MÔMAN !… VIENS M’CHARCHER !!!

Publié: 29 avril 2015 dans Uncategorized

alpinismeC’est le cri déchirant qu’on a tous entendu dans les médias, surtout à Radio-Canada. Cri canadien , mais poussé surtout par des Québécois, provenant du camp « de base » situé en effet à la base de l’Everest. Plutôt que nous montrer des Népalais braves et courageux aux prises avec leur tâche de venir en aide à leurs concitoyens victimes de ce drame , les médias de Radio-Canada ont préféré nous montrer et nous faire entendre les plaintes larmoyantes de pleurnichards qui reprochent à leur gouvernemaman canadien de ne pas les avoir pris en charge et sortis illico du pétrin dans lequel ils se sont pourtant fourrés en toute connaissance de cause.

Mais qui sont ces Canadiens « pognés » au Népal par des routes bloquées par des avalanches et des glissements de terrain? De jeunes cadres en congé? des étudiants en sciences molles de l’UQAM en « sabbatique » entre deux manifs? et qui veulent démontrer ainsi leurs prouesses d’alpinistes à des amis en grimpant sur des tas de cailloux qu’une chèvre peut escalader plus rapidement et avec plus d’élégance? Si seulement ils s’agissait de travailleurs bénévoles humanitaires. Non, la plupart ne sont là que pour le « trip » et pour ainsi épater leur galerie.

Ont-ils seulement pris le temps de consulter le site « conseils aux voyageurs canadiens » avant de choisir d’aller tenter cette aventure?

J’ai visité une soixantaine de pays, dont plusieurs qualifiés de « pays de cul » par les proches qui voulaient m’en dissuader. Plusieurs de ces pays – Libye, Syrie, Liban, Iran, Yémen- avaient des alertes rouges. J’y suis allé quand-même, en assumant les risques. Avant de partir, j’ai prévenu mes proches et ma famille, que si jamais j’étais dans la merde, il ne fallait pas demander au gouvernement canadien de me venir en aide. J’avais lu les consignes claires du gouvernement, j’avais choisi d’y aller quand-même et j’assumais les risques, risques de catastrophes naturelles ou d’enlèvements comme au Yémen.

À Bosra en Syrie, j’ai été encerclé par un groupe de jeunes de l’Université de Damas qui ont finalement ouvert le cercle qu’ils avaient formé autour de moi, mais seulement après que j’eus prononcé un serment d’allégeance à Ben Laden – c’est la seule fois où j’ai parlé arabe- . J’ai assumé le risque. En Iran, j’ai été repéré deux fois par la police religieuse et il aurait pu m’en cuire vu les contacts pourtant interdits que j’ai eus avec des ingénieurs et étudiants iraniens.

Voici , pour les exaltés et potentiels ascenseurs d’Everest qui ne peuvent se retenir, la consigne canadienne pour le Népal.

Voici des consignes que j’ai choisi d’ignorer mais en assumant pleinement les conséquences.  »

YÉMEN – ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage au Yémen, étant donné que les conditions de sécurité se sont détériorées considérablement et que les étrangers courent des risques extrêmes. Il n’est plus possible de quitter le pays par des moyens commerciaux. Si vous demeurez au Yémen, trouvez un abri sauf et restez-y, sauf si vous pouvez trouver un moyen sécuritaire de quitter le pays. La capacité du gouvernement du Canada à offrir de l’assistance consulaire au Yémen est extrêmement limitée. Voir Sécurité pour plus de renseignements.

LIBYE – ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage en Libye en raison de l’insécurité persistante dans l’ensemble du pays : un conflit armé y fait rage depuis longtemps, il y a un risque élevé d’attentats terroristes, la situation politique est imprévisible et le taux de criminalité élevé. Si vous vous trouvez actuellement en Libye, vous devriez quitter ce pays dès maintenant par le moyen le plus sûr.

La capacité du gouvernement du Canada à fournir des services consulaires aux citoyens canadiens qui se trouvent en Libye est extrêmement limitée. L’ambassade du Canada en Libye, à Tripoli, a suspendu ses activités jusqu’à nouvel ordre. Les représentants canadiens ont quitté le pays. Les Canadiens qui se trouvent en Libye devraient communiquer avec l’ambassade du Canada en Tunisie, à Tunis, ou avec le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa pour obtenir une assistance consulaire d’urgence. Il est vivement conseillé aux Canadiens de s’inscrire auprès du service d’Inscription des Canadiens à l’étranger.

Les Canadiens qui se rendent en Libye ou qui y séjournent malgré cet avertissement doivent s’assurer que leurs documents de voyage sont en règle, limiter leurs déplacements et se tenir au courant des dernières nouvelles. Des incidents violents peuvent se produire soudainement, et l’on court de grands risques de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Faites preuve d’une extrême prudence, ayez un plan d’urgence et soyez constamment sur vos gardes.

Faudra-il des panneaux de rappel à ce fameux « camp de base » à l’adresse des Canadiens «  Grimpez à vos risques et périls » après la mise en garde ignorée par plusieurs et pourtant claire pour plusieurs pays à la situation politique ou géologique instable?

Les Québécois , contrairement au reste de la francophonie, ont l’habitude de regrouper des expressions qu’ils ne savent pas utiliser comme « ça m’interpelle, ça me gêne, ça m’attriste, ça me chagrine, ça me touche, ça me dérange, ça m’émeut , ça me peine etc » par une seule expression passe-partout, « ça vient m’charcher! »

Le sort de ces pauvres Népalais me chagrine, mais ne reprochons pas au Canada ne ne pas aller « charcher » ces aventuriers téméraires qui n’ont même pas pris le soin de lire le mode d’emploi du bourbier dans lequel ils se sont volontairement enlisés.

commentaires
  1. Odette trudel dit :

    Entièrement d’accord avec vos commentaires.

  2. Paul S. dit :

    Il y avait les mêmes jérémiades, amplifiées par Radio Canada, pendant l’intervention défensive d’Israël au Liban en 2006, lorsque les concitoyennes de complaisance à double nationalité, visiblement en moyens, se plaignaient que “leur” pays ne s’était pas empressé d’affréter un navire de croisière pour les évacuer.

    Depuis longtemps les “journalisses SSS” (syndicalistes, socialistes et séparatistes) font le travail de sape quotidien contre le Canada et son gouvernement.
    M. Harper est ciblé davantage car il n’est pas un des nôtres et il ne s’achète pas la paix en augmentant les crédits de fonctionnement de la Société d’état.

    Malheureusement P.E. Trudeau n’a pas mis la clé dans la porte, comme il avait songé de le faire : il nous aurait épargné aussi les minables shows de chaises que les “ICIttes” servent tous les jours à ceux qui les font vivre avec leurs impôts.

    Je prédis que RatdeCanne va bientôt reprocher au gouvernement Couillard de ne pas avoir ouvert une Maison de Québec douillette à Katmandou : maudite austérité..

    • Eric Veilleux dit :

      Ne vous inquiètez pas, les journalisses sss comme vous les nommez ne font qu’équilibrer le pôle des journalisses anglais quebec bashing ssscd (suprémacistes, scentralisateurs, sodomistes, cheap laboristes, déculturalistes) de sape quotidien contre le Québec et son gouvernement.

      • Stéphane dit :

        Il faudrait faire comme Lucky Luke dans l’album « Les rivaux de Painful Gulch » quand il a mis les O’Hara et les O’Timmins dans la même cellule. Mettons les “journalisses SSS” (syndicalistes, socialistes et séparatistes) et les journalistes ssscd (suprémacistes, scentralisateurs, sodomistes, cheap laboristes, déculturalistes) ensemble dans une pièce enfermés à clé pendant qu’on s’amuse à les voir en train d' »argumenter » si je peux dire.😉

  3. Robert dit :

    Bon texte Reynald;

    Vous avez parfaitement raison, incroyable les comportements de ces journalistes incompétents de RDI. Quand est-ce que quelqu’un va se réveiller et les mettre au pas? Moi, j’en suis rendu à n’écouter que CBC. Vous auriez du voir la différence entre CBC et RDI lors des reportages sur le Népal. CBC a même fait un reportage avec une Québécoise bénévole qui se promenait avec un drapeau du Québec sur une épaule et un drapeau Canadien sur l’autre. Chez RDI, il faut que ce soit toujours NÉGATIF. C’en est déprimant. LCN (de Péladeau) est moins pire, c’est dire… avec Dumont et Martineau qui nous donnent un peu d’opinions qui ne sont pas séparatistes de gauche.

    Pourtant, ils se sont fait couper…Ils auraient du comprendre!

    Robert

  4. Robert dit :

    Reynald;

    J’aimerais bien savoir qui, à Radio-Canada fait les montages de reportages autant biaisés? C’est incroyable. Je prend l’exemple du dernier budget, en ce qui concerne le « FRACTIONNEMENT DU REVENU ». Tous les journalistes, sans exception (dont Chantal Hébert et Michel C Auger), n’en ont que pour dire que cette mesure ne fera que favoriser les riches. J’ai consulté, entre autre un Comptable chevronné. Il a dit que cette mesure était excellente. Voici un exemple tiré de la table d’impôt 2015:

    Un gars gagnant 60 000$ et paierait 15029 $ en Impôt (Fed et QC). Sa conjointe gagne 30 000$ et paierait normalement 4854 $ en impôt. Donc, en revenu séparé ils devraient payer 19 883$.

    Si le revenu est fractionné, la différence est: 60 000-30 000=30 000$. Le gars qui gagne 60 000$ paiera son impôt sur 45 000 et sa conjointe paiera aussi son impôt sur 45 000$. Selon la table d’impôt, c’est 9 273$ x 2 = 18 546$. Il y a donc un gain de (19 883$ – 18546$) soit 1337$. En passant, le maximum pouvant être économisé sera de 2 000$. C’est donc inexact de prétendre que les riches vont s’emplir les poches.

    Il y a un seul problème. C’est lorsque les deux conjoints ont le même revenu. Il n’y a plus de différence. Pour régler ce problème, le gouvernement va modifier les tables pour que les conjoints avec le même revenu puisse aussi en profiter.

    En passant: Ce fractionnement existe déjà pour les revenus de retraite et ce, depuis plusieurs années….Grâce à Harper!

    Robert

  5. Michel Côté dit :

    Même chose pour les vétérans alors?? Les pleurnichards qui sont surpris d’avoir des traumatismes psychologiques!! Ils n’ont pas lu sur les dangers d’être un soldat????? Mais le gouvernement cacanadien doit s’en occuper.. HELP ME HARPER.. qu’ils disent…

    • Reynald Du Berger dit :

      Le vétéran qui a combattu outremer et en est revenu post-traumatisé n’a rien de comparable au petit snobinard alpiniste amateur de weekend qui veut épater ses copains.

      • Robert dit :

        Reynald;

        Vous avez raison dans ce que vous dites. Il demeure que les soldats de l’armée Canadienne sont considérés comme faisant partis d’une des armées qui traite le mieux ses soldats.
        Mais évidemment, notre bon RDI est toujours en train de noircir l’armée Canadienne.

        Robert

      • Michel Côté dit :

        Paraît que vous ne vivez pas dans une région où une base militaire est implantée, vous seriez en mesure de savoir qu’une bonne partie d’eux se prennent pour des semi-Dieux avec leur uniforme!!! Et oui c’est comparable, une bande de pleurnichards qui auraient dû y penser avant de s’enrôler pour jouer aux « pow pow t’es mort »

  6. Jonathan Brisebois dit :

    Le Népal n’est pas un pays en guerre pour lequel le gouvernement émet des restrictions de voyage! Et un tremblement de terre historique n’est pas un phénomène prévisible auquel des voyageurs doivent se préparer. C’est quand même étrange que le gouvernement utilise ses ressources militaires pour venir en aide à plusieurs citoyens de différents pays, en leur fournissant du support tactique, logistique, et de l’armement, mais hésite à porter cette même aide à ses propres citoyens qui sont pris dans une situation critique!!!!! Même les américains, pour qui les gens de droite comme vous les citent comme modèle à suivre, ont dépêché leurs ressources afin d’évacuer leurs citoyens…… Ça doit être parce que le séisme est d’une grande ampleur et exceptionnel. C’est vrai que c’est trop demandé à ce gouvernement d’utiliser les fonds publics pour servir le public!!!!!!

    • Reynald Du Berger dit :

      Ce séisme n’était pas historique, mais un événement normal pour cette région, une des plus actives de la Terre. Tout voyageur doit savoir cela avant de s’y aventurer juste pour son plaisir. J’aurais été plus sympathique si ces Canadiens avaient été là-bas dans le cadre de programmes d’aide humanitaire. Le Canada établit clairement les risques géologiques que certains pays comportent et met en garde contre sa capacité limitée à venir en aide à ses ressortissants. L’aide canadienne doit être en priorité dirigée vers les victimes, et ensuite vers les aventuriers téméraires. Le gauchiste, habitué au maternage et à la prise en charge de tous par le gouvernemaman, a peine à comprendre cela et est la plupart du temps désarmé devant de pareilles situations. Les manifs pleurnichardes et larmoyantes (souvent violentes) sont toujours formées de gauchistes, jamais de gens de droite.  » Assume tes choix, relève-toi, mouche ton nez, retrousse tes manche et en avant ! » avez-vous déjà entendu ça dans la bouche d’un gauchiste? Oh non! que des plaintes, des gémissements et des « c’est pas ma faute, c’est les capitalistes, c’est les USA… ! » . Ne me faites donc pas brailler.

      • Rexterras dit :

        Et il sera le premier à se plaindre que les USA interviennent partout et trop. C’est normal qu’ils puissent envoyer des secours: leur logistique est simple et leurs ressources tout près. Pour nous, c’est 24 heures d’avion et rien sur place.

        Et comme mentionné, cet événement n’a rien d’exceptionnel et survient aux 30-50 ans!

  7. Robert dit :

    Un petit commentaire, (un peu hors sujet) en passant: CETTE FOUTUE BOURSE DU CARBONE EST RESPONSABLE DE 3,5 CENTS D’AUGMENTATION DE L’ESSENCE. IL EST PRÉVU QUE CETTE TAXE POURRAIT ATTEINDRE 7,5 CENTS LE LITRE…et même plus. Pour un automobiliste qui roule 25 000 Km/ année avec un véhicule consomment 10 litres au 100 Km, cela représente une dépense supplémentaire de presque 200 $/année….Tout cela pour régler un problème QUI N’EXISTE PAS!

  8. Normand Renaud dit :

    Cet article rejoint ce que je pensais au sujet des pleurs entendus…un peu comme toi j’ai parcouru le monde…pas le Yemen ou la Libye cependant mais enfin,je n’ai jamais pensé que le Canada devait absolument me dépanner en 24-48 heures et même si j’ai déjà eu a faire face a un Typhon
    dans le Pacifique…de toutes manières il est toujours préférable d’avoir des contacts en terre étrangère…les locaux demeurent toujours la meilleure aide…Excellent ton commentaire !

  9. Paul S. dit :

    M. Veilleux :

    Je n’ai pas inventé l’acronyme SSS (syndicaliste, socialiste et séparatiste) désignant le journalisme québécois et je conçois qu’il puisse paraître très réducteur.
    Néanmoins, je suis navré de voir le quatrième pouvoir faire de l’ingénierie sociale intensive au Québec, au lieu d’interpeller les politiciens, autrement que pour faire avancer la cause du PARTI (le PQ, bien entendu).

    Le journalisme se juge de plusieurs façons, par exemple, par ce qui ne se dit pas au bon peuple : avions nous eu un débat à propos de la DAMNÉE BOURSE DE CARBONE ?
    Non, j’ai dû apprendre aux amis (collés exclusivement aux médias francophones), que bientôt une imposition furtive, très importante (bien plus que ne l’exprime M. Robert) sera prélevée au Québec.
    Celle-ci visera, éventuellement, presque toutes les activités économiques.

    Les médias n’en parlaient pas en 2014, pour éviter de réveiller les gens à temps.

    La Bourse de Carbone nous fera reculer loin, mais elle assurera des emplois payants et abondants aux fonctionnaires, directement et indirectement responsables pour son organisation et son fonctionnement. Donc, les syndicats seront comblés.
    Bien entendu, il y aura des opportunités nombreuses pour des interventions politiques, ainsi que pour des renvois d’ascenseur reconnaissants, le tout dans la meilleure tradition du Modèle québécois.

    Quant aux journalistes anglais, dénigreurs (diriez-vous “bashistes” ou “basheurs” ?) du Québec : nous savons tous que leur “suprémacisme” ne laisse pas de place à l’intégration des ethnies, contrairement au projet inclusif du débonnaire ex-journaliste (?), aspirant-cheuf Drainville.
    Centralisateurs – je prends votre parole pour cela.
    Par “sodomistes” (“sodomites” in english), voulez-vous parler de visites journalistiques assidues de saunas gais ? Encore là, vous en savez sans doute plus qu’un quidam ordinaire.
    Quant au “cheap laborisme”, il est vrai que le NPD est très populaire au CBC.
    Le “déculturalisme” : est ce une activité pratiquée dans un sauna gai ?

    Vous avez raison, il faut défendre notre ÉTAT et son bon gouvernement.

    Toutefois, si telle était votre préférence et si M. Du Berger le permettait, nous pourrions le faire en anglais, pour mieux nous comprendre.

    Salutations contrites,
    Paul S.

  10. Robert dit :

    Paul S:

    Incroyable ce que l’ignorance peut faire. Je suis convaincu qu’une bonne proportion de Québécois ne se sont même pas rendu compte de cette augmentation de cette taxe de l’essence. Lorsque Gérald Fillion en parle et qu’il montre des tableaux, il cache cette taxe dans la multitude d’autres taxes disséminées dans le prix du litre d’essence. En passant, plusieurs pensent que cette lutte au méchant CO2, que bons nombre de Québécois confondent allègrement avec CO et SO2, ne nous coutera rien. L’Europe tarde à sortir de la crise économique en raison de cette lutte futile et inutile. L’Allemagne, la France et autres pays d’Europe dépensent des milliards pour cette funeste cause…Quand je pense que la France possède 70 centrales nucléaires…. Doit-on en rire ou en pleurer?

  11. Robert dit :

    Tiré de AFP;

    « L’économiste britannique Nicholas Stern appelle lundi les pays à se montrer plus ambitieux dans leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre (GES), en vue de la conférence climat de Paris, afin de tenir l’objectif d’un réchauffement limité à 2 °C. »

    Ce gars est diplômé en mathématique de Cambridge. Il devrait utiliser ses connaissances pour en plus, apprendre deux choses:

    1) Lire un graphique qui lui montrerait que le réchauffement depuis 1850 (165 ans) n’est que de 0,8 oC et donc très loin de 2 oC.

    Note: Ce graphique montre les anomalies moyennes de (Hadley, NOAA et NASA-GISS)

    2) La température de la troposphère n’a pas augmentée depuis 17 ans!

    Robert

  12. Robert dit :

    Stern et sa gang:

    Ils parlent de 2 oC en 2030 (Ce qu’ils espèrent et demandent). Voici les faits: Après un gros el-ninio en 1944, la température est restée stable pendant 34 ans ( jusqu’en 1978). Présentement. la température est stable depuis 1998 (17 ans), ce qui peut nous projeter en 2034 (17 ans à attendre). Ne savent-ils pas que ces modèles ne fonctionnent pas. C’est ce qu’à bien démontré le Dr Roy Spencer!

    Robert

  13. Paul S. dit :

    M. Robert,

    Vous avez raison de souligner l’effet de la Bourse de Carbone sur le prix de l’essence : cela nous touche directement.

    Nous serons également touchés par la hausse du prix des matériaux de construction : le carbonate de calcium utilisé dans la production du ciment cède son CO2 et il y a aussi des combustibles fossiles dans les fours. On parle vraiment d’émissions interdites importantes.
    La production et le séchage du bois de construction ne se font pas que par l’énergie produite à partir de la biomasse.
    Le prix des dérivés du pétrole sera affecté : bardeaux, goudron, matières plastiques, revêtement des chaussées, etc..
    Tout ce qui est transporté sera affecté.
    Tous les articles et les denrées produits par des procédés thermiques seront affectés.
    Les coûts seront bien entendu refilés aux consommateurs : des entreprises fermeraient leurs usines ici, si elles n’étaient pas en mesure de le faire.
    Plusieurs déplaceront leur production ailleurs.
    On nous apprendra À PETIT FEU que nous payons plus cher pour ceci et pour cela, enfin, pour presque tout ce que nous consommons.
    L’argent sorti de l’économie passera dans la poche des spéculateurs et du gouvernement.
    Parions que les Californiens seront avantagés et que l’argent astucieux migrera vers le sud.
    Pour nous calmer et nous montrer que nous sommes en train de sauver la planète, on nous “donnera” des éoliennes géantes.

    Récemment, à une émission sur l’agriculture à RatdeCanne l’on spéculait sur la nécessité de devenir tous des végétariens, car les ruminants produisent des gaz à l’effet de serre abondants.
    De plus, apparemment, la consommation de la viande ferait ballonner au méthane.
    Alors, attendons nous à une ponction par la Bourse dans nos assiettes.
    Que dire du méthane dans le purin des fermes porcines ? Les poulaillers ? Passez à la caisse !
    Des engrais ?

    Et si le brillantissime Dr. Couillard pensait que l’hydroélectricité était un avantage, vous verrez, un jour on quantifiera la non-séquestration du CO2 sur les terres inondées et la libération des gaz à l’effet de serre par la décomposition des matières organiques sous l’eau.
    L’arroseur arrosé (HQ) paiera, ou plutôt nous payerons à sa place.

    Tout cela aurait dû faire partie du débat sur la Bourse du carbone, qui n’a pas eu lieu, car nos journalisses SSS (Syndicalistes, Socialistes et Séparatistes) en ont décidé ainsi.

    Mais, il faut aussi se demander ceci : pourquoi au Québec nous sommes plus bonasses que les autres et pourquoi TOUS nos politiciens sont TOUJOURS hissés très haut sur l’échelle de bêtise ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s