CE VIRUS QUI DÉFIE LA SCIENCE

Publié: 12 janvier 2021 dans Uncategorized

C’est dans les événements critiques comme les guerres, les famines, les catastrophes naturelles et les épidémies que la vraie nature des gens se révèle. Une société n’est pas formée de citoyens uniformes. Cela va de salopards qui n’hésitent pas à mettre en péril la santé de leurs parents et grands-parents afin de sauvegarder les quelques libertés  et intérêts qu’ils estiment qu’on leur a temporairement mais injustement ravis, jusqu’à ces soignants admirables et souvent héroïques, qui risquent la leur pour d’autres, et que les Français applaudissaient tous les soirs à 20h de leurs balcons de confinement lors de la première vague de covid-19.

Les réseaux sociaux débordent de propos furieux dont la plupart sont adressés aux gouvernements auxquels on reproche leur gestion défaillante de la crise sanitaire, avec les conséquences socio-économiques que l’on connait. Au Québec, 86% des gens sont résignés et acceptent assez bien de se conformer aux consignes et aux mesures barrières. Le 14 % qui reste est formé de ce qu’on appelle les  complotistes  – que les méchantes langues appellent des covidiots – , et qui ne constituent pas eux non plus un groupe uniforme.

Ce virus nous a tous pris par surprise. Comment alors reprocher à nos gouvernants leur gestion de la crise sanitaire à tâtons,  la plupart du temps en aval plutôt qu’en amont des événements et des statistiques, quand on a affaire à un virus qui était inconnu il y a à peine un an ?

Ce n’est sûrement pas sur les réseaux sociaux qu’il faut chercher la vérité. Je la cherche personnellement dans les revues scientifiques à comités de lecture et sur les plateaux de certaines télés françaises, qui reçoivent des scientifiques aux opinions parfois contradictoires. En tant que scientifique, mon métier m’a habitué aux confrontations d’idées contraires, mais le public lui, a de la difficulté à les accepter. La plupart du temps,  sa culture scientifique s’est arrêtée au secondaire 5 et il croit qu’il n’existe qu’une vérité en science, que cette vérité fait « consensus » et que la  science résout tous les problèmes. Alors quand un complotiste voit que les propos de ses scientifiques de référence sont contestés par d’autres scientifiques, il devient anxieux. Il préfère entendre un mensonge rassurant plutôt qu’une vérité angoissante. Ses références scientifiques sont  les médecins qui ont tendance à minimiser le problème : « ce n’est pas plus grave qu’une banale grippe saisonnière et ça ne fait pas plus de morts que les accidents de trottinettes » comme a déjà déclaré de façon irresponsable le héros des complotistes, le professeur Didier Raoult.

Les échanges que j’ai eus sur la covid sur les réseaux sociaux m’ont révélé que des abonnés de ce blog et auditeurs de mes chroniques à la radio,  ne peuvent pas concevoir que le climato-réaliste que je suis,  soit « tombé dans le piège de cette pandémie, tendu par l’OMS et les gouvernements ». Pour eux, la science importe peu, sinon pas du tout, c’est l’attitude noniste qui doit primer. Les gouvernements leur mentent constamment afin de contrôler leur vie et leur siphonner des impôts et taxes, d’où leur titre de complotistes. Ils ont de la difficulté à accepter les mesures de mitigation de l’épidémie et pestent constamment contre les politiques qu’ils accusent d’incompétence.

Il y a les faits, leur interprétation et les décisions qu’un gouvernement doit prendre suite aux recommandations des scientifiques qui analysent ces faits. C’est ainsi que les gouvernements imposent des mesures et des consignes contraignantes pour les citoyens.

Aucun pays ne peut se vanter d’appliquer les mesures idéales aux bons moments et aux bonnes doses. Même la Suède qui pendant quelques mois,  a été admirée par les complotistes pour ses méthodes laxistes et peu contraignantes,  est devenue un modèle à ne pas imiter. Sa tentative d’atteindre une immunité collective en laissant le virus circuler naturellement est un échec puisqu’on a eu 5 à 6 fois plus de morts que dans les trois autres pays scandinaves et une baisse importante de PIB pour finalement atteindre une immunité qui n’a jamais dépassé les 15%.

Ce sont les deux GBS qui doivent nous guider, le gros bon sens et la grosse bonne science. Toute mesure qui restreint le nombre, la diversité et la fréquence des contacts entre les individus est bénéfique et il n’est pas besoin de la soutenir par des démonstrations scientifiques ou des données statistiques. Dans un récent point de presse, les politiques québécois avouaient que la nouvelle mesure du couvre-feu qui entrerait en vigueur, n’était fondée sur aucune science. On a négligé cependant de mentionner que le couvre-feu de Guyane avait démontré son efficacité et que la France en a imposé un depuis la mi-octobre, que les citoyens acceptent assez bien, tant et si bien qu’on l’a avancé à 18h dans 25 départements et qu’il est question d’étendre le nouvel horaire à tout le territoire.

 Une simulation de la revue scientifique SCIENCE illustre d’ailleurs remarquablement bien comment le virus se propage et l’importance des super-contaminateurs,  car tous les êtres humains ne sont pas égaux devant le pouvoir de répandre le virus.

Le variant anglais du virus apparu depuis septembre mais révélé seulement depuis décembre en Grande Bretagne est préoccupant et change la donne en ce début d’année. Il est deux fois plus contagieux donc se répand deux fois plus rapidement que les autres souches,  mais il n’est pas plus létal que la souche originelle. L’Angleterre et maintenant l’Irlande sont aux prises avec un virus qu’ils n’arrivent pas à contrôler malgré des mesures plus sévères que les nôtres. On vit donc une nouvelle épidémie dans l’épidémie, mais on a un vaccin !  L’important est de savoir combien il y a de porteurs de ce fameux variant dans un pays donné car cela va conditionner les stratégies de gestion dans les semaines et mois à venir. Un journaliste peut-il poser la question lors du prochain point de presse québécois ? Cela va sans parler des deux autres variants,  sud-africain et japonais.

Si ce variant anglais allait exploser dans la population québécoise, il faudrait envisager des mesures encore plus sévères que celles actuelles. Ce variant anglais, sur certaines PCR, mais pas toutes, donne un signal défectueux – la PCR est positive, mais pas comme les autres -. On fait ensuite un séquençage et on confirme ou non la présence du variant anglais. Ces tests présentement faits en France,  ont-ils été amorcés au Québec ? Si on les fait,  on apprendra sans doute qu’il y a sur le territoire québécois beaucoup plus de ces cas porteurs du variant anglais que ce que l’on appréhendait. Il faudra ensuite répéter ces tests régulièrement afin de suivre la progression du variant. Ces variants anglais, sud-africain et japonais, s’ils ne sont pas plus létaux, n’en sont pas moins que 7 à 8 fois plus mortels que le virus originel comme illustre la simulation suivante sur 10 000 cas. Les mesures actuelles vont-elles suffire à contenir cette éventuelle nouvelle explosion ? L’apparition de ces variants est une mauvaise nouvelle pour la reprise économique tellement attendue.

Même si la proportion des cas infectée par le variant anglais est infime, la progression est exponentielle;  cela croit de 50% par semaine et cela peut se payer très cher si l’on n’agit pas assez tôt. Si au Québec, pour 3 000 cas détectés par jour, correspondant à environ 6 000 infections (on passe environ à côté d’une infection sur deux), s’il y en avait 1 pour 1 000 affecté par le variant anglais, cela ferait 6, 1 pour 100, cela ferait 60 et 10 pour 100 cela ferait 600. Toute  personne chez qui on aura détecté le variant anglais devra être immédiatement isolée et le traçage de tous ses contacts devra être effectué. L’isolement est efficace en autant qu’il soit effectué tôt, donc dès l’apparition des symptômes et non après le résultat du test. Peu de personnes sont portées à le faire spontanément, et ceux qui ont de la difficulté à le faire devront donc être  accompagnés financièrement et aidés socialement. Il faut impérieusement retarder le moment où ce variant deviendra prédominant.

Tout reconfinement a un impact socioéconomique important. Les scientifiques pourraient suggérer de tout reconfiner et il est évident que ce serait la solution du simple point de vue sanitaire mais cela aurait des conséquences par exemple sur la vie scolaire des enfants et sur les petits commerçants et travailleurs autonomes.  Il faudra donc que les scientifiques prennent tous les paramètres en considération et disent aux politiques «  voici où on en est,  voilà où on en sera dans 2 ou 3 mois, et selon les mesures que vous prendrez, voilà nos estimations » et c’est aux gouvernants à décider ensuite des mesures à prendre, tenant compte de la vie sociale et économique de la société dont ils ont la responsabilité.

Les chercheurs anglais du Covid Genomic Consortium ont observé que le virus a tendance à muter extrêmement rapidement, chez les patients auxquels on administre des anticorps. On se retrouve alors à vacciner le virus contre les vaccins !… ce qui est pour le moins ennuyeux.

Pfizer prétend, et cela a été confirmé par les chercheurs de l’Université du Texas,  que son vaccin est efficace contre les deux variants anglais et sud-africain, le japonais n’ayant pas encore été testé. Que se passera-t-il si de nouveaux variants apparaissent ? De toute manière, grâce à l’ARN messager, on peut produire en 6 semaines un vaccin réaligné sur ces nouveaux variants. Les laboratoires pensent pouvoir éventuellement gérer le covid  comme la grippe, avec des vaccins saisonniers. On peut rêver à un vaccin universel  efficace contre tous les coronavirus, donc contre toutes les souches de la grippe. Des questions demeurent cependant ouvertes comme par exemple, on ne sait pas encore si la vaccination protège contre la transmission.

Le premier objectif vise à protéger les personnes fragiles des CHSLD (EHPAD) , les soignants et les 75 ans et plus. Sur 2 millions de vaccinés au Pfizer aux USA on a eu 24 accidents, ce qui fait 1 pour 100 000, et seulement 4 hospitalisations. Cela correspond exactement à ce qu’on observe généralement pour les autres vaccins.  On a donc un vaccin qui marche, on ne doit pas s’en priver car c’est la seule façon de sortir de cet enfer qui commence à nous bousiller l’existence. 

Dans toutes les épreuves traversées par l’humanité au cours de l’histoire, l’homme s’en est toujours sorti grâce à deux qualités qui lui sont propres, son ingéniosité et sa capacité d’adaptation. Même quand il n’y a pas de solution immédiate, il y a  toujours de l’espoir.

commentaires
  1. rtremblay dit :

    Félicitation pour ce très bon texte qui synthétise la situation actuelle et les difficiles choix que nos gouvernements ont à faire et aussi les actions que la population peut faire!

    C’est historique 🙂 que je vous lance un 5 étoiles et c’est pleinement mérité.

    Bravo et support à nos valeureuses et valeureux travailleur(es) de la santé !

    • Christian dit :

      Bonjour M. DuBerger,
      Voilà, je travaille dans deux CHSLD depuis près de 5 ans. Une dame âgée, en juillet dernier, me disait qu’elle n’en pouvait plus de ne pas voir ses enfants et petits enfants. Elle a donc pris la décision de ne plus vivre de cette manière, soit dans une prison alors qu’elle est innocente. Elle a donc entrepris des démarches pour aller vivre chez l’une de ses filles et cela même si sa vie est potentiellement en danger. Eh bien, croyez-le ou non, le CHSLD a refusé qu’elle parte. Elle a dû menacer de prendre un avocat pour obtenir gain de cause. Morale de l’histoire, l’Amour et la volonté de vivre avec dignité d’une grand-maman pour le peu qu’il lui reste à vivre, est plus fort que les menaces et injonction d’un État devenu tentaculaire et despotique. Qu’on informe les gens des risques qu’ils prennent, comme ce fut le sa lorsque nos élites ont retiré le SIDA de la liste des maladies à déclaration obligatoire, et qu’on les laissent libre! Nos ancêtres sont morts au front pour nous donner la liberté et nous, en moins d’un an, nous détruisons tout ce pourquoi ils sont morts!
      Christian
      PS et pour votre information, le levain de la crise actuelle est ici : https://ec.europa.eu/clima/policies/strategies/2020_fr

  2. roc dit :

    vous avez oublier de citer ces crétins qui se permettent d’insulter ceux qui ne croit pas aux mensonges des mondialistes !
    vous vous êtes fait vacciner j’espère car sinon vous êtes de la pires espèce . faut être cohérent non !

  3. Didier Raoult ne perçoit pas l’efficacité du confinement…Soufre t-il d’une déformation de son jugement pour permettre à son idéologie de survivre?🤣

     » On voit bien que la mortalité n’est pas la même en fonction des stratégies médicales que l’on a pris, c’est la stratégie médicale, la prise en charge précoce qui change la mortalité. Il n’y a pas d’évidence que les mesures sociales ne changent pas la mortalité dans un pays. Je pense que c’est une vraie leçon, ça ne se décide pas dans un bureau, ça se décide en faisant appel au soin de tous les médecins… »

    L’extrait débute à 6:00 minutes

    • Reynald Du Berger dit :

      Les paroles irresponsables que j’attribue à Raoult dans ce billet ont bien été prononcées par lui. Même Einstein a dit des bêtises.

      • Einstein a dit beaucoup de bêtises puisque beaucoup de personnes veulent imposer leurs façons de penser de par la notoriété du génie universel. Ils se foutent du psychisme qui a mené à ces découvertes.

        Pas sûr que l’ authenticité rime avec popularité… Et les tournures de phrase rédigées de façon verbale me laissent pantois.

      • roc dit :

        Raoult et Einstein les ont reconnue c’est pour cela qu’ils sont crédible !
        certes ce n’est pas a la portée de tout les QI !

      • De la crédibilité c’est bien pratique pour les extraverties qui veulent se convaincre entre-eux.

        Pour le Q.I ce qui a de fascinant c’est qu’ils se mettent la bonne réponse sur quatre choix de réponses.

        Qu’elle serait le temps nécessaire supplémentaire pour trouver la réponse si elle ne serait pas inscrite dans un choix de réponse?

        Et qui sont ceux qui repèrent la bonne réponse par un mécanisme de resserrement? Peut-être plus les hauts QI ou les bas Q.I?

        Moi je fais seulement me poser des questions?

  4. claude thibault dit :

    Bonjour, comme scientifique M Du Berger vous ne trouvez pas anormal que les médecins ne peuvent soigner leur patient? vous savez, souvent ceux qui nourrissent les complotistes ce sont les gouvernements, ou des médias ! plusieurs médecins en France ont signé un manifestes des médecins

    La 4 ième voit , mais les médias traditionnels n’en parlent pas ?
    l’histoire du Remdesivir avec Gelead c’est à ne rien comprendre? moi je suis convaincu que nous aurions pu vivre bien autrement s’il n’y avait pas eu toute cette histoire de conflit d’intérêts .

  5. Chevalier54 dit :

    Soyez prudent avec les vaccins ARNm…

  6. Jean Mathieu dit :

    Y a plus rien à défendre de l’incapacité des Gouvernements cher monsieur. Le Système de Santé est dans un état lamentable depuis des années et on a commencé à y mettre la hache sous Lucien Bouchard et ça continué sans que le Peuple n’ait son mot à dire sauf de continuer à contribuer tout en diminuant les services. Mauvaise gestion de personnel, y en manque 8000 dans les hopitaux et 12000 dans les CHSLD et vous nous arrivez avec votre science de cloitrer la population de prendre un vaccin expérimental? Vous êtes comique ou vous vous ennuyez de voyager en classe affaire?
    Si vous croyez encore leurs mensonges c’est votre affaire, pour ma part c’est niet. En passant Didier Raoult doit s’y connaître un peu plus que vous pour ce qui est de soigner les malades et je crois qu’il y arrive très bien.

    https://lesakerfrancophone.fr/mise-a-jour-des-donnees-scientifiques-recentes-concernant-la-politique-covid-19

    • Reynald Du Berger dit :

      Jean Mathieu : vous dites « En passant Didier Raoult doit s’y connaître un peu plus que vous pour ce qui est de soigner les malades et je crois qu’il y arrive très bien. » Montrez-moi où j’aurais prétendu en connaitre plus que lui sur les virus ? … j’ai relevé 2 conneries qu’il a sorties…et les preuves en sont sur youtube. Je vous invite aussi a aller comparer d’autres systèmes de santé ailleurs qu’ici , qualité/prix et à revenir nous en reparler. Je conviens que le premier paragraphe de ce billet n’attaque pas le système de santé comme les tis-clins égoïstes aimeraient que je le fasse, mais est plutot sévère envers ces tis-clins à qui je demande de se regarder avant de regarder le gouvernement. Et ils se sentent concernés et ça les choque… je comprends… ils sont les p’tits chiens à qui je viens de mettre le museau dans leur petit besoin.

  7. James C. dit :

    M. DuBerger,
    La question que je me pose est celle-ci: ce pourrait-il que ce virus ait fait son nid dans la race humaine pour longtemps, sinon pour toujours? Peut-être qu’il attendait son moment pour s’installer depuis très longtemps. Il lui fallait peut-être attendre le bon moment et les conditions favorables pour éclore chez les humains: promiscuité de la population, densité régionale, hygiène discutable, habitudes culturelles etc… Ici je parle de la Chine, d’où proviennent une quantité de virus.

    Je me demande aussi si la Nature n’est pas en train de commencer son nettoyage! Ça fait des années que j’y pense. On en est peut-être rendus là. Même si la nature a horreur du vide, elle a aussi horreur du trop plein.

    Après, que va-t-il se passer. Disons qu’on réussisse à maitriser ce virus, qui nous dit qu’un autre encore plus virulent et mortel ne prendra pas sa place?

    • Reynald Du Berger dit :

      James C. ce sont des questions à poser aux épidémiologistes de La Pitié Salpetrière et de l’Institut Pasteur, mes références sur ce sujet.

  8. Normand dit :

    Bonjour M. DuBerger,

    Le tableau intégré à votre texte, s’il est consulté de façon inattentive, pourrait donner l’impression qu’un virus plus contagieux (comme les variants) pourrait occasionner 978 morts pour 10,000 cas (près de 10%) alors qu’il s’agit de 978 décès pour 122,250 personnes infectées (conservant le ratio 0.8%).

    L’étendue de la propagation n’étant pas spécifié, ça m’apparaît contre-intuitif.

    D’ailleurs, ce taux de 0,8% qui semble près de la réalité, le professeur Raoult l’avait avancé très rapidement au printemps dernier en prenant le bateau « Diamond Princess » à titre d’échantillonnage représentatif (au moment où des rumeurs de taux supérieurs à 10% circulaient).

    De toute évidence, ce virus qui entre dans un CHSLD ou une RPA, est comme une étincelle dans un champ d’herbe pendant une sécheresse.

    Comment aurait été vécue une pandémie identique il y a 50 ans, soit avant notre époque où les personnes âgées sont regroupées dans des espaces restreints ?

    • Normand dit :

      D’ailleurs, en cherchant à en savoir plus sur Adam Kucharski, cité comme source du tableau mentionné, je suis tombé sur une conférence qu’il a donné quelques semaines avant que le premier confinement ne soit décrété le printemps dernier et j’ai réalisé que cet infectiologue/mathématicien aurait pu expliquer au public sa formule de propagation de pandémies :
      D x O x T x S = R

      Les citoyens comprendrait peut-être mieux la logique derrière les tentatives d’interférer avec la propagation compte tenu des facteurs de l’équation que l’on contrôle, ceux que l’on ne contrôle pas et les variables qui s’ajoutent au fil du temps.

    • Jacques dit :

      ‘Comment aurait été vécue une pandémie identique il y a 50 ans, soit avant notre époque où les personnes âgées sont regroupées dans des espaces restreints ?’

      Lors de la sérieuse épidémie )ou pandémie) de grippe de Hong-Kong en 1968-1969, j’avais 20 ans et je ne me rappelle pas avoir remarqué quelque chose de spécial. Les médias en parlaient à peine et la vie se déroulait comme d’habitude, sans aucune entrave. Par exemple, le gigantesque festival de Woodstock a eu lieu (en 1969 ) sans problèmes.C’était le bonheur total, pas de masques débiles, pas de distanciation idiote, pas de confinement, etc. Actuellement, on ne peut même pas prendre une marche de santé avec un ami: ainsi en ont décidé les grands spécialistes de la santé publique. Mais il ne faut pas se plaindre puisqu’on accepte de collaborer avec ces mesures aussi inutiles qu’insensées…

      https://www.theatlantic.com/photo/2019/08/woodstock-50-photos-1969/596107/

      Il en a été de même lors de l’épidémie de 1958-1959 qui a fait un nombre important de victimes: les médias en ont à peine parlé.

      Autre temps, autres moeurs…Si j’étais mal intentionné ou conspirationniste, je dirais que la Pandémie actuelle a été fabriquée essentiellement par les médias …

  9. Jacques dit :

    M. James C

    ‘Après, que va-t-il se passer. Disons qu’on réussisse à maitriser ce virus, qui nous dit qu’un autre encore plus virulent et mortel ne prendra pas sa place?’

    Il y aura très probablement d’autres virus dans un avenir rapproché. Je ne serais pas du tout étonné qu’on nous parle très bientôt d’un nouveau variant qu’on nommera Covid 21 et qui sera plus mortel et plus contagieux, ce qui nous conduira à une troisième vague pire que les deux premières, ce qui nous conduira à un troisième confinement encore plus draconien. Mais je garde l’espoir que ces sombres prédictions ne se réaliseront pas. Une chose est certaine: ceux qui croient que le vaccin mettra un terme à ce cauchemar feraient aussi bien de croire à l’existence des licornes!
    Le vaccin n’est que la porte d’entrée pour la mise en place d’un système de contrôle qui deviendra de plus en plus invasif (passeport Covid, systèmes de traçage divers, monnaie cryptographique centralisée, contrôle des déplacements, bio-capteurs injectés avec des vaccins, etc). L’affreux Bill est fin prêt et il se frotte déjà les mains d’impatience en se félicitant de l’abyssale naïveté et du stupéfiant degré de soumission des habitants de cette planète…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques … « ceux qui croient que le vaccin mettra un terme à ce cauchemar feraient aussi bien de croire à l’existence des licornes! »…. montrez-nous VOS connaissances qui vous permettent d’écrire cela ( articles en revues arbitrées etc) Prouvez-nous l’inefficacité des vaccins variole, tuberculose , lèpre… Dr Jacques expliquez aux infectiologues de Institut Pasteru vos  » bio-capteurs injectés avec des vaccins etc!  » n’oubliez pas vos etc …

  10. Jacques dit :

    M. Duberger

    Premier point:

    ‘ceux qui croient que le vaccin mettra un terme à ce cauchemar feraient aussi bien de croire à l’existence des licornes! »…. montrez-nous VOS connaissances qui vous permettent d’écrire cela ( articles en revues arbitrées etc)’

    L’OMS lui même a bien spécifié que l’immunité collective ne sera pas atteinte en 2021, de telle sorte que les innombrables mesures sanitaires devront rester en place, du moins pour les plus importantes (masques, distanciation, fermeture de commerces et d’entreprises non essentiels).

    https://www.ledevoir.com/societe/sante/593108/covid-19-la-planete-n-atteindra-pas-l-immunite-collective-en-2021-selon-l-oms

    Il est intéressant de mentionner que l’OMS a récemment modifié sa définition de l’immunité collective, histoire de donner un petit coup de pouce à l’industrie pharmaceutique pour la vente de ses vaccins, car l’entraide est essentielle en ces temps de pandémie:

    https://newspunch.com/who-changes-definition-of-herd-immunity-immunity-comes-solely-from-vaccines/

    La seule chose qu’on sait au sujet de l’efficacité des vaccins est, qu’au mieux, ils pourront diminuer les symptômes éventuels si vous êtes infecté. La durée de protection, la protection contre les cas graves et la possibilité d’infection et de transmission sont des points qui n’ont pas été testés par les protocoles de Pfizer et Moderna. Et cette fameuse efficacité de 95% ne veut pas dire grand chose lorsqu’on regarde comment ce 95% a été obtenu.

    Donc, en résumé, ces vaccins ne serviront à rien sauf à enrichir Pfizer et Moderna au delà de toute espérance et à mettre en place un certain agenda politique qui n’annonce rien de bon (voir réponse au deuxième point pour plus de détails). Je ne parlerai pas ici de la sécurité très hypothétique de ces vaccins.

    Voici le point de vue d’un médecin Canadien, un des rares à avoir conservé sa lucidité et à oser exprimer une voie dissidente (en anglais):

    Et voici la copie de la lettre qu’il a envoyé au Dr Bonnie Henry (l’équivalent Arruda de la CB):

    https://vaccinechoicecanada.com/in-the-news/open-letter-to-dr-bonnie-henry-from-dr-stephen-malthouse/

    Pour éviter des posts trop longs, je répondrai aux deux autres points séparément

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques… on vous a demandé d’appuyer vos affirmations sur l’inefficacité du vaccin par des publications arbitrées (revues scientifiques à comités de lecture)… Vous nous référez au Le Devoir… et newspunch… un peu de sérieux svp…

  11. Jacques dit :

    M. Duberger, vous lisez trop vite: j’ai apporté une réponse au premier point que vous avez mentionné:
    ‘ « ceux qui croient que le vaccin mettra un terme à ce cauchemar feraient aussi bien de croire à l’existence des licornes! »…. montrez-nous VOS connaissances qui vous permettent d’écrire cela ( articles en revues arbitrées etc)’

    Deux autres parties à ma réponse suivront, soyez patient.

    Remarque:
    Savez-vous comment a été calculée cette efficacité de 95% du vaccin Covid ? Je ne peux pas prouver que le vaccin Covid est INEFFICACE, pas plus que vous ne pouvez prouver qu’il est EFFICACE et aucune revue à comité de lecture (peer review) ne le peut non plus. Si j’ai tort, démontrez-le.
    De toute façon, efficace ou pas, ça n’a aucune importance pour moi, car jamais je ne toucherai à cette merde.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, où sont ces références en revues scientifiques à comité de lecture qu’on vous demande de produire pour appuyer vos affirmations sur l’INEFFICACITÉ des vaccins Pfizer ou Moderna ou autre ?

  12. Jacques dit :

    M. Duberger, le BMJ (Betish Medical Journal) pourrait peut-être satisfaire vos critères élevés de qualité! Alors voici un texte signé par Peter Doshi, directeur associé au BMJ et qui porte sur la question de l’efficacité et de la sûreté des nouveaux vaccins Covid de Pfizer et Moderna. C’est peer review avec des références, comme vous l’exigez.

    Si cette question des vaccins vous intéresse, je vous suggère donc de prendre tout le temps qu’il faut pour lire attentivement ce texte. Au besoin, vous pouvez traduire certains passages en français (avec Google ou encore mieux DeepL). C’est ce que je fais lorsque je ne suis pas certain de bien comprendre certaines sections.

    Je pense que M. Doshi est quelqu’un d’intègre et de compétent, je vous laisse le soin d’en juger par vous-même.

    https://www.bmj.com/content/371/bmj.m4037

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, Vous prétendez que le vaccin est de la bullshit et dangereux.. … ce que des millions de gens veulent savoir : 1- le vaccin est -il efficace ? et 2 – est-il dangereux . Cela devrait être facile à répondre… 1- si inefficace, montrez-nous les études (publiées en revues scientifiques à comités de lecture) qui montrent combien de vaccinés sur x millions ont attrapé le virus après leur vaccination et 2 – combien ont eu des effets secondaires incommodants . Est -ce assez clair ?

    • Normand dit :

      Bonjour Jacques et M. DuBerger,

      Je me permets de traduire un paragraphe tiré du lien fourni par Jacques :
      Box1 « L’histoire montre de nombreux exemples d’événements indésirables graves dus à des vaccins mis sur le marché dans des périodes de pression et d’attente énormes. »

      Ça explique probablement pourquoi plusieurs ne sont pas enthousiastes tant qu’on a pas un certain recul.

      Sauf erreur, les « vaccins » à ARNm (certains disent que « thérapie génique » serait plus approprié) n’ont jamais été testé sur des humains auparavant (Pfizzer, Moderna et pourrait s’ajouter bientôt CureVac). Si j’ai bien compris, ces vaccins empêcheraient de développer la forme grave de la maladie mais n’empêcheraient pas la propagation.

      Se pourrait-il, qu’en cours de route, ces vaccins ARNm qui occupent la pôle position présentement seraient délogés par des vaccins plus « traditionnels » ? Il y en aurait de nombreux en développement dont un qui a déjà été approuvé en Grande-Bretagne.

      L’utilisation massive du vaccin d’Astra Zeneca (qui n’est pas basé sur la nouvelle approche ARNm) en Grande-Bretagne pourrait nous donner des indices assez rapidement.

      On souhaite tous que ces vaccins développés dans un délai aussi court passent à l’histoire comme un exploit scientifique et nous permettent de tourner la page… mais bien des doutes subsistent.

  13. Jacques dit :

    Ce qui est clair M. Duberger, c’est que si cet article du BMJ ne vous satisfait pas, alors rien ne vous satisfera. Donc, tenez-vous en alors à vos médias préférés (genre CNews et autres) et réservez votre place au plus tôt pour recevoir ce merveilleux vaccin, c’est votre droit, comme c’est mon droit de le refuser.
    Dans le doute, mieux vaut s’abstenir, d’autant plus que ma confiance envers les fabricants de ces vaccins (Pfizer, Moderna et autres) est extrêmement faible, pour ne pas dire nulle. Ces essais cliniques pour les vaccins Covid constituent une fraude et il n’est pas nécessaire d’avoir deux prix Nobel pour comprendre ça.
    Le fait que ce soient les fabricants qui testent leurs produits n’a rien de rassurant.et le fait que les pharmaceutiques aient demandé et obtenu l’immunité totale en cas de poursuites pour effets adverses de leurs vaccins n’est pas la meilleure façon de rassurer la population. Vous avez aussi sans doute remarqué que nos médias favoris ne parlent jamais de ce ‘no fault’. Si ces vaccins sont aussi sécuritaires qu’on le prétend, pourquoi avoir demandé ce ‘no fault’ ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, vous allez à l’encontre de l’avis de milliers de spécialistes… c’est eux et non moi que vous devriez tenter de convaincre que ces vaccins sont dangereux… moi je prendrai le premier vaccin disponible. Voici un avis original..https://www.causeur.fr/antivax-complotistes-celine-pina-190151

    • Normand dit :

      Bonjour Jacques,

      Vous avez bien raison de préciser le fait que nos médias ne mentionnent aucunement cette entente de « no fault  » entre le pharmaceutiques et les gouvernements.

      D’ailleurs, ce même type d’entente avait été accordé en 2009 pour les vaccins développés en hâte pour la H1N1. Il y a encore des poursuites en cours pour des problèmes confirmés de désordre du système nerveux central liés à un de ces vaccin: https://www.cdc.gov/vaccinesafety/concerns/history/narcolepsy-flu.html

      Pour ce qui est des vaccins qui nous préoccupent présentement, un des détails qui ne m’apparaît pas très clair est le fait que l’on ait fait miroiter des taux d’efficacité de plus de 90% sans qu’on en connaisse beaucoup sur l’échantillonnage des personnes qui ont participé à ces études cliniques. Selon l’épidémiologiste Nimâ Machouf, dans la population en général (excluant les personnes à risque), il y aurait naturellement 10 asymptomatiques pour un symptomatique.
      https://www.journaldemontreal.com/2020/12/13/une-dizaine-dasymptomatique-pour-chaque-cas-positif-au-quebec-1

      Si les vaccins s’avéraient peu efficaces pour les personnes âgées immuno-supprimées souffrant de co-morbidités, le gain net pour diminuer le taux de mortalité pourrait être modeste… on le saura bien assez tôt !

    • Paul dit :

      Mr. Jacques se méfie : “.. ma confiance envers les fabricants de ces vaccins (Pfizer, Moderna et autres) est extrêmement faible, pour ne pas dire nulle.”.

      Peut-être qu’il y aurait parmi les lecteurs de ce blog des usagers de Viagra qui pourraient attester de la crédibilité de Pfizer.

      Qui sait, un jour ce genre de dépannage pourrait faire pencher la balance de la méfiance ..

  14. Jacques dit :

    M. Duberger
    C’est vrai qu’il y a de nombreux spécialistes de toutes appartenance qui recommandent à la population de se faire vacciner. Ils ont peut-être raison, mais le problème est que beaucoup de ces experts ne sont peut-être pas aussi objectifs qu’il devraient l’être. Je préciserai davantage dans un prochain post.

    Cet article de causeur.fr est assez intéressant. Je condamne évidemment les insultes sur la page facebook, mais je suis néanmoins contre l’obligation de vaccin pour les travailleurs de la santé et pour qui que ce soit d’autre. J’expliquerai pourquoi dans un prochain post.

    En attendant, pour se détendre un peu, voici un court vidéo concernant le vaccin obligatoire. Je l’ai trouvé excellent, mais ce ne sera peut-être pas le cas de tous les lecteurs du blogue. Et en regardant l’acteur principal, j’ai cru voir un bref instant le visage de Legault, mais c’était sûrement une hallucination! Loin de moi de penser à Hitler quand le vois Legault…

    https://odysee.com/@leHubDissident:f/le-vaccin-sera-obligatoire-cest-dans-le-plan-humour-noir:3

    • JP Bouchard dit :

      Ce que j’ai vu de mieux sur le sujet :
      https://quadrant.org.au/opinion/qed/2021/01/covid-19-a-realistic-approach-to-community-management/

      (Très ironique ce plaidoyer pro-consensus scientifique M Duberger)

    • Paul Simonak dit :

      En effet, une belle satire, remplie de satyres.

      Monsieur Jacques hallucine : « en regardant l’acteur principal, j’ai cru voir un bref instant le visage de Legault ».
      On voit bien que l’acteur principal n’a pas une Kopfklatschen (tête à claques), tandis que notre autopromu père de la nation…

      Serions nous fiévreux ?
      La legaultophobie – un symptôme de la covidité ?
      Et qu’en est-il de l’arrudophobie et de la guilbaultophobie ?

      Vite, un vaccin-suppositoire pour nous protéger du mal.

  15. Normand dit :

    Les autorités de santé publique Norvégiennes dévoilent des inquiétudes suite à plusieurs cas de réactions sévères ayant entraîné des décès suite à la vaccination de personnes âgées à la santé précaire avec le vaccin de Pfizer :
    https://legemiddelverket.no/nyheter/covid-19-vaccination-associated-with-deaths-in-elderly-people-who-are-frail

    Dans leur communiqué, ils mentionnent que : « The large studies on Comirnaty (BioNTec/Pfizer) did not include patients with unstable or acute illness – and included few participants over 85 years of age. »

    Étant donné qu’il s’agit de la principale clientèle victime du Covid, ça pourrait devenir… embêtant ?

    Ce sont aussi des pays scandinaves qui avaient établi des effets secondaires non négligeables d’un vaccin contre la H1N1 en 2009 et il y avait eu une certaine résistance à le reconnaître.

    Est-ce que toutes les autorités sanitaires seront aussi transparentes que les Norvégiens ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Normand Combien de millions ont reçu le vaccin ? combien d’effets non désirables sur ces millions ? combien ont nécessité des hospitalisations ? et quelle est la nature et la sévérité de ces effets non désirables ? Le vacciné peut-il devenir contagieux ?

      • Normand dit :

        Bonjour M. Du Berger

        Selon ce communiqué des autorités Norvégiennes, la nature et la sévérité des effets indésirables mentionnés est… la mort !

        À moins qu’il s’agisse d’une anomalie statistique temporaire, ça représenterait environ 23 décès pour environ 20,848 vaccinations (soit supérieur à 1/1000).
        https://www.thelocal.no/20210111/whats-the-latest-on-norways-covid-19-vaccination-programme

        À première vue, ça semble non négligeable… à moins qu’il s’agisse d’une anomalie statistique temporaire.

        Si les personnes âgées fragiles sont menacées par le Covid mais aussi par des complications liées au vaccin, ça devient décourageant.

        J’espère juste que la transparence accompagnera ces campagnes de vaccinations afin que les citoyens puissent prendre des décisions éclairées en toute conscience.

        À suivre…

      • Reynald Du Berger dit :

        Bonjour Normand, ce communiqué qui n’est pas une étude est sans valeur si non appuyé d’études publiées en revues scintifiques à comités de lecture. Combien de millions vaccinés aux USA ? quels résultats ?

  16. Jacques dit :

    M. Normand

    Personne ne peut répondre aux questions posées par M. Duberger, mais c’est sans importance. On ne pourra jamais faire le suivi des effets adverses possibles de ces dizaines de millions d’injections.

    https://www.journaldemontreal.com/2021/01/17/des-doutes-a-dissiper-sur-la-fiabilite-du-vaccin

    Ces déclarations du Pr Benoit Barbeau devraient vous rassurer, car il dit:

    … ‘ les vaccins actuellement sur le marché sont « probablement les vaccins les plus sécuritaires jamais créés ‘

    Et en parlant des doutes sur la fiabilité de la technologie ARN, l’éminent virologue dit ceci:

    ‘M. Barbeau juge que le gouvernement du Québec a accordé jusqu’à maintenant très peu d’importance à cette question dans l’intérêt de tous’.

    J’espère que ceci pourra dissiper les quelques doutes que vous pourriez avoir et que vous retrousserez votre manche le moment venu.

    D’ici là, l’essentiel de cette technologie d’avenir est assez bien résumé sur le site de Moderna:

    https://www.modernatx.com/mrna-technology/mrna-platform-enabling-drug-discovery-development

    On peut lire que cette technologie est présentée comme ‘The ‘Software of Life’, ce qui montre assez clairement que le vaccin de Moderna (et Pfizer) n’est pas un vaccin au sens admis du terme, mais plutôt une technologie visant à prendre le conrtôle du système immunitaire naturel, à le ‘bypasser’ pour permettre la fabrication de certaine protéines.(*)

    Voici un aperçu des merveilleux projets dans le pipeline de Moderna:

    https://www.modernatx.com/pipeline

    Et qui dit ‘software’ dit ‘mises à jour’ (nouvelle vaccination) et si on se fie à Stephane Bancel, le CEO miliardaire de Moderna, il y en aura beaucoup des mises à jour, car le Coronavirus est là pour toujours (forever):

    https://www.cnbc.com/2021/01/13/moderna-ceo-says-the-world-will-have-to-live-with-the-coronavirus-forever.html

    En ce qui me concerne je ne toucherai jamais à cette nouvelle technologie, mais c’est une position qui n’engage que moi.

    (*) Un des problèmes de cette technologie consiste à trouver des procédés pour empêcher que le système immunitaire détruise ces nano particules d’ARN enrobées de lipides et de PEG . Il faut noter que L’OMS vient récemment de modifier la définition d’immunité pour la rendre compatible avec cette nouvelle technologie ARN:

    https://off-guardian.org/wp-content/medialibrary/132854256_10208161360149486_4898295426410809828_o.jpg?x56463

    Donc, si j’ai bien compris, la technologie ARN est en quelque sorte un ‘software’ biologique qui contrôlera le système immunitaire humain que la nature a mis quelques millions d’années à mettre au point. On n’arrête pas le progrès et peut-être que Stéphane Bancel deviendra un jour aussi riche que Bill Gates. Mais ce sera sans ma modeste contribution!

    • rtremblay dit :

      à Jacques

      À l’heure actuelle il y a deux entreprises qui fournissent un vaccin à ARNm. Il y a déjà une autre entreprise qui fournie le vaccin avec une technologie plus conventionnelle. Il y en aura d’autres qui viendront aussi.

      Vous pourriez faire des lectures sur la reproduction cellulaire avant de vous inquiéter sur la question du software. Savez vous la différence entre l’ADN (chromosome) et l’ARN ?

      Vous dites que la décision de vous présenter à une séance de vaccination du covid 19 n’engage que vous : c’est faux comme affirmation. Pourquoi ?
      Tous ceux qui ne seront pas vaccinés vont offrir la possibilité au Virus de continuer à circuler.

      Parfois j’ai l’impression que le COVID 19 a plus de DROIT que les humains qu’il infecte !

      Nous avons appris durant la dernière année que la polio a été éradiquée de la population terrienne! pour quelle raison ? ce n’est que récemment que l’ensemble de la population africaine a pu avoir accès au vaccin de la polio. Et personne n’a manifesté pour interdire l’accès à cette médication. Même chose pour le Tétanos : jamais vu de manifestation anti-vaccin contre la vaccination contre le Tétanos.

      Plus on retarde de la vaccination à grande échelle plus on laisse la chance au Virus de circuler et d’infecter nos proches et nous mêmes faisant en sorte d’embourber encore plus notre système de santé qui doit dans cette situation reporter des opérations.

      Alors svp la prochaine fois que vous affirmerez que la décision de prendre le vaccin n’engage que la personne elle même faites une réflexion plus approfondie !!

      présentement la pandémie est aussi importante que l’Infodémie (désinformation, ou manque d’information)

      • Reynald Du Berger dit :

        On ne parle que des victimes sociales et économiques. Il y les premières victimes, les morts en lits de réanimation et tous ces patients aux traitements et chirurgies reportés qui crèveront aussi longtemps qu’ une minorité de tis-clins égoïstes et irresponsables propageront le virus. C’est eux qu’on doit confiner en priorité. Cette covid révèle enfin le vrai visage des gens. Il y en a qui sont nés pour aider les autres et d’autres pour emmerder les autres. Tout le monde il est pas beau et pas gentil.

  17. Jacques dit :

    M. Duberger

    En juillet dernier, vous avez écrit:

    ‘Aucun état n’a les moyens d’un second confinement général. S’il nous faut envisager un autre confinement, il devra être ciblé (des clusters et/ou des groupes à risque) . Pour les masquocondriaques qui se plaignent de l’inconfort du masque, c’est ça ou le confinement.’

    https://duberger.me/2020/07/28/lepidemie-repart-la-jeunesse-accusee/#comment-140670

    Eh bien, aujourd’hui, c’est le masque ET le confinement (le second confinement). Et bientôt ce sera le MASQUE, le CONFINEMENT (avec ou sans couvre-feu) et le VACCIN. Et ce ne sera sans doute pas encore suffisant.

    Et soyez certain que le second confinement actuel sera suivi par un troisième, car il y aura une troisième vague. Vous avez sans doute remarqué qu’on parle de plus en plus de ces ‘variants’ qui seraient plus contagieux et plus ceci et plus cela. On nous prépare donc à cette troisième vague.

    Malgré mes efforts, je n’arrive pas à voir la moindre petite lueur au bout du tunnel.

    Vous parlez d’une minorité de tis-clins égoïstes et irresponsables qui propageront le virus et qu’il faudrait confiner en priorité.

    Rien qu’au Québec, ça fait beaucoup de ti-clins irresponsables (y compris dans le milieu hospitalier) qu’il faudrait confiner dans des endroits appropriés; pourquoi pas un genre de camp de détention! En France, il faudrait des centaines de ces camps pour confiner tous ces ti-clins qui se méfient du vaccin Covid.

    Legault pourrait s’inspirer de l’Allemagne qui flirte avec l’idée des camps de détention pour les ti-clins qui ne respectent pas les règles sanitaires:

    https://summit.news/2021/01/15/germany-to-put-covid-rulebreakers-in-detention-camp/

    En tant qu’homme de science que vous êtes, j’aimerais M. Duberger, que vous m’expliquiez, si vous le voulez et le pouvez, comment je pourrais propager le virus si je ne l’ai pas. Ou encore, comment je pourrais propager le virus par le simple fait que je ne sois pas vacciné comme vous le serez prochainement. Ou encore, comment une personne en pleine forme (comme je le suis) sans le moindre symptôme pourrait vous contaminer et vous envoyer aux soins intensifs et même à la morgue. Cela reste pour moi un mystère que vous pourriez peut-être éclaircir.

    Cependant, je ne voudrais pas vous importuner avec mes questions qui sont peut-être sans pertinence.

    Voici pour terminer, une très brève déclaration de Anthony Fauci qui dit ceci:

    ‘In all the history of respiratory-borne viruses of any type, asymptomatic transmission has never been the driver of outbreaks. The driver of outbreaks is ALWAYS a symptomatic person.’

    ‘Dans toute l’histoire des virus à transmission respiratoire, quel que soit leur type, la transmission asymptomatique n’a jamais été le moteur d’une épidémie. Le moteur des épidémies est TOUJOURS une personne symptomatique’.

    Est-ce que Fauci était sous l’influence d’une substance psychotrope qui lui a fait dire la vérité malgré lui? Ou peut-être s’agit-il d’un habile trucage vidéo avec un logiciel sophistiqué!

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacque.. je parlais de confinement général et non de celui allégé que nous vivons et auquel on s’accommode aisément. Ya aucune sciene avec équations et formules sur lesquelles on assoit les mesures.. juste le GBS. Moins de contacts avec moins de gesn moins souvent , tout enfant de 7 ans sair cela. Pas besoin de statistiques ou de « science ». .. vous dites  » comment je pourrais propager le virus si je ne l’ai pas….. il vous faut une PCR tous les jours pour affirmer cela… sinon vous pouvez l’avoir sans le savoir.

  18. Jacques dit :

    M. Tremblay

    Avez-vous pris connaissance des documents de la FDA au sujet du vaccin de Moderna? Prenez une ou deux minutes pour télécharger le petit document suivant:

    Cliquer pour accéder à fda-letter-eua.pdf

    A la page 1, il est écrit ceci:

    ‘It is an investigational vaccine not licensed for any indication.’

    ‘Il s’agit d’un vaccin expérimental qui n’est autorisé pour aucune indication.’

    A la page 2, il est écrit ceci (c’est ce que signifie une approbation d’urgence EUA, traduit en français):

    ‘ Sur la base de l’ensemble des preuves scientifiques dont dispose la FDA, il est raisonnable de penser que le vaccin Moderna COVID-19 peut être efficace pour prévenir la COVID-19 et que, lorsqu’il est utilisé dans les conditions décrites dans la présente autorisation, les avantages connus et potentiels du vaccin Moderna COVID-19 lorsqu’il est utilisé pour prévenir la COVID-19 l’emportent sur ses risques connus et potentiels’

    Ainsi, M. Tremblay, vous allez prendre un vaccin EXPÉRIMENTAL sur la base que la FDA trouve raisonnable de penser que le vaccin peut-être efficace…

    Donc, il faut être raisonnable et aller se faire piquer parce qu’on dit dans les médias qu’il faut le faire pour sortir de cette pandémie. Je ne serai pas raisonnable et je passerai mon tour, point final. Je n’ai jamais donné mon accord pour faire partie d’une expérimentation médicale, et personne n’a le droit de m’y obliger.

    Connaissez-vous la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme, M. Tremblay? Allez à cette page web suivante et lisez attentivement l’article 3-2 ainsi que les articles 6-1 et 6-2 . C’est en français et le texte est très clair:

    https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000146180_fre

    Le Canada est signataire de cette chartre pour votre information.

    Et pour ce qui est du port généralisé et obligatoire du masque, il s’agit aussi d’une expérimentation médicale qui n’a jamais été faite auparavant et que le gouvernement a imposée par simple décret sans le consentement de la population. Aucune étude sérieuse n’a été faite concernant les dangers potentiels de ces masques lorsque portés durant de longues heures.

    Donc, Legault n’a strictement aucun droit de nous imposer le port du masque pas plus qu’il n’aurait le droit de nous imposer le vaccin.

    Vous déclarez que ‘Tous ceux qui ne seront pas vaccinés vont offrir la possibilité au Virus de continuer à circuler.’ Ceci n’a évidemment aucun sens. Aucun vaccin n’a jamais empêché un agent pathogène (bactérie, virus, bacille, etc) de circuler.

    Votre manque de connaissances concernant les vaccins est telle que je ne me sens pas le courage d’y remédier. Tout ce qu’on dit dans nos médias au sujet des vaccins est très loin de la réalité. Il s’agit essentiellement de communiqués de presse rédigés par les compagnies pharmaceutique et retransmis par des journalistes ignares. Le tout est sans aucune valeur scientifique.

  19. RTremblay dit :

    Pouvez vous Jacques éviter des phrases vides de sens ? des généralités ?

    Juste quelques observations pour vous ramener dans le monde réelle !
    Le personnel de la santé porte le masque durant de longue heure. Et non il ne manque pas d’oxygène.

    J’ai déjà fait la comparaison de porter ou de ne porter un masque dans un lieu poussiéreux et il s’avère nettement plus avantageux pour mes bronches de le porter.

    Les vaccins sont une des avancés technologiques dans le domaine de la santé qui a été la plus intéressante pour l’humanité : une ou deux doses et vous êtes protégé pour plusieurs années. pas besoin de le prendre à tous les jours comme un médicament.

    Les vaccins de Moderna, de Pziser-Biotech et d’autres ont suivi un processus d’autorisation stricte dans plusieurs pays par les autorités compétentes pour le faire.

    Pour votre information un agent pathogène comme les virus ne peuvent pas « survivre » comme vous dites s’ils n’ont pas d’endroits pour se multiplier. Enlever leur la possibilité de se multiplier et comme on dit ça leur coupe le sifflet. Eh oui des vaccins peuvent éradiquer des maladies des virus qui sont néfastes pour l’humanité. Ça a été démontré plusieurs fois et affirmer le contraire montre votre inculture scientifique !

    Vous parlez d’un vaccin expérimental : svp définissez ce que vous voulez dire ! s’il y a des millions de personnes qui sont vaccinées on parle encore d’expérimental ?? svp dites nous quelle étape de l’expérimentation aurait été oubliée ou coupée ? Le processus a été accéléré mais ça ne signifie pas que la rigueur n’a pas été suivie.

    Pour bien évaluer mes connaissances dans le domaine de la vaccination vs les vôtres je suis bien prêt à répondre à un questionnaire qui aura été préparé par un spécialiste neutre, je me sens plutôt confiant 🙂 sans être un spécialiste dans le domaine ! êtes vous prêts à relever le défi ??

  20. Jacques dit :

    M. Tremblay

    J’espère que vous prenez vos connaissances sur les vaccins ailleurs que dans les médias traditionnels (main stream) ou dans certains magazines grand public (comme L’Actualité et d’autres). Si vous vous contentez de ces médias, vous n’avez pas la moindre chance de gagner ce défi que vous me proposez!

    Vous écrivez ‘Le personnel de la santé porte le masque durant de longue heure. Et non il ne manque pas d’oxygène.’

    Qu’est-ce que vous en savez? Pour le savoir, il faudrait prendre des mesures sur le taux d’oxygène avec un capteur placé à l’arrière du masque. Je soupçonne fortement que ce taux serait inférieur à 19,5% ; il y a en effet une norme internationale qui spécifie que personne ne doit oeuvrer dans un milieu avec un taux d’oxygène inférieur à 19,5% . Si pour une raison particulière, ce taux devient inférieur à 19,5%, il faut évacuer les lieux ou fournir un équipement de respiration approprié.

    Je suis convaincu que les autorités n’ont jamais effectué de telles mesures, car cela mettrait fin à l’obligation du port du masque pour le grand public (travailleurs, étudiants).

    Tant qu’à votre histoire de masque anti-poussière, cela n’a strictement rien à voir avec le masque destiné à (soi-disant) protéger contre le virus.

    Concernant le vaccin ‘expérimental., vous voulez savoir quelle étape de l’expérimentation aurait été oubliée ou coupée. C’est pourtant très simple: la phase 3 des essais cliniques devait se poursuivre pendant 24 mois durant lesquels les deux groupes de volontaires (les vaccinés et ceux avec le placébo) seraient suivis pour analyser ce qui se produirait concernant les effets du vaccin (protection contre le Covid, effets secondaires divers, etc). Pfizer et Moderna ont coupé court à cette étape importante en obtenant les autorisations d’urgence pour mettre le vaccin sur la marché au plus vite, de telle sorte que l’expérimentation se poursuivra sur des millions de personnes qui n’ont pas signé comme volontaires.

    Et il y a pire. Le CEO de Moderna, Stéphane Bancel, a déclaré qu’il allait offrir le vaccin au groupe placébo! Le motif invoqué: il ne serait pas éthique de priver les 20 000 personnes du groupe placébo de la protection du vaccin.

    La vraie raison est tout autre: les fabricants du vaccin ne veulent pas qu’il y ait un groupe témoin non vacciné pour comparer avec les vaccinés. C’est ce qui explique en bonne partie pourquoi il est essentiel que tous se fassent vacciner…

    Les pharmaceutiques ont toujours refusé catégoriquement qu’on fasse des études comparatives entre vaccinés et non vaccinés. Pourquoi selon vous, M. Tremblay ?

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, Pour le masque comme pour le vaccin et le covid, je me fie aux deux GBS gros bon sens et grosse bonne science. Aucune étude ne prouve que porter un simple masque de coton nuit à la santé, mais j’ai vu plusieurs commentaires semblables au vôtre, mais seulement sur les réseaux sociaux, jamais en revues scientifiques à comités de lecture. Le GBS : un masque empêche une grande partie des postillons et vapeurs de la respiration d’être projetés sur les gens autour de la personne qui le porte.NATURE est la revue scientifique à comité de lecture la plus prestigieuse… voici un avis éclairé
      https://www.nature.com/articles/s41591-020-0843-2?fbclid=IwAR0ui6VjKdZ-8i4ZXVCBajqLKCfQMOC8yUOxsgCbLVhnhac6vJYnSyK6dzU

      La peur du vaccin est en partie due au ARN messager .. on aurait jamais dû parler le messager… ça fait peur… on va transformer le code génétique… on va implanter des puces génétiques qui permettront au gouvernement de contrôler la population… même peur que pour les OGM – j’ai noté que plus aucun doryphore ne m’attaque depuis que je mange des patates OGM de l’Idaho et mon nez commence à luire dans l’obscurité probablement à cause des aliments irradiés que je mange sans le savoir. Marie Curie a dit « on ne craint que ce que l’on ne comprend pas » … mais elle est morte d’un cancer probablement causé par le radium qu’elle manipulait. Cela dit, je prendrai le premier vaccin disponible.

    • rtremblay dit :

      Le masque limite surtout la propagation du virus si vous l’avez attrapé mais êtes asymptomatique (sans symptome apparent), c’est une question de respect pour les autres. Refusez de le porter quelques minutes dans nos passages dans les lieux publics ce n’est pas un grand défi. Les travailleurs de la santé qui le porte à longueur de journée , je peux comprendre qu’il fait plus chaud, mais c’est faux d’affirmer que le masque provoque un manque d’oxygène. Allez sur le site Facebook du dr Alain Vadeboncoeur urgentologue qui le démontre clairement : aucune différence même à trois épaisseur.

      Et j’en sais que les masques sont portés dans les hôpitaux !!! vous êtes chanceux si vous n’avez pas eu à aller dans une clinique ou un hôpital.

      J’en sais aussi que le passage de l’oxygène comme tout les gas d’ailleurs n’est aucunement limité par un masque. Vos commentaires semblent indiquer votre incapacité à filtrer les fakes news ?

      Je sais aussi que les trois phases habituelles d’expérimentations ont été réalisés. Il a fallu faire vite, plus vite que d’habitudes mais il y a eu concertations et constatations de l’état d’urgence.

      Vous dites :
      Les pharmaceutiques ont toujours refusé catégoriquement qu’on fasse des études comparatives entre vaccinés et non vaccinés. Pourquoi selon vous, M. Tremblay ?

      R: Votre affirmation est fausse tout simplement maître JM bleu pâle 🙂

      • Paul dit :

        Monsieur Rejean,

        Vous voyez ? Au lieu de censurer, on peut débattre. Et vous vous en sortez plutôt bien, tout en étant poli.

        Toutefois, vous n’avez pas tout à fait raison à propos du manque d’oxygène.
        Le masque est perméable à l’air, donc son porteur ne serait pas privé d’oxygène dans les conditions normales (pas la course).
        Par contre ses poumons devront travailler un peu plus dur pour aspirer le volume d’air requis.

        En effet, toute restriction au passage d’un fluide cause un différentiel de pression à travers la barrière.
        Donc, pour compenser, les poumons doivent créer une dépression accrue à l’aspiration et pousser plus fort à l’expiration.

        M. Jacques semble suggérer que lorsqu’il fait très froid, l’humidité condensée dans le masque pourrait geler et ainsi accroître considérablement la résistance au passage de l’air (diminution de la surface libre entre les filaments du masque).

        Qu’à cela ne tienne !
        En bon ingénieur agroalimentaire vous savez que le point de congélation d’alcool est bien plus bas que celui de l’eau.
        Alors un petit coup de gin à travers le masque résoudrait votre problème d’inconfort respiratoire.
        Recommanderiez-vous cette solution agroalimentaire aussi aux commissions scolaires ?

        Gardez vous en santé,
        Paul

  21. Jacques dit :

    M. Du Berger (je n’ai pas oublié l’espace entre le u et le B cette fois…)

    Des études comme vous citez, il y en a des dizaines, voire des centaines, qui concluent à l’efficacité des masques pour se protéger du virus. Mais ce n’est pas ce qui m’intéresse.

    Je respecte les consignes et je mets mon masque dans les endroits publics, comme à l’épicerie par exemple. Je le fais, non pas par conviction, mais parce que je suis obligé sous peine d’amendes. Mais comme je le porte rarement plus de 15-20 min, je ne vois pas d’inconvénients, à part la buée dans mes lunettes…

    Mais si on m’obligeait à le porter 8h d’affilée, alors soyez sûr que je contesterais vigoureusement et que j’exigerais une preuve, une étude sérieuse qui démontre clairement qu’il n’y a pas de dangers pour ma santé.

    Pouvez-vous m’expliquer M. Du Berger, pourquoi il n’y a aucune étude sur les dangers potentiels du masque dans vos revues à comité de lecture? Je trouve ça assez curieux. Le deux GBS me disent qu’il est impossible que le port prolongé d’un masque n’ait pas d’effets sur la composition de l’air qu’on respire derrière ce masque.

    Je ne m’inquiète pas pour ma santé, mais pour celle de ma petite fille de 9 ans qui doit porter son stupide masque huit heures d’affilée à l’école, y compris durant les récréations à l’extérieur et durant les cours d’éducation physique. Mais elle a heureusement droit de l’enlever pour manger. Porter un masque à l’extérieur l’hiver est évidemment à proscrire pour une raison évidente. Je me pose de sérieuses questions sur la santé mentale de ceux et celles qui prennent des décisions aussi insensées, des personnes qui sont sensées protéger l’intégrité physique et psychologique des enfants et qui font le contraire.

    Finalement, vous écrivez ‘on va implanter des puces génétiques qui permettront au …..’ Pas des puces ‘génétiques’ , mais des puces électroniques. Vous croyez sans doute qu’il s’agit de délires de conspirationnistes déjantés. Moi pas, et c’est une raison additionnelle qui justifie mon refus du vaccin.

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques vous dites « Je le fais, non pas par conviction, mais parce que je suis obligé sous peine d’amendes. » … Vous êtes alors ce citoyen modèle qui ne conduit pas sa voiture avec une grosse bière entre les deux jambes aussi parce qu’on vous y oblige sous peine d’amendes. Quel modèle et exemple de civisme croyez-vous présenter à votre petite fille de 9 ans ? Elle ne va pas faire d’excès de vitesse sur la route seulement pour éviter des amendes et non pas pour des raisons de sécurité… belle mentalité !

  22. Tremblay dit :

    à Paul,

    Moi aussi j’ai constaté en jeune âge que le port du foulard en hiver me demandait plus d’énergie.
    je passais des heures à jouer dehors. J’étais parfois essoufflé mais en aucun temps je n’ai constaté de baisse d’oxygène. Dans ma vie j’ai fait à deux reprises des pneumonies et là j’ai constaté un moins bon transfert d’oxygène et c’est fort différent par rapport au port du masque ou d’un foulard.

    Dans le fond le port du masque c’est un peu comme si un athlète s’entraînait avec une contrainte supplémentaire pour augmenter ces performances par la suite quand il ne le portera pas le masque. L’important c’est de ne pas abuser sur la durée.

    je suis persuadé que le port du masque n’a aucune influence de la teneur en oxygène qui rentre dans nos voix respiratoires : simple principe physicochimiques, un gaz ça s’infiltre partout. Pour différencier les molécules gazeuses ça prend des micropores beaucoup plus petites que celles d’un masque. par contre il ne faut pas oublier que le virus est éjecté dans des gouttelettes qui elles sont retenues et ralenties par le masque.

    Pour M. Jacques je dis simplement que je n’adhère pas à son approche égocentrique par une évaluation de base de la probabilité ou pas d’attraper la covid avec ou sans masque. plus il y a de barrière dans la chaîne de transmission moins c’est facile pour le virus !

    J’ai entendu récemment un virologue dire qu’il n’y avait eu que 67 cas de grippe (influenza) cet hiver.
    Certainement un effet de la réduction de nos contacts ??

    • Paul dit :

      Cher Maître Rejean,

      D’accord avec tout (ou presque).

      Votre suggestion de considérer le masque comme un moyen d’exercer les poumons est brillante et elle me réconcilie avec le port de cet accoutrement.
      Je n’avais jamais mis en question son utilité dans les conditions appropriées (et j’ai respecté volontiers les consignes), mais je n’ai pas aimé la fonction de signalisation de la vertu assignée, de bonne heure par la gauche, au port du masque anti-covide.

      Quand vous et Jacques parlez de manque d’oxygène, s’agit-il de la difficulté de respirer (une sensation difficile à quantifier) ou du taux d’oxygénation du sang (une mesure) ?
      Vous pourriez régler votre dispute “scientifiquement” en mesurant la saturation en oxygène de votre sang.

      J’avais constaté une concordance raisonnable de lectures d’oxymètres professionnels utilisés dans les hôpitaux avec le lecteur de saturation en oxygène de capillaires périphériques (SpO2) installé sur mon téléphone mobile Galaxy. J’ai aussi une montre abordable qui peut effectuer cette mesure pendant mon sommeil ou sur demande en temps réel.
      Enfin, on peut se procurer sur Amazon une panoplie d’oxymètres (par contact au bout du doigt) bon marché. Un ami hypocondriaque s’en sert tous les jours dans un CHSLD pour confirmer les lectures prises par les préposés aux soins.

      Si vous et Jacques publiiez les résultats de vos tests, j’en ferais de même : mes lectures prises lorsque je me sauve cœur battant, tard la nuit dans les rues désertes, de tontons legaultes, sans ou en portant, un masque imbibé de gros gin antigel (Pour éviter le peloton d’exécution j’emporte une laisse, car je cherche mon chien Fictivo égaré).

      Enfin, en tant que chrétien je crois qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir, sauf quand il s’agit de donner une maladie.

      Ma foi ne m’accorde pas le don de lire dans les âmes et ainsi prêter des intentions pour les condamner.
      Qui peut vraiment connaître, pour chacun (ainsi que pour soi-même), la part d’autoconservation ou d’altruisme pur dans la décision de porter volontairement un masque anti-covide ?
      Ainsi que de recevoir un vaccin covido-solidaire.

      Covido-cautionneusement,
      Paul

  23. rTremblay dit :

    Le masque ne change en rien le taux d’oxygène dans l’air aspiré, ni par le fait même dans le sang (voir démonstration du Dr Vadeboncoeur sur FB).

    L’effort physique a par contre un effet sur le taux de transfert de l’O2 des poumons vers le sang. Le port du masque selon ma compréhension a un effet comme un petit effort physique.

    Quand un patient entre à l’urgence avec des symptômes de pneumonie, la première chose qui est mesurée au tri c’est le taux d’O2 sanguin avec la petite sonde sur le doigt. Sous un certain seuil 95 à 97 % (si je me souviens bien), le patient est catégorisé plus urgent.

    Par ailleurs, peut-être qu’un jour des athlètes vont partir une mode et décider de s’entraîner avec un masque au lieu de le faire en altitude, juste pour augmenter leur capacité pulmonaire 🙂 J’ai aussi eu vent que des choristes voulaient faire la même chose avec l’espoir de pouvoir tenir leur note pendant plusieurs O (ronde)…. 🙂

    • Paul dit :

      Mtre Rejean,

      N’étant pas narcissiste, je ne suis pas abonné au FaceBook. La probabilité de le devenir est nulle après leurs exploits avant, pendant et après les élections américaines.

      J’ai trouvé la démonstration de Dr. Vadeboncoeur ici : https://lactualite.com/sante-et-science/donnez-moi-de-loxygene-2/ . Est-ce la même que celle publiée sur le FaceBook ?
      Bien que je ne conteste pas la conclusion (pour un masque de procédure porté pendant un court laps de temps), la démonstration par absurde que vous recommandez n’est pas concluante .

      Dans une salle d’urgence on observe en tout temps des normes très strictes régissant la qualité de l’air ambiant (mouvement d’air, son recirculation, filtration et faible humidité relative).
      Même dans ces conditions, si le Dr. Vadeboncoeur avait porté en régime continu ses accoutrements faciaux multicouche pendant longtemps, il est possible que pour maintenir sa saturation en oxygène, ses pulsations cardiaques auraient augmenté davantage (que la tendance observée), en même temps que la cadence d’aspirations (non indiquée sur l’écran).
      Combien de temps (minutes) chaque essai ? Le niveau d’effort physique ?

      Le bon docteur (aussi expert en climatologie) s’adressait aux convertis en utilisant la dérision (le ton, les mots, les moyens et le sourire en coin de clôture).
      C’était un pamphlet flattant la rectitude politique, pas une démonstration scientifique rigoureuse.

      Quand vous ou Jacques portez un masque dans un lieu public fermé, l’air ambiant n’est pas débarrassé de polluants, est recyclé à répétition (teneur en CO2 peut avoisiner 5,000 ppm) et son humidité peut être élevée.

      À la longue (la durée est l’argument de M. Jacques, je crois), les pores du masque seraient graduellement remplis de condensat, de salive et pour certains d’entre nous, de morve. Cette barrière serait de plus en plus difficile à franchir pour le gaz carbonique expiré et une portion sera re-inspirée avec l’air entrant.
      Dans ces conditions de monde réel, la saturation en O2 du sang d’un masqué serait-elle affectée ? Des signes d’acidose présents ?
      Mtre. Jacques semble avoir des réponses.
      Mais, ce mesquin (selon les R & R covido-craintifs), les partagera-t-il avec nous ?

      Je prends bonne note de votre idée de masque porté en tant que moyen d’exercice thoracique.
      Pour rendre votre mode encore plus attrayante aux quidams, vous pourriez faire imbiber ces masques athlétiques de parfums ciblés : café matinal, bacon, de femme, de sauna gai, de Punta Cana, etc..
      Ainsi, si l’athlète perdait la perception de son parfum motivateur, il se dirigerait prestement vers la station de covido-détection la plus proche.

      Paul

  24. lucbmenard dit :

    Je pense que la vaccination¹ sera obligatoire même si des gens persistent à s’opposer à cette consigne. La raison est simple : l’immunité collective ne peut être effective que lorsqu’un seuil minimal de vaccination est atteint dans la communauté.
    Je pense qu’en imposant de très fortes amendes (p.ex. $100 000) nous en viendrons à bout. Malheureusement, la méthode forte fonctionne mieux ici pour imposer le respect aux autres. La sensibilisation ne suffit pas.
    Enfin, le virus n’attendra pas les décisions gouvernementales ou individuelles avant de continuer sa progression. Notez comment il apprécie son hôte et la facilité (variante) qu’il a à déjouer sa barrière immunitaire.
    À quand une réponse forte à ces vagues successives ? Attendons-nous qu’un tsunami nous tombe dessus avant de nous réveiller? Je pensais naïvement que nos frontières étaient restées fermées… Nous avons pris le risque de ne pas avoir agi rapidement et rigoureusement (p. ex. appliquer la quatorzaine comme en Nouvelle-Zélande) avec les conséquences que nous vivons.

    ¹Pour des renseignements supplémentaires concernant l’immunologie par la vaccination et le fonctionnement du système immunitaire, ici : Fonctionnement du système immunitaire – Immunologie de la vaccination – Professionnels de la santé – MSSS (gouv.qc.ca)

    • Paul S. dit :

      Confucius : “Une petite impatience ruine un grand projet.”

      Quidam pensif : “La peur est la mauvaise conseillère, mais la chiasse éteint la raison.”

      Une amende de $ 100,000.00 ?
      Pourquoi pas 100 coups de fouet en sus ?
      Avec le prélèvement sur le récalcitrant d’un rein transplantable, en compensation équitable ?

      Assurément les covido-coliqueux vont applaudir l’implantation obligatoire sur tous de micro puces de traçage (évoquées par M. Jacques) quand les camarades chinois auront prouvé leur utilité dans le combat contre leur virus expatrié, maintenant devenu britannique.

      Ceci dit, je me ferai vacciner par conscience sociale.

      Les accidents de vaccination sont inévitables.
      Que répondrait-il, le monsieur “$100,000”, à la famille d’un vacciné non-volontaire décédé, suite à une directive d’état, appuyée sur la science d’un Arruda ?

      • lucbmenard dit :

        Il y a plus d’avantages à se faire vacciner que l’inverse : vous l’avez compris et c’est tant mieux.
        Ne pas le faire serait déraisonnable, irresponsable, voire criminel dans le contexte de pandémie. Le danger que représente ce virus est omniprésent et le moyen sûr de le combattre c’est le vaccin. Le domaine des sciences de la santé est rigoureux : il n’y a rien à craindre. Nul besoin de douter. Simplement, il faut rester un brin vigilant!
        Il est préférable se conformer sciemment. Je déplore devoir le faire sous le poids de la contrainte. Les dommages collatéraux font partis des possibilités. Statistiquement, par contre, la réalité est que vos chances de survie sont beaucoup plus nombreuses si vous vous faites vacciner.
        Pour ce qui est des puces, franchement, je ne l’attendais pas. Est-ce un nouveau chapitre de la dystopie d’Orwell (1984) que vous êtes à réécrire? Pourquoi faire circuler des idées d’un genre quasi complotiste ? Pourquoi supposer également que le gouvernement chinois a créé et lâché ce virus dans le monde, VOLONTAIREMENT?

  25. James C. dit :

    À regarder comment les Chinois ont agit. C’est simplement écœurant. Je sais, c’est un peu long, mais à voir.

    • lucbmenard dit :

      Merci M. James!

      J’ai regardé la vidéo au grand complet. Je connaissais déjà plusieurs des faits saillants.

      Quelles que soient les causes de l’épidémie, les faits demeurent que le gouvernement chinois a dissimulé de l’information comme en 2003, après avoir caché l’épidémie de SARS, cela pendant des semaines avant que les rumeurs et le nombre de malades et décès ne le contraignent à révéler l’épidémie, présenter des excuses et promettre une transparence totale concernant les futures épidémies.

      Quoi penser de la déclaration faite à l’effet que le virus était peu transmissible ou des quantités faibles de cas infectés à Wuhan en tenant compte du déroulement des événements. Les autorités continueront d’être pointées du doigt pour leur lenteur bureaucratique dans toute cette affaire. Elles qui ont omis de déclarer à l’OMS avec diligence le risque¹ sanitaire dont elles étaient témoins depuis déjà un certain temps comme le règlement le stipule, soit en dedans de 24 heures.

      On comprend, en rétrospective, que la stratégie n’est jamais gagnante dans ce genre de situation. La normalité pour ce régime communiste et d’autres est que d’instinct il faut cacher les problèmes pour ainsi s’éviter la responsabilité des drames (p.ex. le SRAS en 2002, Tchernobyl en 1986).
      Malgré tout, je doute que cela aille au-delà d’un simple blâme, comme ici ce fut le cas au CHSLD d’Herron pour la mauvaise gestion imputée à l’administration, avec la promesse que plus jamais cela ne se reproduirait. Rappelons que la Chine est déjà blâmée par plusieurs pays pour sa gestion douteuse de l’épidémie du nouveau coronavirus.

      ¹ situation exceptionnelle impliquant la propagation d’une maladie qui peut requérir une action internationale coordonnée parce qu’elle est grave, soudaine, inhabituelle ou inattendue; a des implications pour la santé publique dépassant les frontières nationales l’État affecté; et pourrait nécessiter une action internationale immédiate (OMS | Qu’est-ce que le Règlement sanitaire international? (who.int)

  26. lucbmenard dit :

    L’herpès labial est une maladie virale, contagieuse et la forme plus commune de l’herpès.
    Ce virus est vieux comme le monde et mieux connu, mais il défie également la science à ce jour.

    On payerait cher, peut-être pas 100 000 dollars, mais le bonheur de se débarrasser de cette peste, les infections récurrentes autour de la bouche qui rendent parfois la vie misérable! Dès les premiers symptômes, on sait : encore un feu sauvage. L’hiver, assez régulièrement, je ressens le picotement caractéristique sur mes lèvres qui se dessèchent. Les quelques traitements qui existent ne soignent que les symptômes, pas la maladie qui est INCURABLE.

    En 2014, des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego ont identifié les origines évolutives du virus simplex¹ de l’herpès humain (VHS) -1 et -2, signalant que les anciens hominidés infectés avant leur évolution se sont séparés des chimpanzés il y a 6 millions d’années, tandis que les seconds sont passé des chimpanzés anciens aux ancêtres des humains modernes – Homo erectus – il y a environ 1,6 million d’années.

    En 2016, d’autres chercheurs (Boston College) ont maintenant fouillé les génomes de 50 mammifères modernes à la recherche de restes viraux « fossiles » d’un ancien groupe de virus connu sous le nom d’ERV-FC. Cela a révélé que les virus ERV-FC ont infecté les ancêtres d’au moins 28 de ces espèces de mammifères il y a entre 15 et 30 millions d’années. Les virus ont touché un large éventail d’hôtes, y compris les carnivores, les rongeurs et les primates. La répartition de l’ERV-FC entre différents mammifères indique que les virus se sont propagés à tous les continents, à l’exception de l’Antarctique et de l’Australie, et qu’ils ont sauté entre les espèces plus de 20 fois.

    Tracking interspecies transmission and long-term evolution of an ancient retrovirus using the genomes of modern mammals | eLife (elifesciences.org).

    Les virus font partie de l’histoire de notre planète et de l’évolution de la vie sur la terre. Cette vidéo sur PBS-EONS (10min.) intitulée : la pandémie qui a durée 15 millions d’années l’explique (ici : (102) The Pandemic That Lasted 15 Million Years – YouTube

    L’herpès génital² est également une infection causée par le virus herpès simplex et est sexuellement transmissible de l’homme ou de la femme qui en est infecté. Elle peut s’effectuer même si la personne infectée ne présente aucune manifestation de la maladie. De nombreuses personnes infectées ne savent pas qu’elles sont porteuses du virus car elles ne présentent aucun symptôme. L’herpès génital peut passer complètement inaperçu : homme ou femme peuvent avoir été en contact avec le virus et ne jamais développer de symptômes de l’herpès génital.

    ¹ Herpès (virus de l’herpès) (who.int)
    ² (Herpès génital chez la femme et l’homme : cause, photo et traitement (journaldesfemmes.fr).

  27. Normand dit :

    Pour ceux qui sont persuadés que toutes hésitations avec les vaccins de la Covid sont injustifiables, je vous invite à écouter cette entrevue avec Richard Marchand, Microbiologiste et infectiologue, Institut de cardiologie de Montréal accordée à Paul Arcand

    Dans le contrôle audio, aller directement à 7:30 concernant le segment sur les vaccins :

    https://www.985fm.ca/audio/374425/le-port-du-masque-de-procedure-obligatoire-pour-les-eleves-du-primaire-en-zone-rouge

    • Reynald Du Berger dit :

      On n’est que 7 millions de francophones vs 70 millions en France. Je vais chercher mes avis médicaux covid-vaccins là-bas et non à Montréal.
      Sortez du Québec allez sur C News, LCI, BFM et Radio-Sud. Lâchez les radios populaires québécoises. « parce que ça a pas addonné » de la part de ce médecin n’est pas un avis scientifique.

      • Paul dit :

        L’opinion exprimée par Dr. Marchand n’est pas incompatible avec un “avis scientifique” neutre : en effet, il est trop tôt pour tout savoir sur les effets à long terme de vaccins mis au point sans être soumis aux protocoles de tests usuels qui auraient pris trop longtemps.
        Il confirme aussi l’urgence de la vaccination massive du point de vue de la Santé publique.

        Des généralités qu’un spécialiste hexagonal ne contredirait probablement pas.

        Évidemment, ceux qui croient que tous, dont nous les quidams, ne sont pas en mesure de bien juger les choses, même de comprendre l’information, rapprocheraient au Dr. Marchand de ne pas avoir activement découragé la méfiance envers la vaccination.
        En disant par exemple que la certitude à 100 % n’existe pas dans ce domaine.

        Mais là, il ne s’agirait pas d’argumentation scientifique, mais de l’information par omission. Que l’on peut et pratique, dans un sens ou un autre.

      • Reynald Du Berger dit :

         » il est trop tôt pour tout savoir sur les effets à long terme de vaccins » ….. quand on a plus de 80 ans ….on se fout du « il est trop tot et faut attendre les résultats publiés en Lancet ou New England Journal of Medecine  » … on regarde combien sont tombés dans les pommes, paralysés ou raide morts après la piqure et si ça nous va, on prend le premier vaccin disponible et c’est ce que je ferai !

      • Paul dit :

        Absolument et votre risque sera microscopique, autant à court qu’à long terme. Ces vaccins prioritaires ont été conçus par les meilleurs experts à l’emploi d’entreprises spécialisées dans le domaine.

        Félicitations professeur, malgré l’âge canonique, votre instinct de survie semble être en parfait état.

        Son véritable test surviendra, lorsque heureux et expectatif, vous serez enfin assis dans le fauteuil du vacciné, pompant vos endorphines et soudainement apparaîtra dans votre champs de vision une brave infirmière coiffée de son hijab, brandissant la seringue salvatrice.

        La survie par la damnation ? That is the question.

      • Reynald Du Berger dit :

        merci !… j’adore !

  28. Paul dit :

    Après avoir subi un prélèvement de détection de la Covid 19 dans l’anus, ces braves Chinois marchent comme des zombies avec un speculum coincé dans le troufignon.
    “Chinese Patients Limp Out Of Hospital After Covid Anal Swab Testing (Nucleic Acid Testing)” : https://www.youtube.com/watch?v=ecyie4ojP14

    Les autorités chinoises prétendent que ce test est beaucoup plus fiable que les autres, alors on peut prévoir que l’OMS en fera bientôt la promotion internationale. D’autant plus que la Chine a mieux réussi à contrôler la pandémie que les autres.
    Le PM Trudeau admire en tout les Chinois et je ne mets rien à l’abri de l’Onusiste Arruda, appuyé par la cheffesse de polices G. Guilbault.

    Avant de nous déculotter, consultons nos experts.

    Question au prof Du Berger, en tant que spécialiste de la fistule anale : la démarche en Manchot empereur de ramonés chinois, peut-elle être attribuée à une fissuration au troufignon, causée par les tiges Q-tip de mauvaise qualité, déchaussées pendant le curetage ? Ou bien, se pourrait-il que l’on se sert là bas de chop sticks japonais pour le prélèvement, au lieu de chop sticks chinois à bout moins agressif ?

    Question à M. Jacques, en tant qu’expert en implants sous-cutanés orwelliens : se pourrait-il que pendant le prélèvement on ait ancré une puce de surveillance dans la cavité anale de sujets du président Xi ? Une micro puce bénigne à la Gates ou une capable d’électrochocs punitifs ?

    Question à M. Ménard, en tant que demandeur de la manière forte pour le bien de tous : en arguant que la covido-détection la plus fiable possible doit faire partie d’une offensive gagnante contre la pandémie, au même titre que la vaccination, à combien faudra-t-il établir l’amende aux foufouno-récalcitrants ? Un autre petit $ 100,000 ?
    J’ai besoin de savoir avant d’annoncer mon rein sur ebay.

    • Reynald Du Berger dit :

      Cher Paul, Génial ! ….au point où je publie votre commentaire (anonyme) sur ma page facebook !

    • lucbmenard dit :

      …je me compterais chanceux, ici, d’avoir le choix… une amende (elle est exorbitante, laissez tomber : le chiffre n’est qu’une extension du concept…) ou la prison (tout de même…une peine avec sursis, ici, ce n’est pas rien…).
      En Chine, par contre (selon votre récit), vous allez droit au loagai (camp de rééducation/réforme par le travail). Et ça prendra le temps qu’il faut pour payer cette dette…
      Pas le choix, pas de temps déterminé pour une sortie définitive quant à la menace que vous représentez pour la nation. Pensez-y : à vous de trouver la réponse et ce qui vous conviens le mieux. La désobéissance à l’autorité a toujours un prix ou des conséquences…

      • Paul dit :

        Une citation du grand Ronald Reagan : “Freedom is never more than one generation away from extinction. We didn’t pass it to our children in the bloodstream. It must be fought for, protected, and handed on for them to do the same, or one day we will spend our sunset years telling our children and our children’s children what it was once like in the United States where men were free.”

        On assiste dans l’Occident à l’érosion de la Liberté, y compris aux USA.
        Les Media ont abandonné leur rôle traditionnel de gardien et d’arbitre impartial et l’État incompétent est toujours prêt à étendre ses pouvoirs pour nous protéger de nous même.

        Je ne suis pas doctrinaire au point de nier que pour gouverner il faut parfois s’imposer en exerçant l’autorité. Mais, je soutiens que la preuve, de la NÉCESSITÉ de devoir le faire en empiétant sur les libertés fondamentales de l’individu, incombe TOUJOURS au gouvernement.

        En aucun cas il ne faut pas (aux gouvernants et aux gouvernés) passer à l’automatique et présumer que les libertés personnelles sont un privilège ou une pacotille, donc un empiètement peut se faire sans la justification approfondie, ou tout court.

        Ceux qui réclament des interventions musclées et suggèrent des pénalités ruineuses invitent l’État à la facilité. Éventuellement la Liberté devient la grenouille dans la marmite chauffée à petit feu. Pourquoi, un citoyen se sentirait-il obligé de souffler sur les braises sous la marmite ?

        En passant, les régimes totalitaires n’évoquent pas le concept de dette à la société. Ils emprisonnent, rééduquent, internent les récalcitrants pour les punir et intimider les autres.
        Tout simplement et avec efficacité.

      • Reynald Du Berger dit :

        La science du covid, comme celle du climat n’est pas établie… – it is not settled- Dans toute situation qui menace la vie des citoyens, le gouvernement doit prendre les décisions et imposer des mesures. Quand la science n’est pas établie, il doit utiliser les deux GBS, le gros bon sens et la grosse bonne science – car la fine science du covid n’est pas connue-. Imaginez un instant que sous prétexte de ne pas brimer les libertés , on laisse à chaque individu le choix de sa conduite … ex: les tis-clins propriétaires et clients de gym « moé j’mentraine pis c’est pas Legault qui va me gnia gnia gnia … tabarnak »…. ça s’appelle l’anarchie… Vous surestimez le sens civique, la culture , la science et l’empathie de vos concitoyens cher ami.

      • Paul dit :

        Je dis seulement, professeur, que l’État peut, même doit, exercer son autorité quand c’est requis en justifiant comme il faut son action.
        Il ne faut pas qu’une urgence, de la Santé publique ou (la supposée) climatique l’en dispense et que l’on passe au “rubber stamping” de n’importe quelle mesure répressive.

        La logique du couvre feu m’échappe.
        Les rencontres nocturnes sont-elles plus covido-transmissibles que les interactions diurnes ? Le suave Arruda n’a jamais offert d’explication scientifique plausible, seulement un laïus ridicule de préfet de discipline.

        La semaine dernière, vers 19h45, au retour hâtif d’épicerie, j’ai trouvé devant ma porte un paquet de 4 boîtes de Benny’s livré par Uber Eats.
        Bien qu’il n’y avait pas d’autos chez les voisins, j’ai pensé que la commande leur été destinée.
        En effet, les parents partis, les adolescents avaient de la visite vendredi soir. Comme pendant tout l’été dernier.

        Monsieur Ménard m’imposerait-il une amende pour la non-délation ?
        Si de tels cas étaient fréquents, devrait-on encourager la police à faire des perquisitions ? Ciblées ou au hasard ?

        Ne vous trompez pas, l’insistance persistante de la justification d’Urgence climatique par la gauche internationale a un but clair : tasser les procédures communes aux démocraties et graduellement instaurer une dictature brune (verte + rouge).

        Greta Thunberg : “ We have not come here to beg world leaders to care. You have ignored us in the past and you will ignore us again. You’ve run out of excuses and we’re running out of time. We’ve come here to let you know that change is coming, whether you like it or not. The real power belongs to the people. “

        En tant qu’humaniste, peut être que je surestime mes concitoyens, mes ceux qui poussent les gouvernements sur la pente glissante d’autoritarisme excessif surestiment les politiciens.

        À chacun de voir son intérêt.
        Ayant peu de gênes néandertaliens et possédant un système immunitaire robuste, je crains plus les tyrans que le coronavirus.

        Ronald Reagan avait raison : la Liberté d’individu n’est pas un état de fait inné ou garanti et il faut tout faire pour la protéger et la mériter. Cela avait pris des millénaires pour que des quidams comme moi puissent en bénéficier et s’épanouir sous ses ailes.

      • Reynald Du Berger dit :

        le couvre-feu empêche des milliers de soupers famille – amis qui sont avec le milieu de travail les pire foyers de contamination. Juste cela justifie la mesure.

      • Paul dit :

        Prof certifie : “.. Juste cela justifie la mesure.”

        Ce virus doit être un vrai petit malin !

        Il prend sa pause syndicale pendant les déjeuners, brunches et les collations diurnes, pour être plus vigoureux aux soupers à la française, après 20h00.
        Pas à l’heure de soupers réglementaires québécois, vers 18h00.

        Quel sagace cet Arruda indispensable, d’avoir percé à jour ce subterfuge viral.

      • Reynald Du Berger dit :

        Excellent sarcasme… mais malheureusement non appuyé par les données publiées sur l’efficacité du couvre-feu… à votre google… mots clés suggérés… curfew, efficiency, data, … survey… etc… en qq secondes j’ai trouvé 3 références en revues médicales et/ou scientifiques à comités de lecture qui me donnent raison.

      • Paul dit :

        Oh ce Google béni de tous.

        Permettez-moi de prendre tout ça en délibéré avant de confronter votre grande science à mon petit GBS intuitif.

        Parfois, la Science pratique la preuve par omission et les comités de lecture ont l’attention sélective.

        Juste à contrepet, ce pourrait-il que les convives français pratiquaient tous le bise et l’accolade aux soupers après 20h00 ?
        S’agissait-il de dîners de cons à invités de moult provenance ?

  29. Paul dit :

    La Science, dont le prof s’abreuve en abondance, pourrait en revanche s’alimenter, ou se polliniser, sur son blog.

    Il y eut, il y a un an, une hypothèse concernant une possible résistance différentielle des ethnies au coronavirus, reliée aux gênes hérités de néanderthaliens : https://duberger.me/2020/03/25/covid-19-et-ego-medical/#comment-112284
    La différentiation, en raison de contacts passés, entre les deux espèces d’hominidés, limités à l’habitat de l’Homme de Neandertal.

    Depuis, une étude sérieuse a confirmé cette hypothèse (faite aussi par des savants, autrement plus brillants qu’un simple quidam) :

    “The major genetic risk factor for severe COVID-19 is inherited from Neanderthals” : https://www.nature.com/articles/s41586-020-2818-3 ;

    “Neanderthal gene found in many people may open cells to coronavirus and increase COVID-19 severity” : https://www.sciencemag.org/news/2020/12/neanderthal-gene-found-many-people-may-open-cells-coronavirus-and-increase-covid-19 .

    “Could COVID-19 have wiped out the Neandertals?” : https://phys.org/news/2020-12-covid-neandertals.html

    Alors, mesdames et messieurs, si vous ne voulez pas finir comme le cousin lointain, regardez vous vite dans la glace et décidez si vos traits portent des marqueurs néanderthaliens.

    Ensuite, quelque soit votre âge, faites vous inclure par la Santé publique dans la catégorie à covido-risque accru et faites vous prioriser à la vaccination.

    Ou, faites-vous en dispenser, comme le fera sans doute Mr. Jacques, que je devine totalement non-néanderthalien.
    Pour monsieur Rejean et le prof, surtout avec sa barbe, c’est assurément le contraire : passez à l’avant de la queue d’attente.
    ( Voir ici le possible proto-ancêtre Du Berger, lui aussi barbu : https://www.lejournaldesarts.fr/patrimoine/lhomme-de-neandertal-le-plus-ancien-artiste-de-lhumanite-136318 ).

    • La tourterelle des tourtereaux dit :

      Sans complétude, ni cafouillage, mon appareillage sans dictat a été sélectionné par le maître à bord, prophète en son époque, le choix est de mise. Bien étalonné, j’adore les femmes de la noblesse autant que les femmes de peu de vertu.

      Sans pomme d’Adam, je vocifère lors des carnavals à l’effigie de l’arc-en-ciel, je m’époumone au gré des vents, arborant des slogans Trudeauistes tel »Trump est la seul bite que je ne peux pas saquer » ou encore « seul les égos très fragile ont peur de l’égalité  »

      Ayant pris l’habitude de jouer carte sur table cela explique ainsi ce préambule viril pour me placer à hauteur d’homme à l’époque des lumières vivent et écarlate.

      Je renifle l’odeur du progressisme depuis le Facebook de ce Du Berger qui ne cesse de heurter les gens dans leurs convictions les plus profondes.Quel vent de fraîcheur que ce dénommé Paul.

      Je sens même le progrès surgir de se font de poubelle mal odorant qu’est la radio extrême de Québec, mais quelle position honorable de voir au grain pour nos libertés. Cela donne le goût d’aller picossé et glousser sur ces ondes, forts inspirantes…

      Je ne cesserais de louanger ces gens qui sont contre l’injection de ce vaccin maléfique.

      Un bec en pincette au morning man qu’est m.M’aurais et m.Fillion.

      Mes salutations.

      • Reynald Du Berger dit :

        Progessiste moi ? on voit que vous me connaissez mal !… je suis aussi populiste que mon président préféré Trump. Plusieurs comme vous ont vu en moi un traitre parce que se foutant totalement de la science, ils ne retenaient de mon discours sur le climat que mon blâme aux gouvernements climato-alarmistes qui leur imposaient des mesures et des taxes injustes. Quelle déception quand ils ont appris que j’étais un covido-réaliste et non un covido-négatiste comme eux ! ..  » Ça se peut pas ! On le pensait d’not bord !  » être de leur bord consistant à chialer, pleurnicher, geindre, faire des crises de bacon pour toute mesure gouvernementale qui les gêne. Je fais de la science, et non pas de l’émotion ni de la politique avec ce covid. …vous écrivez ensuite  » ce Du Berger qui ne cesse de heurter les gens dans leurs convictions les plus profondes. »…. exposez-moi alors ces convictions les plus profondes et sur quelles données scientifiques elles sont fondées, car on parle de SCIENCE ici. Je suis conscient de heurter les « valeurs » par exemple des propriétaire$$$$ et clients des gyms … – mon exemple préféré- encore des sarcasmes, désolé… Je mets aussi dans les plateaux de la balance les inconvénients socio-économiques vs les bénéfices sur la santé, je lis 4 revues médicales Lancet, SCIENCE, NATURE MEDECINE ET NEW ENGLAND JOURNAL OF MEDECINE et désolé, les animateurs et chroniqueurs de CHOI ne font pas partie de ces références. J’écoute les journalistes et surtout inf ectiologues et épidémiologistes que je vois sur les plateaux français de C News, BFM, LCI et Sud RTadio – ils sont 70 millions, nous seulement 7 millions de francophones- et je me fais une tête . Ensuite je me comporte avec le moins d’égoïsme possible et avec le sens civique qui fait que j’ai de l’empathie pour mes concitoyens et surtout pour ceux qui souffrent et qui meurent. Je vous rappelle le 1er paragraphe de ce billet : C’est dans les événements critiques comme les guerres, les famines, les catastrophes naturelles et les épidémies que la vraie nature des gens se révèle. Une société n’est pas formée de citoyens uniformes. Cela va de salopards qui n’hésitent pas à mettre en péril la santé de leurs parents et grands-parents afin de sauvegarder les quelques libertés et intérêts qu’ils estiment qu’on leur a temporairement mais injustement ravis, jusqu’à ces soignants admirables et souvent héroïques, qui risquent la leur pour d’autres, et que les Français applaudissaient tous les soirs à 20h de leurs balcons de confinement lors de la première vague de covid-19.

      • Paul dit :

        Dites donc, sir(esse) Tourterelle, êtes vous en train d’affirmer la possibilité d’existence d’un adhérent LGBTQI, libre-penseur et conservateur ?

        Sans pomme d’Adam, en effet la mode du jour approuve et encourage le saphisme fier et revendicateur. Tous les goûts sont dans la nature et l’adoration (platonique à son âge canonique) de créatures de tout acabit (telles que définies par le Père Gédéon) est assurément partagée avec vous par le prof honni.

        Quant à son “égarement” du droit chemin du parfait anticonformiste, référez vous à la Pyramide de besoins de Maslow.

        L’instinct de survie est à la base de tout : la liberté sans vie ne peut même pas être évoquée, car sans signification. Sauf par les adorateurs de la Gaïa, dont “ce” Du Berger n’est pas.
        Donc, parfaitement logique avec lui-même, ce savant cohérent solidifie la base de la Pyramide de Maslow (les besoins physiologiques), soit la position où il se trouve présentement.

        À tort ou à raison et jusqu’à la preuve du contraire, en dépit de mon âge biologique, tel un jeune bouc, je fais confiance à mon système immunitaire (que j’essaie de tenir en forme).
        Donc, j’ai le loisir de penser que la vie sans la liberté n’a pas de sens. Bien que je l’avais connue et bien vécu jadis en apprenant dés la tendre enfance à ne pas faire des vagues.
        Assis sur ma marche, les pieds ballotant au vent, je regarde en bas et je ne mine pas les fondations de ma Pyramide car moi aussi je suis cohérent.

        Après sa vaccination salvatrice, on verra si le prof se hissasse sur une marche supérieure de la grande Pyramide.

      • Reynald Du Berger dit :

         » la liberté sans vie ne peut même pas être évoquée, car sans signification….. les tis-clins confondent liberté et licence.

      • La tourterelle des tourtereaux dit :

        J’ai presque désorbité mes globes oculaires en constatant à quel point ce blogue a été actif en rebondissement depuis l’apanage de mon dernier commentaire. L’auteur de ce blogue qu’est-ce Du Berger me fait l’effet au sens figuré d’écartillé les pattes sur une ligne de transport électrique, l’augmentation de la différence de potentiel entre celle-ci me fait ouvrir le sphincter anal à 60 hertz d’où ces satanées impulsions qui me font profondément décharger ces graines de légumineuse tel un canon électromagnétique de Gauss, bref quelle impression rébarbative d’être le mal incarné

        Me fustigé en m’accablant du terme salopard, puisque je m’époumone à faire ressurgir la liberté bien enfouie au fond de l’esprit de certains et qui ne serait qu’en faite de laisser tomber leurs coeurs pour les personnes omnipotentes qui ne sont pas prêtes à faire affront à la nature, puisque les plus faibles sont résolus à mourir les premiers, les loups repèrent et cible ceux ayant le plus de chances de finir à la brioche, soit les plus faibles de la meute, bien sûr les cervidés reconnaitront en la jeunesse cette force, ils auront le réflexe de maintenir les jeunes au centre pour les protéger et les vieux protègeront le troupeau en ayant le plus de chance d’y laisser leurs peaux.

        Nous québécois sommes bien mitigés par ce pseudo bien et le mal que certain essais de faire transparaitre pour qu’on ne puisse se repentir l’esprit en paix, mais n’en déplaise à ces récalcitrants le modèle à suivre est le Suè »dois », et  »dois », comme  »doigt d’honneur » aux valeureux qui me fustige de tout acabit péjoratif. Les morts sont décédés pour la liberté tout comme les libérateurs du peuple Israéliens, ce sont des héros des temps modernes.

        Et voilà ce que j’appellerais  »la droite l’ennemi de la droite » qui gruge avec voracité les fondements idéologiques au nom de la  »science » l’esprit de la liberté, cette liberté de respirer sans restriction l’air pur de la ville en compagnie des êtres les plus convenables qui ont à coeur le  »laissez vivre » des jeunes pour s’ébrouer dans les sports tels le hockey sport national du québécois moyen, n’étant pas colonisé puisque son équipe favorite est le Canadien de Montréal, donc fédéraliste à souhait, des tours du chapeau et des lancées frappées pour tous en ces jours obscurs et liberticides, voilà l’idée que les Anglo-saxons ce sont toujours servi pour détourner l’attention et créer cette fameuse homogénéité tant désirée du multiculturalisme, laissant le québécois de souche sur la sellette d’une cuvette remplie d’excrément. Mais bon, du pain et des jeux auront permis de tisser des liens indélébiles d’une nation à l’autre que certains auront plus à coeur que d’autres pour le vivre ensemble. Bien sûr tout tend à s’anglicisé, puisque le joual gagne du terrain, se sera sans précédent l’autodestruction du français et de l’assimilation à une langue dont le joual ne peut anéantir par les grands linguistes qui raffole de ces tavernes enivrantes qu’est la distillerie de l’esprit au travers de ce qui ne fait aucun sens.

        Sans vanité, le castor de la pièce de 5 cents en nickel gruge le mât du drapeau canadien, ces dents acérées lui permettent maintenant de découpé l’aluminium tellement il est assoiffé de la feuille d’érable et délibérément épris de liberté, le sens civique auquel les valeureux aimeraient vraiment nous voir restituer pour fabriquer un tissu social docile comme de la soie pour essuyer les fesses d’un gouvernement obèse et tentaculaire qui dévore tout sur son passage, la pieuvre des pays ayant atteint le stade de développement aisé ou le niveau de vie est celui des rois d’autre fois…

        L’argent mène le monde, le mercantilisme a même poussé les rois au bord de la faillite pour un pseudovirus chinois. Les chiffres, les chiffres, s’il suffisait de les croire, le confinement aurait presque annulé le virus de la grippe, tout de même hilarant, permettez moi alors de pestiféré contre cette science qui est l’analyse d’une structure parasitaire… Lorsque j’observe le premier ministre Legault et son équipe scientifique opérée cette médiocre comédie chiffrée, morte de trouille devant devant les faux variants, cella me fiche un coup dans les noisettes, ils sont vraiment trop trognon, est-ce que leurs variants lorsqu’ils mutent se trouvent à infecter la personne du fruit originel plus la mutation, voilà donc une absurdité qui met en lumière cette fausse peur qu’on tente par tous les moyens de transmettre au peuple pour qu’il se recroqueville sur lui-même en attendant ce soluté d’eaux et de sucre qu’on lui enverra dans les veines et que big pharma aura conçu comme un grand magicien harmonisant des écrans de fumée et des miroirs ardants pour nous chauffé les fesses comme le ferait un bon père de famille suite au pire des affronts qu’est de renier les valeurs familiales.

        Bon, je me suis assez vidé le cœur espérant en avoir éveillé plus d’un concernant cette problématique, laissons tomber cette fausse représentative qu’est le bien et le mal, c’est manichéen comme prérogative que le gros bon sens l’emporte sur la grosse bonne science… Faisons déplacer le balancier, il est plus que temps qu’il aille vers la droite au Québec, ils l’ont tellement poussé et repoussé à gauche comme des abrutis que cela va être le carnage vers la droite, plusieurs n’y croiront pas, mais c’est ce que je prédis. Sans rancune aux personnes qui se sentent visées.

      • La tourterelle des tourtereaux dit :

        Ce Du Berger est particulier pour un conservateur primaire, aurait-il des tendances au sadomasochisme? Bref, je suis étonné qu’ il publie mon brulot rempli d’invective narquoise à son endroit. Tout de même cela me laisse suspicieux et pantois à la fois à son endroit, j’en profite alors pour publié une réponse à ce Paul qui est en faite un essai sur les techniques de propagande politique des stratèges conservateurs et de l’excellent travail qui est fait en amont.

        Pour débuté, ce Paul me réfère à la pyramide de Maslow, tout individu doit-il répondre aux besoins de cette pyramide sans en être une, puisque c’est un triangle qui est sur ces schémas, mais bon, je peux m’y conformer de cette légère anicroche. Je ne crois pouvoir m’en déroger de ce triangle, mais c’est tout de même amusant que vous me proposiez cela suite à ma présentation un temps sois peu flagorneuse. À vrai dire j’aurais pu faire ma description dans les moindres détails, mais le but était de tester ce blogue pour en déduire de ces rouages et puisque nous sommes publiés coute que coute, eh bien j’en profite alors pour souhaiter un petit bonjour à tous les lecteurs, tourlou!

        Alors, est-ce que libre-penseur LGBT rime avec conservatisme? Je crois que oui, j’ai été attiré dernièrement en parcourant le paysage politique par cette odeur qui a été soufflée comme une bourrasque d’air frais provenant du parti conservateur du Québec. J’avoue que mes papilles olfactives repèrent avec une très grande finesse les courants du changement politique. Cette course à la chefferie est enivrante, puisque je n’ai su succomber au charme de cette logique probabiliste qui émane du parti depuis cette fameuse course chefferie, c’est éclatant, c’est l’odeur de la liberté brute, au sens qu’une vedette LGBT est en course contre les tenants du conservatisme primaire, ceux que j’appellerais d’une voix rauque et concis, les fermé sur eux-mêmes, ou encore mieux, les nons-progressistes évolutionnistes.

        Même les messieurs Fillion et Maurais ont versé dans ce que je dois avouer le populisme probabiliste, tout en accordant leurs guitares avec ce mode de fonctionnement conjoncturel. C’est simple, c’est de chercher les incohérences d’un système avec l’effigie de cette liberté qu’on a de tatouées sur le cœur et c’est la façon d’attirer malencontreusement les fidèles au temple.
        Je concède tout de même qu’après ce populisme probabiliste, le ménage sera fait, bref le bon grain va être séparé de l’ivraie, car les bizarres sont très peu tolérés et encore moins les obscures qui ont ou sont sur le point de quitter le navire dans un affolement presque qu’irrationnel, bref sans bouée de sauvetage politique, ils sautent directement à la mer. Ce phénomène est l’effet Pokliarof, c’est un russe qui a mis le doigt sur le phénomène de dégénérescence de la base militante conformément à la monter au pouvoir du parti, c’est la combinaison dangereuse de la radicalisation versus polarisation tous azimuts de la base du parti qui s’effrite pour permettre l’ascension vers les hautes sphères du pouvoir.

        Une fois le pouvoir atteint ce sont les remises en question et l’habileté à surfer sur les crises afin de polarisé l’électorat en ayant la plus grande part de gâteaux tout en demeurant le plus grand défenseur des causes de la majorité.

        Souvenez-vous toujours que ce sont les chevaliers de l’apocalypse qui ont fait élire l’ADQ minoritaire qui sont derrière ce vent de fraicheur, je ne nommerai pas de nom pour ne pas faire courir les quolibets, mais je les préconise comme la vraie alternative de droite, une droite réformatrice enragée, la calculatrice toujours à porté de main pour clavardé abruptement sur les touches afin de tout chiffré et bien sûr toujours, mais toujours l’avoir à porté de main pour ne pas se faire avoir avec le coup du tableau blanc comme l’incident fâcheux à tout le monde en parle, la seule valorisation médiatique de grande envergure c’est vu tourner aussi abruptement vers le malaise généralisé. La droite à appris à ne pas se faire avoir dans le détour par les gauchistes vilipendeurs de la télé de Radio-Canada, car ils font les petits malins, mais n’oubliez jamais qu’ils n’ont pas l’air de faire la différence entre un poste de radio et un téléviseur, m’avez-vous vu le nom de commerce qu’ils se donnent, c’est risible en 2021.

        J’ai bien hâte de voir la tronche de ceux qui se prétendent de vrais conservateurs qui accablent les autres conservateurs en les proclamant du terme péjoratif ‘’droite lite’’ au sens de légère ou sans alcool. La droite va carburé aux revendications les plus fondamentales, calculatrice à la main et stylo bille à la chemise, toujours prête pour signer un accord dont tout le monde se fout de la pertinence, tout ce qui intéresse les gens c’est les aberrations mentionnées sur twitter qui ne font aucun sens, ce que les journalistes gauchistes vont reprendre et ce faire un plaisir de répandre au bulletin de nouvelles afin d’extirpé les gens de l’emprise de ce nouveau conservatisme.

        La droite a appris de ces erreurs, elle sait positionner ses joueurs dans les médias, car l’échec de l’ADQ dénote un manque d’exposition dans les médias. Vous souvenez-vous d’avoir tourné en rond comme dans un tourbillon? Ceci n’est pas une illusion. Ce n’est ni plus ni moins que Jean Charest le premier ministre de l’époque qui à tiré sur la chasse et qui à fait des gros bye bye, car il n’y avait personne à la chaine de télévision ou de radio ce qui à eu pour but cette cuisante défaite dont le parti ne ce n’est jamais remis, monsieur Legault c’est alors permis de racheter la franchise. Voilà pour l’histoire.

        Et pour l’étude du procédé du clientélisme du parti, puisqu’il y a 4 partis à l’assemblé national on peut donc faire nos choux gras d’un pourcentage qui n’est pas trop élevé et garder un beau groupe sans trop d’hurluberlues. Il faut donc étudié les mécanisme de pensé dont les gens adhèrent, rien de nouveau à l’horizon la formule gagnante est en cours de marche.
        Lorsque les gens veulent du changement puisqu’ils sont exacerbés ou désenchantés par la gouvernance qui réprime le groupe cible, la logique probabiliste devient l’arche de Noé politique de tout bon candidat qui souffre d’une écoeurantite. Il s’agit alors de trouver des incohérences dans la gouvernance du parti au pouvoir pour l’attaquer de façon circonscrite.
        Je vais donner un exemple qui ne fait pas partie de la ligne politique pour ne pas bruler les aspirations du chef dans cette véritable guérilla idéologique.

        Par exemple, en ce qui concerne la limite de vitesse sur les autoroutes, elle est de 100km/heures, vous me direz qu’il n’y a pas de problème là! Il y en a un pour l’être en quête de liberté évidemment. Il faut trouver une incohérence pour permettre aux gens de ventiler leurs exacerbations. Puisque les voitures se croisent dans les routes secondaires à 90 km/h, l’Incohérence se situe au niveau qu’on tolère des impacts frontaux d’une vitesse jumelée à 180 km/h, eh oui, je sais, il aime bien les math, donc 90+90=180, donc logiquement on pourrait mettre la vitesse sur les autoroutes à 180 km/h, puisque les autos roulent dans la même direction.

        Qu’est-ce qu’il faut comprendre, c’est que les gauchistes vont utilisé cette logique jolie en surface, pour sous-catégoriser une panoplie de problème d’incohérence sous-jacente pour décrédibilisé l’équipe du parti, car une incohérence en crée d’autre. Par exemple des incohérences que cause cette nouvelle règlementation routière, il y aura une nouvelle dynamique d’ impacts dorsale avec les poids lourds beaucoup plus lents sur la route, les nids de poule dans la chaussée vont augmenter le risque de tomber à plat à haute vitesse ce qui risque de créer des carambolages, la conduite sous la pluie avec des pneus usés va causer de l’aquaplanage, les problèmes de visibilités, la bruine,le brouillard,la pénombre, etc.

        Le problème est que la logique probabiliste sous catégorises la problématique ou le fragmentes si vous préférez, cela attire des fidèles dans le temple idéologique, mais il faut lui laisser le temps d’ingérer les règles du libéralisme classique, il faut qu’ils les savourent, puis les ingurgites sans nécessairement les gaver comme des oies pour ne pas qu’ils est l’air rabougri, cela ce cultive c’est comme la musique ou les arts.

        Il faut comprendre pour le quidam qui fait sa première excursion dans un temple idéologique de droite est que lorsque qu’il constate avec stupéfaction ce qui est inscrit sur les murs, bien gravés dans la dureté du rock avec des instruments d’une incroyable finesse, ces règles hiérarchisées du temple qui décore les murs comme des hiéroglyphes pharaonesques, lorsqu’il les éclaire avec la lampe de son téléphone intelligent pour les décoder, alors la clairvoyance surgit et le premier commandement s’intitule clairement comme ceci. 1. Tu ne créeras point de règles qui auront pour but d’augmenter la légifération. Deuxièmement, souviens-toi qu’ un état sain financièrement est un état petit, etc.

        Cela peut paraitre loufoque, mais le point de vue que je veux amener c’est que la logique probabiliste entre en contradiction avec les règles idéologiques, ce n’est qu’une étape pour amener le fidèle à faire sa conversion de foi, car penser de régler des problèmes avec uniquement ce mode de pensé engendre des sous problèmes. Le procédé cognitif inverse par compte s’accorde mieux avec l’idéologie c’est le contre poids à la logique probabiliste, bref c’est le remède de cheval, l’uniformisation de la problématique, elle s’accorde mieux avec la pensée idéologique, donc c’est un autre type de pensée, ceux qui aime mentionner à la fin d’une suggestion leurs points finals, ou qu’ils mettent leurs barres sur les T, ou leurs points sur les I adoreront les remèdes de chevaux pour solutionner un problème sans le fragmenté ou le sou catégoriser.

        C’est un vrai travail de moine équilibriste de savoir manier ces concepts pour galvaniser les foules et les amener graduellement à adhérer à une idéologie de droite. Je propose donc cet essai tout en essayant de ne pas nuire aux travailles extraordinaire qui est fait pour fidélisé le clientélisme, sans la base idéologique vous allez faire des ronds, car monsieur Legault va tirer la chasse en redonnant des libertés aux gens avant les élections, tout ce raffut n’aura servi à rien.

        Bonne soirée.

      • Paul Simonak dit :

        Diagnostic : Diarrhée motrice par salves impérieuses.

        Posologie : Loperamide (Imodium) 2 mg
        Commencer par 2 gélules, puis après chaque selle non moulée une gélule supplémentaire, sans dépasser 8 gélules par jour.

        Dr. Paul Simonak

    • Paul dit :

      Cher professeur,

      Sans rancune, j’espère, pour la photo de votre proto-ancêtre.

      Il était cultivé et on devine son sens d’humour. Comme vous, il savait manier le bâton et avait le verbe vif. Qu’il projetait au loin de chaque monticule trouvé sur son chemin.
      Je le trouve sympathique et je déplore son éradication il y 40,000 ans par la Covid – 19 dans sa caverne mal ventilée qu’il devait partager avec moult chauve-souris.

      Dommage qu’il n’avait pas de maman-gouvernement pour veiller sur lui.
      Il serait davantage présent avec nous, s’il ne s’entassait pas avec ses congénères, s’il portait son masque et s’il ne sortait pas après 20h00.

      Paul

  30. lucbmenard dit :

    Dr Tam (Santé-Canada) a dit dans un point de presse passé que nous pourrions en avoir pour deux à trois ans à vivre avec ce virus : avec ou sans vaccin. Je suis désolé, messieurs, mesdames, mais il faut prendre notre mal en patience! Apprendre à attendre est notre défi des années prochaines.

    Le plus beau serait qu’elle ait tort :  » Et si ça se mettait à bien aller!  », mais permettez d’en douter. On constate aujourd’hui que la réalité nous rattrape. Je préfère vivre dans un monde plus difficile, mais vrai qu’avec des utopies de celles qu’on nous propose. On tente de nous faire croire toute sorte de choses : nous aurons des résultats positifs sans faire d’efforts nécessaires pour y arriver. On voit transparaître dans nos systèmes de santé la faiblesse de cet argumentaire fallacieux. On veut nous faire croire que rien n’a changé, que tout redeviendra comme avant ou que le futur sera jovial. Pour revenir sur terre, regardons particulièrement chez les personnes âgées, lourdement affectées du point de vue de leur santé où le réel n’a rien d’une utopie.

    Le monde a besoin d’être éclairés pour nous montrer la voie à suivre. Plusieurs sont fatigués de cette pandémie, mais il faut continuer et ne pas se laisser distraire et décourager par les illusions. Il faut accepter nos responsabilités. Rien n’est gratuit. On ne peut pas revenir en arrière. Notre liberté a un prix. L’utopie c’est penser qu’aucun effort ne sera nécessaire pour passer au travers. Quel est le coût du risque inutile de désobéir? Le problème ce n’est pas la situation : c’est l’attitude, pas les circonstances. Pourquoi s’en faire pour ce qui n’existe pas : le passé ou le futur? Pourquoi ne pas choisir de vivre ici et maintenant, au présent, et être heureux malgré ce passage obligé.
    La vie est houleuse ne l’oublions pas. La vie est un combat individuel et collectif. Qu’est ce qui nous dit qu’il n’y aura pas une troisième vague?

    • Paul dit :

      La Dame Tam n’a aucune crédibilité et voici pourquoi.

      Dr. Tam n’est pas seulement le “Chief Public Health Officer” à Santé-Canada, mais elle est aussi et l’était pendant l’éclosion et l’expansion de la pandémie il y a un an, un de sept membres du “Independent Oversight and Advisory Committee for the WHO Health Emergencies Programme”. Elle émarge donc directement de l’OMS, une organisation complètement assujettie aux intérêts chinois depuis une vingtaine d’années.

      Son comité avait décidé par un vote secret (on ne connait pas la position de Mme Tam) de retarder la déclaration de l’état d’urgence par l’OMS jusqu’à la fin de janvier 2020, bien que des fonctionnaires à Santé Canada croyaient depuis la mi-janvier que le Virus de Wuhan se transmettait bien par le contact humain, pas par la manipulation d’animaux contaminés comme le prétendait la Chine en ce temps.

      Ensuite, Mme Tam avait suivi la directive de l’OMS de ne pas faire fermer l’espace aérien canadien aux vols en provenance de la Chine.

      Le 2 février 2020, Donald Trump (traité de xénophobe pour cela) avait fait fi de cette directive (contre l’avis du vénéré Dr. Fauci – un autre pion pathétique de l’OMS), mais le Canada continuait à importer le coronavirus par la voie aérienne pendant sept semaines additionnelles. On peut présumer que J. Trudeau, un sinophile sans jugement, n’avait pas disputé l’avis obtenu de Mme Tam.

      On sait que l’OMS avait accommodé les demandes de la Chine qui voulait continuer à exporter ses produits et services et qui ne pouvait pas ne pas savoir, que ce faisant elle exportait la mort.

      Et les gens comme Dr. Fauci et Dr. Tam auraient dû le savoir aussi !
      La doctrine de l’OMS, en place depuis que la Chine en avait pris contrôle, qui prétendait qu’un virus doit être combattu aux pays multiples où il aboutit, plutôt que d’être confiné au pays d’origine, est d’un ridicule consommé. Même un quidam peut le comprendre facilement.
      Parler de la stigmatisation plutôt que de protection des autres, aussi prétendre que les individus infectés vont trouver de toute façon un moyen de s’échapper..
      De la Chine où tous sont fichés et surveillés de près en temps réel ?
      Ils ont bien pu boucler la province de Hubei par rapport au reste de la Chine, mais ils ne pouvaient pas assurer la rétention des personnes infectées en Chine..

      Il est à noter que les “spécialistes” responsables de la Santé publique, tels Fauci et Tam, ainsi que Dr. Arruda, ont à l’unisson (car obéissants à l’OMS) découragé le port du masque par la plèbe pendant que la Chine mettait la main sur tous les masques disponibles mondialement.
      E. Macron leur a cédé le stock de réserve français et J. Trudeau le nôtre.
      Peu de temps après, les entrepreneurs chinois vendaient au monde les masques au prix fort (F. Legault parlait de surenchère et du “cash market”). Les antennes mondiales de l’OMS, tels Tam, Fauci et Arruda, qui ont suivi le script de l’OMS et préparé le marché, auraient mérité une belle ristourne de “mask-peddlers” chinois qui ont fait fortune.
      Aujourd’hui, le pantin Fauci préconise le port de masques en couche double.

      Manifestement Dr. Tam a fait preuve de manque de jugement, sinon d’incompétence et elle devrait être congédiée.

      Évidemment, on va me traiter immédiatement de raciste et de misogyne, comme l’on avait fait quand le député conservateur Derek Sloan avait circulé une pétition demandant le renvoi de la fonctionnaire.
      Il questionnait aussi la loyauté au Canada de Dr. Tam, ce que je ne fais pas, bien que j’ai noté qu’en janvier Mme Tam avait utilisé exactement les mêmes mots que le représentant officiel de la Chine à Genève (“stigma”, etc..) pour défendre sa position et celle de l’OMS (le patron Tedros, utilisait les mêmes paroles aussi) sur l’ouverture d’espace aérien international aux avions en provenance de la Chine.

      On peut lire ici l’opinion pondérée sur Dr. Tam, attribuée à la diaspora chinoise au Canada : https://dailyhive.com/vancouver/dr-theresa-tam-criticize-without-being-racist?

      Dr. Theresa Tam dit possiblement vrai : le Coronavirus de Wuhan restera avec nous pendant longtemps.
      Mais elle est directement responsable de sa prolifération initiale chez nous.

      Dans cette entrevue https://www.youtube.com/watch?v=0fbm63V1BCY Dr. Tam a refusé d’assumer sa responsabilité et celle de l’OMS.

      • Rtremblay dit :

        Je ne dis pas que Dr Tam n’est aucunement responsable de ne pas avoir averti assez vite la population. Mais je crois qu’il serait extrêmement pertinent d’analyser également les agissements et les paroles de D. Trump comme superpropagateur de la Covid 19, par l’organisation de rassemblement non sécuritaire.

        Paul vous êtes tous désigné pour faire cette analyse car vous semblez avoir une mémoire des événements plus importante que la moyenne des gens qui post ici leur réflexion.

  31. lucbmenard dit :

    Paul,

    Je déplore la manière forte… (lisez ici : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-201297, mais parfois, elle est justifiable et justifiée (p.ex. si le désordre est dérangeant ou dangereux pour autrui (p.ex. dérange la paix publique, favorise la dispersion du virus). D’ailleurs, c’est une règle de la santé publique, en application depuis Mars dernier dans le contexte du décret sur les mesures d’urgence sanitaire (bien que contestable et contestée eut égard à la charte canadienne des droits et libertés… ici : https://duberger.me/2020/08/15/coronavirus-lexemple-tcheque/#comment-152361

    Je n’utilise pas la délation… Je préfère servir des avertissements directement aux auteurs, si leurs actions m’incommodent particulièrement. J’avoue que pour la pandémie, c’est particulier (c’est du cas par cas, selon l’événement et les circonstance). Il y a donc une grande part de subjectivité (mon guide est plutôt ma conscience que les règles de la santé publique, je l’avoue). Je n’ai pas dénoncé personne et ne le ferai probablement pas (j’ai été témoin de qq fautes mineures seulement).
    Dans d’autre pays (en Chine, p.ex.), répandre des rumeurs (suppositions), exprimer de la dissidence ouvertement, encourager les camarades à la désobéissance, ne pas être un bon citoyen, en somme, sont autant d’entorses pour lesquelles quiconque pourrait être sévèrement puni (les deux Michaël canadiens, p.ex., emprisonnés depuis plus d’un an pour les raisons politiques que nous connaissons).

    • Paul dit :

      Bonjour monsieur Ménard,

      Je prends et pris auparavant, bonne note, de vos arguments bien étayés sur la dichotomie entre les droits individuels et leur suppression nécéssaire pour des raisons d’ordre supérieur.

      Dans votre liste, il ne faut surtout pas oublier les mesures imposées en temps de guerre ou pour des raisons de défense nationale.
      Quand à Gallipoli les fantassins devaient sortir de tranchées et participer aux charges quotidiennes inutiles, les officiers savaient qu’ils les envoyaient à la mort certaine, pour la forme et pour soutenir l’illusion d’offensive.

      Mon propos réprobateur, quant à vos interventions préconisant l’intervention musclée de l’État est simple : laissons à chacun faire sa job.

      L’État doit être assez compétent pour savoir ce qu’il faut faire pour atteindre ses objectifs et déterminer les contraintes appropriées (y compris le niveau d’amendes) à imposer.
      Il doit exposer son cas et justifier son action.

      Le citoyen doit rappeler à l’État de ne pas piétiner ses droits inutilement, pas le contraire, ni le niveau de coercition à pratiquer.

      Les négociateurs syndicaux ne font jamais des concessions colossales au préalable à la négociation, ni excédant les expectations du patronat.

      En disant plus haut sur cette page : “La désobéissance à l’autorité a toujours un prix ou des conséquences…”, M. Ménard, constatez vous une évidence ou habilitez vous les excès du pouvoir ?

      Êtes vous vraiment prêt à donner la carte blanche aux gouvernants ?

      Si tel était le cas et si d’autres pensaient comme vous, voici la condition à laquelle nous pourrions éventuellement aboutir : “China Using ‘Emotion Recognition Technology’ to Arrest People” – https://www.breitbart.com/asia/2021/03/04/china-using-emotion-recognition-technology-to-arrest-people/ .

      Dans le roman “1984” d’Orwell, la Police de la Pensée traquait l’expression faciale sur les moniteurs de surveillance. La Chine a maintenant automatisé et accéléré cette tâche utile au maintien de la “stabilité sociale” (c’est ainsi qu’ils surnomment la soumission du peuple à la dictature du Parti communiste chinois).

      Sous le joug du Parti Communiste Chinois, on peut fouiller dans votre Q sans votre consentement et au moyen de la technologie (chinoise et d’autres provenances aussi, dont celle acquise ou volée aux USA) on peut maintenant inspecter votre petit jardin secret, auparavant inviolable. Plus aucun moyen d’échapper, car les kommissaires peuvent lire dans votre âme.

      Quant à la mienne, elle me qualifierait sur le champ pour la visite sans retour d’une de ces camionnettes pratiques pour l’acheminement rapide d’organes récoltés sur les dépouilles de suppliciés : “China’s execution bus” – https://observers.france24.com/en/20090324-china-execution-bus-death-penalty-china

      Bon Weekend et sans rancune,
      Paul

      • lucbmenard dit :

        Paul,

        Merci de m’avoir aidé dans ma compréhension.

        Le directeur de l’OMS (Dr TAG) a promis que tout ce qui s’est passé pendant la mission tentant d’élucider les origines de la COVID, sera présenté de manière transparente. Le rapport sera publié le 15 Mars prochain. Je ne pense pas que la question de la gouvernance de l’OMS en sera, mais vous qui avez des idées à ce sujet, quant au contrôle de la Chine, pouvez vous me dire, sachant combien l’argent est un puissant influenceur, je me demandais : comment à la hauteur de 40 millions annuellement ce pays pouvait faire? Les É.-U. contribuent dix fois plus. Ne devrait-il pas exercer plus de contrôle sur l’organisme sanitaire international?
        (Bien sûr, ils se sont fait couper les vivres par l’ex président, mais ça ne durera probablement pas avec Biden).

        Au plaisir,

      • lucbmenard dit :

        …et si vous savez davantage sur l’implantation des puces de traçage (techno., méthode, etc.) et la production des virus en labo, faite le nous savoir, svp. Ces nouvelles données pourraient aussi être très intéressantes.
        …pendant ce temps, je continue de penser comment nous ferons pour obtenir le pourcentage requis ou seuil minimal de 70-80 afin d’assurer notre santé à tous sans trop de contrainte ruineuse à imposer de force à la population. Mise à part la sensibilisation par l’information, je ne vois pas d’autre solution.
        Merci,

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard pose une question pertinente : “.. quant au contrôle de la Chine, pouvez vous me dire, sachant combien l’argent est un puissant influenceur, je me demandais : comment à la hauteur de 40 millions annuellement ce pays pouvait faire? Les É.-U. contribuent dix fois plus. Ne devrait-il pas exercer plus de contrôle sur l’organisme sanitaire international? “

        J’avais déjà élaboré un peu sur ce sujet et son aspect idéologique.
        Ici : https://duberger.me/2020/07/01/un-virus-de-plus-en-plus-etonnant/#comment-141350
        Et ici : https://duberger.me/2020/04/06/loms-et-les-masques/#comment-119759

        Les dirigeants chinois sont extrêmement intelligents et efficaces, avec un retour sur investissement extraordinaire. En effet, leur contribution financière est minuscule (par rapport aux pays occidentaux ou à leur nouvelle richesse nationale).

        Ils proposent et font élire les personnes contrôlables ou sympathiques à leur cause. Ensuite, ceux là instaurent une “culture d’entreprise” toujours favorable à la Chine.

        La précédente directrice générale de l’OMS, Dr Margaret Chan, originaire de Hong Kong et formée au Canada (citoyenneté chinoise et canadienne), vit maintenant par choix en Chine, où elle détient des positions d’autorité, réservées aux communistes.

        L’actuel directeur général, Mr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, d’origine éthiopienne, est un sympathisant communiste et il a été élu grâce au bloc de votes contrôlés par la Chine. Sa spécialité n’est pas seulement la santé, mais aussi les services de sécurité et à ce titre il risque des accusation de participation active à un génocide perpétré dans son pays d’origine.

        Mais quand il s’agit de l’ONU et de ses officines, y compris le GIEC, l’appartenance à la mouvance internationale pro-communiste est la norme. Donc la Chine est favorisée en partant et en tout à l’ONU.

        Les Démocrates ont reproché à Trump de ne pas pratiquer la reconduction automatique de programmes d’aide internationale et de ne pas écrire des chèques en blanc aux pays qui en avaient besoin.
        Il ne faisait qu’imiter les Chinois qui “aident” seulement quand ils se font aider.

        J’étais vraiment admiratif de marionnettistes chinois aux contrôles de l’OMS, quand j’avais écrit ceci :
        “ Être l’origine LAXISTE d’épidémies mondiales récurrentes et pouvoir contrôler la réponse internationale, ainsi que l’information – les stratèges chinois ont bien manœuvré. “

  32. Paul dit :

    La réponse à la parade google-classique du prof, plus haut sur cette page : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-220191

    Professeur,

    Vous le savez bien, Google est doté d’intelligence artificielle et il s’adapte / s’entraîne selon les recherches passées de son abonné.
    Vos recherches sont sans doute raffinées et elles exsudent la Science distillée. Les miennes, terre à terre, ont du mal à différencier la Greta Garbeau de la Thunbergue.

    Alors, forcément, les mêmes termes de recherche ne donnent pas les mêmes résultats.
    Je vous invite donc à nous indiquer les renvois exacts, produits par Google “en qq secondes”, en réponse à votre requête sur le couvre-feu. Que vous avez lus et compris !

    Vous n’avez sûrement pas fait comme votre congénère, lui aussi émargeant de la Science, Guillaume le Scientifigue / André Piette l’Akadémicien, qui alimentait ses préjugés par des recherches “en qq secondes”, dont les renvois, il avait mal lus et pas compris. Tel que constaté à répétition.

    Pour moi, un couvre-feu évoque le bruit de bottes d’une patrouille de soldats, résonnant dans les rues désertes pour faire peur à la population, afin de lui faire passer toute velléité de résistance.

    Comme à Meursault, dans la Grande Vadrouille : https://www.youtube.com/watch?v=x3wipjWe0VU
    Je me demande si de nos jours les CRS de Macron font à nouveau résonner leurs bottes dans les nuits de Meursault.

    Le couvre-feu, enseigné dans tous les collèges militaires, a toujours été un outil d’intimidation.

    Ce qu’il est, aujourd’hui, chez nous aussi.

    Covido-lucidement,
    Paul

    • Reynald Du Berger dit :

      le couvre-feu et autres mesures restrictives ne sont pas faites pour le citoyen intelligent pourvu de sens civique. Comme pour les lois et règlements interdisant de conduire une voiture avec une bière entre les deux jambes, cela s’adresse aux 14% de tis-clins qui sont sans intelligence donc sans sens civique. Combien de fois entend-on « c’est pas Legault qui va me gnia gnia gnia…  » ce sont eux qui propagent le virus.

      • Paul dit :

        Bien qu’après la libération, tout le monde prétendait avoir fait de la résistance, la résistance intérieure active à l’occupation nazie était loin de compter 14 % de citoyens français.

        Le bruit intimidant de bottes dans les rues vidées par le couvre-feu et les “autres mesures restrictives” n’étaient pas seulement destinés à contrôler / prévenir les actions de maquisards, mais aussi à dissuader les autres citoyens de vouloir se joindre à la résistance.

        Le véritable but du couvre-feu québécois, appuyé sur l’intimidation policière : on débourre le citoyen pour lui faire accepter sans rouspéter de supporter la selle, que l’on pourrait vouloir alourdir considérablement dans le futur. Les ti-clins ne sont pas les seuls visés, les citoyens respectueux de consignes sont intimidés aussi et on le sait très bien au gouvernement.

        Tiens, en plus, on m’interdit maintenant de conduire avec ma vieille Labatt “entre les deux jambes” ? Parce que les pénectomisés et les eunuques se tiennent plus tranquilles ?

      • lucbmenard dit :

        …j’oubliais une possibilité, ou bien Paul Wong, être déçu ayant quitté son pays natal, aussi vraiment tanné de se faire fouiller dans le …
        Je ne comprends pas, ici, nous devons recevoir le vaccin gratuitement (j’ai appris à toujours payer mes choses ne croyant pas à la gratuité) qui n’est pas nécessairement mon choix. Et si je préférerais le Spoutnik V ou essayer celui de Sinopharm ( au risque de me faire implanter un traceur). J’ai
        Je suis prêt à essayer les quatre. Je n’ai pas arrêté mon choix. Je ne suis pas virophobe.
        Je pense que mon instinct de survie est peut-être surdimensionné en ce moment!

        … à suivre!

      • Paul dit :

        Car virophobe, Mtre Ménard est un vaccinophile : « Je suis prêt à essayer les quatre. » (note : vaccins de diverses provenances).

        Sans oublier d’exiger, après chaque piqûre, ‘on the spot’, un « anal swab test » chinois super efficace, car il faut confirmer, avec certitude, l’effet salvateur de chaque vaccin.

        Enjoy !
        Paul

  33. lucbmenard dit :

    M. du Berger, mon but n’est pas de « squatter’ » indûment votre blog…

    Je trouve M. Paul extrêmement pertinent (j’voulais vous appeler Paul Orwell, un temps, mais j’ai changé, je reconnais votre perspicacité, mémoire et érudition dans de nombreux sujets). M. Paul, êtes-vous un ex-agent du SCRS (Paul Juneau Katsuya) ou à la solde des américains voulant faire passer les chinois pour les méchants ? Une bonne blague j’espère… en toute amitié…

    Trêve de plaisanteries,

    En temps de guerre, seules les stratégies dont l’objectif est la mise en œuvre de la paix devraient être retenues. Il en va de même en temps de pandémie, mais pour la santé. Mais qu’est-ce que la santé sinon un état d’équilibre!

    Il déplaît à l’ensemble de la population, ce couvre-feu, mais c’est la mesure observée être la plus efficace après les Fêtes. Elle permit d’abaisser les indicateurs à un niveau acceptable et stable compte tenu de notre système de santé. Drastique, intimidante, moyenâgeuse, si on veut la qualifier, il demeure qu’elle a produit tous les résultats escomptés.

    La question n’est pas : est-ce que la mesure mise en place plaît ou non ? Ni : est-ce que la mesure que le gouvernement propose correspond à nos attentes? C’est : est-ce que la mesure fonctionnera, est-elle adapté à la situation? L’application des GBS augmentent les chances de succès, c’est évident, mais également l’intuition du chef. Le citoyen libre penseur dira ce qu’il veut, n’en demeure que ses choix personnels devront s’aligner sur ceux des décideurs afin de se conformer aux mesures restrictives. Une chose est certaine, ce ne sont pas les choix individuels qui pèsent le plus dans la balance (majoritaire ou minoritaire). L’état choisit ce qu’elle pense être le meilleur pour le bien de la nation. Des choix difficiles qui feront rarement l’unanimité (oui, ils doivent être justifiés, expliqués et proportionnels dans chacune des situations, pas automatique, pas de chèque…).

    Mettez-vous un instant dans la peau du Premier ministre Legault & Dr Arruda, M. Paul, qu’auriez-vous fait à leur place? Je peux bien observer et critiquer leurs directives, mais leur rôle n’est-il pas d’en adopter, de trancher et d’harmoniser¹? Le rapport de force dans l’opposition est limité. Quant à la carte blanche, c’est à peu près ce qu’on fait tous à l’élection mettre entre leurs mains notre destinée, un vote de confiance (pas de méfiance). On leur demande d’agir et décider pour nous, pas de nous consulter à chaque fois. Certains répondent à nos attentes. D’autres ne sont généralement pas réélus parce qu’ils n’étaient correctement, complètement ou de manière cohérente branchés sur nos antennes.

    Bonne fin de journée,

    ¹ dans le sens, trouver un équilibre entre les différents points de vue politiques ou démocratiques (pas nécessairement la meilleure ou la pire des solutions)

    • Paul dit :

      Une question simple : le succès du couvre-feu au Québec, vous l’avez mesuré comment ?

      La covido-mortalité = fonction du couvre-feu après 20h00 ?
      ou
      La covido-contagion = fonction du couvre-feu après 20h00 ?

      Une seule variable ?
      Sinon, comment avez-vous déterminé son poids (si poids il y a) dans une fonction à variables multiples ?

      Et si c’était la joie de voir enfin la défaite de Trump, l’énéma no.1 des Québécois, qui a fait que nous ne voulons plus crever ?
      Peut-on nier l’effet curatif – J. Robinette Biden ?

      Un quidam certes, sans la formation scientifique du prof, mais, quand meme, j’essaie d’être un adepte de la rigueur.

      Le SCRS ?
      Pourquoi pas l’Orchestre Rouge – une organisation vraiment sérieuse ?
      Pour flatter, rappelez nous le souvenir de Dr. Richard Sorge. Oubliez ce Juno – Kamasutra et ses positions contorsionnées qui me donnent la hernie mentale quand il pontifie.

      Voici ce que j’avais écrit à propos de ce stupidissime ex-agent de renseignements canadien, qui avait toujours tout faux, dont la certitude que D. Trump était un agent russe (Si c’était vrai, le “Special Counsel” Mueller et sa petite armée de sbires, tous d’allégeance démocrate, triés sur le volet et dotés de pouvoirs / moyens illimités, l’auraient prouvé au terme de 22 mois d’acharnement sur Trump et son entourage) : https://duberger.me/2017/01/21/le-pesticide-trump/#comment-42600

      L’excellent André Arthur avait massacré l’espion préféré de radiocanadiens : https://duberger.me/2017/01/30/apres-les-larmes-les-fleurs-et-les-lampions/#comment-42598

      Si quelqu’un voulait m’insulter profondément, il m’appellerait Juneau-Katsuya.
      Il ne faut pas confondre moron avec quidam.

      • Reynald Du Berger dit :

        désolé Paul… aucun Einstein n’a encore réussi a mettre des chiffres pour les variables X, Y et Z dans l’équation suivante : X TIS-CLINS QUI NE COURENT PLUS DANS LES RUES OU SOUPERS DE TIS-CLINS OU RÉUNIONS DE TIS-CLINS À PARTIR DE Y HEURES LE SOIR, À PARTIR DU JOUR 1 À QUÉBEC = Z TIS-VIEUX DE MOINS EN RÉANIMATION, À PARTIR DU JOUR 15. Je n’ai pas d’équation mais une règle: Moins il y a de jeunes tis-clins en circulation, moins il aura de vieux croulants en réanimation.

      • Paul dit :

        Plus près d’Ein dummkopf que d’Einstein, je connais des techniques qui permettent d’estimer le poids relatif de variables multiples dans une expression mathématique à variables polynomiales multiples ( y = A * x**n + B * z**m + … ).

        Avant de mettre sur le marché une machine de procédé industriel, mise au point dans un centre d’essai où l’on avait généré des courbes de performance en faisant varier les paramètres pertinents sur leurs plages respectives, on détermine le poids respectif de multiplicateurs (A, B, ..) applicables. C’est une solution préliminaire au stade de pré production.
        On raffine avec le temps et on se sert de relations prévisibles et/ou connues, attribuables à certains entrants bien maîtrisés auparavant.

        Monsieur Ménard a statué : “.. ce couvre-feu, … c’est la mesure observée être la plus efficace après les Fêtes. Elle permit d’abaisser les indicateurs à un niveau acceptable et stable compte tenu de notre système de santé. “.
        Il la savait : “ Drastique, intimidante, moyenâgeuse, si on veut la qualifier, il demeure qu’elle a produit tous les résultats escomptés. “.

        Alors je pensais qu’il pouvait appuyer son estimation d’efficacité suprême sur autre chose que du vent.
        Sinon, on tolère, même invite, l’intimidation par l’État, qui pourrait éventuellement devenir moyenâgeuse. J’en conviens, on est loin de là pour le moment et j’espère qu’on ne se rendra jamais à cette éventualité.

        Comme je vous avais suggéré l’été dernier, pour parfaitement protéger, nous les croulants, de “jeunesses”, ces vecteurs de propagations trop grouillants, il faudrait déporter l’une ou l’autre fraction covido-incompatible de population québécoise.

        Je vous laisse deviner qui serait déporté vers l’havre accueillant d’Ungava.

      • Reynald Du Berger dit :

        Ma règle du ti-clin exprimée pour la compréhension des tis-clins : moins de tis-clins courailleurs au temps x = moins de tis-vieux morts au temps y

      • Reynald Du Berger dit :

        je tolère très bien l’état qui m’intimide en m’interdisant de conduire ma voiture en état d’ébriété.

      • lucbmenard dit :

        Paul,
        …je voulais vous féliciter pour votre érudition, mémoire phénoménale et perspicacité…
        … je ne pouvais savoir pour ce que vous avez pris pour une insulte (loin de moi cette idée, jamais dans votre cas ni aucun autre).
        … j’espère que cela met suffisamment
        de baume sur la plaie!
        Bonsoir,

      • Paul dit :

        Le prof précise : « je tolère très bien l’état qui m’intimide en m’interdisant de conduire ma voiture en état d’ébriété. «

        Cet État devient de plus en plus intolérant. Mais c’est normal quand le citoyen courbe l’échine.

        Hier, il interdisait au brave prof ‘de conduire une voiture avec une’ grosse molle (voir la Note *) ‘entre les deux jambes’.
        Aujourd’hui, le pauvre ne peut plus se zénifier quand il prend son volant.

        NOTE * : La grosse molle = une grande bouteille de Molson Export dont le prof a sûrement éclusé (avec modération) quelques exemplaires pendant ses études en génie et peut être plus tard aussi.

        Bien que le fluide à l’intérieur manque de rigidité, la bouteille peut être très dure.

      • Reynald Du Berger dit :

        Un citoyen qui « ne courbe pas l’échine » quand l’état lui interdit de caillouter des policiers ou de conduire sa voiture saoul, n’est pas un citoyen mais un voyou. L’État est de plus en plus tolérant et courbe l’échine devant ce que Sarko appelait les racailles et que Mitterrand appelait « la jeunesse » …. Demandez qui fait la loi et sème la terreur dans les banlieues françaises.

      • Paul dit :

        M. Reynald,

        Je tiens à vous rassurer. Je courbe volontiers l’échine quand l’État fait sa job correctement. Comme c’est le cas habituellement.

        J’avais aussi courbé l’échine, car le contraire était déconseillé, jadis derrière le Rideau de Fer, même quand l’État opprimait.

        Pour les banlieues françaises vous avez raison. Leur sort déplorable est partagé par le « Muslim land » arraché à Londres et les fiefs que se sont appropriés l’Antifa et l’autre créature de George Soros – ‘Black Lives Matter’, un peu partout aux États-Unis.

        Dans chaque cas, l’inaction du pouvoir devant les méfaits, surtout commis par les minorités (surtout aussi, contre les membres de leur communauté), résulte du carcan de rectitude politique imposé par le merdias, qui établissent des causes « justes » et intouchables.
        Cette inaction est une dérive de la démocratie, car le concept de Loi et Ordre est à la base de la mission première de l’État, soit la protection du citoyen ordinaire, pas de plaire aux bonzes de la presse.

        Ma « jeunesse », je ne l’avais pas vécu de la manière que vous dénoncez.
        J’essayais de ne pas trop décevoir mes parents qui ne me poussaient jamais, seulement me faisaient comprendre qu’ils s’attendaient à beaucoup et qu’il fallait surtout remplir mon crâne car c’était la seule chose que les communistes ne pourraient pas m’enlever.

        La bière qui vous tracasse n’a jamais été un problème : je la consommais (avec beaucoup de modération) au dessus du volant, quand couché sur le toit dans une clairière j’essayais de me fondre dans la Voie Lactée au terme d’une journée de travail dans une usine que je visitais en tant que ‘serviceman’. Bien meilleur et lénifiant que de traîner dans un bar.

        Salutations brassicoles,
        Paul

      • Paul dit :

        En sus de l’admonestation du prof : « Demandez qui fait la loi et sème la terreur dans les banlieues françaises. »

        En effet, la racaille de Sarko remettra ça tant que l’état courbera l’échine :
        « This is France not Afghanistan… Lyon is burning… » – https://citizenfreepress.com/breaking/this-is-france-not-afghanistan-lyon-is-burning/

        Mais, s’agit-il de tis-clins ordinaires ou ceux du remplacement ?

        Et les tis-clins ordinaires, trop conditionnés à l’écrasement par les élites gouvernantes, pratiquantes du vivre-ensemble inclusif à reculons, seront-ils en mesure de défendre la République quand viendra le temps ?

  34. Paul dit :

    M. Ménard,

    Ref. : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-221192

    J’ai digressé sur ce pantin ridicule Juno Kamasutra, pour vous faire trouver ceci sur la page où je vous avais renvoyé : https://duberger.me/2017/01/21/le-pesticide-trump/#comment-42073

    Cette opinion, rigoureusement correcte, précédait de 4 mois le début du « witch hunt » présidé par R. Mueller, de 23 mois le premier procès en destitution contre D. Trump et de 36 mois le summum de la mauvaise foi – la deuxième tentative de destitution du leader de déplorables. Dont je suis.

    J‘avais même deviné que la chasse aux sorcières, y compris la surveillance illégale de citoyens américains, était basée sur la « pee party », cette orgie moscovite inventée pour le compte de Hillary Clinton.

    Le scandale du Watergate, de la petite bière à côté de crimes commis par le FBI politisé, avec l’assentiment d’Obama / Biden (l’agent Peter Strzok avait bien dit que le président voulait rester informé de détails, alors c’était bien plus qu’un assentiment – un acte criminel commis par le président messie).
    On verra si l’enquête du procureur spécial John Durham serait complétée et comment les média vont faire pour abriter les leaders démocrates coupables, à contrario de leur action vigoureuse contre le président Nixon.

    Bon, avec ce dernier paragraphe vous pourriez penser, voilà le conspirationniste, qui en remet, mais j’espère que vous conviendriez que le conspirationniste de janvier 2017 avait vu juste au sujet des ‘impeachments’ américains.

    Comme il voit juste les méfaits de la Chine et aussi toute l’arnaque climatique onusienne, laquelle, en fin de compte, profitera aussi à l’Empire du milieu.

    Conspirationeusement,
    Paul

    • Paul dit :

      En ce temps de la ré adhésion américaine aux Accords de Paris, célébrée par toute la gauche internationale, je me permets d’élaborer un peu sur « .. toute l’arnaque climatique onusienne, laquelle, en fin de compte, profitera aussi à l’Empire du milieu. ».

      Malheureusement, le président Trump, qui a suivi son bon instinct en se retirant de l’accord, ne savait pas expliquer en détail les enjeux. Il préférait utiliser des expressions frappantes et simplistes que l’on oublie rapidement.

      Qui est au courant qu’à la COP21 de Paris, la Chine s’est seulement engagée à CONTINUER D’AUGMENTER, jusqu’à 2030 ses émissions de CO2, au même rythme qu’avant 2015 et ensuite décider de ce qui leur conviendrait le mieux (réduire, maintenir ou augmenter davantage leurs émissions) ? Quelque soit la supposée Urgence climatique mondiale…

      Que la Chine émettait déjà deux fois plus de CO2 que les USA ?

      Que la Chine, à titre de pays en voie de développement, reçoit des paiements du fonds (établi par l’ONU à US $ 100,000,000,000 / an) d’aide onusienne à l’adaptation et à la mitigation octroyé aux pays en voie de développement ? Ce fonds est alimenté seulement par les contributions de pays développés (y compris par Justin « Canada is baaack » Trudeau, avec nos impôts), dont la Chine ne fait pas partie.

      Pendant que la Chine augmente à volonté ses émissions, l’Occident s’engage à réduire drastiquement les siennes (certains pays s’imposent 50 %), avec une étape importante en 2030 et la rencontre en 2050 de l’objectif onusien d’émissions CO2 zéro.

      Ceci, NÉCÉSSAIREMENT, s’accompagnera de DÉSINDUSTRIALISATION généralisée, d’instabilité sociale et d’affaiblissement d’institutions démocratiques partout dans l’Occident. L’économie verte prospère n’est qu’un leurre, s’il n’y a pas des subventions juteuses et celles-ci ne peuvent exister que grâce aux impôts. Il est difficile de taxer la décroissance économique.

      Le statut, non révocable, de pays non développé fut accordé à la Chine lors de son adhésion à l’Organisation Mondiale du Commerce, négociée avec Bill Clinton (pendant 3 ans les Chinois avaient un coin de travail à la Maison Blanche).
      La Chine pourrait continuer à jouir de tous les privilèges, dont les obligations réglementaires réduites (ex. : lutte aux changements climatiques), des tarifs douaniers préférentiels non réciproques, des subventions, des cotisations réduites (ex. : OMS), etc.., reliés à ce statut, même quand elle deviendra l’économie No 1 mondiale.
      Ce qui ne saurait tarder avec la décroissance économique occidentale appréhendée (lutte aux changements climatiques, délocalisation, séquelles de la Covid-19, vieillissement de la population, accueil de migrants, etc..).

      Cette entrevue australienne (dont le prof devrait imposer le visionnement en boucle fermée aux ti-clins verts sur son Fessebouk) résume bien la situation : « Paris Agreement gives China ‘unfettered room to grow’ » – https://www.youtube.com/watch?v=16DHHhnC08k

      Barhacq Obama et John Kerry étaient tellement fiers d’avoir amené les Chinois à « s’engager » à la COP21.
      S’engager à quoi ? Le savaient-ils ? Les journalisses de tous les merdias officiels, ont-ils tenté de savoir ? Nos politiciens, sont-ils au courant ?
      Nous les citoyens, qui en subirons les conséquences, avons-nous demandé les détails ?

      En 2015, Trudeau et Couillard ont fait plusieurs tours au Dîner de Cons à Paris et ils étaient très contents de participer au marché de dupes au profit de kamarades du PCC.

      • Paul dit :

        Cher ami pétrophobe,

        Enfin, je vous retrouve Réjean avec votre pollice verso réprobateur habituel.
        Avec la covidité galopante, je commençais à m’inquiéter pour mon bon ami.

        Tous les faits que je rapporte sont rigoureusement exacts et vérifiables dans les archives et sur les organes officiels de l’ONU et de la « World Trade Organisation ».

        Alors, que me reprochez vous ?

        L’interprétation de la situation qui conduira inévitablement à la suprématie économique et militaire chinoise, rendue possible par l’auto sabordage de l’Occident et par ses leaders inaptes en face de dirigeants chinois cohérents et pas nuls, comme le sont les nôtres ?
        Peut-on arriver à une conclusion différente ?

        Aussi, vous pourriez vérifier qu’avant la COP21, la signature chinoise était conditionnelle à l’adhésion américaine négociée par le gigolo haut de gamme John Kerry (maintenant, à nouveau responsable du dossier) au nom du président messie que vous aimez tant. Ce n’est qu’un, parmi beaucoup autres, accord mal ficelé, signé par Obama.

        Amitiés climato-lucides,
        Paul

        NOTE : Maintenant que je peux croire que votre requête, bien respectueuse plus haut, sur la covido-responsabilité de Trump, ne provenait pas d’un imposteur, je vais vous répondre.

  35. lucbmenard dit :

    M. Paul,

    Reprenons où ça s’est compliqué, si vous le voulez bien.

    La Dr T. Tam¹ n’est pas membre du comité d’urgence formé par l’OMS pour la COVID-19. Le fait est qu’elle en est une ancienne conseillère. Le président est un citoyen d’origine française. Il y a dix-huit membres qui le composent dont quelques chinois (quatre) et dont elle ne fait pas partie.

    COVID-19 IHR Emergency Committee (who.int)

    Par contre, comme vous l’exprimiez, la Dr T. Tam est l’une des six membres d’un comité consultatif et de supervision indépendante pour le programme OMS de gestion des urgences sanitaires, formé par le directeur. Pour en connaître le but et ses fonctions, voir ici :

    WHO | Membership: Independent Oversight and Advisory Committee for the WHO Health Emergencies Programme

    Voici la nuance : ce comité a pour fonction de faire des recommandations. Il est composé de membres internationaux ayant une vaste expérience dans un large éventail de disciplines, y compris la santé publique, les maladies infectieuses, les crises humanitaires, l’administration publique, la gestion des urgences, l’engagement communautaire, les partenariats et le développement. Les membres siègent à titre personnel et exerceront leurs responsabilités en tenant pleinement compte de l’importance primordiale de l’indépendance.

    Il n’est pas anormal qu’une simple conseillère se « range » du côté de son directeur et ses membres. Ce type d’organisation favorise le respect du quorum², une condition sin qua non pour que les résolutions adoptées soient valables. En d’autres termes, le quorum est la pierre angulaire pour l’adoption des règlements et politiques à l’interne. Je pense que c’est là où se situe le problème³. Encore une fois, les directives internationales sont adoptées par le comité IHR de l’Organisation non celui consultatif (du moins, c’est ce que je comprends).

    En tant que canadien, je suis malgré tout heureux et fier que Dr Tam fasse partie d’un des comités. Je ne pense cela que pour cette personne. Je me tiens loin de la Trudeau manie, ou enthousiasme débordante et délibérée pour le retour du Canada dans ces institutions de la scène internationale. Je me méfie TOUJOURS des phrases chocs qui commencent par : elle n’a aucune crédibilité et voici pourquoi, etc. (Guillaume me l’avait servie dans un autre temps et contexte…).

    Soyez sans crainte, je ne vous traiterai de rien sinon d’un penchant certain contre le communisme, particulièrement celui exercé par la Chine. Je possède également ce penchant, mais la réalité est que nous ne pouvons en nier l’existence.

    Pour ce qui est de D. J. Trump, l’ex-président des É.-U., il m’a tellement déçu, à la fin, par son comportement que je serai concis et éviterai les commentaires disgracieux. Il aurait pu gracier Snowden tant qu’à faire… un vrai patriote comme l’a dépeint O. Stone dans son film. Pas plus brillant que Clinton, là-dessus!

    Ce fichage, traçage qui concernerait TOUS les chinois, est-il comparable à celui des américains? Pouvez-vous l’expliquer un peu, svp? Également, l’histoire des puces?

    «War is over». Le monde a le goût de célébrer le triomphe annoncé du vaccin libérateur (Pfizer a-t-elle donné la recette à ses concurrents tellement il y en a disponible sur le marché…). La guerre est finie (ou presque). Bon restant de pandémie sont les mots entendus de la bouche d’un médecin.
    J’ai les cheveux longs, pas comme Fabio, ou les hippies des années 70, mais j’irai chez le coiffeur. J’entrevois l’ère nouvelle avec prudence. Les petites choses sont importantes selon M. Biden. Dr Njoo (no. 2 du Dre Tam) nous invite à la prudence quant à la possibilité d’une 3e vague…
    Je serai prêt avec ma coupe cool.

    ¹Dr Tam (55 ans) est né à Hong Kong et a grandi et fait ses études médicales au Royaume-Uni, en Alberta et en Colombie Britannique. Assez bien intégrée à la culture occidentale, je dirais. Avec tous ses diplômes, compétences et expériences, elle a dû étudier une bonne partie de sa vie pour se rendre où elle est …

    ²un nombre minimum de votants doivent être présents lors de l’assemblée générale pour constituer un quorum. Toute délibération peut alors faire l’objet d’une annulation en cas de dérogation à ces règles. Si les conditions prévues ne sont pas réunies lors d’une première assemblée, elle devra être reportée. Cela donne lieu à une nouvelle session dans laquelle les règles de calcul du quorum sont assouplies.

    ³ Un problème en science ne peut pas et ne se règle JAMAIS par consensus. Voici ce qu’en pensent quelques scientifiques et auteurs d’époques différentes :
    a) « Alors mon antagoniste dit: « Est-il impossible qu’il y’aient des soucoupes volantes? Pouvez-vous prouver que c’est impossible? —Non, dis-je, je ne peux pas prouver que c’est impossible. C’est juste très peu probable ». À cela, il a dit: « Vous êtes très peu scientifique. Si vous ne pouvez pas prouver que c’est impossible alors comment pouvez-vous dire que c’est peu probable? Mais c’est ainsi que les choses sont scientifiques. Il est scientifique seulement de dire ce qui est plus probable et ce qui est moins probable, et de ne pas prouver tout le temps le possible et impossible.
    ― Richard P. Feynman (physician, prix Nobel 65)

    b) Soyons clairs: le travail de la science n’a rien à voir avec le consensus. Le consensus est l’affaire de la politique. La science, au contraire, n’exige qu’un seul chercheur qui se trouve avoir raison, ce qui signifie qu’il ou elle a des résultats qui sont vérifiables en référence au monde réel. En science, le consensus n’est pas pertinent. Ce qui est pertinent, ce sont les résultats reproductibles. Les plus grands scientifiques de l’histoire sont grands précisément parce qu’ils ont rompu avec le consensus.

    La science du consensus n’existe pas. Si c’est un consensus, ce n’est pas de la science. Si c’est de la science, ce n’est pas un consensus.
    ― Michael Crichton (médecin et auteur à succès américain)

    c) « La science, mon garçon, est faite d’erreurs, mais ce sont des erreurs qu’il est utile de faire, parce qu’elles mènent peu à peu à la vérité. »
    ― Jules Verne, (écrivain français évoquant les progrès scientifiques du XIXᵉ siècle dans ses romans dont Voyage au centre de la terre que j’ai adoré)

    d) « En matière de science, l’autorité d’un millier de personnes ne vaut pas l’humble raisonnement d’un seul individu. »
    ― Galilée

    Sous-question : J’observe que vous êtes éloquent et que votre intuition est excellente (vous révélez des « choses vraies ». D’abord, ce sont des allégations, idées qui nécessitent énergie et temps pour la recherche, mais qui effectivement deviennent pour bon nombre des faits véritables (vérifiables). Je trouve que vos hypothèses et analyses politiques sont justes et bonnes. Je vais tenter quelque chose (j’espère ne pas vous choquer!) : êtes-vous Paul Simard de La Baie qui vit maintenant à Montréal (où ses environs) ? Ou dois-je continuer de penser que vous êtes Paul qui désire demeurer anonyme (ce que je respecterais également) ?
    Merci,

    Veuillez, svp, pardonner à l’avance mon impertinence en rapport avec cette question (ci-haut)
    Merci,

  36. Rtremblay dit :

    si vous introduisez vos biais habituels (Ah que Trump il est bon par exemple) dans votre analyse ? je retire ma demande. En passant Biden vient d’atteindre son objectif de 100 millions de vaccinés américains avant ces 100 premiers jours au pouvoir.

    autre point : par chance vous n’êtes pas mon conseiller financier car à regarder les marchés se positionner de plus en plus en dehors des énergies non renouvelables, ceux ci semble beaucoup mieux aviser que vous.

    Je n’affirme pas que les Chinois ne veulent pas étendre leur influence partout ou ils peuvent. Mais je dis juste que la Covid ne fait pas partie des éléments principaux pour prendre plus de contrôle.

    Je dis aussi que les chinois se positionnent dans les nouvelles technologies environnementales de manière beaucoup plus stratégique que les américains sous la période Trump et que les uSA ont perdus des opportunités à cause de Donald. Par chance Biden est en train de changer cela.

    • Paul dit :

      Bonsoir Rejean,

      Quand vous serez zen, même temporairement, demandez-moi les raisons précises de mes supposés « biais habituels » pro-Trump. Je ne suis pas automatiquement gaga devant personne et j’essaie de baser mes préférences sur des considérations bien pesées.

      Si vous étiez ouvert à une réflexion sans préjugé préalable, vous pourriez réaliser que plusieurs valeurs promues par Trump ne sont pas toxiques comme on vous le dit et qu’elles pourraient être retenues par l’humaniste que je devine en vous.

      Ce n’est pas pour rien que son électorat est composé de quidams et de laissés pour compte par les élites.
      Les résidents du « basket of deplorables », méprisés par la très élitiste Hillary Clinton et par les journalistes bardés de leurs diplômes en communications ou en journalisme (si cela existait encore), ne sont pas tous « Des 5 Watts » qu’un politicien peut manipuler à volonté.
      Le bon sens inné de la plèbe, dont je fais partie, m’a toujours fasciné.

      Habilement, mais en mentant (innocemment, car d’habitude il ne fait que répéter un script établi par ses « handlers ») Mr. Biden s’est approprié tout le mérite de la vaccination.

      “Biden: We Didn’t Have the Vaccine When We Came into Office” – https://www.breitbart.com/clips/2021/02/16/biden-we-didnt-have-the-vaccine-when-we-came-into-office/

      En réalité, tout le travail, y compris le volet fédéral de distribution, d’entreposage super frigorifié de doses et d’assistance à l’organisation de campagnes de vaccination, était fait avant l’assermentation du nouveau président.

      Je ne suis pas un capitaliste et je n’ai pas les moyens de jouer à la bourse. Vous avez raison, je ne serais pas en mesure de prodiguer des conseils d’investissement.
      Aussi, parce que je tiens à ma réputation de quidam fiable, je n’offre que des conseils dont je peux me porter garant, alors vous ne courriez aucun danger.

      Toutefois, mon GBS me dit que la valeur boursière d’une entreprise ne dépend pas seulement de la valeur intrinsèque de ses produits, mais aussi de l’environnement économique manipulé par les gouvernements et de subventions à l’amont et à l’aval, dont ses produits ou leurs acheteurs / utilisateurs, peuvent bénéficier.

      Vous affirmez : « Mais je dis juste que la Covid ne fait pas partie des éléments principaux pour prendre plus de contrôle. »
      Les supposés enquêteurs d’OMS, admis à la visite guidée (et étroitement surveillée) en Chine, avec un retard de 400 jours sur les événements pertinents (que l’on a systématiquement récurés depuis), ne vous contrediront pas.

      Par contre, les services de renseignements refusent de se prononcer et continuent à chercher.

      Il y a des indices et pas seulement aux USA, qu’il y a un doute persistant quant au rôle de laboratoires chinois qui travaillaient bien depuis plusieurs années sur la recherche impliquant les virus transmis par les chauves-souris. Certains de ses projets étaient même financés par les américains.

      Quant à l’absence d’effort d’arrêter la pandémie aux portes menant vers l’extérieur de la Chine, il ne peut y avoir aucun doute là-dessus. La Chine ne faisait que respecter la doctrine de l’OMS qu’elle y avait établie au préalable.

      Il faut toujours regarder les faits : pendant que l’Occident risque d’être plombé pendant des années, la Chine est redevenue pleinement opérationnelle et son virus ne l’affecte plus sérieusement.

      Vous avez raison de dire « les uSA ont perdus des opportunités », mais pas seulement « à cause de Donald (sic) » et pas seulement dans le développement de technologies environnementales. Le vol systématique de technologies militaires est encore plus préoccupant.

      Comme l’est, bien davantage, le manque d’actions de défense / protection contre le banditisme d’état chinois par les politiciens occidentaux corrompus ou compromis et bonasses à souhait.

      La Chine vole tout et elle le fait systématiquement en établissant des listes d’emplettes en technologies que remplissent ses agents secrets, ses investisseurs / actionnaires d’entreprises étrangères, ses ressortissants employés par les organisations / compagnies américaines et étrangères établies en Chine (il faut là bas déposer sur place les secrets industriels pertinents aux produits fabriqués par l’entreprise), mais aussi par les Chinois employés à l’étranger. Y compris à la NASA ou au laboratoire de virologie de Winnipeg.

      Enfin, il y a une armée de brillants chercheurs et étudiants chinois dans les universités partout au monde qui gardent les yeux ouverts et qui ne peuvent rien refuser aux autorités du PCC.

      Plusieurs facteurs jouent en faveur de dirigeants chinois (au sein du Politburo et autres hautes instances gouvernementales) : ils sont intelligents, travailleurs, surtout patients, cohérents, ils n’ont pas de scrupules, ils identifient de bonne heure les cibles de la corruption et la pratiquent sur l’échelle jamais vue auparavant, ils savent ce qu’ils veulent, ils sont majoritairement formés en génie (pas en droit comme les américains), donc ils sont analytiques, pragmatiques et réticents aux finasseries inutiles, ils comprennent les technologies et adoptent les procédures à résultats prévisibles.

      En tant que penseur, formé en génie agroalimentaire, vous pouvez apprécier cet attribut de potentiels futurs maîtres du monde, mis en relief par les commentateurs, ci-après.

      “ CHINA’S RUN BY ENGINEERS?? WE F*CKED! ” : https://www.youtube.com/watch?v=A3SbhDZtFsk

      Salutations sino-réalistes,
      Paul

    • Paul dit :

      Monsieur Tremblay admire : « .. les chinois se positionnent dans les nouvelles technologies environnementales de manière beaucoup plus stratégique que les américains .. ».

      C’est sans doute pour cela qu’ils sont en train de construire chez eux 92 centrales thermiques au charbon et qu’ils en ont 135 autres au stade de pré construction.

      De plus, ils construisent et financent des centrales au charbon ailleurs en Asie et en Afrique : 300 nouvelles usines émettrices de CO2 noir, dotées de technologie chinoise sont en construction ou au stade de planification.

      Je parierais que le collatéral de plusieurs pays acheteurs provient du fonds onusien de mitigation et d’adaptation aux changements climatiques, alimenté par les pays occidentaux qui s’interdisent l’usage du charbon.

      “ Why Is China Placing A Global Bet On Coal? ” : https://www.npr.org/2019/04/29/716347646/why-is-china-placing-a-global-bet-on-coal

      La réponse à cette question est simple et elle est la même pour la béate admiration de Mr. Tremblay concernant les nouvelles technologies environnementales chinoises : « Because they want to make money, any way they can. ».

      Certainement, ils ont aussi des offres vertes alléchantes pour les « suckers » qui gouvernent les démocraties occidentales et se sont abonnés à la décroissance économique.

      Les Chinois applaudissent le champ laissé libre par les fournisseurs occidentaux de machinerie thermique proscrite par les verdasiers.

      Stratégiques, ils le sont, en effet et sur tous les plans à la fois.

      Maintenant, quelques questions pour M. Tremblay :

      Approuvez-vous la provision de l’entente COP21, qui laisse la Chine augmenter ses émissions de CO2 maintenant et aussi dans le futur ?
      Tout en encaissant directement et indirectement les paiements onusiens pour la mitigation et l’adaptation.

      Peut-on sérieusement parler d’Urgence climatique et laisser le plus grand émetteur de gaz carbonique continuer à tuer la planète chez lui et aussi aider ses clients à le faire ?

      L’absence de réponse et le pollice verso accompagnateur seront interprétés comme un OUI.

      La naïveté bonasse de nos activistes verts ne cessera jamais de m’interpeller.

      • Reynald Du Berger dit :

        Chinois et Indiens sont les champions des centrales au charbon… et du charbon… il y en a pour plus d’un siècle de réserves prouvées. M. Tremblay devra prendre son éolienne ou son panneau solaire en patience…

      • Paul dit :

        Le prof constate : « Chinois et Indiens sont les champions des centrales au charbon… et du charbon… »

        Pourquoi pas ? Les Allemands verdassiers comptent aussi sur le back up charbonnier polonais pour stabiliser leur réseau vert.

        Quand dotées de systèmes antipollution modernes (pas de systèmes de captation du CO2 inutiles et nous privant de la matière première de la vie), ces usines sont très performantes, surtout fiables et non dommageables pour l’environnement.

        Les Texans, réduits le mois dernier à brûler leurs meubles pour survivre au froid, auraient bien aimé de pouvoir compter sur cette technologie, au lieu de regarder leurs nombreux vire-vents immobiles.

      • Rtremblay dit :

        Les chinois développent plus vites les énergies renouvelables que les USA c’est un fait.

        Par ailleurs semble-t’il qu’un tiers de la population chinoise a un niveau de vie acceptable (à la Nord américaine), 1/3 sous ce seuil et un dernier tiers qui ont des conditions de vie vraiment difficile. D’ou la nécessité d’avoir plus de ressources énergétiques (fossiles ou non fossiles) alors que nous en amérique avons bien souvent le choix de nos modes de locomotion et de consommation. Les américains n’acceptaient pas le principe de la pollution accumulée ce qui est jusqu’à un certain point injuste. Je n’approuve pas le choix du charbon des chinois mais jusqu’à un certain point on peut les comprendre.

        Les USA n’ont pas joués leur rôle pendant la période Trump de leader économique et environnemental, ils en avaient pourtant les moyens. Par chance certains leaders industriels américains se sont organisés de manières volontaires pour réduire notre impact environnemental.

        En passant je ne fais partie d’aucun groupe environnemental et me faire traiter d’activiste démontre encore une fois que vous êtes à côté de la coche.

      • Paul dit :

        M. Réjean,

        En réponse à : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-223661

        Je vous colle un pollice recto bien senti pour votre réponse mesurée et quasi factuelle.

        Les Chinois affluents (et ceux proches de votre seuil, donc environ 700,000,000 de personnes) ont autant le choix du mode de vie que nous. Je constate des embouteillages de voitures, pas de bicyclettes du temps de Mao.

        Tous, les affluents et les pauvres, ont besoin d’énergie : le progrès d’un pays et le bien-être (le niveau de vie) se mesure en KWh.
        Regardez les images satellite la nuit de la Corée du Nord à côté de la Chine.

        Nous sommes tous les deux sympathisants communistes, moi de droite, vous de gauche et nous savons très bien que le peuple est opprimé et malheureux sous la Dynastie Kim nord-coréenne.

        Cette mesure du niveau de vie doit se faire en KWh effectivement consommés, pas en puissance (KW) installée, sauf si elle est effective et fiable. Donc, autre que celle produite ponctuellement par les vire-vents et les moyens photovoltaïques.

        C’est pourquoi la Chine construit massivement des centrales au charbon de préférence aux vire-vents.
        Elle en installe aussi, je vous l’accorde, parce que dans leur cas c’est logique de le faire, vu leur dépendance sur les importations du charbon.

        La « pollution accumulée » n’est qu’une autre patente onusienne utilisée pour justifier le transfert de la richesse de pays développés, vers les pays en voie de développement, dont la Chine.

        Cette richesse fut accumulée, je vous le signale, par la dure labeur de peuples et entre autres choses elle avait permis les progrès scientifiques et en santé, le développement des technologies et des industries dont profitent maintenant tous les pays.
        Sans la contribution de pays industrialisés du siècle dernier, dont la Chine n’était pas, il aurait été impossible de faire vivre presque 8 milliards de personnes sur notre planète.

        On n’a pas à payer des réparations à personne.
        Surtout pas à la Chine qui n’utilise pas sa nouvelle richesse prioritairement pour élever le niveau de vie de sa population. Une partie démesurée est dirigée vers les dépenses militaires en croissance exponentielle.

        Si vous les considérez nécessaires à la défense du pays, demandez aux voisins, proches et éloignés, que la Chine intimide maintenant ouvertement.

        Sous le régime Trump, les USA ont réduit leurs émissions de CO2 et ont maintenu les standards élevés anti-pollution, tandis que la Chine s’étouffe par le smog et tue la planète par le CO2 qu’elle émet et aide d’autres à émettre. N’oubliez pas les centrales thermiques qu’elle exporte – il y en a plus que le nombre de celles qu’elle construit sur son territoire.

        Le manque de leadership environnemental que la Chine, Poutine, Macron et d’autres reprochent à Trump est simple. En se retirant de l’entente COP21, il a privé le fonds onusien d’adaptation et de mitigation de sa source principale.
        Sans la contribution massive des USA, il était impossible de maintenir la réparation onusienne aux pays non développés au niveau de $ 100 milliards / an.

        Il faut continuer la bonne tradition pratiquée par l’ONU : les USA payent, quand tous s’amusent.

        Dommage pour les organisations vertes de ne pas avoir su recruter un battant de votre trempe. Surtout, depuis que vous avez fait faire un bond quantique à votre expression écrite.

        Maintenant que vous êtes en trêve covidique avec lui, demandez au prof d’écrire une lettre de recommandation pour vous.

        Au lieu de risquer votre peau dans une yourte ou un igloo, pourquoi ne pas devenir l’émissaire permanent de Greta au Canada ?

        Bonne journée,
        Paul

        NOTE : Pour que ceci puisse se faire « Les chinois développent plus vites les énergies renouvelables que les USA c’est un fait. », il faut aujourd’hui des outils informatiques avancés, en particulier en CFD (« Computational Fluid Dynamics »).
        J’en connais beaucoup – américains, britanniques, néerlandais, allemands, mais aucun chinois.
        Je sais aussi que les Chinois volent les technologies, car c’est plus rapide, moins coûteux et surtout moins risqué.

  37. Paul dit :

    Force m’est de constater que la reprise en main de ses moyens intellectuels par monsieur Tremblay était de courte durée.
    Ma réponse, préparée plus tôt et laissée intégrale, s’adresse à Réjean qui réfléchit, pas à Réjean qui jappe, parce que d’autres dans sa meute, jappent aussi.

    En réponse à : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-220561

    Bonjour Réjean San,

    Incrédule, j’étais de votre nouvelle attitude à mon égard et d’absence de votre réprobation à mes interventions récentes (jusqu’à jeudi dernier) que je savais objectionnables de votre point de vue.

    Je ne vois pas d’autre explication : maintenant que vous vivez une belle covido-romance virile avec le prof, vous ne souffrez plus à répétition, de commotions cérébrales débilitantes, suite à vos pugilats avec le robuste sismologiste.
    Alors votre pensée est devenue claire et vous êtes maintenant lucide.

    Rusé, vous êtes devenu : au lieu de tenter le knock-out habituel, tel un sensei de Judo, vous m’entraînez dans un Ma-Sutemi-Waza et c’est mon élan qui doit me perdre.

    Bravo, je vous prédis un avenir brillant en diplomatie, à titre d’ambassadeur d’Équiterre : dans une yourte en Mongolie ou dans un igloo à Ekuanitshit.
    En espérant que vous ne soyez pas enlevé par un yéti lubrique, pour inclusion dans son harem, ou ne finissiez en snack d’un nanook affamé.

    Tout d’abord, j’ai observé en direct à CNN l’élaboration du terme « super spreader event », conçu spécifiquement pour stigmatiser Trump en campagne de réélection.
    En 2016, ses rallies attiraient, chaque fois, des milliers de personnes ordinaires (appartenant au « basket of deplorables ») qui croyaient en lui, tandis que les représentants d’élites (« college educated voters »), présents aux assemblées de Mme Clinton, ne se comptaient que par dizaines, ou par centaines, exceptionnellement.

    Les stratèges démocrates et les médias complices, savaient que le candidat Biden, terré dans son sous-sol, n’était pas en état de faire une campagne soutenue ou cohérente, alors il ne fallait pas que Trump puisse faire la sienne impunément.

    Vous pouvez trouver la réponse à votre question ici : https://hillreporter.com/donald-trumps-superspreader-events-have-killed-hundreds-and-infected-tens-of-thousands-experts-say-84045
    (Ce que vous aviez fait assurément avant de vous adresser à moi.)

    Le prof pourrait se prononcer sur la valeur scientifique de cette corrélation, macro spatiale seulement et hypothétique à souhait, plutôt que d’être basée sur un décompte factuel.

    C’est comme établir un lien direct entre le séjour d’une nuit, d’un assassin, chaînes aux pieds, en escale avec son escorte à l’hôtel de l’aéroport et le nombre de meurtres commis pendant deux mois dans les villes situées dans un rayon de 100 km.

    Vous noterez que l’étude en question (« The Effects of Large Group Meetings on the Spread of COVID-19: The Case of Trump Rallies » – https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3722299 ) fut pondue par une équipe d’économistes californiens, dont les sympathies politiques sont prévisibles. Et les connaissances en épidémiologie, aussi nulles que les miennes.

    Néanmoins, ces « experts », largement applaudis et cités, ont affirmé au moins 700 morts et 30,000 infections. Plutôt frivole, cette Université de Stanford, jadis très réputée.

    J’ai essayé de découvrir ailleurs le véritable nombre de décès, basé sur le traçage de contacts et résultant directement ou indirectement d’assemblées pro-trumpistes, mais je n’ai rien trouvé (Sur l’Internet, l’étude de Stanford est référée en boucle fermée).
    Il y eut peut-être de tels décès (à vous de nous le dire), mais mon GBS me chuchote que si tel était le cas, la presse hostile à Trump l’aurait claironné sur tous les toits.

    Alors, jusqu’à la preuve du contraire, le chiffre de 700 décès attribuables au « superpropagateur » Trump, passe à ZÉRO !

    Mais, absolument, si vous avez des chiffres fiables, faites nous les connaître, car en effet, dans l’absolu, les rassemblements électoraux de Trump n’étaient pas covido-sécuritaires.

    Mais, en vérité, il faut être en Chine pour pouvoir se dispenser de mener une campagne électorale, avant de gouverner.
    Ou, comme Mr. Biden, pouvoir compter sur les médias qui ont fait tout le travail à sa place, y compris la censure, l’élimination systématique de faits qui lui étaient défavorables et effectué le bannissements de ses opposants de plateformes qui leur appartiennent…

    Les infections dans l’entourage de Trump, parmi son personnel et celle du président lui-même, sont de notoriété publique. Elles n’étaient pas, toutes, résultat de « super spreader events ». Ces gens avaient des vies actives et des interactions multiples en dehors de la Maison Blanche et là-bas aussi, les assemblées partisanes étaient l’exception.

    Pour les médias (montréalais aussi), le coronavirus n’avait la propriété super propagatrice que dans le voisinage immédiat de Trump, car ils n’ont jamais utilisé ce terme, ni évoqué le danger de transmission, quand auparavant et concurremment, les troupes serrées de Black Lives Matter, d’Antifa et de leurs sympathisants (non masqués ceux-là), aux USA et à l’étranger, semaient la destruction, mettaient à sac les commerces et / ou participaient par centaines aux « largely peaceful protests ».

    Parlons aussi d’autres événements « super propagateurs », oubliés par les médias. Ceux qui ont vraiment causé des milliers de morts (nommément à New York) et d’un, en cours maintenant à la frontière mexicaine, qui pourrait en causer davantage.

    Il y avait les célébrations du Nouvel An chinois dans les « China Town » américains encouragées par les tartufferies de la nomenclature du Parti démocrate au mois de Février 2020 (New York, Los Angeles, Seattle, Chicago, San Francisco et d’autres grandes villes, sont dans les états gouvernés par les démocrates qui auraient pu modérer les fêtards. Ils ont fait le contraire).

    Deux exemples de ce racolage de votes ethniques, acquis, de toute façon, au Parti démocrate :

    “ NY Senator, Chuck Schumer gives a speech before the Lunar New Year Parade begins in Chinatown, NYC ” : https://www.youtube.com/watch?v=s9Fx8leI_dY

    “ Pelosi Encouraging People To Gather In Chinatown “ : https://en-volve.com/2020/04/02/shocking-video-surfaces-of-pelosi-encouraging-people-to-gather-in-chinatown-while-coronavirus-was-spreading-like-wildfire/

    (NOTE : Il faut lire l’article en entier et regarder la vidéo pour mesurer la mauvaise foi de la Dame Pelosi qui occupe le troisième poste politique le plus important aux USA. En cas d’incapacité du président et de la vice-présidente, ce serait la « congresswoman » Nancy Pelosi qui dirigerait les États Unis.)

    Les deux hypocrites, Pelosi et Schumer, ont tout mis sur le dos de Trump, mais dans les faits ils ont activement participé à la propagation du Coronavirus de Wuhan et ils l’ont fait aux endroits par où il transitait en ce temps (malgré le « travel ban » décreté par D. Trump le 2 février, il y eut entre décembre ’19 et février ’20, 760,000 vecteurs potentiels covidiques en provenance de la Chine, qui se sont dispersés aux USA, surtout dans les grands centres abritant des « China Town »).

    Un autre hypocrite, qui réside maintenant à la Maison Blanche, a invité des migrants à venir en masse s’installer aux USA (Non pas par l’empathie, mais pour faire dépendre ces malheureux de l’état et voter démocrate à vie – la recette qui a converti la Californie républicaine sous Ronald Reagan à la Californie démocrate actuelle et pour toujours. Texas « is next in line ».).

    Voici comment ça se passe là bas sous l’initiative de passeurs qui se font grassement payer : https://citizenfreepress.com/breaking/disturbing-video-from-the-rio-grande/
    (À noter le coût annuel de 84 milliards (sans l’effet Covid-19) que coûte déjà l’immigration illégale. Sous la nouvelle administration il faudra prévoir beaucoup plus.)

    Ils sont maintenant 25,000 aux portes (96,000 resquilleurs ont été appréhendés en février seulement) et des dizaines de milliers suivront. Depuis l’inauguration de Biden, au moins 40,000 migrants illégaux sont entrés aux USA sans se faire attraper. D’autres feront pareil, car l’amnistie est maintenant assurée et les procédures d’expulsion suspendues.

    Nombreux sont déjà infectés en arrivant : https://www.newsmax.com/us/migrants-covid-texas-border-patrol/2021/03/08/id/1012976/
    “About 25% of the migrants dropped off in a Texas border town tested positive for coronavirus ..“

    Au risque de me faire contredire, je pense que le « melting pot of migrants » à la frontière sud et dans les caravanes en transit, où il est difficile de tenir ses distances et les conditions d’hygiène sont mauvaises, serait propice à la mutation des virus apportés d’un peu partout au monde et à l’éclosion éventuelle de nouveaux variants (une souche Tex-Mex ?).
    (NOTE : En plus de sud-américains, il y a des ressortissants d’autres continents qui ont entendu l’invitation du président et transitent par Mexique. Quand Biden comprendra la magnitude du problème, plusieurs aboutiront à Lacolle.)

    Mais, je parie qu’encore là, TOUT SERA LA FAUTE À TRUMP.

    Pourquoi ne pas faire les choses correctement par l’immigration légale et ordonnée, en s’assurant de la collaboration mexicaine, comme l’avait fait jusqu’au 20 janvier le président lucide, votre mal aimé ?

    Mr. Biden fait faire des fortunes aux organisations internationales de trafic humain (« Landed cost to USA » : $ 4,000 / Mexicain, $ 7,000 / ressortissant centroaméricain, $ 10,000 / Cubain, $ 16,000 / Brésilien, $ 50,000 / Chinois).
    Après avoir vendu un rein pour payer mes covido-amendes ménardiennes, il me faudrait maintenant vendre l’autre pour pouvoir m’établir aux USA.

    Covido-septiquement,
    Paul

    • Tremblay dit :

      Fallait-il que je m’attende à une réponse claire sans détour, directe sur ma question de la part de M. Paul Simard ?
      J’avoue que j’ai été un peu naïf !!

      Pourtant ça aurait si simple de faire le décompte des événements covido propagateur de Trump, d’estimer le nombre de participant ne répondant au critère minimum de protection sanitaire, de compter les proches de Trump qui ont contracté la Covid 19 et qui ont continué de propager au lieu de la limiter. ou encore de référer au donné officiel des différents pays et de les comparer ! là aussi les chiffres parlent comme on dit.

      J’avoue que c’est nettement plus difficile d’évaluer l’Impact de ces message (à Trump) covido propagateur et leur effet sur la propagation par la population réceptive. Mais affirmer sans s’étouffer une telle bêtise est digne d’un trip salto arrière que seul les artistes du Cirque du soleil sont capables comme exploit physique mais certainement pas comme exploit verbal.

      En ce qui concerne les exploits de pugilistes de R. Duberger permettez moi d’en douter, il est belligérant et arbitre en même sur son propre arène. Quand il est exaspéré il sonne la cloche et il se lève le bras pour exprimer sa supposé victoire et il retire le message de son opposant. Facile !

      • Reynald Du Berger dit :

        je ne revendique aucune victoire et ne bloque aucun message … chacun est libre de s’exprimer sur mon blog dans les règles de la politesse.

      • Paul dit :

        Monsieur Tremblay avance : « .. faire le décompte des événements covido propagateur de Trump, d’estimer le nombre de participant .. »

        C’est précisément ce qu’ont fait les « experts » de Stanford, auteurs de l’étude phare (« The Effects of Large Group Meetings on the Spread of COVID-19: The Case of Trump Rallies ») que les médias américains ont utilisé pour affirmer les mains ensanglantées, jusqu’aux coudes, de Trump.

        Je réitère mon invitation : « .. si vous avez des chiffres fiables, faites nous les connaître, car en effet, dans l’absolu, les rassemblements électoraux de Trump n’étaient pas covido-sécuritaires. »

        Et je redis que selon mon expérience de la presse malveillante et hostile au président videur du marécage washingtonien, s’il y avait des faits probants, le reliant aux décès covido-trumpetistes, elle l’aurait claironné sur tous les toits et exigé l’engagement immédiat d’une autre procédure en destitution contre l’agent orange.

        Je n’ai rien affirmé sur « .. l’Impact de ces message (à Trump) covido propagateur .. ».
        Tenez moi responsable de mes mots, mais pas de pensées saltimbanques que vous m’attribuez.

        Maintenant, à vous de vous prononcer sur la responsabilité directe de bonzes démocrates sur la propagation de la pandémie aux USA, que j’ai documentée pour vous.

        N’oubliez pas la contribution du gouverneur Andrew Cuomo qui avait reçu l’automne dernier des prix de reconnaissance des médias pour sa performance en contrôle de la pandémie (malgré les morts plus nombreux dans son état qu’ailleurs), avant qu’on réalise (sans en parler pendant des mois) qu’il avait falsifié des rapports et menti à la Justice.

        Cette vedette de la gauche (considérée présidentiable) avait poussé l’outrecuidance jusqu’à écrire un livre d’auto félicitation : https://www.amazon.com/American-Crisis-Leadership-COVID-19-Pandemic/dp/0593239261

        On avait activement abrié Cuomo pour les broutilles que sont des milliers de morts, selon certains, jusqu’à la mise en évidence de sa prédation sexuelle. Un péché capital dans le contexte du mouvement « #MeToo ». Prédation condamnable, pas tellement rare au sein d’élites démocrates, incluant les Kennedy et Clinton, mais pas physiquement violente.

        Vos pugilats mémorables avec le prof me manquent beaucoup, bien que je ne vous souhaite pas les coups à la tête et leurs effets sur votre intellect déjà fragile.

        Je n’ai pas dit que le prof vous mettait K.O. . Le vieux roublard est bien trop rusé pour risquer un tout pour tout, quand il peut compter sur ses enchaînements imparables : jab-jab-croisé-donnez-moi-des-preuves-irréfutables…

        Dans sa pratique du noble art, tel un Justin Trudeau (mais intelligent) le prof compte sur l’effet cumulatif de coups pour s’adjuger la victoire aux points qu’il comptabilise et valide lui-même (pour être sûr de la probité de juges).

        Depuis peu je comprends la force du prof : il s’entraîne tous les jours avec des tis-clins vicieux, qui ont le cinquième de son âge canonique, avant d’affronter vous, qui avez probablement les trois quarts de la durée de son mûrissement sur cette terre.

        Par : Paul, alias Le Monstre de Port-Alfred (*)

        (*) Trop vague : « La Baie »

      • Paul dit :

        Rejean,

        Voici la preuve positive à donner au prof, quand il sort son enchaînement pugilistique -jab-jab-croisé-donnez-moi-des-preuves-irréfutables… :

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Concernant le thème du risque de propagation du virus lors de rassemblements, vous notez avec justesse que les médias « main stream » démontrent un biais en faisant preuve de réprobation sélective (Rassemblements républicains VS Antifa, BLM, etc…).

      MAIS AUSSI lors de l’investiture du président Biden! J’ai été surpris de voir les grands acteurs de la nouvelle administration démocrate se faire de nombreuses accolades malgré leurs recommandations strictes des derniers mois. Probablement un oubli commis dans un moment de distraction à cause de l’euphorie de la victoire… mais aucun doute que les médias « neutres » n’allaient pas manquer de noter ce « faux pas ».

      Le lendemain, je n’ai RIEN trouvé au sujet de cet accroc aux consignes de distanciation dans les médias main stream !!!
      Ni LCN, ni RC, ni CNN, ni NY Times, ni Washington Post, etc…

      Le nouveau président et l’ancien ne peuvent contenir leur enthousiasme

      Lady Gaga et Kampala Harris jubilent
      https://s.yimg.com/os/creatr-uploaded-images/2021-01/b0e0e231-5b63-11eb-9fff-b8904e7c8709

      • Reynald Du Berger dit :

        J’ai connu Lady Gaga quand je l’ai vue « entonner » – le mot est généreux et tolérant- l’hymne national américain à l’investiture de biden.
        Juste le nom « gaga » ça fait gaga gougou gili gili… j’aurais honte d’admettre que j’ai comme idole une une chanteuse nommée Gaga… et son hymne sonnait comme le médiocre Noël Blanc de Ginette Reno comparé à la référence de Bing Crosby.

      • Paul dit :

        Bonsoir Normand,

        Ainsi, vous y trouvez à redire sur l’étreinte virile entre les anciens colocs.
        Confessez donc votre homophobie !

        Pire encore, vous vous permettez de critiquer les africains américains .. Verboten !
        Dorénavant et pour toujours vous serez un suprématiste blanc irrécupérable, indigne de vivre parmi nous.

        Voilà, comment vous traiteraient les médias modernes américains, aux contrôles de la « cancel culture » expéditive.

        Tout est rigoureusement factuel dans votre compte-rendu.
        Les accrocs de bonzes du Parti démocrate aux directives de la Santé publique, non rapportés par les médias, étaient innombrables.

        Souvenez vous de la coquette Mrs. Pelosi qui avait fait ouvrir un salon de beauté juste pour elle:
        “Maskless Nancy Pelosi Goes to San Francisco Hair Salon Despite Coronavirus Restrictions” – https://www.breitbart.com/politics/2020/09/01/maskless-nancy-pelosi-goes-to-san-francisco-hair-salon-despite-coronavirus-restrictions/#
        La grande dame a ensuite blâmé le salon pour le « setup », dont la pauvre prétendait être victime.

        Pareillement, pour la mairesse de Chicago, Mrs. Lori Lightfoot, qui devait, selon elle, soigner son apparence pour le bien public:
        “Chicago Mayor Blasted for Getting Haircut After Telling Chicagoans to Shut Down Shops” – https://www.breitbart.com/politics/2020/04/07/chicago-mayor-blasted-for-getting-haircut-after-telling-chicagoans-to-shut-down-shops/

        Le gouverneur Gavin Newsom, (D) Californie, ne pouvait pas se passer de son restaurant préféré:
        “Gavin Newsom Posts TikTok Video of Him and George Lopez Inside Off-Limits Restaurant” – https://www.breitbart.com/health/2021/02/28/gavin-newsom-posts-tiktok-video-him-george-lopez-inside-off-limits-restaurant/

        ETC.., ETC.., ETC…

        Non rapportés, ces accrocs délibérés aux directives et surtout pas en tant qu’événements super propagateurs, par CNN, par le très objectif Richard Latendresse et par ses pendants à Radio Canada.

        Il n’y a pas que la réprobation qui est sélective, la censure (maintenant privée) l’est aussi, ainsi que les « fact checkings », le bannissement d’indésirables, les mensonges par omission, la propagande éhontée, etc..
        La trousse complète d’outils du Journalisme d’État (ici, de « Deep State ») que j’avais bêtement cru disparue avec le Rideau de Fer.

        C’est pire, cette trousse est maintenant augmentée par l’ajout d’outils technologiques.

        Saviez-vous que les « Big Tech Masters of the Universe » (qui se permettent déjà de tout censurer, du président des USA, jusqu’aux communiqués médicaux non conformes à leurs critères) travaillent activement sur le traçage de TOUS les fichiers (dessins, calculs, « spreadsheets », messages publics et privés, etc..) produits sur les ordinateurs, les tablettes et les téléphones intelligents, au moyen d’étampes électroniques incrustées dans le code et non effaçables.
        Officiellement, pour combattre la désinformation cachée derrière l’anonymat, mais je crois que leurs clients préférés, les kamarades chinois et les agents du « Deep State » washingtonien, seront ravis.

        Mon espoir est que les « hackers équitables » russes et chinois trouveront des parades à cette tentative de suppression de la libre expression.

        Malheureusement le Patriot Act de G.W. Bush a mis les hackers américains hors la loi et le Freedom Act d’Obama a mis fin complet à leur présence en Amérique du Nord.
        Plusieurs de ces artisans utiles, qui gardaient la Big Tech honnête, se sont exilés.

        Covido-lucidement,
        Paul

      • Paul dit :

        Le prof connaît mieux : « … j’aurais honte d’admettre que j’ai comme idole une une chanteuse nommée Gaga… »

        Pas si vous étiez gaga vous-même.

        Et je le dis sans malice, car on n’est pas responsable de son déclin cognitif, assez évident chez le nouveau président. Cela me guette aussi un jour, peut-être plus proche que je ne le pense.

        “What Am I Doing Here”? ; “I’m Going to Lose Track Here” : https://www.youtube.com/watch?v=cPZgvvhODfA

        Vraiment, je suis désolé, car je plains Mr. Joe : il ne faut pas retenir l’image d’un homme mentalement diminué, quand celui-ci était extrêmement vif auparavant, avec des réparties mémorables.
        J’espère qu’il se remettra – j’ai une très mauvaise mémoire de noms, alors je comprends. Toutefois, quand on a connu Mr. Joe d’antan, on sait qu’il n’est pas bien.

        Ce président (ou sa main qui signe les décrets, par lesquels il gouverne exclusivement depuis le début, sans poser des questions) est manipulé en continu.
        « ‘Open Biden’ de la « cute » et cruelle Dame Pelosi » : https://citizenfreepress.com/breaking/pelosis-strange-new-phrase/
        « Sésame ouvre toi » – la phrase magique pour faire ouvrir la Cave d’Alibaba.

        C’est un sale coup que les bonzes du Parti démocrate ont joué à leur pays et à la mémoire future d’homme politique Joseph R. Biden.
        Ils ont tassé Mr. B. Sanders et placé par la manipulation de votes Mr. Biden au premier rang dans les primaires quand il était à la cinquième place.
        Ils l’ont fait, car ils n’avaient rien de présidentiable à proposer et monsieur Biden leur a servi pour placer la sénatrice Kamala Harris, qui est universellement détestée au pays, en position d’être couronnée, quand on fera démissionner Mr. Joe.

        Enfin les woke américains auront leur première femme président et elle sera socialiste, noire et asiatique à la fois. Toutes les qualités requises pour le poste.

        Mr. Ménard sera fier : madame est aussi une ex-résidente de Montréal, éduquée à la Westmount High School, tout en prétendant avoir des origines très modestes.

        Mrs. Harris a biffé de sa biographie officielle, Montréal et l’Université McGill, l’employeur de sa mère.

    • Paul dit :

      Les migrants invités au pays par Biden.

      La super propagation, potentiellement la plus sérieuse de toutes :
      la renouvellement par Biden de la politique de « catch & release » d’immigrants illégaux interceptés, au lieu de les refouler vers le Mexique, d’où ils venaient, comme le faisait Trump.

      On les attrape et conduit à la station d’autobus Greyhound, d’où ils peuvent aller vers n’importe quelle destination aux USA, y compris au sentier près de Lacolle.

      “Sharyl Attkisson travels to the border… Illegals are everywhere…” : https://www.youtube.com/watch?v=Oll8hvU7PHY&t=570s

      Dans ce reportage, les autorités confirment EXPLICITEMENT que les migrants illégaux, relâchés dans la nature, ne sont pas testés pour la Covid.

      Merci oncle Joe.

      • Paul dit :

        Cet après-midi à 98.5 FM, les messieurs Luc Lavoie et Bernard Drainville se demandaient, comment se faisait-il qu’il y avait autant d’enfants non accompagnés appréhendés à la frontière mexicaine.

        Voici pourquoi :

        Les parents reçoivent $ 3,200 en réduction de leur prix de passage de passeurs et l’assurance démocrate qu’une fois aux USA (dans une cage d’oncle Joe), les enfants ne seront pas déportables et que tout sera fait pour la réunification avec leur famille (vraie ou désignée par les passeurs).

        Un jour il faudra tenir les marchands d’espoir, dont le « Migrant President » Biden, responsables de malheurs qui peuvent arriver aux milliers enfants confiés (vendus) par leurs parents aux cartels de passeurs criminels.

  38. Paul dit :

    En bon « peacenik » monsieur Luc affirme (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-221094) : « En temps de guerre, seules les stratégies dont l’objectif est la mise en œuvre de la paix devraient être retenues. »

    Pour éviter le service militaire obligatoire de deux ans, en tant qu’éplucheur de patates et récureur de latrines, j’avais jadis contemplé la formation d’officier. Le service volontaire devenait beaucoup plus long, mais en revanche je le voyais incomparablement plus tolérable.
    Alors j’ai beaucoup lu sur l’art de faire la guerre.

    Je peux certifier que la « mise en œuvre de la paix » n’était pas considérée, ni par les stratèges du Pacte de Varsovie, ni par ceux de l’OTAN. Non plus, par les généraux victorieux de l’histoire, avant et après Alexandre le Grand.

    Ton ennemi, tu le mets hors de combat, brutalement s’il le faut et tu lui imposes la soumission. Inconditionnelle, si possible.
    Ensuite, tu lui dictes les termes de la reddition que les diplomates assortiront d’un traité de paix.
    Si tu dictes trop dru, comme l’a fait Georges Clemenceau à Versailles, tu risques une guerre de revanche dans le futur, menée par un caporal.

    Bien entendu, les matantes institutrices, qui enseignent aux petits gars de pisser assis, ne seraient pas d’accord.

    NOTE : « La mise en œuvre de la paix » tu ne la fais que si tu t’appelles Mac Arthur et de général tu t’es transmuté en vice-roi de Japon.

    Mon propos est de corriger la sensiblerie de bon aloi en ceci : « En temps de guerre, seules les stratégies dont l’objectif est la VICTOIRE, sont seules admissibles ! ».

    C’est ça qu’ils essayent de faire dans ce qu’ils ont nommé la Guerre contre la Covid et ils ont proclamé cette guerre, justement pour pouvoir prendre des moyens extraordinaires, dont l’indéfendable couvre-feu.

    Mais, si nous sommes vraiment en guerre, avons-nous des généraux compétents ?
    Le brigadier Horacio Arruda de La Tartelette ?
    D’illustre chef de guerre, celui-là mort à Trafalgar, le pôvre de La Tartelette n’a que le prénom.

    • lucbmenard dit :

      Si nous commencions par la fin. Nous avons un ennemi commun. Notre ennemi est trop fort. Nous avons déjà beaucoup de morts. Notre armée est décimée ou réduite. Nos ressources défensives sont limitées. Nous ne savons pas combien de temps nous pourrons tenir. Nous décidons de prendre TOUS les moyens dont nous disposons pour combattre. Nous y allons au péril de notre liberté que temporairement nous acceptons de restreindre. Nous y allons malgré tout au prix d’une victoire incertaine.

      Je trouve que vous avez l’esprit guerrier. Je citais Lao Tseu dans l’Art de la guerre sans combat. L’ennemi, dans ce cas, était notre ignorance. Le virus, nous ne le connaissions pas. La stratégie de paix (santé collective) était de mettre en oeuvre rapidement toutes les ressources humaines disponibles sur la terre pour chercher et trouver rapidement un vaccin. La bataille a porté fruit. Les progrès scientifiques récents en sont la preuve.

      Bonne fin de journée,

      N.B. Je ne confondrais pas sensibilité, une émotion naturelle qui ouvre à l’écoute de l’autre et la sensiblerie, une émotion artificielle, exagérée (la planète est en danger : on coupe les arbres, tue les animaux (chasseurs), brûle du pétrole, du gaz (fait du gaz à effet de serre), etc…

      • Paul dit :

        Bonsoir M. Ménard,

        Merci de me rappeler au bon souvenir de Lao Tseu, le philosophe.
        Je vais tenter de mieux comprendre sa sagesse.

        J’étais plus familier avec « L’art de la Guerre » du stratège Sun Tzu.

        Mais vous avez absolument raison, les Chinois préconisent vraiment L’art de la Guerre, sans combat physique. Mais avec une menace ouverte de pouvir y recourir n’importe quand.

        Connaissez-vous « Unrestricted Warfare » la doctrine moderne de l’Armée populaire de Libération : https://en.wikipedia.org/wiki/Unrestricted_Warfare ?

        On peut trouver sur le Web les copies « gratuites » en PDF de cet ouvrage. Heureusement, car il me serait difficile de justifier une dépense qui profiterait directement à l’APL.

        Après la lecture, on comprend mieux les actions de dirigeants chinois, que l’on peut reconnaître dans le livre.

        Rien de plus simple et rôdé sous tous les cieux que quelques cadeaux, parfois récurrents, bien placés.
        Par exemple, octroyés au fils qui consomme beaucoup (les drogues et le sexe) du futur président et, pourquoi pas, au « Big Guy », lui-même.

        Mais l’attaque biochimique camouflée ne peut pas être exclue non plus.
        Sans donner dans le complotisme, on garde les yeux ouverts.

        Et clairement, nous sommes tous dans la ligne de mire d’hégémonistes chinois.

        Je vous laisse, car je vais de ce pas aller tester dans les rues de Montréal, jusqu’à minuit, mon nouveau déguisement en robineux : des vieux jeans déchirés, un manteau étriqué et rapiécé, la chapka de travers, avec les couvre oreilles pendantes, un chariot rempli de canettes récupérées, un flacon de mon gin De Kuyper préféré bien en évidence et une écharpe imbibée de bière non pasteurisée, pour garder le parfum.

        Maintenant que le général de La Tartelette a allégé les restrictions de couvre-feu pour les itinérants, il faut en profiter.

        Ne serait ce que pour retrouver une illusion de liberté.

        Covido-joyeusement,
        Paul Simonak

        N.B. : Je cherche toujours les études « en qq secondes » qui prouveraient scientifiquement la justification du couvre-feu disciplinaire au quel, semblerait-il, on n’astreint que les Québécois et les Français.
        Peut-on me montrer enfin que la covido-émergence fut plus marquée ici que dans le reste du Canada ?

      • P. Simonak dit :

        À propos de N.B. :

        Exactement, comme vous le dites, la sensibilité on la ressent, sans nécessairement la manifester, tandis que l’on affiche la sensiblerie de bon aloi, car c’est le but.

        Un parfait signalement de sa vertu : on fait la guerre que les circonstances nous ont imposée, mais seulement en pratiquant « peace and love », car on est bons, pas des animaux.

        La femellisation de la société québécoise depuis quelques générations a produit des légions d’hommes roses, qui se laissent faire et qui en redemandent (des amendes salées / punitions exemplaires).
        La maman gouvernement, les institutrices, les travailleuses sociales et les autres hommes roses, contents de l’être, y ont vu.

        Je ne le dis pas pour vexer, mais pour provoquer une prise de conscience de sa condition.

        Le général de La Tartelette veut vaincre, en pratiquant la manière forte, ce qui n’est pas compatible avec les valeurs de la société, alors il fait porter à la pandémie le surnom de guerre. Pas de temps d’une paix.

        L’homeroserie, ça se traite ou ça s’assume.
        À chacun de voir.

        Je ne sais pas comment ils font au 22ème régiment. Une fleur au fusil pour tous ?

      • Paul dit :

        Cher Monsieur Ménard,

        Mon côté sensible me murmure : goujat, une fois de plus, avant-hier tu as offensé quelqu’un qui était poli, réservé et qui ne cherchait pas la bagarre. Bien au contraire.

        Je vous présente mes excuses.

        Moi aussi, je peux être rose quand je suis en état de grâce, mais un homme ? Pas toujours.
        Ma Belle Créature me traite d’adolescent attardé permanent.

        Si ça se trouve, je suis peut-être plus rose que certains et comme, parfois des gais tentent de donner le change avec une façade d’homophobie exagérée, moi, je me cache derrière une homeroserophobie matamorique.

        Pour me faire pardonner, je vais accepter votre invitation répétée au dîner de cons que vous avez préparé à mon intention et tel que demandé, je vous entretiendrai d’identification par micropuçage.

        Sereinement,
        Paul Simonak

  39. James C. dit :

    Les chercheurs scientifiques sont têtus, résilients, obsédés et patients.

    À lire absolument. la saga de la recherche pour le vaccin contre la Covid-19.

    https://www.macleans.ca/society/science/scientists-mrna-covid-vaccines/

  40. roc dit :

    cette pandémie est elle une arnaque ?

    • Reynald Du Berger dit :

      bien sûrque c’est une arnaque des pharmaceutiques , comme la rotation de la Terre autour du soleil qui donne l’hiver annuel est aussi une arnaque, afin que les pétrolières vendent davantage de mazout pour nous chauffer… une véritable arnaque ! Vous avez raison de dénoncer !

    • James C. dit :

      Bien sur que tout est une arnaque. Que la vie existe est une arnaque. Que le Soleil chauffe la Terre est aussi une arnaque. Que nous soyons que d’infimes poussières invisibles à l’échèle de la Galaxie et de l’Univers est la plus grande des arnaques. Le Grand Manipulateur se moque bien de nous.

      Les vidéos faits par des Français, Québécois, Belges, Chinois, gauchistes, droitistes, des journalistes devenus des  »scientifiques », des lambdas aux débits de paroles et d’écritures soufflants comme un tsunamis d’idées préconçues par je ne sais quoi de pseudo vérités dites scientifiques, ÇA C’EST UNE ARNAQUE.

      • roc dit :

        personnellement je suis prêt a entendre et a prendre en compte tout les argument contredisant cette vidéo mais ces diatribe verbale ne font que confirmer l’incurie scientifique de leurs auteurs !

      • Paul dit :

        Mr. James, tout va mal, comme il y a 45 ans.

        Vous pouvez, comme le demande Howard Beale, ouvrir la fenêtre (pendant que c’est encore permis) et crier à tue-tête :
        « I’M MAD AS HELL AND I’M NOT GONNA TAKE THIS ANYMORE! »

        Ou vous pouvez vous déguiser en clodo et arpenter les rues vidées par le couvre-feu,
        siroter votre petit gin ou caribou, dépendant de votre religion et vous dire : on est bien quand on est libre.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Ou vous pouvez vous déguiser en clodo et arpenter les rues vidées par le couvre-feu,
        siroter votre petit gin ou caribou, dépendant de votre religion et vous dire : on est bien quand on est libre..

        pourquoi marcher ? après le couvre-feu , conduisez votre voiture sur la rue principale avec un 10oz de Dekuyper entre les deux jambes, les vitres baissées avec du heavy metal dans l’tapis !… … doublement jouissif, vous enfreignez deux lois…

      • Normand dit :

        On peut aussi se sentir libre quand on est ceux qui ont le POUVOIR de décréter 10000$ de contraventions à trois couples d’amis autour d’un feu de foyer À L’EXTÉRIEUR mais que l’on s’absout de ces mêmes règles lorsque l’on se regroupe autour d’une table, au minimum à 6, provenant de 6 bulles différentes, À L’INTÉRIEUR et SANS MASQUES.
        Soyez rassurés, les termes ti-clins, Covidiots, Touristatas, etc… sont réservés à la populace.
        Réunion tenue le 17 mars a.m.
        https://pbs.twimg.com/media/EwsXDezWEAEnOx-?format=jpg

      • Paul Ack dit :

        Cher Professeur,

        Je ne l’appelle pas Dekuyper et je ne saurais pas comment faire pour confirmer le poids de 10 onces.

        Pour la Grosse Molle, vous faites comment ?
        Quand elle est à son meilleur, la balance ne servirait à rien.
        Je devine. Votre acumen d’érudit en Génie fait appel à Archimède : vous pesez l’eau déplacée dans une cuvette par votre Molson, la glorieuse du matin.

        Vous savez, ma flasque Dekuypair me procure surtout l’haleine d’alibi quand je me fais interpeller par les troupiers de La Guilbault, la cheffesse à la Kommandantur.
        Et mon sirotage de clodo nocturne se fait toujours avec modération.

        Justement, je reviens de ma tournée nocturne à pied, parfaitement légale en tant qu’itinérant.
        Je respecte la loi en m’adaptant à la lettre et en applaudissant l’esprit.
        Je ne contamine personne dans les rues désertes. Je ne fais que soigner mon mental.
        Heavy metal.. Voulez-vous ma mort ?

        Maintenant, parlons boutique.
        Vous avez justifié le couvre-feu par l’interdiction de repas en famille après 20h00.
        Les soupers de nos compatriotes d’origine française. Je vous croyais francophile.

        Maintenant que le brigadier de La Tartelette a reculé l’horloge liberticide à 21h30, qui vise-t-il ?
        Je ne vois que ses congénères d’origine ibérique. En les ostracisant, il joue avec le feu.

        Bonne nuit et un réveil glorieux,
        Paul Simon Ack

        N.B. : Eh oui, ma lointaine lignée hollandaise est à l’origine de l’appréciation du bon gin De Kuyper et du respect inné de la Loi et d’Ordre.

    • Paul dit :

      Madame / Monsieur Rocbalie,

      Re : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-224075

      La vidéo que vous nous faites connaître n’est rien d’autre, que de la GBS.
      De la grosse bonne science d’études démographiques appliquées et les arguments du présentateur se tiennent parfaitement.

      Quand on parle de la mortalité causée par la Covid-19 ou par les cancers, il faut nécessairement considérer le contexte – la pyramide des âges.

      La même chose, quand on parle de dommages matériels croissants, supposément causés par les changements climatiques : il faut considérer l’étalement de l’habitat humain et son empiètement sur des zones à risque, auparavant inhabitées. Ainsi que l’accroissement du cheptel humain. Pas seulement les milliards de $.

      Je comprends votre amertume et j’espère que les auteurs de la « diatribe verbale » qui vous heurte, vont enfin constater les arguments et les juger sur leur valeur.

      C’est probablement votre remarque d’introduction (« cette pandémie est elle une arnaque ? »), qui a suscité la réaction de rejet.

      La pandémie est réelle, mais on peut discuter d’interprétation de ses effets. Ce que fait le présentateur de votre vidéo.

      Toutefois, pour les familles de victimes et pour les victimes potentielles qui ont atteint l’âge canonique dangereux, eh bien les conséquences directes sont absolues et sans appel.
      Les quelques années de vie en moins ont une valeur incalculable.

      Quand on est un observateur, on peut relativiser et ironiser sur la vie éternelle.
      Quand on est Agecanonix, on craint la Grande Faucheuse.

      Covido-lucidement,
      Paul Simonak

      • Reynald Du Berger dit :

        Cher Paul « les victimes potentielles qui ont atteint l’âge canonique dangereux….. je roule à toute vitesse dans un carembolage derrière deux voitures , la A avec  » bébé à bord » dans la lunette arrière et l’autre B conduite par une homme de 50 ans au volant qui est médecin chercheur oncologue… Je dois choisir entre tuer le « bébé à bord » et l’oncologue chercheur de 50 ans… Je choisis d’épargner l’oncologue… dois-je vous exposer les raisons de mon choix ?

      • Paul dit :

        Cher professeur,

        Si nous étions en 1943 et la voiture A était conduite par Joseph R. Biden Sr., vous auriez sacrifié le bébé Joe qui allait faire en 2015 un « absolute national commitment to END CANCER ».

        La promesse qu’il a réitérée plusieurs fois depuis.

        Remettez donc son linceul à votre oncologue et dites lui de s’acheter une Tesla autoguidée qui sera préprogrammée pour faire des choix dubergeriens.

      • Reynald Du Berger dit :

        Un couple qui affiche « bébé à bord » afin que j’épargne sa voiture et/ou son bébé … … quel est le potentiel du bébé selon vous comme contributeur à la richesse et au bonheur de la collectivité dans laquelle le bébé va évoluer si je lui épargne la vie au détriment de l’oncologue chercheur ?

      • Paul dit :

        En soulignant « Un couple qui affiche « bébé à bord » afin que j’épargne sa voiture et/ou son bébé … », vous évoquez la sélection naturelle par élimination de Darwin.

        En fait, les parents sont très futés et le bébé le serait aussi.
        La Nature ne fait pas de sensiblerie (pardon Mr. Luc), elle favorise « the survival of the fittest ».

        À moins que la Mère Nature rusée ait prévu un prof qui en une micro fraction de seconde soit en mesure de superposer à Darwin la correction dubergerienne.

        Il se pourrait également que le prof au volant soit plus prosaïque : bébé = ti-clin en devenir.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Bébé à bord » = crétin au volant … faut en effet être crétin pour croire pouvoir protéger ainsi son char pis son bébé du même coup rien qu’avec ça.

      • Paul dit :

        Le prof confesse : « .. je roule à toute vitesse dans un carembolage derrière deux voitures. »

        Pompé, comme d’habitude, contre les tis-clins vicieux et mortels, aviez-vous la Grosse Molle (*) « entre les deux jambes » pour décompresser ?

        À titre d’information, si l’impensable arrivait et un ti-clin nocif parvenait à vous infecter, sachez que l’on pourrait vous sauver par injections de progestérone.

        “California Study Advocates Injecting Men With Female Hormones To Treat Covid.” – https://thenationalpulse.com/breaking/hormone-injection-covid-treatment/

        Ce faisant, la Grosse pourrait se ratatiner au format régulier de 12 oz, mais « who cares », quand c’est temporaire et garantit la survie du reste du bonhomme.

        NOTE (*) : La Grosse Molle = une grande bouteille de bière, Molson Export.

      • Paul dit :

        Juste pour confirmer mon propre instinct de survie (et ma Pyramide de Maslow personnelle), si les tis-clins super propagateurs devaient me terrasser, je n’hésiterais pas avec la progestérone et pour survivre je prendrai volontiers le risque d’affecter mon Dekuypaire ou de devoir porter un soutien-gorge.

  41. Paul dit :

    Bonjour Normand,

    Dans votre dernière intervention vous avez illustré le biais de médias traditionnels.
    La désinformation par omission, n’est pas anodine, mais elle permet aux journalistes de ce donner l’impression qu’ils ne mentent pas, seulement ne trouvent pas le fait non rapporté d’intérêt public.

    Vous allez sûrement apprécier cette présentation : “Slanted Journalism and the 2020 Election | Sharyl Attkisson” : https://www.youtube.com/watch?v=4bxI803q6i8

    Madame Atkisson est une journaliste reconnue et elle porte un regard de l’intérieur de sa profession sur le parti pris généralisé, pratiqué par les médias traditionnels.

    Elle démontre la déformation systématique d’information, avec des exemples, y compris des qualificatifs, plus ou moins subtils, apposés obligatoirement sur une nouvelle favorable à celui qu’il faut diaboliser.

    Mme Atkisson parle aussi de professeurs de journalisme qui font dériver la profession vers la partialité systématique obligée et de grands journalistes du passé qui applaudissent aux comportements incompatibles avec la mission du journalisme dans une société démocratique.

    Malheureusement, messieurs Guillaume, Piette, Tremblay et d’autres consommateurs de nouvelles prêt-à-porter ne prendront pas le temps d’apprendre comment on les manipule.

    Portez vous bien,
    Paul

    • Normand dit :

      Bonsoir Paul,

      Effectivement, brillant exposé basé sur des exemples bien concrets et vérifiables.

      Un peu dans le même ordre d’idée, vous pourriez être intéressé par ce témoignage d’une journaliste de gauche qui a décroché devant le manque d’éthique et le militantisme partisan qui gangrène sa profession.

      Melanie Phillips, ex journaliste à TheGuardian

      • Paul dit :

        Monsieur Normand,

        Mme Phillips parle de son éveil graduel au réalisme politique, après avoir constaté le préjudice systématique de la gauche (et de bien-pensants) contre le judaïsme.

        Moi aussi, qui ne suis pas d’origine juive, ça m’interpelle quand on prétend que les juifs sont les occupants étrangers de la Judée Samarie, pas les vrais autochtones, depuis des millénaires.
        Quand mes amis condamnent l’Israël, parce qu’il défend ses citoyens, dont les enfants, contre les roquettes quotidiennes de terroristes ou parce qu’il construit un mur pour empêcher les kamikazes venir se faire sauter dans les autobus, quand l’UNESCO se met au service de la propagande palestinienne, etc..

        Mme Phillips est brillante dans son explication philosophico sociologique de courants de pensée qui sont en train de détruire les USA et l’Occident : le « wokeisme », l’abandon total de repères moraux judéo-chrétiens, le « tout se vaut » banalisateur, le recours automatique et sans recours aux accusations de racisme, d’homophobie et de misogynie par associations non fondées, la culture de la « cancellation » quand on déroge à un quelconque précepte de la rectitude politique ambiante, la négation de genres (féminin / masculin), le bannissement du concept de la cellule familiale, etc..

        Une destruction en règle de fondements de notre civilisation.

        Je ne suis pas sûr que l’origine de cette dérive intellectuelle de la gauche réside vraiment dans l’auto culpabilisation occidentale pour les crimes commis par les nazis, auxquels nous serions automatiquement associés.
        Il est vrai qu’aux USA, la peau blanche est devenue suspecte et que les bien-pensants de race blanche se distancient ostentatoirement de leur « white priviledge » que l’on a dernièrement situé à un petit pas du suprématisme blanc.

        Mme Phillips ne pose pas la question, qui n’est plus rhétorique aujourd’hui : une société démocratique, peut-elle survivre sans le quatrième pouvoir, l’arbitre impartial et protecteur du citoyen contre les abus par les puissants et les excès du pouvoir ?
        Question peut-être superflue quand on comprend le but ultime : le changement de régime politique.

        Elle n’établit pas la chronologie de la migration de médias traditionnels vers l’activisme malhonnête et la désinformation débridée, pratiqués aujourd’hui.

        Je suggérerai une corrélation avec la venue et l’expansion de chaînes de nouvelles en continu. Les mêmes nouvelles diffusées en boucle n’assuraient pas la rétention d’auditoire, alors on est passé à l’éditorialisation plus divertissante et les intellos gauchistes, post-modernistes, se sont engouffrés dans la brèche.
        À CNN, il n’y a plus de bulletins traditionnels de nouvelles (sauf très tard dans la nuit). Il y a seulement des faux « breaking news », presque toujours biaisés.

        Ce que la prestation de Mme Attkisson apportait, comme vous le dites, en exemples concrets et vérifiables (y compris la justifications du terme « Fake News » accolé par D. Trump aux produits d’organes traditionnels d’information), Mme Phillips complète en établissant le contexte intellectuel.

        Merci d’avoir enrichi ma réflexion,
        Paul

        N.B. : Mme Phillips a remarqué que tous les idéaux humanistes, affichés ostentatoirement par la gauche, demeurent profondément ancrés en elle après son départ de The Guardian, mais qu’ils ne servaient que de paravent à ses collègues militantistes.

        Tout en demeurant réaliste et attaché aux valeurs de la droite (centrées sur l’individu concret, pas une société abstraite), moi aussi je partage les idéaux humanistes avec la gauche, y compris l’écologisme et la consommation responsables.

      • Normand dit :

        Bonsoir Paul,

        Vous émettez l’hypothèse de la migration de médias traditionnels vers l’activisme en établissant un potentiel lien avec la venue et l’expansion de chaînes de nouvelles en continu.

        J’oserais émettre une autre hypothèse (bien qu’elles puissent être concomitantes)… la disparition spectaculaire des revenus publicitaires dont les médias traditionnels avaient le monopole.

        Les journaux croulaient sous l’argent et avaient les moyens d’analyser, creuser, investiguer, etc. Ils pouvaient se permettre des armées de fouineurs déterminés. Les journaux étaient en compétition et les salles de rédaction avaient une âme unique. Des journalistes «stars» étaient rémunérés à la hauteur de leur talent.

        Maintenant, les journaux n’ont plus les moyens de leurs ambitions. Ceux qui survivent, de peine et de misère, se livrent à du remplissage d’articles souvent fournis par les grandes agences de presses. Ils publient les mêmes nouvelles, avec les mêmes biais… seuls les titres varient légèrement.

        Le journalisme d’enquête et intègre est mort, c’est maintenant la jungle des groupes d’influences et des salles de rédaction sectaires.

        De grands journalistes disparus doivent se retourner dans leur tombe.

  42. Jacques dit :

    Petite pause humoristique sur un sujet d’actualité:

    • Paul dit :

      Jacques :

      Pensez vous que le prof a déjà reçu sa dose tant espérée et qu’il est maintenant suffisamment zen pour apprécier la réticence que vous partagez avec ces rongeurs ?

  43. Jacques dit :

    Paul:
    Si le prof a eu le Astra Zeneca, il est peut-être envahi par une inquiétude diffuse…Mais si tel est le cas, il peut se rassurer, car Trudeau a dit ceci: le meilleur vaccin pour vous est celui qui vous est offert. C’est un critère qui a le mérite d’être objectif.

    A moins que le prof ait écouté cette récente déclaration du ministre Dubé, ce qui aurait pu l’inquiéter plus sérieusement:

    https://odysee.com/@gamesnroses:1/on-a-h-te-de-commencer-vacciner-pour:9

    • Paul dit :

      Et Just’nt Smart sait toujours de quoi il parle.

      Mais le prof, qui était prêt à presque tout, fut sauvé par la cloche :
      C’était une infirmière hijabée qui tenait la seringue, alors il a passé son tour.

      Il va se réessayer à l’Hôpital général juif.

    • Paul dit :

      Cher Jacques,

      Il y a des lapsus qui ne trompent pas et monsieur Dubé en avait commis tout un.

      Connaissez-vous celui de Joe Biden, avant les élections l’automne dernier, quand il s’est vanté d’avoir mis sur pied, maintenant et auparavant avec Obama, l’Organisation de fraude électorale la plus complète et inclusive de l’histoire ?

      “Joe Biden brags about having “the most extensive and inclusive VOTER FRAUD organization” in history.”

      Et les résultats lui ont donné entièrement raison.

      Les médias n’ont pas soufflé un traître mot de ce lapsus commis par Mr. Joe qui paraissait en ce temps plus en forme qu’aujourd’hui.

      Pouvez-vous imaginer l’indignation, si c’était Donald Trump qui offrait un aveu d’intention criminelle aussi complet ? FBI aurait été mis en alerte rouge.

      Quand Trump déparlait (ce qui arrivait trop souvent *), on ajoutait des mots qu’il aurait oubliés ou l’on retranchait, les paroles qu’il n’aurait pas voulu dire.
      Et on se dépêchait demander tout de suite une destitution de plus.

      Votre sagesse nous manquait,
      Paul

      Note (*) :
      • À la différence de messie Obama, l’authentique, le « faker » Trump dédaignait les téléprompteurs et utilisait des « speech writers » parcimonieusement.
      • Pour Mr. Joe, sans téléprompteur, point de salut.

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        Effectivement, Trump déparlait plus souvent qu’à son tour. Son « fourchage » de langue le plus célèbre aura probablement été quand il a dit « injecter » au lieu de « vaporiser »:
        « THE PRESIDENT:  Right.  And then I see the disinfectant, where it knocks it out in a minute.  One minute.  And is there a way we can do something like that, by injection inside or almost a cleaning. »

        Cependant, les médias n’ont pas fait part du fait que dans les minutes qui ont suivies, le journaliste de ABC a demandé des précisions sur « injection »:
        « Question : But I — just, can I ask about — the President mentioned the idea of cleaners, like bleach and isopropyl alcohol you mentioned.  There’s no scenario that that could be injected into a person, is there? »

        Le président précisa alors sa pensée :
        « THE PRESIDENT:  It wouldn’t be through injection.  We’re talking about through almost a cleaning, sterilization of an area.  Maybe it works, maybe it doesn’t work.  But it certainly has a big effect if it’s on a stationary object. »

        Ainsi, par omission de la précision, les médias du monde entier et les caricaturistes ont roulé pendant des semaines sur un narratif induisant les auditeurs/lecteurs en erreur.

        Par une simple recherche sur le site de la maison blanche, on pouvait trouver la conférence de presse intégrale plutôt que de faire confiance aux journalistes pour nous en faire un résumé… ce que j’avais l’habitude de faire et prenant soin de copier les extraits ci-dessus.

        Ce lien, retiré depuis le changement d’administration, était : https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/remarks-president-trump-vice-president-pence-members-coronavirus-task-force-press-briefing-31/

        Un article du WallStreet Journal y a d’ailleurs consacré un article bien étoffé
        « Disinfecting Journalistic Ethics : Donald Trump’s ‘Lysol’ moment says more about the media than it does him »
        https://www.wsj.com/articles/disinfecting-journalistic-ethics-11588719176

        P.S. Je ne suis pas admirateur de Trump et j’espère que le candidat républicain de 2024 sera moins narcissique… mais je déteste quand on nous ment effrontément.

      • Paul dit :

        Cher Normand,

        Vos deux dernières interventions sont importantes et il me faut bien réfléchir avant d’ajouter quoique ce soit.
        Je suis d’accord avec tout et je dois faire attention, pour ne pas nuire à votre message, de ne pas être, selon mon habitude, trop cassant, trop sarcastique ou trop hostile aux divers médias d’informations, qui occupent toute la place et ne font place à rien d’autre que leur vérité.

        Vous vous rendez sûrement compte que notre échange peut être vu comme un placotage de deux théoriciens de complots qui se relancent l’un et l’autre.

        Comment concevoir que des personnes sensées puissent douter implicitement de la probité intellectuelle de la Chaire Raoul-Dandurand, de salles de rédaction de la presse écrite en entier, de rédacteurs et de présentateurs de nouvelles télévisées sur toutes les chaînes et de salles de nouvelles de presque toutes les stations de radio au Québec ?

        Depuis environ vingt-cinq ans on voit le même phénomène aux USA : un biais uniforme, de plus en plus présent et de moins en moins caché. Surtout, de moins en moins tolérant envers les dissidents.

        Pour une fois, l’environnement journalistique québécois était en avance sur celui des Américains.

        Par coïncidence, je suis tombé sur cet article : « Federal judge pens dissent slamming decades-old press protections » – https://www.politico.com/news/2021/03/19/defamation-law-media-protection-477193

        On y traite du paravent, qui permet tous les abus : pour faire accueillir par la justice une poursuite en libelle diffamatoire contre la presse, il faut que la partie lésée démontre l’intention de malice (la condition sine qua non).
        Bien que souvent observable et presque palpable (en particulier dans les excès contre Trump), la malice n’est que rarement prouvable. Il est dur de faire un procès d’intentions devant un juge qui demande des preuves tangibles.

        Concernant le « Cable News Network » (CNN), les champions du parti pris, j’avais déjà avancé l’idée qu’il faudrait redéfinir l’appartenance à la profession journalistique et ne pas l’accorder à une organisation de propagande politique juste parce qu’elle insérerait le mot « news » dans sa raison sociale.

        Pour nuire à quelqu’un, les panélistes citent souvent « my sources » anonymes qui peuvent très bien être inventées.
        Un vrai journaliste doit absolument pouvoir protéger ses sources sans aucune contrainte, mais une organisation systématiquement biaisée devrait être obligée à prouver l’existence de leurs sources (devant un juge tenu au secret) et être poursuivie en libelle diffamatoire, si leurs sources s’avéraient fictives. On ne peut pas faire automatiquement confiance aux nouvellistes modernes, engagés.

        Le juge senior de la Cour d’Appel du District de Colombie, qui est l’objet de l’article, situe ainsi le biais de médias et d’élites intellectuelles contre la droite : « conservatives are being oppressed by overwhelmingly liberal news media, academia and technology companies. That has created “a frighteningly orthodox media culture, »

        Si c’était un quidam qui le disait on pourrait en douter. Quand c’est un juge respecté, qui a duré 35 ans sans se faire destituer, qui le dit, il faut y réfléchir.

        Respectueusement,
        Paul

        N.B. : Cette oppression exercée sur la droite et ses idées, est le contexte qui situe vos interventions. Je ne tenterai pas de l’établir à nouveau dans mes réponses plus ciblées à venir.

      • Paul dit :

        RE : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-224921

        Mensonges de médias basés sur les déclarations de Trump, malicieusement interprétées.

        Bonjour Normand,

        Donald Trump n’est pas un intellectuel, son vocabulaire est pauvre, sa syntaxe est affreuse.
        Sa maîtrise de l’expression orale est des années lumières derrière son prédécesseur, le Slick Willie Clinton.
        Rappelez vous de la fameuse répartie au « Grand Jury » de Kenneth Starr, faite par le président B.J.C. : « It depends on what the meaning of the word ‘is’ is. ».

        Trump s’adresse à nous, la plèbe, qui ne parlons guère mieux que lui, mais en étant sur la même longueur d’ondes, le comprenons parfaitement.

        Mais il est très vulnérable, sans même déparler (et surtout détwitter), aux attaques de requins de la presse qui prennent tout au premier degré ou au demi degré.
        Car, à peu près tout est sujet à l’interprétation quand on s’exprime approximativement, tout en sautant du coq à l’âne.
        Quand les medias ne demandent pas des clarifications ou les inventent eux-mêmes, tout devient possible.

        En regardant en direct la conférence de presse, le 23 avril 2020 (l’objet de votre intervention), je me suis immédiatement dit, voilà un rapprochement analogique simpliste, mal formulé, qui va lui coûter cher.

        « Fact-check: Did Trump tell people to drink bleach to kill the coronavirus » – https://www.statesman.com/story/news/politics/elections/2020/07/13/fact-check-did-trump-tell-people-to-drink-bleach-to-kill-coronavirus/113754708/

        Les indignés automatiques prolifiques chez CNN ont saisi immédiatement la balle au bond et dés le lendemain les « mainstream media » rapportaient une vague d’empoisonnements aux désinfictants parmi les fidèles de Trump.
        Fake news, comme d’habitude. Et mépris, comme d’habitude, pour nous les « regular folks », par ceux qui nous regardent de haut.

        Je parie que les appels aux « Poison Control Centers » provenaient de farceurs et de « college educated elites » qui ne voulaient pas du bien au président. Nous, les quidams, sommes peut-être naïfs, mais pas bêtes.

        En y pensant bien, sans le savoir, par instinct, peut-être que Trump avait vu juste à propos de l’effet de rayons ultraviolets. Va-t-il enfin recevoir son Prix Nobel tant recherché ?

        En effet, on peut faire un lien entre le recul annuel vers la fin de mai de tous les virus d’influenza et aussi du SARS-Cov-2, constaté l’an dernier, avec la reprise de la production de la Vitamine D, induite par l’exposition de la peau aux rayons du Soleil.
        La vitamine D est primordiale pour le fonctionnement optimal du système immunitaire. Je prends ce supplément (parmi d’autres) en prévention contre les infections.

        Si notre brigadier général Horacio Arruda de La Tartelette était moins porté sur l’autoritarisme répressif, au lieu du couvre-feu il nous imposerait des visites dans les salons de bronzage.

        Je crois que les menteries les plus effrontées et dommageables à Trump, ainsi qu’à la Nation américaine (par l’ensemencement et l’entretien constant de la division, dont ensuite l’on fait porter la responsabilité au président) ne concernaient pas Lysol.

        Sa remarque tronquée concernant les ‘very fine people on both sides’ et accompagnée d’un film montrant une procession de neo-nazis scandant « Jews will not replace us » fut diffusée à répétition depuis août 2017 par tous les « mainstream media » aux USA.

        Elle a valu à Trump la réputation de raciste, d’anti-sémite, de suprématiste blanc et de quasi-nazi.

        Les ‘very fine people’ reprochés à Trump, appartenaient en fait à un regroupement de citoyens, qui munis d’un permis, manifestaient pacifiquement dans un parc contre le démantèlement d’une statue de Général Robert E. Lee, un personnage complexe et honorable (dans le contexte de l’époque) que l’on veut maintenant effacer de la mémoire collective.
        En prévision de la contre-manifestation d’intimidation (voir ci-après), des individus marginaux se sont joints aux citoyens pacifiques et leur présence suffisait pour discréditer Trump (même quand il avait explicitement condamné ces gens).

        Le qualificatif ‘very fine people’ de l’autre côté, désignait les contre-manifestants progressistes non-violents (mais sans permis) qui étaient accompagnés par l’Antifa. Les membres de cette organisation criminelle se sont invités (comme très souvent), casqués et armés de bâtons, pour perturber la manifestation autorisée.

        « In Context: Donald Trump’s ‘very fine people on both sides’ remarks (transcript) » :
        https://www.politifact.com/article/2019/apr/26/context-trumps-very-fine-people-both-sides-remarks/

        J’avais constaté les faits en regardant les premiers reportages, non tronqués et les “experts” de la Chaire Raoul-Dandurand auraient dû arriver à la même interprétation s’ils faisaient le travail pour lequel ils sont payés.
        Aucun rappel de faits réels de leur part pour corriger le narratif malicieux de médias, alors je revendique le droit de questionner leur probité intellectuelle.

        Je passe rapidement (sans aller dans tous les détails) par-dessus la couverture médiatique de faits déformés ayant conduit au premier procès d’impeachment, pendant qu’on abritait les actions de Joe Biden et de son fils Hunter en rapport avec l’Ukraine et la Chine.

        Des « debunkings » à répétition sur toutes les tribunes, des démentis, des blocages d’information défavorable aux Bidens (taxée de salissage). Pour apprendre enfin, après les élections, que Hunter Biden était effectivement l’objet d’une investigation d’FBI.

        Hunter n’a pas d’importance. Il n’est que la courroie de transmission pour des activités hypothétiques de trafic d’influence par son père. Selon certains, le ‘Big Guy’ devait recevoir 10 % de commissions sur les transactions chinoises conduites par l’intermédiaire de Hunter.
        Ça restera un sujet tabou et je doute que le FBI pousse maintenant son investigation jusqu’à la Maison Blanche.

        Toutefois, si j’interprète le manque évident de respect de dirigeants chinois à l’endroit de l’administration Biden (par rapport à celle de Trump – souvenons nous de courbettes chinoises lors de la renégociation de l’entente commerciale, fin de 2019, en dépit de l’impeachment en cours en ce temps), je n’exclurai pas la possibilité d’une tentative chinoise (réussie ou négociée et avortée) de corruption. Les corrupteurs méprisent des corrompus.

        C’est un fait, Hunter, sans aucune qualification en haute finance, s’est fait confier l’administration (salaire + commissions) d’un fonds d’investissement de $ 1.5 milliards, incorporé aux USA, par une organisation proche du Parti communiste chinois.
        (Note : il devait, entre autres choses, faciliter l’investissement chinois dans les entreprises oeuvrant dans la productions d’équipement de défense)

        Dans l’affaire d’impeachment on faisait à Trump clairement un procès d’intentions.
        L’étape d’instruction du procès en destitution était conduite à la soviétique, en secret dans le sous-sol du Capitol. On n’a jamais appris l’identité du sonneur d’alerte, probablement un apparatchik du Parti démocrate qui s’était constitué en juge et partie.
        Les médias n’ont trouvé rien d’inacceptable dans les procédures suspectes qui ne donnaient aucune place à la défense.
        Au contraire, ils amplifiaient et rajoutaient des spéculations qui devenaient des faits avérés à force d’être répétées.

        De l’autre côté, Joe Biden s’est vanté d’avoir fait congédier le procureur ukrainien qui investiguait une compagnie, laquelle en retour, allait retenir les services du fils Hunter, un junkie qui ne parle pas l’ukrainien, qui n’a pas d’expertise en rapport avec les affaires de l’entreprise et qui empoche des millions pour sa présence pendant quelques réunions du conseil d’administration.

        “Joe Biden Brags about getting Ukranian Prosecutor Fired” : https://www.youtube.com/watch?v=UXA–dj2-CY

        À mon avis : bien plus qu’une apparence de conflit d’intérêt, ainsi que de corruption.

        Mais les médias ont ignoré toute cette affaire (ainsi que les allégations concernant d’autres membres du Clan Biden) parce qu’elle était « widely debunked ».
        ‘Debunked’ par les médias, qui se citaient les uns les autres. Pas par une enquête judiciaire en règle.

        Dans les faits, Biden avait possiblement perpétré exactement les méfaits faussement reprochés à Trump.

        “Biden admitted he did the very thing Trump is accused of doing” : https://www.youtube.com/watch?v=fsiuqOip2dg

        L’affaire de « Russian hoax » était exactement cela : une arnaque partisane émanant du ministère de la justice (DOJ), truffé de fidèles d’Obama, amplifiée pendant trois ans par les médias malhonnêtes.
        Elle fut élaborée, je crois, suite à une boutade, fin de juillet 2016, quand Trump, sourire en coin, a déparlé pendant la campagne électorale (citation approximative) : Russie, si vous avez les courriels de Hillary, la presse aimerait les voir.

        Du bonbon pour les médias, tout fut interprété au premier degré. Un aveu de connivence.

        Peu de temps après, j’ai constaté un changement marqué dans l’attitude du président Obama envers la Russie, avec une escalade verbale digne d’une Guerre Froide 2.0.

        La table était mise pour les autorisations (« FISA court warrants ») de surveillance ciblant Trump, basées sur les allégations, fabriquées pour et payés par, les démocrates de H. Clinton, à l’effet que Trump aurait été piégé (un « pee party » à Moscou) par les Russes et ne pouvait plus rien leur refuser.

        Aucune accusation ne fut portée contre Trump par les sbires à cravate de Mueller, après avoir tout essayé pendant deux ans, y compris l’intimidation et chantage judiciaire de tout l’entourage du président.
        Là aussi, des méthodes soviétiques, avalisées par la presse.

        Enfin, cet appel à l’insurrection, supposément fait le 6 janvier dernier par le président au cours d’une harangue politique.
        Trump a passé son temps au lutrin à souligner les innombrables irrégularités qui ont permis l’élection de son rival, pas à fomenter / diriger un soulèvement.

        Les médias ont rapporté, comme appel à la violence, une parabole rhétorique :

        « .. And we fight. We fight like hell. And if you don’t fight like hell, you’re not going to have a country anymore. .. »

        Je ne vois pas comment on peut considérer le dernier paragraphe, ci-après, peu rapporté, comme un appel à l’insurrection armée :

        « .. So we’re going to — we’re going to walk down Pennsylvania Avenue. I love Pennsylvania Avenue. And we’re going to the Capitol, and we’re going to try and give … our Republicans, the weak ones because the strong ones don’t need any of our help.
        We’re going to try and give them the kind of pride and boldness that they need to take back our country. So let’s walk down Pennsylvania Avenue. I want to thank you all. God bless you and God Bless America. Thank you all for being here. This is incredible. Thank you very much. Thank you. »

        Dans cette conclusion de son discours politique il était question pour Trump de motiver les représentants républicains à provoquer par leur vote la révocation de grands électeurs nommés par les états et remplacer leur vote pluriel par la procédure extraordinaire, accordant un seul vote à chaque état. Ce décompte était favorable aux républicains.

        La révocation de grands électeurs serait prévue quand, les élus, à la Chambre de représentants et au Sénat, en grand nombre, sont persuadés que le vote dans un ou plusieurs état(s) ne représente pas la volonté du peuple (on en avait parlé abondamment à la radio de la droite conservatiste).
        Plusieurs sénateurs et représentants fidèles à Trump voulaient y recourir car ils croyaient que les irrégularités significatives, constatées dans plusieurs états, le justifiaient.

        Donc, dans les faits, Trump n’appelait pas à l’insurrection, seulement, il tentait de motiver un vote.
        Dans les insurrections on n’appelle pas au vote.

        Pendant l’été de la mise à sac de cités américaines par les BLM et Antifa, les médias, volontairement aveugles, parlaient de « largely peaceful protests », alors, pensaient-ils, que Trump aurait dû dire : « walk largely peacefuly down Pennsylvania Avenue .. ».
        Aussi, ils arguaient que « going to the Capitol » était nécéssairement la même chose que « Go into the Capitol ! ».

        Dans les faits, l’entrée par effraction dans le Capitol avait commencé bien avant que Trump soit rendu aux derniers paragraphes de son discours.
        Les malfaiteurs violents sont venus à Washington avec l’intention d’en découdre avec l’establishment politique (démocrate et républicain) qui les aurait trahis, sans avoir besoin d’encouragement direct ou tacite de Trump.
        Les autres visiteurs non invités au Capitol et ils étaient les plus nombreux, sont entrés par les brèches ouvertes et se sont tranquillement promenés dans les couloirs comme s’ils participaient à une visite guidée. Peu importe, ils ont commis un crime et ils doivent payer.

        Il n’y a pas eu d’insurrection, ni armée, ni autre (a largely peaceful one) à Washington le 6 janvier et Trump n’était pas l’instigateur de méfaits commis par des fiers-à-bras.
        Ces individus n’étaient pas du public habituel qui allait aux rallies de Trump.

        Le résultat net : Trump a été délégitimé, peint en traître et assigné par les Démocrates à l’ultime procès en destitution, même après la passation du pouvoir.

        C’était illogique de vouloir déposer quelqu’un qui n’occupe plus le poste, mais on y tenait pour empêcher ainsi Trump de se représenter aux élections en 2024.

        Rien que cela confirme la pertinence de Trump en tant que candidat aux prochaines présidentielles.
        Il avait reçu 75 millions de votes réels (je n’en dis pas plus) et ses opposants politiques le craignent.

        Je comprends le réflexe d’aversion contre Trump.
        Mes lectures de jeunesse ont implanté chez moi profondément les valeurs qui définissent un gentleman britannique (particulièrement le sens d’honneur et la modestie – c’est aux autres de découvrir votre valeur, pas à vous de l’affirmer, seulement la démontrer) et Trump est tout le contraire. Et pas seulement par son narcissisme.

        Je déteste sa pomposité maladive, bien que je comprends que c’est ainsi qu’il a bâti sa fortune. En vendant l’impression du clinquant doré aux m’as-tu vu et la licence d’accès au sigle TRUMP en or aux entrepreneurs non créatifs, à la recherche de la facilité.

        J’ai commencé à apprécier Trump, seulement quand il a brigué l’investiture républicaine.

        Ensuite, il était impressionnant dans son combat solitaire et incessant pendant toute sa présidence contre ses adversaires démocrates, contre les never-trumpistes républicains, contre les RINO (« republicains in name only »), contre les « mainstream media », contre le « Deep State » et ses antennes partout dans son administration, contre la Wall Street mondialiste et son argent, contre la « Big Tech », contre tous, vraiment.
        Le tout avec un support symbolique de son parti, seulement muni de son twitter, que l’on lui a coupé en fin du parcours.

        Un géant, ce Trump et blindé comme pas un. Un homme intelligent avec un instinct infaillible.

        Et les résultats de sa présidence étaient à l’avenant avant la torpille venue de Wuhan.
        Ceci, en dépit de distractions constantes imposées par ses adversaires et leurs attaques mentionnées plus haut.

        Trump ne serait pas mon choix dans un environnement politique ordinaire doté de sauvegardes démocratiques et peuplé d’individus honorables qui travaillent tous dans le meilleur intérêt de leur patrie.

        Mais, quand la démocratie est au bout de son parcours, Trump est l’homme de la situation.

        Il se pourrait, je crains, que d’ici 2024, on réussisse à détruire l’admissibilité politique de Trump. Des petites armées d’avocats de poursuite travaillent sur son cas depuis des années. Surtout à New York. Ça sera plus facile maintenant.

        Contrairement aux préceptes de la Constitution américaine, on ne cherche pas le coupable responsable pour un ou des crime(s).
        Dans le cas de Trump on cherche des crimes à lui attribuer et on le fait ouvertement.

        S’il parvenait à échapper à cette pêche au crime, je commencerai à croire que Trump est un saint, car quand on cherche dans la vie de quelqu’un qui est actif en affaires depuis longtemps, on trouve. Tout n’est pas noir et blanc et on peut parvenir à noircir le gris quand on s’y met.

        Pire, à l’instar de l’URSS, on s’attaque à la famille et à l’entourage de Trump.
        (Pensez à l’affaire Mike Flynn, Carter Page et d’autres.)

        Une tactique éprouvée consiste à épingler un petit poisson pour une infraction quelconque et en échange de dénonciations contre le gros poisson, on accorde l’immunité au petit.

        L’aile gauche du Parti démocrate exige des accusations contre Trump, la condamnation et la prison.

        S’il devait tomber, je verrai d’un bon œil la candidature de Mr. Michael Richard Pompeo.

        Un homme brillant, diplômé de West Point en génie mécanique, d’abord militaire, il étudie et devient avocat, puis entrepreneur qui réussit et chef d’entreprise.
        Surtout, ce n’est pas un politicien de carrière qui ne sait que grenouiller.

        Il est très articulé, vif et en tant que l’ex patron de la CIA, Mr. Pompeo est blindé contre les coups bas du Deep State. Son dernier poste dans l’administration Trump était le Secrétaire d’État.

        Mike Pompeo est un climato-réaliste ouvert.
        Pour un homme aussi bien formé et intelligent, le contraire eut été étonnant.

        Je pense Normand que vous connaissiez déjà toutes les affaires énumérées ci-haut.

        Par contre, la plupart de nos concitoyens ne connaissent que leur version officielle.
        Il serait bon qu’ils se déniaisent et cherchent un peu plus.

        Sincèrement,
        Paul

        N.B. : Pendant que je relisais mon texte, cet article fut publié et il rapporte le retour officiel de procédures obamistes dans l’appareil de la sécurité nationale américain.

        Il supporte directement mes arguments dans deux affaires :
        “Denigrating Biden is a national security threat.” – https://www.frontpagemag.com/fpm/2021/03/biden-intel-report-reboots-russia-hoax-censor-daniel-greenfield/

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        Dans la longue liste des affaires que vous portez à notre attention, j’ajouterais 2 événements qui démontrent à quel point les médias main stream deviennent activement propagateurs de haine à partir d’histoire fausses en ne ciblant pas seulement l’homme… mais la marque.

        Vous connaissez probablement :

        1. L’affaire de Nick Sandmann, ce jeune homme de 16 ANS dont le seul crime était d’avoir porté une casquette Maga, a été diffamé, trainé dans la boue, même menacé ainsi que toute sa famille… pour une chose qu’il n’a jamais fait ! CNN, New York Times, Washington Post, les vedettes hollywoodiennes, les réseaux sociaux, etc… se sont jetés sur lui comme des vautours ! N’eut été des vidéos qui ont démontré que l’histoire était totalement fausse et que l’entrevue de Nathan Phillips à CNN était de la pure bullshit, le jeune homme aurait été marqué au fer rouge pour le reste de ses jours… 16 ans sapristie !

        2. L’affaire Jussie Smollett, acteur de Chicago qui a organisé sa fausse agression homophobe et raciste par deux individus portant supposément la casquette Maga et largement médiatisé. Dans ce cas, le plus troublant est l’interruption des mises en accusation de l’acteur et du scellé mis sur le dossier (procédure totalement inhabituelle) suite à l’intervention de personnes influentes du parti démocrate. La procureur Kim Fox, membre active du parti démocrate et ancienne candidate est maintenant enquêtée à son tour par un procureur.
        https://www.bbc.com/news/world-us-canada-51469713
        Encore une fois, CNN brilla au panthéon de la Bullshit par son entrevue mémorable avec Jussie Smollett.

        P.S. Si autant d’électeurs ont voté républicain avec Trump, je n’ose imaginer ce que ce serait avec un(e) candidat(e) plus «présentable».
        Il m’est arrivé d’imaginer une campagne 2024 entre Kamala Harris contre Candace Owens… 2 femmes noires!
        Bon O.K., Candace Owens est un peu jeune… 2032 alors ?

      • Paul dit :

        Bonjour Normand,

        Je me souviens très bien.

        Le « Maga hat kid » avec son sourire narquois de junior – suprématiste blanc, face au brave vétéran autochtone qui supporte avec dignité les injures.

        La faute du kid : il participait à une Marche Pro-Vie (donc devait être misogyne), il était élève dans une école privée catholique (donc un représentant du « white priviledge ») et il portait le chapeau Maga de suprématistes blancs (une aubaine, car Trump se trouvait automatiquement associé au méfait allégué).

        Le petit gars fut réellement piégé et ses parents ont poursuivi CNN et obtenu quelques millions en dédommagement pour l’atteinte à la réputation.
        Je crois qu’ils poursuivent aussi la presse trop zélée.

        Je crois que Jussie Smollett était un obscur acteur californien, inconnu à Chicago, qui voulait attirer des spectateurs ‘wokéistes’, auto culpabilisés, au théâtre où il jouait et ainsi mousser sa publicité.
        Le chef de la police avait pris l’initiative d’une enquête poussée pour défendre la réputation de sa ville face aux allégations improbables (un crime haineux et violent, ciblant un noir progressiste et gai, la longue embuscade à 3h00 AM par une nuit froide – le pauvre Jussie en a trop mis).

        Les politiciens, très démocrates à Chicago, n’avaient pas apprécié le travail de la police dans l’affaire Smollett. La rectitude politique interdit de douter de dénonciations faites par les personnes, appartenant aux classes réputées opprimés.

        En janvier dernier Smollett a comparu devant une cour criminelle pour répondre de sa fausse déclaration à la police. J’ignore le résultats du procès. Précédemment, Mr. Jussie n’avait reçu qu’un blâme pour son méfait.

        Les deux affaires confirmaient le narratif pratiqué par les média en janvier 2019 : le président délinquant, misogyne, homophobe et raciste, avait mauvaise influence sur le pays et ses sympathisants perpétraient maintenant des crimes haineux à cause de Trump.

        Donc, sans aucune vérification, on se précipitait sur chaque nouvelle qui confirmait le narratif ou on donnait un coup de pouce à quelque chose sans rapport.

        L’enquête de Mueller n’accouchait pas, alors il fallait explorer d’autres avenues pour enfoncer Trump.

        Les médias modernes (auto exemptés de la règle des 5 W) pratiquent sans retenue la recherche de nouvelles en fonction d’une thèse à prouver.

        Dernièrement on pousse le narratif du jour suivant : le terrorisme de la droite (« white supremacy ») est la menace la plus grave pour les États Unis.
        Dans les faits, les démocrates cherchent des prétextes pour abolir « the right of the people to keep and bear Arms ».
        Les Américains tiennent beaucoup à leur ‘Second Amendment’, y compris les citadins et les démocrates, avec leurs alliés dans les médias, jouent avec le feu.

        La fourberie des ‘Fake News’ – soient les « mainstream media » va très, très loin.

        Ainsi, un John Sullivan, activiste radical associé à BLM et Antifa, mais dans les faits surtout un anarchiste / gauchiste, fut interviewé par Anderson Cooper à CNN la nuit du 6 janvier.
        Jayden X était de ceux qui ont défoncé les portes du Capitol et vocalement encouragé les autres émeutiers (“We’ve gotta get this shit burnt.”). Il était en avant pour entraîner la foule, là ou une dame a reçu la balle mortelle. C’est lui qui a filmé le drame.

        Ce malfrat, déguisé en pro-trumpiste pendant le méfait (il fut accompagné tout le temps lors de son incursion dans le Capitol par une journaliste auxiliaire de CNN, déguisée, elle aussi, en pro-trumpiste) avait reçu un cachet de $ 70,000 ($ 35,000 de CNN et $ 35,000 de NBC) pour sa documentation du terrorisme de la droite en action.

        Ref. : “When Reporting Becomes a Defense for Rioting” – https://www.newyorker.com/news/us-journal/when-reporting-becomes-a-defense-for-rioting

        Croyez-vous que dorénavant les médias vont dicter les attributs obligatoires (conformes aux critères de la rectitude politique) requis pour un(e) candidat(e) qui voudrait se présenter aux présidentielles américaines et que les partis politiques vont obtempérer ?

        Donc : « Straight White Males Need Not Apply ! »

        Apparemment, elle est finie la ‘equal opportunity’ et on oublie que c’est cela qui a propulsé les USA en avant de l’Europe stagnante.
        Ce ne sera plus : que la / le meilleur gagne, mais LA plus conforme. Ou plutôt, le ‘it’ post-moderne, le plus conforme au modèle déconstructionniste.

        Ils vont être contents les kamarades du Politburo chinois et leur président à vie, dont les plans quinquennaux sont cohérents et en continuité avec le précédent.

        Dorénavant, l’ennemi ne se fera plus représenter par son « A team » et à en juger par l’équipe d’amateurs maintenant sur la glace, la farce a déjà commencé.

        Lucidement,
        Paul

        N.B. : À propos du chapeau Maga.
        Son port peut-être dangereux quand on rencontre le soir une bande de « largely peaceful members » de BLM ou Antifa.
        Presque autant, que pour le prof de croiser deux tis-clins covido défiants dans un Walmart.

        P.S. : Trump a travaillé ‘fair & square’ pour gagner ses votes et avant la pandémie il était intouchable car l’économie performait très bien. C’est ça l’argument électoral le plus important aux USA.

        Trump a reçu 4.7 millions de votes de plus que le messie Obama, qui est troisième au palmarès du vote présidentiel de tous les temps aux USA.

        Pensez-vous qu’un candidat, terré dans son sous-sol, souvent incohérent en direct, qui ne faisait que lire des petits communiqués de temps en temps, pouvait vraiment obtenir 11.7 millions de votes de plus que le président Obama, qui était bien plus populaire avec la gauche que lui et occuper le premier rang du palmarès ?

        Béni soit Hermès, dieu de messagers et de la Poste. Accompagné de Dolos, dieu de la Fourberie.

  44. Paul dit :

    Professeur,

    Ici, sans aucune ambiguïté, l’ex-président Trump invite les Américains à se faire vacciner : « Trump urges Americans to get COVID vaccine .. » – https://www.youtube.com/watch?v=UM9JvYjPW6o&t=756s

    Pensez-vous que cette invitation pourrait influencer ceux qui s’opposent à la vaccination ?

    Aussi, avant d’administrer la correction habituelle à votre « sparring partner », pourriez-vous demander à monsieur Tremblay de regarder en entier l’entrevue de son super propagateur en chef ?

    Il y apprendrait des faits que Radio Canada, CNN et LCN lui ont caché systématiquement.

    En particulier, comment D. Trump s’y était pris dans l’«Operation Warp Speed » pour raccourcir le cycle de production de vaccins de plusieurs années (5 ans selon D.J.T.) à 9 mois.
    Ceci, après avoir fermé la frontière américaine au Virus de Wuhan bien avant les autres pays (7 semaines avant Canada) et contre l’avis de ses experts, abonnés à l’OMS.

    Combien de vies, Trump a-t-il sauvées par ses actions : 100,000; 400,000 ou 755,349,234 ?

    Je suis certain que les modélisateurs seraient en mesure de l’estimer.
    Ils ne le feront pas, eux qui en arrimage avec l’establishment, modélisaient si bien les effets de supposées « erreurs de Trump ».

    Trumpeusement,
    Paul

    • Paul dit :

      Mtre Tremblay,

      Vous m’accordez votre pollice verso à cause d’une virgule mal placée (ils ne sont que 328.2 millions aux USA, bien qu’avec l’influx d’invités de Biden..), ou parce que vous êtes en désaccord avec les assertions de Trump ?

      Dans cette dernière éventualité, veuillez nous donner votre version de faits.

      Merci,
      Paul

      N.B. : Dans le nombre 755,349.234 de victimes potentielles sauvées par Trump, il y a 755,349 de personnes recensées et 0.234 de personne viable, qui serait morte avec sa maman, si Biden était le président en 2020.

  45. Paul dit :

    M. Réjean,

    Très bonne nouvelle !
    Les étudiants qui n’ont pas étudié énormément ces derniers temps, font un énorme sacrifice climato-responsable : ils refont la grève pour le climat.

    « Le mouvement de grève pour le climat reprend de plus belle » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/597262/le-mouvement-de-greve-pour-le-climat-reprend-de-plus-belle

    Et maintenant ils laissent tomber l’imposture qui faisait parler la science pour valider l’arnaque climatique.
    Ils vont droit au but, depuis toujours au cœur de la révolution onusienne :
    « .. les organisateurs font valoir que la pandémie a mis en lumière les inégalités sociales et appellent à un changement de modèle économique, affirmant que le modèle actuel «détruit la Terre et le tissu social». »

    N’est ce pas rafraîchissant Réjean ?
    Quand la cause est juste, on peut laisser, le masque d’hypocrisie climatique, tomber enfin.

    ¡Venceremos! Compañero,

    Paul

    N.B. :

    Mais comment fait-on un « skolstrejk for klimatet » du vendredi aux États-Unis dans les écoles publiques, gardées fermées par les syndicats d’enseignants covido-craintifs ?
    (Pour le bien d’enfants, bien entendu.)

    Ne pouvant pas quitter leurs écoles fermées, où ils ne sont pas, les élèves climato-responsables, vont-ils refouler vers les locaux déserts et s’auto éduquer un peu ?
    Sans se faire bourrer le crâne de sottises marxistes et « wokeistes ».

    Sous note :
    Les écoles privées sont maintenant ouvertes dans plusieurs états avec des enseignants covido-irresponsables au poste. Ces derniers, contrairement à leurs collègues du secteur public, ne sont pas payés quand ils ne travaillent pas.

  46. Paul dit :

    M. Tremblay,

    Votre sismologiste préféré confirmera que les volcans peuvent causer des changements climatiques, plus graves et plus soudains que n’importe quoi d’autre.

    Face au regain important d’activité volcanique sur le rift d’Islande, il serait bon que nous réagissions et prenions les devants.

    “Iceland Volcano Eruption” : https://www.youtube.com/watch?v=D8RGBv3uM9A&t=50s

    Les lignes de feu le long de fissures ne présagent rien de bon.

    Pourriez-vous contacter Miss Thunberg et lui demander d’organiser une Marche contre le Volcan (« Mars mot vulkanen »).

    Nous ne voulons pas et elle non plus, que la coulée de lave de Laki (1783) sur 25 km se reproduise et fausse tout le réchauffement climatique appréhendé pour les 100 ans à venir.
    Les kamarades chinois et les pays en voie de développement seraient ainsi privés de leur revenu de 100 milliards de $ par an. Donc un manque à gagner de US $ 10,000,000,000,000 en cent ans.

    Il faudra donc à Mlle Greta agir avec autorité et marcher avec tous ses admirateurs jusqu’au rebord du cratère et persévérer sur place, le temps qu’il faudra : « Gå till kratern ! »

    Serez-vous de la partie ?

    Bon voyage,
    Paul

  47. Paul dit :

    À NE PAS MONTRER au brigadier Horacio Arruda de La Tartelette :

    Pour ne pas lui donner des idées…

    • Reynald Du Berger dit :

      Aux tis-clins moumounes et pleurnichards  » moé j’mentraine , pis y mon couper mon gym, mon bar karaoke, mon popcorn , pis mes ailes de poulet piquantes ak ma game de hockey à cage o sport tabarnak! » … je viens de recevoir ma première dose d’AstraZeneca … et je me porte très bien ! Merci MM Arruda et Legault !

      • Paul dit :

        NON !

        Merci beaucoup monsieur Trump pour l’Opération Warp Speed !

        Sans l’INITIATIVE DÉTERMINANTE de Donald J. Trump, son tordage de bras de fonctionnaires, son mépris de conventions et surtout son aversion pour le red tape, ainsi que des milliards qu’il a investi en développement de vaccins, les contrats importants passés par anticipation, etc.., ces messieurs Arruda et Legault seraient aujourd’hui bec à l’eau en train de saliver sur ce qui leur serait accessible dans 4 ans.

        Dito pour Merkel et Macron.

        Les politiciens ailleurs ont emboîté le pas quand ils ont constaté qu’on peut dire aux docteurs quoi, comment et quand le faire.

      • Reynald Du Berger dit :

        pas d’accord.. Trump a peut-être botté le cul à Johnson & Johnson mais les Anglais, Chinois et autres russes n ‘ont rien à voir avec ljui. Et en plus , il a commis la même erreur que Boris et les Suédois en croyant au début à « immunité collective naturelle » ce qui coûté des morts inutiles.

      • Paul dit :

        Operation Warp Speed funding

        Under the OWS program, the U.S. government has invested about $10 billion in six vaccine candidates.

        The government has paid AstraZeneca, Moderna, Pfizer, and Novavax about $1.2 billion, $1.53 billion, $1.95 billion, and $1.6 billion as part of the OWS program, respectively.

        Johnson & Johnson, Sanofi, and GlaxoSmithKline have also received funding from the OWS program for their coronavirus vaccines.

        The drug makers have received funding from the U.S. government to pay for manufacturing or distributing the vaccines or to help support clinical development.

        Re: https://marketrealist.com/p/operation-warp-speed-companies/

        Possible, que les Chinois et les Russes n’avaient pas les mêmes contraintes et que la production d’un vaccin contre la Covid avait une importance politique, mais dans l’Occident pré-trumpien on observait, je crois à la lettre, les procédures d’homologation de médicaments.

        Les opposants politiques de Trump, qui aujourd’hui s’attribuent tout le mérite de la vaccination, lui reprochaient avant 20 janvier de prendre des chances en bousculant les procédures et leurs experts expliquaient les dangers.

        Je ne sais pas, mais dans une conférence de presse que j’avais regardé, on avait demandé à Trump s’il préconisait l’approche suédoise. Il s’en était dissocié en référant la question au Dr. Fauci.

        Peut-être qu’au tout début, avant qu’on sache à quoi on avait affaire, Trump pensait différemment.
        Bien que, contrairement à d’autres, il n’avait pas hésité à fermer la porte d’entrée d’abord aux chinois, ensuite à l’Union Européenne et à la Grande Bretagne en dernier.

  48. Paul dit :

    Félicitations, Professeur !

    Pour AstraZeneca, êtes vous certain ?

    Car pour être ZEN, disons que …

    À moins que l’action d’Astra précède de beaucoup celle de Zeneca.

    Ou bien, la phobie de tis-clins est totalement insurmontable pour vous.
    Il resterait des électrochocs …

  49. Paul dit :

    Monsieur Tremblay,

    C’est à mon tour de solliciter votre opinion professionnelle de praticien (ingénieur ?) dans le domaine agroalimentaire.

    Plusieurs fois on a avancé sur ce blog, sans explication autre qu’il y en avait beaucoup plus dans le passé lointain, que l’on assiste présentement à une pénurie de CO2 dans l’atmosphère.
    Entre autres, M. Patrick Moore (cofondateur de Greenpeace) l’avait dit dans une présentation.

    Après avoir visionné le documentaire ci-après je crois enfin entrevoir la validation de cette prémisse.

    Il suffit de regarder la première partie de : « Beyond the elements : Life | PBS NOVA full documentary » –

    Voici ce que j’ai retenu :

    – Les plantes actuelles ont évolué à partir de prototypes datant de 400 millions d’années.

    – À cette époque il y avait beaucoup plus de CO2 ambiant (possiblement 5,000 à 6,000 ppm avant et 3,000 ppm après le marqueur de 400 millions d’années, avant notre ère – ces données n’étaient pas mentionnées dans le documentaire) que de nos jours.

    – Les plantes se sont dotées de moyens optimisés en fonction de leur environnement (re. : théorie de l’adaptation de Darwin).

    – En particulier, l’enzyme fondamentale Rubisco, responsable de la captation de CO2 atmosphérique pour le compte de la photosynthèse, était jadis adaptée et performante.

    – Aujourd’hui, chaque molécule Rubisco manque de 20 à 25 % de molécules de CO2 dans son voisinage et capte de l’oxygène à sa place. Ce qui requiert des corrections, d’où l’inefficacité du procédé plus importante que l’erreur à la captation.

    – La recherche scientifique tente d’améliorer, par modifications génétiques, la performance de Rubisco afin d’augmenter la productivité de la photosynthèse, la base de la chaîne de la vie.

    Par ailleurs, on prétend que sans la photosynthèse revue et corrigée, l’on ne parviendra pas à nourrir la population mondiale en 2050, projetée à presque 10 milliards d’individus.
    Déjà, maintenant il y a beaucoup de gens qui ne mangent pas à leur faim et nous savons que la surnatalité survient dans les pays qui ne peuvent pas se la permettre.

    Pensez-vous que le rendement de la photosynthèse peut être accru et de combien ?

    Le verdissement actuel de la planète mesuré par la photogrammétrie satellitaire, n’indique-t-elle pas qu’une teneur accrue en CO2 dans l’atmosphère permet à Rubisco de mieux performer, quand on a 400 ppm de CO2, plutôt que 285 ppm ?

    Aussi, si les organismes à la base de la vie (les plantes) performeraient mieux avec plus de gaz carbonique, comment peut-on prétendre que la vie sur notre planète est menacée ?

    D’où vient donc l’urgence climatique, clamée par l’ONU ?

    Je vous sais humaniste, peut être plus que je ne le suis, alors ne devrait-on pas mettre prioritairement des ressources importantes derrière la recherche sur l’amélioration de l’enzyme Rubisco ? Au lieu de tout gaspiller dans la lutte aux changements climatiques ?

    La photosynthèse plus performante ne serait pas seulement utile à la chaîne alimentaire, mais d’autres plantes améliorées (les arbres, les couvre sols, etc..) pourraient contribuer à la captation du gaz carbonique et stabiliser / réduire le niveau présent du CO2 atmosphérique, si vraiment c’était un problème.

    Finalement, ne croyez-vous pas que la captation / séquestration industrielle et urbaine actuelle de CO2 est en fait un crime contre la vie et contre l’humanité ?

    Merci de répondre en professionnel agroalimentaire éclairé,
    Paul

  50. Paul dit :

    Professeur,

    Maintenant que vous êtes vacciné, vous méritez un peu de répit.

    Ce masque mexicain, pour le nez seulement, vous permettrait de réduire votre risque au restaurant et de parler au micro sans distorsion.

    Même parler d’homme à homme à monsieur Tremblay, si vous ne postillonez pas.

  51. Paul dit :

    Monsieur Normand,

    Voici un autre, parfait exemple de journalisme tendancieux et malhonnête : un transfert associatif de remarques contextuelles vers le qualificatif personnel à connotation raciste.

    “Tucker Carlson Compares Tammy Duckworth to the KKK” – https://www.msn.com/en-ca/news/politics/tucker-carlson-compares-tammy-duckworth-to-the-kkk/ar-BB1eW6W2?ocid=msedgntp

    Pour mettre dans le contexte historique les déclarations de dames Duckworth et Hirono,
    Tucker Carlson de Fox News tentait de démontrer le parcours du Parti Démocratique américain.

    Du support sympathique au rôle du KKK, en passant par les éloges dithyrambiques de toute la nomenclature démocrate, y compris par Obama, Pelosi et Biden, à Robert Byrd (un ex ‘clansman’ – recruteur, devenu sénateur démocrate pendant 60 ans) pour aboutir à une hostilité palpable contre la blanchitude (« whiteness »).

    Un parfait 180 degrés en 65 ans.

    La violence d’opinions et le racisme anti-blanc publiquement exprimés par des universitaires gauchistes, rapportés par T. Carlson, sont très explicites. Mais la presse ne dénonce pas, car les règles de la rectitude politique unidirectionnelle, ne sont pas violées.

    Vous pouvez juger par vous-même :
    “Tucker: Democrats want to deny jobs based on race” – https://www.youtube.com/watch?v=yI0CQdBA53E

    Carlson a dit que R. Byrd faisait dans son temps, en 1944, la même chose que fait T. Duckworth aujourd’hui : il s’opposait OUVERTEMENT à l’octroi d’emplois aux Américains sur la base de la couleur de leur peau (noire à l’époque).

    Tucker Carlson est un commentateur très en vue, associé à la droite conservatrice.
    Alors il est « fair game » pour les journalistes gauchistes.

    On sous-entend que T. Carlson pratique le racisme contre une représentante d’Américains asiatiques, tandis que le contraire est vrai : Tucker dénonce le racisme de la sénatrice.

    Un des narratifs en cours aujourd’hui : les suprématistes blancs attaquent systématiquement les Asio-Américains.

  52. Paul dit :

    L’effet du « Green New Deal » de Biden / AOC sur l’Économie :

    https://th.bing.com/th/id/OIF.mrSiTmQEjvttVnSHdNOusQ?pid=ImgDet&rs=1

  53. Paul dit :

    Sur les ORIGINES de la COVID-19

    Ref. : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-201297

    Monsieur Ménard demande : « Pourquoi supposer également que le gouvernement chinois a créé et lâché ce virus dans le monde, VOLONTAIREMENT? »

    Réponse : Je ne crois pas avoir affirmé que les autorités chinoises ont créé le Virus de Wuhan pour le lâcher volontairement sur la planète.
    Bien que, dans un exercice de planification tactique par des hégémonistes au Politburo du PCC ce ne serait pas inconcevable.
    Si, au pré requis, la recherche scientifique avait clairement établi une vulnérabilité beaucoup plus importante chez l’ennemi (général Zhang Shibo a évoqué en 2017 : “specific ethnic genetic attacks” – voir (*)) et qu’on ait préparé d’avance les parades.

    La doctrine militaire chinoise « Unrestricted Warfare » inclut l’utilisation d’armes biologiques (*).

    Les maîtres d’échecs maîtrisent les coups sacrifice qui mènent au mat.

    La Chine s’est très rapidement sortie de l’auberge Covid-19 et elle n’a subi que des dommages légers.
    Aussi, a-t-on constaté des victimes parmi les hauts dirigeants du PCC et leurs familles à Beijing, distant de 1,150 km de Wuhan ?

    Dans l’Occident, nous en sommes encore, réduits à compter les vagues de la pandémie à venir, sans vraiment être sûrs de pouvoir les endiguer avec les vaccins.
    Également, nous vivons dans le déni, sans nous préoccuper de dettes pharaoniques contractées et d’économies nationales en déroute.
    Inconscients, nous reprenons la folie suicidaire de lutte aux chimères climatiques.

    J’avais retransmis sur ce blog la mention d’une possible manipulation préalable au laboratoire de ce « virus qui défie la science » : https://duberger.me/2020/10/23/covid-des-scientifiques-et-des-politiques/#comment-192295

    La science de ceux qui ont étudié à fond le virus parent de SARS-CoV-2 depuis 2015 (ou même 2012), est assurément moins défiée que la science ailleurs.

    Voici l’opinion du virologue Dr. Robert Redfield, l’ex directeur du CDC américain, qui n’est pas un ‘quasi complotiste’ : « Normally when a pathogen goes from a zoonose to human, it takes a while for it to figure out how to become more and more efficient in human to human transmission, … I just don’t think this makes biological sense. »

    “Former CDC Director Robert Redfield shares the opinion that COVID-19 escaped from a laboratory.” – https://thehill.com/changing-america/well-being/medical-advances/545106-trumps-cdc-director-makes-shocking-statement

    “Ex-CDC boss believes Covid-19 virus came from China lab” – https://www.youtube.com/watch?v=f0_RhfT21bw

    NOTE : Selon Dr. Redfield, la fuite accidentelle du laboratoire serait survenue en septembre / octobre 2019, des mois avant l’admission d’infections au ‘Novel coronavirus’ par les autorités chinoises.
    Ce délai dans la notification de l’OMS – une irresponsabilité criminelle ou autre chose ?

    Rappel important : Quand Mme professeur Shi Zhengli, la grande spécialiste au Laboratoire de Wuhan de coronavirus trouvés chez les chauves-souris, avait publié la séquence génétique du ‘Novel coronavirus’, elle aurait omis la portion du code la plus importante, soit la facilité d’attachement du virus aux cellules humaines.
    Pouvait-elle ignorer cette caractéristique après des années d’études dont le but était la défense contre ce type de virus ?

    J’ai vu aussi l’explication d’un autre virologue concernant le « matching » comparatif du virus SARS-CoV-2 aux hôtes potentiels.
    On a trouvé que l’hôte le plus accueillant était l’humain, pas la chauve-souris.

    Ces scientifiques américains connaissent parfaitement les mécanismes d’adaptation évolutive par mutations successives. Et le temps requis pour en arriver à la compatibilité poussée d’un virus avec les cellules d’un hôte.

    Le Virus de Wuhan a tout simplement évolué trop rapidement avant qu’on l’ait constaté chez les premiers patients.

    Est-il concevable que les spécialistes de l’OMS, qui défendent activement la Chine, n’aient pas entendu parler de Darwin ?
    Pourtant, on ne se gêne pas à l’ONU d’exiger qu’on « écoute la Science » …

    Trois cas de figure concernant la propagation du virus SARS-CoV-2, de Wuhan vers les pays étrangers, en commençant par le plus probable :

    – Le virus manipulé s’est accidentellement échappé du laboratoire et on l’a exporté, en toute connaissance de cause et de conséquences, en se disant que la Chine ne doit pas être le seul pays à subir les dommages. Une égalisation dans la course économique.

    – Le virus manipulé s’est accidentellement échappé du laboratoire et on l’a exporté sans tenter de bloquer sa propagation en appliquant, par automatisme aveugle, la doctrine d’OMS (elle-même imposée par la Chine) qui veut qu’une épidémie soit combattue là où elle aboutit, pas seulement à l’origine.

    – Le virus manipulé fut relâché, pas par les chercheurs qui l’étudiaient, mais à leur insu, par des spécialistes en armes biologiques, qui ont pratiqué un coup sacrifice osé au bon moment, pendant que l’ennemi principal était handicapé par des luttes intestines.

    Je ne dis pas que la dernière possibilité ait un quelconque degré de probabilité, mais elle existe et il y a sûrement des spécialistes de services de renseignements qui l’évaluent.

    Même s’ils la validaient, elle risquerait d’être classée sans action, car elle mènerait nécessairement à la guerre nucléaire, que personne ne veut et les stratèges du PCC le savent très bien.

    NOTE (*) : Le Japon est le rival régional traditionnel de la Chine. Les Japonais doivent composer avec la menace militaire chinoise, incluant la possibilité d’attaque biologique.

    Voici un excellent article signé par une spécialiste au ‘Japan Institute of International Affairs’, sur la doctrine centrale militaire chinoise « Unrestricted Warfare » (‘Warfare Beyond Rules: Judgment of War and Methods of War in the Era of Globalization’) et l’intégration d’armes biologiques, au centre de priorités militaires chinoises :

    “Biological Weapons the Focus of China’s Military Research in the Last 20 Years” – https://japan-forward.com/biological-weapons-the-focus-of-chinas-military-research-in-the-last-20-years/

    • Paul dit :

      Le développement, avec force de détails, de la thèse de contamination volontaire du globe par la Chine au moyen du SARS-CoV-2 :
      “The Rise of the China Virus: A Conversation with PRI President Steven Mosher” –

      Il y est question de Dr Li-Meng Yan, une spécialiste en virologie, récemment expatriée de Chine qui connaît et offre tous les détails sur l’origine de la Covid-19.

      Plusieurs spécialistes occidentaux, dont Dr. Robert Gallo, ont soulevé le manque de preuves dans l’étude de Li-Meng Yan, où elle tente de documenter ses accusations directes.
      Mais dans les affaires de sabotage ou d’attaques militaires déguisées, les perpétrateurs ne publient pas les détails de leurs actions.
      Aussi, la Chine a beaucoup de poids dans la communauté scientifique internationale, par les droits de scolarité payés pour les très nombreux étudiants chinois à l’étranger (372,500 aux USA et 140,000 au Canada – que deviendraient nos universités sans les Chinois …) et par le financement direct de projets de recherche.

      Maintenant, Dr Li-Meng Yan est censurée par la Big Tech sur demande de la Chine.

      Il faut espérer que la dame ait un bon ange gardien, car elle est sûrement prioritaire sur la « hit list » du PCC.

      On explique aussi le lien américain au Labo de Wuhan : Sa Sainteté Dr. Anthony Fauci qui a participé au financement de recherche sur les coronavirus de la « bat woman » Shi Zhengli (qui est allé se perfectionner aux USA où elle a appris les techniques spécifiques requises pour faire muter les virus par modifications génétiques).

      Le même Dr. Fauci, qui rayonnant de plaisir, a annoncé récemment la ré adhésion des États-Unis à l’OMS.
      Des centaines de millions de $ offerts chaque année par les contribuables américains à une organisation complètement dédiée aux intérêts du Parti Communiste Chinois.

      La complicité involontaire, mais moronique et quasi criminelle, de la France par l’aide directe et primordiale à la construction d’un laboratoire utile au développement d’armes biologiques, est expliquée et elle est factuelle.

      Les deux participants à la conférence, que je ne connais pas, en apparence des catholiques agissants, semblaient connaître le sujet.

      Avec le temps on pourra se faire une idée sur leur crédibilité.
      J’ai déjà lu des articles sur la sous-traitance de projets de modification génétique jugés dangereuse par les autorités américaines à la Chine, sous le régime Obama / Biden.

      Bien connue la technique rapportée de prendre une accusation gauchiste ou communiste et trouver que l’image miroir est vraie.

      La Chine avait accusé les USA de produire le SARS-CoV-2 en tant qu’arme biologique, contre la Chine, alors que le contraire est beaucoup plus plausible, ne serait-ce que par les effets dévastateurs observés et la direction du vecteur de la propagation.

  54. lucbmenard dit :

    Ce virus nous en fait voir de toutes les couleurs et ce n’est pas un arc-en-ciel!

    On se dirige vers une troisième vague et un autre confinement peut être. C’était prévisible, à force de jouer au yoyo (confine, déconfine). En anglais, on dit un  » catch 22″ (comment retrouver la liberté dont on se prive, se restreint pour l’opposer à la lutte contre la propagation du virus… Les règles qui nous libèrent nous emprisonnent à la fois!

    Bref, on finira par apprendre de nos erreurs et l’histoire s’arrêtera au lieu de se répéter. C’est du moins ce que je souhaite.

    Heureux d’un printemps

    Pendant ce temps, la terre finie sa révolution autour du soleil. Le printemps s’annonce doucement. Le rayonnement solaire s’intensifie au fur et à mesure que l’angle d’incidence se réduit. C’est le retour de la chaleur et de la saison chaude. Un lieu précis sur terre est davantage exposé au soleil. Cela permet de comprendre ce qu’est le signal requis pour le déclenchement de la photosynthèse. Comment se produit le débourrage végétatif et floral des arbres? L’éclosion des bourgeons résulte de la montée de la sève¹. La consommation de CO2 et production d’O2 s’intensifient avec le développement des plantes. Cette loi du retour à la vie est un spectacle incessant de la nature.

    Il y a trois ingrédients essentiels pour fabriquer les tissus organiques (le soleil, l’eau et minéraux). Le moteur et déclencheur de ce phénomène est le rayonnement électromagnétique, principalement, celui des ultraviolets (UV) qui transpercent l’atmosphère et se rendent jusqu’au sol.

    ¹La sève brute (montante) la sève provenant des racines, qui est formée initialement d’eau et de sels minéraux, à l’opposé de la sève élaborée (par les feuilles), ou descendante, constituée d’eau et de matières organiques donc de lipides, protides et glucides. La sève brute, n’ayant pas un pourcentage déterminé en matière organique, elle est plus riche en eau que la sève élaborée.
    Malgré cet aparté, le transport de la sève élaborée, dite montante, est ascendante au printemps, c’est celle que l’on prélève des érables et que l’on transforme en sirop dans les nombreuses cabanes à sucre dans tout l’Est du Canada et des É.U. (Maine, Québec, Beauce, Cantons de l’Est, etc.).

    Bon printemps quand même!

    • Paul dit :

      Cet après-midi j’ai entendu pour la première fois cette année les cris d’oies sauvages en vol.

      Je ne sais pas ce qu’elles cacardaient entre elles, mais pour moi le grand V dans le ciel est le signe annuel annonçant le retour du printemps.

      Mais je me demande si ces oies ne perdaient pas le nord, car elles se dirigeaient vers l’est dans la direction du prof.
      Peut-être pour lui annoncer la bonne nouvelle et lui rappeler de ne pas oublier d’aller au Pôle Nord graisser les Behrings.

      Pour la sève brute, je ne sais pas si elle se rendrait jusqu’aux Dekuypaire avant le mois de mai.
      J’espère que les autorités me laisseront le choix avant de prélever ma « sève élaborée, dite montante », qui se fait un peu plus rare avec les années qui passent.

      Bon printemps poétique à vous aussi, monsieur Luc.

    • Paul dit :

      Monsieur Ménard,

      Vous avez alimenté ma réflexion pendant la marche santé anti-liberticide nocturne d’hier.

      Mon GBS me disait, les UV sont filtrés par l’ozone et leur flux est très réduit avant leur arrivée au sol, Alors, pourquoi l’évolution n’optimiserait-elle pas la photosynthèse pour les photons aux longueurs d’ondes, dans lesquelles ils sont plus abondants ?
      Dans le rayonnement visible.
      En même temps, les photons UV possèdent plus d’énergie.
      J’ai pensé aux lampes pour les serres : lumière violacée ou rougeâtre, mais pas jaune ou verte, au centre de la bande de lumière visible. Aussi, à ma connaissance, on n’impose pas le port de lunettes protectrices dans les serres.

      J’ai tellement pensé fort que je me suis fait arrêter par une patrouille de Stormtroopers de la Frau Hauptwachtmeisterin Guilbault de la Kommandantur.
      Rassurez vous, vous n’avez pas causé ma perte.
      Ils m’ont laissé partir car j’ai naturellement un air tellement bête et ahuri que je n’ai pas besoin de faire semblant. J’ai le physique de l’emploi (clochard) et l’haleine De Kuyper qui va avec.

      Voici l’information sur les portions de la bande spectrale utiles à la photosynthèse :

      “Photosynthetically active radiation” – https://en.wikipedia.org/wiki/Photosynthetically_active_radiation

      “Light Absorption for Photosynthesis” – http://hyperphysics.phy-astr.gsu.edu/hbase/Biology/ligabs.html

      En effet, il s’agit surtout de lumière orange – rougeâtre, un peu moins de bleue – violacée et encore moins dans d’autres fréquences du spectre de lumière visible.

      Quant aux UV, ils ne semblent pas participer directement à la photosynthèse et on leur accorderait plutôt un effet délétère, équivalent aux dommages observés sur le derme humain surexposé, sans la protection aux UV.

      En consultant : “Interactive Effects of UV-B Light with Abiotic Factors on Plant Growth and Chemistry, and Their Consequences for Defense against Arthropod Herbivores” – https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpls.2017.00278/full

      J’ai relevé ceci : « UV-B-mediated changes in plant architecture, physiology, and/or chemistry .. ».
      Bien que l’étude traitait surtout d’effets endurcissents d’UV-B permettant aux plantes de mieux résister à leurs prédateurs, il y avait quelques allusions sur des effets structurants causés par ce rayonnement, alors il se pourrait que vous ayez raison à propos de la reprise de la photosynthèse intensive au printemps, facilitée par le rayonnement UV plus intense.

      Je croyais auparavant que le débourrement printanier, précédant le déclenchement de la photosynthèse au niveau du feuillage, était régulé par la plante elle-même en réponse à l’allongement du temps d’exposition et à l’intensité du rayonnement. J’ignorais la contribution de rayons ultraviolets.

      Peut-être que le praticien de l’agroalimentaire pourrait orienter mes lectures futures à ce sujet.

      Je vous laisse, car enfin la pluie a cessé et je peux faire ma petite trotte libératrice nécessaire à mon mental.

      Merci d’avoir contribué à mon débêtisement,
      Paul

      • lucbmenard dit :

        …il y a différentes longueurs d’onde s impliqué es… les UVC ne passent pas, les B sont responsables de a formation de l’ozone (cycle de Chapman), mais à cause de sa destruction, notamment par les CFC et le chlore, brome. des volcans qui crachent en altitude, ils passent plus. Enfin, les UVA, quoique très énergique s, sont bénéfiques notamment pour la santé (synthèse de certaines vitamines dans le corps A ou D, je ne me souviens pas…) et sont impliqués dans le déclancement de la photosynthèse.
        …vous avez raison, l’allongement de la période d’ensoleillement (photopériode)joue aussi dans ce processus complexe qu’est la photosynthèse.

        Bonne journée,

      • roc dit :

        la destruction, notamment par les CFC et le chlore, brome. des volcans qui crachent en altitude !
        en effet mais si la quantité détruite par le brome des volcans est faible celle détruite par le chlore est énorme et celle qui était détruite par les CFC quasiment négligeable !

      • Paul dit :

        Merci M. Luc,

        En somme pour les UV puissants (pour nous et les plantes), c’est comme pour mes rasades de De Kuyper : bonnes pour la santé, mais doivent être prises avec modération.

        Je vous souhaite une journée fertile et instructive,
        Paul

  55. Normand dit :

    Bonjour Paul,

    Vous citez : « Selon Dr. Redfield, la fuite accidentelle du laboratoire serait survenue en septembre / octobre 2019, des mois avant l’admission d’infections au ‘Novel coronavirus’ par les autorités chinoises »

    Vous avez peut-être vu passez une nouvelle allant en ce sens et provenant de L’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) en France, suite à l’analyse d’échantillons conservés de 9000 patients. Au prorata, on pourrait en déduire que des dizaines de milliers de français avaient déjà été infectés quand on a entendu parler pour la première fois d’une mystérieuse épidémie à Wuhan.

    « Le Sars-cov2 circulait probablement en France dès novembre 2019 »

    https://presse.inserm.fr/le-sars-cov2-circulait-probablement-en-france-des-novembre-2019/42169/

    • Paul dit :

      Bonsoir Normand,

      Je n’étais pas au courant pour les Français, mais je me souviens d’allégations chinoises blâmant l’Italie pour des éclosions ayant précédé d’une couple de mois l’ouverture officielle du bal Covid-19 à Wuhan au mois de décembre.

      Leur propre délai inacceptable de 3 mois dans l’admission qu’il y avait un virus dangereux en circulation, pouvait et peut toujours servir aux Chinois de tremplin à n’importe quelle accusation : l’origine espagnole, américaine, italienne, etc.., de la pandémie. Du n’importe quoi.

      En retour, sous peine de menaces et de représailles économiques (re. : Australie), il ne faut pas pointer le réflecteur dans la direction d’apprentis sorciers qui s’amusaient avec le mauvais génie dans la bouteille au laboratoire de Wuhan.

      Je crois me souvenir que tôt au printemps ’20 on avait trouvé en Californie des nombreux cas d’infection Covid-19 guérie sans hospitalisation, grâce au système immunitaire robuste de certains habitants. Ces cas étaient en phase aigue avant que l’état d’urgence soit déclaré en janvier.

      Il y avait aussi des soldats canadiens qui au retour de ‘2019 Military World Games’ tenus à Wuhan en octobre ‘19 avaient des symptômes maintenant attribués à la Covid-19.
      Peut être que les représentants d’autres pays ont aussi rapporté les microbes de leur voyage.

      Plus à ce sujet une autre fois.

      La plus belle trouvaille de propagandistes chinois : les origines multiples concurrentes, ailleurs, mais pas chez eux. Les virus multiethniques se sont rencontrés et fondé des familles, puis ils ont convergé et migré vers Wuhan.
      Peut être que les Chinois vont réclamer des dédommagements pour les pertes qu’ils ont subies.

      J’attends avec impatience le rapport de 400 pages de l’OMS sur leur « enquête » bien encadrée par les camarades chinois.

      Déjà, se prêter à cette masquerade ridicule, en plus d’avoir contribué par leur complicité à la propagation initiale jusqu’au mois de Mars ’20.

      Trump avait raison de punir financièrement ces pantins inconscients.
      Fauci / Biden, vont-ils seulement rejoindre l’organisation, ou payer aussi les arrérages et les pénalités ?

      Paul

  56. Paul dit :

    Cher Professeur,

    Tout en espérant que votre dose tant attendue, soit de la cuvée spéciale, réservée aux VIP,
    Il faut reconnaître que les vaccins ne sont pas efficaces à 100 %.

    C’est pourquoi, lors de vos prochains déplacements dans le monde où pullulent les perfides tis-clins irresponsables, il serait bon de prendre une précaution additionnelle.

    Un bon masque, comme d’habitude et un pulvérisateur nasal au monoxyde d’azote formulé pour la protection contre la Covid-19 par l’élimination de virions pendant leur passage dans le canal nasal.

    Ce produit canadien, appelé NORS de SaNOtize, est maintenant approuvé en Israël et en Nouvelle Zélande en tant que protection contre la transmission des coronavirus, dont le virus SARS-Cov-2.

    « NORSTMas an upper airway “disinfectant” » : https://sanotize.com/covid-19/

    En attendant d’en trouver au Jean Coutu près de chez vous, vous pourriez dévier un peu de gaz d’échappement du ‘muffler’ de votre bazou vers l’habitacle. Avec modération et avec les vitres entrouvertes (***), car nous ne voulons pas vous perdre au NO, ni à la Covid-19 de tis-clins.

    Un autre avantage de véhicules dotés de moteurs à combustion interne, par rapport à la Chevrolet Bolt électrique de monsieur Tremblay.

    Covido-prudemment,
    Paul

    AVERTISSEMENT (***) : Dans le gaz d’échappement d’une voiture, il y a du monoxyde de carbone (CO) en quantité variable, parfois importante.
    Ce gaz invisible et inodore est mortel à cause de sa liaison avec l’hémoglobine !

    • Paul dit :

      Affirmer que « NORS is >99.9% effective against different types of coronaviruses (including SARS-CoV-2, the virus that causes COVID-19) », ce n’est pas rien.

      Même un monsieur Jacques pourrait maintenant survivre aux attaques de tis-clins infectés sans se faire vacciner.

      Tout en constatant les bienfaits curatifs multiples d’oxyde nitreux ( https://sanotize.com/why-nitric-oxide/ ), que je ne connaissais pas, on ne peut pas ignorer que le NO est considéré comme un polluant atmosphérique.

      Tiens, le NO présent dans le smog persistant de villes chinoises..
      Voilà, la raison de la victoire rapide du Chairman Xi contre la Covid-19. Le petit cachottier.

      Par ailleurs, cet effet curatif collatéral du smog ne serait-il pas une autre raison de préférer les centrales au charbon aux vire vents ? Les dirigeants chinois, diplômés en génie, sont peut-être encore plus futés que nous le pensons.

      Une question pour l’ingénieur covido-érudit Du Berger : après une vérification sommaire du taux d’oxydation de NO en NO2 dans l’air ambiant, ne devrait-on pas recommencer à générer plus de smog curatif en enlevant / désactivant les dispositifs anti-pollution de nos véhicules et de nos industries ?

      Aussi, transférer la généreuse subvention à l’achat de voitures électriques vers l’achat de voitures roulant au diesel, ces solides productrices de NOx, avec en sus une petite ré programmation de l’ECU et l’enlèvement de la réduction catalytique sélective.

      Pourquoi pas ? Jusqu’à la victoire définitive sur la Covid ..

      Mon convertisseur catalytique, en échange de quelques flasques du bon De Kuyper covido-bénéfique, quand combiné avec la quinine dans la ‘tonic water’.

  57. lucbmenard dit :

    En fouillant les post pour trouver une affirmation à l’effet que la Chine avait créé et lâché ce virus,
    je n’ai trouvé que des allusions quant à des actions malveillantes possibles de leur part, ici :

    https://duberger.me/2020/03/11/covid-19-et-theorie-du-complot/#comment-112290

    https://duberger.me/2020/02/28/coronavirus-principe-de-precaution-et-evaluation-du-risque/#comment-127200

    J’ai pensé que vous disiez qu’ils avaient l’intention de le créer pour le relâcher volontairement. Donc, que tout était prévu au départ, mais dans un post récent vous faites état des cas de figure. Je me rétracte. J’ai interprété inadéquatement votre prose du moment. Désolé!
    Pour comprendre l’idée de départ, il aurait été préférable de lire ce post (ci-dessous) avant, commencer par la fin en d’autres termes, c’est-à-dire, avec les hypothèses étayées : Trois cas de figure concernant la propagation du virus SARS-CoV-2, de Wuhan vers les pays étrangers, en commençant par le plus probable : ici :

    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-228579

    En cherchant, j’ai revu ce post de Jacques à propos de l’importance du CO2 et de ce qu’il représente dans la balance des inconvénients, s’il en est, que j’ai relu avec joie (je pense également que le CO2 représente peu d’inconvénient pour l’environnement du moins pas autant que d’aucuns le prétendent.

    https://duberger.me/2020/03/11/covid-19-et-theorie-du-complot/#comment-110638

    Je me permets de coller, Jacques, si vous permettez :

     »Pour oublier un peu ce coronavirus, voici quelques informations sur le fabuleux pouvoir réchauffant du CO2 anthropique. »
    Les émissions annuelles de CO2 causées par les combustibles fossiles comptent pour au plus 5% des émissions totales annuelles de CO2, même le GIEC admet ce fait.
    La science physique a établi que le CO2 absorbe effectivement une partie du rayonnement infrarouge émis par la surface terrestre. Il est aussi connu que cette absorption compte pour au plus 16 % du spectre de l’infrarouge émis par la Terre (la vapeur d’eau absorbe un spectre beaucoup plus large).
    Une simple multiplication montre que la contribution du CO2 anthropique à absorber le rayonnement infrarouge terrestre est d’au plus 0,8%, soit 0,05 x 16% = 0,8 %. (par rapport au CO2 total présent dans l’atmosphère).
    En termes plus simples, l’effet de réchauffement du CO2 anthropique est minime, voire inexistant. Et ce, même si on accepte la réalité de l’effet de ‘back radiation’, effet qui demeure hypothétique et sans fondement physique et expérimental sérieux.
    En fait, le CO2 est un gaz non polluant, essentiel à la vie sur terre. Vouloir diminuer sa concentration est sans doute le projet le plus insensé jamais imaginé par l’homme depuis son apparition sur la planète Terre.

    Pour cela, ce sera un beau printemps,
    Merci M. Jacques!

  58. Paul dit :

    Maître Normand,

    En sus de notre échange sur la probité intellectuelle des médias, qui ne racontent que la vérité officielle :
    “After the Capitol riots, Ottawa draws lessons about social media regulation” – https://www.thestar.com/politics/federal/2021/01/21/after-the-capitol-riots-ottawa-draws-lessons-about-social-media-regulation.html

    Comme en Chine, il ne faudrait plus que des contrevérités existent et puissent motiver les citoyens à chercher à en savoir plus.

    Donc on instaure la censure du Web : « “While preserving a fundamental right to freedom of expression, our approach will require online platforms to monitor and eliminate illegal content that appears on their platforms,” said heritage ministry spokesperson Camille Gagné-Raynauld. »

    Un échange comme le nôtre pourrait être taxé de désinformation (nous questionnons bien la qualité / fiabilité de l’information servie par les médias accrédités) et le prof pourrait recevoir une amende, ainsi que la WordPress pour n’avoir pas bloqué les impertinents.

    Et pour ajouter l’insulte à l’injure, c’est le pilier de la probité intellectuelle l’honorable STEVEN GUILBEAULT qui pilote et administrera la nouvelle loi.

    Éventuellement, seul son ami l’honoré Réjean Tremblay publiera son information climato-juste chez le prof, qui ne le pugilera plus.

    Avec tristesse,
    Paul

    • Paul dit :

      Le futur premier ministre Justin Trudeau avait dit ceci en 2013 :

      « There’s a level of admiration I actually have for China because their basic dictatorship is allowing them to actually turn their economy around on a dime and say, ‘We need to go green … we need to start investing in solar.’ »

      Maintenant il nous aligne avec le « basic dictatorship » qu’il admire.

      • Paul dit :

        Messieurs Luc & Normand,

        Sur les lignes ouvertes montréalaises abondaient depuis longtemps les bibittes qui demandaient la censure d’Internet.
        En ce qui concerne les médias officiels autocensurés, sur le climato-réalisme par exemple, la question ne se posait pas.

        Avec la nouvelles mesure sur l’autocensure de sites d’Internet, administrée par le champion de la probité intellectuelle, l’honorable Steven Guilbeault, le cadre est mis en place et les bibittes gauchistes sont servies.

        Chaque régime dictatorial encourage, organise et récompense la délation.

        « China’s Communist government has launched a new app that encourages citizens to report dissidents for expressing “mistaken opinions” on the Internet. » – https://summit.news/2021/04/19/china-launches-new-app-allowing-citizens-to-report-others-for-expressing-mistaken-opinions/

        Quand pensez-vous, le sinophile Trudeau importera l’application chinoise chez nous, dans le but de combattre la désinformation, dont nous serions des vecteurs ?

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        Un Justin majoritaire pourrait fort bien mener à terme ses idées les plus folles… MAIS avec la dérape qui se passe en Ontario, est-ce que sa réélection quasi assurée pourrait se volatilisez ? Les électeurs covido-écoeurés pourraient ne pas pardonner le laxisme inexcusable suivant :
        https://torontosun.com/news/local-news/nearly-every-india-to-toronto-flight-this-month-carried-covid-passengers

        Le Canada paie cher le fait d’être dirigé par des amateurs.

      • Normand dit :

        Et j’ajouterais que l’on doit commencer à envisager que ces projets de contrôle du contenu d’internet puissent être motivés par une certaine PANIQUE !
        «Jordan Peterson Predicts The Death Of Mainstream Media»

      • Paul dit :

        RE : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-238047

        M. Normand – un teflono ignorant ?

        Amateur, Justin il est et dilapidé le Trésor se trouve. La dette, au futur transférée sera.

        C’est justement ainsi, par les cadeaux en espèces à une large clientèle, y compris les « peddlers » d’activités événementielles, que le prince a prévu d’assurer sa réélection.

        Souvent ça fonctionne.

        En ce qui concerne l’importation massive de porteurs d’infection en provenance d’Inde, on oubliera et les partis d’opposition (autres que le BQ) ne joueront pas cette carte car le vote de la diaspora indienne est important au Canada anglais (ON & BC surtout).

        D’ailleurs, Trudeau a commencé à préparer le terrain à l’interdiction de vols en provenance d’Inde et ce ne sera pas sa faute d’incommoder les Hindous, le Canada ne fera que suivre l’exemple britannique.

        Pas nécessairement brillant, le Mini Pet, mais un filou futé quand même.

      • Paul dit :

        RE : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-238048

        Mr. Normand,

        Je crains que la mort annoncée de médias traditionnels ne soit prématurée.

        Le titre « Jordan Peterson Predicts The Death Of Mainstream Media » est très accrocheur, comme l’était celui qu’un autre intellectuel canadien, Mr. Marshall McLuhan, avait choisi pour le premier chapitre d’un ouvrage sur la philosophie des communications : « The Medium is the Message ».
        Il avait ainsi donné aux fumeurs de pipe à barbichette l’occasion de se rendre intéressants en citant quelque chose de songé, très abstrait et delphique.

        J’avoue, quand les barbichettes m’ont confronté en classe avec cette proposition sibylline, bien avant l’avènement d’Internet et du 5G, j’avais de la difficulté à la concilier avec mon sens cartésien utilitaire : la forme doit suivre la fonction et le contenant s’adapter au contenu, pas le contraire. Pour une « chose » dont on a besoin, on a toujours une place où la mettre, on ne la produit pas parce qu’on possède une belle boîte de chez Birks.

        La réflexion de Mr. Peterson est une très bonne dissertation sur ce sujet.
        Cependant, il faut réaliser que le psychologue n’est pas un observateur, mais un générateur du message adaptatif et ciblé, disponible aux participants d’un « podcast » (le medium).

        En effet, ce medium définit les attributs de qualité du message, mais il ne s’adresse pas aux consommateurs ordinaires de nouvelles / opinions éditoriales, qui sont passifs. Contrairement aux « podcastistes », qui peuvent contribuer au message et le faire formater, affiner, pour leur consommation spécifique. C’est une clientèle directement intéressée par le message.

        La clientèle de la consommation passive est largement majoritaire et elle assurera la pérennité de médias traditionnels, de plus en plus adaptés à l’Internet et probablement directement subventionnés (donc moins libres) dans le futur.

        Comme vous l’avez déjà dit, les organisations, faisant partie de médias traditionnels, voient leur assiette de revenus diminuer par sa redirection, de la presse vers la radio, ensuite la télévision, maintenant de tous vers les nouvelles plateformes, par le placement publicitaire sur le Web et c’est cela qui menace leur survie, surtout dans les petits marchés.

        J. Peterson l’a dit, on peut trouver son poison sur l’Internet, qu’il soit songé comme celui de sa clientèle ou plus simple, pour les quidams de ce monde.
        C’est « gratuit », alors pourquoi s’en priver.

        Mais ce poison générique ou sur mesure, n’est pas le poison officiel, approuvé pour la consommation du troupeau.

        D’où la NÉCÉSSITÉ de la censure sur l’Internet : quand un Medium permet tous les Messages, même encourage leur foisonnement, par la disponibilité d’une bande passante presque gratuite, il faut délimiter le médium pour le rendre contrôlable.

        N.B. : Je viens de réaliser que les deux brillant hommes, nés tous les deux à Edmonton, se ressemblent beaucoup (photo de 1945 de M. McLuhan). La même lignée génétique ?

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Museler et effacer de l’espace publique en fonction de la « mauvaise » opinion est déjà une réalité… les géants du GAFAM s’en chargent déjà très bien.

      Je ne crois pas que ce sont nos opinions respectives qui disparaîtraient… c’est ce blog au complet pour l’ensemble de son œuvre en ce qui concerne le Climat.

      Le gouvernement Trudeau a aussi pondu le projet de Loi C-16 qui encadre de façon serré tout échange susceptible de heurter une personne ou un groupe.

      À propos de ce projet de loi, Jordan Peterson a déclaré ce qui suit « These laws are the first laws that I’ve seen that require people under the threat of legal punishment to employ certain words, to speak a certain way, instead of merely limiting what they’re allowed to say ».

      Les détracteurs de Peterson disent qu’il a déformé l’esprit de cette loi et qu’elle se limite à la discrimination (ex: à l’emploi, au logement, etc)…

      Pourtant, en Grande-Bretagne, il y a déjà de nombreux cas comme :
      https://www.dailymail.co.uk/news/article-6687123/Mother-arrested-children-calling-transgender-woman-man.html
      ou
      https://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/christian-doctor-trans-woman-sacked-gender-pronouns-universal-credit-a8999176.html
      ou
      https://www.bbc.com/news/uk-50858919

      • Paul Simonac dit :

        Selon Mtre Normand : disparaîtra « ce blog au complet pour l’ensemble de son œuvre en ce qui concerne le Climat. »

        Absolument et pour de bonnes raisons :
        Il est clairement établi par une majorité de 97.85 % de sachants climatisses (dans les faits : les experts validateurs impartiaux et désincarnés) que les événements extrêmes climatiques, alias changements climatiques, alias réchauffement climatique, alias la pluie, le vent et le beau temps, sont une réalité indisputable.

        Alors toute affirmation du contraire est de la désinformation haineuse.
        Et Stie’vent Guilbeault se chargera d’arbitrage, ainsi que de sanctions.

        Il devient de plus en plus clair, car les onusiens ne le cachent plus vraiment, que toute cette arnaque climatique (le ‘China Hoax’ selon D. Trump) avait dés le début pour but le changement du régime politique dans l’Occident et le renversement du rapport de force global en faveur de la Chine. Rien à faire avec la science, ni avec le Climat.

        NOTE : Avant de me traiter de conspirationniste, il faut savoir que le Canadien Maurice Strong (l’auteur de : « We may get to the point where the only way of saving the world will be for industrialized civilization to collapse. » au Sommet de Rio en 1992), le grand pilote initial et toujours l’éminence grise de l’arnaque climatique, est allé se réfugier en Chine, jusqu’à son décès, quand la justice américaine était sur ses traces pour une affaire de corruption.
        M. Strong faisait partie d’élites mondialistes, très capitalistes, qui ont conclu un pacte avec les communistes chinois. Et ça continue toujours, mais maintenant les Chinois se paient les facilitateurs dans les gouvernements, dans le monde des affaires, dans les médias, les universités, partout.

        L’aide onusienne alléguée au Tiers Monde est aussi une arnaque de transition. Dans le Nouvel Ordre Mondial on viendra se servir dans leurs réserves de matières premières et sur leurs champs, exactement comme l’ont fait les puissances coloniales européennes.
        La recolonisation au moyen de la diplomatie du piège de la dette est déjà bien avancée.

        Effectivement, les GAFAM pratiquent férocement la censure, mais pas assez selon de nombreux journalistes (re. : un échange entre Mme Lise Ravary et M. Bernard Drainville, aujourd’hui sur 98.5 FM).
        Parce qu’il s’agit d’entreprises privées, on n’utilise pas le terme censure – on parle plutôt d’incitatif au respect par les usagers de conventions d’utilisation de plateformes. Celles-ci, en évolution constante et avec un biais constant.

        Mr. Jordan Peterson, un psychologue brillant, sait saisir les nuances et il comprend des intentions camouflées par le verbiage légal.

        N’en déplaise-t-il aux pourfendeurs de tis-clins, je suis persuadé que les petits et les moyens accrocs aux libertés individuelles dans les démocraties occidentales, que nous devons accepter sans rouspéter pour nous protéger mutuellement du mal covidique, aboutiront aux privations de libertés fondamentales de plus en plus importantes.

        Le principe éprouvé de la grenouille dans une marmite chauffée au petit feu. D’abord contente à froid, pour finir cuite inconsciente.

        Les dirigeants communistes chinois ont fait le pari de démontrer que le ‘basic dictatorship’, prisé par J. Trudeau, est supérieur à la démocratie inefficace trop dispersée et l’état actuel de choses semble leur donner raison, car ce qui était non négociable hier est mis aux oubliettes aujourd’hui.

        Vos exemples révoltants de la rectitude politique devenue obligatoire et imposée par la loi démontrent la déstructuration de valeurs fondamentales de l’Occident.
        Dans la vidéo (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-224435) que vous avez partagée avec nous, la journaliste Melanie Phillips explique très bien le démantèlement systématique de tous nos repères.

        Chez nous, au Canada, aussi : “Canadian Man Jailed After ‘Misgendering’ His Daughter” – https://www.breitbart.com/tech/2021/03/18/canadian-man-jailed-after-misgendering-his-daughter/

        « A Canadian father has been arrested for “misgendering” his own 14-year-old child by calling her his “daughter,” and referring to her with the pronouns “she” and “her.” »
        (Voir à la fin le commentaire de J. Peterson)

      • Paul dit :

        Bon matin Normand,

        En relisant la citation du professeur Peterson :
        « These laws are the first laws that I’ve seen that require people under the threat of legal punishment to employ certain words, to speak a certain way, instead of merely limiting what they’re allowed to say »,
        je me suis rappelé d’un précepte qu’on m’a transmis quand j’apprenais les langues.

        Pour atteindre la maîtrise, il ne faut pas penser dans sa langue maternelle et traduire, mais penser dans la langue que l’on apprend.

        Je ne sais pas si le psychologue clinicien avait souligné ce fait dans sa présentation : il est beaucoup plus pernicieux d’imposer des mots et leur utilisation de la manière permise, que d’interdire des choses à dire.
        Dans cette dernière éventualité on laisse à l’individu le loisir de penser ce qu’il veut et on induit le ressentiment contre l’interdit, tandis que de le faire penser avec les mots permis, agencés « correctement » on met son cerveau sur les bons rails en synchronisme avec les balises de la rectitude politique. On change la manière de penser de citoyens.

        Se servirait-on de connaissance en neuroplasticité appliquée pour écrire des lois qui n’ont pas de bon sens ?

        Nous sommes rendus là : les gauchistes au pouvoir utilisent des techniques sophistiquées de rééducation de citoyens récalcitrants en plus de l’endoctrinement intense dans les écoles.

        Lucidement,
        Paul

      • Paul dit :

        Quand on légifère la pensée, il faut aussi s’assurer que la loi est respectée.

        À quand la « Police de la Pensée » (‘Thinkpol’) orwellienne ?

        “Thought Police” : https://en.wikipedia.org/wiki/Thought_Police

      • Paul dit :

        Le système d’enseignement américain prend sa nouvelle mission première au sérieux.

  59. Paul dit :

    Cher professeur,

    J’espère que l’ingrédient zen de votre dose d’Astrazeneca est enfin entré en action :

    “Immunization committee to recommend provinces suspend AstraZeneca use among those under 55: sources” – https://www.cbc.ca/news/politics/astrazeneca-under-55-1.5968128

    Pourquoi protéger seulement les 55 ans et moins contre les effets secondaires du vaccin ?

    En raison de leur libidineux supposé encore actif, peut-être ?
    Il existe quand même de nombreux bonhommes d’âge canonique encore grouillants.

    En principe, ayant reçu votre injection avec le vaccin de la Cuvée spéciale VIP, vous n’avez rien à craindre.
    Mais, je vérifierai quand même la disponibilité de la Grosse Molle (*) de temps en temps.

    Y’a pas à dire, ce Cré-Jacques savait de quoi il parlait.

    Bonne chance,
    Paul

    NOTE (*) Grosse Molle = grande bouteille de bière Molson Export

  60. Jacques dit :

    J’espère aussi que le prof se porte toujours bien avec son élexir magique de chimpanzé (AstraZeneca). Mais je me demande pourquoi ce vaccin n’a pas encore reçu l’approbation EUA (Emergency Use Authorization) aux EU, curieux….

    Tous nos experts nous assurent que les événements adverses dangereux sont extrêmement rares, donc inutile de s’inquiéter, d’autant plus que ces experts jurent que les bénéfices de ces vaccins dépassent largement les inconvénients (la mort fait partie des petits inconvénients des vaccins).

    https://healthimpactnews.com/2021/3964-dead-162610-injuries-european-database-of-adverse-drug-reactions-for-covid-19-vaccines/

    • Paul dit :

      Le prof n’a qu’à sauter la deuxième dose.

      Après un temps d’attente, il choisira son nouveau vaccin.

      Son éventail s’élargira : pour les Français et leurs sympathisants inconditionnels, on est en train de mettre au point le vaccin anti-covide en suppositoire (cette spécificité française en voie de disparition).

      « L’Institut Pasteur de Lille sur la piste de suppositoires contre le Covid ? » : https://www.lepoint.fr/sante/l-institut-pasteur-de-lille-sur-la-piste-de-suppositoires-contre-le-covid-13-11-2020-2400778_40.php

      Le slow food français qu’on déguste versus le fast food américain qui ne déride pas … les papilles (le prof connaît assurément les quatre-vingt quinze pour cent joyeux de Brassens).

      Peut-être que, même vous Jacques, vous ne seriez pas automatiquement contre.

      • lucbmenard dit :

        … c’est pour cela que je voulais avoir le choix, aujourd’hui, ce serait le Sinopharm, au moins avec la puce, ils vont pouvoir me retracer (et possiblement me rétracter) si je perds le Nord…

        …je pense que je vais tronquer mon rum des mers du Sud et cigare de Havane pour une bonne bouteille de Dekuyper, le coeur dessus m’inspire et les effluves de genévrier…
        Pour les cocktails aussi, peut-être pas commencer par le Grinch (réf. SAQ), mais qqchose de doux…
        Mon père était un grand amateur, pour ne pas dire un PRO de la ponce au gin et au miel… pas toujours à cause de la grippe…

        Bonne journée,

    • Paul dit :

      Maître Luc,

      La divine ponce : j’y ajoute aussi quelques gouttes de jus de citron.

      ET ÇA FONCTIOONE BIEN CONTRE LA GRIPPE.
      Peut-être aussi contre sa cousine, la Covidine ?

      Tant qu’à y être, entre les vieilles commères. Mon père avait une recette « curative », dont le nom traduit en français serait : « Le petit chaud ».

      Du vin rouge chaud ajouté au sucre caramélisé (pas trop) avec des clous de girofle, de la cannelle en bâton et des petits lardons fumés, fondus pour former une fine couche de gras à la surface. Après le chauffage, on y ajoute un peu de gin pour remplacer l’alcool évaporé.

      Excellent quand il fait froid dehors.

      Prompt rétablissement anticipatif.

      Paul

      • lucbmenard dit :

        …je sais pas si vous connaissez le gin Ungava (Cowansville). C’est vraiment bon! Il a une couleur jaune pipi, mais ce n’est pas un défaut.
        Parmi les ingrédients, il y a du thé du Labrador, d’où sa couleur.
        Six plantes aromatiques nordiques lui confère son délicieux goût et le contenant est jolie (bouteille un peu carrée).

        Baie d’églantier
        Ronce petit-mûrier
        Thé du Labrador
        Caramine noire
        Genévrier nordique
        Mélange de l’artique (thé)

        Il y a d’autres sortes que je n’ai pas essayé es.
        Allez à : http://www.ungavaco.com/cocktails

        Tchin-Tchin,

      • Paul dit :

        Quand j’étais enfant, au jardin de mon grand-père, les baies d’églantier étaient parmi mes fruits préférés à cause de leur astringence raffinée. Techniquement, ce ne sont pas des fruits, mais peu importe, je n’en trouve plus.

        L’églantier est un arbrisseau commun dans les régions tempérées aux Europes, pas dans la Baie d’Ungava.

        Quand, après la treizième vague de la Covide, la société québécoise décidera de protéger les âgés canoniques survivants en les déportant à Ungava et laisser les tis-clins vivre librement… Le prof aura-t-il droit alors, dans sa baraque d’internement, à une rasade quotidienne compensatoire de ce produit réputé local, le Gin Ungava ?

        Quand ça sera mon tour d’aller aux baraques d’exilés, je vais me négocier à la Kommandantur une transfusion réjuvénante hebdomadaire, en plus de rasades.

      • Reynald Du Berger dit :

        Il y a bien mieux que le Gin Ungava. Je vous suggère , si vous aimez la Suze, vous apprécierez un apéritif québécois aussi à base de gentiane et avec de la bergamote :le NOROI https://www.saq.com/fr/14423039

      • Paul dit :

        Alors, ce seront les rasades et la transfusion au Noroi pour le prof.

        Elle aussi amère, il y aurait la Becherovka curative de Carlsbad, aujourd’hui propriété de Pernod Ricard. Produite depuis 1807, sans altérations par le RCA.

        De quoi nous tenir joyeux et en bonne santé, flottants dans les vapeurs éthyliques, pendant notre exil à Ungava.

      • Reynald Du Berger dit :

        Pourquoi exiler les tis-clins  » moé j’mentraine pis y mon farmer mon gym les tabarnak ! » égoïstes sans sens civique et super-contaminateurs en Ungava? Anticosti ! on leur met des masques afin de protéger la faune locale et bye bye ! On leur dompe leur caisse de 24 à partir d’hélicoptères et on ne les entend plus râler « maudit Arruda à marde ! »

      • Paul dit :

        Pauvres biches d’Anticosti avec tous ces tis-clins en rut.

        À Ungava il y a des nuages de mouches noires et de moustiques.

        Pour plus de plaisir, vous pourriez parachuter aux tis-clins en exil, les tiques et les vipères blanches.

  61. Paul dit :

    Suite de la réponse à : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-228713

    Bonjour Normand,

    Voici comment j’avais appris à la mi-janvier 2020, la possibilité que le Virus de Wuhan existait environ DEUX MOIS avant son dévoilement officiel par les communistes chinois au mois de décembre 2019 :

    « COVID Coverup: Trudeau gov’t helped China hide origins of COVID-19 » – https://www.rebelnews.com/covid_coverup_trudeau_govt_helped_china_hide_origins_of_covid_19

    « “We’ll never know” if Cdn soldiers brought COVID back to Canada | Conservative MP Bob Benzen » – https://www.rebelnews.com/well_never_know_if_cdn_soldiers_brought_covid_back_to_canada_conservative_mp_bob_bezen

    Environ 5 douzaines de soldats – athlètes canadiens sont revenus de ‘Military World Games’ de Wuhan avec des « extreme cases of pneumonia ».
    Ensuite, on les a dispersés dans leurs divers contingents au Canada, sans la quarantaine, sans tests, ni traitement spécialisé.
    Heureusement, ces athlètes étaient en excellente forme physique et ils ont tous survécu.

    Quand la pandémie fut confirmée, on aurait pu au moins vérifier en janvier 2020 si les soldats revenus de Hunan avaient vraiment été contaminés par le virus SARS-CoV-2.
    Je croyais que la Santé publique tenait au traçage de contacts.

    Pour connaître la raison du manque de curiosité du Gouvernement Trudeau (ou de sa dissimulation de faits), on ne peut que spéculer :
    la diplomatie, pour ne pas embarrasser les dirigeants chinois, dans l’espoir d’obtenir la libération d’otages canadiens (les deux Michaels) ou parce que Trudeau est un sinophile aveugle et incorrigible ? Espoir de faveurs futures ou d’autres, plus concrètes ?

    (NOTE : Ce même Trudeau était enragé, ainsi que ses diplomates, quand en novembre 2019, l’état major avait unilatéralement annulé l’entraînement à Petawawa de militaires chinois aux technique de combat dans les conditions hivernales. Comme si les Chinois avaient besoin du Canada pour cela.
    Depuis peu la Chine s’est déclarée la ‘Near Arctic Nation’ et éventuellement nos braves officiers instructeurs se retrouveront sur une banquise canadienne disputée, face à face avec leurs élèves chinois, mieux armés, plus nombreux et au courant de détails de nos tactiques de combat.
    Avant la session de Petawawa, annulée par le général Jonathan Vance (qui en paie maintenant le prix), il y eut de nombreuses autres sessions de transfert du know-how militaire canadien et probablement celui de l’OTAN aussi. Justn’t Smart – naïf ou traître ?)

    Pour réaliser l’importance de cette affaire, il faut noter qu’on a intimidé le journaliste qui avait rapporté la nouvelle embarrassante pour Trudeau, l’OMS et la Chine :
    « RCMP visit reporter AT HOME for publishing story critical of Trudeau government » –
    https://www.rebelnews.com/rcmp_visit_reporter_at_home_for_publishing_story_critical_of_trudeau_government

    Outre les athlètes canadiens, il y avait des participants d’autres pays qui auraient contracté un virus pulmonaire pendant les ‘Military World Games’ au mois d’octobre 2019 à Wuhan.

    « More athletes claim they contracted COVID-19 at Military World Games in Wuhan » – https://www.insidethegames.biz/articles/1094347/world-military-games-illness-covid-19

    « Did the Military World Games Spread COVID-19? » – https://prospect.org/coronavirus/did-the-military-world-games-spread-covid-19/

    On a même produit une étude qui prouverait une corrélation entre le nombre d’athlètes – soldats aux jeux et les premières infections dans leurs pays d’origine :

    « The impact of the World Military Games on the COVID-19 pandemic » – https://link.springer.com/article/10.1007/s11845-020-02484-0

    Un trait commun pour tous ces cas, on a évité dans tous les pays de tester les soldats – athlètes pour les anticorps résultants de l’exposition passée au virus SARS-CoV-2.
    L’excuse pathétique : on n’a pas à tester pour la Covid-19, parce qu’elle n’est apparue (officiellement) qu’après le retour de soldats.

    Comme si tous obéissaient au même mot d’ordre.

    Sinon, il aurait fallu chercher des explications de la dissimulation pendant deux à trois mois d’une épidémie que les autorités chinoises devaient étudier tout ce temps parce que normalement les athlètes chinois et les spectateurs auraient été infectés aussi.
    Une épidémie, que néanmoins en toute connaissance de conséquences, les autorités chinoises auraient laissé diligemment partir à la conquête du monde, avec le support de l’OMS.

    Je crois que les gouvernements occidentaux avaient peur de ce qu’ils auraient pu trouver au vu et au su du grand public.

    Par contraste, les Chinois ne se sont pas gênés pour accuser la délégation américaine aux jeux de Wuhan d’avoir apporté le virus et infecté la Chine en octobre 2019.
    Donc, le point de départ chronologique alternatif est justifié pour les Chinois.

    • lucbmenard dit :

      … très intéressantes enquête journalistique que je n’ai vu nul part dans les médias.
      Merci d’en faire l’analyse et synthèse et partager ici!
      …ce Pr Attaran que Trudeau a remis à sa place à propos de ces déclarations incendiaires contre le Québec (qualifié de Mordecai Attaran par P. Lagacé) était celui là-même qui était le plus alarmé du fait que ces chercheurs canadiens (oui, oui, des Chinois) avaient envoyé des virus très dangereux (mais pas le corona) en Chine pour de la recherche scientifique. Ce n’est pas inhabituel ce genre d’échange dans un contexte scientifique global pourvu qu’ils soient bien emballés, paquets désinfectés, etc. On les a sortis du lab où ils travaillaient (Winnipeg) et leurs étudiants, leur reprochant de ne pas avoir suivi le protocole pour l’expédition des colis. Ce manquement avait été signalé par le lab de Wuhan qui a reçu le colis. La GRC chargée de l’enquête n’a rien révélé quant à la motivation de leur retrait définitif de leur fonction. Soupçonnaient-on (les autorités canadiennes) que ce couple de chercheurs faisaient de l’espionnage?
      Ce monsieur Attaran, peut-on également s’interroger à propos de son jugement dans cette affaire?

      … qu’en pensez vous M. Paul?

      Peut-il se tromper également, quel est l’intérêt à laisser planer un doute sur des personnes ou même tout un peuple du fait de son origine ethnique?

      Parlons d’un mauvais exemple, pardonner moi à l’avance chers connazionali Italiani ou mauvais amalgame, ce n’est pas parce que quelqu’un est Italien, p..ex., qu’il fait nécessaire ment partie de la mafia…
      Merci,

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard,

        Si vous le permettez, je répondrai en deux temps : la susceptibilité québécoise, ensuite le NML de Winnipeg.

        D’abord le contexte lagacique qui vole toujours bas.

        Pauvre Pat Lagacé. Ce pensif fat et sans jugement, ferait bien de lire et de comprendre l’œuvre de Mordecai Richler, avant d’utiliser la mémoire de ce Grand Québécois de façon dérogatoire.

        Je suis en désaccord sur beaucoup de choses avec M. Jean-François Lisée (un intellectuel et un journaliste qui a du style), mais son opinion sur M. Richler, qu’il avait jadis qualifié de plus grand écrivain québécois vivant, rencontre la mienne.
        (Lisée l’avait dit à la radio, à l’occasion d’un psychodrame québécois répétitif, après une de sorties de l’écrivain polémiste).
        L’ex chef péquiste a à peine ajusté son tir quand il a supporté en 2010 l’attribution d’un lieu commémoratif montréalais à l’écrivain : « “He is [one of] the top three writers that Quebec has produced in the last century. He’s up there with our very best,” Lisée said. “He did write about Quebec in an astoundingly rich and original way. He’s a gem, and I think it should be recognized.” »

        Mordecai Richler n’était pas tendre avec les indépendantistes et il manquait souvent d’élégance. Mais toutes ses allégations de petitesse tatillonne de l’OLF et d’anglophobie ambiante dans les années ’70 / ‘80 / ’90, n’étaient pas fausses.
        Richler était un iconoclaste, y compris envers la communauté juive montréalaise. Il a offensé beaucoup de monde dans sa vie.
        Parfois les grands esprits, qui font des réflexions longues et intenses, ne savent pas manier la nuance quand ils transforment leurs réflexions en paroles.

        Il est devenu la tête de turc des Québécois, surtout parce qu’on lui a attribué cette citation : « Les femmes québécoises sont des truies ».
        On ne peut pas faire pire que ça, offenser gratuitement toutes les mères de famille d’une nation.

        SAUF QUE …, en réalité Mordecai Richler avait dit ceci (en anglais – je parle de mémoire, le sens de la citation libre est correct) : « En les obligeant d’accoucher à répétition de 12 ou 13 enfants, jusqu’à l’épuisement, sans se soucier de leur santé, l’église catholique traitait dans le passé les femmes québécoises comme des truies. »
        Je le sais, car j’avais entendu en direct cette tirade à l’émission « The Tommy Schnurmacher Show » sur CJAD-AM, quand l’auteur discutait de son livre « OH CANADA! OH QUEBEC! Requiem for a Divided Country ».

        On a échangé sur cette page avec M. Normand sur des propos mal rapportés ou tronqués, mais la MALHONNËTETÉ INTELLECTUELLE CRUE de ce retournement total d’un propos basé sur l’histoire, par les opposants à Mordecai Richler, est dure à battre.
        Par n’importe qui sur la planète.

        Et les journalistes québécois SSS (Séparatistes, Syndicalistes et Socialistes) de l’époque et ceux gauchistes climato-alarmistes d’aujourd’hui, l’ont répété, répété et répété, dans toutes les déclinaisons possibles, sauf la vraie.

        Pour ceux qui lisent encore, je recommande « L’apprentissage de Duddy Kravitz ». Un vrai délice et la version originale est toujours mieux que la traduction (choisir la traduction faite au Québec de préférence à la version française).
        On en a aussi fait un bon film.
        L’histoire d’un petit quidam juif très ambitieux et entreprenant dans la société québécoise des années cinquante. C’est comme si on y était.

        Je n’ai pas suivi de près l’affaire Amir Attaran, ni les points politiques faciles marqués par le premier ministre.

        Vous comprendrez, après avoir lu mon appréciation de la controverse dont faisait l’objet Mordecai Richler, qu’il me faudrait plus que la parole de Pat ou d’autres journaleux de cet acabit pour me faire une idée.
        En particulier, le contexte et tous les propos jugés offensants, au complet et verbatim, sans rédaction, dans leur version originale.

        J’ai constaté trop de psychodrames où les Québécois au derme trop fin, se sont ridiculisés avec des réactions excessives, qui ne prouvent qu’une ou deux choses – un complexe d’infériorité et/ou un manque de maturité, collectifs.
        Rappelez vous d’appels au renvoi du clown Don Cherry qui avait osé de traiter les jeunes hockeyeurs québécois de pleurnichards.

        Avec Attaran aussi, appels de médias au renvoi ou à la condamnation sans réserve par tous ses pairs. Pourquoi pas le bûcher ?
        La « Cancel Culture » dans toute sa splendeur et ici aussi, le Québec était en avance sur la gauche américaine.

        Si Attaran reproche à Legault de ne pas admettre l’existence du racisme systémique au Québec, eh bien il a tort.
        Cette mode lancée par la gauche américaine et suivie par des sans dessein comme Justin Trudeau (qui a battu sa coulpe l’été dernier), avait pour but de paver la voie à l’inclusivisme racial (et autre aussi) du Parti Démocrate et aux compensations monétaires futures aux noirs et à qui d’autre, je ne sais pas, pour s’acheter des votes.

        Il n’y a pas de racisme systématique, ni systémique (si c’est autre chose) chez nous et le Québec n’a as à jouer dans ce vaudeville américain, devenu mondial.
        J’espère que monsieur Legault ne bifurquera pas sur la voie facile.

        Paul

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Sauf erreur, avant les tests de dépistage développés par l’équipe allemande du virologue Christian Drosten, à là MI-JANVIER 2020, on n’avait pas la capacité de reconnaître et comptabiliser l’évolution des infections causées par le SARS-CoV-2.

      Si l’hypothèse d’une propagation dès l’automne 2019 s’avérait fondée, on pourrait extrapoler qu’il n’y avait pas d’urgence à fermer les frontières et que c’était inutile ?

      Puisque vers janvier-février 2020, on affirmait que ce virus, s’il entrait au pays, arriverait par des voyageurs aériens, on a donc concentré les tests sur cette catégorie de candidats.

      On a ensuite commencé à annoncer le premier cas CONFIRMÉ (par les tests) de cette voyageuse arrivant d’Iran, puis du deuxième,… alors que le virus était, peut-être, déjà confortablement implanté ? Plus on test, plus le compteur sur LCN s’emballe ?

      Mais alors, comment expliquer que le débordement des départements de pneumologie n’ait pas été constaté dès janvier-février 2020 ? Y a-t-il eu augmentation des cas ?

      Est-ce que le virus du début 2020 pourrait être un variant plus virulent de l’hypothétique virus de l’automne 2019 ?

      La liste des questions soulevée par cette hypothèse risque d’être longue… et il est bien possible que l’hypothèse soit erronée.

      • lucbmenard dit :

        …c’est quand-même pas un éléphant qui nous rentre dans le corps…plus virulent… ou un requin (pour citer Dr Arruda) qui s’est transformé en requin-marteau ou Killer Whale…
        La (les) mutation (s) du virus permet (tent) un nouveau virus plus habile… comme voleur qui au lieu de fouiller dans son trousseau de mille clés avant de trouver la bonne opère maintenant avec un passe-partout …
        Il lui a pas poussé des cornes…le problème ce n’est pas le problème, c’est plus la façon dont on le perçoit et notre attitude (comportement agressif, pas du virus…il veut juste vivre… notre attitude, notre système immunitaire doit apprendre à se calmer… à respirer par le nez)
        Oui, il y a un éléphant dans le magasin de porcelaine, mais c’est ok tant qu’il ne fait que regarder…
        Un ours dans le bois, y-a-t-il un problème avec ça? Faut-il tuer tous les ours de la terre, cesser d’aller en forêt ou bien se faire vacciner… (je sais, il n’y en a pas de vaccin pour ça…).
        Un comportement prudent, sécuritaire ne va pas nous protéger si nous allons trop près, mais s’il ne se sent pas agresser, normalement, aucun problème…
        Aussi, avec les animaux, il ne faut pas se comporter comme si nous étions une proie… c’est tout, mais c’est déjà un bon début…
        D’accord, ça demande certaines techniques, certaines pratiques et du temps d’adaptation…
        La peur de l’inconnu est source de stress.
        Certains Dr disent le contraire, avec le temps, malgré qu’il est plus habile à pénétrer dans le corps humain, il perd de la force et devient moins virulent. Comme s’il avait misé toute sa science, son énergie à développer ce code d’accès fantastique et, rien … il sait mieux entrer dans la baraque, c’est tout…n’est pas plus intelligent ni plus fort (peut être moins, il a tout misé). Mais on ne sait pas, la recherche continue (sa force réside dans sa petitesse et son invisibilité). NOS comportements qui sont imprévisibles, c’est bien plus ça le problème…
        Je ne pense pas qu’il attaque les gens, il veut juste vivre. C’est notre organisme et son réflexe de peur qui répond ou non de façon adéquate, proportionnelle à la réalité ou la perception du danger qu’on se fait par rapport à un envahisseur potentiel ou réel. Il y a différentes réponses de stress selon les individus. La réponse dosée est davantage garante de succès pour le contrer. Ceux qui répondent de manière équilibrée vs ceux qui réagissent de façons disproportionnée… Ils s’essouffleront par la panique, on le voit, tellement, jusqu’à manquer d’air… (étonnant comme dira Charles E. Tisseyre).
        Pourquoi vouloir tuer un éléphant avec les grands moyens… Peut-être commencer par se dire, ben coudonc, c’est toujours ben juste un p’tit c@$#& de virus…
        Je pense aussi que nous avons, en général, pas mal ce qu’il faut pour nous défendre. Le vaccin doit être utilisé comme une aide additionnelle. Un peu comme des suppléments alimentaires.

        Le vaccin ne tuera pas le virus, ni ne l’éliminera non plus. Il restera toujours des souches endémiques prêtent à éclore (mordre selon Arruda) selon des circonstances favorables. Comme dans le cas de la tordeuse des bourgeons d’épinettes qui selon certains cycles sont favorables à la ce qu’elle reparte en une épidémie.

      • Paul dit :

        Mr. Ménard conseille : « .. avec les animaux, il ne faut pas se comporter comme si nous étions une proie… »

        Souvent, je me suis posé la question, quoi faire en rencontrant un pitbull agressif ou un ours :
        Me mettre sur les pointes de pieds et gonfler la poitrine, pour me faire plus gros, me mettre à quatre pattes et grogner très fort, fixer le regard ou détourner la tête ?

        Ou ouvrir mon petit canif accroché au porte-clé et prier.

  62. Normand dit :

    La pandémie de Covid-19 : Est-ce un cas de campagne de vaccination qui devrait être CIBLÉE pour les personnes à risque plutôt que GÉNÉRALISÉE ?

    Va-t-on entendre parler de l’ADE (Antibody-dependant enhancement) dans les prochaines semaines ???

    Pour en savoir plus sur l’ADE
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Facilitation_de_l%27infection_par_des_anticorps#Autres_virus_?

    Pour les personnes qui ne présentent pas les facteurs de risque de développer les formes graves de la Covid19, à quel point le résultat final pourrait être pire avec la vaccination que sans ?

    Est-ce en lien avec la recommandation de suspendre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 55 ans ? Ce vaccin n’est pas encore homologué aux USA mais des interrogations surviennent aussi à propos du vaccin Johnson & Johnson.

    Ça deviendrait compliqué pour les politiques d’inspirer confiance à une population à laquelle on a déjà donné des directives contradictoires depuis un an.

    « Des scientifiques mettent en garde contre une éventuelle «bombe à retardement» liée au vaccin COVID.
    Des études suggèrent que les vaccins COVID peuvent déclencher une amélioration dépendante des anticorps (ADE) chez certaines personnes, une condition qui pourrait les amener à développer des symptômes plus graves lorsqu’ils sont exposés au virus sauvage que s’ils n’avaient pas été vaccinés. »
    https://childrenshealthdefense.org/defender/potential-covid-vaccine-related-ticking-time-bomb/

    C’est justement les mêmes interrogations que se posaient l’infectiologue montréalais Dr Richard Marchand auquel je faisais référence dans ce commentaire :
    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-218690
    Le Dr Marchand disait aussi que jamais les Vaccins Covid n’auraient été approuvés si rapidement n’eut été du sentiment d’urgence.

    C’est aussi l’avis du Dr Hooman Noorchashm
    « Dans un e-mail adressé aux responsables de la FDA, aux dirigeants de Pfizer et aux médias, le Dr Hooman Noorchashm avertit que de nombreuses personnes mourront inutilement des vaccins COVID «si nous vaccinons négligemment et sans discernement» les personnes déjà infectées par le virus. »
    https://childrenshealthdefense.org/defender/scientist-fda-ignoring-danger-covid-vaccine/

    On peut trouver de nombreuses publications scientifiques qui s’interrogent sur le sujet:

    « Is COVID-19 receiving ADE from other coronaviruses? »
    https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1286457920300344

    « It is too soon to attribute ADE to COVID-19 » (Mais pas exclu)
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1286457920300514

    Ce phénomène de réaction paradoxale du système immunitaire a été identifié depuis plus de 25 ans déjà… voir ce lien sur le site de l’Université d’Oxford :
    https://academic.oup.com/cid/article-abstract/19/3/500/459343

    • Paul dit :

      Bonjour Normand,

      Vous posez d’excellentes questions.

      Je le pense depuis le début et quelques unes de mes interventions y faisaient allusion, que tous, nous ne sommes pas pareils (quelle iconoclastie suprématiste – mais de quelle couleur ?) génétiquement (re. : vulnérabilité due au gène néandertalien) et par adaptation.

      J’ai vu, il y a quelques mois, une étude alléguant que les personnes résistantes aux virus d’influenza, résistaient beaucoup mieux que les autres au coronavirus. Une adaptation naturelle et anticipative quand l’organisme s’attend aux attaques qui évoluent.

      Il y a aussi cette étude indienne récente qui démontre la vulnérabilité beaucoup plus importante de personnes surprotégées dans les pays développés, par rapport aux citoyens vivant dans les pays où les conditions d’hygiène sont sommaires.

      Absolument, pour survivre, nous devons en toute urgence travailler sur les façons d’optimiser l’action de notre système immunitaire, sans faire entrer le Cheval de Troie.
      La vaccination peut le faire, mais est-ce que les vaccins actuels vont le faire ?

      Be safe,
      Paul

      NOTE (« quasi » complotiste) :
      Les deux cas de figure ci-haut, soient l’hygiène rudimentaire et les grippes de toutes sortes, tout le temps (ainsi que l’absence du gène néandertalien dans la plupart d’ethnies chinoises) pourraient expliquer la sortie rapide de la Chine de la pandémie, par rapport à nous.

  63. Normand dit :

    Bonjour Paul,

    Pour le gène néandertalien absent chez plusieurs ethnies, j’ignorais et l’institut Pasteur confirme votre propos !
    https://www.pasteur.fr/fr/africains-europeens-ont-systemes-immunitaires-genetiquement-differents-homme-neandertal-y-est

    Pour ce qui est de l’excès d’hygiène, c’est promis, je me soigne !
    Fini le ménage, fini le lavage de linge, fini la douche…

    Et surtout, après ça, le 2 mètres de distance ne devrait plus être un problème ! ;-D

    • Paul dit :

      Monsieur Normand,

      L’étude parue dans le ScienceDaily que j’avais rapportée il y a un an est bien celle à laquelle avait collaboré l’Institut Pasteur.

      L’hypothèse de la différenciation génétique entre les africains et les européens venait du fait que les néandertaliens n’habitaient pas en Afrique, que l’on savait que les croisements sont survenus et que les migrations se faisaient à partir d’Afrique, très peu ou pas dans l’autre direction.

      Vous rendez-vous compte de ce qui m’arriverait chez Guy A. Lepage si je disais que toutes les ethnies n’étaient pas génétiquement pareilles ? Le grand tribun des bien-pensants québécois m’aurait docmaillouxé à vie et sans appel.

      Selon l’étude parue dans Nature, rapportée ici : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-219800
      ce serait justement un segment du code génétique hérité de l’Homme de Néandertal qui rendrait ses porteurs vulnérables à l’infection grave par SARS-CoV-2.

      L’héritage néandertalien n’est pas également distribué à l’intérieur d’une ethnie, alors la vulnérabilité covidique ne devrait pas l’être non plus.

      Si vous ne ressemblez pas à ce proto ancêtre de notre hôte :

      vous n’avez rien à craindre de tis-clins.

      Mais espacer les douches ne peut pas nuire car un système immunitaire robuste serait utile, en cas d’un autre type de virus globalisé, venu d’un mammouth décongelé en Sibèrie.

      Pour être durable, il faut que votre retour aux sains soins corporels d’ancêtres d’avant qu’ils quittent la vieille France, soit obligé.

      Dans votre VR coupez le fil au réseau d’H.Q., court-circuitez la batterie et jetez la bonbonne de propane. Installez un panneau solaire et une éolienne.
      Ainsi, l’hasard décidera pour vous.

  64. Jacques dit :

    Les dés sont jetés: nous sommes entrés dans la troisième vague de cette saga virale. J’avais déjà évoqué la possibilité d’une 3e vague dans mon post du 13 janvier dernier (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-196408)

    La première vague au printemps 2020 a été essentiellement la ‘vague CHSLD’. Il y a eu beaucoup de décès en peu de temps et il n’est pas nécessaire d’invoquer le virus pour expliquer l’hécatombe…

    La deuxième vague est survenue l’été dernier et je lui donne le nom de ‘vague des cas’. Comme les morts manquaient à l’appel, on a fait une campagne efficace pour convaincre la population à se rendre en grand nombre dans les centres de tests Covid. Ce fut un énorme succès comme l’ont montré les courbes quotidiennes de ‘nouveaux cas’. Je rappelle ici qu’un ‘cas’ est une personne ayant reçu un résultat positif au test PCR, rien d’autre.

    La troisième vague sera de toute évidence la ‘vague des variants’, lesquels ne cessent de se multiplier. Par exemple, les britanniques s’inquiètent du variant brésilien et les brésiliens sont alarmés par le variant anglais. Chez nous, les abitibiens sont pris d’assaut par le variant sud-africain qui apprécie sans doute le climat tempéré de cette immense territoire surtout peuplé d’épinettes. Ces mutants qui commencent à envahir jusqu’à nos écoles devront être pourchassés et éliminés impitoyablement avec tout l’arsenal dont dispose le gouvernement: masques, vaccins, criblage, séquençage, quarantaine, confinement, couvre-feu, fermeture d’écoles et d’entreprises superflues (non essentielles), interdiction de déplacements non essentiels inter-villes, inter-régions et inter-provinces et d’autres interventions comme par exemple des centres d’internement pour les ‘covidiots’.
    On profitera certainement de cette troisième vague pour étendre la vaccination aux enfants de 0 à 16 ans. Après tout, si les parents acceptent que leurs rejetons passent la journée à l’école avec une muselière, ils seront ravis de voir leur progéniture recevoir une petite piqûre qui ne fait même pas mal, comme l’a mentionné le prof. D’autant plus que les enfants sont plus résilients qu’on pense (dixit Legault en parlant du masque) et qu’ils ont fait connaissance avec la seringue dès leur plus jeune âge.

    Comme dirait René Lévesque s’Il était encore en vie, ‘nous les Québécois sommes quelque chose comme un grand peuple’…masqués, vaccinés et bientôt scannés comme des boites de conserve à l’épicerie. Et vive le Québec libre !

    • Reynald Du Berger dit :

      « Après tout, si les parents acceptent que leurs rejetons passent la journée à l’école avec une muselière »….. Quelle belle leçon c es mômes courageux donnent à ces adultes égoïstes et lâches , « mon gym, mon bar karaoke, mon popcorn pis mes ailes de poulet piquantes à cage O sport ak ma game de hockey tabarnak ! » ces moumounes pleurnichardes incapables de supporter la moindre contrainte imposée.

    • Paul dit :

      Monsieur Jacques,

      Parfois on a mal et des symptômes. On se fait tester et on est déclaré positif.
      Pas moi, mais un proche.

      Cette personne de votre âge, moins 4 ans, n’est pas assez malade pour être hospitalisée, ni recevoir des médicaments, mais doit rester isolée à la maison.
      Je lui porte des victuailles demain.

      Apparemment, sa Covid est moins dure sur le système que sa grosse grippe de trois semaines du mois de novembre ’19.

      Elle a de la chance que son système immunitaire parvient à mitiger les effets de son infection.
      De plus, il se pourrait que grâce à l’épisode relativement bénin qu’elle est en train de vivre, son système immunitaire s’adapterait et la protègerait encore plus dans le futur.

      Je prends les choses au sérieux, bien que je comprends que pour les gens rationnels, comme vous, on doit mourir de quelque chose et les grippes carabinées sont là pour ça au même titre que la Covid, quand on a atteint l’âge canonique.

      Et vous savez quoi ? Votre grand ami Antonio Guterres vous donne maintenant raison. Il a déclaré récemment que pour la survie, le danger posé par l’urgence climatique est plus grave que celui de la Covid.

      L’évaluation du risque change, maintenant que les économies occidentales sont suffisamment amochées, que Trump est tassé et qu’on est parvenu à imposer la nouvelle normale.
      La Chine est impatiente de recevoir sa part de la manne du fonds onusien de $ 100 milliards / an pour la mitigation et l’adaptation, que l’on pourra enfin constituer grâce à la générosité d’oncle Joe.

      Faites-vous des sorties nocturnes libératrices en clodo, comme je le fais pour mon mental ? J’y vais justement.

      Portez vous bien,
      Paul

      P.S. : Êtes-vous déjà micropucé ? Vous ont-ils tatoué votre ‘Quick Response’ Code (QR) dans le front ? Ou ailleurs ?

  65. lucbmenard dit :

    Paul,
    …j’ai bien dit, normalement aucun problème, et ne pas s’approcher, et surtout, si possible, ne pas avoir peur (plus facile à dire qu’à faire, mais possible avec le temps et les expériences). Il m’est arrivé d’avoir de mauvaises expériences, mais je m’en suis sorti… (j’ai toujours un p’tit canif dans mes poches et un briquet BIC, question de survie… je transporte du poivre de cayenne (mon système immunitaire, comme tout le monde s’affaiblit en vieillissant…), mais comme GSP disait,  »le jour de mon combat, c’était le pire jour de TOUTE ma vie, mais la vigilance que l’adrénaline me procurait me permettait de croire que TOUT était possible…  » (quand on est plus vigilant, on remarque les p’tis détails parfaitement, tout se passe comme si c’était au ralenti, faut pas trop regarder les yeux d’un ours je vous conseille, mais le pit bull y’est p’tit, je sais pas s’il le sait, mais je me préparais à lui assener le plus beau coup de pied dans les parties (je sais pas s’il s’en serait relevé…). Fin de l’histoire… le maître est arrivé et a rappelé KILLER à la maison…
    C’est la même chose avec les moustiques, maringoins, ils sont petits, mais ils piquent et sont des milliers. Au début, on peut en être incommodés, même vouloir les fuir, mais on peut s’y habituer (seulement un petit nombre du groupe essaie de vous piquer, pas les autres…). Faut s’habituer à vivre avec la nuée au autour de la tête et ça va (un peu de chasse mouche, c’est bien aussi).

    Nouveau zonage

    Création de deux nouvelles zones que vont nous annoncer conjointement le ministère de la santé et celui de la défense afin de lutter solidairement, mais fermement contre le virus : zone noire et zone rose. J’en comprends que : la zone noire est une extension de la zone rouge, mais plus musclée (rien à voir avec les gym), déjà bien pourvue pour l’ensemble des restrictions. Mais, grand nouveau, interdiction de parler dans cette zone. On souhaite ainsi, en combinant cette mesure à celle du masque, permettre une réduction notoire des cas de transmission directes s’approchant de la cible sensée de 100%. Si on ne parle pas, ça n’empêche pas de penser, mais on moins on s’assure un certain contrôle, pour ne pas dire un contrôle certain…En tout cas, ça devrait marcher pensent-ils!

    Imaginez! Vous pourriez vivre dans un monde sans agressivité (autant dire où l’homme serait exclu vu ses mauvaises hormones néfastes). Soyez le bienvenu dans la zone rose que votre gouvernement vous a aménagé pour enfin pouvoir exprimer TOUTES vos émotions.
    Dans ces zones, à l’inverse, vous DEVEZ parler, c’est une obligation des ministères concernés (bien sûr même si nous du MDN éprouvons actuellement, nous nous en excusons, pour ne pas dire de TOUT temps, de la difficulté avec ça, parler, ce n’est pas une raison pour essayer…)¹ . Bref, faite ce que je dis, pas ce que je fais… Dans ces zones, la prose, sans être interdite, est déconseillée (surtout celle interminable qui tend à favoriser la propagation d’idées (censuré) des virions que nous voulons bien sûr encadrer (censuré) éviter.
    Ici, le vers et le roman sont à l’honneur. Les paroles de science, ici, ne sont JAMAIS déconseillées, mais si vous les utilisez, SVP, le faire discrètement, surtout aujourd’hui…

    Signé ce 1er Avril 21, date mémorable de notre Histoire virale…

    ¹From Red Green at possum lodge meeting : the handyman’s secret weapon is still duct tape but guess what here!

    (182) The Possum Lodge Oath & Man’s Prayer – YouTube

    • Paul dit :

      Ajoutez une garcette à votre trousse de survie.

      Légale et assommante quand on sait la manier.

      Je ne parle pas d’une représentante du sexe dit faible, descendante d’une vraie garce.
      Mais cela pourrait aussi fonctionner.
      Mais l’assommeur pourrait vite devenir l’assommé.

  66. Paul dit :

    En superposition à : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-226493

    Bon après-midi Normand,

    Sans aucun doute vous connaissez Mr. Conrad Black, un biographe renommé (en particulier pour son travail sur Maurice Duplessis), magnat de presse et financier déchu.

    Ce montréalais de naissance est un grand penseur et son style d’écriture est remarquable.

    Voici un article sur les années de présidence Trump et sur les perspectives du futur :
    “The Trump-Hate Coalition Is Crumbling” – https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-226493

    Monsieur Black en sait plus qu’un quidam, alors je m’incline devant son opinion que Trump serait à l’abri d’actions judiciaires futures contre lui.
    Puisse-t-il avoir raison !

    Ça prendra un effort colossal pour juste limiter (réparer serait improbable) tous les dommages que l’administration Biden / Kamala auront causés à leur pays en quatre ans. La pluie de billions tous azimuts. Les taxes qui vont à nouveau motiver les délocalisations. Le déluge de migrants illégaux. Le Green New Deal. Réécriture de la Constitution. Remplacement de valeurs fondamentales.
    ETC, ETC, ETC…

    NOTE pour ceux qui n’ont pas suivi de près les irrégularités électorales l’automne dernier :
    Comme Mr. Black le dit, l’absence d’intervention des cours de justice suite aux plaintes n’est pas une preuve du manque de mérite de ces plaintes.
    Avec le climat quasi insurrectionnel de l’été – automne 2020 (BLM et Antifa), les juges ont préféré ne pas intervenir.
    Ils ne voulaient pas risquer d’affecter les adjectifs dans « mostly peaceful protests ».
    La société de droit dépend de la capacité de juges de prendre le risque, bien pesé et faire intervenir les lois sans se soucier de pressions politiques ou de la société civile.

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      J’essaie de toujours garder à l’esprit qu’il faut faire la différence entre ce que l’on SAIT et ce que l’on CROIT. La plupart des gens sont très catégoriques dans leurs opinions qui sont le plus souvent basées sur des croyances à partir d’informations sommaires. À quel point subsiste-t-il des sources totalement sûre et à quel point la contamination de l’information est potentiellement partout? Peaufiner notre opinion demande beaucoup de travail, de la mémoire et une certaine dose d’intuition!

      J’aime bien dire que j’ai peu de certitudes mais beaucoup de doutes!

      Concernant l’élection américaine, il m’est difficile de cerner l’ampleur exacte de certaines irrégularités qui ont été dénoncées et si le total de ces irrégularités auraient été de nature à faire basculer le résultat.

      Cependant, je sais que le soir du résultat, le décompte des bulletins reçu par la poste était favorables aux 2 candidats dans un ratio relativement proportionnel aux votes en personne… à la grande surprise des analystes.

      C’est dans les jours qui ont suivi que des bulletins de votes en faveur des démocrates ont commencé à être disproportionnés.

      Je suis convaincu qu’un logiciel conçu par des actuaires serait en mesure d’émettre des alertes pour déclencher des processus de vérification en cas d’anomalies apparentes.

      Je ne peux affirmer que le résultat de l’élection a été faussée ni qu’il ne l’a pas été… mais si on n’enquête pas sur les dénonciations de travailleurs des bureaux de votes concernant de présumées anomalies, la confiance au processus électoral ne peut qu’aller en périclitant.

      Chose certaine, avec des votes par la poste, IL N’Y A AUCUNE FAÇON D’ÊTRE ABSOLUMENT SÛR de l’identité de la personne qui a voté ou que l’identité ait pu être usurpée… ni que la quantité de bulletin reçus corresponds à de véritables bulletins envoyés par des électeurs inscrits.

      Quand on dénonce le double standard des journalistes, on en a un bon exemple en constatant que nos médias qui ont ridiculisé ceux qui ont émis des doutes sur le résultat de l’élection par la poste américaine ont ensuite publié ce qui suit à propos de l’élection par la poste de Terre-Neuve en temps de Covid : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1780336/elections-tnl-controverse-covid-election-federale-kingsley

      Il est de notoriété publique que, depuis toujours, des morts ont voté. Mais en ces temps de pandémie, avec un pourcentage important de votes par la poste, le contexte était particulièrement propice à des «anomalies».

      J’ai entendu le témoignage d’une personne attitrée à la compilation qui dénonçait des centaines de bulletins supposément reçus par la poste sur des feuilles 8.5 X 11 non pliées, et dont les marques étaient identiques… laissant entendre qu’il s’agissait de photocopies. Fake News ? Peut-être, mais j’aimerais quand même en savoir plus.

      Nos médias SATISFAITS DU RÉSULTAT voudront clore la discussion en traitant de complotistes toutes personnes qui s’attendent à un minimum de rigueur dans les étapes de vérification du processus électoral.

      Nos médias ont aussi abondamment ridiculisé les partisans républicains qui contestaient le résultat de l’élection 2020… pourtant pendant plusieurs mois, les centaines de manifs rejetant le résultat de l’élection 2016 ont reçu plutôt bonne presse.

      https://i.insider.com/5827a86546e27a20008b6548?width=1200&format=jpeg&auto=webp

      N.B. J’ai la conviction que Trump est «brulé». La pause de 4 ans pourrait être très profitable aux républicains s’ils réussissent à trouver le bon candidat charismatique pour confronter les valeurs « wokes » qui poussent fort à l’intérieur du parti démocrate.

      • Reynald Du Berger dit :

        QUELLE IRONIE : Donald Trump , l’home le plus détesté de la Planète sauve les hommes de cette Planète avec les milliards$$$$$ investis dans le vaccin.

      • Paul dit :

        Monsieur Normand,

        Très juste votre introduction.
        En effet, on ne peut pas avoir des certitudes, nous devons constamment remettre en question et à jour, nos opinions.
        Mais on ne peut pas compter pour cela sur les médias officiels : chez eux, leurs certitudes sont certaines.

        Pour le moment, mon opinion fut raffermie par la constatation que Mr. Black arrivait essentiellement aux mêmes conclusions, quant aux années Trump, que moi.
        Bien sûr, je sais que le biographe avait bénéficié du « full pardon » de Trump après sa sortie de prison. Mais c’est un grand biographe, qui tient à sa réputation professionnelle.

        Il y a beaucoup à dire sur le fiasco électoral américain.

        En commençant, par cette prémisse de ne pas enquêter ou recevoir une poursuite, sans savoir d’avance « si le total de ces irrégularités auraient été de nature à faire basculer le résultat », utilisée ad nauseam par le « Department of Justice », le FBI et les juges, ainsi que la presse.

        Par définition, une activité criminelle est clandestine. Alors comment savoir d’avance qu’elle, en ajout à d’autres comme elle, n’était pas suffisamment importante pour affecter les résultats d’une élection ?
        La définition même du « Catch 22 ».
        Et je ne peux pas croire que tous ces gens ne voient pas l’illogisme qu’ils utilisent comme excuse pour ne pas agir.

        Dans l’absolu, peut-être, mais pas quand la victoire se joue par fractions d’un pourcent !!!
        C’est comme ça qu’on fait pour mentir effectivement, sans mentir absolument.

        Cet exemple d’irrégularité flagrante dans Fulton County (et il y en avait d’autres) peut expliquer à lui tout seul la perte de la Georgie par Trump :

        “Trump Campaign Claims Video of Georgia Election Workers Shows Irregularities; GA Officials Dispute” – https://www.breitbart.com/politics/2020/12/03/video-georgia-vote-counters-suitcases-ballots-table-observers-media-leave/

        • Le matin, avant le début du vote, on place sous une table recouverte de nappe plusieurs boîtes contenant des bulletins de vote déjà remplis;
        • À 22h30 on arrête de travailler et on demande aux travailleurs et aux observateurs de revenir à 8h30 le lendemain;
        • Quatre personnes, dont la dame qui avait placé les boîtes sous la nappe, restent sur place et se mettent à compter justement les bulletins cachés au préalable, dont on peut présumer qu’ils connaissaient la prévalence de vote déterminant;
        • On compte jusqu’à 1h00 et la capacité de machines de comptage électronique utilisées est suffisante pour produire la victoire pour Biden;
        • En fait, ils étaient six à travailler à l’abri d’observateurs et possiblement il y avait d’autres complices, car lorsque deux observateurs d’élections, qui ont eu vent d’activités irrégulières, se sont pointés dans la salle, les travailleurs d’ombre ont disparu quelques minutes auparavant;
        • Si ce cas consigné par les caméras de surveillance ne sent pas la fraude à plein nez, alors rien ne peut le faire.

        Ensuite, la presse et les autorités (eh oui, des républicains never trumpistes), ont eu le culot de prétendre que les procédures constatées sur les vidéos de surveillance étaient normales.
        Dans une république de bananes peut-être…

        Évidemment, en parlant de ce cas, pourtant très clair, je deviens automatiquement un adepte de théories de complot.

        Trump était brûlé auprès de bonzes du Parti républicain dés qu’il a présenté sa candidature aux primaires. Ils ne l’ont pas supporté par la suite avec tous les moyens dont ils disposaient.
        Le 6 janvier ils se sont rués sur l’occasion, Mitch McConnell le premier, pour enterrer à jamais Trump.

        Le hic, c’est que la nomenclature du Parti républicain est elle-même brûlée auprès d’électeurs de la classe ouvrière et moyenne, qui maintenant votent pour Trump, beaucoup plus que pour le parti. Et il ne s’agit pas seulement du contenu du « basket of deplorables », si répugnant pour la très droite Hillary Clinton.

        C’est ça que je constate dans les médias conservatifs américains.

        Aux USA, on a assisté depuis quelques années à un renversement complet : les démocrates sont devenus le parti du Wall Street et les républicains comptent sur la Main Street.
        La direction du parti républicain doit tenir compte du cumul de désirs de petits contributeurs, tandis que les démocrates s’exécutent quand les grands donneurs le demandent.

        Allez donc demander à nos spécialistes à la Chaire Raoul-Dandurand.

    • Paul dit :

      Mr. Normand,

      Ref. : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-230782

      Mea Culpa, Mea maxima Culpa.

      Voici le renvoi correct :
      “The Trump-Hate Coalition Is Crumbling” –
      https://amgreatness.com/2021/03/29/the-trump-hate-coalition-is-crumbling/

      Je comparais avec ma propre lecture de la politique aux USA et j’ai mal copié – collé.

      • Normand dit :

        Bonsoir Paul,

        À propos du bannissement de Donald Trump de Twitter, l’ex candidat à l’investiture démocrate, Bernie Sanders, a déclaré que « he’s not comfortable with Trump Twitter ban … tomorrow it could be somebody else [getting banned] who has a very different point of view ».
        https://nypost.com/2021/03/23/bernie-sanders-not-comfortable-with-trump-twitter-ban/

        Bernie Sanders voit très bien où peuvent mener ces excès et on a un bel exemple récent des dérives de la cancel culture avec cette manifestation pour empêcher que l’on renomme l’école Thomas Jefferson (désavoué) en l’honneur de Barrack Obama (conspué lui aussi pour avoir déporté 2.5 millions d’immigrants illégaux pendant son passage à la maison blanche)…
        https://news.yahoo.com/waukegan-latinx-activists-protest-renaming-014942672.html

        De nombreux gauchistes d’hier passent à la moulinette des gauchistes d’aujourd’hui.

        On se rappellera du régime des Khmers rouges au Cambodge où le citoyen innocent était dénoncé par son voisin… qui était à son tour dénoncé par son neveu… qui était à son tour dénoncé par son épouse…
        Résultat, plus du quart de la population Cambodgienne a été exterminée.

        La nouvelle gauche est en voie de se dévorer elle même.

      • Paul dit :

        Oui Normand,

        Le cannibalisme est inscrit dans l’ADN de la Gauche.

        Après la Révolution d’Octobre, les alliés de Bolcheviks (communistes) contre la monarchie, les Mencheviks (socio-démocrates), ont été passés à la moulinette, d’abord par Lénine et encore plus consciencieusement plus tard par Staline.

        Il ne fallait pas risquer la confusion de genres pour le peuple.

        Kamarade Bernie connait son histoire, lui qui est allé en Union Soviétique pour son voyage de noces.

        Gauchiste pour gauchiste, je préfère les anciens plus prévisibles, aux nouveaux complètement déjantés – comme la congresswoman Alexandria Ocasio Cortez.
        Cette barmaid, recyclée en politicienne, dit : “il en faut plus” quand Oncle Joe gaspille $ 2 billions pour infrastructures, qui n’en sont pas (seulement 5% pour les ponts et chaussées – le reste pour la réingénierie sociale).

        Ces jeunes, qui ont eu tout cuit dans le bec, ne connaissent pas la valeur d’argent et sont trop égocentriques pour comprendre qu’il faudra rembourser la dette : passez au suivant.

        Mlle AOC peut être féroce : elle avait demandé qu’on dresse la liste noire de tous les collaborateurs de Trump :
        “AOC wants to cancel those who worked for Trump.” – https://www.politico.com/news/2020/11/09/aoc-cancel-worked-for-trump-435293

        Très démocrates, ces Démocrates !

  67. Jacques dit :

    M. Paul

    Non, je ne suis pas micropucé ni tatoué et ça ne risque pas d’arriver de si tôt, contrairement à ceux et celles qui ont déjà fait la file pour recevoir ces mystérieux sérums dont les effets sont encore plus mystérieux.

    https://www.genengnews.com/topics/drug-discovery/quantum-dots-deliver-vaccines-and-invisibly-encode-vaccination-history-in-skin/

    https://profusa.com/injectable-body-sensors-take-personal-chemistry-to-a-cell-phone-closer-to-reality/

    Actuellement, je cherche encore à comprendre le lien entre les masques obligatoires en classe (sauf la maternelle) et les gyms, les bars karaoké et les ailes piquantes de la Cage O sports. Je n’ai pas encore trouvé, mais il y a forcément un lien…Il faut que je trouve par mes propres moyens sans l’aide du prof: c’est plus formateur ainsi !

    PS: saviez-vous M. Paul que les Amish ne sont pas affectés par la Covid:

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques, le lien va vous sauter aux oreilles si vous allez dans ces antres d’intellectuels qu’on appelle gyms ici et salles de sports en France.

    • Paul dit :

      Merci Maître Jacques,

      Avec vos références vous me simplifiez la tâche : j’ai accepté l’invitation de M. Ménard à un dîner de cons où je dois étaler mes vastes connaissances en micropuces.

      Je ne connaissais pas celles que vous rapportez.

      Pour le « biosensor », je pourrais comprendre qu’un diabétique de type 1 puisse préférer ça aux piqûres trop fréquentes de lancettes. Mais comment empêcher la micro capsule d’aller faire un tour au cerveau ou se loger dans une mini veine ?

      Certainement pas pour moi, la vaccination tatouante aux « quantum dots ».
      Je ne suis pas un rumsteak, étampé catégorie utilitaire, qui veut scintiller pendant des années. Surtout pas aux fréquences quasi planéto-réchauffantes.
      Je préférerais faire comme le grand francophile, attendre après Pasteur, ensuite me recto enchâsser un vaccin en suppositoire pasteurisant. Au risque d’aimer ça et devenir un fœuf ou homme rose.

      Vous vouliez peut-être dire : les Amish ne sont plus affectés par la Covid ?

      “Virus estimated to have impacted 90% of community” – https://www.arkansasonline.com/news/2021/mar/31/virus-estimated-to-have-impacted-90-of-community/?news-arkansas-nwa

      Le calme ambiant est presque palpable au Pays des Amish, dans la région de Lancaster. Le soir, il y a des chandelles aux fenêtres pour saluer le voyageur.

      J’espère que ces braves chrétiens aient vraiment atteint l’immunité collective et qu’ils survivront au Virus de Wuhan.
      L’Amérique déjantée après l’infection massive de ses élites au virus de ‘connaissances molles universitaire’, aura besoin de retrouver ses repérés dans les communautés saines d’esprit.

      Je suis certain que les Amish ne pensent pas que : « It’s not possible to know a person’s gender identity at birth, and there is no consensus criteria for assigning sex at birth, », comme le prétendait CNN mercredi dernier.

      Vous relèverez certainement dans l’article ci-haut, le pessimisme de fonctionnaires quant à la possibilité de revenir un jour à la vie normale par l’immunité de troupeau (ou la vaccination, ou n’importe quoi).
      Dans la pièce dirigée par Dr. Fauci, on est condamnés à nous débattre avec le Virus chinois pour toujours.

      Si tel était le cas, il n’y aurait qu’une solution sociologiquement acceptable : la déportation obligatoire vers les baraquements d’Ungava de chaque citoyen le jour de son 77ème anniversaire.

      Commencez à préparer votre baluchon Mtre Jacques et le prof devrait être déjà parti.

  68. lucbmenard dit :

    Une étude publiée (le 26 septembre 2020 à 12:06) sur ce site (ici : Une étude explique pourquoi les enfants sont moins affectés par la COVID-19 | TVA Nouvelles explique pourquoi les enfants sont moins affectés par la COVID-19.

    Publiée lundi (jadis, naguère, ci-haut) dans «Science Translational Medicine» et citée par le quotidien «The New York Times», cette étude compare la réponse immunitaire de l’enfant à celle de l’adulte.

    Rappelons que le mystère demeure à savoir pourquoi la grande majorité des jeunes ne tombent pas malades. (GROS AVERTISSEMENT À L’ÉPOQUE ET BEAUCOUP D’EAU A COULÉ SOUS LES PONTS DEPUIS…)

     » Les enfants atteints du COVID-19 s’en sortent mieux que les adultes grâce à leur système immunitaire inné plus fort qui les protège », a dit celle qui a dirigé l’étude, la Dre Betsy Herold, spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques à l’Albert Einstein Collège of Médicine.

    La Dre Herold et d’autres scientifiques ont déjà pu statuer que le système immunitaire des adultes offre une défense atténuée par rapport aux enfants.

    Lorsque le corps reçoit la visite d’un pathogène inconnu, il met quelques heures à organiser sa riposte, qu’on appelle réponse immunitaire innée. Toutes les troupes sont alors mobilisées pour le combat à venir, les défenseurs du corps lançant des signaux pour appeler tous les renforts disponibles.

    Chez les enfants, il semble que ces pathogènes, nouveaux pour leur système immunitaire, commandent à leur défense innée une intervention rapide et écrasante.

    Il y a le système immunitaire, mais aussi le système adaptatif du corps. Selon le Dr Michael Mina, immunologiste pédiatrique au Harvard T.H. Chan School, le système adaptatif a un sens biologique faisant en sorte que les adultes rencontrent rarement un virus pour la première fois, ce qui complique la donne étant donné que le SRAS-CoV-2 est justement nouveau.

    De plus, le système inné devient moins alerte en vieillissant, laissant les aînés plus vulnérables face aux pathogènes qui se présentent sur leur chemin. C’est que le virus a le temps de faire des ravages avant même que le système adaptatif établisse sa stratégie de défense, croit la Dre Herold.

    Ses collègues chercheurs et elle se sont penchés sur la réponse immunitaire innée de 65 jeunes et 60 adultes qui ont été hospitalisés en mai dernier au Montefiore Medical Center de New York.
    Dans l’ensemble, les enfants n’étaient que légèrement affectés par le virus, par rapport aux adultes, rapportant principalement des symptômes gastro-intestinaux comme de la diarrhée et une perte de goût ou d’odeur (RIEN QUE ÇA…)

    Variants

    Autre analyse éclairante du Dr Béliveau aujourd’hui à propos de ce qu’on appelle les variants, mais qui sont en fait des mutations du même virus originel (pour être précis, un variant serait un virus nouveau par rapport à celui de « supposément » Wuhan où la province de Hubei en Chine (virus Chinois de Trump¹…) ou autres hypothèses quant à son origine réelle (on cherche encore semble-t-il …), mais enfin…

    Réf. Variants: les vaccins demeurent efficaces | JDM (journaldemontreal.com)

    Tous les vaccins actuellement disponibles sont basés sur la production d’anticorps contre la protéine S, présente dans les spicules du virus. Puisque cette protéine est absolument essentielle au virus pour pénétrer dans nos cellules et s’y reproduire, ces anticorps permettent donc d’empêcher l’infection par le virus et le développement de la COVID-19. Ces anticorps neutralisants créent une énorme pression évolutive sur le virus, qui favorise la sélection de mutants (variants) plus infectieux.

    Les données recueillies jusqu’à présent indiquent que le coronavirus ne réussit pas à échapper à la réponse immunitaire générée par les vaccins actuellement disponibles.
    Je vous incite à lire jusqu’à la fin…

    Bonne journée,

    ¹Que voulait-il dire exactement?

  69. lucbmenard dit :

    Origine du coronavirus : l’accident de laboratoire jugé extrêmement improbable par l’OMS

    Après leur voyage en Chine en février dernier, les experts de l’OMS partagent aujourd’hui leurs conclusions dans un rapport. Quelle est l’hypothèse la plus probable concernant l’origine du coronavirus ?

    Nous aurons l’occasion d’en discuter, je pense…

    Origine du coronavirus : l’accident de laboratoire jugé extrêmement improbable par l’OMS (futura-sciences.com)

    • Paul dit :

      Monsieur Ménard,

      Vous vous attendiez exactement à quoi de la part de l’OMS, très étroitement encadrée par les Chinois lors de la visite ?

      Si on demandait à Dracula, secondé par Alrinach, de produire un rapport sur une baisse de stocks inexpliquée à la banque de sang, il répondrait quoi ?

      L’Organisation Mondiale de la Santé a participé, une fois de plus, à une action de relations publiques du Parti Communiste Chinois.

      Et quiconque exprimera un doute sera réprimandé :

      “China slams ‘unethical’ COVID-19 probe critics, says full access to Wuhan lab was granted” – https://www.channelnewsasia.com/news/asia/covid-19-china-slams-probe-critics-wuhan-lab-origin-who-study-14532058

      Tel que prévisible :
      « Liang said China would continue to try to trace the origins of COVID-19, but the Chinese part of the joint research had been completed, and attention should now turn to other countries. »

      NOTE :
      L’OMS n’a pas conduit une enquête indépendante dans les règles normales, mais plutôt, tel que convenu avec la Chine, il s’agissait de « joint research » et tous les aspects, trouvailles et conclusions devaient être négociés et approuvés.

      • Paul dit :

        Quand le PCC émet une opinion ou arrive à une conclusion, il faut montrer son acceptation et son appréciation avec beaucoup d’enthousiasme.

        « China Attacks W.H.O. Director Again for Urging Wuhan Lab Probe » – https://www.breitbart.com/national-security/2021/04/22/china-attacks-who-director-again-urging-wuhan-lab-probe/

        Parce que le patron de l’OMS, Mr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, a laissé la porte entrouverte au doute quant à la possibilité de transit du virus SARS-Cov 2 par les laboratoires de Wuhan, il reçoit des réprimandes du PCC à travers des canaux non officiels.
        Il ne sera pas réélu, c’est clair.

        Avec les communistes chinois, aucun signe de dissension n’est toléré.

    • Paul Simonac dit :

      La Chine veut notre bien à tous et veut s’en occuper :

      “China Is Asking the WHO to Hire Them to Build an International System to Maintain Flyer Data Regarding Vaccines for Cross Border Travel” – https://www.thegatewaypundit.com/2021/04/china-asking-hire-build-international-system-maintain-flyer-data-regarding-vaccines-cross-boarder-travel/

      Quel privilège : être fiché dans un registre du Parti communiste chinois de privilégiés – approuvés au voyage à l’étranger.
      Exactement, comme dans le temps derrière le Rideau de Fer.

      NON, MERCI !

  70. Jacques dit :

    Des médecins demandent au gouvernement Legault (ie. à Legault) de mettre la grande région de Montréal en mode pause, entre autres à cause des nouveaux cas du variant britannique qui serait beaucoup plus contagieux et létal:

    https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-04-02/reconfinement-demande-a-montreal/freinons-avant-qu-il-ne-soit-trop-tard.php

    On peut lire ceci:
    ‘Le variant britannique est non seulement plus transmissible que les variants préexistantes du virus, mais a un risque de décès 61 % plus élevé, selon une étude publiée récemment dans la revue scientifique Nature’.

    Le 20 mars dernier a eu lieu à Londres une manifestation anti-lockdown et la foule était vraiment considérable, comme on peut le voir dans la vidéo intégrale de l’événement sur youtube (6h40). Aucun des participants ne portait de masque et la distanciation était totalement ignorée. L’ampleur de la foule était telle que les policiers ont trouvé plus sage de faire profil bas.

    Si ce variant britannique est tel qu’on le décrit, cette manifestation devrait provoquer une véritable hécatombe de Covid, ce qui ne semble pas être le cas, du moins en date d’aujourd’hui. Je n’ai rien lu qui laisse penser que les hôpitaux anglais sont submergés de cas Covid graves et que les morts s’empilent dans les morgues, ce qui me laisse un peu perplexe. Une autre manifestation du même genre a aussi eu lieu à Manchester.

    Voici un extrait de la vidéo intégrale de l’évènement:

  71. Jacques dit :

    Ce serait une explication…Si tel est le cas, ce serait une sacré bonne publicité pour le AstraZeneca qui en a bien besoin: il faudrait communiquer tout ceci à Dubé qui peine à écouler le stock restant de ce vaccin !

  72. Paul dit :

    Bon matin Maître Jacques,

    Étiez-vous au courant que le pape progressiste vaccine les démunis ?

    “On Good Friday morning Pope Francis visited with the homeless and those needing special assistance while they received Covid vaccinations provided by the Vatican.” – https://www.vaticannews.va/en/pope/news/2021-04/pope-visits-homeless-receiving-covid-vaccinations-at-vatican.html

    Assistons-nous à l’instauration d’un nouveau rite de célébrations pascales ?
    La résurrection par la vaccination ! – « Resurrectionem, foramen acus transire ! »

    En même temps, le Pape François s’est dispensé ce Jeudi Saint de la corvée de lavement de pieds des sans-abri.

    Moi, qui avec mes sorties nocturnes en clodo, espérais de me qualifier l’an prochain pour le pedilavium pontifical.

    Joyeuses Pâques à vous et tous les chrétiens qui visitent le bon prof,
    Paul

    • Reynald Du Berger dit :

      Le pape leur administre l’AstraVaticana, composé essentiellement d’eau bénite… il est inoffensif pour tous les virus sauf le draculavirus.

  73. lucbmenard dit :

    Bonjour M. Paul,

    D’abord un gros merci pour la réponse, ici :

    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-230363.

    L’article complet de P. Lagacé, ici : Mordecai Attaran | La Presse

    Bien que la comparaison puisse paraître inhabile et/ou inadéquate a priori, il n’en demeure pas moins que l’article est intéressant dans la mesure où il révèle certains travers de l’homme qui ont été soulignés (critiqués) par d’autres commentateurs de presse tant franco, qu’anglophone.

    Mordecai Richler est né à Montréal en 1931, en pleine période de grande noirceur. Il quitte Montréal pour Paris jusqu’en 1954, revient et repart à Londres (1954) pour aller vivre son art et de son talent d’écrivain jusqu’en 1971. Il revient à Montréal pendant les années des grands bouleversements appelés révolution tranquille. Il se heurte à un mur socio-nationaliste dont il n’avait probablement pas mesuré l’ampleur à distance. Il possédait une vision de la réalité du peuple canadien français d’origine, québécois à son retour, jusqu’à sa mort à Montréal en 2001. Il n’a pas été aimé et adulé autant que Léonard Cohen, membre bien connu de sa communauté.

    S’il faut ABSOLUMENT redonner ses lettres de noblesse à ce grand écrivain québécois pour ses romans et l’ensemble de son œuvre, il sera plus difficile d’oublier certaines déclarations et bourdes adressées à notre endroit…

    En voici quelques-unes plus significatives et qui subsistent avec le temps :

    1) Cette citation que vous mentionniez : « Les femmes québécoises sont des truies ».
    2) Celle du lien erroné qu’il fait entre la chanson thème du Parti québécois (À partir
    d’aujourd’hui…) et une chanson des Jeunesses hitlériennes.
    3) Plusieurs dans ses deux principaux romans, sa façon de dépeindre les Québécoises (Yvette,
    Solange et Chantal) Voir ici : Yvette, Solange et Chantal : les Québécoises de Mordecai Richler
    (erudit.org). Lise Payette doit se retourner dans sa tombe…

    Pour le dîner, faudra y repenser…

    Le prochain service serait agrémenté, je pense, s’il y avait de nouveaux thèmes musicaux, plus faciles à repérer. Pour tout dire, je préfèrerais entendre ceux de l’OSM que l’OMS, dit-on, trop monopolisés et trop peu communs avec nos cultures occidentales…

    J’avais réservé une dizaine de places à la table de notre hôte, mais de toute évidence vous avez encore vu juste, il aurait fallu mettre deux couverts de plus, que j’ai oubliés selon mon habitude, l’un pour le comte hématophage et l’autre pour son vicomte. Donc, il y aurait une douzaine de personnes au total si je comprends bien. J’avais pensé plus, vingt peut-être, mais pandémie oblige, il faudra garder nos distances et s’en tenir à nos deux mètres. Pensez-vous que ce sera suffisant connaissant la soif particulière de notre invité?

    J’ai aussi pensé leur offrir le traitement de faveur réservé à nos invités d’honneur, soit une part résiduelle de caribou de notre cellier, oubliez l’arôme de la Baie d’églantier où du Port dont je ne me souviens et qui a vu bercer la mer de votre enfance. Alfred, « On the rocks ». Oubliez les autres délices qui n’ont pas su faire l’envie à l’apéro, et, permettez-moi, question d’être parfait pour ce premier verre, de lui offrir le traditionnel bloody Mary ou Caesar qu’il affectionne singulièrement. Qu’en pensez-vous?

    Ce n’est tout de même pas l’émission : C’est vous qui le dites (initialement : À sa place, vous feriez quoi ?) qui nous ravira nos invités pour leurs confidences. Notre table est la meilleure, à nous de le démontrer… Pensez-vous que l’on serait en droit de s’attendre à beaucoup d’objectivité (censuré) … entre politiciens, vous savez… si ces gens s’enivraient exclusivement dans les bulles du consensus, mais non, ils leur faut aussi du rouge, semble-t-il (censuré)! Pourquoi devraient-ils échanger leurs plus invraisemblables histoires en catimini quand ils peuvent le faire devant public tout en riant?

    J’ai écrit ma réponse en Janvier dernier (je disais que je ne m’attendais pas à des miracles), ici :

    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-208727.

    N.B. comme notre ami aux grandes dents n’aime pas beaucoup la lumière, préférant l’obscurité, nous pourrions aussi le recevoir au dessert, à la nuit tombée, quand tous les chats sont gris…
    cela devrait nous porter chance…

    • Paul dit :

      Monsieur Ménard,

      J’ai suivi votre indication vers l’article complet de P. Lagacé et j’ai abouti à cette chronique : “Mordecai Attaran” – https://www.lapresse.ca/actualites/2021-03-20/mordecai-attaran.php

      La seule mention de Mordecai Richler : “Naguère, Mordecai Richler ne passait pas par l’Alabama pour faire des Québécois des êtres particulièrement racistes, il puisait ses métaphores directement chez les nazis (6).”

      Le reste de complaintes de Mr. Pat ne me donne pas envie de chercher le péché d’Attaran.

      Je constate un penchant de ce Lagacé pour l’obligation d’opprobre :
      “Mais je suis sidéré de voir que le recteur Jacques Frémont de l’Université d’Ottawa – un campus bilingue fréquenté par des profs et des étudiants québécois depuis des générations – ne dénonce pas Amir Attaran en termes clairs en utilisant la sienne, contrairement à la doyenne de la section de droit civil, Marie-Eve Sylvestre.”

      Si quelqu’un dans le milieu universitaire veut dénoncer, il dénonce. S’il y a obligation de dénoncer, on aboutit dans la “Cancel Culture” de la Gauche.
      P. Lagacé, un diplômé en communications (pas en journalisme) devrait le comprendre.

      J’avais écrit ceci dans ma réponse plus haut : “J’ai constaté trop de psychodrames où les Québécois au derme trop fin, se sont ridiculisés avec des réactions excessives ..”

      Dans son article, Mr. Pat s’emploie à poncer davantage le derme collectif mince de Québécois sensibles.

      À propos d’Yvette dans « L’apprentissage de Duddy Kravitz ». Je la trouve attachante, intelligente et imposante par sa bonté et simplicité.
      En revanche, je me souviens très bien de dédain condescendant pour les Yvettes de la grande dame émancipée (et prétentieuse), Lise Payette.
      Le résultant Mouvement des Yvettes a contribué grandement à l’écrasante défaite du “Oui” au référendum.

      Exactement comme the “Basket of Deplorables” de Hillary Clinton, une autre élitiste qui méprise la populace, avait contribué à la victoire de Trump en 2016.

      Pour le repas de soir, en ce temps de l’année, je préférerais voir ce nombre de convives : 12 + Le Fils = 13
      Un peu de vin rouge et du pain sans levain.

      Meilleurs Vœux de Pâques chrétiennes,
      Paul

      • lucbmenard dit :

        Engouement pour les vaccins (Astra Zeneca)

        …les Québécois tanné s de la pandémie, mais surtout du Québec « bashing » (Durham, Cherry, Richler et maintenant Attaran), résignés, ils font la file pour leur suicide collectif…

        -Le chat botté

      • Reynald Du Berger dit :

        J’ai fait une tentative de suicide (suicide assisté par une charmante infirmière) à l’AstraZeneca en mars… c’est raté ! …. J’ai droit à une autre tentative en début de juillet !

      • Paul dit :

        Mr. Ménard observe : “ Engouement pour les vaccins (Astra Zeneca)…les Québécois tanné s… font la file pour leur suicide collectif…”

        Très bien, cette constatation, sans aide du sémillant Pat.

        Les Québécois, qui s’en donnent la peine, sont capables d’y voir clair en tout, quand on les laisse le faire.
        C’est pourquoi, la pensée autonome est fortement découragée par leurs élites : “Tout le monde le fait, fais-le donc !”. Ce bon vieux jingle des années ‘70 le dit si bien.
        À peine sortis de la Grande noirceur, on a plongé les Québécois dans une autre.

        On les aime, les Caribous de Kaniapiscau : un plonge et 10,000 en file indienne le suivent dans la flotte vers leur mort, sans se poser de question.

        AstraZeneca – tout le monde le fait, fais-le donc : AstraZeneca = geste patriotique.

        Ce n’est pas contre le vaccin d’AstraZeneca (probablement, dans la plage de l’acceptable statistiquement) que j’en ai, mais contre la manipulation à connotation nationaliste.

        Quand Mordecai Richler parlait de la “tribu” (car la population était traitée en tribu), un Québécois lucide y voyait un encouragement à l’émancipation intellectuelle, mais un “Pat”, une autre offense “bashingante” de la part du juif.

      • Reynald Du Berger dit :

        Seuls les Québécois qui ont une culture scientifique adéquate peuvent être dispensés de ces avis du gouvernement. On s’adresse aux tis-clins  » moé j’mentraine pis Legault y ma farmer mon gym le tabarnak ! gna gna gna !… »

      • Paul dit :

        Selon prof : “On s’adresse aux tis-clins ..”.

        Mais l’argument – “tout le monde le fait, fais-le donc” a bien fonctionné pour monsieur Luc Bémol, tombé en amour avec l’AstraZeneca du caribou péquistique Legault.

        Par déduction, les patriotes québécois, seraient-ils en même temps des tis-clins ?

        Toutes les qualités réunies.

  74. lucbmenard dit :

    Selon le sinologue Philippe Barret, qui publie « N’ayez pas peur de la Chine » (Robert Laffont),
    c’est une erreur de croire que la Chine deviendra un jour une démocratie.

    Il répond à ces quelques questions sur le site le Point :

    1-Que pensez-vous de la réélection du président Xi ?
    2-Que pensez-vous du système de gouvernement chinois ?
    À quoi rêvent les jeunes Chinois ? Et les vieux ?
    3-La Chine domine-t-elle déjà le monde ? Est-ce sa volonté ?
    4-Comment la France et l’Europe sont-elles perçues en Chine ?
    5-Comment percevez-vous la Chine ? Quelle est la plus grande erreur que nous faisons dans notre manière de voir ce pays ?
    6-Dans quelle mesure le système d’écriture logographique des Chinois les influence-t-il ?
    7-Un mot qui vous évoque la Chine ?
    8-Un poème ?
    9-Une œuvre d’art ?

    https://www.lepoint.fr/invites-du-point/charles-consigny/c-est-une-erreur-de-croire-que-la-chine-deviendra-un-jour-une-democratie-23-03-2018-2204868_1449.php

    Bonne journée en ce long congé de Pâques,

  75. Paul dit :

    BAD News Prof : “ U.S. puts J&J in charge of plant that botched COVID vaccine, removes AstraZeneca “ – https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-astrazeneca-johnso-idUSKBN2BR00Q

    Faut bien s’y résoudre : pour la deuxième dose, se pencher en avant et accepter le suppositoire vaccinant d’Institut Pasteur, même quand il est administré par une infirmière hijabée.

    La survie, avant tout !

    • lucbmenard dit :

      Heureux de l’apprendre!
      J’aurai droit à ce supplice en fin de mois.
      J’espère bien qu’on m’administrera le Astra Zeneca. Comme le ministre Dubé, je n’aurai même pas peur.
      Trois semaines plus tard, la seconde dose, mais en continuant de bien me protéger.

      Longue vie à vous ainsi qu’à ceux qui ont la même idée!

      • Reynald Du Berger dit :

        la seconde dose est normalement 12 semaines après la première.

      • lucbmenard dit :

        Marc Garneau l’a aussi reçu.
        Vous devez avoir raison. J’avais cru lire trois semaines. C’était probablement trois mois qu’ils voulaient dire.

      • Paul dit :

        Non ! L’AstraZeneca, c’est du bien rodé.

        Le supplice par le lance-pierre, est prévu pour le vaccin-suppositoire français (Institut Pasteur), administré de manière covido-responsable, en respectant la distanciation sociopathe.
        En me basant sur mes vastes connaissances en balistique, j’estime qu’il faudrait s’y reprendre au moins 30 fois, en cadence de tir rapide, avant d’atteindre le trou de balle.

        Suffisant pour opérer la conversion AC/DC chez certains et augmenter le chiffre d’affaires au sauna gai du coin.

        Le vaccin AstraZeneca n’opère pas la réingénierie sociale post-moderniste. Il permet de convertir un bras en boudin noir.

        N.B. : Je croyais que les cobayes volontaires en bas de 55 ans pouvaient se faire boudiniser, sans attendre la fin du mois.

  76. lucbmenard dit :

    Je me demande si Dracula aime le boudin séché (faute de pain…)
    -le chat botté (avec pas de puces)

    L’AEM après examen des deux vaccins (AZ & JJ) pour des effets secondaires similaires a reconnu que les caillots sanguins devaient être répertoriés comme un effet secondaire  » très rare », mais grave du vaccin AZ surtout chez des sujets jeunes. L’étude se poursuit alors que quatre cas dont un mortel ont été rapportés au sujet de celui de JJ (l’UE l’a autorisé, mais ne l’a pas encore utilisé).

    AZ & JJ utilisent la même technologie recourant à un adénovirus pour vecteur. JJ a réagi affirmant que des incidents thrombo-emboliques (boudin) avaient été signalés avec TOUS les vaccins COVID-19. JJ a souligné qu’aucun lien clair cause-effet n’a été établi pour le vaccin Janssen (celui d’une filiale européenne du groupe).

    Les pays ont répondu différemment compte tenu du degré de méfiance, fixant des limites d’âge ou en suspendant son utilisation.

    R.U. : réservé au plus de 30 ans (massivement utilisé)
    Suède : au plus de 65 ans;
    Philippines, Portugal, Pays-Bas ou Allemagne : au plus de 60 ans
    Espagne (la région de Castille-et-León, 2 millions d’habitants), le Danemark : ont interrompu l’utilisation;
    Hong Kong : suspendu la commande par crainte des effets secondaires et inefficacité contre les variants (mutations).
    France : un demi-million de personnes de moins de 55 ans qui ont reçu une 1ière dose recevront un vaccin différent à ARN messager pour 2ième dose (Pfizer/BioNTech ou Moderna).

    Ce sera probablement Moderna selon la tendance, ici, mais je vais prendre ce que l’on va me donner (à cheval donné…)

    Bonne journée,

    • Reynald Du Berger dit :

      ATTENTION ! Sur 10 millions de vaccinés au PFIZER aux USA, 4 ont eu un grave accident de voiture dans les deux mois suivant la vaccination. Ils avaient tous moins de 30 ans. Le gouvernement québécois a décidé de réserver le PFIZER aux plus de 30 ans, jusqu’à ce que des études supplémentaires confirment le lien entre PFIZER et accidents de voiture comme on a confirmé celui entre AstraZeneca et thromboses.

      • lucbmenard dit :

        Bonjour,

        Un témoignage intéressant ici sur Quora: https://fr.quora.com/profile/Marc-Fastr%C3%A9

        Faut-il se méfier du vaccin AstraZeneca ?

        Mon oncle et ma tante, tout deux plus de 80 ans, ont été vaccinés en même temps avec le vaccin AstraZenaca, donc le même lot.

        Mon oncle n’a eu aucun effet secondaire, tandis que ma tante a eu un très forte réaction

        Ne viendrait il pas a l’idée, puisque ce vaccin est à base d’un virus affaibli, que mon oncle n’aurait eu qu’une  » grippette  » et que ma tante aurait fait une forme grave du covid ???

        Je ne vais pas parler des thromboses qui ne sont pas plus nombreuses que dans la population non vaccinée, mais je suis convaincu que les personnes qui font une forte réaction à ce vaccin doivent lui dire merci en se disant que ca aurait été bien pire si cela avait été le virus !

        Alors se méfier certainement pas en ce qui me concerne…

        ATTENTION: ce monsieur aborde d’autres sujets dont je ne tire pas nécessairement les mêmes conclusions malgré un questionnement pouvant s’apparenter…

      • lucbmenard dit :

        …il y a des liens, des fois, assez bizarres… comme le fait que, comme le pensent certains (très peu…), le CO2, p.ex., serait capable de réchauffer l’atmosphère bas de la planète de… je ne sais plus combien?

        Ouin! Ils conduisaient peut-être pas LA Cadillac comme ils pensaient!

      • Paul dit :

        Monsieur Luc est convaincu : “.. que les personnes qui font une forte réaction à ce vaccin doivent lui dire merci en se disant que ca aurait été bien pire si cela avait été le virus !”

        Une petite gripette avec la vraie Covid-19 aussi.

        Deux dames de mes connaissances, dont une avait subi la chimio il y a un an, les deux dans la catégorie d’âge à risque.
        Maintenant parfaitement remises, après la quarantaine de 10 jours, sans aucune médication.

        CQFD ?

      • Reynald Du Berger dit :

        Une étude clinique avec deux patientes ?… c’est du Raoult ?

      • Paul dit :

        Le prof exprime le sain doute scientifique : “Une étude clinique avec deux patientes ?…”

        Le Quidam répond : Pas clinique, les deux matantes n’étaient pas hospitalisées.
        Juste un contrepoint au “convaincu”de Monsieur Luc Bémol avec sa parenté vaccinée.

        La pandémie est trop jeune pour tirer des conclusions de quelque sorte que ce soit.

        La taille d’échantillon, statistiquement significatif, dépend de beaucoup de facteurs dont la durée.

        Le temps est l’arbitre final en tout.

    • Paul dit :

      En parfait bénéficiaire de la Maman gouvernement, monsieur Ménard apprécie ses largesses généreuses : “.. je vais prendre ce que l’on va me donner (à cheval donné…)”.

      Mon vaccin-suppositoire sera payé par mes impôts et sa bride ferait mieux d’être agréable à mon .. du cru.

      Y a-t-il d’autres contrées, où un patient du système publique de santé est vu et traité en bénéficiaire d’une faveur, pas comme un client ?

      Du Bémol “bashing” ou un rappel à la réalité et au droit d’un citoyen d’être exigeant envers le gouvernement ?

      NOTE : Merci, monsieur Luc, pour la vaccinographie comparative remarquable.

  77. lucbmenard dit :

    Mitchell Tsai, chercheur sur les virus à la Harvard Medical School dans les années 1980, rapporte ceci :
    « Le Brésil représente aujourd’hui une menace pour la santé publique mondiale », a déclaré le Dr Pedro Hallal.

    Avec le virus hors de contrôle, il a dit qu’il croit que le Brésil est un terrain fertile pour plus de variants (mutations) qui pourraient s’avérer encore plus mortels et se propager à d’autres pays.

    Voilà ce qui arrive quand on laisse trop aller les choses… Certains COVIDO-SEPTIQUES pensent que l’immunité collectivie passe par l’expérience directe, c’est-à-dire, qu’il faut s’exposer à ce dernier pour s’immuniser… Voilà une philosophie de vie dangereuse compte tenu de ce que nous savons, à savoir, qu’ainsi, le nombre de cas infectés augmentera, donc, conséquemment, le nombre d’hospitalisation pour des cas graves, plus de cas aux soins intensifs, et, finalement, des décès assurés (vs une infime probabilité de décès reliés aux vaccins testés, suivis et améliorés).

    Oui, l’immunité naturelle existe, mais dans ce cas et surtout avec les variants que nous ne connaissons pas, il nous faut ce petit plus malgré la puissance de notre système immunitaire inné, se donner des moyens supplémentaires pour combattre, le vaccin.

    Il faut arrêter de jouer à l’autruche et passer immédiatement à l’action, du moins le plus tôt possible.

    • Paul dit :

      Monsieur Ménard,

      Aidez-moi à vous suivre.

      Vous dites qu’il y aurait un variant Hallal de la Covid. Les Brésiliens sont surtout catholiques, mais pourquoi devraient-ils craindre un virus saigné pendant sa mise à mort ?

      Êtes-vous sûr que votre “système immunitaire inné” est aussi puissant que celui d’un Brésilien qui vit dans une favela sans eau courante ?

      Sans aller m’exposer exprès au coronavirus, j’exerce mon système immunitaire pour me protéger en attendant l’homologation ici du vaccin suppositoire.

      Sans être aussi pro hexagonal que le prof, je fais confiance aux biosciences françaises et à celle de l’Institut Pasteur en particulier. La tradition, ça compte.
      Moi, mon vaccin, je tiens à le déguster lentement, à la française, pas comme un hot dog américain ou un blood pudding british.

      Et répéter (sic) ma dose souvent pour une protection durable.

      • Reynald Du Berger dit :

        Question au chef Paul: Le boudin noir français est-il apparu avant le blood pudding british ?

      • Paul dit :

        Origine commune, peut-être : le boudin noir aurait été coagulé pour la première fois par Aphtonite en Grèce antique.

        Pour moi, c’est la France, ou plutôt l’ex-France coloniale, qui rend son honneur au boudin, par le chant de la Marche de la Légion étrangère :

        Possiblement, c’étaient les très nombreux volontaires allemands qui appréciaient le plus le boudin noir, plutôt que les ressortissants français, enrôlés “sans poser de question” sur le passé de l’individu.

        Par : Aspirant Adjuvant-chef Paul Simon Ack

      • lucbmenard dit :

        M. Paul,

        Ça n’a rien à voir avec le boudin à manger…
        Le site officiel de la légion étrangère explique l’analogie avec la charcuterie, aussi dans Wikipédia. Cest la ressemblance de l’équipement remis aux légionnaires, appelé boudin parce que mis en rouleau et rappellant la forme… Il sera utilisé lors de leurs déplacements à l’étranger.
        Le pourquoi du comment comme on dit, à propos de l’expression  » tire au cul » est aussi expliqué.

        Merci d’avoir partagé la vidéo!

      • Paul dit :

        Bonsoir monsieur Luc B.,

        Merci pour le bémol.
        Donc : le barda du soldat ordinaire = le boudin du légionnaire.

        Chaque fois, quand je dégustais une bonne choucroute, je pensais aux Alsaciens, Suisses et Lorrains au képi blanc.
        Bon, dorénavant je dégusterai ma choucroute garnie de ses boudins, en rêvant aux rondouillettes Alsaciennes, Suissesses et Lorraines vêtues du seul, un corset blanc.

        Si mon vaccin – suppositoire français, à venir bientôt, me commutait en monsieur-dame, eh bien mes choucroutes seraient à nouveau accompagnées de légionnaires. Seulement là ils seront vêtus du seul, un képi blanc.

        Monsieur Luc, j’espère que vous ne m’en voulez pas de ma remontrance concernant le faux “bénéficieriat” québécois quand il s’agit d’un service médical payé par nos impôts.
        En revanche, je vous invite à me corriger quand je prends mes choucroutes alsaciennes pour des réalités.

        Coagulairement,
        Paul

        N.B. : Si la grandeur passée de la France coloniale vous inspire, je recommande le film Fort Sagane mettant en vedette Gérard Depardieu, la Légion étrangère et le Sahara.
        La beauté de celle-ci et de ses nuits capiteuses, montrée dans le film, est fidèle à la réalité que j’avais jadis constatée.
        FORT SAGANNE (1984) – https://www.youtube.com/watch?v=d5HkeQx7PnY

      • Paul dit :

        Monsieur Luc,

        Un autre manque de rigueur de ma part : le film Fort Saganne ne mettait pas à la tâche la Légion étrangère (elle aussi présente en Afrique), mais les Troupes coloniales.

        Pour la Gloire de la France, dans le cas de la Légion, on faisait couler et coaguler le sang de mercenaires surtout européens et dans le cas de la Coloniale, on coagulait le sang des Africains, dont les excellents Tirailleurs sénégalais.

        Mon esprit vagabond était figé sur mes souvenirs de tout derniers membres de la Légion étrangère encore sur place que j’avais vus à Colomb-Béchar aux confins du Sahara.

  78. lucbmenard dit :

    …avec le lien sur la question : Que dois-je savoir sur le vaccin Oxford/AstraZeneca?

    https://www.theguardian.com/world/2021/apr/07/what-do-i-need-to-know-about-the-oxfordastrazeneca-vaccine

    N.B. On dit une atmosphère, je sais, c’est corrigé!

    Mon ami le chat (de gouttière) aimerait vous poser une question ainsi qu’à ceux qui pourraient être intéressés. En fait, c’est une devinette :

    Qu’est ce qui est petit (1 à 4 mm de long, de l’épaisseur d’un sous noir, anciennement), qui saute, qui parfois se trouve dans des marchés, on peut aussi l’avoir à l’oreille, il y en a des micro, des bio, des pré (hein), des pupu… ? Puce que ça, je donne la réponse…

    Ça me démange de vous le dire , mais ce sera pour demain ou une prochaine.

    Bye,

  79. lucbmenard dit :

    Le caribou (sans tique…)

    Lorsque François Legault parle des « caribous » du Parti québécois, il fait référence à une tragédie vieille de 30 ans, alors que 10 000 caribous sont morts, mystérieusement noyés dans une rivière du Nord du Québec.

    On dit ainsi des « purs et durs » qu’ils sont à la fois bêtes et déterminés, aveuglés par leurs convictions et que, peu importe si la défaite est inévitable, ils se jetteraient dans la bataille référendaire comme les ­caribous se sont jetés dans la rivière Caniapiscau.

    Voilà l’explication « habituelle », mais l’emploi de cette analogie a toutefois un contresens¹.

    Je précise que je ne fais AUCUN lien entre cette histoire et l’humour, ici :

    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-234023.

    Si d’autres en voient ou ont l’intention d’en faire, je n’en suis pas responsable.

    Pour ce qui est du dénigrement², il peut prendre plusieurs formes et des analystes politiques chevronnés ont déjà expliqué le cas (p.ex. Jean-François Lisée, feu Michel Vastel).

    ¹ Le mystère élucidé (lire l’autre version, SVP, ça en vaut vraiment la peine), ici :

    Des caribous pas si bêtes | Le Journal de Montréal (journaldemontreal.com)

    Il y a 35 ans, 10 000 caribous se noyaient dans une rivière du Nord québécois – Regard sur l’Arctique (rcinet.ca)

    ²bashing = dénigrement individuel ou collectif.

    Mordecai Richler rides again ! | L’actualité (lactualite.com)

    Le cas Richler | L’actualité (lactualite.com)

    Bonne journée,

  80. lucbmenard dit :

    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-234621.

    Ce monsieur est convaincu (ci-haut). En ce qui me concerne, je continue mes recherches…

    Réponse : les puces

    Selon cet article (ci-dessous), il est impossible de suivre à la trace quelqu’un avec les dispositifs actuels connus comme on peut le faire avec un GPS, par exemple.

    Des micropuces injectées dans les vaccins pour nous suivre à la trace ? Faux | Agence Science-Presse

    Je pense qu’on parlait de  »quantum dots », pour qualifier les puces savantes. On donne l’exemple des  » micro-needles  » qui s’insèrent dans la chair sous-cutanée. La recherche dans le domaine de la technologie des nanoparticules injectables qui est objet de spéculations par les covido-septiques est financée, entre autres, par la fondation Bill & Mélinda Gates.

    (ici : Biocompatible near-infrared quantum dots delivered to the skin by microneedle patches record vaccination | Science Translational Medicine (sciencemag.org)

    La taille d’une puce vivante est de l’ordre d’un à quatre millimètres (1-4 mm) alors que celle des micro-puces, du nanomètre (ou 1 x 10¯9 m), soit de 1 000 000 à 4 000 000 de fois plus petite.

    Si vous voulez mon avis, il existe une technologie plus puissante et efficace pour transmettre et échanger de l’information, c’est celle du langage (écriture) et des idées…

    Bon dimanche,

    • Paul dit :

      FYI Mr. Ménard :

      “ Elon Musk’s controversial Neuralink brain chips could be implanted in humans THIS year “ – https://www.the-sun.com/lifestyle/tech/2691160/elon-musk-neuralink-brain-chip-humans-this-year/

      Pourquoi pas, quand c’est pour soulager la misère humaine ? Avec l’accord du patient.

      Mais les malfrats de l’informatique sont à l’affût, ainsi que les despotes en quête d’outils de contrôle absolu du cheptel humain.

      NOTE à propos de : “Si vous voulez mon avis, il existe une technologie plus puissante et efficace pour transmettre et échanger de l’information, c’est celle du langage (écriture) et des idées…”

      Quand on colle une grosse étoile de David jaune sur une camisole ou tatoue la Fleur de Lys sur l’épaule d’une prostituée, on n’échange pas l’information : on flétrit / désigne un proscrit, uni-directionnellement, sans solliciter son approbation.

  81. Paul dit :

    Monsieur Tremblay,

    J’espère que votre long silence n’est pas dû à une raison de santé.

    La COP26 est menacée : “ Greta Thunberg says she won’t attend COP26 summit if ‘vaccine nationalism’ continues ” – https://www.cnbc.com/2021/04/09/cop26-greta-thunberg-wont-go-if-vaccine-nationalism-continues.html?__twitter_impression=true&recirc=taboolainternal

    Si vous le voulez bien, veuillez aviser la Grande Timonière qu’en signe de solidarité, je suis prêt à lui céder mon vaccin suppositoire de la première dose et la moitié du suppositoire de la deuxième. Si je donnais tout, comme je le voudrais, la Kommandantur me refuserait l’ausweis (le passeport de vaccination).

    Sans Dr. Greta, les COP futures sont impensables et l’humanité entière en pâtirait.

    Klimatet and kovidet : same kausatet & same kombatet.

    Portez vous bien,
    Paul

  82. Jacques dit :

    Après avoir reçu son vaccin Pfizer le 26 mars dernier, le premier ministre Legault a déclaré ceci:
    ‘La vaccination c’est un passeport pour notre liberté’.

    Une telle déclaration est un mensonge en plus d’être un odieux chantage.

    On dit qu’une image vaut mille mots…

    https://ibb.co/3kT67jK

    • Paul dit :

      Herr Jakob,

      Le portail d’Auschwitz n’accueillait pas les germanophones américains de Milwaukee qui comprendraient l’almanglais.

      Les geôliers nazis écriraient : “Impstoff macht frei” ou “Vakzine macht frei” pour signifier aux invités l’ordre de marche du Kopfklatschen führer (Tête à claques en chef) Franz Legault : “La vaccination libére !”

      Même pas la vaccination à la française, pour vous servir ?

      Guten Abend,
      Paulus Simon Hakk

    • lucbmenard dit :

      .. pu capable Patrick Bellefeuille de météo média…

      • Paul dit :

        H O W D A R E YOU !

      • Paul dit :

        Bonsoir Mtre Ménard,

        Voici une petite capsule météo éducative pour vous reposer de M. Patrick de Bellefeuille (il ne faut surtout pas oublier le particule – noblesse oblige).

        “ Outsiders Weather and Ice Age Watch: Satellite data shows up climate forecasts” – https://www.youtube.com/watch?v=9fRBdy-6nZ0

        Il y est question de :
        • Modèles prédictifs qui ne convergent pas vraiment avec la réalité;
        • Printemps hivernal aux Europes, impossible selon les modèles;
        • Risque climatique à la sécurité de nations;
        • António Guterres, le boss onusien en danger de noyade;
        • Climato-scepticisme du feu HRH Prince Philip;
        • Cimetière de pales de virevents, enterrées au coût de 200,000 $ la pièce;
        • Chant de windmill par Tiny Tim.

        J’aimais bien Tiny Tim, vraiment un chanteur hors pair (ou sans).
        Si vous voulez vraiment du bien à M. de Bellefeuille, faites lui écouter en boucle fermée :
        “Tiny Tim – Tiptoe Through The Tulips” – https://www.youtube.com/watch?v=zcSlcNfThUA

        Même le prof, l’amateur d’opéra, va apprécier.

        Saviez-vous que le grand « Spécialiste des Changements Climatiques » chez Météomédia a aussi (et seulement) une formation poussée de comédien :
        1990 Atelier de 75 heures avec Warren Robertson de <> THÉÂTRE
        1987 Atelier de 100 heures avec Téo Spychalski du groupe de <> THÉÂTRE
        1983 3 ans à l`Actors Studio avec Rick Perry THÉÂTRE

        Ref. : Bottin de l’Union des Artistes / Patrick de Bellefeuille – https://uda.ca/utilisateurs/377198

        Et moi, qui croyais sur parole monsieur Tremblay qui disait que les climatologues étaient des scientifiques sur stéroïdes.

        À moins que j’aie raison : les Changements Climatiques sont en effet une belle arnaque.
        Alors, pour les mousser, ça prend un acteur dramatique ou comique, dans le rôle de conférencier de motivation, pas un homme de science détaché et froid comme le prof.

      • lucbmenard dit :

        Climate Without Borders, vous connaissez?

        Des présentateurs météo renforcent la communication sur le climat | CCNUCC (unfccc.int)
        https://unfccc.int/fr/news/des-presentateurs-meteo-renforcent-la-communication-sur-le-climat

        Ce groupe fondé en 2017 par Jill Peeters, une présentatrice météo pour la télévision belge VTM, est soutenu par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, l’Organisation météorologique mondiale et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.

        Jill Peeters a déclaré: « Les prévisionnistes météo ont la capacité de transmettre, de manière accessible, des informations, des données complexes, des preuves et des faits sur les changements climatiques. Ils figurent parmi les communicants les plus fiables en matière de changements climatiques. Ils ont donc un potentiel considérable pour sensibiliser l’opinion publique quant à l’action climatique. »

        Vingt-cinq présentateurs météo (voir la photo), qui s’adressent collectivement à 375 millions d’individus par le biais des médias d’informations traditionnels et des réseaux sociaux, se sont réunis pour le lancement du nouveau groupe à Bruxelles.

        La Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui participait au lancement, a appelé les présentateurs météo à se faire entendre dans la période cruciale de mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.  » Je salue le lancement de cette nouvelle initiative encourageante. Il est essentiel que les publics comprennent comment ils sont affectés par les changements climatiques; et il est important qu’ils saisissent la différence entre la limitation de la hausse de la température moyenne mondiale à moins de deux degrés Celsius, qui constitue l’objectif central fixé à Paris en 2015, et un réchauffement incontrôlé de quatre, cinq, ou six degrés Celsius. Ils doivent également comprendre comment ils peuvent rejoindre les efforts en vue de garder le réchauffement au niveau le plus sûr, tel que défini dans l’Accord de Paris. Les présentateurs météo ont un potentiel majeur pour sensibiliser les publics et contribuer à développer une meilleure compréhension. »

        Nul besoin de dire que ce présentateur est très actif dans la production de contenu pour la chaine de télévision météo pour laquelle il travaille depuis les tout début en 1988.
        Fait à noter, le roulement de personnel inhabituel depuis 2001 (les présentateurs se retrouvent à TVA ou RC). Le travail du présentateur semble apprécié de ses patrons puisqu’il n’est que l’un des deux seuls survivants à une vague massive de licenciement opérée depuis cette époque. Je préfère de loin les qualités d’objectivité de l’autre…

        https://fr.wikipedia.org/wiki/MétéoMédia#cite_note-Canoe-14

      • Paul dit :

        Monsieur Luc B.,

        En effet, les bulletins météo peuvent être des capsules de propagande climato-alarmiste, exactement comme le sont les bulletins de nouvelles dans le « mainstream media » : les vecteurs de propagande gauchiste tous azimuts.

        À l’approche de la COP21, pour signaler au monde la vertu française, le ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius avait tenté d’embrigader tous les présentateurs météo de France dans son effort de paver la voie au consensus climatique mondial sous le commandement socialiste français.
        Ensuite, juste avant le début du Grand Dîner de Cons parisien, l’État français a licencié M. Philippe Verdier, le chef du service météo de France 2 pour un délit d’opinion. M. Verdier ne contestait pas les fondements du dogme climatique, seulement ses excès.

        Que des petits filous, comme M. Patrick au Particule, flairassent l’aubaine, rien de surprenant.
        Une symbiose parfaite : un incompétent qui prêche à d’autres incompétents, déjà sûrs de tout connaître sur la question du climat. Plus on en mange (de la B.S.) et plus on a faim.

        Avant que notre futur vaccin-suppositoire covido-suppresseur nous convertisse en personnes G de facture moderne, nous pourrions encore apprécier ce type de présentation de la météo, strictement informatif et apolitique :
        “Stripping Weather Girl” – https://www.youtube.com/watch?v=AbfKFlu4K7w

        Mais, rien n’empêche monsieur Tremblay de préférer l’austère M. de Bellefeuille, qui n’effeuille pas.

  83. Paul dit :

    Un autre vaccin utile à la production du boudin noir : “CDC and FDA recommend US pause use of Johnson & Johnson’s Covid-19 vaccine over blood clot concerns” – https://www.cnn.com/2021/04/13/health/johnson-vaccine-pause-cdc-fda/index.html

    Nos concitoyens musulmans, en manque de “passeport pour notre liberté” seront en droit d’exiger la production d’un vaccin Hallal, incorporable dans les merguez non-coagulées.

  84. Paul dit :

    Bonsoir Normand,

    Normalement et dans le passé récent, les médias s’opposaient à toute censure, de quelque sorte qu’elle soit.

    Maintenant, le gauchiste CNN appelle ouvertement à la censure et tente de mettre pression sur les actionnaires pour faire “canceller” / mettre à la porte, l’ennemi à abattre – Tucker Carlson au réseau Fox News :
    “ Anti-Defamation League CEO calls out Murdochs and Fox investors “ – https://www.cnn.com/videos/business/2021/04/11/anti-defamation-league-ceo-calls-out-murdochs-and-fox-investors.cnn/video/playlists/business-reliable-sources/

    NOTE : On a réussi récemment à faire écarter des ondes de Fox News, Mr. Lou Dobbs, une autre voix du conservatisme américain. J’appréciais beaucoup le style rassurant et pondéré de Mr. Dobbs, déjà au temps de l’ancien réseau CNN, dont il était une des vedettes fondatrices dans les années ‘80 et vice-président. Selon le script de la Gauche, quand on rapporte des nouvelles différentes et non-conformes, on devient un théoricien de conspirations.

    Voici ce que l’on reproche à Tucker Carlson :
    “ Tucker fires back at criticism over immigration, voting comments “ – https://www.youtube.com/watch?v=h0e4QjoJ4wc&t=1s

    Parce que l’on ose enfreindre les règles de la rectitude politique et évoquer le remplacement démographique (pas nécessairement ethnique), par l’immigration illégale, destiné à changer le vote d’électorat américain (autant noir que blanc), on devient automatiquement un suprématiste blanc et raciste (argument fourre-tout, quand on n’a pas d’argument).
    J’avais mentionné plus haut l’effet latino sur le vote démocrate assuré pour toujours en Californie et planifié bientôt pour le Texas.
    Si Tucker était vraiment xénophobe, il aurait parlé de La Raza ou de la Reconquista, les projets pourtant ouvertement supportés, autant par les Mexicains que par les Chicanos.

    La Rome aussi, est tombée sous les pressions internes d’effets importés, pas par suite aux revers sur les champs de bataille contre des ennemis étrangers.

  85. Normand dit :

    Bonsoir Paul,

    Si la mouvance « Woke » parvient à éjecter ces porte paroles d’opinions partagées par plusieurs dizaines de millions d’américains, ils vont créer un vide… et on sait que la nature a horreur du vide.

    Le fruit pourrait être mûr pour des compétiteurs à Twitter, Facebook, les réseaux télé… et un ancien président américain pourrait fort bien y mettre son grain de sel.

    Les géants des réseaux sociaux paraissent aujourd’hui indélogeables… pourtant rappelons-nous comment Yahoo dominait vers la fin des années 90 et début 2000. Les succès sont fulgurants et les chutes peuvent être brutales.

    La gauche « Woke » met beaucoup d’énergie à faire taire… la droite a intérêt à leur donner un porte voix. Plus ils occupent le plancher, plus les gauchistes raisonnables (la majorité) quittent le navire.

    D’ailleurs, la gauche « Woke » pourrait se retrouver avec un sérieux dilemme argumentaire si la candidature Républicaine de Caitlyn Jenner pour le poste de Sénateur de la Californie se confirmait.

    https://www.bradfordtoday.ca/world-news/caitlyn-jenner-considers-run-for-california-governor-3619126

    • Paul dit :

      Bon après-midi Normand,

      Quand, tout jeune ti-cul, je lisais ma Pravda quotidienne, je savais par instinct et par raisonnement (comme l’immense majorité de mes ex-concitoyens opprimés par les communistes), reconnaitre le vrai du faux, les faits réels de la propagande.

      Je ne suis pas du tout sûr que les cohortes de jeunes adultes américains, pourtant bien formés (les fameux “college educated voters”), conditionnés par les éducateurs gauchistes depuis leur tendre enfance à croire que la fin justifie TOUS les moyens, soient en mesure de faire la même chose.
      La lucidité n’est pas une faculté innée et en bonne partie, je dois la mienne à la réaction d’autodéfense contre la trivialité de kamarades propagandistes.

      “Les géants des réseaux sociaux paraissent aujourd’hui indélogeables…”, seulement parce qu’on ne fait pas intervenir les lois antitrust, pourtant bien définies depuis le Sherman Antitrust Act de 1890. L’argent des lobbies et la main tendue de politiciens, ainsi que l’intérêt direct du Parti Démocrate, y sont pour quelque chose.

      Si rien d’autre, l’action concertée de géants (incluant Amazon) pour faire disparaitre “Parler”, ce concurrent non-gauchiste de Twitter, en janvier dernier, devrait motiver la mise en branle du processus de division (“divestiture”) de monopoles, comme ce fut fait dans le “Breakup of the Bell System” aux USA en 1982-84.
      Ref. : “Breakup of the Bell System” – https://en.wikipedia.org/wiki/Breakup_of_the_Bell_System
      Malheureusement, le “Department of Justice” est maintenant trop infiltré par des apparatchiks d’obédience obamiste pour qu’il porte des accusations, comme il devrait le faire.

      La faim vient en mangeant et la culture “Woke” trivialiste continuera à enfoncer le bouchon. Éventuellement la bouteille éclate quand la pression devient trop forte.
      Va-t-on se rendre jusqu’à là ? A-t-on intérêt de se rendre à cette extrémité ?
      La situation est trop explosive, les médias soufflent trop sur les braises d’intolérance et celle-ci n’est pas unidirectionnelle.

      La gauche démocrate modérée d’aujourd’hui n’a plus rien en commun avec la tradition Kennedy et elle pratique trop l’apaisement avec la sotte AOC et les autres membres du “Progressive Squad”.
      Jusqu’à l’ère Obama, il y avait le patriotisme américain officiel partagé par tous (sauf de nombreux éducateurs gauchistes) et la croyance en exceptionnalisme de l’Amérique rendait les citoyens fiers.
      Au grand plaisir d’ennemis externes (surtout chinois) et de leurs idiots utiles internes, l’exceptionnalisme américain a fait place à l’auto flagellation et à la déstructuration généralisée.

      Dans toute propagande triviale il y a une hiérarchie de qualités désignées comme fondamentales.
      Alors, pour neutraliser la candidature de Caitlin / Bruce blanc(he) et athlétique, on lui opposerait une créature LGBTQI afro-américaine, naine et paraplégique, bien ancrée dans la mouvance chicano.

      • Paul dit :

        J’ai avancé : “Au grand plaisir d’ennemis externes (surtout chinois) et de leurs idiots utiles internes, l’exceptionnalisme américain a fait place à l’auto flagellation et à la déstructuration généralisée.”

        Les camarades chinois applaudissent et vont se servir de paroles de Mrs. Linda Thomas-Greenfield, quand elle osera sur la tribune de l’ONU, leur rappeler leurs crimes génocidaires contre leurs minorités.

        “ Biden’s UN Ambassador: White Supremacy Is Weaved Into Our Founding Documents And Principles ” – https://www.youtube.com/watch?v=wb8hyk_NmLc

        Je compatis avec l’ambassadrice quant à ses peines du passé, mais elle n’a pas à attaquer les fondations mêmes de son pays sur la scène internationale.
        La Constitution des États-Unis est un document qu’il faut interpréter dans le contexte de son époque, pas à travers la lorgnette wokéiste que la dame porte.

        Je crains que le racisme blanc refasse surface au retour du balancier et que l’on se souvienne plus de porteurs afro-américains du dogme “Woke” que de grands Américains de race noire comme Dr. Ben Carson.

      • Paul dit :

        Bonsoir Normand,

        À moins d’une autre candidature à venir plus tard, je me suis peut-être trompé en avançant : « pour neutraliser la candidature de Caitlin / Bruce blanc(he) et athlétique, on lui opposerait une créature LGBTQI afro-américaine, naine et paraplégique, bien ancrée dans la mouvance chicano. »

        « Porn star Mary Carey is running for governor of California. » :
        “Finally a politician you want to be screwed by!” – https://donsurber.blogspot.com/2021/04/finally-politician-you-want-to-be.html

        « If the Fear sells, so does the Sex »

        Et dans la culture Woke, les travailleuses de sexe ont le statut de victimes.

    • Paul dit :

      Bon matin Normand,

      Les Démocrates américains ont une longue histoire de promotion et d’imposition de la culture “Woke” par et dans les agences gouvernementales.

      En réponse à une élucubration de monsieur Piette, j’avais rapporté en mars 2020 cet article traitant de “wokéisme” qui avait plombé le CDC d’avant Trump et pouvait expliquer son manque de préparation au début de la pandémie :
      “The CDC was Fighting Racism and Obesity Instead of Stopping Epidemics” – https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/03/cdc-was-fighting-racism-and-obesity-instead-daniel-greenfield/

      Au début de la lutte contre la pandémie, on avait écrit : « No one thinks about the CDC until we need it and discover it doesn’t work. And then the same story repeats itself a few years later while the CDC goes back to battling obesity and racism. »

      On n’a rien appris, car aujourd’hui, sous l’Administration Biden on remet ça : « CDC Director Declares Racism a ‘Serious Public Health Threat’ ».

      Le neurochirurgien de renommée mondiale, Dr. Ben Carson, est un surdoué, qui est sur la courte liste de républicains proéminents présidentiables. Il s’est exprimé sur la préoccupation woke du CDC.

      « Ben Carson: The real public health crisis is ‘woke America’ » – https://www.youtube.com/watch?v=GNSXttBoKRs

      Dr. Carson : « A godly principle is to love your neighbor. A woke principle is to cancel your neighbor. »

      Amen. Cet homme a de la classe, des neurones abondants d’excellente qualité et la foi.
      Tout ce qu’il faut pour remettre l’Amérique sur les bons rails.

  86. Paul dit :

    Bon matin Normand,

    Je n’aime pas les embuscades journalistiques ou invasions d’espace personnel, mais quand on sert à CNN sa propre médecine ..

    À faire voir à tous les «Trump-haters» québécois :
    « BUSTED: James O’Keefe Confronts CNN Director About His Claims That The Network Used “Propaganda” » – https://www.youtube.com/watch?v=oxDVQBYdKIw&t=171s

    À caméra cachée, le directeur technique de CNN, Mr. Charlie Chester, raconte comment ils manœuvraient contre D. Trump (« .. our focus was to get Trump out of office.»).
    En particulier, les tentatives (et elles étaient nombreuses) de créer un doute sur la condition physique et mentale du président Trump.

    Ma note personnelle : maintenant, que les images d’un nouveau président qui en arrache vraiment et qui, ce faisant, met la nation en danger, abondent, il y a le SILENCE RADIO absolu à ce sujet sur CNN.

    Je me demande ce que diraient ces messieurs de la Chaise (trouée) Dandurand, de LCN et d’ICI Radio Canada, tous, des retransmetteurs inconditionnels de narratifs de CNN, en voyant l’admission de désinformation systématique par le scripteur en chef chez leur fournisseur ?

    Comme je l’avais déjà dit : il faut reconsidérer le statut d’organe d’information octroyé à CNN et à d’autres, qui les met à l’abri de poursuites en diffamation.
    J’en ai surtout contre les “my sources tell me” mystérieuses, dont l’existence devrait être démontrable par un organe de propagande, pour qui la protection de sources ne devrait pas exister.

    C’est normal, entre complices, on se protège :
    « Twitter permanently bans Project Veritas account » – https://www.cnn.com/2021/02/11/tech/twitter-project-veritas/index.html

  87. Paul dit :

    Bonjour Normand,

    Il y avait beaucoup plus de viande autour de l’os que dans la première vidéo produite à la caméra cachée que je vous avais signalée hier :

    “ PART 1: CNN Director ADMITS Network Engaged in ‘Propaganda’ to Remove Trump from Presidency “ – https://www.youtube.com/watch?v=Dv8Zy-JwXr4

    Le directeur technique C. Chester se vante du rôle prépondérant du réseau CNN dans l’écartement de Trump du pouvoir : “ Look what we did, we CNN got Trump out.
    I am a hundred percent going to say it. And I a hundred percent believe it that if it wasn’t for CNN, I don’t know that Trump would have got voted out. “

    Combien de fois, nos brillants journalistes et analystes de la Chaire (sans fond, comme dans une bécosse) Raoult-Dandurand avaient-ils décrié Trump pour son qualificatif de “Fake Media”, englobant aussi et en particulier le “Fake CNN” ?
    En plein dans le mille ! – Mr. President.

    Ensuite, Mr. Chester nous informe que lorsqu’ils auront épuisé le potentiel de la pandémie à nous effrayer (“the covid fatigue”), le CNN va mettre la gomme avec l’autre machine à faire peur – l’arnaque d’Urgence climatique : “So, climate change overload ? Be prepared, it’s coming. … Climate change is going to be the next COVID thing for CNN. We’re going to hone in on it. … Do you think it’s going to be like just a lot of like fear for climate ? Yeah, Fear sells.”

    Qu’en dirait monsieur Tremblay ?

    L’admission de C. Chester confirme mon argument de toujours : Le Réchauffement Climatique Anthropique est une arnaque onusienne, alimentée par les médias gauchistes. Elle est destinée à produire un changement global de régime social et économique de style facho-communiste et la Science n’est là que pour valider la démarche, pas pour la motiver objectivement.

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Lorsque la Covid sera chose du passé et que la promotion de la peur de l’apocalypse climatique repartira de plus belle, est-ce que l’effet sur le grand public sera semblable à ce que l’on observait avant 2020?

      Quand Greta, Champagne, et autres «influenceurs» de l’apocalypse nous dictaient ce que le nouveau monde devrait être, c’était théorique.

      Maintenant que le peuple a «subi» les commerces et écoles fermés, les frontières fermées, les avions cloués au sol, les couvre-feux, etc… est-ce que la perception aura évoluée ?

      À la prochaine marche pour le climat, comment motiver les jeunes à marcher pour déconstruire la normalité de laquelle ils se sont tellement ennuyés ?

      Comme disait Yoda dans StarWars, « Difficile à voir. Toujours en mouvement est l’avenir »

      • Paul dit :

        Absolument AUCUN danger, mais vraiment pas, que les moutons de panurge grétins et champenois fassent un lien entre la réalité contraignante, déplaisante et l’ACTION DÉCISIVE contre l’Urgence climatique qu’ils exigent de leurs gouvernements.

        C’est les autres qui doivent agir, pas nous, les porteurs de la Vertu !

        Passer de l’abstrait au concret n’est pas évident, même pour une personne normale.

        Mis à part le pot récréatif, quel était le QI moyen de Marcheurs pour le climat montréalais en 2019 ? Regardez la mairesse Plante pour avoir une idée.
        Même moi, avec mon « lower double digit IQ », je pourrais me qualifier pour clopiner bientôt, main dans la main ou coude à coude, avec mon ami pétrophobe.

        Le Sage Yoda, un projet vaste de mentale gymnastique avec tis-clins, entreprendre n’osera pas.

    • Normand dit :

      Est-ce que les étudiants vont reprendre les grèves pour le Climat ???

      Imaginons qu’ils choisiraient plutôt de redoubler d’efforts à l’école pour pouvoir apporter leur contribution à des percées technologiques moins polluantes.

      Ainsi, de petits Allemands(es) pourraient, peut-être, avoir une âme d’innovateurs et développer des carburants synthétiques 85% moins polluants qui fonctionneraient dans les véhicules actuels et qui, au final, seraient plus verts que les voitures électriques ?

      https://www.lapresse.ca/auto/2021-03-08/environnement/porsche-mise-sur-un-carburant-carboneutre.php

      Ou de petits Coréens(nes) qui, en étudiant fort, pourraient concevoir un ingénieux moteur avec un système révolutionnaire de valves variables qui auraient pour effet de réduire les émissions, augmenter la puissance et réduire la consommation de carburant.

      https://tech.hyundaimotorgroup.com/video/worlds-1st-cvvd-engine-technology-improving-fuel-efficiency-performance-while-reducing-emissions/

      Le carburant Porsche dans le moteur CVVD pourrait-il signer l’arrêt de mort de la voiture électrique ???

      Quand va-t-on arrêter de glorifier ceux qui se vantent de quitter les bancs d’écoles pour vomir sur leurs prédécesseurs et s’intéresser à ceux qui contribue à améliorer concrètement le sort de l’humanité ?

      • Paul dit :

        M. Normand s’interroge (rhétoriquement, peut-être) : “ Est-ce que les étudiants vont reprendre les grèves pour le Climat ??? “

        Les étudiants ont bien repris leur « skolstrejk for klimatet » : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-225838

        J’ai aussi noté : “ Et maintenant ils laissent tomber l’imposture qui faisait parler la science pour valider l’arnaque climatique.
        Ils vont droit au but, depuis toujours au cœur de la révolution onusienne :
        « .. les organisateurs font valoir que la pandémie a mis en lumière les inégalités sociales et appellent à un changement de modèle économique, affirmant que le modèle actuel «détruit la Terre et le tissu social». » “

        Je m’étendrai un peu plus sur les innovations technologiques possibles une autre fois.
        J’en ai plusieurs dans ma besace, mais elles n’y risquent rien, ni d’en sortir, car je n’ai jamais su me vendre ou vendre mes créations.

      • lucbmenard dit :

        Ah les conservateurs !

        Pourquoi débarquer à ce moment-ci de la danse du déni de l’évidence… du déni de l’état d’urgence… elle avance, elle avance la date d’échéance… Sniff! Sniff!
        Mèèès Aaaaayieux! C’était l’expression favorite d’une défunte tante.

        …Ils ne se feront JAMAIS réélire… Ils ont définitivement manqué le bateau…un radeau, non M. Guilbeault! Une bouée de sauvetage…
        Trudeau a juste une chose à faire, garder son équilibre et continuer de glisser sur la grosse vague…

        Bravo M. O’Toole ! Belle trouvaille, mais vous auriez dû écouter vos membres… Encore quatre ans dans l’opposition…
        Mais qui conseille ces gens ?

      • Paul dit :

        Maître Luc,

        Vous avez raison, Mr. O’Toole vient de faire l’erreur classique en politique : courtiser ceux qui ne voteront jamais pour vous.

        Ce politicien se croit submergé par le tsunami climatique propulsé vers la COP26 par les médias.

        On a vu dans la confession vantarde de Mr. C. Chester, un directeur à CNN, comment on fabrique le bombardement constant de la propagande verte pour provoquer un mouvement de fond.

        Tant pis pour les Tories. Andrew Sheer essayait aussi de plaire à tout le monde.

        Dommage que Stephen Harper soit parti et que Maxime Bernier ne l’ait pas remplacé à la tête du Parti Conservateur.

      • Paul dit :

        Monsieur Normand,

        RE : Le carburant carboneutre produit au Chili.

        J’ai le privilège de travailler avec un client chilien depuis douze ans et lors de visites, j’ai pu apprécier l’attitude entrepreneuriale dans ce pays, contrastante avec la course aux obstacles, imposée ici à nos entrepreneurs.

        Je ne suis pas un fan d’éthanol additionné à l’essence ordinaire : il peut causer la corrosion dans les vieux moteurs (ex. : le bol du carburateur dans mes tondeuses et les tubulures d’autres petits moteurs que je possède).
        De plus, la production d’éthanol détourne l’usage de sols agricoles, elle a causé une augmentation importante du prix de denrées de base et au bout du compte elle requiert plus d’énergie à produire que l’éthanol n’en contient.

        À priori, le projet Haru Oni va dans la bonne direction en utilisant l’énergie « gratuite » du vent.
        Mais, cette énergie, sera-t-elle suffisamment dense pour satisfaire la demande en puissance d’une usine de production en continu ?
        En général, les procédés de synthèse chimique ne peuvent pas être laissés en suspens, au gré de caprices du vent.
        Une fiable usine thermique modulable dans le voisinage ?

        Aussi, pour un volume de production de carburant raisonnable, combien faudrait-il d’éoliennes en batterie et combien de ressources non renouvelables faudrait-il engager pour les construire ?

        Combien de m3 / h d’air pour extraire le maigre 400 PPM de CO2, nécessaire à la production de 2,000,000 l / jour de CH3-OH ?

        Je connais bien l’énergie incrémentale requise pour aspirer l’air et le transporter dans les conduites, le pousser / aspirer dans les diverses phases du procédé. Le frottement, la traînée aérodynamique, les turbulences, tous requièrent de l’énergie compensatoire.
        On parle de volumes énormes et de puissance aussi.

        Il faudrait voir les « flowsheets » et les devis pour se faire une idée de la faisabilité réaliste (autre que celle, qui sur papier, alimente l’enthousiasme de vendeurs chez Porsche).
        Les opérateurs risquent d’avoir des surprises avec la condensation, la purification et la corrosion.

        Une chose qui ne devrait pas les surprendre : le coût du démantèlement de vire-vents géants au terme de leur vie utile (20 à 25 ans) : aujourd’hui, environ 500,000 $ par unité.

        “Recycling Retired Wind Turbines” – https://www.youtube.com/watch?v=NlK5er8XxiI

        Du « green washing » par Porsche ?
        Des indulgences vertes pour calmer les écolos en compensation pour leur tolérance de la production de merveilles mécaniques qui font du 0 à 100 km/h en 2.3 s ?

        Enfin, dans ce genre d’aventure : point de salut, sans subventions juteuses, à l’aval, en amont et dans les entrailles du projet, ainsi que de ses promoteurs.

        L’objectif de 85 % de réduction de la pollution serait mesuré sur quelle base ?
        Je maintiens que le gaz carbonique n’est pas un polluant. Nous n’en avons pas assez dans l’atmosphère.

        Je me souviens d’une usine clé en main de production d’électricité verte avec du « Low BTU Gaz », extrait de la biomasse, vendue par SNC Environnement à l’EDF en Guyane française.
        Au terme de correctifs et d’ajouts d’équipement omis par la firme dans la fourniture initiale, après l’alimentation d’équipement de production et de manutention, il ne restait qu’un maigre excédent d’électricité pour le réseau d’EDF.
        Au bilan énergétique, il y avait aussi le carburant consommé par la machinerie mobile dans la forêt et le transport avant l’usine.

  88. Paul dit :

    En sus au commentaire de monsieur JP Bouchard :
    https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-198356

    L’article d’opinion d’un professeur émérite australien (https://quadrant.org.au/opinion/qed/2021/01/covid-19-a-realistic-approach-to-community-management/) contient un argument bien étayé, en termes simples.

    En première ligne de défense, dés que la présence du virus est confirmée : un traitement à la HCQ ou le IVM, à la Raoult.

    Un test très rapide devient primordial pour enrayer la propagation du Coronavirus au stade de sa multiplication initiale, quand l’hydroxychloroquine bon marché peut agir à temps.

    Dr. Robert Clancy, professeur d’immunologie clinique et de pathologie s’interroge : « .. it is hard to understand the current philosophy of “wait until you are sick enough, then go to hospital” ».

    « Covid-19: Didier Raoult persiste, « l’hydroxychloroquine permet de diminuer de 75% le risque de mort » » –
    https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-didier-raoult-persiste-l-hydroxychloroquine-permet-de-diminuer-de-75-le-risque-de-mort_AN-202104160122.html

    75 % de réduction de la chance de crever, ce n’est pas rien !

    La corrompue OMS n’est pas d’accord avec le professeur Raoult et l’ineffable Horacio Arruda de La Tartelette avait signé l’an dernier un décret contre l’utilisation de la HCQ en traitement de la Covid-19.

    (NOTE personnelle : l’hydroxychloroquine est devenue empoisonnée dès que D. Trump l’avait endossée et son utilisation « dangereuse » était attaquée systématiquement, tous les jours, par les propagandistes de CNN. Cela dit tout.
    Aussi, l’OMS d’obédience chinoise et pro Big Pharma, n’avait pas l’intérêt que quelque chose de simple fonctionne en prévention.)

    Deux dames âgées de mes connaissances, ont été récemment renvoyées à la quarantaine chez elles après un test positif, sans AUCUN traitement.

    Un traitement préventif à l’hydroxychloroquine ou à l’ivermectin n’aurait pas coûté cher, mais cela ne fait pas partie du protocole pratiqué au Québec.
    Comme l’a dit Dr. Clancy : attendez chez-vous et si les symptômes s’aggravent, courrez à l’Urgence.

    À noter aussi, dans l’article du professeur Clancy : son doute quant à l’effet de protection durable par les vaccins (ainsi que sur leur efficacité réelle), bien qu’il encourage la vaccination généralisée, aussi près de 100 % que possible.

    • Reynald Du Berger dit :

      Si on oublie l’article bâclé de Lancet, que disent Nature Medecine et New England Journal of Medecine sur le traitement Raoult ?

      • Paul dit :

        Le prof invoque la Science impartiale, patronnée par les paires de la revue : « .. que disent Nature Medecine et New England Journal of Medecine sur le traitement Raoult ? »

        Sans doute ceci : « Wait until you are sick enough, then go to hospital » et on utilisera les measures appropriées, excluant l’hydroxychloroquine ou l’ivermectin, inefficaces à ce stade. La mort ne peut pas être exclue.

        Au lieu de : « Don’t wait until you are sick enough, get the hydroxychloroquine or ivermectin and you might avoid the hospitalization. Further complications can’t be excluded. »

      • Reynald Du Berger dit :

        Bref ces deux revues médicales scientifiques à comité de lecture ne disent vraiment rien ? On sait ce qu,en pense Raoult… Qu’en pensent les millions d’autres médecins ?

      • Paul dit :

        Professeur,

        Je ne suis pas qualifié pour juger les articles dans les revues médicales, surtout ceux que je n’avais pas vus.
        Les comités de lecture peuvent, comme nous tous, pratiquer le péché par omission.

        Le steak tue !
        Absolument, si j’en gave un bébé de deux semaines.

        Le lait maternel est nocif !
        Oui, si ce n’est que la tétine qu’on présente à votre palais gourmand canonique.
        Au bout de 123 jours vous mourrez de déshydratation, suite à une persistante diarrhée motrice
        par salves impérieuses.

        Donnez la bonne tétine au bébé Reynald et le steak juteux au Reynald canonique et le prof vivra heureux.

        Chaque chose au bon temps.
        Y compris le traitement Raoult.

        NOTE : Dans l’entrevue, le professeur Raoult fait la part de choses, entre les médecins pratiquant en Europe ou en Amérique du Nord, abonnés à la Big Pharma et tous les autres, encore plus nombreux.

        J’ai affaire à un généraliste toton, que je fréquente le moins possible, qui croit qu’un bénéficiaire est heureux seulement quand on lui prescrit un médicament.
        Ce demi civilisé avait tenté de me prescrire des statines débilitantes, même en absence de cholestérol élevé, à titre préventif, parce que j’avais apparemment une prédisposition (L’ordonnance sans aucune explication et une justification laborieuse, seulement après l’objection du patient).

        Un autre toton a causé une dépendance grave aux benzodiazépines chez ma mère en les prescrivant pendant trop longtemps pour l’aider à s’endormir, pas pour traiter l’anxiété.
        Ensuite, le stéthoscopiste a discontinué la prescription et provoqué un sevrage soudain débilitant physiquement et mentalement chez une personne d’âge post-canonique. J’ai dû reprendre un sevrage dans les règles avec l’aide d’un pharmacien, pas du médecin incompétent.

        Nos brandisseurs de carnets d’ordonnances ne sont pas nécessairement aptes à départager objectivement le Dr. Raoult et la Big Pharma.

      • Reynald Du Berger dit :

        entre l’avis 1- un comité de lecture et 2- un avis de ti-clin  » En Suède yon rian farmer tabarnak pis el monde
        s’promène partout caliss! » je préfère 1…. vous préférez 2 ?

      • Paul dit :

        Professeur,

        Je ne sais pas ce que recommande le comité de lecture concernant la Suède.

        Leur chef de la Santé publique a choisi une voie différente des autres pays.
        Vous l’avez condamné abondamment pour cela et du point de vue de parents de Suédois qui ont perdu un membre de leur famille dans une maison de retraite, vous avez probablement raison.

        Mais je me permets de vous soumettre ceci : dans l’éventualité d’un futur multi-vagues d’existence covidique, ne faudrait-il pas attendre la fin (si elle existe), avant de faire le bilan final ?

        Dans le cours de la vie normale sur Terre (sans avions et sans migrations / échanges rapides et quotidiens), l’acquisition d’immunité collective se faisait lentement et graduellement sur et derrière le front de la propagation. La Suède avait cru pouvoir court-circuiter la Nature et initialement elle a payé le prix.

        Mais, si la Pandémie de Wuhan devait prendre une décennie ou plus (malgré les vaccins), l’avance de la Suède sur les autres dans l’acquisition d’immunité collective pourrait être significative.

        Le « 2 » n’est pas mis à ma disposition par les tis-clins : je sacre encore plus que vos petits amis et je leur manque souvent de respect.

        Je sollicite donc une toute petite place dans l’antichambre de vos paires avec qui vous consultez. Peut-être, un peu de leur érudition décapera vers l’antichambre.

      • Reynald Du Berger dit :

        Paul … »Leur chef de la Santé publique a choisi une voie différente des autres pays. » …. pour moi TUER des milliers d’innocents afin de TENTER d’obtenir une immunité collective n’est pas un « choix de voie différente » … cela s’appelle un crime … pour lequel je souhaite que les responsables de ce « choix de voie différente » seront accusés et ensuite jugés…. immunité collective = minimum de 70% de contaminés…. ils n,ont même pas atteint 15%…. plein de tis-clins québécois égoïstes et sous-scolarisés, se sont écriés  » En Suède, y ont rien farmer tabarnak…. el monde s’promène partout caliss ! »…. Ils ont TUÉ 7 à 10 fois plus que dans les SEULS 3 autres pays comparables car scandinaves. Il leur faudra un Nuremberg . Honte à la Suède !

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        Vous dites « Ce demi civilisé avait tenté de me prescrire des statines débilitantes, même en absence de cholestérol élevé, à titre préventif »…

        Depuis le tout début de la pandémie, on a identifié des facteurs de risques importants, dont le diabète. Des questions ont surgies depuis quelques années concernant une augmentation des cas de diabète chez ceux qui ont consommé des statines sur de longues périodes.

        Est-ce que ça pourrait expliquer en partie pourquoi les pays industrialisés semblent plus affectés que les pays pauvres par les cas graves de Covid ? Rappelons que les prescriptions de statines ont explosé quand les normes de taux de cholestérol «normal» ont été révisés à la baisse.

        Se pourrait-il que, involontairement, on ait facilité le développement des formes graves de la Covid?

        J’ai retrouvé ce reportage français de « Cash Investigation » sur les statines. Très intéressant à écouter au complet. Aller directement à 1:33:15 pour écouter les doutes importants concernant une éventuelle relation entre statines et diabète.

      • Normand dit :

        Si le virus est là pour rester, on devra surtout s’intéresser à comprendre pourquoi certains n’ont absolument RIEN alors que d’autres meurent au terme d’une douloureuse agonie.

        Il a déjà été établi depuis le tout début que certaines conditions préexistantes comme l’hypertension, l’obésité, le diabète, etc… étaient des facteurs de risque majeurs.

        S’il s’avérait exact que le risque de mortalité était abaissé de 75% par l’Hydroxychloroquine (ou pas), est-ce que ça pourrait être beaucoup plus par des habitudes de vie saines ?

        Le Dr Richard Béliveau a publié récemment ce texte qui prends toute son importance en ces temps de Covid:
        https://www.journaldequebec.com/2021/04/12/le-mode-de-vie-moderne-est-inflammatoire

        Le texte qui suit résume bien ce qui a été établi depuis le début de cette pandémie.
        « L’INFLAMMATION : le facteur clé qui explique les formes graves de Covid-19 »
        https://theconversation.com/linflammation-le-facteur-cle-qui-explique-les-formes-graves-de-covid-19-144923

        Il y a quelques années, j’ai découvert une auteur, Jacqueline Lagacé, Ph. D., qui a été directrice d’un laboratoire de recherche en microbiologie et immunologie.
        https://jacquelinelagace.net/

        J’avais dévoré son 1er livre « Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation ».

        J’ai l’intuition qu’une excellente approche pour augmenter considérablement nos chances de se protéger contre le développement de formes graves de la Covid est contenue dans ce livre.

      • Paul dit :

        Merci Normand de signaler l’inflammation chronique, ce mal omniprésent.

        L’inflammation est aussi reliée aux cancers.

        Je vais me remettre à la prise bihebdomadaire, parfois quotidienne, de cette décoction anti-inflammatoire dont j’avais glané la recette de Dr Béliveau, je crois :

        Mettre dans l’eau et amener à ébullition : ½ volume de curcuma frais râpé et ½ volume de gingembre frais râpé, le tout généreusement saupoudré (très important) de poivre noir moulu.
        La décoction bien dosée est de couleur orange foncée et elle est à peine transparente.

        Pas mauvais au goût, dans le genre tord-boyaux piquant.

  89. Paul dit :

    On se prépare à relancer le vaccino-récalcitrant Jacques, jusqu’à chez lui : « Ton vaccin de citoyen responsable est prêt. Sinon ! »

    “Quebec to deploy sound trucks in Montreal to announce mobile vaccine clinics” – https://www.msn.com/en-ca/news/canada/quebec-to-deploy-sound-trucks-in-montreal-to-announce-mobile-vaccine-clinics/ar-BB1fJ2lS?ocid=msedgntp

    La Cheffesse de Polices, Frau G. Guilbault, est allée se ressourcer chez les spécialistes, avant d’embarquer dans une de camionnettes.

    “Battlefield 4 Propaganda North Korean Loudspeaker” – https://www.youtube.com/watch?v=TyOwX7q0JT4

    • Jacques dit :

      Il est vraiment pathétique ce Dubé. Il ne sait plus quoi inventer pour vendre sa camelote. Nos gouvernements sont devenus des pusher de vaccins et ils sont prêts à tout pour satisfaire Oncle Bill, le puissant et redoutable trafiquant de vaccins qui sillonne la planète pour piquer tout ce qui bouge.
      Alors je suggère à Dubé une méthode beaucoup plus efficace que ces ‘sound trucks’: des ‘vaccine check point’, voilà ce qu’il faut pour forcer la main aux les récalcitrants!
      https://ibb.co/2WGHbn3

      • Paul dit :

        Bonjour Mr. Jacques,

        Êtes-vous sûr qu’il s’agit d’« Oncle Bill, le puissant et redoutable trafiquant de vaccins qui sillonne la planète pour piquer tout ce qui bouge. » ?

        Et pas de mononcle Benny Hill ?

  90. lucbmenard dit :

    Le CV de Patrick,

    Il devient présentateur chez M & M (1988). Il ne voulait pas seulement dire les faits : il pleut, il vente, il neige. Il s’est dit que M. ou Mme. voudrait savoir : Pourquoi? Il a ré-Orizonté sa carrière dans le pourquoi du comment. Quoi du plus satisfaisant que de pouvoir aider quelqu’un qui se pose des questions et d’y répondre?

    Expliquer & rendre simple : c’est plus intéressant !

    Dès sa première année, il a posé des tas de questions (à Réjean peut être). Il voulait tout savoir.
    En 1996, il rencontre des gens de TF1 et autres ce qui changera sa vie. Il décide d’unir sa voix pour dire les impacts des changements climatiques, mais surtout ce qu’ils nous réservent pour le futur.
    Il conclut sa présentation de lui-même, ici :

    « Dans le contexte des changements climatiques, qu’est-ce qu’il y a de mal à vouloir qu’on arrête de la (terre) salir? »

    Intéressé à suivre une formation par un expert, M. Paul?
    Ici :

    https://plus.classweb.ca/formation/les-changements-climatiques-et-leurs-impacts.html.

    Merci beaucoup,

    Je vous souhaite une excellente journée !

    N.B. j’ai un livre qui explique la cause des dits changements… (et le titre ce n’est pas : the blind leading the blind…). Si cela vous intéresse, j’en ai une copie à vous donner et à notre hôte immensément bienveillant !

    • Paul dit :

      M. Ménard dans un élan de générosité : « Si cela vous intéresse, j’en ai une copie à vous donner et à notre hôte immensément bienveillant ! »

      Sont délectables les jours qui voient le soleil se coucher et, ébahi par sa splendeur, le quidam, que la Morphée accueillira dans ses bras, se voit moins bête qu’il ne l’était la veille.

      Quant à la bienveillance du prof, son immensité a des limites.

      Je ne voudrais pas être un Suédois (et ils sont plusieurs) qui a supporté les actions, ou manque de celles-ci, de Dr. Anders Tegnell, l’épidémiologiste d’état dans le Gretaland.

      Non plus, est enviable le sort de messieurs Tremblay, Guillaume et d’autres climato égarés qui se sont rangés derrière Greta, plutôt que derrière la raison (celle du prof pugiliste).

      L’enfer aussi, pour tous les tis-clins québécois, ceux qui aiment le tapis roulant des gyms, en particulier.

      Derrière la façade débonnaire d’un homme de science désincarné, il y a un Robespierre intraitable et vengeur, car comme Maximilien, le prof est un amant de la Vertu, qu’il entend protéger comme il se doit.

      Il prévoit de nombreux Nurembergs exemplaires et mémorables, pour le public, car pour les justiciés, de ce justicier, la mémoire consciente ne fait pas partie du destin prévu.

      Espérons seulement, que Reynald de Robespierre ne termine pas son parcours comme Maximilien, couché sur une bascule, en attente de la chute du couperet.

  91. Jacques dit :

    M. Du Berger a décidément une dent contre la Suède dont le gouvernement a osé défier les directives de l’OMS. Désobéir à l’OMS est une offense qui appelle de sévères sanctions…
    Il y a un fait incontestable que M, Du Berger ignore ou refuse de voir: il n’y a aucune corrélation entre les mesures sanitaires et le nombre de décès attribués à la Covid, les statistiques disponibles le montrent clairement.
    Au lieu de comparer le Suède à la Norvège, comparons avec le Québec. A l’heure actuelle, le nombre de décès (attribués à la Covid) est de 1350/M pour la Suède et de 1260/M pour le Québec. On a donc deux résultats quasi identiques en termes de décès par million, mais les mesures adoptées par ces deux États sont extrêmement différentes, c’est le moins qu’on puisse dire.
    Ainsi, les mesures drastiques et suicidaires adoptées par le Québec depuis le début de la ‘pandémie’ ne lui a pas permis de faire mieux que la Suède. S’il faut un Nuremberg pour la Suède, il en faut également un pour le Québec. Legault devra répondre de ses crimes contre la population…

    • Reynald Du Berger dit :

      Jacques vous dites « Désobéir à l’OMS est une offense.. ».. qui a dit ça ? vous !.. pas moi ! relisez ce que j’ai écrit. Seriez-vous aussi mon ti-clin typique auditeur de CHOI radio-X, …  » moé j’mentraine criss pis en Suède y ont rien farmer tabarnak pis l’monde s’promène partout caliss ! ….. Arruda y ma farmer mon gym le caliss ! pis couper mon popcorn, pis mes ailes de poulat à cage o sport ak ma game de hockey tabarnak !…. ‘…… Vous pourriez châtier votre langage… on ne s’adresse pas ainsi à un scientifique… On se calme ! Vous reverrez bientôt tout cela… ça n’est pas perdu à jamais…entretemps relisez mon cmemntaire sur la Suède et voyez comment ces salopards ont TUÉ délibérément 7 a 10 fois plus de gens innocents que Norvège, Danemark et Finlande…un crime !…. oubliez l’OMS et votre gym ! pensez aux autres.

    • Reynald Du Berger dit :

      J’ai répété 10 fois ceci,, et vous ne comprenez toujours pas ? AUCUNE comparaison n’est possible de la Suède avec des pays comme Brésil, N.Z, Australie, Japon..Canada etc… foutez-nous la paix avec Québec. je vous parle des SEULS comparables ! – climat, moeurs des populations, culture, démographie, taille et nombre des villes, déplacement des gens… comprenez-vous ? Ouvrez votre google entrez des mots comme curfew , lockdown… car je ne ferai pas comme pour un mauvais élève le travail a votre place…. OUI, j’AFFIRME que les mesures sont efficaces ! À votre google ! et pas des réf de CHOI radio X qui disent comme vous mais DES JOURNAUX MÉDICAUX SCIENTIFIQUES À COMITÉS DE LECTURE ! faites votre devoir et revenez-nous avec des statistiques mesures vs efficacité !

    • Reynald Du Berger dit :

      Je vous rappelle aussi que la minorité de charognes et de salopards égoïstes, ces je, me, moi  » moé j’mentraine.. mon gym tabarnak !…. gna gna gna .. » avec aucune compassion, aucune empathie, aucun sens civique, qui répandent le virus pas négligence et égoïsme partagent tous VOTRE opinion sur les mesures et sont farouchement opposés à la mienne ! Je méprise ces salopards égoïstes et j’ai une profonde admiration pour ces héros de la santé qui sauvent des vies au péril de la leur ! Ils sauvent même la vie de ces charognes.

      • Normand dit :

        M. Du Berger, si on a officiellement 336 952 cas au Québec depuis le début de la pandémie (probablement plus de 1,000,000 compte tenu des asymptomatiques ou autres qui ne se sont pas fait tester), le Gym et le Karaoke représentent probablement 0,02% des cas.

        Vous faites une fixation sur les Ti-Clins… devrait-on commencer à s’intéresser aux Gros-Clins?

        Notre monstrueuse structure de santé qui démontre un organigramme incompréhensible qui s’est développé au rythme des postes de directeurs à justifier (pour des retours d’ascenseurs souvent politique?) à coup de centaines de milliers de dollars annuels… ce qui résulte en un système coûteux, dysfonctionnel et inefficace où il y a trop de brasseurs de vent et pas assez de bras.

        Le fait est que la majorité des décès Covid au Québec sont survenus dans les établissements sous la responsabilité du gouvernement au moment où la population était confinée et les visites interdites.

        Il y a un an, M. Legault nous annonçait qu’il réservait 6000 lits Covid… on a jamais dépassé 1800 ! Avec des centaines de milliers de travailleurs de la santé et moins de 200 personnes Covid aux soins intensifs, notre système s’écroule?

        Je considère que les québécois qui carburent aux insultes et aux « Ti-Clins », « Covidiots », « Touristatas », etc… font tout un cadeau au gouvernement qui fait des efforts considérable de diversion en dirigeant les projecteurs UNIQUEMENT sur la population.

      • Reynald Du Berger dit :

        Normand, Le virus n’est pas propagé par les politiques mais par les tis-clins, mot très atténué comparé aux mots salopards et charognes. Il a existé partout et pendant toutes les époques de l’humanité des charognes et des salopards. Ce sont ceux -là que « j’insulte  » comme vous semblez me le reprocher. Je vous rappelle aussi que l’opinion de ces salopards sur la covid et les mesures correspond à la vôtre et non à la mienne. Croyez-vous que la race québécoise est uniforme ? Tous des gens responsables et au sens civique développé ? Regardez autour de vous…. lisez les réseaux sociaux… heureusement, ces tis-clins égoïstes et salopards sont en minorité.

      • Normand dit :

        Aujourd’hui, il y a un article sur le soldat et héros de guerre Léo Major dans le journal. En le lisant je me suis dit qu’il était ironique que les jeunes de cette génération était prêts à mourrir pour préserver nos libertés et qu’aujourd’hui, on suspends les libertés pour essayer d’éliminer tout risque de mourrir.

        Où sont les barêmes? Combien de morts sont acceptables? ZÉRO?

        Dans la 3e vague, la SURMORTALITÉ est imperceptible et même inférieure à 2018. Les graphiques suivants du gouvernement sont bien plus faciles à visualiser que des tonnes de chiffres :
        https://statistique.quebec.ca/fr/produit/figure/deces-par-semaine-selon-le-groupe-dage-quebec-2010-2020

        En 2014-2015, pourquoi LCN n’a pas fait de nouvelles en continu et fait le décompte des morts en direct ? «…sommet de 223 décès par jour atteint en janvier 2015…»
        https://www.lesoleil.com/actualite/sante/une-grippe-devastatrice-lhiver-dernier-14022a104b2290f895a90f968d3c9b87

        Et ma mère qui est décédée après avoir contracté la C-difficile à l’hôpital… c’est courant selon ce qu’il parait!
        https://www.journaldemontreal.com/2013/01/10/plus-de-600-morts

        Et la crise mondiale des Opiacés (découlant en grande partie du médicament Oxycontin pour lequel la Pharmaceutique Purdue a plaidé coupable) qui aurait fait 450 000 morts aux États Unis seulement… où est le décompte dans les médias ?
        https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1752182/opioides-purdue-pharma-plaide-coupable-accusations-criminelles

        Et à notre 14e mois de pandémie, qu’est-ce qu’un salopard égoïste ?
        – Un jeune qui veut voir ses amis ?
        – Une mère qui veut recevoir son fils ?
        – Un petit entrepreneur qui essaie de survivre ?

        Si le Virus est là pour rester, quels sont les barêmes ?
        – Combien de mois/années le couvre-feu ?
        – Combien de mois/années les familles séparées ?
        – Combien de mois/années les commerces fermés ?

        À tête froide et avec nos masques, il faudrait commencer à penser à en discuter.

      • Normand dit :

        M. Du Berger, vous affirmez « l’opinion de ces salopards sur la covid et les mesures correspond à la vôtre… ».

        Pour votre information, je suis pour la vaccination, pour le port du masque, pour le télétravail, pour le 2 mètres de distanciation, pour le lavage de mains, pour la fermeture des gyms et des bars…

        Je suis contre le couvre feu, contre l’imposition du masque à l’extérieur, contre les amendes de 1500$, contre l’interdiction de rencontres familiales à 2 bulles, contre la fermeture globale des restaurants (plusieurs de ces directives qui ne sont pas clairement supportées par la science tel qu’admis par le Dr Arruda).

        Le respect des mesures imposées ne se résume pas à un Package Deal à accepter en tout ou pas du tout !

        À preuve de mon côté rebelle, en mars 2020, je portais le masque au moment ou le Dr Arruda en déconseillait le port… Mars, Avril, Mai, Juin… 4 précieux mois pendant lesquels le gouvernement a tardé à imposer le port de cette barrière simple adoptée par les asiatiques avec succès.

      • Reynald Du Berger dit :

        Sur le Couvre-feu, masque en extérieur (quand les gens sont en foule) amendes, rencontres familiales, restaurants etc.. votre opinion est exactement celle des salopards et donc opposée à la mienne. Vous accablez le gouvernement et encensez les salopards, moi je fais le contraire.

      • Paul dit :

        Ich bin ein Bastard !

        (Salopard = Bastard en allemand)

        Cependant, je n’ai jamais mis de pied dans une gym. Je n’ai pas besoin de compagnie des m’as-tu-vu pour m’entraîner.

        Est-ce que je suis un égoïste ? Difficile d’être objectif avec soi-même.

        Mais, j’envisagerai la déportation de personnes vulnérables par leur âge, dont je fais partie (ou leur consentement au risque, s’ils veulent rester en place), afin de remettre la société sur les rails et permettre aux plus jeunes et aux autres tis-clins de vivre heureux et épanouis.

        De préférence, nous déporter vers une île tropicale peuplée de vahinés, plutôt que vers Ungava, infestée de maringouins.

      • Reynald Du Berger dit :

        les jeunes tis-clins égoïstes, je , me , moi,  » mon gym , mon bar karaoke.. gna gna gna  » sous-scolarisés, sans empathie ni compassion, sans sens civique qui n ont jamais aidé personne méritent de « vivre heureux et épanouis » ? …Alors je vous laisse vivre avec eux.

      • Normand dit :

        Je suis pour la fermeture (temporaire) des Gyms… pas parce que je méprise ceux qui les fréquentent mais pour la raison sanitaire objective suivante :

        39 X plus de bactéries sur un vélo stationnaire de centre de conditionnement physique, en comparaison avec un simple cabaret en plastique de cafétéria, révèle une étude menée en 2016 dans des salles de sport situées aux États-Unis. La même analyse a aussi démontré qu’on décèle 74 fois plus de germes — dont 70 % se révèlent potentiellement nocifs pour la santé humaine — sur un tapis roulant que dans un robinet, et 362 fois plus de micro-organismes sur des haltères que sur un siège de toilette.
        Source : https://plus.lapresse.ca/screens/fb5ae6dd-38e6-4280-8704-7a3d33473926__7C___0.html

        M. Du Berger, « sous-scolarisés » ? Mon fils ingénieur et ses amis ingénieurs s’ennuient de leur Gym… et ils y côtoient plein de personnes intelligentes qui n’ont pas poursuivi de longue études mais qui sont de vaillant(e)s travailleurs.

        Une personne obèse, fumeur et sédentaire pourrait se vanter de respecter scrupuleusement les restrictions sanitaires… elle finira quand même par mettre le système de santé sous pression.

      • Reynald Du Berger dit :

        « Mon fils ingénieur et ses amis ingénieurs s’ennuient de leur Gym »….…. Alors faites-leur découvrir les plaisirs de la randonnée à pied.. la nature, le bon air pur plutot que cet air vicié chaud et humide, mal ventilé, qui pue la sueur de tsours de gros bras…. Je suis plein de gros préjugés, mais si je veux recruter des gens au grand coeur, généreux, empathiques, plein de compassion prêts a faire du bénévolat avec moi à la St Vincent de Paul et aussi des intellectuels créatifs, un gym est le dernier endroit où j’irais chercher… plein de douchebags qui se regardent et comparent leurs gros bras…. et p’tites jambes… et ça ne produit meme pas d’électricité.. de l’énergie gaspillée en pure perte et ça n aide personne. Dites a votre fils que grimper des escaliers porter des bons alimentaires a des « vieux obèses diabétiques » ca développera ses quads autant que la machine du mega fitness, et quand il va se coucher le soir, il va être fier de lui et non pas fier de ses quads seulement… le bénévolat développe les quads, les biceps et.. LE COEUR ! Je n ai aucune admiration ni respect particulier pour les abonnés aux gyms.

      • Paul dit :

        Dommage professeur,

        Donc vous ne serrez pas du voyage permanent aux Marquises ?

        « Ils parlent de la mort
        Comme tu parles d’un fruit
        Ils regardent la mer
        Comme tu regardes un puit
        Les femmes sont lascives
        Au soleil redouté
        Et s’il n’y a pas d’hiver
        Cela n’est pas l’été

        ….

        Veux tu que je te dise
        Gémir n’est pas de mise
        Aux Marquises »

        Continuer à gémir et jérémier après les tis-clins chez vous, au lieu de savourer la brise sous les cocotiers, écluser un verre de Noroi ou se rafraîchir avec une Grosse Molle gardée nonchalamment « entre les deux jambes », couché dans un hamac.

      • Reynald Du Berger dit :

        Je suis allé déjà aux Marquises.. et même plus loin où peu de touristes sont allés… les Îles Australes, les plus au sud de la Polynésie française… jusqu à Rappa … j’ai vu 60 pays..et selon mes voyages, là où ya le moins de charognes et salopards: Madagascar et Vietnam.

      • Paul dit :

        Le prof est un globe-trotter sans pareil : « Je suis allé déjà aux Marquises.. et même plus loin .. »

        Alors, pourquoi vous entêter à combattre les tis-culs dans leur quête de la normalité de sous doués ?
        L’Histoire est cruelle – elle tient toujours compte de la loi des plus forts, surtout quand ils sont musclés par les Gyms.

        Voulez-vous partager le destin de haleurs du Bateau ivre glauque de notre existence, pris en charge par les Sauvages tis-clins ?

        Comme je descendais des Fleuves impassibles,
        Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
        Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
        Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

        Vous pourriez être le sage éclaireur de gouvernements dans leur recherche de nouveaux habitats (agréables S.V.P.) pour les vieux covido-vulnérables à déporter.

      • Paul dit :

        Professeur,

        Une diatribe percutante : « … le bénévolat développe les quads, les biceps et.. LE COEUR ! »
        Vous n’avez pas tort de vouloir faire joindre l’utile à l’exercice électif.
        Vraiment, l’ensemble de votre argument est très bien.

        Depuis longtemps, j’ai noté le comportement grégaire à outrance de la génération issue de garderies. Des individus qui ne se suffisent pas à eux-mêmes et qui doivent tout faire en groupe. Je comprends que confinés chez eux, ils sont malheureux.

        En même temps, leurs initiatives d’action émanent de l’interaction avec leur groupe.
        Ma petite nièce quand on la gardait, demandait au réveil : « quelles sont les activités aujourd’hui ? »
        Quand j’avais cet âge, j’improvisais et surtout, je ne demandais pas aux parents ou aux autres, ce que je devais faire.
        Je suis un individualiste, tandis que les nouvelles générations sont bien formatées pour l’avenir collectiviste prévu par Greta.

        À propos, pensez-vous que le géniteur intellectuel du futur ingénieur musclé à la gym, arborait un « bébé à bâbord » dans la vitre arrière de sa station wagon ?
        Cela pourrait expliquer ses sympathies pour les tis-clins et autres déviants.

  92. lucbmenard dit :

    En vrac,

    Bonjour M. Paul,

    Ici, https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-234468

    J’ai remarqué que vous utilisiez à l’occasion Mr pour monsieur (M.).
    Y-a-t-il une raison pour l’utilisation de cette abréviation pour Mister?
    Cette dérogation typographique n’est plus utilisée en français semble-t-il.

    Ici, https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-236701

    J’aurais terminé ma phrase ainsi : dommage que M. Harper n’ait pas été réélu pour un autre mandat de quatre ans. J’en aurais pris plus… Il était parfait! Trop peut-être! Les gens ne méritaient pas une telle personne. Il avait dessiné le plus beau projet énergétique pour le Canada. Une politique des plus intelligentes et visionnaire pour le Canada de demain. Maintenant, avec la pandémie, les dettes, les changements climatiques (croyances) et le départ de M. Trump favorable au développement et projets énergétiques, de quel Canada parlerons-nous demain?

    Enfin, ici : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-235746

    Après plusieurs essais, le candidat vaccin tricolore ne semble pas encore disponible avant un certain temps. Il doit sûrement y avoir une raison de la plus haute importance pour vous de vous déplacer ainsi,  » à découvert », pour utiliser une expression policière ou militaire. Je me demandais pourquoi tant d’insistance de votre part à vouloir ce vaccin particulier? Y-a-il de réels avantages ou serait-ce uniquement par patriotisme pour la nation mère?

    À moins d’être bélonéphobe. Je ne ris pas! Il semble que cette phobie, bien réelle, affecte une personne sur dix. La peur des aiguilles. Nos gouvernements sont-ils bien aux faits dans leurs communications par rapport à cette clientèle ? Peut-être pas suffisamment!

    Humour (rions un peu) : évidemment que placé où il sera, les ondes du dispositif risquent fort d’être drôlement brouillées!

    Bonne semaine,

    • Paul dit :

      Monsieur Luc,

      Vous êtes dangereusement perspicace : un bélonéphobe mineur, je suis.

      Quand je vois une aiguille qui s’approche du site d’injection, je détourne le regard et j’imagine l’aiguille qui pénètre dans une veine et la fait éclater sur toute sa longueur par surcroît de pression. Une phobie.

      J’ai gardé cette option ouverte au lycée et jusqu’à la dernière année du CEGEP, par mon choix de cours électifs polyvalents : les études en Médecine.
      Mon père m’avait indiqué depuis mon enfance qu’il aimerait beaucoup que je suive ses traces et que je devienne un manieur de scalpel accompli.
      Et moi, qui imaginais les veines faire un grand boum éclaboussant sous l’effet d’une aiguille et le sang gicler au loin à l’entaille d’un scalpel..

      Remarquez, quand il fallait installer la perfusion à notre chat gravement malade ou injecter d’autres chats diabétiques chez ma mère et ma sœur pendant ses vacances, j’ai appris à bien le faire sans détourner la tête. La nécessité oblige et à l’évidence, faire plaisir à son papa, n’en était pas une.

      Être à « découvert » ne me pose pas de problème. La Covid, je la respecte et je me protège, mais elle ne me terrifie pas.
      Ma vaccination sera faite pour protéger les autres.

      Je suis prudent et prévoyant : en attendant mon tour jusqu’à la fin de la campagne de vaccination, il y a des chances que des problèmes éventuels avec les vaccins, étroitement surveillés, soient identifiés et corrigés.
      Étant donné que les gens se précipitent, je ne me sens pas coupable de les apprécier comme des cobayes avant que je procède à l’enchâssement de mon vaccin-suppositoire.
      Merci, prof et les autres pionniers vaccinés, pour votre audace.

      Avez-vous remarqué que Pfizer envisage maintenant une troisième dose et possiblement un rappel annuel ?
      Aussi, on parle maintenant d’une non immunisation factuelle par la vaccination. Il ne s’agit plus d’une solution finale au problème.

      Merci de m’avoir enrichi : le terme « bélonéphobe », je ne connaissais pas.

      Et oui, j’aimerai connaître le lien web à votre copie du « livre qui explique la cause des dits changements ». Sur l’Urgence climatique on n’en sait jamais assez et des aspects spécifiques, glanés ici et là, peuvent être persuasifs avec mes interlocuteurs que j’essaie de motiver à chercher l’information factuelle, pas consommer le précuit.

      Bon courage dans l’attente de votre dose salvatrice,
      Paul

      • lucbmenard dit :

        M. Paul,

        Il y a bien sûr des liens que je pourrais éventuellement placer sur ce blog.
        Je veux vous donner une copie papier
        avec la reliure de luxe (hard cover).
        Si vous dites que vous voulez me transmettre vos coordonnées postales par courriel dans un prochain « post », je placerai mon adresse courriel
        sur ce blog pour que vous puissiez communiquer avec moi.
        Ainsi, je me ferai un plaisir de vous le faire parvenir par courrier postal.

        Bonsoir,

      • Paul S. dit :

        M. Luc,

        Vous êtes trop bon, mais vous devriez garder le traitement VIP et les « hardcovers » pour des personnalités importantes. Comme notre hôte bienveillant – le prof. ou d’autres, qui, comme lui, vont avoir fort à faire pour nous protéger contre la grande offensive climato-urgentiste qui va déferler sur la société sous peu. Le CNN est en mode de changement de cap.

        Les USA qui voudraient s’engager à l’impossible, apparemment 50% de réduction d’émissions des GES et le Canada à 40%, d’ici 9 ans. De la folie autodestructrice, mais les inconscients sont maintenant au pouvoir.

        Il n’est pas indiqué de publier les adresses de courriel personnelles sur les blogs et vous ne devez pas le faire.

        Nous trouverons éventuellement un moyen de communiquer directement.

        Portez vous bien,
        Paul S.

    • Paul dit :

      M. Ménard se (me) demandait : « .. pourquoi tant d’insistance de votre part à vouloir ce vaccin particulier? Y-a-il de réels avantages ou serait-ce uniquement par patriotisme pour la nation mère? »

      La réponse : ‘ .. ça devrait mieux passer ! ’
      « Le vaccin en suppositoire » – https://www.youtube.com/watch?v=sTlTFU0_Xk0

  93. Paul dit :

    OBJET : Votre intervention (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-237056) concernant les statines.

    Monsieur Normand,

    J’ai regardé en entier la partie concernant les statines (début à 55 minutes), du reportage que vous avez partagé avec nous.

    L’étude Jupiter d’AstraZeneca sur Crestor en prend pour son rhume.

    Le lien serré entre les cliniciens et les compagnies pharmaceutiques est connu depuis longtemps, autant au niveau d’études cliniques bienveillantes, que de participation aux comités de lecture, ainsi que de service dans les instances gouvernementales réglementaires (homologation de médicaments), par les médecins qui ont une relation d’affaires avec les firme pharmaceutiques directement concernées.
    Encore pire, des médecins sont parfois des influenceurs rémunérés, en conflit d’intérêt évident.

    Le reportage se penche sur un test de validation, payé par AstraZeneca, conduit selon les règles de l’art (« double blind study »), sur des patients trop jeunes pour courir le risque d’infarctus dû au cholestérol et interrompu juste à temps, avant que les patients n’entrent dans la catégorie à risque. En même temps, les données statistiques montrent le bénéfice du médicament en déclin, justement quand on en aurait besoin. Enfin, la manipulation de graphique pour indiquer un bénéfice de prise du Crestor en forte croissance, au lieu d’une tendance à la décroissance supportée par les résultats.

    Je connaissais le désenchantement avec les statines aux USA, mais la causalité directe avec le diabète m’était inconnue. J’étais au courant d’effet secondaire sur les muscles.

    En tant qu’aidant naturel j’avais fait plusieurs recherches (bien obligé quand le médecin de famille est un toton) pour soulager la neuropathie périphérique (ainsi que prévenir des problèmes cardiaques) chez un proche.
    Entre autres choses, on conseillait la Coenzyme Q10 et en me renseignant un peu plus, j’ai appris que les statines interféraient avec la production naturelle de la CoQ10, laquelle, en même temps, décline avec l’âge.
    J’ai alors lu un peu plus sur les statines et en plus de problèmes musculaires, on mentionne des problèmes cognitifs potentiels graves – un luxe que peu de gens peuvent se permettre.

    Un an plus tard, sans aucune explication ou mise en garde, mon médecin me tend une prescription pour cette drogue dangereuse, à titre préventif, car le niveau permissible de cholestérol serait plus bas pour les pré diabétiques (prédisposition héritée du grand père).

    Quand je me suis objecté et refusé la prescription (je tiens à mon « mental »), le monsieur n’a pas aimé.
    Maintenant, grâce à Normand, j’apprends que la prévention contre l’effet d’un diabète de type 2, possible futur, pouvait me le causer probablement.
    Et, pas danger que le toton diplômé me prescrive la Coenzyme Q10 ou conseille sa prise en supplément. Cet illuminé ne sait même pas que la CoQ10 existe (j’ai tenté d’en discuter avec lui) et qu’elle est à la base de la conversion énergétique dans presque toutes les cellules du corps, y compris celles du cerveau et du cœur.
    La Big Pharma ne pousse pas la CoQ10, alors les médecins peuvent l’ignorer.

    En passant, se pourrait-il que la carence naturelle en CoQ10, ou induites par les statines, contribue à la vulnérabilité de personnes âgées à la Covid-19 ?

    Mais qui financerait une étude d’investigation, si la Big Pharma n’a rien à y gagner ?

    Merci pour l’information,
    Paul

    • Normand dit :

      Bonjour Paul,

      Un proche de mon entourage immédiat est atteint de fibrose kystique et aujourd’hui, greffé des poumons. Sans les pharmaceutiques, il ne serait plus de ce monde depuis longtemps.

      Tout le défi consiste à faire la part des choses entre les risques, bénéfices, effets secondaires, intérêts financiers, etc…

      J’imagine que bien des médecins sont confrontés au fait que s’ils ne sont pas interventionnistes et pro-actifs, ils risqueraient d’être blâmés pour ne pas avoir proposé un traitement faisant partie de l’arsenal généralement validé.

      Avec les déficits monstrueux que la gestion de la pandémie aura entraînée et les impacts à long terme sur notre système de santé déjà fragile, il devient plus urgent que jamais de réaliser que, si on a la chance d’être nés en santé, c’est NOTRE responsabilité de prendre le maximum de moyens pour le rester le plus longtemps possible.

      • Paul dit :

        Bonjour Normand,

        Je suis d’accord.

        Cependant, un médecin qui fait, à votre place, la part des choses, devrait solliciter votre opinion et exposer tous les tenants et aboutissants.

        Je suis absolument contre les statines à titre préventif, pour protéger mon « mental », mais je penserai différemment, si mon cholestérol était vraiment trop élevé et ainsi mon « mental » était menacé encore plus par un AVC.

        Depuis mon interaction fréquente avec les médecins en tant qu’aidant naturel, j’ai remarqué qu’on ne traque pas de prés les effets secondaires toujours possibles après l’adoption d’un nouveau traitement.
        On le fait inadéquatement quand on a la patiente sous le nez, admise à l’Institut de Gériatrie et vraiment pas du tout quand on prescrit un nouveau médicament et on revoit le patient dans six mois.

        Vous misez dans le mille avec les Gros-Clins au Ministère de la Santé.
        Aucune raison qu’ils soient plus nombreux que les médecins et infirmières pour prendre soin de nous – les bénéficiaires (de leurs largesses).

        Ils le font en s’arrangeant pour qu’il n’y ait aucune imputabilité et que le chaos soit perpétuel.

        M. Dubé me semble beaucoup plus apte à entreprendre éventuellement, quand il ne sera plus le vaccinateur en chef, des procédures de la nécessaire réforme, que ne l’était Mme McCann, un produit insupportable du système.

        Éventuellement, j’espère que les Québécois malades, deviendront des patients respectés.

      • Normand dit :

        Bonjour Paul,

        Puisque vous semblez partager cette confiance/méfiance relative que j’ai envers les «Big Pharma», vous pourriez être intéressé à connaître (si ce n’est déjà fait) l’opinion de la Dr Marcia Angell, qui a occupé pendant 2 décennies le poste d’éditrice en chef du New England Journal of Medicine et qui a enseigné la médecine à Harvard.

        Les 2 paragraphes intitulés « Critique de l’industrie pharmaceutique » et « Critique des conflits d’intérêts » dans le lien qui suit devrait vous donner le goût d’en apprendre davantage. En 2009 elle écrit « Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique publiée »
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Angell

        Sur Google, si vous tapez son nom et que vous allez voir la section «Vidéos», vous trouverez de nombreuses conférences où elle raconte, entre autre, son expérience troublante à titre d’éditrice en chef de la revue prestigieuse.
        ____________

        De plus, si vous êtes intéressé au point de vue de médecins critiques de ce qu’ils estiment être de la surmédicalisation, vous pourriez être intéressé par les livres du Dr Nortin M. Hadler. Je ne sais pas si la version originale anglaise est disponible au Québec, mais ses ouvrages ont été traduits, il y a quelques années, par le Dr Fernand Turcotte (décédé de la Covid au printemps 2020).

        « Malades d’inquiétudes ? Diagnostic: la surmédicalisation! »
        https://www.leslibraires.ca/livres/malades-d-inquietude-diagnostic-la-surmedicalisation-nortin-m-hadler-9782763736723.html

        Il y a aussi « Le dernier des biens portants »
        https://www.leslibraires.ca/livres/dernier-des-bien-portants-le-nortin-m-hadler-9782763786216.html

      • Paul dit :

        Bonsoir Normand,

        Merci beaucoup pour la référence.
        Je vais m’y abreuver lentement.

        Pensez-vous, que le professeur y risquerait de perdre sa confiance retrouvée en l’imprimatur scientifique régie par les comités de lecture « désintéressés » ?

        Juste à vue d’œil désabusée : pour le moment, il y a beaucoup plus d’argent à faire en servant bien les intérêts de la Big Pharma, que ceux de la Big Greta. Des avantages monétaires aussi, mais encore plus idéologiques, quand on est une paire de revue pour la cause de la Dr G. Thunberg.

        Rassurez nous vite. Dr Marcia Angell n’est pas issue de la diaspora suédoise et elle n’a pas américanisé son nom de famille ancestral : Tegnell.

        Sinon, elle pourrait être assignée à un des Nuremberg à venir du prof.

      • Paul dit :

        En sus à la deuxième partie : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-238029

        Bonjour Normand,

        Je crains que ce ne soit pas seulement la surmédicalisation qui menace la profession médicale, mais aussi la pratique de la médecine à distance.
        Par téléphone, telle que célébrée par Mme Danielle McCann. On serait en train de l’implanter au Québec à l’instar des États-Unis.

        Déjà, les cohortes de médecins modernes se fient trop aux protocoles basés sur des tests en cascade et séparés de plusieurs mois entre les visites.

        Un médecin à l’ancienne pouvait converger beaucoup plus rapidement vers le bon diagnostic. Il faisait confiance à son expérience et à son instinct.
        Il interprétait les indices multiples avant de confirmer son diagnostic par un test de laboratoire.
        Dans les maladies dégénératives, le temps est d’essence.

        Après plusieurs mois de diminution graduelle et notable de la motricité, surtout de perte d’équilibre, le tout accompagné de douleurs aux extrémités inférieures, j’avais éventuellement demandé au toton généraliste, s’il pouvait s’agir d’une neuropathie périphérique.
        Une relation aux USA m’avait raconté un cas semblable, aussi caractérisé par des fortes douleurs, notamment accompagnées de sensation de décharges électriques (l’indice clé).
        Vérification faite – il ne s’agit pas d’une maladie exotique, 15 % d’Américains en seraient atteints, avec divers degrés de gravité.

        Jusqu’à ce temps, le diagnostic répété du médecin de famille incompétent était : les effets de vieillesse et la dégénérescence nous attend tous.
        Quelques mois auparavant, à 85 ans, ma mère était complètement autonome, elle entretenait sa maison, administrait ses affaires, s’occupait de ses chats, de son jardin, aidait les autres et globe trottait toute seule.

        À noter : le bureau de ce médecin « de famille » est au deuxième étage, accessible seulement par un escalier extérieur. Une savante gestion de la clientèle par limitation d’accès.
        La marchette n’était d’aucun secours, il fallait pousser la patiente qui se retenait à la rampe. Une expédition ardue, impossible pendant les mois froids.
        Mais nécessaire, pour le renouvellement de prescriptions. Le suivi totonique, n’en parlons pas.

        Référée au neurologue, après le délai d’attente, la cascade de tests / consultations multidisciplinaires a commencé : mesures du flux de signal nerveux dans tous les membres, identification de zones atteintes, écartement de causalités toxiques ou virale, fausse convergence vers la cause classique de la neuropathie – le diabète, des imageries de toute sorte, sauf à la bonne place.
        Chaque intervention séparée de plusieurs mois de la suivante.

        Éventuellement, sur une image de radiographie du crâne on a découvert une vertèbre au cou ouverte (malformation de naissance), ce qui a justifié (seulement après l’avis d’un neurochirurgien) l’imagerie de toute la colonne vertébrale.
        Là, tout est devenu clair, le tassement de disques avait causé deux étranglements de la moelle épinière. Une sténose classique qu’un bon médecin aurait pu deviner chez une personne âgée, dont la taille avait diminué de dix centimètres depuis sa maturité et la colonne était partiellement déviée.
        Mais le protocole d’intervention ne prévoit pas ce genre d’investigation, pourtant triviale.

        Rapidement, on a opéré avec succès à deux reprises la patiente âgée de 87 ans pour dégager le passage dans la colonne vertébrale.
        Malheureusement, la nécrose avait fait son œuvre. Selon le neurochirurgien, la patiente aurait pu remarcher et continuer sa vie active, si l’opération avait été faite six mois plus tôt.
        Deux ans et demi se sont écoulés entre l’apparition de premiers symptômes (dont les décharges électriques) et l’intervention chirurgicale.

        Au moins, on avait évité la progression du mal, l’incontinence et d’autres inconvénients.
        Bien que la patiente pouvait toujours se déplacer à l’aide d’un déambulateur, son sens d’équilibre était compromis par la non synchronicité de la rétroaction nerveuse.
        Les douleurs neuropathiques n’ont pas été éliminées.

        Les médecins, autant le neurologue que le généraliste, voyaient la patiente en personne, à plusieurs reprises, ils l’ont auscultée et échangé avec elle. Ils l’ont totalement manquée. Le diagnostic est survenu par pur accident.
        Les deux interventions chirurgicales ont été impeccables.

        L’auscultation au téléphone ? Par les mêmes incompétents ?
        Mme McCann, voulait-elle rire de nous ?

        D’autres procédures, ajoutées à des protocoles qui ne convergent pas assez rapidement au bon diagnostic.

        Pardonnez le long exposé, mais le diable est toujours dans les détails.

  94. Jacques dit :

    Un petit conseil ici: abstenez-vous de parler de la Suède à moins d’en dire du mal. Si j’avais comparé la Suède à l’Allemagne nazie et Tegnell à Mengele, j’aurais eu probablement droit aux félicitations du prof.

    Mais en osant comparer le Québec avec la Suède et, offense suprême, en affirmant que le Québec n’a pas fait mieux que la Suède (données objectives à l’appui), j’ai déclenché un accès de rage incontrôlable: ti-clins de Radio-X, salopards, charognes…

    PS: Si le prof considère que les auditeurs de Radio-X sont des ti-clins, je me demande bien pourquoi il perd son précieux temps à faire des chroniques pour la dite radio, puisque ces ti-clins ne sont certainement pas en mesure de comprendre quoi que se soit à ses savants propos:
    https://radiox.com/choi981/category/collaborateurs/reynald-du-berger/

    • Reynald Du Berger dit :

      Comme on met le nez du p’tit chien dans son pipi sur la moquette, j’ai mis le nez de certains animateurs et chroniqueurs de CHOI Radio_x 1- dans leur « modèle suédois » et ensuite 2- dans leur « mega fitness » …ils ont pas aimé…vraiment pas… et depuis… silence total…

  95. Paul dit :

    Monsieur Ménard,

    OBJET : l’article apologiste prochinois que vous avez rapporté (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-231760)

    Vraiment pas sérieux, l’article publié par Le Point : un titre sans lien, des questions bonbon et les réponses, dignes d’un relationniste. (Ces réponses étant assurément soumises à l’approbation préalable d’un apparatchik à l’Ambassade de Chine à Paris.)

    Saviez-vous que le Parti Communiste Chinois s’achète depuis longtemps et de plus en plus, la bonne presse chez les journalistes américains ?

    « NAMED & SHAMED: The “Journalists” Who Went On Chinese Communist Party Junkets, Then Delivered “Favorable Coverage.” » – https://thenationalpulse.com/exclusive/journalists-taking-cusef-trips-for-favorable-coverage/

    Les journalistes français, seraient-ils incorruptibles face aux corrupteurs chinois ?

    Ce Philippe Barret, intellectuel et sinologue, serait-il un apologiste « innocent » (au sens québécois du terme) de la Chine ou un Idiot utile du PCC ?
    Les deux, mais surtout et clairement, un agent, particulièrement dithyrambique, de propagande chinoise. Ce qui est facile à constater dans sa chronique : « La Chine s’est éveillée par Philippe Barret » au Nouvel Économiste – https://www.lenouveleconomiste.fr/chroniques/philippe-barret/

    Saviez-vous que la Chine impose l’autocensure aux producteurs d’Hollywood ?
    « .. Ted Cruz Calls Hollywood « Social Justice Warriors » For Censoring Content To Appease China » – https://www.youtube.com/watch?v=J9gzPiAAfuo

    Saviez-vous que la Chine interdit à la National Basketball Association et à ses joueurs de se prononcer sur les questions politiques la concernant ?
    « Why the NBA Is Facing a Difficult Choice in China | WSJ » – https://www.youtube.com/watch?v=OUBk5YQP128

    La même interdiction est imposée aux employés d’entreprises qui veulent faire affaire en Chine.
    Il y a aussi les universités qui se plient aux désirs du PCC, ainsi que les plateformes de médias sociaux.
    Ce n’est pas en Chine que les étrangers doivent se taire, mais chez eux.

    Et le jovialiste Philippe Barret qui peint la Chine en bon géant vert bienveillant qui s’occupe de ses affaires et laisse les autres tranquilles.

    • Paul dit :

      Monsieur Luc,

      Voici un exemple montrant comment la Chine s’approprie les fruits de la recherche scientifique dans les universités étrangères (pas seulement aux USA) :
      « Feds Charge Southern Illinois U. Prof with Grant Fraud over Secret Ties to China » – https://www.breitbart.com/tech/2021/04/23/feds-charge-southern-illinois-u-prof-with-grant-fraud-over-secret-ties-to-china/

      Ils sont des dizaines, même centaines de milliers, les étudiants, professeurs et chercheurs dans les universités partout sur la planète. Chinois d’origine, qui ne peuvent rien refuser au Parti Communiste Chinois.
      Leur loyauté est obligée par la loi et assurée par la main mise de l’état policier sur leurs familles restées en Chine. On se sert de la carotte aussi – le « Thousand Talents Program », pour recruter des espions sans racines chinoises et pour motiver davantage les chinois récalcitrants.

      D’autres dizaines de milliers de chercheurs et ingénieurs d’origine chinoise, employés par des entreprises étrangères de pointe, se rapportent aussi au PCC.

      Enfin, il y a des investisseurs chinois qui achètent des entreprises occidentales avec tous leurs brevets et secrets industriels.

      Après, le sin-ologue Philippe Barret a beau jeu de chanter les louanges de prouesses scientifiques chinoises : La Chine s’est éveillée par Philippe Barret Archives | Le nouvel Economiste – https://www.lenouveleconomiste.fr/chroniques/philippe-barret/

      P. Barret : « La Chine continue sa conquête de l’espace – À ce rythme, la Chine pourrait bientôt dépasser les États-Unis comme première puissance spatiale. »

      Les accusations ci-haut ne sont pas l’oeuvre d’un quidam sinophobe (ce que je ne suis pas), le FBI dit la même chose :
      « The Threat Posed by the Chinese Government and the Chinese Communist Party to the Economic and National Security of the United States » – https://www.fbi.gov/news/speeches/the-threat-posed-by-the-chinese-government-and-the-chinese-communist-party-to-the-economic-and-national-security-of-the-united-states

      • “.. the Chinese military conspired to hack Equifax and made off with the sensitive personal information of 150 million Americans—we’re talking nearly half of the American population and most American adults ..”
      • “.. the FBI is opening a new China-related counterintelligence case about every 10 hours. Of the nearly 5,000 active FBI counterintelligence cases currently underway across the country, almost half are related to China.“
      • “..China is working to compromise American health care organizations, pharmaceutical companies, and academic institutions conducting essential COVID-19 research.”
      • “..expansive approach to stealing innovation through a wide range of actors—including not just Chinese intelligence services but state-owned enterprises, ostensibly private companies, certain kinds of graduate students and researchers, and a whole variety of other actors working on their behalf.”
      • “It’s the people of the United States who are the victims of what amounts to Chinese theft on a scale so massive that it represents one of the largest transfers of wealth in human history.”

      Et dire qu’il se trouve des naïfs qui admirent le progrès fulgurant de la Chine.

      Je vous encourage monsieur Luc à lire en entier l’allocution de Christopher Wray, le patron d’FBI.

      Ensuite, je nous poserai cette question : Peut-on continuer de faire des affaires avec la Chine comme s’il s’agissait d’un pays comme les autres ?

      La Chine communiste veut dominer la sphère technologique, économique et militaire aussi, être la première puissance mondiale, parce que, prétendent-ils, cette place leur revient historiquement de par leur positionnement millénaire.

      Et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Dixit director Wray.

      Quelqu’un qui vole sans vergogne pour devenir riche et puissant, ne va-t-il pas recourir à la spoliation pure et simple de tous les autres, quand il sera dominant ?

    • lucbmenard dit :

      D’abord, intéressante analyse/synthèse…

      Fait à noter, l’article datait de trois ans. Les choses ont beaucoup changé es, évolué es pourrait-on dire…

      Donc, selon vous, il faudrait craindre la Chine si je comprends bien? Du point de vue de l’influence communiste et/ou économique?

      Merci,

      • Paul dit :

        Bon après-midi monsieur Ménard,

        L’article dans Le Point datait peut-être, mais les apologistes prochinois dans les médias sont toujours actifs et bien motivés par le pouvoir économique (les organisations qui contrôlent les médias), qui veut continuer son copinage avec la Chine communiste, où on espère faire fortune, ou fabriquer ses produits à bon marché.

        Les choses évoluent, mais pas en notre faveur, bien que, pour le moment, l’Administration Biden tienne tête, au moins en paroles, à l’offensive chinoise.

        Le régime dictatorial en Chine est communiste de nom et par l’emploi de leviers autoritaristes.

        Les dirigeants chinois ont compris que le communisme marxiste-léniniste traditionnel s’est effondré, à cause du manque de motivation personnelle de citoyens qui travaillaient tous, sans enthousiasme, pour des entreprises, agricoles et industrielles, toutes propriétés de l’état.

        L’état chinois ne possède pas les compagnies directement (bien qu’il en détient dans certains domaines), mais les contrôle effectivement toutes.
        On encourage la production de la richesse par l’initiative des individus, mais on peut aussi assigner la propriété personnelle à qui la « mérite » selon les critères évolutifs et la réassigner quand ce mérite vacille.
        Donc, l’ambition matérialiste est fortement motivée, dans un cadre autoritariste. La population se souvient encore très bien du régime de survie minimale sous Mao.

        En Allemagne nazie (national-socialiste), l’état ne possédait pas les industries, mais détenait tous les leviers économiques et les autres aussi.

        La Chine est un pays sous un régime qu’on peut définir comme facho communiste.

        Ce pays est dirigé par des technocrates pragmatistes, exempts de sensiblerie (« wokiste » néo-américaine), pour la plupart diplômés en génie, qui visent la position de première puissance mondiale parce que cette place revient à la Chine historiquement.

        “American Host REACTS to FACTS about CHINA” -https://www.youtube.com/watch?v=A3SbhDZtFsk

        En même temps, les dirigeants chinois ont un fort ressentiment contre les impérialistes européens et japonais pour leurs incursions passées.

        Le peuple chinois a un QI moyen plus élevé que les Européens et les Nord-américains, ils sont plus travaillants que nous et aussi beaucoup plus disciplinés. Les valeurs fondamentales morales là bas ne sont pas judéo-chrétiennes.

        Je vous retourne votre question.

        Bonne cogitation,
        Paul

      • Paul dit :

        Par souci de précision, je réécris une phrase ainsi :
        « L’état chinois ne possède pas la majorité de compagnies directement (bien qu’il en détient beaucoup dans certains domaines jugés stratégiques, comme les industries lourdes et de transformation primaire traditionnelles), mais les contrôle effectivement toutes. »

        La version originale s’appliquait aux entreprises de production de biens de consommation, de commodité et les industries nouvelles.

        On ne pouvait pas pointer et cliquer sur mon hyperlien concernant la formation universitaire en génie de membres du Politburo chinois.

        Le revoici :

        “American Host REACTS to FACTS about CHINA” – https://www.youtube.com/watch?v=A3SbhDZtFsk

  96. Paul dit :

    Je suis déçu : hier, le Jour de la Terre, nous n’avons pas eu droit au match pugilistique entre le prof et M. Réjean.
    Peut-être, Jacques a raison : le port du masque réduit la capacité d’oxygénation ou le vaccin Zen induit la léthargie.

    M. Tremblay aurait pu ouvrir en portant un direct au front du prof avec une Greta menaçante devant le Congrès des États-Unis : “ So my advice for you is to choose wisely. “. Sinon !
    « Greta Thunberg Testfies Before Congress On Earth Day, Says US Is « The Biggest Emitter In History » » – https://www.youtube.com/watch?v=DKQpCUih1ww

    Le prof ébranlé accuse le coup, avance et porte un direct court au plexus du pétrophobe : Greta montre son ignorance en sciences, elle n’est qu’une marchande de peur.
    « GOP Lawmaker Grills Greta Thunberg On « Panic » Rhetoric, China And India Emissions » – https://www.youtube.com/watch?v=EUIWVZAuE6M

    Réjean se dégage et tente un uppercut : “ The Earth is on fire and we’re all going to die soon “.
    « Greta Thunberg releases video message on Earth Day, terms it ‘A Emergency Alert For General Public’ » – https://www.youtube.com/watch?v=NIxNAC6ZFzU

    Enfin, le prof musclé (ailleurs qu’aux Gyms) porte un crochet au menton et Réjean croule au tapis : voici, l’empreinte écologique de la Sainte Greta, quand elle est dans le privé, lors de sa visite en Alberta.
    « What do you think of Greta Thunberg’s plastic garbage filled Tesla? | Keean Bexte » – https://www.youtube.com/watch?v=r8SyoRwV_To&t=291s

  97. Paul dit :

    Voici un article sur l’essai « Undue Climate Haste » publié par CLINTEL, dont le professeur Du Berger est l’ambassadeur au Canada français, je crois.

    “Why did the EU invite Greta Thunberg and not Nobel Prize winner William Nordhaus?” – https://wattsupwiththat.com/2021/04/22/why-did-the-eu-invite-greta-thunberg-and-not-nobel-prize-winner-william-nordhaus/

    • Objectif irréaliste : « .. to reach net zero emissions in 2050, the EU will have to deploy a new nuclear power station EVERY WEEK, from now until 2050. In total, 1650 new nuclear power stations .. ».

    • Ou bien : « Achieving net zero with wind would require 450 new 2.5-MW turbines to be installed EVERY TWO DAYS until 2050; 82,000 windmills a year! Where would you place them all? ».

    L’essai « Undue Climate Haste » peut être consulté ici : https://clintel.org/wp-content/uploads/2021/04/ClintelECR_EssayNeedlessClimateHaste-def.pdf

    La question demeure : Avant d’engager des dépenses pharaoniques en trillions d’euros, pourquoi les autorités d’Union Européenne consultent-elles une dropout sans autre formation, que l’activisme transmis par ses parents ?

  98. Jacques dit :

    Finalement, je vais peut-être me décider à prendre un rendez-vous pour le vaccin …
    https://ibb.co/n3HxyZb

    • Paul dit :

      Vous faire vacciner par injection ou par enchâssement du suppositoire Pasteur ?

      Par votre vaccinatrice ?

      Ou « assisté par une charmante infirmière » comme celle du prof ?

      • Jacques dit :

        Tout compte fait, pour moi ce serait la piqûre à la condition qu’elle soit faite par une infirmière dont les ‘compétences’ sont très au dessus de la moyenne…

      • Paul dit :

        Compétences palpables ou plus discrètes, mais voluptueuses et capiteuses, dispensées par des mousmés, comme le professeur les aime ?

        Le gros gin DeKuyper vs le Noroi raffiné.

      • Reynald Du Berger dit :

        Jadis, je fabriquais de la Suze. Nous allions cueillir la racine de gentiane fin juin à la tombée de la nuit dans le Jura, nous la laissions sécher. Puis écorces d’oranges amères, vin blanc et alcool. Macération un mois… filtrage… Je risquais 200€ d’amende (plante protégée) + me faire prendre par les douaniers canadiens…c’était encore meilleur que la Suze commerciale…

      • Paul dit :

        Pour encore mieux faire et risquer une amande encore plus salée, vous auriez pu aussi faire fermenter une décoction saccharique et la distiller avant la macération.

      • Paul dit :

        Des amendes pour : l’attaque de la biodiversité botanique.

        Des amandes pour :
        une diminution de 45% du risque de développer une maladie cardio-vasculaire, Une baisse de 13% du risque de diabète, Une réduction du mauvais cholestérol (LDL) ainsi qu’une augmentation du bon cholestérol dans l’organisme, Une prévention des risques d’hypertension (grâce au potassium qu’elles contiennent).

  99. Paul dit :

    REF. : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-237864

    Le prof professe sa foi :

    « Sur le Couvre-feu, masque en extérieur (quand les gens sont en foule) amendes, rencontres familiales, restaurants etc.. votre opinion est exactement celle des salopards et donc opposée à la mienne. Vous accablez le gouvernement et encensez les salopards, moi je fais le contraire. »

    Pour rééduquer les dangereux tis-clins sous doués, au lieu de la méthode douce du prof pédagogue, qui a consacré sa vie à l’éducation de jeunes, ne devrait-on pas plutôt faire appel à la technologie plus persuasive ?

    • Reynald Du Berger dit :

      LES DEUX GBS GROS BON SENS ET GROSSE BONNE SCIENCE…. seul dans la rue ou sur un sentier… pas de masque… en grappes de tis-clins manifestants agglutinés les uns sur les autres devant le Parlement… masque…. me semble que ça prend pas un article dans SCIENCE pour démontrer cela.

      • Paul dit :

        Le prof s’exclame : « .. ça prend pas un article dans SCIENCE pour démontrer cela. » – soit la mascarade nécessaire de « grappes ».

        Les tis-clins « égoïstes et sous-scolarisés », incluant les intellectuels musclés, toujours rendus dans les gyms, dont certains « fils ingénieur et ses amis ingénieurs », ne vont pas lire la « SCIENCE ».

        Avec la compression verticale du cervelet par leur muscle sterno-cléido-mastoïdien surdéveloppé, ils sont à peine capables de déchiffrer la bédé relatant Les aventures du Capitaine Kébec.

        Allez hop, mettez-moi toute cette belle grappe, égrappée, un à un, dans la Machine à claques formatrices.

      • Paul dit :

        Le prof fait confiance à la GROSSE BONNE SCIENCE (GBS) sur le port du masque à l’extérieur : « en grappes de tis-clins manifestants agglutinés les uns sur les autres devant le Parlement… masque…. ».

        Le « Chief medical adviser » dans l’administration Biden, le Saint Antoine Fauci, avait communiqué à la plèbe sa GBS par son comportement en grappe l’été dernier :

        Quand on est le grand saint en titre du Parti Démocrate, on n’a plus besoin de signaler, à temps plein, sa vertu à son entourage.

      • Normand dit :

        Paul, vous êtes de mauvaise foi !!! Vous accablez les gouvernements !!!

        Mars 2021

      • Paul dit :

        Mtre Normand,

        En théorie et en réalité : les masques protégent raisonnablement bien contre la propagation de virus dans un espace fermé.

        En pratique : dans une école, des heures durant – fort probablement pas.

        C’est comme comparer une expérience en laboratoire, sous conditions optimales et sa transposition dans les conditions de la vie ordinaire.

        “Carl Heneghan – Theres’s no evidence that masks are protecting children and teachers in schools” – https://www.youtube.com/watch?v=tR2bS9j_8g4

        GBS : absolument impossible de faire respecter à tous les élèves, pendant toute la journée, les consignes du parfait « masquiste ».
        Ce serait comme s’attendre à ce qu’un nudiste pète dans son coude, même quand il déguste son roteux à l’intérieur de son VR.

      • Normand dit :

        Votre épidémiologiste Carl Heneghan croit que le masque est inutile pour les jeunes élèves ?

        On n’a pas pris pas de chance, des milliers de petits québécois ont porté le masque de marque Metallifer modèle SNN200642 depuis plus de 6 mois !!! Une belle livraison de 30,600,000 masques. L’inhalation de graphène nanoformé, ça doit être bon pour le système immunitaire non ?

        https://ca.topclassactions.com/lawsuit-settlements/consumer-products/recalls/966561-health-canada-investigates-potentially-toxic-masks-after-recall/

      • Paul dit :

        Graphène, j’en ai dans ma raquette de tennis.
        Je vois : si elle brisait il ne faudrait pas la renifler.

        Espérons que les masques en question n’aient pas causé une sorte d’amiantose, ou d’autres problèmes de santé, chez les usagers jeunes et adultes et que ces masques aient, quand même, pu faire éviter quelques contaminations virales.

        Normand,
        Les masques Metallifer seraient dangereux à cause de la possibilité d’inhalation de nano particules.
        Au lieu de laisser le gouvernement jeter le stock non utilisé, vous devriez le récupérer et incorporer le matériel dans le nouveau concept de masque pour le trou du cru de nudistes.

        On n’aspire pas (enfin je l’espère) par le troufignon, mais il paraîtrait que certains expirent par là une vingtaine de fois par jour.

        Votre défi : la durabilité, en particulier pour les naturistes qui pédalent, d’autres qui restent assis en gigotant ou qui jouent dans un quatuor.

        J’ai vérifié : le graphène est chimiquement inerte, alors les nudistes ne mettraient pas en danger leur « entrée des artistes ».
        La santé de nudistes est importante, comme l’aurait dû être la santé d’écoliers collés avec des masques douteux. Homologation CSA, ou pas ?

    • Jacques dit :

      Excellente vidéo. Si j.étais le premier ministre, je mettrait sur pied une flotte de roulottes équipées de cette machine. Ces roulottes pourraient se déplacer facilement dans tout secteur qui montre un relâchement concernant les mesures sanitaires.

      • Paul dit :

        Monsieur Jacques,

        Nous parlons d’un futur prévisible, caractérisé par le déferlement de vagues successives de Covid, greffées aux mutations d’un variant à un autre.

        Comme vous vous en doutez, tous les tis-clins et les abonnés aux gyms, ne sont pas rééducables. Même pas avec moult claques à la tête formatrices.

        Pour ceux-là, suivra la détention dans les Kamps de redressement civique de la Frau Guilbault, en prolongement de confinements à répétition.

        Au bout du parcours pour les cas sans espoir, il y aura La Fourgonnette Jinguan Auto :
        “China’s Mobile Execution Vans” – https://www.youtube.com/watch?v=mlYSl5IKP64

        « Organs can ‘be extracted in a speedier and more effective way than if the prisoner is shot,’ says Mark Allison, East Asia researcher at Amnesty International in Hong Kong. »

        Au terme d’exécutions publiques à l’ancienne, on faisait payer en Chine à la famille du condamné le coût de balles.

        Il paraît qu’à 72 ans Victor Hugo était un amant insatiable. Il canoniquait les belles créatures aussi à l’âge canonique de 81 ans.

        Je vous le demande en tout respect : les 72 ans passés, avez-vous des organes bien conservés et marchandables ?

        Ceci, afin de faire économiser à votre famille, au moins partiellement, le remboursement du coût de seringues et leur contenu létal, les bistouris, la glacière, la glace sèche, le transport, le médecin, le livreur, la paperasse, etc..

        Il est prévisible qu’on s’inspire chez nous de pratiques qui ont fait leurs preuves ailleurs ou encore, qu’on soustraite, clé en main, toute l’opération à une entreprise chinoise.

        Pour ce qui resterait après le bistouri, vous pourriez envisager la humusation écologique et ainsi éviter le coût de la crémation.

  100. Paul dit :

    À propos d’humusation, Jacques ne serait pas le premier à la pratiquer.

    Le fondateur de cette fête sacrée, qu’est le Jour de la Terre, Mr. Ira Einhorn (« The Unicorn Killer »), avait composté pendant 18 mois dans une malle son ex-dulcinée, après l’avoir trucidée en 1977.

    Comme le dit notre prof érudit : « les bottines doivent suivre les babines ».

  101. Jacques dit :

    M. Paul
    Je ne suis pas convaincu pour l’humusation. Je n’aime pas l’idée de finir comme compost dans le jardin d’une végane radicale. Quand mon heure viendra, je préfère partir en fumée et contribuer ainsi à ajouter un peu de CO2 dans l’atmosphère qui en manque déjà, malgré les affirmations (fausses) du Giec et de Greta.
    https://www.humusation.org/

    Je n’ai jamais été malade de ma vie et je fais ce qu’il faut pour rester en bonne santé. Entre autres choses: éviter les hôpitaux et les médecins autant possible, ne pas consommer de médicaments sauf en cas de nécessité absolue et surtout refuser toute vaccination, même par une infirmière ultra ‘compétente’…

    Si on regarde les données de la CDC sur les taux de survie pour la Covid, alors je ne vois pas comment ces vaccins anti-covid pourraient être d’une quelconque utilité, en particulier pour les moins de 70 ans. Et surtout, pourquoi vouloir vacciner les enfants? Il y a peut-être quelque chose qui m’échappe. A moins que ces données de la CDC soient fausses, je ne vois pas ce qui justifie ces vaccins.
    https://ibb.co/pJvg7Jg

    PS: A tous ceux qui ont déjà pris la piqûre, est-ce que les préposés vous ont bien informés qu’en acceptant le vaccins, vous acceptez de participer à une étude clinique et que vous assumez les risques potentiels. Avez-vous aussi été informés qu’en cas d’événement adverse sérieux, vous ne pourrez être indemnisé ni par le fabriquant du vaccin, ni par l’État. A moins d’avoir une assurance maladie ou invalidité privée, vous n’aurez pas droit au moindre centime si le vaccin vous rendait invalide!

    • Reynald Du Berger dit :

      « vous n’aurez pas droit au moindre centime si le vaccin vous rendait invalide! »…. aux USA une nouvelle branche du droit médical se développe… un avocat vous donne sa carte en sortant du centre de vaccination de covid … » au moindre symptôme comme fièvre…baisse de libido…. appelez-moi » $$$$$$$

      • Paul dit :

        Le prof souligne une particularité bien américaine – « the ambulance-chasing shysters » : “ .. un avocat vous donne sa carte en sortant du centre de vaccination de covid … » au moindre symptôme comme fièvre…baisse de libido…. appelez-moi » $$$$$$$ “

        Ces ridicules Amerloques qui laissent les citoyens lésés obtenir justice contre les puissants et l’état délinquant.

        Nous sommes si bien au Québec, ce royaume de la non imputabilité :
        • Notre char se fait engloutir par un méga nid-de-poule – l’état non responsable;
        • Les aînés invalides laissés à eux-mêmes dans les CHSLDs pendant le ‘lockdown’ en 2020 – l’état non responsable;
        • ETC.., ETC.., ETC…

        Et nous sommes tous contents, contents.

  102. Paul dit :

    Bonjour M. Jacques,

    Votre Oncle Bill ne fait pas seulement que vacciner « tout ce qui bouge », maintenant ce « nerd » veut faire interdire le steak dans les pays riches et le remplacer par la viande de boeuf à 100% synthétique. Produite par les compagnies dans lesquelles il investit.

    Théoriquement cela diminuerait les émissions de GES par la réduction du cheptel de ruminants, bien qu’on ignore l’effet de flatulences méthaniques humaines accrues inhérentes au végétarisme.

    Enfin, en tant que le Boss de la Terre, Bill Gates veut augmenter la réflectivité de l’atmosphère pour sauver la Planète :

    “Bill Gates backs project to ‘dim the sun’, Tucker Carlson reacts” – https://www.youtube.com/watch?v=-wwIBUCBrF8

    En somme, le projet de Gates est de disperser dans la stratosphère de très grandes quantités d’aérosols, ainsi que d’autres particules réflectives légères et à l’instar d’éruptions volcaniques réelles ou d’Hiver nucléaire modélisé, causer ainsi le refroidissement climatique global.

    Rien que ça.

    L’apprenti sorcier pourrait battre le record de Lyssenko en nombre de morts par la famine : 7 à 10 millions en URSS et 30 à 45 millions au pays du Grand Timonier Mao.
    Le cannibalisme de survie n’était pas en ces temps un fait divers rare là bas.

    N.B. : le fermier Bill Gates est devenu le propriétaire terrien privé possédant la plus grande superficie de terres arables aux USA : 242,000 âcres.
    Sans doute pour faire pousser les ingrédients requis à la production en série d’hamburgers synthétiques.

  103. Paul dit :

    Question aux covido-érudits : les études scientifiques arbitrées, ont-elles envisagé cette hypothèse :

    Dans l’affirmative concluante, pour protéger le public contre les aérosols éjectés du rez-de-chaussée de nudistes, ne devrait-on pas :

    • Exiger que le gouvernement suspende le droit fondamental à la pratique du naturisme et punisse sévèrement l’exhibitionnisme ?
    • Sinon, mandater M. Normand, l’expert – précurseur québécois de la production en masse de masques, de concevoir, breveter, produire et distribuer les masques adaptés aux sports en plein air, devant couvrir en permanence le fion du joufflu ?

    • Paul dit :

      Les militaires retraités français sonnent l’alerte :

      « Aujourd’hui certains parlent de racialisme, d’indigénisme et de théories décoloniales, mais, à travers ces termes, c’est la guerre raciale que veulent ces partisans haineux et fanatiques. Ils méprisent notre pays, ses traditions, sa culture, et veulent le voir se dissoudre en lui arrachant son passé et son histoire. »

      On peut faire la même constatation aux États-Unis avec la mise en place partout et la domination de la « Critical race theory ».

      En France, comme aux USA, on dévalorise complètement l’apport historique de la Nation, on l’accuse de méfaits / crimes passés, on la rend suspecte dans le présent et ainsi on la délégitime pour la déposséder de son droit ancestral et faire ouvrir ses frontières, devenues illégitimes, à tous les goélands qui voudraient venir s’y établir, ou seulement s’y alimenter, avant de repartir pour une autre destination plus généreuse. Les frontières ouvertes, les greniers aussi. Aucune obligation pour les nouveaux venus.
      Partout dans l’Occident, mais pas ailleurs.

      Dans la deuxième lettre on parle davantage de l’objectif de destruction de la nation par divers moyens (pas seulement par l’exacerbation de tensions raciales) et de la désindustrialisation en marche vers le « mondialisme montant ».

      Blâmer le « servile alignement sur la doctrine politique et militaire anglo-saxonne » est une erreur francocentriste, car tout l’Occident est dans la mire de mondialistes onusiens et le Club de Rome, d’où l’initiative mondialiste est partie, ainsi que le Forum Économique Mondial (rencontres annuelles à Davos), qui la concrétise, ne sont pas des instruments exclusivement anglo-saxons, bien que l’anglais est la langue de communications privilégiée.

      Le sabordage de l’Occident avait à l’origine des concepts philosophiques discutés par des fumeux de pipe à barbichette. Les élites, aristocratiques européennes et financières mondiales y ont flairé l’opportunité de faire avancer leur dominance en affaiblissant / éliminant l’état nation (un obstacle à la quête du profit sans limitations) et la gauche internationaliste est devenue l’instrument de ce projet en espérant de défaire le capitalisme au bout du chemin.

      Les militaires français n’en parlent pas dans leur lettre, sauf en mentionnant « la destruction de l’outil de l’énergie nucléaire », mais la lutte aux changements climatiques est un outil privilégié d’affaiblissement des états nations.
      La désindustrialisation diminuerait les revenus fiscaux et l’état sans revenus deviendrait éventuellement inopérant.

      La France avait déjà connu, au début des années ’60, l’influence marquante de généraux sur la politique interne, alors sans doute, le Gouvernement français prendra bonne note de doléances exprimées dans les lettres, d’autant plus qu’elles sont partagées par la populace.

      N.B. : Quand les généraux retraités parlent à la Nation, on peut être à peu près certains, que les généraux en service actif sont d’accord avec ces propos.

  104. Jacques dit :

    Selon des experts chinois, le ‘anal swab’ serait beaucoup plus efficace que le ‘nose swab’, ce qui signifie que les flatulences humaines sont plus dangereuses que les postillons. Donc, il est essentiel d’éviter à tout prix les toilettes publiques. Le gouvernement devrait les fermer tout simplement. Si vous prévoyez faire une sortie d’une durée qui excède votre capacité de rétention, il suffit de porter une couche.

    On porte déjà une couche au visage, alors qu’attend l’État pour obliger le port d’une couche aux fesses en toute circonstances, ce qui empêcherait le virus de se répandre avec les flatulences. Une telle obligation devrait évidemment s’étendre aux clubs naturistes.

    • Paul dit :

      M. Jacques devient radical en demandant à l’État :
      d’« .. obliger le port d’une couche aux fesses en toute circonstances, ce qui empêcherait le virus de se répandre avec les flatulences. Une telle obligation devrait évidemment s’étendre aux clubs naturistes. »

      Cette solution imposée par l’état aux naturistes :

      serait une autre privation de libertés fondamentales enchâssées dans la Charte du PET : le droit à la nudité dans un club naturiste.

      Faisons donc confiance à la créativité de l’ingénieux Normand.
      Sur sa machine à coudre, il va produire sur une grande échelle des masques pour les troufignons nudistes, confectionnés à partir de masques Metallifer modèle SNN200642 décommissionnés.

  105. Paul dit :

    Professeur Du Berger,

    Je viens d’apprendre, par Dr. Didier Raoult, que la consigne, au début de la pandémie en Suède, était de ne pas traiter agressivement les personnes âgées de plus de 70 ans, de les garder plutôt aux soins palliatifs.

    “Émergence et disparition des variants” – https://www.youtube.com/watch?v=hSwEgQHEc8U

    ( Note : au Québec aussi (indépendamment de la pandémie), on met de la pression sur un aidant naturel, qui amène un proche âgé à l’hôpital, aux urgences, ou un autre point d’admission au système, pour qu’il ne coche pas l’« Objectif A » au formulaire AH-744 DT9261 (2016-01) – « NIVEAUX DE SOINS ET RÉANIMATION CARDIORESPIRATOIRE », soit le Niveau A – « Prolonger la vie par tous les moyens nécessaires ».
    Ma réponse : ‘Faites le maximum pour sauver la vie en utilisant toute votre formation médicale, ainsi que tous les moyens disponibles et si, plus tard, je jugeais qu’on faisait de l’acharnement thérapeutique, je déciderai à nouveau s’il faut cocher autre chose que l’« Objectif A ».’
    Il ne faut pas donner aux médecins, en qui on a une confiance limitée, l’excuse de ne pas faire leur travail comme il faut ! D’autant plus que, lorsqu’une urgence grave survient, il y a des chances que ce soit un médecin de garde en formation, pas un spécialiste chevronné, qui ferait l’intervention salvatrice, ou pourrait décider de ne pas la tenter, si on lui laissait le choix.)

    J’ai fait une vérification sommaire de l’allégation du Dr. Raoult ici : “Swedish policy analysis for Covid-19” – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7455549/

    Au début de 2020, on pratiquait beaucoup là bas la médecine par téléphone et des décisions importantes étaient laissées aux préposés / fonctionnaires : « .. within the elderly homes. Personnel at the municipalities decide when a doctor should be contacted … and most of the assessments … are usually done telephonically. »
    Il y avait donc deux obstacles au diagnostic rapide et éclairé.
    On mentionne spécifiquement, l’opposition, constatée de fonctionnaires locaux responsables du triage, à l’appel au médecin.

    La conséquence prévisible – un traitement médical inadéquat pour ceux qui en avaient le plus besoin :
    « In a press conference on 27th of May the director general of IVO announced that when it comes to the elderly in assisted living facilities, it may be that proper assessment of patients by a doctor were not performed. Being that this assessment is the first step toward admission to hospital if needed, a higher risk factor is inevitable if these assessments are not performed for those who may be in need of hospitalization. »

    Comme de raison et c’était surprenant, même quand les vieux tombaient comme des mouches, les salles de réanimation suédoises n’étaient pas surchargées. De plus, en ce temps, il y avait en Suède 4 fois moins de lits de réanimation / 100,000 habitants, qu’aux États-Unis, où le point de saturation, dans plusieurs états, était presque atteint.

    Un autre article semble aussi donner raison au professeur Raoult : “COVID-19 intensive care mortality in Sweden lower than in many studies from other countries” – https://www.eurekalert.org/pub_releases/2021-02/teso-cic020121.php

    « « Not all over 80 year olds die in ICU, which is one reason why we cannot exclude this group of patients from ICU care based on age alone. All decisions on care must be taken on a patient-by-patient basis ». »

    Dans la vidéo, Dr. Raoult parle aussi d’usage à l’étranger, sur grande échelle, d’hydroxychloroquine et enfin de l’évolution de divers variants.

    Je pense qu’il ne devrait pas parler d’origines diverses de ce virus mutant, car l’origine de la pandémie reste à Wuhan.
    Les variants sont les mutations qui surviennent pendant que le Virus de Wuhan fait escale un peu partout sur la planète.
    Il me faudrait fouiller beaucoup pour comprendre la contribution de singes sénégalais et de visons français à l’éclosion de nouveaux variants du Virus de Wuhan.

    Mais, au moins, une fois de plus, le professeur barbu me réconforte dans mon auto traitement préventif : le gros gin De kuypair dans la tonic water (pour sa quinine, à défaut d’hydroxychloroquine) + Zinc.

    Peut-être, l’exhortation indignée du prof Reynald de Robespierre devrait maintenant être amendée ainsi :
    ‘Les ronds-de-cuir incompétents au Ministère de la Santé du Royaume suédois, « Il leur faudra un Nuremberg . Honte à la Suède ! » pour leur protocole d’intervention meurtrier qui avait mis délibérément en danger les personnes âgées de 70 ans et plus.
    Ces bureaucrates avaient compromis d’avance la stratégie de défense contre le coronavirus du Dr. Anders Tegnell.
    (Laquelle, elle-même, n’était pas aussi laxiste qu’on le dit…)

  106. Paul dit :

    Le quidam rhétorisait plus haut : « Peut-on continuer de faire des affaires avec la Chine comme s’il s’agissait d’un pays comme les autres ? »

    Il semblerait que l’Occident commence à réaliser qu’il y a une corrélation directe en Chine (comme partout ailleurs) entre la puissance économique du pays et sa puissance militaire. On s’arme plus et mieux quand on est riche.

    Il s’agit clairement de puissance offensive : la marine chinoise (maintenant la plus importante au monde) sert surtout à projeter la puissance au delà de frontières. Elle possède des porte-avions, des navires d’assaut amphibie et des bases extra territoriales.

    Sur terre on construit des voies de pénétration un peu partout sur le globe : « belts and roads initiative » – la nouvelle route de la soie.

    Le timonier à vie / l’empereur Xi a 68 ans, donc il dispose d’environ 10 ans pour réaliser son objectif, clairement exprimé, d’annexer Taiwan et d’occuper toute la Mer de Chine méridionale. Avant d’aller plus loin.

    Il faut donc cesser, dés maintenant, de permettre aux entreprises occidentales de délocaliser leur production en Chine et ainsi rendre l’adversaire plus fort.
    L’isoler et le priver d’avantages commerciaux qu’on lui avait accordés quand ce pays était en retard sur le reste du monde industriel.

    “US companies doing business with China is ‘unacceptable’: Expert” – https://www.youtube.com/watch?v=UJeXnyWYrYw

    Bon, mais peut-on sérieusement penser de renverser la tendance d’évolution du pouvoir économique mondial en faveur de la Chine en nous désindustrialisant, ou en rendant notre accès aux énergies bon marché plus difficile (même impossible) ?
    Le faire pour lutter contre le RCA théorique, même fictif, pendant que la Chine (le producteur le plus prolifique des GES et de très loin) fait le contraire et qu’on la paye pour le faire (fonds onusien d’adaptation et de mitigation au changement climatique pour les pays non développés).

    • Paul dit :

      Depuis quelques temps la Chine tente régulièrement d’intimider l’Australie, un pays occidental, loin de ses alliés, qu’elle aimerait détacher des autres et l’annexer dans sa sphère d’influence.

      Alors, forcément les Australiens doivent être plus lucides par rapport à la Chine que nous ne le sommes.

      En particulier : la folie de la lutte aux changements climatiques, pleinement embrassée par les sous doués qui nous gouvernent.
      Elle nous affaiblit, pendant que la Chine accroît sa puissance, car elle s’en est dispensée.

      « Giving China a ‘free ride’ while we ‘handicap our economy’ is ‘gobsmacking in its naivety’ » – https://www.youtube.com/watch?v=PUdMlcozUQU

      J’ai bien dit : AOC & sa clique, incluant le pépé Joe, Macron et notre Micro PET, tous des sous doués en histoire d’évolution de sociétés.
      Celle-ci, directement arrimée à l’accès aux ressources énergétiques abordables, modulables et abondantes pendant les phases ascendantes.

      Arrimée le serait aussi, une phase d’évolution décroissante de notre société, que les sous doués sont entrain de concrétiser.

      Après un passage formateur dans la « Machine du Consentement » par claques montrée plus haut, ces dames, messieurs pourraient enfin s’instruire un peu :
      « Pour une histoire de l’énergie » – https://energyhistory.eu/fr/dossier/pour-une-histoire-de-lenergie

    • Paul dit :

      Monsieur Luc,

      Suite à votre encouragement, j’ai exprimé mon point de vue d’observateur externe dilettante sur la Chine et ses manœuvres, que je considère géopolitiquement contraires à nos intérêts.

      Voici une opinion contraire à la mienne, exprimée par un Américain qui a passé 10 ans en Chine (et maintenant 3 ans à Richmond, B.C.) :

      “Change in China…Has the Government in China Evolved?” – https://www.youtube.com/watch?v=i6jBayUuB4A

      Mr. Cyrus Janssen a certainement énormément plus d’information de première main sur la Chine, que moi.

      Mais, est-il pour autant une source fiable d’information sans biais sur la Chine communiste ?
      Ce qu’il dit est vrai, mais tout est interprété à la manière d’un influenceur qui grappille des faveurs / récompenses chinoises et qui est marié avec une dame dont la famille vit toujours en Chine.

  107. Paul dit :

    M. Normand,

    RE : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-229447

    Le projet de Loi C-10 évolue dans la direction de censure accrue de l’Internet, que le duo de « basic dictators » à la chinoise, Trudeau / Guilbeault, permettra aux Canadiens d’accéder :

    « ‘Full-blown assault’ on free expression: Inside the comprehensive Liberal bill to regulate the internet » – https://nationalpost.com/news/full-blown-assault-on-free-expression-inside-the-comprehensive-liberal-bill-to-regulate-the-internet

    Un assaut frontal sur les fondations de la démocratie, ce n’est pas rien :
    « Former CRTC commissioner Peter Menzies said in an interview that Bill C-10 “doesn’t just infringe on free expression, it constitutes a full-blown assault upon it and, through it, the foundations of democracy.” »

    Significativement, dans les médias québécois on se réjouit de clauses de la Loi C-10 portant sur la réglementation prévue pour contrôler la fragmentation d’auditoire et de revenus publicitaires dont bénéficient les géants du Web et on laisse de côté la censure.

    D’accord, les médias traditionnels veulent survivre, mais la survie de la démocratie mériterait un peu d’attention aussi.

    Toujours suspectes les lois qui, sous couvert de choses utiles, font passer d’autres choses.

    Comme les patentes pondues par la Chambre de Mme Pelosi aux USA – le mode de gouverner par écriture de fausses procurations.
    C’est drôle comment ces gauchistes utilisent tous les mêmes subterfuges.

    • Paul dit :

      “Rex Murphy: We care nothing for free speech — Trudeau plan to regulate the internet is but a symptom” – https://nationalpost.com/opinion/rex-murphy-we-care-nothing-for-free-speech-trudeau-plan-to-regulate-youtube-videos-is-but-a-symptom

      Le commentateur populaire R. Murphy fait le lien entre l’abandon de l’intouchabilité traditionnelle de libertés fondamentales, dont le droit à la libre expression et le « wokisme » consacré par les universités.

      J’ajouterai : l’affalement de nos besoins courants sur la Pyramide de Maslow.

      Quand on a vraiment peur de la Covid ou de catastrophes climatiques, on descend des marches, on se retrouve plus près de l’état de survivance et les libertés fondamentales passent au second plan.

      Comme le dit Dr Greta :
      Kovidet und Klimatet – the same Kombatet to put Freedomet in the Water Klosetet.

  108. Normand dit :

    Bonjour Paul,

    Je vous soumets cette entrevue avec l’excellente Megyn Kelly, intéressante du début à la fin mais particulièrement pertinente dans le segment débutant 30:00 concernant la censure de l’information :

    De plus, ce qu’elle dit qu’elle peut faire (à 34:20) est révélateur du danger que représente le libre penseur indépendant qui a le pouvoir de saboter le contrôle du narratif biaisé qui a envahi de nombreux médias.

    Plusieurs Podcast (dont plusieurs non alignés sur l’idéologie gauchiste) rejoignent maintenant une plus grande audience que les émissions PrimeTime de CNN… et c’est probablement ce qui effraie ceux qui ont été habitué au confort des médias complaisants.

    « The Joe Rogan Expérience » rejoint des dizaines de millions d’auditeurs… les vidéos de Jordan Peterson sont aussi regardés par des millions d’auditeurs, etc…

    Les « likes » représentent constamment environ 98% des appréciations exprimées.
    Et c’est précisément le 2% qui n’apprécient pas qui veulent s’accaparer le pouvoir de censurer.

    • Normand dit :

      Est-ce que Justin sera tenté de s’inspirer de la Loi écossaise menée à terme par le secrétaire à la justice Humza Yousaf qui criminalise le discours qu’ils estimeraient haineux (qui seront ces «ils»?) même autour de VOTRE TABLE au souper !

      « Why should any government decide what can and can’t be said in the privacy of one’s home? »
      https://www.bbc.com/news/uk-scotland-scotland-politics-56364821

      • Paul dit :

        Bonsoir Normand,

        Voici une opinion de notre perspicace érudit national, le professeur Mathieu Bock-Côté :
        « L’Écosse et la police de la pensée Le Journal de Montréal » – https://www.journaldemontreal.com/2020/11/07/lecosse-et-la-police-de-la-pensee

        J’endosse à 100% et je transpose sur mes souvenirs d’enfance quand, avant d’engager avec des invités, une discussion portant sur la pénurie de patates ou l’ouverture, tellement attendue, du premier supermarché, les parents disaient aux enfants de ne pas se l’ouvrir sur ce sujet délicat, car on portait ombrage au Parti, qui poussait l’image d’abondance dans la patrie socialiste.
        Les enseignants, toujours intéressés par ce qu’on discutait dans les familles et la concierge qui devait approuver l’autorisation de voyager à l’étranger.

        Tout ceci en absence de lois interdisant la libre expression, seulement basé sur la reconnaissance de limites par l’apprentissage et par l’intimidation omniprésente.

        Si on continue sur la voie écossaise, ça viendra ici aussi plus tard.

        Aujourd’hui, à la délation évoquée par M. Bock-Côté il faudra ajouter les moyens technologiques : les micros / caméras cachés, l’écoute à grande distance par la détection de vibrations du verre de fenêtres, etc..

        Une interrogation qui me mettrait en porte-à-faux devant la justice écossaise : quand l’enfant, le jeune Humza était attablé avec ses parents Muzaffar Yussaf et Shaaista Bhutta, parlait-on de la philosophie de lumières ou de la prépondérance sacrée de la Sharia ?

        Justin ira aussi loin qu’il le pourra, face à l’opinion publique clairement exprimée, pendant qu’elle est encore possible.
        Malheureusement, on ne pourra pas compter sur les médias traditionnels pour porter le message, ou sonner l’alarme.

    • Paul dit :

      Madame Kelly est dans la ligue de grands journalistes qui ont un bagage intellectuel suffisant pour ne pas craindre la controverse et ne pas se soumettre au dictat de la rectitude politique.

      Quelques remarques sur l’entrevue que j’ai beaucoup apprécié (Merci.):

      – Dans une démocratie, basée sur la compétition de visions, même quand elle n’est pas déchirée comme le sont les USA aujourd’hui, l’unification complète derrière le leader ne survenait que lorsque l’État Nation était en grand danger. En temps de guerre par exemple.
      Maintenant, le concept d’État Nation est délégitimé par les élites, alors on verra.

      Toutefois, on devrait au moins ne pas torpiller et faire couler le président, quel qu’il soit, en tout temps, car les ennemis peuvent exploiter le manque de cohésion et rendre la défense du pays peu crédible.
      La tradition était de questionner le leader sur ses actions, mais le laisser faire son travail, pas le détruire systématiquement sur la foi d’hypothèses malveillantes.
      D’ailleurs, c’est ça qu’on fait avec le président Biden, malgré les défaillances réelles dans son cas. Le fair-play que les démocrates n’ont pas exercé avec Trump.

      Un pays, composé de tribus disparates en conflit ouvert, n’est pas prêt à se battre quand les autorités doivent le mobiliser sur un court préavis.
      L’action de médias dans l’exacerbation de tensions raciales est inexcusable (Don Lemon sur CNN le fait chaque jour et sous n’importe quel prétexte).

      – Mrs Kelly et Mr Murphy (Re. : https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-241428) parlent d’influence de l’enseignement « wokeiste » dans les universités. Les élites gauchistes homogènes ainsi produites, exercent par la suite pression sur leurs pairs (« peer pressure ») et tous ensemble se persuadent mutuellement de détenir la vérité absolue, ce qui justifie leur dédain pour la plèbe, composée de déplorables.

      Enfin, ces élites gauchistes pratiquent la « cancel culture » qui vise ceux qui pensent différemment pour les empêcher par élimination de contaminer la plèbe.
      Une démarche qui ressemble au pouvoir exercé par le clergé au début du siècle dernier, avant la séparation de l’Église et de l’État.

      – Mme Kelly situe correctement la division entre les électorats américains :
      D’un côté les élitistes hautains sans empathie pour les laissés pour compte (mais avec toute empathie du monde pour les victimes désignées par la culture « woke », victimaire par excellence.
      De l’autre côté, les ouvriers et la classe moyenne, privée d’opportunités traditionnelles et d’espoir de réaliser pleinement son « rêve américain ». D’où l’attrait du slogan « MAGA ».

      – L’anti-trumpisme viscéral des élites journalistiques – très bien expliqué.

      – Les 2 minutes de défense de la libre expression à 30:00 devraient être le visionnement obligatoire pendant les cours de journalisme et dans les facultés de sciences sociales.

      J’ajouterai ceci : dans une confrontation directe avec un État Nation dont le peuple, quatre fois et demie plus nombreux, est plus intelligent (QI supérieur), travaille plus fort et est plus discipliné, c’est la liberté de penser différemment, les uns des autres, dans tous les domaines et l’exprimer, qui permettrait de générer des nouvelles idées en grand nombre, les décanter, les évaluer et adopter les meilleures, qui permettrait aux USA de demeurer la première puissance mondiale.
      Rien de neuf : c’est ainsi que les États-unis fonctionnaient avant la remise en question du concept par les nouvelles élites.

      – À 34:20 Mme Kelly n’envisage pas la possibilité d’élimination perfide, dont nous avons déjà parlé (https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-229447).
      Soit l’obligation, imposée aux fournisseurs d’accès à l’Internet, de réglementer le contenu qu’ils diffusent (pas seulement transmettent), tel que requis maintenant par le Projet de Loi C-10 canadien. L’obligation assortie de menace d’amendes très lourdes.

      Il est à prévoir que dans l’impossibilité de tout surveiller en temps réel, les fournisseurs d’accès se simplifieraient la vie en ne prenant aucun risque.
      Comme vous l’aviez déjà suggéré, notre « immensément bienveillant » prof, serait bannissable par préemption en se basant sur l’ensemble de son œuvre : en tant que climato négationniste ou présumé islamophobe patenté, sans parler de sa ti-clinophobie, frisant la néosphobie.

      Mme Kelly, l’intellectuelle battante qu’elle est, ne se voit pas suffisamment controversable (elle oublie l’épisode du « black face » d’Halloween qu’on lui reproche de ne pas avoir condamné avec assez de vigueur et son Jésus blanc) pour qu’on la bannisse (« I am not cancellable and I love it. »).

      Peut-être pas aujourd’hui, mais qui avait vu venir, il y a quelques mois, le congédiement cavalier de Piers Morgan en Grande Bretagne pour avoir défendu la famille royale contre une attaque d’inspiration « wokéiste », en exprimant son doute sur la probité d’une personne de race noire et la « cancellation » de Sharon Osbourne aux États-unis pour seulement avoir pris sa défense ? Rien de plus.
      Tu te soumets totalement et tu te prosternes devant l’autel « woke », ou tu pars !
      Mais : « Good luck to Mrs Kelly. She is needed. »

      – Rush Limbaugh avait dit la même chose que Mrs Kelly : Trump était haï et craint par les médias traditionnels (donc, gauchistes) parce qu’il retournait les coups et en rajoutait, tandis que les républicains traditionnels, tels Bush, Romney et les autres, encaissaient, roulaient avec les coups et souvent corrigeaient la trajectoire pour ne pas antagoniser la presse.

      À ce jeu on ne peut pas gagner : l’establishment politique et médiatique de Washington est à 95% démocrate, il est tissé serré et ils sont toujours prêts, à l’unisson, à frapper un républicain proéminent au plexus ou plus bas.
      Trump a exposé les « fake media » tels qu’ils sont et tels que la plèbe les perçoit.

      – Trump manquait d’élégance, certes, mais les médias en avaient encore moins à son égard (ex. : Jim Acosta de CNN).
      Dans une bataille de chiffonniers on ne porte pas le smoking.

      Juste une petite remarque à propos d’importance de la prévalence numérique dans la capacité d’imposer des mesures répressives :
      Dans l’URSS, les communistes, membres du Parti, comptaient pour environ 7.5% de la population et les purs et durs ne dépassaient probablement pas 2%.
      En Chine c’est à peu près la même chose : 6.5%.

      L’important, c’est d’être bien organisés et de contrôler ceux qui portent les fusils.
      Les « likes », ça sert à quoi ?

      C’est comme le vote aux élections :
      « Those who vote decide nothing. Those who count the vote decide everything. » – Joseph Stalin

      Normand, vous avez absolument raison quant au danger que représentent les libres penseurs pour le message monolithique de médias unis. On n’aime pas l’idée que les consommateurs passifs de nouvelles puissent devenir curieux et qu’ils commencent à chercher les faits.
      N’est ce pas ce que nous aimerions susciter aussi ? Même et surtout, quand le sujet est clos (« settled ») ?

      L’information à la carte que vous mentionnez est importante, qu’elle soit sympathique à la gauche ou à la droite.
      C’est pour cela qu’il faut résister à toute tentative de réguler le contenu d’Internet, à moins qu’il s’agisse d’affaires VRAIMENT criminelles, pas seulement vaguement réputées comme telles.

      Remarquez, y a-t-il une raison valable pour accepter que les médias de masse traditionnels soient devenus des organes de propagande gauchistes et qu’ils le restent, tout en prétendant d’être des organes d’information ?

      Pensez-vous qu’ils vont s’étioler et disparaître, sans que les autorités ne viennent les secourir ?

  109. Jacques dit :

    On ne parle jamais des effets secondaires sérieux des vaccins dans nos médias écrits ou télévisuels, sauf pour mentionner que les dits effets sont très rares ou extrêmement rares. Les désastres causés par les vaccins sont un sujet tabou qu’il est interdit d’évoquer publiquement.

  110. Paul dit :

    Bonjour Normand,

    Pour contrôler l’information à la carte, cette alternative aux médias biaisés pour les gens informés comme vous, il y a l’autocensure obligatoire et punitive de fournisseurs d’accès, que tente d’imposer le premier ministre Trudeau.

    Cet admirateur du « basic dictatorship » chinois verrait sa tâche grandement simplifiée, si la Chine parvenait à remplacer la structure courante d’Internet global, brodée autour du réseau original américain, par sa version domestique. Celle-ci fonctionne derrière un pare-feu, sous le contrôle de communistes.

    “Chinese Leader Xi Jinping Lays out Plan to Control the Global Internet: Leaked Documents” – https://www.theepochtimes.com/mkt_breakingnews/chinese-leader-xi-jinping-lays-out-plan-to-control-the-global-internet-leaked-documents_3791944.html?amp

    « The ultimate goal was for the Chinese Communist Party (CCP) to control all content on the global internet, so the regime could wield what Xi described as “discourse power” over communications and discussions on the world stage. »

    C’est logique : comme il est essentiel pour le Parti Communiste de contrôler l’information qui circule au pays pour rester au pouvoir domestiquement, il serait important pour la Chine de contrôler l’information qui circule globalement pour parvenir à asseoir son pouvoir de domination mondiale.

    Un projet essentiellement pragmatique, dont même Niccolo Machiavelli serait fier.

    La stratégie chinoise pourrait donner des résultats à long terme, possiblement sous le couvert d’adoption de technologies chinoises en réseautique.

    On a déjà commencé l’effort d’obtenir le support de l’ONU (ITU, l’agence internationale responsable de standards en télécommunications est dirigée par un Chinois) et on planifie l’implantation du nouveau réseau dans les pays tombés dans le piège de la « belts and roads initiative » du Grand Timonier Xi.

    • lucbmenard dit :

      …me semble que ça n’a pas beaucoup rapport avec le sujet, mais continuez SVP, c’est intéressant…
      Peut-être un sujet Passe-partout?

      (Signé : Passe-poil l’encenseur, un peu anar à ses heures, mais qui surtout persévère dans sa compréhension de la Chine et des chinois …)

      Bonne journée,

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard,

        La Chine est un vaste sujet.

        Vous pourriez apprendre avec des influenceurs, comme Mr. Janssen, que je vous avais référé plus haut.
        Avec eux, admirons donc le grand bond en avant de la Chine.

        Dans la presse, ça dépend : les silences et les sujets tabou, qu’on évite de toucher pour ne pas indisposer le géant bienveillant, parlent beaucoup.

        Il y aurait aussi les déserteurs chinois qui tentent de sonner l’alarme :
        “Exiled Chinese Billionaire’s Accusations of China (w/ Guo Wengui & Kyle Bass) | RV Classics” – https://www.youtube.com/watch?v=4cwXifDaCjE

        Il faut s’en méfier, car dans l’Empire de la corruption, il est impossible de devenir milliardaire sans la pratiquer aussi.
        Mr. Guo Wengui explique par ailleurs (Sans s’auto incriminer. Le PCC qui veut sa peau, s’en charge.) comment le gouvernement chinois se sert de ce fléau pour déposséder sélectivement les nouveaux riches en faveur de dirigeants du Parti anonymes.
        En Chine, le Parti communiste possède tout : aussi, il donne et il reprend.

        C’est l’interviewer, Mr. Kyle Bass, un journaliste doublé de directeur financier (« Founder & Chief Investment Officer, Hayman Capital Management »), qui fait prendre les propos de Mr. Guo Wengui au sérieux.
        On ne peut pas opérer dans le secteur financier sans se préoccuper de sa réputation.

        Remarquez, j’ai déjà entendu de telles accusations ailleurs.

        Il y a un danger pour nous tous, que présente la Chine, dont je n’avais pas parlé : la menace très grave au système financier global par un effet domino, potentiellement déclenché par des institutions chinoises, mal sécurisées contre les malversations, lesquelles serraient plus la norme que l’exception là bas.
        L’état chinois tolère cela, car les canaux financiers permissifs permettent aux élites communistes de mettre leurs butins à l’abri, ailleurs qu’en Chine. Personne n’est sûre de durer là bas. Même pas l’empereur.

        Saviez-vous que les compagnies chinoises inscrites sur la bourse aux USA ne sont pas assujetties aux mêmes contraintes réglementaires que les entreprises américaines ?
        Fort probablement, elles seraient disqualifiées, alors les lobbyistes de Wall Street leur ont aménagé des exceptions.

        N.B. : le sujet « société », dans « Climat, Science et Société » concernait la libre expression menacée au Canada par Trudeau / Guilbeault à court terme et partout, globalement, à long terme, par le Parti Communiste Chinois.

      • Paul dit :

        Monsieur Ménard voudrait continuer de croire que la Chine ne s’occupe que de ses problèmes internes et est un partenaire honorable pour les autres pays.

        Le problème, c’est que l’interne, pour la Chine, englobe aussi des territoires de l’autre côté de ses frontières. Comme la moitié du Tadjikistan.

        “Gravitas: China claims half of Tajikistan’s land” – https://www.youtube.com/watch?v=4ae58mewWnY

        Les communistes chinois trouvent toujours des prétextes historiques pour justifier leurs prétentions. Par exemple, sur la région de Vladivostok en Russie.

        En 2018, la Chine s’était déclarée d’être un « Near-Arctic-State », même quand elle est située à 3,000 km du Cercle polaire.

        Va-t-elle amorcer ses pièges à dette dans les pays nordiques et éventuellement, ainsi gagner l’accès aux ressources naturelles en Arctique qu’elle convoite ?
        Ou, en contrepartie de sa générosité, se faire inviter par les Inuits, mécontents d’être gouvernés par le Danemark ou le Canada ?

  111. Paul dit :

    Monsieur Jacques,

    Cette étude allemande, publiée récemment dans « Nature », établit à 81% de la population étudiée, l’immunité naturelle aux effets graves des coronavirus, dont le SARS-Cov-2 :

    « SARS-CoV-2-derived peptides define heterologous and COVID-19-induced T cell recognition » – https://www.nature.com/articles/s41590-020-00808-x.pdf

    L’article d’opinion qui suit, par un Karl Denninger qui semble s’y connaître, passe en revue l’étude et j’en retiens ceci :
    Avant de vacciner tout le monde contre la Covid-19, on devrait tester chacun pour la qualité de sa « T-cell recognition to the nucleocapsid proteins », sinon le vaccin pourrait aggraver la réponse du système immunitaire à une infection survenue peu de temps après la vaccination et de toute façon, celle-ci serait inutile pour les 4/5 de la population.
    https://market-ticker.org/akcs-www?post=242205

    Après la vaccination du 20% de personnes, déterminées vulnérables par ce test, quelle serait la justification de faire prendre aux autres, qui risquent peu ou rien avec la Covid-19, un risque accru ou subir une thrombose accidentelle ?

    M’enchâsser un vaccin suppositoire potentiellement dangereux, juste pour signaler ma vertu covidique ?

    Monsieur Denninger argue contre la vaccination massive indiscriminée, sur une base pratique (pas idéologique) :
    « .. 81% of the population in fact does have existing immunity and further, that immunity is strengthened, materially so, by natural infection. In short if you have said partial resistance you want to get the disease as the odds of you being seriously harmed are statistically zero yet you will perfect your immunity .. »

    J’ai toujours cru que le système immunitaire de chaque individu déterminait sa vulnérabilité et que l’on pouvait renforcer ce système par des suppléments et par une exposition graduelle aux virus, quand on n’est pas trop vulnérable en partant.

    • Normand dit :

      Bonsoir Paul,

      Votre article est en lien direct avec le thème que j’avais abordé précédemment :
      https://duberger.me/2021/01/12/ce-virus-qui-defie-la-science/#comment-230232

      Votre article publié dans la prestigieuse revue « Nature » et signée par 42 scientifiques mentionne que (traduction) : « Cette réponse immunitaire initiée par les lymphocytes T est d’autant plus importante que les études sur l’immunité au SRAS-CoV-1 ont fourni des preuves que les réponses des anticorps sont de courte durée et peuvent même provoquer ou aggraver la pathologie pulmonaire associée au virus. »

      On peu comprendre un peu plus le commentaire du Dr Richard Marchand, Microbiologiste et infectiologue à Institut de cardiologie de Montréal qui mentionnait qu’il faudrait être sûr que la lumière au bout du tunnel n’est pas un train qui nous fonce dessus.

      Segment débutant à 7:30 :
      https://www.985fm.ca/audio/374425/le-port-du-masque-de-procedure-obligatoire-pour-les-eleves-du-primaire-en-zone-rouge

    • Normand dit :

      Dans le lien que j’avais déjà soumis concernant la « Facilitation de l’infection par des anticorps (ADE) »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Facilitation_de_l%27infection_par_des_anticorps#Autres_virus_

      Il y est mentionné ce qui suit :

      « Une question en cours dans la pandémie de COVID-19 est de savoir si – et si oui, dans quelle mesure – certaines formes graves de la COVID-19 sont induites par une ou plusieurs infections antérieures par d’autres coronavirus. Dans le cas de maladies virales facilitées par un ADE, ce phénomène peut entraver le développement d’un vaccin, car ce dernier peut justement provoquer la production d’anticorps qui, via l’ADE, aggraveraient ensuite la maladie contre laquelle le vaccin a été conçu. »

      À moins que j’aie mal compris, ça implique aussi qu’un éventuel Sras-Cov3 qui apparaîtrait en 2027 pourrait être plus dévastateur pour les gens vaccinés présentement q