CONCOURS LE CANADA SAUVE LA PLANÈTE

Publié: 21 mai 2015 dans Uncategorized

cigreatlakesice164cCe concours est réservé exclusivement aux étudiants, du secondaire jusqu’au PhD.

On se rappelle tous du problème du robinet qui coule et de la baignoire qui fuit de notre enfance à l’école. « Et ya des jours où ça s’évapore!… » nous rappelait Jacques Beaudoin.

Fini tout ça ! il faut se mettre à l’heure du réchauffement climatique en s’inspirant des manuels du GIEC, et surtout… avec les chiffres fournis par le GIEC.

Je soumets donc le problème suivant aux étudiants dont certains sont auditeurs de CHOI-Radio-X et de ma chronique du jeudi.

La sensibilité climatique telle qu’établie par le GIEC est entre 1C et 2,5C. ( La sensibilité climatique est l’élévation de la température globale pour un doublement de la quantité de CO2 dans l’atmosphère).

Étant donné que

1- le Canada est responsable de 1,57% du total des émissions humaines de gaz à effet de serre (GES) de la planète

2- le Canada a promis récemment de réduire de 30% ses émissions de GES d’ici 2030.

3- Le taux de CO2 atmosphérique est présentement de 400ppm et augmente de 0,5% /an, et c’est entièrement la faute des humains selon le GIEC.

Le  Canada aura donc réussi , grâce à ses efforts, et s’il respecte son engagement, à abaisser à lui seul, la température de l’atmosphère terrestre en 2030… mais de combien de degrés? ( donnez deux réponses, la première avec 1C et la deuxième avec 2,5C comme sensibilité climatique)

Deuxième question : que pensez-vous de l’efficacité de l’effort canadien de réduction de ses émissions de GES …. que pensez-vous du GIEC?

J’attends vos réponses, que vous devez soumettre sur ce blogue sous forme de commentaire avec calculs à l’appui.
L’étudiant avec la meilleure réponse aura droit à un repas au restaurant en compagnie d’un climato-optimiste.

commentaires
  1. pierre chagnon dit :

    Pas facile de vous répondre , WordPress est pas une plateforme très conviviale, en fait comme je suis plutot un gourmand en CO2 , plus il y en a, plus nos plantes se porte bien, mais évidemment , le prétentieux objectif de réduire nos émissions de 30% me laisse totalement insensible, pour le jeu on peut dire que 30% de 5.7% c’est pas énorme , donc en augmentant le CO2 de 0.5%/an et que notre effort se situe a 30% de 5.7% , et que faut passer de 400 ppm a 800 ppm pour augmenter la temp de la terre de 1 °C on peut dire que notre contribution a la baisse de temp s’approche de zéro, le chiffre étant infinitésimal . Le GIEC un aorganisme visant a l’élimination de notre société de consommation de fait le système capitaliste, un regroupement d’idéologues malhonnètes , suivez le money trail de cette arnaque cliomatique et les gens qui en profitent , vous conviendrez que ces gens ne peuvent être impartials sans perte de gros sous,

    ma source au sujet climatique est et sera Dr. Roy W. Spencer un ancien de la NASA. a lire the great global warming blunder. J’apprécie vos capsules scientifiques , je les retweet et facebook inévitablement Long live! Pierre Chagnon.

  2. Michel Lafontaine dit :

    URGENT: La contribution du Canada aux GES est de 1,7% et non 5,7%; en 2012, 550,8 millions de tonnes métriques sur un total de 32 310,3 millions de tonnes métriques. Source: http://www.eia.gov/cfapps/ipdbproject/IEDIndex3.cfm?tid=90&pid=44&aid=8
    Aussi j’aimerais bien participer à votre concours mais j’hésite parce que je suis certain de gagner. Peut-être qu’on pourrait prendre ce repas au restaurant et que ce soit moi qui vous invite?

  3. Steeve Fillion dit :

    Il n’y a pas de réponse possible… À raison de 0,5% d’augmentation par année, le CO2 va passer de 400 ppm à environ 432 ppm, donc une augmentation de +/- 8%.

    On est loin de doubler… Donc, pas d’augmentation ni de 1 degré, ni de 2,5 degré…

    En fait, j’ai toujours considéré les études du GIEC comme étant de la bullshit. Malheureusement, je n’ai pas de grand diplômes derrière la tête pour défendre mon point de vu. Mais heureusement, j’ai des gens comme vous qui me permettent de chiffrer mes opinions…

    Merci M. Duberger

  4. Joe Wallach dit :

    Mes excuses mais j’ai effectué les calculs très approximativement.

    Actuellement la contribution du Canada – 22.8 ppm; la contribution globale 400 ppm

    D’ici 15 ans la contribution du Canada – 23.5 ppm; la contribution globale 430 ppm

    Réduction de 30% par le Canada – 30% x 23.5 ppm égale 7.05 ppm

    Peu d’importance si l’on utilise 1C ou 2,5C, car les numéros sont si minuscules,

    Question 2: Pas efficace! Inutile! Terrible! Dégueulasse!

  5. Jean B. dit :

    Avec une optique comme celle-là, il ne sert à rien de participer aux programmes de recyclage car notre contribution individuelle ne compte pour rien en proportion du total… L’approche canadienne a toujours été de ne rien faire pour diminuer la hausse de ses GES car il y avait toujours des pays pollueurs plus gros et plus sales. Agir localement, penser globalement est une notion qui semble échapper à plusieurs des lecteurs de cette chronique… Lorsque j’étais enfant tout le monde jetait ses cochonneries par les fenêtres des autos. Mais petit à petit, une personne à la fois, les choses ont changé. Peut-être que le Canada aurait avantage à faire sa part et à se joindre au mouvement de diminution des GES…

    • Michel Lafontaine dit :

      Il faut aussi regarder ce que ça coûte aussi. La folie des moulins à vent à $500 ou $600 millions par année totalement gaspillés; les taxes sur l’essence de plus de $0.03 le litre qui coûteront des milliards aux consommateurs du Québec, la Western Climate Initiative qui forcera nos entreprises à acheter inutilement des « indulgences », et j’en passe.

      Et tout ça pendant qu’il y a des vrais problèmes en santé, en éducation, nos routes qui tombent en ruine et même le recyclage qui a au moins le mérite d’être mesurable au delà d’un « rounding error ».

  6. Robert dit :

    Réponse au problème de Monsieur Du Berger:

    1) Si je part du début de 2015, la période 2015-2030 couvre 16 ans soit 1.875% par année.

    2) Le CO2 sur la planète augmente de 0.5% par année. Ici je suppose que ce 0,5% annuel inclus les efforts des autres pays pour réduire leur CO2. Donc de 2015 où il est à 400 ppm, Le CO2 prendra les valeurs suivantes.: 2016=402 ppm, 2017=404 ppm…2030=431 ppm et celui-ci doublera ie atteindra une valeur de 800 ppm en 2154. Et en 2154, la température aura augmenté de 1,0 à 2,5 oC.

    3) Si le Canada n’a aucun programme de réduction du CO2, et que sa part est de 1,57% du total, il émettra les valeurs suivantes: 2015 = 400*1,57/100 = 6.28 ppm, 2016=402*1,57/100=6.31 ppm
    2030=431*1,57/100=6.77 ppm. En 2154, la part du canada sera de 800*1,57/100 = 12.56 ppm.

    4) Si le Canada réduit ses émissions de 30%/16 = 1,875% par année; 2015=6,28ppm, 2016=6.28-(6.28*1.875/100)= 6.16 ppm.2030 =4.64 ppm. et 2154=0.38 ppm.

    5) Maintenant, convertissons ces valeurs en température en assumant que le fait de doubler la teneur en CO2 de 400 à 800 ppm, fera augmenter la température de 1,0 oC. On le fait pour la planète et ensuite pour le Canada:

    PLANÈTE:
    2016 ((402-400)/(800-400))*1 oC = 0.005 oC
    2030 ((431-400)/(800-400))*1oC= 0.08 oC
    2154 ((800-400)/(800-400))*1oC = 1 oC

    Pour effectuer les calculs pour 2,5 oC, il suffit de remplacer les 1 oC par 2,5 oC dans ces équations.

    CANADA:
    Ici on assume que la contribution du Canada est toujours de 1,57%.

    2016 0.005*1,57/100 = 0.0001 oC
    2030 0.08*1.57/100 = 0.0012 oC
    2154 1,00*1,57/100 = 0.016 oC

    6) Si nous faisons les mêmes calculs avec 2,5 oC, nous aurons les valeur: 0.0002 pour 2016, 0,003 pour 2030 et 0.039 pour 2154.

    DONC, EN RÉDUISANT SES ÉMISSIONS EN CO2 DE 30% DE 2015 À 2030, LA CONTRIBUTION DU CANADA AU SAUVETAGE DE LA PLANÈTE SE SITUERA QUELQUE PART ENTRE 0,0012 ET 0.003 DEGRÉS CELSIUS. (Leurs précisions actuelles ne sont même pas assez bonnes pour mesurer de si petites différences). Ces gens du GIEC sont des fumistes. Le Canada ne devrait pas bouger. Monsieur Harper devrait expliquer ces calculs aux Canadiens et citoyens des autres pays pour leur démontrer comment ces théories du réchauffement sont stupides!

    Noter que tous ces calculs sont faux car depuis 1998 (17 ans) la température n’a pas bougée d’un poil malgré une augmentation en CO2 de 34 ppm. Si on se base sur le plateau de 1944 – 1978 qui a duré 33 ans, nous pouvons prétendre qu’il y a de bonnes chances que cette température stable perdure jusqu’en 2048. (2048-2015 = 33 ans).

    J’ai utilisé Excel pour faire les calculs.

    CQFD

    Robert

  7. Robert dit :

    @Jean B. :
    23 mai 2015 à 12:53

    Lisez donc mon message de 2:52 hre. Le réchauffement (qui est inexistant depuis 17 ans) se situera (selon le GIEC) entre 0,0012 et 0,003 degrés Celsius pour le Canada si celui-ci réduit ses émissions de 30% d’ici à 2030…c’est insignifiant . Vous cherchez quoi? le niveau moléculaire.

    Robert

  8. Robert dit :

    Voici le graphique qui démontre que l’atmosphère terrestre ne s’est pas réchauffée depuis 210 mois (Février 2014). On peut dire aujourd’hui 225 mois. (18 ans 6 mois et plus).

    https://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2014/03/clip_image002_thumb.png?w=602&h=329

    Que vont dire ces charlatans en 2030 …Ils vont tenter de truquer les graphiques…Je vous le prédit!

    Robert

  9. Robert dit :

    À tous;

    J’ai fait une petite erreur à la fin de mon message du :
    23 mai 2015 à 2:52 :

    Le dernier paragraphe doit se lire comme suit:

    « Noter que tous ces calculs sont faux car depuis 1998 (17 ans) la température n’a pas bougée d’un poil malgré une augmentation en CO2 de 34 ppm. Si on se base sur le plateau de 1944 – 1978 qui a duré 33 ans, nous pouvons prétendre qu’il y a de bonnes chances que cette température stable perdure jusqu’en 2031. (2031-1998 = 33 ans)….Soit encore 16 ans sur ce plateau.. »

    Noter que cette correction n’a aucune incidence sur le reste des calculs!

    Robert

  10. Robert dit :

    Je voudrais bien connaitre l’identité de la personne qui colporte l’ânerie suivante, à l’effet que si il fait froid c’est en raison du fait que les glaciers, en fondant, refroidissent le Québec. Cet individu ne sait-il pas que pour faire fondre un glacier ça prend de la chaleur et que la chaleur qui monte en arctique provient du sud, en passant par le Québec….Ces réchauffistes ne savent plus quoi dire pour continuer cette hérésie scientifique qui tient plus du domaine religieux qu’autre chose…

    Robert

  11. Robert dit :

    Ces réchauffistes devraient savoir que lorsque la glace fond, c’est en raison du fait qu’elle reçoit de la chaleur….Non pas l’inverse (*). D’autant plus que le Québec est présentement plus froid qu’ailleurs. La chaleur vient du Sud,(pacifique, golf du Mexique etc…) et se dirige vers le froid ie le Québec (et même l’Ontario). Si le Québec est plus froid, c’est en raison du fait que les masses d’air froid du pole nord(Haute pression) sont plus froides que d’habitude et/ou que les masses d’air chaud (basse pression) n’arrivent pas au Québec pour venir réchauffer. Si celles-ci sont formés dans le golf du Mexique, elles peuvent très bien être déviées de leur trajectoire (par des zones de haute pression) et se diriger vers l’océan atlantique et donc ne jamais remonter vers le Québec!

    (*) Est-ce que au printemps, lorsque la neige fond, celle-ci fait refroidir le Québec? La neige fond parce que de la chaleur arrive…point à la ligne!

    Robert

  12. Pierre Bouteille dit :

    Bravo pour ton animation humoristique, Reynald, seule capable de combattre les hystéries émotionnelles

  13. Marc dit :

    @ Robert
    Ce personnage est l’humoriste JC Lauzon candidat du parti vert. Il y a quelques semaines sur les ondes de CHOI. Il a déclaré que l’hiver était plus froid cette année à cause de la fonte des glaciers.
    Un glacier qui fond en hiver???????!?

  14. Paul S. dit :

    La réponse de trois hommes de science australiens à la même question : un quasi zéro degrés, incertain.

    La même assurance de posséder la vérité du premier ministre australien (2010 – 2013), Mme Julia Gillard, que celle du jovial Dr. Couillard, en contraste avec une vue pondérée des scientifiques objectifs :

    Ces politiciens seraient du parfait matériel pour un dîner des cons, si seulement leur surenchère dans le sauvetage de la planète n’était pas aussi ruineuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s