LE PYROCÈNE

Publié: 12 janvier 2020 dans Uncategorized

videos

animaux

 

Un simple calcul donne 167 animaux par hectare (1 hectare = 100m x 100m), donc à peine 60 m2 par animal, si l’on ne compte pas les insectes. On peut comprendre alors pourquoi l’Australie a une politique d’immigration aussi sévère et restrictive. Avec une pareille densité de population animale, les kangourous et koalas doivent être au bord de la guerre civile ! 

C’est de l’ironie, mais cela traduit aussi l’alarmisme médiatique exagéré à chaque épisode de feux de forêts qu’il soit en Amazonie ou en Australie. Après nous avoir ânonné que nous étions déjà de plein pieds dans l’anthropocène – terme non reconnu par la communauté géoscientifique- les verts nous accusent d’entrer maintenant dans le pyrocène. Et le coupable est, devinez, le réchauffement climatique causé par cet humain irresponsable et prédateur de sa planète.

Pourtant, la même région australienne fut le théâtre d’incendies tout aussi importants par le passé. En 1851, 5 millions d’hectares (chiffre approximatif) furent dévastés. Plus d’un million de moutons ont péri. La cause de ces feux est toujours la sécheresse combinée à des vents favorisant la propagation. Cela n’a rien à voir avec un quelconque réchauffement climatique anthropique.

Les périodes de sécheresse sont beaucoup mieux documentées en Europe que dans le Nouveau monde. Ainsi on sait que le Rhin fut à sec en plusieurs endroits au 12ième siècle. Il en fut de même pour la Loire et la Seine au 14ième siècle. 1711 et 1712 furent deux années de terribles canicules en Europe lesquelles firent des millions de morts.

Pour en revenir aux feux australiens, c’est la combinaison de facteurs météorologiques  et non climatiques, avec une mauvaise gestion de la forêt qu’il faut accuser. Les aborigènes savaient allumer de petits feux dans des endroits stratégiques afin d’éviter les grands feux. Ils connaissaient et appliquaient le principe du coupe-feu. Des règlements environnementaux abusifs, comme l’interdiction pour les propriétaires de maisons de couper des arbres autour de leur propriété ont aussi contribué au désastre. L’eucalyptus est un arbre très inflammable de par l’huile contenue dans son feuillage. C’est aussi un arbre à croissance rapide.

La négligence et la criminalité y sont aussi pour quelque chose. Plus de 200 pyromanes ont déjà été arrêtés. Si celui qui allume le feu est le pyromane, celui qui vit à l’époque du pyrocène est-il le pyroman ?

J’entendais récemment à France Culture, un disciple de l’écologisme suggérer un changement de nom pour l’ « environnement ». Pour lui, c’est ce qui environne l’homme, lequel ne devrait pas être au centre de ce que le pape François appelle la création. Il était donc contre l’anthropocentrisme. Pour lui, la Terre est au centre du système et l’homme est cette minable erreur de la nature qui lui tourne autour. À l’époque de Galilée, cela s’appelait le géocentrisme.

À propos des feux australiens, voici une collection de réflexions scientifiques différentes de ce que proposent les médias.

 

commentaires
  1. Cédric Moro dit :

    Le Pyrocène n’a aucun sens, d’autant plus qu’à l’échelle planétaire, les surfaces incendiées diminuent sensiblement depuis 1900, les sécheresses ne sont pas plus nombreuses ou plus intenses :
    https://twitter.com/ResilienceFami1/status/1214924536782741504 Je peux donner les sources scientifiques des schémas dans ce tweet.
    Comme dirait un climato-réaliste de renom, nous ne sommes certainement pas dans le « Pyrocène » mais le « Pirocène » ne peut pas être exclu, avec tout ce que l’on peut lire et voir de Pire autour du thème du climat.

    Sinon le WG1 est sorti pour relecture, donc si certains, physiciens notamment, veulent aller le dégommer, c’est le moment :

  2. jipebe29 dit :

    Les pires incendies en Australie ont eu lieu en 1975, période plus froide que de nos jours, avec une pluviométrie plus forte. Cet été là, environ 15% du territoire australien a été ravagé par les incendies. Voici une bonne analyse du climatologue Roy Spencer, qui réfute tout ce que ces fadas d’alarmistes climatiques racontent, et qui montre que le terrible réchauffement climatique de +0,7°C en 130 ans, qui a quasiment cessé depuis près de 20 ans, ne peut en aucun cas être cause des incendies actuels. https://wattsupwiththat.com/2020/01/09/are-australia-bushfires-worsening-from-human-caused-climate-change/

  3. beaulieu y dit :

    Et si c’étaient EUX les véritables pyromanes. Pourquoi PERSONNE n’en parle ? https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/les-annees-lumiere/segments/entrevue/54637/feu-australie-oiseaux-pro

  4. Mario Paquet dit :

    Non, désolé. Les feux de forêts sont de plus en plus nombreux, et pire.
    https://www.bbc.com/future/article/20181113-five-myths-about-wildfires

    • Reynald Du Berger dit :

      Mario Paquet, pour prouver votre affirmation vous devez nous produire des statistiques spatio-temporelles, autrement dit;

      Montrez-nous pour tous les continents, le nombre et l’étendue (importance) de tous les feux et cela pour toutes les époques à partir de l’aurore de l’humanité, il y a plus de 100 000 ans, jusqu’à aujourd’hui. Sinon votre affirmation est fausse. Alors, à votre google !

      Je répète: Il n’y au AUCUNE preuve que les événements météorologiques dits extrêmes, sont de plus en plus fréquents ni de plus en plus sévères. Et même s’ils l’étaient, il resterait à prouver le lien de causalité avec l’activité humaine. Tout un programme !

  5. Paul S. dit :

    Le prof enseigne : “.. feux australiens, c’est la combinaison de facteurs météorologiques et non climatiques, avec une mauvaise gestion de la forêt qu’il faut accuser.”

    La même chose en Californie, gouvernée par les démocrates, qui font plaisir aux écolos mal avisés. Ces mêmes qui, après avoir rendu le désastre possible, blâment les changements climatiques.

    À lire et à comprendre par ceux qui invoquent la responsabilité indirecte de l’homme (un RCA hypothétique), tout en ignorant la responsabilité directe (la mauvaise gestion de la forêt) :

    https://www.forbes.com/sites/chuckdevore/2018/11/27/trumps-right-about-californias-fires-it-wasnt-climate-change-two-new-california-laws-prove-it/#6270bce722e3

    https://wattsupwiththat.com/2019/05/14/californias-government-solely-responsible-for-states-forest-management-and-wildfire-debacle/

  6. eqpqq2 dit :

    Les eco-terroristes de gauche sont des pyromanes, ils me mettent le feu au cul!.

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s