DÉCLARATION MONDIALE SUR LE CLIMAT

Publié: 20 novembre 2019 dans Uncategorized

pic01.png

Cet après-midi le 20 novembre à 15h, une conférence de presse se tiendra au Parlement européen à Bruxelles.

On y présentera la Déclaration mondiale sur le climat qui compte déjà 779 signatures et dont j’ai l’honneur d’être un des vingt ambassadeurs.

 

 

WCD-BRUXELLES_20-11-19def

commentaires
  1. roc dit :

    traduction de la déclaration du PDF :
    Il n’y a pas d’urgence climatique
    Un réseau mondial de 700 scientifiques et professionnels a préparé ce message d’urgence . La science du climat devrait être moins politique, tandis que les politiques climatiques devraient être plus scientifique. Les scientifiques devraient aborder ouvertement les incertitudes et les exagérations. dans leurs prédictions sur le réchauffement climatique, alors que les politiciens devraient, sans passion, faire preuve d’impartialité. compter les coûts réels ainsi que les avantages imaginés de leurs mesures politiques.
    Des facteurs naturels et anthropiques provoquent le réchauffement de la planète. Les archives géologiques révèlent que le climat de la Terre a varié aussi longtemps qu’elle La science du climat devrait être moins politique, tandis que les politiques climatiques devraient l’être. plus scientifique. Les scientifiques devraient aborder ouvertement les incertitudes et les exagérations. dans leurs prédictions sur le réchauffement climatique, alors que les politiciens devraient, sans passion, faire preuve d’impartialité. compter les coûts réels ainsi que les avantages imaginés de leurs mesures politiques.
    Les archives géologiques révèlent que le climat de la Terre a varié depuis que la planète existe, avec des phases naturelles froides et chaudes. Le petit âge glaciaire s’est terminé aussi récemment qu’en 1850. Il n’est donc pas surprenant que nous vivions actuellement une période de réchauffement.
    Le réchauffement est beaucoup plus lent que prévu Le monde s’est réchauffé à moins de la moitié du taux prévu par le GIEC sur la base du forçage anthropogénique modélisé et du déséquilibre radiatif. Cela nous dit que nous sommes loin de comprendre les changements climatiques.
    La politique climatique s’appuie sur des modèles inadéquats Les modèles climatiques présentent de nombreuses lacunes et ne sont pas plausibles en tant qu’instruments politiques mondiaux. Ils font exploser l’effet des gaz à effet de serre comme le CO2.

    De plus, ils ignorent que l’enrichissement de l’atmosphère en CO2 est bénéfique.
    Le CO2 est un aliment végétal, la base de toute vie sur Terre Le CO2 n’est pas un polluant. Elle est essentielle à toute vie sur Terre. La photosynthèse est une bénédiction. Plus de CO2 est bénéfique pour la nature, rendant la Terre plus verte : l’augmentation du CO2 dans l’air a favorisé la croissance de la biomasse végétale mondiale. Il est également bon pour l’agriculture, car il augmente les rendements des cultures dans le monde entier.
    Le réchauffement de la planète n’a pas aggravé les catastrophes naturelles Il n’existe aucune preuve statistique que le réchauffement de la planète intensifie les ouragans, les inondations, les sécheresses et autres catastrophes naturelles, ou les rendre plus fréquentes. Toutefois, il est amplement prouvé que les mesures d’atténuation du CO2 sont aussi dommageables que coûteuses.
    La politique climatique doit respecter les réalités scientifiques et économiques Il n’y a pas d’urgence climatique. Il n’y a donc pas lieu de paniquer et de s’alarmer. Nous nous opposons fermement à la politique néfaste et irréaliste de réduction nette zéro des émissions de CO2 proposée pour 2050. Si de meilleures approches émergent, et elles le feront certainement, nous aurons amplement le temps de réfléchir et de nous réadapter. L’objectif de la politique mondiale devrait être la  » prospérité pour tous  » en fournissant une énergie fiable et abordable à tout moment. Dans une société prospère, les hommes et les femmes sont bien éduqués, les taux de natalité sont faibles et les gens se soucient de leur environnement.

    Nos conseils aux dirigeants politiques sont les suivants que la science devrait s’efforcer d’obtenir une signifient une meilleure compréhension du système climatique, tandis que les
    la politique devrait s’efforcer de réduire au minimum les dommages climatiques potentiels causés par
    prioriser les stratégies d’adaptation basé sur des solutions éprouvées et abordables
    technologies.

  2. Francois Theriault dit :

    Monsieur Du Berger, merci pour cette publication. Y-a-t’il moyen de la retrouver sur fb afin de la partager avec mes amis climato-alarmistes?

    François Thériault

    Envoyé de mon iPad

    >

  3. Harry dit :

    Récemment Radio Canada, notre Pravda, a claironné que 11.000 scientifiques auraient signé une pétition-cri d’alarme. Ezra Levant a fait du journalisme: Cette pétition est entièrement bidon.
    Les signataires sont des gauchistes prétentieux bien moins scientifiques que mon plombier, sans parler de notre hôte ou même de ma modeste personne.

  4. Christophe dit :

    LOL
    Grabbing popcorn and watching the next comments.

  5. roc dit :

    bonjour
    je me suis permis de faire une mauvaise traduction d’une étude alarmiste sur les ondes electromagnétique pour ceux que cela intéresse :
    https://rocbalie.wordpress.com/2019/11/23/etude-sur-les-rayonnements/

  6. rtremblay dit :

    Un jour la tête du globe sera complètement dans le vert. Mais il faut croire que l’étape du déni n’est pas complétée….

    Je ne trouve rien de scientifique à vos arguments. Politique oui, mais scientifique : non.

    Ce serait pertinent de détailler vos points pour avoir une valeur dans cette discussion.

    En ce qui concerne la liste des signataires elle ne représente pas un élément de discussion, ni par le nombre réel de scientifique de valeur et encore moins par les recherches sur lesquels ils se basent.

    SVP : Plus de SCIENCE

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay vous dites « l’étape du déni n’est pas complétée…. » 100% d’accord… les climato-crédules NIENT que les changements climatiques ont des causes presq

    • Reynald Du Berger dit :

      rtremblay vous dites que « l’étape du déni n’est pas complétée…. »

      100% d’accord , les climato-crédules NIENT toujours l’importance probablement (jusqu’à preuve du contraire) prépondérante des facteurs naturels… et AFFIRMENT un RCA (A POUR ANTHROPIQUE) prépondérant sans pouvoir PROUVER leur affirmation. La balle est dans VOTRE camp .. j’ai des arguments, que je ne suis pas tenu de produire mais VOUS devez produire les vôtres car c’est VOUS qui affirmez.. moi je DOUTE de vos affirmations et vous mets en demeure de les prouver… combien de fois devrais-je vous le répéter ?

      et vous rajoutez « ni par le nombre réel de scientifique de valeur » parmi les 779 signataires, identifiez ceux qui ont de la « valeur » et ceux qui n’en ont pas et exposez-nous vos critères motivant vos choix… à date, vous n’avez répondu à aucune de nos questions.

      • rtremblay dit :

        vous dites à date vous n’avez répondu à aucune de vos questions : C’est Faux
        J’ai répondu plusieurs fois.

        Et je vais décortiquer votre liste puisque vous m’invitez à le faire….

        En plus vous errez en me classant dans les climato-crédules c’est un terme qui affirme que je suis naïf, que je ne suis pas capable de critiquer et pourtant je vous critique souvent :).

        Je suis dans le groupe des climato-alarmistes. Je pense qu’il est temps d’agir, de prendre des mesures pour réduire nos émissions de GES. C’est tout.

        Vous émettez un communiqué pour nous avertir …. vous devez fournir vos preuves, si vous les avez ??

        Il est faux d’affirmer que les causes naturelles du RC ne sont jamais évoqués. Ils sont chiffrés dans les rapports du GIEC et dans les évaluations de Berkerley Earth aussi.

  7. PierreL. dit :

    J’ai une question:

    D’après l’église de climatologie , le soleil ne tient pas de rôle majeur dans le réchauffement de la terre,seulement 200-300 ppm. du méchant co2 causerait un désastre épouvantable sur terre et causerait un début d’extinction massif. Je ne comprend pas comment le co2 agit, crée-t-il un mur de gaz empêchant la chaleur de passer ? Alors pourquoi sur la planète Mars il y a 95 % de co2 dans l’atmosphère et que ce n’est pas plus chaud ?

    • Reynald Du Berger dit :

      PierreL. Je vous recommande « L’urgence climatique est un leurre » de François Gervais , disponible sur Amazon. . Toutes vos questions sur le CO2 et l’absorption de l’infrarouge par les GES dont H20 et CO2 seront répondues dans ce livre. Gervais est spécialiste de la spectroscopie infrarouge et prof émérite à l’Université de Tours. Il est un des lecteurs critiques du GIEC.

    • rtremblay dit :

      chaleur et énergie ce n’est pas pareil PierreL.

      Énergie solaire sous forme d’ondes électromagnétiques transmise vers la terre.

      la chaleur c’est un changement de température , delta T.

      selon ce que j’ai lu sur Wikipedia. Mars ne recevrait que 12 % de l’énergie solaire par rapport à la terre. L’effet de serre ne serait que de 3K (mars) vs 33K sur la terre.

      mais j’invite des spécialistes à nous en dire plus..

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s