L’art de la contrariété

Publié: 30 mai 2010 dans Radio Shock
Tags:,

Par Reynald Du Berger,

Je vous place un lien vers une entrevue que j’ai accordée à la gang de Radio Shock. Vous pourrez ainsi, peut-être, mieux comprendre ma façon de manipuler l’art de la contrariété.

commentaires
  1. Renee Houde dit :

    @ Reynald

    Parlant de controverse, je suis en désaccord avec vos convictions et la manière dont vous essayez de susciter l’intérêt des jeunes, ou les moins jeunes, sur le sujet de l’environement et avec votre recent sujet brûlant sur l’avortement.

    Je suis sure que les jeunes qui vous écoutent deviennent confus et un peu paranoïaques (le problème mental qui affecte plusieurs citoyens du Québec) en pensant peût être, que ce que l’on leur enseigne est de la foutaise,peût être peût etre pas! Ils décrochent trop tôt déjà… et je ne crois pas que votre manière controversée d’approcher certains sujets les aident à faire confiance au systeme de l’éducation présent, qui est déjà boiteux au Québec.

    Sur l’avortement, vous avez choisi ce sujet sachant très bien que vous susciteriez beaucoup de malaises. Premièrement, cela me dépasse lorsque tout ces hommes incluant Mgr. Ouellet se mettent le nez dans le corps d’une femme pour lui dire quoi faire. Je pense que la femme ne « tombe » pas enceinte toute seule et que souvent l’homme n’a pas prit ses précautions, forcé la note au moment inopportun mais oooups… il disparaît lorsque la confirmation d’une grossesse du bébé est annoncée.

    En continuant sur le sujet, hier au soir, j’écoutais un programme éducatif sur les bébés à la télé, le Dr. Chantal Frigon confirmait que le système nerveux d’un bébé commence à se former à 28 semaines (7 mois)alors ne sent pas de douleurs avant ce temps, alors votre drame sur la douleur que le pauvre bébé ressentait en se faisant aspirer et autres détails sordides lors d’un avortement est probablement exagéré, car jamais l’avortement serait permis si tard. Je note sur Wikipedia, que les recherces varient de 20 à 26 semaines. Les douleurs sont plutôt ressentis par la mère, physiquement et émotionellement.

    « Wikipedia – Fetal pain debate
    Main article: Fetal pain

    Fetal pain, its existence, and its implications are part of a larger debate about abortion. Many researchers in the area of fetal development believe that a fetus is unlikely to feel pain until after the sixth month of pregnancy. Others disagree.[94] Developmental neurobiologists suspect that the establishment of thalamocortical connections (at about 26 weeks) may be critical to fetal perception of pain.[95] However, legislation has been proposed by « anti-abortion » advocates requiring abortion providers to tell a woman that the fetus may feel pain during an abortion procedure.[96]  »

    L’église veut plus de petits catholiques (alors… à bas l’avortement) car elle en a perdu plusieurs depuis les dernières décennies alors leur $$$ fortune $$$ diminue à vue d’oeil (on vend des églises pour faire des condos). Pour moi, la religion c’est une business comme les autres.

    Lorsque l’église se deferra de ses vastes richesses matérielles, pour aider les cas désespérés, j’y croierai peût être un jour. Entre temps, leur pompe me fait grincher des dents. On dit que l’église catholique est comme corporation une des plus riche au monde. Hmmm…prêcher ici ne marche pas.

  2. Bernard dit :

    L’Église Catholique a 2,000 ans… et il y a des raisons à ca. Et ce n’est pas la malhonnêteté, car la malhonnêteté contient les germes de sa propre destruction. Contrairement à ce que l’on pourrait penser sur la base de nos perceptions d’ici, l’Église Catholique n’est pas du tout en danger. Allez à Rome… en oubliant la splendeur des édifices (il y a des raisons a cette splendeur, et ce n’est pas simple à expliquer… il faut connaitre l’histoire du Christianisme à partir de ses persécutions) et voyez les gens dans les grandes basiliques… assoyez-vous et observez… prenez le temps…

    Je m’excuse d’avance auprès des Québécois qui auront des crises d’hystérie en me voyant prendre la défense de la très diabolique Église Catholique.

    Je n’essaie pas de convertir personne… your lost!

    Nous sommes des fous… saint Paul l’a dit.

  3. Françoise D. dit :

    Renée Houde écrivait :

    « Je suis sure que les jeunes qui vous écoutent deviennent confus  »

    À une époque c’était une vertu. Il est vrai que c’est quand il fallait abattre les opinions conservatrices vers 1968. Maintenant que ces baby-boomers sont au pouvoir, remettre en cause les idées reçues, c’est très mal, c’est ça ?

  4. Françoise D. dit :

    Une vérité qui dérange d’Al Gore au cours d’ECR…

    Puis après cette mise en condition, on demande aux jeunes de faire une affiche pieuse :

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2010/05/ecr-verite-qui-derange-dal-gore-en.html

  5. Françoise D. dit :

    Renée Houde :

    « En continuant sur le sujet, hier au soir, j’écoutais un programme éducatif sur les bébés à la télé,  »

    la télé québécoise ?

    « le Dr. Chantal Frigon confirmait que le système nerveux d’un bébé commence à se former à 28 semaines (7 mois)alors ne sent pas de douleurs avant ce temps, »

    J’ai d’énormes doutes. Il y a des prématurés de cet âge et dans une émission où a participé cette Mme M. Frigon que dit-on ? « On a longtemps pensé que les enfants n’étaient pas aussi sensibles à la douleur que les adultes. Jusqu’à la fin des années 1980, on a pratiqué des chirurgies chez les prématurés sans leur donner ni antidouleurs ni analgésiques. On prescrivait de simples relaxants musculaires.
    La science a aujourd’hui démontré que les enfants souffrent autant que les adultes »

    http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=615

    Pour une analyse médicale sur ce débat (on nie la douleur foetale en disant que c,est une construction psychologique qui nécessitent la conscience, etc.)

    http://www.lesjta.com/article.php?ar_id=1137

    (journal « sérieux » de gynécologie et d’obstétrique)

    « En conclusion,

    Anand signale que les données sur le développement des structures anatomiques, des mécanismes physiologiques et des preuves fonctionnelles indiquent que la perception de la douleur se développe durant le second trimestre de gestation, certainement pas pendant le premier trimestre, mais bien avant le troisième trimestre. »

    je signale qu’il y a des articles qui parle de réactions d’évitement de douleurs dès 8 semaines et que quoi qu’il en soit la douleur n’est qu’un des critères (arbitraires) pour déterminer si l’on peut avorter ou non (peut-on tuer des gens dans le coma qui ne ressentirait pas la douleur ?)

  6. Renee Houde dit :

    @ Francoise

    Il se peut fort bien que le documentaire « La Vérité qui Dérange » de Al Gore soit exagéré, mais une chose est sûre c’est que « JUSTE EN CAS » il vaut mieux se prémunir de tout les moyens pour diminuer la polution qui elle est très visible à travers le monde entier et se garder de se servir de la planète comme une poubelle.

    Que les glaciers fondent ou non d’ici 10 ou 100 ans, personne ne le sait vraiment, si on peut vraiment conscientiser et responsabiliser les jeunes pour qu’ils recyclent et choisissent leur bicyclette au lieu de l’auto…etc… Al Gore aura fait qq chose de bien. C’est cela qui est important pour moi. Si il y a des gens qui font quelques dollars avec ces déclarations, cela ne me dérange pas tant que le respect pour la terre devient une préoccupation suite à ces énoncés.

    De dire qu’on remarque qu’il y a beaucoup de changements dans les climats m’apparaît assez réels mais de là a être farouchement catégorique en disant que il n’y a aucuns changements climatiques …et que tout cela est de la foutaise…est une autre chose.

    En tout cas, c’est comme cela que je vois cela.

  7. Françoise D. dit :

    Renée Houde :

    « Il se peut fort bien que le documentaire “La Vérité qui Dérange” de Al Gore soit exagéré, mais une chose est sûre c’est que “JUSTE EN CAS” il vaut mieux se prémunir de tout les moyens pour diminuer la polution qui elle est très visible à travers le monde entier et se garder de se servir de la planète comme une poubelle. »

    1) Le CO2 n’est pas de la pollution, vous en expirez sans cesse et les plantes l’adorent. D’ailleurs, sans CO2 pas de vie terrestre (nous sommes des organismes à base de carbone !)

    2) Je n’ai pas de problème pour éliminer la véritable pollution (le mercure dans l’eau par exemple) et même la pollution visuelle😉

    3) Diminuer « JUSTE EN CAS” en cas notre production de CO2 n’est pas un acte gratuit et sans conséquence. Notre vie en dépend, notre confort, la vie moderne même.

    Les sociétés qui ont l’empreinte carbonique la plus petite (bref, l’idéal de nos écocatastrophiques) sont aussi celles où la vie est la plus courte : Haïti, le Congo, le Mali par exemple. Dois-je comprendre que vous voulez que nous devenions nettement plus pauvres et misérables ? Pourquoi ? Les médias, l’école et leur message écocondriaque ?

  8. Reynald Du Berger dit :

    J’ai mis fin à mes interventions sur ce blogue pour l’été. Je répondrai donc à vos interrogations et commentaires à l’automne. Et à Renee, étendez-vous à l’ombre avec une bonne bouteille de rosé bien frais (c’est le conseil d’Ian), un bon livre, oubliez tous ces foetus déchiquetés, ces élèves confondus et paranos, cet environnement massacré par le pétrole, et relaxez, en attendant mes prochains billets que je vous promets tout aussi piquants ou sujets à controverse à l’automne.

  9. Isabelle Robillard dit :

    Juste comme ça…Est ce que M. Al Gore met en pratique ce qu’il prêche?

    Pour vous en convaincre, lisez ceci:

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-autre-verite-qui-derange-al-gore_463205.html

  10. Renee Houde dit :

    @ Francoise

    Vous et M. du Berger êtes un.

    Moi, je continue à croire que heureusement les arbres respirent du CO2 et nous renvoient de l’oxygen et c’est plutôt de l’oxygen que j’ai besoin pour vivre et rester en santé.

    Je vais rester avec mon JUSTE EN CAS, car cela m’a « toujours » bien servi dans la vie.

    De croire Al Gore ou non n’affecte pas notre vie personelle, mais nous rapelle à l’ordre pour être plus respectueux vers la terre et pour ce fait, c’est très bien.

    Alors ce dénouement est bénéfique et je ne le critique pas…. on verra.

    @ Isabelle

    Que M. Gore mette en pratique ce qu’il prêche ne me dérange pas, car je ne suis pas en charge de sa vie, mais moi et les miens sommes ouverts à maintenir un respect pour la terre… JUSTE EN CAS!.

    Je ne vois aucune bonne raison pourquoi je devrais me convertir en septique. Le Québec est le champion des septiques et de la paranoïa, je resterai ouverte.

    Sans préjudice. Chacun son choix.

  11. Renee Houde dit :

    @ Reynald et Ian:

    Vous dites: Et à Renee, étendez-vous à l’ombre avec une bonne bouteille de rosé bien frais (c’est le conseil d’Ian), un bon livre, oubliez tous ces foetus déchiquetés, ces élèves confondus et paranos, cet environnement massacré par le pétrole, et relaxez… »

    Réponse: J’étais là déjà en écrivant mes commentaires, relaxée comme toujours, mais convaincue que les répercutions de nos ennoncés ont quand même une importance et des répercutions.

    Je suis super penché vers la psychologie. Je fais aussi partie de « A Complaint Free World » alors j’essaie de regarder les côtés positifs pour commencer et prendre action si il est possible de changer les choses.

    L’équilibre est primordial. Je suis ouverte à la logique mais pas trop au taquineries de nature personelle. BTW, je n’ai même pas besoin de vin pour relaxer! Je suis rosée et pétillante d’avance. Ha! Ha!

  12. Den dit :

    @ Renee

    Vous me faites bien rire avec Al Gore, cette hurluberlu qui fait la leçon au gens sur l »environnement et que la consommation d’énergie pour son « petit domaine » est comparable à la consommation d’une ville de 8000 habitants….

    Al Gore n’a rien fait, ni rien démontré, il a juste su se servir de son image pour faire beaucoup, beaucoup de $$$$$.

    C’est quand même bizarre que lorsqu’il était vice-président, il n’a rien fait, ensuite, « SAUVONS LA PLANÈTE » !!!!! En plus, ce fut un des plus mauvais vice-président que les É-U ont connu.

    Encore une fois, cela démontre que les pseudo-écolo sont pour la majorité, que des capitaliste qui se servent d’une corde sensible dans l’opinion public pour faire de l’argent. En général, cela se nomme des arnaqueurs!!!!!!

  13. M. Du Berger, je vous félicite encore une fois!

    Peu importe ce que l’on vous reproche, je crois que personne ne pourra dire que vos réflexions ne mérite pas que l’on s’y attarde, sinon, ça veut dire qu’on ne laisse plus de place aux regards différents et à la stimulation positive que ça peut procurer, car peu importe le propos, que l’on soit en accord ou désaccord, à mon avis, ça permet de développer son esprit critique et surtout de faire sa propre opinion!

    Bonne été à vous et aux Analystes!

  14. Françoise D. dit :

    A toujours un message en attente de modération.

  15. lutopium dit :

    @Renee, pas facile d’avoir une discussion avec les climato-sceptiques. D’ailleurs, personnellement, je préfère leur donner l’étiquette « négationnistes » car ils refusent de considérer la théorie du réchauffement climatique. En fait, ils font exactement le contraire de ce qu’ils dénoncent…

    Je suis comme vous Renee: je n’ai pas les connaissances scientifiques pour analyser la situation dans ses moindres détails mais, après avoir lu beaucoup sur le sujet, j’ai décidé d’endosser les analyses de la très grande majorité des scientifiques et de changer mes habitudes de vie afin de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre.

    Pas de chances à prendre.

    • papajohn dit :

      Le regretté Coluche avait une expression savoureuse pour les gens en manque de connaissance sur le sujet qui allait comme suit « quant on sait pas ,on ferme sa gu…. »et plusieurs devraient le mettre en pratique. les belle mèeres ne sachantpas de quoi il est question auraient tout avantage ase taire et écouté ceux qui savent au lieu de faire du colportage populiste ou a tout le moins usé de GBS ça fait 3 années de file que l’on se gèle le cul au point ou les centre de vacance style glissade d’eau veulent demander de l’aide car ils invewstissent et la chaleur n’est pas au R.V. … le 29 mai il a neigé en Alberta et pas juste un peu ça gèle presque la nuit rendu en juin(j’ai pas 400 ans et a l’école primaire des la mi mai on allait a l’école en t-shirt culotte courte, maintenant les enfants y vont en coupe vent doublé de polar) et des pseudo connaisseurs nous disent que la planete réchauffe quoique ,ils commencent a avoir l’air fou alors ils ont changé ça subtillement pour changement climatique et la emcore ce n’est pas nouveau depuis que la terre porte vie que le climat est en constente mutation alors ça nous ramène a l’expression de Coluche

    • Reynald Du Berger dit :

      @lutopium, « En fait, ils font exactement le contraire de ce qu’ils dénoncent… »

      Heureusement! et ça s’appelle la cohérence des gestes avec le discours.

  16. Luc Chartrand dit :

    lutopium disait

    «
    @Renee, pas facile d’avoir une discussion avec les climato-sceptiques. D’ailleurs, personnellement, je préfère leur donner l’étiquette “négationnistes” car ils refusent de considérer la théorie du réchauffement climatique.

    »

    C’est faux. Les plupart des sceptiques connaissent très bien la théorie (oui, le CO2 est un gaz à effet de serre), mais :

    1) Rien ne prouve que le CO2 soit si important (il y a bien d’autres gaz plus présents et sans doute plus importants, parmi lesquels la vapeur d’eau).

    2) Rien ne prouve que les hommes soient les seuls responsables et donc que les sacrifices demandés qui ne seront pas sans effet sur notre mode de vie en vaillent vraiment la peine.

    3) Il faudrait montrer que le réchauffement prévu est vraiment aussi catastrophiste (perso au Québec j’aimerais bien que ça se réchauffe) et qu’il n’existe pas des mécanismes d’équilibre (rétroactivité négative, lire Lindzen & Choi du MIT : http://www.leif.org/EOS/2009GL039628-pip.pdf)

    4) Les sceptiques ne croient pas dans les « modèles » mais préfèrent les mesures.

    etc.

    Ne caricaturez pas la position des gens dont vous ne partagez pas les opinions.

    Tiens, ma fille doit faire un devoir en sciences sur le réchauffement climatique (bonjour la pression des paires typique à la réforme, tiens ça me penser à cette caricature http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2010/05/super-pedago-entend-sourdre-lemergence.html).

    Plusieurs thèmes (glaciers, pôles qui fondent, etc.) J’ai demandé si un des thèmes étaient les aspects encore inconnus dans cette jeune science climatique qui permettent de nuancer les bilans catastrophistes que l’on entend sans cesse. Non, rien de « sceptique » m’a dit ma fille.

  17. Luc Chartrand dit :

    lutopium dit :

    «Je suis comme vous Renee: je n’ai pas les connaissances scientifiques pour analyser la situation dans ses moindres détails »

    Pas de chances à prendre.»

    Oui, c’est le truc habituel : faire très peur, rendre les choses compliquées, les gens capitulent en se disant qu’il n’y a pas de chances à prendre.

    Ça marche bien (même si c’est démagogique).

    (Moi aussi j’ai un message en attente d’approbation)

    • J’ai simplement diminué fortement mes visites sur le blogue. Je suis en train d’étudier un examen.

      Quand vous publiez plus qu’un lien dans un commentaire, il doit être modéré, automatiquement.

      Bonne journée.

  18. Renee Houde dit :

    @tout les contrarieux

    Je ne trouve pas que l’art de contrarier est un genre de loisir qui me plaît…alors continuez à vous contrarier l’un et l’autre et amusez vous bien, moi je ne veux pas perdre mon temps dans ce sport vraiment ennuyant et peu constructif.

    • Mme Houde, faut-il laisser mentir pour ne pas contrarier ceux qui ne pensent pas exactement comme vous ou vos amis?

      N’oubliez-pas que du choc des idées jaillit souvent la lumière.

  19. Isabelle Robillard dit :

    Réchauffement climatique vous avez dit?

    http://www.cyberpresse.ca/international/correspondants/201005/29/01-4285016-etat-durgence-en-mongolie.php

    Je ne serais pas surprise d’ici quelques années que le discours prennent un virage à 180 degrés. Au lieu de parler de réchauffement climatique, on va opter pour l’imminence d’une glaciation.

    L’important, c’est de faire peur au monde afin de mieux les contrôler.

    L’idée de rendre les gens coupables de toutes les catastrophes naturelles qui nous tombent dessus à cause de leur empreinte écologique est vraiment un coup de génie.

    Machiavel peut aller se rhabiller.

  20. Miville dit :

    Le vent tourne doucement :

    http://www.canoe.com/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2010/05/20100525-043502.html

    Quand je pense à tous ces manuels théologiques (ECR, Monde contemporaine, éducation à la citoyenneté, « sciences ») de l’école québécoise aveuglément catastrophiste question climat, manuels qui seront d’ici quelques années la risée de plus en plus de gens.

    Les pédagogues et le Monopole de l’Éducation feraient mieux d’enseigner des choses moins spéculatives (et moins émotives).

  21. Isabelle Robillard dit :

    Pour ma part, je trouve plus justifié d’accoler l’étiquette peu flatteuse de « négationiste » à ceux qui refusent d’admettre l’abscence de conscensus.

    Ceux qui refusent de voir qu’historiquement, les soi-disants conscensus ont connu quelques revirements, non sans avoir donné du fil à retordre à ceux qui les ont combattus avec courage et honnêteté.

  22. Den dit :

    J’en reviens pas comment les gens, aujourd’hui, sont susceptibles aussitôt qu’on ne dit pas comme eux…. Je suis un X qui est de retour à l’université, et les jeunes universitaires sont très souvent comme ça. Ils pensent avoir une science infuse et il ne faut pas les contrarier!

  23. Luc Chartrand dit :

    J’avais écrit :

    «Tiens, ma fille doit faire un devoir en sciences sur le réchauffement climatique»

    J’avais oublié de dire que c’était en GROUPES, d’où ma remarque sur la pression des paires.

  24. Gilles Laplante dit :

    @Renee Houde et Lutopium
    Ce sont des gens comme vous qui ont permis à Charest de gaspiller de centaines de millions dans l’arnaque de la grippe du cochon ( AH1N1 ).
    Gaspillons l’argent des contribuables JUSTE EN CAS. Et dire qu’il y en a qui voudrait être élu pour pouvoir gaspiller encore plus JUSTE EN CAS.
    En passant madame Houde, le scepticisme est une qualité, la paranoïa est une maladie.

    • Reynald Du Berger dit :

      Avec son « juste en cas », je crois que Renee référait au fameux « principe de précaution » inventé par les biologistes, qui s’applique en politique mais jamais en sciences exactes. C’est une chose que de soumettre toute une population à de sévères contraintes économiques et sociales quand un problème environnemental est parfaitement connu et circonscrit; c’est une folie que de le faire quand le problème ne repose que sur des hypothèses comme c’est le cas ici.

  25. lutopium dit :

    Je n’essaie pas de vous covaincre de quoi que ce soit. J’ai simplement dit que j’ai choisi mon bord. Je suis d’accord avec M. Du Berger de faire preuve d’esprit critique et de rigueur. Donc, on peut comparer les deux théories et choisir son camp.

    C’est ce que j’ai fait. Si, de votre côté, vous voulez continuer à gaspiller les ressources de cette planète afin de pouvoir consommer de plus en plus, libre à vous.

    • Sébas dit :

      On a pas à choirir de ‘bord’, selon moi.

      Le bord de la logique, peut rejoindre tout le monde.

      Ne pas gaspiller, recycler et économiser était des vertus de tous nos ancêtres. Le crédit facile (crédit comme les cartes de crédits, qui peuvent acheter des biens non-durables), est probablement ce qui fait le plus de tort à l’environnement, car il conduit à la surconsommation (et à l’endettement, mais cela est un autre sujet).

      Je crois qu’il faut écouter le moins possible les
      alarmistes non-logiques, cesser de croire la propagande moderne (dans presque tous les domaines), et puiser dans la sagesse de nos ancêtres (dans presque tous les domaines), tout simplement.

      J’aime beaucoup, BEAUCOUP, la nature propre et ce n’est surtout pas les Al Gore de ce monde et autres consensus soi-disant scientifique qui m’amènent à protéger mon environnement immédiat ou à souhaiter -par exemple- l’avènement de l’auto 100% non-polluante et 100% recyclable.

      Je crois que la prière des AA est vraiment bonne pour tous ceux qui se laissent balloter par la propagande:

      « Mon Dieu, donnez moi la sérénité d’accepter es choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence. »

      Le climat qui change continuellement EST normal.
      Le climat qui cause des catastrophes EST normal.

      La pollution(de l’air, de l’eau, de la terre), le manque d’espaces verts dans les grandes villes comme Montréal (les arbres dépolluent!), les produits ‘cheap’ et jetables qui polluent, le plastique à base de pétrole au lieu d’être à base de chanvre, les poeles à bois polluants pas
      remplacés par des poeles non-polluants (ça existe!) etc, etc, etc, voilà des trucs sur lesquels nous pouvons travailler.

      Ecoeurer le monde avec de la propagande catastrophiste, ne fait que ça: Ecoeurer le monde !

      Et de plus en plus de monde vont finir par faire exactement le contraire, soir polluer pour faire chier les ‘verts’ qui veulent nous imposer leur religion et des millions de lois et reglements
      stupides et -souvent- fascistes.

  26. Isabelle Robillard dit :

    Admirez le subtil procès d’intention ici…

  27. Renee Houde dit :

    @tout les misogynes ici

    Pourquoi je suis revenue?…Parce qu’une de mes amies m’a envoyé une lettre d’une religieuse qui oeuvre dans les prisons de femmes adressé à Mgr. Ouellet,comme je l’avait mentionné plus haut …Elle a exprimé exactement ce que j’ai resentie envers Mgr. Ouellet lors de ses commentaires malheureux.

    Voilà!

    Criminelles ?
    Lettre ouverte au Cardinal Ouellet

    Montréal-Nord, 17 mai 2010

    Monsieur le Cardinal Marc Ouellet,

    Je ne peux me taire devant le discours que vous avez prononcé, ces jours derniers, au rassemblement « pro-vie » dans lequel vous déclarez « criminelles » les femmes qui se font avorter. Ce sont pour moi des paroles odieuses. Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ce que je ressens en moi : indignation, colère… Je travaille chaque jour auprès de femmes en prison, en leur apportant le message de l’Évangile. Tout ce débat autour de l’avortement passe complètement à côté de la triste et inconcevable réalité de ces femmes enceintes. M. le Cardinal, il ne s’agit pas, certainement pas de « criminelles » comme vous le dites, mais de femmes en profonde détresse… Avez-vous seulement déjà daigné vous approcher d’une de ces femmes pour « écouter » ce qu’elles vivent dans leur réalité de tous les jours, loin des grands discours ?

    M. le Cardinal, une femme qui porte en elle un fœtus est une femme qui aime son enfant et aucune ne se fait avorter par plaisir, mais parce que sans aide, sans appui pour vivre cette grossesse, elle prend difficilement une décision… quand ce n’est pas sous les menaces de la famille ou d’autres personnes! Ça fait vingt ans que je côtoie des femmes en détresse. Ignorez-vous, M. le Cardinal, qu’une femme ne devient pas enceinte par l’action du Saint-Esprit, mais bien par l’action d’un mâle, d’un homme? Quand dans la société et dans l’Église hiérarchique a-t-on demandé à un homme d’honorer sa responsabilité? Quand il y a fœtus, il y a deux adultes responsables… savez-vous compter jusqu’à deux? Pourquoi la femme qui se fait avorter est-elle plus criminelle que l’homme qui, si souvent, se sauve lâchement en laissant la femme seule avec tout le poids de la responsabilité? Quelle hypocrisie de la part de la société et de la part de la hiérarchie de l’Église de se rabattre durement sur une femme en détresse plutôt que faire l’effort de rendre un homme responsable de ses gestes. On condamne une femme qui subit un viol et on laisse le violeur irresponsable courir au large aller violer d’autres femmes. Avez-vous déjà, une seule fois, tendu la main à une de ces femmes? Jésus dans l’Évangile a toujours tendu la main aux femmes qu’Il a rencontrées… et elles n’étaient pas en train de prier dans une église. Jésus n’avait pas de crosse dans les mains pour en asséner des coups au nom d’une « supposée morale » aux femmes « non conformes » aux normes, c’est pourquoi il avait les mains libres pour leur tendre la main au nom de l’Amour.

    Quelle hypocrisie ecclésiale, quelle prétendue morale : condamner des personnes, dont on ne s’est même jamais donné la peine d’écouter la souffrance, au lieu d’avoir le cœur et les bras ouverts pour accueillir avec Amour celles qui en ont le plus grand besoin! Allez lire l’Évangile, c’est urgent, vous qui prétendez parler au « Nom de Dieu ». Le Dieu de Jésus-Christ ne peut que se sentir trahi par votre attitude hautaine, sans compassion, sans justice véritable, sans Amour.

    Je ne sais si je vous manque de respect en écrivant ces mots, mais c’est ce que ressent mon cœur qui a un infini respect pour toutes ces femmes que vous condamnez si allégrement. Jésus dans l’Évangile ne condamne qu’une seule catégorie de personnes… et ce ne sont pas des femmes, mais l’élite religieuse de son époque en leur disant : « Hypocrites, vous chargez les gens de fardeaux accablants et ne touchez pas vous-mêmes, d’un seul de vos doigts, à ces fardeaux ». (Lc 11, 45-46)

    Je ne suis pas en faveur de l’avortement, mais c’est la seule aide que la société donne à ces femmes et vous voulez la leur enlever sans la remplacer par quelque chose de plus humain et respectueux de la Vie, la vraie Vie. L’avortement n’est pas une vraie solution, car après, la femme continue à porter son lourd fardeau et personne n’est là pour l’aider.

    Impliquez-vous de façon adéquate et avec Amour auprès de ces femmes et votre discours ne sera plus le même, et surtout il sera beaucoup plus crédible. Je vous invite à la « conversion du cœur »!

    Marguerite Rivard, v.c.f.

    • papajohn dit :

      Mme Houde ,je suis en accord avec 85% du contenu de la lettre de dame Marguerite, mais j’y emets cepandant une couple de bémols
      1) l’utilisation de MÂLE est selon moi péjoratif car même si je suis homme plutôt mal équarrit, jamais je ne parle de la femme en disant FEMELLE(même si je crois fermement que nous sommes que des mamifères évolué et dominant des autres races), j’utilise femme ou l’autre sexe, ce qui insinue que même si pour moi la femme est et sera toujours du point de vu légal et moral mon équivalant et non mon égal et c’est la nature a voulu ça ainsi et non un pseudo dieu ,quelques soi le nom qu’on lui donne. C’est la nature qui a voulu ça et c’est tres bien. si la nature avait vue un danger d’extinction de la race elle aurait répondu avec hermaphrodisme ou transmutation du genre. et c’est certain que des écoeurants délaissent leurs partenaires lorsque celles-ci tombent enceinte tout comme des femmes délaissent leurs filles lorsque celles-ci deviennent plus sexuées qu’elles mêmes et donc des rivalles qui n’en seront jamais dans les faits. Ou bien tout faire pour privé des pères de leurs enfants par pur vengeance car l’amour n’y est plus.
      2)Dame Marguerite , vous qui etes tres au parfum du coté androgines et hypocrite de l’église au point ou vous en faites vous même la mention dans votre lettre ,pourquoi persisté dans ce monde de domination patriarcal au lieu d’oeuvrer comme travailleuses sociale et continué de prier JÉSUS et non L’ÉGLISE? Elle qui demande au autres ce qu’elle n’applique pas pour elle même. elle pleure sur le sort d’un foetus alors que partout dans le monde des milliers d’enfants sont exploité (travail’sexe,orphelin de Duplessis pour enrichir l’église), battu , offert en sacrifice(soldat d’Allah), exciser,ou simplement assasiner car né du mauvais sexe…Alors les grands shows de moral de la part de l’église ,peut importe le messagé on va s’en passer et tres bien selon moi!!

      • Reynald Du Berger dit :

        à propos des abus de vocabulaire de Renee que je dénonce aussi:
        On entend aux bulletins de nouvelles « la DAME dans la vingtaine et en état d’ébriété a menacé le chauffeur de taxi avec le tesson de sa bouteille de bière… » et au même bulletin « l’INDIVIDU a été happé puis écrasé par l’autobus au moment où il s’apprêtait à traverser…  » Toutes les putes ou dévergondées au Québec sont des « dames » tandis que les hommes les plus respectables ne sont que des « individus » un peu plus et on les cite à procès…mais d’où vient ce vocabulaire?

      • Renee Houde dit :

        @Reynald

        Vous parlez de Renée qui?

  28. Françoise D. dit :

    lutopium dit :

    « C’est ce que j’ai fait. Si, de votre côté, vous voulez continuer à gaspiller les ressources de cette planète afin de pouvoir consommer de plus en plus, libre à vous. »

    1) Fallait-il ne pas débuter la révolution industrielle et épargner le charbon afin de ne pas gaspiller celui-ci ?

    2) Personne ne veut « gaspiller » en tant que tel. La question est de savoir ce que gaspiller signifie ? Quelle est l’utilisation admise ? Sûrement le marché doit régler cette consommation : si nous consommons « trop » d’une ressource elle deviendra de plus en plus cher (même simplement en prévision d’une pénurie crainte et avant la pénurie elle-même). Sinon c’est quoi trop ?

  29. Françoise D. dit :

    « Monsieur le Cardinal Marc Ouellet,

    Je ne peux me taire devant le discours que vous avez prononcé, ces jours derniers, au rassemblement « pro-vie » dans lequel vous déclarez « criminelles » les femmes qui se font avorter. »

    Je ne suis pas misogyne😉

    Mgr Ouellet n’a pas vraiment dit cela comme cela, mais que tuer un enfant à naître est un crime (oui indirectement celui qui avorte est donc criminel), puis un grave désordre moral.

    Je suis assez d’accord avec cela. Ce n’est pas être misogyne.

    Ceci dit, je veux bien comprendre, que dans de rares cas, un avortement soit nécessaire (santé de la mère mise en danger notamment) sans que ce soit un crime.

    Donc, il faut regarder les cas précis qui entourent l’avortement (c’est la différence entre la nature objective de l’avortement comme crime et la nature subjective de l’avortement qui, selon les circonstances, pourrait ne pas l’être, écoutez la conférence de presse de Mgr Ouellet avec Mgr Pendergast, il fait allusion à cette différence en parle de nature « objective » de l’avortement.)

    Mais les avortements provoqués pour sauver la mère sont de très rares exceptions, or on essaie de dédouaner tous les avortements conforts (oups, j’avais oublié la contraception!) en utilisant ces cas limites.

    Bien essayé, mais trop gros.

  30. Sébas dit :

    @ Renee Houde:

    Mon texte est caricatural, mais il y a un bon fond de réalité/vérité. Désolé d’avance pour les fautes.

    1960, l’ère du patriacat (et de la -divine- providence): «Papa a raison»

    -Fille:
    «Je m’en vais à une fête»

    Papa:
    «Ma fille, fais attention avec les garçons. Ne sois pas imprudente… sinon tu sais ce qui va t’arriver. N’oublie jamais ce qui est arrivé à ta tente Gertrude, elle est tombée enceinte sans se marier au préalable. [dans un patriarcat, c’est TOUJOURS LA FAUTE À LA FILLE, même si l’acte sexuel se fait à 2]. Tu ne veux pas te retrouver fille-mère !!!
    Et le soir dans les rues, ça peut être dangereux, ne reste pas non-accompagnée»

    Fille:
    -«Oui Papa, je t’aime tu sais, et je sais tout ça, tout me le dit depuis toujours et les soeurs à l’école me le disent,à tous les jours.»

    2010, l’ère du matriarcat (et de -l’état- providence): «Maman, souvent devenue mono -et l’état-providence- ont raisons»

    -Fille:
    «M’en vais à un rave»

    -Mère:
    «As-tu pris ta pilule ?, as-tu des comdoms? [-donnés par l’infirmière de l’école étatique]… tu sais que les gars sont négligeants[dans le matriarcat, c’est TOUJOURS LA FAUTE DU GARS, s’il y a un ‘acident’, même si l’acte sexuel se fait à 2]? Et fais attention à ton verre, quelqu’un pourrait mettre des drogues dedans»
    [la mère ne dit rien sur son habillement, hyper-provocateur, rien pour la responsabiliser comme humaine, ayant une âme, etc]

    -Enfant roi:
    «M’man, ben ouais, l’école [étatique et socioconstructiviste / marxiste] nous a déjà tout dit ça déjà… et de toute façon, si jamais je tombe enceinte, j’irais à la clinique [100% payée par l’état]. M’man, les autobus «peuvent me descendre entre 2 arrêts», pour ma sécurité et la police [tout antant socioconstructiviste que le restant de notre société], s’occupe des gars trop entreprenants…»

    Ce que l’enfant-roi ne dit pas: Elle aime un gars qui va à cette soirée et elle aimerait bien avoir un enfant de lui. Plusieurs de ses amies -agées de 18-19 ans- sont déjà des ‘monos’ et reçoivent des allocations [étatiques] forts généreuses et des pensions alimentaires[loi étatique] des pères ‘irresponsables'(sic). Comme si ces allocations, pensions alimentaires, ces comdoms, pilules -et surtout- ces avortements ‘gratuits’ (sic), ne déresponsabilisaient pas ces enfants-rois ! Les femmes ‘modernes’ ont TOUS les droits sur leurs corps, sur les enfants à naitre, ou les enfants nés, MAIS AUCUNES RESPONSAIBILITÉS correspondantes…

    ***

    Ou encore:

    1960:

    L’homme est ‘tanné’ de sa femme… il veut divorcer, mais n’a peu d’option. La loi -patriarcale- et la pression sociale/familiale, le ‘force’ à ‘être responsable’

    La femme est tannée de son mari… mais elle ne peu presque rien faire. La loi -patriarcale- et la pression sociale/familiale, la ‘force’ à ‘être responsable’

    Pire encore, si elle le quitte, elle doit quitter la maison familiale, elle perd la garde des enfants, n’aura aucun pension [loi étatique], pour elle ! Elle se retrouve dans la rue, car elle a un statue de mineure [loi étatique patriarcale].
    Elle ne peut même pas signer de chèque…

    2010 (que de chemin parcouru…)

    La mariage no-fault existe depuis 1968, la femme (dans 80% des cas) demande le divorce ou se sépare unitéralement.
    Elle obtient -presque toujours- la garde des enfants, la pension alimentaire pour ‘ses’ enfants et aussi, une pension pour elle (si elle était marié). Elle obtiendra aussi souvent la maison.

    Tout est en place pour augmenter la destruction des couples et pour faire peur aux hommes de s’engager dans une relation solide !

    L’homme n’a aucun droit, à part des obligations de payer (souvent sans pouvoir élever ses enfants), même si c’est la femme qui ‘courait la galipotte’… ou qui est 100% responsable de la destruction de la relation.

    Incroyable à quel point quelques interventions étatiques [100% inspirées par les doctrines maxistes / socioconstructivistes], peuvent changer -pour le pire- toute une société, en si peu de temps !!!

    Commencez-vous à comprendre que l’état-providence -toujours socioconstructiviste- est l’ennemi de la famille, de la Vie, de la dignité humaine, de la reponsabilité..(pour chacun de nos actes), etc et etc?

    Le Québec détient le RECORD DU MONDE pour le nombre de ‘familles’ (euh-hum), monoparentales, ET pour le nombre de personnes célibataires !!! Oui oui, vous avez bien lu ! C’est ici aussi, parmi presque tous les pays du monde, où les hommes ont le plus peurs de fonder des familles… pour le plus grand malheur des hommes -qui ne font que penser au sexe, sans engagement- et des femmes, qui se retrouvent seules, avec ou sans enfants ! Ne vous demandez pas après pourquoi il y a tant d’avortements…

    TOUTES les interventions de l’état-providence dans nos vies, incitent les femmes et les hommes à voir l’avortement comme LA solution. En passant, la plupart des femmes qui se font avorter, ont dans la vingtaine avançée… et ne sont pas de jeunes ados naives.

    Ceux qui veulent rendre les lois plus sévères -pour les femmes qui s’avortent ou les hommes qui les incitent à s’avorter- font FAUSSE ROUTE, S’ILS «OUBLIENT» DE RÉFLÉCHIR A TOUT ÇA… ou de parler de tout ça. Il faut travailler sur toutes les causes réelles des avortements, pas seulement sur les conséquences de toutes les interventions de l’état-providence.

    *

    En tout cas, bienvenue dans la Matriarcat (avec un grand M) du Québec.

    Avant 1960, les hommes avaient tous les droits…

    Ensuite « l’égalité » version féministe est arrivée..

    Aprés l’an 2000, les femmes ont tous les droits…

    *

    Citation:

    «Je pense qu’il faut regarder une réalité qui est justement celle de motiver, d’encourager, d’inciter les pères à être des pourvoyeurs.»

    -Mme. Louise Harel, Parti Québécois, ministre de la Sécurité et du Revenu du Québec commission parlementaire -sur les pensions alimentaires- à Québec le 3 septembre 1996

    Imaginez-vous si un politcien osait dire cela à propos de ‘saintes’ mères monos -ou de n’importe quelle femme pour n’importe quel de leurs gestes- du Québec…

    Oh làlà, inimaginable…

    ***

    Les athées ne veulent pas revenir au patriarcat: ils sont presque TOUS ds fervents pros état-providence (ben oui: Dieu et Sa Divine Providence sont ‘morts’, alors vive dieu-l’état et l’état-providence), qui croient en la vertu de la doctrine étatique-providentielle.

    La plupart des croyants (chrétiens, musulmans, juifs, etc) de l’Occident ‘dit moderne’, ne veulent PRESQUE JAMAIS réfléchir à tout ça. Comme si la LOI des scribes, légistes et pharisiens pro-état-providence, n’avaient pas d’impacts majeurs et destructeurs pour nous tous. Ils se disent pour l’égalité, mais il ni a rien d’égal dans ce systême… devenu 100% matriarcal.

    Et toutes ces interventions nous déresponsabilisent, tous, mais pas de la même manière, pour les hommes ou les femmes.

    Nommez-moi un seul état communiste, marxiste, socioconstructiviste, socialiste,étatique-providentielle, etc, qui -à terme- ne donne pas ce genre de fruits -pourris. Un seul ! Cela n’a jamais existé et n’existera jamais. Et de toute façon, tous les pays qui adopte la doctrine de l’état-providence, finissent en faillite…

    Jésus a dénoncé les pharisiens et leurs LOIS et DOCTRINES HUMAINES comme c’est pas possible et aujourd’hui, la plupart des chrétiens (ou autres ‘conservateurs’) de l’occident, ne parlent jamais de ça… pourquoi? Tous séduits par le matriarcat ? Par l’état-providence ?

    Nous sommes des êtres spirituels ET DE CHAIR, et la LOI HUMAINE (des pharisiens marxistes, de nos jours), a un impact réel sur nous tous. La doctrine de l’état-providence a un réal impact réel -et négatif- sur nous tous.

    Presque personne ne veut revenir au «patriarcat» `la sauce 1960 (moi le premier), où la femme n’avait presque aucun droits légaux (et beaucoup de responsabilités vis-à-vis de ‘son’ mari et ‘des’ enfants), et où l’homme avait d’énormes reponsabilités… vis-à-vis de ‘sa’ femme et de ‘ses’ enfants… mais cela ne veut pas dire que nous ne devons pas réfléchir à tout ça.

    Pour ma part, je ne prône que peu de lois; des lois simples et égalitaires; et surtout, l’abolition de beaucoup de lois (pleines de bonnes intentions, mais toujours -sans exception- néfastes).

  31. Françoise D. dit :

    Est-ce que Renée Houde nous a quittés ?

    Elle refuserait le « dialogue » ?

  32. Reynald Du Berger dit :

    Jacques Brassard n’a suscité à date que 6 commentaires sur son dernier billet pourtant très bien tourné sur le même sujet de Mgr Ouellet qu’on lapide puis lynche, et il prend franchement fait et cause pour le Cardinal, ce que je me suis bien gardé de faire. On a fait 109 commentaires sur mon billet… et ça continue ici… décidément, les changements climatiques et l’avortement font taper beaucoup au clavier! On dit pourtant encore « font couler beaucoup d’encre ». Essayez donc de trouver un encrier dans les magasins pour voir!…

    http://blogjacquesbrassard.blogspot.com/

  33. Renee Houde dit :

    @Reynald

    Je vous ai demandé une question….de quelle Renée parliez vous à propos des « abus de vocabulaire »?

    Et…quels abus de vocabulaire?

    Et…dans quel monde étiez vous lorsque vous avez ecris ceçi:

    On entend aux bulletins de nouvelles “ « la DAME dans la vingtaine et en état d’ébriété a menacé le chauffeur de taxi avec le tesson de sa bouteille de bière…”  » et au même bulletin “ « l’INDIVIDU a été happé puis écrasé par l’autobus au moment où il s’apprêtait à traverser… ”  » Toutes les putes ou dévergondées au Québec sont des “ « dames”  » tandis que les hommes les plus respectables ne sont que des “ « individus”  » un peu plus et on les cite à procès…mais d’où vient ce vocabulaire?

    Cela ne tient pas debout et n’a aucun rapport au sujet que nous discutions??? Qu’est ce que les putes font dans ce débat? Expliquez pour que je puisse vous comprendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s