La fonte des glaces par extraction du pétrole

Publié: 1 avril 2010 dans Général
Tags:, , , , , ,

par Reynald Du Berger

Pour la première fois, deux de mes collègues et chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont relié directement la fonte des glaces de l’Arctique canadien au prélèvement du pétrole dans l’Extrême-Nord. Il s’agit des  professeurs Gilles Lemieux, géographe et Jean Vallée, ingénieur des sols,  tous deux récipiendaires d’une bourse de recherche de Pêches et Océans Canada qui leur a permis de mener leurs recherches dont les conclusions sont pour le moins étonnantes.

Après de nombreuses observations par satellite et prélèvements d’échantillons de sols et de carottes de glace au cours d’expéditions nordiques répétées depuis plus de 10 ans, voilà enfin qu’ils tirent des conclusions qui ont des répercussions jusque dans les milieux politiques.  En effet, les glaces marines recouvrant tout le Pôle Nord de l’Océan arctique, là où se situe l’axe nord de rotation de la terre, subissent malheureusement les effets pervers du pompage incessant du pétrole en Sibérie, en Mer de Laptev, en Alaska, en Mer du Nord, en Mer de Beaufort.

Le pétrole brut qui repose à quelques kilomètres sous terre a pourtant un rôle naturel fondamental à jouer,  soit celui de lubrifier l’axe de rotation de la Terre (voir figure).  Or depuis plusieurs années, on constate qu’on a tellement prélevé de ce pétrole que l’axe commence à manquer de lubrification. Ce phénomène augmente la friction et il s’ensuit une surchauffe qui fait fondre la calotte polaire, réchauffer le climat et relever le niveau des océans. À la différence du socle rocheux du continent antarctique, l’eau de la mer arctique a une inertie qui s’emballe une fois réchauffée.  De plus, cette friction ralentit imperceptiblement la vitesse de rotation de l’hémisphère nord, ce qui cause une distorsion des champs magnétiques passant par le Pôle Nord.  Il s’ensuit donc une augmentation de la gravité terrestre ce que beaucoup de gens constatent d’ailleurs en montant sur une balance.

Cette friction produit également du bruit sous forme de basses fréquences inaudibles à l’oreille humaine mais ayant plusieurs effets néfastes sur les poissons et les mammifères marins de cette aire géographique. Quelques Inuits commencent aussi à en souffrir et à se plaindre de ce bruit inaudible mais perceptible par le cerveau de tous les mammifères et qui vient perturber le calme de leur longue nuit polaire qui sert à la reproduction de l’ours polaire bien sûr, mais aussi à la leur. Les recherches se poursuivent…

Les chercheurs Lemieux et Vallée en route pour le Pôle Nord à Grise Fjord (mai 2009)

commentaires
  1. Renee Houde dit :

    Cette terre fragile…on ne sait jamais à long terme quelles sont les répercutions de ce qu’ont aspire d’elle.

  2. Sébas dit :

    « Le pétrole brut qui repose à quelques kilomètres sous terre a pourtant un rôle naturel fondamental à jouer, soit celui de lubrifier l’axe de rotation de la Terre (voir figure). Or depuis plusieurs années, on constate qu’on a tellement prélevé de ce pétrole que l’axe commence à manquer de lubrification.
    Ce phénomène augmente la friction et il s’ensuit une surchauffe qui fait fondre la calotte polaire, réchauffer le climat et relever le niveau des océans
     »

    Va falloir m’expliquer ça !!!

    Est-ce que l’étude est disponible ?

    • En réponse à Sébas qui se demande si l’étude est disponible, malheureusement, toutes les données d’enregistrement des variations du champ électromagnétique terrestre et des fréquences infra-soniques émises par la croûte terrestre au 87ème parallèle ont été perdues à jamais. C’est en traversant un « lead » (fracture ouverte dans la banquise) que Jean Vallée et moi-même avons laissé sombrer notre pulka sans pouvoir rien n’y faire. Nous avons cru voir un flétan du Groënland s’emparer de la dernière sacoche de documents qui flottait à la dérive. Cependant, tout n’est pas perdu, nous continuons de manger du poisson pour garder la mémoire.

      Gilles Lemieux

      • Sébas dit :

        hahahaha

        Je me suis fais avoir sur la forme(comme un vrai débutant), mais pas sur le fond !

        Sti, que ma neurone capotait lorsque j’ai lu ça hier.😉

      • Sébas dit :

        « aujourd’hui »

      • waried dit :

        J’avais pas lu le titre et la date avant de voir les commentaires (aujourd’hui le 6 avril) et j’étais déboussolé aussi en lisant l’article…

        Elle est bonne !

  3. Francois dit :

    Sigh…. y’en a des naif!

    1 Avril? Ca clique pas?

  4. tamara dit :

    Ha!ha!ha! Bonne journée…

  5. tamara dit :

    Bye, bye le régime. Ouf!

  6. Régis Bouchard dit :

    On devrait remplacer le pétrole par de l’huile de Poisson, en s’assurant, bien sûr, les poissons en voie de disparition. Par exemple ceux qui auront disparu le 2 avril…

  7. T@SK dit :

    Cette révélation scientifique du 1er avril m’a permis d’oublier un peu le mal de tête/mal de budget qui sévit depuis quelques jours…

  8. Reynald Du Berger dit :

    un ami ingénieur de Belgique me suggère la mise à jour suivante:
    apparemment la chaleur produite par la friction fait bouillir le magna et comme tout le monde le sait : PV=NRT donc si T augmente, P ou V augmentent, donc le magma doit sortir, et c’est bien ce qui se passe en Islande depuis 2 semaines🙂

  9. Sylvain L. dit :

    Peut-être si on y mettait un peu d’huile de bras à la place!

  10. Isabelle Robillard dit :

    Et que dire des nutrinos venant de l’activité solaire intense! Ces nutrinos forment des ondes micro-ondes ultra-puissantes venant réchauffer, et ultimement fondre, le noyau de la Terre!

    Ce réchauffement aura comme conséquence l’accélération des plaques tectoniques dont les effets dévastateurs sont prévus pour 2012, tel que démontré dans le film-documentaire du même nom.

  11. Isabelle Robillard dit :

    C’est super d’avoir ajouté une figure pour illustrer vos propos!

    Ça aide beaucoup pour la compréhension. En particulier pour le concept de lubrification de l’axe des pôles par les gisements de pétrole souterrains.

  12. Reynald Du Berger dit :

    @Isabelle
    Merci pour cette mise au point. Les chercheurs Lemieux et Vallée ont négligé en effet l’effet Logan lequel a été le premier géologue canadien – une faille célèbre porte d’ailleurs son nom- à étudier les modes de vibration des deux atomes d’hydrogène de la molécule d’eau qui est présente en abondance dans les magmas, sous l’effet d’excitation par les micro-ondes. Je savais qu’un jour ce blogue servirait de canal à de fructueux échanges scientifiques. Merci encore chère lectrice.

  13. Sébastien dit :

    Si la friction de la Terre sur son axe diminue sa vitesse de rotation, il y a augmentation de la force centripète, d’où cette sensation d’un poids immense qui pèse sur les épaules des Québécois, particulièrement depuis le dépôt du budget Bachand. Merci pour cet éclairage scientifique!
    Ce ralentissement de la rotation de la Terre, allongeant la durée de la journée, nous donnera peut-être bientôt les 25h par jour requises pour travailler davantage et payer tous ces services publics nécessaires à notre bonheur collectif. Qui sait, peut-être arrivera-t-on à équilibrer les recettes fiscales québécoises avec ses dépense quand le Terre arrêtera enfin de tourner?

    Aussi, je pourrai dire à mon épouse que les ronflements dont elle m’accuse (à tort bien évidemment) sont en fait les grincements de la roue terrestre qu’on entend davantage la nuit quand la ville devient silencieuse.

  14. Reynald Du Berger dit :

    @Sébastien
    Bravo pour attirer mon attention sur ce lien que je n’avais pas vu entre le scientifique et le politique et à l’ordre duquel vous me rappelez. J’ai oublié aussi de signaler à nos lecteurs que le manque de lubrification du pôle nord, opposé à la parfaite lubrification du pôle sud, risque de provoquer l’inévitable: l’hémisphère nord (surtout peuplé de riches capitalistes) va se dévisser – Claudette Carbonneau dirait « se désolidariser » de l’hémisphère sud, lequel comme chacun sait, est peuplé surtout par des pauvres socialistes colonisés par les habitants de l’autre hémisphère. Et si l’on continue de pomper le pétrole du pôle nord à ce rythme, je prédis que la vis atteindra le bout de sa course le 20 décembre 2012… Repentez-vous, la fin est proche!

  15. Fernand dit :

    Merci bon poisson d’avril…

    Nous faire accroire que l’axe de rotation a besoin d’huile est la meilleure lubie que je n’ai jamais vu…

  16. En réponse à Sébas qui se demande si l’étude est disponible, malheureusement, toutes les données d’enregistrement des variations du champ électromagnétique terrestre et des fréquences infra-soniques émises par la croûte terrestre au 87ème parallèle ont été perdues à jamais. C’est en traversant un « lead » (fracture ouverte dans la banquise) que Jean Vallée et moi-même avons laissé sombrer notre pulka sans pouvoir rien n’y faire. Nous avons cru voir un flétan du Groënland s’emparer de la dernière sacoche de documents qui flottait à la dérive. Cependant, tout n’est pas perdu, nous continuons de manger du poisson pour garder la mémoire.

    Gilles Lemieux

  17. Isabelle Robillard dit :

    Hélas! On peut déjà voir quelques signes de ce « dévissement ».

    Je crois que la faille de Logan que vous mentionnez prédédemment s’est réactivée.

    Ce qui expliquerait les tremblements de Terre récents survenus à Beaupré (le 5 mars 2009) et à Lachute, quelques semaines, avant!

    En effet, la fin est proche!

    • Isabelle Robillard dit :

      Pardon, je voulais dire le 5 mars 2010!

      D’ailleurs il est intéressant de constater que ces tremblements de Terre sont survenus à peu près aux mêmes moments que les sorties de M. Lucien Bouchard.

  18. Reynald Du Berger dit :

    @Isabelle,
    en effet, la science rejoint souvent la politique et c’est une des raisons pour lesquelles un vieux scientifique comme moi s’est joint aux trois jeunes et brillants politiques sur ce blogue avec enthousiasme, mais aussi avec un peu d’humour.

  19. Hélène Roche dit :

    Monsieur Duberger j’adhère avec grand enthousiasme à votre thèse du dévissement et ce matin je sens -je suis un e intuitive- ce mouvement s’accélérer.
    Avez-vous au moins consulté vos oscillographes, pendules et boules de cristal?
    Je n’attendrai pas jusqu’en 2012….
    Cordialement à vous, chercheurs de l’Impossible,
    LN ».

  20. Jean-Luc dit :

    Merci de ces renseignements.

    Il ne faut pas oublier un autre fait important, l’injection de vapeur pour liquifeir le pétrole brut. Cette vapeur qui réchauffe la croûte terrestre contribue aussi à la fonte. Sans compter l’effet pervers du brouillard (glace+vapeur=brouillard)qui peut empêcher les explorateurs de voir ces crevasses.

  21. Reynald Du Berger dit :

    @Jean-Luc
    je transmets illico votre commentaire à mes collèges et néanmoins amis de l’UQAC Lemieux et Vallée , en espérant qu’ils éviteront les écueils que vous mentionnez lors de leur prochaine expédition prévue pour juillet 2010. Ils me prient aussi de signaler à nos lecteurs que tout journaliste courageux, intrépide et ouvert à tous les vents climatiques (de l’ouest ou de l’est, de gauche ou de droite) , intéressé à les accompagner sur la banquise est le bienvenu, même s’il est dépêché grâce à nos impôts, par les « magazines scientifiques » et salle des nouvelles de Radio-Canada.

  22. Robert Desjardins dit :

    Lubrifier l’axe de rotation de la Terre vous dites??? Mmmmmm, enfin il manque un élément fondamental dans votre raisonnement de « scientistes »…Bien sûr que cela prend des huiles naturelles pour diminuer la friction occasionnée par la rotation de la Terre sur son axe…mais la nature a tout de même prévu de se faciliter la tâche en y juxtaposant une « Mer » de « bearing », oups…de Behring, un anglicisme nécessaire dans ma logique implacable de géographe pour signifier ces petites boulettes métalliques qui facilitent cette rotation et qui atténuent la friction donc la chaleur. Enfin, imaginez-vous si cette Mer n’existait pas, tout l’océan y passerait par sublimation… Dans les âges géologiques, cela s’est déjà produit au moins une fois et plusieurs mammifères en ont profité pour venir « coloniser » nos terres…Il reste encore quelques spécimen de « dinosaures » de ce temps dans notre arène politique.

    Poursuivez votre recherche…il y a du sable dans l’engrenage.

  23. Reynald Du Berger dit :

    @Robert Desjardins
    merci pour votre commentaire politico-scientifique et comme vous me le rappelez avec raison, les études de mes collègues sur les lubrifiants polaires et le lien que vous en faites avec les dinosaures ,me permettent de rapprocher encore davantage les recherches de mes illustres collègues du budget Charest-Bachand: il faut en effet pas mal de vaseline (lubrifiant universel) pour accepter de se le faire enfoncer sans rouspéter..
    p.s. notez que mon sens de la pudeur m’interdit de préciser le lieu de l’enfoncement.. disons… dans la gorge…

  24. Gilles Larouche dit :

    A-t-on fait parvenir ces conclusions surprenantes à Stéphane Guilbault, pour qu’il aille faire l’intello au gouvernement? Je suis sûr que son premier reflexe sera de vouloir un argument de premier chef.

  25. Jacques Esturgeon dit :

    Pour un poisson d’avril c’est réussit. Si ce n’est pas le cas, il pourrait s’agir d’un très mauvais reportage fait par un journaliste qui n’a rien compris de la recherche ou encore c’est le chercheur qui est complètement mêlé. Les millions de barils de pétrole pompés chaque année ne représente pas plus que quelques kilomètres cube en volume. La calotte polaire représente au moins en volume quelque centaines de millions de Km cube si on pense que la croute terrestre mesure plus de 20 km d’épaisseur. C’est comme si on prélevait 1 gouttes d’eau dans un mètre cube de terre. Croyez-vous vraiment que ça ferait une différence ?

  26. Bernard dit :

    Je vois ce matin aux nouvelles que le gourvernement crée une nouvelle agence du revenu avec 600 nouveaux fonctionnaires. Ça promet pour l’avenir n’est-ce pas? C’est pour contrer l’évasion fiscale qu’ils auront provoqué par leurs impôts confiscatoires. Et ils parlent de compressions!

    Ce sont des menteurs et des voleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s