LA RENTRÉE DE LA RADIO

Publié: 22 août 2016 dans Uncategorized

ca fa a job 01

Les animateurs de radio du Québec sortent de leur torpeur estivale. Certains nous ont manqué, tandis que d’autres se sont fait remplacer par une relève jeune et agressive et qui ne veut pas laisser facilement l’antenne qu’on leur a prêtée pour les vacances. Certains auditeurs se sont même habitués à ces jeunes loups et acceptent mal le retour des vieux bonzes. Des animateurs controversés, virés d’une station, donc devenus des « sans abri », ont trouvé un refuge providentiel sous une antenne rivale, et ont bien l’intention de faire manger leurs bas aux gérants qui les ont virés. D’autres se sont vu attribuer une plage horaire qui ne leur plaît pas toujours, ayant été bousculés au bénéfice de politiciens ou de chroniqueurs auxquels les détrônés reprochent leur inexpérience en radio. C’est le grand tintamarre radiophonique de l’automne, une sorte de rituel annuel typiquement québécois, comparable au grand déménagement du 1er juillet ou aux vacances de la construction.

C’est la course aux BBM qui recommence. Sauf pour les privilégiés de Radio-Canada dont le boulot est assuré, sans qu’ils aient à trop se forcer, grâce à nos impôts et à une généreuse convention collective, la course de rats est bien démarrée pour les autres. Les couteaux volent bas à certaines antennes et à certaines heures. On se lance des injures. Finalement, c’est l’auditeur qui décide.

Il y a bien longtemps, j’étais dans le studio de la radio CJMT par un beau matin d’automne avec Louis Champagne qui était à l’époque le morning man no.1 au Saguenay-Lac-St-Jean. Au cours d’une pause, accourt dans le studio un technicien une feuille à la main, s’écriant « Louis! les BBM sont sortis! on est les meilleurs! » . Je me tourne alors vers M. Champagne et lui glisse tout bas « vous n’êtes pas nécessairement les meilleurs, vous êtes les plus populaires ». Le jeune Mozart a déjà probablement dit quelque chose de semblable au vieux Salieri. Car ces coqs radiophoniques à l’ego aussi gros que l’ergot, confondent souvent excellence et popularité.

Il existe à Québec un école qui forme des animateurs de radio et de télé, c’est le Collège radio télévision de Québec (CRTQ). On y enseigne les arts de l’animation radiophonique. Plusieurs jeunes animateurs québécois y sont passés, tandis que d’autres sont diplômés du programme technique Arts et technologies des médias (ATM) du cegep de Jonquière. Comme blogueur, une enseignante m’a déjà invité à deux reprises à participer à une activité pédagogique. Les élèves étaient regroupés par 3 ou 4 et devaient choisir parmi les billets de mon blogue, un sujet qui les interpellait et ensuite préparer puis mener une entrevue avec moi. À l’issue de la démarche, et en présence des élèves, des enseignants et du directeur, je livrais mes impressions au groupe. J’attirais leur attention sur les trois points qui me paraissent les plus importants.

1- La maîtrise de la langue française.

Les expressions comme by the way… ça fa à job… ça vient m’charcher… illustrent bien la pauvreté du vocabulaire québécois. Un animateur incapable de saisir la nuance entre ça m’interpelle, ça me trouble, ça me gêne, ça me heurte, ça me chagrine, ça me dérange, ça me peine, ça m’attriste, etc.. toutes des expressions de situations affectives et sentimentales différentes, ne peut donc les utiliser. Il enveloppe tout cela en une seule expression passe-partout qu’il croit convenable, « ça vient m’charcher ». Même chose pour celui qui annonce le « spécial du jour », un hamburger frites avec « breuvage » en terminant sa pub par « ça fa à job !», comme si manger était une corvée, un travail.

2- La culture générale

Pour plusieurs animateurs de radio, l’univers se limite au sport et au showbiz. Ils sont incapables d’analyser convenablement et de façon intéressante pour l’auditeur, une situation politique internationale, n’ayant pas les connaissances historiques, politiques ni géographiques nécessaires. Ils sont aussi incapables de comprendre pourquoi des gens vont écouter des concerts de Beethoven dans de modestes amphithéâtres, tandis qu’eux se sont fait payer au moyen des mêmes impôts, de grands amphithéâtres pour écouter leurs metallicas et voir leur nordiques préférés courir après un bout de caoutchouc , afin d’alimenter leurs pensées et rêves post-radiophoniques. Le matin de l’attentat sauvage chez Charlie Hebdo, j’entendais deux animateurs patauger péniblement sur internet – j’imaginais leur langue sortie au-dessus du clavier- afin de voir ce qu’était ce fameux journal – auquel j’ai été abonné-. Le même soir, ces deux « spécialistes de l’animation radio » affichaient un gros et pathétique « Je suis Charlie » sur leur page facebook.

3- Le style

C’est l’élément le plus subtil. Si l’animation radiophonique est un art, l’artiste doit développer cet art en se trouvant un style qui lui est propre, qui le caractérise, qui le différencie des autres. Pas facile. Le CRTQ ou les ATM de Jonquière lui enseignent les bases, la technique,  comme le ferait une école de beaux arts pour un peintre, mais chacun doit ensuite poursuivre sa démarche personnelle en l’enrichissant, en la cultivant comme une fleur. C’est souvent ce qui fera qu’un élève en particulier sera repéré par une station de radio où il débutera une carrière, qui peut le mener à une autre station de radio, puis à une autre, et enfin à la banqueroute,  comme à la célébrité… ou aux deux, comme cela s’est déjà vu.

commentaires
  1. jean-luc dit :

    Je suis d’accord avec vous R. Duberger. … c’est rare🙂

    Pour ma part, la radio de Québec (fm 93, choi radio X, énergie, etc..) m’ennuie la plupart du temps. Aucun contenu.

    Par ailleurs, A. Arthur a son style, mais au moins il élabore sa pensée de manière cohérente et structurée. Il est expérimenté en plus.

    Vous participez à des chroniques de CHOI radio X, alors qu’en général, je trouve que cette antenne nivelle par le bas. Et ce n’est pas le retour de J. Fillion qui va améliorer cela.

    • Reynald Du Berger dit :

      D’accord avec vous sur André Arthur. Il est le Roi… et quand j’entends un animateur le traiter de « crétin », je me dis… il dérange les animateurs à ce point ! et il reste donc encore le Roi. Il a dit de moi que je cultivais l’art de la contrariété… et que j’étais trop instruit pour n’être l’homme que d’une seule cause. Il n’a jamais dit de telles choses des animateurs qui le traitent de crétin. J’accepte tous les plateaux qui me sont offerts, sauf que je reste libre et ne serai jamais un lécheur de bottes comme certains chroniqueurs ou collaborateurs le sont devenus. Surtout que je ne retire aucun cachet. Pour Jeff Fillion, il n’est pas ma tasse de thé. laissons lui sa chance. Voici ce que j’ai écrit sur lui aujourd’hui (voir les commentaires). http://princearthurherald.com/fr/quebec-canada/entretien-exclusive-avec-jeff-fillion-son-retour-choi-radio-x-quebec

  2. Alain Gervais dit :

    Pertinente analyse du milieu radiophonique de Québec.
    Je lis avec intérêt et et je partage les inquiétudes dont vous nous avez fait part dans vos derniers blogs en rapport avec la montée du radicalisme islamique et du laxisme des dirigeants occidentaux.

    Mais, je vous avouerai que je préfère vous lire à titre de critique, climato-sceptique, de l’information ou plutôt de la désinformation dont nous alimentent les médias d’information majeurs.

    Je comprends votre lassitude suite aux multiples rebuffades dont vous avez été l’objet, notamment du personnel de Radio-Canada et de l’Université de Trois-Rivières.
    Svp, ne lâchez pas… on a besoin de gens comme vous.
    Merci
    Alain Gervais
    Technicien retraité et camionneur à temps partiel

  3. mangemarais dit :

    Wow, quel texte!!!!

  4. […] texte provient du blogue de l’auteur : https://duberger.me/2016/08/22/la-rentree-de-la-radio/ .pah-responsive { display:none; } @media(min-width: 641px) { .pah-responsive { width: 468px; […]

  5. Mona Pelletier dit :

    Merci vous êtes toujours très instructif, j’adore vous lire….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s