DES POLITIQUES ET DES MÉDECINS

Publié: 26 mars 2020 dans Uncategorized

arruda legault

Pour me faire une tête sur la pandémie, je regarde et écoute des médias canadiens, américains mais surtout français. Chaque pays ou province offre régulièrement un point de presse de son chef d’état, généralement flanqué de son porte-parole médical.

En plus, je regarde à tous les jours des émissions françaises comme L’Heure des pros, Face à l’info et Punchline.

Au Québec, il parait que le tandem Legault-Arruda fait un bon job ! Ils sont calmes et rassurants et surtout évitent de comparer les chiffres québécois avec ceux de d’autres provinces ou états. Ils donnent des conseils aux citoyens et fournissent un tableau réaliste de l’évolution de la maladie. Nous n’en sommes pas encore au stade du confinement forcé de nos cousins français, assorti du contrôle policier.

L’ambiance est donc différente en France. En plus du porte-parole officiel du gouvernement Macron, Jérôme Salomon du Ministère des solidarités (sic) et de la santé, on sollicite l’opinion médicale de médecins supposément réputés comme ce Dr Gilbert Deray, néphrologue à La Pitié Salpétrière à Paris.

Le Dr Deray ne manque jamais de vanter la supériorité du système de santé français, le meilleur au monde dit-il. Par comparaison, aujourd’hui il n’a pas manqué de décrire l’hécatombe vers laquelle se dirige l’Amérique de Trump, au système de santé défaillant. Un peu plus et il nous dressait un tableau morbide comparable aux grandes pestes moyenâgeuses où on ramassera bientôt les corps de pauvres afroaméricains par milliers dans les rues de Harlem. Et il ne faut surtout pas manquer d’écorcher ce lourdeau et inculte Trump à chaque passage.

Le Dr Salomon est cependant plus nébuleux. Je demande l’aide de mes lecteurs pour décoder les parties de son discours que j’ai annotées d’un point d’interrogation.

Après avoir fourni des statistiques des pays les plus touchés en termes de cas et non en termes de cas ou de morts par million (ce qui serait beaucoup plus significatif de sa performance) il enchaîne avec

« Nous basculons progressivement vers une surveillance en population, une surveillance dite syndromique ?, qui permet de repérer les actes médicaux , les consultations, les passages aux urgences, et le recours aux laboratoires de villes… Ce soir nous estimons qu’il y a 29 155 cas confirmés par tête pcr ? mais nous allons de plus en plus basculer vers une surveillance adaptée à l’épidémie, c’ est à dire à une évaluation réelle du nombre de cas d’après nos professionnels de santé. Cette évaluation est donc faite à partir d’un échantillon de médecins sur l’ensemble du territoire national, elle est faite au plus près du terrain et elle nous permet ensuite d’adapter ? nos chiffres à une extrapolation sur l’ensemble du territoire français. Ce réseau est identique à la surveillance des grands événements, aux événements notamment climatiques, canicules ou vagues de froid et aux épisodes de grippes saisonnières, donc tous les hivers.  Cette méthodologie, au plus proche du terrain, remontée? par les professionnels de santé de ville, est la méthode considérée comme de référence en stade épidémique. » 

Ces deux médecins présentent des chiffres en termes de nombre de cas par pays. S’ils prétendent représenter ainsi la situation de contrôle de l’épidémie dans chaque pays, ils se gourent, car il faudrait alors demander sa recette à la Papouasie Nouvelle Guinée qui n’a qu’un cas. C’est le nombre de cas et de morts par million de population qui peut représenter le mieux la situation et la performance de chaque pays dans sa tentative de contrôler l’épidémie sur son territoire. Ainsi, le 26 mars, dans le pays au meilleur système de santé au monde, on compte 447 cas et 26 morts par million d’habitants, tandis que dans celui au pire système de santé dirigé par un malotru, on a 251 cas et 4 morts par million de population.

Le même soir, sur le plateau de Face à l’info, Éric Zemmour accusait le Dr Salomon de vouloir dissimuler l’incompétence du pouvoir.

Les citoyens sont libres de voir et d’entendre ce qu’ils veulent dans ces points de presse assortis d’un avis médical « harmonisé » au discours gouvernemental. Ces médecins porte-parole veulent bien sûr le bien-être de la population, tandis que le chef d’état au nom duquel ils parlent, veut lui aussi ce bien-être mais il désire également être réélu.

 

commentaires
  1. Paul S. dit :

    Ouf, ce Salomon…
    Et moi qui déplorait les libertés que prenait notre premier ministre québécois avec sa langue maternelle.
    Que sont devenus les lycées d’antan où régnait la rigueur et la clarté de la pensée n’était pas facultative ?

    Au mieux le docteur Salomon est un incompétent, au pire un dictateur en train de peaufiner l’instauration de son système “Big Brother” d’encadrement de citoyens français.

    Pour moi, le duo Legault – Arruda est rassurant, dans les circonstances.
    Ils affirment le pouvoir disponible au besoin, mais ils semblent conscients du devoir d’empiéter le moins possible sur les droits et libertés de citoyens.
    Ils manient très bien les nuances.

    J’ai vu d’autres lurons, ailleurs au Canada, tout de suite passer au registre menaçant.

    Monsieur Legault me surprend, car lors de son passage au PQ, il avait la réputation d’un caribou sans retenue, pas trop souciant pour le processus démocratique.

  2. louischarbonneau171gmailcom dit :

    Selon le Bilan démographique du Québec, Édition 2019, publié par l’institut de la statistique du Québec:
    Le tableau 3.15 donne le nombre moyen de décès par jour selon le mois.
    Ainsi, nous avons 240 décès par jour à l’hiver 2017-2018
    Le tableau 3.7a nous donne les 10 principales causes de décès.
    11.2% de ces décès concernent l’appareil respiratoire (Grippe, pneumopathie, voies respiratoire inférieures: Bronchite, emphysème et asthme)

    En 2017-2018, nous avions donc 27 décès par jour liés à l’appareil respiratoire.
    Il serait intéressant de comparer ce nombre de décès avec les données de la présente saison de grippe 2019-2020.
    La pandémie du corona virus fera-t-elle exploser cette statistique ?
    Avec 6 décès en deux semaines, on peut en douter.
    Je cherche les statistiques complètes sur la présente saison de grippe 2019-2020 et de la saison 2018-2019?
    Si vous trouvez faites-moi signe.
    Merci

    Selon le Ministère de la Santé et des Services sociaux.
    « Alors que des pics hivernaux ont été le plus souvent associés à des saisons grippales ayant eu comme principale souche le sous-type H3N2, la saison grippale 2017-2018 a possiblement été accentuée par une cocirculation des virus de type A (notamment H3N2) et B. La saison de grippe B, en plus d’avoir été beaucoup plus précoce que par les années antérieures, a été l’une des plus importantes jamais observées au Québec »

    • Reynald Du Berger dit :

      M. Charbonneau, c est comme comparer covid-19 à cancer, accidents de la route, infarctus. Combien de fois devra-t-on le répéter à tous ces tis-clins qui nous dressent des tableaux comparatifs ! Bon sang quand chamboule-t-on toute la vie de la Planète pour une épidémie d influenza pour lequel ya 1- vaccins efficaces et 2-traitement efficace ? le message de ces tis-clins est ya rien là, vous vous inquiétez pour rien ! pour ce covid-19 ya pas de vaccin! ya pas de traitement, c’est extrêmement virulent, très rapide et très contagieux. . Sachez que sans masques, sans tests, sans fermeture de frontières et sans mise en quarantaine de voyageurs, sans confinement, comme on fait pour l’influenza, c’est TOUTE l’humanité qui serait touchée ! Vous faut-il un dessin ?

  3. Pour le discours du médecin, il faudrait demander à un pharmacien de déchiffrer avec exactitude le message. lol

    voici un vidéo intéressant…

  4. Andre Piette dit :

    Bonjour

    Guérir c’est bien, mais prévenir c’est divin !..

    Voir cet excellent papier de Québec Science du 3 octobre 2019…. (Désolé, ca ne vient pas de l’Hexagone)

    Ne dit-on pas que nul n’est prophète en son pays….

    https://www.quebecscience.qc.ca/sante/prets-pour-la-prochaine-pandemie/

    C’est sous cet angle qu’il faudra revoir nos pratiques, le niveau d’investissement en recherche fondamentale

    Bonne Lecture

    • Normand dit :

      Bonjour M. Piette,

      Cet article de Quebec Science me laisse perplexe ???

      Le Laboratoire national de microbiologie (LNM) du Canada situé à Winnipeg emploierait 600 personnes dont la mission est, entre autre, de nous préparer en cas de Pandémie ?

      L’épidémie Covid-19 s’est déclaré en décembre à Wuhan et s’est étendue en quelques mois.

      Comment se fait-il que Justin semblait perdu et incapable de prendre des décisions qui s’imposaient ?

      Où étaient tous ces conseillers dont c’est le travail ?

      • Andre Piette dit :

        Bonjour Normand

        Je lis justement sur le sujet depuis le début de la semaine et c’est justement la question que je me pose, pourquoi cette réponse improvisée alors qu’il s’agit ici de la chronique d’une pandémie annoncée.

        Se le sujet vous intéresse, savez-vous que le canada possédait un plan d’action, le voici :

        https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/grippe-influenza/preparation-canada-cas-grippe-pandemique-guide-planification-secteur-sante/table-des-matieres.html#pre

        Si vous le lisez attentivement, vous verrez que le plan d’action passe par l’utilisation d’un vaccin…en d’autres mots une situation sans vaccin n’a pas été envisagée.

        Alors, j’imagine que lors de la rédaction de ce plan, on n’avait confiance que dès l’apparition d’un virus nécessitant une mobilisation mondiale, on pourrait rapidement arriver à la production d’un vaccin. Ce qui n’est évidement pas le cas présentement.

        Donc on réalise rapidement, que pour arriver à une réponse à ce sujet, le cadre de référence devient mondial.

        Alors rapidement si on tente de trouver le cadre d’intervention mondiale sur le sujet :

        On parle donc ici de planification, et pour peu que l’on s’y intéresse on trouve aisément cette page Wiki : Plan_de_crise_en_cas_de_pandémie

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_de_crise_en_cas_de_pand%C3%A9mie

        Si vous lisez bien, les références les plus récentes datent de 200…….9.

        Voilà ou j’en suis sur le sujet.

        En passant, laissez Justin tranquille avec ça, il est question ici de coordination internationale en santé publique et en recherche

      • Paul S. dit :

        M. Normand s’interroge : “Comment se fait-il que Justin semblait perdu et incapable de prendre des décisions qui s’imposaient ?”
        Et M. Piette répond en mondialisant : “..il est question ici de coordination internationale en santé publique et en recherche “

        En effet, la réponse procède de la mondialisation. Nommément de la politique de frontières ouvertes, imposée par l’idéologie ambiante de la gauche, en cela appuyée par les intérêts du gros capital et aussi fortement promue par les élites onusiennes.
        Monsieur Justin se reconnait dans chacune de ces tendances.

        Ensuite, il y avait la directive irresponsable et criminelle de l’Organisation Mondiale de la Santé, déconseillant la fermeture de frontières aux voyageurs en provenance de contrées infectées, pour ne pas nuire aux intérêts économiques et politiques de la Chine.

        Pensons y : l’OMS félicitait, pour ses actions décisives, la Chine, qui avait bouclé prestement sa ville de Wuhan et isolé la province de Hubei pour limiter la propagation au reste du pays. Mais il ne fallait pas fermer les portes d’autres pays aux voyageurs chinois, tout en conseillant aux pays, ainsi exposés, de pratiquer le confinement de leurs citoyens infectés par le virus chinois.

        La directive de l’OMS a servi d’excuse explicite à Justin et elle était clairement invoquée par ses ministres questionnés au début de février sur leur inaction, pendant que les USA fermaient l’accès aux non-ressortissants ayant visité la Chine.

        Le Canada a agi seulement après la déclaration de la pandémie mondiale par l’OMS, le 11 mars 2020, quand Justin commençait à manquer d’excuses et son copain Macron l’a fait aussi en même temps.

        Le tiraillement de Justin s’explique par son internationalisme mal avisé, confronté au gros bon sens.

        Mais, je crois Normand, que la réponse à votre question, vous la connaissiez déjà en la posant.

        Quant à la coordination internationale en santé publique réclamée par M. Piette, le premier acte devrait nécessairement passer par un nettoyage en profondeur de l’OMS, incluant des accusations criminelles contre les responsables du fiasco actuel. Au terme du procès, je n’exclurais pas dans ce cas le recours au mur de Greta la juste.

  5. PierreL. dit :

    Parlant de politique, ça fait au moins 30 ans que les spécialistes parlent de pandémie qui s’en vient, ils pensaient qu’elle serait aviaire ou porcine et qu’elle viendrait d’Asie.
    Si il y avait eu du monde compétent à la tête de l’ONU et/ou OMS au lieu de nous faire c*&&* avec les histoires sur le climat à venir dans un futur ultérieur,ils se seraient préparer pour la pandémie a venir. Malheureusement , ces imposteurs à l’OMS ont décidé de féliciter la Chine pour comment elle a agit au début de la crise.

    Si l’on pense à toute ces dépenses pour  » les énergies renouvelables » qui sont totalement inutiles et ces taxes « vertes » qui ne servent qu’a enrichir les subventionnés ,il y aurait eu l’argent pour acheter
    des équipements qui serait très utile maintenant.

  6. Andre Piette dit :

    Bonsoir Pierre L

    Le seul aspect raisonnable de votre commentaire passe par cette question, pourquoi l’OMS ne l’a pas venu venir ?

    La lutte contre ce genre de bestiole passe par une coordination en temps réel mondiale entre des acteurs du domaine de la recherche et de la santé publique. Le monde de la recherche scientifique en santé publique a subi des coupures ces dernière années (par ex voir le CDC USA un pilier mondial depuis 2017).

    Même ici au canada, le financement scientifique a été orientée vers les sciences appliquées durant un bon bout de temps et on ne redynamise pas en criant ciseau un environnement de recherche.

    • Reynald Du Berger dit :

      l’OMS comme le GIEC est un créature de ce nid de corrompus que De Gaule appelait le grand machin. Aussi inutile et nuisible que l’autre grand machin l’Unesco.

    • Paul S. dit :

      Selon M. Piette : “Le monde de la recherche scientifique en santé publique a subi des coupures ces dernière années (par ex voir le CDC USA un pilier mondial depuis 2017).”

      Êtes vous sérieux, est-ce de CDC que vous parlez ?
      Un pilier mondial ? My foot.

      Avec un budget dépassant toujours US $ 6 milliards ils travaillent souvent sur des “pet projects” de politiciens, dont ces problèmes pressants de santé publique : l’obésité et le racisme.

      Quand surviennent les vrais problèmes, les “piliers” sont en hibernation.
      Récemment, leur test pour la Covid19, combiné avec un test pour SRAS – un fiasco.

      À lire et à partager avec La Chère Duredurand : https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/03/cdc-was-fighting-racism-and-obesity-instead-daniel-greenfield/

      En résumé – les CDC sont trop gros et trop dispersés :
      “There is a vast gap between what the CDC should be doing and what it does. What it ought to be doing is utilizing its unique specialties and capabilities to study dangerous contagious diseases. And the CDC’s capabilities in this regard are impressive. But what it ends up doing is battling social problems like obesity, the opioid crisis, or STDs because that’s what politicians, especially Democrats, want.”

      Et ce n’est pas tout – je me souviens de leur initiative de lutte contre l’attaque de zombies, car il y eut un drill inspiré de cela à Montréal. Un gaspillage ridicule.

      Voici, sur le site de CDC : https://www.cdc.gov/cpr/zombies/#/page/1

      Vraiment, une pandémie de zombies ?
      Pas étonnant qu’ils ont raté l’Ébola et sont en train de rater le Coronavirus.

      L’équipe de Trump doit maintenant compter sur la mobilisation de l’industrie privée, au lieu du pilier qui ne tient pas debout.

      • Andre Piette dit :

        Bonjour Paul

        Est-ce que vous suivez-bien les recommandations d’educ-alcool que même si la SAQ est considérée comme essentielle, ce n’est pas une raison pour abuser du bon vin….hic !

        Concernant Donald, je crois que les USA ont cruellement besoin d`un commandant Sullenberger aux commandes à la maison blanche, vous savez celui qui a réussi à sauver ses passagers, sans mode d’emploi, en faisant amerir son airbus sur l’Hudson. Donald n’est pas de cette trempe.

        En fait Donald, ne savait qu’une pandémie représentait un risque de santé publique aux USA

        https://www.factcheck.org/2020/03/contrary-to-trumps-claim-a-pandemic-was-widely-expected-at-some-point/

        Enfin on peut s’imaginer qu’avec la CDC d`avant 2017, nous n’assisterions peut-être pas à ce scénario. Supposément qu’un pan entier appelé pandemic response” team aurait été démantelé par la maison blanche en 2018.

        Vous savez que Donald et la science ne dorment pas dans le même lit. Je crois qu’au fond, il désire envers et contre tous montrer que son instinct vaut bien n’importe quel expert. Et finalement si tout tourne à la catastrophe, devinez qui Donald blâmera …..

        Je vous laisse deviner

        Salutations

      • Paul dit :

        Monsieur G. Piette,

        Il y aurait mieux que Sully pour votre analogie – notre commandant Piché national.

        Il a d’abord pompé son kérosène dans l’air, pour ensuite faire planer son Airbus jusqu’aux Açores : un incompétent adroit et surtout chanceux. Mais qui a réussi, comme Trump réussira.

        Remarquez, D. Trump n’agit pas comme R. Piché et si, au lieu de vous fier à Richard Latendresse ou les stooges de la Chère Malodurant (qui eux-même reprennent en entier le script du CNN), vous suiviez vous-même en direct les interventions du président, vous pourriez vous en rendre compte.

        À propos, hier à sa conférence de presse quotidienne, D. Trump a clairement dit que les vies et la santé primeront sur l’économie, mais qu’il en discutera, avant de décider, avec les gens brillants amenés par ses conseillers, les brillants Dr. Deborah Birx et Dr. Anthony Fauci (le malaimé, selon vos sources, mais écouté quand même, but who gives a shit ?).

        Au fait, qui aimeriez vous voir à la Maison Blanche en ce temps de crise ?

        Si c’est le messie Obama, assurez-vous alors qu’il soit accompagné en tout temps par Jon Favreau son speechwriter, ainsi que son cerveau effectif.
        Imaginez ça, de belles envolées oratoires, souvent sans tête ni queue, rédigées par un descendant de canadiens français, qui auraient sauvé l’humanité.

        Salutations éthyloneutres,
        Paul

        NOTE : Les “factchecks” doivent être mis dans le contexte. Les briefings, périodiques et quotidiens, contiennent en tout temps les avertissements récurrents, mais c’est l’actualité qui détermine l’action. L’avertissement concernant des pandémies était au rapport pendant et avant la présidence d’Obama aussi. Pourtant, l’H1N1 et l’Ébola sont survenus sans qu’on soit prêt. Mais le “factchecking” n’était pas requis pour le messie.

      • Paul dit :

        Monsieur Piette,

        Qui se démène, s’interroge et suppute : “Enfin on peut s’imaginer qu’avec la CDC d`avant 2017, nous n’assisterions peut-être pas à ce scénario. Supposément qu’un pan entier appelé pandemic response” team aurait été démantelé par la maison blanche en 2018. ..”

        Serait-il possible qu’il s’agisse de “Pandemic preparedness office at the National Security Council” ? NSC, plutôt que CDC.
        À faire vérifier par vos “fact-checkers” à la Chère Malodurand.

        Selon cet article, la hache fut maniée par John Bolton, l’ex-patron belliqueux du NSC, qui n’avait pas l’habitude de demander des permissions au boss : https://www.usatoday.com/story/news/world/2020/03/18/coronavirus-did-president-trumps-decision-disband-global-pandemic-office-hinder-response/5064881002/
        De toute façon, il s’agissait de quelques positions de conseillers politiques, pas de postes scientifiques.

        Alors, probablement que CDC d’avant 2017, continuerait quand même de chasser les zombies, plutôt que d’attaquer les vraies épidémies : https://www.cdc.gov/cpr/zombie/index.htm

        Salutations outretombales,
        Paul

      • Andre Piette dit :

        Bonjour Paul

        Bonne idée concernant le commandant Piché, quoiqu`en tant qu’admirateur de Donald vous devriez avoir songé au « birthers » qui ne pouvaient tolérer qu`un non-américain puisse être aux commandes.

        Alors je partage votre remarque qui implique que seulles les qualités de leader comptent pour cette fonction. Peu importe qu’on soit né au Kenya ou non. Mais la constitution c’est la constitution.

        Vous voyez Donald comme l’homme de la situation !

        C’est là son talent, il a réussi à mettre dans la tête de biens des gens qu`il combat le « deep state » et ce peu importe qu`il fragilise ce faisant les institutions américaines.

        Hier, lors de sa derniere conférence de presse, il ne s’est pas gené pour laisser entendre que seuls les gouverneurs des états qui lui feront le dos rond obtiendront l’aide du fédéral.

        Pourtant, dans chaque état, Donald compte, comme vous, des admirateurs,,,,qu`il semble prêt à abandonner.

        Of course que le président Obama serait celui qu`ìl faut dans cette situation !…

        Curieux que tout à coup bien des américains Pro-Trump et qui n’ont plus d’assurances maladie commencent à regretter la couverture que l Obamacare prévoyait au fur et à mesure de son déploiement.

        Au fait, Donald rend responsable Obama de la pandémie actuelle.

        Vivement que l’on commence à graver le Visage de Donald au mont Rushmore…par-dessus celui de Lincoln tant qu`a être…

        .https://www.newyorker.com/news/daily-comment/trumps-increasingly-weird-attempts-to-compare-himself-to-lincoln

        Salutations

      • Paul S. dit :

        Mr. Piette en rajoute pour illustrer sa prise en considération exclusive d’informations filtrées par la Chère Perdurand ou par d’autres olibrius de la sorte, au lieu d’aller s’informer en direct :
        “Hier, lors de sa derniere conférence de presse, il ne s’est pas gené pour laisser entendre que seuls les gouverneurs des états qui lui feront le dos rond obtiendront l’aide du fédéral.”

        Moi, je l’avais vue en direct, cette conférence de presse :
        Il s’agissait du gouverneur démocrate de l’état de Washington, très hostile, qui n’appréciait pas l’aide fédérale, qu’il recevait en abondance (la santé, comme ici n’est pas du ressort fédéral).

        Trump répondait à une question de journaliste en disant, qu’il n’appellerait pas ce gouverneur par téléphone, car ça ne servait à rien (ce qui ne l’empêchait pas de l’aider – un hôpital construit d’urgence, par exemple). Par contre, avec un sourire en coin, il a remarqué que Mike Pence, le V.P. responsable de la Task Force, ne suivait pas son exemple.

        Il parlait en bien d’autres gouverneurs, dont celui de New York, le démocrate Andrew Cuomo, qui n’est certainement pas un ami de Trump et qui le critique quand il le faut, mais pas injustement, juste pour la forme.

        Voilà, même avec Trump il y a des nuances.

      • Andre Piette dit :

        Bonsoir Paul

        Pour vous mettre au parfum concernant mes lectures sur l’actualité aux USA, voici principalement mes sources d’informations :

        https://www.axios.com/
        https://www.politico.com/
        https://www.theguardian.com/uk
        https://www.theatlantic.com/latest/
        et
        https://www.factcheck.org/ et https://www.politifact.com/ qui sans biais évalue le caractere factuel des affirmations des politiciens de toutes allégences.

        Concernant le dernier point de presse de Donald, je crois que vous avez somnolé durant votre écoute :

        https://www.axios.com/trump-white-house-coronavirus-task-force-3de47f09-29a5-4521-af82-c06e1c437af4.html

        Au fait, comment aimeriez vous vivre aux usa sans couverture d`assurances ?

        Salutations

    • PierreL. dit :

      Bonjour M.Piette, Vous avez raison , je blame l’OMS de ne pas l’avoir vu venir. Était-il trop occupé à donner un prix de « goodwill ambassador » à Robert Mugabe ? N’ont-ils rien apprit quand le SRAS et ensuite le H1N1 a frappé ?

      Pour ce qui est du CDC rapellez-moi les découvertes récentes qu’Ils ont fait en infectiologie ou en virologie. Bien sur , ils possèdent les plus virulentes souches de virus dans leur centre de niveau P4 ,si je comprends bien, comme le centre de Winnipeg et de Wuhan…..

      De plus si vous regarder qui a fait les recherches les plus importantes pour le SIDA je ne crois pas que vous trouverez des centres gouvernementaux quelconque mais plutot des compagnies privées et des  » big pharma »

  7. Andre Piette dit :

    Bonsoir Monsieur Duberger

    En vous lisant ces derniers temps, je vous imaginais, tel St-Paul sur le chemin de Damas, enfin éclairé par le St-Esprit.

    Hum, je crois que le saut quantique n’a pas encore eu lieu !.

    Il ne faut pas désesperer, certains détracteurs de ces agences comme vous commencent tout à coup à leurs trouver des vertus.

  8. Normand dit :

    28 mars 2020 : Coronavirus : une seconde étude confirme la position de Didier Raoult sur l’hydroxychloroquine

    https://www.ladepeche.fr/2020/03/28/coronavirus-une-seconde-etude-confirme-la-position-de-didier-raoult-sur-lhydroxychloroquine,8822638.php

    « D’après cette nouvelle étude menée à plus large échelle, « chez 80 patients hospitalisés recevant une combinaison d’hydroxychloroquine et d’azithromycine nous avons noté une amélioration clinique chez tous les patients, une personne âgée de 86 ans est décédée et un patient de 74 ans est toujours en unité de soins intensifs. »

    Une « chute rapide de la charge virale »

    Dans le détail, « une chute rapide de la charge virale nasopharyngée a été observée, avec 83% de négatif au jour 7 et 93% au jour 8 » chez les patients à qui le traitement a été administré. « Cela a permis aux patients de rapidement sortir de quartiers hautement contagieux avec une durée moyenne de séjour de cinq jours », peut-on encore lire dans cette étude. »

    • Normand dit :

      Le Pr Raoult a précisé que son traitement serait efficace en début d’infection, avant les complications.

      Des chercheurs québécois de l’Institut de Cardiologie de Montréal ont entamé une étude qui cible un autre aspect des complications de Covid-19.

      Avec d’autres spécialistes, le professeur en médecine Dr Jean-Claude Tardif étudie depuis plusieurs années les impacts de la colchicine, un type de médicament régulièrement utilisé contre les péricardites. «On cherche à démontrer qu’un anti-inflammatoire assez puissant, comme la colchicine, peut prévenir les décès et les hospitalisations liées à la COVID-19».

      « Le phénomène de ‘tempête inflammatoire’ serait au cœur de l’étude. En Italie et en Chine notamment, plusieurs patients sont décédés non pas parce que le virus attaquait leurs poumons, mais bien parce que leurs propres globules blancs s’en prenaient à leur système. ‘C’est ce qu’on appelle en anglais le cytokine storm. Réduire cette inflammation améliorerait la survie des patients’, lance M. Tardif. »

  9. PierreL. dit :

    Quand on fait la guerre c’est important d’avoir des généraux qui pensent autrement.

    Le Dr. Raoult en est un et le Dr. Tardif en serait un autre.

    Ce qui est intéressant dans leurs démarche c’est qu’ils regardent les médicaments qui existent et qui pourraient avoir un autre usage que celui qui est généralement admis. Ce qui est une autre option que le nouveau médicament qui sera un prix de fou et inabordable pour le commun des mortels. Bien sur ,un vaccin sera probablement trouvé et sera une bonne chose mais en attendant les génériques restent un choix intéressant.

  10. PierreL. dit :

    À propos de coupure de budget au CDC et NIH , rendons à Obama ce qui est à Obama, c’est lui qui a fait les coupures:

    https://apnews.com/d36d6c4de29f4d04beda3db00cb46104

    Le budget a été augmenté quand Trump était président.

    • Andre Piette dit :

      Bonjour Pierre

      Est-ce une lecture en diagonale que vous avez faites ?

      Le congrès a réussi a augmenter les budgets malgrés les coupures demandées par l`administration Trump.

      Vous comprendrez également que les administrateurs en place sont dans une position difficile pour critiquer les décisions de ce président.

      Finalement, Mme le Dr Fauci doit commenter avec doigté les niaiseries du grand boss !….

      • PierreL. dit :

        Bonjour M. Piette,
        Je ne suis pas sur de vous comprendre ,ici.
        vous disiez :
        Le monde de la recherche scientifique en santé publique a subi des coupures ces dernière années (par ex voir le CDC USA un pilier mondial depuis 2017)

        Ce pourrait-il que les coupures ont été faite par Obama, qui trouvait de l’argent pour les énergies renouvellable mais pas pour la science ? Es-ce que le CDC est un leader mondial avant ou après le 20 janvier 2017 ?

        Autre question: que doit être le budget du CDC/NIH ? si vous regardez le graphe suivant :
        https://www.cato.org/blog/coronavirus-nih/cdc-funding , il semble y avoir toujours une aumentation
        régulière du budget.

      • Andre Piette dit :

        Bonjour Pierre

        Voici mes sources, on parle des ressources consacrees a la surveillances des pandemies, le mandat du CDC est large.

        https://www.theguardian.com/us-news/2020/mar/24/trump-cuts-undermine-coronavirus-containment-cdc-watchdog-report

      • Paul dit :

        Bonsoir monsieur Piette,

        Toujours aussi “fiables et impartiales” – vos sources d’information !

        Pour soutenir votre argument, vous avez retenu ce titre : “Trump’s staff cuts have undermined Covid-19 containment efforts, watchdog finds” dans The Guardian (24.III.2020).
        Au premier paragraphe on constate ceci : “a new report by an environmental watchdog.” Donc une source intraçable et indéfinie, possiblement fictive.

        Une pelure plus loin on tombe sur un autre article de The Guardian (31.I. 2020), destiné à enfoncer le clou : “US underprepared for coronavirus due to Trump cuts, say health experts”.
        On y lit : “.. (CDC), forcing it to reduce or discontinue epidemic-prevention efforts in 39 out of the 49 countries it had been helping.” Il faut retenir – “.. it had been helping.”.

        Quand on fouille davantage ( https://www.openpolitics.com/links/cdc-to-scale-back-work-in-dozens-of-foreign-countries-amid-funding-worries/ ), on constate ceci :
        “ The Centers for Disease Control and Prevention plans to scale back or discontinue its work to prevent infectious-disease epidemics and other health threats in 39 foreign countries because it expects funding for the work to end, the agency told employees. “.

        L’information factuelle est ceci : “.. to prevent infectious-disease epidemics and other health threats in 39 foreign countries ..” et le mot clé est – “in”.
        Les coupes budgétaires allaient réduire l’assistance (de portée discutable, car informelle) à d’autres pays, pas le niveau de préparation de la réponse aux pandémies aux USA même.

        Cela m’a motivé à constater les faits directement chez CDC : https://www.cdc.gov/globalhealth/countries/china/default.htm
        Lisez attentivement : vous ne trouverez pas de renvoi à une « liaison » ou une « assistance bilatérale » ou la mention de mots semblables.

        Pour la bonne raison, que le CDC des USA y faisait de la formation d’experts chinois et du transfert de technologies (toujours bienvenu là bas), pas de la collaboration directe ou indirecte.
        Le contraire m’eut surpris, car les communistes ne partagent jamais des renseignements qu’ils considèrent d’ordre stratégique.

        Alors, avoir sur place 3, au lieu de 11, employés ne changeait strictement rien à la quantité ou la qualité d’information que les Chinois allaient bien vouloir partager avec le CDC, après l’avoir soigneusement censurée.
        Le fait que le CDC avait au bureau chinois 39 employés locaux (probablement tous des agents des renseignements militaires chinois) montre le niveau de gaspillage de fonds au CDC.
        Les bénéficiaires chinois, autant gouvernementaux que les individus, devaient être ravis de la générosité (et la bêtise) du contribuable américain.

        En résumé, les articles de la feuille de choux socialiste britannique, The Guardian, faisaient de la désinformation par des allusions savamment formulées pour dissimuler les faits et rapporter ainsi exactement ce que le lecteur voulait entendre. N’est ce pas Mr. Piette ?

        Avez vous lu et compris la référence factuelle de M. Pierre ci-haut, avant de lui refiler la vôtre que manifestement vous n’avez pas lue à fond ?
        The Guardian vous a alimenté en “pommes de route” que vous nous avez refilées en bon vecteur de la transmission virale.

        Le 5 novembre 2019, “The Guardian” fut cité par Radio Canada en exemple à suivre par toute la presse parce qu’ils se sont donnés la ligne éditoriale de TOUT rapporter et interpréter sous l’angle de climato-urgence.

        Depuis, ils y dérogent manifestement, mais leur information sur le coronavirus est aussi merdique que leurs élucubrations climatiques.

        Factuellement,
        Paul

  11. Le Grand Monarque dit :

    Ce sont réellement les droits & libertés individuelles dont je m’inquiète le plus.❓
    Contrôle policier décrets arbitraires, silence complice des partis d’opposition PLQ Zzzz…
    Infantiliser le bon petit peuple méthode assez paternelle & insidieuse pour le péquiste latent dont porte Legault comme camisole.
    Mettre le frein d’urgence à l’économie (!) je décroche.!!
    Navrant mais Sieur Legault de L’Assomption est le pyromane qui veut jouer les pompiers après l’incendie de l’économie québécoise.

    Pour l’avenir …, je ne m’attends à pas grand chose de positif du P.M. avec une économie en lambeaux & une méfiance des québécois du pouvoir gouverneparental._

    • LucBMénard dit :

      Le Premier ministre Legault, son acolyte, le Dr Arruda ainsi que les membres de son cabinet font un excellent travail dans ces circonstances exceptionnellement difficiles.
      Bravo messieurs,

      SVP, continuez de prendre soin de nous,
      Je respecte votre très grande sagesse,

      Merci,

      Pour les détails de moindre importance, nous verrons…

    • Paul S. dit :

      Moi aussi, j’ai des penchants libertarianistes et je crains beaucoup tout empiètement par l’état sur la sphère privée que l’individu libre possède dans un pays démocratique.

      Par contre, aux grands maux les grands moyens.
      Les mesures prises par le Gouvernement Legault sont logiques et nécessaires.

      Pour le moment, je n’ai pas constaté d’abus flagrants, bien qu’ils n’ont pas tout fait pour éviter les dommages collatéraux. Mais ce ne serait pas facile à organiser sur une grande échelle avec un court préavis.

      Le vrai test viendra quand il faudra gérer des exceptions. Par exemple, qui serait autorisé de passer un pont dans l’éventualité d’un bouclage de Montréal ?
      J’ai des obligations d’aide directe sur l’île et aussi deux ponts plus loin. Je vois des lourds nuages à l’horizon.

      • Andre Piette dit :

        Bonsoir

        Je ne sais pas pourquoi vous cherchez si loin.

        Voici les propos émanant directement de la bouche du cheval.

        Le 19 février, selon le président, tout était sous-contrôle et il y avait toujours des matchs de hochey et de basket et le mardi gras (New-Orleans). Supposement que les briefing faits au president n’était pas au même moment si hop la vie !

        En mars en floride, les étudiants s’épivardaient sur la plage durant le spring-break….business as usual.

        Donc votre président faisait la sourde oreille depuis longtemps à ses conseillers à la sécurité nationale.

        Me semble que vous devriez être au parfum

        Bonne lecture

  12. Normand dit :

    Beaucoup d’observateurs et de médias accusent aujourd’hui le président américain d’inaction après lui avoir initialement reproché ses actions. Rappelons que les USA ont identifié un premier cas sur leur territoire (20 janvier) avant l’Italie, l’Espagne, l’Iran…

    Le fait est qu’au moment ou des inquiétudes grandissantes émergeaient concernant la propagation de Covid19, des représentants de la région de NewYork (dont le maire Bill DeBlasio et la Dr. Oxiris Barbot, NY health commisionner) ont minimisé les risques, encouragé les citoyens à participer massivement aux rassemblements et associé au racisme les appels prudents à l’annulation de la Parade dans le Chinatown.

    J’ai trouvé cette vidéo sur YouTube qui démontre la promiscuité qui n’a probablement pas aidé à ce qui se passe présentement à NewYork. À certains moments, on peut voir des gens avec des masques de protection sur la bouche (exemples à 33:50 ou 58:20).

    Cet événement pourrait avoir été une bombe à retardement en lien avec ce que l’on observe présentement à NY ??? Ça semble logique…

    Devant une pandémie, on devrait être solidaire et unis derrière nos dirigeants élus… peu importe nos allégeances préalables.

    • Normand dit :

      Oups, M. DuBerger… il y a eu un Bug qui me donnait l’impression que mon message du 28 mars 7:41 n’avait pas été publié… il y a maintenant un dédoublement (texte partiellement différent).
      Il serait opportun d’en supprimer un !

    • Andre Piette dit :

      Bonjour Normand

      Je crois que cet evenement a eu lieu le 9 fevrier

      Voici tous les matchs de la semaine du 14 février dans la LNH.

      https://www.nhl.com/fr/news/resume-de-tous-les-matchs-du-14-fevrier-dans-la-lnh/c-315082496

      Alors que le canadien esperait toujours participer aux séries.

      Les autorités municipales ne sont pas conviees aux reunion de securite nationale je crois.

      • Paul S. dit :

        Mr. Piette pratique l’aveuglement volontaire : “Les autorités municipales ne sont pas conviees aux reunion de securite nationale je crois.”

        Mais, sont-ils élus parce que totalement dépourvus de GBS ? Ont-ils besoin d’ordre direct émanant de l’OMS pour agir ?
        NOTE : en ce temps, le niveau de vigilance était par ailleurs déjà rehaussé – “ On 30 January, WHO declared the outbreak a Public Health Emergency of International Concern (PHEIC).”

        On savait aussi ce qui s’était passé en Chine et s’amorçait aux Europes.
        Alors exonérer les autorités municipales newyorkaises ne tient pas la route.

        À New York, les célébrations de Nouvel An chinois ont commencé le 25 janvier et il n’y avait pas que le défilé du 9 février.
        Les racoleurs démocrates de vote ethnique, autant au niveau municipal que de l’état, ont encouragé et participé aux festivités.

        Mais, bien entendu, la responsabilité ultime pour les transmissions virales résultantes revient forcément à Trump, conclurait assurément la Chaise Dandupante.

      • Reynald Du Berger dit :

        Une fois la pandémie terminée et l’hystérie climatique prouvée comme non justifiée, l’OMS et le GIEC ces deux créatures de l’ONU parasite, corrompue et incompétente, qui auront coûté des millions de vies humaines et des milliers de milliard$ devront être accusées , jugées et condamnées.

      • Normand dit :

        Bonjour M. Piette

        La LNH a suspendu sa saison après les matchs du 11 mars… donc tous les matchs prévus dans la semaine du 14 n’ont pas eu lieu… pas plus que ceux prévus aujourd’hui. Il est effectivement possible que 3 personnes infectées en ait infectée 8 autres lors du match Toronto-Tampa Bay du 10 mars… mais c’est sans intérêt pour expliquer les causes de la progression fulgurante des cas déclarés de Covid19 dans la ville de NewYork.

        Cette vidéo nous offre une piste d’explication partielle plausible de la contagion… en avez-vous d’autres ?
        Merci de nous les partager.

      • Normand dit :

        En complément, La Presse vient de publier un texte à ce sujet…
        « LES RATÉS DU MAIRE DE NEW YORK »
        https://plus.lapresse.ca/screens/dba74fba-533e-443f-bc97-5adcc4e9ef6f__7C___0.html

  13. Paul dit :

    Mr. Piette m’interpelle : https://duberger.me/2020/03/26/des-politiques-et-des-medecins/#comment-112946

    Cher assidu de l’information,

    Non, je ne somnolais pas.

    Voici, la citation pertinente à votre propos, toutefois TRONQUÉE (à la bonne place) par votre Axios :

    When discussing Vice President Mike Pence’s efforts on the task force, Trump said: « He calls all the governors, I tell him, I mean I’m a different type of person, I say Mike, don’t call the governor of Washington, you’re wasting your time with him. Don’t call the woman in Michigan … if they don’t treat you right, I don’t call. He’s a different type of person. »

    Tout de suite après (“He’s a different type of person. »), avec un sourire approbatif en coin, le président Trump a ajouté (je cite de mémoire) : En parlant de Pence – ”He is a good guy and he calls them anyway.”
    Donc l’aide fédérale aux citoyens se rend partout et elle est coordonnée avec les autorités locales. La politisation ne vient pas nécessairement de Trump.

    Par ailleurs, l’article d’Axios alimente le narratif que Trump n’est préoccupé que par sa personne, ce qui pourrait être vrai. Je ne suis pas son psy.
    Ce que les journaleux n’ont pas inclus : À plusieurs reprises le président a dit qu’il ne voulait pas l’appréciation (des gouverneurs) pour lui (ou que pour lui) mais pour tout son équipe qui se démène pour aider les états et leurs gouverneurs. Il a souligné la contribution de FEMA et du US Army Corps of Engineers qui sont sur le terrain et qui méritaient les remerciements de gouverneurs.
    Pourquoi donc, ceci n’était pas cité par Axios, seulement les parties défavorables à l’image de Trump ?

    Pour être bien informé, il vous faut les faits, pas les fact-checks factices.

    Un “fake news” n’est pas nécessairement une invention non-factuelle, mais plus souvent qu’autrement, les “drive-by media” mentent par omission.

    Je n’en doute pas une seconde, vos sources, exemptes de parti pris, continueront à vous conforter dans votre dédain pour le michant Trump.
    Et vos autres analystes, à la Chaise Dandurand, spécialistes des États Unis, vont en rajouter pour que vous dormiez en paix.

    À propos, j’ai travaillé aux USA et tous les employés de l’entreprise, du patron au préposé aux balais, étaient couverts par un plan d’assurance-santé et medicaments, souscrit et payé par la compagnie. Aucune attente à l’hôpital et des soins de première classe.

    C’était une autre époque, avant que les démocrates sous Clinton et l’enseignement gauchisant dans les écoles et les universités ne changent le pays pour de bon. Je ne suis plus sûr de vouloir y retourner, bien que professionnellement j’y gagnerais énormément.

    Factoresponsablement,
    Paul

    • Andre Piette dit :

      Bonjour Paul

      Votre vision tout à fait objective des grandeurs des services de santé aux USA semble centré que sur ceux et celles qui peuvent compter sur des couvertures d’assurances blindées.

      Par votre expérience de travail aux USA vous en parlez donc avec autorité !…

      Permettez-moi de partager avec vous l’expérience vécue dernièrement par des membres de notre famille.

      Notre belle-soeur québecoise, mariée avec un haut fonctionnaire américain et ayant élevé ses enfants aux états-unis a subi un ACV l`an dernier.

      Malgré qu`elle recevait ses soins dans un hopital réputé à Baltimore, ses perspectives de récupération étaient minces et après plusieurs semaines, il devenait évident que des soins journaliers importants devaient lui être prodigués jusqu`à la fin de ses jours.

      Leur couverture d’assurance faisait en sorte que la famille avait quand même à débourser d’importantes sommes pour lui assurer le confort voulu.

      La solution trouvée fut un rapatriement au Québec dans un avion médical….Bien sur, durant six mois ils auraient acquitté la facture des soins médicaux, mais les avatanges de notre systéme de santé était extraordinaire tout à coup.

      Elle est décedée quelques jours avant son rapatriement.

      Obama avait à coeur d’offrir une meilleure protection à ses concitoyens et en ce moment plusieurs américains angoissent simplement à acquitter les frais pour les soins reliés à cette pandémie.

      Alors, cessez de mettre vos lunettes roses en parlant du systeme de santé US. Même des gens riches (puisque je vous parle de l`histoire de gens tres aisés ici), se sont tournes vers notre systeme de sante.

      • Reynald Du Berger dit :

        Notre système, comme celui français serait encore meilleur si on y consacrait les ressources aux bons postes, celui des médecins et infirmières, plutot que de l’alourdir par une administration parasitaire et inefficace. Je regrette les temps où les bonnes soeurs administraient nos hôpitaux.

      • Paul dit :

        Monsieur André,

        Veuillez accepter mes sincères condoléances.

        Oui, le système blindé de mon entreprise, couvrant aussi les soins dentaires pour tous les employés et leurs familles, était généreux. Paradoxalement, on pouvait se le permettre aux USA, grâce aux profits de la division canadienne (75 à 90 % du total), où j’étais le préposé à la cafetière.

        Aux USA, ceux qui travaillaient pour des entreprises profitables étaient souvent bien couverts, mais avec la globalisation c’est en train de changer.
        Mon point était seulement que tous les travailleurs américains et la classe moyenne, ne sont pas forcément totalement dépourvus.

        Je vais vous surprendre, mais je suis en désaccord avec l’opposition de la droite américaine à une couverture universelle, préférablement de type européen.
        Les lobbies, surtout assujettis aux intérêts économiques puissants, ont trop d’influence politique aux USA.

        Vous l’ignorez peut-être, mais au fond (avant qu’il s’arrime avec les bonzes du Parti républicain) votre souffre-douleur Donald Trump, était aussi favorable à un plan universel de soins de santé : https://www.statnews.com/2016/02/05/trump-cruz-universal-health-care/

        Sur le sujet de “Healthcare” américain je vous comprends et approuve.

        Paul

Répondre à Paul S. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s