant court-circuiter le système et ainsi créer le profit, peuvent tuer le capitalisme, car la voie facile est facilement empruntée.
        Avec profits de sources illégitimes, où serait la motivation pour faire le travail de recherche légitime ?

        L’hommerie ne peut pas être exclue nulle part et le passé est garant de l’avenir.

        En espérant que votre “vaccine urge” puisse demeurer sous contrôle, en attendant le 3 décembre salvateur.

        Paul

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul…. Maintenant que le chat est sorti du sac… et que votre « prudence » qui est en réalité une phobie des mots ARN et messagers , (vu les chiffres pourtant évidents qui condamnent votre attitude), à vous de nous prouver avec chiffres et études à l’appui que j’ai eu tort de me faire vacciner. Gardez à l’esprit le rapport bénéfices / risques… et svp cessez de parler de vaccination expérimentale…. quand votre vache crève au fond du puits, vous n’appelez pas expérimentale la corde que vous utilisez pour l’en sortir, parce que c’est la première fois que vous l’utilisez.

      • Paul Doct dit :

        Avant de rouler le manche ce vendredi, le prof veut un deuxième avis : « .. à vous de nous prouver avec chiffres et études à l’appui que j’ai eu tort de me faire vacciner. Gardez à l’esprit le rapport bénéfices / risques… ».

        Avec le peu bienveillant Rejean à l’affut, le prof risque ma perte par dénonciation au Collège des médecins du Québec pour pratique illégale de la vaccinologie.

        Alors, je parlerai seulement d’un cas hypothétique, dont je ne connais pas les antécédents médicaux, ni psychiatriques, seulement son immense contentement d’avoir contribué aux statistiques d’AstraZeneca.

        Je ne vois pas de problème, si la troisième dose allait soulager la pression (telle que statuée par Rejean) du sujet âgecanonisé qui se croit persécuté par des Tis-clins nombreux et féroces.
        Iel sera content(e), c’est ça qui compte. Ainsi que le chouchou, genre inclusif, du prof.

        Quant à la corde expérimentale, c’est vrai qu’en compression elle ne casserait pas quand, trop penché au dessus du puits, j’amorcerais ma chute pour atterrir sur la vache trop lourde du pédagogue.
        Ma chevrette urbaine, je serais capable de la hisser avec la corde expérimentale, sans la casser, pas la charolaise du prof.
        Le rapport bénéfices / risques.

        Mais, pourquoi donc le prof ne demande-t-il pas au chouchou de s’occuper de son puits bouché ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… Vous avez raison ….Attention à vos prochaines doses !….https://www.youtube.com/watch?v=10KyrvywTs8

      • lucbmenard dit :

        Professeur Reynald,

        Il me semble que j’ai vu un rominet…

        Mais oui, mais oui, zé bien vu un rominet!

        Méchant rominet…

        -Titi le gentil oiseau à Grosminet (Sylvester)

      • Paul Tron dit :

        Vade retro Jacquanas, sors de la peau du prof !

        Impossible que le Domine Benevolent Immensum ait diffusé de son plein gré cette propagande antivax. Y a du Jacques et une odeur de souffre derrière tout ça.

        Cette Rafinia vaccino-inspirante, qui cherche son pangourdin.
        Un volontaire – le chouchou Bémol ?

  15. lucbmenard dit :

    …j’ai entendu à quelques reprises de la part d’un éminent bloggeur ici : la peur est mauvaise conseillère, etc… je poursuivrais disant : surtout lorsqu’elle inspire des scénarios sortis droit
    de l’imaginaire et débordant de rebondissements.

    Ce n’est plus l’imagination fertile du chercheur de vérité que l’on observe lorsque ses histoires
    surviennent et deviennent mélodramatiques, mais a contrario, son génie d’analyse (changements climatiques, manipulations possibles des virus de la part des chinois) se perd en conjectures.

    Excusez la comme disait Popa, alias Ti-Mé dans la P’tite vie.

    J’ai expliqué en long et en large dans un autre commentaire ce qu’était le vaccin ARN m.
    Ce n’est pas une technologie génique (il faut croire qu’on ne lit pas tout, voir ICI).

    https://duberger.me/2021/08/12/poussez-pas-trop-fort/#comment-274118

    Oui, les  »Big Pharma » aiment l’argent et veulent en faire du fric. 65 000 $ à la minute j’ai vu…

    Consolons nous, nous avons un vaccin qui fonctionne encore très bien.

    De drôles d’explications de la part de mon alter ego, Mme Bodin, ICI:

    • Paul Sigmund Frette dit :

      Voici la maxime complète du Quidam pensif : « La peur est la mauvaise conseillère, mais la chiasse éteint la raison. ».

      Même dans le corps professoral et chez les abonnés aux comités de lecture. Moi, y compris, si je baissais la garde. C’est biologique.

      C’est aussi pourquoi il faut l’entretenir, cette peur aux trippes : parler de testés positifs, au lieu d’hospitalisés ou d’éteints par déni de traitements disponibles (HCQ & Ivermectine).

      Vous Bémol, le chouchou du prof : je me permets un conseil, pour assurer une symbiose parfaite avec l’Immensément Bienveillant.

      Quand on se détache de la tétine du pédagogue, il est de mise de l’enduire généreusement de “Bag Balm” (que vous vous procurerez auprès de Mrs Shania Twain – https://www.mcgill.ca/oss/article/quirky-science-you-asked/what-shania-twains-secret-soft-and-supple-skin), pour prévenir des infections, voire la Covide tétinale.

  16. Paul Sanscience dit :

    RE : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-317125

    Cher Mtre Bémol,

    Alors, avec vos éthologues (pourquoi pas thanatologues ), vous prétendez : « Coïto ergo Sum ».

    Vous vous situez du mauvais côté de la lorgnette : celui d’un être libidineux, pas de la Nature qui fait le bilan final.

    La Nature pratique une autre logique pour établir ses lois : Ce qui survit est le résultat de plusieurs processus, dont le coït préalable, lequel n’est pas une fin en soi.
    Si les parents ne s’occupaient pas de et ne protégeaient pas, leurs rejetons (ce que viole la doctrine de vaccination altruiste de gosses), ils pourraient coïter tant qu’ils voudraient et ils ne parviendraient pas à éviter l’extinction de leur espèce.

    La logique de la cruche au trop grand trou que l’on ne parvient pas à remplir.

    Non, mon GBS implacable n’est pas à géométrie variable et ne se trompe pas souvent.

    Paul Sanscience

    • lucbmenard dit :

      Il y aura TOUJOURS des récalcitrants qui refuseront l’aide qu’on veut leur apporter même s’ils en auraient VRAIMENT besoin (souvent pour les protéger contre eux-mêmes et leur (s) mécanisme (s) de défenses biaisé (s) par ce l’on appelle l’erreur de l’intellect ou des carences biologiques)*
      Par exemple, des sans abris (souvent des personnes avec des problématiques psychologique s, de dépendances, etc.)

      *Notez que je n’ai pas dit de l’intelligence, car souvent ces gens sont EXTRÊMEMENT intelligents  »
      (surtout s’ils décident de bien prendre soin eux-mêmes d’eux même, en prenant leur pilule (lithium ou autres anxiolytiques), la posologie et en veillant ne pas faire de mélange avec autre chose non prescrit.). Ils ont également tendance en se vanter, le montrer de manière ostentatoire…peuvent dépasser la ligne surtout lorsqu’ils se sentent coincés (comme un animal agressif, réactionnaire, insultant…)

      Si quelqu’un se reconnaît, qu’il me lance la 1iere pierre… ou la 2e…3e… (pensez à l’émoji de Titi
      pour vous calmer…).

      • Paul dit :

        Cher Luc,

        Vous voilà parti chez les clodos qui apprécient mieux les interactions entre les médicaments, que les médecins québécois (malheureusement ceci n’est pas difficile).
        Tout peut mener à tout, mais il faut décanter.

        En ce qui concerne les grandes Lois Naturelles, je crois qu’il faut considérer la finalité objective, car avérée, pas les vues des lolologues, forcément subjectives.

        Il y a le point de départ d’un organisme, par exemple l’accouplement, où l’on introduit possiblement des mutations génétiques aléatoires, ensuite il y en aura d’autres, causées par l’environnement.

        Le tout est testé par la vie et à la longue seules les configurations optimales pour la survie de l’organisme en question sont retenues (par rapport aux contraintes de leur environnement). « The survival of the fittest. »

        Un exemple : au Chili, je crois, il y a des habitats, très proches, où il y a deux variants d’un rongeur. Le roussâtre qui vit dans les plaines et le gris dans l’environnement rocailleux.
        Les habitats sont voisins et les populations de rongeurs ne se mélangent pas.
        La raison : la prédation par rapaces qui détectent les proies plus facilement quand leur couleur contraste avec les objets environnants.
        Les parents ont appris aux petits de rester chez eux. Ils s’en sont occupés.
        Ils n’ont pas fait altruistement vacciner leurs petits “siffleux”.
        Et les petits “siffleux” ont pu se reproduire à leur tour.

  17. rtremblay dit :

    Paul nous a démontré très clairement que son raisonnement est basé principalement sur l’émotivité embrumé par des milliers de détour (sparage). Autant pour le covid que le RCA son objectif est de semer le doute par tout les moyens.

    Pour les GES et le RCA pour ma part il n’est pas question de prétrophobie pour nos transports : c’est seulement qu’il y a mieux. Les énergies renouvelables qui émettent moins de pollutions que les non renouvelables et qui se développent à vitesse grand V.

    Pour la Covid c’est le même principe : les vaccins ont démontrés qu’ils soulagent, réduisent la pression sur les populations affectées bien plus efficacement que d’autres moyens.

    Le verbiage de Paul ne changera rien à ces faits.

    Pourquoi continuer à blablater avec un émotif-craintif ?

    • Paul Clim Atolucid dit :

      Rejean se met les pieds dans les plats, la pétrophobie débilitante oblige : « .. les vaccins ont démontrés qu’ils soulagent, réduisent la pression sur les populations affectées bien plus efficacement que d’autres moyens. »

      Cette affirmation absurde sur l’effet “curatif” d’un vaccin serait pertinente, si l’on avait affaire à une réaction psychosomatique d’un troupeau de covido-craintifs paniqués.
      Ce que je n’avais pas affirmé, bien que je soutiens qu’on ne se prive pas d’exagérer. La Covid n’est pas l’Ebola.

      Un petit vaccin pour réduire votre pression, monsieur Pétrophobe ?

      Quant à l’Arnaque climatique, je vous invite à écouter la démonstration du psychologue renommé canadien, le professeur Jordan Peterson, justement concernant l’aspect psychosomatique de la panique climatique chez les jeunes et chez les diminués de neurones aussi.

      “ Jordan Peterson – This Is The BIGGEST SCAM In The History Of Mankind “

      Essayez-donc de contrer sa logique implacable avec la “bullshit” verte.

      En particulier, J. Peterson parle d’ateliers de Bjørn Lomborg lesquels, en dressant la liste de priorités RÉELLES, n’ont pas trouvé de place pour la lutte aux changements climatiques.
      Et c’est aussi le cas d’autres enquêtes, quand on dit aux gens : avec des ressources financières limitées, il faut choisir.

      Alors, face à la réalité la bullshit verte perd sa place dans les préoccupations du peuple.

  18. Paul Dan Lemille dit :

    Monsieur Rejean doute de TOUT : « Paul nous a démontré très clairement que son raisonnement est basé principalement sur l’émotivité embrumé par des milliers de détour (sparage). Autant pour le covid que le RCA son objectif est de semer le doute par tout les moyens. »

    Pourtant, presque tous mes pronostics se réalisent.

    Il peut vérifier que j’avais bien prédit, depuis plusieurs mois : le tapis roulant sans fin de vaccination de type ARNm trimestrielle..

    Ça commence :
    “ UK recommends Booster Vaccines every 3 months for all adults “

    Une autre prédiction : on passera, dés que possible et sans fanfare, à d’autres technologies vaccinales, plus performantes et plus prévisibles.

  19. rtremblay dit :

    Paul,

    Je doute de vos capacités. pas de TOUT c’est très différent.

    par exemple : quand j’écrit « Les vaccins ont démontrés qu’ils soulagent, réduisent la pression sur les populations affectées bien plus efficacement que d’autres moyens. »

    Vous comprenez « pression artérielle » et non pression psychologique, pression sur le système de santé. C’est très difficile de discuter avec vous.

    Le vaccin a permis une réduction des limitations des activités normales de la société, comme pour les rencontres interpersonnelles. Faisant en sorte que la pression psychologique sur la population soit moins élevée aujourd’hui que voilà 6 à 12 mois.

    Un conseil : vous devriez vous faire vacciner, pour obtenir votre pass vaccinal et à nouveau pouvoir aller sociabiliser (restaurant, spectacle, cinéma, etc..) et prendre plus l’air. Vous passez trop de temps devant votre écran à écrire du barbotage inutile qui ne convainc personne ici.

    Vous ne pourrez pas dire que je ne fais pas preuve d’empathie à votre égard !

    • mario dit :

      M. Reynald, professeur lucide/émérite qui m’a réveillé en ce qui a trait à la «crise» climatique,
      je vais vous offrir un cadeau que vous adorerez sûrement; en fait, ce sera votre cadeau de Noël en avance de ma part.
      Et comme Noël est une fête de partage, d’autres anti-complotistes pourront en bénéficier !
      La Vérité doit jaillir et triompher sur le mensonge !
      Que dire de plus que des arguments non-émotionnels basés sur la Science avec un grand «S» avec en prime, des publications à comités de lectures !!!
      Avouez que vous salivez en lisant le présent texte…!!!
      Je vous offre un argumentaire p/r à l’anti-logique d’«injecter» les enfants de 5-11 ans.
      Les propos d’un prof d’université, Laval, post-doctorat, en biologie moléculaire/spécialisation hôte-microbes.
      Il a un doctorat en France et a décidé de s’établir au Canada.
      Voici quelques faits documentés :
      – Selon l’OMS, l’«injection» des 0-18 ans est non recommandée (problématique de données d’efficacité et de sécurité)
      – Les enfants sont non inclus dans les essais cliniques probants à court, moyen et long terme
      – Ces injections (adultes) sont toutes en expérimentation phase 3, (Pfizer jusqu’en mai 2023 et Moderna jusqu’en octobre 2022)
      – La fameuse FDA, corrompue, où l’effectif est trop faible afin de détecter les effets secondaires
      – Les enfants ne sont pas à risque et ne sont pas des propagateurs :
      > en U.K., le taux de mortalité est de 0,0002% pour les enfants
      > au QUÉ, AUCUN décès pour les 5-19 ans
      > en Chine et É.U., 1% d’infectés chez les 10 ans et moins
      > en Islande, zéro infecté chez les 10 ans et moins
      > il y a un très faible impact des comorbidités chez les enfants
      Pour ce qui est de la contamination, il y a zéro transmission enfant–> adulte. Ce sont les adultes qui contaminent les enfants et non le contraire comme Légo, Arruda et cie voudraient bien nous le faire croire. «Children are not Covid-19 spreaders».
      Chez les enfants, l’immunité naturelle est gagnante. L’infection virale chez ceux-ci provoque une forte réponse INNÉE :
      > interleukine 17A et Interféron gamma.
      > une faible réponse acquise (anticorps), seulement IgG anti S comparativement aux adultes avec IgA, IgM, IgG anti S, IgA anti N
      Donc, il est complètement inutile d’injecter les enfants. Les risques de complications, à court, moyen et long terme sont à envisager. Il n’y a pas de gain net; au contraire, plutôt un gain négatif !
      Nous sommes en présence, ici, d’un manque d’ÉTHIQUE flagrant !!!
      Selon A. Fauci (CDC) et un article du Lancet (Singanayagam, et al. 2021) :
      1) les injections expérimentales ne protègent pas durablement contre les formes graves ni de la mort
      2) il y a inefficacité à réduire la charge virale chez les 12 ans et plus :
      > « …when you look at the level of virus in the nasopharynx of people who are vaccinated who got breakthrough infections, it’s realy quite high and equivalent to the level of virus in the nasopharynx of unvaccinated people who get infected»
      3) il y a inefficacité à réduire la transmission/contamination chez les 12 ans et plus :
      > «So we know now that vaccinated people who get breakthrough infections can spread the virus to other people».
      Vous pouvez visionner sur le site de Réinfo Covid ce cours donné par le Pr Nicolas Derome, Ph.D.
      Environ 20 minutes de discours, slide show, appuyé par des références !!
      Grosse nouvelle : Le variant omicron arrive… !!!
      Drôle de coïncidence : trouvez vous étrange que la campagne d’«injection» des enfants arrive en même temps que l’arrivée du «dangereux» «nouveau» variant omicron…?
      La peur, la peur, la peur,…
      Omicron va justifier la 3e dose et les gens double dosés n’auront pas le choix de se faire «piquouzzer» afin de conserver leur pseudo-liberté avec leur merdier de code QR…
      Le continent africain a un pourcentage de vaccination d’à peine 7% !!!
      Pourtant, ce continent est l’endroit sur la Boule où les morts/malades de la covid sont assez bas!
      Finalement, je vous suggère de visionner une vidéo de M. Peter Doshi, le senior editor du B.M.J.
      (Critical thinking 101 / expert to expert evaluation)
      Bonne réflexion !

      • Reynald Du Berger dit :

        mario … Voltaire n’a jamais dit cela , mais moi je le dis. « Suite à mes lectures sur les vaccins , arbitrées ou non, par des comités de lecture, je ne partage pas l’avis de ce professeur, mais je défendrai jusqu’au bout son droit de l’exprimer! » … L’Université a pour fonction la production et la diffusion des connaissances et le débat entre scientifiques en est une saine expression. NON à la censure de l’Université Laval envers ce professeur, NON au détestable wokisme exprimé à Laval et aussi à L’UQAC , NON a son obsession morbide de la « diversité ».

      • mario dit :

        Que doit-on penser d’une université qui censure ou se retire des propos d’un enseignant titulaire / post-doc ? Son argumentaire est pourtant censé et logique !!!
        Une honte pour les lieux de hautes connaissances…
        Une honte pour la Science…
        Une honte pour le monde démocratique…
        …La «piquouze» pour les 0-5 ans n’est pas si loin…

    • Paul Dan Lemille dit :

      Vous savez Rejean,

      Depuis des années, du temps d’écriture en petit-nègre au correcteur Antidote qui réfléchit à votre place, j’ai appris à vous déchiffrer et à vous apprécier.
      Alors, de pression artérielle il n’était pas question. Je savais que ça se passait dans votre coco : la “steam” a trop monté.
      Pression psychologique, pression sur la santé publique, sur les fragilisés par l’Urgence climatique et tutti quanti. Du psychosomatique.

      Vous rendez-vous compte, que vos deux dernières interventions décrivent le placébo vaccinal et l’outil qu’en a fait Lego, le Père de la Nation ? Rien sur les résultats réels.

      En corollaire : pensez-vous qu’une vaccination surévaluée, rapidement évanescente, puisse donner un faux sentiment de sécurité et ainsi contribuer à l’épandage du virus ?

      Vous remercierez l’Antidote – “sociabiliser”, je ne connaissais pas.
      Mais je préfère l’isolation sélective – bien plus fiable contre la covid pour l’ermite que je suis.

      Vous m’accorderez au moins, qu’à propos de limitations du jus vaccinal expérimental, j’avais vu juste (par rapport aux promesses non-tenues de la Santé publique).

      Maintenant, parlons de “vraies affaires”. La présentation de Dr Jordan Peterson sur l’hystérie climatique, avez-vous des contre-arguments à proposer ?
      Après tout, on attribue au psychologue ceci, concernant l’Arnaque que vous aimez tant : « This Is The BIGGEST SCAM In The History Of Mankind ».

  20. Jacques dit :

    Avez-vous visionné le dernier clip de propagande du gouvernement Legault pour promouvoir la vaccination des jeunes (5-11 ans)?

    https://montreal.ctvnews.ca/quebec-launches-second-ad-campaign-to-get-children-vaccinated-against-covid-19-1.5684577

    Intéressant n’est-ce pas? Ce clip s’adresse sans doute à des personnes dont le QI est probablement inférieur à celui des ti-clins du prof…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques … je suis d’accord avec la vaccination de TOUS les jeunes. Et M. Legault ne fait pas de la propagande, mais pense à la place du 14% de tis-clins sous scolarisés , incultes et égoïstes OUI dont certains gros bras de « mon farmer mon gym pis mon bar karaoke les tabarnak ! »

      • Jacques dit :

        M. Du Berger, vous êtes d’accord avec la vaccination des jeunes et c’est votre droit comme c’est mon droit d`être d’un avis diamétralement opposé.

        Mais lorsque vous dites que le gouvernement Legault ne fait pas de propagande, alors je dois vous arrêter et vous suggérer de mieux nettoyer vos lunettes: la propagande a débuté en mars 2020 et n’a jamais cessé de s’amplifier depuis cette date. Le dernier clip de Legault, ce n’est rien d’autre qu’une vile propagande de bas étage et, cerise sur le sundae, c’est avec nos taxes qu’on finance de pareilles merdes.

      • Reynald Du Berger dit :

        Jac

      • Reynald Du Berger dit :

        Jacques ….. Dictionnaire de Jacques…. Propagande n.f. tout avis, opinion qui contredit mon opinion.

      • Paul dit :

        Le prof voit juste, une fois de plus.
        M. Legault pense à la place du 14% de sous-doués de la société québécoise, car c’est à ce niveau que son mental bloque et le P.M. débloque.

        Ça lui donne quel QI ? 76 à 85 au grand max ? Et avec les doses à venir, ça risque de s’en aller vers le sud.

        Pôvres, les 86% de Québécois laissés pour compte…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques. François Legault ne fait pas de propagande … vous et moi savons que la vaccination est LA solution avec les mesures barrières… Mais les 14% de tis-clins québécois brutes , enragés, ÉGOÏSTES et sous-scolarisés eux ne le savent pas…  » y mon farmer mon gym pis mon bar karaoke les tabarnak! » …  » Cé pas Legault qui va m’dire koi fére tabarnak ! »…. Je ne vois aucun enfant se plaindre du masque ni du vaccin… Seulement ces adultes égoïstes… On doit les aviser .. par des consignes officielles. Ils ne sont pas tous intelligents comme vous… On doit penser à leur place…Plus de 85% des Québécois vivent relativement bien la crise sanitaire. Même sans consignes gouvernementales, ils ont assez de connaissances, de jugement et de sens civique afin poser les gestes nécessaires pour atténuer la propagation du virus. 14% des Québécois n’ont cependant ni ces connaissances, ni ce jugement, ni ce civisme. Ils sont irresponsables. Ils ne pensent qu’à eux et ont peu de considération pour les autres. Ils sont aussi les plus fragiles mentalement et ont besoin d’aide. Ils sont la plupart du temps colériques et frustrés. Ils pestent constamment contre les gouvernements qu’ils ont choisi comme bouc émissaire et qu’ils accusent de leur avoir enlevé leurs libertés. Ils supportent mal le léger inconfort du masque , refusent le vaccin et pestent contre le pass vaccinal ou sanitaire. Ils acceptent mal qu’on les prive même temporairement de leurs gyms, bars, restaurants, spectacles, réunions d’amis ou de famille, et sorties. Ils ont une attitude puérile comparable à celle de l’enfant qui fait une « crise de bacon » quand on lui retire ou refuse un jouet. Sachez les repérer et les aider car non seulement ils présentent un danger pour eux-mêmes (colère, frustration, dépression, tendances suicidaires) mais aussi pour les autres. Ils sont non seulement les principaux propagateurs du virus, mais ils peuvent devenir violents. Soyez donc vigilants dans votre entourage afin de les repérer et ensuite les aider. Tenez-leur des propos rassurants de nature à les calmer et si vous décelez le moindre indice de tendance suicidaire, mettez-les en contact avec le Centre de prévention du suicide de votre région. Il en va de leur santé…et de la vôtre.

  21. Jacques dit :

    Concernant la vaccination des enfants de 5-11 ans qui est en cours, avec laquelle je suis en total désaccord, voici un document qui me semble assez intéressant (document gouvernemental de la FDA):

    https://www.fda.gov/media/153409/download

    A la page 11, on peut lire ceci:

    The number of participants in the current clinical development program is too small to detect any potential risks of myocarditis associated with vaccination. Long-term safety of COVID-19 vaccine in participants 5 to <12 years of age will be studied in 5 post-authorization safety studies, including a 5-year follow-up study to evaluate long term sequelae of post-vaccination myocarditis/pericarditis.

    Voici une traduction libre et personnelle:

    Les effets secondaires comme ls myocardites/péricardites, on s'en fout royalement. Administrons au plus vite ces vaccins Pfizer et on verra plus tard ce qui en est.

    Si vous pensez que j'exagère, alors voici:

    https://ibb.co/7XrTS92

    Il ne s'agit pas d'un fake, ces paroles ont bien été prononcées par le Dr Rubin et je peux fournir une référence vidéo qui le prouve.

  22. Jacques dit :

    Une petite question en passant. Quotidiennement, depuis mars 2020, le journal La Presse nous communique le nombre de ‘cas’ concernant la Covid. Ma question très simple est la suivante: quelle est la définition du terme ‘cas’ ?

    M. Ménard pourra sans doute éclairer nos lanternes ou peut-être que le prof aurait des précisions ‘peer review’ à ce sujet! Mais attention, je suis comme un bon enquêteur de police: lorsque je pose une question, je connais la réponse…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… Ça doit être le nombre de personnes ayant été testés positives au PCR

    • lucbmenard dit :

      Jacques,

      Allez-y, je vous écoute…et puisque je serais une référence… alors, permettez-moi de vous éclairer, car je peux et je veux vous éclairer, mais seulement si vous le voulez vraiment…

      C’est une suggestion, libre à vous de l’accepter :
      entre vous et moi, le secret, je ne le connais pas, mais je pense que c’est une question d’équilibre
      avant tout… de dosage, mais je m’y connais peu…
      Je ne saurais assez vous recommander de surveillez vos relations…peut-être éviter certaines, pas les meilleures pour le moment, car elles peuvent davantage vous perdre que vous éclairer…

      Le fait de faire des scénarios est contre productif. Le GIEC et Ouranos le font, et ça ne nous avance pas…mais pour revenir à nos moutons, aux vaccins…
      Vous auriez cette tendance, mais vous, heureusement, vous osez encore poser des questions… continuez, le professeur demeure LA référence pour y répondre.
      Il y a quand même ce fait bizarre que vous savez à l’avance les réponses… (M. Paul aussi…). Ne vous comparez à quiconque… vous êtes unique…nous le sommes tous…on pourra en reparler si vous le désirez… (dans le milieu policier, je sais qu’ils appellent ça : fabriquer de la preuve…). Les fameux scénarios… cependant, les meilleurs inspecteurs se méfient de cela et d’eux-mêmes (il semblerait que ce soit une tendance naturelle et humaine; le fameux côté gauche du tableau…des recherches faites par des biologistes). On appelle ça aussi fabuler (les croyances, un aspect relié à notre condition humaine, l’animalité toujours présente en nous et fonctionnelle malgré les millénaires, selon l’éthologie).
      Le cerveau humain n’évolue que très lentement,
      mais sûrement… comme en science (si l’animal en nous s’accommode exclusivement du présent, l’humaniste, quant à lui, existe uniquement en fonction du passé ou du futur).

      Faites-en ce que vous voulez (les populistes, complotistes, etc. rejettent la science, comme on rejetterait un vaccin). Il se peut que vous n’y croyez pas (Paul n’y croit pas …).
      Mortel en science, toutes ces croyances…cela ne veut et doit pas dire qu’il faille arrêter de croire pour autant (en sommes nous vraiment capable…pour ce qui est dit ci-haut …). Il faudra un cerveau plus évolué…

      Chercher l’aide d’autres sources. De grâce, ne faites pas confiance au premier venu…

      Merci,
      -d’un ami qui vous veux du bien

      • Paul dit :

        À 3:41 du matin, monsieur Bémol veut remettre M. Jacques dans le droit chemin : « .. vous osez encore poser des questions… continuez, le professeur demeure LA référence pour y répondre. ».

        Si j’étais malveillant, je conseillerais à Bémol de se procurer des lingettes humides pour son nez brun.
        Non, je réitère seulement ma suggestion d’appliquer généreusement du baume antiseptique “Bag Balm” sur la tétine professorale quand il finit de téter.

        L’infatigable renchérit : « Le cerveau humain n’évolue que très lentement .. »
        La preuve !

        Enfin l’érudit fait le lien direct entre le vaccin et la science en tant que concept absolu.

        En effet, ce Bémol est tout un “cas” et Jacques vient d’obtenir la réponse à sa question.

        Dort-il jamais ?

  23. Jacques dit :

    Bonne réponse M. Du Berger. je n’attendais pas moins de votre part. Le problème est qu’un test PCR positif ne veut pas dire que la personne est malade. Le gros problème est que la quasi totalité des tests PCR positifs concernent des personnes en santé, sans symptômes. Alors on est en droit de se poser des questions sur ces fameux tests sur lesquels repose tout le narratif COVID.

    Pas de tests PCR = pas de pandémie = aucune justification pour les mesures sanitaires = pas de justification pour les vaccins = fin de la fable des variants et de toute la BS propagée par les médias depuis presque deux ans.

    Tout l’édifice COVID repose sur ces tests PCR. Si on démolit ces tests, l’édifice s’écroule et tous ces ‘ologues’ (infectiologues, virologues, etc) le savent très bien et sont sans doute effrayés à la perspective de devoir se trouver un travail productif et utile pour la société.

    • Reynald Du Berger dit :

      JACQUES, … Covid touche plus de 200 pays… et les 199 autres vous répondront la même chose que moi… Vous savez tout.. je vous suggère de répéter aux 199 autres VOTRE science des vaccins ! « Pas de tests PCR = pas de pandémie = aucune justification pour les mesures sanitaires = pas de justification pour les vaccins = fin de la fable des variants et de toute la BS propagée par les médias depuis presque deux ans. » et ensuite revenez-nous avec les réponses que vous aurez obtenues… d’accord ? Nous attendons avec impatience !

  24. Paul dit :

    Bonjour professeur,

    Vous nous tiendrez au courant.
    Une petite photo à la sortie du vaccinodrome, comme la sienne, rassurerait le chochou du prof.

    Souhaits de dose salvatrice parfaite,
    Paul

    N.B. : J’espère que votre condition cardiaque est bonne ou que El Vakcinador en a tiendra compte.
    “Mrna COVID Vaccines Dramatically Increase Endothelial Inflammatory Markers and ACS Risk as Measured by the PULS Cardiac Test: a Warning”
    https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/circ.144.suppl_1.10712#

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… C’est fait et donc depuis hier, je suis Pfizeurisé. À date aucun effet secondaire gênant. Aucun temps d’attente, personnel souriant et dévoué… Presque tous des retraités. Quelle belle façon de continuer d’être utile en retraite ! La semaine prochaine, vaccin contre la grippette saisonnière – ce sera le premier de ma vie- Tel un fakir maso, je prends goût aux piqures. Vous devriez essayer …

    • lucbmenard dit :

      Fait divers (ou d’hiver…)

      La dame qui me sert au resto « take out »… elle est vraiment gentille…vu qu’elle porte un gros manteau, je lui demande : ça commence à rafraîchir passablement n’est ce pas…bla bla…elle me dit: oui, oui, en plus j’ai déjà attrapé la grippe (je fais le lien… ça sent fort l’antiphlogistine…).

      Un peu perplexe, je ne me demande pas si elle a été vaccinée (quel en serait l’utilité, pour moi…elle l’a attrapé le virus…). Non, je me dis plutôt pourquoi elle ne serait pas restée à la 🏠…
      Mais enfin, je me résous, elle a probablement à supporter ses propres besoins économiques.
      Pensif: est-ce que je garde mes gants pour manger et boire avec ma paille? C’est trop compliqué…

      Juste pour dire…dans la vie, assez souvent on a pas le choix de prendre des risques…nous sommes dépendants des autres…et malgré tous mes calculs, j’opte pour ne pas mourir de faim…

      Bonne appétit!

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Bonjour M. Luc,

        Une décision éclairée, vous avez prise.

        J’ai vécu en Afrique pendant quelques années, en continu dans la société, pas dans le cocon protecteur touristique offert aux grands voyageurs.
        Des précautions d’hygiène de base, rien de plus. Laisser le système immunitaire faire son apprentissage, tel que prévu par la Nature.
        Bien survécu, sans aucun problème.

        Parallèlement, la famille d’un compatriote, professeur universitaire d’Hygiène et de Microbiologie, conscient des dangers, prenait des précautions extraordinaires : désinfection complète d’aliments, etc..
        Abonnés aux latrines, partout où ils allaient.

        Faites confiance à la Mère Nature.

        Paul O. Grobonsens

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… J’ai aussi une expérience africaine… Burkina Faso… aucun anti-paludique car climat très sec au Sahel … Botswana Namibie Zimbabwe.. j’allais en territoires marécageux … anophèles… donc anti-paludiques. J’ai reçu trois fois le vaccin fièvre jaune… Rwanda , Burkina Faso et Tchad… pas le choix.. c’est une condition d’entrée. Pour le lait de coco ‘frais », si on n’a pas cueilli la noix devant vous… noix au soleil qq heures = fermentation = tourista garantie.

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Professeur,

        Moi aussi, les vaccins traditionnels obligatoires. Et avec empressement.

        Mais, parallèlement aux grands problèmes mortels, il y a des petits, locaux, que les vaccins ne prennent pas en charge.
        Quand vous restez en place pendant longtemps, vous en rencontrerez quelques uns, dont plusieurs qui provoquent la chiasse. Sans effet sur la population locale, ni ma personne.

        Depuis, surprotégé au Québec (aliments sur emballés, etc..) j’ai subi à deux reprises la revanche de Montezuma au Mexique. Le dernier jour, bien après les congénères, mais quand-même.

        « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus forts. » Si j’étais un noble avec un particule, comme vous, voilà le crédo pour mon blason.

        Ici, nous manquons d’exercice pour nos systèmes immunitaires.

        NOTE sur la fermentation sur place : J’adore le Pulque, servi directement à la pulqueria aux alentours de Ciudad de México, donc non-pasteurisé. Une boisson alcoolisée, fermentée naturellement. Bien veloutée, légèrement acidulée elle est aussi bonne (mais différemment) que la bière artisanale en fût anti-covidique.

        Aussi, le babeurre de mon enfance : le résultat (non-amère) de la fermentation naturelle du lait non-pasteurisé.
        On en avait toujours au temps du lait acheté tous les matins, versé à la louche par la camarade laitière dans notre cruche à couvercle. Ma tâche quotidienne, avant d’aller à l’école.

        Voilà (à l’intention du Komrade Tremblay), pourquoi je peux toujours compter sur mon système immunitaire en BÉTON, sans craindre la covid (tout en étant prudent).

  25. Jacques dit :

    M. Du Berger
    Vous écrivez: …’La semaine prochaine, vaccin contre la grippette saisonnière – ce sera le premier de ma vie-‘

    Puis oser une question, M. Du Berger? Vous avez vécu trois quarts de siècle sans vaccin pour la grippe et vous semblez bien portant. Alors peut-on savoir ce qui rend cette vaccination pour la grippe (gripette) soudainement nécessaire. Je sais que ça ne me concerne en rien et je ne serai aucunement offusqué si vous ne répondez pas. Simple curiosité de ma part…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… Je l’ai choppée deux fois et ce fut désagréable, la dernière à N.D. de Paris … « Jésus dit je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix »… et « frères et soeurs donnez-vous la paix »…. Ils m’ont donné la grippe . Courbatures, fièvre, perte d’appétit… le rapport benefices / risque

      J’étais à la grand messe à Notre-Dame-de-Paris le 16 décembre 2018. Je suis le Canadien en veste de bûcheron à carreaux rouges et noirs le 5ième à partir de la gauche dans la première rangée dans le groupe de droite.

      À un moment de la cérémonie, le célébrant rappelle les paroles de Jésus avant sa Passion «  En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »…. Puis il enjoint les fidèles « frères et sœurs, donnez-vous la paix ».

      Comme tous les autres, j’ai serré la main de mes voisins. Le lendemain soir, rentré à Québec, j’avais un léger mal de gorge et me suis mis à tousser. Le surlendemain, j’étais au lit avec fièvre et perte d’appétit. J’ai passé une semaine misérable. J’ai pensé que j’avais attrapé la grippe dans le vol du retour. Mais il parait que l’air des avions , -lequel passe au travers des moteurs, le saviez-vous?- est très sec et peu propice à la propagation des virus et bactéries. Ce sont probablement mes frères et sœurs de Notre Dame qui m’avaient refilé la grippe en bonus avec la paix. Cette pratique est d’autant plus étonnante que Mgr Aupetit,  archevêque de Paris et célébrant de la grand-messe du dimanche soir, est aussi médecin !https://www.youtube.com/watch?v=Ia1B3XeSvCU&t=159s

      • Paul dit :

        Le prof / sismologue renseigne le prof de maths : “ .. l’air des avions , -lequel passe au travers des moteurs .. “.

        Le Pétrophobe n’a rien à craindre. Lors de son prochain envol, il n’aspirerait pas le gaz de combustion du jet fuel, lequel pourrait contenir des molécules honnies.

        L’air de la cabine pressurisée (partiellement, à la pression équivalente à 6,000’ d’altitude) provient de la dérivation à l’étage compression de la turbine, en amont de la chambre de combustion.

        À moins que le prof soit un ninja de sphincters, il a visité la toilette de son gros porteur pendant son vol Paris – Montréal. Peut-être bien arrosé, pourquoi pas ?

        Quand il a actionné le bouton du bol “vacuum flush” dans la cabine de toilette pressurisée, l’air de la cabine a entraîné le contenu du bol dans la tuyauterie, laquelle était à la basse pression ambiante extérieure, fixée par l’altitude (au dessus de 15,000’) et les conditions atmosphériques. Le facteur principal de l’entraînement par vacuum est la vitesse du flux d’air et celui-ci est directement proportionnel à la racine carrée du différentiel de pression.
        Les changements du régime des moteurs et les fluctuations de la pression extérieure (des “trous d’air”, par exemple) affectent ce différentiel de pression, ainsi que le profil d’écoulement d’air vers et autour du bol. Aussi affecté par la position du sismologue sur ou penché au dessus du bol.
        En bref, on peut soupçonner la possibilité de mini-turbulences (“air flow eddies”) ascendantes autour du nez du prof, qui a pu ainsi aspirer des virions laissés dans le bol par un autre passager.

        Le grand voyageur, est-il au courant qu’il a droit à une session privée d’instruction sur l’utilisation du ouatère, avec l’hôtesse d’air de son choix ? Pas seulement la reluquer pendant qu’elle s’agite avec la veste gonflable et pointe vers les sorties par les ailes.

        L’archevêque – médecin n’avait pas à altérer son rite salutaire au développement / maintien du système immunitaire de ses ouailles.

        Les fautifs, qui ont fait tant souffrir l’ingénieur émérite, sont peut-être les concepteurs chez Airbus qui n’ont pas suffisamment raffiné leur “vacuum flush”. Il y a des compensateurs de vacuum par pompes à vide, mais ont-ils réagi comme il faut en synchronisation avec la position du prof qui étudiait de prés le système ?

        Aussi, à blâmer, la compagnie aérienne qui n’a pas vérifié les compétences – ouatère du sympathique passager affable et toujours souriant.
        (Je présume que les Ti-clins dérangeants ne voyagent pas en classe affaires.)

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul…. C’est une de vos meilleures , vous faites ma journée. Je voyageais jadis en économie sur Air Canada (AC) . J’étais écoeuré des sièges étroits du peu d’espace pour les jambes, de l’agent de bord qui circule avec son chariot comme l’agent correctionnel avec le sien devant les cellules des prisonniers en criant  » chicken or pasta !?… chicken or pasta !? » et encore plus depuis que AC a un descendant de J.J. Rousseau à sa tête. Depuis les 5 dernières années je ne voyage qu’en business – Air Canada n’offre plus de première – Le service est meilleur, les repas également (foie gras, filet de bœuf AAA bon choix de vins etc… ) et on a un lit pour dormir. Mais je ne suis jamais allé aux toilettes en business. J’ai une vessie au pouvoir de rétention remarquable, même après le mousseux du décollage servi comme « champagne » en business par AC – Emirates en première, vous offre le Dom Perignon 2008 et le cognac Hennessey Paradis extra rare 2 640$ à la SAQ – et le caviar bien sûr. Même en business, je me méfie des lunettes de toilettes tout comme des poivrons du super-marché grouillants , non pas de pesticides comme les verts vous racontent, mais d’oxydes de fausses couches et de carbonate de gonorrhée. Je me méfie autant des toilettes publiques aussi business soient-elles, que vous des vaccins.

      • Paul Q. Cherchetrouv dit :

        Professeur,

        Ainsi, nous n’avons pas réussi à vous surprendre à genoux, la tête dans le bol en stainless aux ouatères, en train d’inspecter la plomberie de près avant de pousser le bouton pour constater le bon fonctionnement. Le devoir de pédagogie obligeait, en vue de votre rubrique à la radio, deux jours après votre retour.

        Restons dans la cabine de votre Airbus A-330.
        Là où vous êtes assis, le plafond est à environ 2.2 m du plancher, avec des compartiments à bagages suspendus qui réduisent considérablement l’espace disponible au dessus de votre tête. Il y a au dessus de vous et à côté, des couloirs de circulation d’air par où sont entrainés aussi les virions de moulte provenance.

        Justement, dans la rangée derrière vous est assis un groupe de représentants de la cie Couveuses Téteux & Fils Inc., qui reviennent d’une tournée fructueuse en Chine, où ils on visité des fermes à poules. Maintenant, ils arrosent ça en parlant fort, en chantant, en se mettant debout (juste derrière votre tête) et en postillonnant. L’air de la cabine est re-circulé, filtré (après le passage près de votre nez) et la teneur en CO2 est d’environ 2,500 ppm.
        L’air venu de l’extérieur est très sec. Bien qu’il y ait un léger gain d’humidité ambiante par la transpiration, vos muqueuses nasales sont complètement desséchées, ce qui réduit considérablement leur capacité d’interception de virions d’origine aviaire.

        Revenons en arrière à la Cathédrale Notre Dame de Paris.
        Selon son compte-rendu, l’ingénieur – bûcheron, venu de sa cabane au Canada, se trouvait sous la voûte des collatéraux intérieurs, dont la hauteur est de 10.5 m. Pas loin de là, la hauteur sous la voûte de la nef et du chœur est de 33 m. Dehors il pleuvasse, les fidèles transpirent, l’air ambiant est confortable et la muqueuse nasale du Canadien est morveuse à souhait, assez pour intercepter et retenir les virions qui n’ont pas choisi l’ascension.

        Si vous voulez l’opinion éclairée d’un comité de lecture impartial, la prévalence d’apparences établit la probabilité de la contamination dans l’avion à 98.55 %.
        Celle par les fidèles à 0.15 %. Au bistrot à 0.55 % et à Lido de Paris, environ 0.75 %.

        Mais, nous n’irons pas compromettre vos chances de vous négocier un petit dédommagement par l’archevêché lors de votre prochaine visite à Paris.
        Le titre de “Marguiller Laïc de Notre Dame de Paris” compléterait très bien les beaux titres que vous détenez déjà.

        Il ne vous manquerait plus au portefeuille que la Carte de compétences en opération du ’Vacuum Flush’ d’Airbus.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… Je vois que vous m’avez repéré dans la première rangée. Quand je vais à la grand-messe le dimanche soir à N.D. de Paris, j’arrive assez tôt pour assister à la conférence de Mgr Chauvet , recteur de la cathédrale. Ce dimanche-là, la conférence était sur Paul Claudel et sa conversion un soir de Noël à Notre-Dame. Son petit-fils était assis à quelques chaises de moi. L’Archevêque Mgr Aupetit étant absent, c’était un évêque auxiliaire qui était le célébrant. Peu de Québécois ont l’expérience de ces cérémonies religieuses somptueuses avec la splendeur du chant de la Maîtrise de Notre-Dame et des grandes orgues. On est très loin des tonitruants cris de cochon égorgé lancés 5 fois par jour par des hauts-parleurs du haut des minarets.

      • Paul dit :

        Professeur,

        Nous sommes contents pour vous.

        Juste l’atmosphère d’une grande cathédrale – de quoi nous remettre à notre place, sur la voie du retour à la poussière.

        J’ai aussi pratiqué jadis cet acte d’humilité devant l’Éternel : couché sur le toit de ma voiture de location dans une clairière, loin de lumières, sous la voûte aspirante de la Voie Lactée, communier avec le bruit de l’Univers.
        J’ai hâte de m’y remettre, mais il faut pédaler loin de Montréal.

        Vous avez raison, nous descendons d’une grande civilisation, dont nous ne sommes plus dignes, par manque d’introspection et de spiritualité.
        Elle nous abandonne, comme nous l’avons abandonnée.

        Votre référence aux émetteurs de « tonitruants cris de cochon égorgé », me fait penser à votre profit.

        Après la visite de la cathédrale, vous pourriez aller à la Grande Mosquée de Paris, vous y déchausser, comme il se doit et y “chopper” une petite inflammation rhumatoïde.

        De retour à Paris, quelques mois plus tard, vous pourriez vous négocier avec le Grand Muphti un dédommagement sous la forme de titre du “Marabout Laïc Auxiliaire”.
        De toute façon votre maîtrise de sourates vous y donne déjà le plein droit.

        De quoi clouer le bec à ceux qui vous accusent d’islamophobie.

        Pensez y : Ambassadeur au Canada français, Marguiller Laïc, Marabout, Fellow engineer, Èrudit at large, Grand commandeur de l’Ordre du Vaxin (à venir), etc.., etc.., etc..

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques … 2 grippes au total dans ma vie… la dernière à N.D. de Paris il y a 3 ans … « frères et soeurs donnez-vous la paix »…. 4 a 5 jours de courbatures, fièvre…. rapport bénéfices / risques… vous connaissez ?

      J’étais à la grand messe à Notre-Dame-de-Paris le 16 décembre 2018. Je suis le Canadien en veste de bûcheron à carreaux rouges et noirs le 5ième à partir de la gauche dans la première rangée dans le groupe de droite.

      À un moment de la cérémonie, le célébrant rappelle les paroles de Jésus avant sa Passion «  En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »…. Puis il enjoint les fidèles « frères et sœurs, donnez-vous la paix ».

      Comme tous les autres, j’ai serré la main de mes voisins. Le lendemain soir, rentré à Québec, j’avais un léger mal de gorge et me suis mis à tousser. Le surlendemain, j’étais au lit avec fièvre et perte d’appétit. J’ai passé une semaine misérable. J’ai pensé que j’avais attrapé la grippe dans le vol du retour. Mais il parait que l’air des avions , -lequel passe au travers des moteurs, le saviez-vous?- est très sec et peu propice à la propagation des virus et bactéries. Ce sont probablement mes frères et sœurs de Notre Dame qui m’avaient refilé la grippe en bonus avec la paix. Cette pratique est d’autant plus étonnante que Mgr Aupetit,  archevêque de Paris et célébrant de la grand-messe du dimanche soir, est aussi médecin ! https://www.youtube.com/watch?v=Ia1B3XeSvCU&t=159s

      • Paul dit :

        Peut-être au chapitre de bénéfices à rebours : votre système immunitaire a bénéficié de l’exercice et a prévenu des attaques plus graves…

    • Paul Sal O'Pardh dit :

      Voyons Jacques : avant, c’était l’époque pré-chiasse.

      Tout a changé depuis.

  26. Paul dit :

    Le crédo : « Vacciné un jours, Vacciné toujours, un Vacciné heureux. », à consigner sur le blason des Du Berger.

    Mais il y a aussi la mission pédagogique à accentuer dans le futur.
    Augmenter la visibilité de la visite trimestrielle au vaccinodrome en la rendant festive : une photo souvenir en compagnie de M. Bémol, lui aussi heureux et pourquoi pas, aussi de Pétrophobe, prêt à tout pour signaler sa vertu vertueuse.

    Ensuite, laisser les deux acolytes organiser la “Marche pour le Vaccin”.
    Même inviter Greta pour rayonner mondialement : “Mars för Vakcinet”.

    Supporter enfin le “Skolstrejk för Vakcinet” mondial, observé les lundis, afin de joindre l’utile à l’agréable, bien amorcé le vendredi au “Skolstrejk för klimatet”.

    • Paul dit :

      Une semaine scolaire de trois jours pour déstresser nos pauvres petits dans l’Occident, traumatisés par l’effet combiné de Kovidet und Klimatet.

      Pendant que les petits Asiatiques triment dur sur les bancs d’école.

      L’effet final dans quelques années : facile à deviner.

  27. Jacques dit :

    Je suis né en 1948 en Abitibi sur une terre en bois debout cédée à mon grand-père par le gouvernement, pas loin de Val-D’Or. Il possédait une vache qui m’a nourrie durant les deux premières années de ma vie: du vrai lait non pasteurisé pris directement du pis de la vache et avec une teneur en gras qui aurait fait frémir n’importe qui. Je n’ai pas subi tous ces vaccins merdiques et inutiles qui empoisonnent le enfants de nos jours et je n’ai jamais été malade.
    Conclusion: le gras est bon et les vaccins sont mauvais.

    Ceci explique sans doute mon aversion naturelle pour les vaccins, aversion qui s’est amplifiée avec toutes ces concoctions merdiques de Pfizer, Moderna, Astra Zeneca et autres mafias pharmaceutiques.

    PS; Ma position sur les vaccins est exactement celle du Mahatma Gandhi. Google si vous voulez connaître ce qui en est…

    • Paul dit :

      Bonjour monsieur Jacques,

      Les probiotiques que vous a prodigués la vache familiale expliquent votre résistance aux maladies.
      On dit que les intestins sont notre deuxième cerveau et, comme j’ai déjà tenté de l’expliquer au Pétrophobe, une bonne santé intestinale rend notre système immunitaire plus performant.

      J’ai dû céder la tétine maternelle à ma sœur à l’âge de 15 mois. Par la suite, j’étais alimenté au lait non-pasteurisé en provenance d’une ferme d’état, acheté au magasin en ville, assurément moins bon et moins frais que le vôtre.
      Peut-être, c’est ça la raison de mon aversion, seulement pour les vaccins expérimentaux modernes, pas pour les vaccins traditionnels utiles.
      On dit que l’organisme ne réclame que ce dont il a vraiment besoin.
      Avec votre système immunitaire de super-champion, vous pensez pouvoir vous dispenser de tous les vaccins. À confirmer par un bon comité de lecture que vous désignera le prof.

      Ainsi, comme M. Bémol, filialement attaché à l’Immense Bienveillant, vous tétiez directement du pis de votre vache. Faut-il produire une forte succion ou ça vient tout seul ?
      Mettiez-vous du “Bag Balm” sur son pis en remerciant votre nourrice ?

      Tels Maugli ou Tarzan avec leurs mères nourricières animales, votre vache, vous-a-elle adopté et traité en rejeton ? Parliez-vous le vache avec elle ?

      En vous lisant, je reconnais un QI très élevé. Pensez-vous pouvoir l’attribuer aussi au lait crû ?
      Ou à l’abstinence vaccinale ?

  28. lucbmenard dit :

    « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus forts. »
    Oui, mais a-t-on vraiment une seconde chance pour expérimenter? C’est prendre un risque, non!

    Est-ce que j’ai pas déjà parlé du  »gambling », etc. ?

    Tous les mâles alpha, béta, prédateurs, gros bras en tout genre (je voulais dire gros bras pas de tête, comme l’adage, mais je vais me garder une petite gêne, et aussi, je voudrais garder toutes mes dents…et mes plumes comme dirait Titi)

    Bon samedi!

  29. lucbmenard dit :

    … pas béta (ont tendance à suivre), mais les signes du bélier, j’ai observé, fonceurs (même au risque évident de se blesser), sont les supporteurs de cette théorie.

    Les vrais prudents

    Rien à voir avec l’exposition de la vertu vertueuse. Vous revenez souvent avec ça (si peut être vrai en politique, faux en science). J’ai tendance à penser l’inverse (montrer/exposer ses gros bras, son  »sharp » intellect, etc. pour signaler sa force, sa vertueuse force physique et mentale).

    Re : Bon samedi!

    • Paul Sal Auld dit :

      Il ne faut pas oublier la vertu obligatoire que vous impose votre muse Pénélope McQuade et les autres bienpensants chez Radio Canada.
      Ainsi que les autres préceptes de la rectitude politique que vous devez respecter sans rouspéter.

  30. Jacques dit :

    M. Paul

    ‘En vous lisant, je reconnais un QI très élevé. Pensez-vous pouvoir l’attribuer aussi au lait crû ?
    Ou à l’abstinence vaccinale ?

    Probablement les deux. Le gras animal est indispensable au bon développement du cerveau de l’enfant. Quant aux vaccins, on en reparlera plus tard.

    Mais j’ai certains doutes au sujet de mon QI: malgré mes efforts, je n’ai pas réussi à comprendre l’objet des deux derniers messages de M. Ménard. Pour moi, un message doit avoir un objet. Si M. Ménard veut démolir mes arguments, qu’il le fasse dans un langage compréhensible et je le démolirai à mon tour dans un langage tout aussi compréhensible.

    Quelques lectures qui me semblent digne d’intérêt:

    1- L’OMS a récemment modifié (sept 2021) la définition de vaccin:

    https://ibb.co/tbmMVys

    Cette modification donne un coup de matraque à la conception admise des vaccins. Il faut croire que la science évolue…

    2- Un article intéressant pour les personnes qui (comme M. Du Berger, Ménard et bien d’autres) dénoncent le personnes non vaccinées comme des ennemis à neutraliser, à mettre au ban de la société:

    https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)02243-1/fulltext#%20

    3- Et pour terminer une vidéo intéressante de Tony Heller qui a la fàcheuse habitude de regarder de près les données et de démolir certains mythes:

    https://newtube.app/TonyHeller/YumDcR1

    J’oubliais le plus important, à savoir ce qui justifie mon opposition aux vaccins anti-covid. Ma position est on ne peut plus simple et si vous vous voulez l’attaquer, alors allez-y et bonne chance:

    En refusant ce vaccin, j’ai 100% des chances de ne pas être victime d’effets adverses pouvant être très graves et sans ces vaccins j’ai quand même environ 97% des chances de ne pas être victime du soi-disant virus. Et si jamais j’en suis victime, mon excellent état de santé laisse prévoir que j’en réchapperai fort probablement. Alors, dites moi, en vertu de quelle logique tordue je devrais prendre cette piqûre empoisonnée.

    • Paul O. Grobonsens dit :

      MOUOO monsieur Jacques (*),

      J’étais capable de deviner les arguments du Pétrophobe quand il baragouinait en petit-nègre. Alors vous, avec votre QI collé au plafond du dernier quartile, vous ne devriez pas avoir de problème à deviner la teneur de messages de M. Ménard.

      Voici quelques trucs : l’individu, possiblement atteint de TDAH, est dispersé et tiraillé entre le conformisme ambiant, imposé par les bienpensants et son GBS bien formé, qui le tiraille dans les directions contraires.
      Produit de son temps, il croit que tout se vaut, donc il affirme une idée et son contraire, à la fois. Il bémolise tout, sans prendre clairement une position et la défendre. Il fonctionne par allusions.

      Le contexte est tout-important : il tentera de renforcer les arguments récents du prof et combattre / questionner les vôtres ou les miens, car il nous a identifiés comme récalcitrants « à la bonne marche de choses », qu’il faut ramener dans le droit chemin. Il est foncièrement bon et il intervient en douceur.

      Pas besoin de PhD en psychodramaturgie pour comprendre ce brave type. Si le prof remplit dorénavant pleinement son devoir de tutorat, monsieur Luc a le potentiel d’évoluer vers une normalité relative (limitée par celle du Bienveillant).

      Vous pourriez aider M. Bémol en lui expliquant le concept de coniques, car M. Luc communique en paraboles, lesquelles se transforment en hyperboles dans la phrase suivante. Il n’a pas appris qu’il faut ancrer son cône et son plan d’interception dans l’espace, tout en empêchant les changements du R et de H du cône, pendant qu’on l’explique.

      Vous permettez que je reproduise ici la définition évolutive du concept “vaccin”, car cette manipulation démontre la fausseté de la nouvelle évolution :

      Je devine la prochaine itération de cette définition, quand on réalisera bientôt le mur dans lequel s’est encastrée la locomotive du train vaccinal :
      « Vaccination (2022 and onwards) : The act of introducing a collateral hope into the brain of a distraught individual, while injecting a substance into the body to produce a psychosomatic healing from a specific disease. »

      En se reculant pour s’observer objectivement, les individus concernés conviendront qu’ils sont déjà rendus là !

      L’article publié dans “The Lancet” me rassure : objectivement parlant, vous et moi serions moins salopards que le pensent les bienpensants et la gauche qui les manipule.
      Qu’en disent les comités de pairs du prof ?

      Toujours intéressants vos arguments bien ciblés.

      Je vous souhaite une MOOOH (*) journée,
      Paul Ogrobonsens

      N.B. pour Luc (*) : MOUOO = “Bonjour” & MOOOH = “belle” en langue vache, la première langue que le bébé Jacques avait appris à maîtriser.

    • Paul dit :

      M. Jacques précise sa position : « En refusant ce vaccin, j’ai 100% des chances de ne pas être victime d’effets adverses pouvant être très graves et sans ces vaccins j’ai quand même environ 97% des chances de ne pas être victime du soi-disant virus. Et si jamais j’en suis victime, mon excellent état de santé laisse prévoir que j’en réchapperai fort probablement. ».

      Le registre officiel conjoint des agences américaines CDC et FDA, le “VAERS”, ne le contredit pas :

      “ 5-Year-Old Died 4 Days After Pfizer Shot, CDC VAERS Data Show “
      https://childrenshealthdefense.org/defender/vaers-cdc-adverse-events-deaths-5-year-old-died-pfizer-vaccine/

      Des statistiques implacables, surtout quand il s’agit d’enfants en bas âge qui n’ont pas besoin de vaccins expérimentaux (sauf, peut-être, ceux qui présentent des symptômes de co-morbidité, connus de leurs médecins) :

      «
      U.S. VAERS data from Dec. 14, 2020, to Nov. 26, 2021 for 5- to 11-year-olds show:

      – 2,586 adverse events, including 34 rated as serious and 2 reported deaths.

      One death occurred in an 11-year-old girl from Georgia vaccinated Sept. 14, prior to the authorization of Pfizer’s COVID vaccine in the 5 to 11 age group.

      The second death (VAERS I.D. 1890705) occurred in a 5-year-old girl who died four days after receiving her first dose of Pfizer.

      – 1,581 adverse events have been reported in the 5 to 11 age group since Nov. 1.
      »

      Et dire que ces sans-génie (en fait assassins) évaluent maintenant la vaccination expérimentale de nourrissons.

      Pourquoi donc l’immunité acquise naturellement est un tabou pour l’establishment médical, aux USA, chez nous et partout où s’exerce l’omerta des pharmaceutiques ?

      Ce serait tellement plus simple, si les médecins étaient autorisés de s’occuper sans interférence de la santé de leurs patients, tel que dicté par leur Sermon d’Hippocrate.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… Vous pouvez lire en boucle le Dr Jacques  » j’ai 100% des chances de ne pas être victime d’effets adverses pouvant être très graves…. bla bla bla ..j’ai quand même environ 97% des chances bla bla bla … implacables, gna gna gna …. bas âge qui n’ont pas besoin de vaccins expérimentaux gna gna gna » … Les études cliniques du Pr Jacques seront d’ailleurs publiées betot en New England Journal of Medecine et portent sur une population de 23 baboins dont on a injecté aux 11 premiers du Red Bull et pour les 11 autres de la limonade… 1 baboin a refusé obstinément toute inoculation « expérimentale » criant atteinte à sa libarté…. ou bedon vous pouvez reprendre ce billet et ré-écouter le Pr Cyril Cohen … comme pour le vaccin, c’est votre choix…

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Avec monsieur Maugli / Jacques, nous causons en “moohe-moohe”, un dialecte pratiqué par les vaches d’Abitibi, pas en “bla-bla-bla” de Greta …

        Le prof me demande de choisir entre le ‘Nouvel ordre vaccinal’ qu’il défend et le ‘Refus global du vaccin’ de Pr Jacques.

        Pas facile pour un quidam non-rompu aux sciences.

        Un test possible : la qualité de fréquentations des deux profs.

        La vache du prof de maths ne regardait jamais passer les trains. Dévouée, elle a adopté le bébé Jacques, l’a nourri à la tétine, sans l’écraser, tout en lui transférant les bons gras, les oligo-éléments de qualité et les probiotiques de première classe. Le tout a bâti un système immunitaire en béton et un intellect au QI remarquable.

        La vache du prof géologue, nommée La Castafiore par l’amant d’opéra, passait son temps à se mirer dans l’eau du puits. Tombée dedans, elle l’a bouché.
        Maintenant elle gît dans le congélateur du pédagogue.

        Toujours dubitatif, je ne peux qu’adopter la voie du milieu : les bons vaccins à l’ancienne, parcimonieusement, seulement quand on en a vraiment besoin.

        NOTE :
        « Quand on est en péril de mort toutes les armes sont bonnes pour se défendre. » – Paul Claudel
        Y compris les vaccins bâclés et les paires pas trop curieuses qui sièges aux comités et qui abrient bien.

      • Paul dit :

        Professeur,

        Dans son intervention, M. Jacques n’énonçait que la détermination probabiliste de la pertinence de se faire vacciner qui ne concernait que son cas personnel.
        En fait, il précise son appréciation de risque (qu’il ne chiffre pas) et, étant donné un bénéfice perçu nul dans son cas, le rapport risque / bénéfice tend toujours vers ∞ (l’infini).
        C’est ainsi que monsieur Jacques quantifie son choix de ne pas se faire vacciner.
        (Note : Une justification absolutiste, peut-être discutable quand il s’agit d’un septuagénaire (mais pas nécessairement car chaque cas est particulier). Elle est ABSOLUMENT pertinente dans le cas d’un bambin EN BONNE SANTÉ.)

        Le rapport “VAERS” et le commentaire émotif concernant les enfants en bas âge (ainsi que les nourrissons, maintenant dans la mire des vaccinateurs compulsifs), c’est de moi.
        J’ai quand même inclus cette provision : « .. enfants en bas âge qui n’ont pas besoin de vaccins expérimentaux (sauf, peut-être, ceux qui présentent des symptômes de co-morbidité, connus de leurs médecins) ».

        Vous me recommandez de revoir la prestation de Pr Cohen. Malheureusement le lien ne fonctionne plus, mais votre compte-rendu est fidèle. Toutefois, je crois me souvenir de nuances que l’on ne perçoit que dans le contexte d’un échange en direct.
        Pr Cohen disait que les cas de Covid avec complications chez les enfants étaient très rares, mais quand même possibles.

        Il recommandait la vaccination pour les enfants sur cette base et ainsi protéger tout le monde.
        Donc, c’était une recommandation absolutiste, pour couvrir tous les cas de figure.

        Ce que l’on a omis de demander au professeur (qui n’est pas un clinicien), c’est de préciser l’état de santé d’enfants déjà malades ou prédisposés aux complications / vulnérables, avant qu’ils soient infectés par la Covid.

        Ceci faisant, le “follow-up” aurait-été : pourquoi ne pas offrir les ‘vaccins en développement’ (car ils n’ont pas atteint la phase IV), qu’aux enfants qui présentent des symptômes de co-morbidité, probablement connus de leurs médecins ?

        Ainsi, on protégerait les gosses qui en ont vraiment besoin, sans exposer les autres et on éviterait des ajouts inutiles au registre “VAERS”.
        Parallèlement, les enfants sains, dotés d’un système immunitaire robuste, exposés au virus en circulation, pourraient développer une protection naturelle durable.

        À propos, il semblerait que les médecins ne se pressent pas pour verser des cas dans la liste et de nombreux patients ne se plaignent pas de leur réaction forte, ils endurent.
        Le registre “VAERS” serait largement ‘sous-rapporté’.

        Je ne mets pas en doute le jugement du Pr Cohen, ni sa confiance en thérapies géniques, dont il mesure quand-même les inconnues (cf. ses interventions).
        Ce chercheur, qui a monté son laboratoire (et doit veiller à son financement, donc ne pas antagoniser des sponsors éventuels), travaille sur la mise au point de traitements de cancer au moyen de réingénierie génique des ‘T-Cells’ du système immunitaire.

        “ Cyrille Cohen, Ph.D., CRI-ICRF Immunotherapy Promise Grantee “
        https://www.cancerresearch.org/en-us/scientists/cri-funding-directory/cyrille-cohen-phd

        Pour cela, votre “p’tit juif”, mérite toute notre admiration.
        Saviez-vous que le Pr Cohen est un collègue à vous ? Il détient un diplôme d’ingénieur en biotechnologie. D’où vos atomes crochus.

        Rapport bénéfice / risque : si j’étais atteint de cancer avancé, je serais partant pour un traitement génique expérimental issu du labo de Pr Cohen (les thérapies géniques du système immunitaire pour permettre au système de reconnaitre les cellules cancéreuses et les tuer).

        NOTE – ‘Enjoy’ :
        “ Cyril Cohen, l’enfant de Marseille – Alyastory “

        Encourageant : ce promoteur inconditionnel de la vaccination, exprime son désir de voir de nouveaux traitements (ambulatoires) et aussi le développement de l’immunité naturelle par lexposition au virus.

  31. Jacques dit :

    M. Du Berger vient de faire une brillante démonstration d’une vieille tactique : lorsqu’on n’a pas d’arguments sérieux à offrir, reste la moquerie.

    Mais au moins, le prof a délaissé ses ti-clins pour les remplacer par des babouins…Doit-on s’en réjouir?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques…. les seuls arguments valables en science , car on parle de science ici, ne sont pas issus de moi ni des intervenants sur ce blog, mais de scientifiques comme ce Pr Cohen ou encore dans cet article de ce matin en SCIENCE de AAAS (abonnement 31$/an). Ce sera le sujet de ma chronique radio de demain matin… -désolé si mes babouins vous ont choqué, ça n’était pas mon intention. OMICRON, UN PRONOSTIC TRÈS SOMBRE.
      https://www.science.org/content/article/covid-19-reinfection-study-south-africa-yields-ominous-data-about-omicron?utm_campaign=news_daily_2021-12-03&et_rid=555477350&et_cid=4021085

      • Paul Tron dit :

        Les paires à la revue Science “informent” : « New variant is better at evading immunity from past infection—and perhaps from vaccination »

        Ce à quoi le lecteur averti, rétorque calmement, car fraichement pfizuerisé : “ But does it kill ? “

        Douze jours plus tard, l’Omicron n’a fait qu’une seule victime depuis son apparition.

        Mais on va quand même entretenir la flamme de vigilance vaccinale.

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Le prof, confiant dans le ‘Science’, qui entretient la sienne, promet : « .. j’en ai une vingtaine d’autres si vous voulez .. ».

        Les trois articles proposés : aussi spéculatifs que le premier. Possiblement utiles pour les initiés à la synchronisation de leurs tocsins ‘scientifiGuess’, ils servent à alimenter la peurologie ambiante.

        Une vingtaine d’articles de la même mouture ? “Cheap by the dozen”, comme on dit.

        Un mois après l’apparition d’Omicron : un (1) seul décès à l’échelle mondiale (en G.B.). Personne immunodéprimée ? Ou malade grave d’autre chose ? C’est ça qu’il faudrait savoir rapidement. Pas les spéculations sur les milliers de décès futurs possibles, au conditionnel multiple.

        Prudence raisonnable, pas la chiasse usuelle.

        Les Chinois se frottent les mains : l’Occident se remettra en confinement, imposé par les peurologistes. Une fois de plus.

      • Reynald Du Berger dit :

        Dr Paul Grosbonsens… svp soumettez votre étude sur un (1) patient à New England journal of Medecine… et revenez-nous en parler… Un seul mort atteint du Omicron !!! Bravo au Dr Paul et son traitement à l’antianxiochloroquine ! Je vous réitère mon aide psy… très efficace pour apaiser et finalement éteindre en vous toutes ces angoisses à la vue des mots ARN et ADN… je sais… vous revoyez votre cours de biologie et ces bébés talodomisés… sans mains ni orteils… ben voyons don comme dit Zemmour… surtout à votre âge vénérable… vraiment la peur ?

      • Paul Tron dit :

        Prophètes de malheur tu écouteras et devant l’idole Pfizer tu te prosterneras !

        En attendant la hécatombe omicronique appréhendée :
        “UK reports world’s first Omicron death”
        https://www.tribuneindia.com/news/world/uk-reports-worlds-first-omicron-death-350285

        J’ai tendance à croire que les médias, à l’affût de nouvelles de malheur, les auraient rapportées. Alors, pour moment – UN SEUL DÉCÈS officiel !

        Mon crédo covido-responsable : « Prudence raisonnable, pas la chiasse usuelle. ».

        Vous ne voulez pas voir le système de santé débordé.
        Moi, je préférerai ne plus voir la ruée sur le papier de toilette, les batailles pour le dernier rouleau, la déforestation collatérale – l’appauvrissement du puits de carbone par la chiasse préventive à l’Omicron.

        Quant au NEJM et les effets à retardement de thérapies à l’ARNm – voir un peu plus bas sur cette page : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-322431

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… On va s’attaquer à votre phobie démesurée des mots ARN et ADN… avez-vous regardé les articles de SCIENCE de AAAS ? où est votre unique décès Omicron mentionné en des revues scientifiques à comités de lecture ? références svp… répondez et ensuite on tentera de traiter votre paranoïa causée par cette foutue phobie de ARN…. Un grand garçon comme vous !… peur de ARN…. franchement ! …. zavez pas honte ? mes petites nièces de 7 ans et + sont toutes vaccinées !!!!

      • Paul E. Tron dit :

        Ainsi, vous avez les bonnes vieilles pages “Nécrologie – Avis de décès” dans vos ‘revues scientifiques à comités de lecture’.

        Sinon, vos pires dans leurs comités, pratiquent-ils les Statistiques du 1 (UN) ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… alors on verse dans le rtremblayisme ? on élude la question ? on répond à côté ? allez à votre google!… et revenez-vous avec une seule référence en revue scientifique qui identifie votre unique décès omicronien.

      • Paul E. Tron dit :

        Dans l’attente de la production par Omicron d’un échantillon crédible, disons d’une demi-douzaine de morts, il faudra se satisfaire de spéculations.
        Tels que constatables dans les articles que vous avez bien voulu partager avec nous.

        Comme pour les médias ordinaires, si les paires comito-lecturantes avaient des cadavres juteux à rapporter, elles l’aurait fait.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul démontrez-nous que VOUS avez raison contre des millions de chercheurs qui n’ont aucun intérêt Pfizer ou autres et qui prétendent que la vaccination est efficace et que le bénéfice / risque contrairement à ce que vous affirmez, est énorme. La question est simple et claire et demande une réponse claire avec des chiffres d’études à l’appui.

    • Reynald Du Berger dit :

      Une étude sud-africaine qui vient d’être publiée en Lancet (oui on l’sait !) démontre que 100% de la population des hippopotames refusent le vaccin tandis que seulement 14% des Québécois le refusent. Du coup, les mêmes chercheurs viennent d’entreprendre une autre étude sur les tailles respectives des cerveaux d’hippopotames comparées à celles de ces 14% de Québécois récalcitrants. Les premiers résultats sont tellement probants que l’on pense rebaptiser le code QR en code Q.I.
      https://www.lefigaro.fr/flash-actu/deux-hippopotames-testes-positifs-au-covid-19-en-belgique-une-premiere-pour-cette-espece-20211203?fbclid=IwAR2KyROKOPWh6g34fbgyTH3a6bfxMFm5XhWTSWCiDJeB-_gZI5a7yPAwro4

      • Jacques dit :

        M. Du Berger

        Désolé, mais je ne parviens pas à comprendre l’objet de votre message. Que voulez-vous démontrer au juste avec cet article loufoque du Figaro? Que le QI des non vaccinés québécois est inférieur à celui d’un hippopotame? Eclairez ma lanterne SVP si ce n’est pas trop vous demander.

      • Reynald Du Berger dit :

        Jacques… je ne voulais rien démontrer , ce n’était qu’une blague… mais j’ai démontré bien malgré moi, que les antivax et antipass n’ont aucun sens de l’humour.

  32. rtremblay dit :

    il y a un paragraphe de PAUL qui m’a jeté par terre comme propos anti science .

    mais je ne le retrouve plus tellement ces écrits sont disparates.

    il supposait une fonction cognitive , des pensés à des virus !

    à partir de là toute discussion sérieuse m’apparaisse impossible. Ce sont des réflexions de complôtiste.

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay… d’où l’importance pour les médias d’organiser des débats entre scientifiques et non entre journalistes comme on voit malheureusement à TVA et Radio-Canada. Ce genre de débats existe en Europe mais pas ici.

      • Paul S. Provax dit :

        Le prof réclame le débat libre « entre scientifiques et non entre journalistes ».

        Sur le climat ou les questions de la Santé publique aussi ?
        Les scientifiques “at large”, ou seulement ceux qui copinent avec les paires comito-lecturantes ?

        Il dit : « Ce genre de débats existe en Europe mais pas ici. ».

        Pas tout à fait, selon le professeur Christian Perronne, mis au ban par l’establishment politico – médical français.

        “ Pr Perronne : « Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux » “

        Une entrevue sans complaisance, bien menée, utile à mon questionnement vaccinal et les arguments de ce grand spécialiste ne contredisent pas les hypothèses de prudence (pas d’antivaxerie) posées par mon GBS.

        Un débat entre les professeurs Perronne et Cohen, ça serait fascinant.
        Bien entendu “ Verboten ! “, car un autre son de cloche, même discret d’un homme effacé, pourrait interférer avec l’élan vaccinal de masses.

  33. Paul A. Vaxiner dit :

    J’ai déjà parlé de vertus anti-virales de la bière non-pasteurisée par renforcement du système immunitaire (probiotiques, Zn++, etc..).

    Aujourd’hui, j’aimerai signaler aux double-vaccinés, dont la protection approche sa date de péremption, une autre vertu de la bière : celle de diagnostic RAPIDE à la portée de la main :
    “ Home Covid test. 🍺 “

    À votre santé, messieurs Luc et Rejean !

    • rtremblay dit :

      beaucoup plus récente votre affirmation sur le lien que VOUS FAITES entre pensé cognitive et évolution du virus….

      Mais avez vous suivi les nombre de cas en tchéchoslovaquie pour continuer de penser que c’est vrai. En pleine période du Oktoberfest 2020 et 2021 le nombre de cas a explosé

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Bonjour Rejean,

        Comme ça, vous m’attribuez la pensée magique. Tel Maugli, je communique avec les virions, qui me renseignent sur leurs ambitions. Flatté, mais je ne suis pas le bon Docteur Pasteur.
        La communication au premier degré et la plus triviale possible, y’a rien que ça, pour vous faire plaisir.

        Si vous voulez comparer vos notes sur l’interprétation d’enseignements de Darwin, j’en avais parlé à M. Luc ici : https://duberger.me/2021/11/30/omicron-on-ne-saura-pas-avant-quelques-semaines/#comment-320906

        Contrairement au monde inerte, (ex. : l’effet de serre qui ne peut pas être confirmé par l’augmentation de la température qui le précède dans le temps), dans le monde vivant, l’effet peut précéder la cause, car celle-ci et d’autres en parallèle (toutes constituant les contraintes environnementales) vont tester par la suite la viabilité de mutations multiples, générées aléatoirement et additivement, pour n’en retenir qu’une, la mieux adaptée à cet effet donné contraignant. C’est ça, je crois, que disait Darwin.

        Mon GBS me chuchote que plutôt qu’une, la statistique combinatoire en retiendrait peut-être deux à trois, ou une poignée de mutations additionnelles, qui survivraient en parallèle, en nombres restreints, pour attendre un changement d’environnement qui leur serait propice et les rendrait dominantes à leur tour. Bien entendu, si cette attente de changement devait se prolonger, les mutations de deuxième rang s’éteindraient et seraient supplantées par des mutations plus récentes.

        Dans le monde inerte, il y a une direction imposée à l’évolution de systèmes physiques par la Loi d’entropie (2ème Principe de Thermodynamique).
        Je me questionne, s’il y aurait son pendant dans le monde vivant, qui imposerait une direction propice à la Vie (sa conservation).
        En particulier, à la survie de notre espèce. En bon croyant, je soupçonne que si.

        J’aimerais aussi savoir s’il y a des directions interdites dans le génome d’un organisme, par exemple des mutations à contre-sens de mutations passées (pour ne pas repasser par un état impropice – une sorte de mémoire génétique – progresser, plutôt que stagner). Ceci, en me souvenant, qu’il y a un précédant partiel – des mammifères retournés à la vie marine après un bout d’évolution sur terre ferme.

        Bien de questionnements et peu de réponses (à ma portée).

        Il se pourrait que vous y réfléchissiez aussi.

        Quant à la bière de Bohème, ne serait-elle pas maintenant pasteurisée pour se conformer aux normes de l’UE ?
        Les victimes là-bas, buvaient elles de la bière en bouteille ou la bière en fût ?

        D’autres gagnants clairs au sprint Covid du début, en particulier certains Scandinaves, voient l’écart avec le peloton se creuser. Le marathon n’est pas terminé.
        Peut-être, des mutations plus inclusives ont progressé depuis.

        La belle dame à l’œil coquin, ne vous donne-t-elle pas envie de valider son test ?
        Une bière pasteurisée, bien que moins odorante, est acceptable. Même la Grosse Molle du prof.

        Souhaits de survie en santé,
        Paul

    • lucbmenard dit :

      Qui l’eût cru !
      (histoire d’une volte face pandémique)

      Vous avez raison mes Seigneurs…

      Pour moi, c’est fini…
      Comme fini N-NI-NI, pas de 3e dose…
      À l’avenir, rien que du lait, fromage, yogourt…
      je meuuuh uniquement du bon lait CRU.

      Meuuuh…

      Paul, Jacques, c’est quoi notre cri de ralliement déjà…
      Je meuuuh changé de clan…
      Je meuuuh manger du foin…
      (maudit vaccins ARN de m …)

      Je meuuuhhh en supplie…
      J’suis du bord des vaches…
      Beuuuuuh…non… bleuuuuuh…
      Oui, c’est mieuuuh…

      Je meuuuh pouvoir dire : hay moé
      aussi j’ai un gros QI, r’garde comme
      yé gros mon QI, 3 000… pis toé,
      Paul ça doit ben être 4 000 ?
      Té fou, c’t’infini…

      J’te dit: c’t’une bolle…pas hyper,
      pas para, super…

      Trop?…lui cé pas mé blues passent pu dans
      portes (Breen Leboeuf pensait sûrement
      à une porte de grange…)
      cé sa tête au complet… surtout le halo
      lumineux autour, j’pense…un vrai prodige.
      Ya un p’tit bémol… yé pas 100%…pas 100% quoi? Ben…pas 100% anti… Ah non… pas un bi,
      Tu veux dire un ambi (pour ambivalent).
      C’est ça! Ouin… sa facture de vaccin… ça
      va ti y coûter cher? J’espère non…

      Moé, asteur cé pu bémol …pas bully non plus,
      j’veux un nom Big : the K (le cas).

      Pis…(la pognée vous?…vache, pis…non?)

      On jacasse là, mais des bonnes vieilles bactéries 100% pures laine québécoises de souches jamais malades…j’en r’viens pas comment c’t’efficace.
      pas même une tite grippe en 72 hivers!!!
      J’avoue être septique. Je pense que j’vais
      prendre d’la bière🍺 à place…

      Question drôle : pourquoi les vaches ont quatre pis?
      Rép. dans la Terre de chez nous…les Laterreur
      à la ferme.

      Note: pour Jacques avant qu’il nous parle son
      fameux objet. Paul aussi, un friand de paraboles,
      en voici une intéressante… mon homonyme
      (Luc 6: 41, 42)

      Amen,

      • Paul Simonac dit :

        Cher Bémol,

        Si j’ai pu vous aider à réintégrer les écritures dans votre menu d’alimentation spirituelle, j’ai fait du bien à votre univers. La bien-pensance moderne cohabite mal avec la Bible.
        Mais de quelle poutre voulez-vous me parler par l’entremise de Saint Luc ?

        Converti au lait crû, allez-vous maintenant protéger les enfants contre l’aiguille “altruiste” et peut-être ainsi vous mériter une place en haut, ou allez-vous plutôt rester suspendu à la tétine bienveillante ?

        Mais, je vais vous corriger quant à mes prétentions : je ne suis pas dans la ligue des profs au QI élevé, relié à leurs contacts avec la race de bovidés.

        Moi, je ne possède qu’une petite chevrette urbaine, à la mesure de mes ambitions intellectuelles.
        Et je n’ai pas un front de bœuf.

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard :

        Avant que j’oublie, enthousiaste – comme vous êtes …

        Le prof ne dispense pas de lait cru, ni de lait tout court.

        Alors, “moderato cantabile”, ne vous acharnez pas à la tétée.
        La source est tarie ou à la retraite d’enseignement, bien méritée. Peut-être les deux. Elle a amplement donné.
        Aussi – respectez le temps de récupération après la Pfizeurisation du Bienveillant.

        Saviez-vous qu’on pouvait trouver du ‘Bag Balm’ chez Mondou ?
        https://www.mondou.com/fr-CA/p-baume-antiseptique-pour-chiens-et-chats/1034609

        Comme c’est le cas de la nourriture pour vos animaux, par les temps qui courent, il faut être prévoyant et faire des petites réserves.

        Heureusement, ma chèvre – tondeuse écologique ne manquera pas d’opportunités dans le voisinage.

      • lucbmenard dit :

        En vrac,

        À vous de voir…

        Je préfère la formule : connais-toi toi-même.

        La parabole (Luc: 6 : 41; 42) souligne la façon d’observer l’autre et faire fi de ses propres défauts.

        Les enfants, comme je le vois, semblent heureux d’avoir reçu un vaccin; ils ont l’air de se sentir comme Superman…

        Comme j’ai dit à M. Jacques, vous n’êtes pas obligé de passer à l’abattoir si c’est l’impression que ça vous donne. Attendez celui qui vous convient ! Vous ne devriez pas vous sentir affligé par la situation.

        Vous avez le droit de refuser, non parce que vous êtes récalcitrant, mais hésitants, posez des questions, etc. Le terme récalcitrant n’était pas dirigé contre vous.

        Bon succès,

        41 : Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?

        42 : Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère.

        Précision du vocabulaire :

        Les quatre petites excroissances sur lesquelles il faut faire pression pour extraire le lait ne sont pas le pis de la vache. Il s’agit des trayons. La mamelle de la vache se compose de quatre quartiers (ou glandes mammaires) qui eux forment le pis. Une vache  »normale » possède quatre glandes.

      • Reynald Du Berger dit :

        lucmenard… 41 : Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?

        42 : Celui qui voit la paille dans l’oeil de son frère avec une poutre dans le sien ……….. a une criss de bonne vue ! – Épitre du Ti-clin non vacciné aux triples vaccinés.

      • Paul dit :

        Avare de son lait, mais vif de son esprit, cet érudit, bienveillant immensément.

        Je commence à croire aux vertus de la pfizeurisation.

      • Paul Q. Seresaisit dit :

        Quelle horreur !

        Envolée – ma vie ingrate de cancre sous-doué, toujours assis dans la dernière rangée.

        Me voilà devenu un téteux. Par contagion virale.

        Luc, SVP quand vous aurez fini de laper la prochaine fois, vous serez gentil et appliquerez pour moi la double portion de beaume sur la cheulotte droite du mentor.
        Droite, car je ne suis pas un bolchévik, même quand j’ai soif.

  34. Paul O. Grobonsens dit :

    Je viens d’apprendre à la radio de deux clowns tristes, qui se prennent au sérieux, que je ne peux pas faire partie de 20 élus autorisés à se rencontrer.
    Ce qui fait parfaitement affaire de l’ermite casanier que je suis.

    Bien entendu, pas question d’homologuer l’immunité acquise naturellement, ni mon api-vaccination.

    Apparemment, sauf pendant un “freudian slip” d’Arruda, on me traite en citoyen de deuxième ordre pour me protéger en limitant mon exposition aux virus infiltrés parmi les élus pleinement vaccinés.

    Alors, pourquoi tarde-t-on tant pour homologuer le NORS de Sanotize, ce produit canadien non-médical (monoxyde d’azote peu concentré) auto-administré par vaporisateur nasal ?
    Ce produit utile (même et surtout pour les vaccinés avec la protection déclinante) devrait être en vente libre depuis longtemps.

    J’apprends aujourd’hui l’existence d’un autre moyen d’autoprotection – une gomme à mâcher antivirale :

    “ Debulking SARS-CoV-2 in saliva using angiotensin converting enzyme 2 in chewing gum to decrease oral virus transmission and infection ”
    https://www.cell.com/molecular-therapy-family/molecular-therapy/fulltext/S1525-0016(21)00579-7

    Protéger les deux points d’entrée, le nez et la bouche, ça me semble évident.

    Il me semble : si l’on voulait vraiment notre bien, on considérerait aussi d’autres choses, DONT L’IVERMECTINE curative et PRÉVENTIVE, que les vaccins prêt-à-porter ARNm.

  35. Paul A. Vaxiner dit :

    “ Dr. Fauci Tells Americans They Should Require Holiday Guests To Prove They Are Vaccinated “

    Soyons pratiques et simplifions les choses.

    Dorénavant tous les récalcitrants devraient porter un grand O (pour Omicron) jaune brodé sur leur gabardine de face et de dos.

    • lucbmenard dit :

      Une montée de lait justifiée

      Je n’ai aucune confiance en ce monsieur qui a permis et continuer le financement du labo de Wuhan et de VENDRE les vertus (et son âme) du gain de fonction pour les virus à l’encontre des recommandations du groupe de Cambridge (d’éminents scientifiques) qui concluaient d’arrêter la recherche parce que la publication des résultats étaient trop dangereuses si elle tombait entre les mains des bioterroristes. Il a fallu que le président américain de l’époque intervienne et cesse d’octroyer les budgets pour ces recherches effectuées chez l’ennemi… plus con que ça… tu meures…

      Rappelons les hypothèses (selon un expert en virologie de l’UQAM, plus particulièrement au niveau des rétrovirus humains et plus récemment sur les coronavirus humains.)

      1) La transmission du virus à un animal : une hypothèse solide qui expliqueraient l’apparition de ce nouveau coronavirus, mais qui nécessite des preuves plus convaincantes.

      2) L’idée d’une fuite du virus en provenance du laboratoire de niveau de confinement 4 (NC4) situé dans l’Institut de virologie de Wuhan (WIH). Bien que fort probablement accidentel, un tel événement n’a pas été écarté.

      https://journalmetro.com/actualites/2645240/origines-du-sars-cov-2-le-virus-est-il-le-produit-dun-gain-de-fonction/

      Celle-ci est une autre hypothèse dont je ne connais pas la source :

      3) Prise de contrôle du laboratoire par l’armée révolutionnaire chinoise et dissémination stratégique du virus pour le déclanchement volontaire d’une pandémie. Le plan inclus
      de semer le doute quant son origine, lancer sur une fausse piste : celle du marché humide.

      Mr President Trump a dit :  » a A+ as a promotor and a C or D as a doctor  » en qualifiant le parcours de ce monsieur. Totalement d’accord! Il est protégé par les grosses pharmacies et l’establishment démocrate. Sinon… bye, bye petit homme !

      Le président américain, Joe Biden, avait donné 90 jours (mai 21) aux services de renseignement pour produire un rapport sur une potentielle fuite du coronavirus d’un laboratoire chinois. Cette hypothèse avait été écartée publiquement par les autorités de santé publique au début de la pandémie, mais a refait surface au printemps dernier. Je ne connais pas les résultats de l’enquête.

      Assez malin (puissant) pour éviter d’être congédié par son patron de l’époque !

      Je pense que le lait (ou la bière) commence à faire effet/ raison de cette montée soudaine…

      -amicalement vôtre,

  36. Paul P. Rudent dit :

    RE : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-320377

    Le prof dit vrai : Les études du Pr Jacques ne seront pas, du moins pour le moment, publiées par le ‘New England Journal of Medecine’.

    Par contre les opinions / observations cliniques par des chercheurs spécialistes, qui identifient des effets à retardement explicites possibles, le sont :
    “ A Possible Role for Anti-idiotype Antibodies in SARS-CoV-2 Infection and Vaccination “
    https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMcibr2113694

    Deux citations :
    – « For SARS-CoV-2 infection, attention centers on the spike (S) protein and its critical use of the angiotensin-converting–enzyme 2 (ACE2) receptor to gain entry into the cell. »
    – « Ab2 antibodies could also mediate neurologic effects of SARS-CoV-2 infection or vaccines, given the expression of ACE2 on neuronal tissues, the specific neuropathologic effects of SARS-CoV-2 infection,11 and the similarity of these effects to Ab2-mediated neurologic effects observed in other viral models. »

    Étant donnée l’exagération de la protéine “spike (S)” dans les vaccins modernes, par rapport aux autres caractéristiques du virus complet lors de l’infection réelle, ne serait-il pas envisageable que le danger de mauvais ciblage à retardement serait davantage à craindre pour les vaccinés que pour les sujets qui ont acquis une immunité naturelle ?
    Une question logique pour un quidam, mais qui serait politiquement incorrecte pour les membres de la communauté médicale.

    Aussi, maintenant que partout, y compris au Québec, on a conclu que l’éradication du virus est impossible et qu’il faudra vivre avec, est-il éthique de persévérer dans la vaccination de masse ?

    Le dérèglement du système immunitaire, appréhendé par les chercheurs américains, serait de durée illimitée.

    • lucbmenard dit :

      …un raisonnement scientifique ne doit pas mettre de l’avant ses propres valeurs subjectives (peurs ou craintes) afin d’alerter la population au cas où, mais si oui ou non l’hypothèse se confirme. Nous sommes dans le domaine des émotions, pas de la rationalité.

      Vous semblez vouloir prouver que vous avez tord de penser l’inévitable, mais qu’en est-il exactement? La méthode dit qu’il faut infirmer ou confirmer l’hypothèse. Pouvez-vous essayer de voir la différence? Si oui, ne devriez-vous pas essayer de transformer, simplifier cette affirmation négative :  »ne serait-il pas envisageable que le danger de mauvais ciblage à retardement serait davantage à craindre pour les vaccinés que pour les sujets qui ont acquis une immunité naturelle ? » par la question hypothétique suivante :  » je pense qu’il faut davantage craindre pour les sujets ayant acquis une immunité naturelle (étude en cours du Dr Vinh), alors dois-t-on cibler autrement les sujets de recherche  » (probablement étudié, pas de référence)?
      Vous pensez pas que c’est plus logique?

      Réponse: nous n’avons pas les résultats de ces recherches. Il faut attendre.

      J’observe que vous êtes un homme d’action (ancien militaire ou  »business man »), vous êtes comme un scout, toujours un peu pressé d’agir, mais hésitant, soit par prudence (p/r futur anticipé) ou par peur, une forte motivation (reliée au passé).

      Le secret (Jacque écoutez…), c’est de vivre au présent (la vraie voie du milieu, ni à gauche, ni à droite ; autre secret: le milieu ce n’est pas le centre p/r à gauche-droite; rien à voir avec l’espace, mais l’espace-temps (consultez les travaux d’Einstein sur la relativité).

      Bonne journée,

      • Paul O. Grobonsens dit :

        Bonjour M. Luc,

        SVP relisez l’article dans le NEJM, avant de mêler le Dr Vinh au débat.

        On y parle d’auto-ajustements SPÉCIFIQUES indésirables du système immunitaire, suite à l’infection ou à la vaccination.
        C’est la fonction fondamentale du système immunitaire que de s’ajuster en mémorisant le virus pour l’attaquer quand il reviendra.

        Les chercheurs parlent dans l’article d’erreurs possibles / prévisibles par recombinaison génétique au niveau d’anticorps qui amèneraient des attaques aux organes, comme celles qu’on a constaté au cours de la campagne de vaccination en cours. Celles-ci sont nombreuses, souvent chez les jeunes sujets en santé (avec un système immunitaire performant) et elles laissent des séquelles.
        ( NOTE : Ces attaques, quand elles suivent d’assez près la vaccination, peuvent être aussi expliquées par la fuite de l’ARNm du site d’injection vers les organes vitaux, tel que prédit par Pr Bhakdi – https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-316697 – Une lecture que je recommande fortement )

        Le système immunitaire humain, en développement continu depuis toujours, est habitué à reconnaitre les virus entiers et il doit le faire avec un minimum d’erreurs de ciblage, sinon nous ne serions pas là – Foi de Darwin (Si nos ancêtres se retrouvaient avec des cœurs défectueux, inaptes à courir, après des infections bénignes, les prédateurs n’en auraient fait qu’une bouchée).

        Avec les vaccins présentement utilisés contre la Covid-19, on présente à l’auscultation, par le système immunitaire, seulement une protéine, sous une forme particulière. Cette exagération, par rapport à la normalité, n’est-elle pas susceptible d’engendrer plus facilement une erreur de ciblage, telle que décrite dans l’article ?
        Du moins, c’est l’inférence par mon GBS.

        Dans le contexte actuel, quand la doctrine officielle impose la vaccination de masse, même si les chercheurs pouvaient quantifier la prévalence de cette erreur chez les vaccinés par rapport aux infectés naturellement, ce serait une conclusion politiquement indéfendable. Alors on nomme les deux causes possibles. C’est à cette éventualité prévisible que j’ai fait allusion.

        Si vous y regardez de près : aucune émotivité / frustration chez le Maréchal des logis, seulement un exercice de logique élémentaire.

        Vous dites : « .. nous n’avons pas les résultats de ces recherches. Il faut attendre. ».

        C’est exactement la conclusion des chercheurs Murphy & Longo : « .. much more basic science research is needed to determine the potential role idiotype-based immunoregulation of both humoral and cell-mediated responses may play both in antiviral efficacy and in unwanted side effects of both SARS-CoV-2 infection and the vaccines that protect us from it. ».

        Ce à quoi l’émotif adjudant-chef ajoute : Est-il éthique de continuer avec la vaccination de ceux qui n’en ont pas vraiment besoin pour leur auto-protection, surtout les jeunes, en sachant qu’il existe des dangers directs à retardement prévisibles et aussi qu’il n’est pas possible de vaincre le virus, par seule la vaccination ?

        J’ai rapporté aussi cet article pour suggérer que l’absence d’une hécatombe après la vaccination de la moitié de l’humanité, ne veut pas dire qu’on est à l’abri de mauvaises surprises plus tard.
        On ne déboussole pas les fonctions vitales, à répétition, sans conséquences ! – dixit le GBS du Maréchal des logis.

        NOTE :
        Votre inférence « .. je pense qu’il faut davantage craindre pour les sujets ayant acquis une immunité naturelle (étude en cours du Dr Vinh) .. » est TOTALEMENT dépourvue de logique.
        Les ENVIER, oui – sûrement pas les PLAINDRE ! Je parie que le super-intelligent Mr. Jacques le dirait aussi.

        Vous avez rapporté ailleurs sur ce blog VOTRE interprétation du sujet de travaux de Dr Donald Vinh de McGill. Voici sa page sur le site de l’université : https://www.mcgill.ca/expmed/dr-don-vinh

        Principe sous-jacent de recherches de ce scientifique : « Accumulating evidence demonstrates that human genetic variations are critical determinants of immunodeficiency and susceptibility to infectious diseases. ».

        Il est question de réponses innées (pas acquises) du système immunitaire à l’attaque d’un microbe donné : une non désirable – l’immunodéficience et l’autre – la résistance asymptomatique à l’infection. Celle-ci, j’en veux une.

        En bon Québécois égalitariste, vous diriez – cet avantage génétique est injuste pour les autres. Mais la Nature est ainsi faite. Il vaut mieux niveler par le haut que par le bas, quand on le peut.

        D’ailleurs, l’an dernier j’avais rapporté la possibilité d’un lien immunitaire avec les gènes néanderthaliens que nous possédons, dont la distribution est inégale entre les individus et entre les ethnies.

        Comme vous le savez, les stratèges Chinois en utilisation d’armes bactériologiques s’intéressent beaucoup à la variabilité de réponse immunitaire de diverses populations / ethnies.

      • lucbmenard dit :

        La science de l’hérédité : plus de question que de réponse.

         »En bon Québécois égalitariste*, vous diriez – cet avantage génétique est injuste pour les autres. Mais la Nature est ainsi faite. Il vaut mieux niveler par le haut que par le bas, quand on le peut. »

        C’est quoi cette science : à votre habitude, vous accoler une étiquette pour je ne sais quelle raison; est-ce un comportement inné ou acquis? Vous semblez reproduire un comportement (comme un virus) que vous avez subi. Qui vous a étiqueté dans votre jeune âge?

        On a la génétique que l’on a : il faut faire avec (anglicisme) ! La génétique compterait pour environ 85% et les conditions environnementales 15%. Qui et Combien ont une génétique adéquate/inadéquate pour faire face de façon naturelle au virus mortel actuel ?

        Vous aimez tellement votre hypothèse que vous en êtes tombé amoureux. Bonjour l’objectivité !
        La nature ne choisie pas. La nature produit des presque clones; il y a toujours des nouveautés, des imprévues (la puissance de la reproduction sur la survie). Plus souvent qu’autrement, il y a des imperfections ou défauts, maladies, etc. Elle ne garde pas non plus. Il n’y a ni dessein, ni intention, ni volonté. Tout ça est dans votre imaginaire et/ou imagination. Attention de ne pas propager l’idéologie d’une race supérieure (selon vous : certains qui sont avantagés par la génétique/ vaut mieux niveler par le haut quant on peut). Il n’y a ni haut ni bas (est-ce qu’on doit choisir entre un handicapé et une élite olympique?). Tout est utile pour un temps : la durée n’est pas déterminé (p.ex. D. J. Trump, Xi Ji, etc.). Qui doit-on garder? Qui doit t’on éliminer ? Question du choix de la nation. C’est ce qu’on appelle l’évolution.

        * égalitarisme dans le sens du droit démocratique : le droit de vote sans privilège pour riche ou pauvre (comme la mort : tout le monde est égal)

        Peut-être pas! Ceux qui ont un système immunitaire plus fort se défendent mieux et vivent plus longtemps ? Donc, meurt moins longtemps. Vous avez raison, c’est inégal et injuste.

        Et c’est pour l’éternité!

  37. Jacques dit :

    Je lisais dans la presse d’hier que le nombre de décès attribuables à la Covid-19 s’élevait à 11 600 depuis le début de la pandémie. Cela signifie donc qu’il y a eu 11 600 certificats de décès avec la mention ‘Covid’ . Comme c’est l’État qui délivre les certificats de décès, il n’y a en principe pas de raisons de douter de l’exactitude du nombre de décès Covid.

    Allons maintenant voir ici:

    https://statistique.quebec.ca/fr/document/naissances-deces-et-mariages-par-mois-et-par-trimestre-quebec/tableau/naissances-deces-et-mariages-par-mois-et-par-trimestre-quebec

    Si on compare les décès (toutes causes confondues) de 2020 et 2021 avec les mois correspondants de 2019, on voit clairement qu’il n’y a eu qu’un seul pic de surmortalité, soit avril-mai 2020, ce qui correspond à la première vague causée par l’hécatombe des CHSLD (environ 4500 décès). Pour les reste, il n’y a aucune différence statistiquement significative avec 2019. Il n’y a donc eu qu’une seule vague à date.

    Alors comment est-on arrivé à conclure qu’il y a eu 11 600 décès Covid? Même en admettant que les 4 500 décès dans les CHSLD ont été causés par le virus (ce qui n’est certainement pas le cas), on est passablement loin du compte. Comment expliquer ceci? Parce qu’il y a forcément une explication…

  38. Jacques dit :

    Tous les médias rapportent que le variant Omicron se répand à grande vitesse sur les différents continents. Cependant, à ma connaissance, seules les personnes pleinement vaccinées peuvent voyager en avion. Cela me laisse donc un peu perplexe. Mais il y a forcément une explication.

  39. Jacques dit :

    Un rapport de l’Agence Technique de l’Information su l’Hospitalisation en France pour 2020.
    C’est la page 2 qui est intéressante:

    Cliquer pour accéder à aah_2020_analyse_covid.pdf

    Il semblerait que le gouvernement Français ait quelque peu amplifié les données. En fait, Macron a menti effrontément au peuple. Est-il raisonnable de penser que Legault ait fait de même?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… et Quid des 196 autres pays et leur présidents francs vs menteurs ? et leurs tis-clins respectifs aux avis médicaux savants  » tu peux l’pogner pareil même si gna gna gna… pis les vaccinés sont gna gna gna… » Avez-vous des statistiques ? ya pas que Québec et Paris aux prises avec ça…

  40. Paul Vaccinolucid dit :

    Jacques nous avait mis en garde.

    L’Institut Japonais de la Pharmacovigilance lui donne raison : la mortalité de jeunes dans leur vingtaine, causée par les vaccins modernes, est 7 fois plus élevée que la mortalité causée par la Covid.

    Med Check Tip-20-2021-08&12.pdf (npojip.org)

    Cliquer pour accéder à Med%20Check%20Tip-20-2021-08&12.pdf

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul…. ben voyons ! Je vous relance ! la mortalité par CANCER est x fois plus bla bla bla et par ACV bla bla bla… et par infarctus bla bla bla … en voulez-vous d’autres chiffres de mortalité plus élevée que covid ? Répondez à ma question claire précédente …démontrez-nous que VOUS avez raison contre des millions de chercheurs qui n’ont aucun intérêt Pfizer ou autres et qui prétendent que la vaccination est efficace et que le bénéfice / risque contrairement à ce que vous affirmez, est énorme. La question est simple et claire et demande une réponse claire avec des chiffres d’études à l’appui.

      • Paul S. Provax dit :

        Le prof demande : « en voulez-vous d’autres chiffres de mortalité plus élevée que covid ? ».

        Justement, selon la pharmacovigilance japonaise, la vaccination expérimentale de jeunes dans la vingtaine serait 7 (SEPT) fois plus létale que la Covid-19.
        Je parie que ce chiffre changerait d’ordre de grandeur (70 fois, 700 fois, 7,000 fois, 70,000 fois ?), si l’on excluait de statistiques les immunodéprimés et les jeunes affligés de ‘co-morbidités’.

        Pourquoi ne pas vouloir considérer cela ? De peur de conclure qu’il ne fallait vacciner, dans la cohorte de jeunes dans la vingtaine, que les vulnérables ?

        Aucun problème avec la vaccination, même avec les concoctions sommairement testées, quand elle est correctement ciblée, en fonction du rapport bénéfice / risque.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… les jeunes ne font pas de covid , mais sont des foyers de propagation très actifs ! Le vaccin atténue considérablement leur potentiel de contagion… Il faut les vacciner… lisez les articles de SCIENCE …. que je vous ai envoyés

      • Paul Sal Auld dit :

        Le ‘Science’ et le prof sont sans équivoque à propos de jeunes qui passent à leur portée : « … Il faut les vacciner… ».

        Absolument et toujours en faisant intervenir le rapport bénéfice / risque.

        Tout le bénéfice pour nous les vieux croulants.
        Et.
        Tous les risques aux jeunes à expirer, à myocardiser et à chaiseroulantiser avant l’heure.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul. Ces jeunes ont un courage et une résilience que vous n’avez pas. Aucun jeune ne se plaint du masque ni du vaccin… Seuls râlent quelques adultes égoïstes et heureusement minoritaires.

    • Paul S. Urpris dit :

      Tiens ?!

      Même les jeunes Ti-clins ?

      Prêts à la vaccination altruiste pour des vieux malcommodes qui leur farment leur karaoé, leur gym et décocrissent leur époulait épissé ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… en effet ces jeunes se protègent…et il y a des bébés morts du covid au Canada.. et surtout ces jeunes servent une bonne leçon , non pas aux adultes au GBS et vaccinés mais aux pleutres, aux braillards et égoïstes non vaccinés.

      • Paul De Meuray dit :

        Professeur,

        Le juriste Drieu Godefridi, l’auteur au Dreuz, se sert d’argument arithmétique (151 / 0.003 = 50,333) pour affirmer (sans connaître, lui non-plus, la base de données considérée) : « Rapportés au nombre de vaccinés, le nombre de 151 est infinitésimal. ».
        Il fait exactement ce qu’il reproche à son demeuré.

        Car il y aurait une autre “analyse” possible – que je ne pratique pas, seulement la porte à votre attention. Comme le feraient vos paires dans les comités de lecture.

        À partir de la capture d’écran et de ce communiqué de Pfizer : https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-conclude-phase-3-study-covid-19-vaccine
        Nombre des cas (‘Thromboembolic events’) : 151
        Taille de la cohorte incluse dans ‘Phase 3 Trials’ (au 20 novembre 2020 / 06:59 AM) : « .. 43,661 participants to date. ».

        Pourcentage d’embolies et de thromboses = (151 / 43,661) * 100% = 0.34%

        Le ‘dataset’ a pu un peu augmenter depuis un an, ou on a pu un peu arrondir le pourcentage (en faveur du vaccin), pour inclure dans le rapport en question :
        « Number of cases : 151 (0.3% of the total PM dataset) »

        Évidemment, là ce pourcentage changerait complètement de signification.

        Merci de vous soucier de ma probité intellectuelle,

        Paul De Meuray
        Covido-serein et apivacciné

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul … toujours cette phobie du vaccin.. Regardez les stats mondiales…. bénéfices / risques !!! Ça allume ?

      • Paul De Meuray dit :

        Le prof rappelle la logique évidente de la survivance, dont je serais dépourvu : « .. bénéfices / risques !!! Ça allume ? ».

        Bénéfices clairs pour lui et à la rigueur pour le croulant que je deviens de corps mais pas d’esprit.

        Risques élevés (1 : 7,000) pour les Tis-clins de 16 à 29 ans et je parierais, aussi pour ceux de 6 mois à 16 ans, tous sujets à la conscription vaccinale.

        Ainsi que pour le brave Ti Gilles, le jeune livreur de ‘PubliSac’ et étudiant assidu. Un Anti-Greta parfait, selon la définition du prof et futur prospecteur géologue prolifique dans le Grand Nord, creuseur de puits en Afrique pendant ses vacances.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul…. discussion futile… les très rares tis-clins qui refusent l’argument bénéfices / risques évident comme vous (je ne vous traite pas de ti-clin, mais votre antivaccisme est identique au leur) n’admettront jamais leur erreur. On fait de la science sur ce blog et non de l’émotion et encore moins des phobies … la littérature scientifique est là les données sont suffisantes … et vous vous entêtez. Je propose d’arrêter cette discussion futile. Croyez-vous avoir raison contre des millions de scientifiques et chercheurs qui ont une opinion opposée à la vôtre basée sur des observations et des publications ? Discussion terminée sur ce sujet pour cause de mauvaise foi, de votre côté.

  41. Jacques dit :

    Les demeurés complotistes, c’est une catégorie en dessous des ti-clins sous scolarisés peut-être?

    Il y a une autre catégorie de personnes qui devraient aussi être dénoncées: les VAED, soit les ‘vaccine adverse events deniers’. Il s’agit bien sûr de ceux qui croient que les événements adverses se limitent à quelques douleurs à l’épaule et un peu de fièvre et que, de toute façon, s’il y a des effets sérieux, ils sont extrêmement rares, si rares qu’il ne vaut pas la peine de les évoquer, car cela pourrait nuire à l’effort vaccinal. Ces personnes n’ont sans doute pas compris que la prétendue rareté des effets graves est le fait du silence des médias à leur sujet, sans mentionner le silence des médecins qui ne parlent jamais des vaccins sauf pour en vanter les mérites.

    Lorsqu’une personne relativement jeune se retrouve au soins intensifs dans l’aile Covid d’un hopital entre la vie et la mort, sous respirateur, cela fait la une des journeaux, surtout s’il s’agit d’un non vacciné: il aurait donc dû recevoir la piqûre, si seulement il avait écouté les conseils de son beau-frère qui en est rendu à sa troisième dose!

    I

    • Paul Vaxinolucid dit :

      Bonjour Jacques,

      Les choses évoluent.
      Il n’y a pas longtemps, on niait l’existence même du problème : on vous avait mis au défi de prouver, comités de lecture à l’appui, que les myocardites induites par les jus vaccinaux existaient vraiment.

      Maintenant, New York Times en parle ouvertement :
      “Researchers find a higher than expected risk of myocarditis in young men after full vaccination.”

      On admet un risque de 1 : 9,091 pour les jeunes hommes âgés de 16 à 29 ans.

      Ailleurs, j’avais vu l’estimé de ce risque augmenté à 1 : 7,000 pour ce groupe d’âge.

      La ‘Santé Publique Ontario’ semble être consciente du problème, en informe le public, mais n’agit pas en conséquence, pour le moment :
      “Myocarditis and Pericarditis after COVID-19 mRNA Vaccines”
      https://www.publichealthontario.ca/-/media/documents/ncov/vaccines/2021/11/myocarditis-pericarditis-mrna-vaccines.pdf?sc_lang=en

      Y a-t-il un bulletin semblable émis par notre Arruda, le prolifique producteur de tartelettes portugaises, à l’intention du cheptel vaccinable québécois ?

      • Paul dit :

        Un autre jeune gars, sans co-morbidités, meurt de ‘causes inconnues’ :

        « Tragic: Double-Vaxxed 13-Year-Old Dies From “Unexplained Cardiac Arrest” »
        https://www.newswars.com/tragic-double-vaxxed-13-year-old-dies-from-unexplained-cardiac-arrest/

        Je rapporte ce cas, car on réfère à l’étude parue dans ‘NEJM’, mentionnée dans l’article de ‘The New York Times’ ci-haut.

        Si on continue à sacrifier les petits bonshommes exemplaires, vaccinés – car disciplinés, membres de la ‘Science Olympiad Organization’, qui jouent du saxophone, les Ti-Clins non-vaccinables et malappris, deviendront majoritaires dans la société du futur.

        Une déduction scientifique d’un quidam émotif.

        Je parie que le vaccinateur n’a pas procédé à l’aspiration, avant d’injecter le petit bonhomme, en accord, d’ailleurs, avec les meilleures pratiques vaccinales en cours.

  42. Jacques dit :

    Sur le site de l’INSPQ, il y a un article qui parle des myocardites/péricardites, mais rien de tout ceci n’a été mentionné dans les médias ni par les experts de la santé publique qui visiblement ne font pas leur travail correctement, à savoir protéger et améliorer la santé publique.

    https://www.inspq.qc.ca/publications/3185-vaccin-arnm-covid19-moins-30-ans-myocardites-pericardites

    • Paul dit :

      Mtre Jacques,

      Un avis (la version PDF) par l’INSPQ, à peu près acceptable.

      Parmi les recommandations :
      « Peu importe le vaccin administré, les jeunes vaccinés devraient être informés des avantages et des inconvénients de la vaccination incluant la possibilité de survenue d’une myocardite ou d’une péricardite dans les jours suivant la vaccination, de la fréquence plus élevée de cette manifestation chez les jeunes hommes après la 2e dose, et de l’importance de consulter un médecin en cas de dyspnée, de douleurs thoraciques ou de palpitations suite à la vaccination. Il faut également présenter les bénéfices de la vaccination qui est hautement efficace pour prévenir une infection ou une complication due à la COVID-19, incluant la myocardite ou la péricardite. ».

      La partie d’information préemptive du patient (avant que celui-ci soit assis dans le fauteuil vaccinal), est-elle faite ? Les parents, sont-ils mis au courant du risque, afin qu’ils s’informent et prennent une décision informée ?

      Déjà, « .. les jeunes vaccinés devraient être informés .. » serait mieux écrit ainsi : « .. les jeunes vaccinés doivent être informés d’avance .. ».
      (“SHALL or MUST”, au lieu du “should” !)

      Bon, merci de nous informer que les fonctionnaires québécois informent la population, à peu-près comme le font les fonctionnaires ontariens. Discrètement.

      Comme vous le dites : « .. rien de tout ceci n’a été mentionné dans les médias ni par les experts de la santé publique .. ». J’ajouterais au lot, les têtes parlantes médicales à la télévision.

      Les médecins québécois, consultés par les médias, ont remplacé leur Sermon d’Hippocrate par le Sermon d’Hypocrite pfizeural.

  43. Jacques dit :

    Le gouvernement Trudeau dépensera 1,33G$ pour acheter des tests antigéniques rapides:

    https://newtube.app/user/KlausK/EZouNtX

    C’est en italien, mais on comprend facilement. C’est peut-être un fake, mais si ce n’est pas le cas, on vient de dilapider 1,33G$ de nos taxes pour de la merde, ce qui ne m’étonnerait nullement…

  44. Paul dit :

    Professeur,

    J’espère que vous avez réalisé votre projet de polyvaccination et qu’ainsi vous êtes maintenant à l’abri de ‘Flurona’.

    “ Israel Reports First Case of ‘Flurona’ “
    https://hamodia.com/2021/12/30/israel-reports-first-case-of-flurona/

    Il ne manquerait que ça : attraper la flu, loin de ouatères.
    Le Pfizeur proactif, va-t-il développer aussi un vaccin spécialisé contre la Flurona ?

  45. Paul E. Tron dit :

    Une autre patente dont les médias vont se servir pour entretenir la psychose de la peur et le caca nerveux qui vient avec : la ‘Flurona’.

    “ Testing Site in LA Says Child Tested Positive for ‘Flurona’ Co-Infection “
    https://www.nbclosangeles.com/news/coronavirus/southern-california-coronavirus/flurona-covid-coronavirus-covid-los-angeles-la-county/2791370/

    On informe le lecteur paniqué qui anticipe le pire : « A child tested positive for both influenza and coronavirus after returning from a trip to Mexico ».

    Ce cas précis de Flurona : probablement la diarrhée aiguë, souvent appelée la ‘Revanche de Montezuma’.
    Prescription : se tenir en tout temps à moins de 5m d’un ouatère.

  46. Paul T. Klinn dit :

    Voilà comment les merdias de désinformation entretiennent la psychose de masse (dite ‘chiasse ambiante’) :

    “ Cypriot Scientist Says Deltacron Covid Variant Isn’t Error “
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-01-09/cypriot-scientist-says-covid-19-variant-deltacron-not-an-error

    Le ‘Deltacron’ sort à point nommé quand on admet enfin que l’Omicron (très transmissif, mais peu virulent), maintenant dominant, est moins dangereux que ‘Delta’ (moins transmissif, mais plus virulent).

    Allez hop, on sort du chapeau leur fiston ‘Deltacron’ : très transmissif et très virulent.
    Donc on peut et on DOIT aller de l’avant avec l’abolition de la Démocratie dans l’Occident.

    Dans quelques semaines, on constatera l’arrivée du rejeton putatif de ‘Flurona’ et ‘Deltacron’ – ‘Deltaflumacron’ : über transmissif + über virulent + über chiassant = über convaincant.

    Et le tout sera bientôt avalisé par ‘The Science’ à 31 $ / an.

  47. Paul dit :

    Voilà, enfin quelqu’un de hautement qualifié dit tout haut ce que mon GBS postulait depuis longtemps :

    “Israeli doctor Cyrille Cohen says Omicron is BETTER at immunising people than the vaccines.”

    Est-ce que Herr Doktor Franz Menguele Lego prendra note, quand la Science parle objectivement ?
    Si l’on écoute le “p’tit juif” préféré du prof. : À la poubelle l’Ausweis de Franz Lego !

    NOTE :
    Le professeur Cohen n’a pas élaboré, mais en parlant de sa préférence pour les vaccins administrés par la voie nasale, il touche le fait que les vaccins actuels ne frappent pas à la bonne porte.
    Il y a un autre système immunitaire que lymphatique et dans le cas du Coronavirus de Wuhan il est le plus pertinent – celui qui tapisse les muqueuses dans le nez et les voies respiratoires supérieures, ainsi que le grand centre de protection qui réside dans les intestins.

    • Reynald Du Berger dit :

      Paul… je veux bien bla bla bla etc Cohen mais où est la publication qui soutien votre affirmation ? En voici une qui démontre la nécessité du vaccin AVANT et ensuite APRÈS l’infection. https://www.science.org/doi/10.1126/sciimmunol.abn8014

      • Paul dit :

        Et voici une, par CDC, qui prouve l’inutilité TOTALE de la vaccination post infection en ce qui concerne la gravité de l’infection (l’hospitalisation) :
        “ COVID-19 Cases and Hospitalizations by COVID-19 Vaccination Status and Previous COVID-19 Diagnosis — California and New York, May–November 2021 “
        https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/71/wr/mm7104e1.htm?s_cid=mm7104e1_w

        On compare les patients hospitalisés avec la Covid-19 appartenant aux catégories suivantes :
        1. – les non-vaccinés;
        2. – les non-vaccinés ayant été déjà infectés;
        3. – les vaccinés;
        4. – les vaccinés après une infection préalable.

        La différence au niveau de la protection contre les formes graves d’infection entre catégories 2. et 4. est de l’ordre d’erreur statistique – négligeable.

        Se pourrait-il que votre étude sur la “humoral immune response” ne se penche que sur un aspect de l’action du système immunitaire ?

        Le professeur Cohen semble accréditer les conclusions de l’étude produite par le CDC américain.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… Vous devez admettre l’efficacité du vaccin et NON l’infection seule n’est PAS un vaccin… Vous ne nous avez pas encore expliqué votre paranoïa… votre peur morbide des mots ARN messager… pourquoi avez-vous peur ? Tant qu’on aura encore de 13% de non vaccinés soit par 1- égoïsme 2- ignorance ou 3 – comme vous peur, le virus se propagera. Faites de la SCIENCE abonnez-vous comme moi…. https://www.science.org/collections/coronavirus

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul… Drieu Godefridi est un philosophe belge et professeur d’université. Il m’a serré la main à Paris quand j’ai fait ma présentation à la Contre COP 22… Il est aussi un ami climato-réaliste.  » Aujourd’hui, du Royaume-Uni au Danemark, les pays qui abolissent les restrictions liées au COVID sont tous des pays massivement vaccinés ET massivement ‘boostés’. Oui, le ‘boost’ est efficace contre Omicron ; toujours de façon insuffisante on voudrait la perfection, mais il est efficace, en attestent de façon indubitable les données publiées par 200 pays dans le monde, de Singapour au Royaume-Uni. »
        https://www.dreuz.info/2022/01/hommage-aux-vaccines-258890.html?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=voici-les-newsletter-total-derniers-articles-de-dreuz-info_11&fbclid=IwAR3T-kADDxbTmG37hETR4dDiP-4AyeowXzYfzpU0ivM4K-FzRJbwMtzeFUc

      • Paul Tron dit :

        RE : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-340291

        Le prof affirme la doctrine vaccinale : « NON l’infection seule n’est PAS un vaccin… ».

        – Au sens propre : c’est vrai. Le vaccin (quand il est de bonne facture et disponible) peut remplacer l’infection par anticipation.

        – Au sens attendu : comme le vaccin, l’infection procure au système immunitaire l’opportunité de cataloguer le virus pour le maîtriser dans le futur. Elle le fait de la manière naturelle, éprouvée et perfectionnée par l’évolution, depuis le début de notre espèce et même avant.

        – Au sens pratique : tel que supporté par les données de CDC, rapportées ci-haut, la vaccination par dessus l’immunité acquise naturellement, n’est pas requise et je dirai – elle n’est pas désirable.
        J’ajoute : les études qui ont rapporté que la vaccination renforçait l’immunité naturelle jouaient sur les mots, car la quantification ne démontre qu’une amélioration marginale de quelques fractions de un pourcent, soit en dedans de la marge d’erreur.

        NOTE IMPORTANTE : Avec une ‘efficacité absolue’, donc effective, de 0.84% des vaccins nouvelle vague (tout en étant ‘efficaces à 95%’ dans le domaine relatif), comment peut-on rêver d’enrayer la propagation du SARS-CoV-2 par la vaccination ?
        Il me semble qu’on est en face d’une impossibilité statistique à l’échelle de l’humanité. Qu’en dit ‘The Science’ ou monsieur Rexterras ?

      • Paul Sanscience dit :

        ADDENDUM à https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-343001 :
        En anticipation de l’objection quant à la valeur citée de 0.84% d’efficacité absolue ( “absolute risk reduction (ARR)” vs 95% de “relative risk reduction (RRR)”, exclusivement rapportée par les autorités médicales ) du traitement génique de Pfizer, voici la corroboration dans ‘The Lancet’.

        “ COVID-19 vaccine efficacy and effectiveness—the elephant (not) in the room “
        https://www.thelancet.com/journals/lanmic/article/PIIS2666-5247(21)00069-0/fulltext
        https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S2666-5247%2821%2900069-0

        Rien de scandalisant là dedans.
        Seulement, la question demeure : le vaccin salvateur, peut-il, statistiquement parlant, remplir les attentes ?
        Surtout, quand on ajoute dans l’équation la courte durée de la pleine protection.

        Après deux mois : de combien chute le 0.84% de RRR ? Peut-être, dépendant de l’individu, à 0.57% ? Et à 0.22%, 5 mois après la deuxième dose ?
        Pfizeur, prévoit-il des cartes – fidélité pour ses abonnés à vie ?

  48. Jacques dit :

    Drieu Godefridi est très certainement un climato-réaliste, mais certainement pas un ‘covido-réaliste’: son apologie de la vaccination (forcée) est dénuée de l’esprit critique qui caractérise ses positions sur le GIEC.

    Chose certaine, les compatriotes du philosophe sont fort nombreux à ne pas partager sa vision du ‘miracle vaccinal’:

    https://odysee.com/@demonstration:d/Freedom-March-Brussels-Protest-anti-Greenpass-CST-Belgium-05-12-2021:3

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… Vous êtes le premier à parler de « miracle vaccinal » La SCIENCE reconnait et c’est même indiscutable le bienfait des 3 doses. Ne tombez pas dans l’émotion comme les climato-alarmistes et les covido-sceptiques . Voici une de mes références … vous avez accès à des milliers d’articles tous publiés en revues médicales et scientifiques à comités de lecture. Il est cependant possible que ça ne soit pas à votre portée. Lisez au moins quelques résumés… vous verrez qu’il n’y a pas de « miracle » .. mais beaucoup de recherche et surtout de la SCIENCE https://www.science.org/collections/coronavirus

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… voici un post récent de Godefridi sur facebook

      Je me réjouis que l’Association belge des Contribuables reprenne à l’identique mon idée, et sa motivation, de présenter aux ‘antivaxx’ la facture de leur hospitalisation COVID. Ce me semble la seule manière tout à la fois de respecter la liberté de l’antivaxx, en lui accolant la responsabilité sans laquelle la liberté n’est qu’un songe-creux, une baudruche, un cri. (Les non vaccinés pour raisons médicales ne sont donc pas concernés par cette mesure.) J’entends l’objection : ‘Et les fumeurs ? Et les gens en surpoids ?’ Pourquoi ne pas leur présenter la facture de leur hospitalisation ?’ Cet argument n’est pas recevable. Dans le contexte d’une pandémie, l’engorgement des hôpitaux mène à la fermeture de pans entiers de nos économies, des enfermements collectifs nommés par litote ‘confinements’ et autres mesures carcérales; le coût humain et économique est immense. Par ces motifs, je salue la position de l’Association belge des Contribuables, seule à même de concilier liberté et responsabilité. Rappelons, pour conclure, que les antivaxx restent en défaut de produire un seul argument rationnel, puisé à la source des données factuelles massivement disponibles, pour justifier leur posture idéologique, souvent exprimée de façon haineuse & délirante (cfr. Robert Kennedy Jr).
      La raison n’est-elle pas notre bien le plus précieux ?
      https://www.lalibre.be/…/qui-doit-payer-les…/

      • Jacques dit :

        La position radicale du philosophe Godefridi au sujet de la vaccination (forcée) anti-covid est un peu surprenante et ses arguments concernant l’engorgement des hôpitaux, les confinements, etc, ne sont pas recevables ici: ces mesures ont été mises en place bien avant la campagne de vaccination et les ‘antivax’ ne sont en rien responsables de ces mesures pour une raison très simple, tellement simple qu’elle est passée sous le radar du philosophe: c’est l’État qui a décrété unilatéralement ces mesures sous le prétexte douteux d’une urgence sanitaire qui perdure encore contre toute logique.

        Pour des raisons que j’ignore, Godefridi a choisi de se placer su bon côté de la clôture, le côté des vertueux qui obéissent aux dictats sanitaires et pour qui refuser le vaccin est un acte totalement irrationnel qui doit être puni à la hauteur du crime commis.

        Le sieur Godefridi devrait lire attentivement la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme de l’UNESCO, en particulier les articles 6 et 11 :

        http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=31058&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

      • Paul De Meuray dit :

        Bonsoir monsieur Jacques,

        Dites-donc, quel homme orchestre, votre ‘sieur Godefridi’ : philosophe, climato-réaliste, juriste, auteur, professeur d’université, penseur, homme d’affaires et Dieu sait quoi d’autre. On n’a qu’à se prosterner devant tant de lumière et faire semblant qu’on a compris, même quand il n’en est rien.

        Remarquez, un homme d’affaires qui ne sait pas compter (comme je l’ai constaté ici : https://duberger.me/2021/11/19/le-point-sur-la-covid-et-les-vaccins-en-israel/#comment-326704 ), ne dure pas longtemps.

        J’ai quand même consulté ses écrits d’avant la Covid. Vraiment, une pensée de droite de grande qualité, responsable et bien formulée.

        Cette maudite Covid ! Elle a changé bien de monde et pas nécessairement pour le mieux.

        Votre sieur, aurait-il du brun jusqu’aux aisselles, avec le prurit débilitant qui va avec ?
        Ses neurones, ont-ils été astra-zenequés ?
        Sa vertu réprimée, a-t-elle repris le dessus, avec un besoin pressant de claironner sa qualité vertueuse sur tous les toits ?

        En attendant que monsieur Drieu-Fred se ressaisisse, je vais plutôt consulter les pensées de son cousin de la fesse gauche : Michet.

        Il parait que le brave Gode Michet a moult qualité, dont celle de dérider les fesses de dames patronnesses et de bonne société aussi. (*)

        Je suis d’accord avec vos propos.

        Lucidement,

        Paul De Meuray
        Covido-serein et apivacciné

        N.B. (*) : En votre qualité de gentilhomme doté de santé robuste, qui possède un QI enviable, vous apprécierez cette dame de bonne société :
        Victoria Abril « Quatre-vingt-quinze pour cent »

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques…. Imaginez l’hécatombe sans vaccins…. Je vous défie de me trouver une recherche scientifique publiée en RSACL …. qui montre 1- l’inutilité du vaccin à l’échelle mondiale et pire 2- ses effets néfastes qui l’emportent sur les bienfaits… allez ! à votre google vous et Paul !

      • Paul T. Klein dit :

        « Imaginez l’hécatombe sans vaccins » hypothétique ?

        Et pourquoi pas, l’hécatombe sans ‘traitements ambulatoires’, interdits ou mis à l’index par les autorités sanitaires ? Bien réelle, celle-ci.
        Un jour, avec le recul nécessaire, cette hécatombe sera quantifiable et recevable au futur Nuremberg de la Covid.

        Ceci dit, les vaccins, même expérimentaux, pouvaient avoir leur utilité dans les cas précis de personnes avec les ‘comorbidités’ chez qui le rapport bénéfice / risque le justifiait.

      • Jacques dit :

        Le prof me défie de trouver une recherche sur les effets néfastes des vaccins…

        Alors, voici:

        https://www.saveusnow.org.uk/covid-vaccine-scientific-proof-lethal/

      • Reynald Du Berger dit :

        Jacques….. Vous dites  » Le prof me défie de trouver une recherche sur les effets néfastes des vaccins… »

        Faux ! Voici le défi que je vous ai lancé … et que vous n’avez pas relevé (RSACL = revue scientifique à comités de lecture)

        Jacques…. Imaginez l’hécatombe sans vaccins…. Je vous défie de me trouver une recherche scientifique publiée en RSACL …. qui montre 1- l’inutilité du vaccin à l’échelle mondiale et pire 2- ses effets néfastes qui l’emportent sur les bienfaits… allez ! à votre google vous et Paul !

  49. Paul Simonac dit :

    La bête atteinte de colique permanente de caca nerveux, il faut la nourrir.

    Quand on est à court de nouvelles covido-épeurantes, réalistes ou quelque peu plausibles, les journalistes – peurologues en inventent :

    “ COVID Dead Could ‘Poison’ the Living Due to Groundwater Pollution “
    https://www.newsweek.com/covid-dead-poison-living-groundwater-pollution-1679372

    On suggère la contamination permanente du sol au coronavirus, sans le dire ouvertement (Une contamination au virus qui ne survit pas longtemps hors d’un organisme hôte, mais avec les asticots et vers de terre – qui sait… ).

    On affirme une surmortalité, sans la démontrer.

    La Gauche, va-t-elle maintenant imposer la crémation obligatoire ou la décomposition de dépouilles dans une solution chimique désinfectante ?

    Aussi, c’est une opportunité d’affaires :
    « Neckel told Popular Science last week that cemeteries need to have disposal systems in place « similar to how wastewater is treated in coastal areas before it is released in the ocean. »
    « This is not just a public health issue but also an economic problem of growing cities, » he added. « At this rate, dead people are slowly poisoning those who are alive. » ».

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s