HEIL PLANET !!!

Publié: 23 février 2019 dans Uncategorized

HEIL PLANET

C’est la réaction de certains médias à la nomination par Donald Trump du physicien de l’Université de Princeton William Happer à la tête du Comité présidentiel sur la sécurité climatique ( Presidential Committee on Climate Security ) qui m’a inspiré ce billet.

Pour les journaux d’extrême gauche et anti-Trump comme le Washington Post, cela est doublement odieux. Le mec est 1- un négateur avéré et assumé du changement climatique – climate change denier (sic) – et 2- il a poussé l’ignominie jusqu’à oser comparer la diabolisation du CO2 par les climato-alarmistes à celle des Juifs par les nazis sous le Troisième Reich.

La gamine Greta Thunberg qui a été l’objet de mon précédent billet, m’a aussi inspiré. Elle est maintenant à la tête d’un formidable mouvement (formidable* dans le vrai sens du mot) qu’on pourrait appeler la Jeunesse pour la Planète, comme on a eu en Allemagne la jeunesse hitlérienne. Les deux mouvements sont nés à partir d’une propagande aussi insidieuse que mensongère, et pourtant efficace. Il n’y a qu’à voir ces milliers de jeunes marcher dans la rue en Belgique avec Greta à leur tête pour craindre que le mouvement s’étende au reste de la Planète. Hitler, comme nos climato-alarmistes, avait compris l’importance de semer la graine du nazisme et de l’antisémitisme dans le terreau le plus fertile, celui de la jeunesse.

On me reprochera peut-être de pousser trop loin cette analogie. Tant pis et j’ose même la pousser plus loin encore.

Cette hystérie climato-alarmiste qui semble s’être emparée de la Planète a déjà coûté des milliers de milliards de dollars. Et c’est pas fini. Il y a aussi des coûts sociaux, voire humains. Qui va payer pour ce gâchis?

Dans une vingtaine d’années, le temps nécessaire pour qu’on dispose enfin de suffisamment de données scientifiques afin que la preuve de cette imposture climatique soit faite, je propose un vaste Nuremberg climatique à l’échelle globale. Dans chacun des pays qui aura signé des accords ou des « pactes » climatiques, se tiendra un tribunal auquel devront comparaître des scientifiques, des représentants de médias, des politiques, des groupes activistes et des citoyens qui auront propagé la doctrine, le dogme, et en auront profité. Comme ces imposteurs nous imposent en ce moment une taxe de carbone au prorata de la taille de notre péché carbonique, la facture colossale que cela aura coûté sera divisée entre ces millions de climato-imposteurs au prorata de leur contribution à la propagande et au bénéfice qu’ils en auront retiré. Comme à Nuremberg, combien pensez-vous diront qu’ils « ne savaient pas… » ou tenteront de fuir?

 *formidable: qui inspire une grande crainte, effrayant, redoutable. 

Dans son commentaire, Guillaume veut prouver que la Terre se réchauffe et qu’elle est plate. 97% des scientifiques belges forment un consensus avec lui !
terre plate
Publicités
commentaires
  1. pierreb1 dit :

    Et en France notre ministre de la condition féminine vient de comparer la Manif Pour Tous aux djihadistes. Devant le tollé général elle s’est rétractée (« Ça n’est pas ce que j’ai voulu dire, j’ai été mal comprise », etc, faux-fuyants classiques)

    • jean-Pierre Rivest dit :

      Oui mais le Guay pride lui passera sous l’Arc de Triumph; mais pas la Manif pour tous; c’est la doctrine officielle !

  2. Luc B. Ménard dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir votre référence pour dire que la TMAG stagne depuis 20 ans. Il y a des sources d’information (Hadley center, GISS) qui disent qu’il y a eu une augmentation accélérée de la température au cours de la période des années 1975 à aujourd’hui.
    Merci,

    • Reynald Du Berger dit :

      Bonjour,
      Y en a plein ! et je vous réponds ce que je répondais à mes mauvais élèves qui voulaient que je fasse la recherche à leur place… à votre GOOGLE ! entrez VOS mots clés, je ne vous les dicterai pas , et revenez-moi ensuite ! les références existent en abondance ! repérez-les !

    • Guillaume dit :

      M. Ménard,

      Tant qu’à faire des recherches sur Google comme le suggère professeur Du Berger, voici quelques autres sujets d’intérêt :

      – Quelles sont les preuves que la Terre est plate?
      – Le 11 septembre : un complot de la CIA.
      – Le tournage du voyage lunaire par Stanley Kubrick.
      – Elvis n’est pas mort.
      – Le Grand Canyon expliqué par le créationnisme.
      – Etc.

      Vous découvrirez sans doute que, grâce à ses puissants algorithmes, lorsqu’on cherche quelque chose sur Google, on le trouve.

      À vos mots clés… prêts… partez !

      Bonnes recherches !

      Guillaume

      • Reynald Du Berger dit :

        Guillaume demande: – Quelles sont les preuves que la Terre est plate?
        Voyez la photo du scientifique belge à la fin de ce billet

    • rtremblay dit :

      Voici la référence demandée :

      voir section long term trend

      http://berkeleyearth.org/2018-temperatures/

      Vous ne pouvez pas dire qu’elle est hors sujet ou déplacé.

      • Reynald Du Berger dit :

        « la référence demandée « … quelle référence ? Je suis tordu de rire… Même le GIEC admet la pause…

        Voici 52 excuses présentées par les climato-alarmistes aux climato-crédules comme vous afin de tenter d’expliquer – sans succès- pourquoi le réchauffement est arrêté depuis plus de 20 ans , autrement dit la PAUSE… pendant laquelle PLUS DE 40% DE TOUT NOTRE CO2 A ÉTÉ ÉMIS !

        Vous pouvez tenter d’ajouter votre propre excuse, mais je trouve que 52… c’est déjà pas mal.

        https://wattsupwiththat.com/list-of-excuses-for-the-pause-in-global-warming/

  3. Guillaume dit :

    Professeur Du Berger,

    Je vous félicite, vous venez de vérifier avec brio la loi de Goldwin, qui stipule :

    « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »

    Habituellement, ça indique qu’on n’a plus d’argument et qu’il est inutile de continuer le débat.

    Guillaume

    • Reynald Du Berger dit :

      ça n’indique rien du tout mais ça choque les anti-sionistes, les antisémites, les néo-nazis et les cons.

    • Guillaume dit :

      Et même Dominic Maurais à CHOI Radio X me donne raison ce matin, il vous a solidement rabroué au sujet de votre comparaison avec le nazisme et Hitler… « C’est trop, c’est too much ».

      Bravo Dominic ! Pour une fois, je suis 100% d’accord avec toi !

      Guillaume

      • Reynald Du Berger dit :

        au sujet de votre comparaison avec le nazisme et Hitler… « C’est trop, c’est too much ».

        Merci de dissocier le nazisme de Hilter !! en effet le nazisme et l’extermination de 6 millions de Juifs,, rien à voir…

      • Guillaume dit :

        Ok, pas de problème, je dissocie Hitler et le nazisme aucun lien entre le nazisme et l’extérmination de 6 millions de Juifs.

        Du même coup, je dissocie alors le nazisme, l’extermination des juifs, Hitler, Nuremberg et… les changments climatiques.

        Guillaume

      • rtremblay dit :

        est-ce que vous parliez bien du glacier fox en nouvelle zélande lors de cette entrevue ?

      • Reynald Du Berger dit :

        oui et quand j y étais il avancait de 1m à 1,5m/JOUR !!! maintenant il recule un peu… mais il est toujours en zone tropicale.. Pour glacier faut 1- neige et 2 – froid… Kilimanjaro disparait à cause de l agriculture locale , rien à voir avec un RCA !!! foutez-nous la paix avec les glaciers ! il n’y a AUCUNE preuve d’un RCA !!! AUCUNE !!!! Vous alliez me servir le FOX qui recule ? eh bien c’est raté ! trouvez autre chose !

    • Paul dit :

      Merci Guillaume,

      De partager votre savoir : la “Loi de Goldwin” (ou Godwin?), je ne connaissais pas.

      SVP, selon vos connaissances encyclopédiques, comment appelle-t-on le recours rapide à l’accusation de colporter des théories de complot et ainsi accuser l’interlocuteur imprudent d’être dissocié de la réalité ? Cela permet l’économie d’arguments et autorise le recours aux citations éditoriales non-supportées.
      La Loi MGM, peut-être ?

      Le président Trump, se sert souvent de superlatifs ronflants et les médias bienveillants n’attendent que cela, peu importe le contexte.
      Qui avait dit : “donnez-moi deux de ses phrases et je le ferai pendre ?” Ou quelque chose du genre.

      En voulant illustrer la propagande verte omniprésente et agressive à outrance, par une image frappante, arrimée à l’interview de W. Happer par Jake Tapper de la CNN, monsieur Du Berger était imprudent, comme D. Trump l’est à répétition.
      Peu importe le contexte, en prenant tout au premier degré, allons y pour la jugulaire.

      Remarquez, je crois que vous avez raison sur le fond, mais pas comme vous le voyez.

      Le peu que je connais sur les Hitlerjugend à diverses époques du Reich, me fait dire que cette organisation paramilitaire mettait l’emphase sur la préparation au combat du jeune mâle allemand, pas sur ses talents de persuasion intellectuelle. Les jeunes filles étaient destinées à perpétuer la race aryenne dans le cadre du repos conjugal du guerrier et l’art oratoire n’était pas un prérequis pour elles.
      Hitler méprisait les intellectuels.

      Mais c’était différent chez les soviets et leurs vassaux derrière le Rideau de Fer.
      Les déclamations de jeunes filles (moins de garçons), à la Greta Thunberg, étaient toujours au menu à l’occasion de visites officielles et de toutes les réunions plénières du Parti.
      Et je dirai que les petites pionnières, choisies et entraînées avec soin, faisaient une bien meilleure job en “cheerleading” que la petite Greta : elles étaient spontanées, enjouées et leur regard était franc.

      Pas comme la Greta, qui sonne faux. Vos amis qui la célèbrent comme une Jeanne d’Arc, ont encore bien de croûtes à mâcher.

      Ah oui : je vous laisse le juge de qui entre Hitler et Staline mérite plus de mépris.

      Peut-être que vous avez aussi un qualificatif web pour ceux qui impliquent les soviets ?
      Allez-vous invoquer la Loi Molotov, pour me condamner de vouloir remplacer la photo d’Adolf par celle d’Oncle Joe ?

      Maintenant, je vous demande de lire attentivement l’abécédaire vert écrit pour endoctriner la petite Greta : https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa7541/meta

      Toujours fier d’être sympathique à la Cause verte, plutôt que de vous contenter de tenir compagnie à votre éléphant au magasin de porcelaine ?

      Écoresponsablement,
      Paul

      • Guillaume dit :

        Oups, désolé, Godwin, pas Goldwin, effectivement. Il me semblait avoir corrigé cette coquille, pourtant.

        « Toujours fier d’être sympathique à la Cause verte » ?

        Vous pouvez voir de la propagande verte où vous voulez. Vous avez raison, en partie.

        Je recopie d’ailleurs ici une partie d’un texte que j’avais écrit pour le blogue sur Jacques Brassard et qui semble s’être perdu quelque part.

        Je reconnais d’emblée que certains climato-changistes (!) ont adopté une idéologie d’extrême-gauche prônant, par exemple, l’éradication des bébés, le véganisme à l’extrême et la décroissance économique. C’est tout-à-fait déplorable et contre-productif. Mais il reste que c’est une minorité d’invidus qui, malheureusement, crient beaucoup trop fort.

        Mais les réalistico-sceptiques ne partagent-ils pas eux-mêmes d’une forte idéologie (opposée, bien sûr, à l’extrême-gauche) pour s’opposer aussi farouchement à la responsabilité de l’homme ? J’espère que personne n’osera prétendre que leurs motivations sont uniquement reliées à la recherche de la vérité scientifique.

        Alors, sympathique à la cause verte ? Non, pas particulièrement. Mon principal objectif, c’est le même que plusieurs ici (selon leurs prétentions du moins) : la recherche de la vérité scientifique, et à cet effet, il se publie ici beaucoup de choses qui s’en éloignent. Et on a certainement une opinion différente sur lesquelles s’en éloignent et lesquelles s’en approchent.

        Quant à mon éléphant, vous remontez beaucoup trop loin dans mes commentaires et ça commence à manquer d’intérêt pour les autres lecteurs.

        Scientifiquement,

        Guillaume

  4. Robert dit :

    Du Berger et ses éternelles niaiseries …. Tous les organismes officiels sont d’accord pour dire que les 4 dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées tout comme chaque décennie est plus chaude que sa précédente.

    • Paul dit :

      Si c’est le professeur de chimie Robert 1er qui nous le dit, alors c’est vrai !
      Notre Grand Robert de référence scientifique en climatisme.

      À moins que Robert Pasentoute, dit le Nano-Robert, trolle à nouveau parmi nous.

    • Paul Aubrin dit :

      Un coup d’oeil à la série UAH6.0 montre que 2018 vient en 6ème position après 1998, 2010, 2015, 2016 et 2017. Il me semble que jusqu’en 2005, la décennie 1970 était mesurée plus fraîche que les années 1960, et elle-même plus fraîche que les années 1950. Si l’on calcule les tendances sur 30 ans, on s’aperçoit d’ailleurs d’un cycle de 60-70 ans qui correspond à ces variations décennales. La dessus se superpose un lent réchauffement qui a commencé dès le milieu du 19ème siècle et qui ne doit rien au dioxyde de carbone. Un autre fait troublant est que le réchauffement du 20ème siècle s’est produit en deux séquences à peu près égales la première entre 1915 et 1945 et la seconde entre 1980 et 2010. Comment prouver que la seconde serait 100% causée par le dioxyde de carbone et la première serait totalement naturelle ? Impossible.

  5. Paul dit :

    Le prof se fait menaçant : “.. je propose un vaste Nuremberg climatique … se tiendra un tribunal auquel devront comparaître des scientifiques, des représentants de médias, des politiques, des groupes activistes et des citoyens qui auront propagé la doctrine ..”

    Illico-presto et ipso-facto, je propose dès aujourd’hui mes services pro-bono de défense légale à mon ami, ainsi qu’à sa glorieuse lignée (messieurs Jean-Luc et Youppi).

    Vous n’avez rien à craindre Rejean : vous n’avez pas retiré de bénéfice direct, autre que la satisfaction de vouloir freiner l’expansion d’un système politique que vous haïssez et d’épandre quelques malheureuses tonne de fertilisant organique, mais vous étiez sincère et somme-toute, amusant.

    Maître Paul vous arrangera ça : nous plaiderons le dérangement perpétuel causé par un trou d’ozone mal-colmaté qui vous suivait partout et nous obtiendrons la décharge complète avec les félicitations du jury.

    Par contre, défendre Mtre Guillaume serait un peu plus problématique, mais faisable.
    Nous commencerons par le surcroît de pression de la part des pires et un délirium récurent mettant en scène un magasin de porcelaine (inspiré de “Shining”) où un “michant” éléphant américain tente d’écraser notre accusé innocent.

  6. Luc B. Ménard dit :

    Bonjour,

    Il y a effectivement des références. Celle-ci, p.ex. : http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:2000 dont le graphique montre que la TMAG est demeurée égale entre 2000-2018. Les quatre occurrences/événements naturels El_Niño (https://fr.wikipedia.org/wiki/El_Niño) dont celui de 2015, très puissant et prolongé (nommé Bruce Lee par les météorologistes) expliquent les quelques variations (4) plus importantes dans la courbe des T°, sinon c’est plat.

    Merci à tous,

    • Normand dit :

      Selon mon humble avis, il y a deux façons d’être exposé aux affirmations médiatiques concernant « les températures les plus chaudes jamais enregistrées » pour une personne qui ne s’est jamais interrogée sur ces gros titres.

      – La première est de les accepter aveuglément en toute confiance et, le cas échéant, d’être fort inquiet pour notre avenir.

      – La deuxième est de s’interroger sur la signification d’un petit bout de phrase qui a été ajouté à ces affirmations depuis environ 5 ans… « les températures les plus chaudes jamais enregistrées sur terre… ET DANS LES OCÉANS »!

      Si on choisit la deuxième voie, on recherche les données existantes sur les températures des océans du monde il y a 50, 75, 100 ou 150 ans… et la fiabilité des extrapolations qui ont été effectuées.

      De ce que j’en comprends, quelques révisions préalables de thermodynamiques pourraient être utiles.

      Bonne lecture !

      • Paul S. dit :

        Voulez-vous parler de “révisions” ou de la “réécriture” complète ?

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,
        J’aurais dû être plus précis en précisant «réviser les principes enseignés en thermodynamique»… en référence au surprenant réchauffement absorbé par les océans.

      • Paul S. dit :

        Bonsoir Normand,

        Je l’avais deviné.

        Vous écrivez bien et avec soin, alors votre pensée est bien organisée, donc le raisonnement est apparent, même sans les points sur les “i”.

        Certains abonnés à la vérité officielle, mettent de côté leurs formations en sciences, alors il faut leur rappeler, en insistant, que l’énergie passe d’un niveau à un autre et / ou d’une forme à une autre, en empruntant les voies prescrites par d’autres autorités que le GIEC.

        Il faut en même temps inclure les variations de la salinité de couches discrètes et comprendre que les échanges de chaleur peuvent emprunter des chemins apparemment non-intuitifs.

        Ref. – les doigts salins : https://www.pourlascience.fr/sd/oceanographie/les-doigts-de-sel-stratifient-locean-11386.php

        Bonne soirée,
        Paul S.

    • rtremblay dit :

      Quelques questions pour vous Luc B. Ménard:

      Pourquoi faudrait-il enlever les années El-nino dans une telle analyse ?

      Qu’est-ce qu’il y a de naturel dans le phénomène El-Nino ? La récurrence ou l’amplitude ?

      pour ma part je pense que en ce qui a trait à l’amplitude elle n’est pas naturelle, les années El-Nino sont de plus en plus chaude ! il y a beaucoup d’information sur ce sujet sur le site de Tamino.

      https://tamino.wordpress.com

      il semble que El-Nino sera de retour en 2019… vous ne trouvez pas que c’est rapproché par rapport au dernier de 2015-2016 ??

      sur le site de Woodfortrees vous pouvez faire des régressions linéaires facilement et voir des tendances à la hausse.

      De plus si vous faites des simulations pour des périodes inférieures (10 ans, 15 ans) ou supérieures (25 ou 30 ans) vous constaterez vous mêmes que la régression linéaire donne une tendance à la hausse (0,15 C/décennie environ).

      En conclusion : Montrez le nous ce plateau. Même commentaires pour R. duberger avec sa référence pour Wattsupwiththat. La courbe de RSS en introduction montre une hausse constante.

    • Guillaume dit :

      Bonjour,

      C’est peut-être plat selon vos yeux, mais reprenez votre graphique et ajoutez « linear trend », vous verrez une tendance à la hausse d’environ 0.15 deg C par décennie (juste pour cette période).

      http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut4gl/from:2000/trend

      Guillaume

      • rtremblay dit :

        C’est spécial que nous ne soyons que deux personnes sur ce blog qui voient que la température augmente, qu’il n’y a pas de plateau. Aurions nous une acuité supérieure ? ou différente des autres personnes qui fréquente ce blog ?

        J’ai oublié la façon de montrer sur le même graphique les donnés de température brute et la régression linéaire, mais je sais que ça se fait directement sur le site de woodfortrees.

        Est-ce que quelqu’un s’offre de le faire ?? on pourrait certainement mettre sur la même figure la progression du CO2 ?

      • Paul dit :

        M. Rejean s’étonne et se félicite : “.. deux personnes sur ce blog qui voient que la température augmente, qu’il n’y a pas de plateau. Aurions nous une acuité supérieure ? ..”

        En effet, appartenir à un club exclusif, il y a de quoi être fier.
        En revanche, cela veut aussi dire que je n’aurai que deux clients à défendre au futur Nuremberg climatique de M. Du Berger.

        M. Rejean songe à faire avancer la science : “.. montrer sur le même graphique les donnés de température brute et la régression linéaire, … on pourrait certainement mettre sur la même figure la progression du CO2 ? ..”

        Absolument, toutefois en respectant la position relative des courbes : la température qui précèderait dans le temps la concentration du CO2.
        Ou le contraire, si les données (non-tripatouillées) l’ont consigné pour la période étudiée.

      • Reynald Du Berger dit :

        Réjean dit rtremblay croyait me la boucher avec le glacier FOX, et je l’ai devancé… il n’y est jamais allé et moi j’ai marché dessus en short et T-shirt… et là il nous ressert son anti-plateau… usé à la corde ,… même le GIEC admet le PLATEAU !!! allo Réjean ? montrez-nous courbes à l’appui 40% de toutes les émissions etc… bref ON VEUT UNE PREUVE DE PLATEAU VS 40% … est-ce clair ? et 2- une preuve une seule d’un RCA !!! une seule ! à votre place je tenterais de fuir le Nuremberg où je risque d’être procureur … ou préparez votre argumentaire « je savais pas »… chu naïf… pis j’ai été endoctriné ! sniff.. vous ne serez pas le seul à plaider l’endoctrinement..

      • Paul dit :

        Cher maître Du Berger,

        Ainsi, vous semblez vouloir fermer la porte à la défense de mon client, basée sur l’idéologie et la crédulité infantile.

        Alors, la stratégie de la défense reposera désormais sur une enfance malheureuse due aux inhalations continues d’émanations méthaniques d’une fosse septique (ou sceptique ?) dans le voisinage.

        Si cela nous était défendu aussi, alors nous plaiderions une condition moronique due aux dites inhalations.

        SVP – une petite, toute-petite, entente hors-cour pour mon client !!!

        Telle la SNC-Lavalin, R. Tremlay est lui-aussi indispensable pour le Québec, la province qui pardonne toujours à ceux qui l’ont entubée.

      • Reynald Du Berger dit :

        Votre client n’a pas a plaider la naïveté… il nous en a fait la preuve tellement souvent… mais il n’ignore sûrement pas les conséquences sociales et économiques de la doctrine qu’il propage.. bref.. c’est pas gagné…

      • Paul dit :

        Maître Du Berger,

        Vous ne nous laissez pas le choix.
        Attendez-vous à un défilé monstre de témoins – experts en psychopathologie clinique.

        Permettez-moi de vous présenter mon client R. Tremblay, aussi connu comme Ruprecht T. : https://www.youtube.com/watch?v=SKDX-qJaJ08

        “.. bref.. c’est pas gagné…”, vous parlez sans doute pour vous, cher collègue ..

      • Reynald Du Berger dit :

        Tous les climato-crédules à leur comparution, vont évoquer la naïveté, le faible Q.I. les connaissances nulles en science….. « je me suis laissé endoctriné « … ils sont combien de millions ? on les voit dans les rues « je marche pour le climat « … j’ai déjà indiqué aux parents que le faible Q.I. de leur enfant combiné aux notes faibles en science surtout sont deux indices à surveiller chez leur enfant comme indicateurs de prédisposition à la climato-crédulité et à la solastalgie (éco-anxiété).

      • Paul S. dit :

        AHA !

        Je signale à la Cour : en mettant l’emphase sur le Q.I. des accusés, le procureur, maître Du Berger, s’engage sur la pente savonneuse de l’eugénisme d’inspiration hitlérienne.

        Mes clients, moins fortunés, côté occipital, sont-ils quand même tenus d’accomplir les mêmes prouesses intellectuelles que lui-même ?

        De tous temps de l’histoire de notre espèce, on tolérait et on supportait les membres moins virils intellectuellement que les autres.

        Maître Du Berger, préconise-t-il maintenant l’avortement eugénique, afin d’endiguer la climato-crédulité ?

        En le faisant, il permet d’accomplir l’objectif même des individus contre qui il requiert devant ce Tribunal : “.. For the action ‘have one fewer child,’ we relied on a study which quantified future emissions of descendants based on historical rates, based on heredity ..”
        ( Ref. : https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa7541/meta )

      • Reynald Du Berger dit :

        Darwin reconnut au x Galapagos que la tortue qui se reproduit a plus de chances d’engendrer des tortues que des éléphants, comme les parents au faible Q.I. ont une prédisposition a avoir des enfants au faible Q.I. et cela n a rien à voir avec l’eugénisme. Et c’est pas raciste de dire cela. Les schizophrènes ont une énorme chance – malchance- aussi d’avoir des schizophrènes comme rejetons. Seule la go-gauche politiquement correcte et à l;a pensée unique interdit de dire cela. On est loin de l’eugénisme, regardez les abrutis qui infectent les médias sociaux ! Vais-je vous choquer si je dis qu’il y a davantage d’abrutis chez les climato-crédules que chez les climato-réalistes, ne serait-ce que par leur absence d’esprit critique ? Et nos écoles produisent davantage d’abrutis culturels et scientifiques que de citoyens à la pensée critique. Relisez mon vox pop à ces jeunes marcheurs pour le climat et dites-moi si cela sonne plutot abrutis ou plutot érudits en science ?

      • Reynald Du Berger dit :

        La différence entre assumer et affirmer ?… Quand on est à gauche et/ou qu’on a un faible Q.I., on assume, tandis que quand on est à droite et/ou qu’on a un fort Q.I., on affirme. Contrairement à la déclaration des droits des machins… les hommes ne naissent pas tous égaux… et ya rien de plus faux que liberté, égalité et fraternité… Il ne peut y a voir de liberté là où l’on impose l’égalité.

      • Paul dit :

        En prétendant : “Il ne peut y a voir de liberté là où l’on impose l’égalité.”, le maître Du Berger s’est abreuvé de sagesse chez les capitalistes.

        “A society that puts equality before freedom will get neither. A society that puts freedom before equality will get a high degree of both.”
        ― Milton Friedman

        Mauvaise référence !

        Le Barreau du Québec (https://www.educaloi.qc.ca/jeunesse/capsules/le-barreau-du-quebec) :
        “.. la mission du Barreau de prendre position sur certains projets de loi mettant en cause des valeurs démocratiques telles que l’égalité des citoyens ..”

        NOTE : Le Q.I. de Milton Friedman fut estimé à 155, au même rang que celui de T. Roosevelt, M. Montessori, G. Casanova, J.F. Kennedy, M. de Cervantès, R. Fulton, etc.., ainsi que, Adolf Hitler.
        (Ref. : https://www.geni.com/projects/Famous-Historical-Genius-IQs/35523)

        Le Q.I. collectif du Barreau du Québec : on serait surpris ..

      • Reynald Du Berger dit :

        Que ce soit en France ou ici, les juges sont souvent mauvais juges, et on a tort de leur accorder le dernier mot. . Ce qui triomphe à la fin , ce n’est pas nécessairement la justice ou la vérité…. c’est le droit.

      • Paul S. dit :

        Le problème de juges : ce sont des anciens avocats.
        Pour savoir quand un avocat ment, il suffit de constater que ses lèvres bougent.
        Pour un juge, qui sait ?

        Aux USA, la justice n’est plus aveugle à la couleur politique.
        C’est ainsi qu’un obscur juge démocrate d’Oregon peut bloquer une initiative du président Trump, parce qu’un citoyen a porté plainte là-bas, en pleine connaissance des bonnes disposition du juge ou qu’un procureur l’ait fait dans l’anticipation d’un tort que pourrait subir quelqu’un dans le comté.

        Il y avait sous Obama une pratique aberrante au Ministère de la justice : l’imposition d’ententes hors cour avec des paiements de “dédommagement” versés aux tierces parties (gauchistes bien entendu et désignées d’avance) non concernées dans la cause, au lieu de versement d’amendes au Département du Trésor. Un détournement “légal”, dirigé vers les œuvres désignées par les lieutenants du président-messie.
        Il s’agirait de milliards, mais on n’est pas pressé d’aller au fond des choses.

        Le “deep state”, résiste vigoureusement aujourd’hui et les groupes d’activistes gauchistes, privés de fonds, ont hâte que leurs amis reviennent au pouvoir.

        Ref. : https://www.forbes.com/sites/legalnewsline/2017/10/24/a-smoking-gun-internal-docs-reveal-obama-dojs-slush-fund-judiciary-chair-says/#5502e239cb88

      • Paul S. dit :

        Prof Du Berger constate : “.. les juges sont souvent mauvais juges, et on a tort de leur accorder le dernier mot. ..”
        (NOTE : Il ne faut pas négliger le pouvoir législatif qui promulgue les lois que les juges, bons comme mauvais, appliquent.)

        Le prof, épris de la “Justice absolue”, connait l’alternative : ma justice contre la tienne. Celle du plus fort au bout du compte. Un retour à la justice des temps anciens.

        C’est pourquoi il faut protéger les deux accusés, nos amis, contre les excès que l’on peut soupçonner de la part du Mtre Du Berger, qu’il faut préserver de la tentation de vouloir agir en tant que l’accusateur, le juge et le geôlier / exécuteur à son procès de Nuremberg (Dubergerg) climatique.

        NOTE :
        Nos Ruprecht & Wilhelm : du menu fretin (les « idiots utiles ») dans l’arnaque climatique.
        Il serait intéressant d’apprendre comment s’y prendrait Mtre R. (Robespierre) Du Berger pour requérir contre S. Guilbeault, D. Suzuki, C. Villeneuve, Y. Villedieu, le Collectif Ouranos et d’autres occupants de ce marécage nauséabond.
        Pas de pro bono pour ces gens là.
        Un autre à qui je facturerai mes honoraires au temps triple : D. Champagne et je commencerai son rééducation à coups de taloche “drette-là”, pendant la préparation de sa défense.

      • Normand dit :

        Nuremberg Climatique ???
        Je vais compter jusqu’à 3 et au compte de trois, M. Duberger et Paul, vous allez vous réveiller !!!
        1… 2… 3… et Hop !
        Dans ce magnifique rêve que vous avez fait, la notion d’IMPUTABILITÉ existait… cette vieille notion archaique ne fait plus partie de notre monde depuis belle lurette.

      • Paul dit :

        Constatation sage de M. Normand : “.. la notion d’IMPUTABILITÉ existait… cette vieille notion archaique ne fait plus partie de notre monde depuis belle lurette.”

        Précisément.

        De plus, quand une vérité absolue est établie et mise à l’abri par la rectitude politique, tout le monde, y compris les professionnels assujettis aux codes de déontologie, sont dispensés du recours au GBS.

        Il suffit d’élever une spéculation au rang d’un fait avéré.

        A-t-on demandé de rendre comptes aux participants et aux profiteurs de l’arnaque du Bogue de l’an 2000 ?

      • Reynald Du Berger dit :

        et qui va raccommoder le trou dans la couche d’ozone demandent les climato-crédules anxieux qui fréquentent mon blog ?

      • Normand dit :

        Ouin… la couche d’Ozone !!!

        Le processus de formation de l’Ozone stratosphérique est énoncé de la façon suivante :
        O2 + rayonnement solaire → O + O et O + O2 → O3

        Alors, puisque ce que l’on appelait le trou dans la couche d’Ozone (qui était en fait un amincissement) survenait pendant L’HIVER ANTARCTIQUE… quand il N’Y AVAIT PAS de rayonnement solaire, il arrivait quoi ???

        Ce serait un bel exercice pour Mario et ses élèves exposés à des cours de sciences libre de biais idéologiques… la formule, un globe terreste dans la noirceur, une lampe au centre et 2 minutes de réflexion.

        Ensuite, il pourrait leur montrer à quel moment de l’année les journaux des années 80-90 nous annoncaient l’ampleur du « trou »… et ils n’ont jamais fait d’article pour tenter d’expliquer l’absence de trou en 2002.

  7. Jacques dit :

    En parlant de thermodynamique (de base), il est important de rappeler que la capacité thermique de l’eau est beaucoup plus grande (4 fois plus grande) que celle de l’air, de telle sorte que la capacité thermique de l’atmosphère terrestre est de beaucoup inférieure à celle des océans qui recouvrent presque les trois-quarts de la planète. La profondeur moyenne des océans est estimée à 3,5 km, ce qui fait que la capacité thermique des océans est plus de 1 000 fois supérieure à celle de l’atmosphère.

    Pour avoir une idée de l’ordre de grandeur, retenons ceci:
    -la capacité thermique de l’atmosphère équivaut à peu près à cette d’une épaisseur d’eau de 2,5 m qui recouvrirait la surface de la terre
    -la capacité thermique de la totalité du CO2 présent dans l’atmosphère équivaut approximativement à celle d’une couche d’eau de même pas 1 mm d’épaisseur. Imaginez maintenant quelle est la capacité thermique du CO2 d’origine humaine qui correspond à peine à 5% du CO2 total dans l’atmosphère…Il est un peu difficile de comprendre qu’une aussi petite quantité de gaz provenant des combustibles fossiles puisse causer les terribles catastrophes annoncées par le GIEC.

    Alors prétendre que l’atmosphère pourrait emmagasiner assez de chaleur (à cause des GES) pour faire fondre la cryosphère, c’est un beau conte de fée.

    Un autre important principe est le suivant: la chaleur ne s’accumule pas, elle se dissipe (sauf dans une serre fermée évidemment). Donc affirmer que les gaz de l’atmosphère (CO2 en particulier) peuvent emprisonner de plus en plus la chaleur (heat trapping gas), est tout simplement impossible. La présence de gaz à effet de serre ne peut empêcher l’air chaud de monter et de se dissiper en altitude. L’atmosphère n’emprisonne pas la chaleur, mais ralentit cependant la perte de chaleur causée surtout par les phénomènes de conduction et de convexion, ce qui est absolument essentiel à notre survie.

    Pour ce qui est du phénomène physique d’absorption du rayonnement infrarouge émis par le sol et absorbé (en partie) par le CO2 de l’atmosphère puis renvoyé vers le sol, disons que c’est une réalité dont l’effet est cependant peu important et ce pour une simple raison: chaque molécule de CO2 est entourée en moyenne par 1 250 molécules atmosphériques qui absorbent la majeure partie de ce retour radiatif qui se fait dans toutes les directions et pas seulement vers le sol comme on voit parfois dans certains diagrammes qui tentent d’expliquer l’effet de serre.

    Je termine en soumettant une question qui me tracasse depuis un certain temps: comment expliquer que seul le CO2 d’origine anthropique soit si problématique pour le climat, alors qu’il constitue à peine 5% du CO2 atmosphérique ?
    J’ai trouvé une réponse que je vous ferai connaître, mais peut-être certains participants ont-ils une explication à fournir…

  8. rtremblay dit :

    Jacques dit : « Un autre important principe est le suivant: la chaleur ne s’accumule pas, elle se dissipe (sauf dans une serre fermée évidemment). Donc affirmer que les gaz de l’atmosphère (CO2 en particulier) peuvent emprisonner de plus en plus la chaleur (heat trapping gas), est tout simplement impossible. »

    Wow impossible est le mot qui est lancé.. rien de moins.

    Je crois que vous faites une erreur de compréhension.
    elle se dissipe … sauf dans une serre fermée évidemment que vous dites ! Mais si on est mieux isolé on conserve plus de chaleur ? plus longtemps ?

    et dans un four, une maison, un sol, un lac, etc.. on ne peut accumuler de chaleur ? selon vous ??

    la chaleur ne se transmet que par conduction, convection ou rayonnement. qu’est-ce que vous voulez dire par elle se dissipe ?

    L’effet de serre ça n’existe pas ? c’est votre affirmation ?

    vous dites aussi : « Je termine en soumettant une question qui me tracasse depuis un certain temps: comment expliquer que seul le CO2 d’origine anthropique soit si problématique pour le climat, alors qu’il constitue à peine 5% du CO2 atmosphérique ? »

    R: l’augmentation du CO2 atmosphérique est corrélé avec la production et l’utilisation de combustibles fossiles. Il n’y a pas de d’autres sources de CO2 qui explique l’augmentation du CO2 atm.. ne pas oublier qu’il y a d’autres GES aussi que le CO2.

    commentaires : J’aimerais bien que vous me donniez votre explication scientifique. pas une explication politique, mais une vraie explication.

    • Jacques dit :

      Il est vrai que l’utilisation des combustibles fossiles fait augmenter la concentration de CO2 dans l’atmosphère, mais sans doute moins qu’on le laisse entendre…mais peu importe: cela n’explique pas pourquoi le GIEC ne se préoccupe pas des émissions naturelles de CO2 qui sont, je le rappelle, BEAUCOUP plus importantes que les émission humaines.

      De toute façon, l’hypothèse du GIEC sur le RCA est ce qu’elle est: une hypothèse qui n’a pas été démontrée. Les modèles informatiques largement utilisés ne constituent en aucun cas une preuve.

      Je vous suggère une petite lecture qui pourrait peut-être (je dis bien peut-être) éclairer un peu votre lanterne et ébranler un peu votre confiance aveugle aux conclusions du GIEC:

      Remarque: il est estimé que la concentration (volumique) du CO2 augmente actuellement d’environ 2 ppm par année. A ce rythme, je vous laisse le soin de calculer combien d’années il faudra pour que la concentration actuelle (environ 410 ppm) double…La réponse est 205 années! On ne vivra donc pas assez longtemps pour savoir l’effet d’un doublement de concentration de CO2 sur la température.

      Je reviendrai sur la question du CO2 humain versus naturel.

      • Paul S. dit :

        Monsieur Jacques,

        Rien ne peut ébranler la “confiance aveugle aux conclusions du GIEC” de M. Tremblay.
        Même si son guru Tamino se dissociait du dogme de GIEC, M. Tremblay douterait de l’authenticité de ce Tamino, par rapport au sien.
        Voyez-vous, la climato-merdicité est la raison d’être de R. Tremblay.

        Votre article devrait intéresser le professeur Mario pour l’approfondissement avec ses élèves :

        – l’illustration de l’évolution récente du climato-alarmisme : de Copenhagen à Katowice – l’accentuation de la pression & les mêmes mensonges;
        – l’illustration de la pression sur les chercheurs pour livrer la marchandise réclamée par les états pour le compte du GIEC;
        – le titre révélateur et réaliste : “Réchauffement global : un mensonge ayant pour but la destruction de la civilisation” (ma traduction);
        – le rôle de l’ONU et de l’UE;
        – l’influence du Club de Rome – une entité réelle autour de laquelle gravite l’élite mondiale : https://www.clubofrome.org/members-groups/honorary-members/;
        – en creusant un peu et en reconstruisant des événements récents, on peut voir, sans colporter des théories de complot, que ces gens là ont un agenda dont il faut se méfier;
        – Un des membres, possiblement le plus grand politicien de la fin du siècle dernier, Mikhaïl Gorbatchev, avait reconnu l’utilité du climato-alarmisme de très bonne heure;
        – Pour des raisons diamétralement opposées, Mme Thatcher et G.H. Bush sont arrivés aux mêmes conclusions;
        – Il existe un lien entre le Globalisme économique et la Lutte aux changements climatiques : voir le titre de l’article !!!

        La science n’est qu’un moyen de validation d’une conspiration à peine cachée : l’Agenda 21 onusienne ne cache pas les moyens, la seule chose prévisible à deviner – l’aboutissement prévu.

        Merci Jacques.

        Écoresponsablement,
        Paul S.

  9. eqpqq2 dit :

    Au vieil idéologue Guillaume……., l’idéologie est une machine a rejeter les faits lorsque ceux-ci risqueraient de la contraindre a se modifier, Elle sert aussi a les inventer quand ces inventions lui sont necessaire pour perseverer dans l’erreur, J-F Revel ( un notable Climato-sceptique).

  10. Normand dit :

    Si vous avez un peu de temps, voici un lien vers un article très intéressant :
    « The Real War on Science »

    Bon survol de considérations non scientifiques qui contaminent les débats scientifiques avec plein de lien vers des études qui nous aident à comprendre la dynamique de la polarisation…

    https://www.city-journal.org/html/real-war-science-14782.html

    Quelques extraits :
    « the well-documented tendency of people to seek out and accept information that confirms their beliefs »
    « Republicans, particularly libertarians, are more scientifically literate than Democrats, but there’s plenty of ignorance all around »
    « Both sides cherry-pick research and misrepresent evidence »
    « Scientists of all ideologies exaggerate the importance of their own research and seek results that will bring them more attention and funding »
    « Academics have traditionally leaned left politically, and many fields have essentially become monocultures »
    « Having common values makes a group cohesive, which can be quite useful, but it’s the last thing that should happen to a scientific field »

  11. Marcel Lapointe dit :

    Là bas les jeunes font des parades, ici dans nos écoles ils chantent : elle pleure ma planète. C’est aussi du lavage de cerveaux faits par nos profs gauchistes.

  12. Paul S. dit :

    Attention : Maître Reynald Du Berger, Esq.
    Procureur principal – Tribunal de Dubergerg

    Objet : https://duberger.me/2019/02/23/heil-planet/#comment-73130
    Abandon des poursuites contre messieurs Ruprecht et Wilhelm.

    Maître Du Berger,

    Poursuivons nos disputationibus extra atrium inter advocatorum et évaluons les stercus statutum de votre cause contre mes clients.

    Tout d’abord, les travaux de Darwin concernaient l’évolution par la survie systématique de spécimens les plus adaptés aux conditions environnementales, changeantes au bon plaisir de la Nature (laquelle continue toujours de sévir à notre corps défendant).

    Nonobstant le Q.I. des accusés, manifestement ils se sont adaptés, puisqu’ils sont là. Une preuve darwinienne de facto.
    Peut-être même que leur survie professionnelle dépendait de leur capacité d’adaptation. Peut-on condamner quelqu’un pour la possession du désir de survie ?

    D’ailleurs, n’y a-t-il pas de membres du collectif climato-réaliste qui ont effectué leur “coming-out” seulement quand l’heure de leur retraite a sonné ? Va-t-on les convoquer devant le Tribunal de Dubergerg pour répondre de leurs égarements / silences complices, climatiques pendant leurs carrières universitaires ?

    Mes clients, ne sont-ils coupables, que parce qu’ils sont encore actifs professionnellement ? La concurrence dans les sphères académique et agroalimentaire est féroce.

    Vous prétendez vouloir préserver / tolérer le faible Q.I., contrairement aux eugénistes.
    Sans aucun doute, en cette ère post-moderne, pour se faufiler, un Q.I. à deux chiffres est préférable au vôtre, beaucoup plus conséquent, dont je laisse la quantification à vos bons soins.

    Si vous tenez vraiment à approfondir la question du Q.I. racial, voyez avec Dr. Mailloux. Mes clients sont deux pires laines québécois ordinaires, alors ils assument leur Q.I. distinct avec fierté.

    Par décence, il serait préférable de laisser les géniteurs des accusés en dehors de la salle d’audiences, à moins que la justice climatiques au Procès de Dubergerg régresse maintenant vers les temps révolus de la culpabilité étendue.

    Si vous voulez quand même considérer la responsabilité parentale, revisitons ensemble le cas de Greta & Svante Thunberg, après votre visionnement de cette entrevue émouvante : https://www.youtube.com/watch?v=GiD04TRwebQ
    Qui allez vous convoquer à Dubergerg ? Le père, la fille, d’autres ?

    La question d’abrutis .., quel vaste sujet auquel je ne suis pas étranger.
    Mais, quand on se désole, il faut se comparer et qui de mieux que la championne abrutie, toutes catégories, la “congresswoman” Alexandria Ocasio Cortez avec son “Green New Deal” : https://www.youtube.com/watch?v=l0ClnkxwFgw

    Enfin, les québécois supportent les thèses climato-catastrophistes beaucoup plus que les autres canadiens. Sommes-nous pour autant plus abrutis que les albertains, par exemple ?
    La vox populi prélevée auprès de jeunes marcheurs pour le climat, serait-elle tellement différente d’une enquête climatique faite auprès des québécois moyens ?

    Peut-on assigner tous ces gens à comparaitre devant le Tribunal de Dubergerg pour cause de manque de curiosité intellectuelle, non-investie ailleurs que dans les affaires des plombiers de la LNH ?

    In brevi : L’abandon illico presto de la poursuite contre mes clients, Ruprecht et Wilhelm s’impose, en incluant une compensation tangible pour l’atteinte à la réputation !

    In vino veritas,

    Juste Probonobo
    Avocat en droit pénil

  13. rtremblay dit :

    OUF Paul S. : nouveaux clients de la SQDC ? des difficultés à gérer votre consommation ??

    Je vous suggère un remède : l’hiver se termine, aller jouer dehors. Le plein air va vous faire du bien.

    Mais peut-être voulez vous inventer un nouveau personnage du type Maître Jean Marie Bleu Pâle 🙂 :

    En passant j’ai posé la question du CO2 vs température et les articles de Zeller sur le blog de realclimate :

    http://www.realclimate.org/index.php/archives/2019/03/unforced-variations-mar-2019/#comments

    je crois bien que vos certitudes vont se faire brasser 🙂

    • Reynald Du Berger dit :

      « je crois bien que vos certitudes vont se faire brasser.. 1- quel climato-réaliste a exprimé sur ce billet des certitudes ? 2- quelles certitudes prétendez-vous qu’il a exprimées ? 3- comment ces « certitudes » sont-elles « brassées » par votre question et les réponses que vous présentez ? ça fait 3 questions claires, , donc ça demande 3 réponses claires…On attend …

      • Paul dit :

        En tout respect professeur : les trois questions CLAIRES, vous les avez vues où ?

        Du “mumbo jumbo” habituel, en anglais, comme en français.

        La belle affaire avec Ruprecht, c’est sa générosité : chacun peut choisir le sens qui lui convient dans les questions, comme dans les affirmations, de votre savant collègue ingénieur agroalimentaire.

        Par ailleurs, vous êtes trop optimiste quant à la capacité de penser clairement des occupants d’une chambre à échos climato-alarmiste.

        Considérez la “réponse” 9 de Rodger. Pensez-vous qu’il a lu et compris l’étude de Nikolov & Zeller ? Car la pression atmosphérique EST un facteur majeur dans la détermination de la TMAG.
        D’autres que Nikolov & Zeller le disent, non seulement pour la Terre, mais d’autres planètes aussi.

    • Paul dit :

      Cher Ruprecht T.,

      Vous pouvez choisir votre avocat de défense au Tribunal de Dubergerg.
      Si votre barème de choix est l’absence d’effluves de drogue, alors vous ne pourriez pas être mieux servi.

      Contrairement aux trois présidents américains ayant précédé D. Trump et qui se défonçaient à répétition, je suis comme ce dernier : jamais touché à cette saloperie de pot. Ni de près, ni de loin.
      La drogue récréative fait partie de l’attaque gauchiste sur les sociétés occidentales et le jeune Mohammed Trudeau devrait être traduit devant le Tribunal de Dubergerg pour répondre de la légalisation de ce VICE.
      Et je ne lui offrirai pas mes excellents services de défense, quelque soit le prix.

      Si vous me signalez aujourd’hui discrètement votre propre dépendance, alors ce serait une excellente nouvelle pour notre défense : un simplet aux neurones détruits par le cannabis => un acquittement presque certain.
      Au Tribunal Dubergerg ______ Ruprecht 1 : Du Berger 0 !

      Vous avez enfin accouché, 17 jours en retard et pas chez Tamino.
      De plus, vous parlez de Zeller, en quel honneur : “i want to know if someone have information about theory of delta T increase before delta CO2 ? I think is about Zeller publication. is it possible to determine if temperature grow up before CO2 for few month ?”

      Voulez-vous prouver ainsi au procureur Du Berger la difficulté de vous passer de votre joint ?

      Rassurez-nous, ce sont plutôt vos recherches sur les applications agroalimentaires de la marijuana qui sont responsables de votre déchéance, pas votre manque de volonté.

      Juste Probonobo

  14. rtremblay dit :

    J’évalue votre besoin d’air pure par la quantité d’écrits disparates des derniers jours !
    Le pot pour moi : non ça pue trop et je tient à protéger mes bronches aussi !

    De votre côté trop d’effluve de mazout, de diésel ou de CO2 dans ces sous-marins russes ont fini par vous affecter ??

    Je ne pensais jamais que vous calculeriez le nombre de jours entre mes interventions ! n’est-ce pas une belle perte de temps ! Je souhaite que vous recommenciez à prendre du soleil dans les prochains jours au retour du printemps !

    en ce qui a trait à mon intervention sur Realclimate : je veux avoir d’autres avis sur les articles de Zeller que le vôtre et je crois être en mesure d’évaluer de façon neutre les réponses que j’obtiendrai.

    en ce qui a trait aux questionnements de R. duberger sur les certitudes affirmées de la part de climato-réaliste (climato-sceptiques je devrais dire). En voici deux :

    1) Duberger affirme que le glacier Fox avançait de 1 m par jour lors de son passage en 2009 alors que je lui référé une référence qui avançait 1 m par ….. semaine.

    2) Paul S. affirme qui il a des donnés démontrant que delta T augmente avant delta CO2 alors que les recherches de Zeller ne seraient pas basés sur des donnés de température mais sur des observations indirectes, si je comprends et résume bien sa théorie.

    • Guillaume dit :

      Au passage, au sujet des glaciers, au global la masse de ceux-ci diminue de façon constante et significative depuis au moins 38 ans.

      https://www.climate.gov/news-features/understanding-climate/climate-change-glacier-mass-balance

      Guillaume

      • Normand dit :

        Bonjour Guillaume,

        Votre lien réfère aux glaciers de montagne… et votre période de 38 ans nous amène à 1980.

        Pourtant, cette tendance était déjà identifiée bien avant.

        À Jasper en Alberta, des poteaux situent le retrait constant des glaciers depuis les années 1800…

        Autre exemple ;
        Le 21 décembre 1930, un article du NY Times titrait ceci:
        LE 2/3 DES GLACIERS DES ALPES FONDENT
        « Sur les 102 glaciers observés par le professeur P.L. Mercanton de l’Université de Lausanne et ses associés plus de deux tiers se sont contractés… »

        Quant aux évaluations de volumes, ça ne me parait pas évident de comparer des époques qui ne disposent pas des mêmes instruments de mesures.

    • Reynald Du Berger dit :

       » le glacier Fox avançait de 1 m par jour lors de son passage en 2009 alors que je lui référé une référence qui avançait 1 m par ….. semaine « …. Votre référence avançait moins vite que mon glacier ? Hon !!!

      • Paul dit :

        Professeur,

        Je ne connais pas le glacier Fox.

        Mais, un glacier tout en “avançant” sur une pente douce sous l’effet de gravité, ne pourrait-il pas en même temps perdre du volume en amont du front qui avance ?
        Aussi, l’avancement pourrait-être plus rapide s’il y avait une lubrification accrue entre le sol et le glacier, due à la fonte plus importante.

        D’ailleurs, je ne vois pas la pertinence d’un combat de chiffonniers au sujet de glaciers.

        Ces messieurs, Guillaume et Rejean, peuvent-ils démontrer que les glaciers diminuent de taille à cause d’émissions des GES ?

        Pourquoi, les glaciers européens, ont-ils commencé à diminuer dés la sortie du Petit âge glaciaire ?
        Voir plus haut (https://duberger.me/2019/02/23/heil-planet/#comment-72767) l’entrevue avec Z. Jaworowski.

        Les villages européens menacés / détruits par les glaciers qui avançaient pendant cette ère de refroidissement importante (dont on est sorti sans le concours des GES industriels) on en parle abondamment dans le folklore local là bas.

        Paul

        N.B. : Les glaciers sont pris en otage par les propagandistes climato-alarmistes en quête d’effets visuels frappants.

      • Paul dit :

        NOTE : Dans les Alpes ou les Tatras, les gens vivent toujours dans les vallées, alors l’observation du Dr. Jaworowski est pertinente et vérifiable.

      • rtremblay dit :

        1 m / semaine c’est très différent de 1 / jour ! en plus depuis 2009 , 10 ans, il n’avance plus il recule alors que vous avez laissé entendre en onde qu’il continuait d’avancer. Dans mon langage à moi ce n’est pas de la chiffonerie.

        De plus ce n’est pas moi qui a parlé de ce sujet du glacier Fox. C’est R. Duberger sur les ondes de Choi 98.1. Je veux juste rétablir les faits !

      • Reynald Du Berger dit :

        « en plus depuis 2009 , 10 ans, il n’avance plus il recule « .. je vais réagir en climato-crédule ! .. vous dites « en plus depuis 2009 , 10 ans, il n’avance plus il recule « … ah ouin ??? ça veut-tu dire qu’y a un RCA ??? un vrai RCA ??? réponse svp !…. j’angoisse !

    • Paul dit :

      Bonjour Rejean,

      Ainsi vous ne seriez pas un poteux. Pourtant les symptômes sont là.
      Peut-être, quelques petits joints dans votre jeunesse d’étudiant simili-hippie, comme votre bon héros Obama ?

      Pour vous défendre contre le procureur Du Berger, maître Juste Probonobo devra travailler plus dur afin d’expliquer vos neurones brûlés.

      Le sous-marin russe dont on m’a parlé était un énorme lanceur de missiles balistiques. Alors il était à propulsion nucléaire. Un de classe Akula je crois, étant donné qu’il y avait une piscine et un gym à bord.

      Rejean, je prends toute cette hystérie de lutte aux changements climatiques comme une monumentale farce. Avec le prof, j’essaie d’en rire.
      Malheureusement, il s’agit d’une farce qui fait mal à l’humanité, alors vite, le rire tourne au jaune.

      Je n’essaie pas de faire “évoluer” les gens pour leur faire partager mes opinions, mais de les faire chercher par eux-mêmes en réalisant d’abord que la seule conclusion que l’on leur impose n’est pas la seule possible.

      L’ironie et l’exagération caricaturale pour contrer une propagande grossière, une hystérie démentielle et une science bancale, parfois frauduleuse.

      Avant de lire sur le Realclimate.org votre auto-présentation “i’m a french person (from Quebec city in canada)”, je pensais que vous viviez au quartier Hochelaga.
      Je passe par là souvent et j’allais vous proposer une sortie à bicyclette pour comparer nos notes et surtout pour faire sortir le méchant.
      Il fera beau cet été et je sens que des records de température vont encore tomber. Qu’ils le veuillent ou pas ..

      Dans votre intervention sur Realclimate vous avez mélangé deux thèses qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre.

      Vous obtiendrez des réponses en conséquence.

      Par ailleurs, en faisant un peu d’effort, vous auriez pu trouver que le “lag de CO2 sur T” fut déjà abordé sur ce site.

      Bonne journée,
      Paul

      NOTE :
      R.T. : “je veux avoir d’autres avis sur les articles de Zeller que le vôtre”
      En fait Rejean, je ne vous l’avais pas encore donné, bien que j’avais commencé à le formuler après avoir pris connaissance de l’opinion de R. Spencer, que vous m’avez adressée.

      • Paul dit :

        Monsieur Rejean,

        Voici votre intervention #30 sur le site RealClimate :

        QUOTE
        Thank you MA Rodger 9. You have answer my question.

        and good translation of TMAG = GMAT 🙂 … excuse me, i’m a french person (from Quebec city in canada)

        I’m interest to any information about Zeller & Nikolov theory and question of other scientific ?

        Actually what is the lag between CO2 and Temperature ? is it possible to evaluate this ?? consider climate system have more than two variables !!!
        UNQUOTE

        En attendant de devenir une copédale avec vous (ceux qui circulent ensemble sur les pistes cyclables), je vous propose mes services de traduction français – anglais, avant que vous publiiez vos interventions ou posiez vos questions sur le web international.
        Mon anglais n’est pas parfait, mais je parviens à me faire comprendre. On nous prend plus au sérieux, quand on écrit correctement.

        Ce n’est pas une critique cette fois-ci. Malheureusement, pendant très longtemps on avait trop négligé l’apprentissage de l’anglais, car disait-on, historiquement le français était aussi important que l’anglais en Amérique du Nord, sinon plus, avant l’ère napoléonienne.
        Et avec l’Indépendance, ce beau temps allait revenir.
        En même temps, les péquistes pouvaient abreuver le peuple de leur vérité, sans craindre trop de contestations par ceux qui écouteraient, par exemple, les stations de radio anglo-canadiennes.

        Bonne chance avec votre initiative, quand même,

        Paul S.

      • rtremblay dit :

        Paul S. : Libre à vous de poursuivre les échanges sur realclimate. Il y a plusieurs physiciens, chimistes, climatologiste qui fréquente ce site. Il y a toujours des références qui sont fournis. J’ai pensé qu’il serait plus approprié de poser mes questions sur ce blog que celui de tamino qui est plus orienté sur les analyses statistiques reliée à la climatologie.

        De mon côté je me suis fait comprendre. Je remercie MA Rodger de m’avoir répondu malgré le peu de temps que j’y ai consacré et la qualité de mon écrits anglais. Il semble que je n’ai pas le même temps de loisir à consacrer à ces échanges que vous. Il me semble aussi que vous vous enfargez dans des détails inutiles sur qui a dit quoi et quand et dans l’interprétation plutôt que dans les faits. Allez lire les réponses que MA Rodger a transmises et essayez de lui répondre pour voir !

      • Paul dit :

        Monsieur Rejean,

        Prenons vos pirouettes et diversions une à la fois.

        R.T. : “.. les échanges sur realclimate. Il y a plusieurs physiciens, chimistes, climatologiste qui fréquente ce site. ..”

        Sûrement, pris un à la fois, ces messieurs sont très intelligents est très compétents.
        Mais, lorsqu’ils sont mis, tous ensemble, dans une chambre à échos, où l’on essaye de DÉTRUIRE des idées adverses, il y a des effets pervers soustractifs (contrairement à des séances de “brainstorming” où les contributions ont un effet multiplicatif pour faire AVANCER un concept ou une réflexion).
        En vous y mettant, avec votre formation en agroalimentaire, vous allez trouver sur Realclimate.org des affirmations “scientifiques” qui ne tiennent pas la route.

        R.T. : “..De mon côté je me suis fait comprendre. Je remercie MA Rodger de m’avoir répondu malgré le peu de temps que j’y ai consacré et la qualité de mon écrits anglais. ..”

        En présumant que le “lag de CO2 sur la TMAG” était au centre de vos préoccupations, M. Rodger n’a rien répondu. Il était confus quant à l’arrimage de cette question avec les hypothèses de Nikolov & Zeller. À propos de travaux de ces derniers, en apparence M. Rodger se référait à la première cuvée, pas à la version plus évoluée que j’avais référée à M. Guillaume.
        Je vois qu’en plus de traduire vos questions en anglais, je vais devoir traduire pour vous les réponses en français et le cas échéant, vous aider à les comprendre.

        R.T. : “.. Il semble que je n’ai pas le même temps de loisir à consacrer à ces échanges que vous. ..”

        On m’a appris que par le respect pour autrui, quand tu as quelque chose à dire, tu le fais correctement (ou de ton mieux). Sinon, tu te la fermes !
        Et en même temps tu fais un âne de toi.

        R.T. : “.. Il me semble aussi que vous vous enfargez dans des détails inutiles sur qui a dit quoi et quand et dans l’interprétation plutôt que dans les faits. ..”

        On dit en anglais : “The devil is in the details”. Je ne vois pas comment faire pour saisir quelque chose, sans se préoccuper de détails. Si d’avance l’on les qualifie d’inutiles, comment trouver la vérité ?
        Je maintiens : En toute chose, scientifique ou d’ordre humaniste, il y a le message principal (les faits), le message secondaire (et tertiaire, etc..), il y a le contexte et les perspectives du contributeur et de l’observateur. Il faut tenir compte de tout cela pour arriver aux conclusions.

        Je vous réfère au “Discours de la méthode” du scientiste et philosophe René Descartes.
        S.V.P., lisez et apprenez. Descartes serait plus utile pour vous que Tamino.

        R.T. : “..Allez lire les réponses que MA Rodger a transmises et essayez de lui répondre pour voir !”

        Lu et compris, pas de problème. Mais, pour le reste, faites vos devoirs tout seul.
        En passant, j’ai passé en revue sur Realclimate.org les échanges sur le “lag de CO2 sur la TMAG”. Et vous ?

        Vous savez Rejean, j’ai l’impression que les deux principaux propagateurs de thèses réchauffistes sur le blog du prof, ne cherchent que des citations juteuses sur les sites des “scientific debunkers” pour les garrocher dans l’air, sans vraiment lire et comprendre le fond des choses.

        Écoresponsablement,
        Paul

      • Paul dit :

        En passant, Rejean, vous dites : “.. plus approprié de poser mes questions sur ce blog que celui de tamino qui est plus orienté sur les analyses statistiques reliée à la climatologie. ..”

        Très bien, RealClimate.org – pour nous aider à comprendre le phénomène physique.

        Mais en tant qu’analyste statistique, n’appartient-il pas à Tamino de vérifier la pertinence des données ?
        L’a-t-il fait ?

        Assurément, Tamino sait qu’il ne peut pas utiliser les données dans lesquelles la T précède dans le temps la concentration du CO2, pour démontrer l’effet de serre anthropique (ou l’effet de serre tout court).

  15. Normand dit :

    Je me fais l’avocat du Diable des jeunes qui marchent pour la planète (plutôt que pour le Climat)…

    Vous connaissez l’exercice du 1 cent (0.01$) qui double à tous les jours pendant un mois ?
    1er janvier, 0,01$… 2 janvier, 0,02 $… 3 janvier, 0,04$… etc…
    Le 31 janvier, vous aurez plus de 10,7 millions $ !
    LA CROISSANCE EXPONENTIELLE N’EST PAS INTUITIVE.

    JE NE CROIS PAS que le CO2 a l’effet catastrophique sur le Climat qu’on lui attribue… MAIS je suis aussi convaincu que LA TERRE A UNE CAPACITÉ LIMITÉE d’accueillir des homo sapiens et que la croissance de notre civilisation au rythme actuel est intenable.
    « Après moi le déluge »… loin de moi !

    ON PERDS BEAUCOUP D’ÉNERGIE à débattre sur les théories alarmistes… mais il serait intéressant que l’on débattent de la pertinence du dessein hypothétique qui semble transparaitre.

    Je serais beaucoup plus réceptif à discuter de la pertinence de:
    – limiter le nombre d’humains sur terre à un certain seuil (c’est incontournable)
    – limiter nos déplacements (ex: le nombre de voyages aériens dans une vie)
    – économiser l’énergie (ex: il est absurde que l’on avance pas dans le traffic)
    – sortir des dogmes pour retourner à la véritable écologie
    – recommencer à contruire des objets utilitaires durables (comme dans les années 60)
    – revoir nos méthodes de sur-emballages
    – rendre les transports collectifs attrayants dans les grands centres
    – considérer le nucléaire s’il n’est plus installé dans des zones sismiques actives
    – etc…

    Finalement, la polarisation STÉRILE des débats nous éloigne de l’acceptation des défis colossaux pour notre civilisation.
    Est-ce qu’on ment à la population parce que, collectivement, elle n’a pas la maturité pour comprendre les véritables enjeux ?
    Est-ce qu’un nécessaire réalignement est en voie d’être imposé sous de faux prétextes ?

    S’il arrivait qu’un scandale majeur de manipulations de données éclate au grand jour, ON NE DEVRA JAMAIS OUBLIER QUE LES DÉFIS POUR NOTRE CIVILISATION DEMEURENT INCHANGÉS.

    • Reynald Du Berger dit :

      « la croissance de notre civilisation au rythme actuel est intenable. » Qui a démontré cela ? personne ! Vous sous-estimez deux choses chez la race humaine: 1- la capacité d’adaptation et 2- l’ingéniosité . Non la Terre peut en prendre et encore plus de milliards !

      • Normand dit :

        M. DuBerger, vous dites que personne n’a démontré que la croissance de notre civilisation est intenable (j’aurais du écrire « insoutenable »)… personnellement, il me semble que ça tombe sous le sens !

        Si on extrapole la tendance, 25 milliards en 2150 ?, 300 milliards en l’an 2500 ? 1000 milliards en l’an 3000 ??? C’est pour ça que j’ai abordé la notion d’exponentiel non intuitif.

        J’ai aussi une grande confiance à l’ingéniosité humaine… mais je me méfie aussi des ravages de la malhonnêteté et la cupidité qui semblent de plus en plus répandues.

        Dans les années 80, j’avais vu un excellent film qui s’intitulait « Mon Oncle d’Amérique »… on y analysait les comportements humains en faisant des parallèles avec des expériences de rats en cages qui devaient se disputer des ressources limitées et qui, selon la surpopulation, devenaient extrêmement malheureux, agressifs et destructeurs.

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mon_oncle_d%27Amérique

        Je ne parles pas d’arrêter d’avoir des enfants… mais de s’auto limiter pour que le seuil soit enviable (problème sous jascent… certains groupes pourraient être tentés de déroger pour créer une revanche des berceaux idéologique).

        Le chiffre magique ??? La vérité absolue n’existe pas… à chacun d’avancer ses arguments !

        Je crois qu’il serait prudent de s’y intéresser… indépendamment de la Climato-panique.

      • Reynald Du Berger dit :

        ce scenario catastrophe néglige en plus de l’ingéniosité et l’adaptabilité, le fait que la croissance démographique qui n’est pas du tout démontrée comme se poursuivant au même rythme, dans 10, 50 et 100 ans. Rappelez-vous les scénarios du Club de Rome, TOUS FAUX !… sur la base desquels on a pourtant pris trop de décisions précipitées, comme le choix catastrophique de la voiture électrique qu’on s apprête à faire.

      • Paul S. dit :

        Le prof demande : “Qui a démontré cela ?”

        Le Club de Rome ne l’a pas démontré, mais stipulé à l’aide des commandes à conclusion prédéterminée :
        – “Rapport Meadows ou The Limits to Growth” (Les limites à la croissance) publié en 1972;
        – Rapport Stratégie pour demain publié en 1974.

        Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Rome
        Ensuite : chercher et suivre les choses à la trace.

        Le contexte : le recul après la révolution manquée de 1968 et le regroupement des intellectuels gauchistes (les soixante-huitards).

        Le concept 3D : déconstruction, dérision et destruction = “French theory” (aux USA) mis en branle par l’élite mondiale qui nous veut du bien en limitant le nombre de plébéiens et en détruisant la Civilisation occidentale, car trop portée sur la démocratie.

        Les relents des théories du Club de Rome se retrouvent intégralement dans l’argumentaire de Maurice Strong, cet onusien qui a lancé la Lutte aux changements climatiques au Sommet de Rio.

        La limitation du nombre d’humains détenant le permis de vivre, la pénurie des ressources, la Planète qui souffre, tout est relié ensemble.
        Les choses n’arrivent pas spontanément dans la sphère sociologique.

        Je suis avec le prof à mille pourcents : l’ingéniosité n’a pas de limites et à mesure que la disponibilité d’une ressource diminue, l’on trouve des solutions de remplacement et d’habitude elles sont meilleures.

    • Paul S. dit :

      Monsieur Normand énonce une limite dont on ne peut pas disputer l’existence dans l’absolu : “LA TERRE A UNE CAPACITÉ LIMITÉE d’accueillir des homo sapiens et que la croissance de notre civilisation au rythme actuel est intenable.”

      Mais dans le futur prévisible : si.

      Justement, l’article “The Real War on Science” que M. Normand nous a transmis plus haut, parle de l’interdit qui frappe le questionnement de ce dogme : “Another study asked people if they agreed that “the Earth has plenty of natural resources if we just learn how to develop them”—a view held by many experts in resource economics, but the psychologists pathologized it as a “denial of environmental realities.”

      “Croissance de notre civilisation” : est-ce du PIB cumulatif que l’on parle ou du nombre de bébés africains que l’Occident va prendre à sa charge ?

      Un détail que tous les limiteurs du cheptel humain font semblant d’ignorer, c’est la distribution de naissances sur ce globe.
      Notre civilisation a fait plus que sa part !

      Qui a gardé le résidu de l’arrondissement du calcul exponentiel ?
      Hmm, Mr. Normand : un petit 37,418 $, sans se forcer, ça se prend bien.

  16. Normand dit :

    Bonjour Paul,

    Vous abordez la distribution des naissances sur le globe… mais aussi via l’immigration. C’est pour ça que j’avais pris soin de mentionner « certains groupes pourraient être tentés de déroger (à l’auto-contrôle) pour créer une revanche des berceaux ‘idéologique’ »…

    Le rapport Meadows avait effectivement SURÉVALUÉ la croissance de la population en émettant l’hypothèse qu’elle pourrait tripler au début du 21e siècle… mais elle a quand même presque doubée.

    Je n’ai pas avancé de chiffres… je m’interroges sur un hypothétique seuil à partir duquel une dégradation serait difficile à endiguer.

    Il y a quand même DÉJÀ de nombreux humains sur terre qui manquent de beaucoup de choses.

    • rtremblay dit :

      votre position Jacques me semble plus sage que celles de Duberger et Paul S. qui ont plus une position idéologique qu’autres choses.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Duberger et Paul S. qui ont plus une position idéologique qu’autres choses. »… il m’a toujours semblé que la climato-crédulité (croyance indéfectible en un RCA sans preuve et sans raison) EST une idéologie. Comment appelez-vous celui qui comme Paul et moi critiquons et questionnons votre idéologie ? Depuis quand le fait de combattre une idéologie comme celle à laquelle vous adhérez aveuglement, serait une idéologie ?

      • Normand dit :

        Bien que je NE CROIS PAS aux assertions du GIEC, je constates tout de même qu’ils ont affirmé une certitude à 95% du RCA… donc, ils admettent quand même à 5% que les sceptiques/réalistes puissent avoir raison.
        En soi, c’est une admission que le DÉBAT SCIENTIFIQUE N’EST PAS CLOS !!!

        Dans ce contexte, comment justifier l’étiquette «Climate denialists» ou « Idéologie » ?

      • Reynald Du Berger dit :

        leur 95% est aussi scientifiquement validé que « la saison de ski sera réduite de 20% à 30%  » d’OURANOS… et j’ai pas fini de le marteler ! j’en parle lundi a ma prochaine chronique a la radio.

      • Paul S. dit :

        M. Rejean déparle une fois de plus : Jacques ≠ Normand, bien que chacun semble être un homme renseigné et intelligent.

        Aussi, peut-il lire dans les âmes ?

        Que sait-il de mon idéologie ?

        Je ne suis pas un communiste, certes, mais peut-être que mon capitalisme fondamental (pour ne pas parler d’appartenance à la droite – rapidement tournée en extrême) centré sur l’individu (pas sur les visées du grand capital), sa souveraineté et sur son “empowerment” (autonomisation) comporte des valeurs qu’il ne trouverait pas trop répugnantes s’il se donnait la peine de les comprendre.

    • C’est notre démographie vs la biodiversité.
      À quel niveau est le point d’influence majeur?
      Il faut peut-être imaginer un évènement catastrophique pour trouver ce point d’influence sinon ce sera une belle courbe.

  17. Paul dit :

    Messieurs Rejean & Guillaume : en tant que glaciologues avertis, quelle est votre opinion sur les causes du recul des grands glaciers européens ayant débuté entre 1750 et 1875, selon l’endroit.

    ex. : https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2015/01/25/glacial-advance-during-the-little-ice-age/

    • rtremblay dit :

      qui est-il ce Paul Homewood ?

      qu’elle était les moyens qu’il a utilisé pour faire son évaluation?

      Bonne recherche,

      • Paul dit :

        Restons en aux faits !
        Dans l’histoire de notre planète, il y a des périodes d’avance des glaciers et de recul des glaciers.

        Le dernier recul a débuté entre 1750 et 1875 dans les montagnes européennes. Les dates peuvent différer un peu ailleurs, mais pas de trop.
        Les preuves de cela abondent de nombreuses sources.

        Rejean, laissez faire les attaques sur les porteurs de nouvelles que vous n’aimez pas.
        Concentrez vos neurones pour essayer de trouver l’explication du phénomène.

        Nonobstant les variations de la vitesse du recul depuis son début, on peut au moins considérer la possibilité que les GES anthropiques n’y étaient pour rien avant la Deuxième guerre mondiale (et même après).

      • Reynald Du Berger dit :

        Je commence a en avoir raz le bol des  » les glaciers reculent » des climato-crédules.

        Réjean n’a répondu à aucune de mes 7 questions… je lui en pose une autre:

        Réjean, vous dites que les glaciers reculent (ou fondent peu importe) .. est-ce causé par ce RCA que vous affirmez ? svp pas de bla bla bla juste oui , non ou ne sais pas… ! ensuite on passera à autre chose.

      • Paul S. dit :

        “.. ensuite on passera à autre chose.” – Les climato-alarmistes ne permettront jamais ça. Ils sont trop bien centrés sur leurs objectifs.

        C’est clair, la Climatologie verte n’est pas une science qui justifie une action défensive, mais une propagande qui exige une action auto-destructrice.

        La propagande se sert toujours de symboles et plus gros, mieux c’est.

        Blanc et brillant, perché très haut et visible à 360 degrés : c’est parfait.

        Ensuite, on célèbre autour d’autres symboles de taille : les vire-vents.

      • Normand dit :

        Vous connaissez l’histoire des « P-38 Glacier Girl » ???

        Le 15 juillet 1942, à cause de mauvaises conditions météo, des avions américains de la 94e division sont forcés de faire un atterrissage d’urgence sur les glaciers au Groendland… les équipages ont été réscapés, mais les avions ont dû rester sur place.

        Des décennies plus tard, on a décidé d’essayer de retrouver ces avions… ce qui fût un défi considérable puisqu’ils étaient recouverts de 200 PIEDS de GLACES recouvertes de 80 PIEDS DE NEIGE !!!

        https://www.sensoft.ca/case-studies/gpr-detect-buried-glacier-girl/

      • Paul dit :

        – Je suis calling la superchère – dirait Ruprecht T., ou tout autre climato-connaissant et glaciologue.

        Normand prétend qu’entre 1942 et le début des années ‘90, une montagne de glace s’est formée au dessus d’avions abandonnés, malgré le RCA indéniable.

        En même temps (1991), la glace se retirait dans les Alpes pour découvrir le corps d’Ötzi : « “Without climate change, it’s not clear to me that Ötzi would have been uncovered,” Lee says .. »
        (https://www.scientificamerican.com/article/melting-mummies-are-on-thin-ice-thanks-to-climate-change/)

        Dans chaque chasseur P-38 ils se traînaient une souffleuse à neige et dans les bombardiers ils avaient des canons à neige.
        Ensuite, les joyeux naufragés ont soufflé sur les avions pendant deux semaines. Aussi simple que ça ..
        Dixit Ruprecht T.

        Cé toutte !

  18. Guillaume dit :

    La diminution de masse s’est accélérée depuis 2000. Pourquoi ?

    https://www.climate.gov/news-features/understanding-climate/climate-change-glacier-mass-balance

    Guillaume

    • Paul S. dit :

      Selon vous ?

      À première vue – pour chaque glacier cinq choses importeraient :

      – les précipitations pendant la saison froide (accroissement de la masse);
      – la longueur de la saison froide (No de jours en bas du point de congélation);
      – la température pendant la période de dégel X durée (diminution de la masse);
      – pluies pendant la période chaude : augmentation du transfert de la chaleur accentuant la fonte et transfert de masse;
      – la pente, accentuant l’étirement : l’augmentation de la surface disponible au transfert de la chaleur et à la sublimation.

      Changements de quoi vers 1800 ?

      Et en 2000 ?

    • Paul S. dit :

      M. Guillaume,

      Les anémomètres l’enregistrent en continu dans toutes les stations météo des montagnes, j’ai oublié un paramètre capital :

      – l’intensité du vent et le flux cumulatif (le constituant du coefficient de convection forcée + la favorisation de la sublimation en hiver).

      La direction peut jouer un rôle aussi par rapport à l’exposition du glacier.
      La circulation générale en altitude change.

      J’ai omis à dessein la concentration du CO2 locale, car sur un glacier réfléchissant, à T en bas de zéro C, le pingpong radiatif ne devrait pas compter beaucoup.

      Paul S.

      • Guillaume dit :

        « J’ai omis à dessein la concentration du CO2 locale »

        Désolé, mais vous ne pouvez pas analyser les effets de l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère en examinant seulement les effets potentiels locaux.

        Guillaume

      • Paul S. dit :

        Bonjour Guillaume,

        Les autres paramètres OK ?
        Des oublis de ma part ?

        Pour un glacier, [CO2] locale est sans importance. Ailleurs, ça reste à prouver.

        L’effet global de la concentration du CO2 locale : je suggère une intégrale double (surface et altitude).

        Bien entendu, le dogme stipule qu’en tout temps, le CO2 est dispersé partout également.
        Dur à prouver. Voyez les travaux de J. Veizer.
        L’albédo local de la surface n’est pas uniforme et un glacier est près de la limite de réflexion.

        Paul

  19. Paul S. dit :

    Bravo, l’ami Rejean :

    Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage !

    Et vous l’avez fait en reposant la question #36 sur RealClimate.org . Écrite en bon anglais, et composée clairement, sans ambigüité.

    Aussi, votre spécialiste vous a répondu clairement (réponse #46 – http://www.realclimate.org/index.php/archives/2019/03/unforced-variations-mar-2019/#comments) :

    “rtremblay @36,
    Temperature wobbles are driven by ENSO. The ENSO wobble is graphed here and I maintain a graph showing both the ENSO wobble and the temperature wobble here (usually 2 clicks to ‘download your attachment’). Temperature lags behind ENSO by some 4 months.
    CO2 wobbles are also driven by ENSO but the time lag is (in general) longer at 8 months.

    This 4-month/8-month difference would allow an analysis to show CO2 wobbles lagging behind temperature wobbles. But this is because of a common cause and so it is not because temperature itself causes an increase in CO2 levels. ..”

    (NOTE de rigueur intellectuelle : Nous pourrions discuter du reste de la réponse séparément.)

    Alors, M. Rodgers vous dit exactement ce que le prof et le soussigné, soutiennent aussi : ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ PAS LE CONTRAIRE !

    La causalité n’est pas affirmée par nous, bien que certains le font en invoquant le dégazage océanique.

    Toutefois, le séquencement temporel, confirmé par votre spécialiste, est contraire à l’affirmation que l’augmentation de la concentration du CO2 entraîne l’augmentation de la température (TMAG).
    J’en conviens, on prétend que les deux variables ne sont pas indépendantes, mais cela reste à démontrer.
    Aussi, l’argumentaire climato-alarmiste habituel ne considère pas T et [CO2] comme variables liées, mais bien comme une fonction : T = f ([CO2]).

    C’est pour contrer cette fausse fonctionnalité, exploitée à outrance par les climato-alarmistes, que je réaffirme : en toute chose physique – L’EFFET NE PEUT PAS PRÉCÉDER LA CAUSE DANS LE TEMPS !

    Je vous avais informé plus haut de mon but, quand j’écris (trop abondamment) sur ce blog :
    “Je n’essaie pas de faire “évoluer” les gens pour leur faire partager mes opinions, mais de les faire chercher par eux-mêmes en réalisant d’abord que la seule conclusion que l’on leur impose n’est pas la seule possible.”

    Vous ne faites pas partie de gens que j’essaie de motiver à chercher par eux-mêmes. Mais vous avez fait ce qu’il fallait et vous avez trouvé la réponse. Je ne vous dirai pas quoi faire avec, mais dans votre cas je le devine.

    Néanmoins, je suis rassuré : mon temps n’est pas gaspillé pour rien.

    Salutations carboneutres,

    Paul S.

    • Guillaume dit :

      Paul, vous êtes vraiment têtu.

      When the Earth comes out of an ice age, the warming is not initiated by CO2 but by changes in the Earth’s orbit. The warming causes the oceans to release CO2. The CO2 amplifies the warming and mixes through the atmosphere, spreading warming throughout the planet. So CO2 causes warming AND rising temperature causes CO2 rise. Overall, about 90% of the global warming occurs after the CO2 increase.

      https://skepticalscience.com/co2-lags-temperature-intermediate.htm

      Guillaume

      • Paul S. dit :

        Monsieur Guillaume réitère son accusation : “Paul, vous êtes vraiment têtu.”

        D’abord, la réponse succincte, afin que Rejean ne se sente pas exclu.

        La bossesse Christelle Perrin, Project Manager, Marketing & Communications chez Climate Feedback peut faire appel à un “brainpower” considérable : https://climatefeedback.org/community/

        Elle a choisi un jeune scientifique particulièrement fringant et allumé, Jeremy Shakun, pour lui dire : “The damned backward time lag, we can’t have that ! See to it !”.

        Après avoir consulté avec deux brillants membres du collectif, le chercheur Keven Roy (l’ami du prof Du Berger) et le professeur David Archer (mentor de R. Tremblay), monsieur Shakun est allé se ressourcer à la NOAA.

        C’est là bas qu’il a adopté la méthode Dilbert pour remplir son mandat : “measure nothing and just estimate the whole thing”.
        (https://dilbert.com/strip/2019-03-10)

  20. Reynald Du Berger dit :

    Je commence a en avoir raz le bol des « les glaciers reculent » des climato-crédules.

    Réjean n’a répondu à aucune de mes 7 questions… je lui en pose une autre:

    Réjean, vous dites que les glaciers reculent (ou fondent peu importe) .. est-ce causé par ce RCA que vous affirmez ? svp pas de bla bla bla juste oui , non ou ne sais pas… ! ensuite on passera à autre chose.

  21. rtremblay dit :

    OUI

    les glaciers fondent en général et comme dans toute science il y a des exceptions qui confirment la règle. Mais oui la tendance des glaciers est de se rétracter, diminuer de volume.
    Parce que la température augmentent en même temps que les glaciers fondent, c’est une preuve du RCA

    et vous c’est quoi votre affirmation oui, non, ne sais pas ?

    ensuite expliquez votre « logique »… pas de bla, bla, juste une explication claire !

    même chose pour Paul S. : une réponse claire et concise !

    • Reynald Du Berger dit :

      « Parce que la température augmentent en même temps que les glaciers fondent, c’est une preuve du RCA »….

      1- « les » glaciers… lesquels?
      2-  » la température augmentent « … quelle température et augmente de combien ? à quel rythme? accélération ? augmentation monotone ?
      3- sachant que pour qu’un glacier « avance » il faut a)- accumulation de neige en amont, à la tête, et b) T basse, comment pouvez-vous affirmer que ce n’est qu’une question de T ? … et si c’est le manque de neige à la tête, oseriez-vous affirmer que ya pas de précipitations à la tête à cause du RCA ?
      4-« c’est une preuve du RCA »… démontrez-nous que nos émissions de CO2 sont le principal facteur qui a) réchauffe la Planète – et réchauffe de combien?- b) fait fondre des (et non les) glaciers.
      5- si la Planète se réchauffe, et que c’est à cause de l’action humaine comme vous l,’AFFIRMEZ, et si la tendance se maintient quel sera la TMAG en 2100 ?

      Présentez-nous des données (précipitations monitorées ainsi qu’avances ou retraits monitorés, avec T monitorées ) sur un nombre suffisant de glaciers sur plus que le siècle dernier, pour prouver votre AFFIRMATION.

      Nous attendons vos réponses, comme celles de tous les autres climato-alarmistes et climato-crédules.

      • rtremblay dit :

        Vous auriez pu faire cette simple recherche à ma place et nous en faire un résumé puisque par vos questions vous vouliez créer un doute sur la fonte des glaciers :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Recul_des_glaciers_depuis_1850

        2) concernant la montée de température TMAG vous connaissez mon point :
        – pas de pause depuis 20 ans.
        – montée constante de la température de 0,17 C/décennie depuis 1960
        – tout les relevés terrestre partagent ce point et les donnés satellitaires sont aussi du même avis. Même UAH 6.0 le dit : 0,13 C/décennie depuis 1979.

        3) demandez à des spécialistes….

        4) le travail que vous me demandez n’est pas à la portée d’un travailleur actif avec très peu d’heure de loisir.

        5) consultez le GIEC ou OURANOS

        6) Êtes vous vraiment de bonne foi quand vous me posez ces questions ou c’est juste pour montrer que nous n’avons pas toutes les réponses (les alarmistes) à vos questions ce qui est fort différent que de prouver le RCA ?…. c’est une technique utile aux semeurs de doute… bien connue…

      • Reynald Du Berger dit :

        2) concernant la montée de température TMAG vous connaissez mon point :
        – pas de pause depuis 20 ans. FAUX
        – montée constante de la température de 0,17 C/décennie depuis 1960 FAUX
        – tout les relevés terrestre partagent ce point et les donnés satellitaires sont aussi du même avis. Même UAH 6.0 le dit : 0,13 C/décennie depuis 1979. FAUX

        Pour votre non-pause: svp montrez-nous le graphe du CO2 vs TMAG de 1960 à 2019 avec PREUVE de l’accélération de la montée de TMAG accompagnant le 40% de nos émissions totales en ces 20 mêmes années de pause de 1999 à 2019 …autrement dit, PROUVEZ-NOUS la relation que vous affirmez entre CO2 humain et TMAG.

      • Paul S. dit :

        Monsieur Rejean s’exclame (https://duberger.me/2019/02/23/heil-planet/#comment-73828) :
        “Vous auriez pu faire cette simple recherche à ma place et nous en faire un résumé puisque par vos questions vous vouliez créer un doute sur la fonte des glaciers :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Recul_des_glaciers_depuis_1850?”

        Je crois Rejean que le titre de votre renvoi contient la réponse : “Recul des glaciers depuis 1850”.
        D’autres parlent d’un début de recul remontant avant 1800, mais nous n’en sommes pas au premier ajustement de faits.

        Alors combien de GES humains en 1850 ?

        La température augmente depuis 1600 et ça continue.
        Il y a aussi les changements de la circulation atmosphérique et des précipitations locales.

        Tout est dit !

    • Normand dit :

      M. Tremblay, « Les températures augmentent et les glaciers fondent… C’EST UNE PREUVE DE RCA » ???

      Vous oubliez qu’il y a environ 12000 ans, les températures auraient augmenté d’environ 10 degrés et que des kilomètres de glaces au dessus de nos têtes ont fondu… le RCA de Fred Caillou ???

      Trop loin dans le temps pour considérer cet argument ???

      Fouillez les ARCHIVES DU NY TIMES :

      25 février 1923 – L’ARCTIQUE SE RÉCHAUFFE
      « De changement radical des conditions climatiques en Arctique et des températures jusqu’alors inconnues dans cette partie de la terre. Les vieux glaciers ont disparu et les terres autrefois recouvertes de glace sont nues… »
      https://www.nytimes.com/1923/02/25/archives/report-the-arctic-is-getting-
      warmer-explorers-and-fishermen-find.html

      • Normand dit :

        Archives du NY Times… vous pouvez aussi lire :

        1890
        CLIMAT : LES PREUVES GEOLOGIQUES DE LA PREVALENCE ALTERNATIVE D’UNE ATMOSPHERE SEMITROPICALE.
        Mercredi le 23 juin 1890, page 5
        « Notre climat change-t-il? La succession des étés tempérés et des hivers doux pendant plusieurs années, qui a abouti à l’échec presque total de la récolte de glace dans la vallée de l’Hudson, rend la question pertinente. Les habitants les plus âgés nous disent que les hivers ne sont pas aussi froids que quand ils étaient jeunes et nous avons tous observé une diminution marquée du froid moyen même au cours de la dernière décennie… »

        1934
        LA NATION AUX PRISES AVEC DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
        Dimanche le 16 décembre 1934
        « Les scientifiques du Weather Bureau croient que l’Amérique est sur le point de changer de climat: on assiste à un retour des pluies croissantes, des chutes de neige plus abondantes et des hivers plus froids qu’à l’époque de nos grands-pères… »

        1947
        RÉCHAUFFEMENT DE L’ARCTIQUE, FONTE DES GLACIERS ET MONTÉE DES OCÉANS DISENT DES SCIENTIFIQUES
        Vendredi le 30 mai 1947, Page 23
        « Un mystérieux réchauffement du climat se manifeste dans l’Arctique, engendrant un « grave problème international », a déclaré aujourd’hui le Dr Hans Ahlmann, géophysicien suédois… »

        1950
        EST-CE QUE LE CLIMAT CHANGE ? LES HABITUDES DES MAMMIFÈRES ET DES OISEAUX LE SUGGÈRE
        Samedi le 15 octobre 1950, page E9
        « Le monde se réchauffe-t-il? Joseph J. Hickey, professeur de gestion de la faune à l’Université du Wisconsin, soutient que tel est le cas. Il a observé l’évolution des habitudes d’une demi-douzaine d’espèces de mammifères … »

        1954
        LE CLIMAT TEMPÉRÉ DU GROENDLAND OBLIGE DES CHASSEURS À DEVENIR PÊCHEURS
        Dimanche le 29 août 1954, page 2
        « Le climat polaire du Groenland s’est tellement tempéré que des communautés de chasseurs ont évolué pour devenir des villages de pêcheurs. Les mammifères marins, qui disparaissent de la côte ouest, ont été remplacés par des morues et d’autres espèces de poissons dans les eaux méridionales de la région… »

        1958
        RÉCHAUFFEMENT DE L’ARCTIQUE
        Samedi le 31 mai 1958, page 17
        « Une analyse des données météorologiques de la station ‘Little America’ montre un réchauffement constant du climat au cours des cinquante dernières années. L’augmentation de la température moyenne à l’avant-poste de l’Antarctique a été d’environ cinq degrés Fahrenheit… »

      • Paul dit :

        Ruprecht Tremblay : “ Cé N.Y. Times, cé tu un climatologisse breveté ? As tu eu du financièmen de la Exxonne ? “

    • Paul dit :

      R.T. : “.. même chose pour Paul S. : une réponse claire et concise ! ..”

      Pour Rejean T : des raccourcis à la limite de l’offense à l’intelligence. Mais concis, comme d’habitude.

      Jeudi dernier, j’ai encouragé Rejean à lire le “Discours de la méthode” du scientifique et philosophe René Descartes.
      Quand pourra-t-on espérer un signe positif résultant de cette démarche ?

      • Paul dit :

        Réponse en bref à Rejean T. : “l’offense à l’intelligence” !

        Ce concis était le premier venu à mon esprit. Je l’ai enveloppé un peu.

        Sans consultation, monsieur Normand a mis de la viande autour de l’os.

        Trop poli, il n’a pas dit – Rejean lâche tes petits poudings au cannabis, tes neurones ne sont pas en état ..

    • rtremblay dit :

      ET VOUS QU’ELLE VOTRE AFFIRMATION ? OUI ou NON : une explication claire basé sur des faits pas juste des doutes tirés de votre chapeau !

      Même question pour Paul S.

      • Reynald Du Berger dit :

        l’idiot affirme, le sage doute… des affirmations de l’idiot… et lui pose des questions… j’en posera demain matin à la radio à Ouranos qui AFFIRME que la saison de ski sera de 20% à 30% plus courte…

  22. Normand dit :

    Le lien vers l’article du NY Times du 25 février 1923 est rompu à cause d’un espace de trop dans l’adresse url… 2e essai

    Pour Paul… avec le NY Times de 2019, on est pas tellement dans le climato-scepticisme/réalisme… encore beau qu’il conservent leurs archives en ligne.

    • Paul dit :

      Le jeune rejeton, avec les mêmes initiales, du patriarche N.Y. Times, s’entendrait parfaitement avec monsieur Rejean : ce serait à qui en voudrait plus à Trump et qui pratiquerait le traitement le plus radical pour sauver la planète, qu’elle le veuille ou pas.

  23. Jacques dit :

    M. Paul, pour revenir au président Trump, on assiste présentement à un phénomène du type ‘coup de pied dans la fourmillière’ avec la volonté du président de mettre en place le ‘ Presidential Committee on Climate Science (PCCS)’ qui serait présidé par William Happer (un méchant négationniste).

    Ce comité est considéré comme un danger extrême dans le monde de l’alarmisme climatique et pour cause. Si ce comité voit le jour, il risque de mettre en évidence la vaste fraude que constitue la ‘science’ du Giec’. Il y a d’énormes intérêts financiers et beaucoup de réputations en jeu et l’industrie du Climat ne restera pas les bras croisés: quiconque s’attaque au produit de cette industrie, à savoir l’alarmisme climatique, doit être neutralisé à tout prix.

    Est-ce que ce comité présidentiel verra le jour? Personnellement je ne pense pas, mais j’espère quand même que j’ai tort, car il s’agit à mon avis de la seule chance d’ébranler sérieusement cette gigantesque machine de propagande climatique qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui nous mène au désastre, non pas à cause du climat, mais à cause du projet insensé d’éliminer les émissions humaines de CO2 et de remplacer les énergies qui fonctionnent par la chimère du renouvelable.

    Ici, un article de l’excellent journaliste d’investigation Alex Newmann avec quelques vidéos intéressants:
    https://www.thenewamerican.com/tech/environment/item/31677-trump-climate-panel-could-expose-huge-fraud-hence-the-hysteria

    • Paul S. dit :

      Bonjour monsieur Jacques,

      Re. : “.. quiconque s’attaque au produit de cette industrie, à savoir l’alarmisme climatique, doit être neutralisé à tout prix. ..”.

      De tous les temps, la Gauche empêchait son opposition de parler, parfois en usant de l’autorité extrême.
      Rien d’étonnant que les industrieux verts utilisent les stratagèmes de ceux qu’ils manipulent ci bien (la symbiose parasitaire verte).

      En parallèle, la Gauche a toujours contrôlé l’information et son accessibilité.
      Derrière le Rideau de Fer il y avait la censure omniprésente et il y avait aussi des stations de brouillage, fixes et mobiles, d’ondes hertziennes.

      Dans l’Occident, on marginalise et diabolise les Climato-réalistes (ces déviants opposés au consensus de 97%) porteurs d’opinions gratuites, démenties par la “Vraie Science” : “The science is settled !”.

      C’est pour briser cette conspiration de musèlement, par l’exclusion et le bannissement officiel (Radio Canada et de nombreux grands médias américains et presque tous en Europe) de la réflexion contraire que prend toute son importance l’établissement du Comité présidentiel sur la Science du Climat.

      Le droit d’être cité ne pourra pas être nié à un organe officiel de la Maison Blanche, bien que la couverture ne sera pas neutre, le spin sera immédiat et les “debunkers of the scientific truth” seront omniprésents et hyperactifs.

      Néanmoins, le grand public constatera qu’il existe un autre côté à la médaille et ici et là, des quidams se mettront à valider les faits rapportés au président et à chercher davantage pour mettre à nu la manipulation verte.

      Vous avez parfaitement raison, il s’agit d’une rare “.. chance d’ébranler sérieusement cette gigantesque machine de propagande climatique qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui nous mène au désastre ..”.

      Paul

      N.B. : Quand les quidams et les “déplorables” comprendront que : ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ et ΔT↓ –> Δ[CO2]↓ PAS LE CONTRAIRE, la Campagne verte de Déconstruction de notre Civilisation sera terminée pour cause du retour en service de la Logique fondamentale.

  24. Paul S. dit :

    Bonjour monsieur Jacques,

    Re. : “.. quiconque s’attaque au produit de cette industrie, à savoir l’alarmisme climatique, doit être neutralisé à tout prix. ..”.

    De tous les temps, la Gauche empêchait son opposition de parler, parfois en usant de l’autorité extrême.
    Rien d’étonnant que les industrieux verts utilisent les stratagèmes de ceux qu’ils manipulent ci bien (la symbiose parasitaire verte).

    En parallèle, la Gauche a toujours contrôlé l’information et son accessibilité.
    Derrière le Rideau de Fer il y avait la censure omniprésente et il y avait aussi les stations de brouillage, fixes et mobiles, d’ondes hertziennes.

    Dans l’Occident, on marginalise et diabolise les Climato-réalistes (ces déviants opposés au consensus de 97%) porteurs d’opinions gratuites, démenties par la “Vraie Science” : “The science is settled !”.

    C’est pour briser cette conspiration de musèlement, par l’exclusion et le bannissement officiel (Radio Canada et de nombreux grands médias américains et presque tous en Europe) de la réflexion contraire que prend toute son importance l’établissement du Comité présidentiel sur la Science du Climat.

    Le droit d’être cité ne pourra pas être nié à un organe officiel de la Maison Blanche, bien que la couverture ne sera pas neutre, le spin sera immédiat et les “debunkers of the scientific truth” seront omniprésents et hyperactifs.

    Néanmoins, le grand public constatera qu’il existe un autre côté à la médaille et ici et là, des quidams se mettront à valider les faits rapportés au président et à chercher davantage pour mettre à nu la manipulation verte.

    Vous avez parfaitement raison, il s’agit d’une rare “.. chance d’ébranler sérieusement cette gigantesque machine de propagande climatique qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui nous mène au désastre ..”.

    Paul

    N.B. : Quand les quidams et les “déplorables” comprendront que : ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ et ΔT↓ –> Δ[CO2]↓ PAS LE CONTRAIRE, la Campagne verte de Déconstruction de notre Civilisation sera terminée pour cause du retour en service de la Logique fondamentale.

    • Normand dit :

      Il y a quelques années, Fritz Vahrenholt et Sebastian Lüning, deux environnementalistes convaincus, ont publié le livre « Die kalte Sonne » (Le Soleil froid) qui était une dénonciation de la corruption au GIEC et une charge à fond de train contre les dogmes environnementaux entretenus par des politiques, certains scientifiques et la plupart des médias biaisés.

      Des journaux et revues crédibles, comme Der Spiegel, Bild et Die Welt, leur ont accordé une couverture et ont permis à leur point de vue d’être exprimé dans des dossiers bien étoffés.

      Des titres comme :
      « J’ai l’impression d’avoir été trompé sur le changement climatique »
      « CO2, Le Mensonge »

      On ne parle pas d’un blog dont la plupart des citoyens ne connaissent l’existence… mais de médias publiés à plusieurs millions d’exemplaires.

      Le scepticisme/réalisme à grimpé en flèche instantannément dans toute l’Allemagne.

      Pour que cette lucidité se répande dans tous les pays, on a qu’à accorder aux deux points de vues, UNE PLACE ÉGALE… je suis convaincu que, devant le FAITS, les alarmistes ne feront pas le poids et… ils le savent ! D’où leur obsession à contrôler la propagande et à faire taire l’opposition.

  25. Paul S. dit :

    Messieurs,

    Et si en lisant les futurs rapports de son “Presidential Committee on Climate Science (PCCS)”, le président Trump se rappelait de son passé en affaires ?

    Les entreprises privées, ainsi que les organismes gouvernementaux, ont tous la tendance de s’éparpiller. Souvent, vers des distractions et des activités sans rapport à la mission ou opérant à perte.
    On dirait une forme particulière de la loi d’entropie universelle.

    C’est pourquoi, les bons gestionnaires font périodiquement la réévaluation de toutes leurs activités pour s’assurer de leur arrimage avec le “core business” de l’entreprise.

    La NASA (“National Aeronautics and Space Administration”), après son évolution à partir de la NACA (“National Advisory Committee for Aeronautics”), ne s’est-elle pas trop éloignée de sa mission première : “to undertake, promote, and institutionalize aeronautical research” (pour la NACA) et “be responsible for the civilian space program, as well as aeronautics and aerospace research” pour la NASA ?

    Qu’ont-ils à f..tre dans l’activisme climato-alarmiste ?
    La NASA pourrait rester le maître d’oeuvre pour les satellites météo et d’études climatiques, mais laisser l’interprétation des résultats à d’autres.

    Chez la NASA, ils n’ont plus de moyen pour transporter les astronautes vers la Station orbitale internationale (le privé leur rentre dans le corps, ce qui ne serait pas une mauvaise chose s’il y avait des économies pour l’état au bout ..), leur recherche sur les lanceurs interplanétaires à vitesse élevée piétine et ils n’inventent plus des profils d’aile révolutionnaires. Une grosse bureaucratie qui plane sur sa gloire du passé.

    Après le retrait de la NASA, du domaine climato-alarmiste, il resterait aux colporteurs de la bonne nouvelle, quand même 12 agences gouvernementales américaines qui vont les alimenter en rapports alarmants.

    Cette certitude est basée sur le fait que cette communauté climato-alarmiste vit en vase clos : ses membres ont fréquenté le mêmes facultés, ils font partie de mêmes associations professionnelles et ils se consultent avant d’émettre leurs rapports.
    Quand je constate qu’un scientifique, climato-colporteur rapporte l’unanimité de ces messieurs comme preuve de la validité de leur rapport, je ris aux éclats.

    À bien y penser, dans d’autres agences aussi, il devrait y avoir des candidats au réalignement avec la mission première.

    On peut rêver ..

    Écolucidement,
    Paul S.

  26. Jacques dit :

    En complément de mon post du 11 mars:
    Comme je le mentionnait plus haut, la machine alarmiste est en marche et roule de plus en plus vite: à chaque semaine il y a au minimum une nouvelle étude climato-alarmiste comme ces canicules marines (comme si on n’avait pas assez des canicules terrestres), il y a diverses manifestations et de nouveaux groupuscules qui naissent comme Extinction Rebellion, un groupe d’illuminés originaire de Grande Bretagne et qui prône des actions radicales pour forcer les Etats à agir pour régler la crise climatique et qui est en train de recruter au Québec.

    https://www.vice.com/fr_ca/article/gya377/une-journee-avec-extinction-rebellion-prets-a-enfreindre-les-lois-pour-defendre-la-planete

    Et Vendredi le 15, c’est le rendez-vous pour la grande manifestation étudiante, manifestation appuyée par une élite de 359 professeurs et scientifiques qui affrment haut et fort ceci:

    Voilà, alors avis à tous les sceptiques: il n’est pas trop tard pour comprendre le bon sens et faire confiance à la science:

    Voir la lettre complète ici: https://www.ledevoir.com/opinion/idees/549620/scientifiques-et-universitaires-en-appui-aux-manifestations-etudiantes-pour-le-climat

    Cette lettre est rassez représentative du milieu ‘intellectuel’ et montre une absence totale d’esprit critique. Est-que tout ce beau monde est réellement aussi stupide? Je ne sais pas trop, mais je me demande ce qui pourrait expliquer pourquoi il est impossible pour ces personnes de comprendre ceci: quelles que soient les actions menées par le Québec pour diminuer les émissions de CO2, il n’en résultera aucun effet mesurable sur le climat, rien, nada, même en admettant que les affirmations du Giec sont vraies. Il suffit simplement de savoir que le Québec est responsable de 0,2% des émissions humaines mondiales et la conclusion s’impose d’elle même !

    https://www.americanthinker.com/articles/2013/08/global_warming_as_faith.html

    Il est assez déconcertant de constater que toutes ces personnes qui manifestent et font des pressions sur nos dirigeants politiques ne se rendent pas compte de l’inutilité de leurs actions et surtout du fait qu’elles se tirent dans le pied: les importantes sommes engagées par l’Etat pour le climat ne seront plus disponibles pour maintenir et améliorer les services publics. Sans parler des politiques énergétiques désatreuses qui seront adoptées et qui ont déjà causé des dommages sérieux un peu partout: Ontario, Californie, Allemagne, Danemark, France, Grande Bretagne, Australie, etc

    • Normand dit :

      Le titre de l’article du devoir est :
      359 scientifiques appuient les manifestations étudiantes pour le climat

      Puisque la liste des signataires est publiée, on retrouve rapidement leur champ d’expertise…
      Science sociale, Science de l’Éducation, Administration, Santé publique, Mathématicien, Géographe, Architecte, Génie Hydraulique, etc…

      Bon à savoir !

      • Paul dit :

        Comme ça Normand, vous vous êtes enfin rangé du bon côté – celui de R. Tremblay : les seuls qui devraient être autorisés de s’exprimer sur le climat, seraient les CLIMATOLOGUES, homologués par leur joyeuse confrérie.

        Dans l’état actuel de choses et en raison de la désinformation généralisée, je préférerai l’avis éclairé d’un agroalimentaire, pour peu qu’il soit en mesure d’user son gros bon sens à la retransmission intégrale de la propagande verte par un scientifigue qui se croit investi du devoir de sauver la planète.

        Mais, quand tous ces diplômés, en sciences molles, pures et appliquées, laissent leur GBS au vestiaire, à qui se fier ?

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        J’estime que ‘Le Devoir’ induit ses lecteurs en erreur en titrant « 359 scientifiques appuient… »

        Une vérification rapide nous permet de constater que la très forte majorité n’ont pas de formation scientifique (en sciences pures).

        Des sociologues, un prof de musique ou une prof de religion (tous réels) qui affirment que la science est sans équivoque… quant à moi, ça demeure des opinions !

        Par contre, en recherchant des infos sur la formation académique des signataires, j’ai été surpris de découvrir à quel point, dans les SCIENCES SOCIALES, une manne académique «environnementale» s’est développée et de nombreux postes d’enseignants universitaires semblent liées à la «crise climatique»…

        Quelques exemples de produits académiques que l’on découvre quand on remonte la filière des signataires :
        – Le Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté
        – Centre de recherche en comptabilité et développement durable
        – Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale
        – Chaire de recherche du Canada en philosophie des sciences de la vie
        – Droit de l’environnement et Droit des changements climatiques
        – Etc…

        N’y a-t-il pas un proverbe qui dit que l’on ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Bravo! je n’aurais pas eu la patience de fouiller comme vous semblez l’avoir fait pour démasquer ces « scientifiques » et leurs intérêt$$$$$.

      • Paul S. dit :

        Quelles sont les qualifications académiques pour présider la Chair de recherche Jean-Bedel Bokassa en Aquamation (https://www.journaldemontreal.com/2015/08/04/une-cremation-aquatique-et-ecolo) ?

        Le génie agroalimentaire ?

    • Paul dit :

      Monsieur Jacques se lamente : “Est-que tout ce beau monde est réellement aussi stupide?”

      La réponse courte : Stupide – absolument, mais pas réellement, car ces gauchistes ont un but inavoué .
      Aussi stupide que leur démarche.

      Je retiens une citation dans leur lettre parue dans le Devoir :
      “Voilà pourquoi, dans ce contexte d’urgence marqué par l’inaction des dirigeants politiques et économiques, nous appuyons les demandes des étudiants et l’adoption rapide de lois et de mesures concrètes pour amorcer une réelle transition écologique de notre économie, à commencer par une transition énergétique ..”.

      À noter – on COMMENCE par une transition énergétique (celle qu’ils peuvent à la rigueur relier aux émissions mortelles du CO2) pour CONTINUER avec le reste de la “transition écologique”, soit le changement de régime politique capitaliste en “double-talk” gauchiste.

      Le “Green New Deal” de la demeurée Alexandria Ocasio-Cortez , le discours “spontané” de l’inspirante Greta Thunberg et le mot d’ordre de la chavesista onusienne Mme Christiana Figueres, parlent surtout de la mise au rancart du seul régime économique qui peut bien fonctionner – le capitalisme et la protection de l’environnement est là seulement en toile de fond.

      Quand les 359 penseux préciseront leurs idées, la même idéologie ressortira.

      Sans faire des recherches dignes de la Chaire Raoul-Dandurand, j’annonce que 90 % de ces messieurs-dames ont voté Solidaire.

      Maintenant la question : dans une société menottée par la rectitude politique, quel mécréant osera opposer des arguments tangibles à cette assemblée d’idiots inutiles ?

      Comme, par exemple : ΔT↑ –> Δ[CO2]↑ et ΔT↓ –> Δ[CO2]↓ PAS LE CONTRAIRE !
      Étant donné que l’effet ne peut pas précéder la cause, SEULE UNE conclusion s’impose : l’effet de serre n’a pas d’effet marqué sur le climat.

      Enfin – pourquoi “la machine alarmiste est en marche et roule de plus en plus vite” ?

      Comme en chimie, l’on assiste présentement à l’atteinte du seuil critique, soit la dose d’idiots verts par rapport à la majorité silencieuse, à partir du quel on EXIGE et on IMPOSE : pour le constater, écoutez bien la petite Greta menaçante.

  27. Jacques dit :

    Correction: Il y a une petite section qu’il faut ajouter après…359 professeurs et scientifiques qui affirment haut et fort ceci:

  28. Jacques dit :

    ??? le texte qui manque refuse de s’afficher…

  29. Paul dit :

    Ref. : https://duberger.me/2019/02/23/heil-planet/#comment-74090

    Monsieur Normand se trompe quant à la qualification requise pour posséder le Gros Bon Sens climatique : “.. la très forte majorité n’ont pas de formation scientifique (en sciences pures).
    Des sociologues, un prof de musique ou une prof de religion (tous réels) qui affirment que la science est sans équivoque… quant à moi, ça demeure des opinions ! ..”.

    Une fois de plus, du pur Jean-Luc / R. Tremblay : si t’es pas un climatologue, tu n’énonces pas des faits, seulement les opinions (des réflexions de troisième ordre – des spéculations).

    La formation, en quelque matière que ce soit, n’en garantit pas la maîtrise totale.

    Un sociologue, avec un solide GBS (en plus d’un clair souvenir de son cours du Secondaire 5 en chimie) est en mesure d’arriver à une conclusion plus juste au sujet de changements climatiques, qu’un physicien moins bien pourvu en GBS, qui comprend bien les principes régissant le transfert d’énergie radiatif, mais n’est pas capable de les considérer dans le contexte réel, tel que connu au dessus des sols et des océans de notre planète, pas dans un laboratoire.

    Voici, ce que notre sociologue malin aurait conclu, en avance sur un physicien aveuglé par son savoir trop théorique, car le premier aurait LU et COMPRIS l’exposé recentré (par rapport à la version originale) du professeur Georges Geuskens.
    UNE LECTURE FACILE POUR UN DÉTENTEUR DU DIPLÔME D’ÉTUDES SECONDAIRES québécois avec des concepts faciles à saisir ou valider :

    DÉBUT DE LA CITATION.

    1° L’effet de serre, qui résulterait de la désactivation radiative (fluorescence) de molécules ayant absorbé une fraction du rayonnement thermique de la Terre, ne peut exister au niveau des basses couches atmosphériques.

    2° Au niveau des basses couches atmosphériques, les molécules ayant absorbé une fraction du rayonnement thermique de la Terre se désactivent par collisions avec les molécules environnantes principalement N2 et O2.

    3° La conversion d’énergie de vibration des molécules de CO2 en énergie de translation des molécules environnantes ne modifie pas le bilan énergétique global de la Terre.

    4° Le CO2 ne peut contribuer en aucune manière à un réchauffement ni de la surface terrestre ni des basses couches atmosphériques.

    5° La théorie du réchauffement climatique d’origine anthropique basée sur l’existence d’un effet de serre n’a aucune justification ni théorique ni expérimentale.

    FIN DE LA CITATION.

    Ref. : http://www.science-climat-energie.be/2019/02/14/le-rechauffement-climatique-dorigine-anthropique/

    NOTE – Le professeur Geuskens réitère de son podium ce que le prof de chimie Robert 1er, ainsi que ce quidam, n’ont pas réussi à faire accepter aux messieurs – les instruits, Guillaume et Rejean :

    Dans les basses couches de la thermosphère – c’est différent aux pressions peu élevées près de la thermo-pause, “.. la convection est généralement le mécanisme prépondérant pour des objets à température et pression ambiantes tandis que le rayonnement thermique ne devient important qu’à haute température. ..”.

    • Guillaume dit :

      Bonjour,

      « 1° L’effet de serre, qui résulterait de la désactivation radiative (fluorescence) de molécules ayant absorbé une fraction du rayonnement thermique de la Terre, ne peut exister au niveau des basses couches atmosphériques. »

      On lit aussi sur le site de l’article de M. Geuskens :

      « Ce n’est pas le cas dans les basses couches atmosphériques où l’émission d’un rayonnement de fluorescence du CO2 n’a jamais été observée. »

      En partant, M. Geuskens confond la fluorescence et le rayonnement thermique (ou radiation). Ce sont deux phénomènes différents.

      Tout corps ayant une température de plus de 0 K émet un rayonnement thermique. Par conséquent, l’énoncé « Ce n’est pas le cas dans les basses couches atmosphériques où l’émission d’un rayonnement de fluorescence du CO2 n’a jamais été observée. » n’a aucun sens ou n’est tout simplement pas pertinent (en supposant qu’il veut réellement parler de la fluorescence).

      Le reste des explications de Geuskens n’a donc plus d’importance.

      Guillaume

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Résumons ce que mon post exprimait :
      pas de formation en sciences pure —-> titre du Devoir induit en erreur

      Ce que vous avez interprété :
      pas de formation en sciences pure —-> jugement de valeur sur les qualifications requises

      Vous avez spéculé en prêtant à mon commentaire des intentions que je n’ai pas.

      D’ailleurs, plusieurs excellents conférenciers du débat sur le Climat sont journalistes (ex: Mark Steyn), politiciens (ex: Marc Morano), avocats (ex: Christopher Horner), etc…

      Quant à mon choix du mot « opinion » ;
      On ne parle pas de sociologues en général… mais de CES sociologues en particulier qui AFFIRMENT que « la science est sans équivoque ». Puisque je sais qu’ils seraient incapables de le prouver, parce que c’est faux, je me permets de dire, pour être poli, que leur vision de l’état de la planête n’est que leur opinion.

      Dans le débat publique, on oublie souvent de faire les nuances entre les;
      – les impressions
      – les opinions
      – les arguments
      – les preuves
      etc…

      • Paul S. dit :

        Cher monsieur Normand,

        Vous avez beaucoup de qualités, mais pas celle de comprendre l’accusation au “deuxième degré renversé”, par un quidam tordu.

        En lisant vos commentaires depuis un certain temps je sais bien que vous avez un excellent jugement, que vous êtes très bien renseigné et que vous posez les bonnes questions.

        D’ailleurs, j’ai détecté du second degré dans le questionnement contenu dans votre réflexion lancée le 6 mars 2019 à 15h47.
        Vous m’avez fait beaucoup réfléchir et je crois que nous n’aurions pas dû mettre la question de côté aussi vite.

        Si le temps me le permettait, je reprendrais volontiers le volet du “leurre de la science” – en tant qu’un faux-prétexte.

        Quant à la question indirecte, mais incontournable, à savoir qui doit survivre et quelle tête de nœud allait piloter la sélection, eh bien, en bon chrétien je dirais : la réponse aux questions de cet ordre n’appartient pas à l’humain.
        Si toutefois, mon Seigneur décidait qu’il laissait à Darwin le dernier mot, alors il est clair que dans un monde futur sans frontières, les migrants vont avoir de bien meilleures chances de survie que nous les mous.

        Revenons à l’opinion que je vous transmettais (14.III.19 à 9h34), car il s’agit bien d’une opinion personnelle, non-adossée à une étude paramétrée.
        La qualification scientifique n’est pas pertinente au débat sur le climat, car la science ne sert que de prétexte.
        De nombreuses études en climatologie ne sont publiées que pour appuyer des thèses à conclusion prédéterminée.

        Comme défense, les gardiens du temple refusent la parole aux climato-réalistes, parce qu’ils n’auraient pas les qualifications scientifiques assez étoffées ou qu’ils n’auraient pas publié sur le sujet.
        Cette insistance sur la pré qualification dans les circonstances ordinaires serait justifiée, mais pas quand il s’agit d’un débat idéologique.

        Donc, si je conteste l’interdiction de s’exprimer aux climato-réalistes “non-qualifiés”, je ne peux pas vouloir enlever aux climato-alarmistes “non-qualifiés” le droit de s’exprimer à leur tour.
        “What is good for the goose is good for the gander.”

        Enfin, vous avez raison de mentionner les nuances : “Dans le débat publique, on oublie souvent de faire les nuances ..”.

        Immanquablement, les nuances, les qualificatifs et les conditionnels, disparaissent au gré de l’intention du démonstrateur et le public n’est informé qu’en termes absolus, faciles à retenir, sans le devoir d’user du jugement.

        Climatoresponsablement,
        Paul S.

      • Normand dit :

        Méfiez-vous Paul,

        Parce que si vous abusez du deuxième degré renversé avec triple négation à anti-thèse contradictoire sur fond de réfutation nihiliste paradoxale, il y a un danger que vous nous causiez un sérieux mal de tête.

        😉

      • Paul S. dit :

        Oui, je sais, des réflexions radio-canadiennes à la Guy A. Lepage, qui nous disent quand rire et quand pleurer, sont tellement moins fatigantes.

        Faire faire un peu de gymnastique neuronale pour contrebalancer l’effet du pot récréatif sur notre Q.I. collectif ..

  30. Paul dit :

    Nos “militants étudiants” qui exigent, maintenant à temps plein, des gestes concrets pour le climat : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/550540/les-militants-etudiants-pour-le-climat-ressortent-decus-de-leur-rencontre-avec-le-ministre-charette

    D’autres militants étudiants permanents, les Gardes rouges, faisaient la même chose plus radicalement : https://www.youtube.com/watch?v=CEvqclyDIW0
    La Révolution culturelle chinoise, amorcée par le parti communiste, avait débordé et le Grand Timonier devait ramer dur pour reprendre le contrôle de jeunes au terme d’une destruction immense du patrimoine traditionnel chinois et de sévices cruels infligés aux innocents pris comme des symboles du passé.

    Les jeunes gretistes verts auront éventuellement un uniforme et un petit livre vert pour taper la tête des mal informés, comme Normand et Jacques.
    Pour les cas graves, comme Du Berger, ce sera la tuque des condamnés, les coups et la confession de fautes devant la foule de jeunes militants déchainés avant l’internement et/ou autres choses.

    Je crois que le parallèle avec les Gardes rouges, plutôt qu’avec les Jeunesses hitlériennes ou les Jeunesses communistes, évoqué sur cette page, est plus juste.
    Chez les Nazis et en URSS, les jeunes auxiliaires politiques étaient utilisés par la propagande en tant que porteurs du brillant avenir promis par les partis au pouvoir.

    En Chine les militants étudiants étaient le moteur d’une accélération hors contrôle de la révolution communiste. Ils exigeaient la rupture nette avec le passé et ses repères (“Quatre Vieilleries” : vieilles idées, vieille culture, vieilles coutumes et vieilles habitudes) et ils étaient violents.

    La Greta Thunberg onusienne : “We have come here to let you know that change is coming, whether you like it or not. The real power belongs to the people.”

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s