COVID-19 ET EGO MÉDICAL

Publié: 25 mars 2020 dans Uncategorized

docteurs

Il fallait voir tous ces médecins agiter leurs maillets* hier sur les plateaux français de télévision.

Chacun de la hauteur de sa chaire,  ne tarissait pas de critiques envers le professeur Didier Raoult, ce barbu aux cheveux longs et à la montre bracelet rouge, qui a osé claquer la porte du Conseil scientifique du roi Macron et démarrer une étude pas très orthodoxe car non protocolaire,  sur l’utilisation de la chloroquine pour traiter la covid-19.

Et comble de l’outrage pour cette docte clique, le Professeur Raoult est un climato-réaliste, et il a la sympathie du malotru Donald Trump, l’odieux président qui a osé le premier fermer la frontière de son pays à cette saloperie de virus maintenant franco-italien,  après avoir en plus eu l’outrecuidance de retirer ses troupes de Syrie,  obligeant ainsi nos cousins français à ne compter désormais que sur leurs propres ressources pour atténuer leur grand remplacement.

L’étude du professeur Raoult ne porte que sur 26 patients et n’est donc pas concluante. Il avoue aussi que le traitement doit être appliqué dès l’apparition des premiers symptômes car au stade des troubles respiratoires sévères, il est inefficace.

À quelques exceptions près, ces médecins chantaient à peu près tous la même chanson … «  le professeur Raoult est une autorité reconnue mondialement dans le bla bla bla mais son étude gnan gnan gnan… » et vous devinez le refrain.

Dans mes chroniques à la radio, j’ai exprimé ma crainte d’une hécatombe au moment où ce virus atteindrait le continent africain, compte tenu du peu de ressources médicales dans la plupart de ces pays. Je me trompais.

Un journaliste de Dreuz, ce journal de droite et chrétien par dessus le marché!… dont la gauche se méfie comme de la peste noire et du virus jaune, a osé comparer les chiffres des personnes atteintes de la covid-19 et les morts pour différents pays où la chloroquine fait partie de la pharmacopée normale et généralisée. Ces chiffres sont éloquents.

Comment ces médecins dont la plupart n’hésitent pas à croire à un lien de causalité – pourtant non démontré- entre les émissions humaines de CO2 et la température de la Terre, refuseraient obstinément de croire à un lien analogue entre la prise généralisée de chloroquine par une population et la faible incidence de la maladie dans cette même population?

J’ai fouillé hier dans le fond de ma pharmacie et j’y ai trouvé 6 comprimés d’Aralene (chloroquine) 8 de Malarone et 4 de Mefloquine, vestiges de mes séjours en Afrique. Rassurez-vous, je ne vais pas m’auto-médicamenter. Mais si j’étais atteint, je préférerais tenter de survivre en ne respectant pas le protocole de ces savants médecins que mourir selon leurs règles .

*au Québec on dit de quelqu’un qui s’énerve en voulant faire valoir son point de vue qu’il a « les maillets en l’air »

commentaires
  1. Normand dit :

    Bonjour M. DuBerger,

    La chloroquine est un médicament ancien, dont les effets secondaires sont connus et sur lequel il n’y a plus de BREVETS… donc, peu dispendieux.

    Est-ce que son faible coût pourrait expliquer une partie de la résistance des pouvoirs décisionnels compte tenu de la manne (milliards $$$) qui pourrait déferler si un autre traitement était breveté puis autorisé ?

    P,S. Il faut préciser que lors de son essai préliminaire sur un nombre de patients restreint, l’hydroxychloroquine a été associée à de l’azithromicyne (antibiotique).

  2. Alain G. dit :

    Toutes les pharmaceutique sont en mode «quête» de subventions pour faire de la recherche sur ce virus. Il ne faut surtout pas qu’une lueur de traitement facile et peu dispendieux se pointe !

  3. Jacques dit :

    Vous avez sans doute remarqué sur la photo que ces doctes médecins portent tous un stéthoscope au cou. Cet instrument n’a aucune autre utilité que de signaler leur appartenance à une confrérie détentrice d’une science millénaire qui ne saurait être remise en question. Et surtout pas par un climatosceptique. Après tout, un négateur de la science climatique est un négateur de la science et n’a par conséquent aucune crédibilité. Ceci explique cela.

    • Paul dit :

      Cher monsieur Jacques,

      “Science” millénaire ? Pas la médecine, car il s’agit autant d’un art que de science spéciale appliquée.

      Nos médecins modernes, ces fiers porteurs de stéthoscope décoratif, sont-ils vraiment les descendants directs de guérisseurs (européens, traditionnels chinois et ayurvédiques), dont le savoir est vraiment millénaire ?

      Les médecins lèvent le nez sur tout ce qui ne porte pas l’aval officiel de compagnies pharmaceutiques, car hormis les interventions chirurgicales, c’est la science pharmacologique qui a pris le contrôle de la médecine moderne.
      Les docteurs ignorent les remèdes dits naturels, y compris l’effet profond de certains minéraux et vitamines.
      Inexcusable est leur négligence concernant l’action de la Coenzyme Q10, pourtant une constituante de base omniprésente au niveau cellulaire.

      Malheureusement, j’ai noté depuis l’été dernier qu’ils ne maîtrisent pas non plus les effets à long terme, les effets combinés et / ou secondaires de nombreuses molécules, dont les benzodiazépines, qu’ils prescrivent pourtant allégrement.
      C’est désolant, quand vous réalisez que vous en savez éventuellement plus (car obligé de vérifier après un sevrage catastrophique) sur les effets d’un médicament que les médecins qui ont pourtant pris le contrôle du fonctionnement de cerveau d’un être cher, sans vous avertir au préalable de dangers.

      Le suave Pharmachien donne une conférence : “Comment sauver les patients de Dr Google” – http://conferences.lepharmachien.com/web/

      AU CONTRAIRE : quiconque veut se porter bien après une visite chez le docteur, avant de faire remplir une prescription, doit absolument faire des vérifications sur le Net, pas auprès de Jos Connaissants, mais sur des sites crédibles et en consultant des études pharmacologiques de pointe. Dans le doute, confronter le médecin. Avec politesse.

      Les médecins négligent systématiquement les effets peu probables, mais qui peut garantir que vous ne feriez pas partie du 3.45 % de cas d’intolérance ? Surtout pas le médecin qui en toute probabilité ne vous suit pas d’assez prés.
      Aussi, combien y a-t-il de prescriptions pour traiter l’effet secondaire d’un médicament, lui même corrigeant peut-être l’effet d’un autre ? Ces cas abondent et j’en connais plusieurs.

      Portez vous bien,
      Paul

  4. PierreL. dit :

    Ouais, les médecins ont toujours eu de beau costume pensez au temps de la peste!
    Maintenant ici on a affaire à la médecine « officielle » et sérieuse.

    Es-ce que le merveilleux OMS s’est prononcé ?

    Si je me souviens bien du temps du H1N1 , la compagnie qui a découvert le vaccin a empoché la totale. Ensuite quelques médecins de l’OMS ont décrété que le TAMIFLU était un antibiotique à prescrire sans dire qu’il travaillaient pour le Pharma qui faisait le TAMIFLU. Finalement l’antibiotique n’a pas servi à grand chose à part faire de l’argent.

    Aujourd’hui il n’y a pas de vaccin et de nouveau médécament pour le COVID-19. Malheureusement pour Big Pharma , un générique serait utile et très utilisé en Afrique et en Asie. J’imagine assez bien un médecin Afriquain prescrire un médicament qu’il connait bien sans avoir recu toute les études à venir dans un futur lointain.

    Je ne sais pas pour vous mais si j’attrape le COVID-19 je vais me battre avec le médecin pour qu’il me le prescrive.

  5. Paul S. dit :

    À propos de coronavirus en Afrique (et ailleurs) – l’article dans Dreuz fait appel au GBS.

    Se pourrait-il aussi, qu’en superposition à la réponse aux divers traitements d’infections, il y a la robustesse de la défense immunitaire, autrement dit la résistance aux infections, propre à chaque individu ?

    Au delà d’individus, il y a la capacité des ethnies de résister aux infections (acquise et / ou innée).

    En Afrique, les moyens médicaux sont restreints, mais nos frères africains peuvent compter sur un système immunitaire plus robuste que les européens.

    Ref. : “ Europeans, Africans have different immune systems, and Neanderthals are partly to thank ” – https://www.sciencedaily.com/releases/2016/10/161020142948.htm

    NOTE :
    Juste une petite remarque à propos de l’apport génétique néanderthalien en Europe. Je crois me souvenir que le compte de gènes hérités de l’homo neanderthalensis était particulièrement élevé en Italie.

    Est-ce que les courbes interprétatives de propagation (car autant pour les infectiologues que pour les climatologues, leur science fait lourdement appel à la modélisation informatique) tiennent compte de la résistance immunitaire propre à chaque nation / groupe ethnique ?

    Voici : “ Population structure of modern-day Italians reveals patterns of ancient and archaic ancestries in Southern Europe “ – https://advances.sciencemag.org/content/5/9/eaaw3492

    • PierreL. dit :

      Paul, après avoir lu cet article de Dreuz, je pense que c’est parce qu’ils ne font pas beaucoup de tests et n’ont pratiquement pas les moyens.
      Par contre leurs médecins seront surement plus enclin à suivre le protocole du Dr.Roult étant donné qu’ils connaissent les médicaments et qu’ils ne coûte pas trop cher.

  6. Andre Piette dit :

    Bonjour

    Faut lire ce papier de buzzfeednews

    https://www.buzzfeednews.com/article/ryanhatesthis/qanon-right-wing-influencers-fauci-deep-state-clinton

    Parait que le Dr Fauci, conseiller du président Trump qui tente manifestement de modérer l’enthousiasme du président à propos de ce médicament contre le paludisme, travaillerait en secret avec les Clinton pour discréditer le Président…

    A suivre

    • Paul S. dit :

      Fauci fait sa job et le président la sienne.

      Les merdias tentent de mettre en opposition Trump avec tous ses collaborateurs, dont Dr. Fauci.

      Après l’absence du docteur aux conférences de presse pendant le weekend, la CNN l’avait situé à perpétuité dans le “doghouse” de Trump. Pourtant Dr. Fauci a réapparu plus tard cette semaine.

      Le président Trump, qui veut et DOIT, redémarrer l’économie le plus tôt possible a quand même dit qu’il allait écouter ses conseillers (dont Dr. Fauci) avant de décider.
      Selon la “US Constitution”, le président est le seul qui a le pouvoir de décider en tant que chef de la branche exécutive du gouvernement. Pas les conseillers, ni la drôlesse Pelosi.

      Ces journalistes gauchistes ridicules qui ont suggéré à Trump d’inclure dans son équipe de lutte contre le coronavirus les anciens présidents.
      Vraiment ?
      B.J. Clinton léthargique, George W. toujours aussi confus et Obama sans son téléprompteur (et son speechwriter en chef Jon Favreau) ..

      Heureusement, cette fois-ci Trump s’est retenu et n’a pas mordu à l’hameçon.

      Néanmoins, un article intéressant, dont un fait rapporté est faux : je sais pour l’écouter de temps en temps que Rush Limbaugh n’a pas dit, ni suggéré, que le coronavirus était une arnaque.
      Il s’agit possiblement d’une citation tronquée et hors contexte sur le “deep state”, pendant un segment radiophonique portant sur le coronavirus.
      La gauche fait feu de tout bois.

      Je n’ai pas le temps, ni envie, de vérifier les autre “faits” rapportés dans l’article.

  7. Andre Piette dit :

    Bonsoir Paul

    Concernant ce bon vieux Rush et pour votre information, j’ai retracé cette citation via ce lien

    Au fait, ce n’était même pas farfelus de s’imaginer Rush faire ce genre d’affirmation.

    Également, n’est-ce pas une méthode vieille comme le monde que pour noyer son chien….rage !

    Le Dr Fauci n’est plus dans les bonnes grâces de Donald….A suivre

    Salutations

    • Paul dit :

      Monsieur Piette,

      Ainsi, vous seriez un familier de “ce bon vieux Rush”.
      Ou plutôt, vous nous rapportez les jugements objectifs de la Chère Dandurand sur ce tribun de la Droite.

      Je ne savais pas que son émission était retransmise en Angleterre, mais j’en doute.
      Votre référence par l’entremise d’un tweeteriste britannique ressemble à une preuve par un ouï-dire au troisième degré.

      Ceci dit, je reconnais la première partie de la citation pour l’avoir entendue chez Mr. Limbaugh et aussi d’autres animateurs : « The coronavirus is being weaponized to bring down Donald Trump ..”.
      J’abonde dans le même sens et j’appuie mon opinion sur l’observation attentive de l’évolution des plans de match à CNN, depuis leur élaboration jusqu’à leur abandon en passant par les tests de crédibilité et les mises à jour successives. De la propagande mur à mur.
      Ils travaillent là bas sans répit sur des complots contre Trump ou pour le discréditer. En fait, ils ne font que cela et d’autres agences de “nouvelles” en continu le font aussi.

      Votre tweet en référence contient trois points de suspension pour terminer en mentionnant la grippe.
      Je ne peux pas me prononcer sur les trois points ou la grippe, mais je sais que passée la mi-février, Mr. Rush démentait à répétition, l’accusation des drive-by media concernant une affirmation dans laquelle il aurait dit que la Covid19 était un “hoax”.

      Votre première référence contenait cette mention “ remarks last month from radio host Rush Limbaugh, a sizable contingent suggested that the virus was actually a deep state hoax meant to damage Trump politically.” et c’est là dessus que je basais ma réfutation.

      Rush Limbaugh, qui n’est pas un porte-parole officiel, parle tous les jours pendant trois heures, sans script, ni téléprompteur, alors on ne peut pas le juger sur l’utilisation exacte d’une terminologie scientifiquement correcte.
      Toutefois, si l’on accuse quelqu’un de parler d’arnaque (hoax) pour finir aves la grippe (common cold), il y a lieu de se poser des questions.

      Alors, allez chercher ici ( https://www.rushlimbaugh.com/videos/ ) et revenez avec les faits. En faisant cela, vous risquez de réaliser que “ce bon vieux Rush” n’est pas aussi déficient que le disent vos brillants analystes. Bien au contraire et il n’a rien à leur envier au chapitre de la probité intellectuelle.

      En parlant de docteur Fauci, les drive-by media prétendent qu’il doit continuellement raisonner Trump pour le ramener à la raison.
      Je vous poserai une question : est-ce que c’était sur l’avis de Fauci ou en écoutant son propre GBS, que le président a passé outre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et fermé, dès le 1er février, les frontières aux voyageurs non-résidents en provenance de la Chine ?

      L’une et l’autre réponse seraient positives pour Trump (bonne écoute ou bon jugement ou les deux ?), car cette décision a sauvé des milliers de vies aux USA. Probablement chez nous aussi.

      Salutations covidoresponsables,
      Paul

      • Andre Piette dit :

        Bonjour Paul

        C’est vraie qu’en termes de rigueur il m’aurait fallu obtenir ma référence directement de la bouche du cheval (directement du site de RL), Cependant on l`entend clairement sur le video prononcer ces mots.

        En passant nous pouvons être interessés par le sujet au même titre que n’importe qui autour du globe, alors pourquoi un quidam en UK ne pourrait pas l`être ?

        Enfin, comme vous l`avez mentionné, ce bon vieux Rush peut pendant trois heures sans arrêt passe ses commentaires. Je pense que le ratio temps de reflexion / commentaire est sans doute infinitésimale.

        Enfin, on sait que ce président a une inclinaison particuliere pour ce qui est de fermer des frontières et ériger des murs, alors je crois que cette bonne décision était de la routine pour lui.

        Sans rancunes

      • Paul dit :

        Bonsoir M. Piette,

        Vous avez raison : “Enfin, on sait que ce président a une inclinaison particuliere pour ce qui est de fermer des frontières et ériger des murs, alors je crois que cette bonne décision était de la routine pour lui.”

        À contrario, la gauche internationale, dont les messieurs Trudeau et Macron, ainsi que nombreux autres, sont partisans de portes grandes ouvertes et au lieu d’utiliser le GBS et la science traditionnelle en contrôle d’épidémies, ils ont gardé leurs frontières ouvertes beaucoup trop longtemps. En cela, ils ont été encouragés par l’OMS onusienne, aussi de persuasion gauchiste.

        Les citoyens et les économies vont payer le gros prix pour cette propension idéologique à la globalisation onusiste.

        Tous ces criminels irresponsables devraient être déférés illico presto au tribunal de Robespierre Du Berger.

        Paul

        N.B. : Quels mots exactement Mr. Rush a-t-il prononcé ? A-t-il vraiment dit que la pandémie était une arnaque (hoax) ?
        L’avez-vous vraiment écouté ou régurgitez-vous plutôt les opinions de la Chère Pasdurante ?

  8. Yvon Beaulieu dit :

    Selon un de mes amis rhumatologue de Trois-Rivieres qui traite ses patients atteints de polyarthrite rhumatoïde depuis longtemps avec du Plaquenil: il appert qu’on traite aussi les patients hospitalisés et en détresse respiratoire causé par le COVID19 avec le même combo ( et probablement la même posologie) que celle de l’équipe du Dr. Raoult de Marseille. Ce Gandalf des temps modernes donne de grands coups de pieds dans l’establisment médical français. Merci pour ton bon boulot cher Duberger. La terre a besoin de plus de scientifiques comme vous 👍

  9. Paul S. dit :

    Les medias de gauche se braquent automatiquement contre des solutions simples aux problèmes graves, quand celles-ci proviennent de sources “non-autorisées”.
    Cela remet en question l’utilité de grands gouvernements et de leurs procédures lourdes dont la gauche raffole.

    Quand Trump et un médecin climato-sceptique, bien qu’expert en la matière, endossent une solution non-homologuée, alors les journaleux-détenteurs de la vérité absolue se déchainent.
    Spontanément et en utilisant les mêmes arguments provenant du même bréviaire.

    “Media continues to slam chloroquine while doctors say it’s effective” : https://www.youtube.com/watch?v=FczpFtz5q-0

  10. Pierre GODICHEAU dit :

    Macron manque à la fois d’intelligence, de bon sens et finalement de compétence, ce qui fait beaucoup pour un seul homme!
    Comme quoi, il y a libéral et libéral:
    – d’un côté les Trump, libéraux et compétents, capables de mobiliser à fond leur économie;
    – de l’autre les Macron, libéraux au petit pied, entourés de socialistes, qui appuient à la fois sur l’accélérateur et le frein et accumulent les sorties de route!

Répondre à Jacques Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s