ENTRE LE BOUC ET LE PIGEON

Publié: 4 octobre 2017 dans Uncategorized

bouc

J’ai reçu ce matin ce mail d’un abonné à mon blog.

Bonjour M. Du Berger,
J
e travaille sur des systèmes de détection et j’adore lire sur les sciences en général.
J’adore votre blog,  félicitations ( Keep up the good work)!
Un copain en science politique m’a donné ce lien.
Est- ce qu’un biologiste cinéaste comme Jean Lemire est un bon choix pour discuter du climat?

Signé XX YY

Ma réponse :

Bonjour M. YY

Comme notre gouvernement québécois a reconnu officiellement l’existence d’un « problème » qu’on appelle le « réchauffement climatique anthropique » (RCA) et qu’il doit poser des gestes (et surtout de nouvelles taxes)  pour tenter de le régler, il ne faut pas s’étonner de la nomination de M. Lemire à ce poste d’ « émissaire ». Rappelez-vous qu’entre 2007 et  2009, un autre parti politique québécois  avait nommé Steven Guilbeault d’Équiterre, au Conseil d’administration de l’Agence de l’efficacité énergétique et l’a désigné président du Comité sur les énergies renouvelables émergentes de 2009 à 2011 pour le compte du gouvernement du Québec.

Je déplore, probablement comme vous, que cette question climatique qui aurait dû demeurer strictement sur le terrain neutre et rigoureux de la science, ait presque totalement et mondialement dérivé sur celui partisan et lucratif de la politique. La nomination de ce cinéaste biologiste québécois, dans un pareil contexte, est donc aussi logique que celle de Nicolas Hulot , un autre photographe et cinéaste, comme ministre français de la Transition écologique et solidaire (sic).

Il est amusant de constater que la solidarité s’exprime politiquement et officiellement chez les peuples latins, dans le vocable de certains de leurs ministères et qu’au Québec, la solidarité est du domaine du travail et de l’emploi, tandis que nos cousins français doivent être solidaires en environnement.

Bonne journée !

p.s. J’ai trouvé sur internet la raison du titre « émissaire  » : « Lorsqu’on envoie un émissaire en mission auprès de quelqu’un d’autre, c’est assez rarement un bouc ; tout au plus un pigeon voyageur, si on tient vraiment à envoyer un animal, mais le bouc vole beaucoup plus bas (sauf s’il est envoyé avec une catapulte) et nettement moins discrètement ; sans compter que son sens de l’orientation est un peu moins performant.
Alors pourquoi cette expression ?
Il est un phénomène social très répandu qui fait que, de tous temps (et même encore aujourd’hui), lorsque des manifestations d’origine inexpliquée ou un fléau quelconque (autrefois considéré comme un châtiment divin) provoquent des dérangements importants au sein d’une communauté, ses membres cherchent parmi eux un responsable, une victime expiatoire. C’est le fameux bouc émissaire.

Cette appelation est d’origine religieuse. »    (fin de la citation)

Le RCA étant devenu un dogme , comment s’étonner que les « émissaires » remplacent maintenant les scientifiques ?  Qu’il soit bouc ou pigeon, bonne chance à ce M. Lemire!

Reynald Du Berger

pigeon

Publicités
commentaires
  1. Comment un apprenti capitaine cinéaste est arrivé en un seul voyage à contredire tous les scientifiques qui se sont rendus comme lui en antarctique même ceux du GIEC et en retirer des honneurs québécois. La religion verte est forte ici avec le curé vert et son église «la maison du développement durable» qui a quêté 26 millions auprès des entreprises, de l’Hydro et du gouvernement québécois pour y héberger ses ouailles écolos tous subventionnés.

    On oublie que le Québec a une bourse du carbone dont le profits se ramassent dans un fond vert que l’on saupoudre au gré des humeurs du PM.

  2. Paul S. dit :

    Ces Lemire et Hulot, ont-ils plantée une forêt de baobabs pour compenser les émissions carboniques lors de leurs nombreuses pérégrinations essentielles pour la Gaïa ?

    Que je regrette cet homme qui plantait des arbre de Jean Giono, si généreux et désintéressé …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s