UN DÉBAT SUR LE CLIMAT… VRAIMENT ?

Publié: 11 février 2019 dans Uncategorized

karine trudel

La députée fédérale de Jonquière Karine Trudel a adressé à ses concitoyens un prospectus de 16 pages en couleurs sur les changements climatiques, incluant un sondage sous forme de trois questions. J’en ai fait le sujet de ma chronique de ce matin à CKAJ, la radio de Jonquière.

J’ai communiqué ensuite avec le bureau de comté de la députée, et j’ai demandé à celui qui m’a répondu, qui a payé pour ça? . Il m’a expliqué que… chaque député a droit à un certain nombre d’envois… enfin bref… un dépliant de 16 pages en couleurs… et c’est le contribuable canadien qui paie… et non pas le parti politique de la députée.

Je n’aurais peut-être pas écrit ce billet, si on ne m’avait pas confirmé que mes impôts ont servi à adresser ce dépliant d’information aux citoyens de Jonquière. Je me sens donc un droit de commentaire … ou de réplique (je suis sismologue).

Voici la lettre ouverte que j’adresse à la députée.

Bonjour madame Trudel,

Je suis un chroniqueur hebdomadaire à la station de radio CKAJ de Jonquière, professeur titulaire retraité de l’Université du Québec à Chicoutimi. Vous êtes la députée fédérale du comté de Jonquière et vous avez adressé à ce titre aux citoyens de votre comté, un dépliant de 16 pages pour les informer sur les « changements climatiques », suivi d’un sondage.

Suite à ma chronique de ce matin à CKAJ, l’animateur André Deschesnes vous a reçue en studio et vous a fait entendre des extraits de ma chronique.

Dans votre dépliant, vous dites souhaiter un débat sur cette question et dans votre entrevue avec l’animateur, vous avez identifié Claude Villeneuve comme étant la référence, le spécialiste de la question des changements climatiques dans votre région.

Pour qu’il y ait débat, il faut des antagonistes. Je me porte donc volontaire pour débattre avec la personne de votre choix, -ce pourrait être Claude Villeneuve- défendant le point de vue exposé dans votre brochure.

Claude Villeneuve est un ex-collègue de l’UQAC, et je lui lance donc l’invitation. Cela pourrait prendre la forme d’un bar de science, ou de toute autre formule que vous ou monsieur Villeneuve souhaiteriez plus convenable. J’assume mes frais de séjour et déplacements, (je paie mon gaz à effet de serre) donc aucun coût ni pour votre parti, ni pour les contribuables canadiens.

Contrairement à ce que les médias claironnent, la science du climat n’est pas établie et il n’y a pas de consensus chez les scientifiques. Je vous propose donc d’exposer à vos concitoyens, des faits, des observations, des données, et aussi bien sûr des opinions, qui pourraient les éclairer et peut-être ébranler leurs convictions.

Cordialement,

Reynald Du Berger, citoyen.

KARINE FROIDE

Publicités
commentaires
  1. Alain Girard dit :

    Vous n’aurez pas de nouvelle de la député, j’en suis sûr. Surtout pas de Villeneuve, trop occupé à ses campagnes de financement… d’ailleurs, comme lu dans Le Soleil d’aujourd’hui, les climato-questionneux devraient être accusés de crimes contre l’humanité…

  2. […] via UN DÉBAT SUR LE CLIMAT… VRAIMENT ? […]

  3. RexTerras dit :

    Connaissant Claude, il préférera présenter ses frais de déplacement plutôt que de débattre!

  4. Daniel dit :

    Parlant de payer des impôts, entendu sur les ondes de la radio de Québec ce midi, les Iles de la madeleine ont un grave problème de réduction des berges à cause du réchauffement climatique !!!
    La vache à lait du gouvernemaman est encore sollicité. Il ne nous reste plus qu’à leur payer des camions de sable .
    Mon argent vous appartiens alors, venez piger dedans vous aussi. Ma priorité, c’est de travailler pour vous, gênez vous pas, ça fait plaisir !

    Payons payons payons payons payons

    • Chantal dit :

      Je ne crois pas que vous serez invité mais plutôt évité, on ne veut rien entendre qui dit le contraire de ce que l’on nous impose trop de $$$$$ en jeux…

      • Normand dit :

        Copie conforme d’un courriel que j’ai fait parvenir à Mme trudel

        —————————
        Mme Karine Trudel,

        Débat sur le Climat,

        Afin de faire de votre débat un exercice profitable, je crois que vous vous devez d’inviter M. Du Berger à faire contrepoids au point de vue de celui que vous citez comme référence.

        À titre d’exemple, pour démontrer le danger de laisser un seul point de vue s’exprimer, dans un texte publié en juin dernier, M. Villeneuve écrivait ce qui suit :
        « Un article paru dans Nature le 13 juin 2018 DÉMONTRAIT que la vitesse de perte de glace de l’Antarctique avait triplé depuis 2007. Cela correspond à 2720 ± 1390 milliards de tonnes de glace entre 1992 et 2017, ce qui représente une hausse du niveau de la mer de 7,6 ± 3,9 millimètres… »
        « …Cela représente l’hypothèse la plus pessimiste prévue par le GIEC dans sa modélisation de la contribution de l’Antarctique à la hausse du niveau de l’océan au 21e siècle. »

        https://www.lequotidien.com/chroniques/claude-villeneuve/la-fonte-des-glaces-saccelere-f48a1c54a31ecf2355ee865e3bbee27a

        A-t-il pris connaissance de l’étude de la NASA qui a contredit le rapport du GIEC de 2013 auquel il fait référence dans son article et qui confirme que le volume de glace en Antarctique n’a pas diminué mais plutôt continué d’AUGMENTER !

        https://www.nasa.gov/feature/goddard/nasa-study-mass-gains-of-antarctic-ice-sheet-greater-than-losses

        Nos choix de société se doivent d’être éclairés par des informations exactes.

      • Guillaume dit :

        M. Normand,

        Vous devez mettre vos informations à jour. Grâce à GRACE (!), la NASA montre qu’entre 2002 et 2017, l’Antarctique a perdu en moyenne 127 +/- 39 gigatonnes par année.

        https://climate.nasa.gov/vital-signs/ice-sheets/

        Guillaume

      • Normand dit :

        Deux liens qui proviennent de la Nasa et qui se contredisent nous renseignent sur quoi au juste ???
        Est-ce qu’on est en droit de soupconner que des conflits internes pourrait exister entre des partisans de la réalité et ceux d’une idéologie ?

        Si votre lien en référence dit que ça fond… donc ça doit fondre !!!

        National Geographic nous présente le résultat de cette expédition Néo-Zélandaise qui a creusé, l’an dernier, un puit dans la glace en Antartique…

        « Deep Bore Into Antarctica Finds Freezing Ice, NOT MELTING AS EXPECTED »

      • Guillaume dit :

        M. Normand,

        L’étude à laquelle vous faites référence tire ses données de ERS pour 1992 à 2001 et de ICESat pour 2003 à 2008. Les données auxquelles je fait référence sont prises de GRACE de 2002 à 2017. Il est possible que les données précédentes soient moins précises ou moins complètes que les données plus récentes.

        Je dois admettre que je suis surpris de ne pas voir une mise à jour de l’article auquel vous référence compte tenu des données plus récentes, car c’est vrai que ça donne l’impression que la NASA se contredit…

        Guillaume

      • Normand dit :

        M. Guillaume,

        N’oublions pas que le communiqué de la NASA du 30 octobre 2015, affirmant que l’antarctique ne fond pas, a été publié alors que les données de « Grace » étaient disponibles depuis 13 ans.

        L’équipe Néo-Zélandaise a creusé à un des endroits qui serait le plus suceptible de fondre, la barrière de Ross (la plus grande barrière de glace flottante côtière de l’Antarctique avec une superficie d’environ 487 000 km2).

        D’après ce que j’ai trouvé, l’expédition d’environ 6 semaines aurait eue lieue en novembre et décembre (décembre et janvier étant les deux mois les plus CHAUDS de l’été austral).

        Selon votre source, ce serait plus ou moins 2 159 000 000 000 tonnes de glace qui aurait fondu depuis 2002 (à moins que j’aie fait erreur de calcul).

        Compte tenu du gigantisme de ce chiffre, je crois que l’on serait en droit de s’attendre à ce que l’équipe Néo-Zélandaise en ait trouvé trace sur le terrain en 2018.

        Compte tenu des faits (et d’autres lectures que j’ai fait sur ce sujet), je crois que des équipes de la Nasa se contredisent et je fait confiance à l’équipe qui a publié l’étude qui infirme les prétentions du GIEC.

        John R. Christie avait d’ailleurs demandé qu’on lui explique comment l’Antarticque pouvait fondre de façon significative compte tenu des températures qui y règnent (même avec une hausse de 5 degré).

        Votre impression est que les données de mon lien ne sont pas à jour.

        Mon impression est que les preuves de falsifications de données abondent… mais on diverge sur qui ment.

        Le site « realclimatescience » a préparé un dossier qui me semble fort bien DOCUMENTÉ et qui démontre que les études et données du passé sont EFFACÉES et les données RÉÉCRITES.

        https://realclimatescience.com/2019/02/tripling-the-hockey-stick-fraud-2/

      • Paul S. dit :

        Messieurs Normand et Guillaume,

        Hier j’avais trouvé une série de contributions de M. Tony Heller sur la fonte de glace dans l’Antarctique.
        Il met en cause l’alarmisme concernant ce sujet.

        Je n’ai pas eu le temps de vérifier ces articles en détail, mais vous pourriez le faire plus facilement que moi : https://realclimatescience.com/?s=antarctic

        Paul

        NOTE : Dans le passé, T. Heller avait mis en cause le tripatouillage des données par la NOAA, concernant les étés les plus chauds dans les années ‘30, pas de nos jours.

      • Normand dit :

        Après une nouvelle lecture, je réalise qu’il n’y a peut-être pas de contradiction entre ces 2 départements de la NASA…

        Une conférence de Richard Lindzen m’a fait comprendre une subtilité dont je n’avais pas conscience.

        «
        Les choix orientés des données est toujours un problème.

        Ainsi, on a récemment affirmé que les décharges de glace (blocs qui se détachent) au Groenland avaient augmenté et que le réchauffement aggraverait la situation.
        https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2017GL076641

        Le rapport n’indique pas que la NOAA et l’Institut météorologique danois ont constaté que la masse de glace du Groenland avait en fait augmenté.
        https://www.climate.gov/news-features/understanding-climate/greenland-ice-sheets-2017-weigh-suggests-small-increase-ice-mass

        En fait, ces deux observations peuvent être vraies et, en effet, la FORMATION DE GLACE POUSSE LA GLACE PÉRIPHÉRIQUE DANS LA MER… (et elle FOND) !
        »

        Tout comme le Saint-Laurent dégélera et fondra dans quelques semaines et ça n’a rien à voir avec la TMAG.

        Et c’est ainsi que Radio-Canada nous titre :
        « La fonte du Groenland s’accélère, préviennent les scientifiques »
        https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1047014/fonte-calotte-glaciere-groenland-niveau-ocean

      • Paul dit :

        C’est presque toujours au même endroit, dans une baie au Groenland, facile d’accès pour les cameramen, que la propagande médiatique montre la chute de glace dans la mer.
        Nonobstant le prétendu réchauffement climatique anthropique, il s’agit de l’aboutissement normal de la glisse au bout d’une pente douce.
        Et ça marche, pour persuader les quidams et pour entretenir la flamme des scientifigues et des ingénieurs agroalimentaires crédules.

        Qui se souvient donc de l’explication de la glisse d’un patin par temps très froid ? Soient, la pression sur sur une petite surface + frottement qui font fondre la glace dans l’interface du patin et on glisse.
        La même chose pour un énorme bloc de glace très pesant reposant sur un plan incliné.

        Pour être sûrs que le message soit bien compris, les politiciens de haut rang nous informent : “Witnessing ice falling here in #Greenland is the biggest and most dramatic evidence of the global warming issue”

      • Paul dit :

        Les réponses au président du conseil européen sur le Twitter rassurent sur le GBS des gens ordinaires.

        Parmi d’autres : “Nie widze problemu żeby Pan tam pozostał.” en polonais, car M. Tusk vient de Gdansk – “Aucun problème, si ce monsieur voulait bien y rester” (sur la glace au Groenland).

        L’Union Européenne vaut l’ONU, au chapitre de malfaisance contre l’humanité.

  5. Normand dit :

    M. DuBerger, en 2019, débat veut dire ;
    On débat entre « ça va excessivement mal » ou « c’est bien pire que ça »…
    On débat entre « fini les autos » ou « fini les autos et la viande et les enfants »…
    On débat entre « une grosse taxe carbone » ou « une maudite grosse taxe carbone »…
    On débat entre « il nous reste 2 ans » ou « trop tard »
    etc…

    • Paul S. dit :

      La folie pure souffle sur le Québec.

      Et pourtant on nous assure que la gestion de l’offre nous protège contre les hormones et les antibiotiques dans notre lait quotidien.

  6. Francois Gauchenot dit :

    Merci Reynald, tiens nous au courant de la suite! Amitiés François

  7. Marcel Metcalfe dit :

    Il n’y a jamais de vrai débat en ce qui concerne les changements climatiques dans nos médias, seuls ceux qui sont en accord avec un réchauffement dramatique se terminant dans des catastrophes épouvantables avec comme solution de taxer le carbone et autres solutions coûteuses pour la population et enrichissante pour un petit groupe sont retenus. De plus, on enseigne ces faussetés dans nos écoles pour faire de nos jeunes des ayatollahs de la verdeur. Si ce n’est pas une conspiration à l’avantage d’un petit groupe de profiteurs, je me demande ce que c’est!

  8. eqpqq2 dit :

    Dommage, quel soit aussi brainwashé par nos pretres du climat, alle a une belle gueule, maudit que les quebecoises sont belles, notre richesse la plus grande. P.C.

    On Mon, Feb 11, 2019 at 5:00 PM Le blog de Reynald Du Berger wrote:

    > Reynald Du Berger posted:  » La députée fédérale de Jonquière Karine Trudel > a adressé à ses concitoyens un prospectus de 16 pages en couleurs sur les > changements climatiques, incluant un sondage sous forme de trois questions. > J’en ai fait le sujet de ma chronique de ce matin à CKAJ, » >

    • Paul S. dit :

      Ces Chékoutimiennes / Jonquiériennes – belles comment : intérieurement ou physiquement ?

      Leur albédo intellectuel compte-t-il beaucoup ou “sois-belle-et-tais-toé ?

  9. […] brochure d’information couleurs de 16 pages sur les changements climatiques de la député canadienne de Jonquière Karine […]

comment éliminer un abonné indésirable ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s