Cachez cette croix que je ne saurais voir! ou La vraie grande noirceur

Publié: 20 février 2011 dans Uncategorized

Reynald Du Berger


Je rentre de Nouvelle Zélande et découvre deux événements qui font la manchette québécoise et qui reflètent bien les préoccupations d’un grand peuple: le nouveau Colisée, et les démêlés judiciaires du Maire Jean Tremblay avec les laïcistes (je propose humblement ce néologisme à Larousse et Robert, en attendant l’approbation de l’Académie québécoise). Sur ces deux sujets, j’ai entendu plusieurs analyses et je suis porté à préférer celles de mon co-blogueur Éric Duhaime.

J’ai déjà exprimé mon avis sur le premier sujet. Par contre, le jugement asséné au Maire Tremblay me renverse. On lui interdit d’exprimer publiquement sa foi au moyen d’une courte prière récitée avant l’ouverture des séances de son conseil municipal, et on le somme de retirer le crucifix qui trône derrière son fauteuil de maire, comme celui qui est pourtant encore accroché à l’Assemblée nationale. Et le comble: la Cour accorde un « dédommagement » de 30 000$ au plaignant, victime de ces prières et objets provocateurs. Je comprends mal qu’on puisse être offensé, heurté, choqué par la prière et le crucifix. À moins que l’on considère que ce soient là les expressions douloureuses d’un sombre passé religieux qui hante encore certains Québécois, ou qu’on y voie un quelconque plébiscite moderne de l’inquisition ou des croisades.

Ceux qui sont gênés par ces symboles religieux devraient en exposer clairement les raisons. J’ai déjà dit sur ce blogue en quoi le foulard islamique, qui n’est pourtant pas un symbole religieux, me gênait. J’ai déjà vu des cégépiens porter en période de carnaval, le brassard avec la Svastika et je les ai rabroués. Ils avaient vu ça dans un film…Quand on est heurté par des paroles, des gestes ou des symboles, il faut le dire, mais ont doit aussi dire pourquoi, expliquer.

On peut considérer ces symboles de la foi catholique comme appartenant désormais à un passé religieux poussiéreux mais douloureux qu’on aimerait bien oublier. On peut aussi les considérer comme faisant partie d’un passé culturel collectif, un patrimoine nous appartenant et qu’on ne doit pas avoir honte d’exhiber. Je vais périodiquement dans les écoles et constate l’absence totale de culture religieuse chez nos jeunes Québécois. Dans mes présentations sur les séismes au Québec, je leur parle des Relations des Jésuites, et ils s’imaginent des choses « pas tellement catholiques » tout en ignorant évidemment ce qu’est un Jésuite. – et c’est pas le nouveau cours d’ÉCR qui va réparer ça- . Il y a quelques années, une prof un peu plus délurée que les autres, a eu l’idée de faire visiter la cathédrale de Chicoutimi à ses élèves. Elle a été surprise quand la plupart de ces derniers se sont esclaffés lorsque le guide leur a présenté le « tabernacle ». Pour eux, c’était le juron, à une voyelle près, poussé par les malotrus quand ils se coincent le doigt dans une porte.

Si l’on retire les crucifix des endroits publics et si l’on se veut cohérent, il faudra aussi démolir tous ces calvaires de chemins (avec les instruments de la Passion qui vont avec), abattre certains clochers que la même Cour qui a jugé le Maire Tremblay, aura jugés offensants parce que dépassant en hauteur, donc en expression de foi religieuse, les innombrables minarets voisins, plus que raisonnablement mais généreusement accommodés par la coûteuse et inutile Commission d’enquête pilotée par mon collègue Gérard Bouchard de l’UQAC et son collègue Taylor. On devra débaptiser puis rebaptiser des rues, des avenues, des boulevards, des garderies un peu trop conservatrices, des écoles, des hôpitaux, des villages,- amis autochtones, à vos plumes!, celles qui écrivent, car il vous faudra nous trouver rapidement des milliers de noms politiquement corrects donc acceptables puisqu’amérindiens, pour remplacer tous ces saints néanmoins canonisés par l’Église, mais à jamais démonisés toponymiquement , par les laïcistes, sans autre procès que celui qui a condamné Jean Tremblay et qui fait maintenant jurisprudence, – sans compter qu’on devra interdire les représentations publiques dans les églises et salles de concert des requiems, de Verdi, Mozart, Fauré, Berlioz, Brahms, la magnifique Messe en Si mineur de Bach, celle Solemnis de Beethoven, les Te Deum de Charpentier et de Berlioz et toutes les messes de ce génie qu’est Joseph Haydn. Ce sont des oeuvres musicales certes, mais aussi des chants religieux, donc des prières chrétiennes, interdites d’expression publique, selon la jurisprudence désormais consacrée dans le jugement Tremblay. On pourra toutefois écouter discrètement ces chefs-d’oeuvres dans l’intimité de son foyer, sans risque de provoquer, comme l’exigent les laïcistes pour la prière du maire Tremblay. Nos clochers de villages se seront tus par respect et pour la quiétude des habitants qui les entourent, tandis que les minarets cracheront toujours 5 fois par jour à compter de 4h du matin, leurs agressifs et tonitruants Allahou akbar.

Et tous ces tableaux qu’il faudra décrocher des murs de nos musées pour les regrouper dans une salle unique réservée désormais à la seule visite de ceux qui ne sont pas choqués par l’expression publique de la foi chrétienne.

Dans un siècle peut-être, on en sera enfin revenu, et on replacera dans leur milieu et contexte appropriés tous ces objets jugés présentement offensants par ces purs, ces laïcistes, ces sépulcres blanchis, ces vampires du 21ième siècle que la simple petite croix bénite d’un Jean Tremblay suffit à atterrer, tels des Dracula auxquels on jette de l’eau bénite. Ces objets seront alors jugés non seulement inoffensifs par les générations de jeunes sages qui nous auront succédé, mais ils les considéreront alors comme des messages anciens de paix, de sérénité, de partage et de compassion. Il y aura alors eu la renaissance, le classicisme, le romantisme, l’impressionnisme… et le laïcisme, qu’on appellera aussi la vraie, la très grande noirceur. Et ça sera du passé. Alors là seulement, ça sera le siècle de la lumière. Et lux perpetua luceat eis. C’est la grâce que je nous souhaite!

p.s. c’est au Liban que j’ai pris la photo illustrant ce billet- cliquez pour agrandir- . Un artiste croyant qui a vu dans ce modeste arbre quelque chose de plus grand que ce que voient les laïcistes dans le petit crucifix du maire. On n’a pas abattu l’arbre. Pas encore…

commentaires
  1. Bernard dit :

     »(…) un passé religieux (…) douloureux qu’on aimerait bien oublier.

    Hummm… ayant été moi-même TRÈS bien éduqué et TRÈS bien soigné par les religieux (quatre ordres différents) dans les années 50/60 je ne vois pas exactement pourquoi je voudrais les oublier… j’en ai même d’excellents souvenirs. Je peux témoigner personnellement de leur excellence en éducation et en soins hospitaliers.

    Pour ce qui est de l’ignorance des jeunes en matière de religion, je crois comprendre que certains ne savent pas ce qu’est un prêtre, ni un signe de croix.

    Pour ce qui est de l’art, vous avez bien raison… plusieurs œuvres sont incompréhensibles si l’on n’a pas la culture chrétienne… e.g. un ange devant une femme agenouillée… qui sont-ils? Pourquoi le ton dramatique des Kyrie dans les pièces sacrées? J’aimerais faire une envolée la-dessus mais bon! Ces choses ne sont pas à la portée de tous… hélas!

    • Reynald Du Berger dit :

      La loi Combes de 1905 en France proclamait la séparation de l’Église et de l’État. Mais voici deux retombées positives qui ont échappé à la gauche anticléricale et que je relève:

      1- l’État prenant possession sauvage de tous les biens de l’Église, en devenait responsable, donc devait les entretenir. Voilà pourquoi on peut encore visiter ces monuments magnifiques sans que le mortier nous tombe sur la tête comme dans nos églises québécoises.

      2- plusieurs religieux et religieuses de France se sont alors réfugiés au Canada, y ont propagé ou fondé des communautés religieuses dont les membres n’étaient pas regroupés sous un syndicat mais sous une religion et grâce auxquels j’ai été instruit, éduqué et soigné avec la compétence, le dévouement et la compassion que ces gens m’ont en même temps enseignés par leur exemple- plutôt que l’ancienneté et la sécurité d’emploi– . Puis … il y a eu la révolution tranquille… et les syndicats…

      • Bernard dit :

        Merci Reynald.

        Pour ce qui est des hôpitaux, comparer les ordres religieux aux syndicats des employés de l’état c’est comparer la charité et le don de soi à la convention collective… et à son corollaire, la description de tâches (j’ai vu, de mes yeux, les effets effarants de la mise en application ce concept parfaitement inhumain… je pourrais écrire quelques page à ce sujet… mais à quoi bon?). Je crois comprendre que l’une des raisons principales (inavouée bien sûr) pour la laïcisation des hôpitaux était de s’emparer des ‘jobs’ des sœurs. Je crois par contre que suite à la révolution tranquille, il n’aurait plus été possible de trouver assez de candidats pour les ordres avec un tel dévouement complètement désintéressé.

        Tout est tellement mieux aujourd’hui, n’est ce pas? Vous n’avez plus a souffrir la vue d’un crucifix de votre lit d’hôpital. Assez récemment, j’en voyais encore un, gigantesque, à l’entrée de l’hôpital Notre-Dame (ou devrais-je utiliser ce charmant sigle ‘CHUM’ si bien représentatif de notre déshumanisation collective). Nos croisés du ‘MLQ’ (tiens, un autre!) devraient y voir… porter plainte… obtenir l’imposition d’amendes de dizaines de milliers de dollars à l’hôpital (vous savez encore ce que veux dire ce mot?) par quelque surréel et kafkaïen tribunal de quelques ‘droits de la personne’ pour nous avoir imposé la vue d’un objet si ‘offensant’.

  2. Marc Dufour dit :

    très bonne réflexion même si maintenant je suis devenu un protestant évangélique afin d’être plus près de l’origine de la foi c’est a dire de l’écriture Mais je partage vos opinions en ce qui concerne l’histoire le rappel du passe afin d’être en mesure de faire les liens entre le passe religieux et toute notre histoire de ne pas finir ignare de toute culture excepte celle du rock ( l’histoire d’aujourd’hui et du passé lorsqu’on la connait on est en mesure d’avoir des jugements éclairés.)

  3. Erich_Karl_Fedder dit :

    Ne vous inquiétez pas. Le fait que vous assimiliez indûment – et de façon démagogique certains ajouteraient – le crucifix de la salle du conseil (un espace politique supposément laïque) à tout symbole religieux de l’espace publique ne veut pas dire qu’un tribunal en ferait autant. On peut espérer davantage de jugement du côté des tribunaux que sur un blogue partisan…

    • Reynald Du Berger dit :

      « un espace politique supposément laïque » c’est précisément ça qui me gêne. En 2011, les laïcistes veulent aseptiser tous les « espaces » comme vous dites, écoles, tribunaux, garderies, studios de télé, hôtels de villes, les réduire à l’athéisme, le laïcisme parfait, pur et dur. Il va falloir donc déconsacrer, décontaminer religieusement pas mal de ces « espaces » , pratiquer des exorcismes à l’envers, avec les paroles Vade retro Deus. On en est rendus là .. et vous croyez que j’exagère? Je crains l’intégrisme laïciste.

  4. […] Cachez cette croix que je ne saurais voir! « Les analystes […]

  5. Renee Houde dit :

    Il y aurait 4,200 religions dans le monde. Qui dit que la nôtre est la bonne. La religion catholique a fait ses biens et ses moins bien…des horreurs. J’ai été moi aussi eduqué par les pêtres, je ne me sens pas meilleure que mes confrères et consoeurs qui pratiquent le budistes ou autres.

    Pour moi la religion a été crée par des hommes est geré principalement par des hommes et est totalement peu évolué… C’est une business, surtout la religion catholique qui vaut $52 Milliards ou plus!

    Avec tout nos immigrants venant de tout les coins du monde, je dirais à tous…. »la religion à la maison ou dans les églises ».

  6. Renee Houde dit :

    …je voulais dire eduquée par des « soeurs » pas…eduqué par les pêtres naturellement.

  7. Sébas dit :

    @ Reynald Du Berger:

    Merci pour cette analyse.😉

  8. Sébas dit :

    L’époque de la « grande noirceur » était loin d’être parfaite, mais voici -pour ceux qui s’intéressent à la réalité- quelques faits et chiffres -en vrac- concernant cette époque:

    La plupart des individus n’allaient pas à l’école très longtemps, mais TOUS ceux -ou presque- qui faisaient une 6e, 7e ou 8e année, savaient -par exemple- MIEUX écrire que les universitaires d’aujourd’hui

    Les soeurs et frères qui enseignaient, exigeaient la rigueur, la rigueur, la rigueur… l’excellence, l’excellence, l’excellence, dans presque TOUT.

    Ils géraient VRAIMENT l’argent comme des « soeurs économes ». Les hopitaux (privés) et les écoles (la majorité étaient non-étatiques), n’étaient pas endettés et les projets pharaoniques -avec moult dépassements de coûts- n’existaient pratiquement pas à cette époque.

    Le Québec se développait à un rythme effréné… mais presque sans l’aide de l’état !!!

    Et même dans les secteurs ou l’état dépensait (routes, écoles, argents pour hopitaux privés, etc), il le faisait SANS endetter les générations futures !!!

    ***********

    À cette époque, il n’y avait PAS le concept de « dépenses infrastructures » non-comptabilisées dans le budget courant:

    A PROPOS DE « MAGOUILLES » COMPTABLES:

    « Mon prédécesseur a rappelé à plusieurs reprises un principe admis par tous les experts en finances publiques et suivant lequel un gouvernement pourrait, s’il le voulait, payer toutes les dépenses de cette nature à même le produit de l’emprunt. En d’autres termes, le gouvernement aurait été justifiable d’augmenter la dette nette de la province de la valeur de tous les travaux permanents qu’il a réalisés. Au 31 mars 1945, la dette nette de la province s’établissait à la somme de $308,243,441, alors que celle de l’Ontario était de $480,389,000. Au 31 mars 1958, la dette nette de la province de Québec avait diminué de plus de $82,000,000, alors que celle de l’Ontario avait pratiquement doublé durant la même période. Le gouvernement du Québec est d’opinion qu’il y va de l’intérêt de la province de payer à même ses revenus, dans la mesure du possible, ses dépenses imputables au capital, c’est-à-dire toutes les dépenses qui augmentent l’actif de la province. Il est remarquable que malgré les immenses améliorations qu’il a réalisées, le gouvernement n’a pas contracté d’emprunt par obligations depuis une couple d’années. C’est un accomplissement merveilleux en tout temps, mais surtout dans les circonstances économiques actuelles. Si nous établissons le total de nos dépenses imputables au capital, du 1er avril 1945 au 31 mars 1959, nous constatons qu’en l’espace de quatorze ans, l’actif de la province a augmenté d’une somme de plus de $804,000,000:

    ***Ce montant de plus de $800,000,000 de dépenses imputables au capital, qui augmente en définitive l’actif de notre province, a été payé à même les revenus ordinaires.***

    Extraits du Budget 1959-60

    ***********

    2,049 nouveaux ponts en 15 ans !

    « Saviez-vous qu’il y a quinze ans, il n’y avait pas de système organisé pour l’entretien des chemins d’hiver et qu’aujourd’hui le ministère de la Voirie contribue à assurer l’entretien de 33,367 milles de chemins d’hiver ? Saviez-vous que depuis 1945, le ministère de la Voirie a modernisé 17,976 milles de routes et que le ministère des Travaux publics a assuré la construction de 2,049 nouveaux ponts ? »

    *

    4000 nouvelles écoles en 15 ans !

    « Avez-vous déjà pensé aux progrès prodigieux de l’éducation ? Avez-vous déjà pensé au développement de l’enseignement universitaire, à l’essor de l’École Polytechnique de Montréal, de la Faculté de médecine de Laval ? Saviez-vous que depuis 1945, plus de 4,000 écoles nouvelles ont été construites pour fournir aux enfants d’âge scolaire plus de 19,000 nouvelles classes, soit quatre fois le nombre de classes de la ville de Montréal ? Saviez-vous qu’en l’espace de quinze ans, le département de l’Instruction publique a organisé 48 nouvelles écoles normales pour la formation du personnel enseignant et reconstruit dans le même temps nos deux grandes écoles normales de garçons ? Saviez-vous que 41 nouvelles écoles spécialisées ont été mises à la disposition de notre jeunesse ouvrière, au cours des quinze dernières années ? Saviez—vous que le nombre des élèves qui fréquentent nos écoles spécialisées est passé de 11,569 en 1945 à 30,251 en 1958 ? »

    *

    28,894 nouveaux lits d’hôpitaux en 15 ans !

    « Il y a quinze ans, personne n’était fier de la situation de notre province au point de vue protection de la santé. Le gouvernement a fait un effort magnifique pour reprendre le temps perdu et i l a réussi, durant cette période, à fournir à la population 28,894 nouveaux lits d’hôpitaux. Autrefois, les hôpitaux étaient concentrés dans les grandes villes. Aujourd’hui, i l n’existe pas une région, même la plus reculée, qui ne possède d’institution d’hospitalisation. »

    Extraits du Budget 1959-60

    ***********

    Malgré toutes ces dépenses, les impôts, taxes et tarifs étaient très bas.

    La réglementation quasi inexistante (et ce n’était PAS l’anarchie: au contraire)

    L’endettement du gouvernement quasi inexistant (nous étions LA SEULE province à gérer aussi bien les finances publiques).

    L’endettement des individus était TRÈS BAS. (aujourd’hui est à 150% des revenus!!!)

    Le taux d’épargne des individus étaient d’environ 30% !!! (aujourd’hui il tourne autour de 2-5%)

    Dans le temps du méchant Duplessis, il y avait 90%-95% moins de lois, règlements, programmes sociaux qu’aujourd’hui et oui la croissance était « magique »… et en plus les inégalités, étaient BEAUCOUP moins grandes qu’aujourd’hui.

    ******

    Sous le règne de Duplessis, voici l’évolution de la DETTE NETTE -de l’état- PER CAPITA:

    1944 : 87.16
    1945 : 86.58
    1946 : 82.50
    1947 : 76.80
    1948 : 72.58
    1949 : 77.12
    1950 : 71.59
    1951 : 65.93
    1952 : 59.60
    1953 : 64.17
    1954 : 63.89
    1955 : 63.15
    1956 : 57.33
    1957 : 52.46
    1958 : 46.43
    1959 : 39.10

    Dans TOUTES les autres provinces et ce pour la même période, la dette per capita a augmenté au lieu de baisser. Lesage a « corrigé » ce « problème »… et a commencé la longue descente aux enfers du Québec.

    ******

    DETTE TOTALE (dette nette consolidée):

    1960 (31 mars)

    Québec 305 958 549 $
    Ont. 1 393 580 798 $

    ******

    *INVESTISSEMENTS*

    COMPARONS ÇA AVEC LA SITUATION ACTUELLE DU QUÉBEC et nous pourrons vraiment constater que le Québec d’aujourd’hui est dans la Mmmmm…

    NOUVEAUX INVESTISSEMENTS PRIVÉS en 1959:

    Québec:
    2 798 100 000 $

    Canada:
    11 164 000 000 $

    Part du Québec (par rapport au Canada) en 1959: 25.1 %

    Aujourd’hui, la part du Québec tourne autour de 12%

    ******

    Le Québec était -pour l’époque- un des endroits les plus avancés et les plus dynamiques sur la terre !!! (ce qui n’est plus le cas aujourd’hui…)

    En 1959, au Québec, 50.9 % des logements habités l’étaient par leurs propriétaires, une augmentation de 1.5% par rapport à 1955. De tous les logements du Québec, 98.7% étaient pourvus d’électricité, 96.2% avaient l’eau chaude et froide et 77.4% étaient munis d’un bain. La même année on trouvait des réfrigérateurs électriques dans 91.5% de ces logements, des machines à laver électriques dans 87.5%, des téléphones dans 82.0% et des radios et appareils de télévision dans respectivement 97.2% et 83.6% d’entre eux. 50.7% des propriétaires ou locataires de logements possédaient une automobile.

    ****

    Aujourd’hui, autour de 68% des gens sont propriétaires de leurs maisons, mais presque tous sont aussi LOURDEMENT hypothéqués… ce qui n’était PAS le cas à cette époque !

    ****

    p.s.
    Certains diront ou penseront que toutes ces réalités n’ont rien à voir avec le texte de Reynald… moi j’affirme le contraire.

  9. Sébas dit :

    Correction:

    « Le taux d’épargne des individus était« 

  10. Me Pouloutine dit :

    Excellente analyse. Exacte à tous points de vue. Bravo.

  11. Sébas dit :

    Voici 2 extraits de 2 textes qui devraient démolir 2 autres « mythes » par rapport à l’époque de la « grande noirceur »:

    « Le Financial Post de la semaine dernière notait l’accroissement du nombre
    des industriels canadiens-français et leur influence dans la vie de la nation:

    « Le Canadien français, écrit son rédacteur, M. Peter Newman, a toujours eu
    de nombreux besoins; maintenant, pour la première fois, il a les moyens d’y
    répondre. Hier, la grande majorité des Canadiens de langue française étaient des
    employés; maintenant, ils sont des patrons et leur nombre augmente à vue
    d’oeil. »

    Le grand journal notait également l’importance grandissante du marché canadien-
    français pour les industriels du pays. D’après ses statistiques, la valeur
    du marché de la province de Québec atteignait pour 1952, $4,103,000,000, alors
    que $3,017,000,000 étaient contrôlés par des Canadiens de langue française. Ces
    chiffres révélateurs soulignés par un journal de langue anglaise, nous permettent
    de conclure que la population de langue française contrôle actuellement les
    trois-quarts de l’économie de notre province.
    C’est pourquoi nous estimons
    qu’il est de primordiale importance, tant pour la formation de la jeunesse que
    pour l’expansion et le progrès du Québec, qu’une solution prochaine soit apportée
    par le gouvernement au problème de nos collèges et de nos universités.

    http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/archives/fr/documents/1954-55_fine.pdf

    ***

    Pour le mois de juin 1950, le salaire moyen hebdomadaire dans le Québec a été de $42.54; en Ontario, il a été de $46.37.

    Durant le même mois, le salaire moyen de;

    Toronto = $45.98;
    Vancouver = $45.40;
    Montréal = $42.96;

    http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/archives/fr/documents/1951-52_fine.pdf

  12. melvine Boulard dit :

    Concernant l’argument de la fameuse tradition

     » la juge note que la prière n’est récitée que depuis 2002, année de la création de la Ville (fusionnée) de Saguenay. »
    D’autres parts, je crois que la religion devrait rester du domaine privé.

    D’autres parts, voici un passage intéressant de la bible relevé par un journaliste du Devoir pour le maire tremblay:

    Matthieu, verset 6 5-6.
    Un certain Jésus dit à ses disciples: «Et quand vous priez, n’imitez pas les hypocrites: ils aiment, pour faire leurs prières, se camper dans les synagogues et les carrefours, afin qu’on les voie. […] Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret […].»

    • Bernard dit :

      … et vous interprétez ce passage littéralement melvine?

      • melvine boulard dit :

        Je pense que le texte est d’une telle simplicité qu’il n’est pas nécessaire d’en faire l’interprétation . Cependant , je n’ai malheureusement pas la culture pour le lire en araméen ou en hébreux où la peut-être une interprétation différente pourrait ressortir.
        Toutefois, si vous voulez faire comme tout bon gourou et vous lancer dans l’interprétation libre à vous

      • Reynald Du Berger dit :

        Les évangélistes comme les exégètes ont prêté à Jésus de Nazareth bien des paroles. Même le génial Cavana de l’équipe de Hara Kiri des années ’70 a fait dire à Jésus, à propos des Béatitudes, « Heureux les choux, les cailloux, les genoux, les hiboux et les poux, car ils prennent un « x » au pluriel » ou encore « Celui qui voit la paille dans l’oeil du voisin avec une poutre dans le sien…. a bonne vue! » Des milliers de paroles célèbres, n’ont tout simplement jamais été prononcées. Mais ça fait joli…

      • Bernard dit :

        … vous savez comment on appelle ceux qui interprètent les textes de façon littérale melvine? Et ce texte comporte beaucoup plus de subtilités qu’il n’y parait…

        … il vous serait difficile, melvine, de lire les textes en araméen ou en hébreux… pour votre information, les textes bibliques du Nouveau Testament que nous avons ne sont ni en araméen ni en hébreux…

  13. Philippe Texier dit :

    Je n’ai pas vraiment de sympathie pour les supertitieux et leurs croyances bizarres.

    PS Qu’est-ce qui veux le Bon Dieu? Que je me rase les cheveux comme les Bouddhistes ou au contraire que je n’en coupe pas un poil comme les Sikhs. Ou encore que j’en coupe une partie comme les Krishnas ou que j’en frisotte des bouts comme les juifs?

    Il y a vraiment quelqu’un qui se trompe, non?

    • Reynald Du Berger dit :

      La religion a une dimension personnelle mais aussi collégiale. Les musulmans se regroupent à la mosquée les vendredis tout comme les chrétiens le font au temple ou à l’église les dimanches. Elle peut aussi être associée à la culture, l’islam pour la majorité du monde arabe, le bouddhisme pour les orientaux et la chrétienté et le judaïsme pour l’occident. Libre à vous, à partir du moment où vous adhérez à une religion de l’enrober de statues, de symboles, de rites, de vêtements et autres accessoires qui traduisent les qualités ou pouvoirs que vous lui prêtez. La science et la foi ne sont pas incompatibles mais le scientifique croyant doit en accepter l’irrationalité. Et pour apaiser vos angoisses capillaires, vous pouvez toujours vous laisser pousser la barbe comme les musulmans…🙂

      • Sébas dit :

        Quelques idées en vrac sur la foi et la « science »:

        Selon moi, la foi EST rationnelle… si l’on considère que la conscience humaine n’est pas qu’intelligence dans le sens de connaissances et/ou capacité de penser (ce que tous les mammifères peuvent faire, mais au-delà de notre plus grande capacité de réflexion/de compréhension/etc, il y 1 élément qui nous distinguent -en dignité- de tous les autres mammifères: le libre arbitre… ce qui n’est pas banal « pantoute », si on se demande comment celui-ci fonctionne vraiment), ou si l’on considère que la science actuelle -avec sa méthode empirique actuelle- ne couvre que le monde matériel, visible et prouvable(avec les 5 sens), et qu’elle ne peut donc pas expliquer d’où vient l’univers ou -par exemple- expliquer les phénomènes « bizarres » émanant des découvertes entourant la physique quantique.

        « Cette » science est très limitative selon moi. Et plus la « science » actuelle avance, plus elle se bute à des phénomènes qui nous paraissent carrément irrationnels !

        Au risque de paraitre cul-cul, je dirais que la science devrait/pourrait englober bcp plus large… mais l’humain « intelligent » d’aujourd’hui considère que le monde matériel est le « boutte du boutte » et semble apeuré par tout ce qu’il ne peut « toucher »… ou comprendre ou expliquer en détail… et pourtant, c’est là que « le fun » commence pour moi…

        Au risque de paraitre flyé, je dirais même que le monde purement matériel est rendu banal et sans véritable défi pour moi…😉

        Et selon moi encore, la foi EST du domaine de l’expérience… et pour ceux qui veulent bien « l’essayer » ou « l’expérimenter », la méthode empirique(appliquée au monde spirituel), pourrait s’avérer utile ici aussi.😉

        Mais pour faire ça, il faut passer par dessus sa peur du ridicule, ses -fausses- connaissances acquises, son orgueil « naturel », etc…

        En tout cas, avant que « Dieu » soit prouvable (dans le sens limitatif de la définition scientifique actuelle), ou que « l’invisible » soit perçu avec les 5 sens… on risque d’attendre longtemps.

        p.s.
        L’étude des NDE (near death experience), est aussi une piste pour ceux qui veulent comprendre « l’autre monde », sans aller aussi que moi dans les idées/expériences « bizarroïdes »…

  14. Stephane.G dit :

    Pourtant c’est simple….

    SÉPARATION de la religion et de l’État

    En as tu d’autres facile de même??

    • Reynald Du Berger dit :

      C’est simple? alors selon la logique que vous venez d’exposer, l’État devra éliminer tout ce que je viens d’énumérer comme symboles religieux chrétiens présents dans l' »espace » public que cet État contrôle, y compris les oeuvres musicales à « connotation » offensante chrétienne pour les laïcistes, avec les clochers, temples, croix et statues . Voulez-vous aider votre État à perpétrer cette rafle? On commence alors où et par qui ou quoi? En avez-vous d’autres faciles comme ça? Et que pensez-vous de la séparation de l’État et du Wallmart?, du dépanneur Couche Tard? de l’État et la tarte aux pommes calorique qui fait grossir et envoie de mauvais messages au Québécois obèses qui fréquentent les cafeterias gouvernementales? Qu’est-ce qui vous irrite dans un crucifix? ou dans une tarte aux pommes? ça va mener où cette obsession laïciste?

      • Erich_Karl_Fedder dit :

        Tout à fait d’accord qu’une tyrannie « laïciste » n’est pas plus souhaitable qu’une tyrannie religieuse (quoi que…la tyrannie « laïciste » aurait l’avantage d’une certaine neutralité face à la pléthore de religions qui s’entredéchireront demain pour avoir le haut du pavé dans la sphère publique), mais ce n’est pas la question. Celle-ci est plutôt : la religion (prière, crucifix, etc.) a-t-elle sa place dans un lieu où l’on vote des lois? Je ne veux pas, en tant que citoyen, que le conseiller municipal qui me représente (ou le député, ou le, ou la…) fasse des sparages religieux au moment où il doit administrer la « Cité »…pas de dévotion à Vishnou, à la Sainte-Vierge ou au caramel mou…Ce n’est tout simplement pas la place. Je perçois que ce qui vous inquiète, et qui m’inquièterait également si c’était le cas, c’est un révisionnisme historique qui voudrait caviarder un héritage religieux qui s’inscrit dans la pierre, la toponymie, etc. de la ville. Mais ça ne me semble pas le cas en ce moment puisqu’on essaie d’expurger la religion de la politique et non de la sphère publique…

      • Reynald Du Berger dit :

        Le problème de ce qui est acceptable comme manifestation religieuse dans l’espace politique et juridique n’est pas simple. Mais le coeur de la question reste quand-même l’interrogation que je pose. En quoi le geste et le message qu’il véhicule vous heurtent? Les jugements de cours éludent tous cette question pourtant fondamentale. Il faudrait alors discriminer les religions « provocantes » de celles « inoffensives ». Aucune cour ne se rendra jusque là. On imagine les dangers de dérapes. On sait très bien que la France a dû interdire tous les symboles religieux ostentatoires dans ses cours de récréation quand elle désirait en réalité seulement interdire le foulard islamique. C’est la solution facile du père qui punit tous ses enfants en même temps quand il ne devrait en punir qu’un seul, celui qui a commis la faute.

      • Sébas dit :

        @ Erich_Karl_Fedder :

        Je suis bien d’accord avec vous:

        Terminé les « sparages religieux » au moment où il doit administrer la « Cité » … pas de dévotion à la « charte des droits des minorités et des avocats », au « dieu politiquement correct » au « dieu du mieux vivre-ensemble » ou encore « au dieu ouvert sur le monde »(ouvert à tout et n’importe quoi, sauf à nos traditions?), ou au caramel mou…

        C’est drôle comme le Québec est siiiiii bien géré depuis que tout ce qui est chrétien est devenu « irrationnel »(sic) ou « pas neutre ».

        C’est drôle que « la chasse aux intégristes musulmans » est devenu un prétexte pour renier nos traditions.

        C’est drôle que seulement environ 1% parmi ce 2% d’immigrants (*dont pas grand chose), font si peurs.

        C’est drôle que les mêmes personnes qui dénoncent les intégristes musulmans, ne remettent JAMAIS en question nos politiques d’immigration…

        Ah, est-ce que les nouveau « dieux modernes » seraient dogmatiques et aveuglés par une « grande lumière », tout en se prétendants « neutres » ?

        Lâchons pas… nous sommes presque au paradis… humaniste (basé sur quels principes déjà)?

    • Sébas dit :

      @ Stephane.G:

      Ouais, c’est bien beau tout ça, mais je trouve que c’est trop facile de TOUJOURS répéter les mêmes phrases sans que cela me fasse vraiment réfléchir…

      J’en ai une bonne pour vous:

      Et si les « sacro-saintes » interventions de l’état et « la charte des droits des avocats et des minorités » sont devenus une religion ou une bible pour certaines personnes… on fait quoi?

      C’est pour quand la SÉPARATION de l’état(contrôlé par des avocats?), et de nos VIES?

      🙂

    • Sébas dit :

      Ouais, c’est bien beau tout ça, mais je trouve que c’est trop facile de TOUJOURS répéter les mêmes phrases sans que cela me fasse vraiment réfléchir…

      J’en ai une bonne pour vous:

      Et si les interventions de l’état et « la charte des droits des avocats et des minorités » sont devenus une religion ou une bible pour certaines personnes… on fait quoi?

      C’est pour quand la SÉPARATION de l’état(contrôlé par des avocats?), et de nos VIES?

  15. Renee Houde dit :

    Je n’oublierai jamais lorsque j’ai lu dans la Presse il y a quelques années, que le pape avait déclaré que la religion était nécessaire pour les désespérés riches ou pauvres, les pauvres dans la misère, les malades…etc. Je dois avouer que cette déclaration m’avait quand même surprise. Malheureusement, lorsque les choses vont mal, que l’on se sent à bout de notre rouleau, et manquant de resources, nous avons souvent recours à Dieu le suppliant de nous assister avec son aide.

    D’après moi,la religion est un guide de bonne conduite. Il devrait y avoir un seul simple, tellement simple commandement pour toutes les religions de l’univers, qui couvrirait tout les angles: « Ne faites pas aux autres, ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse ». Fini les guerres, les vols, les tueries, les viols. Je suis convaincue que les gens de la planète ferait la merveilleuse expérience de beaucoup de respect qui contribuerait à des bonnes ententes. Mais je sais bien que le paradis terreste n’est sûrement pas atteignable.

    Je trouve que depuis toujours la religion est très chauviniste et sert mal son public. Il reste qu’elle peut s’améliorer énormément, ce qui ne semble pas trop pressant pour ceux qui sont en place. Mais rien nous empêche d’espérer, peût être que Dieu pourrait inspirer ceux qui oeuvrent pour Lui.

    Que l’on veuille tuer quelqu’un qui n’est pas de notre religion nous montre que certaines religions sont vénimeuses. La foi est pour moi très personnelle et ne devrait pas s’étaler içi et là, et surtout pas dans nos écoles et gouvernements. Nos populations sont déjà et deviendront plus que multicultureles et multireligieuses. Il faut faire le constat qu’il nous faut être neutre et laisser de la place à tout le monde qui vont bâtir le Canada. Nous ne sommes que 30M au Canada, mais bientôt nous pourrions être 300M, comme la population des Etats Unis.

    May God, Allah, Boudha bless you all! That’s my beliefs and I am sticking to them!

    • Reynald Du Berger dit :

      « Ne faites pas aux autres, ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse ». On l’appelle la règle d’or. Je vous réfère à mon billet de Noël sur le zoroastrisme, la plus ancienne religion encore pérenne, celle des Rois mages, « bien penser, bien parler, bien agir ». Et ça fonctionne depuis plus de 7 000 ans pour les quelques dizaines de milliers seulement de zoroastriens qui restent encore en Inde et en Iran.

  16. melvine boulard dit :

    Bernard
    « les textes bibliques du Nouveau Testament que nous avons ne sont ni en araméen ni en hébreux… »
    http://dvar-adonai.org/hnt/He_htm/Matthew001-005.htm
    http://aramaicnewtestament.org/gospel/matthew_6.htm

    Par ailleurs, comme je vous mentionnais précédemment, n’hésitez surtout pas à me communiquer votre propre interprétation de l’évangile. Cela me rendrait beaucoup service car malheureusement, je n’ai pas fait de cours classique et je n’ai jamais reçu d’oranges à Noel….

    • Bernard dit :

      J’vous attendais:

       »Le Nouveau Testament que nous connaissons vient tout entier du grec. »

      http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/1999/clb_990225.htm

      Les textes que vous auriez en hébreu seraient traduits A PARTIR DU GREC.

      Pour ce qui est des textes simples, permettez-moi de vous en proposer un autre:

      Marc 9

      43 Si c’est à cause de ta main que tu tombes dans le péché, coupe-la ;
      45 Si c’est à cause de ton pied que tu tombes dans le péché, coupe-le ;
      47 Et si c’est à cause de ton œil que tu tombes dans le péché, arrache-le ;

      … c’est assez simple a comprendre ça melvine? Allez, hop! La tronçonneuse! J’suis comme vous melvine, moi j’aime ça simple!

      Pour ce qui est de mes interprétations de l’évangile je n’aime pas discuter de ces choses avec les post-modernes athées, car, voyez-vous, la plupart du temps, ils sont de mauvaise foi.

      Matthieu 7:6

      Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

      et…

      Matthieu 13:44

      Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache;

      • melvine boulard dit :

        L’interprétation d’un texte peut varier d’une langue à l’autre même si il s’agit d’une traduction d’un même texte.
        Pour qui est de votre propre interprétation du texte de mathieu c’est dommage j’aurais aimé avoir votre lumière…

      • melvine boulard dit :

        Bernard:
        Une partie des spécialistes pensent que la version grecque du Nouveau Testament provient de la traduction de textes syriaques/araméens antérieurs

      • Bernard dit :

        … on pense que… on n’a pas ces textes… les seuls en notre possession sont en grec… même la source Q semble être en grec…

      • Bernard dit :

        … mais pourquoi perdre notre temps sur ces balivernes… Erich Karl, empreint de l’esprit supérieur des Lumières, dit que ce sont des fables!

      • Bernard dit :

        … vous remarquerez que ceux qui déblatèrent ici (et ailleurs) sur les croyants ou sur le Christianisme ne font pas dans la hauteur intellectuelle (appréciez leur ton)… ils n’ont évidemment aucune idée du développement et de l’évolution de la culture judéo-chrétienne sur 2,000 ans en Occident. C’est pas demain qu’ils vont pondre un texte comme ça:

        http://www.firstthings.com/article/2008/04/europe-and-its-discontents—50

        … pauvres hères… … « their loss! »

  17. Erich_Karl_Fedder dit :

    @Sébas : « C’est drôle que « la chasse aux intégristes musulmans » est devenu un prétexte pour renier nos traditions. »

    Les Québécois n’ont pas attendu le 11 septembre 2001 pour se débarrasser des oeillères religieuses contrairement à ce que vous avancez. Ils les ont remplacées par des croyances humanistes et légalistes, dites-vous? Eh bien quant à moi, l’adoration d’un texte de loi, c’est déjà mieux que celle d’une fable infantile où le petit Jésus assisté de Saint-Pierre vont nous faire unw job le jour du Jugement dernier…Mais bon, on se choisit les fables qu’on mérite…

    • Bernard dit :

       » (…) c’est déjà mieux que celle d’une fable infantile où le petit Jésus assisté de Saint-Pierre vont nous faire unw job le jour du Jugement dernier…  »

      … on n’a bâti que 2,000 ans de civilisation la-dessus… ça n’a produit que des niaiseries du genre de ‘La crucifixion’ de Dali et du Requiem de Mozart pas pas vrai Erich Karl?

      Salvador Dali's Crucifixion

      … eh non Erich Karl! Des choses comma ça c’est pas pour des gens comme vous…

      • Reynald Du Berger dit :

        Au contraire, cette musique est pour tous! Quelle fugue magnifique! et dire qu’on ne sait même pas où il est enterré. La foi chrétienne a inspiré parmi les plus grands chefs d’oeuvre de la musique, de la peinture, de la sculpture et de l’architecture. Un héritage de la civilisation occidentale.

      • Erich_Karl_Fedder dit :

        Mon cher Bernard! Où m’avez donc vu pourfendre Mozart (par ailleurs, franc-maçon notoire, ce que vous n’êtes pas sans savoir!) et Dali (un bien drôle de croyant, si vous voulez mon avis!), deux artistes que j’adore. Ai-je demandé de brûler Pubol? de ne plus représenter le Requiem? Que nenni! Au contraire…

        Mais si vous voulez que je le fasse, je le ferai : La crucifixion, je m’en passerais bien comme je me passerais des Croisades. Le Requiem, je l’effacerais aussi facilement que je ferais de le l’Inquisition. Vous me dites Mozart, je vous réponds Urbain II. Vous me présentez Dali, je vous donne Torquemada!

        Oui, je pourrais me passer de ces magnifiques oeuvres d’art qui sont, au fond, toutes tachées de sang…

    • Sébas dit :

      Bon, « une foi pour toute », il faudra peut-être un jour arrêter de tout mélanger… il faudra -si c’est encore possible- tous reconnaitre certains trucs ou certaines réalités et ce, dans le respect. Est-ce possible et ce, sans se penser supérieur aux autres ?

      Pour les croyants:

      -La foi est -avant tout- du domaine de l’Amour (avec un grand A, donc, ce n’est pas uniquement de l’amour strictement humain dont il est question ici), ou affecte l’âme(pour les croyants) ou la conscience(pour les non-croyants). Mais encore là, ça dépend de chaque personne.
      -La foi ne rend pas moins ou plus intelligent, elle « oriente » l’intelligence. Mais encore là, ça dépend de chaque personne.
      -La foi ne rend pas moins ou plus con, dogmatique ou intégriste. Mais encore là, ça dépend de chaque personne.
      -La foi n’empêche pas -par exemple- la plupart des chrétiens d’aimer -par exemple- la méthode scientifique ou de chercher la réalité en tout. Mais encore là…
      Etc.

      Généralités concernant tout le monde:

      Il y a des cons, des dogmatiques, des intolérants intégristes, etc, qui ne croient qu’en la science.
      Il y a des cons, des dogmatiques, des intolérants intégristes, etc, qui ne jurent que la loi ou écrite par la l’homme… faillible.
      Il y a des cons, des dogmatiques, des intolérants intégristes, etc, qui ne croient qu’en « Gaïa ».
      Il y a des cons, des dogmatiques, des intolérants intégristes, etc, qui ne croient qu’en l’économie.
      Il y a des cons, des dogmatiques, des intolérants intégristes, etc, qui ne jurent que par la Bible (*même si pour plusieurs ce n’est pas un livre scientifique et que les histoires qui s’y trouvent ne sont que symboliques), ou autre livre sacré… et ce malgré les faits prouvables.
      Il y a ceux qui croient en Dieu, car il l’ont « expérimenter »… au niveau de l’âme, mais cela ne les empêchent pas d’avoir un « esprit scientifique ».
      Il y a ceux qui ne croient pas en Dieu ou haïssent Dieu, car ils sont trop orgueilleux ou ne sont pas branchés sur le « monde invisible ».
      Il y a ceux qui croient qu’en L’Homme -faillible- avec un grand H…
      Il y a ceux qui croient seulement au monde matériel.
      Il y a ceux qui croient seulement au monde invisible et pensent que tout ce qui les entourent est « illusion ».
      Il y a ceux qui croient seulement aux émotions (i.e. ils suivent que ce que leurs émotions du moment leurs dictent), ou aux trips « full » adrénalines, aux coups de foudre, à jojo savard, etc.
      Il y a ceux qui croient que l’homme n’est pas que matière ou qu’un « animal intelligent ».
      Il y a ceux qui militent pour imposer à tous leur athéisme, leur manière de vivre, leur croyances spirituelles, etc.
      Il y a ceux qui n’imposent rien aux autres.
      Il y a ceux qui sont un mélange de plusieurs de ces items.
      Il y ceux qui ne savent pas trop et cherchent encore.
      Il y a des haineux, des intégristes ou encore des respectueux et des tolérants, parmi tous ces gens.
      Etc.

  18. Williams Pq dit :

    Dans ce billet, j’aimerais que les gens s’interrogent s’ils n’ont pas été amené à faire ce quelque chose qu’il n’aurait pas fait ou dit s’il n’aurait pas entendu ce vidéo.

    Quand vous-vous sentez émotif ou en osti, est-ce le fruit de votre réflection ou celle de Jean Tremblay?

    L’essentiel de ce vidéo ce situe de la moitié à la fin.

    http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2011/RDI2/RDIEnDirect201102161030_1.asx&epr=true

  19. Isabelle Robillard dit :

    Pour ma part, je comprend et j’accepte qu’on souhaite séparer l’État de la religion. Tout de même, je ne peux m’empêcher de trouver que cette mésaventure du maire Tremblay a quelque chose qui s’apparente à de la persécution. On assiste, non pas à une chasse aux sorcières mais à une chasse aux dévots!

    30 000$ pour avoir prié. Comme si le maire Tremblay avait commis un acte épouvantable.
    Triste époque.

    Personnellement, je souhaiterais ardemment que l’État se sépare de la religion…verte. Car celle-là fait bien plus de dommages.

    • Reynald Du Berger dit :

      Isabelle, j’aime votre « …une chasse aux dévots! « . Et puis j’ai vu les analyses dans les medias par toutes ces « bonnes âmes » pures et laïques, journalistes et autres. Personne n’a le courage de poser la question que je pose: en quoi la prière du maire et son petit crucifix ça vous heurte, gêne, contrarie, blesse, choque,.. ce sont les paroles? le symbole? … toujours la même réponse: pas de place pour la religion dans l espace public officiel, séparation de l’église et de l’État et bla bla bla… mêmes réponses en France où on n’a pas le courage de dire officiellement que c’est le voile islamique qu’on veut éliminer, pas les croix dorées « ostentatoires » dans les cous des gamines des cours de récréation. Alors on est lâche et hypocrite, donc on bannit TOUS les symboles religieux. On n’a pas de couilles et on en profite pour se venger de ces prêtres qui nous en ont fait baver dans notre enfance … pas fier de mes compatriotes journalistes, chroniqueurs et politiques!

      • Isabelle Robillard dit :

        La raison sous-jacente pour séparer l’église de l’État (la menace de l’invasion de la religion islamique) est intéressante. Je n’avais pas pensé à ça. Effectivement, ça doit être un facteur important (bien que non avoué).

        Cependant, je pense que le courant pour « se débarasser » des signes religieux dans l’État a d’autres racines. Certains groupes semblent « tannés » de certaines positions qu’a pris l’Église (avortement, prêtrise réservé aux hommes). Il y en a qui ont du mal avec ça (je pense à ce que Sébas a dit plus bas avec le « lobby féministe »). En plus, la religion prône certaines valeurs complètement en désaccord avec d’autres groupes. Vous savez, la notion de sacrifice, de dévouement, de don de soi. Dans notre société hyper individualisé où le je-me-moi et notre qualité de vie priment sur tout…où nos avantages sociaux et bénéfices marginaux sont nos raisons de vivre…

        Enfin…vous pouvez lire le billet de Stéphane Laporte paru samedi dans la Presse. Je pense qu’il vous plaira.

        http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/stephane-laporte/201102/19/01-4372027-le-crucifix.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_meme_auteur_4369667_article_POS4

        Ça n’a pas rapport avec le sujet (ou si peu) mais je suis en train de lire L’imposture climatique de M. Allègre. Très intéressant!

      • Reynald Du Berger dit :

        Émouvant le texte de Laporte. Notre culture nous a habitués à ce symbole de notre religion et on n’y fait plus attention… mais avez-vous pensé que si on avait pendu le Christ plutôt que le crucifier, la chrétienté aurait choisi un gibet comme symbole… brrrrrr . J’ai visité l’Église du Saint Sépulcre à Jérusalem – le site du Calvaire et du tombeau du Christ-. Sous l’autel, on peut entrer sa main dans le trou où était planté la Croix. J’ai vu un gars éclater en sanglots après l’avoir fait. C’est le seul monticule à Jérusalem et il y a donc de fortes chances que ce soit en effet le lieu réel de ces événements.

      • Sébas dit :

        Merci Isabelle !

        Oui, comme dit Reynald, le texte de M.Laporte est vraiment émouvant. J’avoue que je n’osais pas le lire (mais je suis tombé dessus pas un autre site), pensant qu’encore une fois je lirais un texte qui « basherait » les croyants…

        En tout cas, certains disent qu’il ne faut pas penser à NOTRE mort, car cela nous empêcheraient de vivre pleinement et sereinement NOTRE VIE… mais moi j’affirme le contraire. Je/nous devrais/devrions penser à celle-ci tous les jours et ce, justement pour donner un sens plus profond à notre vie, car comme l’écrit M. Laporte:

        « Et qui finit là, tout seul. Comme on finira tous: tout seuls. Les gars et les filles, unis dans notre solitude.

        J’ai vu mon père rendre l’âme dans un lit de l’Hôtel-Dieu et il avait l’air du gars sur la croix. On a tous l’air du gars sur la croix, aux derniers moments. Le crucifix, pour moi, c’est la condition humaine. C’est pour ça qu’il ne me dérange pas. Au contraire. Ça me fait du bien, de temps en temps, de me la remettre dans la face. Ça replace les valeurs. C’est comme l’homme qui apprend de son médecin qu’il ne lui en reste plus pour longtemps: ses priorités changent. Le crucifix a cet effet-là, sur moi. Ça me ramène à l’essentiel. »

  20. Sébas dit :

    @ Isabelle:

    Quoi, vous rejetez le culte de Gaïa… pas bien gentil ça.😉

    ***

    Depuis que l’Église Catholique a été « chassé du pouvoir », l’état serait maintenant contrôlé par moult « religions » ???

    L’homme(et sa fiancée) seraient des « bêtes de foi », ou chercheraient à croire à tout prix à quelque chose… tout en se prétendant plus « rationnel », « logique » ou « neutre » que les autres « croyants » ?

    En tout cas, pour Olivier Kaestlé, c’est la « religion féministe » qu’il faut séparer de l’état…

    Extrait:

    « Après avoir séparé le catholicisme de l’État, lui a-t-on substitué le féminisme en tant que croyance dominante ? D’après l’ampleur de son rayonnement, il est clair que ce mouvement, maintenant Lobby, est devenu un État dans l’État. »

    Texte complet ici:
    http://olivierkaestle.blogspot.com/2011/02/egalite-homme-femme-une-commission-sens.html

    p.s.
    En passant, Yves Ryan était un grand croyant et gérait TRÈS bien l’ancienne ville de Montréal-Nord. Peut-on en dire autant de plusieurs maires(ou élus), non-croyants qui trouvent qu’une ville (ou province), sans dettes et une mauvaise chose (je pense -en particulier aux déclarations du maire Gendron ou au ministre des finances actuel = grrrr!). En tout cas, les électeurs de cette ville l’aimaient pas mal, car ils le réélisaient souvent…
    Pourtant, certains individus persistent à dire ou à penser que tous les « hommes de foi », sont des cons et/ou des irrationnels. Me semble que c’est CETTE réaction qui EST purement irrationnelle, non? Me semble qu’il faut juger un arbre à ses fruits, non?

  21. Gilles Laplante dit :

    Pour que les choses soient claires: je suis athée, je ne fréquente pas les conseils municipaux et je dirais que le débat me laisse un peu indifférent. Pour moi les gens peuvent croire en toutes les inepties possibles en autant qu’on ne m’oblige pas à y croire et à payer pour.
    Mais l’invasion médiatique du sujet m’a amené à y réfléchir. À mon sens, la position des us et coutumes est peu défendable à partir du moment où on accepte que l’État doit être neutre pour bien servir tous les citoyens. Si on rejette cette neutralité, la position des défenseurs de la prière est défendable. Elle est défendable tant que les catholiques sont majoritaires comme c’est le cas actuellement, mais qu’en sera-t-il quand l’Islam en expansion exigera, peu importe l’argument, qu’on fasse une prière à Allah et qu’on installe un croissant à coté du crucifix? Est-ce à ce moment que vous exigerez la neutralité de l’État ou sera-t-il trop tard? Car n’en doutez pas, le jour où le croissant entrera dans les édifices publiques, on accrochera le crucifix près de la porte.

    • Sébas dit :

      @ Gille Laplante:

      J’ai écrit ceci dans un message ci-dessus:

      « C’est drôle que « la chasse aux intégristes musulmans » (sic) est devenu un prétexte pour renier nos traditions (ou nos bases civilisationnelles).

      C’est drôle que seulement environ 1% parmi ce 2-3% d’immigrants (*donc pas grand chose), font si peur.

      C’est drôle que les mêmes personnes qui dénoncent les intégristes musulmans, ne remettent JAMAIS en question nos politiques d’immigrations… »

      Environ 95% et plus des québécois s’identifient au christianisme… ou du moins, aux valeurs issues du christianisme.

      Me semble que ce serait si simple d’établir cela comme une des bases de notre « culture » (sans tomber dans le cléricalisme)… et d’arrêter de se fier à la charte des droits des avocats et des minorités pour imposer à tous un « nivellement par le bas culturel » de notre civilisation ewt ce, pour s’adapter à quelques susceptibilités ou pour éviter les dérives religieuses(de toutes provenances). Pourquoi cette position ne serait-elle pas NOTRE « neutralité » à « nous »? Il faut reconnaitre que le modèle français est un échec, tout comme le modèle multicul.

      Les lois sont et doivent être le reflet d’une société… pas le reflet d’activistes juridiques, de lobby représentants quelques personnes ou autres groupes.

      p.s.
      Sur le blogue de Jacques Brassard, plusieurs ont apporté d’autres arguments qui défont votre argumentaire. Les avez-vous lu?
      http://blogjacquesbrassard.blogspot.com/2011/02/defense-de-prier.html

      • Gilles Laplante dit :

        Je ne fais que poser des questions. Toute question de religion me laisse indifférent. Je n’ai aucune objection à ce qu’on rentre l’étoile, le croissant, une représentation de Vishnu pour tenir le crucifix au chaud. Ça ne semble pas le cas de la majorité donc je vous suggère de faire attention. Si je m’y suis intéressé c’est que ça semble tellement important pour certains.

      • Sébas dit :

        @ Gilles Laplante :

        Il y a une très grande différence entre les croyances existantes et leurs impacts sur nos états ou nos civilisations sont cruciaux.

        Vous devriez au moins apprendre ces différences pour comprendre pourquoi l’occident a adopté certaines valeurs (concernant les droits humains sacrés par exemple), et pourquoi plus nous nous éloignons de ces valeurs, plus l’occident dérive.

        Et la « neutralité » de l’un est la subjectivité de l’autre…

  22. @Gilles…Nous pensons de la même manière, voir mes commentaires çi-haut, le dernier paragraphe. Vous avez tellement raison à propos des islamistes, ils ne tarderaient pas a demander leur croissant eux aussi et après ce sera Bhuda…etc. Je comnprend pourquoi cette loi est passée.

  23. Williams Pq dit :

    Moi, je suis pour la laïcité de l’état. Je ne veux pas que l’état établisse qu’elle est vraie religion avec la notion du consensus social. Quand l’état va établir que la religion catholique est la Cadilac et les autres sont des petits Lada ça va être chic, les conflits que ça va créer.

    C’est bien comique que sur le blog à Brassard les gens méprises les athées qui veulent la neutralité de l’état dans les croyances. Les catholiques veulent une idéologie sur les croyances au gouvernement qui va planer au-dessus de l’idéologie gauche-droite pour pouvoir permettre le consensus idéologique grâce à la croyance. Pouvoir officieux les croyances, pouvoir officiel axe gauche-droite.

    Je me réjouis tout de même, tout ça n’est qu’une question de temps avant que l’état deviens laïque. Le jugement contre la ville de Saguenay a été rendu par une femme, ce qui me rend heureux. Les traditions sont véhiculé par les femmes c’est elle qui élève les enfants.

    Le maire est tout de même très habile, je suis presque tombé dans le panneau avec son sermon. Grace à son génie, il s’est allié, nationaliste, la langue, les maudits anglais, les maudits indiens, le patrimoine religieux,l’identité. Est-ce vraiment son intérêt, le gars prie 3 heures par jour, voilà un de ses gros intérêts. Il est aussi contre l’avortement, c’est clair que le gars à une bizoune, il n’a même pas besoin d’y réfléchir.

    Ah oui, les gens ne prennent pas des prescriptions parce que le maire ne peut plus prier à l’hôtel de ville, ils peuvent toujours aller à l’église et prier à leur guise.

    Any way, Maxime Bernier àparlé de la langue, la merde que sa à créé, il n’y a pas un politicien qui va se mettre le nez là-dedans, le tribunaux vont s’en charger. Ce dossier est chargé émotif à l’os.

    • Sébas dit :

      @ Williams Pq :

      Il ne faut effectivement pas que l’état établisse LA « bonne » religion… mais il faudrait savoir et reconnaitre que les valeurs occidentales ne sont pas issues du Coran, de Vishnu ou du « Dieu Soleil »… mais bel est du bien des valeurs issues du christianisme. C’est lorsque l’occident respecte le plus ces valeurs, que notre civilisation se porte le mieux et plus nous nous en éloignons, plus nous sombrons.

      • Sébas dit :

        P.s.

        Vous dites:

        « Il n’y a pas un politicien qui va se mettre le nez là-dedans, le tribunaux vont s’en charger »

        « La charte des droits des minorités et des avocats » n’est pas neutre… et c’est sur cette « bible » que l’on base les « jugements » (euh-hum) des tribunaux de la personne…

        -Certains sont plus égaux que d’autres avec cette charte…

        -Certains reçoivent des « dédommagements » complètement ridicules…
        (le pôvre ti-monsieur a de la pé-peine? 30 000 $ pour se soigner!)

        -Certains devraient aller voir la définition du mot « jugement ». C’est impossible de trouver que nos juges peuvent avoir du « jugement » lorsqu’ils se basent sur cette charte pour rendre leurs « jugements »…

        p.s.
        Il y a aussi cette cause à Toronto:

        « Un tribunal des droits de la personne est censé lutter contre les préjugés. Celui de l’Ontario en a plutôt renforcé un récemment – celui voulant que ces tribunaux aient un parti pris pour les plaignants. Sa décision bancale et injuste à l’égard d’un employeur vient heureusement d’être cassée en Cour supérieure.

        Plus de 36 000$. C’est la somme que Maxcine Telfer a été condamnée à verser à une employée ayant travaillé à peine six semaines dans sa petite entreprise. La plaignante, Seema Saadi…

        http://www.cyberpresse.ca/place-publique/editorialistes/ariane-krol/201102/08/01-4368259-a-force-de-prejuges.php

        Espérons qu’il va arriver la même chose concernant le « jugement » entourant le pôvre ti-plaignant de Saguenay.

  24. Gilles Laplante dit :

    @Sébas,
    Si j’ai bien compris selon vous, Hors de l’Église point de salut. La civilisation occidentale s’est civilisée à cause de l’Église.
    Il y a peut-être du vrai mais expliquez-moi les guerres de religion engendrées par Rome contre l’Islam lors des croisades, celles qui ont ravagées le sud de la France au moyen-âge, la Saint-Barthélémy, l’Inquisition etc.. Je me demande bien qui a civilisé qui.

    • Sébas dit :

      Vous avez effectivement TRÈS mal compris…

      Je ne parle pas de religions (et même sans religions, les hommes et psychopathes assoiffés de pouvoir trouvent tjrs une bonne « excuse » pour faire des guerres ou pour massacrer son prochain).

      J’ai écrit ceci dans 2 commentaires différents ci-dessus:

      « Il ne faut effectivement pas que l’état établisse LA « bonne » religion… mais il faudrait savoir et reconnaitre que les valeurs occidentales ne sont pas issues du Coran, de Vishnu ou du « Dieu Soleil »… mais bel est du bien des valeurs issues du christianisme

      ET:

      Me semble que ce serait si simple d’établir cela (i.e. valeurs issues du christianisme… la base de nos démocraties), comme une des bases de notre «culture» (sans tomber dans le cléricalisme)… et d’arrêter de se fier à « la charte des droits des avocats et des minorités » (la nouvelle bible?), pour imposer à tous un «nivellement par le bas culturel» de notre civilisation et ce, pour s’adapter à quelques susceptibilités ou pour éviter les dérives religieuses(de toutes provenances). Pourquoi cette position ne serait-elle pas NOTRE «neutralité» à «nous»? Il faut aussi reconnaitre que le modèle français est un échec, tout comme le modèle « multicul » anglais, allemand ou canadien.

      • Gilles Laplante dit :

        Si cette approche satisfait la majorité, je n’ai aucun problème avec ça. Je pense que vous avez cru que je suis opposé au crucifix alors que je ne voulais que vous mettre en garde contre le piège possible.

      • Sébas dit :

        @ Gilles Laplante:

        Que dire de plus?😉

        Et je sais que c’est un sujet émotif pour plusieurs, car la religion ici a pris TROP de place…

        Et je crois que par mes écrits, vous le savez bien que je suis conscient des « pièges possibles »… ils sont nombreux et semblent souvent contradictoires, mais au fond ils menacent tous une chose: nos droits sacrés.

  25. Williams Pq dit :

    De la façon dons je vois cette cause, c’est le maire ou la ville de Saguenay qui attaque la charte et non pas les athées ou mouvement laïque qui attaque le maire. Le mouvement laïque est plus un inspecteur de la laïcité. Bien-sur c’est gens défende un intérêt qui est leur athéisme.S’ils auraient attaqué le maire dans sa croyance il aurait plutôt dit  » Tremblay quand tu vas crever il n’y aura plus rien, quand c’est fini c’est fini!! ».

    Je ne crois pas, qu’on est dans la protection du patrimoine religieux, mais plutôt dans la religion. Le 30000$ je le vois comme, le maire a été payé pour sermonner à la ville, le gars du mouvement laïque a été payé pour l’inspection de la laïcité. On n’est pas dans un conte de fée cette organisation à besoin de se financer et fait rien pour rien.

    La justice fais du cas par cas et n’a pas de notion de consensus social. Alors, un groupe se forment, faient appliqué la charte et ce finance avec le jugement rendu. Une forme de structure indépendante du gouvernement, mais qui survie grâce à la charte.

    Votre ennemi est, sois la justice qui interprète mal la charte ou c’est la charte.

    Ce n’est pas en faisant manger de l’ail aux athées que vous allez atteindre votre but.

    • Sébas dit :

      @ Williams Pq:

      Vous ne répondez pas bcp directement à mes commentaires.

      La charte n’est PAS basée sur des droits égaux pour tous. Certains sont effectivement plus égaux que d’autres.

      Il faudrait savoir et reconnaitre que les valeurs occidentales ne sont pas issues du Coran, de Vishnu, d’une charte niaiseuse ou du « Dieu Soleil »… mais bel est du bien des valeurs issues du christianisme. C’est lorsque l’occident respecte le plus ces valeurs, que notre civilisation se porte le mieux et plus nous nous en éloignons, plus nous sombrons.

      Les lois (dont la charte) devraient être le reflet d’une société… pas le reflet d’activistes juridiques ou d’une idéologie socio-constructiviste ou de lobbys représentants quelques individus/autres groupes utlra-minoritaires… subventionnés par NOS taxes dans le cas du « tribunal des activistes minoritaires ».

  26. Erich_Karl_Fedder dit :

    « C’est lorsque l’occident respecte le plus ces valeurs [issues du christianisme], que notre civilisation se porte le mieux et plus nous nous en éloignons, plus nous sombrons. »

    Par exemple, le massacre de la Saint-Barthélémy.
    Par exemple, la condamnation par un archevêque brésilien de l’avortement de cette enfant de 9 ans violée.

    • Reynald Du Berger dit :

      ….par exemple à l’insurrection vendéenne où tous ces couples formés chacun d’un prêtre et d’une religieuse nus et ligotés ensemble face-à-face qu’on amenait au milieu de la Loire, dans une barque à fond amovible et qu’on noyait avec un plaisir féroce… une autre page glorieuse, une épopée de la vie de ces braves révolutionnaires français anticléricaux! Vive le laïcisme! Le but non avoué de la Révolution française était la destruction de l’Église. Et c’est réussi.

      • Gilles Laplante dit :

        Vous semblez bien connaître l’histoire de France. Vous pourriez peut-être nous parler aussi des Cathares tant qu’à parler de destructions.

      • Reynald Du Berger dit :

        On nous rebat toujours les oreilles avec l’inquisition et les croisades… j’ai pensé qu’une petite cruauté vendéenne nous changerait un peu… l’important ce sont les massacres et violences actuelles perpétrés au nom des trois seules religions qui sont en croissance : l’islam, le laïcisme et l’écologisme. Toutes les autres sont presque inoffensives. Et à propos de ces pauvres Cathares, je ne crois pas que la phrase « Tuez-les tous! Dieu saura reconnaître les siens! » aie jamais été prononcée.

    • Sébas dit :

      Je suis le premier à reconnaitre que les hommes -très imparfaits- se servent de tout et de n’importe quoi pour justifier leurs exactions…

      Je parle de valeurs chrétiennes Erich_Karl_Fedder… êtes-vous capables de les définir? ?

  27. B. Vallée dit :

    C’est ben plate à dire, mais l’histoire n’a jamais été tellement portée sur la rectitude politique… Affirmer qu’elle a souvent été sanglante est un truisme…

    Et il faut laisser l’indignation « à posteriori » (genre : « je me passerais bien des croisades, de l’inquisition, de la Saint-Barthélémy…» ) aux imbéciles.

    Vous savez quoi ? Je peux facilement imaginer qu’on ait pu combattre, dans le passé, pour des dogmes, des textes sacrés ou des croyances religieuses. Après tout, ce sont des choses autrement plus sérieuses qu’une convention collective ou un comité d’action « citoyenne »…

    Et laisser sous-entendre qu’on serait en droit de rejeter tout l’héritage culturel du monde occidental sous prétexte qu’il est « taché de sang » relève de la pensée « Passe-Partout » ou, si vous préférez, du nihilisme pour les nuls…

    • Gilles Laplante dit :

      Si vous voulez faire table rase de l’histoire sanglante de la chrétienté vous allez devoir le faire aussi pour l’islam.

  28. Sébas dit :

    @ Gilles Laplante:

    RIEN dans les Évangiles (la BASE du christianisme), justifient ces « folies sanglantes »…

    Il faudrait savoir et reconnaitre que les valeurs occidentales ne sont pas issues du Coran, de Vishnu, du « Dieu Soleil » ou d’une niaiseuse charte… mais bel est bien des valeurs issues du christianisme…

    LE PLUS IMPORTANT À RETENIR:

    Lorsque l’occident s’éloigne le plus de ces valeurs, la « m**de » généralisée apparaît (comme en CE moment!)…

    Et « où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie » et les hommes assoiffés de pouvoir vont s’infiltrer dans TOUTES les structures de pouvoir (religieuses ou non), et ce, pour dominer « leurs prochains ».

    Et juste au-dessus du message de B. Vallée, je répondais ceci à Erich_Karl_Fedder:

    « Je suis le premier à reconnaitre que les hommes -très imparfaits- se servent de tout et de n’importe quoi pour justifier leurs exactions…

    Je parle de valeurs chrétiennes Erich_Karl_Fedder… êtes-vous capables de les définir? ?

    p.s.
    Pourquoi ne répondez-vous pas directement à ces commentaires ?

    • Gilles Laplante dit :

      Vous êtes incroyable. Je n’ai jamais affirmé que les valeurs d’origines de ces religions sont les mêmes. Je n’ai fait que vous mettre ne garde contre un risque d’ouvrir la petite porte aux islamistes et vous vous êtes emballés sans prendre la peine de comprendre. Vous m’aviez habitué à plus de sang froid… en fait peut-être pas tant que ça…
      De toutes façons, je ne vous ferai pas une guerre de religion là-dessus.

      • Sébas dit :

        Je me basais -en partie- sur ces messages:

        Gilles Laplante dit :
        24 février 2011 à 17:20

        Je ne fais que poser des questions. Toute question de religion me laisse indifférent. Je n’ai aucune objection à ce qu’on rentre l’étoile, le croissant, une représentation de Vishnu pour tenir le crucifix au chaud. Ça ne semble pas le cas de la majorité donc je vous suggère de faire attention. Si je m’y suis intéressé c’est que ça semble tellement important pour certains.

        +

        « Si vous voulez faire table rase de l’histoire sanglante de la chrétienté vous allez devoir le faire aussi pour l’islam. »

        Désolé, j’ai du mal comprendre le sens de vos commentaires… je croyais que vous établissiez une certaine équivalence entre ces croyances. Et j’attends tjrs des réponses directes à mes commentaires…

        Travaillez-vous en politique ?😉

        p.s.
        Et je n’ai pas du tout perdu mon sens froid. Tant que je n’écoute pas Tout le monde parle du côté gauche (progressiste) de la bouche, tout va bien.😉😉

      • Sébas dit :

        « sang froid »

        p.s.
        Vous êtes même plutôt reposant dans votre « patinages artistique », pour éviter de répondre directement à mes commentaires.

        Un vrai Elvis Stojko de la rhétorique. Ça m’amuse… tant que la vraie mauvaise foi n’est pas impliquée. (en tout cas, vous ne semblez pas faire exprès… alors… je passe par dessus).😉

  29. B. Vallée dit :

    Bon, on pourrait toujours tenir un « pool » afin de déterminer quelle religion, quelle idéologie, quel « système » a provoqué les plus grandes destructions… Moi, je mets un gros dix sur Staline…

    D’ailleurs, je me demande toujours pourquoi les soi-disant « athées » (en fait, les véritables « athées » n’ont jamais été aussi peu nombreux) ont un rapport aussi hargneux avec la religion. C’est comme s’ils se plaignaient d’une espèce de concurrence déloyale pour leurs fades « valeurs humanistes »…

    Et puis vous savez quoi ? Je trouve le maire Tremblay extrêmement comique, car il le don de provoquer les nouveaux dévots…

  30. […] sur le même sujet, voir aussi ce billet et celui-ci Évaluez ceci :Share this:FacebookTwitterPrintStumbleUponEmailDiggRedditJ'aime […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s